Вы находитесь на странице: 1из 2

P ourquoi 15 formes en karaté ont-elles donné naissance à

plus de 700 styles de par le monde ?

S
ans le comprendre, on resterait suis. Donc, oubliez-moi, et ne retenez confier l’avenir du karaté Fūnakōshi
comme dans l’allégorie Zen : que les « messages ». à un jeune homme âgé de vingt ans,
« La petite grenouille née au Revenons aux styles d’Okinawa, et au même doué. Gigō accepta après avoir
fond du puits nie qu’il puisse exister Japon. Au Japon, dans la « fédération
sacrifié son avenir de radiologue. Il s’y
autre chose que ce dans quoi elle a de karaté de tout le Japon », il y a 80
dépensa avec une telle passion qu’il
barboté toute sa vie. » styles « officiels » (95 à ce jour, paraît-
décéda prématurément à l’âge de
Notez que j’avais employé le mot il), dont neuf Shōtō. Des Shōtō très trente ans, de tuberculose pulmonaire
« formes », et non pas « styles », différents de ceux que connaît (erreurs d’entraînement, ou privations
méprise que vous avez probablement l’Occident, c'est-à-dire soit Shōtōkan alimentaires en réaction à
faite.
JKA, soit Shōtōkaï (qui diffèrent l’occupation américaine, les « on dit »
Les 15 formes seraient trop difficiles à
selon Egami, Harada, ōhshima). Pour varient).
développer ici, mais on peut
schématiser par deux grandes ceux qui ont pu les comparer, ce sont Le troisième fils de maître Fūnakōshi
le jour et la nuit du Shōtō. Pour avait été initié à la fois au karaté
familles, internes et externes, yin et
Shōtōkan JKA tendance carré-yang traditionnel exotérique (qu’il est
yang, les formes défensives (jamais permis de divulguer à tout le monde),
offensives), martiales, acrobatiques, (même dans les postures yin, telle au caractère étroit, et au karaté
d’expression corporelle, de santé, que kō­kūtsū devenu yang), et fluide- traditionnel ésotérique (dit
d’alchimie interne, les formes yin pour Shōtōkaï. Cela devrait vous « ōkūden », profond, réservé aux
d’inspiration animale (une vingtaine initiés), long et dynamique. Le style de
laisser rêveur sur les autres Shōtō et
d’animaux ; le Shōtōkan que nous sur les autres styles. Car aucun n’est ce dernier est très proche de celui du
connaissons était d’inspiration totalement fantaisiste. Il faut karaté du monastère Shaolin central
« tigre », avant de devenir yang en également savoir que le maître (de Songshan), comme le montrent
Shōtōkan sportif), ou de Fūnakōshi n’appela jamais son style les fresques centenaires de ce
comportement humain (tel l’homme Shōtō, ni Shōtōkan, ni Shōtōkan­ monastère (reproduction que j’avais
ivre, l’homme peureux, l’homme donnée à Georges Charles, et qu’il
ryū. Il l’appelait simplement karate­
culbutant), etc. publia dans un numéro de Karaté),
Avec les mélanges, et souvent pour se jūtsū, lorsqu’il l’enseignait. Selon ce
d’où sont issus pratiquement tous les
démarquer, par l’originalité, d’un que l’on en sait, l’appellation « ryū »
styles chinois et okinawaïens. Le seul
maître concurrent, ces 15 formes de lui déplaisait beaucoup. C’est après de plan du monastère Shaolin ancien que
karaté ont donné naissance à un peu longues délibérations, sans son avis, l’on possède dans le monde a été
plus de 700 styles connus de par le que le nom Shōtōkan fut donné au fourni à la presse japonaise en 1922
monde. J’ai dit 700. En fait, le chiffre dōjō central de Tōkyō (construit sur par le maître Fūnakōshi, et l’on se
est deux ou trois fois supérieur. Mais souscription nationale en 1936, détruit demande quelle en est la provenance
tous se rejoignent au sommet … en 1944 pendant la seconde guerre (son grand-père était un grand lettré
lorsque l’on y va. Il y a donc une vérité mondiale, avec des archives chinois).
à atteindre. C’est cette vérité que photographiques rares). Avec l’enthousiasme et l’inconscience
j’aimerais vous décider à chercher par Vers les années 1930, le maître de la jeunesse, au grand dam de son
ces Chroniques. Il n’est pas important Fūnakōshi (1868 – 1957) avait
de savoir ce que je suis, ni pourquoi je père, Gigō transforma peu à peu le
confié l’instruction à son élève
me désigne comme 8ème dan à certains karaté « main de Cathay » en une boxe
numéro un (ichiban) Takeshi
endroits et 9ème dan à d’autres. Mais je longue et basse, avec les poings
Shimōda, véritable génie de karaté presque toujours fermés. Un karate-
vais quand même vous en donner la
raison : je suis 8ème dan par la WUKO, traditionnel. Lorsque Shimōda jūtsū à 80% offensif et 20% défensif, ce
la fédération officielle mondiale, et décéda soudainement en 1934 qui correspond bien à l’esprit japonais
9ème dan par mes maîtres japonais. (assassiné, dit-on, pour décapiter le (et à la boxe), tandis que l’esprit du
Comme je suis légaliste, je m’annonce karaté de Fūnakōshi), le maître qui karaté authentique est à 80% défensif,
8ème dan pour mon club affilié à la enseignait de plus en plus rarement et même 90% en Chine.
FFKAMA … et 9ème dan lorsque je veux en raison de ses rhumatismes Le succès fut tel, surtout dans les
honorer mes maîtres. Tout cela est demanda à son troisième fils, universités, que d’autres styles
mon affaire personnelle. Si j’avais un Yōshitaka dit Gigō (1915 – 1945), ambitieux durent bon gré mal gré se
nom japonais, ce serait différent, de prendre en charge l’enseignement. transformer en karaté-boxe. Ce fut le
attitude bien française. Vous verrez Car, depuis sa plus jeune enfance, ce cas notamment pour les maîtres
qu’une fois décédé, je serai un homme dernier avait montré un talent rare en Mabūni (style Hankō devenu par la
plus remarquable encore que je le karaté traditionnel. Il était risqué de suite Shitō) et Miyagi (style Gōjū,
de développera son disciple japonais JKA fut tellement bien organisée « cassure » du tissu tendu par les
Yamagūchi Gōgen). Styles sportifs commercialement qu’elle perdit mains.
qui feront la carrière que l’on sait en même son statut d’association En karaté authentique, il doit
Occident. sportive sans but lucratif (un également y avoir ce « contact » que
Les disputes père-fils, qui avaient en changement de gouvernement n’y fut les poussées du tui­shou ont
quelque sorte révélé la partie pas étranger). développé au plus haut point. Ce
Ōkūden du karaté Fūnakōshi, En réaction, les maîtres ōbata, « contact » ne doit pas seulement
étaient fréquentes, dit-on, même en Egami, Nōgūchi   Hirōnichi (qui exister lorsque l’on vous pousse ou
public. Maître Fūnakōshi n’y ratait fut désigné par maître Fūnakōshi vous tire, il doit exister également à
comme son dauphin, mais fut rejeté à mi-distance et à distance.
jamais une l’occasion de rappeler un
la mort du maître pour ses idées trop On doit pouvoir devenir l’ombre de
Kyōkūn (précepte) de base du
à gauche) restaurèrent la Shōtōkaï l’adversaire, avancer ou reculer,
karaté martial : « Il n’y a pas de
comme si entre lui et nous se trouvait
première attaque en karaté ». C'est-à- … qui éclata à nouveau peu après. Il
un bâton posé entre les deux
dire que dans le karaté traditionnel, faut croire qu’il y eu désaccord avec le
poitrines, ou comme si une ceinture
authentiquement martial, on ne doit maître Egami, puisque ce fut ce
était nouée à chaque ceinture, laissant
jamais prendre l’offensive, ni avoir un dernier qui en prit la direction, pour y
un espace de 1m à 1m50, et que cette
esprit axé sur l’offensive. On en enseigner un style personnel
ceinture reste toujours tendue sans
reparlera, car c’est également l’esprit nouveau, long et fluide (interne), à
que ni l’un ni l’autre ne la sente. Vous
du Ken­Jūtsū, et même de recherche plus spirituelle que le
pouvez utiliser bâton et ceinture dans
l’escrime. Il n’y a pas de différence en combat-boxe ou le combat-martial.
ce but, un certain temps, à titre
combat de survie. Historiquement, on peut donc dire
d’exercice, mais ils ne doivent être
Néanmoins, le respect filial étant le que toutes les écoles qui se disent
que des trucs provisoires. Certains
plus fort, et en hommage à son père, Shōtō ont en quelque sorte usurpé ce duels au couteau se font d’ailleurs
le fils Fūnakōshi fonda en 1936, avec nom, puisqu’elles ont peu à voir avec avec une corde attachée aux deux
des disciples du maître, l’association l’enseignement du maître Fūnakōshi ceintures.
Shōtōkaï (littéralement … qui n’a jamais désigné son style Quoi qu’il en soit, pour éviter les
« association Shōtō »), avec certains sous ce nom. Pour information, effets pervers du rituel, efforcez-vous
anciens disciples (les « Old Boys »). « Shōtō » était le nom de plume de de temps en temps de conserver
Association qui éclata quelques maître Fūnakōshi en tant que poète, durant les kūmite une distance
années après, toujours pour cette et signifie : « les vagues formées par la toujours égale, en essayant de devenir
question de karaté-boxe entraînant cime des pins ondulant dans le vent ». l’ombre de l’adversaire, afin qu’il ne
des divergences de vues. Le style de Un de ses poèmes les plus beaux. puisse ni vous approcher, ni
karaté-boxe long et dynamique créé « décoller » (à distance) de vous.
par le fils Fūnakōshi fut adopté en Le conseil technique du mois pour Vous noterez, c’est intéressant, que
1949 par la Nihōn Karate Kyōkaï éviter les effets du karaté-sport : cela n’est possible qu’en conservant
(JKA en anglais). Cette association fut Le karaté authentique traditionnel un esprit « neutre » et néanmoins
principalement créée (sous envisage toujours le combat total attentif, un esprit vide, celui du kara
l’impulsion énergique des plus anciens contre plusieurs ennemis. Encore faut- dans « karaté-main-vide ».
disciples : Takagi, Masatōmō, il être capable d’en affronter
Ōbata, Nakayama, Kōsata, Itō correctement un seul. Pour cela, le
et Nishiyama, dont le père avocat karaté-sport est un excellent
rédigea les statuts) pour enseigner entraînement.
commercialement le karaté-boxe aux Cependant, point délicat déjà soulevé
GI d’occupation (au Kōdōkan, car la dans plusieurs conseils précédents, la
tendance de vouloir marquer une
JKA n’eut un dōjō de 60 m² qu’à partir
victoire en frappant le corps, et celle
de 1955, prêté par une compagnie
de sautiller à la façon danseuse-boxe
cinématographique). Avec, comme
(excellente dans certains cas, mais
objectif à long terme, la diffusion à
dangereuses), font que l’on perd la
l’étranger de ce karaté. Aidée par le
notion de « contact à distance », vitale
gouvernement, la JKA recherchait les
en karaté authentique traditionnel.
meilleurs talents du Japon (tous
styles), les prenait sous son aile, les En jūdō, ce que l’on appelle
appointait, leur enseignait la « contact », c’est tenir le revers et la
pédagogie et la psychologie étran- manche de l’adversaire avec le tissu
gère, les langues étrangères, en faisait du keïkōgi tendu légèrement, sans
de redoutables combattants aux qu’il se relâche lorsque l’adversaire
poings, et les envoyait en avance, recule ou agit. Ce qui permet
missionnaires pour la restauration de d’amplifier un mouvement de
l’image de marque du grand Japon. La l’adversaire sans qu’il y ait de