Вы находитесь на странице: 1из 3

Les virus possèdent les propriétés suivantes : C.

l'apparition d'une activité enzymatique


dans le milieu de culture
A. ils ne peuvent se répliquer qu'au sein d'une
D. la lyse des cellules
cellule
E. la production d’anticorps spécifiques
B. ils contiennent ADN et ARN
C. ils peuvent être enveloppés
D. ils ne se répliquent que dans le cytoplasme
E. ils sont classés en fonction de leur structure

A quelle(s) étape(s) de la réplication virale


peuvent intervenir les anticorps neutralisants : Les poliovirus :
A. La fixation du virus A. sont des virus à ARN
B. la pénétration B. sont des petits virus fragiles
C. la production des ARNm C. sont des virus neurotropes
D. la traduction des ARNm D. se transmettent par voie aérienne
E. La réplication du génome viral E. le vaccin est constitué des trois sérotypes

L'interféron : Dans son cycle de multiplication, la stratégie


utilisée par le virus de la grippe est la suivante :
A. est une glycoprotéine produite par les
cellules infectées par un virus A. traduction directe du génome viral par les
B. il est spécifique du virus inducteur ribosomes
C. il est spécifique de l'espèce productrice B. transcription du génome segmenté en
D. il empêche la pénétration du virus dans la plusieurs ARNm
cellule C. transcription du génome non segmenté en
E. il empêche la synthèse des protéines virales plusieurs ARNm
D. rétrotranscription du génome en ADN

Quels sont les virus qui se répliquent dans le


noyau de la cellule : Influenza virus
A. entérovirus A. appartient à la famille des
B. virus de la rubéole orthomyxoviridae
C. virus à ADN B. est un virus nu à capside hélicoïdale
D. virus de la grippe C. se transmet par voie aérienne
E. poliovirus D. est stable antigéniquement
E. une vaccination annuelle est conseillée
aux sujets âgés
Le témoin de la multiplication d'un virus dans une
culture cellulaire peut être :
Rubivirus
A. la fixation d'hématies à la surface de la
nappe cellulaire A. appartient à la famille des picornaviridae
B. la perte de la permissivité de la cellule à B. est un virus à ARN polarité négative
l'égard d'un virus qui s'y développe C. se transmet par voie orale et
habituellement transplacentaire
D. est responsable d’embryofoetopathies
E. est l’agent de la poliomyélite B. inhibe la ADN polymérase virale
C. est un analogue de nucléoside
D. agit sur les herpes simplex virus de type 1 et
HSV1 est plus fréquemment isolé que HSV2 en 2 et sur le virus varicelle zona
cours de : E. peut éliminer les virus latents

A. Kératite herpétique
B. Encéphalite aigue nécrosante de l’adulte
L’Herpes simplex virus :
C. Herpes du nouveau né
D. Herpes labial A. est un virus à ADN
E. Herpes génital B. est un virus nu
C. son acide nucléique persiste dans
l’organisme après la primo-infection
Le glissement antigénique observé chez les virus D. résiste plusieurs semaines dans le milieu
de la grippe a les caractères suivants : extérieur
E. peut être responsable d’encéphalite
A. Ne concerne que les virus du type A
B. Peut entrainer une modification
antigénique de l’hemagglutinine
C. Correspond à une recombinaison
génétique avec un virus aviaire
D. Fait apparaître de nouveaux sous types
E. Rend nécessaire la mise à jour du vaccin
tous les ans Le vaccin antigrippal inactivé :

A. est un vaccin obligatoire


B. est un vaccin polyvalent
Virus de l’hépatite C :
C. le(s) virus vivant(s) a (ont) été atténué(s)
A. Est strictement humain par passages successifs
B. Appartient à la famille des Hepadnaviridae D. est fabriqué sur œuf de poule embryonné
C. Se transmet uniquement par voie sexuelle E. confère une immunité définitive
D. Evolue vers la chronicité dans 20% des cas
E. Est traité par l’association : interféron+
ribaverine Au cours d’une réinfection rubéolique, on
constate la présence : 1RJ

A. seulement d’IgM rubéoliques


L’HIV :
B. seulement d’IgG rubéoliques
A. Appartient à la famille des Retroviridae C. simultanément d’IgG et d’IgM rubéoliques
B. Son génome comporte uniquement 3 D. d’abord d’IgM puis un mois après d’IgG
gènes : Gag, Pol, Env. rubéoliques
C. Est caractérisé par sa grande variabilité E. d’IgE rubéoliques
génétique
D. Se transmet par voie sexuelle
E. Toutes les réponses sont justes Parmi les virus à ARN suivants quel est celui qui se
réplique dans le noyau de la cellule: 1RJ

A. entérovirus
L'acyclovir : 1RF
B. virus de la rage
A. n'est actif qu'après avoir été phosphorylé C. virus respiratoire syncitial
D. virus de la grippe
E. virus de la rubéole

Le virus delta :

A. est un virus à ARN


B. peut exister en l’absence de l’Ag Hbs
sérique
C. peut infecter l’organisme en même temps
que le virus B
D. est habituellement responsable d’une
évolution défavorable de l’hépatite B
E. l’infection est prévenue par vaccination
antivirale B

Le virus respiratoire syncytial :

A. est enveloppé
B. appartient à la famille des Herpesviridae
C. est du genre Pneumovirus
D. est souvent en cause dans la bronchiolite
du nourrisson
E. possède une hémagglutinine

Le virus de la rage :

A. est un virus enveloppé


B. l'acide nucléique est un ARN mononucléaire
de polarité négative
C. les nucléocapsides s'accumulent dans le
cytoplasme
D. les particules virales sont libérées par la lyse
de la cellule infectée
E. le vaccin utilisé chez l'homme est un virus
inactivé