Вы находитесь на странице: 1из 29

Institut Supérieure des Études Technologiques

de Médenine
Département Génie Civil

Rapport de Stage Ouvrier 2016

GCV1

Réalisé par : Mohsen BEN HASSIN


Encadrant de chantier : Noreddine SIDHOM
Encadrant Académique : Noreddine SIDHOM

Année universitaire : 2015/2016


2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

Sommaire

Introduction……………………………………………………………………………………………………………………………………4
1 – Présentation du Projet ...................................................................................................................... 5
1-1- Le projet ....................................................................................................................................... 5
1-2-Les principaux intervenants .......................................................................................................... 5
1-3- Description des ouvrages ............................................................................................................. 5
2- Matériaux utilisées et équipement de chantier .................................................................................. 5
2-1- Matériaux utilisées....................................................................................................................... 5
2-2- Equipement de chantier .............................................................................................................. 6
3-Fondation ............................................................................................................................................. 7
3-1-Définition: ..................................................................................................................................... 7
3-2-Fondations superficielles: ............................................................................................................. 7
a. Fonction : ................................................................................................................................. 7
3-3-Mise en œuvre: ............................................................................................................................. 9
a. Traçage des fouilles : ............................................................................................................... 9
b. Excavation des fouilles: ......................................................................................................... 10
c. Nettoyage des fouilles: .......................................................................................................... 10
d. Coulage du gros béton: ......................................................................................................... 11
e. Traçage des axes des semelles: ............................................................................................. 11
f. Coffrage des semelles:........................................................................................................... 13
g. Reprendre les axes: ............................................................................................................... 13
h. Ferraillage des semelles et des prés poteaux: ...................................................................... 14
i. Pose les ferraillages des semelles et des prés poteaux:........................................................ 14
j. remblaiement: ....................................................................................................................... 15
k. Coulage du béton des semelles ............................................................................................. 15
l. Coffrage des prés poteaux: ................................................................................................... 16
m. Coulage du béton des prés poteaux: ................................................................................. 16
n. Traçage et construire de support de longrine: ...................................................................... 17
o. Couffrage de longrine : .......................................................................................................... 17
p. feriallage de l’ongrine............................................................................................................ 18
q. mise en place de langrine .......................................................... Error! Bookmark not defined.
r. damage ...................................................................................... Error! Bookmark not defined.

1
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

3-4-Coulage de la chape: ....................................................................... Error! Bookmark not defined.


a. Traçage .................................................................................................................................. 19
b. Ferraillage .............................................................................................................................. 19
c. Coffrage ................................................................................................................................. 20
d. Coulage .................................................................................................................................. 20
e. Décoffrage ............................................................................................................................. 20
3-5-Exécution du plancher ................................................................................................................ 20
a. Étaiement .............................................................................................................................. 21
b. Coffrage ................................................................................................................................. 22
c. Ferraillage : ............................................................................................................................ 22
d. Nettoyage .............................................................................................................................. 25
e. Bétonnage ............................................................................................................................. 26

2
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

Remerciement

Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il paraît opportun

de commencer par présenter mes chaleureux remerciements et mes profonds respects à

tous ceux qui, de près ou de loin, m’ont aidée à mettre ce rapport à bon terme.

Je tiens à remercier dans un premier temps, toute l’équipe pédagogique de l’ISET et

les intervenants professionnels responsables de la formation, pour avoir assuré la

partie théorique de celle-ci.

Je remercie particulièrement Mr Noureddine SIDHOM conducteur des travaux,

l’architecte dans un premier rôle et mon encadrant de stage qui m’a accompagnée

au long de cette expérience, pour sa patience, sa disponibilité, ses conseils, son

soutien et pour m’avoir fait participer aux diverses activités liées au chantier.

Merci aussi à toutes les équipes qui m’ont accueillie avec attention durant ce

stage et pour la bonne ambiance qui y régnait.

3
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

Introduction
Dans le cadre des études de technicien supérieur, le stage ouvrier est souvent synonyme de
première expérience dans le monde industriel.

Découvrir et vivre la réalité du terrain, prendre conscience de l'organisation et des contraintes


liées à l'entreprise.

Grâce à notre formation que nous avons acquis en première année génie civil à l’ISET, MR
Noureddine SIDHOM m’a permis d’effectuer ce stage dans le projet de construction d'un
immeuble R+3 à usage résidentielle .

Ceci m’a permis une collaboration entre architectes, bureau de contrôle, et aussi l’accès aux
documents officiels tel que les dossiers des plans, le journal de chantier, le Cahier de Clause
et les Techniques Particulières.

Dans ce rapport je vais donc vous présenter brièvement l'entreprise, le projet où j'ai effectué
mon stage et les étapes d'exécution des travaux que j'ai assisté.

4
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

1 – Présentation du Projet

1-1- Le projet
Le projet consiste à la construction de 12 logements à usage habitation, situés à la chebba,
route du port. La résidence est un ensemble de 2 blocs.

1-2-Les principaux intervenants


 Maitre de l’ouvrage : Noureddine SIDHOM.
 Ingénieur de Béton: …
 Bureau de contrôle : BUREAU DE CONTROLE
 1-3- Description des ouvrages

L’ouvrage étudié dans le cadre de ce stage d’ouvrier est une résidence. La structure est
réalisée en béton armé.

constituée de 12 logements destinés à la vente.

La structure est composée de poutres et poteaux au rez-de-chaussée et aux étages. Les


Planchers utilisés sont des dalles pleines et en corps creux, ils reposent sur des poteaux de
sections rectangulaires. Les planchers intermédiaires sont percés par les accès intérieurs
(ascenseurs).

2- Matériaux utilisées et équipement de chantier

2-1- Matériaux utilisées


 a-Ciment :

Le ciment utilisé est le ciment CPA

 b-Sable :

Le sable utilisé est naturel, siliceux, propre à grains arrondis et secs.

 c-Gravier :

Le gravier est un ensemble de particules de matière en provenance des roches dures et il est
divisé en plusieurs dimensions.

5
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

2-2- Equipement de chantier

Matériels Nombre Capacité

Bétonnière 1

Réservoir d’eau 1 3 m3

Les autres matériels sont :

 vibreur de beton
 pelle
 seau
 marteau piqueur
 griffe à ferreiller
 arrache clous
 métre ruban
 racloir à beton
 taloche
 fil à plomb
 niveau à bulle
 Maladisque

6
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

 Madireirs
 Planches
 Sapis
 …

3-Fondation
3-1-Définition:
La fondation fait partir de l'infrastructure d'une constriction c'est l'élément qui repose sur un
sol d'assise et qui transmet à ce dernier toute les sollicitation : charges, surcharges, effet de
renversement.

3-2-Fondations superficielles:

a. Fonction :
Ils sont constitués par des semelles, ces semelles peuvent être continues ou isolées (dans ce
chantier on utilise les semelles isolées) elle se trouve à une profondeur aussi faible que
possible. La largeur de la fondation dépend de la qualité du sol.

La capacité portante, c'est-à-dire la charge que la semble est capable de transmettre au sol, et
d'autant plus grande que la profondeur d'appuis est la largeur de cette semelle sont grandes.

La déformation verticale au tassement, doit être acceptable.

On distingue à cet égard deux types de tassement

*le tassement général de la constriction : celui-ci doit rester faible pour que l'accès de
l'immeuble et les conduites et canalisations le desservant remplissent correctement leurs
fonctions.

*les tassement différentiels entre les dresses semelles:ces derniers doivent rester assez faible
pour que les murs en maçonnerie et en briques ne fissurent pas.

Les Semelles isolées

Ces semelles transmettent au sol les charges concentrées de paliers; de colonnes ou de


poteaux. La forme en plan est carrée ou rectangulaire, homothétique à la section du pilier.

Dans les semelles isolées:les efforts de traction sont orientés dans deux directions:deux
nappes d'armatures superposées. Chaque nappe jouant alternativement le rôle d'armature
principale dans un sens d'armature de répartition dans l'autre (50 à120 kg d'armature/m2 de
béton)

Très souvent les semelles isolée entre elles par des longrines assurant à la fois un
entretoisement et évitant le déversement des semelles isolées.

7
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

Ils sont sous des poteaux reliés par des longrines

8
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

3-3-Mise en œuvre:
Les phases principales d'exécution sont les suivants:

a. Traçage des fouilles :


On trace les fouilles sur terrain à l'échelle réelle:on a utiliser le plan de fondation et on se base
sur les axes réalisés déjà sur les chaises d'implantation.

9
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

b. Excavation des fouilles:


L'excavation des fouilles (elle est marqué sur le terrain) avec un tracs jusqu'à on trouve le bon
sol.

c. Nettoyage des fouilles:


Après l'excavation des fouilles un ouvrier descend pour nettoyer le fond des fouilles.

10
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

d. Coulage du gros béton:


On a préparé le gros béton à l'aide d'une auto bétonnière dosé de 250 Kg/m3 de ciment HRS

NB: L’ auto bétonnière peut malaxer2m3du béton et le gros béton25/40.

Coulage du gros béton.

e. Traçage des axes des semelles:


On fait la projection des axes des semelles (par des cordeaux) à la surface du gros béton
avec une petite couche du mortier et on a utilisé le fil à plomb

11
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

Traçage des deux dimensions des prés poteaux à la surface du gros béton avec une petite
couche du mortier.

12
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

f. Coffrage des semelles:


Le coffrage des semelles est un coffrage perdu en brique de 12

g. Reprendre les axes:


Avant du coulage du béton des semelles, on reprend les axes des prés poteaux sur les quatre
cotes du coffrage.

13
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

h. Ferraillage des semelles et des prêt poteaux:

i. Pose les ferraillages des semelles et des prés poteaux:

14
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

j. Pose des semelles & prêt poteaux:

k. Coulage du béton des semelles

On utilise le ciment CPA dosé 350Kg/m3 de béton et on coule le béton avec vibration
moyenne.

15
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

l. Coffrage des prés poteaux:

Coffrage des prés poteaux en brique de 12 trous.

m. Coulage du béton des prés poteaux:

16
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

n. Traçage et construire de support de longrine:

o. Coffrage de longrine :

17
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

a. Remblais
En couche successives plus damage.

b. Pose ferraillage de longrine


Pose de ferraillage (longrine ,triée soudé …etc)

Réception du ferraillage plus coulage de la chape.

18
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

a. Traçage
Cette étape doit être très précise pour obtenir un bon résultat de réalisation du poteau et pour
éviter le risque de décalage de ces derniers. Le traçage est réalisé à l’aide d’un fil de coton.
Le chef chantier s'en charge par lui-même à cette tâche

b. Ferraillage
Les armatures laissées en attente serviront à l’attachement de la cage d’armature de poteau :
il y’a mariage entre les armatures d’attentes et la cage du poteau

19
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

c. Coffrage
1. Pose des panneaux en bois et les clouer l’un a l’autre pour former un pilier de la
mesure voulue
2. fixer les panneaux par des brides pour colonnes pour assurer la perpendicularité
3. Les brides sont fixées et liées entre eux avec les grandes cales
4. Vérifier la verticalité du coffrage avec le fil à plomb

d. Coulage
Le bétonnage du poteau se fait par la grille qui transporte le gachet et coule son contenu
dans le coffrage du poteau
Dosage du béton : béton dosé a 350 Kg /m3
Puis on vibre le coffrage des poteaux par le vibreur électrique pour facilitation de la mise
en place et pour avoir une meilleur compacité (pour éviter le phénomène de ségrégation).

e. Décoffrage
On enlève les panneaux en bois après avoir enlever les éléments de fixation du coffrage

3-5-Exécution du plancher
Après la préparation des poteaux et la mise en place d’étaiement (coffrage en bois et/ou en
métal), l’étape de préparation de la plancher. Il y avait plusieurs type des planchers :

- Plancher à corps creux


- Plancher à dalle plaine.

20
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

a. Étaiement
C’est un système d’étaiement pour coffrage horizontal. Dans la construction, l’étai est une
pièce de charpente en bois et/ou en métal destinée à soutenir provisoirement un édifice ou une
formation en matériau naturel. L’étaiement indique l’action qui consiste à poser une telle
pièce ou installer des éléments de soutien ou de renfort qui s’y apparentent.

21
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

"Le plancher hourdis est soutenu par des étais pendant toute la période de cure du béton "

b. Coffrage
Les planchers seront posés de niveau et seront du type traditionnel en corps creux céramiques.
L'épaisseur du plancher en corps creux céramiques est de 28 cm : 16 cm pur l'hourdis 7 cm
pour la plâtrière et 5 cm pour la dalle de compression conformément aux plans d'exécution.

c. Ferraillage :

Façonnage :
Les armatures seront façonnées de façon à présenter exactement les longueurs et les formes
prévues par le dossier d'exécution.

22
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

Mise en place et fixation des ferraillages :


Toutes les pièces de ferraillages seront positionnées exactement comme indiqué sur les
plans. Les cornières des poteaux et poutres seront soudées sur toute la longueur du
recouvrement minimum, tout en maintenant un alignement précis des ferraillages. La fixation
d'un ferraillage à un autre se fera à l'aide de fil à ligature en acier doux 1.5 mm de diamètre.

Le ferraillage comporte :

Les poutres

Les raidisseurs

Les nervures

23
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

Plan de coffrage

24
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

Calage :

Cales de béton d’épaisseur 2.5cm

d. Nettoyage
Tous les aciers de ferraillages seront nettoyés à fond avec inclusion dans les ouvrages, par
élimination de la calamine au marteau, grattage et brossage à la brosse métallique pour
enlever toutes traces de rouille.

Le coffrage aussi doit être bien propre et vide de tout corps étranger pouvant être nuisible

25
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

e. Bétonnage
Avant l'étape de bétonnage, une réception du ferraillage et du coffrage est faite par
l’ingénieur conseil. Une fois ces travaux sont vérifiés, l'entreprise doit dépoussiérer les
ouvrages à couler et les humidifier.

Le béton est prêt à l’emploi.

Le coulage du béton du P.H se fait avec un dosage 350kg/m³ ciment CPA.


Le chef chantier contrôle le circuit des camions toupie.

Au cours du bétonnage, il faut bien vibrer pour assurer l'homogénéité du béton.

Le chef chantier assure la vibration lors du coulage sur toutes les poutres en retombés et la
jonction entre poteaux et poutres.

26
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

Conclusion générale
Ce stage m’a permis d’acquérir une bonne expérience professionnelle. En effet, il représente
le premier contact sur le chantier. C’était une occasion de découvrir de nombreuses
techniques de travaux spécialisées dans le domaine de génie civil.

Les outils utilisés peuvent se révéler dangereux ainsi que le lieu sur lequel nous travaillons,
c’est pour cela que des mesures de sécurité doivent être prises. Cela commence bien sûr par la
façon de s’habiller (casque, chaussures de sécurité, etc. ) mais aussi sur la prévention des
risques naturels.

Ceci dit, l’ambiance sur le chantier était très sympathique. Je n’étais pas confrontée à des
problèmes d’intégration dans le chantier en dépit de mon ignorance de certains aspects de ce
monde, ce qui constitue un réconfort par rapport à ma volonté de travailler dans les travaux
publics.

Je garde du stage un excellent souvenir, il constitue désormais une expérience


professionnelle valorisante et encourageante pour mon avenir. Je pense que cette expérience
constitue une bonne préparation à mon intégration professionnelle car elle fut une expérience
enrichissante et complète. Enfin, je tiens à exprimer ma satisfaction d’avoir pu travailler dans
de bonnes conditions matérielles et un environnement agréable.

Ce stage est un complément de ma formation et une concrétisation des connaissances


acquises en cours.

Apprendre, mûrir, observer, planifier et respecter … voici les mots qui résument mon stage et
avec lesquels je souhaite terminer ce rapport.

27
2015/2016 [RAPPORT DE STAGE OUVRIER « GENIE CIVIL »]

Bibliographie
 Archive de bureau [1]
 Support de cours gc 1er [2]
 http://www.wikipedia.org [3]
 LES REMARQUE DANS LESD TRAVEAUX ( absense de securité de les ouvrié
 Les solution qui sou trouve que il ya un absenseb de materielle com le trasage aves courdo et
piké mais avec boucou methose de verification de les angle et le alingnement

28