Вы находитесь на странице: 1из 1

.

HISTOLOGIE [MODIFIER | MODIFIER LE CODE]

Le tissu cérébral est composé de deux types de cellules, les neurones et les cellules gliales40.
Les neurones jouent un rôle prépondérant dans le traitement de l'information nerveuse tandis que
les cellules gliales, ou cellules de soutien, assurent diverses fonctions annexes dont
le métabolisme cérébral. Bien que ces deux types de cellules soient en même quantité dans le
cerveau, les cellules gliales sont quatre fois plus nombreuses que les neurones dans le cortex
cérébral41.
Contrairement aux cellules gliales, les neurones sont capables de communiquer entre eux à
travers de longues distances42. Cette communication se fait par des signaux envoyés par le biais
de l'axone, prolongement protoplasmique du neurone qui s'étend depuis le corps cellulaire, se
ramifie et se projette, parfois vers des zones proches, parfois vers des régions plus éloignées du
cerveau ou du corps. Le prolongement de l'axone peut être considérable chez certains neurones.
Les signaux transmis par l'axone se font sous forme d'influx électrochimiques, appelés potentiels
d'action, qui durent moins d'un millième de seconde et traversent l'axone à une vitesse de 1 à
100 mètres par seconde. Certains neurones émettent en permanence des potentiels d'action, de
10 à 100 par seconde, d'autres n'émettent des potentiels d'action qu'occasionnellement.
Le point de jonction entre l'axone d'un neurone et un autre neurone, ou une cellule non-
neuronale, est la synapse où le signal est transmis43. Un axone peut avoir jusqu'à plusieurs
milliers de terminaisons synaptiques. Lorsque le potentiel d'action, après avoir parcouru l'axone,
parvient à la synapse, cela provoque la libération d'un agent chimique appelé neurotransmetteur.
Une fois libéré, le neurotransmetteur se lie aux récepteurs membranaires de la cellule cible.
Certains récepteurs neuronaux sont excitateurs, c'est-à-dire qu'ils augmentent la fréquence de
potentiel d'action au sein de la cellule cible ; d'autres récepteurs sont inhibiteurs et diminuent la
fréquence de potentiel d'action ; d'autres ont des effets modulatoires complexes.
Les axones occupent la majeure partie de l'espace cérébral44. Les axones sont souvent
regroupés en larges groupes pour former des faisceaux de fibres nerveuses. De nombreux
axones sont enveloppés d'une gaine de myéline, une substance qui permet d'augmenter
fortement la vitesse de propagation du potentiel d'action. La myéline est de couleur blanche, de
telle sorte que les régions du cerveau essentiellement occupées par ces fibres nerveuses
apparaissent comme de la substance blanche tandis que les zones densément peuplées par les
corps cellulaires des neurones apparaissent comme de la substance grise. La longueur totale
des axones myélinisés dans le cerveau adulte d'un humain dépasse en moyenne les
100 000 kilomètres45.

Оценить