Вы находитесь на странице: 1из 307

SOMMAIRE

Numéro de
Fiche de projet
page
Abattoir cunicole 1
Abattoir polyvalent Moyen 2
Abattoir polyvalent Moyen 3
Abattoir polyvalent Grand 4
Unité de production et de conditionnement de viande
5
d’autruches
Stockage des céréales 6
Unité de production des semoules 7
Stockage horizontal à plat des céréales 8
Silos verticaux de stockage de céréales 10
Ensilage de mais 12
Station de conditionnement pour fruits et légumes 13
Conserverie de cœurs d’artichauts 14
Conserverie de câpres 15
Unité de surgélation des cœurs d’artichauts 16
Conditionnement de la fraise surgelée et de la fraise
17
fraîche
Conditionnement et entreposage de fruits et légumes 18
Produits dérivés de la tomate : concentré / Séchée /
19
Sauces
Semi-conserves d’olives, câpres, fonds d’artichauts,
20
asperges et autres légumes
Unité de séchage, déshydratation et lyophilisation de la
21
tomate
Unité de produits alimentaires surgelés (Légumes et
22
fruits)
Unité de produits alimentaires surgelés (Fruits) 23
Unité de production de tomates séchées 24
Confitures BIO (Figues, orange, Fraise…) 25
Unité de conditionnement de fruits et légumes frais 26
Unité de surgélation de fruits et légumes : Fèves, petits
pois, oignons, fonds et cœurs d’artichauts, melons, 27
fraises, pêches et poires
Unité de surgélation de frites 28
Unité de production de chips de pommes de terre 29
Séchage de vigne 30
Conserverie végétale 31
Les escargots en conserves 32
Terrine d'escargot à la gentiane 33
Unité moyenne de transformation de la niora 34
Numéro de
Fiche de projet
page
(pimenterie)
Unité de transformation des pruneaux 35
Unité de conditionnement de prunes secs 36
Mini – Huilerie d’olive 37
Huilerie d’olive en flux continu 38
Huilerie en container 39
Huilerie moderne 40
Conditionnement d’huile d’olives 41
Unité de production d’huile de tournesol 42
Unité de production d’huile d’arachide 43
Unité de fabrication de beurre d’arachide 44
Fabrication de glace et de sorbets: Crème glacée 45
Projet de fabrication de pulpes de : pommes – fraises –
46
pêches- poires
Fabrication de jus de raisin destiné aux conditionneurs
47
de Jus de fruits
Fabrique de glace hydrique 48
Unité spécialisée en production de jus de légumes 49
Unité intégrée : Traitement du lait & Fabrication de
50
produits laitiers
Mini laiterie : Traitement du lait & Fabrication de
52
produits laitiers
Laiterie : Traitement du lait & Fabrication de produits
53
laitiers
Fromage à pâte pressée type Edam, Gruyère, Saint
54
polain et Fromage à pâte molle (Sicilien et Mozzarella)
Unité artisanale de production de fromage de chèvr 55
Unité de production de fromage de chèvre 56
Pâtés, Beurres Et Mousses à Base De Sardines 57
Filets de Sardines 58
Plats Cuisines A Base De Poisson 59
Plats cuisinés et semi-cuisinés 60
Unité de valorisation des écarts de triage des produits
61
de la mer
Unité de production d’aliments composés pour volaille
62
et bétail
Unité de paille mélasse pelle tissée 63
Entrepôt frigorifique pour fruits et légumes 64
Unité de fabrication de pâtes fraîches 65
Tissu gabardine 67
Tissu denim 68
Tissus pour pantalons 69
Tissus pour chemises 70
Tissu pour vêtements de travail 71
Numéro de
Fiche de projet
page
Finissage de tissus chaîne et trame 72
Prêt-à-porter Homme en produit fini 73
Confection de prêt-à-porter féminin 74
Pantalons sous-traitance 75
Pantalons jeans en produit fini 76
Chemises en produit fini 77
Unité moyenne de tissage 78
Unité de DERRAZ traditionnel 80
Unité de tissage de drapeaux à base d’El kherka
81
Ouezzania
Unité de tissage d’el Kharka el Ouazzani 82
Unité de passementerie 83
Soutiens gorges en produit fini 85
Vêtements de bonneterie en produit fini 86
Vêtements de bonneterie en grosse maille (tricotage
87
rectiligne) en produit fini
Finissage de vêtements de bonneterie 88
Vêtements en cuir 89
Tannerie et mégisserie 90
Unité de fabrication de petite maroquinerie 91
Unité de confection d'articles en cuir 92
Unité de fabrication de sac à main 93
Chaussures de ville 94
Chaussures de sécurité 95
Fonderie de métaux 96
Unité de fabrication de fils métalliques 97
Unité de fabrication de pointes diverses 99
Unité de fabrication de pointes en acier 100
Unité de fabrication de pièces en fils de fer 102
Traitement de surface et revêtement de métaux 103
Unité de fabrications de boulonnerie visserie, écrous,
104
raccords, tiges
Unité de menuiserie métallique 105
Unité de tourneurs, fraiseurs, traitement des métaux 106
Fabrication de moules pour semelles 107
Fabrication de semoirs et pulvérisateurs destinés à la
108
préparation et entretien des récoltes
Unité de fabrication de plaques photovoltaïques à
109
usage domestique (énergie solaire)
Unité d’assemblage de matériel agricole 110
Unité de menuiserie d’aluminium 111
Unité de menuiserie en Inox 112
Unité de fabrication de profilés en alliage d’aluminium 113
Unité moyenne de travail d’acier, du cuivre et du fer 115
Numéro de
Fiche de projet
page
Unité de chaudronnerie moderne 116
Rebobinage de moteurs électriques 117
Rebobinage de moteurs électriques 118
Fabrication de bennes pour tracteurs 119
Fabrication de bennes pour camions 121
Fabrication de bennes pour camions utilitaires 123
Faisceaux de câbles 125
Tubes annelés pour faisceaux de câbles automobiles 126
Systèmes d’échappement Secteur 128
Plaquettes de freins 129
Moule pour pièces Auto 130
Tapis autos
131
(Equipements d’intérieur)
Soufflet de levier de vitesse (Equipements d’intérieur) 132
Equipements d’intérieur (Housses pour sièges)
133
Pièces en caoutchouc pour automobile 134
Equipements d’intérieur (Panneaux de portes) 136
Ressorts à lames 137
Ressorts à lames 138
Amortisseurs 139
Radiateurs en aluminium 140
Durits et Joints de portes 141
Garnitures d’embrayage 142
Câbles électriques 143
Fabrication de connectiques 144
Filtres pour véhicules industriels 145
Moulage à cire perdue de pièces automobiles 146
Décolletage de pièces automobiles 147
Unité de traitement de surface par anodisation et
148
bichromatage
Garnitures de freins 149
Rénovation des cardans 150
Assemblage de Minibus 151
Unité de montage et d’assemblage d’autocars 152
Fabrication de jantes en aluminium pour voitures,
153
motos et utilitaires
Grande unité d’injection plastique 155
Unité moyenne d’injection plastique 157
Unité d’extrusion des plastiques 159
Unité de production de tuyaux en PVC pour bâtiment 161
Unité de fabrication d’équipements routiers en plastique 163
Unité de fabrication d’articles en matières plastiques
165
pour l'agriculture et l'élevage
Numéro de
Fiche de projet
page
Unité de fabrication de bonbonnes en plastique 167
Unité de fabrication de sceaux en plastique 169
Unité de fabrication de bloc – tiroir en plastique 171
Unité de fabrication de bacs alimentaires en
173
polypropylène
Unité de fabrication de jouets en plastique 175
Unité de fabrication d’emballage en plastique pour
177
produits alimentaires
Unité de fabrication d’emballage en plastique pour
179
produits agricoles
Unité de fabrication de pots et bouteilles en plastique à
181
usage biologique et médical
Unité de fabrication de produits et outils en plastique à
183
usage médical
Unité de fabrication de pièces automobiles en plastique 185
Emballage pour produits alimentaires en plastique 187
Unité de fabrication de meubles en plastic 189
Unité de mise en sac de sable de mer 191
Unité de production des sacs en polypropylène 192
Unité de fabrication de pots alimentaires en
193
polypropylène
Unité de fabrication de barils alimentaires en
195
polyéthylène
Unité de fabrication de pots de crème en polypropylène 197
Unité de fabrication de pots cosmétiques pour crème et
199
maquillage
Fabrication de meubles marocains en bois 201
Unité de production de bois pour bâtiment 202
Unité de production de portes et d’éléments en bois
pour bâtiment : Portes d’intérieur et d’extérieur, 204
fenêtres,…
Unité de production de portes traditionnelles
206
marocaines en bois
Unité de réparation de bateaux de pêche en bois 208
Unité de fabrication de barques en bois pour pêche
209
artisanale
Chantier naval pour fabrication de chalutiers en bois 210
Menuiserie moderne 211
Unité de menuiserie de bois 213
Unité moyenne de fabrication de caisses en bois 214
Unité de fabrication de caisseries en bois 215
Industrie du liège 217
Fabrication des meubles de l’intérieur en série 218
Unité de fabrication de meubles d’intérieur modulaires 219
Numéro de
Fiche de projet
page
Unité de fabrication de meubles de bureaux en
220
panneaux
Unité de production de béton prêt à l’emploi 221
Unité industrielle de fabrication des agglomérés et
222
hourdis
Unité industrielle de fabrication des carreaux en bétons 223
Unité industrielle de fabrication de tuyaux en béton et
224
en béton armé
Unité industrielle de fabrication des buses en béton
225
pour puits
Unité de production de verre plat pour bâtiment 226
Unité de fabrication du plâtre : Sac de plâtre de 40 Kg 227
Unité de production de pavés en béton 228
Unité de production de bordures en béton 229
Unité de fabrication d'éléments de plancher en béton
précontraint et béton armé, murs et éléments de 230
structure
Unité de fabrication de poteaux en béton pour lignes
232
électriques
Unité de fabrication de regards en béton 233
Unité de fabrication de sacs ciment 234
Unité de fabrication de produits sanitaires en céramique 235
Unité de fabrication de carreaux en céramique 237
Unité industrielle de fabrication de carreaux de
239
mosaïque
Fabrication de carreaux en céramique pour le
240
revêtement du mur
Unité de fabrication de produits finis à base de marbre 241
Unité pour le travail de marbre 242
Traitement de blocs de granite : Granit en carreaux 243
Traitement de blocs de granite : granit en dalles 244
Unité de production de pavés en pierre naturelle 245
Industrie de l’eucalyptus : pâte à papier 246
Unité de fabrication des cahiers scolaires et de
247
fournitures de bureau à base de papier
Unité moyenne de traitement et récupération des
248
déchets papier
Unité de récupération et traitement des déchets papier-
250
carton
Unité de fabrication du carton ondulé 252
Unité d’impression numérique, gravure et flashage 254
Unité d’édition de livres scolaires 255
Imprimerie 256
Fabrication de plaques celloderme 257
Numéro de
Fiche de projet
page
Unité de production artisanale des huiles essentielles 258
Unité de fabrication et impression d’étiquette adhésives 260
Unité de nettoyage, tri, classement et mise en bales de
261
vieux papier et carton
Unité de saponification à froid 262
Crème à base d’extraits d’escargots 263
Fabrication de produits dérivés du Ghassoul 264
Unité de fabrication d’emballage en verre 265
Unité de fabrication de verre pour l’industrie automobile 267
Unité de fabrication de pièces en caoutchouc moulé
travaillées à partir de matières premières naturelles ou 269
de synthèse comme les silicones, les nitriles…
Unité de fabrication de pneus rechapés 271
Unité de Fabrication de Pneu 273
Unité de Fabrication de chambres à air 274
Détergent liquide concentré tout usage 275
Unité de fabrication d’Eau de javel détergente
276
concentrée
Unité de fabrication d’assouplissant concentré pour
277
textile
Petite unité de traitement de déchets industriels non
278
ferreux
Unité moyenne de traitement de déchets industriels non
280
ferreux
Grande unité de traitement de déchets industriels non
282
ferreux
Unité de production de canaux d’irrigation pour
284
agriculture
Matériaux composites 285
Unité de production de peinture pour bâtiment 287
Unité de production de pavés en terre cuite 288
Unité de produits d’étanchéité 290
Cimenterie 292
Usine de production d’acier pour gros œuvre 294
Unité traditionnelle de production de matériaux de
295
construction en terre cuite :
Briqueterie moderne 296
Unité Industrielle Moyenne de fabrication de la chaux 297
Unité traditionnelle de fabrication de la chaux 298
Fabrication des carreaux en ciment traditionnels et
299
contemporains
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_01 Données sur le secteur


L'effectif du cheptel dans la région se
compose de 343 610 têtes de bovins dont
Intitulé du projet 38.36 % est de la race locale. Les ovins
Abattoir cunicole sont au nombre de 1 million de têtes soit
7.32 % par rapport à l'échelle nationale.
Secteur
Alors que les caprins ne dépassent pas les
Industrie alimentaire
33 900 têtes soit 0.70 % à l'échelle du
Branche pays.
Production de viandes de
boucherie Justification du projet
Lieu d’implantation proposé La viande de lapin est très appréciée par le
Communes : Kénitra, Sidi consommateur marocain grâce à ses
Kacem, Sidi Slimane, qualités organoleptiques et nutritionnelles.
Ouezzane, Souk Larbaa. En effet, le lapin est une viande très saine,
Coût global du projet nutritive et digestive, sans cholestérol.
1.500.000 MAD L'élevage du lapin est appelé à se
développer afin de satisfaire un potentiel
Capacité de production
de consommation en protéines animales,
28 Tonnes de viande par an
monopolisé jusqu'à maintenant par la
Besoin en superficie viande blanche.
1.000 m²
Besoin en RH Conditions d’approvisionnement
15 permanents La race locale constitue une source
Marchés potentiels d’approvisionnement importante.
Le Marché local et Export de Il faut signaler que les lapins sont des
fourrures animaux particulièrement sensibles aux
Informations utiles : facteurs liés à l'environnement tels que la
Contacts : température, l'hygrométrie, l'aération et
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 l'éclairage de la pièce réservée à l'élevage.
Textes juridiques : En effet, des températures trop basses ou
- Loi n° 78–00 portant charte des changements brusques de température
communale. associés à des courants d'air provoquent
- Dahir portant loi n° 1-75-291 du une plus grande sensibilité aux troubles
24 chaoual 1397 (8 octobre respiratoires. Une hygrométrie et une
1977) édictant des mesures chaleur trop élevée augmentent les risques
relatives à l'inspection sanitaire d'infection.
et qualitative des animaux
vivants et des denrées animales
ou d'origine ;
- Décret n° 2-93-23 du 21 kaada
1413 (13 mai 1993) relatif aux
attributions et à l'organisation du
Ministère de l'Agriculture et de la
Réforme Agraire.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 1
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_02 Données sur le secteur


Au Maroc, en 2004, la production des
viandes rouges a atteint la valeur de
Intitulé du projet 398.000 T avec un taux d’abattage de
Abattoir polyvalent Moyen 79%, soit l’équivalent de 314 680 T de
viandes produits au niveau des abattoirs.
Secteur
Industries alimentaires La région compte un cheptel relativement
important. Il se compose de 1 818 380
Branche têtes (à fin 2006). Les 2 principales
Production de viandes de espèces sont : les ovins (1 060 400
boucherie têtes) et les bovins (399 260 têtes).
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Sidi Justification du projet
Kacem.
Les abattoirs actuels de la région sont
Coût global du projet anciens et ne répondent pas à la
50.000.000 MAD demande en terme de qualité et de
Capacité de production quantité.
3 000 T / an
Conseils techniques
Besoin en superficie Consulter le « Guide méthodologique
25 000 m² pour l’évaluation des incidences sur
Besoin en RH l’environnement, Projet d’abattoir ».
50 Personnes
Marchés potentiels
Local et régional
Informations utiles :
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Textes juridiques :
- Loi n° 78 – 00 portant charte
communale.
- Dahir portant loi n° 1-75-291 du
24 chaoual 1397 (8 octobre
1977) édictant des mesures
relatives à l'inspection sanitaire
et qualitative des animaux
vivants et des denrées animales
ou d'origine ;
- Décret n° 2-93-23 du 21 kaada
1413 (13 mai 1993) relatif aux
attributions et à l'organisation du
Ministère de l'Agriculture et de la
Réforme Agraire.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 2
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_03 Données sur le secteur


Au Maroc, en 2004, la production des
viandes rouges a atteint la valeur de
Intitulé du projet 398.000 T avec un taux d’abattage de
Abattoir polyvalent Petit 79%, soit l’équivalent de 314 680 T de
viandes produits au niveau des abattoirs.
Secteur
Industries alimentaires La région compte un cheptel relativement
important. Il se compose de 1 818 380
Branche têtes (à fin 2006). Les 2 principales
Production de viandes de espèces sont : les ovins (1 060 400
boucherie têtes) et les bovins (399 260 têtes).
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Sidi
Justification du projet
Kacem. Les abattoirs actuels de la région sont
Coût global du projet anciens et ne répondent pas à la
10.000.000 MAD demande en terme de qualité et de
quantité.
Capacité de production
1 000 T / an Conseils techniques
Consulter le « Guide méthodologique
Besoin en superficie
pour l’évaluation des incidences sur
15 000 m²
l’environnement, Projet d’abattoir ».
Besoin en RH
30 Personnes
Marchés potentiels
Local et régional
Informations utiles :
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Textes juridiques :
- Loi n° 78 – 00 portant charte
communale.
- Dahir portant loi n° 1-75-291 du
24 chaoual 1397 (8 octobre
1977) édictant des mesures
relatives à l'inspection sanitaire
et qualitative des animaux
vivants et des denrées animales
ou d'origine ;
- Décret n° 2-93-23 du 21 kaada
1413 (13 mai 1993) relatif aux
attributions et à l'organisation du
Ministère de l'Agriculture et de la
Réforme Agraire.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 3
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_04 Données sur le secteur


Au Maroc, en 2004, la production des
viandes rouges a atteint la valeur de
Intitulé du projet 398.000 T avec un taux d’abattage de
79%, soit l’équivalent de 314 680 T de
Abattoir polyvalent Grand viandes produites au niveau des
Secteur abattoirs.
Industries alimentaires La région compte un cheptel relativement
Branche important. Il se compose de 1 818 380
Production de viandes de têtes (à fin 2006). Les 2 principales
boucherie espèces sont : les ovins (1 060 400
têtes) et les bovins (399 260 têtes).
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Sidi
Kacem.
Justification du projet

Coût global du projet Les abattoirs actuels de la région sont


110.000.000 MAD anciens et ne répondent pas à la
demande en terme de qualité et de
Capacité de production quantité.
6 000 T / an
Besoin en superficie Conseils techniques
45 000 m² Consulter le « Guide méthodologique
pour l’évaluation des incidences sur
Besoin en RH
l’environnement, Projet d’abattoir ».
100 Personnes
Marchés potentiels
Local et régional
Informations utiles :
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Textes juridiques :
- Loi n° 78 – 00 portant charte
communale.
- Dahir portant loi n° 1-75-291 du
24 chaoual 1397 (8 octobre
1977) édictant des mesures
relatives à l'inspection sanitaire
et qualitative des animaux
vivants et des denrées animales
ou d'origine ;
- Décret n° 2-93-23 du 21 kaada
1413 (13 mai 1993) relatif aux
attributions et à l'organisation du
Ministère de l'Agriculture et de la
Réforme Agraire.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 4
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_05 Données sur le secteur


De nos jours l’élevage d’autruches est considéré
comme un des projets agricoles les plus rentables.
C’est un projet d’avenir, en raison de la grande
Intitulé du projet variété des produits exploités (viandes, cuir et
plumes), de leur efficacité de production et de
Unité de production et de reproduction et de leur rentabilité élevée.
conditionnement de viande Le climat au Maroc permet l’élevage d’autruches.
d’autruches L’élevage d’autruches se veut novateur avec un
Secteur maximum d’intégration afin de fournir au marché
Industrie alimentaire local et international des produits (dérivés de
l’autruche) à haute valeur ajoutée.
Branche
Production de viandes de volailles Justification du projet
Lieu d’implantation proposé L'autruche produit une viande rouge très proche du
bœuf en terme d'aspect. Cette viande est appréciée
Communes : Kénitra, Sidi Slimane, depuis l'antiquité. Sa richesse nutritionnelle est
Sidi Kacem, Sidi Taibi, Souk Larbaa, exceptionnelle pour une viande : peu calorique et
Souk Tlet, Ouezzane, Had Kourt pauvre en matières grasses (1à 2%), la viande
Coût global du projet d'autruche est pourvue d'une bonne teneur en
protéines (20 à 22%) et d'une très faible teneur en
15.000.000 MAD cholestérol...
Capacité de production C’est l'aliment idéal pour les sujets prédisposés au
risque cardio-vasculaire mais néanmoins amateurs
150 tonnes par an de viande rouge.
Besoin en superficie La forte demande des marchés européens et la
proximité de la région constituent une excellente
200.000 m² opportunité à saisir.
Besoin en RH
30 permanents Conditions d’approvisionnement
La viande d’autruche se commercialise en frais et en
Marchés potentiels surgelé, mais à la différence du bœuf, en surgelé,
Export 90% National 10% elle ne perd aucun parfum et cela améliore encore sa
tendreté.
Informations utiles : Par contre la viande d’autruche se doit d’être
Contacts : toujours conditionnée sous vide.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Textes juridiques :
- Dahir portant loi n° 1-75-291 du 24 chaoual
Conseils techniques
1397 (8 octobre 1977) La viande de l’autruche est une viande rouge réputée
- Décret n° 2-93-23 du 21 kaada 1413 (13 être extrêmement tendre. Elle est extrêmement
mai 1993) pauvre en cholestérol (600 mg/kg). Ses qualités
culinaires en font une viande de premier choix qui ne
peut être comparée qu’aux meilleurs filets de veau.
En matière d’équipement il faut prévoir une ligne
d'abattage pour l'autruche.
En matière de conditionnement des viandes
d’autruche, il existe plusieurs possibilités :
- Les viandes : steaks, pavés, rôtis, sautés ;
- Les pâtés et terrines ;
- Les rillettes ;
- Les saucissons ;
- Le fumé ;
- Les plats cuisinés…

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 5
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_06 Données sur le secteur


Compte tenu du décalage entre le rythme de la
production et celui de la consommation, le
stockage des céréales constitue un élément clé
Intitulé du projet dans le fonctionnement général des circuits
Stockage des céréales d’approvisionnement de la région et du pays.
Le secteur est composé de divers opérateurs et
Secteur
équipements. Les coopératives et les
Industrie alimentaire commerçants agréés disposent de capacités de
Branche stockage pour une longue durée sous couvert ou
semi-couvert. Ces opérateurs disposent
Meunerie
également de capacités additionnelles pour le
Lieu d’implantation proposé stockage d’appoint. Leur capacité est d’environ 2
Commune : Kénitra, Sidi millions de tonnes. En outre, les industries de
transformation détiennent également une capacité
Kacem, Sidi Slimane, Souk
sous couvert importante, estimée à 500.000
Tlet, Souk Larbaa tonnes environ. Les ports céréaliers sont dotés de
Coût global du projet silos d’une capacité estimée à 200.000 tonnes.
En outre, la fonction de stockage continue d’être
20 000 000 MAD
exercée dans une large mesure par les exploitants
Capacité de production agricoles, pour des raisons liées à
1 000 Tonnes par an l’autoconsommation. Ce type de stockage ne
présente pas les propriétés requises dans un
Besoin en superficie marché céréalier parfaitement intégré au reste de
8 000 m² l’économie, et dans le cadre d’une politique de
sécurité alimentaire fondée plus sur l’amélioration
Besoin en RH des conditions d’accès que sur l’autosuffisance.
10 permanents
Marchés potentiels : Justification du projet
Régional et National Le commerce des céréales va subir les effets
Informations utiles : attendus de la libéralisation croissante des
échanges et la dérégulation du commerce
Contacts :
intérieur des grains et des farines.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Textes juridiques : Parmi ces effets, il y a l’intensification des
Dahir n° 1-95-8 du 22 ramadan échanges entre zones déficitaires et zones
1415 (22 février 1995) portant favorables, telles que la zone du Gharb,
promulgation de la loi n° 12-94 l’amplification des variations des prix dans le
relative a l'office national temps et l’espace, autant d’incitations favorables
à l’activité de stockage.
interprofessionnel des céréales et
des légumineuses et a Pour tirer profit de cette évolution, le
l'organisation du marche des développement du stockage à proximité des
céréales et des légumineuses. producteurs dans les zones excédentaires sera
primordial.

Conditions d’approvisionnement
Au plan national, la production de la plus grande
quantité de céréales est concentrée dans la région
Fès-Boulemane, la région Meknès-Tafilalet, et la
région Doukala-Abda.
Le transport des céréales peut se faire par
camions ou par trémies sur voie ferrée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 6
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_07 Données sur le secteur


Au Maroc, les céréales comptent pour
environs le 1/3 des dépenses alimentaires
Intitulé du projet des ménages.
Unité de production des
semoules Les ménages marocains sont de grands
consommateurs de produits céréaliers,
Secteur notamment, à base de blés durs tels que
Industrie alimentaire les pâtes alimentaires, les semoules et les
Branche farines de blé dur.
Activités de travail des grains
Lieu d’implantation proposé Justification du projet
Commune : Sidi Kacem, Le consommateur marocain devient de
Kénitra, Sidi Slimane plus en plus exigeant et bon
Coût global du projet sélectionneur dans ses choix. En plus, les
8.000.000 MAD denrées alimentaires à base de blé dur
deviennent très demandées dans le
Capacité de production marché national.
50 T par jour
Besoin en superficie
Conditions d’approvisionnement
3000 m²
La semoule, obtenue par trituration des
Besoin en RH
grains de blé dur, est la principale
35 personnes
matière première utilisée pour la
Marchés potentiels fabrication de pâtes alimentaires et de
National couscous.
Informations utiles Les unités industrielles dans leur
Contacts : ensemble souffrent de problèmes
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 d'approvisionnement en matière
première. Ces minoteries rencontrent des
difficultés à garantir les milliers de tonnes
dont elles ont besoin pour éviter de
tourner en dessous de leur capacité ou de
connaître des ruptures de stock: la
production de céréales est une activité
saisonnière tandis que la transformation
est permanente.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 7
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_08 Données sur le secteur


Compte tenu du décalage entre le rythme de la
production et celui de la consommation, le stockage
Intitulé du projet des céréales constitue un élément clé dans le
Stockage horizontal à plat des fonctionnement général des circuits
d’approvisionnement de la région et du pays.
céréales
Le secteur est composé de divers opérateurs et
Secteur équipements. Les coopératives et les commerçants
Industrie alimentaire agréés disposent de capacités de stockage pour une
longue durée sous couvert ou semi-couvert. Ces
Branche opérateurs disposent également de capacités
Meunerie additionnelles pour le stockage d’appoint. Leur
capacité est d’environ 2 millions de tonnes. En outre,
Lieu d’implantation proposé les industries de transformation détiennent
Commune : Kénitra, Sidi Kacem, également une capacité sous couvert importante,
Sidi Slimane, Souk Tlet, Souk estimée à 500.000 tonnes environ. Les ports
Larbaa, Mechra Bel Ksiri,… céréaliers sont dotés de silos d’une capacité estimée
à 200.000 tonnes.
Coût global du projet En outre, la fonction de stockage continue d’être
15.000.000 MAD exercée dans une large mesure par les exploitants
agricoles, pour des raisons liées à
Capacité de production
l’autoconsommation. Ce type de stockage ne
900 Tonnes par an
présente pas les propriétés requises dans un marché
Besoin en superficie céréalier parfaitement intégré au reste de
15.000 m² l’économie, et dans le cadre d’une politique de
sécurité alimentaire fondée plus sur l’amélioration
Besoin en RH des conditions d’accès que sur l’autosuffisance.
15 permanents
Marchés potentiels : Justification du projet
Régional et National Le commerce des céréales va subir les effets
attendus de la libéralisation croissante des échanges
Informations utiles :
et la dérégulation du commerce intérieur des grains
Contacts : et des farines.
 CRI-Kénitra Parmi ces effets, il y a l’intensification des échanges
+212.37.37.46.27 entre zones déficitaires et zones favorables, telles
Textes juridiques : que la zone du Gharb, l’amplification des variations
Dahir n° 1-95-8 du 22 ramadan 1415 des prix dans le temps et l’espace, autant
(22 février 1995) portant d’incitations favorables à l’activité de stockage.
promulgation de la loi n° 12-94 Pour tirer profit de cette évolution, le développement
relative a l'office national du stockage à proximité des producteurs dans les
interprofessionnel des céréales et des zones excédentaires sera primordial.
légumineuses et a l'organisation du
marche des céréales et des
légumineuses. Conseils techniques
Il est recommandé pour stocker des céréales
d'utiliser des bâtiments ayant été conçus ou adaptés
à cet usage conformément aux normes.
En effet des règles de génie civil sont à respecter eu
égard aux pressions et frottements créés par les
masses de grain.
Le stockage à plat se fait dans des silos horizontaux
généralement construits en béton ou en tôles
soudées ou boulonnées. Les parois en tôle peuvent
être protégées intérieurement par des éléments en
béton.
Dans le souci d’assurer l’étanchéité du bâtiment, il
est nécessaire dans ce type de construction, et

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 8
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

d'autant plus pour des durées de


conservation qui peuvent être longues, de
vérifier l'étanchéité à l'eau.
Le sol doit être le plus régulier possible afin
de permettre un enlèvement de la
marchandise aussi facile que possible.
La hauteur du magasin doit être importante
pour permettre les manutentions de grain et
une bonne aération.
Les silos horizontaux sont des bâtiments de
grand volume. Afin de permettre une bonne
conservation, il est préférable de fractionner
le lot de céréales, ce qui permet de réduire
les risques et de prendre des mesures
limitées de préservation.
Les installations seront conçues de manière à
réduire le nombre de pigées à poussières.
En matière d’équipements, ces magasins
doivent disposer d’un matériel de
désinsectisation approprié et d’un système
de ventilation.

Conditions d’approvisionnement
Au plan national, la production de la plus
grande quantité de céréales est concentrée
dans la région Fès-Boulemane, la région
Meknès-Tafilat, et la région Doukkala-Abda.
Le transport des céréales peut se faire par
camions ou par trémies sur voie ferrée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 9
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_09 Données sur le secteur


Compte tenu du décalage entre le rythme de la
production et celui de la consommation, le stockage
Intitulé du projet des céréales constitue un élément clé dans le
Silos verticaux de stockage de fonctionnement général des circuits
d’approvisionnement de la région et du pays.
céréales
Le secteur est composé de divers opérateurs et
équipements. Les coopératives et les commerçants
Secteur agréés disposent de capacités de stockage pour une
Industrie alimentaire longue durée sous couvert ou semi-couvert. Ces
opérateurs disposent également de capacités
Branche
additionnelles pour le stockage d’appoint. Leur
Meunerie
capacité est d’environ 2 millions de tonnes. En outre,
Lieu d’implantation proposé les industries de transformation détiennent
Commune : Kénitra, Sidi Kacem, également une capacité sous couvert importante,
estimée à 500.000 tonnes environ. Les ports
Sidi Slimane, Souk Tlet, Souk
céréaliers sont dotés de silos d’une capacité estimée
Larbaa
à 200.000 tonnes.
Coût global du projet En outre, la fonction de stockage continue d’être
18.000.000 MAD exercée dans une large mesure par les exploitants
agricoles, pour des raisons liées à
Capacité de production l’autoconsommation. Ce type de stockage ne
1.200 Tonnes par an présente pas les propriétés requises dans un marché
céréalier parfaitement intégré au reste de
Besoin en superficie l’économie, et dans le cadre d’une politique de
10.000 m² sécurité alimentaire fondée plus sur l’amélioration
des conditions d’accès que sur l’autosuffisance.
Besoin en RH
20 permanents
Marchés potentiels : Justification du projet
Régional et National Le commerce des céréales va subir les effets
attendus de la libéralisation croissante des échanges
Informations utiles : et la dérégulation du commerce intérieur des grains
Contacts : et des farines.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Parmi ces effets, il y a l’intensification des échanges
Textes juridiques : entre zones déficitaires et zones favorables, telles
Dahir n° 1-95-8 du 22 ramadan 1415 que la zone du Gharb, l’amplification des variations
(22 février 1995) portant des prix dans le temps et l’espace, autant
promulgation de la loi n° 12-94 d’incitations favorables à l’activité de stockage.
relative a l'office national Pour tirer profit de cette évolution, le développement
interprofessionnel des céréales et des du stockage à proximité des producteurs dans les
légumineuses et a l'organisation du zones excédentaires sera primordial.
marche des céréales et des
légumineuses.
Conseils techniques
Il est recommandé pour stocker des céréales
d'utiliser des bâtiments ayant été conçus ou adaptés
à cet usage conformément aux normes.
En effet des règles de génie civil sont à respecter eu
égard aux pressions et frottements créés par les
masses de grain.
Les silos verticaux ont des parois latérales de
hauteur supérieure à 10 mètres, ces silos
comportent plusieurs cellules de hauteur élevée et
de diamètre réduit. Ces cellules peuvent être soit
réalisées en béton, soit composées de parois
métalliques. Ces silos permettent de stocker des
produits de nature différente dans chaque cellule. Le

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 10
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

taux de rotation des céréales stockées est en


général plus important que pour un silo plat.

Conditions d’approvisionnement
Au plan national, la production de la plus
grande quantité de céréales est concentrée
dans la région Fès-Boulemane, la région
Meknès-Tafilat, et la région Doukkala-Abda.
Le transport des céréales peut se faire par
camions ou par trémies sur voie ferrée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 11
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_10 Données sur le secteur


La production d’aliments composés avoisine les 2
millions de tonnes par an. Les ¾ de cette production
Intitulé du projet sont destinés à l’élevage avicole, le reste étant
destiné aux ruminants.
Ensilage de mais
Le secteur compte actuellement 32 unités ayant une
Secteur capacité totale de 2 millions tonnes (soit un taux
d’utilisation de 100%). En termes de concentration,
Industrie alimentaire 4 entreprises détiennent plus de 40% de la capacité
Branche totale installée au niveau national.
Fabrication d'aliments pour Justification du projet
animaux
L'ensilage de maïs donne un lait riche en matières
Lieu d’implantation proposé grasses en comparaison avec d'autres ensilages (tel
Commune : Kénitra, Sidi Taibi, que l'ensilage d'herbe), car il est relativement bien
pourvu en matières grasses (environ 4% MS) et
Sidi Slimane, Sidi Kacem, Souk favorable aux fermentations butyriques. L'apport
Larbaa, Sidi Allal Tazi d'ensilage de maïs est aussi souvent associé à des
taux protéiques élevés, en raison de sa valeur
Coût global du projet énergétique élevée.
5.000.000 MAD
Conditions d’approvisionnement
Capacité de production
5 000 tonnes par an Les matières premières utilisées sont d’origine
végétale ou animale auxquelles des additifs tels que
Besoin en superficie vitamines, minéraux, colorants et parfois
2 000 m² antibiotiques sont incorporés. Les produits d’origine
végétale comprennent notamment des céréales, des
Besoin en RH fèves, des graines oléagineuses, des huiles, du sucre
35 personnes et de la mélasse, des pulpes de betterave, etc.
Les matières premières animales sont par exemple
Marchés potentiels : des sous-produits de l’industrie du pois son, du sang,
Local et Régional des os, des graisses, du lait et d’autres sous-
produits.
Informations utiles : La livraison peut se faire pour les conditionnements
Contacts : en vrac et en sac.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Base légale : Conseils techniques
- Dahir n° 1-83-108 du 5 octobre 1984 portant L'ensilage est une méthode de conservation du
promulgation de la loi n° 13-83 relative à la répression
des fraudes sur les marchandises (B.O n° 3777 du 20 fourrage par voie humide passant par la
mars 1985) ; fermentation lactique anaérobie. En fonction des
- Arrêté viziriel du 7 août 1946 relatif au contrôle de la
vente des aliments composés destinés au bétail (B.O n° différentes techniques utilisées, on obtient un
1766 du 30 août 1946) ;
- Arrêté du Directeur de l'Agriculture, du Commerce et
fourrage acide dont le pourcentage d'humidité varie
des forêts du 20 avril 1948 relatif à la vente des aliments de 50 % à 85 % environ. En règle générale, plus le
destinés au bétail (B.O n° 1853 du 30 avril 1948).
- Arrêté du Directeur des Affaires Economiques du 7 août
taux de matière sèche est élevé, plus l'anaérobiose
1946 fixant les conditions de vente des aliments nécessaire au démarrage de la fermentation lactique
composés destinés au bétail (B.O n° 1766 du 30 août est difficile à mettre en œuvre. L’ensilage de maïs
1946).
est un élément incontournable pour la production
laitière.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 12
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_11 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans la
région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen est
estimée à plus d’un million de tonnes par an ;
Intitulé du projet
elle est réalisée sur une superficie de près de
Station de conditionnement
35 000 hectares. Les principales productions
pour fruits et légumes sont les agrumes (326 000 tonnes), le melon
Secteur (près de 180 000 tonnes), la pomme de terre,
Industrie alimentaire la tomate, le poivron et l’artichaut.
Ces productions disposent par ailleurs
Branche
d'opportunités réelles de croissance fondée sur
Transformation et conservation
un secteur agricole performant avec des terres
de légumes et fruits irriguées et un climat favorable. Ces
Lieu d’implantation proposé productions ne sont cependant que faiblement
Commune : Kénitra, Moulay valorisées du fait que les capacités de
conditionnement installées restent insuffisantes
Bousselham, Souk Larbaa, Lalla
dans la région.
Mimouna
Les infrastructures telles que les mûrisseries,
Coût global du projet les stations de conditionnement, les entrepôts
4 000 000 MAD frigorifiques ou les unités de congélation sont
très peu nombreuses et appartiennent à
Capacité de production quelques exploitants ou sociétés agricoles.
12 000 tonnes par an
Besoin en superficie Justification du projet
4 000 m² La proportion élevée de sols aptes aux cultures
Besoin en RH maraîchères, la dotation en eau, le faible coût
9 permanents relatif de la main d’œuvre et la proximité des
grands centres de consommation, sont des
Marchés potentiels : avantages de taille pour la production de fruits
National et export et légumes dans cette région.
Ces avantages se traduisent par la
Informations utiles : compétitivité de certains produits de la région.
Contacts : Leur meilleure valorisation nécessite
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 l’installation de stations de conditionnement et
d’entrepôts frigorifiques dont la faiblesse des
capacités au niveau de la région ainsi que la
tendance de la demande des agglomérations de
Kenitra et de Rabat constituent de bonnes
opportunités pour l’installation de nouvelles
unités de conditionnement et d’entreposage de
fruits et légumes.

Conditions d’approvisionnement
Il faut fédérer autour de l’entreprise un
ensemble de producteurs régionaux. Ces
producteurs partenaires doivent être engagés
sur un cahier des charges commun et
partagent les objectifs de qualité et de services
clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 13
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_12 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans la
région du Gharb-Chrarda-Béni Hssen est
estimée à plus d’un million de tonnes par an ;
Intitulé du projet elle est réalisée sur une superficie de près de
Conserverie de cœurs 35.000 hectares. Les principales productions
d’artichauts sont les agrumes (326.000 tonnes), le melon
Secteur (près de 180.000 tonnes), la pomme de terre,
Industrie alimentaire la tomate, le poivron et l’artichaut.
Ces productions disposent par ailleurs
Branche d'opportunités réelles de croissance fondée
Transformation et conservation sur un secteur agricole performant avec des
de légumes terres irriguées et un climat favorable. Ces
productions ne sont cependant que faiblement
Lieu d’implantation proposé valorisées du fait que les capacités de
Commune : Kénitra, Moulay conditionnement installées restent
Bousselham, Mnasra, Lalla insuffisantes dans la région.
Mimouna
Coût global du projet Justification du projet
10 000 000 MAD Ce projet trouve sa justification par la
Capacité de production disponibilité de la matière première à
500 tonnes par an transformer, une main d’œuvre abondante et
la proximité des grands marchés de
Besoin en superficie consommation marocains et européens.
2 500 m² En plus, le secteur maraîcher du Gharb s’est
développé rapidement avec l'introduction des
Besoin en RH cultures sous-abris dans la zone côtière.
35 permanents L’activité de conservation de légumes est la
Marchés potentiels : plus importante en termes de valeur ajoutée
et d’exploitations. Ainsi, cette activité a
National et Export
enregistré un chiffre d’affaire total de plus de
Informations utiles : 1,5 milliards de DH dont 1,3 milliards de DH à
Contacts : l’export.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 La culture de l’artichaut occupe une superficie
de 2 424 ha avec une production de 40 818
tonnes.

Conditions d’approvisionnement
Il faut fédérer autour de l’entreprise un
ensemble de producteurs régionaux. Ces
producteurs partenaires doivent être engagés
sur un cahier des charges commun et
partagent les objectifs de qualité et de
services clients.
Les principales régions de production des
artichauts sont le Gharb, la basse moulouya,
Sais et le Haouz.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 14
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_13 Données sur le secteur


Le ramassage des câpres et leur transformation est
une pratique ancienne au Maroc, qui est le premier
producteur mondial. On compte entre 20 et 25
Intitulé du projet unités de transformation. La quasi-totalité de la
production est exportée : près de 11 000 tonnes en
Conserverie de câpres 2003 (6% des volumes totaux exportés) pour une
Secteur valeur de 260 millions de DH (12% de la valeur total
des exportations).
Industrie alimentaire Les exportations de câpres sont constituées de
Branche plusieurs types de produits à savoir les câpres en
saumure, sans sucre, sauf conservées par gaz
Transformation et conservation sulfureux, … Ces produits sont exportés soit en fûts
de légumes soit en boites. Les câpres en fûts représentent 91%
des quantités de câpres transformées exportées. Les
Lieu d’implantation proposé exportations de câpres ont conquis plusieurs régions
Commune : Kénitra, Moulay du monde autre que l’Europe : Amérique, Asie,
Bouselham, Mnasra, Souk Afrique et Australie. Au sein de l’Union européenne,
Larbaa l’Espagne et l’Italie sont les principaux importateurs
de câpres avec respectivement de 3 637 T et 3 263 T
Coût global du projet pour la campagne 2002/2003, soit 75% des
30 000 000 MAD exportations vers les pays de l’UE.
En amont, le câprier pousse au Maroc à l’état
Capacité de production spontané selon deux origines (à l’état sauvage sur
1 000 tonnes par an une superficie de 10 000 ha et en culture sur une
superficie de 1 000 ha).
Besoin en superficie
3 000 m² Justification du projet
Besoin en RH La matière première est disponible à l’état sauvage
70 permanents et le processus de production est relativement simple
et consiste en un tri manuel suivi d’un calibrage,
Marchés potentiels : d’un lavage et de la mise en saumure en fûts
L’Europe, l'Amérique du Nord, pendant 2 à 3 mois. Les unités opérationnelles ne
maîtrisent pas convenablement l’approvisionnement
du Sud et Centrale, les pays de quantitatif et qualitatif puisqu’elles dépendent des
l'Asie, d'Australie et d'Afrique. intermédiaires et les pertes sont encore élevées.
La valorisation du produit fini reste faible puisqu’une
Informations utiles : bonne partie est exportée en vrac et le
Contacts : reconditionnement est effectué dans les pays
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 importateurs laissant échapper ainsi une valeur
ajoutée pour les industriels marocains.
Les caractéristiques de la demande mondiale sont
favorables puisque le marché européen, qui
représente les 2/3 de la consommation mondiale, est
globalement en croissance. Il y a de la place pour
tous les calibres : les gros calibres sont demandés
par les pays latins (Italie, Espagne, Amérique Latine)
et les petits calibres sont appréciés sur le marché
américain.

Conditions d’approvisionnement
La matière première est principalement localisée
dans la région de Fès, Meknès et Marrakech. La
récolte des câpres commence au moment de leur
croissance avant leur ouverture pour pouvoir les
tremper et les conserver par la suite.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 15
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_14 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans la
région du Gharb-Chrarda-Béni Hssen est
estimée à plus d’un million de tonnes par an ;
elle est réalisée sur une superficie de près de
Intitulé du projet 35.000 hectares. Les principales productions
Unité de surgélation des sont les agrumes (326.000 tonnes), le melon
cœurs d’artichauts (près de 180.000 tonnes), la pomme de terre,
la tomate, le poivron et l’artichaut.
Secteur Ces productions disposent par ailleurs
Industrie alimentaire d'opportunités réelles de croissance fondée
sur un secteur agricole performant avec des
Branche terres irriguées et un climat favorable. Ces
productions ne sont cependant que faiblement
Transformation et conservation
valorisées du fait que les capacités de
de légumes conditionnement installées restent
insuffisantes dans la région.
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Moulay
Justification du projet
Bousselham, Souk Larbaa
Ce projet trouve sa justification par la
Coût global du projet disponibilité de la matière première à
7 000 000 MAD transformer, une main d’œuvre abondante et
la proximité des grands marchés de
consommation marocains et européens.
Capacité de production En plus, le secteur maraîcher du Gharb s’est
1 200 tonnes par an développé rapidement avec l'introduction des
cultures sous-abris dans la zone côtière.
Besoin en superficie L’activité de conservation de légumes est la
4 000 m² plus importante en termes de valeur ajoutée
et d’exploitations. Ainsi, cette activité a
Besoin en RH enregistré un chiffre d’affaire total de plus de
15 permanents 1,5 milliards de DH dont 1,3 milliards de DH à
l’export.

Marchés potentiels : La culture de l’artichaut occupe une superficie


Régional et national de 2 424 ha avec une production de 40 818
tonnes.
Informations utiles :
Contacts : Conditions d’approvisionnement
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Il faut fédérer autour de l’entreprise un
ensemble de producteurs régionaux. Ces
producteurs partenaires doivent être engagés
sur un cahier des charges commun et
partagent les objectifs de qualité et de
services clients.
Les principales régions de production des
artichauts sont le Gharb, la basse moulouya,
Sais et le Haouz.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 16
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_15 Données sur le secteur


La culture du fraisier occupe une superficie
de près de 2.000 hectares dont un peu plus
Intitulé du projet de 600 ha dans la région du Gharb-Chrarda-
Beni Hssen. La production annuelle de cette
Conditionnement de la
région atteint près de 25.000 tonnes pour
fraise surgelée et de la
une production nationale de 70.000
fraise fraîche tonnes ; le reste étant produit dans la
Secteur province limitrophe de Larache.
Industrie alimentaire La production est destinée essentiellement à
l’exportation sous forme de fraises
Branche surgelées. En effet, à l’image des fruits
Transformation et conservation surgelés marocains de manière générale qui
fruits ont connu de meilleures performances sur
les marchés étrangers, les exportations de
Lieu d’implantation proposé fraises surgelées ont été multipliées par 7
Commune : Kénitra, Moulay en 10 ans, pour atteindre les 50.000 tonnes
Bousselham, Souk Larbaa, Souk en 2003.
Tlet, Mnasra
Coût global du projet Justification du projet
18.000.000 MAD La région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen
Capacité de production offre de bonnes conditions pour la culture
1.600 tonnes par an du fraisier. Les faibles capacités de
conditionnement dans la région par rapport
Besoin en superficie au volume de la production ainsi que la
4 000 m² tendance de la demande des marchés à
l’exportation constituent de bonnes
Besoin en RH opportunités pour l’installation d’unités de
50 permanents conditionnement.
Marchés potentiels
Fraise fraîche : Le Marché local, la France, Conditions d’approvisionnement
l’Angleterre, la Suisse, la Belgique et la
Hollande. L’achat de la fraise fraîche peut se faire sur
Fraise surgelée : Certains pays asiatiques
et américains. place. Le produit doit être manipulé dans
des conditions propres à en conserver la
Informations utiles : qualité au cours du transport, de
Contacts : l'entreposage et de la distribution, jusqu'au
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 moment de la vente finale inclusivement. Il
Textes juridiques : est recommandé que, tout au long des
Code d'usages international pour le opérations d'entreposage, de transport, de
traitement et la manutention des denrées distribution et de vente au détail, le produit
surgelées (CAC/RCP 8-1976).
soit manutentionné en conformité des
dispositions du Code d'usages international
recommandé pour le traitement et la
manutention des denrées surgelées
(CAC/RCP 8-1976).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 17
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_16 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans
la région du Gharb-Chrarda-Béni Hssen
est estimée à plus d’un million de tonnes
Intitulé du projet par an ; elle est réalisée sur une
Conditionnement et superficie de près de 35.000 hectares.
entreposage de fruits et Les principales productions sont les
légumes agrumes (326.000 tonnes), le melon
Secteur (près de 180.000 tonnes), la pomme de
Industrie alimentaire terre, la tomate, le poivron et l’artichaut.
Ces productions disposent par ailleurs
Branche
d'opportunités réelles de croissance
Transformation et conservation
fondée sur un secteur agricole performant
de légumes et fruits
avec des terres irriguées et un climat
Lieu d’implantation proposé favorable. Ces productions ne sont
Commune : Kénitra, Sidi cependant que faiblement valorisées du
Slimane, Souk Larbaa, fait que les capacités de conditionnement
Mograne, Sidi Allal Tazi, Souk installées restent insuffisantes dans la
Tlet, Moulay Bousselham, région.
M’Saada, Sidi Kacem, Mechraâ
Bel Ksiri, Had Kourt Justification du projet
Coût global du projet La valorisation des productions des fruits
7 000 000 MAD et légumes nécessite l’installation de
stations de conditionnement et
Capacité de production
d’entrepôts frigorifiques dont la faiblesse
1 200 tonnes par an
des capacités au niveau de la région ainsi
Besoin en superficie que la tendance de la demande des
4 000 m² agglomérations de Kenitra et de Rabat
constituent de bonnes opportunités pour
Besoin en RH
l’installation de nouvelles unités de
20 permanents
conditionnement et d’entreposage de
Marchés potentiels fruits et légumes.
Régional et national En fait, les infrastructures telles que les
Informations utiles : mûrisseries, les stations de
Contacts : conditionnement, les entrepôts
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 frigorifiques ou les unités de congélation
sont très peu nombreuses et
appartiennent à quelques exploitants ou
sociétés agricoles.

Conditions d’approvisionnement
Il faut fédérer autour de l’entreprise un
ensemble de producteurs régionaux. Ces
producteurs partenaires doivent être
engagés sur un cahier des charges
commun et partagent les objectifs de
qualité et de services clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 18
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_17 Données sur le secteur


La production annuelle du Maroc s’élève à
800 000 tonnes de tomates fraîches, dont
la majeure partie est absorbée par le
Intitulé du projet marché de frais. La région du Gharb (Nord-
Produits dérivés de la Est) cultive une superficie de l’ordre de 3
tomate : concentré / Séchée 000 ha de tomate industrielle. La région de
/ Sauces Tanger – Tétouan (Nord) où se trouve la
CIL (Loukus) comprend une superficie de
Secteur
l’ordre 500 ha.
Industrie alimentaire
Il existe d’autres régions de production
Branche (Chaouia – Ouardigha, Tadla, et Meknès,
Transformation et du Centre-Ouest au centre-Est du pays)
conditionnement des Fruits et mais dont la superficie ne dépasse pas 100
légumes ha.
Lieu d’implantation proposé L’essentiel de la production industrielle est
Commune : Kénitra, Mnasra, destiné à la transformation en concentrés
Machraa Belksiri et dérivés.

Coût global du projet Justification du projet


55.500.000 MAD La production importante de la région en
tomates fraîches offre des opportunités
Capacité de production
d’investissement importantes, surtout au
500 tonnes par an niveau de l’aval de la filière, en
Besoin en superficie l’occurrence l’industrie alimentaire. Une de
20.000 m² ces opportunités est la production des
produits dérivés de la tomate, dont la
Besoin en RH
demande aujourd’hui est de plus en plus
100 personnes
forte au niveau national.
Marchés potentiels : Parmi les produits les plus demandés de
Local 70% - Export 30% cette industrie on retrouve : la tomate
Informations utiles : pelée, ketchup, tomate en cube et tomate
Contacts : séchée.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 La place de la région lui permet d’être en
proximité aussi bien des producteurs de la
tomate que des consommateurs.
Conditions d’approvisionnement
La matière première est importante au
niveau de la région, dont l’essentiel est
destiné à la transformation en concentrés
et dérivés.
Cependant, il faut fédérer autour de
l’entreprise un ensemble de producteurs
régionaux. Ces producteurs partenaires
doivent être engagés sur un cahier des
charges commun et partagent les objectifs
de qualité et de services clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 19
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_18 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans la
région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen est
estimée à plus d’un million de tonnes par an ;
Intitulé du projet
elle est réalisée sur une superficie de près de
Semi-conserves d’olives, 35 000 hectares. Les principales productions
câpres, fonds d’artichauts, sont les agrumes (326 000 tonnes), le melon
asperges et autres légumes (près de 180 000 tonnes), la pomme de terre,
Secteur la tomate, le poivron et l’artichaut.
Ces productions disposent par ailleurs
Industrie alimentaire
d'opportunités réelles de croissance fondée sur
Branche un secteur agricole performant avec des terres
Transformation et conservation irriguées et un climat favorable. Ces
de légumes et fruits productions ne sont cependant que faiblement
valorisées du fait que les capacités de
Lieu d’implantation proposé conditionnement installées restent insuffisantes
Commune : Kénitra, Moulay dans la région.
Bousselham, Souk Larbaa, Lalla Les infrastructures telles que les mûrisseries,
Mimouna les stations de conditionnement, les entrepôts
frigorifiques ou les unités de congélation sont
Coût global du projet très peu nombreuses et appartiennent à
8.700.000 MAD quelques exploitants ou sociétés agricoles.
Capacité de production
500 tonnes par an Justification du projet
Besoin en superficie La proportion élevée de sols aptes aux cultures
4 000 m² maraîchères, la dotation en eau, le faible coût
relatif de la main d’œuvre et la proximité des
Besoin en RH grands centres de consommation, sont des
40 personnes avantages de taille pour la production de fruits
et légumes dans cette région.
Marchés potentiels :
Ces avantages se traduisent par la
Local 50% - Export 50% compétitivité de certains produits de la région.
Informations utiles : Leur meilleure valorisation nécessite
Contacts : l’installation de stations de conditionnement et
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 d’entrepôts frigorifiques dont la faiblesse des
capacités au niveau de la région ainsi que la
tendance de la demande des agglomérations de
Kenitra et de Rabat constituent de bonnes
opportunités pour l’installation de nouvelles
unités de conditionnement et d’entreposage de
fruits et légumes.

Conditions d’approvisionnement
Il faut fédérer autour de l’entreprise un
ensemble de producteurs régionaux. Ces
producteurs partenaires doivent être engagés
sur un cahier des charges commun et
partagent les objectifs de qualité et de services
clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 20
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_19 Données sur le secteur


La production annuelle du Maroc s’élève à
800 000 tonnes de tomates fraîches, dont la
majeure partie est absorbée par le marché
Intitulé du projet de frais. La région du Gharb (Nord-Est)
Unité de séchage, cultive une superficie de l’ordre de 3 000 ha
de tomate industrielle. La région de Tanger
déshydratation et lyophilisation
– Tétouan (Nord) où se trouve la CIL
de la tomate
(Loukous) comprend une superficie de
l’ordre 500 ha.
Secteur
Industrie alimentaire Il existe d’autres régions de production
(Chaouia – Ouardigha, Tadla, et Meknès, du
Centre-Ouest au centre-Est du pays) mais
Branche
dont la superficie ne dépasse pas 100 ha.
Transformation et conservation de
légumes L’essentiel de la production industrielle est
destiné à la transformation en concentrés et
dérivés.
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Sidi Kacem
Justification du projet
Coût global du projet La production importante de la région en
60 000 000 MAD tomates fraîches offre des opportunités
d’investissement importantes, surtout au
Capacité de production niveau de l’aval de la filière, en l’occurrence
2 500 tonnes par an l’industrie alimentaire. Une de ces
opportunités est la production des produits
dérivés de la tomate, dont la demande
Besoin en superficie aujourd’hui est de plus en plus forte au
30.000 m² niveau national.
Parmi les produits les plus demandés de
Besoin en RH
cette industrie on retrouve : la tomate
50 personnes pelée, ketchup, tomate en cube et tomate
séchée.
Marchés potentiels
La place de la région lui permet d’être en
Local 30% et exportation 70%
proximité aussi bien des producteurs de la
tomate que des consommateurs.
Informations utiles :
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conditions d’approvisionnement
La matière première est importante au
niveau de la région, dont l’essentiel est
destiné à la transformation en concentrés et
dérivés.
Il faut fédérer autour de l’entreprise un
ensemble de producteurs régionaux. Ces
producteurs partenaires doivent être
engagés sur un cahier des charges
commun et partagent les objectifs de
qualité et de services clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 21
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_20 Données sur le secteur


La production agricole au niveau de la
région est d’une importance assurant au
Intitulé du projet branche du secteur de l’industrie
Unité de produits agroalimentaire de disposer de matière
alimentaires surgelés première suffisante et de bonne qualité.
(Légumes et fruits) La production des produits surgelés est une
de ces branches, qui, au niveau de la
Secteur région de GCBH, reste insuffisante pour
Industrie alimentaire d’une part absorber la production agricole
qui lui est destinée, et d’autre part
Branche atteindre la taille critique permettant au
Transformation et conservation secteur dans son ensemble de devenir
de légumes et fruits compétitif en constituant une débouché de
la production agricole.
Lieu d’implantation proposé
Justification du projet
Commune : Kénitra, Moulay
L’importance de la production agricole de la
Bousselham, Souk Larbaa, Lalla
région offre plusieurs opportunités
Mimouna
d’investissements tout au long de la filière.
Parmi ces opportunités les produits
Coût global du projet
surgelés destinée à la consommation.
13.000.000 MAD
Sur un autre registre la consommation des
produits surgelés, respectant les conditions
Capacité de production
d’hygiènes, est de plus en plus importante,
4 tonnes par jour
surtout avec le changement des modes de
consommation de la population marocaine
Besoin en superficie et de la région en particulier.
3 000 m² Fruits congelés (fraises, abricots, pêches,
pulpes),
Besoin en RH Légumes congelés (petits pois,
50 personnes carottes, betteraves, etc.)

Marchés potentiels : Conditions d’approvisionnement


Export L’approvisionnement en matière première
ne constitue nullement une barrière à
Informations utiles :
l’entrer dans ce secteur.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Toutefois cette industrie est soumise à des
conditions d’hygiène très stricte nécessitant
une expérience et une connaissance
approfondie. En plus elle demande des
procédures de production spécifiques :
Ligne de préparation (lavage et triage),
tunnel de surgélation, chambres de
conservation, machines de
conditionnement, cuiseur à vapeur,
équipements spéciaux pour fruits et
légumes (dénoyauteuse, calibreuse...).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 22
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_21 Données sur le secteur


La production agricole au niveau de la
région est d’une importance assurant au
branche du secteur de l’industrie
Intitulé du projet agroalimentaire de disposer de matière
Unité de produits première suffisante et de bonne qualité.
alimentaires surgelés La production des produits surgelés est une
(Fruits) de ces branches, qui, au niveau de la
région de GCBH, reste insuffisante pour
Secteur d’une part absorber la production agricole
Industrie alimentaire qui lui est destinée, et d’autre part
atteindre la taille critique permettant au
Branche secteur dans son ensemble de devenir
Transformation et conservation compétitif en constituant une débouché de
de légumes et fruits la production agricole.
Justification du projet
Lieu d’implantation proposé
L’importance de la production agricole de la
Commune : Kénitra, Moulay
région offre plusieurs opportunités
Bousselham, Souk Larbaa, Lalla
d’investissements tout au long de la filière.
Mimouna
Parmi ces opportunités les produits
surgelés destinée à la consommation.
Coût global du projet
Sur un autre registre la consommation des
13.000.000 MAD
produits surgelés, respectant les conditions
d’hygiènes, est de plus en plus importante,
Capacité de production surtout avec le changement des modes de
4 tonnes par jour consommation de la population marocaine
et de la région en particulier.
Besoin en superficie Fruits congelés (fraises, abricots, pêches,
3 000 m² pulpes),
Légumes congelés (petits pois,
Besoin en RH carottes, betteraves, etc.)
50 personnes
Conditions d’approvisionnement
Marchés potentiels : L’approvisionnement en matière première
Export ne constitue nullement une barrière à
l’entrer dans ce secteur.
Informations utiles :
Toutefois cette industrie est soumise à des
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 conditions d’hygiène très stricte nécessitant
une expérience et une connaissance
approfondie. En plus elle demande des
procédures de production spécifiques :
Ligne de préparation (lavage et triage),
tunnel de surgélation, chambres de
conservation, machines de
conditionnement, cuiseur à vapeur,
équipements spéciaux pour fruits et
légumes (dénoyauteuse, calibreuse...).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 23
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_22 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans la
région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen est
Intitulé du projet estimée à plus d’un million de tonnes par an ;
Unité de production de elle est réalisée sur une superficie de près de
tomates séchées 35 000 hectares. Les principales productions
sont les agrumes (326 000 tonnes), le melon
Secteur (près de 180 000 tonnes), la pomme de terre,
la tomate, le poivron et l’artichaut.
Industrie alimentaire
Ces productions disposent par ailleurs
d'opportunités réelles de croissance fondée sur
Branche un secteur agricole performant avec des terres
Transformation et conservation irriguées et un climat favorable. Ces
de tomates productions ne sont cependant que faiblement
valorisées du fait que les capacités de
Lieu d’implantation proposé conditionnement installées restent insuffisantes
Commune : Kénitra, Sidi Taibi, dans la région.
Sidi Kacem, Sidi Slimane, Les infrastructures telles que les mûrisseries,
les stations de conditionnement, les entrepôts
Moulay Bousselham
frigorifiques ou les unités de congélation sont
très peu nombreuses et appartiennent à
Coût global du projet quelques exploitants ou sociétés agricoles.
1.800.000 MAD
Justification du projet
Capacité de production La production est destinée à l’exportation, donc
Capacité moyenne unitaire de il est recommandé de respecter les conditions
l’ordre de 100 T/an d’hygiène, de bien choisir les tomates mures,
de les laver avant et après séchage, de les
Besoin en superficie protéger contre les insectes, les oiseaux et les
2.500 m² conserver après séchage dans des chambres
réfrigérées.
Besoin en RH Conditions d’approvisionnement
50 personnes
Ces unités pourraient avoir une capacité
moyenne unitaire de l’ordre de 100 T/an de
Marchés potentiels
produits finis nets soit l’équivalent de 1 000 T
Export de tomates fraîches transformées par an.
Plusieurs variantes sont possibles pour un tel
Informations utiles projet :
Contacts :
-Tomate séchée au soleil
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
-Tomate semi-déshydratée (par le biais d’un
séchoir industriel)
-Tomate séchée à l’huile d’olive

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 24
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Données sur le secteur


Fiche de projet n° S_IAA_23
En 2007, la production mondiale en
agriculture biologique a dépassé les 31
millions d'hectares.
Intitulé du projet
Les produits "Bio" couvrent 25 mille
Confitures BIO (Figues,
hectares de terres agricoles au Maroc
orange, Fraise…)
depuis 1986, répartis sur 54 produits
(légumes, fruits et plantes médicinales et
Secteur
aromatiques).
Industrie alimentaire

Branche Justification du projet


Transformation et conservation Aussi bien au niveau national
de fruits qu’international, la production et la
demande des produits BIO ne cessent
Lieu d’implantation proposé d’augmenter.
Commune : Ensemble des
communes Conseils
La culture Biologique recourt à des
Coût global du projet
pratiques culturales et d'élevages
1.000.000 MAD
soucieux du respect des équilibres
naturels. Elle se définit par l'utilisation de
Capacité de production
pratiques spécifiques de production,
300 T par an
l'utilisation d'une liste positive et limitée
de produits de fertilisation, de traitement,
Besoin en superficie
de stockage et de conservation.
1.500 m²
Les règles de base sont l'interdiction
Besoin en RH d'utiliser des engrais chimiques et
20 personnes pesticides ou herbicides de synthèse.
Les productions fruitières biologiques
Marchés potentiels : émanent de deux régions essentielles :
National et international Marrakech et Agadir.

Informations utiles : Il serait opportun de mettre en place les


Contacts : conditions de production biologique au
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 sein de l’unité de conserves et auprès des
agriculteurs.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 25
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_24 Données sur le secteur


Le secteur marocain des conserves végétales a
connu une croissance constante.
Sa production a passé de 150 000 tonnes en 1990
et 230 000 tonnes en 2000.
Intitulé du projet Sa contribution au produit intérieur brut est
Unité de conditionnement devenue est importance et ses performances
de fruits et légumes frais moyennes remarquables :
Production 5 milliards de Dirhams
Exportations 3,75 milliards de Dirhams
Secteur
Investissements Annuels 250 millions de
Industrie alimentaire Dirhams
Valeur Ajoutée 1 milliards de Dirhams
Branche Emploi 20 000 emplois directs permanents
Le secteur offre toujours des opportunités
Conditionnement de fruits et
d’investissement surtout avec le développement
légumes frais technologique qu’il connaît et la diversification de
ses produits.
Lieu d’implantation proposé
Commune : Ensemble des Justification du projet
Le secteur n’exprime toutefois pas encore tout son
communes potentiel eu égard à la biodiversité climatique et
culturale du Maroc, et de la région en particulier, à
Coût global du projet la qualité de ses ressources humaines et à sa
11.500.000 MAD proximité de marchés porteurs.
Ces potentialités et ces performances font du
secteur marocain des conserves végétales un
Capacité de production élément clé de la stratégie de développement
600 tonnes/an de fruits et socio-économique du Maroc de demain, un
légumes opérateur économique dynamique et bien intégré
aux zones de libre échange établies avec l’Union
Européenne, les pays arabes et les Etats-Unis
Besoin en superficie d’Amérique
5 000 m²

Besoin en RH Conditions d’approvisionnement


Vu la richesse de la production agricole de la
40 personnes région, l’approvisionnement en matière première
ne constitue pas une entrave.
Marchés potentiel Toutefois l’unité doit se doter des installations
Local, national et export. adéquates pour assurer la qualité de production
estimée.
Généralement, les produits seront triés et mis
Informations utiles : en cartons, en filets ou en barquettes pour
Contacts : être exportés
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Liste des produits :

- Courgettes
Melons
- Fraises
- Artichauts

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 26
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_25 Données sur le secteur


La production agricole au niveau de la
région est d’une importance assurant au
branche du secteur de l’industrie
Intitulé du projet
agroalimentaire de disposer de matière
Unité de surgélation de fruits
et légumes : Fèves, petits pois, première suffisante et de bonne qualité.
oignons, fonds et cœurs La production des produits surgelés est une
d’artichauts, melons, fraises, de ces branches, qui, au niveau de la
pêches et poires région de GCBH, reste insuffisante pour
d’une part absorber la production agricole
Secteur
Industrie alimentaire qui lui est destinée, et d’autre part
atteindre la taille critique permettant au
Branche secteur dans son ensemble de devenir
Transformation et conservation de
compétitif en constituant une débouché de
légumes et fruits
la production agricole.
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Sidi Kacem, Justification du projet
Had Kort, Sidi Slimane,Moulay
L’importance de la production agricole de la
Bousselham,Machraa Belksiri,
Souk Tlat Lgharb, Lamnasra, région offre plusieurs opportunités
Arbaoua, Khnichat d’investissements tout au long de la filière.
Parmi ces opportunités les produits
Coût global du projet surgelés destinée à la consommation.
20.500.000 MAD
Sur un autre registre la consommation des
Capacité de production produits surgelés, respectant les conditions
5.000 tonnes/an de fruits et d’hygiènes, est de plus en plus importante,
légumes surtout avec le changement des modes de
Besoin en superficie consommation de la population marocaine
15.000 m² et de la région en particulier.
Besoin en RH Fruits congelés (fraises, abricot, pêches,
50 personnes pulpes),
Légumes congelés (petits pois,
Marchés potentiels
carottes, betteraves, etc.)
Local, national, export
Informations utiles : Conditions d’approvisionnement
Contacts : L’approvisionnement en matière première
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
ne constitue nullement une barrière à
l’entrer dans ce secteur.
Toutefois cette industrie est soumise à des
conditions d’hygiène très stricte nécessitant
une expérience et une connaissance
approfondie. En plus elle demande des
procédures de production spécifiques :
Ligne de préparation (lavage et triage),
tunnel de surgélation, chambres de
conservation, machines de
conditionnement, cuiseur à vapeur,
équipements spéciaux pour fruits et
légumes (dénoyauteuse, calibreuse...).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 27
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_26 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans la région
du Gharb-Chrarda-Beni Hssen est estimée à plus
d’un million de tonnes par an ; elle est réalisée sur
Intitulé du projet une superficie de près de 35 000 hectares. Les
Unité de surgélation de principales productions sont les agrumes (326 000
frites tonnes), le melon (près de 180 000 tonnes), la
pomme de terre, la tomate, le poivron et
Secteur
l’artichaut.
Industrie alimentaire Ces productions disposent par ailleurs
d'opportunités réelles de croissance fondée sur un
Branche
secteur agricole performant avec des terres
Transformation et conservation irriguées et un climat favorable. Ces productions
de légumes ne sont cependant que faiblement valorisées du
fait que les capacités de conditionnement installées
Lieu d’implantation proposé restent insuffisantes dans la région.
Commune : Kénitra, Sidi Les infrastructures telles que les mûrisseries, les
Kacem stations de conditionnement, les entrepôts
frigorifiques ou les unités de congélation sont très
Coût global du projet peu nombreuses et appartiennent à quelques
18.500.000 MAD exploitants ou sociétés agricoles.

Capacité de production
Justification du projet
1 500 tonnes/an de frites et de
500 tonnes de flocons pour la La proportion élevée de sols aptes aux cultures
maraîchères, la dotation en eau, le faible coût
purée de pomme de terre
relatif de la main d’œuvre et la proximité des
Besoin en superficie grands centres de consommation, sont des
avantages de taille pour la production de fruits et
5000 m²
légumes dans cette région.
Besoin en RH
Ces avantages se traduisent par la compétitivité de
30 personnes certains produits de la région. Leur meilleure
Marchés potentiels valorisation nécessite l’installation de stations de
conditionnement et d’entrepôts frigorifiques dont la
Local et national faiblesse des capacités au niveau de la région ainsi
Informations utiles : que la tendance de la demande des
agglomérations de Kenitra et de Rabat constituent
Contacts : de bonnes opportunités pour l’installation de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 nouvelles unités de conditionnement et
d’entreposage de fruits et légumes.

Conditions d’approvisionnement
Il faut fédérer autour de l’entreprise un ensemble
de producteurs régionaux. Ces producteurs
partenaires doivent être engagés sur un cahier des
charges commun et partagent les objectifs de
qualité et de services clients.
Il faut s’assurer aussi de l’approvisionnement en
matières premières à faible taux de sucres
réducteurs pour éviter la caramélisation lors du
passage en friteuse.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 28
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_27 Données sur le secteur


L’agriculture, l’élevage les équipements
agricoles et l’agro-industrie, constituent
incontestablement le secteur le plus
prometteur de la région. Bénéficiant de
Intitulé du projet conditions naturelles exceptionnelles par
Unité de production de chips rapport aux autres régions du Maroc en termes
de ressources en eau (précipitations assez
de pommes de terre
abondantes, barrages permettant d’irriguer de
grandes superficies, infrastructures
Secteur d’irrigation) et en sols favorables et diversifiés
Industrie agro-alimentaire permettant la pratique de cultures nombreuses
et à forte valeur ajoutée. Ce secteur bénéficie
de tous les atouts pour se développer et hisser
Branche la région parmi les principales zones
Transformation et conservation d’approvisionnement du Maroc en denrées
de légumes alimentaires (céréales, légumineuses, cultures
industrielles, produits maraîchers, agrumes,
rosacées, produits laitiers, viandes banches et
Lieu d’implantation proposé
viandes rouges, miel, etc.).
Commune : Kénitra, Sidi
Kacem
Justification du projet
Ce projet trouve sa justification par la
Coût global du projet disponibilité de la matière première, une main
3.250.000 MAD d’œuvre abondante et la proximité des grands
marchés de consommation et d’écoulement.
Capacité de production
1.200 kg par jour Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement constant en
pomme de terre fournies en général par des
Besoin en superficie
partenaires locaux. Pour cela il faut fédérer
2000m² autour de l’entreprise un ensemble de
producteurs régionaux. Ces producteurs
Besoin en RH partenaires doivent être engagés sur un cahier
des charges commun et partagent les objectifs
20 personnes
de qualité et de services clients.
Prévoir également un approvisionnement en
Marchés potentiels film en plastique pour l’emballage et en huiles
Marché régional, national, alimentaires pour la friture.
international
Conseils techniques
Informations utiles Prévoir un équipement comprenant
essentiellement des systèmes de contrôle, des
Contacts :
convoyeurs en bande, des convoyeurs vibrant
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 de réception et de séparation d’huile, des
convoyeurs vibrants de distribution et
d’inspection, des convoyeurs d’alimentation
coupeuse, des convoyeurs d’alimentation
peseuse, des calibreurs de diamètre, des
coupeurs de pomme de terre, des trieuses et
des pompes à produits alimentaires.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 29
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_28 Données sur le secteur


La région présente de grandes
potentialités de production de raisins
Intitulé du projet (8.800T actuellement et potentiellement
Séchage de vigne 75.000T). Cette Culture est en extension
dans le Gharb notamment avec
Secteur l'introduction de nouvelles technologies
Industrie alimentaire (variétés productives, irrigation localisée,
conduite en pergola…).
Branche
Transformation et conservation Justification du projet
de fruits et de légumes
- Inexistence d'unité de transformation
Lieu d’implantation proposé
de la production de raisins dont la
Commune : Sidi Kacem
grande partie est consommée à l'état
Coût global du projet frais.
1.000.000 MAD - Grande importation de raisins secs sur
le marché national actuellement.
Capacité de production
2000 T/an Conditions d’approvisionnement
Besoin en superficie
1000 m² Les raisons doivent être traitées
efficacement car s’il est contaminé de
Besoin en RH manière généralisée par les moisissures :
15 personnes - il ne peut pas être utilisé pour la
Marchés potentiels consommation humaine, ni frais, ni
Marché national comme raisin sec, ni pour l'élaboration
de moût concentré, de jus de raisin,
Informations utiles
de vinaigre ;
Contacts : - son utilisation doit être limitée à la
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 distillation.

Quelques conseils techniques pour la


production destinée à l’obtention de
raisins secs :
- Trier les raisins en éliminant les grains
endommagés et contaminés.
- Favoriser le séchage progressif et
uniforme de toutes les parties de la
grappe.
- Pour les conditions particulières de
séchage en plein air, il est
recommandé d’effectuer le séchage
dans des conditions bien ventilées et
de couvrir les raisins pendant la nuit
pour éviter la condensation de
l’humidité.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 30
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_29 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans la
région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen est
Intitulé du projet estimée à plus d’un million de tonnes par
Conserverie végétale an ; elle est réalisée sur une superficie de
près de 35 000 hectares. Les principales
Secteur productions sont les agrumes (326 000
Industrie alimentaire tonnes), le melon (près de 180 000 tonnes),
la pomme de terre, la tomate, le poivron et
Branche
l’artichaut.
Transformation et conservation
de fruits et légumes Le secteur maraîcher du Gharb commence à
se développer avec l'introduction des
Lieu d’implantation proposé cultures sous-abris dans la zone côtière.
Commune : Kénitra, Sidi L’activité de conservation de légumes est la
Kacem, Sidi Slimane plus importante en termes de valeur
ajoutée et surtout en termes
Coût global du projet d’exploitations. Ainsi, cette activité a
20.000.000 MAD enregistré un chiffre d’affaire total de plus
Capacité de production de 1,5 milliards de DH dont 1,3 milliards de
600 T/Jour DH à l’export.

Besoin en superficie Justification du projet


9.000 m²
- Potentiel de la production en augmentation
Besoin en RH prévisible avec les travaux actuels
100 personnes d'aménagement, de réhabilitation et
d'extension des secteurs irrigués.
Marchés potentiels
National et Export - Proximité des grands centres d'écoulement
des produits finis.
Informations utiles
- Larges possibilités d'exportation compte
Contacts : tenu de la forte demande des marchés
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 extérieurs.
- Volonté des producteurs de s'organiser en
OPA pour la production et la
commercialisation du produit.

Conditions d’approvisionnement
Il faut fédérer autour de l’entreprise un
ensemble de producteurs régionaux. Ces
producteurs partenaires doivent être
engagés sur un cahier des charges
commun et partagent les objectifs de
qualité et de services clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 31
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_30 Données sur le secteur


L'escargot fait aujourd'hui l'objet d'un
commerce intense. Il est très apprécié dans
l'alimentation et constitue une source
Intitulé du projet
importante de protéine animale et rentre
Les escargots en conserves
également dans la pharmacopée où il est utilisé
entre autre pour le traitement de l'asthme et
Secteur l'hémorroïde. En outre, sa coquille sert
Industrie alimentaire d'emballage pour les anti-poisons et les
antivenimeux et est aussi utilisée pour amender
Branche les sols acides et dans l'alimentation de la
Escargot préparé et conservé volaille.
De nos jours, l'expansion de l'aménagement
des terres hydro morphes qui sont leurs
Lieu d’implantation proposé
habitats de prédilection et le prélèvement
Provinces de Kénitra et Sidi intense occasionnent une raréfaction de
Kacem l'escargot et menacent dangereusement la
survie de l'espèce.
Coût global du projet
4.750.000 MAD Justification du projet
La région offre les conditions propices à la
Capacité de production réalisation d’un tel projet vu son écosystème
45 millions d'escargots par an adapté et la disponibilité des matériaux
nécessaires à la nourriture des escargots.
Besoin en superficie Le produit est demandé au niveau international,
en l’occurrence en Europe.
2.500 m²
Conseils techniques
Besoin en RH
L’entrepreneur peut s’inspirer des pratiques
40 personnes accumulées par les pays avancés, tel que la
France.
Marchés potentiels Il est toutefois appelé à assurer une traçabilité
Export 80%, National 20% précise, conforme aux normes et standards
internationaux pour pourvoir conquérir le
Informations utiles marché international.
Contacts : D’un point de vu technico-commercial, il est
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 recommandé:
• Que le Bouillon soit enrichi en aromates
• De proposer des boîtes équipées de
couvercles à ouverture facile
• De Proposer une gamme de conserves en
formats multiples ;
• D’adopter une stratégie de
communication adaptée;

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 32
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_31 Données sur le secteur


L'escargot fait aujourd'hui l'objet d'un
commerce intense. Il est très apprécié dans
Intitulé du projet l'alimentation et constitue une source
Terrine d'escargot à la importante de protéine animale et rentre
gentiane également dans la pharmacopée où il est utilisé
entre autre pour le traitement de l'asthme et
l'hémorroïde. En outre, sa coquille sert
Secteur
d'emballage pour les anti-poisons et les
Industrie alimentaire
antivenimeux et est aussi utilisée pour amender
les sols acides et dans l'alimentation de la
Branche volaille.
Escargot préparé et conservé
De nos jours, l'expansion de l'aménagement
des terres hydro morphes qui sont leurs
Lieu d’implantation proposé habitats de prédilection et le prélèvement
Commune : Kénitra, Sidi intense occasionnent une raréfaction de
Kacem l'escargot et menacent dangereusement la
survie de l'espèce.
Coût global du projet
4 800 000 MAD Justification du projet
La région offre les conditions propices à la
Capacité de production
réalisation d’un tel projet vu son écosystème
750 T par an.
adapté et la disponibilité des matériaux
nécessaires à l’élevage des escargots.
Besoin en superficie
2500 m² de bâtiments Le produit est demandé au niveau international,
en l’occurrence en Europe.
Besoin en RH
40 personnes Conseils techniques
Composition : farce campagne et escargot,
Marchés potentiels ail, persil, oignon, gentiane (1,3%), œuf,
Export 80%, National 20% farine, sel, poivre.
Il faudra assurer une traçabilité précise,
Informations utiles conforme aux normes et standards
Contacts : internationaux pour pourvoir conquérir le
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 marché international.
D’un point de vu technico-commercial, il est
recommandé :
• Que le Bouillon soit enrichi en aromates ;
• De proposer des boîtes équipées de
couvercles à ouverture facile ;
• De Proposer une gamme de conserves en
formats multiples ;
• D’adopter une stratégie de
communication adaptée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 33
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_32 Données sur le secteur


Le Maroc consacre une superficie de 700.000
ha à la culture des fruits et légumes avec une
production globale de 3 millions tonnes de fruits
Intitulé du projet et 4 millions tonnes de légumes.
Unité moyenne de Le secteur maraîcher du Gharb se compose des
transformation de la niora productions de saison, des primeurs et des
(pimenterie) productions destinées à la transformation. Ce
secteur a connu un développement avec
Secteur l'introduction des cultures sous-abris dans la
Industrie alimentaire zone côtière. A partir du début des années 80,
le secteur maraîcher s’est orienté vers les
Branche
cultures d'exportation, en particulier la fraise,
Transformation et et les cultures de transformation notamment le
Conditionnement des légumes niora et la tomate
et fruits La niora est une plante annuelle appartenant à
Lieu d’implantation proposé la famille des solanacées. Le fruit est la base
d’un condiment en poudre, utilisé comme
Commune : Kénitra, Moulay
colorant alimentaire dans la cuisine marocaine.
Bousselham, Souk Larbaa, Lalla Le secteur de la production de piment est
Mimouna important eu égard aux superficies cultivées et
Coût global du projet à la production relativement importante du
1.000.000 MAD piment moulu. Cette activité contribue
activement à l’amélioration du niveau socio-
Capacité de production économique.
900 tonnes par an
Besoin en superficie Justification du projet
2500 m² La proportion élevée de sols aptes aux cultures
maraîchères, la dotation en eau, le faible coût
Besoin en RH relatif de la main d’œuvre et la proximité des
8 permanents grands centres de consommation, sont des
avantages de taille pour la production et la
Marchés potentiels :
transformation de la niora dans la région.
National
Informations utiles : Conseils techniques
Contacts : La transformation de la niora en piment passe
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 par la réception de la matière première, la
mouture, l’huilage et malaxage, le tamisage, le
conditionnement, le stockage et enfin la
livraison.

Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement constant auprès
des producteurs de la région ou des régions
avoisinantes.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 34
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_33 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans la région du
Gharb-Chrarda-Beni Hssen est estimée à plus d’un
million de tonnes par an ; elle est réalisée sur une
Intitulé du projet superficie de près de 35 000 hectares. Les
Unité de transformation des principales productions sont les agrumes (326 000
tonnes), le melon (près de 180 000 tonnes), la
pruneaux pomme de terre, la tomate, le poivron et l’artichaut.
Ces productions disposent par ailleurs d'opportunités
Secteur réelles de croissance fondée sur un secteur agricole
Industrie alimentaire performant avec des terres irriguées et un climat
favorable. Ces productions ne sont cependant que
Branche faiblement valorisées du fait que les capacités de
Transformation et conservation conditionnement installées restent insuffisantes dans
de légumes et fruits la région.

Lieu d’implantation proposé Justification du projet


La demande tant à l’étranger qu’au niveau national
Communes : Kénitra, Moulay
est très importante et la possibilité de produire une
Bousselham, Sidi Slimane, Sidi grande quantité localement sont les principales
Kacem, Ouezzane justifications de ce projet.
Les pruneaux transformés par cette unité devront
Coût global du projet être présentés sous différentes formes :
6.500.000 MAD - les crèmes de pruneaux : elles sont fabriquées à
partir de pruneaux, généralement de petits
Capacité de production calibres, tamisés pour éliminer les noyaux. On
13.000 tonnes par an ajoute du sucre et on stérilise.
- les pruneaux au sirop : ce sont des pruneaux
Besoin en superficie réhydratés, mis en boîte ou bocal avec un sirop
3.500 m² de sucre et stérilisés.
- les jus de pruneaux : ils sont obtenus après
Besoin en RH diffusion complète dans l’eau chaude. La matière
25 permanents sèche recueillie est ensuite concentrée sous
forme de jus de pruneaux très appréciés en
Marchés potentiels : alimentation diététique.
National et export - le concentré de jus de pruneaux : il est obtenu
en concentrant les bains de réhydratation de
Informations utiles : pruneaux puis en les re-diluant pour obtenir un
Contacts : produit utilisé notamment en diététique.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 - les pâtes de pruneaux : elles sont obtenues en
malaxant de la pulpe de pruneaux et
additionnées ou non de sucre, de pectine de
pomme et d’aromatisant. Cette pâte est
notamment utilisée pour la préparation de
pruneaux fourrés.

Conditions d’approvisionnement
Il faut fédérer autour de l’entreprise un ensemble de
producteurs régionaux. Ces producteurs partenaires
doivent être engagés sur un cahier des charges
commun et partagent les objectifs de qualité et de
services clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 35
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_34 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans la région du
Gharb-Chrarda-Beni Hssen est estimée à plus d’un
million de tonnes par an ; elle est réalisée sur une
Intitulé du projet superficie de près de 35 000 hectares. Les
Unité de conditionnement principales productions sont les agrumes (326 000
tonnes), le melon (près de 180 000 tonnes), la
de prunes secs pomme de terre, la tomate, le poivron et l’artichaut.
Secteur Ces productions disposent par ailleurs d'opportunités
réelles de croissance fondée sur un secteur agricole
Industrie alimentaire performant avec des terres irriguées et un climat
Branche favorable. Ces productions ne sont cependant que
faiblement valorisées du fait que les capacités de
Transformation et conservation conditionnement installées restent insuffisantes dans
de légumes et fruits la région.
Lieu d’implantation proposé Justification du projet
Commune : Kénitra, Moulay La demande tant à l’étranger qu’au niveau national
Bousselham, Sidi Slimane est très importante et la possibilité de produire une
grande quantité localement sont les principales
Coût global du projet justifications de ce projet.
5 000 000 MAD Les produits séchés traditionnellement comprennent
des fruits (exemple : les raisins, les figues, les
Capacité de production prunes et les dattes), des légumes et d'autres
10 000 tonnes par an plantes.
Les techniques utilisées sont très rudimentaires et
Besoin en superficie consistent a exposer au soleil des produits entiers si
5 000 m² ils sont de petites tailles, ou très riches en sucre
(raisins, figues, prunes) ou des produits découpés si
Besoin en RH ils sont plus gros et riches en humidité .
12 permanents L'exposition se fait directement sur le sol. Certains
produits reçoivent avant exposition au soleil un
Marchés potentiels : traitement pour conserver les couleurs, ou les
National et export caractéristiques du produit.
Cette technique peu capitalistique et simple constitue
Informations utiles : une opportunité à saisir.
Contacts : Eventuellement, il serait important que l’unité créée
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 apporte des améliorations aux techniques actuelles
de séchages solaire consistent à savoir :
- Mettre les produits à l'abri des poussières
pendant le séchage et le stockage
- Traiter les produits contre les insectes et
acariens
- réduire au minimum les transports des fruits
frais, très vulnérables aux manipulations
Conditions d’approvisionnement
Le stockage des prunes séchés se fait dans des sacs
en papier ou en jute ou dans des couffins.
Il faut fédérer autour de l’entreprise un ensemble de
producteurs régionaux. Ces producteurs partenaires
doivent être engagés sur un cahier des charges
commun et partagent les objectifs de qualité et de
services clients.
Soit, il faut intégrer la filière en amont et assurer
une autoproduction.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 36
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_35


Données sur le secteur
L’oléiculture revêt un intérêt particulier dans le
tissu économique national en général et l’économie
Intitulé du projet rurale en particulier. La superficie occupée par
Mini – Huilerie d’olive l’olivier a atteint 477 mille hectares avec une
production de 455 mille tonnes durant la
Secteur campagne 2001-2002.
Industrie alimentaire En ce qui concerne les unités de trituration des
Branche olives, le Maroc compte 287 unités d’une capacité
Fabrication d'huiles d'olives nominale de 506 mille tonnes par an ainsi que de
plus de 15 mille mâasras (unités traditionnelles de
Lieu d’implantation proposé trituration des olives). Les unités industrielles de
Commune : Arbaoua, Ain Dfali, Selfat, trituration installées dans la région du Gharb-
Had Kort, Béni Quolla, Sidi Ameur El Chrarda-Beni Hssen sont au nombre de 9 et ont
Hadi, Jorf El Melha, Mechraâ Bel Ksiri, une capacité nominale de plus de 10 mille tonnes
Béni Oual, Sidi Azouz, Moulay Abdel par an. La région compte aussi 778 mâasras.
Kader, Sidi Ameur El Hadi, Sidi Ahmed L’ensemble de ces unités (industrielles et mâasras)
Ben Aisaa, Lmrabih, Sidi M’hamed se situent dans la province de Sidi Kacem.
Chelh, Taoughlit, Khénichet, Bab
Tiouka, Zirara, Zagota, Selfat, Tekna, Justification du projet
Bir Taleb, Chbanat, Masmouda, La caractéristique la plus importante pour l’huile
Mzefouren, Sidi Redouane, Ounana, d’olive est sa faible consommation par tête au
Lamjaara, Teroual, Zghira, Sidi Hmed Maroc comparée avec celle de nos voisins et
Cherif, Sidi Bousber, Nouirat, Sidi Al concurrents immédiats (Espagne, Tunisie). En
Kamal, Rmilat, Sefsaf, Al Haouafat, moyenne la consommation au Maroc ne dépasse
Dar Laaslouji, Lalla Mimouna, Sidi pas les 3 kg/personne/an, contre 10/12 pour
Boubker l’Espagne. Cette caractéristique correspond aussi à
Coût global du projet un faible taux d’industrialisation de la
1.300.000 MAD transformation. Par conséquent, le marché de
l’huile d’olive au Maroc est porteur en termes de
Capacité de production demande car la consommation par tête y demeure
10 tonnes par jour réduite.
Les capacités de transformation moderne dans la
Besoin en superficie
région sont limitées à quelques unités. La
400 m²
compétitivité de la production agricole régionale
Besoin en RH est avérée et la région du Gharb-Chrarda-Beni
8 personnes Hssen participe par une production de plus 7 mille
tonnes et une superficie de près de 7 mille
Marchés potentiels :
hectares. Cette production est appelée à
Régional et national
augmenter du fait des extensions des plantations
Informations utiles : oléicoles et de l’introduction de nouvelles variétés
Contacts : à forte productivité dans le cadre des programmes
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 projetés par le département de l’agriculture. Par
ailleurs, la rentabilité étudiée dans les projets en
cours pour ce type d’investissement serait assurée
par l’amélioration des taux d’extraction qui
permettrait d’accroître la marge de transformation
de 1 à 2 DH/kg d’huile brute.

Conditions d’approvisionnement
Au niveau de la région de GCBH, le producteur
peut produire pour son propre compte ou acheter
auprès des producteurs locaux.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 37
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_36 Données sur le secteur


L’oléiculture revêt un intérêt particulier dans le tissu
économique national en général et l’économie rurale
en particulier. La superficie occupée par l’olivier a
Intitulé du projet atteint 477 mille hectares avec une production de
Huilerie d’olive en flux continu 455 mille tonnes durant la campagne 2001-2002.
Secteur En ce qui concerne les unités de trituration des
Industrie alimentaire olives, le Maroc compte 287 unités d’une capacité
nominale de 506 mille tonnes par an ainsi que de
Branche plus de 15 mille mâasras (unités traditionnelles de
Fabrication d'huiles d'olives trituration des olives). Les unités industrielles de
Lieu d’implantation proposé trituration installées dans la région du Gharb-
Commune : : Arbaoua, Ain Dfali, Chrarda-Beni Hssen sont au nombre de 9 et ont une
Selfat, Had Kort, Béni Quolla, Sidi capacité nominale de plus de 10 mille tonnes par an.
Ameur El Hadi, Jorf El Melha, Mechraâ La région compte aussi 778 mâasras. L’ensemble de
Bel Ksiri, Béni Oual, Sidi Azouz, ces unités (industrielles et mâasras) se situent dans
Moulay Abdel Kader, Sidi Ameur El la province de Sidi Kacem.
Hadi, Sidi Ahmed Ben Aisaa, Lmrabih,
Sidi M’hamed Chelh, Taoughlit, Justification du projet
Khénichet, Bab Tiouka, Zirara, Zagota,
La caractéristique la plus importante pour l’huile
Selfat, Tekna, Bir Taleb, Chbanat,
d’olive est sa faible consommation par tête au Maroc
Masmouda, Mzefouren, Sidi Redouane,
comparée avec celle de nos voisins et concurrents
Ounana, Lamjaara, Teroual, Zghira,
immédiats (Espagne, Tunisie). En moyenne la
Sidi Hmed Cherif, Sidi Bousber,
consommation au Maroc ne dépasse pas les 3
Nouirat, Sidi Al Kamal, Rmilat, Sefsaf,
kg/personne/an, contre 10/12 pour l’Espagne. Cette
Al Haouafat, Dar Laaslouji, Lalla
caractéristique correspond aussi à un faible taux
Mimouna, Sidi Boubker
d’industrialisation de la transformation. Par
Coût global du projet conséquent, le marché de l’huile d’olive au Maroc est
4 000 000 MAD porteur en termes de demande car la consommation
par tête y demeure réduite.
Capacité de production
Les capacités de transformation moderne dans la
60 tonnes par jour
région sont limitées à quelques unités. La
Besoin en superficie compétitivité de la production agricole régionale est
840 m² avérée et la région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen
participe par une production de plus 7 mille tonnes
Besoin en RH et une superficie de près de 7 mille hectares. Cette
14 permanents production est appelée à augmenter du fait des
Marchés potentiels : extensions des plantations oléicoles et de
Régional et national l’introduction de nouvelles variétés à forte
productivité dans le cadre des programmes projetés
Informations utiles : par le département de l’agriculture. Par ailleurs, la
Contacts : rentabilité étudiée dans les projets en cours pour ce
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 type d’investissement serait assurée par
l’amélioration des taux d’extraction qui permettrait
d’accroître la marge de transformation de 1 à 2
DH/kg d’huile brute.

Conditions d’approvisionnement
Au niveau de la région de GCBH, le producteur peut
produire pour son propre compte ou acheter auprès
des producteurs locaux.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 38
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_37 Données sur le secteur


L'essentiel de la consommation des corps gras au
Maroc concerne les huiles végétales raffinées. Ces
huiles proviennent du raffinage des huiles brutes
Intitulé du projet importées et des huiles brutes produites localement
Huilerie en container à partir de la trituration des graines. Pour la
trituration, le Maroc traite aussi bien des graines
Secteur
importées que des graines produites localement. La
Agrobusiness capacité de trituration des unités industrielles au
Branche niveau national est de l’ordre de 500 à 600 000 T/an
Industrie Agroalimentaire alors que les écrasements moyens au cours des 5
dernières années ont atteint 300 000 tonnes/an. Les
Lieu d’implantation proposé huiles végétales brutes produites localement par les
Commune : Kénitra, Sidi Slimane, unités de trituration sont vendues aux raffineries.
Souk Larbaa, Mograne, Sidi Allal L'industrie de raffinage des huiles végétales au
Tazi, Souk Tlet, Moulay Maroc compte une dizaine d'unités ayant une
capacité nominale de raffinage de 312 000 T/an
Bousselham, M’Saada, Sidi Kacem,
dont 18 000 T/an (soit près de 6%) pour la seule
Mechraâ Bel Ksiri, Had Kourt
huilerie installée dans la région du Gharb-Chrarda-
Coût global du projet Beni Hssen. Cette filière se caractérise par
20.000.000 MAD l’importance des produits dérivés, les tourteaux, qui
sont destinés à la fabrication d’aliments de bétail.
Capacité de production La production de graines oléagineuses au Maroc est
20 tonnes par jour pour l’huilerie constituée essentiellement de graines de tournesol.
et 5 tonnes par jour pour le Les autres graines (coton, soja et colza, carthame)
raffinage ne représentent que des parts très faibles dans la
production nationale. La production d'arachide quant
Besoin en superficie à elle est destinée à la consommation humaine
10.000 m² directement.

Besoin en RH
50 personnes Justification du projet
La demande d’huile de graines s’est accrue
Marchés potentiels rapidement durant les 20 dernières années. La
National 80% et export 20% consommation par tête a en effet augmenté de 4%
par an et la demande globale de 5,2% bien qu’une
Informations utiles :
stagnation de la demande par tête ait été enregistrée
Contacts : durant les dernières années. La demande de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
tourteaux se caractérise également par une
dynamique favorable à cause de la croissance de la
demande des viandes de volailles. Il existe des
possibilités futures pour la commercialisation d'une
huile de tournesol raffinée de bonne qualité en tant
que produit distinct destiné à la consommation
humaine.

Conditions d’approvisionnement
La région présente des atouts manifestes en matière
de maîtrise de l’approvisionnement puisque la
production des graines oléagineuses dans la région
du Gharb-Chrarda-Beni Hssen est de 25 000 tonnes
de tournesol (soit 75% de la production nationale)
sur une superficie de 35 500 ha, de 19 000 tonnes
d’arachide (soit 48% de la production nationale).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 39
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_38


Données sur le secteur
L'essentiel de la consommation des corps gras au
Maroc concerne les huiles végétales raffinées. Ces
Intitulé du projet huiles proviennent du raffinage des huiles brutes
Huilerie moderne importées et des huiles brutes produites
localement à partir de la trituration des graines.
Secteur Pour la trituration, le Maroc traite aussi bien des
Agrobusiness graines importées que des graines produites
localement. La capacité de trituration des unités
industrielles au niveau national est de l’ordre de
Branche 500 à 600 000 T/an alors que les écrasements
Industrie Agroalimentaire moyens au cours des 5 dernières années ont
atteint 300 000 tonnes/an. Les huiles végétales
brutes produites localement par les unités de
Lieu d’implantation proposé
trituration sont vendues aux raffineries. L'industrie
Commune : Ouezzane, Sidi de raffinage des huiles végétales au Maroc compte
Kacem, Kénitra une dizaine d'unités ayant une capacité nominale
de raffinage de 312 000 T/an dont 18 000 T/an
(soit près de 6%) pour la seule huilerie installée
Coût global du projet
dans la région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen.
10.000.000 MAD Cette filière se caractérise par l’importance des
produits dérivés, les tourteaux, qui sont destinés à
Capacité de production la fabrication d’aliments de bétail. La production de
3.000 tonnes par an graines oléagineuses au Maroc est constituée
essentiellement de graines de tournesol. Les autres
graines (coton, soja et colza, arachide, carthame)
Besoin en superficie ne représentent que des parts très faibles dans la
125.00 m² production nationale.

Justification du projet
Besoin en RH Ce projet devra produire différentes variétés
10 personnes d’huiles de savons et de tourteaux.
L’objectif poursuivi à travers ce projet type est
Marchés potentiels d’installer une huilerie avec système continu de
centrifugation de 2/3 phases doté de tous les
National et export
éléments pour être capable de produire des huiles
de haute qualité. Le fonctionnement de cette
Informations utiles : installation doit permettre la maîtrise des coûts de
Contacts : production et l’instauration d’une culture de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 production d’huile de qualité.

Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement en graines en
effectuant des contrats avec les producteurs
régionaux et nationaux.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 40
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_39 Données sur le secteur


Le secteur marocain des conserves végétales
a connu une croissance constante.
Sa production a passé de 150 000 tonnes en
Intitulé du projet
1990 à 230 000 tonnes en 2000.
Conditionnement d’huile
Sa contribution au produit intérieur brut est
d’olives importante et ses performances moyennes
remarquables :
Secteur Production 5 milliards de Dirhams
Agrobusiness Exportations 3,75 milliards de Dirhams
Investissements Annuels 250 millions
Branche de Dirhams
Industrie Agroalimentaire Valeur Ajoutée 1 milliards de Dirhams
Emploi 20 000 emplois directs
permanents
Lieu d’implantation proposé
Le secteur offre des opportunités
Commune : Ouezzane, Sidi d’investissement surtout avec le
Kacem, Kénitra, Sidi Slimane, développement technologique qu’il connaît et
Sidi Yahia la diversification de ses produits.

Coût global du projet Justification du projet


6.000.000 MAD Le secteur n’exprime toutefois pas encore
tout son potentiel eu égard à la biodiversité
climatique et culturale du Maroc, à la qualité
Capacité de production
de ses ressources humaines et à sa proximité
200 tonnes par an de marchés porteurs.
Ces potentialités et ces performances font du
Besoin en superficie secteur marocain des conserves végétales un
2.000 m² élément clé de la stratégie de développement
socio-économique du Maroc de demain, un
Besoin en RH opérateur économique dynamique et bien
8 personnes intégré aux zones de libre échange établies
avec l’Union Européenne, les pays arabes et
les Etats-Unis d’Amérique
Marchés potentiels L’objectif est d’installer une salle de
Local (50%) et export (50%) conditionnement d’huile d’olive, dotée de tous
les éléments pour être capable de
Informations utiles : conditionner 200 tonnes d’huile par an.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conditions d’approvisionnement
L’approvisionnement en matière première
peut se faire localement aussi bien que des
régions avoisinantes.
L’emballage et le conditionnement de l’huile
d’olive peut se faire aussi bien en verre qu’en
plastique.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 41
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_40 Données sur le secteur


Le secteur de l’Agrobusiness est le plus prometteur
de la région puisqu’il bénéficie de conditions
naturelles exceptionnelles par rapport aux autres
Intitulé du projet régions du Maroc en termes de ressources en eau
(précipitations assez abondantes, barrages
Unité de production d’huile
permettant d’irriguer de grandes superficies,
de tournesol infrastructures d’irrigation) et en sols favorables et
Secteur diversifiés permettant la pratique de cultures
nombreuses et à forte valeur ajoutée. Ce secteur
Agrobusiness bénéficie de tous les atouts pour se développer et
Branche hisser la région parmi les principales zones
Industrie Agroalimentaire d’approvisionnement du Maroc en denrées
alimentaires.
Lieu d’implantation proposé Le secteur des oléagineux est considéré parmi les
Commune : Kénitra, Sidi secteurs prioritaires de l’agriculture marocaine.
Depuis les années 80, le tournesol a connu un
Slimane, Souk Larbaa, Mograne,
développement important grâce aux actions de
Sidi Allal Tazi, Souk Tlet, Moulay vulgarisation et de soutien de cette culture au
Bousselham, M’Saada, Sidi niveau des zones productrices. Les oléagineux
Kacem, Mechraâ Bel Ksiri, Had occupent au niveau du Gharb une superficie
Kourt. moyenne de l’ordre de 70.000 Ha soit 18% de la
SAU dont 3500 Ha pour l’olivier assurent une
Coût global du projet production annuelle brute d’environ 47.000
7.500.000 MAD Tonnes.

Capacité de production Justification du projet


750 T/an Le Gharb possède de nombreuses potentialités qui
lui permettent d’être parmi les pôles à potentiel de
Besoin en superficie production agroindustrielle les plus importants du
15.000 m² Maghreb.
Besoin en RH La culture de tournesol occupe une surface de
34.000 ha avec une production annuelle qui atteint
35 personnes 48.000 T.
Marchés potentiels L’huile est extraite des graines, dont la teneur dans
les variétés améliorées varie de 45 à 50 %. L’huile
Régional et national
de tournesol est appréciée pour son équilibre en
Informations utiles : acides gras : elle contient 12 % seulement d’acides
Contacts : gras saturés et beaucoup d’acides gras mono ou
poly-insaturés, acide oléique, acide palmitique et
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 surtout acide linoléique, qui est un acide gras
essentiel. D’après les nutritionnistes, cette huile a
d’excellentes qualités diététiques, par exemple
pour combattre le diabète. C’est également une
bonne source de vitamine E. L’huile de tournesol
entre dans la composition des margarines. Elle sert
aussi à la fabrication de savon et de cierges.

Conditions d’approvisionnement
La région concentre près de 78% de la production
agricole en oléagineuses.
Cependant, pour un meilleur approvisionnement, il
faut fédérer autour de l’entreprise un ensemble de
producteurs régionaux. Ces producteurs
partenaires doivent être engagés sur un cahier des
charges commun et partagent les objectifs de
qualité et de services clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 42
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_41 Données sur le secteur


Le secteur de l’Agrobusiness est le plus
prometteur de la région puisqu’il bénéficie de
conditions naturelles exceptionnelles par
Intitulé du projet rapport aux autres régions du Maroc en
Unité de production d’huile termes de ressources en eau (précipitations
d’arachide assez abondantes, barrages permettant
d’irriguer de grandes superficies,
Secteur
infrastructures d’irrigation) et en sols
Agrobusiness favorables et diversifiés permettant la
Branche pratique de cultures nombreuses et à forte
Industrie Agroalimentaire valeur ajoutée. Ce secteur bénéficie de tous
les atouts pour se développer et hisser la
Lieu d’implantation proposé région parmi les principales zones
Commune : Kénitra, Sidi d’approvisionnement du Maroc en denrées
Slimane, Souk Larbaa, Mograne, alimentaires
Sidi Allal Tazi, Souk Tlet, Moulay Les huiles alimentaires constituent un produit
Bousselham, M’Saada, Sidi de première nécessité au Maroc. Le secteur
Kacem, Mechraâ Bel Ksiri, Had des oléagineux est considéré parmi les
Kourt secteurs prioritaires de l’agriculture
marocaine.
Coût global du projet
8.000.000 MAD
Justification du projet
Capacité de production Le Gharb possède de nombreuses
850 tonnes par an potentialités qui lui permettent d’être parmi
Besoin en superficie les pôles à potentiel de production
16.000 m² agroindustrielle les plus importants du
Maghreb.
Besoin en RH La culture d’arachide occupe une surface de
30 personnes 9.280 ha avec une production annuelle qui
atteint 22.000T. La région concentre 78% de
Marchés potentiels
la production des oléagineuses du Maroc
Régional et national et
L'huile d'arachide est une huile végétale
international
alimentaire préparée et extraite à partir de
Informations utiles : cacahuètes au moyen d'une presse
Contacts : hydraulique.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Il s'agit d'une huile à couleur très limpide
idoine pour les cuissons à hautes
températures, ce qui fait de cette huile
appropriée pour frire les aliments, mais aussi
pour préparer des mayonnaises ou encore des
vinaigrettes pour salades.

Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement en arachides.
Il faut fédérer autour de l’entreprise un
ensemble de producteurs régionaux. Ces
producteurs partenaires doivent être engagés
sur un cahier des charges commun et
partagent les objectifs de qualité et de
services clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 43
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_42 Données sur le secteur


Les principales espèces oléagineuses annuelles
cultivées au Maroc sont le tournesol, le colza,
l'arachide, le soja et le carthame. La superficie
Intitulé du projet totale réservée à la culture de l’arachide est de
25.000 ha pour un rendement moyen allant de 10
Unité de fabrication de à 16 qx/ha.
beurre d’arachide La région du Gharb concentre plus de 78% de la
production oléagineuse.
Secteur Ces productions disposent par ailleurs
Agrobusiness d'opportunités réelles de croissance fondée sur un
secteur agricole performant avec des terres
Branche
irriguées et un climat favorable. Ces productions
Industrie Agroalimentaire ne sont cependant que faiblement valorisées.
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Sidi Justification du projet
Slimane, Sidi Kacem La culture d'arachide a connu ces dernières années
une extension importante dans les régions du
Coût global du projet Loukkos et du Gharb. En effet, elle occupe plus de
12.000.000 MAD 10.000 ha pour une production de 22.000
tonnes/an.
Capacité de production L'adoption rapide de l'arachide et l'extension des
1.000 T/an superficies de cette culture sont justifiées par son
rôle dans l'amélioration des revenus des
Besoin en superficie agriculteurs et dans l'approvisionnement en
8.000 m² alimentation du bétail.

Besoin en RH L’arachide est une denrée semi-périssable. Stockée


dans des conditions favorables, elle peut se
45 permanents conserver pendant plusieurs années.
Marchés potentiels Dans le cas contraire, elle peut devenir impropre à
Régional et national la consommation en l’espace d’un mois à cause de
la moisissure, des insectes ou de l’absorption de
Informations utiles : saveur étrangère qu’on appelle alors rancissement.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Conseils techniques
La fabrication du beurre de cacahuète comprend le
décorticage, le grillage à sec, le blanchiment des
graines et le broyage fin. Le grillage et le
blanchiment ne sont pas impératifs. Néanmoins la
pellicule rouge ocre doit être enlevée avant le
broyage, éventuellement à la main. En général,
des ingrédients tels que le sel, les matières grasses
hydrogénées, le dextrose, la glycérine et la
lécithine ou anti-oxydant, sont incorporés afin
d’améliorer la saveur, d’éviter la séparation de
l’huile et de maîtriser le rancissement.

Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement en arachides. Il faut
fédérer autour de l’entreprise un ensemble de
producteurs régionaux. Ces producteurs
partenaires doivent être engagés sur un cahier des
charges commun et partagent les objectifs de
qualité et de services clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 44
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_43 Données sur le secteur


L'infrastructure industrielle de transformation
du lait au Maroc s'est rapidement développée
au cours de ces dernières années. La capacité
Intitulé du projet
de traitement installée est ainsi passée de 850
Fabrication de glace et de
000 litres/j en 1975 à 2,7 millions de litres/j en
sorbets: Crème glacée 2004. En 2004, les quantités de lait
transformées représentent 60 % de la
Secteur production totale. Toutefois, près de 90 % du
Agrobusiness lait collecté est transformé en lait pasteurisé de
boisson, les dérivés laitiers qui assurent les
Branche marges bénéficiaires les plus élevées ne
Industrie Agroalimentaire représentant que 10 % des volumes collectés.

Justification du projet
Lieu d’implantation proposé Le secteur laitier représente une des rares
Commune : Kénitra, Sidi activités agricoles où le prix à la production est
Kacem stable et connu par rapport à d’autres
spéculations (maraîchage, arboriculture, etc.).
Coût global du projet Cette stabilité constitue un attrait indéniable
18.000.000 MAD pour de nombreux acteurs économiques, en
particulier les éleveurs. Ces derniers doivent
s’efforcer de produire à un coût de revient
Capacité de production
inférieur au prix du lait à la production. Ce
3.000 litres par jour secteur se caractérise aussi par une filière
longe et diversifiée, qui avec l’existence de
Besoin en superficie matière première abondante tel que au niveau
7.000 m² de la région de GCBH, permet des opportunités
d’investissement importante.
Besoin en RH Parmi les branches porteuses de cette filière on
50 personnes retrouve la production de Crème glacée
conditionnée sous différentes formes, qui avec
l’amélioration du pouvoir d’achat des
Marchés potentiels : consommateurs de la région aussi bien que
National 90%, Export 10% leurs habitudes de consommation.
L’émergence de nouveaux marchés
Informations utiles : demandeurs tels que l’Afrique Ouest constitue
Contacts : également une excellente opportunité à saisir.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Conditions d’approvisionnement
Au niveau de la région GCBH, la matière
première ne constitue pas une contrainte pour
l’exercice de cette activité, toutefois les normes
et les conditions d’hygiène régissant ce
secteurs sont strictes et nécessitent la mise en
place de structure de production adapté et de
qualité tel que : Matériel de réception de lait,
pasteurisateur, malaxeur, cuves, groupes
frigorifiques, chambres de congélation, ligne de
conditionnement.
La production régionale laitière peut satisfaire
largement les besoins d’une telle unité.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 45
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_44


Données sur le secteur
La production agricole au niveau de la
région est d’une importance assurant aux
Intitulé du projet branches du secteur de l’industrie
Projet de fabrication de pulpes agroalimentaire de disposer de matière
de : pommes – fraises – première suffisante et de bonne qualité.
pêches- poires
Cette production dispose par ailleurs
Secteur d'opportunités réelles de croissance fondée
Agrobusiness sur un secteur agricole performant avec des
Branche terres irriguées et un climat favorable. Ces
Industrie Agroalimentaire productions ne sont cependant que
faiblement valorisées du fait que les
Lieu d’implantation proposé capacités de conditionnement installées
Communes : Kénitra, Moulay restent insuffisantes dans la région.
Bousselham, Souk Larbaa, Lalla
Mimouna Justification du projet
Coût global du projet La valorisation des productions des fruits
22.000.000 MAD nécessite l’installation de stations de
conditionnement et d’entrepôts frigorifiques
Capacité de production
dont la faiblesse des capacités au niveau de
5.000 tonnes par an
la région ainsi que la tendance de la
Besoin en superficie demande des agglomérations de Kénitra et
3.500 m² de Rabat constituent de bonnes
opportunités pour l’installation de nouvelles
Besoin en RH
unités de conditionnement et d’entreposage
30 personnes
de fruits.
Marchés potentiels
En fait, les infrastructures telles que les
Local et national
mûrisseries, les stations de
Informations utiles : conditionnement, les entrepôts frigorifiques
Contacts : ou les unités de congélation sont très peu
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 nombreuses et appartiennent à quelques
exploitants ou sociétés agricoles.

Conditions d’approvisionnement
L’approvisionnement en matière première
ne constitue nullement une barrière à
l’entrer dans ce secteur. En effet, la
production régionale permet de
s’approvisionner dans de bonnes conditions.
Toutefois cette industrie est soumise à des
conditions d’hygiène très stricte nécessitant
une expérience et une connaissance
approfondie. En plus elle demande des
procédures de production spécifiques :
Ligne de préparation (lavage et triage),
tunnel de surgélation, chambres de
conservation, machines de
conditionnement, cuiseur à vapeur,
équipements spéciaux pour fruits
(dénoyauteuse, calibreuse...).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 46
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_45 Données sur le secteur


La production agricole au niveau de la
région est d’une importance assurant au
Intitulé du projet branche du secteur de l’industrie
Fabrication de jus de raisin agroalimentaire de disposer de matière
destiné aux conditionneurs de première suffisante et de bonne qualité.
Jus de fruits Cette production dispose par ailleurs
Secteur d'opportunités réelles de croissance fondée
Agrobusiness sur un secteur agricole performant avec des
terres irriguées et un climat favorable. Ces
Branche productions ne sont cependant que
Industrie Agroalimentaire faiblement valorisées du fait que les
Lieu d’implantation proposé capacités de conditionnement installées
Commune : Kénitra, Moulay restent insuffisantes dans la région.
Bousselham Justification du projet
Coût global du projet
Le raisin est un des trois fruits avec
20.000.000 MAD
l’orange, et la tomate dont on peut faire un
Capacité de production concentré.
3 500 tonnes par an Le rendement en jus du raisin est de 87%
contre 42 % pour l’orange. Le raisin doit
Besoin en superficie
être traité très vite après récolte et une
3000 m²
campagne dure rarement plus de 40 jours
Besoin en RH dans les pays méditerranéens.
35 personnes Les jus de raisin pour être concentrés
doivent être clarifiés et la qualité des jus
Marchés potentiels
s’en ressent car le chauffage prolongé
Local et national
même à basse température modifie la
Informations utiles : structure physico-chimique des jus.
Contacts : Pour clarifier le jus on peut agir par
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 clarification mécanique centrifugeuse ou par
voie enzymatique (patinasses) puis par
échange à contre courant vapeur.

Conditions d’approvisionnement
L’approvisionnement en matière première
ne constitue nullement une barrière à
l’entrer dans ce secteur. En effet, la région
enregistre une grande production agricole.
Toutefois cette industrie est soumise à des
conditions d’hygiène très stricte nécessitant
une expérience et une connaissance
approfondie. En plus elle demande des
procédures de production spécifiques :
Ligne de préparation (lavage et triage),
tunnel de surgélation, chambres de
conservation, machines de
conditionnement, cuiseur à vapeur,
équipements spéciaux pour fruits
(dénoyauteuse, calibreuse...).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 47
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_46 Données sur le secteur


L’agriculture, l’élevage les équipements agricoles
et l’agro-industrie, constituent incontestablement
le secteur le plus prometteur de la région.
Intitulé du projet Bénéficiant de conditions naturelles exceptionnelles
Fabrique de glace hydrique par rapport aux autres régions du Maroc en termes
de ressources en eau (précipitations assez
Secteur abondantes, barrages permettant d’irriguer de
Agrobusiness grandes superficies, infrastructures d’irrigation) et
en sols favorables et diversifiés permettant la
Branche pratique de cultures nombreuses et à forte valeur
Industrie Agroalimentaire ajoutée. Ce secteur bénéficie de tous les atouts
pour se développer et hisser la région parmi les
Produits principales zones d’approvisionnement du Maroc en
- Glaçons, sac de 2 à 10 Kg denrées alimentaires (céréales, légumineuses,
- Sac en paillettes, de 10 à 20 Kg cultures industrielles, produits maraîchers,
- Bloc de glace à sculpter agrumes, rosacées, produits laitiers, viandes
banches et viandes rouges, miel, etc.).
Lieu d’implantation proposé
Communes : Kénitra, Mehdia,
Moulay Bousselham, Sidi Kacem, Justification du projet
Sidi Slimane La région dispose de potentialité importante dans
le domaine de la pêche maritime. D’autre part, Ces
Coût global du projet
produits sont très demandés pour les secteurs
2.500.000 Dhs suivants : Tourisme, Agro Alimentaire, prestataires
des compagnies aériennes, Chimie, Marée,
Capacité de l’unité Industries, Stations Services, Conserveries, Grande
6.000 m3 de chambre de Distribution au niveau national, Grossistes,
congélation Grandes manifestations sportives, culturelles et
concerts médiatiques, traiteurs, cattering,
Besoin en superficie hôtellerie, restauration, et maintenant
3.500 m² l’événementiel avec le bloc à sculpter.
Les tours et les fabriques à glace présentes au
Besoin en RH niveau de la région ne répondent pas à la grande
10 personnes demande existante et ne couvrent tout le
territoire.
Marchés potentiels
Local
Conseils techniques
Informations utiles La glace hydrique alimentaire doit être fabriquée
Contacts : suivant des normes et dans des locaux agrées. Les
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 contrôles qualité sont réglementés.

Conditions d’approvisionnement
Les produits sont fabriqués à base d'eau potable
osmosée (absence de minéralité).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 48
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_47 Données sur le secteur


Le Maroc consacre une superficie de 700.000
ha à la culture des fruits et légumes avec une
production globale de 3 millions tonnes de fruits
et 4 millions tonnes de légumes.
Intitulé du projet
L’activité de conservation de légumes est la
Unité spécialisé en production plus importante en terme de valeur ajoutée et
de jus de légumes surtout en matière d’exportations. Elle
comprend la conserve des olives, des
Secteur cornichons et des câpres, mais aussi le jus de
Agrobusiness légumes.
Branche
Industrie Agroalimentaire Justification du projet
La production des fruits et légumes dans la
Lieu d’implantation proposé région du Gharb-Chrarda-Béni Hssen est
Commune : Kénitra, Sidi Kacem, estimée à plus de 1 million de tonnes et est
Sidi Slimane réalisée sur une superficie de prés de
35.000ha. Les principales productions dans la
Coût global du projet région sont les agrumes, le melon, la pomme
18.000.000 MAD de terre, la tomate, le poivron, l’artichaut, ainsi
Capacité de production que divers maraichages et primeurs. Cette
3.000 tonnes par an production abondante constitue une
opportunité en matière de traitement et
Besoin en superficie conditionnement des fruits et légumes. La
8.000 m² demande pour les jus de légumes est
importante, essentiellement la demande
Besoin en RH exprimée des marchés de consommation
50 personnes européens. En effet, le jus de légume est une
Marchés potentiels source importante d'aliments crus raison du
grand engouement que connaît ce produit.
Local et National
Informations utiles : Conseils techniques
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Cette industrie est soumise à des conditions
d’hygiène très stricte nécessitant une
expérience et une connaissance approfondie.
En plus elle demande des procédures de
production spécifiques : Ligne de préparation
(lavage et triage), tunnel de surgélation,
chambres de conservation, machines de
conditionnement, cuiseur à vapeur,
équipements spéciaux pour fruits
(dénoyauteuse, calibreuse...).

Conditions d’approvisionnement
L’approvisionnement en matière première peut
se faire au niveau de la région tout en assurant
un approvisionnement constant de légumes de
bonne qualité.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 49
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_48


Données sur le secteur
La production laitière est de l’ordre de 1,2
milliards de litres par an (en 2002) dont 55% est
destinée au secteur industriel. La part de la
Intitulé du projet
transformation artisanale est estimée entre 20 et
Unité intégrée : Traitement du 30% de la production. L’autoconsommation a
lait & Fabrication de produits tendance à régresser.
laitiers
Le Maroc compte 38 laiteries (coopératives et
Secteur sociétés) réparties sur le territoire national et
Agrobusiness ayant une capacité de transformation de 3
millions litres/jour, pour une production annuelle
Branche de 700 millions de litres par an, soit l’équivalent
Industrie alimentaire de 2,4 millions litres/jour. La région du Gharb-
Chrarda-Beni Hssen compte une coopérative
Lieu d’implantation proposé laitière ayant une capacité de 200 000
Commune : Kénitra, Mnasra, Sidi litres/jour.
Kacem, Sidi Slimane, Souk Larbaa
Les principaux produits mis sur le marché sont le
Coût global du projet lait pasteurisé, le lait stérilisé, le lait UHT, la
400.000.000 MAD poudre de lait, les yaourts, le Raïbi, le petit lait
Capacité de production (Lben), les beurres industriels et le fromage.
C’est une industrie très concentrée. Le leader
100.000 litres par jour
détient près de 50% du marché du lait
Besoin en superficie pasteurisé et plus de 80% de celui des produits
300 ha dérivés du lait.
Besoin en RH L’approvisionnement des laiteries en lait frais est
280 personnes assuré par 964 centres de collecte dont 69 sont
situés dans la région du Gharb-Chrarda-Beni
Marchés potentiels Hssen. Cette dernière compte par ailleurs près
Marché national de 344 mille bovins (dont 62% de race pure ou
Informations utiles : améliorée), soit près de 14% de l’effectif
Contacts : national.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Justification du projet
Textes juridiques :
Le chiffre d’affaires annuel de l’industrie du lait
B_O n° 4862 du 9 chaoual 1421 (04-
s’élève à près de 5 milliards de Dirhams tous
01-2001) Décret n° 2-00-425 du 10
produits confondus, avec un taux de croissance
ramadan 1421 (07-12-2000) relatif au
annuel de 4%. La consommation par tête est de
contrôle de la production et de la
l’ordre de 45 litres/tête/an et reste en deçà de
commercialisation du lait et produits
celle des pays de la région, même si le
laitiers.
coefficient budgétaire (part de la dépense en
produits laitiers par rapport à la dépense totale
des ménages) a eu tendance à croître
régulièrement. Les importations de produits
laitiers ont eu tendance à décroître jusqu’en
2000, pour atteindre l’équivalent de 7% de la
consommation nationale. La tendance s’est
toutefois renversée depuis l’interdiction des
importations de génisses européennes.
La production de lait frais dans la région du
Gharb-Chrarda-Beni Hssen est de l’ordre de 120
millions de litres par an dont 29 millions de litres
seulement sont usinés.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 50
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Conditions d’approvisionnement
La réfrigération en vrac et le ramassage
en citerne sont deux séquences d'un
même système destiné à améliorer la
qualité du lait et à diminuer les frais.
C'est pourquoi on retrouve dans ces deux
équipements un certain nombre de
caractères communs. Dans la
construction de la citerne et de ses
accessoires on s'attachera à ce qu'elle
conserve au lait sa qualité initiale par la
facilité du nettoyage, la simplicité des
circuits, l'isolation suffisante. Elle sera
conçue de manière à réduire en effort et
en temps le travail du ramasseur :
compteur à lait, accessoires pratiques,
prélèvement automatique des
échantillons. Enfin l'ensemble véhicule-
citerne sera choisi de telle sorte qu'il
permette de réduire les frais de collecte
tout en étant adapté aux conditions
locales : état des routes, relief de la
zone, accès aux tanks, multiplicité des
fournisseurs.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 51
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_49 coopérative laitière ayant une capacité de 200 000
litres/jour.
Les principaux produits mis sur le marché sont le
lait pasteurisé, le lait stérilisé, le lait UHT, la
poudre de lait, les yaourts, le Raïbi, le petit lait
Intitulé du projet
(Lben), les beurres industriels et le fromage.
Mini laiterie : Traitement du lait &
C’est une industrie très concentrée, le leader
Fabrication de produits laitiers
détient près de 50% du marché du lait
Secteur pasteurisé et plus de 80% de celui des produits
Agrobusiness dérivés du lait.
Branche L’approvisionnement des laiteries en lait frais est
Industrie Agroalimentaire assuré par 964 centres de collecte dont 69 sont
Lieu d’implantation proposé situés dans la région du Gharb-Chrarda-Beni
Commune : Kénitra, Sidi Taibi, Sidi Hssen. Cette dernière compte par ailleurs près
Slimane, Ouezzane, Sidi Kacem, Souk de 344 mille bovins (dont 62% de race pure ou
Tlet, Souk Larbaa améliorée), soit près de 14% de l’effectif
national.
Coût global du projet
6 000 000 MAD Justification du projet
Capacité de production
Le chiffre d’affaires annuel de l’industrie du lait
10 000 litres par jour
s’élève à près de 5 milliards de Dirhams tous
Besoin en superficie produits confondus, avec un taux de croissance
500 m² annuel de 4%. La consommation par tête est de
Besoin en RH l’ordre de 45 litres/tête/an et reste en deçà de
20 personnes celle des pays de la région, même si le
Marchés potentiels coefficient budgétaire (part de la dépense en
Régional produits laitiers par rapport à la dépense totale
des ménages) a eu tendance à croître
Informations utiles :
régulièrement. Les importations de produits
Contacts :
laitiers ont eu tendance à décroître jusqu’en
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
2000, pour atteindre l’équivalent de 7% de la
Textes juridiques :
consommation nationale. La tendance s’est
B_O n° 4862 du 9 chaoual 1421 (04-01-
2001) Décret n° 2-00-425 du 10 ramadan toutefois renversée depuis l’interdiction des
1421 (07-12-2000) relatif au contrôle de la importations de génisses européennes.
production et de la commercialisation du lait La production de lait frais dans la région du
et produits laitiers. Gharb-Chrarda-Beni Hssen est de l’ordre de 120
millions de litres par an dont 29 millions de litres
seulement sont usinés.

Données sur le secteur Conditions d’approvisionnement


La production laitière est de l’ordre La réfrigération en vrac et le ramassage en
de 1,2 milliards de litres par an (en citerne sont deux séquences d'un même système
2002) dont 55% est destinée destiné à améliorer la qualité du lait et à
au secteur industriel. La part diminuer les frais. C'est pourquoi on retrouve
de la transformation dans ces deux équipements un certain nombre
artisanale est estimée entre de caractères communs. Dans la construction de
20 et 30% de la production. la citerne et de ses accessoires on s'attachera à
L’autoconsommation a ce qu'elle conserve au lait sa qualité initiale par
tendance à régresser. la facilité du nettoyage, la simplicité des circuits,
Le Maroc compte 38 laiteries (coopératives l'isolation suffisante. Elle sera conçue de manière
et sociétés) réparties sur le territoire à réduire en effort et en temps le travail du
national et ayant une capacité de ramasseur : compteur à lait, accessoires
transformation de 3 millions litres/jour, pratiques, prélèvement automatique des
pour une production annuelle de 700 échantillons. Enfin l'ensemble véhicule-citerne
millions de litres par an, soit l’équivalent sera choisi de telle sorte qu'il permette de
de 2,4 millions litres/jour. La région du réduire les frais de collecte tout en étant adapté
Gharb-Chrarda-Beni Hssen compte une aux conditions locales : état des routes, relief de
la zone, accès aux tanks, multiplicité des
fournisseurs.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 52
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

compte une coopérative laitière ayant une


capacité de 200 000 litres/jour.
Fiche de projet n° S_IAA_50
Les principaux produits mis sur le marché sont le
lait pasteurisé, le lait stérilisé, le lait UHT, la
poudre de lait, les yaourts, le Raïbi, le petit lait
(Lben), les beurres industriels et le fromage.
Intitulé du projet
C’est une industrie très concentrée, le leader
Laiterie : Traitement du lait &
détient près de 50% du marché du lait
Fabrication de produits laitiers
pasteurisé et plus de 80% de celui des produits
Secteur dérivés du lait.
Agrobusiness L’approvisionnement des laiteries en lait frais est
Branche assuré par 964 centres de collecte dont 69 sont
situés dans la région du Gharb-Chrarda-Beni
Industrie alimentaire Hssen. Cette dernière compte par ailleurs près
Lieu d’implantation proposé de 344 mille bovins (dont 62% de race pure ou
Commune : Kénitra, Mnasra, Souk améliorée), soit près de 14% de l’effectif
Larbaa national.
Coût global du projet
250 000 000 MAD Justification du projet
Capacité de production Le chiffre d’affaires annuel de l’industrie du lait
100 000 litres par jour s’élève à près de 5 milliards de Dirhams tous
produits confondus, avec un taux de croissance
Besoin en superficie annuel de 4%. La consommation par tête est de
35.000 m² l’ordre de 45 litres/tête/an et reste en deçà de
Besoin en RH celle des pays de la région, même si le
150 personnes coefficient budgétaire (part de la dépense en
Marchés potentiels produits laitiers par rapport à la dépense totale
Régional des ménages) a eu tendance à croître
régulièrement. Les importations de produits
Informations utiles :
laitiers ont eu tendance à décroître jusqu’en
Contacts :
2000, pour atteindre l’équivalent de 7% de la
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
consommation nationale. La tendance s’est
Textes juridiques :
toutefois renversée depuis l’interdiction des
B_O n° 4862 du 9 chaoual 1421 (04-
importations de génisses européennes.
01-2001) Décret n° 2-00-425 du 10
La production de lait frais dans la région du
ramadan 1421 (07-12-2000) relatif au
Gharb-Chrarda-Beni Hssen est de l’ordre de 120
contrôle de la production et de la
millions de litres par an dont 29 millions de litres
commercialisation du lait et produits
seulement sont usinés.

Conditions d’approvisionnement
Données sur le secteur La réfrigération en vrac et le ramassage en
La production laitière est de l’ordre citerne sont deux séquences d'un même système
de 1,2 milliards de litres par an (en destiné à améliorer la qualité du lait et à
2002) dont 55% est destinée au diminuer les frais. C'est pourquoi on retrouve
secteur industriel. La part de dans ces deux équipements un certain nombre
la transformation artisanale de caractères communs. Dans la construction de
est estimée entre 20 et 30% la citerne et de ses accessoires on s'attachera à
de la production. ce qu'elle conserve au lait sa qualité initiale par
L’autoconsommation a la facilité du nettoyage, la simplicité des circuits,
tendance à régresser. l'isolation suffisante. Elle sera conçue de manière
Le Maroc compte 38 laiteries à réduire en effort et en temps le travail du
(coopératives et sociétés) réparties sur le ramasseur : compteur à lait, accessoires
territoire national et ayant une capacité pratiques, prélèvement automatique des
de transformation de 3 millions échantillons. Enfin l'ensemble véhicule-citerne
litres/jour, pour une production annuelle sera choisi de telle sorte qu'il permette de
de 700 millions de litres par an, soit réduire les frais de collecte tout en étant adapté
l’équivalent de 2,4 millions litres/jour. La aux conditions locales : état des routes, relief de
région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen la zone, accès aux tanks, multiplicité des
fournisseurs.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 53
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_51 Données sur le secteur


La production laitière est de l’ordre de 1,2
milliards de litres par an (en 2002) dont 55% est
destinée au secteur industriel. La part de la
Intitulé du projet transformation artisanale est estimée entre 20 et
Fromage à pâte pressée type 30% de la production. L’autoconsommation a
Edam, Gruyère, Saint polain et tendance à régresser.
Fromage à pâte molle (Sicilien et Le Maroc compte 38 laiteries (coopératives et
Mozzarella) sociétés) réparties sur le territoire national et
Secteur ayant une capacité de transformation de 3
millions litres/jour, pour une production annuelle
Agrobusiness
de 700 millions de litres par an, soit l’équivalent
Branche de 2,4 millions litres/jour. La région du Gharb-
Industrie alimentaire Chrarda-Beni Hssen compte une coopérative
laitière ayant une capacité de 200 000
Lieu d’implantation proposé litres/jour.
Commune : Kénitra, Mnasra , Sidi
Kacem, Sidi Slimane, Souk Larbaa Justification du projet
Le chiffre d’affaires annuel de l’industrie du lait
Coût global du projet
s’élève à près de 5 milliards de Dirhams tous
18.700.000 MAD produits confondus, avec un taux de croissance
Capacité de production annuel de 4%. La consommation par tête est de
2 tonnes de fromage / jour l’ordre de 45 litres/tête/an et reste en deçà de
celle des pays de la région, même si le
Besoin en superficie coefficient budgétaire (part de la dépense en
4500 m² produits laitiers par rapport à la dépense totale
des ménages) a eu tendance à croître
Besoin en RH régulièrement. Les importations de produits
50 personnes laitiers ont eu tendance à décroître jusqu’en
2000, pour atteindre l’équivalent de 7% de la
Marchés potentiels : consommation nationale. La tendance s’est
Local 100% toutefois renversée depuis l’interdiction des
Informations utiles : importations de génisses européennes.
Contacts : La production de lait frais dans la région du
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Gharb-Chrarda-Beni Hssen est de l’ordre de 120
Textes juridiques : millions de litres par an dont 29 millions de litres
B_O n° 4862 du 9 chaoual 1421 (04- seulement sont usinés.
01-2001) Décret n° 2-00-425 du 10
ramadan 1421 (07-12-2000) relatif
Conditions d’approvisionnement
au contrôle de la production et de la L’approvisionnement des laiteries en lait frais est
commercialisation du lait et produits assuré par 964 centres de collecte dont 69 sont
situés dans la région du Gharb-Chrarda-Beni
laitiers.
Hssen. Cette dernière compte par ailleurs près
de 344 mille bovins (dont 62% de race pure ou
améliorée), soit près de 14% de l’effectif
national.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 54
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_52 Données sur le secteur


La production laitière est de l’ordre de 1,2
milliards de litres par an (en 2002) dont 55% est
destinée au secteur industriel. La part de la
Intitulé du projet transformation artisanale est estimée entre 20 et
Unité artisanale de production de 30% de la production. L’autoconsommation a
fromage de chèvre tendance à régresser.
Le Maroc compte 38 laiteries (coopératives et
Secteur sociétés) réparties sur le territoire national et
Industrie alimentaire ayant une capacité de transformation de 3
millions litres/jour, pour une production annuelle
Branche
de 700 millions de litres par an, soit l’équivalent
Traitement du lait & Fabrication de de 2,4 millions litres/jour. La région du Gharb-
produits laitiers Chrarda-Béni Hssen compte une coopérative
Lieu d’implantation proposé laitière ayant une capacité de 200 000
litres/jour.
L’ensemble des communes de la
Région. Justification du projet
Coût global du projet Ce produit très prisé par les consommateurs
1.000.000 MAD (produit diététique) est appelé à se développer.
Les fromages de chèvre apportent en quantité
Capacité de production intéressante des nutriments bénéfiques pour la
50 Kg / jour forme et la santé. Ils sont sources de minéraux
variés : tout d'abord du calcium (de 80 à plus de
Besoin en superficie 530 mg/100g), mais aussi du phosphore et de
8000 m² l'iode, du zinc, du magnésium et du fer.
L'ensemble des vitamines du groupe B, et plus
Besoin en RH
particulièrement les vitamines B2 et B9, est
20 personnes présent dans les fromages de chèvre. Ils sont
Marchés potentiels : aussi une source intéressante de vitamine A. Ils
Local et Régional apportent également des protéines d'excellente
qualité nutritionnelle car elles contiennent tous
Informations utiles : les acides aminés indispensables que notre
Contacts : organisme ne peut synthétiser. Leur apport
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 énergétique est très variable, allant de 160 à
Textes juridiques : 330 kcal pour 100g et ce, suivant l'affinage du
fromage : en effet, plus un fromage de chèvre
B_O n° 4862 du 9 chaoual 1421 (04-
est frais et plus sa valeur énergétique sera faible
01-2001) Décret n° 2-00-425 du 10 en raison d'une présence d'eau plus importante.
ramadan 1421 (07-12-2000) relatif Une part de 30g de bûchette apporte environ 90
au contrôle de la production et de la kcal, soit l'équivalent d'un yaourt. Enfin, leur
commercialisation du lait et produits teneur en matière grasse se situe dans la
laitiers. moyenne des autres fromages. Oscillant entre 12
et 27g pour 100g, c'est elle qui leur confère leur
typicité gustative et leur texture. Ainsi, les
fromages de chèvre, par leurs qualités
nutritionnelles et leur diversité de goûts et de
textures, constituent des aliments de choix dont
la consommation participe à un bon équilibre
alimentaire.

Conditions d’approvisionnement
La chèvre produit du lait pendant les 10 mois qui
suivent la naissance d’un chevreau et cela, à
chaque naissance. Elle ne sera pas traite durant
la phase de tarissement : les deux à quatre mois
qui précèdent la naissance.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 55
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_53 Données sur le secteur


La production laitière est de l’ordre de 1,2
milliards de litres par an (en 2002) dont 55% est
destinée au secteur industriel. La part de la
Intitulé du projet transformation artisanale est estimée entre 20 et
Unité de production de fromage 30% de la production. L’autoconsommation a
de chèvre tendance à régresser.
Secteur Le Maroc compte 38 laiteries (coopératives et
Industrie alimentaire sociétés) réparties sur le territoire national et
ayant une capacité de transformation de 3
Branche millions litres/jour, pour une production annuelle
Traitement du lait & Fabrication de de 700 millions de litres par an, soit l’équivalent
produits laitiers de 2,4 millions litres/jour. La région du Gharb-
Chrarda-Béni Hssen compte une coopérative
Lieu d’implantation proposé laitière ayant une capacité de 200 000
Commune : Kénitra, Mnasra, Sidi litres/jour.
Kacem, Sidi Slimane, Souk Larbaa,
Ouezzane Justification du projet
Ce produit très prisé par les consommateurs
Coût global du projet (produit diététique) est appelé à se développer.
3.500.000 MAD Les fromages de chèvre apportent en quantité
intéressante des nutriments bénéfiques pour la
Capacité de production
forme et la santé. Ils sont sources de minéraux
300 Kg / jour variés : tout d'abord du calcium (de 80 à plus de
Besoin en superficie 530 mg/100g), mais aussi du phosphore et de
30.000 m² l'iode, du zinc, du magnésium et du fer.
L'ensemble des vitamines du groupe B, et plus
Besoin en RH particulièrement les vitamines B2 et B9, est
60 personnes présent dans les fromages de chèvre. Ils sont
aussi une source intéressante de vitamine A. Ils
Marchés potentiels : apportent également des protéines d'excellente
Local, Régional et National qualité nutritionnelle car elles contiennent tous
les acides aminés indispensables que notre
Informations utiles : organisme ne peut synthétiser. Leur apport
Contacts : énergétique est très variable, allant de 160 à
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 330 kcal pour 100g et ce, suivant l'affinage du
Textes juridiques : fromage : en effet, plus un fromage de chèvre
B_O n° 4862 du 9 chaoual 1421 (04- est frais et plus sa valeur énergétique sera faible
01-2001) Décret n° 2-00-425 du 10 en raison d'une présence d'eau plus importante.
ramadan 1421 (07-12-2000) relatif Une part de 30g de bûchette apporte environ 90
au contrôle de la production et de la kcal, soit l'équivalent d'un yaourt. Enfin, leur
teneur en matière grasse se situe dans la
commercialisation du lait et produits
moyenne des autres fromages. Oscillant entre 12
laitiers. et 27g pour 100g, c'est elle qui leur confère leur
typicité gustative et leur texture. Ainsi, les
fromages de chèvre, par leurs qualités
nutritionnelles et leur diversité de goûts et de
textures, constituent des aliments de choix dont
la consommation participe à un bon équilibre
alimentaire.

Conditions d’approvisionnement
La chèvre produit du lait pendant les 10 mois qui
suivent la naissance d’un chevreau et cela, à
chaque naissance. Elle ne sera pas traite durant
la phase de tarissement : les deux à quatre mois
qui précèdent la naissance.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 56
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_54 Données sur le secteur


Le secteur des industries de transformation des
produits de la mer est appelé à jouer un rôle
primordial dans le développement économique
Intitulé du projet et social et ce, grâce aux atouts majeurs dont
Pâtés, Beurres Et dispose le Maroc pour développer cette branche
Mousses à Base De d’activité, à savoir :
Sardines - L’existence de matières premières
génératrices de produits à haute valeur
Secteur
ajoutée comme les petits pélagiques
Industrie alimentaire (sardine et maquereau), les thonidés
Branche (espadon et thon) et les céphalopodes
Préparation et conserve de (calamar, seiche) ;
poissons - La proximité des marchés demandeurs des
produits à haute valeur ajoutée (le marché
Lieu d’implantation européen) ;
proposé - Un marché local à fortes potentialités.
Commune : Kénitra,
Présentation du projet
Mehdya
Il s'agit d'une unité de fabrication de pâtés,
Coût global du projet
pâtés à tartiner, beurres pour toast, mousses à
10.000.000 MAD bases de sardines mélangées avec d’autres
Capacité de production ingrédients (légumes, épices, crustacés, etc.).
5 millions de barquettes/an La sardine peut être fraîche ou congelée.
L’unité peut utiliser d’autres types de poissons
Besoin en superficie pour la fabrication de produits identiques.
2 500 m² L’investissement pour la réalisation de cette
unité sera de l’ordre de 10 millions de dirhams.
Besoin en RH Les produits se présentent sous forme de
50 permanents barquettes de 500 grs de durée de vie de 42
Marchés potentiels : jours. Le contenant est en plastique recouvert
Marché national, l’Europe, d’un opercule facile à ouvrir. Les produits
subissent préalablement un traitement
l’Afrique et le Moyen-Orient
thermique de pasteurisation qui a pour vertu de
Informations utiles : préserver la quasi totalité des vitamines
Contacts : contenues dans les matières premières.
 CRI-Kénitra
+212.37.37.46.27 Conditions d’approvisionnement
Textes juridiques : Trois zones de pêche à la sardine existe au
Loi n° 12-03 relative aux études
d'impact sur l'environnement
Maroc, la première, s’étale de Tanger à El
Jadida, ses ressources en sardines ne sont pas
importantes parce qu’elles ont été, en grande
partie, épuisées. Quant la deuxième zone, qui
s’étend d’El Jadida à Laâyoune, son stock en
sardines est nettement supérieur à celui de la
première. La troisième zone, qui va de
Laâyoune jusqu’aux littoral de Boujdour, est de
loin la plus riche en poissons actuellement. Des
stratégies de partenariat et le plus souvent de
fabrication en sous-traitance pour les
distributeurs.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 57
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_55 Données sur le secteur


Le secteur des industries de transformation des
produits de la mer est appelé à jouer un rôle
primordial dans le développement économique
et social et ce, grâce aux atouts majeurs dont
Intitulé du projet dispose le Maroc pour développer cette branche
Filets de Sardines d’activité, à savoir :
- L’existence de matières premières
Secteur génératrices de produits à haute valeur
Industrie alimentaire ajoutée comme les petits pélagiques
(sardine et maquereau), les thonidés
Branche (espadon et thon) et les céphalopodes
Préparation et conserve de (calamar, seiche) ;
- La proximité des marchés demandeurs des
poissons
produits à haute valeur ajoutée (le marché
européen) ;
Lieu d’implantation proposé - Un marché local à fortes potentialités.
Commune : Kénitra, Mehdya
Présentation du projet
Coût global du projet
Il s'agit d'une unité de fabrication de pâtés,
13 millions de MAD pâtés à tartiner, beurres pour toast, mousses à
bases de sardines mélangées avec d’autres
Capacité de production ingrédients (légumes, épices, crustacés, etc.).
5 millions de barquettes par an La sardine peut être fraîche ou congelée.
L’unité peut utiliser d’autres types de poissons
Besoin en superficie pour la fabrication de produits identiques.
3000 m² L’investissement pour la réalisation de cette
unité sera de l’ordre de 10 millions de dirhams.
Les produits se présentent sous forme de
Besoin en RH barquettes de 500 grs de durée de vie de 42
50 permanents jours. Le contenant est en plastique recouvert
d’un opercule facile à ouvrir. Les produits
Marchés potentiels subissent préalablement un traitement
Local, Régional et international thermique de pasteurisation qui a pour vertu de
préserver la quasi totalité des vitamines
Informations utiles : contenues dans les matières premières.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conditions d’approvisionnement
Trois zones de pêche à la sardine existe au
Maroc, la première, s’étale de Tanger à El
Jadida, ses ressources en sardines ne sont pas
importantes parce qu’elles ont été, en grande
partie, épuisées. Quant la deuxième zone, qui
s’étend d’El Jadida à Laâyoune, son stock en
sardines est nettement supérieur à celui de la
première. La troisième zone, qui va de
Laâyoune jusqu’aux littoral de Boujdour, est de
loin la plus riche en poissons actuellement. Des
stratégies de partenariat et le plus souvent de
fabrication en sous-traitance pour les
distributeurs.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 58
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_56 Données sur le secteur


Le secteur des industries de transformation des
produits de la mer est appelé à jouer un rôle
primordial dans le développement économique et
social et ce, grâce aux atouts majeurs dont dispose
le Maroc pour développer cette branche d’activité, à
Intitulé du projet
savoir :
Plats Cuisines A Base De - l'existence de matières premières génératrices
Poisson de produits à haute valeur ajoutée comme les
petits pélagiques (sardine et maquereau), les
thonidés (espadon et thon) et les céphalopodes
Secteur
(calamar, seiche) ;
Industrie alimentaire - la proximité des marchés demandeurs des
produits à haute valeur ajoutée (le marché
Branche européen) ;
Préparation et conserve de - un marché local à fortes potentialités.
poissons Présentation du projet
Il s'agit d'une unité de fabrication des produits
suivants :
Lieu d’implantation proposé - plats à base de poisson et sauce : barquette de
Commune : Kénitra, Mehdya 500 grs ;
- plats à base de poisson, sauce et garniture :
Coût global du projet barquette de 500 grs ;
- salades à base de poisson : barquette de 200
25 millions de DH grs.
L’unité en question est spécialisée dans la cuisson et
Capacité de production l’assemblage des ingrédients : poisson, légumes et
2 500 000 barquettes / an sauce. Les matières premières (poissons et légumes)
seront livrées prêtes à l’utilisation sous forme de
produits congelés selon un cahier de charges bien
Besoin en superficie défini. Quant à la sauce, elle doit être préparée sur
15.000 m² place par un spécialiste sachant que la réussite
gastronomique des produits dépend de la qualité des
sauces. Les espèces de poissons utilisés dans la
Besoin en RH
production sont le calamar, le thon, l’espadon, la
200 personnes lotte, la sole et autres poisson blanc. Le poisson est
fourni à l’usinier sous forme de médaillon ou de
Marchés potentiels : darne.
Local, régional et national Pour permettre la sécurisation de l’investissement
qui est de 25 millions de dirhams, et en cas de
manque d’approvisionnement en poisson, l’unité de
Informations utiles : production étudiée est conçue de telle sorte qu’elle
Contacts : puisse se convertir à la production des plats cuisinés
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 à base de viande.
Textes juridiques : Conditions d’approvisionnement
Loi n° 12-03 relative aux études d'impact Des conventions devront être signées entre
sur l'environnement
l’unité proposée et les unités de congélation en
matière de traitement des écarts de triage
(conservation) et leurs conditions de livraison.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 59
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_57 Données sur le secteur


Le secteur des industries de transformation
des produits de la mer est appelé à jouer un
rôle primordial dans le développement
Intitulé du projet
économique et social et ce, grâce aux atouts
Plats cuisinés et semi-
majeurs dont dispose le Maroc pour
cuisinés développer cette branche d’activité, à savoir :
- l'existence de matières premières
Secteur génératrices de produits à haute valeur
Industrie alimentaire ajoutée comme les petits pélagiques
(sardine et maquereau), les thonidés
Branche (espadon et thon) et les céphalopodes
Préparation et conserve de (calamar, seiche) ;
- la proximité des marchés demandeurs
poissons
des produits à haute valeur ajoutée (le
marché européen) ; un marché local à
Lieu d’implantation proposé fortes potentialités.
Commune : Mehdya, Kénitra
Justification du projet
Coût global du projet Il s'agit d'une unité de fabrication des
18.000.000 MAD produits L’unité en question est spécialisée
dans la cuisson et l’assemblage des
ingrédients : poisson, légumes et sauce. Les
Capacité de production matières premières (poissons et légumes)
800 plats / jour seront livrées prêtes à l’utilisation sous forme
de produits congelés selon un cahier de
Besoin en superficie charges bien défini. Quant à la sauce, elle doit
10.000m² être préparée sur place par un spécialiste
sachant que la réussite gastronomique des
Besoin en RH produits dépend de la qualité des sauces. Les
100 personnes espèces de poissons utilisés dans la
production sont le calamar, le thon,
l’espadon, la lotte, la sole et autres poisson
Marchés potentiels : blanc. Le poisson est fourni à l’usinier sous
Local 50% - Export 50% forme de médaillon ou de darne.

Informations utiles : Conditions d’approvisionnement


Contacts : Des conventions devront être signées entre
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 l’unité proposée et les unités de congélation
en matière de traitement des écarts de triage
(conservation) et leurs conditions de livraison.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 60
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_58 Données sur le secteur


Le secteur des industries de transformation
des produits de la mer est appelé à jouer un
rôle primordial dans le développement
Intitulé du projet économique et social et ce, grâce aux atouts
Unité de valorisation des majeurs dont dispose le Maroc pour
écarts de triage des développer cette branche d’activité, à savoir :
produits de la mer - L’existence de matières premières
- Conserve : Beurre de crevettes (20% génératrices de produits à haute valeur
de crevettes) ajoutée comme les petits pélagiques
- Conserve : Chair de crevettes (100% (sardine et maquereau), les thonidés
de crevettes)
- Conserve : Bisque de crevettes (10%
(espadon et thon) et les céphalopodes
de crevettes) (calamar, seiche) ;
- Conserve : Fond de crevettes (20% de - La proximité des marchés demandeurs
crevettes) des produits à haute valeur ajoutée (le
- Frais : Salade de crevettes (42% de
crevettes)
marché européen) ;
-Frais : Cocktail de fruits de mer - Un marché local à fortes potentialités.
- Surgelés : Noisettes de crevettes (25%
de crevettes) Justification du projet
- Surgelés : Queues de crevettes (100%
de crevettes) Il s’agit d’une unité qui va collecter les écarts
de triage et les produits endommagés (Ex :
Secteur crevette avec tête cassée) auprès des unités
Industrie alimentaire de congélation. Ces produits seront
revalorisés pour fabriquer des sauces, des
Branche pâtes,…
Préparation et conserve de
poissons Conditions d’approvisionnement
Lieu d’implantation proposé Des conventions devront être signées entre
Commune : Kénitra, Mehdya l’unité proposée et les unités de congélation
en matière de traitement des écarts de triage
Coût global du projet (conservation) et leurs conditions de livraison.
6.000.000 MAD
Capacité de production
200 Tonnes/an
Besoin en superficie
5000 m²
Besoin en RH
50 personnes
Marchés potentiels
National et Export
Informations utiles :
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 61
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_59 Données sur le secteur


La production d’aliments composés avoisine les 2
millions de tonnes par an. Les ¾ de cette
production sont destinés à l’élevage avicole, le
Intitulé du projet reste étant destiné aux ruminants.
Unité de production
Le secteur compte actuellement 32 unités ayant
d’aliments composés pour une capacité totale de 2 millions tonnes (soit un
volaille et bétail taux d’utilisation de 100%). En termes de
concentration, 4 entreprises détiennent plus de
Secteur 40% de la capacité totale installée au niveau
Industrie alimentaire national.

Branche Justification du projet


Fabrication d'aliments pour
La production des aliments composés a connu une
animaux forte croissance à partir de 1992 grâce notamment
Lieu d’implantation proposé aux programmes de soutien du gouvernement
pour la production d’aliments composés pour
Commune : Kénitra, Sidi Taibi,
ruminants et surtout du fait de la croissance du
Sidi Slimane, Sidi Kacem, Souk secteur avicole.
Larbaa, Had Kourt
La nécessité d’installer des unités de production
Coût global du projet d’aliments composés pour bétail dans la région du
14.000.000 MAD Gharb-Chrarda-Béni-Hssen est justifiée par les
faits suivants :
Capacité de production - L’effectif du cheptel dans la région se compose
16 000 tonnes par an de plus de 340 mille têtes de bovins et de
1million de têtes d’ovins.
Besoin en superficie - Le développement du secteur avicole industriel
4 000 m² fait apparaître de bonnes perspectives pour
l’évolution du secteur des aliments composés.
Besoin en RH - La céréaliculture occupe une place très
25 personnes importante dans la région, permettant d’avoir
une matière première abondante et à bon prix.
Marchés potentiels : - L’approvisionnement en mélasse ne posera pas
Local et Régional de difficulté grâce à la présence d’unités
sucrières dans la région.
Informations utiles : La faiblesse de la concurrence puisque la région du
Contacts : Gharb-Chrarda-Béni-Hssen ne dispose que d’une
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 seule unité dont la production ne dépasse guère 3
Textes juridiques : à 4 000 tonnes par an.
Se conformer à la loi n°12-03
concernant l’impact sur Conditions d’approvisionnement
l’environnement.
Les matières premières utilisées sont d’origine
végétale ou animale auxquelles des additifs tels
que vitamines, minéraux, colorants et parfois
antibiotiques sont incorporés. Les produits
d’origine végétale comprennent notamment des
céréales, des fèves, des graines oléagineuses, des
huiles, du sucre et de la mélasse, des pulpes de
betterave, etc.
Les matières premières animales sont par exemple
des sous-produits de l’industrie du pois son, du
sang, des os, des graisses, du lait et d’autres sous-
produits.
La livraison peut se faire pour les
conditionnements en vrac et en sac.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 62
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_60 Données sur le secteur


Le projet vise la production de paille
mélasse pelle tissée enrichie pour
Intitulé du projet ruminants. Les principales matières
Unité de paille mélasse premières à utiliser sont : l'orge, son de
pelletisée blé, mélasse, paille, urée, tourteaux,
écorces d'agrumes, etc.
Secteur
Industrie alimentaire
Justification du projet
Branche La région totalise une superficie de
Production d'aliment pour bétail 125800Ha soit 2% des forêts du pays
dont 45 914 ha de forêts naturelles
Lieu d’implantation proposé Les raisons qui expliquent le choix
Commune : Kénitra, Sidi sont :
Kacem • le cheptel ; est important (790 100
têtes environ)
Coût global du projet
• la céréaliculture occupe une
3 500 000 MAD
superficie 218 000 ha.
Capacité de production • la mélasse existe dans le Gharb en
4 800 tonnes par an quantité très importante

Besoin en superficie Les mélasses de betterave et de canne


2 ha proviennent de 7 sucreries installées
dans le Gharb.
Besoin en RH
30 permanents Conditions d’approvisionnement
La région offre des conditions
Marchés potentiels d’approvisionnement très favorable au
Le Marché Régional et national développement de l’activité. Les
cultures céréalières, notamment les
Informations utiles : céréales d’automne, représentent plus
Contacts : de 80% de la SAU et couvrent plus de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 450 000 ha. La production de paille est
Textes juridiques : estimée à plus de 1 000 000 de tonnes
Se conformer à la loi n°12-03 par an. Les sucreries de la région
concernant l’impact sur fournissent annuellement plus de
l’environnement. 70 000 tonnes de mélasse.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 63
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_61 Données sur le secteur


La production des fruits et légumes dans la
région du Gharb-Chrarda-Beni Hssen est
estimée à plus d’un million de tonnes par an ;
Intitulé du projet elle est réalisée sur une superficie de près de
Entrepôt frigorifique pour 35 000 hectares. Les principales productions
fruits et légumes sont les agrumes (326 000 tonnes), le melon
Secteur (près de 180 000 tonnes), la pomme de terre,
Industrie agro-alimentaire la tomate, le poivron et l’artichaut.
Ces productions disposent par ailleurs
Branche d'opportunités réelles de croissance fondée
Transformation et conservation de sur un secteur agricole performant avec des
légumes et fruits terres irriguées et un climat favorable. Ces
Lieu d’implantation proposé productions ne sont cependant que faiblement
Commune : Kénitra, Sidi Slimane, valorisées du fait que les capacités de
Souk Larbaa, Mograne, Sidi Allal conditionnement installées restent
Tazi, Souk Tlet, Moulay insuffisantes dans la région.
Bousselham, M’Saada, Sidi Kacem,
Mechraâ Bel Ksiri, Had Kourt Justification du projet
Coût global du projet Les productions maraîchères dépassent
11.000.000 MAD 408.000 T et les produits de l'arboriculture
Capacité de l’unité 800.000 T, alors que la capacité
d'entreposage est de 200.000 T ce qui ne
2000 T réparties en 5 chambres de représente que 16,5% de la production.
400 T chacune Le stockage et la conservation des denrées
Besoin en superficie périssables dans des conditions appropriées
5000 m2 ont pour but de régulariser le marché et de
préserver la qualité.
Besoin en RH
12 personnes
Conditions d’approvisionnement
Marchés potentiels
Il faut fédérer autour de l’entreprise un
National et Export
ensemble de producteurs régionaux. Ces
Informations utiles producteurs partenaires doivent être engagés
Contacts : sur un cahier des charges commun et
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 partagent les objectifs de qualité et de
services clients.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 64
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAA_62 Données sur le secteur


Le secteur des industries agroalimentaires est
incontestablement le secteur le mieux développé
dans la région. Les grandeurs économiques du
secteur en attestent.
Intitulé du projet On note aussi que le plan émergence privilégie
Unité de fabrication de davantage les régions de Gharb, Meknès et Fès pour
pâtes fraîches la promotion du secteur d'agroalimentaire. Les
orientations stratégiques dans le domaine se
présentent ainsi :
Secteur
- Développement de 8 à 10 filières en traitant
Agrobusiness les problèmes structurels (notamment en
amont) et cela par :
Branche • L'accélération des filières existantes
IAA (fruits/ légumes et corps gras);
• L'émergence de nouvelles filières à
Lieu d’implantation proposé valeur ajoutée (bio, plats cuisinés);
Commune : Kénitra • Le poids des filières clés long terme
(huile d’olive, jus d’orange).

Coût global du projet - Développement de projets intégrés autour de


Pôles Agro ou Agro techniques dédiés
400.000 DH (Agadir, Gharb, bi-pôles Fès- Meknès,
Oriental).
Capacité de production
35.000 Kg par an Justification du projet
Certes, les pâtes sèches sont les plus utilisées et les
Besoin en superficie plus consommées par les ménages marocains. Ce
500 m² sont des aliments économique et facile à conserver
et facile à cuire aussi. Cependant, les pâtes fraiches
sont meilleures au goût et proposent un meilleur
Besoin en RH apport nutritif. Les pâtes fraiches sont produites de
8 personnes manière artisanale sans additifs ni conservant et sont
incomparables aux pâtes déshydratées et
Marchés potentiels empaquetées.
L'appellation « pâtes fraîches aux œufs frais »
Local, Régional suppose la réunion de trois conditions : un taux
d'humidité supérieur à 12%, une semoule de blé dur
Informations utiles de qualité supérieure classée, et un minimum de
Contacts : 140g d’œufs par kg de semoule.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Le développement urbain et des modes de
consommation alimentaire, de plus en plus exigeants
sur la qualité et l’origine des produits, en plus du
développement de la grande distribution dans la
région du Gharb-Chrarda-Béni Hssen peuvent
contribuer largement à la réussite d’un tel projet.

Conseils techniques
Le procédé de fabrication des pâtes fraîches est
appelé « laminage ». Le mélange pâteux est aplati
jusqu'à l'obtention d'une fine feuille d'environ un
millimètre d'épaisseur. Ainsi, on parle souvent de
double laminage pour les raviolis dits à « quatre
coins » pour lesquels deux feuilles de pâtes sont
superposées, puis scellées, après l'injection de la
farce. À l'inverse, on parle de raviolis « coussins »

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 65
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

pour ceux fabriqués à partir d'une seule


feuille de pâte.
Il vaut mieux de s’équiper d’une machine à
pâtes avec un bol rond en acier inoxydable
idéal pour les mélanges à haute vitesse et
une daille à lasagne comprise. Cette machine
doit pouvoir produire divers types de pâtes,
courtes ou longues. Pour cela elle doit
comprendre un couteau électronique
ajustable pour la coupe de pâtes courtes, un
ventilateur d'asséchage et un système de
refroidissement à l'eau de l'extrudeuse.
Toutes les parties venant en contact avec les
pâtes doivent être faites de matériaux
compatibles avec les aliments et peuvent
être démontées facilement pour un
nettoyage en profondeur facile.

Conditions d’approvisionnement
Assurer un conditionnement constant en
farine de blé dur et en œufs de bonne
qualité.
Assurer un bon conditionnement pour les
produits finis pour meilleures livraison.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 66
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_01


Données sur le secteur
L’industrie du Textile et de l’Habillement
Intitulé du projet occupe une position de premier plan au
Tissu gabardine niveau du Maroc. Elle contribue à
concurrence de 42% et 34%
Secteur respectivement à l’emploi et aux
Industrie textile exportations du secteur manufacturier
et plus de 1700 établissements opèrent
Branche dans les ITH, soit environ 22% de
Tissage de l'industrie l’ensemble des unités industrielles. Elles
cotonnière génèrent aussi 13% de la production,
17% de la valeur ajoutée et 14% des
Lieu d’implantation proposé investissements du secteur
Commune : Kénitra, Sidi Taibi manufacturier.
Ce secteur est en perte de vitesse au
Coût global du projet cours des dernières années, sous l’effet
95.000.000 MAD d’un environnement international de
plus en plus concurrentiel.
Capacité de production Le secteur du textile se positionne à la
9 millions de mètres linéaires 4ème place dans le paysage industriel de
la région GCBH, et ce en considération
Besoin en superficie de toutes ces grandeurs économiques.
16.500 m²

Besoin en RH Justification du projet


150 personnes Le nombre des entreprises opérant dans
ce secteur dans la région du GCBH
Marchés potentiels s’avère insuffisant pour arriver à
Local 20% - Export 80% répondre à la demande qui ne cesse de
croître.
Informations utiles :
Contacts : Conditions d’approvisionnement
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Assurer un approvisionnement constant
en fil de coton auprès de producteur
nationaux et internationaux.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 67
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_02


Données sur le secteur
L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Tissu denim premier plan au niveau du Maroc. Elle
contribue à concurrence de 42% et
Secteur 34% respectivement à l’emploi et aux
Industrie textile exportations du secteur manufacturier
et plus de 1700 établissements
Branche opèrent dans les ITH, soit environ
Tissage de l'industrie 22% de l’ensemble des unités
cotonnière industrielles. Elles génèrent aussi 13%
de la production, 17% de la valeur
Lieu d’implantation proposé ajoutée et 14% des investissements
Commune : Kénitra, Sidi Taibi du secteur manufacturier.
Ce secteur est en perte de vitesse au
Coût global du projet cours des dernières années, sous
200.000.000 MAD l’effet d’un environnement
international de plus en plus
Capacité de production concurrentiel.
12 millions de mètres linéaires Le secteur du textile se positionne à la
à un rendement de 90% 4ème place dans le paysage industriel
de la région GCBH, et ce en
Besoin en superficie considération de toutes ces grandeurs
15.000 m² économiques.

Besoin en RH
150 personnes Justification du projet
Le nombre des entreprises opérant
Marchés potentiels dans ce secteur dans la région du
Local 20% - Export 80% GCBH s’avère insuffisant pour arriver
à répondre à la demande qui ne cesse
Informations utiles : de croître.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement
constant en fil de coton auprès de
producteur nationaux et
internationaux.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 68
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_03


Données sur le secteur
L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Tissus pour pantalons premier plan au niveau du Maroc. Elle
contribue à concurrence de 42% et
Secteur 34% respectivement à l’emploi et aux
Industrie textile exportations du secteur manufacturier
et plus de 1700 établissements
Branche opèrent dans les ITH, soit environ
Tissage de l'industrie 22% de l’ensemble des unités
cotonnière industrielles. Elles génèrent aussi 13%
de la production, 17% de la valeur
Lieu d’implantation proposé ajoutée et 14% des investissements
Commune : Kénitra, Sidi Taibi du secteur manufacturier.
Ce secteur est en perte de vitesse au
Coût global du projet cours des dernières années, sous
150.000.000 MAD l’effet d’un environnement
international de plus en plus
Capacité de production concurrentiel.
9 millions mètres linéaires finis Le secteur du textile se positionne à la
4ème place dans le paysage industriel
Besoin en superficie de la région GCBH, et ce en
15.000 m² considération de toutes ces grandeurs
économiques.
Besoin en RH
200 personnes Justification du projet
Le nombre des entreprises opérant
Marchés potentiels dans ce secteur dans la région du
Local 20% - Export 80% GCBH s’avère insuffisant pour arriver
à répondre à la demande qui ne cesse
Informations utiles : de croître.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement
constant en fil de coton auprès de
producteur nationaux et
internationaux.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 69
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_ITC_04

Données sur le secteur


L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Tissus pour chemises premier plan au niveau du Maroc. Elle
contribue à concurrence de 42% et
Secteur 34% respectivement à l’emploi et aux
Industrie textile exportations du secteur manufacturier
et plus de 1700 établissements
Branche opèrent dans les ITH, soit environ
Tissage de l'industrie 22% de l’ensemble des unités
cotonnière industrielles. Elles génèrent aussi 13%
de la production, 17% de la valeur
Lieu d’implantation proposé ajoutée et 14% des investissements
Commune : Kénitra, Sidi Taibi du secteur manufacturier.
Ce secteur est en perte de vitesse au
Coût global du projet cours des dernières années, sous
125.000.000 MAD l’effet d’un environnement
international de plus en plus
Capacité de production concurrentiel.
7,5 millions mètres linéaires Le secteur du textile se positionne à la
par an 4ème place dans le paysage industriel
de la région GCBH, et ce en
Besoin en superficie considération de toutes ces grandeurs
10.000 m² économiques.

Besoin en RH
190 personnes Justification du projet
Le nombre des entreprises opérant
Marchés potentiels dans ce secteur dans la région du
Local 20% - Export 80% GCBH s’avère insuffisant pour arriver
à répondre à la demande qui ne cesse
Informations utiles : de croître.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement
constant en fil de coton auprès de
producteur nationaux et
internationaux.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 70
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_05

Données sur le secteur


L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Tissu pour vêtements de premier plan au niveau du Maroc. Elle
travail contribue à concurrence de 42% et
34% respectivement à l’emploi et aux
Secteur exportations du secteur manufacturier
Industrie textile et plus de 1700 établissements
opèrent dans les ITH, soit environ
Branche 22% de l’ensemble des unités
Tissage de l'industrie industrielles. Elles génèrent aussi 13%
cotonnière de la production, 17% de la valeur
ajoutée et 14% des investissements
Lieu d’implantation proposé du secteur manufacturier.
Commune : Kénitra, Sidi Ce secteur est en perte de vitesse au
Kacem cours des dernières années, sous
l’effet d’un environnement
Coût global du projet international de plus en plus
400.000.000 MAD concurrentiel.
Le secteur du textile se positionne à la
Capacité de production 4ème place dans le paysage industriel
11 millions mètres linéaires par de la région GCBH, et ce en
an considération de toutes ces grandeurs
économiques.
Besoin en superficie
18 000 m²
Justification du projet
Besoin en RH Le nombre des entreprises opérant
450 personnes dans ce secteur dans la région du
GCBH s’avère insuffisant pour arriver
Marchés potentiels à répondre à la demande qui ne cesse
Local 20% - Export 80% de croître.

Informations utiles : Conditions d’approvisionnement


Contacts : Assurer un approvisionnement
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 constant en fil auprès de producteurs
nationaux et internationaux. Cette
activité peut se prêter à la sous-
traitance auprès d’opérateurs
étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 71
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_06

Données sur le secteur


L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Finissage de tissus chaîne et premier plan au niveau du Maroc. Elle
trame contribue à concurrence de 42% et
34% respectivement à l’emploi et aux
Secteur exportations du secteur manufacturier
Industrie textile et plus de 1700 établissements
opèrent dans les ITH, soit environ
Branche 22% de l’ensemble des unités
Tissage de l'industrie industrielles. Elles génèrent aussi 13%
cotonnière de la production, 17% de la valeur
ajoutée et 14% des investissements
Lieu d’implantation proposé du secteur manufacturier.
Commune : Kénitra, Sidi Ce secteur est en perte de vitesse au
Kacem cours des dernières années, sous
l’effet d’un environnement
Coût global du projet international de plus en plus
150.000.000 MAD concurrentiel.
Le secteur du textile se positionne à la
Capacité de production 4ème place dans le paysage industriel
9 millions mètres linéaires par de la région GCBH, et ce en
an considération de toutes ces grandeurs
économiques.
Besoin en superficie
10.000 m²
Justification du projet
Besoin en RH Le nombre des entreprises opérant
120 dans ce secteur dans la région du
GCBH s’avère insuffisant pour arriver
Marchés potentiels à répondre à la demande qui ne cesse
Local 10% - Export 90% de croître.

Informations utiles : Conditions d’approvisionnement


Contacts : Assurer un approvisionnement
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 constant en fil auprès de producteurs
nationaux et internationaux. Cette
activité peut se prêter à la sous-
traitance auprès d’opérateurs
étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 72
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_07

Données sur le secteur


L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Prêt-à-porter Homme en premier plan au niveau du Maroc. Elle
produit fini contribue à concurrence de 42% et
34% respectivement à l’emploi et aux
Secteur exportations du secteur manufacturier
Industrie textile et plus de 1700 établissements
opèrent dans les ITH, soit environ
Branche 22% de l’ensemble des unités
Fabrication industrielle de industrielles. Elles génèrent aussi 13%
vêtements de dessus de la production, 17% de la valeur
ajoutée et 14% des investissements
Lieu d’implantation proposé du secteur manufacturier.
Commune : Kénitra, Sidi Ce secteur est en perte de vitesse au
Kacem cours des dernières années, sous
l’effet d’un environnement
Coût global du projet international de plus en plus
15.000.000 MAD concurrentiel.
Le secteur du textile se positionne à la
Capacité de production 4ème place dans le paysage industriel
70.000 U/an de la région GCBH, et ce en
considération de toutes ces grandeurs
Besoin en superficie économiques.
10.000 m²

Besoin en RH Justification du projet


120 personnes Le nombre des entreprises opérant
dans ce secteur dans la région du
Marchés potentiels GCBH s’avère insuffisant pour arriver
Export 100% à répondre à la demande qui ne cesse
de croître.
Informations utiles :
Contacts : Conditions d’approvisionnement
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Assurer un approvisionnement
constant en tissu auprès de
producteurs nationaux et
internationaux. Cette activité peut se
prêter à la sous-traitance auprès
d’opérateurs étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 73
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_08


Données sur le secteur
L’industrie du Textile et de
l’Habillement occupe une position de
Intitulé du projet premier plan au niveau du Maroc. Elle
Confection de prêt-à-porter contribue à concurrence de 42% et
féminin 34% respectivement à l’emploi et aux
exportations du secteur manufacturier
Secteur et plus de 1700 établissements
Industrie textile opèrent dans les ITH, soit environ
22% de l’ensemble des unités
Branche industrielles. Elles génèrent aussi 13%
Fabrication industrielle de de la production, 17% de la valeur
vêtements de dessus ajoutée et 14% des investissements
du secteur manufacturier.
Lieu d’implantation proposé Ce secteur est en perte de vitesse au
Commune : Kénitra, Sidi cours des dernières années, sous
Kacem l’effet d’un environnement
international de plus en plus
Coût global du projet concurrentiel.
10.000.000 MAD Le secteur du textile se positionne à la
4ème place dans le paysage industriel
Capacité de production de la région GCBH, et ce en
3000 articles par jour considération de toutes ces grandeurs
économiques.
Besoin en superficie
6.000 m²
Justification du projet
Besoin en RH Le nombre des entreprises opérant
100 personnes dans ce secteur dans la région du
GCBH s’avère insuffisant pour arriver
Marchés potentiels à répondre à la demande qui ne cesse
Export de croître.

Informations utiles :
Conditions d’approvisionnement
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Assurer un approvisionnement
constant en tissu auprès de
producteurs nationaux et
internationaux. Cette activité peut se
prêter à la sous-traitance auprès
d’opérateurs étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 74
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_09

Données sur le secteur


L’industrie du Textile et de
l’Habillement occupe une position de
Intitulé du projet premier plan au niveau du Maroc. Elle
Pantalons sous-traitance contribue à concurrence de 42% et
34% respectivement à l’emploi et aux
Secteur exportations du secteur manufacturier
Industrie textile et plus de 1700 établissements
opèrent dans les ITH, soit environ
Branche 22% de l’ensemble des unités
Tissage de l'industrie industrielles. Elles génèrent aussi 13%
cotonnière de la production, 17% de la valeur
ajoutée et 14% des investissements
Lieu d’implantation proposé du secteur manufacturier.
Commune : Kénitra, Sidi Ce secteur est en perte de vitesse au
Kacem cours des dernières années, sous
l’effet d’un environnement
Coût global du projet international de plus en plus
9.000.000 MAD concurrentiel.
Le secteur du textile se positionne à la
Capacité de production 4ème place dans le paysage industriel
150.000 unités par an de la région GCBH, et ce en
considération de toutes ces grandeurs
Besoin en superficie économiques.
5.000 m²

Besoin en RH Justification du projet


70 personnes Le nombre des entreprises opérant
dans ce secteur dans la région du
Marchés potentiels GCBH s’avère insuffisant pour arriver
Export 100% à répondre à la demande qui ne cesse
de croître.
Informations utiles :
Contacts : Conditions d’approvisionnement
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Assurer un approvisionnement
constant en tissu auprès de
producteurs nationaux et
internationaux. Cette activité peut se
prêter à la sous-traitance auprès
d’opérateurs étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 75
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_10

Données sur le secteur


L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Pantalons jeans en produit premier plan au niveau du Maroc. Elle
fini contribue à concurrence de 42% et
34% respectivement à l’emploi et aux
Secteur exportations du secteur manufacturier
Industrie textile et plus de 1700 établissements
opèrent dans les ITH, soit environ
Branche 22% de l’ensemble des unités
Fabrication industrielle de industrielles. Elles génèrent aussi 13%
vêtements de dessus de la production, 17% de la valeur
ajoutée et 14% des investissements
Lieu d’implantation proposé du secteur manufacturier.
Commune : Kénitra, Sidi Ce secteur est en perte de vitesse au
Kacem cours des dernières années, sous
l’effet d’un environnement
Coût global du projet international de plus en plus
20.000.000 MAD concurrentiel.
Le secteur du textile se positionne à la
Capacité de production 4ème place dans le paysage industriel
560 000 unités par an de la région GCBH, et ce en
considération de toutes ces grandeurs
Besoin en superficie économiques.
6.000 m²
Justification du projet
Besoin en RH Le nombre des entreprises opérant
100 personnes dans ce secteur dans la région du
GCBH s’avère insuffisant pour arriver
Marchés potentiels à répondre à la demande qui ne cesse
Export 100% de croître.

Informations utiles : Conditions d’approvisionnement


Contacts : Assurer un approvisionnement
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 constant en tissu auprès de
producteurs nationaux et
internationaux. Cette activité peut se
prêter à la sous-traitance auprès
d’opérateurs étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 76
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_11

Données sur le secteur


L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Chemises en produit fini premier plan au niveau du Maroc. Elle
contribue à concurrence de 42% et
Secteur 34% respectivement à l’emploi et aux
Industrie textile exportations du secteur manufacturier
et plus de 1700 établissements
Branche opèrent dans les ITH, soit environ
Fabrication industrielle de 22% de l’ensemble des unités
vêtements de dessus industrielles. Elles génèrent aussi 13%
de la production, 17% de la valeur
Lieu d’implantation proposé ajoutée et 14% des investissements
Commune : Kénitra, Sidi du secteur manufacturier.
Kacem Ce secteur est en perte de vitesse au
cours des dernières années, sous
Coût global du projet l’effet d’un environnement
13.000.000 MAD international de plus en plus
concurrentiel.
Capacité de production Le secteur du textile se positionne à la
350.000 U/an 4ème place dans le paysage industriel
de la région GCBH, et ce en
Besoin en superficie considération de toutes ces grandeurs
9.000 m² économiques.

Besoin en RH
100 personnes Justification du projet
Le nombre des entreprises opérant
Marchés potentiels dans ce secteur dans la région du
Export 100% GCBH s’avère insuffisant pour arriver
à répondre à la demande qui ne cesse
Informations utiles : de croître.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement
constant en tissu auprès de
producteurs nationaux et
internationaux. Cette activité peut se
prêter à la sous-traitance auprès
d’opérateurs étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 77
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_12 Données sur le secteur


Le secteur ITC participe à la production industrielle
régionale à hauteur de 3% et à la production
nationale du secteur à raison de 0,7%. En effet, ce
Intitulé du projet secteur ITC a produit 175 Millions MAD, soit une
baisse de 17% contre une amélioration de 27% en
Unité moyenne de tissage 2004. Cette baisse est due à la disparition de la
Secteur branche industrie du cuir et de la chaussure, et à la
contre performance enregistrée par les deux autres
Industrie de Textile et Cuire (ITC) branches. La branche industrie textile représente
Branche 98% de la production du secteur.
Le Chiffre d’Affaires a connu une baisse remarquable
Textile au niveau de toutes les branches du secteur;
Lieu d’implantation proposé principalement la branche industrie textile qui a
enregistré un recul important de 24% du CA.
Communes : Kénitra, Sidi Kacem, Pour la VA, ce secteur concourt à la formation de la
Ouezzane, Sidi Taibi, Sidi Slimane VA industrielle de la région à hauteur de 1,6% et la
VA nationale du secteur à hauteur de 0,73%.
Coût global du projet Toutefois, le nombre d’établissements et l’effectif
500.000 DH permanent restent faibles, puisqu’ils représentent
respectivement 5,5% et 3,55% par rapport aux
Capacité de production grandeurs de la région ; alors qu’ils contribuent
Selon les commandes respectivement à hauteur de 0,63% et 0,16% dans
le dispositif national.
Besoin en superficie
250 m² Justification du projet
Le secteur industries des textiles et du cuir se
Besoin en RH
positionne à la 4ème place dans le paysage industriel
20 permanents de la région GCBH, et ce en considération de toutes
ses grandeurs économiques. En 2005, on note l’arrêt
Marchés potentiels
de l’activité relative à la branche industrie du cuir et
National de la chaussure et hausse de la branche du tissage.
Ceci renseigne sur le potentiel de la région à
Informations utiles :
développer de petites et moyennes unités de tissage
Contacts : dont le produit sera destiné soit aux acteurs
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 nationaux soir à l’export.

Conseils techniques
Le tissu est obtenu par le tissage qui est le résultat
de l'entrecroisement, dans un même plan, de fils
disposés dans le sens de la chaîne et de fils disposés,
perpendiculairement aux fils de chaîne, dans le sens
de la trame. Le liage obtenu entre ces fils de chaîne
et trame se définit par une armure.
On distingue trois grandes classes fondamentales
d'armures : Toile, sergé et satin.
Il existe des armures dérivées des trois
précédentes : le reps, le cannelé, le croisé, le satin à
répétition, etc.
Un tissu peut être composé de plusieurs armures
différentes et dans ce cas on parle de tissu façonné.

Conditions d’approvisionnement
En premier lieu assurer l'approvisionnement en
matières, à savoir les fils à tisser. Ensuite, c’est le
dévidage, qui consiste à transporter la matière
approvisionnée du support sur lequel elle vous est
livrée, vers un certain nombre de bobines. Puis on

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 78
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

procède au calcul des quantités de matières


nécessaire. Commence alors l’opération
d’ourdissage, qui consiste à mettre aussi
parallèlement que possible les fils sur
l'ensouple arrière. L'ensemble de ces fils
constitue la chaîne. Il existe plusieurs
techniques d'ourdissage dont certaines font
intervenir l'utilisation d'un appareil nommé
ourdissoir.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 79
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_13 Données sur le secteur


Etant l'un des premiers pays au monde à voir
naître sur son sol une industrie lithique très variée,
le Maroc, de par son passé, ses traditions
Intitulé du projet millénaires, la diversité de sa population et de sa
Unité de DERRAZ culture a su forger cette richesse et la concrétiser
traditionnel dans le tapis, les costumes traditionnels, les
bijoux, la poterie, la céramique, le bois gravé, le
zellidj ciselé, le plâtre sculpté...
Secteur Le secteur de l'artisanat occupe une place de choix
Artisanat dans l'économie marocaine (8% du PIB) et emploie
une main d'œuvre importante.
En effet, cette activité occupe le 2ème rang après
Branche
l'agriculture, le 5ème rang en ce qui concerne
Tissage traditionnel l'apport en devises après les Ressortissants
Marocains à l'Etranger (RME), les Phosphates,
Lieu d’implantation proposé l'Agriculture et le Tourisme.
Les exportations artisanales jouent un rôle
Communes : Ouezzane, Béni
essentiel dans le développement de la production,
Quolla, Sidi Redouane, la réduction du taux de chômage et l'équilibre de la
Masmouda, Mzefroune balance commerciale du Maroc.

Coût global du projet Justification du projet


500.000 MAD La région du Gharb-Chrarda-Béni Hssen en général
et la ville d’Ouezzane en particulier, offre de
Capacité de production grandes opportunités d’investissement dans le
secteur de l’artisanat, essentiellement dans les
Selon les commandes métiers du tissage traditionnel. Ce dernier, étant
un secteur porteur eu égard au savoir-faire des
Besoin en superficie artisans locaux, l’abondance des matières
600 m² premières à l’échelle locale et la spécialisation de
la région en quelques produits spécifiques.
De plus l’investissement dans le secteur de
Besoin en RH l’artisanat est peu capitalistique et n’exige pas une
15 permanents technologie de pointe en comparaison avec les
autres branches d’activités économiques.
Tous ces atouts constituent une excellente
Marchés potentiels opportunité d’investissement à saisir.
Le Marché local, national.
Export
Conditions d’approvisionnement
Informations utiles :
Pour les matières premières, vu l'importance du
Contacts : cheptel dans la province (bovins, caprins et came
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 lins) les besoins en laine et poils utilisés dans
différentes sortes de tissage, sont couverts par la
production locale.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 80
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_14


Données sur le secteur
L’artisanat est un secteur d’activités important
par le chiffre d’affaires qu’il génère et par la
main d’œuvre qu’il emploi, il représente 10%
Intitulé du projet du PIB national et fait vivre le 1/5 ième de la
Unité de tissage de drapeaux à population.
base d’El kherka Ouezzania Le tissage traditionnel, connaît un grand essor
dans la région notamment au niveau de la ville
Secteur d’Ouezzane, réputée par le tissage de « La
Artisanat Kherka Ouezzania" qui connaît une tendance à
Branche la multi utilisation des produits tissés dans
l'ameublement, et les objets vestimentaires.
Décoration
Le nombre d’artisans travaillant dans ce
Lieu d’implantation proposé domaine est estimé à 400 artisans.
Communes : Ouezzane, Béni La commercialisation de la Kherka Ouezzania se
Quolla, Sidi Redouane, Masmouda, fait dans le souk local de la ville de Ouezzane
Mzefroune par la méthode de DLALA (vente aux
enchères) également elle se commercialise
Coût global du projet dans les autres parties du Maroc
1.500.000 MAD
Justification du projet
Capacité de production La région du Gharb Chrarda Beni Hssen en
Selon les commandes général et la région d’Ouezzane en particulier,
offre de grandes opportunités et possibilités
Besoin en superficie
d’investissement dans le secteur de l’artisanat,
500 m² essentiellement dans les métiers du tissage
Besoin en RH traditionnel de la Kherka el Ouezzania étant un
15 personnes secteur porteur eu égard au savoir-faire des
artisans, la prédominance des matières
Marchés potentiels premières à l’échelle locale et la spécialisation
de la région en quelques produits spécifique tel
National et international
que la Kherka el Ouezzania.
Informations utiles : De plus l’investissement dans le secteur de
Contacts : l’artisanat est peu capitalistique et n’exige pas
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 une technologie de pointe en comparaison avec
les autres branches d’activités économiques.
L’activité de tissage de drapeau est ancienne
dans la région d’Ouezzane, cependant il se doit
de la faire connaître plus et de s’intéresser aux
marchés extérieurs.

Conditions d’approvisionnement
La matière de la Kherka el Ouezzania est
importée des régions de la ville de Moulay Driss
Zerhoun et de la région du Gharb en tant que
DEZZA ou fils ou importée de l’étranger.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 81
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_15 Données sur le secteur


L’artisanat est un secteur d’activités important
par le chiffre d’affaires qu’il génère et par la main
d’œuvre qu’il emploi, il représente 10% du PIB
Intitulé du projet national et fait vivre le 1/5 ème de la population.
Unité de tissage d’el Kharka el Le tissage traditionnel, connaît un grand essor
Ouazzania dans la région notamment au niveau de la ville
d’Ouezzane, réputée par le tissage de « La
Secteur Kharka Ouazzania" qui connaît une tendance à la
Artisanat multi utilisation des produits tissés dans
Branche l'ameublement, et les objets vestimentaires.
Le nombre d’artisans travaillant dans ce domaine
Habillement
est estimé à 400 artisans.
Lieu d’implantation proposé La commercialisation de la Kharka Ouazzania se
Communes : Ouezzane, Béni fait dans le souk local de la ville de Ouezzane
Quolla, Sidi Redouane, Masmouda, par la méthode de DLALA (vente aux enchères)
Mzefroune également elle se commercialise dans les autres
parties du Maroc.
Coût global du projet
4.000.000 MAD
Justification du projet
Capacité de production La région du Gharb Chrarda Beni Hssen en
Selon les commandes général et la région d’Ouezzane en particulier,
offre de grandes opportunités et possibilités
Besoin en superficie
d’investissement dans le secteur de l’artisanat,
1.000 m²
essentiellement dans les métiers du tissage
Besoin en RH traditionnel de la Kharka el Ouazzania étant un
30 personnes secteur porteur eu égard au savoir-faire des
artisans, la prédominance des matières
Marchés potentiels premières à l’échelle locale et la spécialisation de
Local, Régional et National la région en quelques produits spécifique tel que
la Kharka el Ouazzania.
Informations utiles :
De plus l’investissement dans le secteur de
Contacts : l’artisanat est peu capitalistique et n’exige pas
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
une technologie de pointe en comparaison avec
les autres branches d’activités économiques.

Conditions d’approvisionnement
La matière de la Kharka el Ouazzania est
importée des régions de la ville de Moulay Driss
Zerhoun et de la région du Gharb en tant que
DEZZA ou fils ou importée de l’étranger.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 82
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_16

Données sur le secteur


L’industrie du Textile et de l’Habillement occupe une
Intitulé du projet position de premier plan au niveau du Maroc. Elle
Unité de passementerie contribue à concurrence de 42% et 34%
respectivement à l’emploi et aux exportations du
Secteur secteur manufacturier et plus de 1700
établissements opèrent dans les ITH, soit environ
Industrie textile
22% de l’ensemble des unités industrielles. Elles
génèrent aussi 13% de la production, 17% de la
Branche valeur ajoutée et 14% des investissements du
Tissage de l'industrie secteur manufacturier.
Ce secteur est en perte de vitesse au cours des
cotonnière
dernières années, sous l’effet d’un environnement
international de plus en plus concurrentiel.
Lieu d’implantation proposé Le secteur du textile se positionne à la 4ème place
Commune : Kénitra, Sidi dans le paysage industriel de la région GCBH, et ce
Kacem, Sidi Taibi en considération de toutes ces grandeurs
économiques.

Coût global du projet


Justification du projet
7.000.000 MAD La passementerie est un métier et un art qui
remonte à la plus haute antiquité. Depuis que
Capacité de production l'homme a eu l'idée de nouer, de tresser ou de tisser
1.5000.000 Unités par an des fils sans but utilitaire, il a fait de la
passementerie sans le savoir.
Au Maroc, parmi les innombrables traditions
Besoin en superficie artisanales, la passementerie est de celles qui ont
15.000 m² toujours su se renouveler, s’adaptant aux modes, les
précédant parfois, discrète et pourtant indispensable.
Besoin en RH La fabrication de passementerie est extrêmement
variée : du plus petit galon de finition de tenture
80 personnes murale aux larges galons à dessins de tous styles
pour les rideaux, du cache-clous des sièges en galon
Marchés potentiels à la crête en guipure exécutée mécaniquement ou à
National, International la main, de l'effilé bordant les rideaux.
Les salons marocains sont de grands consommateurs
de passementerie et dans toutes les familles le salon
Informations utiles : doit être un lieu convivial et indispensable.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conseils techniques
La passementerie est une production textile
complexe faisant intervenir successivement
différentes techniques tel que le tissage Jacquard ou
à la main, le tressage et le retordage pour la
réalisation d'un seul article.
Une fois le modèle défini, la fabrication,
essentiellement manuelle, demande un long
cheminement qui va de l'élaboration du produit à sa
réalisation technique au travers de 8 grandes
étapes : Le choix des modèles, le réassort ou
coloration, le dévidage, l'ourdissage, la mise en carte
et le montage du métier à tisser, le tissage
mécanique ou à la main, le retord ou rouet, le travail
à l'Établi ou enjolivure.
La réalisation nécessite une grande maîtrise
technique mais également un savoir-faire. Il faut

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 83
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

aussi prévoir l’acquisition de certaines


machines dont : Bobinoirs pour rubans,
machines pour le blanchiment des rubans,
machines à imprimer les rubans, machines à
découper les rubans, machines à mesurer et
à emballer les rubans, séchoirs pour rubans,
tresses et passementeries, calandres pour
rubans, machines à apprêter rubans et
tresses, machines à tendre les rubans et la
passementerie, toronneuses pour
passementerie, machines pour la fabrication
de cordonnets de soie, tresseuses pour
passementerie, machines à joindre les
tresses, points visibles et cachés, machines
pour mesurer les tresses, métiers à retordre
pour passementerie, machines textiles pour
revêtement en spirale, machines à faire les
franges, pour l'industrie textile, machines
pour tissus chenilles…

Conditions d’approvisionnement
La région dispose de facteurs de production
combinant coûts raisonnables, qualité,
proximité par rapport au marché européen.
Assurer un approvisionnement constant en
pure soie, en soie schappe, en bourrettes de
soie, en tresses et cordons en soie,…

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 84
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_17


Données sur le secteur
L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Soutiens gorges en produit premier plan au niveau du Maroc. Elle
fini contribue à concurrence de 42% et
34% respectivement à l’emploi et aux
Secteur exportations du secteur manufacturier
Industrie textile et plus de 1700 établissements
opèrent dans les ITH, soit environ
Branche 22% de l’ensemble des unités
Fabrication industrielle de industrielles. Elles génèrent aussi 13%
vêtements de dessous de la production, 17% de la valeur
ajoutée et 14% des investissements
Lieu d’implantation proposé du secteur manufacturier.
Commune : Kénitra, Sidi Ce secteur est en perte de vitesse au
Kacem cours des dernières années, sous
l’effet d’un environnement
Coût global du projet international de plus en plus
15.000.000 MAD concurrentiel.
Le secteur du textile se positionne à la
Capacité de production 4ème place dans le paysage industriel
1.000.000 U/an de la région GCBH, et ce en
considération de toutes ces grandeurs
Besoin en superficie économiques.
15. 000 m²

Besoin en RH Justification du projet


150 personnes Le nombre des entreprises opérant
dans ce secteur dans la région du
Marchés potentiels GCBH s’avère insuffisant pour arriver
Export 100% à répondre à la demande qui ne cesse
de croître.
Informations utiles :
Contacts : Conditions d’approvisionnement
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Assurer un approvisionnement
constant en tissu auprès de
producteurs nationaux et
internationaux. Cette activité peut se
prêter à la sous-traitance auprès
d’opérateurs étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 85
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_18

Données sur le secteur


L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Vêtements de bonneterie en premier plan au niveau du Maroc. Elle
produit fini contribue à concurrence de 42% et
34% respectivement à l’emploi et aux
Secteur exportations du secteur manufacturier
Industrie textile et plus de 1700 établissements
opèrent dans les ITH, soit environ
Branche 22% de l’ensemble des unités
Fabrication industrielle de industrielles. Elles génèrent aussi 13%
vêtements de dessous de la production, 17% de la valeur
ajoutée et 14% des investissements
Lieu d’implantation proposé du secteur manufacturier.
Commune : Kénitra, Sidi Ce secteur est en perte de vitesse au
Kacem cours des dernières années, sous
l’effet d’un environnement
Coût global du projet international de plus en plus
90.000.000 MAD concurrentiel.
Le secteur du textile se positionne à la
Capacité de production 4ème place dans le paysage industriel
5 600 000 unités par an de la région GCBH, et ce en
l'équivalent de 6000 kg de considération de toutes ces grandeurs
tissus maille par jour économiques.

Besoin en superficie
17.000 m² Justification du projet
Le nombre des entreprises opérant
Besoin en RH dans ce secteur dans la région du
300 personnes GCBH s’avère insuffisant pour arriver
à répondre à la demande qui ne cesse
Marchés potentiels de croître.
Export 100%
Conditions d’approvisionnement
Informations utiles : Assurer un approvisionnement
Contacts : constant en tissu auprès de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 producteurs nationaux et
internationaux. Cette activité peut se
prêter à la sous-traitance auprès
d’opérateurs étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 86
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_19


Données sur le secteur
L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Vêtements de bonneterie en premier plan au niveau du Maroc. Elle
grosse maille (tricotage contribue à concurrence de 42% et
rectiligne) en produit fini 34% respectivement à l’emploi et aux
exportations du secteur manufacturier
Secteur et plus de 1700 établissements
Industrie textile opèrent dans les ITH, soit environ
22% de l’ensemble des unités
Branche industrielles. Elles génèrent aussi 13%
Fabrication industrielle de de la production, 17% de la valeur
vêtements de dessous ajoutée et 14% des investissements
du secteur manufacturier.
Lieu d’implantation proposé Ce secteur est en perte de vitesse au
Commune : Kénitra, Sidi cours des dernières années, sous
Kacem l’effet d’un environnement
international de plus en plus
Coût global du projet concurrentiel.
13.000.000 MAD Le secteur du textile se positionne à la
4ème place dans le paysage industriel
Capacité de production de la région GCBH, et ce en
100.000 unités par an soit 360 considération de toutes ces grandeurs
pièces/jour économiques.

Besoin en superficie
2.500 m² Justification du projet
Le nombre des entreprises opérant
Besoin en RH dans ce secteur dans la région du
40 personnes GCBH s’avère insuffisant pour arriver
à répondre à la demande qui ne cesse
Marchés potentiels de croître.
Export 100%
Conditions d’approvisionnement
Informations utiles : Assurer un approvisionnement
Contacts : constant en tissu auprès de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 producteurs nationaux et
internationaux. Cette activité peut se
prêter à la sous-traitance auprès
d’opérateurs étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 87
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_20

Données sur le secteur


L’industrie du Textile et de
Intitulé du projet l’Habillement occupe une position de
Finissage de vêtements de premier plan au niveau du Maroc. Elle
bonneterie contribue à concurrence de 42% et
34% respectivement à l’emploi et aux
Secteur exportations du secteur manufacturier
Industrie textile et plus de 1700 établissements
opèrent dans les ITH, soit environ
Branche 22% de l’ensemble des unités
Fabrication industrielle de industrielles. Elles génèrent aussi 13%
vêtements de dessous de la production, 17% de la valeur
ajoutée et 14% des investissements
Lieu d’implantation proposé du secteur manufacturier.
Commune : Kénitra, Sidi Ce secteur est en perte de vitesse au
Kacem cours des dernières années, sous
l’effet d’un environnement
Coût global du projet international de plus en plus
60.000.000 MAD concurrentiel.
Le secteur du textile se positionne à la
Capacité de production 4ème place dans le paysage industriel
2 800 tonnes par an soit de la région GCBH, et ce en
10.000 kg par jour considération de toutes ces grandeurs
économiques.
Besoin en superficie
18.000 m²
Justification du projet
Besoin en RH Le nombre des entreprises opérant
150 personnes dans ce secteur dans la région du
GCBH s’avère insuffisant pour arriver
Marchés potentiels à répondre à la demande qui ne cesse
Export 100% de croître.

Informations utiles : Conditions d’approvisionnement


Contacts : Assurer un approvisionnement
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 constant en tissu auprès de
producteurs nationaux et
internationaux. Cette activité peut se
prêter à la sous-traitance auprès
d’opérateurs étrangers.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 88
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_21 Données sur le secteur


L'un des métiers où l'artisan marocain est
excellent, sans conteste, le travail du
Intitulé du projet cuir. La grande maîtrise de cet art par
Vêtements en cuir les artisans marocains a donné lieu à une
profusion de techniques utilisées en
Secteur maroquinerie tels le cuir excisé, la
Artisanat pelleterie, le cuir pigmenté, le cuir brodé
de soie, la reliure.
Branche
Confection d'articles en cuir La branche des vêtements en cuir, qui
connaît aujourd’hui un essor
Lieu d’implantation proposé considérable, comporte 19 unités
Commune : Kénitra, Sidi modernes de transformation, contribue
Kacem, Ouezzane par 6,5% de la production du secteur en
valeur. Elle emploi 3% de l'effectif total
de ce secteur cuir et exporte une valeur
Coût global du projet
de 21% Millions d’Euros soit 11% du
10.000.000 MAD
total des exportations des produits en
cuir.
Capacité de production
Sur commande
Justification du projet
Besoin en superficie Les vêtements en cuir sont de plus en
5.000 m2 plus à, surtout s’il y a créativité et suivi
de la mode, mais aussi l'adaptation de la
Besoin en RH production aux exigences de et clientèle.
80 permanents
Conseils techniques
Marchés potentiels
L'industrie du cuir dépend, en amont, de
National et export
l'élevage et de l'abattage pour son
approvisionnement en matières
Informations utiles : premières de base, à savoir les peaux, et
Contacts : de certaines industries manufacturières
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 pour toutes les phases de sa
transformation. Les principales sont la
chimie et parachimie pour le traitement
des peaux (tannage), le textile, les
articles en métaux, le caoutchouc et le
plastique pour l’ornement et l’habillage
des divers produits à base de cuir, le
commerce des articles en cuir, etc.
Aussi cette industrie nécessite une veille
continue sur le monde de la mode au
niveau international.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 89
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_22 Données sur le secteur


L'un des métiers où l'artisan marocain est
excellent, sans conteste, c’est le travail
Intitulé du projet du cuir. La grande maîtrise de cet art a
Tannerie et mégisserie donné lieu à une profusion de techniques
utilisées dans toute la chaîne cuir.
Secteur La branche "Tannerie mégisserie" est une
Industrie du cuir et de la de ces branches, voir la principale dans la
chaussure chaîne de l’industrie du cuir. Elle compte
plus de 55 unités modernes pour
Branche l'essentiel de grandes tailles réalisant
Apprêt et tannage des cuirs prés de 23% de la production totale du
secteur en valeur et 5% des ventes à
Lieu d’implantation proposé l'étranger Ces unités ont opéré une
Commune : Kénitra, Sidi diversification de leur production et une
Kacem, Ouezzane amélioration de la qualité des cuirs
tannés très Appréciées sur le marché
Coût global du projet international.
4.500.000 MAD
Justification du projet
Capacité de production Au niveau de la région GCBH les articles
Sur commandes en cuir sont de plus en plus demandés,
surtout les produits artisanaux. Ceci exige
Besoin en superficie l’existence d’unités de production, mais
3.000 m2 indispensablement des unités de tannage
et messigerie.
Besoin en RH
50 personnes Conseils techniques
Le tannage dépend en amont de l'élevage
Marchés potentiels et de l'abattage, qui est abondant au
National et export niveau de la région GCBH. En aval,
l’industrie du cuir exprime un besoin
Informations utiles : important au niveau national.
Contacts : Toutefois ce domaine est soumis à un
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 ensemble de normes d’hygiène et de
sécurité qu’il faut respecter.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 90
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_ITC_23


Données sur le secteur
L'un des métiers où l'artisan marocain
Intitulé du projet excellent, sans conteste, le travail du
Unité de fabrication de cuir. Cet art, dont les origines remontent
petite maroquinerie aux Almohades est l'apanage des villes
impériales de Fès et Marrakech.
Secteur La grande maîtrise de cet art par les
Industrie du cuir et de la artisans marocains a donné lieu à une
chaussure profusion de techniques utilisées en
maroquinerie tels le cuir excisé, la
Branche pelleterie, le cuir pigmenté, le cuir brodé
Fabrication d'articles de voyage de soie, la reliure.
et de maroquinerie Née de cet art traditionnel, la
Maroquinerie moderne ou industrielle
Lieu d’implantation proposé n'est pas en reste. Elle demeure surtout
Commune : Kénitra, Ouazzane, centralisée à Casablanca où elle est très
Sidi Taibi florissante.

Coût global du projet Justification du projet


8.500.000 MAD Ce projet vise d'une part, la
modernisation du secteur de la
Capacité de production maroquinerie notamment par l'adaptation
1000 pièces/jour de la production aux exigences de la
clientèle et d'autre part l'industrialisation
Besoin en superficie du potentiel du cuir local en produits fins.
15.000 m2
Conditions d’approvisionnement
Besoin en RH
L'industrie du cuir dépend, en amont, de
100 personnes
l'élevage et de l'abattage pour son
approvisionnement en matières
Marchés potentiels
premières de base, à savoir les peaux, et
National et International
de certaines industries manufacturières
pour toutes les phases de sa
Informations utiles :
transformation. Les principales sont la
Contacts :
chimie et parachimie pour le traitement
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
des peaux (tannage), le textile, les
articles en métaux, le caoutchouc et le
plastique pour l’ornement et l’habillage
des divers produits à base de cuir, le
commerce des articles en cuir, etc.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 91
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_24 Données sur le secteur


Le Maroc jouit d'une grande réputation en
matière de transformation du cuir grâce à son
savoir faire traditionnel à la disponibilité d'une
Intitulé du projet main d'œuvre qualifiée et à l'utilisation des
technologies avancées L'exploitation des
Unité de confection
possibilités réelles d'intégration en amont et en
d'articles en cuir aval permet la valorisation des matières
premières et la fabrication d'articles en cuir d'une
Secteur
grande diversité et d'une bonne qualité.
Artisanat Le Maroc fournit au marché international une
quantité importante et diversifiée de produits en
Branche
cuir à différents stades de transformation; le
Confection d'articles de cuir marché européen de part sa proximité
géographique constitue le principal débouché
Lieu d’implantation proposé
pour les articles fabriqués.
Communes : Kénitra, Sidi L’industrie du cuir et du tannage couvre le
Kacem, Ouezzane, Sidi Taibi, traitement de matières premières, c’est à dire la
Sidi Slimane conversion de la peau brute, un matériau
périssable, en cuir, un matériau stable, et sa
Coût global du projet finition, de manière à l’utiliser pour fabriquer un
8.000.000 MAD. large éventail de produits de consommation.
Ce secteur compte près de 35O non inclus les
Capacité de production entreprises artisanales et offre plus de 17000
Selon les commandes emplois directs permanents. Il a réalisé un
chiffre d’affaire de plus de 232 millions d'Euros
Besoin en superficie avec près de 187 millions d'Euros en exportation
1.500 m2 et une valeur ajoutée de 8O millions d'Euros.

Besoin en RH
Justification du projet
40 permanents La grande demande local, régional, national et
Marchés potentiels international en plus du grand potentiel du
développement de ce secteur dans la région au
National et export vu du grand cheptel, sont les principales
justifications de ce projet.
Informations utiles
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conditions d’approvisionnement
L'industrie du cuir dépend, en amont, de
l'élevage et de l'abattage pour son
approvisionnement en matières premières de
base, à savoir les peaux, et de certaines
industries manufacturières pour toutes les
phases de sa transformation. Les principales sont
la chimie et parachimie pour le traitement des
peaux (tannage), le textile, les articles en
métaux, le caoutchouc et le plastique pour
l’ornement et l’habillage des divers produits à
base de cuir, le commerce des articles en cuir,
etc.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 92
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_25


Données sur le secteur
Au niveau national, l’industrie du cuir et
Intitulé du projet de la chaussure inclut plus de 230
Unité de fabrication de sac à entreprises, en plus des entreprises
main semi-industrielles et artisanales qui
couvrent environ cent millions de paires
Secteur de chaussures de toutes sortes. La
Industrie du cuir et de la valeur est estimée à 122 millions de
chaussure dollars.

Branche Justification du projet


Fabrication d'articles de voyage L’activité de transformation de cuir est
et de maroquinerie presque inexistante dans la région. Et
ce en présence d’une demande
Lieu d’implantation proposé importante et évolutive due à
Commune : Kénitra, Ouazzane, l’expansion démographique que connaît
Sidi Taibi la région.
En effet, la consommation en articles
Coût global du projet chaussures au niveau de la région est
10.000.000 MAD
estimée à 1 500 000 paires par an.
Capacité de production
300 pièces / jour Conditions d’approvisionnement
L'industrie du cuir dépend, en amont,
Besoin en superficie de l'élevage et de l'abattage pour son
10.000 m² approvisionnement en matières
premières de base, à savoir les peaux,
Besoin en RH et de certaines industries
100 personnes manufacturières pour toutes les phases
de sa transformation. Les principales
Marché potentiels sont la chimie et parachimie pour le
National et International traitement des peaux (tannage), le
textile, les articles en métaux, le
Informations utiles : caoutchouc et le plastique pour
Contacts : l’ornement et l’habillage des divers
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 produits à base de cuir, le commerce
des articles en cuir, etc.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 93
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_26 Données sur le secteur


Au niveau national, l’industrie de la
chaussure inclut plus de 230 entreprises,
Intitulé du projet en plus des entreprises semi-industrielles
Chaussures de ville et artisanales qui couvrent environ cent
millions de paires de chaussures de toutes
Secteur sortes. La valeur est estimée à 122 millions
Industrie du cuir et de la de dollars.
chaussure L’industrie de la chaussure concerne les
chaussures de luxe et semi luxe;
Branche chaussures de ville; chaussures pour
Fabrication industrielle de dames, hommes ou enfants; chaussures de
chaussures modernes sport; sandales; chaussures tressées;
mocassins; pantoufles; chaussures de
Lieu d’implantation proposé travail, de sécurité et spéciales; chaussures
Commune : Kénitra, Sidi Taibi, militaire, de montagne et chaussures en
Sidi Kacem, Sidi Yahia, caoutchouc ou en plastique. Les types de
Ouezzane chaussures fabriquées se différencient,
aussi, par le procédé de fabrication dont on
Coût global du projet cite : blake; california; cousu retourné et
24.000.000 MAD cousu sandalette; cousu trépointe; injecté
plastique; mixte, Soudé et Vulcanisé.
Capacité de production
2 100 paires par jour Justification du projet
L’activité de transformation de cuir est
Besoin en superficie presque inexistante dans la région. Et ce
15.000 m² en présence d’une demande importante et
évolutive due à l’expansion démographique
Besoin en RH que connaît la région.
210 personnes En effet, la consommation en articles
chaussures au niveau de la région est
Marchés potentiels estimée à 1 500 000 paires par an.
Local 35% - Export 65%
Conditions d’approvisionnement
Informations utiles :
Contacts : L'industrie du cuir dépend, en amont, de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 l'élevage et de l'abattage pour son
approvisionnement en matières premières
de base, à savoir les peaux, et de certaines
industries manufacturières pour toutes les
phases de sa transformation. Les
principales sont la chimie et parachimie
pour le traitement des peaux (tannage), le
textile, les articles en métaux, le
caoutchouc et le plastique pour l’ornement
et l’habillage des divers produits à base de
cuir, le commerce des articles en cuir, etc.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 94
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ITC_27 Données sur le secteur


Au niveau national, l’industrie de la
chaussure inclut plus de 230 entreprises,
Intitulé du projet en plus des entreprises semi-industrielles
Chaussures de sécurité et artisanales qui couvrent environ cent
millions de paires de chaussures de toutes
Secteur sortes. La valeur est estimée à 122 millions
Industrie du cuir et de la de dollars.
chaussure L’industrie de la chaussure concerne les
chaussures de luxe et semi luxe;
Branche chaussures de ville; chaussures pour
Fabrication industrielle de dames, hommes ou enfants; chaussures de
chaussures modernes sport; sandales; chaussures tressées;
mocassins; pantoufles; chaussures de
Lieu d’implantation proposé travail, de sécurité et spéciales; chaussures
Commune : Kénitra, Sidi Taibi, militaire, de montagne et chaussures en
Sidi Kacem, Sidi Yahia caoutchouc ou en plastique. Les types de
chaussures fabriquées se différencient,
Coût global du projet aussi, par le procédé de fabrication dont on
18.500.000 MAD cite : blake; california; cousu retourné et
cousu sandalette; cousu trépointe; injecté
Capacité de production plastique; mixte, Soudé et Vulcanisé.
3 100 paires par jour
Justification du projet
Besoin en superficie L’activité de transformation de cuir est
6.000 m² presque inexistante dans la région. Et ce
en présence d’une demande importante et
Besoin en RH évolutive due à l’expansion démographique
80 personnes que connaît la région.
En effet, la consommation en articles
Marchés potentiels chaussures au niveau de la région est
Local 20% - Export 80% estimée à 1 500 000 paires par an.

Informations utiles : Conditions d’approvisionnement


Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 L'industrie du cuir dépend, en amont, de
l'élevage et de l'abattage pour son
approvisionnement en matières premières
de base, à savoir les peaux, et de certaines
industries manufacturières pour toutes les
phases de sa transformation. Les
principales sont la chimie et parachimie
pour le traitement des peaux (tannage), le
textile, les articles en métaux, le
caoutchouc et le plastique pour l’ornement
et l’habillage des divers produits à base de
cuir, le commerce des articles en cuir, etc.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 95
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IMME_01 Données sur le secteur


L'industrie de la fonderie est très ancienne
au Maroc et a toujours constitué un
Intitulé du projet puissant facteur de développement du
Fonderie de métaux pays. Elle est passée de l'état artisanal à
l'état industriel avec l'émergence de grands
Secteur ensembles industriels intégrés. Ces derniers
Industries métallurgiques, regroupent les activités de conception, de
mécaniques, électriques et fabrication de moules, de fusion, d'usinage,
électroniques (IMME) de traitement thermique. Ces unités
produisent pour le compte de l'industrie, de
l'agriculture, des mines des carrières et
Branche
bien d'autres secteurs.
Métallurgie

Lieu d’implantation proposé


Commune : Kénitra, Sidi Kacem Justification du projet
La fonderie est une activité d’une grande
Coût global du projet importance pour la région qui exprime de
25.000.000 MAD plus en plus un besoin croissant en
matériaux et produit de fonderie.
Capacité de production En effet c’est une activité nécessaire dans
1000 tonne/ an chaque pôle urbain et industriel du Gharb
où on ne trouve que de petites unités quasi
artisanales.
Besoin en superficie
10.000m²
Conditions d’approvisionnement
Besoin en RH L'approvisionnement du secteur en
30 personnes matières premières, il se fait à travers deux
canaux de distribution :
Marchés potentiels - Le marché local : achat de la ferraille,
des éléments d'alliages, des alliages
Le marché régional et national
cuivreux et des alliages antimoine ;
- Le marché international : achat des
Informations utiles lingots de différente provenance
Contacts : notamment de France, des pays du
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Benelux et d'Allemagne

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 96
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° FP_S_IMME_02 Données sur le secteur


Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electriques et Electroniques a acquis
une place de plus en plus prépondérante dans le
Intitulé du projet tissu industriel marocain. Outre son rôle stratégique
Unité de fabrication de fils de pourvoyeur de biens d'équipement à l'économie
métalliques nationale et de leur maintenance, il contribue
largement à la promotion de l'enseignement
technique et au renforcement de l'infrastructure
Secteur industrielle du Maroc. Le secteur des IMME recèle
IMME d'importantes potentialités à l'exportation, ainsi
plusieurs unités de production travaillent
Branche actuellement à 50%, et même moins de leur
capacité de production et seraient en mesure, en
Métallurgie augmentant le facteur de travail, de dégager une
production supplémentaire destinée aux marchés
Lieu d’implantation proposé extérieurs. Cette production touche aussi bien le
Communes : Kénitra, Sidi secteur de l'industrie lourde (pièces en fonte, en
acier...) que celui de l'industrie de pointe (circuits
Kacem, Sidi Slimane, Sidi Taibi, imprimés, diodes, électroménagers...).
Sidi Yahia, Souk Larbaa
Justification du projet
Coût global du projet Ce projet trouve sa justification par la grande
6.000.000DH demande provenant de plusieurs secteurs d’activité
telle que le bâtiment, l’agriculture et les industries.
Capacité de production Cette unité proposera une large gamme de bobines
de fils de fer, de fils de bronze et de fils d’étain.
12.000.000 mètres par an
Cependant, une unité peut éventuellement se
spécialiser dans la production d’un seul type de fils
Besoin en superficie uniquement.
15.000 m²
Conditions d’approvisionnement
Besoin en RH L’unité devra assurer un approvisionnement constant
50 personnes en fer, en bronze et en étain. Cet approvisionnement
se fera soit sur le marché national soit à travers
l’importation.
Marchés potentiels
National
Conseils techniques
Le Parc machine devra être composé de dresseuses,
Informations utiles bobineuses, d’un équipement de traitement
Contacts : thermique et de machines de pliage.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Cette unité peut produire une large gamme de fils :
 Fils Clairs industriels pour articles en fils
métalliques : Pour pliage, soudage,
assemblage d'articles comme des
présentoirs, grilles, treillis, containers,
rayonnages, broches de volets et
persiennes ;
 Fils galvanisés : Pour articles de pêche,
arceaux de tunnels maraîchage, cages
d'élevage, anses de seaux, articles
industriels...
 Fils torsadés pour pointes spéciales, articles
en fils, décoration ;
 Fils crantés H.R ;
 Fils aluminium ;
 Fils de bronze ;

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 97
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

 Fils d’étain ;
 Fils de brochage et reliure ;
 Fils vert, galvanisés, recuits pour
fleuristes ;
 Fils pour Conditionnements :
Couronnes trancannées, rosaces,
touret bois, dressé – coupé à
dimensions ;
 Fils recuits pour ligaturage : Cerclage
des balles de déchets compressés sur
presse automatique équipements
pour producteurs ou transformateurs
de carton ondulé, centre de tri et
recyclage, récupérateurs de déchets
cartons, papiers, films ou bouteilles
plastiques, PVC, ...ou semi
automatique ;
 Fil de ligature pour armatures
bâtiments, pour le cerclage et la
manutention de pièces, en particulier
pour la galvanisation à chaud,…

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 98
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° FP_S_IMME_03 Données sur le secteur


Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electriques et Electroniques a acquis
une place de plus en plus prépondérante dans le
Intitulé du projet tissu industriel marocain. Outre son rôle stratégique
Unité de fabrication de de pourvoyeur de biens d'équipement à l'économie
pointes diverses nationale et de leur maintenance, il contribue
largement à la promotion de l'enseignement
technique et au renforcement de l'infrastructure
Secteur industrielle du Maroc. Le secteur des IMME recèle
IMME d'importantes potentialités à l'exportation, ainsi
plusieurs unités de production travaillent
Branche actuellement à 50%, et même moins de leur
capacité de production et seraient en mesure, en
Métallurgie augmentant le facteur de travail, de dégager une
production supplémentaire destinée aux marchés
Lieu d’implantation proposé extérieurs. Cette production touche aussi bien le
Communes : Kénitra, Sidi secteur de l'industrie lourde (pièces en fonte, en
acier...) que celui de l'industrie de pointe (circuits
Kacem, Sidi Slimane, Sidi Taibi imprimés, diodes, électroménagers...).

Coût global du projet


Justification du projet
5.500.000DH Ce projet trouve sa justification par la grande
demande provenant de plusieurs secteurs d’activité
Capacité de production telle que le bâtiment, l’agriculture et les industries.
6.000 tonnes par an Cette unité proposera une large gamme de pointes
Cependant, une unité peut éventuellement se
spécialiser dans la production d’un seul type de
Besoin en superficie pointes.
10.000 m²
Conditions d’approvisionnement
Besoin en RH L’unité devra assurer un approvisionnement constant
50 personnes en fer, en cuivre, en inox, etc. Cet
approvisionnement se fera soit sur le marché
national soit à travers l’importation.
Marchés potentiels
National
Conseils techniques
Le Parc machine devra être composé de dresseuses,
Informations utiles bobineuses, d’un équipement de traitement
Contacts : thermique et de machines de pliage.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Cette unité peut produire une large gamme pointes :
 Pointes double tête ;
 Pointes galvanisées à chaud ;
 Pointes électro-zinguées ;
 Pointes annelées ;
 Pointes cuivres-laiton-inox ;
 Pointes à béton,…
Mais aussi une gamme diversifiée de pointes à usage
différencié :
 Pointes Torsadées ;
 Pointes Crantées ;
 Pointes Annelées ;
 Pointe lisses coupe biaisée ;
 Pointe lisses coupe diamant, …

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 99
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° FP_IMME_04 Données sur le secteur


Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electriques et Electroniques a acquis
une place de plus en plus prépondérante dans le
Intitulé du projet tissu industriel marocain. Outre son rôle stratégique
Unité de fabrication de de pourvoyeur de biens d'équipement à l'économie
pointes en acier nationale et de leur maintenance, il contribue
largement à la promotion de l'enseignement
technique et au renforcement de l'infrastructure
Secteur industrielle du Maroc. Le secteur des IMME recèle
IMME d'importantes potentialités à l'exportation, ainsi
plusieurs unités de production travaillent
Branche actuellement à 50%, et même moins de leur
capacité de production et seraient en mesure, en
Métallurgie augmentant le facteur de travail, de dégager une
production supplémentaire destinée aux marchés
Lieu d’implantation proposé extérieurs. Cette production touche aussi bien le
Communes : Kénitra, Sidi secteur de l'industrie lourde (pièces en fonte, en
acier...) que celui de l'industrie de pointe (circuits
Kacem, Sidi Slimane, Sidi Taibi imprimés, diodes, électroménagers...).

Coût global du projet


Justification du projet
3.500.000DH Ce projet trouve sa justification par la grande
demande provenant de plusieurs secteurs d’activité
Capacité de production telle que le bâtiment, l’agriculture et les industries.
4.000 tonnes par an Cette unité proposera une gamme de pointes en
acier.

Besoin en superficie
5.000 m²
Conditions d’approvisionnement
L’unité devra assurer un approvisionnement constant
en acier qui se présente sous la forme d'une bobine
Besoin en RH constituée d'un câble d'un diamètre voisin de celui
30 personnes du clou souhaité. Cet approvisionnement se fera soit
sur le marché national soit à travers l’importation.
Marchés potentiels
National Conseils techniques
1ère étape : la fabrication du clou : La matière
première, l'acier, se présente sous la forme d'une
Informations utiles bobine constituée d'un câble d'un diamètre voisin de
Contacts : celui du clou souhaité. Le choix de l'acier dépend des
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 caractéristiques recherchées lors de la fixation
(fixation dans du béton, du plâtre, dans un métal,
etc.), et de l'engin qui va servir à l'enfoncer. Ce
câble est entraîné dans une machine qui réalise la
fabrication du clou. Dans cette machine, le câble est
découpé en tronçons d'acier. Chaque tronçon servira
à la fabrication d'un clou. Il existe pour cela deux
méthodes, qui sont utilisées selon le type de clou
souhaité. La première de ces méthodes est la frappe,
qui consiste à déformer l'acier par des chocs
successifs pour lui donner la forme du clou. La
deuxième méthode est la découpe, qui consiste à
l'aide de deux couteaux, à supprimer la matière
superflue pour tailler la pièce souhaitée dans la
masse. Cette deuxième méthode implique donc des
pertes de matière mais elle convient mieux à la
fabrication des clous minces (3 ou 4 millimètres de

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 100
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

diamètre). La tête du clou est ensuite


réalisée par frappe à froid.
2ème étape : le traitement thermique :
Les clous ainsi fabriqués subissent ensuite un
traitement thermique. Ils passent dans un
four à 900°C à la sortie duquel ils sont
plongés dans un bain d'huile à température
ambiante. Ce trempage leur permet d'obtenir
une grande dureté, qui leur permet de ne
pas se déformer ou s'écraser sur un mur de
béton ou une plaque d'acier. Après avoir été
nettoyés, ils passent dans un second four à
la température de 200°C à la sortie duquel
ils refroidissent lentement à l'air libre. Ce
second passage permet aux clous de ne pas
être trop fragiles.
3ème étape : le traitement de surface :
Les clous, une fois refroidis, bénéficient d'un
traitement de surface destiné à les rendre
plus présentables et plus résistants à la
corrosion. Ils sont donc d'abord ébavurés par
frottement avec de la pierre ponce rugueuse,
ce qui permet de supprimer une grande
partie des imperfections et des défauts. Ils
sont ensuite pris en charge par un automate
qui déplace des lots de clous de bassin en
bassin, chaque bassin contenant une solution
spécifique à une opération. Les automates
contrôlent les variations de composition des
solutions et le temps de passage des lots de
clous en solution. Les clous sont d'abord
nettoyés et dégraissés, puis ils sont
recouverts d'une fine couche de zinc coloré
pour leur donner une couleur bleue, dorée ou
argentée. Les clous sont ensuite prêts à être
conditionnés et distribués.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 101
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° FP_S_IMME_05 Données sur le secteur


Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electriques et Electroniques a acquis
une place de plus en plus prépondérante dans le
Intitulé du projet tissu industriel marocain. Outre son rôle stratégique
Unité de fabrication de de pourvoyeur de biens d'équipement à l'économie
pièces en fils de fer nationale et de leur maintenance, il contribue
largement à la promotion de l'enseignement
technique et au renforcement de l'infrastructure
Secteur industrielle du Maroc. Le secteur des IMME recèle
IMME d'importantes potentialités à l'exportation, ainsi
plusieurs unités de production travaillent
Branche actuellement à 50%, et même moins de leur
capacité de production et seraient en mesure, en
Métallurgie augmentant le facteur de travail, de dégager une
production supplémentaire destinée aux marchés
Lieu d’implantation proposé extérieurs. Cette production touche aussi bien le
Communes : Kénitra, Sidi secteur de l'industrie lourde (pièces en fonte, en
acier...) que celui de l'industrie de pointe (circuits
Kacem, Sidi Slimane, Sidi Taibi imprimés, diodes, électroménagers...).

Coût global du projet


Justification du projet
4.000.000DH Ce projet trouve sa justification par la grande
demande provenant de plusieurs secteurs d’activité
Capacité de production telle que le bâtiment, l’agriculture et les industries.
2.000 tonnes par an Cette unité proposera plusieurs pièces en fils
métalliques standards, mais aussi des produits
spécifiques sur commande.
Besoin en superficie
2.500 m² Conditions d’approvisionnement
L’unité devra assurer un approvisionnement constant
Besoin en RH en bobines de fils de fer. Cet approvisionnement se
25 personnes fera soit sur le marché national soit à travers
l’importation.
Marchés potentiels
National Conseils techniques
Cette unité devra œuvrer à la fabrication de pièces
en fils à partir d'une plieuse à 2 têtes de cintrage à
Informations utiles partir de bobines, munie d'un système de transfert
Contacts : automatique et d'une tête de soudage par
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 rapprochement. Le type de pièces réalisées
concernera à titre d’exemple des :
 Grillages en fils de fer ;
 Du fil de fer barbelé (coupant, piquant,…) ;
 Des cadres ;
 Des cerces ;
 Des pièces diverses fermées ou non, …

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 102
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IMME_06 Données sur le secteur


Les opérations de traitement et de revêtement
des métaux donnent à des produits métalliques
ou composites des spécificités fonctionnelles
Intitulé du projet visant à les protéger, en modifier les propriétés
Traitement de surface et physiques ou les décorer en utilisant une
revêtement de métaux multitude de techniques. Cette activité permet
d’accroître la durabilité, la protection contre la
corrosion, la conductibilité électrique ou les
Secteur
caractéristiques de glissement. C’est un
IMM
passage obligé dans le processus de production
de bon nombre de pièces en métal.
Branche
Traitement des métaux ;
Justification du projet
mécanique générale.
Les secteurs clients sont nombreux. Les plus
Lieu d’implantation proposé importants sont l’automobile, le bâtiment et les
Communes : Kenitra, Sidi Taibi, travaux publics avec près de la moitié du chiffre
d’affaires. Viennent ensuite la fabrication de
Sidi Kacem
matériel électrique et électronique et la
construction aéronautique.
Coût global du projet
5.000.000 MAD Les entreprises du traitement et du revêtement
des métaux sont des entreprises de sous-
traitance. Les objectifs de qualité, de délais et
Capacité de production
de prix de leurs donneurs d’ordres les
Selon la demande contraignent à adapter en permanence leurs
procédés, et ce en tenant compte de la
Besoin en superficie contrainte réglementaire environnementale de
10.000 m² plus en plus exigeante.
Toutefois en aillant la flexibilité requise,
Besoin en RH surtout en travaillant en flux tendu, permet à
30 personnes cette industrie d’assurer un service de qualité
avec une plus grande maîtrise des coûts.
Marchés potentiels
Le Marché régional et national. Conseils techniques

Informations utiles Les opérations de traitements de surfaces sont


Contacts : effectuées de nos jours par une multitude de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 petites entreprises sous-traitantes pour le
compte de grands groupes industriels dans les
domaines de l'automobile, des « produits
blancs », de l'aérospatiale…

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 103
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IMME_07


Données sur le secteur
Le secteur d'activité visé concerne la
boulonnerie et la visserie spéciale
Intitulé du projet obtenue à la base de technique du
Unité de fabrications de décolletage qui est une spécialité à part
boulonnerie visserie, entière au service d'un nombre de
écrous, raccords, tiges secteurs consommateurs tant finaux,
Secteur qu'intermédiaires (industrie) et se
Travail des métaux classe parmi les activités de sous-
traitance nécessaires dans chaque pôle
Branche industriel.
Visserie et boulonnerie,
fabrication de chaines et de Justification du projet
ressorts
Lieu d’implantation proposé Dans le cadre de la diversification du
Commune : Kénitra, Sidi Taibi, tissu des IMM de la région et de
Sidi Kacem l'intégration des activités industrielles
existantes, une telle unité est justifiée
Coût global du projet
pour répondre aux besoins du marché.
10.000.000 MAD
Conditionnement d’approvisionnement
Capacité de production
2.000.000 unités / an L'approvisionnement du secteur en
Besoin en superficie matières premières, il se fait à travers
2.000 m² deux canaux de distribution :
Besoin en RH - Le marché local : achat de la
40 personnes ferraille, des éléments d'alliages,
Marchés potentiels des alliages cuivreux et des
Marché régional alliages antimoine ;
- Le marché international : achat
Informations utiles
des lingots de différente
Contacts : provenance notamment de France,
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 des pays du Benelux et
d'Allemagne

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 104
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IMME_08


Données sur le secteur
Le secteur des Industries
Métallurgiques et Mécaniques (IMM),
Intitulé du projet est au centre de tous les autres
Unité de menuiserie secteurs économiques.
métallique
Actuellement il intervient pour 17,55%
dans la production industrielle
Secteur nationale.
Industrie Métallique et
Mécanique Ce secteur emploi presque 70 000
personnes dans plus de 38 métiers
Branche différents.
Travail des métaux
Justification du projet
Lieu d’implantation proposé Le secteur des IMM recèle
Commune : Kénitra, Sidi d'importantes potentialités à
Kacem l'exportation, ainsi plusieurs unités de
production travaillent actuellement à
Coût global du projet 50%, et même moins de leur capacité
7 000 000 MAD de production et seraient en mesure,
en augmentant le facteur de travail,
Capacité de production de dégager une production
15 000 m² par an supplémentaire destinée aux marchés
extérieurs.
Besoin en superficie
5.000 m²

Besoin en RH
30 personnes

Marchés potentiels
Local

Informations utiles :
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Textes juridiques :
Arrêté n° 426-04 du 16.04.2004
publié au Bulletin Officiel n° 5240
du 19 août 2004
Loi 13-89 du Commerce extérieur
promulguée par le dahir n° 1-91-
201 du 9 novembre 1992

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 105
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Données sur le secteur


Fiche de projet n° S_IMME_09 Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electriques et Electroniques a
acquis une place de plus en plus prépondérante
dans le tissu industriel marocain. Outre son rôle
Intitulé du projet stratégique de pourvoyeur de biens
d'équipement à l'économie nationale et de leur
Unité de tourneurs,
maintenance, il contribue largement à la
fraiseurs, traitement des promotion de l'enseignement technique et au
métaux renforcement de l'infrastructure industrielle du
Maroc.
Secteur Parmi les métiers prometteurs, il y a le
I.M.M tourneur traditionnel fabrique des pièces sur un
tour. Le fraiseur, lui aussi, fabrique des pièces
Branche mécaniques mais sur une machine appelée
Traitement des métaux fraiseuse.
Le tourneur façonne sur une machine-outil des
pièces parfaitement lisses à des dimensions
Lieu d’implantation proposé exactes correspondant à la commande. Sur un
Communes : Kénitra, Sidi tour, c’est l’outil qui avance sur la pièce. Sur
Kacem, Sidi Slimane une fraiseuse c’est la pièce qui avance vers
l’outil. Sur les pièces à produire, le
Coût global du projet fraiseur perce, fait des rainures ou toute autre
5.000.000 MAD opération selon des commandes à exécuter
avec précision.
Capacité d’acceuil Justification du projet
200 T par an Le besoin de la région en tourneurs et fraiseurs
est de plus en plus important, exprimé par les
différents secteurs qui se basent sur la
Besoin en superficie
mécanique.
2.500 m²
Il s’agit principalement des tourneurs et
fraiseurs usant des nouvelles technologies de
Besoin en RH pointe vu la complexité de la mécanique
30 personnes exploitée par les industries nouvelles.

Marchés potentiels Conseils techniques


National Le métier du tourneur et fraiseur est de plus en
plus informatisé, permettant une précision
Informations utiles optimum et la maîtrise de la qualité
Contacts : Pour les unités entièrement automatisées,
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 l'opérateur peut surveiller plusieurs machines
travaillant en réseau.
Aujourd’hui, La plupart des tours et fraiseuses
sont des machines automatisées à commandes
numériques. Le tourneur-fraiseur étudie, à
l’aide de plans pré-établis, les pièces
mécaniques à fabriquer puis monte et règle les
outils nécessaires à leur production. Pendant la
fabrication, les mécaniciens tourneurs-fraiseurs
veillent sur la machine et contrôlent les pièces
usinées.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 106
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IMME_10 Données sur le secteur


Au niveau national, l’industrie de la chaussure
inclut plus de 230 entreprises, en plus des
Intitulé du projet entreprises semi-industrielles et artisanales qui
Fabrication de moules pour couvrent environ cent millions de paires de
semelles chaussures de toutes sortes. La valeur est
estimée à 122 millions de dollars.
Secteur L’industrie de la chaussure concerne les
chaussures de luxe et semi luxe ; chaussures
Industries Métalliques et
de ville ; chaussures pour dames, hommes ou
Mécaniques enfants ; chaussures de sport ; sandales ;
chaussures tressées ; mocassins ; pantoufles ;
Branche chaussures de travail, de sécurité et spéciales ;
Fabrication de machines et chaussures militaire, de montagne et
équipements chaussures en caoutchouc ou en plastique. Les
types de chaussures fabriquées se
Lieu d’implantation proposé différencient, aussi, par le procédé de
fabrication dont on cite : blake ; california ;
Commune : Kénitra, Sidi
cousu retourné et cousu sandalette ; cousu
Kacem
trépointe ; injecté plastique ; mixte, Soudé et
Vulcanisé.
Coût global du projet
6.000.000 MAD
Justification du projet
Capacité de production Cette activité fait partie de l’industrie
30.000 unités par an mécanique (IMME) et constitue le fleuron de
l’industrie de la chaussure dont dépend
étroitement le développement du secteur cuir.
Besoin en superficie
L’inexistence de cette activité constitue encore
3.500 m² un handicap au secteur et réduit énormément
de sa compétitivité et créativité. L’industrie
Besoin en RH chaussure marocaine est tributaire des
15 personnes importations de moules pour semelles, à raison
de 55 Millions DH en moyenne par an.
Marchés potentiels Situation qui offre une opportunité
Le Marché local, national d’investissement en matière de fabrication de
moules pour semelles et matrices pour
l’industrie cuir au Maroc, afin de se substituer
Informations utiles
des importations massives d’une part, et de
Contacts : dynamiser le secteur cuir d’autre part, pour
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 rehausser sa compétitivité et performance tant
au niveau national qu’international.
L’activité de transformation de cuir est presque
inexistante dans la région. Et ce en présence
d’une demande importante et évolutive due à
l’expansion démographique qu’elle connaît. En
effet, la consommation en articles de
chaussures au niveau de la région est estimée à
1 500 000 paires par an.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 107
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IMME_11 Données sur le secteur


La région du GCBH est sans conteste
une région à fort potentiel agricole.
Intitulé du projet
Fabrication de semoirs et En effet, elle totalise 1,2% du territoire
pulvérisateurs destinés à la national avec une superficie de 893 860
préparation et entretien des ha dont 68% de surface agricole utile
récoltes (7% de la SAU nationale). Un peu plus
de 20% de la SAU est aménagée et
Secteur irriguée.
Fabrication de machines et Avec 130 000 hectares irrigués, la
équipements région du Gharb constitue le périmètre
d'irrigation le plus étendu du pays, soit
Branche 21% de la superficie nationale irriguée
Fabrication de matériel agricole en grande hydraulique.

Lieu d’implantation proposé La valeur ajoutée d'un hectare équipé


Commune : kénitra, Sidi Kacem est de l'ordre de 20 000 DH.
Les activités agricoles occupent plus de
Coût global du projet 50% de la population de la région.
18.000.000 MAD
L'agriculture est appelée à alimenter un
Capacité de production secteur agro-industriel et un marché
1.500 unités par an très important constitué par les grands
centres de consommation : Casablanca,
Besoin en superficie Rabat, Fès et Tanger.
5.000 m²
Justification du projet
Besoin en RH La région du Gharb est une région à
30 personnes vocation essentiellement agricole. Dans
ce sens le besoin en matériel agricole
Marchés potentiels est important, surtout avec le
Le Marché régional et national développement et la diversification de la
pratique agricole qu’elle connaît.
Informations utiles
Contacts : Conseils
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Recherche de partenaires étrangers ou
nationaux pour sous-traitance en
matière de montage et représentation
commerciale.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 108
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IMME_12 Données sur le secteur


Le Maroc est, pour de nombreux experts
internationaux, un site potentiel pour la production
d'énergie solaire qui est capable d'assurer la
Intitulé du projet couverture des besoins mondiaux en électricité dans
Unité de fabrication de les décennies à venir.
plaques photovoltaïques à Le Maroc dispose d'un important gisement solaire.
30 % du territoire reçoit annuellement plus de 2000
usage domestique (énergie
kWh par m2. Avec un rendement du système Stirling
solaire) de 25 % et un taux d'occupation du sol aussi de 25
%, la mobilisation de 1 % de la surface avec le
Secteur gisement élevé permettrait de produire environ 210
I.M.M TWh par an, ce qui représente plus de 15 fois la
demande nationale en l'an 2000.

Branche
Fabrication de machines et Justification du projet
Le besoin en énergie se fait de plus en plus senti
équipements
dans les milieux aussi bien industriels que ceux des
ménages. Par conséquent, le recours aux nouvelles
Lieu d’implantation proposé sources d’énergie renouvelable est la tendance
Commune : Kenitra, Sidi Kacem actuelle et future.
L'énergie solaire vient souvent en complément d'une
autre source d'énergie (gaz, électricité, fioul). Elle
Coût global du projet permet d'alimenter en énergie le circuit de chauffage
10.000.000 MAD de la maison, d'apporter un complément pour les
équipements électriques tel que le chauffe-eau. Pour
Capacité de production l'eau chaude par exemple, elle représente une
économie de 40 à 80 % d'énergie.
10.000 m² de capteurs Dans ce sens la création d’une unité de fabrication
du matérielle d’utilisation de l’énergie solaire et
Besoin en superficie photovoltaïque est une opportunité d’investissement
importante à saisir, vu le besoin croissant qui
15.000 m2
s’exprime au niveau national et régional.

Besoin en RH
50 personnes.
Conseils techniques
Les technologies se divisent en deux grandes
familles:
Marchés potentiels - Le silicium cristallin (qu'il soit mono ou poly) est
National une technologie éprouvée, dont le rendement est de
l'ordre de 13 %.
- Silicium amorphe : Les coûts de fabrication sont
Informations utiles : sensiblement meilleur marché que ceux du silicium
cristallin. Les cellules amorphes sont utilisées partout
Contacts :
où une alternative économique est recherchée, ou,
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 quand très peu d'électricité est nécessaire (par
exemple, alimentation des montres, calculatrices,
luminaires de secours).
D'autres techniques semblent gagner du terrain
aujourd'hui, ce sont les technologies en ruban et les
couches minces.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 109
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IMME_13


Données sur le secteur
La région du GCBH est sans conteste une
région à fort potentiel agricole.
En effet, elle totalise 1,2% du territoire
Intitulé du projet national avec une superficie de 893 860 ha
Unité d’assemblage de dont 68% de surface agricole utile (7% de
matériel agricole la SAU nationale). Un peu plus de 20% de
la SAU est aménagée et irriguée.
Secteur Avec 130 000 hectares irrigués, la région
Fabrication de machines et du Gharb constitue le périmètre d'irrigation
équipements le plus étendu du pays, soit 21% de la
superficie nationale irriguée en grande
Branche hydraulique.
Fabrication de matériel agricole La valeur ajoutée d'un hectare équipé est
de l'ordre de 20 000 DH.
Lieu d’implantation proposé Les activités agricoles occupent plus de
Commune : Kénitra, Sidi Taibi, 50% de la population de la région.
Sidi Kacem, Sidi Slimane L'agriculture est appelée à alimenter un
secteur agro-industriel et un marché très
Coût global du projet important constitué par les grands centres
15.000.000 MAD de consommation : Casablanca, Rabat, Fès
et Tanger.
Capacité de production
150 engins par an
Justification du projet
Besoin en superficie La région du Gharb est une région à
2.500 m² vocation essentiellement agricole. Dans ce
sens le besoin en matériel agricole est
Besoin en RH important, surtout avec le développement
30 personnes et la diversification de la pratique agricole
qu’elle connaît.
Marchés potentiels
Le Marché régional et national. Conseils techniques
Recherche de partenaires étrangers ou
Informations Utiles : nationaux pour sous-traitance en matière
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 de montage et représentation commerciale.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 110
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IMME_14 Données sur le secteur


Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electrique, et Electriques,
Electroniques(IMME), est au centre de tous
Intitulé du projet
les autres secteurs économiques.
Unité de menuiserie
Le secteur des IMME intervient actuellement
d’aluminium pour 17,55% dans la production industrielle
nationale. La richesse du secteur des IMME
Secteur c'est surtout 70 000 emplois occupés dans
IMM plus de 38 métiers différents.
Le secteur IMME comprend 11 branches
Branche d'activités dont 4 disposent d'un fort potentiel
Menuiserie métallique à l'export, à savoir : Ouvrages en métaux ;
Matériel de transport ; Matériel Electrique,
Electronique & Composants Electroniques ;
Lieu d’implantation proposé
Sous-traitance électrique et électronique.
Communes : Kénitra, Sidi Bien que le secteur des IMM ne constitue que
Kecm, Ouezzane, Jorf El Melha, 7% des investissements globales de la Région
Sidi Taibi, Sidi Slimane, Sidi Gharb-Chrarda-Béni Hssen, il a enregistré
Yahia, Had Kourt, Souk Larbaa une progression qui dépasse les 200%. Ceci
s’explique par l’implantation de nouvelles
Coût global du projet unités opérant dans le secteur.
250.000 DH Les Industries Métallurgiques et Mécaniques
(IMM) interviennent pour 17,55% dans la
production industrielle nationale. Ce secteur
Capacité de production
emploi presque 70 000 personnes dans plus
1.000 m² par an
de 38 métiers différents.

Besoin en superficie
Justification du projet
150 m²
La demande croissante pour les produits en
profilé d’aluminium dans la construction, tant
Besoin en RH au niveau régional qu’au niveau national,
6 Permanents constitue une opportunité importante
d’investissement à saisir.
Marchés potentiels Son caractère économique face à la
Régional, National concurrence du bois, sa facilité d’utilisation et
l’aspect peu capitalistique du projet justifient
Informations utiles la pertinence de ce projet.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement constant en
matériaux travaillés : profilés en alliages
d'aluminium.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 111
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IMME_15 Données sur le secteur


Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electrique, et Electriques,
Electroniques(IMME), est au centre de tous
Intitulé du projet
les autres secteurs économiques.
Unité de menuiserie en Inox
Le secteur des IMME intervient actuellement
pour 17,55% dans la production industrielle
Secteur nationale. La richesse du secteur des IMME
IMM c'est surtout 70 000 emplois occupés dans
plus de 38 métiers différents.
Branche Le secteur IMME comprend 11 branches
Menuiserie métallique d'activités dont 4 disposent d'un fort potentiel
à l'export, à savoir : Ouvrages en métaux ;
Matériel de transport ; Matériel Electrique,
Electronique & Composants Electroniques ;
Lieu d’implantation proposé
Sous-traitance électrique et électronique.
Communes : Kénitra, Sidi Bien que le secteur des IMM ne constitue que
Kecm, Ouezzane, Sidi Taibi, 7% des investissements globales de la Région
Sidi Slimane Gharb-Chrarda-Béni Hssen, il a enregistré
une progression qui dépasse les 200%. Ceci
Coût global du projet s’explique par l’implantation de nouvelles
500.000 DH unités opérant dans le secteur.
Les Industries Métallurgiques et Mécaniques
Capacité de production (IMM) interviennent pour 17,55% dans la
production industrielle nationale. Ce secteur
1.000 ml par an
emploi presque 70 000 personnes dans plus
de 38 métiers différents.
Besoin en superficie
500 m²
Justification du projet
La demande croissante pour les produits en
Besoin en RH inox dans la construction, tant au niveau
20 Permanents régional qu’au niveau national, constitue une
opportunité importante d’investissement à
Marchés potentiels saisir.
Régional, National Son caractère économique face à la
concurrence du bois, sa facilité d’utilisation et
Informations utiles l’aspect peu capitalistique du projet justifient
Contacts : la pertinence de ce projet.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement constant en
matériaux travaillés : profilés en alliages
d'aluminium.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 112
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IMME_16 Données sur le secteur


Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electrique, et Electriques,
Electroniques(IMME), est au centre de tous les
Intitulé du projet autres secteurs économiques.
Unité de fabrication de Le secteur des IMME intervient actuellement pour
profilés en alliage 17,55% dans la production industrielle nationale. La
richesse du secteur des IMME c'est surtout 70.000
d’aluminium
emplois occupés dans plus de 38 métiers différents.
Le secteur IMME comprend 11 branches d'activités
Secteur dont 4 disposent d'un fort potentiel à l'export, à
IMME savoir : Ouvrages en métaux ; Matériel de
transport ; Matériel Electrique, Electronique &
Composants Electroniques ; Sous-traitance
Branche électrique et électronique.
Menuiserie métallique Bien que le secteur des IMM ne constitue que 7%
des investissements globales de la Région Gharb-
Chrarda-Béni Hssen, il a enregistré une progression
Lieu d’implantation proposé
qui dépasse les 200%. Ceci s’explique par
Communes : Kénitra, Sidi l’implantation de nouvelles unités opérant dans le
Kacem, Sidi Taibi secteur.

Coût global du projet Justification du projet


30.000.000 MAD La demande croissante pour les produits en profilé
d’aluminium dans la construction, tant au niveau
Capacité de production régional qu’au niveau national, constitue une
opportunité importante d’investissement à saisir.
40.000 m² par an Son caractère économique face à la concurrence du
bois, sa facilité d’utilisation et son esthétique
Besoin en superficie justifient la pertinence de ce projet.
40.000 m² Les menuiseries aluminium doivent leur succès à la
mode des façades vitrées pour des bâtiments à
usages professionnels et d’habitat. Par ailleurs, de
Besoin en RH nouveaux débouchés existent pour la menuiserie
200 Personnes mixte « Aluminium-Bois » pour l’aménagement des
espaces intérieurs.
La région du GCBH dispose d’un grand bassin
Marchés potentiels
d’emploi de mains d’œuvres qualifiées ce qui est une
National exigence pour un tel investissement.

Informations utiles Conseils techniques


Contacts : La production de profilés en alliage d’aluminium
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 passe par plusieurs étapes. Premièrement le filage
consiste à forcer l’aluminium à s’écouler à travers
une pièce métallique appelée filière, ayant au retrait
près les dimensions du profilé à fabriquer. Celui-ci
peut rester neutre ou être soumis à un traitement de
surface par anodisation ou thermo laquage.
L’anodisation reproduit de manière industrielle le
phénomène naturel d’oxydation qui intervient
lorsque l’aluminium se combine à l'oxygène de l'air
pour former une couche d'oxyde protectrice. Le
thermo laquage consiste lui en l'application d'une
poudre polyester colorée qui se transforme après
cuisson en un film dur et résistant.
Le parachèvement des profilés en alliage
d’aluminium est une activité de seconde œuvre qui

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 113
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

consiste à rendre un service sur-mesure


offrant des produits prêts au montage.

Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement constant en
alliage d’aluminium. La demande mondiale
d'aluminium a progressé de 10 millions de
tonnes en 1970 à plus de 32 millions en
2005. Les projections pour 2015 atteignent
51 millions de tonnes. Bien que l'aluminium
soit le troisième élément le plus abondant de
la croûte terrestre, le coût et l'énergie requis
pour transformer le minerai en aluminium
utilisable industriellement est très significatif.
L'aluminium, quelle que soit son origine,
peut être recyclé indéfiniment sans perdre
ses propriétés remarquables. Le recyclage de
l'aluminium ne nécessite que 5% de l'énergie
nécessaire à la production d'aluminium
primaire. Le recyclage de l'aluminium
économise l'énergie, sauvegarde les
ressources fossiles, réduit les mises en
décharge et relève du bon sens économique.
L'aluminium recyclé devient une partie de
plus en plus importante de la chaîne
d'approvisionnement d'aluminium avec une
part de marché qui devrait croître de 17% en
1960 à plus de 38% de 2020.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 114
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IMME_17 Données sur le secteur


La chaudronnerie est une branche de l'industrie, dont
l’objet essentiel est la transformation de tous les
métaux en feuilles (tôles), par battage ou martelage,
Intitulé du projet pour en faire des appareils nécessaires à différentes
Unité moyenne de travail industries, et ce avec des machines, notamment les
d’acier, du cuivre et du fer tours à repousser et les presses à emboutir. La
chaudronnerie façonne aussi les tubes et profilés.
Les matériaux travaillés sont l’acier, l’acier
Secteur inoxydable, l’aluminium, mais aussi le cuivre, le
IMM laiton, ou d’autres plus spécifiques à certaines
industries comme l’aéronautique ou le spatial, à base
d’alliages spéciaux.
Branche
La chaudronnerie est utilisée pour l’industrie, la
Chaudronnerie fabrication de charpentes, les coques de bateaux,
pour l'industrie nucléaire, pour l'agro-alimentaire,
Lieu d’implantation proposé pour la pétrochimie, etc.
Communes : Kénitra, Sidi Aujourd’hui ce métier devient aussi de plus en plus
un métier d’art, puisqu’il produit des articles et des
Kacem, Sidi Taibi, Ouezzane, ouvrages avec un contenu artistique important.
Souk Larbaa, Sidi Slimane
Justification du projet
Coût global du projet La chaudronnerie est par nature une industrie qui se
250.000 DH trouve en amont de plusieurs filières même non
industrielles. En effet, son output est utilisé dans des
appareils nécessaires à différentes industries, et
Capacité de production
actuellement en tant qu’objets de décoration pour
20 tonnes par an l’usage direct des ménages.
La région GCBH, exprime le besoin des deux
Besoin en superficie produits. En effet, la vocation industrielle de la
250 m² région et le développement du secteur du BTP
génèrent une demande croissante en chaudronnerie.
De ce fait, une unité de chaudronnerie moderne
Besoin en RH répondant aux besoins de l’industrie et des ménages
4 personnes est une opportunité d’investissement importante.

Marchés potentiels Conseils techniques


Local et Régional La chaudronnerie se divise en deux grandes
branches : la chaudronnerie en cuivre et la
chaudronnerie en fer. C’est l’épaisseur, plutôt que la
Informations utiles nature du métal travaillé, qui entraîne les
Contacts : spécialisations suivantes :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 • Ferblanterie et chaudronnerie légère. / Tôlerie, et ses
branches. / Chaudronnerie moyenne. / Grosse
chaudronnerie.
Les métiers de chaudronnier nécessitent une bonne
connaissance des métaux et le respect des normes
de sécurité.

Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement constant en
matériaux travaillés : fer, cuivre et l’acier

Données sur le secteur

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 115
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IMME_18 Données sur le secteur


La chaudronnerie est une branche de l'industrie, dont
l’objet essentiel est la transformation de tous les
métaux en feuilles (tôles), par battage ou martelage,
Intitulé du projet pour en faire des appareils nécessaires à différentes
Unité de chaudronnerie industries, et ce avec des machines, notamment les
moderne tours à repousser et les presses à emboutir. La
chaudronnerie façonne aussi les tubes et profilés.
Secteur Les matériaux travaillés sont l’acier, l’acier
IMM inoxydable, l’aluminium, mais aussi le cuivre, le
laiton, ou d’autres plus spécifiques à certaines
industries comme l’aéronautique ou le spatial, à base
Branche d’alliages spéciaux.
Chaudronnerie La chaudronnerie est utilisée pour l’industrie, la
fabrication de charpentes, les coques de bateaux,
pour l'industrie nucléaire, pour l'agro-alimentaire,
Lieu d’implantation proposé
pour la pétrochimie, etc.
Communes : Kénitra, Sidi Aujourd’hui ce métier devient aussi de plus en plus
Kacem, Sidi Slimane, Sidi Taibi un métier d’art, puisqu’il produit des articles et des
ouvrages avec un contenu artistique important.
Coût global du projet
6.000.000 MAD Justification du projet
La chaudronnerie est par nature une industrie qui se
trouve en amont de plusieurs filières même non
Capacité d’accueil industrielles. En effet, son output est utilisé dans des
150 tonnes par an appareils nécessaires à différentes industries, et
actuellement en tant qu’objets de décoration pour
Besoin en superficie l’usage direct des ménages.
La région GCBH, exprime le besoin des deux
5.000 m² produits. En effet, la vocation industrielle de la
région et le développement du secteur du BTP
Besoin en RH génèrent une demande croissante en chaudronnerie.
75 personnes De ce fait, une unité de chaudronnerie moderne
répondant aux besoins de l’industrie et des ménages
est une opportunité d’investissement importante.
Marchés potentiels
National Conseils techniques
La chaudronnerie se divise en deux grandes
Informations utiles branches : la chaudronnerie en cuivre et la
Contacts : chaudronnerie en fer. C’est l’épaisseur, plutôt que la
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 nature du métal travaillé, qui entraîne les
spécialisations suivantes :
• Ferblanterie et chaudronnerie légère. / Tôlerie, et ses
branches. / Chaudronnerie moyenne. / Grosse
chaudronnerie.
Les métiers de chaudronnier nécessitent une bonne
connaissance des métaux et le respect des normes
de sécurité.

Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement constant en
matériaux travaillés : fer, cuivre, l’acier, l’acier
inoxydable, l’aluminium, le laiton…

Données sur le secteur

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 116
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IMME_19 Données sur le secteur


Le secteur d´activité électromécanique est
l´un des acteurs chef de file pour :
- la maintenance
Intitulé du projet
Rebobinage de moteurs - la remise en état et la réparation de
électriques commandes et de machines électriques.
- La remise en état mécanique et
Secteur électrique des Moteurs
IMM
Au niveau de la région ce secteur reste
Branche promoteur
Réparation et maintenance du
matériel électrique Justification du projet
La région du GCBH a opté pour une
Lieu d’implantation proposé stratégie pragmatique d’industrialisation en
Communes : Kénitra, Sidi l’occurrence dans l’industrie
Kacem, Souk Larbaa agroalimentaire et chimique. De ce fait, le
besoin en assistance technique est de plus
Coût global du projet en plus sentie principalement dans la
3.000.000 MAD maintenance des machines et moteurs.

Capacité de production L’offre de son coté reste limitée, même


Selon la demande rare, ne pouvant pas suivre l’évolution
industrielle attendue par la région.
Besoin en superficie
4000 m² Conseils techniques
L’activité du rebobinage de moteurs est
Besoin en RH une activité nécessitant des compétences
50 personnes techniques de haute qualité ainsi que des
habilités spécifiques. Et impose aux
Marchés potentiels spécialistes en la matière de ce doter des
Le Marché régional et national outils et des matériaux adaptés aux
intervention à réaliser.
De ce fait une telle unité exigera la
disponibilité d’un personnel de qualité que
actuellement le marché de la région n’offre
pas en nombre suffisant.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 117
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IMME_20 Données sur le secteur


Le secteur d´activité électromécanique est
l´un des acteurs chef de file pour :
Intitulé du projet - la maintenance
Rebobinage de moteurs
électriques - la remise en état et la réparation de
commandes et de machines électriques.
Secteur - La remise en état mécanique et
IMM électrique des Moteurs

Branche Au niveau de la région ce secteur reste


Réparation de matériel promoteur
électrique
Justification du projet
Lieu d’implantation proposé La région du GCBH à opté pour une
Communes : Kénitra, Sidi stratégie d’industrialisation en l’occurrence
Kacem, Souk Larbaa dans l’industrie agroalimentaire et
chimique et pragmatique. De ce fait, le
Coût global du projet besoin en assistance technique est de plus
1.000.000 MAD en plus sentie principalement dans la
maintenance des machines et moteurs.
Capacité de production
Selon la demande L’offre de son coté reste limitée, même
rare, ne pouvant pas suivre l’évolution
industrielle attendue par la région.
Besoin en superficie
1000 m²
Conseils techniques
Besoin en RH L’activité du rebobinage de moteurs est
30 personnes une activité nécessitant des compétences
techniques de haute qualité ainsi que des
Marchés potentiels habilités spécifiques. Et impose aux
Le Marché régional et national spécialistes en la matière de ce doter des
outils et des matériaux adaptés aux
intervention à réaliser.
De ce fait une telle unité exigera la
disponibilité d’un personnel de qualité que
actuellement le marché de la région n’offre
pas en nombre suffisant.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 118
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IMME_21


Données sur le secteur
Le secteur des Industries Métallurgiques,
Intitulé du projet Mécaniques, Electriques et Electroniques a
Fabrication de bennes pour acquis une place de plus en plus
prépondérante dans le tissu industriel
tracteurs
marocain. Outre son rôle stratégique de
pourvoyeur de biens d'équipement à
Secteur l'économie nationale et de leur
IMME maintenance, il contribue largement à la
promotion de l'enseignement technique et
Branche au renforcement de l'infrastructure
Industrie métallurgique industrielle du Maroc. Le secteur des IMME
recèle d'importantes potentialités à
l'exportation, ainsi plusieurs unités de
Lieu d’implantation proposé
production travaillent actuellement à 50%,
Commune : Kénitra, Sidi
et même moins de leur capacité de
Kacem production et seraient en mesure, en
augmentant le facteur de travail, de
Coût global du projet dégager une production supplémentaire
10.000.000 MAD destinée aux marchés extérieurs. Cette
production touche aussi bien le secteur de
Capacité de production l'industrie lourde (pièces en fonte, en
50 unités par an acier...) que celui de l'industrie de pointe
(circuits imprimés, diodes,
électroménagers...).
Besoin en superficie Le secteur des Industries Métallurgiques,
8.000 m² Mécaniques, Electrique, et Electriques,
Electroniques(IMME), est au centre de tous
Besoin en RH les autres secteurs économiques.
50 personnes Le secteur des IMME intervient actuellement
pour 17,55% dans la production industrielle
Marchés potentiels nationale. La richesse du secteur des IMME
Local et export c'est surtout 70 000 emplois occupés dans
plus de 38 métiers différents.
Les projets actuels dans l'automobile et
Informations utiles : dans l'aéronautique en témoignent. Le
Contacts : Maroc peut abriter des plates-formes
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 complètes pour l'assemblage, la fabrication,
et même la conception d'éléments
de machines complexes.
La métallurgie prend également un essor
considérable grâce à des ensembles
industriels nouvellement créés, et à des
entreprises dynamiques, exportatrices et
créatrices de valeurs et d'emplois.

Justification du projet
Le Gharb est une région agricole par
excellence et concentre le plus grand
nombre de tracteurs au Maroc, c’est

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 119
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

pourquoi la demande pour ce


produit est potentiellement forte.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 120
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IMME_22 Données sur le secteur


Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electriques et Electroniques a
acquis une place de plus en plus
Intitulé du projet
prépondérante dans le tissu industriel
Fabrication de bennes pour
marocain. Outre son rôle stratégique de
camions pourvoyeur de biens d'équipement à
l'économie nationale et de leur
Secteur maintenance, il contribue largement à la
IMME promotion de l'enseignement technique et
au renforcement de l'infrastructure
Branche industrielle du Maroc. Le secteur des IMME
Industrie métallurgique recèle d'importantes potentialités à
l'exportation, ainsi plusieurs unités de
production travaillent actuellement à 50%,
Lieu d’implantation proposé et même moins de leur capacité de
Commune : Kénitra, Sidi production et seraient en mesure, en
Kacem augmentant le facteur de travail, de
dégager une production supplémentaire
Coût global du projet destinée aux marchés extérieurs. Cette
50.000.000 MAD production touche aussi bien le secteur de
l'industrie lourde (pièces en fonte, en
acier...) que celui de l'industrie de pointe
Capacité de production
(circuits imprimés, diodes,
80 unités par an
électroménagers...).
Le secteur des Industries Métallurgiques,
Besoin en superficie Mécaniques, Electrique, et Electriques,
30.000 m² Electroniques(IMME), est au centre de tous
les autres secteurs économiques.
Besoin en RH Le secteur des IMME intervient actuellement
150 personnes

Marchés potentiels
Local et export

Informations utiles :
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

pour 17,55% dans la production industrielle


nationale. La richesse du secteur des IMME
c'est surtout 70 000 emplois occupés dans
plus de 38 métiers différents.
Les projets actuels dans l'automobile et
dans l'aéronautique en témoignent. Le
Maroc peut abriter des plates-formes
complètes pour l'assemblage, la fabrication,

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 121
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

et même la conception d'éléments


de machines complexes.
La métallurgie prend également un
essor considérable grâce à des
ensembles industriels nouvellement
créés, et à des entreprises
dynamiques, exportatrices et
créatrices de valeurs et d'emplois.

Justification du projet
Le secteur du transport de
marchandises est très développé,
ceci s’explique par la situation
géostratégique qu’occupe la région
ce qui fait d’elle un passage obligé.
Le développement du parc de
camions au niveau de la région et
des régions avoisinantes justifie
l’importance et la pertinence d’un tel
projet.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 122
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IMME_23 Données sur le secteur


Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electriques et Electroniques a
acquis une place de plus en plus
prépondérante dans le tissu industriel
marocain. Outre son rôle stratégique de
Intitulé du projet pourvoyeur de biens d'équipement à
Fabrication de bennes pour l'économie nationale et de leur
camions utilitaires maintenance, il contribue largement à la
promotion de l'enseignement technique et
Secteur au renforcement de l'infrastructure
IMME industrielle du Maroc. Le secteur des IMME
recèle d'importantes potentialités à
l'exportation, ainsi plusieurs unités de
Branche
production travaillent actuellement à 50%,
Industrie métallurgique et même moins de leur capacité de
production et seraient en mesure, en
Lieu d’implantation proposé augmentant le facteur de travail, de
Commune : Kénitra dégager une production supplémentaire
destinée aux marchés extérieurs. Cette
Coût global du projet production touche aussi bien le secteur de
10.000.000 MAD l'industrie lourde (pièces en fonte, en
acier...) que celui de l'industrie de pointe
(circuits imprimés, diodes,
Capacité de production
électroménagers...).
50 unités par an Le secteur des Industries Métallurgiques,
Mécaniques, Electrique, et Electriques,
Besoin en superficie Electroniques(IMME), est au centre de tous
10.000 m² les autres secteurs économiques.
Le secteur des IMME intervient actuellement
Besoin en RH pour 17,55% dans la production industrielle
70 personnes

Marchés potentiels
Local et export

Informations utiles :
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

nationale. La richesse du secteur des IMME


c'est surtout 70 000 emplois occupés dans
plus de 38 métiers différents.
Les projets actuels dans l'automobile et
dans l'aéronautique en témoignent. Le
Maroc peut abriter des plates-formes
complètes pour l'assemblage, la fabrication,
et même la conception d'éléments
de machines complexes.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 123
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

La métallurgie prend également un


essor considérable grâce à des
ensembles industriels nouvellement
créés, et à des entreprises
dynamiques, exportatrices et
créatrices de valeurs et d'emplois.

Justification du projet
Le secteur du transport de
marchandises est très développé,
ceci s’explique par la situation
géostratégique qu’occupe la région
ce qui fait d’elle un passage obligé.
Le développement du parc de
camions au niveau de la région et
des régions avoisinantes justifie
l’importance et la pertinence d’un tel
projet.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 124
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAuto_01 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Faisceaux de câbles
activité comporte plus d’une centaine
d’entreprises.
Secteur Depuis 1996, date de lancement des projets
Industrie automobile des véhicules économiques, l’industrie
automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Branche de productivité et d’investissement. Sur le
Composantes automobiles plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Lieu d’implantation proposé dirhams.
Commune : Kénitra, Sidi kacem
et Sidi Taibi
Justification du projet
Coût global du projet
25.000.000 MAD Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
très porteur pour le Maroc.
Capacité de production
1.000.000 unités par an Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
Besoin en superficie
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
20 000 m² les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
tendance a été confortée par la montée en
Besoin en RH puissance des équipementiers de 1er rang
1000 personnes ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Marchés potentiels l’export.
National et Export La région du Gharb possède plusieurs atouts
tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Informations utiles : de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Contacts : main d’œuvre qualifiée.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 125
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_02 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet grande partie de l’économie marocaine. Cette
activité comporte plus d’une centaine
Tubes annelés pour
d’entreprises.
faisceaux de câbles Depuis 1996, date de lancement des projets
automobiles des véhicules économiques, l’industrie
Secteur automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Industrie automobile de productivité et d’investissement. Sur le
plan de la production, cette activité a connu
Branche une progression notable entre 1996 et 2003
Composantes automobiles avec un taux de croissance de près de 86%
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Lieu d’implantation proposé dirhams.
Commune : Kénitra, Sidi kacem
et Sidi Taibi
Coût global du projet Justification du projet
10.000.000 MAD Les tubes annelés employés pour le câblage
dans le secteur automobile garantissent la
Capacité de production protection de tout type d’agression (agents
4.000 000 mètres / an atmosphériques, substances chimiques,
sources de chaleur) et permettent d’éliminer
Besoin en superficie les interférences. Ils sont du type isolant à
10.000 m² paroi simple.
Besoin en RH Ils se distinguent par leur flexibilité, leur
450 personnes adaptabilité dans les assemblages des câbles
électriques et la facilité de leur connexion
Marchés potentiels avec les différents supports du châssis.
National et Export Du fait de leur légèreté, de leur maniabilité et
surtout qu’ils peuvent être produits en grande
Informations utiles : vitesse, les applications des tubes flexibles
Contacts : annelés sont nombreuses.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Ils sont produits par extrusion de matières
plastiques tels que le polypropylène, le
polyamide ou le polyéthylène haute densité.
Les tubes ou tuyaux annelés utilisés pour la
protection des faisceaux de câbles
d’automobiles sont des éléments dont la
demande peut croître d’une manière
accélérée en rapport avec le développement
important et rapide que connaît la production
des faisceaux de câbles au Maroc en général
et dans la Région du Gharb-Chrarda-Béni
Hssen en particulier.
Le choix de la région Gharb-Chrarda-Béni
Hssen se justifie essentiellement par la
réduction des délais de débarquement et
d’expédition grâce à la proximité des ports de
Tanger et de Casablanca et aussi par la
concentration en main d’œuvre qualifiée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 126
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Conseils techniques Le choix de la matière première se fait en tenant


compte des facteurs suivants :
La production des tubes annelés utilisés pour
- caractéristiques mécaniques,
la protection des faisceaux de câbles
- caractéristiques électriques,
automobiles doit obéir à des contraintes de
- caractéristiques chimiques,
qualité et des normes d’utilisation strictes.
- caractéristiques thermiques,
Elle a recours à l’extrusion comme procédé
- coloration,
de fabrication. Cette activité vit à un rythme
- stabilité dimensionnelle, qui dépend des
accéléré à l’instar du développement
contraintes d’environnement (l’hygrométrie,
technologique que connaît la fabrication des
la température, les contraintes
faisceaux de câbles, activité à laquelle la
mécaniques…),
production des tubes annelés est intimement
- comportement au feu, qui peut varier en
liée.
fonction de la géométrie du profilé, des
Sachant que le projet est destiné à travailler
additifs, du secteur visé et des conditions
pour des constructeurs automobiles, le
d’emploi,
promoteur sera confronté à des
- comportement aux agents climatiques.
équipementiers qui appliquent les méthodes
Certains thermoplastiques présentent une bonne
de gestion de la qualité totale, de la livraison
résistance aux agents climatiques (UV, infrarouges,
conformément au concept du juste à temps.
brouillard salin, …).
Les constructeurs exigent des fournisseurs
La conception permet d’établir une liste des
ou équipementiers « de second rang » et des
caractéristiques que devra posséder le produit. On
sous traitants d’appliquer eux aussi ces
pourra classer ces caractéristiques par ordre
mêmes méthodes.
hiérarchique d’importance décroissante. La matière
Cette unité devra s’équiper de d’une ligne
retenue sera celle qui satisfera le plus grand nombre
d’extrusion, de jeux de 50+2 moules,
de conditions principales. Ce choix de la matière
d’équipement pour tête, d’une coupeuse à
permet de fixer définitivement les caractéristiques du
guillotine et d’un enrouleur.
profilé (géométrie, épaisseur, tolérances,…).
Le procédé de fabrication du tube annelé
relève de la technologie de l’extrusion en
continu. La séquence de fabrication comporte
cinq phases.
Phase I : La préparation de la matière est
une phase critique qui commence par l’achat
et se termine par la mise au point du
mélange.
Phase II : L’extrusion est l’étape de
modelage du polymère.
Phase III La mise en profil est l’étape de
mise en forme du tube sorti de la filière
d’extrusion en profil annelé à l’aide d’une
profileuse à mouvement rotatif des moules.
Phase IV : Dans la production des tuyaux
plastiques, le calibrage représente l’étape de
refroidissement qui permet de répondre aux
exigences dimensionnelles.
Phase V : On procède à cette étape au
contrôle des tuyaux annelés. Tout au long du
cycle de production (phase II à V), la
production est contrôlée par le personnel de
production et par le Contrôleur Qualité.

Conditions d’approvisionnement
Le choix des matières premières est
déterminant pour la qualité et les
performances d’un produit.
Les tubes annelés, selon l’usage qui en est
fait et les conditions de leur utilisation,
peuvent être extrudés à partir de diverses
matières : le Polypropylène, le polyamide ou
le PEhd.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 127
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAuto_03 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14%
des exportations industrielles et entraîne
Intitulé du projet une grande partie de l’économie marocaine.
Systèmes d’échappement Cette activité comporte plus d’une centaine
Secteur d’entreprises.
Industrie automobile Depuis 1996, date de lancement des projets
Branche des véhicules économiques, l’industrie
automobile au Maroc a connu un nouvel
Composantes automobiles
essor de productivité et d’investissement.
Lieu d’implantation proposé Sur le plan de la production, cette activité a
Commune : Kénitra, Sidi kacem connu une progression notable entre 1996
et Sidi Taibi. et 2003 avec un taux de croissance de près
Coût global du projet de 86% passant de 6.089 à 11.338 millions
de dirhams.
44.500.000 MAD
Capacité de production
- Silencieux (avant et arrière) Justification du projet
(500 000 Unités par an)
- Catalyseurs (250 000 Unités Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
par an)
très porteur pour le Maroc.
- Tuyaux collecteurs et
intermédiaires (140 000 Les exportations des composants
unités par an) automobiles ont connu un trend haussier
durant la période 1997-2005, puisqu’ils
Besoin en superficie étaient de près de un milliard de dirhams en
20.000 m² 1997 pour dépasser les 7 milliards de
Besoin en RH dirhams en 2005. Cette tendance a été
100 personnes confortée par la montée en puissance des
équipementiers de 1er rang ainsi que les
Marchés potentiels
équipementiers locaux qui, ayant renforcée
Export 60% et Local 40% leur compétitivité, ont pu percer à l’export.
Informations utiles :
La région du Gharb possède plusieurs atouts
Contacts :
tels sa proximité de l’Europe, de Tanger
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Med, de l’usine Renault – Nissan et
l’abondance de main d’œuvre qualifiée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 128
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_04 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Intitulé du projet activité comporte plus d’une centaine
Plaquettes de freins d’entreprises.
Depuis 1996, date de lancement des projets
Secteur des véhicules économiques, l’industrie
Industrie automobile automobile au Maroc a connu un nouvel essor
de productivité et d’investissement. Sur le
Branche plan de la production, cette activité a connu
Composantes automobiles une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Lieu d’implantation proposé dirhams.
Commune : Kénitra, Sidi kacem
et Sidi Taibi.
Justification du projet
Coût global du projet
11.000.000 MAD Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
très porteur pour le Maroc.
Capacité de production
300 000 jeux par an Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
Besoin en superficie
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
5 000 m² les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
tendance a été confortée par la montée en
Besoin en RH puissance des équipementiers de 1er rang
50 personnes ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Marchés potentiels l’export.
Local 80 % Export 20 % La région du Gharb possède plusieurs atouts
tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Informations utiles : de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Contacts : main d’œuvre qualifiée.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 129
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_05 Données sur le secteur

L’industrie automobile marocaine


représente près de 5% du PIB industriel,
assure 14% des exportations industrielles
Intitulé du projet et entraîne une grande partie de
Moule pour pièces Auto l’économie marocaine. Cette activité
comporte plus d’une centaine
Secteur d’entreprises.
Industrie automobile Depuis 1996, date de lancement des
projets des véhicules économiques,
Branche l’industrie automobile au Maroc a connu
Composantes automobiles un nouvel essor de productivité et
d’investissement. Sur le plan de la
Lieu d’implantation proposé production, cette activité a connu une
Commune : Kénitra, Sidi kacem et progression notable entre 1996 et 2003
Sidi Taibi avec un taux de croissance de près de
86% passant de 6.089 à 11.338 millions
Coût global du projet de dirhams.
12.000.000 MAD

Besoin en superficie Justification du projet


3 000 m²

Besoin en RH Le plan Emergence a consacré le secteur


15 personnes de l’industrie Automobile en tant que
secteur très porteur pour le Maroc.
Marchés potentiels Les exportations des composants
Local 100 % automobiles ont connu un trend haussier
durant la période 1997-2005, puisqu’ils
Informations utiles : étaient de près de un milliard de dirhams
Contacts : en 1997 pour dépasser les 7 milliards de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 dirhams en 2005. Cette tendance a été
confortée par la montée en puissance des
équipementiers de 1er rang ainsi que les
équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer
à l’export.
La région du Gharb possède plusieurs
atouts tels sa proximité de l’Europe, de
Tanger Med, de l’usine Renault – Nissan et
l’abondance de main d’œuvre qualifiée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 130
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_06 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
Intitulé du projet exportations industrielles et entraîne une grande
Tapis autos partie de l’économie marocaine. Cette activité
comporte plus d’une centaine d’entreprises.
(Equipements d’intérieur)
Depuis 1996, date de lancement des projets des
Secteur véhicules économiques, l’industrie automobile
au Maroc a connu un nouvel essor de
Industrie automobile
productivité et d’investissement. Sur le plan de
la production, cette activité a connu une
Branche progression notable entre 1996 et 2003 avec un
Composantes automobiles taux de croissance de près de 86% passant de
6.089 à 11.338 millions de dirhams.
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Sidi kacem Justification du projet
et Sidi Taibi.
Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur très
Coût global du projet porteur pour le Maroc.
50.000.000 MAD
Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
Capacité de production 1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
900 000 unités par an milliard de dirhams en 1997 pour dépasser les 7
milliards de dirhams en 2005. Cette tendance a
Besoin en superficie été confortée par la montée en puissance des
équipementiers de 1er rang ainsi que les
25 000 m² équipementiers locaux qui, ayant renforcée leur
compétitivité, ont pu percer à l’export.
Besoin en RH
La région du Gharb possède plusieurs atouts tels
250 personnes sa proximité de l’Europe, de Tanger Med, de
l’usine Renault – Nissan et l’abondance de main
Marchés potentiels d’œuvre qualifiée.
Local 20 % - Export 80 %
Conditions d’approvisionnement
Informations utiles :
Contacts : L’industrie de la transformation du caoutchouc
réalise, à partir de matières brutes, des
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
mélanges crus qui seront dans un second temps
mis en forme et vulcanisés. De ce fait, elle
utilise de nombreuses matières premières : des
élastomères bruts, mais aussi des charges
(noirs de carbone, silice...), des huiles, du
soufre, du zinc...
Cette industrie est également une grosse
consommatrice de métal dans le cadre de la
fabrication de pièces adhérisées caoutchouc /
métal, et de textiles (rayonne, aramide,
polyester, polyamide...) pour le renfort de
certaines pièces en caoutchouc (pneumatiques,
tuyaux, bandes transporteuses...).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 131
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_IAuto_07 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une grande
Intitulé du projet partie de l’économie marocaine. Cette activité
comporte plus d’une centaine d’entreprises.
Soufflet de levier de vitesse
(Equipements d’intérieur) Depuis 1996, date de lancement des projets des
véhicules économiques, l’industrie automobile
au Maroc a connu un nouvel essor de
Secteur
productivité et d’investissement. Sur le plan de
Industrie automobile la production, cette activité a connu une
progression notable entre 1996 et 2003 avec un
Branche taux de croissance de près de 86% passant de
Composantes automobiles 6.089 à 11.338 millions de dirhams.

Lieu d’implantation proposé Justification du projet


Commune : Kénitra, Sidi
Le plan Emergence a consacré le secteur de
Kacem et Sidi Taibi. l’industrie Automobile en tant que secteur très
porteur pour le Maroc.
Coût global du projet
Les exportations des composantes automobiles
50.000.000 MAD ont connu un trend haussier durant la période
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
Capacité de production milliard de dirhams en 1997 pour dépasser les 7
800 000 unités par an milliards de dirhams en 2005. Cette tendance a
été confortée par la montée en puissance des
équipementiers de 1er rang ainsi que les
Besoin en superficie équipementiers locaux qui, ayant renforcée leur
20 000 m² compétitivité, ont pu percer à l’export.
La région du Gharb possède plusieurs atouts tels
Besoin en RH sa proximité de l’Europe, de Tanger Med, de
150 personnes l’usine Renault – Nissan et l’abondance de main
d’œuvre qualifiée.
Marchés potentiels
Local 20 % - Export 80 % Conditions d’approvisionnement
L’industrie de la transformation du caoutchouc
Informations utiles :
réalise, à partir de matières brutes, des
Contacts : mélanges crus qui seront dans un second temps
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 mis en forme et vulcanisés. De ce fait, elle
utilise de nombreuses matières premières : des
élastomères bruts, mais aussi des charges
(noirs de carbone, silice...), des huiles, du
soufre, du zinc...
Cette industrie est également une grosse
consommatrice de métal dans le cadre de la
fabrication de pièces adhérisées caoutchouc /
métal, et de textiles (rayonne, aramide,
polyester, polyamide...) pour le renfort de
certaines pièces en caoutchouc (pneumatiques,
tuyaux, bandes transporteuses...).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 132
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_08 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet grande partie de l’économie marocaine. Cette
Equipements d’intérieur activité comporte plus d’une centaine
(Housses pour sièges) d’entreprises.
Depuis 1996, date de lancement des projets
Secteur des véhicules économiques, l’industrie
Industrie automobile automobile au Maroc a connu un nouvel essor
de productivité et d’investissement. Sur le
Branche plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
Composantes automobiles
avec un taux de croissance de près de 86%
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Lieu d’implantation proposé dirhams.
Commune : Kénitra, Sidi
Kacem et Sidi Taibi.
Justification du projet
Coût global du projet
Le plan Emergence a consacré le secteur de
70.000.000 MAD
l’industrie Automobile en tant que secteur
très porteur pour le Maroc.
Capacité de production
1 000 000 unités par an Les exportations des composantes
automobiles ont connu un trend haussier
durant la période 1997-2005, puisqu’ils
Besoin en superficie étaient de près de un milliard de dirhams en
40 000 m² 1997 pour dépasser les 7 milliards de dirhams
en 2005. Cette tendance a été confortée par
Besoin en RH la montée en puissance des équipementiers
300 personnes de 1er rang ainsi que les équipementiers
locaux qui, ayant renforcée leur compétitivité,
Marchés potentiels ont pu percer à l’export.
Local 20 % - Export 80 % La région du Gharb possède plusieurs atouts
tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Informations utiles : de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Contacts : main d’œuvre qualifiée.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 133
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_09 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Pièces en caoutchouc pour activité comporte plus d’une centaine
automobile d’entreprises.
Depuis 1996, date de lancement des projets
Secteur des véhicules économiques, l’industrie
Industrie automobile automobile au Maroc a connu un nouvel essor
de productivité et d’investissement. Sur le
Branche plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
Composantes automobiles
avec un taux de croissance de près de 86%
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Lieu d’implantation proposé dirhams.
Commune : Kénitra L'industrie du caoutchouc est composée
d'entreprises qui produisent principalement
Coût global du projet des pneus en caoutchouc, des tubes, des
60.000.000 MAD tuyaux, des courroies, des rondelles et des
joints d'étanchéité, des coupe-froid, des
Capacité de production bandes, etc.
1 200 tonnes/an
La fabrication des Pneumatiques et chambres
à air est une activité exercée principalement
Besoin en superficie par des filiales de grandes firmes
20 000 m² multinationales qui travaillent aussi bien pour
le marché local qu'à l'export. Les exportations
Besoin en RH ont été de l’ordre de 12,5 millions de dollars
150 personnes américains en 2003.
Les principales destinations à l’export de cette
branche sont : l’Allemagne 29%, la Grande
Marchés potentiels
Bretagne 11%, la France 9%, l’Algérie 8%, la
Local 60% - Export 40%
Tunisie 6%,…
L’industrie du pneu rechapé représente plus
Informations utiles : de 2 milliards de dollars par an dans le
Contacts : monde.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Justification du projet
Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
très porteur pour le Maroc.
Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
tendance a été confortée par la montée en
puissance des équipementiers de 1er rang
ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
l’export.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 134
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

La région du Gharb possède plusieurs


atouts tels sa proximité de l’Europe, de
Tanger Med, de l’usine Renault –
Nissan et l’abondance de main
d’œuvre qualifiée.

Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement
constant en pneus usés et matières
premières tel que le caoutchouc
naturel et synthétique.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 135
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_10 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
Intitulé du projet exportations industrielles et entraîne une grande
Equipements d’intérieur partie de l’économie marocaine. Cette activité
comporte plus d’une centaine d’entreprises.
(Panneaux de portes)
Depuis 1996, date de lancement des projets des
Secteur véhicules économiques, l’industrie automobile
Industrie automobile au Maroc a connu un nouvel essor de
productivité et d’investissement. Sur le plan de
la production, cette activité a connu une
Branche progression notable entre 1996 et 2003 avec un
Composantes automobiles taux de croissance de près de 86% passant de
6.089 à 11.338 millions de dirhams.
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Sidi kacem Justification du projet
et Sidi Taibi.
Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur très
Coût global du projet porteur pour le Maroc.
60.000.000 MAD
Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
Capacité de production 1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
800.000 unités par an milliard de dirhams en 1997 pour dépasser les 7
milliards de dirhams en 2005. Cette tendance a
Besoin en superficie été confortée par la montée en puissance des
équipementiers de 1er rang ainsi que les
30.000 m²
équipementiers locaux qui, ayant renforcée leur
compétitivité, ont pu percer à l’export.
Besoin en RH
La région du Gharb possède plusieurs atouts tels
200 personnes
sa proximité de l’Europe, de Tanger Med, de
l’usine Renault – Nissan et l’abondance de main
Marchés potentiels d’œuvre qualifiée.
Local 20 % - Export 80 %
Conditions d’approvisionnement
Informations utiles :
Contacts : L’industrie de la transformation du caoutchouc
réalise, à partir de matières brutes, des
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
mélanges crus qui seront dans un second temps
mis en forme et vulcanisés. De ce fait, elle
utilise de nombreuses matières premières : des
élastomères bruts, mais aussi des charges
(noirs de carbone, silice...), des huiles, du
soufre, du zinc...
Cette industrie est également une grosse
consommatrice de métal dans le cadre de la
fabrication de pièces adhérisées caoutchouc /
métal, et de textiles (rayonne, aramide,
polyester, polyamide...) pour le renfort de
certaines pièces en caoutchouc (pneumatiques,
tuyaux, bandes transporteuses...).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 136
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_11 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
Intitulé du projet exportations industrielles et entraîne une
Ressorts à lames grande partie de l’économie marocaine. Cette
activité comporte plus d’une centaine
Secteur d’entreprises.
Industrie automobile Depuis 1996, date de lancement des projets
des véhicules économiques, l’industrie
Branche automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Composantes automobiles de productivité et d’investissement. Sur le
plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
Lieu d’implantation proposé
avec un taux de croissance de près de 86%
Commune : Kénitra, Sidi kacem passant de 6.089 à 11.338 millions de
et Sidi Taibi. dirhams.

Coût global du projet Justification du projet


50.000.000 MAD Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
Capacité de production très porteur pour le Maroc.
130.000 unités/an Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
Besoin en superficie 1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
12.000 m² milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
Besoin en RH tendance a été confortée par la montée en
100 personnes puissance des équipementiers de 1er rang
ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Marchés potentiels
l’export.
Export 90 % Local 10%
La région du Gharb possède plusieurs atouts
Informations utiles : tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Contacts :
main d’œuvre qualifiée.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Ce projet consiste en une entreprise qui
fournira des ressorts à lames conventionnels
et paraboliques pour différents types de
véhicules et qui tiennent compte du double
rôle du produit à savoir soutenir une charge
et assurer le confort.

Conditions d’approvisionnement
L’entreprise devra assurer un
approvisionnement constant essentiellement
en acier plat (Dimension : largeur : 50 à 120
mm ; épaisseur : 6 à 60 mm), patin en
caoutchouc, visserie, bagues (en bronze,
métal, caoutchouc,…), matière consommable
(peinture, grenaille, bois, huiles,…).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 137
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_11 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
Intitulé du projet exportations industrielles et entraîne une
Ressorts à lames grande partie de l’économie marocaine. Cette
activité comporte plus d’une centaine
Secteur d’entreprises.
Industrie automobile Depuis 1996, date de lancement des projets
des véhicules économiques, l’industrie
Branche automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Composantes automobiles de productivité et d’investissement. Sur le
plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
Lieu d’implantation proposé
avec un taux de croissance de près de 86%
Commune : Kénitra, Sidi kacem passant de 6.089 à 11.338 millions de
et Sidi Taibi. dirhams.

Coût global du projet Justification du projet


50.000.000 MAD Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
Capacité de production très porteur pour le Maroc.
130.000 unités/an Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
Besoin en superficie 1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
12.000 m² milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
Besoin en RH tendance a été confortée par la montée en
100 personnes puissance des équipementiers de 1er rang
ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Marchés potentiels
l’export.
Export 90 % Local 10%
La région du Gharb possède plusieurs atouts
Informations utiles : tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Contacts :
main d’œuvre qualifiée.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
Ce projet consiste en une entreprise qui
fournira des ressorts à lames conventionnels
et paraboliques pour différents types de
véhicules et qui tiennent compte du double
rôle du produit à savoir soutenir une charge
et assurer le confort.

Conditions d’approvisionnement
L’entreprise devra assurer un
approvisionnement constant essentiellement
en acier plat (Dimension : largeur : 50 à 120
mm ; épaisseur : 6 à 60 mm), patin en
caoutchouc, visserie, bagues (en bronze,
métal, caoutchouc,…), matière consommable
(peinture, grenaille, bois, huiles,…).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 138
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S-IAuto_12 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
Intitulé du projet exportations industrielles et entraîne une
Amortisseurs grande partie de l’économie marocaine. Cette
activité comporte plus d’une centaine
Secteur d’entreprises.
Industrie automobile Depuis 1996, date de lancement des projets
des véhicules économiques, l’industrie
Branche automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Composantes automobiles de productivité et d’investissement. Sur le
plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
Lieu d’implantation proposé
avec un taux de croissance de près de 86%
Commune : Kénitra, Sidi kacem passant de 6.089 à 11.338 millions de
et Sidi Taibi. dirhams.

Coût global du projet


100.000.000 MAD Justification du projet
Le plan Emergence a consacré le secteur de
Capacité de production
l’industrie Automobile en tant que secteur
550 000 unités/an très porteur pour le Maroc.

Besoin en superficie Les exportations des composants automobiles


ont connu un trend haussier durant la période
30 000 m²
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
Besoin en RH les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
100 Personnes tendance a été confortée par la montée en
puissance des équipementiers de 1er rang
Marchés potentiels ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
Export 60% Local 40% renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
l’export.
Informations utiles : La région du Gharb possède plusieurs atouts
Contacts : tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
main d’œuvre qualifiée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 139
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Données sur le secteur


Fiche de projet n°S_IAuto_13 L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Intitulé du projet activité comporte plus d’une centaine
d’entreprises.
Radiateurs en aluminium
Depuis 1996, date de lancement des projets
des véhicules économiques, l’industrie
Secteur automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Industrie automobile de productivité et d’investissement. Sur le
plan de la production, cette activité a connu
Branche une progression notable entre 1996 et 2003
Composantes automobiles avec un taux de croissance de près de 86%
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Lieu d’implantation proposé dirhams.
Commune : Kénitra, Sidi kacem
et Sidi Taibi. Justification du projet
Le plan Emergence a consacré le secteur de
Coût global du projet
l’industrie Automobile en tant que secteur
24.000.000 MAD très porteur pour le Maroc.

Capacité de production Les exportations des composants automobiles


ont connu un trend haussier durant la période
50.000 unités par an
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
Besoin en superficie les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
5000 m² tendance a été confortée par la montée en
puissance des équipementiers de 1er rang
Besoin en RH ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
50 Personnes renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
l’export.
Marchés potentiels La région du Gharb possède plusieurs atouts
Export 80% Local 20% tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Informations utiles : main d’œuvre qualifiée.
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 140
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_14 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Intitulé du projet activité comporte plus d’une centaine
Durits et Joints de portes d’entreprises.
Depuis 1996, date de lancement des projets
Secteur des véhicules économiques, l’industrie
Industrie automobile automobile au Maroc a connu un nouvel essor
de productivité et d’investissement. Sur le
Branche plan de la production, cette activité a connu
Composantes automobiles une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Lieu d’implantation proposé dirhams.
Commune : Kénitra, Sidi kacem
et Sidi Taibi.
Justification du projet
Coût global du projet
26.000.000 MAD Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
très porteur pour le Maroc.
Capacité de production
1 300 tonnes/an Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
Besoin en superficie
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
10 000 m² les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
tendance a été confortée par la montée en
Besoin en RH puissance des équipementiers de 1er rang
80 Personnes ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Marchés potentiels l’export.
Export 35 % Local 65% La région du Gharb possède plusieurs atouts
tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Informations utiles : de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Contacts : main d’œuvre qualifiée.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 141
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_15 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Intitulé du projet activité comporte plus d’une centaine
Garnitures d’embrayage d’entreprises.
Depuis 1996, date de lancement des projets
Secteur des véhicules économiques, l’industrie
Industrie automobile automobile au Maroc a connu un nouvel essor
de productivité et d’investissement. Sur le
Branche plan de la production, cette activité a connu
Composantes automobiles une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Lieu d’implantation proposé dirhams.
Commune : Kénitra, Sidi kacem
et Sidi Taibi.
Justification du projet
Coût global du projet
10.000.000 MAD Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
très porteur pour le Maroc.
Capacité de production
1 500 000 unités par an Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
Besoin en superficie
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
8 000 m² les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
tendance a été confortée par la montée en
Besoin en RH puissance des équipementiers de 1er rang
75 personnes ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Marchés potentiels l’export.
Local 30 % - Export 70 % La région du Gharb possède plusieurs atouts
tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Informations utiles : de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Contacts : main d’œuvre qualifiée.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 142
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_16 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Câbles électriques
activité comporte plus d’une centaine
d’entreprises.
Secteur Depuis 1996, date de lancement des projets
Industrie automobile des véhicules économiques, l’industrie
automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Branche de productivité et d’investissement. Sur le
Composantes automobiles plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
Lieu d’implantation proposé
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Commune : Kénitra, Sidi kacem dirhams.
et Sidi Taibi.

Coût global du projet Justification du projet


23.000.000 MAD
Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
Capacité de production
très porteur pour le Maroc.
10 000 tonnes par an
Les exportations des composants automobiles
Besoin en superficie ont connu un trend haussier durant la période
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
7 000 m²
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
Besoin en RH tendance a été confortée par la montée en
70 personnes puissance des équipementiers de 1er rang
ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
Marchés potentiels renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Local 30 % - Export 70 % l’export.
La région du Gharb possède plusieurs atouts
Informations utiles : tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Contacts : de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 main d’œuvre qualifiée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 143
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_17 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Fabrication de connectiques
activité comporte plus d’une centaine
d’entreprises.
Secteur Depuis 1996, date de lancement des projets
Industrie automobile des véhicules économiques, l’industrie
automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Branche de productivité et d’investissement. Sur le
Composantes automobiles plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
Lieu d’implantation proposé
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Commune : Kénitra, Sidi kacem dirhams.
et Sidi Taibi.

Coût global du projet Justification du projet


20.000.000 MAD
Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
Capacité de production très porteur pour le Maroc.
- Connecteur 1 : 2 250 000 U/an
- Connecteur 2 : 5 000 000 U/an Les exportations des composants automobiles
- Connecteur 3 : 150 000 U/an ont connu un trend haussier durant la période
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
- Connecteur 4 : 150 000 U/an
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
- Connecteur 5 : 50 000 U/an les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
tendance a été confortée par la montée en
Besoin en superficie puissance des équipementiers de 1er rang
15 000 m² ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Besoin en RH l’export.
100 personnes La région du Gharb possède plusieurs atouts
tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Marchés potentiels de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Export 80 % Local 20% main d’œuvre qualifiée.

Informations utiles :
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 144
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_18 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
Intitulé du projet exportations industrielles et entraîne une
Filtres pour véhicules grande partie de l’économie marocaine. Cette
industriels activité comporte plus d’une centaine
d’entreprises.
Secteur Depuis 1996, date de lancement des projets
Industrie automobile des véhicules économiques, l’industrie
automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Branche de productivité et d’investissement. Sur le
Composantes automobiles plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
Lieu d’implantation proposé passant de 6.089 à 11.338 millions de
Commune : Kénitra, Sidi kacem dirhams.
et Sidi Taibi.
Justification du projet
Coût global du projet Le plan Emergence a consacré le secteur de
48.000.000 MAD l’industrie Automobile en tant que secteur
très porteur pour le Maroc. Les exportations
des composants automobiles ont connu un
Capacité de production
trend haussier durant la période 1997-2005,
3 500 000 unités/an puisqu’ils étaient de près de un milliard de
dirhams en 1997 pour dépasser les 7 milliards
Besoin en superficie de dirhams en 2005. Cette tendance a été
20 000 m² confortée par la montée en puissance des
équipementiers de 1er rang ainsi que les
Besoin en RH équipementiers locaux qui, ayant renforcée
70 Personnes leur compétitivité, ont pu percer à l’export.
La région du Gharb possède plusieurs atouts
tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Marchés potentiels de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Export 80 % Local 20% main d’œuvre qualifiée.
Ce projet consiste en une entreprise de
fabrication de filtres pour véhicules légers,
Informations utiles : poids lourds et véhicules industriels, pour la
Contacts : Première Monte comme pour la Rechange
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Indépendante.

Conseils techniques
Pour assurer aux filtres un haut niveau de
performance et de qualité, l’unité devra
disposer :
 d'un moyen d'assemblage performant,
entièrement automatique,
 et d'un contrôle unitaire qui répond aux
exigences de sécurité des produits.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 145
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_19 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet grande partie de l’économie marocaine. Cette
Moulage à cire perdue de activité comporte plus d’une centaine
pièces automobiles d’entreprises.
Depuis 1996, date de lancement des projets
Secteur des véhicules économiques, l’industrie
Industrie automobile automobile au Maroc a connu un nouvel essor
de productivité et d’investissement. Sur le
Branche plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
Composantes automobiles
avec un taux de croissance de près de 86%
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Lieu d’implantation proposé dirhams.
Commune : Kénitra, Sidi
Kacem, Sidi Taibi.
Justification du projet
Coût global du projet
Le plan Emergence a consacré le secteur de
54.000.000 MAD
l’industrie Automobile en tant que secteur
très porteur pour le Maroc.
Capacité de production
75 tonnes/an Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
Besoin en superficie milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
8 000 m² les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
tendance a été confortée par la montée en
Besoin en RH puissance des équipementiers de 1er rang
30 Personnes ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Marchés potentiels l’export.
Export 10 % Local 90% La région du Gharb possède plusieurs atouts
tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Informations utiles : de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Contacts : main d’œuvre qualifiée.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 146
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_20 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente près de
5% du PIB industriel, assure 14% des exportations
industrielles et entraîne une grande partie de
Intitulé du projet l’économie marocaine. Cette activité comporte plus
Décolletage de pièces d’une centaine d’entreprises.
automobiles Depuis 1996, date de lancement des projets des
véhicules économiques, l’industrie automobile au
Maroc a connu un nouvel essor de productivité et
Secteur d’investissement. Sur le plan de la production, cette
Industrie automobile activité a connu une progression notable entre 1996
et 2003 avec un taux de croissance de près de 86%
passant de 6.089 à 11.338 millions de dirhams.
Branche
Composantes automobiles
Justification du projet
Les exportations des composants automobiles ont
Lieu d’implantation proposé
connu un trend haussier durant la période 1997-
Commune : Kénitra, Sidi 2005, puisqu’ils étaient de près de un milliard de
Kacem, Sidi Taibi dirhams en 1997 pour dépasser les 7 milliards de
dirhams en 2005. Cette tendance a été confortée par
la montée en puissance des équipementiers de 1er
Coût global du projet
rang ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
23.000.000 MAD renforcée leur compétitivité, ont pu percer à l’export.
Ce projet consiste en un entreprise de mécanique
Capacité de production spécialisée dans le décolletage et l'usinage de haute
10.000.000 pièces par an précision pour la production de pièces de révolution
en petites, en moyennes et en grandes séries pour
les industriels. Du décolletage sur commandes
Besoin en superficie numériques au décolletage traditionnel, les travaux
5.000 m² sont réalisés sur des pièces de différentes formes et
de différentes matières. L'usinage automatique des
matériaux complexes et des alliages est entrepris sur
Besoin en RH des pièces en acier, en plastique, en laiton, en
20 personnes aluminium, en cuivre, en nylon, en inox, en bronze,
en titane ou en fibre verre. Ces opérations sont
Marchés potentiels complétées par des services de reprise, de soudage,
d'assemblage, de traitement de surface et de
Export 95% Local 5% traitement thermique pour une meilleure qualité du
produit fini. Le fabricant assurera également la
Informations utiles : confection d'articles de boulonnerie, de visserie, de
Contacts : rondelles, de boulons, de goupilles et de dérivés.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Conseils techniques
Cette unité devra être équipée de tours
automatiques mono-broches à cannes, de tours
automatiques multibroches, de tours escomatiques
et de machines transferts à plateau rotatif travaillant
la matière en fil.

Conditions d’approvisionnement
L’approvisionnement devra s’effectuer selon les
demandes principalement en acier, en plastique, en
laiton, en aluminium, en cuivre, en nylon, en inox,
en bronze, en titane ou en fibre verre.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 147
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_21 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet grande partie de l’économie marocaine. Cette
Unité de traitement de activité comporte plus d’une centaine
surface par anodisation et d’entreprises.
bichromatage Depuis 1996, date de lancement des projets
des véhicules économiques, l’industrie
Secteur automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Industrie automobile de productivité et d’investissement. Sur le
plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
Branche
avec un taux de croissance de près de 86%
Composantes automobiles passant de 6.089 à 11.338 millions de
dirhams.
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Sidi Justification du projet
Kacem, ST Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
Coût global du projet 1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
45.000.000 MAD milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
Capacité de production tendance a été confortée par la montée en
3 000 tonnes/an puissance des équipementiers de 1er rang
ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Besoin en superficie l’export.
6 000 m²

Besoin en RH Conseils techniques


20 personnes S’équiper principalement de :
Bain de liquide d’anodisation,
Marchés potentiels
Export 5 % Local 95% Générateur de courant continu,
Unité de dégraissage,
Informations utiles :
Unité de décapage,
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 Unité de rinçage par émersion,
Bain à base de chrome,
Machine à mesures 3D,
Laboratoire,
Outillages…

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 148
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_22 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Garnitures de freins
activité comporte plus d’une centaine
d’entreprises.
Secteur Depuis 1996, date de lancement des projets
Industrie automobile des véhicules économiques, l’industrie
automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Branche de productivité et d’investissement. Sur le
Composantes automobiles plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
Lieu d’implantation proposé
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Commune : Kénitra, Sidi kacem dirhams.
et Sidi Taibi.

Coût global du projet Justification du projet


40.000.000 MAD
Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
Capacité de production très porteur pour le Maroc.
150.000 unités/an
Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
Besoin en superficie
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
5.000 m²
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
Besoin en RH tendance a été confortée par la montée en
40 Personnes puissance des équipementiers de 1er rang
ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
Marchés potentiels renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Export 60 % - Local 40% l’export.
La région du Gharb possède plusieurs atouts
Informations utiles : tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Contacts : de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 main d’œuvre qualifiée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 149
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_23 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Rénovation des cardans
activité comporte plus d’une centaine
d’entreprises.
Secteur Depuis 1996, date de lancement des projets
Industrie automobile des véhicules économiques, l’industrie
automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Branche de productivité et d’investissement. Sur le
Composantes automobiles plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
Lieu d’implantation proposé
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Commune : Kénitra, Sidi dirhams.
Kacem et Sidi Taibi.

Coût global du projet Justification du projet


35.000.000 MAD
Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
Capacité de production très porteur pour le Maroc.
70.000 unités/an
Les exportations des composants automobiles
ont connu un trend haussier durant la période
Besoin en superficie
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
5 000 m²
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
Besoin en RH tendance a été confortée par la montée en
60 Personnes puissance des équipementiers de 1er rang
ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
Marchés potentiels renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Export 20 % - Local 80% l’export.
La région du Gharb possède plusieurs atouts
Informations utiles : tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Contacts : de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 main d’œuvre qualifiée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 150
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_24 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Assemblage de Minibus
activité comporte plus d’une centaine
d’entreprises.
Secteur Depuis 1996, date de lancement des projets
Industrie automobile des véhicules économiques, l’industrie
automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Branche de productivité et d’investissement. Sur le
Composantes automobiles plan de la production, cette activité a connu
une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
Lieu d’implantation proposé
passant de 6.089 à 11.338 millions de
Commune : Kénitra, Sidi dirhams.
Kacem et Sidi Taibi.

Coût global du projet Justification du projet


20.000.000. MAD
Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
Capacité de production
très porteur pour le Maroc.
300 unités/an
Les exportations des composants automobiles
Besoin en superficie ont connu un trend haussier durant la période
1997-2005, puisqu’ils étaient de près de un
40 000 m²
milliard de dirhams en 1997 pour dépasser
les 7 milliards de dirhams en 2005. Cette
Besoin en RH tendance a été confortée par la montée en
60 Personnes puissance des équipementiers de 1er rang
ainsi que les équipementiers locaux qui, ayant
Marchés potentiels renforcée leur compétitivité, ont pu percer à
Local l’export.
La région du Gharb possède plusieurs atouts
Informations utiles : tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Contacts : de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 main d’œuvre qualifiée.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 151
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_25 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine
représente près de 5% du PIB industriel,
Intitulé du projet
assure 14% des exportations industrielles
Unité de montage et
et entraîne une grande partie de
d’assemblage d’autocars
l’économie marocaine. Cette activité
comporte plus d’une centaine d’entreprises.
Secteur
Industrie automobile Depuis 1996, date de lancement des
projets des véhicules économiques,
Branche l’industrie automobile au Maroc a connu un
Fabrication de bus et nouvel essor de productivité et
d’autocars d’investissement. Sur le plan de la
production, cette activité a connu une
Lieu d’implantation proposé progression notable entre 1996 et 2003
Communes : Kénitra, Sidi avec un taux de croissance de près de 86%
Kacem passant de 6.089 à 11.338 millions de
dirhams.
Coût global du projet
300.000.000 MAD Justification du projet
Capacité de production Le plan Emergence a consacré le secteur
1000 autocars par an de l’industrie Automobile en tant que
secteur porteur pour le Maroc.
Besoin en superficie La région Gharb-Chrarda-Béni Hssen tend
80.000 m² à se positionner sur ce secteur avec
succès. L’aménagement futur du Pôle
Besoin en RH d’Excellence Industriel Intégré spécialisé
250 personnes dans l’industrie automobile et la proximité
de la région des grands centres urbains
Marchés potentiels : marocains mais aussi européens sont
National et International autant de bonnes opportunités à saisir.

Informations utiles :
Contacts :
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 152
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_IAuto_26 Données sur le secteur


L’industrie automobile marocaine représente
près de 5% du PIB industriel, assure 14% des
exportations industrielles et entraîne une
Intitulé du projet
grande partie de l’économie marocaine. Cette
Fabrication de jantes en
activité comporte plus d’une centaine
aluminium pour voitures, d’entreprises.
motos et utilitaires Depuis 1996, date de lancement des projets
des véhicules économiques, l’industrie
Secteur automobile au Maroc a connu un nouvel essor
Industrie automobile de productivité et d’investissement. Sur le
plan de la production, cette activité a connu
Branche une progression notable entre 1996 et 2003
avec un taux de croissance de près de 86%
Composantes automobiles
passant de 6.089 à 11.338 millions de
dirhams.
Lieu d’implantation proposé
Commune : Kénitra, Sidi Justification du projet
Kacem et Sidi Taibi Le plan Emergence a consacré le secteur de
l’industrie Automobile en tant que secteur
Coût global du projet très porteur pour le Maroc.
100.000.000 MAD Les exportations des composantes
automobiles ont connu un trend haussier
Capacité de production durant la période 1997-2005, puisqu’ils
1.000 tonnes /an étaient de près de un milliard de dirhams en
1997 pour dépasser les 7 milliards de dirhams
en 2005. Cette tendance a été confortée par
Besoin en superficie
la montée en puissance des équipementiers
40.000 m² de 1er rang ainsi que les équipementiers
locaux qui, ayant renforcée leur compétitivité,
Besoin en RH ont pu percer à l’export.
150 personnes La région du Gharb possède plusieurs atouts
tels sa proximité de l’Europe, de Tanger Med,
Marchés potentiels de l’usine Renault – Nissan et l’abondance de
Local 10 % - Export 90 % main d’œuvre qualifiée.

Informations utiles : Conseils techniques


Contacts : La fabrication d'une jante aluminium passe
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 par trois étapes, la fonderie, l'usinage et le
laquage. Dans la fonderie, par un processus
complexe de moulage par dépression, sont
formées les jantes brutes. Il s'agit d'un
procédé de moulage par lequel le métal en
fusion est aspiré par le bas, au travers d'un
tuyau étroit dans la cavité du moule
(coquille).
Dans l'atelier de laquage, les jantes sont
traitées de manière entièrement automatique.
Elles reçoivent une première couche, après
elles sont laquées d'argent dans un procédé «
humide sur humide » et ensuite enduites
d'une laque transparente de protection.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 153
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

La montée du métal en fusion se fait


selon le principe de la pression du gaz.
La couche supérieure du métal liquide
produit une surpression qui pousse
doucement le métal dans le moule
surélevé. La jante brute est ensuite
ébavurée des surplus de moulage
(d'injection). Elle est ensuite passée
dans une installation de radiographie
afin de vérifier qu'aucune cavité et/ou
fissure ne se soit formée dans la jante.
Après le laquage « humide sur humide »
les modèles à voile poli sont traitées par
une machine, qui avec un diamant
industriel poli le voile de la jante jusqu'à
ce qu'il soit brillant. Ces jantes
retournent ensuite une deuxième fois à
l'atelier de laquage afin d'être protégées
par une couche de vernis transparent.
Le contrôle final est effectué par des
spécialistes formés dans le domaine de
l'assurance-qualité.

Conditions d’approvisionnement
Assurer un approvisionnement constant
en aluminium et autres adjuvants
composants l’alliage utilisé. Mais aussi,
la peinture et le carton pour l’emballage
des produits finis.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 154
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_ICPC_01 Données sur le secteur


Accompagnant la croissance économique
globale du Maroc, le secteur marocain de
la plasturgie se développe dans plusieurs
Intitulé du projet domaines : l’emballage (cosmétiques, cd-
Grande unité d’injection rom, verres, bouteilles, sacs, palettes,
plastique etc.), l’automobile (carrosseries, planches
Secteur de bord, pare-chocs, pièces techniques,
Industrie Chimique et Para etc.), le bâtiment (fenêtres, couvertures,
chimique isolation, revêtement sols et murs,
mobiliers urbains), ainsi que les sports et
Branche les loisirs (chaussures, jeux, jouets,
Plasturgie planches à voiles, etc.), et aussi un
secteur à forte valeur ajoutée : les
Lieu d’implantation proposé
composites.
Commune : Kénitra, Sidi Kacem Le secteur compte 270 entreprises en
Capacité en production 2005 et emploie 10 534 personnes.
1500 t /an
Justification du projet
Coût global du projet
35.000.000 MAD Les plastiques apparaissent aujourd’hui
comme de véritables "matériaux
Besoin en superficie miracles".
4.000 m² L'essor constant de la production d'articles
en plastique partout dans le monde tient
Besoin en RH
directement aux qualités intrinsèques de
50 personnes
tels objets.
Marchés potentiels Les plastiques ont éclipsé d'autres
Local et export matériaux dans de nombreuses branches.
Informations utiles : Ils concurrencent les matériaux
traditionnels dans l'emballage, la
Contacts :
construction, l'industrie automobile et
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27
dans de nombreuses autres branches de
l'industrie.
Le Maroc dispose d'une grande expérience
dans ce secteur, il produit différents
ouvrages en matière plastique.
La production d'articles en plastique est
très variée : emballages et
conditionnements, chaussures, articles de
ménage, appareils paramédicaux, produits
industriels (tuyauteries, cableries).
Elle compte 251 unités de production avec
un effectif de 10756 personnes. les
exportations ont été de 20,1 MUS $ en
2003. Les principales destinations sont la
France (43%), la Libye (5%), l'Espagne
(5%).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 155
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Conditions d’approvisionnement
Le pétrole est traité dans les
raffineries de façon à le séparer par
distillation en plusieurs fractions
composées de molécules de taille
et de forme différentes. On obtient
des fractions principales qui sont
des gaz, des essences, des
naphtas, des fiouls et kérosènes et
des bitumes. Par un procédé
thermique, le craquage, le naphta
est transformé en un mélange
d’hydrocarbures plus légers qui
entrent dans la composition des
plastiques (éthylène, propylène,
butylène, etc.). En suite, on isole
l’hydrocarbure qui est la base du
plastique souhaité, l’éthylène par
exemple. Pour fabriquer les
macromolécules on procède à la
polymérisation des monomères. Il
s’agit d’ouvrir la double liaison
entre les deux atomes de carbone
composant la molécule d’éthylène
afin que les carbones de différents
monomères établissent des liaisons
entre eux (dites liaisons
covalentes). La résine ainsi
obtenue sert à fabriquer les divers
objets en plastique.
L’approvisionnement consistera à
assurer une livraison en résine et
poudre de résine servant à
fabriquer les produits en plastique.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 156
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_ICPC_02


Données sur le secteur
Accompagnant la croissance économique
globale du Maroc, le secteur marocain de
la plasturgie se développe dans plusieurs
domaines : l’emballage (cosmétiques, cd-
Intitulé du projet rom, verres, bouteilles, sacs, palettes,
Unité moyenne d’injection etc.), l’automobile (carrosseries, planches
plastique de bord, pare-chocs, pièces techniques,
Secteur etc.), le bâtiment (fenêtres, couvertures,
isolation, revêtement sols et murs,
Industrie Chimique et Para
mobiliers urbains), ainsi que les sports et
chimique les loisirs (chaussures, jeux, jouets,
Branche planches à voiles, etc.), et aussi un
Plasturgie secteur à forte valeur ajoutée : les
composites.
Lieu d’implantation proposé Le secteur compte 270 entreprises en
Commune : Kénitra, Sidi Kacem 2005 et emploie 10 534 personnes.
Capacité en production
750 t /an Justification du projet
Les plastiques apparaissent aujourd’hui
Coût global du projet comme de véritables "matériaux
15.000.000 MAD miracles".
Besoin en superficie L'essor constant de la production d'articles
2.000 m² en plastique partout dans le monde tient
directement aux qualités intrinsèques de
Besoin en RH tels objets.
30 personnes Les plastiques ont éclipsé d'autres
Marchés potentiels matériaux dans de nombreuses branches.
Local et export Ils concurrencent les matériaux
traditionnels dans l'emballage, la
Informations utiles : construction, l'industrie automobile et
Contacts : dans de nombreuses autres branches de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 l'industrie.
Le Maroc dispose d'une grande expérience
dans ce secteur, il produit différents
ouvrages en matière plastique.
La production d'articles en plastique est
très variée : emballages et
conditionnements, chaussures, articles de
ménage, appareils paramédicaux, produits
industriels (tuyauteries, câbleries).
Elle compte 251 unités de production avec
un effectif de 10756 personnes. les
exportations ont été de 20,1 MUS $ en
2003. Les principales destinations sont la
France (43%), la Libye (5%), l'Espagne
(5%).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 157
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Conditions d’approvisionnement
Le pétrole est traité dans les
raffineries de façon à le séparer par
distillation en plusieurs fractions
composées de molécules de taille
et de forme différentes. On obtient
des fractions principales qui sont
des gaz, des essences, des
naphtas, des fiouls et kérosènes et
des bitumes. Par un procédé
thermique, le craquage, le naphta
est transformé en un mélange
d’hydrocarbures plus légers qui
entrent dans la composition des
plastiques (éthylène, propylène,
butylène, etc.). En suite, on isole
l’hydrocarbure qui est la base du
plastique souhaité, l’éthylène par
exemple. Pour fabriquer les
macromolécules on procède à la
polymérisation des monomères. Il
s’agit d’ouvrir la double liaison
entre les deux atomes de carbone
composant la molécule d’éthylène
afin que les carbones de différents
monomères établissent des liaisons
entre eux (dites liaisons
covalentes). La résine ainsi
obtenue sert à fabriquer les divers
objets en plastique.
L’approvisionnement consistera à
assurer une livraison en résine et
poudre de résine servant à
fabriquer les produits en plastique.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 158
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ICPC_03 Données sur le secteur


Accompagnant la croissance économique
globale du Maroc, le secteur marocain de
la plasturgie se développe dans plusieurs
Intitulé du projet domaines : l’emballage (cosmétiques, cd-
Unité d’extrusion des rom, verres, bouteilles, sacs, palettes,
plastiques etc.), l’automobile (carrosseries, planches
Secteur de bord, pare-chocs, pièces techniques,
etc.), le bâtiment (fenêtres, couvertures,
Industrie Chimique et Para
isolation, revêtement sols et murs,
chimique mobiliers urbains), ainsi que les sports et
Branche les loisirs (chaussures, jeux, jouets,
Plasturgie planches à voiles, etc.), et aussi un
secteur à forte valeur ajoutée : les
Lieu d’implantation proposé composites.
Commune : Kénitra, Sidi Kacem, Le secteur compte 270 entreprises en
Sidi Slimane 2005 et emploie 10 534 personnes.

Capacité en production
Justification du projet
5 000 tonnes/an
Les plastiques apparaissent aujourd’hui
Coût global du projet comme de véritables "matériaux
18.000.000 MAD miracles".
Besoin en superficie L'essor constant de la production d'articles
5000 m² en plastique partout dans le monde tient
directement aux qualités intrinsèques de
Besoin en RH tels objets.
20 personnes Les plastiques ont éclipsé d'autres
Marchés potentiels matériaux dans de nombreuses branches.
Local 80% - Export 20% Ils concurrencent les matériaux
traditionnels dans l'emballage, la
Informations utiles : construction, l'industrie automobile et
Contacts : dans de nombreuses autres branches de
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27 l'industrie.
Le Maroc dispose d'une grande expérience
dans ce secteur, il produit différents
ouvrages en matière plastique.
La production d'articles en plastique est
très variée : emballages et
conditionnements, chaussures, articles de
ménage, appareils paramédicaux, produits
industriels (tuyauteries, câbleries).
Elle compte 251 unités de production avec
un effectif de 10756 personnes. Les
exportations ont été de 20,1 MUS $ en
2003. Les principales destinations sont la
France (43%), la Libye (5%), l'Espagne
(5%).

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 159
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Conditions d’approvisionnement
Le pétrole est traité dans les
raffineries de façon à le séparer par
distillation en plusieurs fractions
composées de molécules de taille
et de forme différentes. On obtient
des fractions principales qui sont
des gaz, des essences, des
naphtas, des fiouls et kérosènes et
des bitumes. Par un procédé
thermique, le craquage, le naphta
est transformé en un mélange
d’hydrocarbures plus légers qui
entrent dans la composition des
plastiques (éthylène, propylène,
butylène, etc.). En suite, on isole
l’hydrocarbure qui est la base du
plastique souhaité, l’éthylène par
exemple. Pour fabriquer les
macromolécules on procède à la
polymérisation des monomères. Il
s’agit d’ouvrir la double liaison
entre les deux atomes de carbone
composant la molécule d’éthylène
afin que les carbones de différents
monomères établissent des liaisons
entre eux (dites liaisons
covalentes). La résine ainsi
obtenue sert à fabriquer les divers
objets en plastique.
L’approvisionnement consistera à
assurer une livraison en résine et
poudre de résine servant à
fabriquer les produits en plastique.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 160
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n° S_ICPC_04 Données sur le secteur


L’usage du plastique dans le bâtiment est devenu
plus courant ces dernières années,
il intervient aussi bien dans les gros œuvres que
Intitulé du projet dans les seconds œuvres.
Unité de production de L’utilisation importante du plastique dans l’habitat
tuyaux en PVC pour est devenue possible grâce aux caractéristiques
physiques et chimiques du produit, notamment : la
bâtiment
propreté, la commodité, la légèreté et le prix
compétitif.
Secteur En 2003, le secteur employé près de 359 personnes
Industrie Chimique et Para (dont 289 femmes). La production a généré une
valeur de 97 805 000 DH. Les investissements ont
Chimique.
atteint 11 340 000 DH et le chiffre d’affaires est
estimé à 100 672 000 Dh.
Branche
Industrie du Caoutchouc et du Justification du projet
plastique L’industrie du plastique dispose encore d’un potentiel
sous-exploité et des perspectives prometteuses au
Lieu d’implantation proposé Maroc. En effet, la consommation des produits à
base de plastique est appelée à croître dans les
Commune : Kénitra, Sidi années à venir, avec en particulier l’adduction de
Kacem l’eau potable et le programme national d’irrigation.
D’autant plus que le taux de substitution du
Coût global du projet plastique à certains matériaux tel que le bois et
l’acier a connu ces derniers temps un accroissement
20.000.000 MAD important.
Au niveau de la région GCBH, le besoin exprimé par
Capacité de production le secteur du BTP est croissant, aussi bien dans le
2.500.000 mètre linéaire / an gros œuvre que dans le second, et ce œuvre pour les
mêmes raisons.

Besoin en superficie
Conseils techniques
20.000 m2 La matière première plastique à transformer est
formée généralement de poudre,
Besoin en RH de granulés, de grumeaux ou de pastilles.
40 personnes A cette matière pure s’ajoute des produits
auxiliaires.
Les procédés de fabrication sont divers et
Marchés potentiels comprennent essentiellement:
Marché National - Montage par compression;
- Montage par injection;
- Extrusion à l’aide d’une boudineuse;
Informations utiles : - Calandrage pour la production des feuilles.
Contacts : L’innovation et la créativité sont importantes dans ce
secteur.
 CRI-Kénitra +212.37.37.46.27

Conditions d’approvisionnement
Le pétrole est traité dans les raffineries de façon à le
séparer par distillation en plusieurs fractions
composées de molécules de taille et de forme
différentes. On obtient des fractions principales qui
sont des gaz, des essences, des naphtas, des fiouls
et kérosènes et des bitumes. Par un procédé
thermique, le craquage, le naphta est transformé en
un mélange d’hydrocarbures plus légers qui entrent
dans la composition des plastiques (éthylène,

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 161
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

propylène, butylène, etc.). En suite, on isole


l’hydrocarbure qui est la base du plastique
souhaité, l’éthylène par exemple. Pour
fabriquer les macromolécules on procède à la
polymérisation des monomères. Il s’agit
d’ouvrir la double liaison entre les deux
atomes de carbone composant la molécule
d’éthylène afin que les carbones de différents
monomères établissent des liaisons entre
eux (dites liaisons covalentes). La résine
ainsi obtenue sert à fabriquer les divers
objets en plastique.
L’approvisionnement consistera à assurer
une livraison en résine et poudre de résine
servant à fabriquer les produits en plastique.

Observation : les éléments formulés dans cette fiche sont donnés à titre indicatif. 162
ROYAUME DU MAROC
MINISTERE DE L’INTERIEUR
WILAYA DE LA REGION ‫ﺍﻝﻤﺭﻜﺯ ﺍﻝﺠﻬﻭﻱ ﻝﻼﺴﺘﺜﻤﺎﺭ‬
GHARB-CHRARDA-BENI HSSEN Centre Régional d’Investissement

Fiche de projet n°S_ICPC_05


Données sur le secteur
Accompagnant la croissance économique
Intitulé du projet globale du Maroc, le secteur marocain de la
Unité de fabrication plasturgie se développe dans plusieurs
d’équipements routiers en domaines : l’emballage (cosmétiques, cd-
plastique rom, verres, bouteilles, sacs, palettes, etc.),
l’automobile (carrosseries, planches de bord,
pare-chocs, pièces techniques, etc.), le
Secteur bâtiment (fenêtres, couvertures, isolation,
ICPC