Вы находитесь на странице: 1из 7

Ponts en arc – tablier inférieur

Les ponts en arc béton ou maçonnerie, matériaux avec des contraintes à rupture plus
importantes en compression qu’en traction; c’est pour cela que l’objectif principal avec la
géométrie en arc est de faire travailler les éléments en béton majoritairement sous
compression, par contre les efforts en tension sont repris par des câbles de précontrainte en
acier à haute résistance. La forme réalisant cette condition est appelée polygone funiculaire,
la forme de l’arc est similaire à celle-là d’un câble sollicité par les mêmes charges mais dans
le sens contraire, afin de chercher à ne pas présenter des moments fléchissant et en limitant
les efforts tranchants.

Dimensionnement

Matériel :
Il est nécessaire de choisir le matériel pour la construction du pont à partir de l’analyse de
différents aspects, tels que la géométrie, la topographie, les charges et l’environnement, à titre
d’exemple, on peut trouver des ponts en pierre, en maçonnerie, en bois, en acier ou en béton.

Géométrie :
On peut trouver la forme idéale pour un pont en arc avec une analyse statique. Un arc de
flèche H et portée L qui supporte un charge répartie Q (figure ), à partir du principe fondamental
de la statique on détermine l'équation de l'équilibre d’un demi-arc.

Figure . Arc soumis à une charge répartie


On réalise une coupure fictive dans une abscisse X on détermine le moment sur la portion
gauche jusqu’à l’abscisse X, avec l’hypothèse de moment nul dans tous les points :

Figure . Analyse d’un tronçon de pont.


Après, l’équation du demi arc est :

On trouve que la parabole est la forme adaptée pour supporter une charge uniformément
répartie.

D’autre part, l’effort normal est élevé où la direction de l’arc a un angle important par rapport à
l’horizontale, c'est à dire dans les appuis. Une solution pour ne pas dépasser les limites de
rupture du matériau est d’augmenter la section dans les appuis, d’où vient le nom de “pattes
d’éléphant”. Cette solution permet d’économiser de matériau en fonction de l’élancement :

Figure . Comparaison des arcs de même portée avec différent élancement.

Élancement :
Défini comme le rapport entre la portée L et la flèche H. Dans la plupart de cas la portée est
imposée, et la flèche est à déterminer. Pour les arcs paraboliques, un élancement adéquat se
situe entre 2.309 et 2.926. Les arcs sont des structures qui peuvent flamber, il est important
donc de prendre en compte la valeur de la charge critique pour déterminer l’élancement, où la
charge critique est définie comme :

Concernant le type d’ouvrage à choisir, il y a une classification des types de ponts en arc en
fonction de la position relative du tablier par rapport à l’arc (figure ), et aussi du matériel de la
structure (acier, béton armé, bois).
Figure. Classification des ponts en arc en fonction de la position du tablier.

Or, la topographie du terrain est un aspect important à analyser pour prendre une décision. vu
que la zone du projet présente des pentes forts, on considère que constructivement, un pont
en arc avec le tablier intermédiaire ou supérieur, représente plus de difficultés, étant donné
que le placement des équipements pour les fondations et l’installation de la structure peut
générer des inconvénients, c’est pour cela qu’on a choisi de réaliser l’analyse d’un pont en arc
avec le tablier inférieur.

Eléments du pont

Le pont à dimensionner est un pont en arc avec le tablier inférieur, néanmoins, il n’y a pas une
seule solution à réaliser, en fonction des matériaux utilisés pour l’arc, le tablier ou le système
de suspension, et ainsi pour la configuration adoptée, on aura plusieurs de variations
différentes. A partir des recherches réalisées sur la construction des ponts en arc, on va choisir
des éléments adéquats pour le projet analysé.

Arc :

D’abord, on a étudié l’utilisation d’un solo arc, avec un seul plan de suspensions comme celui
utilisé pour dans le pont de La Barqueta à Sevilla (figure ), par contre, étant donné l’exigence
de trafic routier et les dimensions du tablier, on a opté pour utiliser un système composé par
deux arcs sans inclination (figure ).

Figure . Pont de la Barqueta, Sevilla - Espagne


Figure . Pont en arc, avec système de deux arcs verticaux.

D’autre part, l’arc peut avoir des différents types de structures, telles qu’une structure en
charpente métallique, une structure en béton armée ou une structure métallique avec une
section spécifique, for exemple circulaire. Du les coûts élevés d’un pont en charpente
métallique, ils sont de moins en moins utilisés, c’est la raison pour laquelle on utilisera pour le
pont des arcs avec une section circulaire, les deux arcs vont travailler ensemble grâce à des
poutres en acier qui vont connecter les arcs pour faciliter la descente de charges et lui donner
de la raideur.

En ce qui concerne les dimensions pour du pont, la littérature nous indique différents rapports
entre la hauteur f de l’arc et la longueur du pont L, d’après le graphique XX, le rapport f/L le
plus utilisé pour des longueurs d’environ 200 m est de 1/7, rapport que sera employé pour le
dimensionnement du projet.

Graphique . Rapport f/L pour ponts en arc.

Système de suspente
Pour choisir le système de suspente, il faut comprendre la descente de charges dans le pont,
la charge va être transmis au tablier, après sera le système de suspente qui travaillera en
tension et va transférer la charge à l’arc qui sera soumis en compression, finalement celui-
ci enverra la charge aux fondations. Le plus important est de souligner que le système de
suspente travaille en traction, c’est pour cela qu’il est impossible d’utiliser le béton pour la
suspente. Par contre, il est fréquente l’utilisation de câbles de sections d’acier en I. La section
en I n’est pas très utilisé dans le cas d’un pont de grande dimension, vu qu’il est nécessaire
de réaliser une connexion entre les poteaux (figure ), c’est qui augmente les coûts, c’est
pourquoi on a choisi l’utilisation de câbles. A ce point-là, l’histoire nous indique que pour éviter
des risques de vibration à cause de l’effet combinée entre la pluie et le vent il est impératif
d’utiliser des câbles avec une certaine rugosité, de manière que la pluie ne va pas suivre la
trajectoire du câble sinon que grâce à la rugosité les gouttes vont tomber rapidement.

Figure . Connections entre sections en I.

Avec le système de suspente de câbles, il est nécessaire d’établir une configuration


géométrique pour la distribution de câbles, dans la figure XX on peut voir les différentes options
utilisés pour la construction de ponts en arc :
Figure . Différents configurations possibles pour la distribution de câbles.

Les ponts en arc avec une configuration radial on reçu une bonne acceptation dans les
dernières ans, avant cette type de configuration n’était pas très utilisée. Différents études ont
montré que le comportement des ponts en arc avec une configuration radial ont un
comportement similaire par rapport à la configuration vertical, effectivement une comparaison
réalisé a conclu que le pont avec une configuration radial avec le centre du radius dans la
partie supérieure de l’arc a une une flèche inférieur par rapport aux autres configurations, par
contre, la différences entre les 3 alternatives n’est pas considérable}

D’autre part, un analyse structurale a été réalisé dans le but de comparer le comportement de
trois différents configurations de système de suspente avec des câbles, en évaluant la
déflexion pour chacun des configuration, avec deux cas de chargement, dans le tableau XX
on peut voir les résultats.

Tableau . Déflexion pour trois types de configuration de système de suspente.


( Design aspects of arch bridges Dr. A. Romeijn)

En conclusion, le système de suspente vertical n’a pas un bon comportement quand le pont
et charge dans la moitié de sa longueur, pour les autres deux cas, le résultats sont similaires,
malgré les bon résultats pour le cas de la troisième configuration, il est pertinent du point de
vue économique de choisir la deuxième configuration, étant donné une moindre utilisation
d’acier, ce qui réduit le coût final.

Tablier
En ce qui concerne le tablier, il existe trois possibilités, l’acier, le béton, ou une structure mixte.
Actuellement, à cause des hauts coûts de construction, de maintenance et d’inspection, les
structures en acier sont de moins en moins utilisées. Par contre pour des ponts avec une
portée de 250 m, le plus fréquent est de construire le tablier avec des dalles orthotropes (figure
).