Вы находитесь на странице: 1из 9

E D I T I O N S P É C I A L E 1 3 — 2 6 O C T O B R E 2 0 1 0

EDITION SPECIALE SEMAINE DES

EDITORIAL
Chers lecteurs, se particulièrement à ces rempli sa mission avec brio.
Chères lectrices, milliers de personnes qui Je m'en voudrais de conclure
pâtissent de la pauvreté, de ce chapitre sans souhaiter la
NATIONS UNIES

Un heureux hasard du calen- la maladie, de la faim, de bienvenue au nouveau Re-


drier a voulu que mon arri- l'analphabétisme, de la mal- présentant Résident du
vée dans "La Grande Ile", nutrition, des conséquences Fonds des Nations Unies
riche de sa mosaïque ethni- du changement climatique, pour la Population (UNFPA),
que et culturelle, de sa faune de l’insécurité, du chômage Cheikh Tidiane Cissé, qui
et sa flore endémiques, coïn- et de l'exclusion sociale. nous vient tout droit du
cide avec la célébration de la Tchad, où il assumait les
semaine des Nations Unies. Je m'appelle Fatma Diouf mêmes responsabilités. Il a
Aussi, voudrais-je, à travers Samoura. Je suis la nouvelle pris fonction à Antananarivo
ces lignes, vous exprimer ma Coordonnateur Résident du en mi-aout dernier. Enfin, je
joie d'être à Madagascar et Système des Nations Unies à voudrais souhaiter "bon
d'avoir l'opportunité de tra- Madagascar et la Représen- vent" et une brillante suite
vailler avec vous et pour tant Résident du PNUD. Je de carrière à Pierre van den
vous. travaille avec le Système des Boogaerde, Représentant
Nations Unies depuis 15 ans. Résident du FMI dont la mis-
Avant tout propos, je souhai- J'ai été en poste dans plu- sion arrive à terme.
te, dans ce premier éditorial, sieurs pays dont l'Italie, au
me présenter puisque nous siège du Programme Alimen- Cette année, le Système des
allons faire un bout de che- taire Mondial (PAM), Dji- Nations Unies et ses parte-
min ensemble, un chemine- bouti, le Cameroun, le naires à Madagascar ont
ment que je voudrais por- Tchad, la Guinée et plus ré- placé la célébration de la
teur d'espoir pour des mil- cemment le Niger où j'ai semaine des Nations Unies
lions de Malgaches qui conti- servi quelques semaines sous le signe de la jeunesse.
nuent de payer un lourd comme Coordonnateur Hu- Aussi, est-ce tout naturelle-
manitaire Adjoint pour le ment que nous avons donné
compte du Bureau de Coor- la parole aux jeunes élèves
dination des Affaires Huma-
et étudiants des établisse-
nitaires des Nations Unies
(OCHA) dans le cadre de la ments scolaires de la capita-
grave crise alimentaire qui le et des régions. Ils ont tra-
affecte ce grand pays sahé- duit en faits et gestes leur foi
lien. inébranlable aux valeurs
universelles édictées par la
Au nom de l’Equipe Pays des Charte des Nations Unies,
Nations Unies, je voudrais
née il y a 65 ans, et qui prô-
saisir l'opportunité que m'of-
fre cette tribune pour rendre ne l'égalité, la paix, la justice,
un vibrant hommage au la tolérance et le respect de
Coordonnateur et Représen- la dignité humaine. Tout au
tribut à la crise financière et tant Résident sortant, Peter cours des séquences de sket-
économique mondiale, et à Metcalf, qui a accepté d'as- ches et mimes, mais aussi au
ce qu’il est convenu d’appe- surer l'intérim de ce poste cours de leurs échanges avec
ler la crise malgache. Je pen- durant plusieurs mois. Il a
PAGE 2

les Chefs d'agence du système pré- culture et la sécurité alimentaire, la


sents dans cette grande salle de l’ lutte contre la malnutrition, les inéga- • Taux de malnutrition chronique :
ESCA le vendredi 22 Octobre, les jeu- lités entre sexes et la dégradation de 53%.
nes Malgaches ont exprimé leur in- l'environnement, l'atténuation des
quiétude face à l’avenir dans un mon- risques liés aux changements climati- • Pourcentage de population qui a
de dans lequel ils peinent à se frayer ques, le développement du tissu in- accès à l’eau potable 2010 : 47%
un chemin et à trouver leur place. Ils dustriel, le partenariat multiforme, (source : SOWC 2010).
nous ont fait part de leur scepticisme etc.
quant à la probabilité que Madagas- • Taux de mortalité maternelle de
car atteigne les Objectifs du Millénai- J'ai pu, en quelques jours, constater à 498 décès pour 100.000 naissances
re pour le Développement (OMD) à travers mes rencontres, l’importance vivantes alors que le taux de mortali-
l'horizon 2015. Ces jeunes ont surtout des réalisations du Système des Unies té infantile est à 48 pour 1000
interpellé nos consciences en nous et de leurs partenaires mais le sentier (source : EDS IV – 2008- 2009).
demandant de les appuyer dans la menant vers l'accomplissement des
recherche de solutions pour leur pro- OMD par Madagascar d'ici à l'horizon Mais c'est surtout de vous, jeunes
tection et leur développement har- 2015 est long, complexe et ardu. Il Malgaches, dont votre pays mais
monieux dans le respect des valeurs requiert, de manière constante, la aussi le continent africain tout entier
universelles énoncées plus haut. mobilisation et l'engagement renfor- ont besoin pour éloigner définitive-
cés de tous les partenaires et amis de ment le spectre de la pauvreté et as-
Le thème retenu cette
surer un développement
année pour la célébration
durable.
de la 65éme Journée des
Nations Unies, à savoir
Le Système des Nations
"Les Nations Unies travail-
Unies compte sur votre
lent pour vous", revêt une
participation active à
signification particulière
l'édification d'une société
pour Madagascar, un pays
de paix, de justice et de
en proie à une crise qui
cohésion sociale. C’est
tarde à trouver une solu-
pour vous un impératif et
tion et qui, si rien n'est
c’est la condition sine qua
fait, risque de perdre le
non pour que ce pays où il
bénéfice des avancées
fait bon vivre, retrouve la
notables obtenues de hau-
place qui devrait être la
te lutte pour réduire la
sienne dans le concert
pauvreté, créer des em- Mme Samoura et les chefs d’Agences du SNU Madagascar pen-
des nations. Madagascar
plois et relever l'indice de dant la célébration de la Journée des Nations Unies
doit renouer au plus vite
développement humain.
avec son rayonnement et sa prospéri-
Madagascar, qu'ils soient bailleurs de té d’antan. L’enjeu est à la portée de
Les Nations Unies restent à ce jour fonds bilatéraux ou multilatéraux,
l’ensemble de ses filles et de ses fils
l’un des rares partenaires à continuer partenaires techniques et opération-
et le Système des Nations Unies sera
à assister les populations les plus dé- nels ou membres des communautés
à leur côté pour relever le défi. Je
munies et cela en dépit de l'isolement bénéficiaires des projets.
m’en porte garante.
politique dans lequel la communauté
Je vous remercie.
internationale a placé le pays suite au A titre d'illustration voici quelques
changement anticonstitutionnel inter- uns des indicateurs de performance Fatma Samoura
venu en mars 2009. Au quotidien, ce qui doivent retenir toute notre atten-
Coordonnateur Résident
sont des millions de femmes, d’en- tion:
fants et d’hommes, issus des couches
du Système des Nations Unies à
les plus vulnérables qui continuent • Taux d’incidence de pauvre- Madagascar
de bénéficier des programmes ap- té 2009 : 61,3%.
puyés par le Système des Nations • -Indice de développement hu-
Unies dans des domaines aussi divers main 2008: 0,571 (mais existence
que l'éducation, la santé, la protec- d’inégalités entre les régions (Androy:
tion sociale, la promotion de l'agri- 0,393/Analamanga: 0,628).

ONU FLASH MADA/EDITION SPECIALE SEMAINE NATIONS UNIES


EDITION SPÉCIALE PAGE 3

16 OCTOBRE 2010
JOURNEE
MONDIALE DE
L’
ALIMENTATION
ET
TELEFOOD 2010

Le 16 octobre 2010 la Journée Mondiale de


l’Alimentation a célébré sa 30° année d’exis-
tence. Cette occasion propice marque aussi le
65° anniversaire de la fondation de l’organisa-
tion des Nations Unies pour l’Alimentation et
l’Agriculture (FAO). Le thème de cette année,
Unis contre la faim, a été choisi afin de recon-
naître les efforts réalisés dans la lutte contre la
faim dans le monde au niveau national, régio-
nal et international. A Madagascar, la Journée
Mondiale de l’Alimentation a été célébrée
dans la commune rurale d’Ampobilava. Dans
cette page, quelques images de la célébration,
avec Monsieur Amadou Kamara, Représentant
Résident de la FAO à Madagascar.

Get involved!
Signez la pétition pour éliminer la faim: www.1billionhungry.org
PAGE 4 PRESENTATION DU RAPPORT SUR L’ETAT DE LA POPULATION
MONDIALE 2010
« Conflits, crises et renouveau : changement au fil des générations »

Le Représentant temps de Paix. La participation ment ne peut être laissée aux


de l’UNFPA, M. des femmes au renforcement seuls survivants. La solidarité
Cheikh Cissé, a de la paix est une condition est ici indispensable. C’est
présenté, le 20 préalable de son succès. dans ce contexte que le Se-
octobre 2010, le Le rapport de cette année crétaire Général des Nations
rapport sur l’état porte sur les trois
de la population R: résistance,
mondiale qui marque le dixiè- renouveau et
me anniversaire de l'adoption redéfinition des
par le Conseil de sécurité de rôles entre gar-
l'ONU de la résolution 1325, çons et filles, et
qui a fait date. Cette résolu- entre hommes et
tion a condamné la violence à femmes. Le rap-
l'égard des femmes et des port sur l'Etat de
filles dans les situations de la population
conflit et demandé une parti- mondiale montre que, là où Unies, M. Ban Ki-moon, a lan-
cipation accrue des femmes les femmes jouissent de l'éga- cé la campagne mondiale
aux initiatives de renforce- lité des droits et des chances, « Tous Unis pour mettre fin
ment de la paix, partout dans elles résistent mieux à une aux violences à l’égard des
le monde. Cette résolution a catastrophe ou à un conflit et femmes et des enfants ». Cet-
Ci-dessus et à droite, élevé les femmes et le conflit peuvent jouer un rôle central te campagne qui a été lancée
deux images extraites au rang d'un problème de sé- dans la reconstruction, le ren- dans plusieurs pays sera égale-
du Rapport.
curité mondiale. forcement de la paix et le relè- ment relayée à Madagascar où
En bas: Mme
Le rapport montre que si les vement. une récente étude menée par
Samoura, CR du SNU
Madagascar et femmes livrent rarement la D'un autre côté, là où les fem- la Direction Générale en char-
M. Cissé, guerre, elles en subissent les mes et les filles sont victimes ge du Genre avec l’appui de
Représentant pires conséquences car elles d'une extrême discrimination, l’UNFPA révèle que la violence
Résident de l’UNFPA à portent les traumatismes elles sont plus vulnérables aux domestique est la plus répan-
Madagascar longtemps encore après la fin pires effets d'une catastrophe due et la mieux connue dans
des conflits. Les violences do- ou d'une guerre, notamment le pays. Ceci est confirmé par
mestiques ont pris la relève en au viol, et ont moins de chan- l’EDS-IV mentionnant que 32
ce de contribuer au % des femmes en union trou-
renforcement de la vent normal que leurs maris
paix, ce qui menace (ou leurs conjoints) les frap-
le relèvement à long pent/battent pour une raison
terme. Le rapport de ou une autre. Une telle situa-
l'UNFPA sur l'Etat de tion nous interpelle tous. Les
la population mon- récits attachants que contient
diale montre com- le rapport de cette année invi-
bien certains pays, et tent toutes les parties prenan-
certains individus tes à mener à terme ce que le
remarquables, ont Conseil de sécurité a commen-
accompli pour guérir cé voici 10 ans, de travailler à
les blessures causées l'émergence d'un monde où la
par une guerre ou paix est assurée, les droits
une catastrophe. Il humains protégés, et les
montre aussi que la conflits prévenus.
charge du relève-

ONU FLASH MADA/EDITION SPECIALE SEMAINE NATIONS UNIES


EDITION SPÉCIALE PAGE 5

La BFV – SG et le PNUD signent un protocole d’accord de financement en faveur de


l’alphabétisation

La signature du protocole d’accord tion Agents de Développement ments du secteur privé à s’engager
de financement en faveur de l’alpha- d’Antsiranana (AGENDA) - Région dans des actions sociales et citoyen-
bétisation entre la BFV-Société Gé- Diana et de l’Association The Sower nes. « Le développement du pays
nérale et le Programme des Nations - Itasy d’autre part sont concernées réside plus que jamais dans sa capa-
Unies pour le Développement s’est par ce financement. Les quatre pre- cité à assurer à sa jeunesse son ca-
tenue le 25 octobre au siège de la mières classes ont déjà bénéficié du pital humain et sa richesse la plus
BFV- Société Générale à Antaninare- soutien du PNUD et de la BFV – SG, sûre, une éducation solide et revalo-
nina. Le protocole d’accord porte depuis trois ans que la BFV – SG risante. Ces enfants sont les acteurs
sur l’allocation par la Société géné- s’est engagée dans cette action so- mais aussi les moteurs du change-
rale d’un fonds s’élevant à ciale et citoyenne de lutte contre la ment que nous voulons voir un pays
40.000.000 Ariary pour comme Madagascar opérer à
appuyer et financer 8 court terme » a-t-elle souli-
classes ASAMA dans la gné.
prise en charge des L’Action Scolaire d’Appoint
frais d’apprentissage pour Malgaches Adolescents
des écoles (duplication ou ASAMA est une approche
des manuels, prise en soutenue par le PNUD depuis
charge des enseignants, 2002 dans la mise en œuvre
fourniture scolaire) ; du plan « Education pour
des frais de cantine tous ». Elle vise l’inclusion des
scolaire de huit classes pauvres à l’éducation et à la
ASAMA de 25 à 30 élè- culture, particulièrement les
ves chacune ; des frais jeunes enfants qui ont dû
d’inscription et fourni- abandonner très tôt les bancs
tures scolaires des en- Mme Fatma Samoura, Représentant résident du PNUD (à g.) de l’école ou ceux qui n’ont
fants admis en classe signant le protocole d’accord de financement en faveur de jamais eu l’opportunité d’y
de 6ème dans les huit l’alphabétisation aller, pour diverses raisons.
classes. ASAMA et la Les élèves suivent un pro-
prise en charge des frais d’accompa- pauvreté. Le financement ponctuel gramme spécial de 10 mois à l’issue
gnement technique, des frais de des quatre autres classes par contre duquel, ils peuvent se présenter aux
gestion et de suivi des classes ASA- a été possible grâce au prix mondial examens de CEPE et d’entrée en
MA. Le PNUD, de par ses mécanis- gagné par la BFV SG Madagascar qui 6ème. A Madagascar, malgré l’amé-
mes financiers de gestion et son a fait le plaidoyer pour l’ASAMA lors lioration du taux de scolarisation des
expertise en matière d’Action Scolai- d’un concours international de pro- dernières années, 452 200 enfants
re d’Appoint pour Malgaches Ado- jets sociaux organisé par la Société de 6 à 10 ans ne vont pas encore à
lescents ou ASAMA va faciliter la Générale cette année. Ces quatre l’école selon les chiffres de l’UNICEF
mise en œuvre du projet et contri- nouvelles classes choisies d’une ma- en raison de l’impact de la crise so-
buer à la gestion transparente des nière concertée entre la BFV- SG, le cio-économique et de l’état de vul-
fonds alloués pour la réalisation des PNUD et la Plateforme des Associa- nérabilité des familles. Afin de pé-
activités. Les classes ASAMA de l’As- tions Chargées de l’ASAMA seront renniser les activités de l’ASAMA, la
sociation Voitra - Andraisoro, de financées à hauteur de 4 700 000 Ar Plateforme des Associations Char-
l’Association Finoana « B » - Alasora, cette année pour leur permettre de gées de l’ASAMA (PACA) qui a été
de l’Association Mashyiiat - Maha- combiner les deux méthodologies mise en place a pour mandat d’assu-
janga et de Ecar Caritas - Farafanga- AMBOHITSORATRA et ASAMA dans rer la qualité de la pédagogie, de
na d’un part et les classes ASAMA les délais impartis. Lors de la céré- coordonner et de faire le suivi des
de l’Association Jeunes Associés monie de signature de ce protocole activités du secteur. Elle prendra à
pour le Développement Socio- d’accord de financement, Madame moyen terme le relai du PNUD dans
économique et Appui en Formation Fatma Samoura, Représentant rési- le soutien à ces classes ASAMA.
(JADESAF) - Fénérive Est, de l’Asso- dent du PNUD a passé un message
ciation Antso - Tuléar I, de l’Associa- d’encouragement des autres seg-
PAGE 6

Célébration de la 65ème journée des Nations Unies


Un rappel d’engagement pour le développement

«le Système des Nations Unies à La remise de prix aux lauréats du


Madagascar est persuadé que le jeu « Questions sur l’ONU » et la
ralliement des uns et des autres remise de certificats aux nouveaux
autour des principes universels « Club pour l’ONU » établis au sein
nous aideront à relever les des collèges, lycées et universités
grands défis pour la paix, la pro- pour véhiculer les messages de
motion des droits humains et le paix, de promotion des droits hu-
développement du pays». Elle a mains et du développement ont
rappelé devant une audience également marqué cette journée à
constituée de représentants de laquelle la jeunesse malgache a été
la communauté internationale, grandement représentée.
de la société civile, des médias Conventionnellement, la journée
Mme Samoura, les Représentants des Agence su SNU et des jeunes que « les Nations des Nations Unies est célébrée le
Madagascar et les candidats des QSO. Unies travaillent pour et avec les 24 octobre, date qui marque l’anni-
pays et leurs populations afin versaire de la fondation des Na-
Le Système des Nations Unies à d’atteindre les OMD ». tions Unies, le 24 octobre 1945. En
Madagascar a célébré le 22 octo- Ce thème « Les Nations Unies et les 1947, l’Assemblée Générale des
bre, à l’ESCA d’Antanimena, la jour- OMD » a été davantage développé Nations Unies a établi que cette
née des Nations Unies. Cet événe- lors des échanges entre les chefs journée des Nations Unies, serait
ment marque également publique- d’agence du système des Nations consacrée à faire connaître aux
ment la prise de fonction de Mada- Unies et les jeunes lors de la céré- peuples du monde entier les objec-
me Fatma Samoura en tant que monie de ce jour. Pour la première tifs et les réalisations des Nations
Coordonnateur Résident du Systè- fois, les jeunes de différents hori- Unies et à les rallier à son œuvre.
me des Nations Unies à Madagas- zons ont pu s’adresser directement Les Nations Unies n’offrent pas de
car et Représentant Résident du aux représentants résidents des solutions toutes faites aux problè-
Programme des Nations Unies pour agences pour partager leurs opi- mes internationaux mais elles cons-
le Développement. tituent un instru-
Dans son allocution à l’occasion de ment essentiel grâ-
cette célébration, Madame Fatma ce auquel le pro-
Samoura a soutenu l’importance de cessus multilatéral
la journée des Nations Unies cette peut être mis à
année en citant le message du se- contribution dans
crétaire général de l’ONU : « cette la résolution de ces
journée nous incite avant tout à problèmes. La Jour-
prendre la résolution de redoubler née des Nations
d’efforts : redoubler d’efforts pour Unies donne la pos-
protéger les populations prises au sibilité aux groupes
piège d’un conflit armé, pour lutter et aux particuliers
contre les changements climati- de mieux connaître
ques et pour éviter une catastro- Mme Samoura remet le prix au gagnant des les activités et les
phe nucléaire; redoubler d’efforts Questions sur l’ONU pour la catégorie collège. réalisations de l’O-
pour offrir de nouvelles possibilités NU et de relever les
aux femmes et aux filles et pour nions sur les réalités du développe- défis auxquels nous sommes tous
combattre l’injustice et l’impunité; ment à Madagascar, pour deman- confrontés.
et redoubler d’efforts pour réaliser der plus d’éclaircissement sur les
les objectifs du Millénaire pour le missions des agences et la portée
développement». Particulièrement, de leurs interventions sur le ter-
Madame Samoura a soulevé que rain.

ONU FLASH MADA/EDITION SPECIALE SEMAINE NATIONS UNIES


EDITION SPÉCIALE PAGE 7

« Les
Nations
Unies
travaillent
pour vous
et avec
vous »
rappelle
Mme
Fatma
Samoura,
Nouveau
Coordonna
teur
Résident
du Système
des Nations
Unies à
Madagascar
PAGE 8
Comment transformer une population pauvre en marché commercial :
Adolfo Brizzi (Banque mondiale) évoque une expérience indienne

Dans le qu’elle puisse représenter un aider le haut », a permis d’at-


cadre de marché digne d’intérêt pour le teindre deux objectifs : pre-
son projet secteur privé ? mièrement, rendre les institu-
de renfor- A la base, il est nécessaire tions publiques plus redeva-
cement d’organiser les institutions des bles envers le citoyen ; et
de capaci- pauvres, et non plus seule- deuxièmement, rendre les
té des ment des institutions pour les institutions privées plus inté-
dirigeants pauvres. Le modèle développé ressées à un nouveau type de
d’associa- en Inde a permis de bâtir une business au pied de la pyrami-
tions, des organisation sociale qui a mis de. Selon le conférencier, cet-
responsa- en relation des centaines de te approche est tout à fait
bles milliers de petites associations faisable à Madagascar.
d’ONG et des Organisations de 10 à 15 femmes, pour
Ci-dessus M. Adolfo
de la Société Civile, l’Institut aboutir au niveau des districts Le Dr Gracy Fernandes
Supérieur de Travail Social à des dizaines de fédérations (Directeur du département
Brizzi, pendant son
(ISTS) a organisé une confé- « pesant » 200.000 à 400.000 programme à l’ISTS) ; Lalao
intervention. rence-débat le 26 octobre personnes. Randriamampionona
2010. Devant une assistance (Présidente de la Plate-forme
composée de travailleurs so- L’existence de cette masse des ONGs et organisation fem-
ciaux, d’universitaires, de critique a permis les négocia- mes DRV) et Elza Herman
membres de la société civile tions pour la mise en place de (Directrice du crédit à Accès
et de représentants de parte- centrales d’achats et des ré- Banque) ont joué le rôle de
naires techniques et finan- seaux de service para- panelistes pour animer la
ciers, Adolfo Brizzi (Country professionnels de contrôle de conférence.
manager de la Banque mon- qualité ; d’améliorer la gestion
diale) a présenté une expé- des écoles et des centres de
rience d’organisation sociale santé ; de favori-
mise en place dans l’Etat de ser l’emploi des
Andhra Pradesh (Inde). jeunes issus de
milieux défavori-
En principe, les pauvres n’in- sés et d’obtenir la
téressent pas le secteur privé, fourniture de ser-
qui n’y trouve pas un marché vices publics sous
suffisant pour développer du contrats. Le tout
business. Cette frange de la pour un investis-
population se trouve donc sement de un
exclue de l’accès à certains dollar par bénéfi-
services, et doit compter sur ciaire par an.
le secteur public qui n’est pas
toujours aussi performant que Ce modèle d’organisation so- Une image de la
souhaitable. Comment alors ciale expérimentée en Inde, et
donner un poids économique présentée par M. Brizzi sous le conférence
à la population pauvre afin titre « Une vue du bas …pour

Au revoir à… Bienvenue à…
Les Système de Nations Unies à Madagascar salut et remercie Monsieur Patrick Gilabert , Représentant Résident
sortant de l’ONUDI Madagascar et souhaite le bienvenue à Mme Lorence Ansermet, Représentante de l’ONUDI
désignée pour Madagascar, Maurice, Seychelles et Comores. Mme Ansermet a effectué cette semaine une mis-
sion de reconnaissance à Madagascar. Sa prise de fonction officielle aura lieu en Janvier 2011.

ONU FLASH MADA/EDITION SPECIALE SEMAINE NATIONS UNIES


La Journée des Nations Unies a été une
occasion de fête et de partage pour le per-
sonnel su SNU à Madagascar.
Le 22 octobre, à l’Annexe UNICEF,
l’Association du Personnel du PNUD
Madagascar a organisé, avec le support des
Associations des autres agences des Nations
Unies, un karaoké pour célébrer le 65°
anniversaire de la fondation des Nations
Unies. Le 23 et 24 octobre l’équipe de
l’Association du Personnel du PNUD a ainsi
participé au tournoi de foot organisé par
l’Ambassade de Norvège.

CONTACTS :
Maison commune des Nations Unies
Enceinte Galaxy Plaza, Rue Dr Raseta, Andraharo
B.P. 1348 Antananarivo (101)
Madagascar
edvige.bordone@one.un.org
(261-20) 23-300-92/1074
Web: www.snu.mg

Оценить