Вы находитесь на странице: 1из 92

FÉVRIER 2019 I N0 436

DES

'
Pr epas PA LMA R È S 2 0 19

BIEN CHOISIR
SON ÉCOLE

D’ART

ISSN 0766-6330 - 6,90 €


« Ma mission :
moderniser tout
ce que je touche. »
Sébastien, chargé de projet ingénierie.

Un avenir dont vous êtes le héros.


Vous avez des capacités d’adaptation hors
du commun et toujours un temps d’avance.
Parce que relever les défis du quotidien
vous motive, la modernisation des réseaux
d’électricité sera votre mission.
Pour prendre part à la construction
du monde de demain et donner du sens
à votre avenir, rejoignez ces héros
du quotidien sur enedis.fr/recrute
© Henrike Stahl

Retrouvez-nous sur Internet

L’énergie est notre avenir, économisons-la !


enedis.fr enedis.officiel @enedis enedis.officiel
édito
Tchao le mag !
 Société éditrice : l’Etudiant,
SASU de 9.430.299,84 €. Siège social :
77, rue Marcel-Dassault, 92100 Boulogne-
Billancourt, tél. 01.71.16.10.15. RCS Nanterre
814 839 783. Internet : www.letudiant.fr
 Présidente : Chrystèle Mercier
 Directrice de la publication : Chrystèle
Mercier  Directrice générale adjointe C’est avec beaucoup d’émotion que je rédige ce dernier
finances : Isabelle Chambon  Directeur
général adjoint commercial et marketing :
Eyal Bompuis  Directeur du digital édito. Après 46 ans d’existence, le magazine l’Etudiant
et des contenus : Thierry Derouet
 Assistante : Hasnaa Doulimi, s’arrête donc. Né en 1972, il a traversé et marqué des
hdoulimi@letudiant.fr.

Pour joindre la rédaction par mail,


générations et a été le magazine de tous les lycéens
tapez l’initiale du prénom accolée
au nom, suivi de @letudiant.fr et étudiants en les aidant à choisir au mieux leur orien-
 Rédactrice en chef de l’Etudiant :
Séverine Tavennec  Rédactrice en
chef de letudiant.fr : Virginie Bertereau tation. J’ai, bien sûr, une pensée pour ses fondateurs,
 Rédactrice en chef déléguée des pages
spéciales : Éléonore de Vaumas  Directeur René Silvestre, Guy Pessiot, Benoît Prot et pour notre
artistique : Cyril Oliverio  Secrétaire
général de la rédaction : Thierry Gibrat

© Florence Levillain pour l’Etudiant


 Chefs de rubrique : Étienne Gless, Martin cher et regretté collègue Philippe Mandry, disparu en
Rhodes  Data analyste : Gheorghe Cerescu
 Secrétaires de rédaction-editing Web :
Anne Depot (1re SR), Valentin Henriot, Évelyne
juillet 2017, qui a été le rédacteur en chef de ce mensuel
Kerfant, Cécile Prévost, Marion Quentin
 Rédactrices iconographes : pendant plus de vingt ans.
Amandine Bollard, Laetitia Guillemin
 Rédactrices documentalistes : Manon
Codis, Véronique Curély, Fanny Guillerme,
Ce magazine, c’est une belle aventure humaine, le travail
Dominique Mongie, Sophie Taravella
 Ont collaboré à ce numéro : d’une équipe qui a vu un nombre de professionnels
Timour Beltran, Pauline Bluteau, Jean
Chabod, Florian Dacheux, Guillemette Dezani
si talentueux se succéder. Merci donc infiniment Séverine Tavennec
(maquette), Jean-Marc Engelhard, François
Fromont, Assia Hamdi, Nathalie Helal, Camille
Rédactrice en chef
Jourdan, Éva Mignot, Youness Rhounna, Kevin à tous les journalistes qui ont rencontré et interviewé stavennec@letudiant.fr
Sonsa-Kini, Maria Poblete, Émilie Weynants. 3
@tavennec
 Directeur commercial : Sébastien
tant de lycéens, étudiants, jeunes diplômés, jeunes
Mercier  Responsable produit :
Marie-Christine Chaplault. Avec toute professionnels, professeurs, directeurs d’établissements…
l’équipe commerciale  Fabrication :
Pascale Supernant  Exécution : Régine
Nguyen, Pascal Vinette  Gravure et
et qui ont rédigé ces témoignages, reportages, et autres
impression : Maury (Malesherbes/
Manchecourt, 45)  Ce numéro comprend récits de vie dans lesquels vous vous retrouviez chaque
des pages spéciales sur une partie de
ses abonnés, et un encart guide visiteur
du salon de l’Etudiant de Lille sur mois. Merci aux photographes pour ces beaux portraits
une diffusion partielle des abonnés.
et portfolios. Merci aux indispensables secrétaires de
 Commission paritaire : 0919T85315
 ISSN : 0766-6330  Dépôt légal : janvier
2019  © l’Etudiant 2018  Reproduction rédaction, aux précieux documentalistes. Merci aux brillants
interdite de tous les articles, schémas ou
dessins sans accord préalable de la rédaction. directeurs artistiques, maquettistes, iconographes, aux
 Abonnements : conformément à l’article
L221-18 du code de la consommation,
services fabrication, exécution et diffusion et à toute
le nouvel abonné bénéficie d’un délai
de rétractation de quatorze jours à compter l’équipe commerciale.
de la réception du premier numéro de
l’abonnement. Pour faire jouer son droit
de rétractation, l’abonné peut nous écrire
Prenez le temps de feuilleter ce dernier numéro
sur papier libre à l’adresse suivante :
l’Etudiant, Service abonnements, et surtout retrouvez toutes vos rubriques
4, rue de Mouchy, 60438 Noailles cedex.
préférées du mensuel sur letudiant.fr.
Bonne poursuite dans vos études !
© Couverture : Louise Allavoine / Hans Lucas

46 ans séparent ces deux couvertures.

Pr' epas
FÉVRIER 2019 I N0 436

Affichage DES
PA L MA R È S 2 0 19

environnemental
Origine du papier :
– Intérieur : Suède.
– Couverture : France. BIEN CHOISIR
Taux de fibres recyclées : SON ÉCOLE

– 0 % (100 % D’ART
de fibres vierges).
Eutrophisation :
– Intérieur : Ptot =
0,007 kg/tonne de papier.
– Couverture : Ptot =
0,022kg/tonne de papier.
ISSN 0766-6330 - 6,90 €

 février 2019 
Sommaire

6
Ils font la une
Audrey Desgranges,
une scientifique

© Évelyne Garat pour l’Etudiant – Éric Garault/Pasco and co pour l’Etudiant – Olivier Guerrin pour l’Etudiant – Valérian Mazataud pour l’Etudiant – Simon Lambert/Haytham Pictures pour l’Etudiant
inspirée et inspirante ;
Maël Tissier,
champion de France
aux multiples facettes.

4
8 En couverture
Palmarès 2019
des prépas
Après le bac, vous souhaitez
poursuivre vos études dans une
classe préparatoire, découvrez
notre palmarès dans les trois filières :
commerciale, littéraire et scientifique.

22 Parcoursup 40
10 infos utiles pour vous inscrire.

Formations courtes 43
Postulez en BTS ou en DUT.

Études paramédicales 44
Un secteur qui résiste à la crise.
Au cœur du Pôle supérieur
Études artistiques 48
design de Villefontaine 26
Bien choisir son école d’art.
Au lycée de Villefontaine,
sont formés les designers
Études artistiques 56
de demain. Visite guidée.
Animation, jeu vidéo.
C’est ma vie 32
« Je fais des envieux. »
Révisez votre espagnol 60
Cours de langues 62
Ma vie en lycée pro 36
Boostez votre niveau.
Marie-Christine Lin,
en terminale métiers Les 20 ans de…
Sophie Pfeffer Étudier en Occitanie 64
de la mode au lycée pro Retrouvez toutes les écoles
Marie-Laurencin, à Paris Xe. Créatrice de bijoux.
et les universités de votre région.

 février 2019   N° 436


66
Portfolio : La Mère Brazier,
le grand restaurant
Installé rue Royale à Lyon, le
restaurant La Mère Brazier, fondé
en 1921, est une institution, l’un
des hauts lieux de la gastronomie
française. Il y a dix ans, le chef
cuisinier Mathieu Viannay le reprend
et obtient deux étoiles au Michelin.
Autour de lui, une brigade se met
en ordre de marche tous les matins :
cuisiniers, pâtissiers, sommeliers,
serveurs et maîtres d’hôtel forment
un ballet minuté, précis, parfait.

Que sont-ils devenus ? 78


Les élèves de la terminale S 5

2013-2014, du lycée international


des Pontonniers, à Strasbourg (67).

Je rêve d’être… 80
Réalisatrice.

Une Française au… Canada 82


Sophie Renaudin, étudiante à
l’ENS et à l’université à Lyon, réalise
une année d’échange à Montréal.
82
Comment je suis devenu… 84
Équithérapeute.

Nos partenaires 88
84
Le livre qui a changé leur vie 89
Rendez-vous 90
Les best of de l’Etudiant :
Web et salons.

 février 2019 
 Jeunes talents

Ils font la une


Talents en herbe, entrepreneurs innovants, parcours d’exception… ces jeunes vont vous inspirer !
Du collégien au jeune diplômé, ils et elles n’ont pas peur de tout oser pour atteindre leurs rêves.

Audrey Desgrange, 30 ans


Une scientifique
inspirée et inspirante
Bercée par les émissions « C’est pas sorcier » et
« Il était une fois la vie », Audrey Desgrange a
plongé très tôt dans l’univers scientifique. Une
curiosité qui lui a permis de réaliser son rêve
de petite fille : devenir chercheuse en biologie.
Enfant, Audrey piquait les jumelles de son père
pour observer les oiseaux. Mais c’est véritable-
ment au collège qu’elle a le déclic : « Avec ma
classe et mon prof de SVT (sciences de la vie et
6
de la Terre), nous sommes partis en Mauritanie
où nous avons rencontré des chercheurs. J’ai su
que c’était ce que je voulais faire plus tard. »
Audrey obtient son bac S avec la mention très
bien et choisit des études de biologie. « J’avais
un but en tête et mes professeurs m’ont aidée à
le réaliser », se souvient-elle. Au cours de ces huit
années d’études, la jeune femme se spécialise
en embryologie : « J’essaie de comprendre com-
ment une cellule-œuf unique se transforme en
un organisme composé de plusieurs milliards de
cellules. » Aujourd’hui, elle est post-doctorante.
Un travail long et minutieux. À l’institut
Pasteur et Imagine, Audrey travaille sur la for-
mation du cœur, le premier organe qui se met en Susciter des vocations. En plus de son
place dans l’embryon. « Je vais “à la paillasse” travail, la jeune femme souhaite sensibiliser
pour réaliser mes expériences, je les collégiens et les lycéens à la science en leur
fais des dissections, puis j’analyse « J’essaie de offrant du matériel adapté à la recherche. « Pour
les résultats grâce à des logiciels comprendre comment moi, c’est très important de transmettre mon
© Cyril Entzmann/Divergence pour l’Etudiant

de traitement d’images », détaille- une cellule-œuf savoir, j’espère susciter des vocations. » Son
t-elle. Son travail sur les malfor- unique se transforme avenir ? Audrey l’espère rempli de découvertes,
mations cardiaques lui a d’ailleurs d’échanges et de recherches. « Et pourquoi pas
permis de décrocher une bourse
en un organisme » décrocher un poste de chercheuse en CDI »,
de recherche « L’Oréal-Unesco pour les femmes sourit-elle. En attendant, la jeune femme a
et la science », en octobre dernier. « J’ai été très encore de nombreuses pistes à explorer. « C’est
étonnée, mais aussi très fière d’être lauréate, je vraiment un métier où on ne s’ennuie pas, il ne
vais pouvoir approfondir ma recherche et colla- faut pas hésiter à se lancer », conclut-elle. 
borer avec des spécialistes en la matière. » Pauline Bluteau @paulinebluteau

 février 2019 
Maël Tissier, 22 ans 7

Le champion de France aux multiples facettes


À 22 ans, Maël Tissier n’est pas un étudiant détaille l’étudiant, aujourd’hui en quatrième
comme un autre. Sportif de haut niveau depuis année de cycle d’ingénieurs à Sigma Clermont,
2012, il ne cesse de cumuler les titres de cham- c’est dur mais c’est une vraie passion. »
pion de France dans sa discipline de prédilec- Des médailles et… du stress. Un rythme
tion : le sauvetage sportif côtier. « Ce que je soutenu qui ne l’a pas empêché d’obtenir de
préfère dans mon sport, c’est qu’il est vraiment belles médailles. Après trois sélections
très complet », explique Maël. Planche, natation, « Je veux donner en équipe de France, Maël a, entre
sprint sur sable, surfski [kayak en mer], ocean- aux nouvelles autres, obtenu six titres de champion
man [combinaison de quatre sports] et beach générations de France entre 2016 et 2018 et le titre
flag [course sur sable], le sauvetage sportif ne ce que je n’ai pas de vice-champion d’Europe en beach
regroupe pas moins de six disciplines. Athlète eu : un modèle flag en 2017. « Les résultats sont…
mais aussi maître-nageur, secouriste, entraîneur,
étudiant et champion de France, quelle que soit
en quelque sorte » intéressants, réagit le jeune homme,
mais cela reste très stressant. Au point
la saison, Maël ne s’arrête jamais. que je ne suis plus sûr d’avoir envie de conti-
Un mordu de sports. Initié à l’âge de 8 ans au nuer les compétitions. »
sauvetage sportif, le jeune compétiteur originaire Maël a désormais à cœur de transmettre sa
© Jay Mallin/Zuma/REA pour l’Etudiant

d’Hossegor, dans les Landes, cumulait déjà vingt passion pour les sports de mer aux nouvelles
heures de sport par semaine en sixième. « Je n’ai- générations. « Je veux leur donner ce que
mais pas trop l’école alors je me suis mis à faire je n’ai pas eu, un modèle en quelque sorte.
du tennis, du foot, du surf… » À 16 ans, il devient J’aimerais aussi aller à l’étranger, en Europe
sportif de haut niveau, ce qui lui permet de béné- ou aux États-Unis pour changer d’air et ne
ficier d’un aménagement d’emploi du temps à plus me focaliser sur un seul sport. » Le jeune
l’école. « Je pouvais faire un à deux entraînements homme ne compte pas pour autant arrêter le
par jour, en plus de mes huit heures de cours, sport.   PB @paulinebluteau

 février 2019 
 Banc d’essai

' s
PALMARÈS 2019

Prepa DES CLASSES

Après le bac, vous souhaitez poursuivre


vos études dans une classe préparatoire,
découvrez notre palmarès dans les
trois filières : commerciale, littéraire
et scientifique.
Dossier réalisé par François Fromont,
avec Timour Beltran et Kevin Sonsa-Kini.

© Evelyne Garat pour l’Etudiant.

 février 2019 
9

Dans une des classes prépas


du lycée Chaptal à Paris.

 février 2019 
 Banc d’essai Les classes prépas

Des prépas
pour tous les goûts
Réputées élitistes, les classes préparatoires aux grandes écoles se sont ouvertes à plus
de diversité ces dernières années. Elles ont également adapté leur rythme et leurs conditions
d’études. Vous n’avez donc plus aucune raison d’hésiter à y postuler !

10

La classe prépa PCSI La deuxième famille rassemble d’autres lycées

L
es prépas recouvrent aujourd’hui des réali-
du lycée Chateaubriand parisiens et versaillais (Chaptal, Janson-de-
à Rennes est à dominante
tés très différentes. Derrière le sigle CPGE
physique-chimie. (classe préparatoire aux grandes écoles), se Sailly, Jules-Ferry, Hoche, Notre-Dame-du-
cachent trois « familles » bien distinctes. Grandchamp…) et les classes préparatoires
La première d’entre elles est sans aucun doute la des grandes villes en région (Chateaubriand à
plus élitiste : elle réunit les grands lycées parisiens Rennes, Pierre-de-Fermat à Toulouse, Le Parc
et versaillais (Henri-IV, Louis-le-Grand, Sainte- à Lyon ou Montaigne à Bordeaux…). Ces très
Geneviève…). Ces prépas, qui attirent les meil- bonnes prépas, au rythme soutenu, sont moins
leurs bacheliers de France (mention très bien au élitistes que les premières. La plupart des élèves
© Cédric Martigny pour l’Etudiant

baccalauréat pour la majorité d’entre eux), sont ont décroché une mention bien au bac, mais
les antichambres des très grandes écoles comme quelques-uns n’ont obtenu qu’un assez bien.
l’École polytechnique, Télécom ParisTech, les Enfin, il existe de nombreuses prépas, dites de
ENS (écoles normales supérieures), ou encore proximité, dans des villes moyennes ou en ban-
HEC, ESSEC, ESCP Europe, EM Lyon... Autant lieue parisienne, qui se chargent de mener des
le savoir : vous n’échapperez ni à une forte com- élèves prometteurs vers des grandes écoles. Ce
pétition ni à un rythme de travail intense. sont des classes à l’ambiance plus familiale, et qui

 février 2019 
permettent de s’épanouir dans un cadre moins La prépa PTSI (physique, technologie et sciences
stressant. Une chose est sûre : il y a des places à de l’ingénieur) est axée sur les sciences indus-
prendre. Chaque année, plusieurs écoles de com- trielles et les technologies. Elle permet de repartir
merce et d’ingénieurs ne font pas le plein ! sur de bonnes bases lorsque l’élève est un peu juste
dans les disciplines scientifiques traditionnelles.
Les prépas commerciales : La prépa BCPST (biologie, chimie, physique et
trois voies possibles sciences de la Terre) conduit principalement aux
La prépa EC (économique et commerciale), plus écoles d’ingénieurs agronomes ou à des forma-
connue sous le nom de prépa HEC, mène aux tions orientées vers les métiers de l’environne-
grandes écoles de commerce. ment. Elle est aussi la principale porte d’entrée
La voie ECS (scientifique) est réservée aux pour les écoles vétérinaires. Sa cote a augmenté
bacheliers S. Le programme comporte des cours ces dernières années, ce qui en fait une voie plus
de culture générale, de langues, d’histoire et dix sélective qu’autrefois.
heures de mathématiques par semaine !
La voie ECE (économique) est ouverte aux ES Khâgne : entrer en ENS,
ou L option maths, voire à certains S. Elle com- mais pas seulement…
porte aussi une forte dose de mathématiques, ainsi Il existe deux filières dans les prépas littéraires.
que des enseignements en histoire économique. La prépa lettres, dite A/L, est indifférenciée en
La voie ECT (technologique), enfin, est destinée première année, puis se divise, en seconde année,
aux bacheliers STMG (sciences et technologies en deux parcours : « classique », avec beaucoup
du management et de la gestion). Il y a un peu de latin-grec, pour préparer l’ENS Paris (rue
moins de mathématiques, mais du droit, de l’éco- d’Ulm), ou « moderne » (LSH), avec notamment
nomie, des langues et de la culture générale. plus de géographie, pour intégrer l’ENS Lyon.
La prépa lettres et sciences sociales, dite B/L,
11
Les prépas scientifiques : comporte, quant à elle, des cours d’économie, de
pour les écoles d’ingénieurs sociologie et de mathématiques. Elle est théo-
Les deux principales sont la prépa MPSI (mathé- riquement ouverte aux bacheliers L mais, en
matiques-physique et sciences de l’ingénieur) et pratique, ce sont les S ou ES qui y réussissent le
la prépa PCSI (physique-chimie et sciences de mieux. Elle prépare aux ENS Paris (rue d’Ulm),
Le lycée du Parc, à Lyon,
l’ingénieur). La MPSI est plus chargée en maths. accueille des prépas
Paris-Saclay et Lyon. Celles-ci sont très sélectives
La PCSI est à dominante physique-chimie. « On littéraires (khâgnes A/L, mais la BEL (banque d’épreuves littéraires)
ne se ferme aucune école en choisissant l’une B/L, et LSH), économiques permet aussi d’être admissible dans les écoles de
et commerciales (ECS),
plutôt que l’autre, précise un proviseur de lycée. et scientifiques commerce, de traduction (ISIT et ESIT), dans
Il faut privilégier la spécialité qui plaît le plus. » (MP, PC, PSI, BCPST). certains IEP (instituts d’études politiques), au
Celsa, à l’université Paris-Dauphine… Quelques-
unes de ces institutions imposent un écrit supplé-
mentaire, d’autres n’ajoutent que des oraux.

S’assurer de bonnes conditions de travail


Dans tous les cas, si vous êtes admis, c’est que
vous avez potentiellement le niveau pour suivre.
L’important, ensuite, est de vous assurer les
conditions optimales pour réussir.
L’hébergement et le temps de transport jouent
ainsi un rôle fondamental. Rien ne sert de viser à
© Olivier Guerrin pour l’Etudiant

tout prix un lycée parisien si vous ne vous sentez


pas tout à fait prêt pour vivre seul dans un studio.
À l’inverse, si vous désirez quitter le cocon fami-
lial, les internats, présents dans certains lycées, ou
les foyers, peuvent constituer une bonne solution.

La rédaction de l’Etudiant

 février 2019 
 Banc d’essai Parcoursup

Peaufinez
votre inscription
Vous avez décidé de tenter votre chance en classe prépa ?
L’Etudiant vous fait quelques recommandations pour réussir vos inscriptions.

S
ur le site de Parcoursup, les classes prépas compte que pour un seul sous-vœu. Toutefois, si
apparaissent sous le sigle CPGE (classes on vous fait une proposition de formation avec
préparatoires aux grandes écoles). Vous internat, vous ne pourrez pas changer pour une
pouvez formuler jusqu’à 10 vœux et 20 sous- place sans internat. Assurez-vous que ce mode
vœux au maximum. Sélectionner quatre établis- d’études (horaires réglementés…) et la vie col-
sements en MPSI, quatre établissements en PCSI lective vous conviennent.
et quatre établissements en PTSI correspond
ainsi à l’émission de trois vœux. Comprenez les critères de choix
des candidats
Consultez le palmarès des prépas Les lycées qui reçoivent les dossiers examinent
Pour savoir ce que valent les classes prépas et en les notes de chaque candidat, son classement
choisir une selon votre profil, consultez le pal- dans sa classe, ainsi que le niveau de celle-ci
12
marès des prépas sur le site letudiant.fr. Celles-ci (excellent, moyen…). Chaque dossier se voit
sont classées en fonction de leurs résultats aux attribuer une note, ce qui permet ensuite de
concours d’entrée des grandes écoles. classer tous les candidats. Ne pensez pas que vous
serez désavantagé parce que vous vous trouvez
Ne vous censurez pas dans une très bonne classe ou dans un lycée qui
On pense souvent que les prépas sont réservées affiche de très bons résultats. Les professeurs
aux premiers de la classe. C’est évidemment connaissent bien le niveau des établissements.
le cas pour les meilleures d’entre elles. Mais S’ils savent que les élèves de votre lycée sont
d’autres ont des critères de recrutement plus notés sévèrement, ils en tiendront compte.
larges. Vous y bénéficiez des mêmes conditions Enfin, l’avis du chef d’établissement sur votre
d’enseignement et d’encadrement que dans les dossier est prépondérant. Un dossier moyen doté
classes prépas pratiquant une sélection féroce, d’un « avis très favorable » peut passer les portes
mais sans subir la même pression. d’une bonne classe préparatoire.

Choisissez aussi des prépas moins cotées Pensez aux prépas hors Parcoursup
Placez dans votre liste de vœux des prépas cotées Les prépas proposées par les établissements pri-
et d’autres qui le sont moins, surtout si votre dos- vés hors contrat (qui n’ont pas passé de contrat
sier est moyen. Répartissez vos demandes avec, avec l’État) n’entrent pas dans le cadre de la
par exemple, deux classes prépas très réputées, procédure. Vous pouvez, par conséquent, postu-
deux moyennes et deux moins cotées. Ainsi, vous Info+ ler à autant de formations de cette catégorie que
éviterez de vous retrouver bredouille. Enfin, véri- En 2018, vous le désirez, en plus de vos choix de prépas
les candidats
fiez que les établissements ne sont pas trop loin ont fait en moyenne publiques ou privées sous contrat formulés via
de chez vous. trois vœux Parcoursup. Contactez directement les établisse-
sur Parcoursup. ments afin de connaître leur procédure de sélec-
Dédoublez vos vœux avec l’internat tion (dossier, entretien, tests…) et les délais à res-
Pour certaines CPGE, il est possible de deman- pecter. Attention, des frais de sélection peuvent
der la même formation dans le même établisse- vous être demandés. w
ment avec et sans internat. Cette demande ne La rédaction de l’Etudiant

 février 2019 
Le palmarès 2019
des prépas
Pour vous aider à sélectionner les lycées qui vous conviennent le mieux, voici ceux
qui ont placé en 2018 le plus d’élèves dans les meilleures écoles, filière par filière.

Les prépas scientifiques


Les prépas MP : Les prépas PC :
mathématiques, physique physique, chimie
Prépas MP/MP* Prépas PC/PC*
Intégration 2018 à : 4 ENS, Centrale Paris, Centrale Lyon, Intégration 2018 à : CentraleSupélec, Centrale Lyon, Chimie ParisTech,
ENSTA ParisTech, Mines ParisTech, Polytechnique, Ponts ParisTech,
ISAE-Supaéro, Supélec, Télécoms ParisTech
Notre classement 3 ENS (Ulm, Lyon, Paris-Saclay), ENSTA ParisTech, ESPCI ParisTech,
ISAE-Supaéro, Mines ParisTech, Polytechnique, Ponts ParisTech,
Télécoms ParisTech
13
d'intégrés

d’intégrés

Rang
Effectifs

Effectifs

Nombre

Établissements Villes

d'intégrés

d’intégrés
2019 Rang
Taux

Effectifs

Effectifs
MP*

Nombre
Établissements Villes
MP

2019

Taux
PC*
PC
Sainte-Geneviève
1 (« Ginette ») Versailles 36 76 83 74,1 %
Sainte-Geneviève
1 (« Ginette ») Versailles 45 90 93 68,9 %
2 Stanislas Paris 42 41 61 73,5 %
3 Blaise-Pascal Orsay 48 35 72,9 % 2 Henri-IV Paris 40 27 67,5 %

4 Lazaristes Lyon 19 14 23 69,7 % 3 Stanislas Paris 42 43 54 63,5 %

5 Henri-IV Paris 44 38 56 68,3 % 4 Louis-le-Grand Paris 116 72 62,1 %


6 Louis-le-Grand Paris 36 154 117 61,6 % 5 Lazaristes Lyon 21 11 16 50 %
7 Hoche Versailles 40 38 43 55,1 % 6 Hoche Versailles 40 37 36 46,8 %
8 Le Parc Lyon 38 71 51 46,8 % 7 Le Parc Lyon 36 72 46 42,6 %
9 Pasteur Neuilly-sur-Seine 38 36 28 37,8 % 8 Pierre-de-Fermat Toulouse 43 44 26 29,9 %
10 Saint-Louis Paris 83 78 57 35,4 % 9 Pasteur Neuilly-sur-Seine 41 38 22 27,8 %
11 Masséna Nice 45 45 28 31,1 % 10 Saint-Louis Paris 81 79 39 24,4 %
12 Pierre-de-Fermat Toulouse 81 45 38 30,2 % 11 Lakanal Sceaux 45 31 18 23,7 %
13 Lydex Benguérir (Maroc) 27 28 16 29,1 %
12 Fénelon Paris 47 11 23,4 %
14 Marcelin-Berthelot Saint-Maur-des-Fossés 33 33 18 27,3 %
13 Thiers Marseille 43 41 19 22,6 %
15 Clemenceau Nantes 41 32 18 24,7 %
14 Montaigne Bordeaux 43 30 14 19,2 %
16 Montaigne Bordeaux 80 36 28 24,1 %
15 Champollion Grenoble 37 37 14 18,9 %
17 Joffre Montpellier 53 31 20 23,8 %
16 Blaise-Pascal Orsay 33 6 18,2 %
18 Henri-Poincaré Nancy 41 32 17 23,3 %
19 Condorcet Paris 48 35 19 22,9 % 16 IPEST Tunis (Tunisie) 16 17 6 18,2 %

20 Borde-Basse Castres 22 5 22,7 % 18 Masséna Nice 39 44 14 16,9 %

21 Charlemagne Paris 41 45 19 22,1 % 19 Blaise-Pascal Clermont-Ferrand 32 35 11 16,4 %

22 Blaise-Pascal Clermont-Ferrand 31 34 13 20 % 20 Janson-de-Sailly Paris 41 78 18 15,1 %

23 Champollion Grenoble 34 32 13 19,7 % 21 Chaptal Paris 42 26 10 14,7 %

24 Kléber Strasbourg 109 47 30 19,2 % 22 Kléber Strasbourg 35 37 10 13,9 %

25 Corneille Rouen 37 42 14 17,7 % 23 Michelet Vanves 37 5 13,5 %


26 Michelet Vanves 30 5 16,7 % Moyenne nationale 13 % 
Moyenne nationale 15,9 %
+ de 15 % d’intégrés à (Polytechnique + 3 ENS)

 février 2019 
 Banc d’essai Les classes prépas

Les prépas PT :
physique, technologie
Prépas PT/PT*
Intégration 2018 à Arts et Métiers ParisTech, CentraleSupélec,
Centrale Lyon, 2 ENS (Paris-Saclay, Rennes), ENSTA ParisTech,
ISAE-Supaéro, Mines ParisTech, Polytechnique,
Ponts ParisTech, Télécom ParisTech

d'intégrés

d’intégrés
Rang

Effectifs

Effectifs

Nombre
2019
Établissements Villes

Taux
PT*
PT
1 Jean-Baptiste-Say Paris 35 33 94,3 %
Le lycée Sainte-Geneviève Sainte-Geneviève
à Versailles est réputé pour 2 (« Ginette ») Versailles 31 28 90,3 %
le taux de réussite de ses 3 Chaptal Paris 37 24 64,9 %
élèves aux concours des 4 La Salle - Passy-Buzenval Rueil-Malmaison 31 19 61,3 %
grandes écoles d’ingénieurs.
5 Jules-Ferry Versailles 48 48 57 59,4 %
6 Chevrollier Angers 44 23 52,3 %
Les prépas PSI : 7 Lycée de Cachan
(ex-Gustave-Eiffel) Cachan 42 21 50 %
physique, sciences de l’ingénieur 8 Déodat-de-Séverac Toulouse 45 21 46,7 %
 9 Dumont-d'Urville Caen 28 13 46,4 %
Prépas PSI/PSI* 10 Henri-Loritz Nancy 39 17 43,6 %
Intégration 2018 à : Arts et Métiers ParisTech, CentraleSupélec, 11 Lachenal Pringy (Argonay) 41 16 39 %
Centrale Lyon, 2 ENS (Paris-Saclay, Rennes), ENSTA ParisTech, 12 Gustave-Eiffel Bordeaux 43 44 33 37,9 %
ISAE-Supaéro, Mines ParisTech, Polytechnique,
Ponts ParisTech, Télécom ParisTech
13 Marie-Curie Nogent-sur-Oise 40 15 37,5 %
14 Jules-Garnier Nouméa 27 10 37 %
15 La Martinière-Monplaisir Lyon 37 42 28 35,4 %
d'intégrés

d’intégrés

Rang
Effectifs

Effectifs

Nombre

14 Établissements Villes
2019 16 Dorian Paris 34 12 35,3 %
Taux
PSI*
PSI

17 Jean-Perrin Marseille 39 37 26 34,2 %


1 Hoche Versailles 41 39 95,1 % 18 Livet Nantes 42 41 28 33,7 %
Sainte-Geneviève 19 Touchard Le Mans 33 11 33,3 %
2 ("Ginette") Versailles 41 37 90,2 %
20 Vauvenargues Aix-en-Provence 41 43 27 32,1 %
3 Pierre-de-Fermat Toulouse 48 38 79,2 %
21 Joliot-Curie Rennes 43 13 30,2 %
4 Louis-le-Grand Paris 41 31 75,6 %
22 La Prat's Cluny 28 8 28,6 %
5 Stanislas Paris 46 47 69 74,2 %
22 Newton Clichy 35 10 28,6 %
6 Lazaristes Lyon 19 15 23 67,6 %
24 Couffignal Strasbourg 28 29 15 26,3 %
7 Lakanal Sceaux 50 31 62 %
Moyenne nationale 25,7 %
8 Faidherbe Lille 38 21 55,3 %
+ de 15 % d’intégrés à (Polytechnique + 3 ENS)
9 Le Parc Lyon 36 36 36 50 %
10 Fénelon-Sainte-Marie Paris 39 18 46,2 %
11 Montaigne Bordeaux 42 46 38 43,2 %
Notre méthodologie
12 Louis-Pasteur Neuilly-sur-Seine 40 17 42,5 % Pour établir notre palmarès des classes préparatoires 2019, nous
13 Condorcet Paris 38 16 42,1 % avons passé au crible les résultats aux concours 2018 de plusieurs
centaines de lycées dans les filières scientifiques, commerciales et
14 Saint-Louis Paris 139 93 92 39,7 %
littéraires. Nous avons pris en compte les élèves ayant effectivement
15 Corneille Rouen 44 16 36,4 % intégré les grandes écoles. Ce mode de calcul nous permet de ne pas
16 Blaise-Pascal Orsay 48 14 29,2 % comptabiliser plusieurs fois des élèves reçus à de multiples concours.
17 Clemenceau Nantes 87 44 36 27,5 % Pour mesurer le taux global d’intégration, établissement par éta-
18 Chaptal Paris 47 49 26 27,1 % blissement, nous avons rapporté le nombre d’élèves intégrés à l’effectif
19 Jean-Baptiste-Say Paris 38 10 26,3 % total dans les classes prépas de chaque lycée. Dans les rares cas où la
20 prépa avait inscrit un nombre d’élèves supérieur à son effectif, nous nous
© Laurent Hazgui/Divergence pour l’Etudiant

Thiers Marseille 47 12 25,5 %


sommes basés sur le nombre d’inscrits.
21 Fabert Metz 44 10 22,7 %
Les données brutes concernant le nombre d’intégrés et leur lycée d’ori-
Saint-Maur-des- gine proviennent des bureaux des concours des grandes écoles. Pour
22 Marcelin-Berthelot Fossés 45 46 18 19,8 %
les prépas littéraires, les ENS et la plupart des écoles de la BEL (banque
23 Janson-de-Sailly Paris 46 44 17 18,9 % d’épreuves littéraires) ne communiquant pas l’origine de leurs élèves,
24 Champollion Grenoble 43 40 14 16,9 % nous avons interrogé directement les lycées et recoupé le nom des inté-
24 Chateaubriand Rennes 39 38 13 16,9 % grés avec les listes nominatives fournies par les grandes écoles.
Enfin, vous retrouverez les résultats des prépas de moins de
26 Wallon Valenciennes 49 8 16,3 %
15 élèves sur le site de l’Etudiant.
37 Jules-Garnier Nouméa 19 3 15,8 %
Les effectifs des classes prépas nous ont été fournis par la DEPP (Direction de l’éva-
Moyenne nationale 15,5 % luation, de la prospective et de la performance) du ministère de l’Éducation nationale.
+ de 15 % d’intégrés à (Polytechnique + 3 ENS)

 février 2019 
Les prépas BCPST : biologie, chimie,
physique et sciences de la Terre

Prépas BCPST
Intégration 2018 à ENS (Ulm, Lyon, Paris-Saclay), ENV (ENV Alfort,
VetAgroSup Lyon, Oniris - Nantes Atlantique, ENV Toulouse),
AgroParisTech, Agrocampus Ouest, Agrosup Dijon, Bordeaux Sciences
Agro, Montpellier Sup Agro, Ensaia, Ensat, ENGEES, ENSG,
Paris Chimie Tech, ESPCI, Polytechnique

d'intégrés

d’intégrés
Effectifs
Rang

Nombre
Établissements Villes

Taux
2019

1 Joffre Montpellier 40 37 92,5 %


2 Sainte-Geneviève (« Ginette ») Versailles 38 34 89,5 %
3 Saint-Louis Paris 135 113 83,7 %
4 Hoche Versailles 93 66 71 %
5 Toulouse-Auzeville Castanet-Tolosan 35 24 68,6 %
6 Janson-de-Sailly Paris 72 49 68,1 %
7 Chaptal Paris 80 52 65 %
8 Henri-IV Paris 48 31 64,6 %
9 Champollion Grenoble 89 57 64 %
10 Angers-le-Fresne Angers 33 21 63,6 %
11 Le Parc Lyon 126 78 61,9 %
12 Fénelon Paris 47 29 61,7 %
13 Jean-Rostand Strasbourg 43 26 60,5 %
14 Pierre-de-Fermat Toulouse 94 52 55,3 %
15 Clemenceau Nantes 95 52 54,7 %
16 Henri-Poincaré Nancy 75 41 54,7 % 15
17 Jean-Baptiste-Say Paris 36 19 52,8 %
18 Descartes Tours 49 25 51 %
19 Marcelin-Berthelot Saint-Maur-des-Fossés 117 59 50,4 %
Une journée en classe prépa au lycée Pierre-de-Fermat,
20 Masséna Nice 46 23 50 %
à Toulouse, au moment de l’interclasse dans le hall principal.
20 Emmanuel-d’Alzon Nîmes 38 19 50 %
22 Clemenceau Reims 40 20 50 %
23 Assomption-Bellevue Lyon 27 13 48,1 %
24 Lakanal Sceaux 80 38 47,5 %
Vous trouverez sur letudiant.fr, rubrique « Supérieur »
Moyenne nationale 47,2 %
 puis « Palmarès », le palmarès interactif des classes
Établissements ayant intégré plus de 25 % d’élèves préparatoires aux grandes écoles.
à Polytechnique, AgroParisTech et aux ENS.

Les prépas littéraires


Prépas Lettres A/L Prépas Lettres B/L
© Christian Bellavia/Divergence pour l’Etudiant

Intégration 2014-2018 : École des chartes, ENS Paris-Saclay, ENS Ulm Intégration 2014-2018 aux 3 ENS : Ulm, Lyon, Paris-Saclay
d’intégrés

d’intégrés
sur 5 ans

Rang
d'intégrés

d’intégrés

Effectifs

Rang
sur 5 ans

Établissements Villes
Effectifs

Établissements Villes 2019


2018
Taux

Taux

2019
2018
Taux

Taux

1 Janson-de-Sailly Paris 40 22,5 % 26,5 %


1 Henri-IV Paris 109 21,1 % 29,1 %
2 Henri-IV Paris 48 35,4 % 25,2 %
2 Louis-le-Grand Paris 98 22,4 % 16,3 %
3 Le Parc Lyon 38 15,8 % 19,3 %
3 Le Parc Lyon 38 10,5 % 10 %
4 Lakanal Sceaux 46 10,9 % 11,2 %
4 Chateaubriand Rennes 36 0% 6,8 % 5 Chartreux Lyon 29 6,9 % 7,4 %
Moyenne nationale 6,4 % 5,6 % Moyenne nationale 6,8 % 6,4 % 

 février 2019 
 Banc d’essai Les classes prépas


Prépas Lettres A/L Prépas Lettres B/L
Intégration 2014-2018 : École des chartes, École du Louvre, ENS Intégration 2014-2018 : 3 ENS, École du Louvre,
Paris-Saclay (ex-Cachan), ENS Ulm, Master ENS, Celsa, ESIT, ISIT, ISMaPP, ENSAE, Celsa, ENSAI, Dauphine, Master ENS
9 IEP, écoles de commerce des banques BCE & Ecricome

d’intégrés

d’intégrés
Rang

Effectifs
Établissements Villes
2019

2018
Taux

Taux
d’intégrés

d’intégrés
Rang

Effectifs
Établissements Villes
2019

2018
Taux

Taux
1 Janson-de-Sailly Paris 40 75 % 70,1 %
1 Henri-IV Paris 109 33,9 % 46,3 % 2 Henri-IV Paris 48 66,7 % 66,3 %
2 Louis-le-Grand Paris 98 32,7 % 32,2 % 3 Stanislas Paris 33 63,6 % 59 %

3 Sainte-Marie Neuilly-sur-Seine 39 35,9 % 31,3 % 4 Chartreux Lyon 29 48,3 % 57,9 %

4 Le Parc Lyon 38 26,3 % 30,8 % 5 Saint-Marc Lyon 20 60 % 52,4 %

5 Gerville-Réache Basse-Terre 28 32,1 % 26,7 % 6 Le Parc Lyon 38 44,7 % 50,9 %

Saint-Maur-des- 7 Montaigne Bordeaux 41 46,3 % 48,1 %


6 Marcelin-Berthelot Fossés 46 15,2 % 23,9 %
8 Notre-Dame-de-la-Paix Lille 36 63,9 % 43,4 %
7 Janson-de-Sailly Paris 30 23,3 % 21,9 % 9 Lakanal Sceaux 46 39,1 % 43,2 %
8 La Bruyère Versailles 18 5,6 % 18,9 % 10 Thiers Marseille 28 57,1 % 40,7 %
Moyenne nationale 18,1 % 18,5 % Moyenne nationale 41 % 39,9 %

+ de 15 % d’intégrés aux 3 ENS sur 5 ans.

Prépas LSH (lettres et sciences humaines)


Intégration 2014-2018 : l’ENS Lyon (LSH), Celsa, École du Louvre,
ESIT, ISIT, ISMaPP, Dauphine, Masters ENS, 9 IEP,
écoles de commerce (banques BCE & Ecricome)
d’intégrés

d’intégrés

Rang
Effectifs

Établissements Villes
2019
2018
Taux

Taux

16
1 Madeleine-Daniélou Rueil-Malmaison 42 61,9 % 72,5 %
2 Blanche-de-Castille Le Chesnay 50 44 % 39,4 %
3 Henri-IV Paris 98 28,6 % 36,5 %
4 Lapérouse Nouméa 28 21,4% 35,3 %
5 Michelet Vanves 38 26,3% 33 %
6 Le Parc Lyon 46 17,4 % 32,9 %
7 Chateaubriand Rennes 47 10,6 % 31,9 %
8 Bossuet Meaux 17 29,4 % 31,7 % Classe prépa au lycée Lakanal, à Sceaux.
9 Joffre Montpellier 39 28,2 % 31,6 %
10 Blomet Paris 47 38,3 % 30,4 % Prépas LSH (lettres et sciences humaines)
11 Fénelon Paris 112 26,8 % 28 % Intégration 2014-2018 : l’ENS Lyon (LSH)
12 La Bruyère Versailles 77 24,7 % 27,7 %
d’intégrés

d’intégrés

13 Emmanuel-d'Alzon Nîmes 17 52,9 % 27,2 % Rang


Effectifs

Établissements Villes
2019
2018
Taux

Taux

14 Georges-de-La-Tour Metz 53 24,5 % 26,5 %


15 Paul-Cézanne Aix-en-Provence 33 21,2 % 25,8 %
1 Henri-IV Paris 98 17,3 % 18,5 %
16 Chaptal Paris 60 25 % 24,7 %
2 Fénelon Paris 112 17,9 % 17,9 %
17 Sainte-Marie Lyon 33 15,2 % 23,6 %
3 Madeleine-Daniélou Rueil-Malmaison 42 16,7 % 14 %
18 Condorcet Paris 57 7% 22,9 %
4 Sainte-Marie Lyon 33 9,1 % 11,5 %
19 Faidherbe Lille 79 24,1 % 22,7 %
5 Le Parc Lyon 46 6,5 % 10,3 %
20 Masséna Nice 64 15,6 % 22,3 % 6 Chateaubriand Rennes 47 0% 9,3 %
21 Lakanal Sceaux 76 31,6 % 22 % 7 Joffre Montpellier 39 10,3 % 8,2 %
22 MELH (Légion d’honneur) Saint-Denis 30 23,3 % 21,5 % 8 Edouard-Herriot Lyon 101 5% 6%
© Bertrand Desprez pour l’Etudiant

23 Gustave-Monod Enghien-les-Bains 27 14,8 % 21,3 % 9 Lakanal Sceaux 76 5,3 % 5,7 %


23 Victor-Duruy Paris 50 18 % 21,3 % 10 Condorcet Paris 57 0% 5,5 %
25 Claude-Fauriel Saint-Etienne 51 27,5 % 20,5 % 11 Fustel-de-Coulanges Strasbourg 60 3,3 % 5,2 %
26 Kerichen Brest 42 14,3 % 19,9 % 11 Blanche-de-Castille Le Chesnay 50 6% 5,2 %
27 Camille-Guérin Poitiers 34 5,9 % 19,4 % 13 Blaise-Pascal Clermont-Ferrand 29 3,4 % 4%
28 Pothier Orléans 45 11,1 % 18,8 % 14 Camille-Jullian Bordeaux 76 3,9 % 3,8 %
Moyenne nationale 16,4 % 18,4 % 15 Georges-de-La-Tour Metz 53 5,7 % 3,6 %

+ de 15 % d’intégrés à l’ENS-LSH sur 5 ans.


Moyenne nationale 3,1 % 3,2 % 

 février 2019 
Une école en mouvement :
4 chiffres*
qui en disent long…
36 mois
d’expérience possible à l’international

96 %
des étudiants recrutés,
6 mois après leur diplomation

+ 50 000 €
rémunération annuelle moyenne
des diplômés, 3 ans après leur sortie

65 %
des Alumni occupent une fonction
liée à l’international
*Source : enquête CGE / TBS sur le programme Grande Ecole.

Business School
 Banc d’essai Les classes prépas

Les prépas commerciales


Les prépas ECS

Prépas commerciales, Prépas commerciales,
option scientifique option scientifique
Intégration 2018 : EDHEC, EM Lyon, ESCP Europe, ESSEC, Intégration 2018 : ESCP Europe, ESSEC, HEC
HEC, ENS Paris-Saclay (ex-Cachan), Audencia, Grenoble École
de management, Néoma, Skéma, Toulouse Business School

d’intégrés

d’intégrés
Rang

Effectifs
Établissements Villes
2019

2018
Taux

Taux
d’intégrés

d’intégrés
Rang Effectifs
Établissements Villes
2019
2018
Taux

Taux
1 Henri-IV Paris 42 35 83,3 %
1 Prépa Commercia (ex-Frilley) Paris 24 23 95,8 % 2 Ipésup Paris 30 24 80 %
2 Sainte-Marie Lyon 37 35 94,6 %
3 Louis-le-Grand Paris 38 29 76,3 %
3 Ampère Lyon 72 67 93,1 %
4 Intégrale Paris 33 25 75,8 %
4 Intégrale Paris 33 30 90,9 %
Sainte-Geneviève
5 Lakanal Sceaux 42 38 90,5 % 5 (« Ginette ») Versailles 77 56 72,7 %
6 Saint-Vincent-Providence Rennes 41 37 90,2 %
6 Sainte-Marie Lyon 37 22 59,5 %
7 Le Parc Lyon 79 71 89,9 %
7 Stanislas Paris 82 47 57,3 %
8 Sainte-Geneviève (« Ginette ») Versailles 77 69 89,6 %
Prépa Commercia
9 Louis-le-Grand Paris 38 34 89,5 % 8 (ex-Frilley) Paris 24 13 54,2 %

10 Chartreux Lyon 34 30 88,2 % 9 Saint-Louis Paris 49 26 53,1 %


11 Henri-IV Paris 42 37 88,1 %
10 Prépacom Paris 37 19 51,4 %
18 11 Michelet Vanves 42 37 88,1 %
11 Janson-de-Sailly Paris 78 34 43,6 %
13 Notre-Dame-des-Minimes Lyon 29 25 86,2 %
Notre-Dame-du-
14 Saint-Paul Lille 34 29 85,3 % 12 Grandchamp Versailles 46 20 43,5 %
15 Hoche Versailles 46 39 84,8 %
13 Hoche Versailles 46 19 41,3 %
16 Saint-Jean Douai 116 97 83,6 %
14 Chartreux Lyon 34 14 41,2 %
17 Saint-Jean-de-Passy Paris 71 59 83,1 %
18 Stanislas Paris 82 68 82,9 % 15 Saint-Jean Douai 116 47 40,5 %

19 Chateaubriand Rennes 46 38 82,6 % 16 Lakanal Sceaux 42 16 38,1 %


19 Notre-Dame-du-Grandchamp Versailles 46 38 82,6 % 17 Le Parc Lyon 79 27 34,2 %
21 Saint-Michel-de-Picpus Paris 28 23 82,1 %
18 Saint-Jean-de-Passy Paris 71 21 29,6 %
22 Saint-Louis Paris 49 40 81,6 %
19 Michelet Vanves 42 10 23,8 %
23 Ipésup Paris 30 24 80 %
24 Champollion Grenoble 34 27 79,4 % 20 Pierre-de-Fermat Toulouse 79 15 19 %
25 Ozenne Toulouse 41 32 78 % 21 Chateaubriand Rennes 46 8 17,4 %
26 Joffre Montpellier 36 28 77,8 % Moyenne nationale 16,9 %
27 Clemenceau Nantes 40 31 77,5 %
+ de 20 % à HEC
28 Prépacom Paris 37 28 75,7 %
29 Janson-de-Sailly Paris 78 58 74,4 %
30 Carnot Paris 85 63 74,1 %
31 Pierre-de-Fermat Toulouse 79 58 73,4 %
ECS – Les résultats des groupes
32 Blaise-Pascal Clermont-Ferrand 35 25 71,4 % % intégrés % intégrés % intégrés
ECS
33 Fabert Metz 41 29 70,7 % Top 3 Top 6 Top 10

34 Berthollet Annecy 44 31 70,5 %


Ipesup – Prépacom 64,2 % 73,1 % 77,6 %
35 Enfants Nantais Nantes 31 21 67,7 %
36 Lavoisier Paris 39 26 66,7 % Intégrale – Initiale 33,3 % 52,5 % 63,6 %

37 Kléber Strasbourg 96 63 65,6 % Prépa Commercia – JA Formation 21,2 % 56,1 % 71,2 %


38 Montaigne Bordeaux 80 51 63,8 %
Ipécom – Prépa Victor-Hugo 10,5 % 26,3 % 52,6 %
39 Marcelin-Berthelot Saint-Maur-des-Fossés 32 19 59,4 %
Moyenne nationale 58,7 %
À signaler : Ipécom Paris place 8 de ses 10 élèves en 2018 dans les
écoles de notre panier (dont 1 ESSEC, 1 ESCP, 2 EM Lyon). Vous retrouverez
+ de 60 % dans le Top 6 les résultats des prépas de moins de 15 élèves sur le site de l’Etudiant. 

 février 2019 
SALON DE

ESPACE DÉDIÉ
Conférences STUDY UK*
et rencontres
*Étudier au Royaume-Uni

Institut d'Enseignement Supérieur Privé

Depuis 1985, Intégrale


est classée parmi les meilleures

MASTERS, prépas de France.


Intégrale prépare les étudiants
MASTÈRES au TOP 5 des grandes écoles

& MBA
de commerce :
HEC, ESSEC, ESCP,
EM Lyon, EDHEC.
Vous êtes étudiant, jeune diplômé
© Photos Alexis Limousin et iStock

de bac + 3 à bac + 5…

Intégrale Prépa :
deux sites, deux lieux de vie
Clamart PRÉPA INTERNAT

IER
SAMEDI 19 JANV
Le Rocher Paris 8è PRÉPA

NTER
PARIS EVENT CE
LETTE
PORTE DE LA VIL
Retrouvez-nous sur
INVITATION SUR
integrale-prepa.fr
vpstrat.com
 Banc d’essai Les classes prépas

Les prépas ECE



Prépas commerciales, Prépas commerciales,
option économique, option économique,
Intégration 2018 : EDHEC, EM Lyon, ESCP Europe, ESSEC, HEC, Intégration 2018 à : ESCP Europe, ESSEC, HEC
ENS Paris-Saclay (ex-Cachan), Audencia, Grenoble École de management,
Neoma, Skéma, Toulouse Business School

d'intégrés

d’intégrés
Rang

Effectifs

Nombre
Établissements Villes
2019

Taux
d'intégrés

d’intégrés
Rang

Effectifs

Nombre
Établissements Villes
2019

Taux
1 Ipésup Paris 25 20 80 %
1 Ampère Lyon 37 36 97,3 % 1 Madeleine-Daniélou Rueil-Malmaison 40 32 80 %
2 Chartreux Lyon 27 26 96,3 %
3 Intégrale Paris 44 26 59,1 %
3 Prépa Commercia Paris 25 24 96 %
Saint-Louis-de-Gonzague
4 Intégrale Paris 44 42 95,5 % 4 ("Franklin") Paris 72 40 55,6 %

5 Madeleine-Daniélou Rueil-Malmaison 40 38 95 % 5 Sainte-Marie Lyon 28 14 50 %


6 Notre-Dame-de-Sainte-Croix Neuilly-sur-Seine 59 56 94,9 %
6 Prépa Commercia Paris 25 12 48 %
7 Notre-Dame-des-Minimes Lyon 33 31 93,9 %
7 Henri-IV Paris 37 17 45,9 %
8 Saint-Paul Lille 38 35 92,1 %
8 Prépacom Paris 39 14 35,9 %
9 Ipésup Paris 25 23 92 %
10 Sainte-Marie Lyon 28 25 89,3 % 9 Janson-de-Sailly Paris 43 15 34,9 %
11 Janson-de-Sailly Paris 43 38 88,4 % Notre-Dame-du-
10 Grandchamp Versailles 82 27 32,9 %
Saint-Louis-de-Gonzague
12 ("Franklin") Paris 72 63 87,5 % 11 Ampère Lyon 37 11 29,7 %

13 Nelson-Mandela (ex-Vial) Nantes 35 29 82,9 % 12 Chartreux Lyon 27 7 25,9 %


14 Stanislas Cannes 28 23 82,1 % 13 Saint-Jean Douai 95 21 22,1 %
20 15 Notre-Dame-du-Grandchamp Versailles 82 67 81,7 %
14 Hoche Versailles 39 8 20,5 %
16 Saint-Just Lyon 41 32 78 %
17 Saint-Jean Douai 95 73 76,8 %
15 Saint-Paul Lille 38 6 15,8 %

18 Lycée français Vienne (Autriche) 17 13 76,5 % 16 Chateaubriand Rennes 46 7 15,2 %


19 Saint-Michel-de-Picpus Paris 71 54 76,1 % 17 Nelson-Mandela (ex-Vial) Nantes 35 5 14,3 %
20 Prépacom Paris 39 28 71,8 %
18 Saint-Michel-de-Picpus Paris 71 9 12,7 %
21 Chateaubriand Rennes 46 33 71,7 %
19 Notre-Dame-de-Sainte-Croix Neuilly-sur-Seine 59 7 11,9 %
22 Berthollet Annecy 35 25 71,4 %
22 Ozenne Toulouse 35 25 71,4 % 20 Ozenne Toulouse 35 4 11,4 %

22 Saint-Vincent-Providence Rennes 35 25 71,4 % 21 Blaise-Pascal Clermont-Ferrand 37 4 10,8 %


25 Montaigne Bordeaux 38 27 71,1 % 22 Montaigne Bordeaux 38 4 10,5 %
26 Marcelin-Berthelot Saint-Maur-des-Fossés 38 26 68,4 %
23 JA - Formation Paris 78 8 10,3 %
27 Champollion Grenoble 34 22 64,7 %
19 Michelet Vanves 42 10 23,8 %
28 Hoche Versailles 39 25 64,1 %
29 Initiale Paris 176 112 63,6 % 20 Pierre-de-Fermat Toulouse 79 15 19 %
30 Carnot Dijon 41 26 63,4 % 21 Chateaubriand Rennes 46 8 17,4 %
31 Kléber Strasbourg 38 23 60,5 % Moyenne nationale 10 %
32 Carnot Paris 85 51 60 %
+ de 20 % à HEC.
33 Parc-de-Vilgenis Massy 27 16 59,3 %
34 Montaigne Paris 41 24 58,5 %
35 Saint-Joseph-du-Loquidy Nantes 67 39 58,2 % ECE – Les résultats des groupes
36 René-Cassin Bayonne 39 22 56,4 %
% intégrés % intégrés % intégrés
ECE
37 CIV-Valbonne Sophia-Antipolis 34 19 55,9 % Top 3 Top 6 Top 10
38 Saint-Charles Marseille 36 20 55,6 %
Ipésup – Prépacom 53,1 % 75 % 79,7 %
39 JA - Formation Paris 78 43 55,1 %
40 Henri-IV Paris 37 20 54,1 % Intégrale – Initiale 18,2 % 48,2 % 70 %
41 Teilhard-de-Chardin Saint-Maur-des-Fossés 31 16 51,6 %
Prépa Commercia – JA Formation 19,4 % 40,8 % 65 %
42 Claude-Monet Paris 37 19 51,4 %
42 Gustave-Flaubert Rouen 37 19 51,4 % Ipécom – Prépa Victor-Hugo 6,9 % 17,2 % 62,1 %
44 Voltaire Orléans 32 16 50 %
À signaler : Ipécom Paris place 11 de ses 12 élèves en 2018 dans
Moyenne nationale 49,5 %
les écoles de notre panier (dont 1 ESSEC et 1 ESCP). Vous retrouverez
de 60 % dans le Top 6 (HEC, ESSEc, ESCP Europe, EM Lyon, EDHEC, ENS Paris-Saclay (ex-Cachan). les résultats des prépas de moins de 15 élèves sur le site de l’Etudiant.

 février 2019 
READY FOR AN INTERNATIONAL CAREER* ?
Study INTERNATIONAL SUSTAINABLE
AGRICULTURE & FOOD ENTREPRENEURSHIP**
I-SAFE www.unilasalle.f r

Le premier parcours
ingénieur post-bac
(bacs S & ES spé maths) en SVT
100 % en anglais
en France

En Normandie, à Rouen

Document non contractuel. Décembre 2018.

agro-ecology • food & health • sustainable development • food geopolitics •


ecological transition • international trade • green cities • climate change

Journées Portes Ouvertes > samedi 2 février et samedi 9 mars 2019


* Envie d’une carrière internationale ? ** Cursus international en environnement, agronomie, alimentation et entrepreneuriat.
Agro-écologie • Alimentation & Santé • Développement durable • Géopolitique alimentaire • Transition écologique •
Commerce international • Villes vertes • Changement climatique.
22

À 40 ans, après avoir exercé pendant


treize ans le métier d’avocate, Sophie Pfeffer
crée en 2005 sa marque de bijoux 5 Octobre.
 février 2019 
Les 20 ans de… 

[ Sophie Pfeffer
Créatrice de bijoux
]
L’univers du bijou
est un secteur hyper
concurrentiel
La vie de Sophie Pfeffer, créatrice de la marque de bijoux 5 Octobre,
n’est pas un long fleuve tranquille. Après avoir mené une brillante
carrière d’avocate, elle a tout quitté pour se consacrer à sa passion,
23
en laissant éclore son âme d’artiste. Rencontre.

À quoi ressemblaient vos premières paisibles, empreintes d’une grande liberté aussi : je
années d’école ? me rendais toujours seule à l’école, sur mon vélo, en
J’ai eu une enfance à la fois parisienne et ban- traversant tout le village, et je connaissais les bois
lieusarde. Mon père était cadre supérieur dans le comme ma poche. Je n’avais peur de rien !
groupe Bidermann, qui avait une activité dans la
mode masculine. Ma mère travaillait comme comp- Avez-vous conservé ce sentiment
table à ses débuts, puis elle s’est lancée progressi- de liberté au collège, puis au lycée ?
vement dans l’ouverture de boutiques de prêt-à- Oui ! D’abord, par l’autonomie que m’accordaient
porter de créateurs, à Nice. Nous avons vécu à Paris mes parents. Les mères de mes copines ne fonc-
quand j’étais toute petite, puis nous nous sommes tionnaient pas comme la mienne. Je connaissais
installés à Lésigny, en Seine-et-Marne. Ma maison tous les recoins du village, je traînais seule, sans Retrouvez
les interviews
était une de ces maisons proprettes, à l’américaine, qu’on me demande de faire attention. À l’époque,
d’autres
avec un jardin sans clôture, et les alentours étaient on avait sans doute moins conscience des dangers personnalités
à l’avenant, école et centre de loisirs compris. Je me que couraient des enfants ou des ados ! À l’école et des portraits
souviens que mon institutrice de CP, Mme Irigoyen, comme au collège, mes parents n’ont jamais ouvert de pros sur
me déguisait en petite Japonaise à cause de mes un cahier pour m’aider à faire mes devoirs ou me
cheveux noirs et de mes yeux bridés ! Elle me fai- surveiller. Je n’avais aucune pression, personne ne
sait enfiler un kimono et me surnommait Noriko… faisait de projection sur ce que j’étais censée faire
Je devais monter sur la table, pour que tout le plus tard. J’étais une bonne élève, littéraire, avec des
monde me voit ainsi accoutrée ! Je n’aimais pas goûts très éclectiques, de la littérature enfantine à
© Éric Garault/Pascoandco

ça mais je me prêtais au jeu. J’aimais apprendre, la BD puis à la littérature en général. Au collège,


j’aimais l’école. Un peu plus tard, toujours à l’école toujours à Lésigny, et toujours dans le public, j’ai eu
primaire, j’ai eu un maître que j’adorais, M. Trivier. la chance d’avoir une prof extraordinaire, Mlle Blair,
Il nous a emmenés en classe de neige, c’était un en français, latin et grec. Une femme incroyable-
homme passionnant, qui nous donnait envie ment charismatique, d’une culture exception-
d’apprendre. Ces années-là étaient heureuses et nelle. J’étais curieuse et je voulais tout connaître. 

 février 2019 
 Les 20 ans de Sophie Pfeffer

métier d’indépendant. Comme j’avais en tête de


me rendre utile, j’ai pensé à la médecine. Je passe
donc en première S, au lycée Guillaume-Budé
de Limeil-Brévannes [94], que j’avais intégré
en seconde. Et là, tout d’un coup, rien ne va plus.
Comme je suis moins scientifique que littéraire, je
ne suis pas au niveau. Je m’accroche quand même,
mais au passage, je m’engueule avec le proviseur !
Résultat, je redouble ma première S dans un autre
lycée, Marcellin-Berthelot à Joinville [94]. Je passe
des heures dans le bus et le RER pour m’y rendre,
et c’est la cata. Je finis mon parcours de lycéenne
dans un troisième établissement, à Roissy-en-Brie.
Je décroche mon bac D [l’actuel bac S en SVT],
sans mention, mais avec soulagement, et je m’ins-
cris en fac de médecine à Créteil [94].

Avez-vous pris goût aux études


à ce moment-là ?
Je ne me sentais pas vraiment bien dans l’ambiance.
Je ne me suis donc pas donnée à fond. Comme j’ai
deux points de retard au deuxième partiel, je le
rate et je me retrouve complètement démotivée.
J’ai beau repiquer une année, je n’y crois plus. Mais
24
l’envie de faire un métier tourné vers les autres
est toujours là. Je décide d’entamer des études de
droit et de devenir avocate. Je m’inscris à Saint-
Maur [94] et cela fonctionne. J’adore les cours, je
suis fascinée par le chargé de TD, Denis Mazeaud,
qui enseigne le droit civil et qui est très brillant.
1
J’enchaîne cinq années d’études, qui me font aller
 Je passais tout mon temps libre à collectionner des  Sophie Pfeffer jusqu’au troisième cycle, et à un DEA [l’actuel M2]
présente ses collections
tas de choses : des pierres et des minéraux dans dans son atelier-
de droit privé. Entre-temps, à l’issue de ma maîtrise
des petites boîtes, des papillons, des plantes dans show-room du quartier [l’actuel M1], j’avais passé mon CAPA [certificat
des herbiers. Vers l’âge de 11 ans, je fabriquais des du Marais à Paris. d’aptitude à la profession d’avocat] sur dérogation.
bijoux en plâtre que je peignais, et que je revendais  Ici, en Corse, à l’âge J’ai donc prêté serment en 1992, et commencé
à mes copines ensuite. Un peu plus jeune, je m’étais de 17 ans, la jeune fille immédiatement à travailler.
mise à collectionner des perles anciennes, que sait déjà qu’elle veut
exercer un métier tourné 2
j’avais probablement troquées avec une copine, et vers les autres.
je créais des bijoux avec. Cela n’était pas très défini,
3 Collégienne, Sophie
mais c’était déjà là ! À cette époque, j’adorais la
Pfeffer aime l’école
nature et je détestais Paris. mais aussi collectionner
des pierres et fabriquer
des bijoux en plâtre
À quel moment la question et en perles anciennes.
de votre orientation s’est-elle posée ?
En seconde. Je savais que je voulais exercer un
métier tourné vers les autres. Il y a chez moi un
profond équilibre entre le côté manuel et l’intellect.
Je suis à la fois rigoureuse et idéaliste. Mon père,
© xxxxxxx xxxx

qui n’avait pas dû être très épanoui dans sa vie de


cadre en entreprise, nous parlait souvent, à ma
fratrie et à moi, de l’importance de réfléchir à un

 février 2019 
Quel bilan faites-vous de vos premières semaine plus tard, tout avait été vendu ! J’ai conti-
expériences professionnelles ? nué, toujours de manière très artisanale, avec du
Même si ma première expérience, dans un cabinet laiton, du corail, des turquoises, un assemblage de
parisien, me fait douter, en raison des employeurs matières très baroque. Je n’ai pas attendu long-
un peu compliqués, je sais temps pour lancer ma
aussi qu’elle m’a forgé « En 2004, j’ai marque, 5 Octobre, date
le caractère ! Au bout de commencé à fabriquer de mon anniversaire…
neuf mois, je démissionne, Les salons profes-
littéralement épuisée, et une mini-collection de sionnels où j’allais
retrouve du travail dans bijoux, avec des pierres, m’ont apporté
un gros cabinet d’assu- tout de suite la
rance-construction, dirigé
des perles, du métal » reconnaissance,
1965
Naissance
par une femme charismatique. Mon rôle, ce sont et j’ai démarré en flèche au Japon. Cela à Paris.
les expertises et les plaidoiries. J’adore ça et, en fait treize ans aujourd’hui !
perso, à côté, je gère des dossiers de régularisation 1983
Bac D
de sans-papiers, de la défense pénale d’urgence, Quels conseils donneriez-vous
[l’actuel bac S en SVT].
ce qu’on appelait autrefois les flagrants délits. Je à un jeune qui aimerait marcher
travaille d’arrache-pied jusqu’en 2000, mais entre- dans vos pas ? 1992
temps je me marie et j’ai trois enfants. Je lâche D’avoir les clés ! Aujourd’hui, l’univers du bijou Prête serment
même mes dossiers pendant un an, en 1994-1995, est un secteur hyper concurrentiel. C’est un passe- au barreau.
car j’accompagne mon mari en mission aux États- temps qui se transforme en envie de profession-
Unis. Je ne reste pas les bras croisés pour autant, nalisation, et les places sont chères. C’est un vrai
puisque je profite de cette « pause » pour rédiger métier, construit et raisonné, avec une stratégie
une étude sur les incidences éthiques et juridiques d’entreprise. Pour établir une marque et la faire
25
de la FIV [fécondation in vitro] en France et aux durer, il faut à la fois avoir une vision commerciale 1995
États-Unis, travail que je remets en rentrant à et une communication adaptée. Mais, pour créer, Naissance de
l’Ordre des avocats. il faut se nourrir : d’expositions, de musique, son premier enfant.
de livres, de réflexion avec les artisans. Tout
2005
Comment passe-t-on de la robe ce que je crée, je peux aussi le porter. Les
Crée sa marque
(d’avocate !) au bijou ? choses pour lesquelles je n’ai pas de désir, de bijoux.
Je n’ai jamais eu le sentiment de ne pas être à je les écarte. Garder le désir pour ce que
ma place. C’est un changement radical, certes, l’on fait est primordial. C’est ce qui fait
mais j’étais aussi heureuse avant ! Quand j’étais qu’une démarche de création est authen-
avocate, j’adorais mon métier, mais je n’avais pas tique et appelée à durer. 
un moment à moi. Et travailler à mi-temps avec Propos recueillis par Nathalie Helal
un bébé dans les bras, ce n’est pas possible sur le
moyen ou le long terme ! C’est l’expérience de 3
la maternité qui a été le déclic dans mon cas : j’ai
recommencé à rêvasser, à rêver d’un métier créatif
en général en pouponnant, sans savoir vraiment
ce que j’allais faire. J’ai demandé mon omission du
barreau en 2000, à la naissance de mon troisième
enfant. J’avais toujours un pied dans la mode, car
j’accompagnais ma mère dans les show-rooms
pour ses achats professionnels, qui alimentaient ses
© Photos fournies par le tŽmoin

boutiques de prêt-à-porter sur la Côte d’Azur. Un


beau jour, en 2004, je me suis lancée : j’ai fabriqué
une mini-collection de bijoux, avec des pierres que
j’avais, des perles, du métal. J’ai créé une dizaine
de pièces et les ai montrées à ma mère. Elle a
immédiatement flairé le succès, les a embarquées
et mises en vente dans ses boutiques, à Nice. Une

 février 2019 
Le
ldaesbprood
26

uits de
demain

 février 2019 
Au cœur du… Pôle supérieur design de Villefontaine 

27

Les objets du futur naissent dans leur tête. Les étudiants du Pôle supérieur design du lycée
Léonard-de-Vinci à Villefontaine, dans l’Isère, seront les designers de demain. Ils réfléchissent,
dessinent et confectionnent toutes sortes de produits, de l’électroménager aux articles
de sport, en passant par les jouets.
par Camille Jourdan
Reportage photo : Olivier Guerrin pour l’Etudiant

 La maquette est moins d’une heure de Lyon, propose un cursus

U
n e table, un stylo, un téléphone, un
casque… Tous ces objets ont été imaginés un objet miniature, qui complet en design de produits.
permet d’avoir un aperçu
par quelqu’un. Une personne a réfléchi d’un produit. Mais,
à leur forme, à leur couleur, à leurs fonctionna- avec les étudiants de la D’abord un travail de recherche
mention complémentaire,
lités. En un mot, elle les a « designés ». Au Pôle « Le design, c’est avant tout un travail de
la maquette devient
supérieur design Léonard-de-Vinci, les étudiants un objet en soi, tant les recherche », annonce Emma. Avec ses cama-
sont formés à la conception des produits de finitions sont travaillées. rades de deuxième année de BTS, elle passe
demain. Dès la seconde, les élèves de ce lycée de une quinzaine d’heures par semaine en « bureau
 Grâce au logiciel
Villefontaine (38) ont la possibilité d’étudier les SolidWorks, les étudiants de création » : c’est ici qu’ils conçoivent leurs
bases du design de produits grâce à des options dessinent les plans produits, selon les sujets imposés par leur for-
et des enseignements d’exploration, puis peuvent de chaque partie du Lego, mateur. « Là, par exemple, nous devions trouver
qui sont ensuite envoyés
s’orienter vers un baccalauréat STD2A (sciences sur les machines une solution pour cuisiner en camping », expose
et technologies du design et des arts appliqués). à commande numérique. Emma, en montrant sa maquette. Avant d’arri-
Ils peuvent ensuite enchaîner en BTS (brevet de ver à cette cuisine miniature, où l’on distingue
technicien supérieur), en licence professionnelle une table, des chaises et un jerricane, plusieurs
ou en mention complémentaire maquettes et heures de recherches s’imposent. « Nous devions
prototypes, et même en DSAA (diplôme supé- tout d’abord déterminer une cible, détaille
rieur d’arts appliqués). L’établissement, situé à Marie. Moi, j’ai décidé que cette cuisine serait 

 février 2019 
 Au cœur du… Pôle supérieur design de Villefontaine

dans les différents mouvements que nous étu-


dions pendant les cours de culture du design »,
ajoute Emma. Mais le designer doit s’efforcer
d’être innovant, et chercher surtout à adapter
ses produits à son projet. Plus encore : il s’efforce
d’identifier les failles de ces produits, afin de les
améliorer. En parallèle de ces recherches, les
objets prennent forme, sur le papier d’abord.
Devant Mathieu, les croquis s’étalent, dessinés au
stylo bille. On distingue un sac, une voiture et un
pistolet à eau. Ce sont ses idées pour un nouveau
projet, basé sur l’éco-design.
« Ils doivent repenser trois objets en les rendant
plus rationnels, c’est-à-dire en diminuant le
volume de matériaux utilisés pour les fabri-
quer, ou en les rendant réparables », explique
le formateur, Emmanuel Ruaz. C’est ainsi que
Mathieu a pensé à un sac à dos avec moins de
coutures, en un seul tissu, sans bouton ni poche
inutile. Pour accompagner ses étudiants dans
cette démarche, Emmanuel Ruaz leur parle
de l’« analyse du cycle de vie d’un produit »,
du recyclage, du coût énergétique des matières
premières…
28
« Généralement, nous avons des cours théoriques
en rapport avec nos projets », décrivent les étu-
diants du BTS. En technologie notamment, ils étu-
dient les différents matériaux et leurs propriétés.
Des échantillons de plastique tapissent d’ailleurs
deux pans du mur de la salle, classés selon leur
souplesse, leur transparence, leurs couleurs…
«  C’est une matériothèque », décrit Laurent
Thiébaut, coordinateur du Pôle Design. Pour lui, la
technologie est l’« alphabet du designer ».

Des plans à la maquette d’un produit


Si certains cours restent théoriques durant cette
3 deuxième année de BTS, les étudiants assurent
être davantage « dans le concret » qu’en première
 Être designer  destinée aux familles modestes », rapporte- année. Lorsque leur projet est ficelé sur le papier,
à Léonard-de-Vinci, t-elle. Arthur, lui, a opté pour les « baroudeurs », ils passent à la conception assistée par ordinateur
c’est aussi savoir
se servir d’un tour à bois, et Emmanuelle pour les familles nombreuses. (CAO), afin de pouvoir réaliser leur maquette.
d’une ponceuse « Selon le public visé, les contraintes ne sont pas C’est principalement cette technique qu’appren-
ou d’une scie verticale. les mêmes », poursuit Marie, qui évoque notam- nent à maîtriser les élèves en mention complé-
ment les normes de sécurité pour les enfants. mentaire. Ces jeunes, pour la plupart sortis de
BTS, de licence professionnelle ou directement
Être innovant et adapter ses produits de MANAA (mise à niveau en arts appliqués),
à son projet sont installés devant leur ordinateur dans une
Une fois ces contraintes listées dans un cahier salle voisine. Sur leur écran, on distingue un
des charges, les étudiants observent les objets personnage en Lego ; ils devront fabriquer ce
similaires déjà existants dont ils peuvent s’ins- petit bonhomme, en bois. Avant de saisir scies et
pirer. « Nous pouvons aussi piocher des idées perceuses, place aux plans : « On part de deux

 février 2019 
sur l’ensemble des machines, à commande
manuelle ou numérique. « Tous les élèves du
Pôle Design touchent à la technique », souligne
Laurent Thiébaut. Ils réalisent eux-mêmes leurs
maquettes, afin de mieux se rendre compte des
proportions, mais aussi de la faisabi-
lité de certains de leurs projets. Mais
« Les étudiants les maquettes ne sont pas seulement
fabriquent des esquisses bancales en carton  :
eux-mêmes elles doivent être les plus précises et
les maquettes pour les plus belles possible. « En ce sens,
vérifier la faisabilité la peinture est d’une extrême impor-
des projets » tance », remarque Maxence Daubié,
le responsable de l’atelier. «  Une
maquette peut être très réussie, mais si elle est
mal peinte, elle ne vaudra pas grand-chose »,
résume-t-il. À la fin de l’année, les étudiants en
mention complémentaire présentent, devant un
jury, une maquette qu’ils ont réalisée de A à Z,
 En deuxième année des plans aux finitions.
de BTS, les étudiants
bénéficient d’une certaine
autonomie pour mener
En lien avec les entreprises
à bien leurs projets, Au terme de leur dernier semestre, les étudiants
tout en s’entraidant. en DSAA doivent, eux aussi, présenter un pro-
29
jet similaire, doublé d’un mémoire de recherche.
 Dernières finitions
pour la maquette Durant la première année de préparation à ce
4
de la cuisine de camping. diplôme, les projets se multiplient. La plupart
du temps, les étudiants en design de produits et
images, l’une de face, et l’autre de profil », décrit ceux en design interactif coopèrent, notamment
Guilhem, élève de deuxième année. Grâce au pour réfléchir à des objets connectés. Réalité
logiciel SolidWorks, il décortique chaque pièce augmentée, applications mobiles… Les apprentis
qui compose la figurine : la tête, le corps, les bras, designers de Léonard-de-Vinci appréhendent
les mains… Il indique les dimensions de chacune ces techniques inhérentes aux objets de demain. 
de ces parties, et les module comme il le souhaite,
grâce aux nombreuses fonctionnalités du logiciel. 5
« Pour la tête, par exemple, on peut indiquer
qu’on veut y percer un trou, en précisant la pro-
fondeur de celui-ci », montre-t-il, souris en main.
Ces plans serviront de guide pour donner vie à
leur bonhomme de Lego, de la même manière
qu’un patron en couture.
L’après-midi même, dans l’atelier, à l’étage du
dessous, les étudiants de mention complémen-
taire feuilletent leurs plans. Ils naviguent dans
cet immense espace de 500 mètres carrés, entre
leur établi, la ponceuse et l’imprimante 3D…
Ses lunettes de protection sur le nez afin de se
protéger de la sciure de bois qui vole, Romuald
façonne une sphère en bois : la tête de son Lego.
Si cet ébéniste de formation s’avère plutôt
à l’aise devant un tour à bois, les autres étu-
diants ont tous été formés, au début de l’année,

 février 2019 
 Au cœur du… Pôle supérieur design de Villefontaine

 À la fin de leur deuxième


année, les étudiants de DSAA
préparent un mémoire de
recherche, sur lequel ils planchent
une grande partie de l’année.

30

 Loin de leur écran d’ordinateur, les étudiants passent


aussi du temps en atelier, pour donner vie à leurs idées. 
Capucine, par exemple, réfléchit à des bâtons de
ski ergonomiques et connectés, qui permettraient
de commander la musique qui arrive dans son
casque. Pour les mettre dans la peau de designers
professionnels, les intervenants demandent sou-
vent à leurs étudiants d’associer leur produit à
une marque. « Nous devons alors adapter la
forme, les couleurs, ou encore les matériaux uti-
lisés », énumère Capucine, qui a choisi la marque
au petit crocodile.
Certaines entreprises sollicitent même le Pôle
Design pour des projets collaboratifs : les étu-
diants sont ainsi amenés à réfléchir à des produits
pour les marques Seb, Decathlon, Playmobil,
Schneider… Ces mêmes entreprises inter-
viennent parfois au sein du lycée, pour des confé-
LE DNMADE pour la rentrée 2019 rences ou pour recruter de futurs alternants ;
les étudiants en mention complémentaire, en
 À partir de la rentrée 2019, la structure du Pôle Design de produits licence professionnelle et en deuxième année de
évoluera pour devenir compatible avec les normes européennes LMD
(licence, master, doctorat). La MANAA (mise à niveau en arts appliqués), DSAA passent en effet une partie de leur temps
le BTS (brevet de technicien supérieur) et la licence professionnelle seront en milieu professionnel. En jonglant entre cours
regroupés au sein d’un seul et même diplôme, préparé en trois ans :
théoriques et projets pratiques, les diplômés de
le DNMADE (diplôme national des métiers des arts et du design).
Les étudiants obtiendront alors un niveau licence, et pourront poursuivre Léonard-de-Vinci semblent prêts, au terme de
vers un DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués), préparé en deux ans leur formation, à concevoir un nouveau jouet, un
pour décrocher un niveau master et/ou vers une mention complémentaire
d’un an. Le contenu des cours restera sensiblement le même qu’à présent.
volant de voiture connecté, un grille-pain écolo-
gique, une chaise ergonomique… w

 février 2019 
FORFAIT MOBILE
SANS ENGAGEMENT

40Go = 10 € /mois

SANS PRIX QUI DOUBLE


AU BOUT D’UN AN

red-by-sfr.fr
Offre soumise à conditions valable en France métropolitaine du 8 au 22 janvier 2019, exclusivement sur redbysfr.fr et réservée aux nouvelles souscriptions.
Internet 1 Go + bonus X40Go en France métropolitaine : Au-delà du seuil d’échanges de données de 40Go/mois, la connexion à internet déclenchera automatiquement
une recharge de 100Mo facturée 2€, dans la limite de 4 rechargements, tous automatiques, jusqu’à la prochaine date de facturation. Une fois les 400Mo de rechargements
supplémentaires atteints, l’accès internet sera bloqué jusqu’à la prochaine date de facturation. Kit mains libres recommandé
SFR SA – 16 rue Alain de Boissieu 75015 Paris – RCS paris N°343 059 564.
 C’est ma vie

Je fais
des envieux
Vous êtes la préférée de certains enseignants ? Vous réussissez très
bien, et même brillamment ? Vous sentez que vous suscitez des jalousies.
Pas facile, mais pas insurmontable !

par Maria Poblete

«
D
epuis que je suis en grande section de situation qui finit par lui « casser le moral ».
maternelle, je suis la meilleure de ma Même si elle tente de trouver des explications,
classe. Je ne veux pas me plaindre. J’ai elle a du mal à faire la part des choses. « J’en
des facilités et j’adore l’école mais, à force d’être souffre énormément, poursuit-elle. Les autres
traitée d’intellectuelle et d’être prise en exemple, élèves, les copines parlent toujours de ma réus-
les autres sont jaloux et deviennent méchants ! site scolaire, mais moi, je ne veux pas me mettre
Je n’y peux rien, je ne fais pas exprès… Je pense en avant et je m’intéresse à d’autres choses qu’à
qu’ils réagissent comme ça parce qu’ils aime- l’école ! Il y a un vrai décalage qui est désa-
32
raient sûrement être à ma place. À force, je gréable et qui, au final, me met mal à l’aise, c’est
commence à en avoir marre. » À 17 ans, Lucie, pénible. » Lucie vit cette situation comme une
élève en terminale S au lycée Saint-Exupéry à forme de « harcèlement », certes sourd et non dit,
Lyon (69), raconte son ras-le-bol face à une et qui lui pèse.
« Peut-être devrait-elle commencer par se poser
des questions sur les personnes chez qui elle
Avis d’expert

« C’est un sentiment pénible suscite ces jalousies. Qui sont-elles, quel pouvoir
dont vous devez vous protéger » ont-elles sur elle ? Et ensuite, prendre un peu de
Muriel Mazet, psychologue clinicienne et psychothérapeute.
distance », suggère la psychologue clinicienne
Auteure de Se libérer du regard de l’autre, éd. Eyrolles. Muriel Mazet.

« C’est très violent de se sentir rejeté par vos camarades de classe Qui sont les jaloux ?
ou vos frères et sœurs. Lorsque vous dites que vous sentez que « J’avais deux bonnes amies au lycée, en seconde.
les autres vous envient et sont jaloux, vous avez raison de l’exprimer.
Je les considérais comme des amies intimes avec
Cela doit être vrai, puisque vous le dites ; ce sont vos sentiments et
vos émotions. Après avoir fait le tour de la question, en essayant lesquelles je partageais tout, se souvient Myriam,
par exemple de regarder en détail chez qui vous suscitez 20 ans, en deuxième année de BTS (brevet de
des jalousies, je vous invite à tenter de prendre un peu technicien supérieur) métiers de l’audiovisuel
de distance. Non, ce n’est pas facile du tout, je vous l’accorde. au lycée Jacques-Prévert à Boulogne (92). En
Mais il vaut la peine d’essayer. Si on donne trop d’importance
fin d’année, j’ai appris qu’elles parlaient mal de
aux autres, qu’on est trop dans leur regard, on perd ses aspirations,
ses motivations personnelles, son identité, ce qui nous structure et
moi, qu’elles inventaient, elles disaient que je
nous rend forts. Tentez d’écouter votre petite voix qui vous trichais aux contrôles et que c’était pour ça que
suggère d’avancer sans vous préoccuper des méchancetés j’avais de bonnes notes, que mon père écrivait
et des malveillances. Soyez à l’écoute de vous-même, faites-vous mes rédactions, et encore plein d’autres histoires.
confiance. C’est sûr qu’à 15 ou 17 ans ce n’est pas toujours facile. J’ai compris qu’elles étaient très jalouses parce
Il n’y a pas de recette miracle ! Si vous n’y arrivez pas tout seul,
que je réussissais. En plus, j’avais pas mal de
vous pouvez vous tourner vers un adulte de confiance, au lycée
par exemple, l’infirmier, le conseiller d’éducation, le médecin de succès avec les garçons, elles moins. J’ai fini par
famille. Il suffit parfois de quelques séances avec un psychothérapeute me dire qu’elles n’étaient pas de bonnes copines,
pour reprendre le cours de sa vie, en toute indépendance ! » et même si cela m’a fait mal, j’ai décidé de ne

 février 2019 
33
plus leur parler. C’était facile, je n’ai pas suivi la en troisième année de l’école hôtelière Vatel, à
même filière. » Myriam s’est posé les questions Bruxelles, en Belgique.
justes : qui sont les envieux ? Sont-ils des amis ?
S’ils avaient été vraiment bienveillants, auraient- Mettez les pieds dans le plat !
ils agi de la sorte ? Alors, vous avez la réponse ? « Je ne passe pas inaperçue, je mesure 1,80 mètre
Oui ? Pas si simple, évidemment ! Tout le monde et j’ai de longs cheveux blonds, raconte Ninon.
ne peut pas trancher d’un coup. C’est en terminale que j’ai eu le plus de pro-
blèmes avec les gens de ma classe, surtout
Comprenez-les ou du moins essayez… les filles. J’étais mise de côté, elles étaient
Vous avez l’impression que cette fille qui sem- méchantes, personne ne voulait déjeuner avec
blait vouloir être votre amie joue un double jeu. moi à la cantine, alors je mangeais dehors. Je
Ce copain plein de belles paroles vous répète n’arrivais pas à trouver de raison, j’ai toujours
que vous êtes un véritable fayot, le lèche-bottes été gentille et attentionnée. Finalement, j’ai
des professeurs ? Cherchez à savoir ce qui se décidé d’en parler à ma mère, qui est allée voir
passe. « Je pense avoir une bonne intuition, dit la CPE [conseillère principale d’éducation]. Les
Mathieu, 19 ans, en première année de licence filles qui avaient lancé des ragots contre moi
de littérature à Paris 3. Je sens les situations qui ont été convoquées et cela s’est calmé. De toute
ne sont pas naturelles. J’ai essayé de savoir d’où façon, je savais que je ne les reverrais plus. »
venait ma mauvaise réputation en classe de Ninon n’a pas hésité à percer l’abcès. Elle n’en a
première. J’ai posé des questions, je me sentais pas moins souffert et a consulté une psychologue
assez solide pour ne pas me laisser abattre. J’ai pour tenter de comprendre pourquoi. « Je ne me
compris que je devais réveiller des peurs chez sens coupable de rien, et j’ai bien agi en alertant
les garçons de ma classe : les filles viennent vers
© Illustration : Michel Galvin

les adultes, mais c’est en thérapie que j’ai appris


moi ; cela a toujours été ainsi, je suis le “meilleur à prendre de la distance et à accepter que la réus-
ami” des filles ! C’est comme ça, mes copines me site puisse gêner des gens. Susciter des jalousies
racontent leur vie. » fait partie de la vie. » Mais pas question pour
Il n’est cependant pas toujours facile de trouver Ninon de changer de personnalité pour autant.
des explications. C’est le cas pour Ninon, 21 ans, Elle assume : « Certes, je dois avoir parfois l’air 

 février 2019 
 C’est ma vie

 hautaine. C’est dû à ma taille et je suis quelqu’un la vie pouvait être plus compliquée. Malgré tout,
de sévère. J’ai envie de réussir. Je souhaite deve- j’ai gardé le cap et je suis restée forte et fidèle à
nir manager. Alors oui, je vais diriger des équipes mes convictions. » Aujourd’hui, Marie est bien
et je veux grimper les échelons, être meilleure, je dans sa peau. Mathieu, 19 ans, aussi. Ses conseils
n’ai pas dit la meilleure ! C’est comme ça. Je n’ai sont plus radicaux : « Quand j’étais plus jeune,
pas l’intention de changer, tant pis si les autres je me sentais mal quand je remarquais que les
34
envient ma réussite. J’avance dans la vie ! » autres me traitaient d’intello et qu’ils étaient
jaloux. Je souffrais de ces regards et je me fâchais
Restez vous-même ! tout rouge, poursuit-il. Puis un jour, j’ai décidé de
C’est peut-être la chose la plus importante et ne rien répondre et de ne plus attacher d’impor-
la plus difficile à votre âge : rester soi, garder sa tance à cela, je me suis convaincu d’une chose : si
ligne de conduite, ne pas se laisser influencer et les gens sont jaloux, tant pis pour eux ! »
ne pas changer d’attitude pour plaire ou avoir la
paix… « Quand j’ai accepté qu’être la meilleure Prenez de la distance
élève de la classe n’était pas une tare ou un han- « Bravo, cela signifie qu’il se considère comme
dicap, je me suis sentie mieux, un être aimable, capable et c’est formidable »,
plus légère, dit Marie, 18 ans, « À force d’être s’exclame Muriel Mazet. Même si elle n’a pas
en première année à l’école de recettes miracles, la psychologue clinicienne
d’ingénieurs de Purpan (31).
traitée d’intellectuelle suggère d’autres pistes pour se sentir moins
Globalement j’étais heureuse et d’être prise blessé par les attaques et les jalousies. Dites-
avec ma vie, mes parents, mes en exemple, les autres vous que là, en ce moment, vous vous sentez
études, mes passions – je suis moins bien, rejeté peut-être un peu, harcelé
pianiste. Alors j’ai reconnu qu’il sont jaloux et même mais que vous avez de belles qualités
y avait un décalage entre les deviennent méchants ! » que les autres n’ont pas. Trouvez en vous-
autres et moi, et j’ai admis que même ces qualités – et il y en a, nous le savons !
ma priorité, c’étaient mes études, la lecture, la Munissez-vous d’un petit carnet très spécial
musique, et tant pis si cela ne plaisait pas à tout dans lequel vous écrirez, chaque jour, le détail
le monde ! J’ai appris à traverser les épreuves, les grâce auquel vous avez été fier de vous : un sou-
rire à une vieille dame dans le métro, une belle
© Illustration : Michel Galvin

jalousies, les moqueries tout au long de ma sco-


larité. Cela a pu être dur mais maintenant c’est action pour la famille, le rangement impeccable
une force. Toutes ces épreuves m’ont rendue de votre chambre, un bon gâteau pour vos
plus forte, dans ma famille je n’ai jamais eu de copines… Relisez le carnet en fin de semaine.
difficultés. Finalement, les relations complexes et Oui, vous êtes super ! L’idéal pour reprendre
tendues au collège et au lycée m’ont montré que confiance en vous ! 

 février 2019 
L’anglais
au soleil.
Au-delà des mots.

www.voyage-malte.fr
 Ma vie en lycée professionnel des métiers de la mode

Marie-Christine Lin,
17 ans, en terminale
métiers de la mode
au lycée professionnel
des métiers de
la mode et du vêtement
Marie-Laurencin,
à Paris Xe.
36

J’apprends un métier,
c’est concret
Marie-Christine passe un bac professionnel dans le secteur de la mode
et du vêtement. Sérieuse et assidue, elle est passionnée par cet univers
qu’elle découvre aussi grâce aux stages.

« hésité entre la restauration et la mode. Je n’ai pas

A
u collège, j’étais une élève moyenne
avec des difficultés de compréhension. choisi la restauration parce que c’est un métier
Mais je n’étais pas en échec non plus, je que je connaissais un peu déjà. Il m’arrivait d’ai-
suis sérieuse. J’aimais bien les arts plastiques, je der mes parents. Alors que la mode, c’était un
dessinais beaucoup chez moi et en cours aussi un tout autre univers, quelque chose de complète-
peu. Dans ma famille, il n’y a pas d’artistes, mes ment nouveau qui me plaisait et m’attirait. »
parents sont restaurateurs, ils tenaient un restau-
Retrouvez rant traiteur asiatique. À l’issue de la troisième, « Au début, j’étais impressionnée :
notre classement
le conseil de classe a décidé que je n’irai pas en cela change complètement du collège »
des lycées sur
seconde générale mais dans un lycée profession- « Les premiers jours au lycée professionnel ont
nel. Cela m’allait, j’étais d’accord parce que je été compliqués. Je préfère le dire. Cela change
voulais apprendre un métier sans faire de longues tellement par rapport au collège ! J’ai eu un peu
études. Quand il a fallu trouver une idée, j’ai de mal parce que j’étais perdue. C’était un autre

 février 2019 
univers, il y a des salles de classe et des ateliers. 1

Mais les professeurs sont attentionnés et nous


expliquent tout, simplement, même plusieurs
fois s’il le faut. La semaine est partagée entre des
cours en ateliers et des cours généraux de mathé-
matiques, de français, d’histoire, d’économie-ges-
tion, d’anglais et de gymnastique. Il y a autant
d’heures d’enseignement général que d’enseigne-
ment professionnel. Les matières sont aussi nom-
breuses qu’en lycée général. La seule différence,
c’est l’absence de seconde langue étrangère.
L’emploi du temps est chargé. Il ne faudrait pas
croire que les études en lycée professionnel sont
plus faciles et destinées aux moins intelligents.
Nous apprenons autrement, nous étudions des
choses différentes mais tout aussi intensément.
Nous découvrons des matières comme la gestion
et les risques liés au métier. C’est compliqué, avec
des dizaines, des centaines de termes à connaître
par cœur. Ce qui m’a étonnée au début, c’est la
distribution des matières par professeur. La pro-
fesseure d’histoire enseigne aussi le français. »

« En seconde professionnelle, 37
on nous initie aux bases du métier »
« Dès les premières semaines de la seconde, on
nous enseigne les bases des métiers de la mode.
J’ai appris à coudre, à me servir de la machine à
coudre, j’ai étudié le vocabulaire technique. Il y a
beaucoup de choses à savoir : comment dessiner
un patron, calculer, noter les mesures en fonc-
tion des tailles, choisir les matières, connaître les
particularités et les modes d’entretien des tissus, 2
marier les couleurs et les matières. C’est assez
technique. Je suis quelqu’un de manuel, j’aime  Deux jours par assis sur notre chaise en classe à attendre, passi-
bricoler, dessiner. J’ai besoin que ce soit concret. semaine sont dediés vement. Nous sommes actifs et créatifs. Tout est
aux travaux en atelier
Alors étudier pour apprendre à fabriquer et de couture. « C’est
bon pour inventer, pour imaginer. Bien sûr, il faut
réaliser des vêtements, cela correspond bien à ce intense, prenant et très avoir de l’imagination, mais il faut aussi avoir un
que j’aime ! » intéressant », témoigne cadre, écrire ce qu’on imagine et faire en sorte
Marie-Christine.
que le vêtement tienne bien, soit confortable,
« J’apprends un métier  La couture n’est lavable, portable ! Je m’amuse. Et nous visitons
de création, c’est super ! » pas la seule matière. des expositions, nous allons au musée de la
Au lycée de la mode
« Comme nous passons la moitié du temps en tra- Mode, nous regardons des tableaux… »
et du vêtement, elle
vaux pratiques, nous avons vraiment l’impression apprend aussi à monter
d’apprendre un métier. Chaque année, nous tra- un dossier technique « Les stages nous plongent
avec mesures, matières,
vaillons sur un thème. Cette année, c’est le thème tissus et dimensions.
dans la vraie vie ! »
des quatre éléments. Chaque élève doit réfléchir « Les immersions dans les entreprises permettent
au sujet, effectuer des recherches sur Internet, de comprendre et de voir concrètement ce qu’on
dans des livres ou lors de visites dans les musées. fera plus tard. Les stages sont nombreux, plu-
Nous pouvons aussi imaginer à quoi nous font sieurs en trois ans. Je trouve ça bien parce que
penser l’eau, le feu, l’air et la terre. C’est instructif nous voyons de nos propres yeux quel peut être
parce que c’est très varié. Nous ne restons pas notre métier. Nous pouvons aussi découvrir ce 

 février 2019 
 Ma vie en lycée professionnel des métiers de la mode

quand on est en stage, il faut arriver à l’heure. Je


ne rate pas trop de cours. Je veux y arriver. Les
professeurs nous encouragent à aller plus loin,
à être ambitieux. Et c’est plus détendu qu’au
collège. Avant j’étais très timide, je n’osais pas
poser de questions quand je ne comprenais pas.
Maintenant j’ose demander et je comprends
mieux. Il faut dire que nous ne sommes pas nom-
breuses en classe, une quinzaine seulement. Nous
nous connaissons bien, tout le monde s’entend
avec tout le monde et il n’y a pas de problèmes.
Nous n’avons pas trop de pression.
Ce que j’apprécie, c’est que les notes soient
données au fur et à mesure, en contrôle continu.
Nous n’aurons pas de grosse surprise au bac.
Nous savons où nous en sommes. Si on travaille
régulièrement, il est possible de réussir. Nous
3
pourrons continuer en études supérieures,
 que nous n’avons pas envie de faire dans la pro- 3 Visites d’expositions, d’ailleurs la majorité des bacheliers le font. J’ai
de musées et participation
fession. Ce n’est pas comme si quelqu’un nous le à des concours et
plein de projets. Je veux découvrir un autre pays,
racontait. En seconde, par exemple, j’ai fait deux compétitions sont au menu voyager. Ou alors j’essaierais de rentrer dans une
stages dans des ateliers de couture à la chaîne à des études de Marie- école d’art ou de management. Je veux créer mes
Christine (au centre). Ici,
Pantin et à Aubervilliers, en banlieue parisienne. en cours d’arts appliqués. propres lignes de vêtements et les commerciali-
C’était long, il fallait travailler vite, couper des ser. Pour cela, il faut que j’apprenne à être une
38
fils, mettre des étiquettes. J’avais un peu mal au femme d’affaires. » w
dos à force de rester assise pendant des heures.
Propos recueillis par Maria Poblete
Les entreprises m’ont dit que je réussissais bien Reportage photo : Marie-Pierre Dieterlé pour l’Etudiant
et que j’étais rapide. J’étais contente. Comme
tout allait bien, j’ai eu un peu de temps libre et
j’ai pu confectionner des vêtements. J’ai cousu un VOIE PROFESSIONNELLE, MODE D’EMPLOI
short, des jupes et des débardeurs. C’est génial de
porter ou d’offrir des habits que j’ai fabriqués !  Elle concerne 665 000 élèves, soit un tiers des lycéens. Jusqu’à
Lors du deuxième stage, j’ai encore progressé maintenant, lorsque les élèves de troisième s’orientaient en lycée
en vitesse. Même si j’y arrive bien, je ne crois pas professionnel, ils choisissaient leur spécialité parmi une centaine
que je pourrais travailler à la chaîne toute ma de métiers. À partir de septembre 2019, ils sélectionneront une « famille
de métiers ». Le but est de se spécialiser plus progressivement, en fin
vie. Le stage que j’ai préféré, c’est celui que j’ai
de seconde. Ces « familles » regroupent plusieurs spécialités dont les
effectué en classe de première. Je l’ai fait chez une
compétences professionnelles sont communes ou proches. Les lycéens
couturière qui confectionne des costumes. C’était auront le choix entre une quinzaine d’entre elles, qui seront entre
génial ! Elle fabrique des costumes pour les car- autres : métiers de l’aéronautique ; métiers de la réalisation de produits
navals et les fêtes. Elle travaille pour des particu- mécaniques ; métiers du numérique et de la transition énergétique ;
liers. Ce sont des pièces uniques sur mesure. Le métiers de la maintenance des équipements industriels et
des véhicules ; métiers du pilotage d’installations automatisées ;
client demande ce qu’il veut, il apporte parfois un
métiers des industries graphiques et de la communication ;
dessin et la couturière explique ce qui est possible. métiers du bois ; métiers de l’hôtellerie-restauration, du tourisme…
J’ai énormément appris. J’ai par exemple par- Certaines spécialités, très spécifiques, garderont leur cursus à part.
ticipé à la création d’un costume de Louis XIV
 Un test en seconde. Les élèves passeront un « test de positionnement »
avec le gilet, la veste et le pantalon. » en français et en mathématiques. Il n’est pas destiné à sélectionner
mais à évaluer le niveau des élèves afin que les professeurs adaptent
« Pour réussir, il faut être les enseignements.
imaginatif et travailleur »  La suite des études. Après un bac professionnel, les diplômés
« Les enseignants nous poussent à progresser, à peuvent travailler ou poursuivre des études, en section de technicien
inventer, à être assidus en cours et responsables. supérieur, via un BTS par exemple.
La présence compte énormément. C’est comme

 février 2019 
PUBLI-INFO
Les établissements de
TROUVEZ VOTRE MÉTIER, formation communiquent
VOTRE FORMATION,
ET VOTRE ENTREPRISE
L’IUT D’ANNECY
UNIVERSITE SAVOIE MONT BLANC
> L’IUT d’Annecy est accessible avec le bac et délivre des
DUT(Bac+2) &LicencesProfessionnelles(Bac+3)
L’institut Universitaire de Technologie d’Annecy est implanté sur
le site universitaire d’Annecy-le-Vieux depuis 1973. L’IUT permet
chaque année à près de 2800 jeunes d’acquérir des connaissances
techniques dans les domaines suivants :

Industriel et Scientifique : Électricité, Électronique, Énergies Renou-


12 SALONS velables, Gestion de Production, Informatique, Logistique, Mainte-
E,
DE L’APPRENTISSAG
nance et Technologie, Conception Mécanique, Mesures Physiques,
Production du Bâtiment, Production Industrielle, Programmation,
DE L’ALTERNANCE Qualité, Réseaux et Télécommunications

ET DES MÉTIERS Tertiaire : Banque, Commerce, Finance, Gestion, Management,


CE
DANS TOUTE LA FRAN
Marketing, Ressources Humaines, Comptabilité.

> LES FORMATIONS


• 9 DUT dont 6 sont également proposés en alternance :
À VOS AGENDAS • CSSAP-GEA–GEII–GMP–INFO–MPh–QLIO–R&T–TC

Depuis la rentrée 2018 le DUT Carrières Sociales option services


• NANTES à la personne a ouvert ses portes à l’IUT d’Annecy.
Samedi 12 janvier 2019 Le diplôme universitaire de technologie se déroule sur 2 années
d’études. Classé au niveau III (Bac+2) de la nomenclature des ni-
• TOULOUSE veaux de formation, il est orienté vers l’insertion professionnelle
Samedi 19 janvier 2019 des étudiants, il propose une solide formation théorique qui permet
la poursuite d’études vers une certification de niveau II (licence
• PARIS générale ou professionnelle) ou de niveau I (master, diplôme d’in-
Vendredi 25 et samedi 26 janvier 2019 génieur, diplôme d’école de commerce…). La plupart des étudiants
poursuivent leurs études après l’obtention de leur DUT
• GRENOBLE • 3 DUT en Section Sport et Musique Études MPh–GMP–GEII
Samedi 26 janvier 2019 • 1 DUT en Section Ski Études TC

• CAEN >25 Licences professionnelles


Samedi 2 février 2019 Cette formation en 1 an permet aux diplômés bac+2 (BTS, DUT, L2)
d’affiner leur spécialisation ou d’acquérir une nouvelle compétence.
• RENNES Mises en place en partenariat avec les entreprises et les branches
professionnelles, les licences pro favorisent une insertion profes-
Vendredi 1er et samedi 2 mars 2019 sionnelle directe. Proches du marché de l’emploi, elles concernent
• ROUEN des champs professionnels très divers.
Samedi 2 mars 2019
• 2 DU
• STRASBOURG • 1 DCG
• 1 DSCG
Vendredi 8 et samedi 9 mars 2019 • L’INTERNATIONAL
• LYON • 8 DUETI
• Stages professionnels à l’étranger
Vendredi 8 et samedi 9 mars 2019 • 2 Semestres internationaux

• MARSEILLE UN PARTENARIAT FORT AVEC LE CLUB DES ENTREPRISES ET UN RÉSEAU


Vendredi 15 et samedi 16 mars 2019 DE +500 ENTREPRISES
• BORDEAUX
© PHOTO : ALEXIS LIMOUSIN

Vendredi 15 et samedi 16 mars 2019 Rendez-vous :


• NICE
Vendredi 22 et samedi 23 mars 2019 JOURNÉE PORTES OUVERTES
Le samedi 9 février 2019 de 9 h à 15 h
INSCRIPTION GRATUITE SUR : > 9 rue de l’Arc-en-ciel-BP240- 74942 - Annecy - le - Vieux Cedex - Tél : 04 50 09 22 22
 Parcoursup

10 infos utiles
pour vous inscrire
Avant de vous lancer sur Parcoursup, comme devant tout nouvel outil, posez-vous
des questions. La procédure a des subtilités qu’il faut connaître. Voici les réponses qui vont
vous aider dans votre démarche. De quoi aborder sereinement le parcours d’inscription.

 Puis-je postuler
hors de mon académie ?
Pour les formations sélectives, comme les écoles
d’ingénieurs, les écoles d’architecture, les prépas,
etc., vous postulez où bon vous semble.
Pour les licences, la règle d’affectation de Par-
coursup reste votre académie (déterminée par
l’adresse de vos représentants légaux). Mais
vous avez la possibilité de postuler en dehors
de cette zone géographique. Prudence, toute-
40
fois, seule une poignée de bacheliers – dont le
nombre est fixé par les recteurs – verront leur
dossier accepté. Toutefois, selon les informations
délivrées fin septembre, lors de la conférence de
presse de la ministre de l’Enseignement supé-
rieur, Frédérique Vidal, cette année, les quotas
des bacheliers hors académie devraient être
revus à la hausse, ce qui permettra de faciliter la
mobilité des étudiants.

 Comment savoir si une formation


 Combien de vœux puis-je faire ? recrute via Parcoursup ?
Vous pouvez formuler dix vœux au maximum. Cliquez sur l’onglet « Les formations », puis sur
Néanmoins, pour certaines formations à faibles le lien « Rechercher une formation sur la plate-
effectifs (BTS, prépas…) ou très demandées forme ». Entrez les critères de votre choix et
(licence de droit, STAPS, PACES…), vous aurez lancez la requête. Voyez si ce que vous cherchez
la possibilité de faire un « vœu multiple ». Cette apparaît ou non dans les résultats.
fonction vous permettra de postuler à plusieurs Certaines écoles préfèrent conserver leur propre
cursus similaires, chacun comptant pour un calendrier de recrutement et ne sont pas sur le
« sous-vœu ». Attention toutefois, cette possibilité portail national. Pour ces écoles hors Parcoursup,
est limitée à 10 sous-vœux par vœu multiple, avec il faut suivre la procédure de candidature indi-
un maximum de 20 sous-vœux au total. quée sur le site de l’établissement visé (souvent
En revanche, il n’y a pas de nombre minimum de dans la rubrique « Admission »).
vœux à faire. Mais ce n’est pas parce que vous ne
ferez qu’un seul vœu que cela forcera le logiciel à  Dois-je classer mes vœux
vous l’accorder ! Mieux vaut réfléchir à plusieurs par ordre de préférence ?
voies possibles, en particulier si vous visez des Vous n’avez pas à classer votre liste de vœux par
formations sélectives. ordre de préférence. Toutefois, avant de pou-

 février 2019 
voir accéder à la confirmation d’un vœu, il vous affinés avec des spécificités locales, pour déter-
sera demandé de saisir votre préférence dans la miner si vous avez le profil pour réussir dans la
rubrique « Ma préférence ». Cette information licence demandée. Elles prendront également
est confidentielle. Seule la CAES (commission en compte votre motivation (espace « Projet de
d’accès à l’enseignement supérieur) pourra y formation motivé » à remplir pour chaque vœu),
avoir accès pour vous faire de nouvelles proposi- ainsi que l’avis du conseil de classe de terminale,
tions si vous êtes sans solution. via la fiche Avenir.

 Que mettre dans mes candidatures ?  Qu’est-ce que la fiche Avenir ?


Pour chaque candidature électronique effectuée, La fiche Avenir est l’un des éléments qui sera pris
on vous indique les pièces à fournir : bulletins en compte dans l’examen de votre dossier de can-
de notes, appréciations des professeurs, motiva- didature par les établissements d’enseignement
tion… Pour chaque vœu exprimé, vous allez rédi- supérieur. C’est sur ce document que le conseil de
ger vos motivations dans un espace de la plate- classe donnera son avis sur les vœux d’orientation
forme baptisé « Projet de formation motivé ». que vous avez formulés sur Parcoursup.
Les formations sélectives peuvent également Dans cette fiche, il peut y avoir : votre classement
vous demander un CV. Certains établissements par matière, la moyenne des notes que vous avez
recrutent sur concours ou entretiens : pour com- obtenues au cours des deux premiers trimestres
pléter votre dossier, vous devrez parfois effec- de l’année de terminale, l’avis des professeurs sur
tuer le règlement des frais de candidature liés à votre méthode de travail, votre autonomie, votre
l’organisation de ces épreuves. Si vous ne réglez capacité à vous investir, votre esprit d’initiative, etc.
pas ces frais, votre candidature ne sera pas prise
en compte.  Jusqu’à quand puis-je me décider ?
Lorsque les réponses des formations commen-
41
 Quelles réponses ceront à arriver, vous n’aurez pas à vous décider
vais-je recevoir des formations ? immédiatement. C’est uniquement lorsque vous
Pour chaque vœu de licence, vous aurez dans aurez deux réponses positives (deux « oui » ou
Parcoursup trois réponses possibles : « oui », un « oui » et un « oui, si ») que vous devrez faire
« oui, si » ou « en attente ». L’université ne peut un choix entre ces deux formations. Mais vous
pas vous répondre « non ». Elle répond « oui » si restez dans tous les cas en lice sur les autres for-
votre profil correspond aux attendus pour réussir mations dont vous attendez une réponse. Plus
dans la filière demandée. Elle répond « oui, si » la procédure avance, plus le délai de réponse est
si votre profil nécessite que vous suiviez un par- raccourci. Dans tous les cas, vous recevrez des
cours personnalisé (modules de renforcement, alertes par SMS ou par e-mail pour vous signaler
licence en quatre ans…). Si la capacité d’accueil quand vous approcherez de la date limite pour
est dépassée, le logiciel de Parcoursup vous faire votre choix. Une nouveauté cette année :
met « en attente ». À mesure que des places se si vous connaissez déjà la formation que vous
libèrent, vous verrez alors la proposition « oui » voulez suivre, un système de « réponse automa-
ou « oui si » s’afficher pour vous. tique » vous permettra de définir votre réponse
Pour chaque vœu en formation sélective (classes par avance. Cela vous évitera d’être connecté en
préparatoires, BTS, écoles d’ingénieurs…), les éta- permanence à la plate-forme.
blissements peuvent répondre par « non », si vous
n’avez pas le niveau requis, « oui » ou « en attente ».  Et si je n’ai aucune réponse positive ?
Ils examinent votre dossier selon leurs critères Vous n’aviez postulé que dans des licences en
propres, indiqués dans leur fiche sur Parcoursup tension ou des formations sélectives, et vous
(notes, appréciations des professeurs, motivation, n’avez aucune proposition d’admission ? Après
CV, concours d’épreuves écrites et/ou orales…). les résultats du bac, la CAES, instance pilotée
par chaque recteur, se réunira chaque semaine
 Comment les universités pour vous proposer des affectations. Pensez
vont-elles faire leur choix ? également à vous renseigner sur les formations
Les universités vont s’appuyer sur les « attendus » hors Parcoursup qui sont nombreuses à disposer
définis au niveau national puis, dans certains cas, de places vacantes. 

 février 2019 
n Parcoursup

Calendrier
Parcoursup 2019
La plate-forme d’admission postbac Parcoursup est accessible depuis
le 20 décembre 2018. À partir du 22 janvier, vous pourrez vous y inscrire et formuler
vos vœux. Voici donc les dates clés à retenir.

22 janvier  Inscription et formulation des vœux.


Début de l’élaboration du dossier et de la saisie des vœux (10 maximum).

14 mars Clôture des vœux.


Vous ne pouvez plus ajouter de nouvelles formations
à votre dossier. Néanmoins, vous pouvez encore finaliser
votre dossier d’inscription (CV, lettre de motivation...).

3 avril  Clôture du dossier et confirmation des vœux.


Dernier jour pour remplir votre dossier et confirmer vos vœux.
S’ils ne sont pas validés, vos vœux ne seront pas examinés
42 par les établissements.

Mi-mai  Réception des premières réponses.


Vous pouvez consulter les réponses des établissements
et y répondre dans les délais indiqués par Parcoursup. Sans réponse,
votre proposition sera considérée comme abandonnée.

De mai à septembre  Accompagnement personnalisé.


Vous pouvez bénéficier d’une aide du rectorat si vous n’avez pas reçu
de proposition sur Parcoursup

Du 17 au 24 juin  Suspension de la procédure.


Pendant les épreuves écrites du baccalauréat, vous ne recevez pas de
propositions.

De fin juin  Ouverture de la phase complémentaire.


à mi-septembre Vous pouvez vous inscrire à la phase complémentaire si vous n’avez
pas reçu de proposition, si vous n’avez pas confirmé vos vœux le 3 avril
ou si vous ne vous êtes pas inscrit sur Parcoursup.
Vous pouvez ainsi formuler de nouveaux vœux dans les formations
restantes.

5 juillet  Résultats du bac.

Fin juillet  Confirmation de l’inscription.


Vous devez confirmer votre inscription auprès de la formation choisie
avant la fin du mois.

 février 2019 
Formations courtes 

Vous inscrire
en BTS ou en DUT
Ces formations courtes (en deux ans) et professionnelles proposent de nombreuses spécialités.
La sélection est très variable d’un secteur à l’autre. Quelques conseils avant de vous inscrire.

annales des années précédentes. Elles figurent

I
l ne suffit pas d’avoir le bac pour être accepté
dans les formations courtes. L’accès en BTS parfois sur leur site Internet.
(brevet de technicien supérieur) et en DUT
(diplôme universitaire de technologie) se fait sur Montrez votre motivation
dossier scolaire et lettre de motivation. Dans cer- Le jury pourra vous demander de répondre
tains cas, on vous demandera en plus de passer un à quelques questions du type « Quelles sont
entretien, voire des épreuves écrites. vos motivation pour entrer dans ce BTS ? » ou
« Êtes-vous allé aux séances d’information ? ».
Priorité aux bacs pro et technologiques Les établissements apprécient les étudiants qui
Pour permettre un accès prioritaire en BTS et en se rendent aux journées portes ouvertes. Si vous
DUT aux bacheliers professionnels, des quotas avez rencontré des professeurs sur un salon,
43
sont fixés par le recteur en tenant compte de la donnez le nom de l’un d’eux et les sujets que vous
spécialité du diplôme préparé. En effet, ces for- avez abordés. Si l’on vous demande pourquoi
mations techniques sont aussi prisées des bache- vous avez choisi cette spécialité, illustrez votre
liers de série générale, dont le profil peut être réponse avec des expériences personnelles. De
privilégié par les établissements. Retrouvez même, si vous faites partie d’une association,
tous nos articles d’un collectif ou que vous êtes très impliqué dans
Avez-vous le bon profil ? sur les BTS votre lycée, c’est le moment de le mentionner.
et les DUT sur
Par exemple, concernant le BTS métiers de
l’audiovisuel, certaines options sont très souvent Vérifiez votre dossier
réservées aux séries S ou STI2D. En revanche, Tous les ans, des élèves sont recalés car un élément
les spécialités métiers de l’image, montage et manque à leur dossier. S’il vous est demandé un
postproduction, ainsi que gestion de production chèque pour les frais de sélection, ne l’oubliez pas,
sont ouvertes aux bacs ES et/ou L, sous réserve votre candidature ne sera pas prise en compte.
d’avoir un niveau suffisant en maths. Dans la
même veine, le DUT informatique est difficile- Sachez vous démarquer
ment accessible aux bacheliers non scientifiques. Les établissements vont scruter votre assiduité
en cours, élément indispensable dans ces cursus.
Préparez-vous aux épreuves Leur crainte est de recruter des élèves qui ne sont
L’admission dans certains BTS et DUT est pas sûrs de leur orientation et risquent d’aban-
assujettie à des tests. Ainsi pour le BTS édition, donner. Ils préféreront toujours un élève moyen
les candidats sélectionnés sur dossier sont convo- mais motivé à un élève plus brillant, mais qui
qués à un entretien, et éventuellement à des tests. filera dans une autre école dès la fin du premier
Dans certains IUT (instituts universitaires de trimestre. Insistez dans votre lettre de motivation
technologie), il faut réussir un examen d’entrée sur votre intérêt pour la discipline, en citant vos
puis passer un entretien de motivation. C’est le stages effectués en entreprise, vos relations per-
cas pour le DUT information-communication sonnelles avec les gens du métier (vous obtien-
option journalisme à Rennes et à Nice. Pour drez un stage plus facilement)… Mettez en avant
vous préparer, demandez aux établissements les tout ce qui vous permet de vous distinguer. 

 février 2019 
n Études paramédicales

Un secteur
qui résiste à la crise
Dans le secteur paramédical, qui emploie plus d’un million et demi de personnes, les perspectives
d’embauche restent bonnes. Certaines professions manquent même réellement de personnel.

par Martin Rhodes

44

L
a crise qui touche l’emploi en général En orthophonie, Les infirmiers représentent à eux seuls près de la
semble épargner le secteur paramédical, les titulaires d’un moitié des troupes. Et, selon les projections du
bac non scientifique
en manque de personnel depuis plusieurs sont majoritaires ministère des Solidarités et de la Santé, les effec-
années. Alors que le vieillissement de la popula- dans les écoles. tifs devraient encore augmenter d’ici à 2030. Les
tion accroît les besoins, il faut faire face à de nom- Ici, Lucile Beuvard, besoins varient toutefois d’une région à l’autre,
dans son cabinet
breux départs en retraite. d’orthophoniste. et on constate parfois une certaine précarisation.
Ce déficit de professionnels touche en premier
lieu l’hôpital. Les maisons de retraite, les crèches Vers davantage de responsabilités
et les instituts médicoéducatifs ne sont pas non Outre les infirmiers, il existe une trentaine
© Thomas Louapre /Divergence pour l’Etudiant

plus épargnés, mais avec des disparités départe- d’autres métiers tournés vers les soins (assistant
mentales importantes. En cause, des conditions dentaire, par exemple), la rééducation (ergothé-
d’exercice très exigeantes (charge de travail, stress, rapeute, masseur-kinésithérapeute…), l’appareil-
salaires faibles, horaires de travail contraignants) lage (audioprothésiste, prothésiste dentaire…)
et une réduction du budget consacré aux dépenses ou l’assistance technique (manipulateur en élec-
de santé. Tant et si bien que certains professionnels troradiologie, notamment).
préfèrent aller voir ailleurs. Avant de s’engager Pour soulager les médecins, les missions des para-
dans cette voie, mieux vaut donc bien réfléchir en médicaux devraient être étendues à des actes qui
ayant tous ces éléments en tête. étaient jusqu’ici réservés aux « médicaux » : suivi

 février 2019 
des patients en renouvellement d’ordonnance, ortho graphe, grammaire, compréhension de
prescription d’examens, etc. texte et biologie. Parmi les concours d’entrée en
Depuis la rentrée 2018, les infirmiers ont la études paramédicales, celui de psychomotricien
possibilité d’accéder au diplôme d’État d’IPA accueille le plus de bacheliers non scientifiques
(infirmier en pratique avancée) après trois ans (26 %). Au programme : une épreuve de biologie
d’activité professionnelle, et ainsi acquérir plus et une épreuve de contraction de texte.
de responsabilités. À mi-chemin entre l’infirmier Dès la rentrée 2019, le concours infirmier sera
et le médecin, l’IPA réalise des actes auparavant remplacé par un dossier de can-
réservés aux seuls médecins, comme la prescrip- Les études durent didature. Pour les néo-bache-
tion d’examens complémentaires ou le renouvel- entre un an (aide- liers, ainsi que les étudiants
lement de prescriptions médicales. Cette année,
soignant, auxiliaire en reconversion, l’admission
encore peu de facultés dispensent ce cursus d’une en IFSI (institut de formation
durée de deux ans. de puériculture) en soins infirmiers) se fera
Pour la rentrée 2019, les ministères en charge de et cinq ans par le biais de la plate-forme
la Santé et de l’Enseignement supérieur visent au (orthophoniste) Parcoursup. Outre les « atten-
moins une formation ouverte par région. dus » (notes obtenues au lycée,
Pour aider les médecins libéraux sur la partie notamment), les ministères de la Santé et de
administrative, le gouvernement a annoncé éga- l’Enseignement supérieur promettent d’encoura-
lement la création du métier d’assistant médical, ger la diversité de profil des admis. En clair, tous
accessible dans un premier temps aux aides-soi- les bacheliers peuvent candidater.
gnants, infirmiers ou secrétaires médicaux ayant
suivi une courte formation supplémentaire. La prépa : passage obligé ?
Si la prépa n’est pas obligatoire, elle se révèle
Des cursus courts, mais exigeants souvent indispensable pour réussir dans la
45
Si cette situation plutôt favorable peut attirer cer- plupart des filières. Beaucoup d’étudiants ont
tains candidats, le secteur n’en est pas moins exi- besoin d’être encadrés pour travailler. De plus, il
geant et nécessite le passage par des formations est important de s’entraîner régulièrement aux
accessibles, pour la plupart, sur concours ou sur épreuves des concours et de se « situer » par rap-
dossier. Toutes ou presque imposent le bac (ou port aux autres candidats.
un diplôme de type CAP ou BEP). Les études Il existe plusieurs types de prépa : privée, asso-
durent entre un an (aide-soignant, auxiliaire ciative, intégrée aux écoles paramédicales (sans
de puériculture) et cinq ans (orthophoniste), garantie d’obtenir une place dans l’établisse-
la plupart des cursus se déroulant sur deux ans ment), en lycée, voire à l’université. Leur coût
(BTS opticien-lunetier, BTS diététique…) ou varie de quelques dizaines d’euros (en lycée
trois ans (audioprothésiste, infirmier, pédicure- public) à 6 000 € par année. Dans tous les cas,
podologue…) après le bac. prenez garde aux dispositifs qui vous demandent
À noter que, pour six métiers paramédicaux trop de temps en dehors des cours.
(ergothérapeute, manipulateur en électrora- L’important n’est pas tant d’accumuler les heures
diologie médicale, masseur-kinésithérapeute, de cours que d’effectuer un travail personnalisé
pédicure-podologue, psychomotricien et techni- qui répond à vos besoins et à vos moyens. La plu-
cien en analyses biomédicales), les écoles ont la part des organismes de préparation aux concours
possibilité – quand ce n’est pas l’obligation – de mettent en œuvre des révisions pendant six mois,
recruter des étudiants issus de PACES (première avec des interruptions durant les vacances sco-
année commune aux études de santé). laires. Dans ce cas, les élèves suivent les cours
dans la journée.
Des métiers également D’autres options sont proposées, surtout pour
pour les non-scientifiques le concours d’orthophoniste : soit une formule
Pour autant, ces formations ne sont pas réservées intensive en deux à trois mois, soit des cours du
aux scientifiques. En orthophonie, les titulaires soir sur six mois. N’hésitez pas à appeler plusieurs
d’un bac non scientifique (surtout L) sont majo- instituts de préparation aux concours avant de
ritaires dans une grande partie des écoles. L’écrit faire votre choix. Publics ou privés, ce sont des
du concours d’entrée mêle culture générale, prestataires de services comme les autres. 

 février 2019 
n Études artistiques

Bien choisir
son école d’art
La vie d’artiste fait rêver, mais les études pour accéder aux métiers de la création
demandent beaucoup de travail et un investissement personnel. L’imagination, la ténacité
et une bonne culture artistique sont les meilleurs atouts pour réussir dans ce secteur.

D’autres établissements, également publics,

D
essinateur de BD, illustrateur, réalisateur
de dessins animés, directeur artistique dans préparent au DNMADE (diplôme national des
la publicité, architecte, designer, styliste… métiers d’art et du design) – le nouveau diplôme
Les débouchés des écoles d’art sont variés, mais d’État qui remplace les BTS en arts appliqués et
choisir sa formation n’est pas aisé, d’autant que les certains DMA – et au DSAA (diplôme supérieur
établissements sont nombreux et les plus réputés d’arts appliqués). La scolarité y est gratuite, mais
très sélectifs. À l’ENSAD (École nationale supé- certaines écoles font payer des frais d’inscription
rieure des arts décoratifs), à Paris, par exemple, le s’élevant jusqu’à 380 €. Comme dans tout établis-
taux de réussite des candidats est de 4 %. sement public, vous pouvez faire une demande
de bourse sur critères sociaux.
48
Quelles sont les qualités Sachez aussi que les écoles privées ont mis en
pour intégrer ces cursus ? place des aides financières lorsqu’elles sont
Contrairement aux idées reçues, les études d’art exclues du dispositif des bourses sur critères
Retrouvez
nécessitent une grande capacité de travail. Les tous nos
sociaux. L’ECV (École de communication
dilettantes n’iront pas loin. Et même si c’est une dossiers et visuelle, à Aix-en-Provence, Bordeaux, Lille,
évidence, il est bon de rappeler qu’une bonne articles sur Nantes et Paris) accorde par exemple une remise
pratique du dessin est nécessaire. Pas besoin les études d’un montant annuel maximal de 2 000 € sur les
d’être un crack, mais un bon coup de crayon artistiques sur frais de scolarité à des étudiants ayant des difficul-
servira dans toutes les sections. Ensuite, il faut tés financières, s’ils sont assidus et obtiennent de
enrichir ses connaissances en histoire de l’art, en bons résultats. Les écoles de Condé (Bordeaux,
lisant et en allant visiter des expositions. Lyon, Nancy, Nice et Paris), quant à elles, délivrent
La plupart des écoles recrutent à partir d’une chaque année une cinquantaine de bourses
épreuve de dessin, d’une épreuve de culture d’excellence à leurs étudiants les plus méritants.
générale artistique et d’un oral, au cours duquel
le candidat devra défendre son dossier artistique Faut-il suivre une option arts
(dessins, peintures, photos…). Ne vous découra- en terminale ?
gez pas ! Elles recherchent des profils très variés. L’option arts vous donnera une certaine avance
Le choix de l’établissement est capital. Mais même et elle montrera aux jurys que vous vous intéres-
s’il est judicieux pour votre avenir professionnel sez au dessin, à l’esthétique, au design et à l’image
de vous spécialiser, ne le faites pas trop tôt afin depuis au moins un an. Cela peut être précieux
d’avoir une bonne culture artistique de base. à l’entrée en DNMADE ou en école supérieure
d’arts, même si vous passez ensuite par une prépa
Existe-t-il des formations gratuites ? artistique. Outre l’option, les jurys regardent si
Oui. Une cinquantaine d’écoles supérieures d’art vous avez une pratique artistique personnelle,
– qu’on appelait avant les beaux-arts –, réparties si vous êtes porté sur l’histoire de l’art. Il faut
dans tout l’Hexagone, proposent des formations bien envisager ces critères comme un tout : l’un
à bac + 3 ou bac + 5 (conférant le grade de mas- n’est pas plus important que l’autre. C’est leur
ter). Certaines sont gratuites, même s’il faut tou- conjonction, dopée par une motivation argumen-
tefois compter 550 € de frais de scolarité annuels. tée, qui fera votre force.

 février 2019 
Puis-je intégrer une école d’art La plupart des écoles filmique, d’histoire de la mise en scène…), arts
sans le bac ? recrutent à partir plastiques (histoire de l’art, analyse d’œuvres d’art,
d’une épreuve de dessin,
Oui, mais ce n’est ni la règle ni la majorité des d’une épreuve de culture esthétique) et histoire de l’art (histoire de la créa-
admissions. Plusieurs écoles d’art, parmi les générale et d’un oral tion artistique, peinture, sculpture, architecture…).
plus prestigieuses, autorisent des candidats non au cours duquel Ces études, plus ou moins théoriques selon les uni-
les candidats présentent 49
titulaires du bac à se présenter à leur concours, leur dossier artistique. versités, mènent essentiellement à l’enseignement.
comme l’ENSAD, l’ENSCI-Les Ateliers (École Ici, une élève de la Haute Encore faut-il décrocher le concours : le taux de
École des arts du Rhin.
nationale supérieure de création industrielle) et réussite au CAPES (certificat d’aptitude au pro-
l’ENSBA (École nationale supérieure des beaux- fessorat de l’enseignement du second degré) d’arts
arts). C’est le cas également de plusieurs écoles plastiques était de 16 % en 2017.
régionales supérieures d’art, comme celle de Mais des cursus plus professionnalisants se déve-
Montpellier, qui fixe chaque année un quota de 8 loppent progressivement. Ainsi, l’ESAV (École
à 10 % d’étudiants sans le bac. « Mais en général supérieure d’audiovisuel), au sein de l’université
on est très en dessous, car peu de candidats se pré- Toulouse-Jean-Jaurès, dispense une formation
sentent », constate Christian Gaussen, le directeur alternée aux pratiques et à la recherche en audio-
artistique et pédagogique. Si vous n’avez pas le visuel. L’université Lyon 2 propose, quant à elle,
bac, l’accès à l’école se fera sur dérogation (une une licence professionnelle métiers de la mode,
demande spéciale par lettre argumentée) ; ce qui en alternance.
ne vous privera pas de passer le concours d’entrée
au même titre que les autres candidats. Qu’est-ce qui fait la qualité d’une école ?
Les écoles privées hors contrat (et certaines Pour une école, il existe plusieurs degrés de
publiques) proposent généralement une admis- reconnaissance. Les écoles publiques possèdent
sion à « niveau bac ». Traduction : avoir été inscrit tous les degrés. Les écoles privées, quant à elles,
© Pascale Bastien/Divergence pour l’Etudiant

en classe de terminale ou avoir eu au moins 8/20 doivent en faire la demande et répondre à de


au bac selon les établissements. Vous serez alors nombreuses exigences.
convoqué à un entretien : vous serez jugé sur Tous les établissements peuvent faire la demande
votre motivation et évalué grâce à des tests (et d’une reconnaissance d’État. Ce dernier contrôle
non recruté par concours). Un conseil toutefois : le fonctionnement de l’école, ses formations et
redoublez de vigilance sur la qualité de l’école ! ses enseignants. L’école peut ainsi accueillir des
boursiers, recevoir des enseignants détachés
Existe-t-il des formations universitaires ? du secteur public et percevoir des subventions.
Vous trouverez trois grandes filières artistiques à Parmi les établissements reconnus, les écoles
l’université : arts du spectacle (cours d’analyse Camondo à Paris ou Émile-Cohl à Lyon… 

 février 2019 
SALONS DE

BIEN CHOISIR SES ÉTUDES ET SON MÉTIER


120 SALONS DANS 50 VILLES
© ALEXIS LIMOUSIN

ES CONFÉRENCES, INVITATION
ME D
INFOS PRATIQUES, PROGRAM
letudiant.fr
CALENDRIER,
UR
RENDEZ-VOUS S

AIX-EN-PROVENCE n ALBI n AMIENS n ANGOULÊME n ARRAS n AVIGNON n BEAUVAIS n BESANÇON n BORDEAUX n BOULOGNE-SUR-MER n
BREST n CAEN n CALAIS n CERGY-PONTOISE n CHAMBÉRY n CLERMONT-FERRAND n COMPIEGNE n DIJON n DUNKERQUE n GAP
n GRENOBLE n LA ROCHE-SUR-FORON n LE HAVRE n LILLE n LIMOGES n LYON n MARSEILLE n MONT-DE-MARSAN n MONTPELLIER
n NANCY n NANTES n NICE n NIORT n ORLÉANS n OYONNAX n PARIS n PAU n POITIERS n REIMS n RENNES n ROUEN n
SAINT-ÉTIENNE n SAINT-OMER n STRASBOURG n TOULON n TOULOUSE n TOURS n VALENCE n VALENCIENNES n VERSAILLES
n Études artistiques

 Il existe une deuxième reconnaissance pour les l’exercice du métier (designer, graphiste, etc.).
écoles d’art : celle du ministère de la Culture. Elle Autre garantie : le grade de master. L’État (donc
atteste de la qualité de l’école mais ne lui permet les universités et les écoles publiques) est le seul
pas d’accueillir des boursiers. Seules trois écoles à délivrer des masters, mais il peut autoriser cer-
supérieures sont reconnues par le ministère de la taines écoles à délivrer des masters, qui ouvrent
Culture : ICART, LISAA (Institut supérieur des droit à la même poursuite d’études.
arts appliqués) et Esmod. Enfin, la plus haute garantie pour un diplôme est
À un grade supérieur de reconnaissance, il y a le visa. On dit ainsi d’un diplôme qu’il est visé.
le contrat. Une école sous contrat est assimilée Fréquent en BTS, il vaut comme diplôme natio-
à un établissement public et les enseignants sont nal (donc offrant des équivalences).
rémunérés par l’Éducation nationale. Dans le
domaine des formations artistiques, une tren- Peut-on suivre les études
taine d’établissements privés sont sous contrat, la en alternance ?
plupart étant des lycées. L’apprentissage n’est pas courant dans les écoles
d’art. Il tend toutefois à se développer, mais les
Comment connaître la qualité étudiants auront parfois du mal à trouver une
d’un diplôme ? entreprise. Citons le CFA (centre de formation
Différents indices vont vous aider. Commencez d’apprentis) Com, spécialisé dans la communi-
par vérifier si le diplôme est inscrit au RNCP cation visuelle et le multimédia, à Bagnolet (93),
(Répertoire national des certifications profes- qui propose des formations allant de la classe
sionnelles). Pour cela, vous pouvez consulter le prépa au Mastère (bac + 4/5). Il existe aussi des
site www.rncp.cncp.gouv.fr. Si c’est le cas, vous CFA en audiovisuel et même en comédie musi-
êtes sûr que le diplôme vous apportera bien cale ! Vous en trouverez la liste sur letudiant.fr.
les compétences professionnelles nécessaires à
52
Existe-t-il des labels de qualité ?
Il n’existe pas de label propre aux écoles d’art. Le
Les études d’art en écoles après le bac ministère de l’Enseignement supérieur délivre
un visa pour une durée variable (de un à six ans).
CERTIFICAT D’AUTRES ÉCOLES D’ART

5e Cette reconnaissance finalise un processus de


DIPLÔME CRÉATEUR INDUSTRIEL

DNSEP DNSEP DSAA


contrôle complet, de l’admission des élèves aux
enseignements. Parmi les écoles qui l’ont reçu :
DIPLÔME DE L’ENSAD

4e CESAP l’école Camondo et l’IFM (Institut français de la


mode) à Paris, l’École de design Nantes-Atlan-
tique et l’école Émile-Cohl à Lyon. Mais l’attribu-
DNSAP

3e DNAP DNAT tion du visa aux écoles d’art n’est pas habituelle.
Les plus prestigieuses, comme l’ENSAD,
l’ENSBA ou l’ENSCI-Les Ateliers, à Paris, font
DNMADE

2e CEAP partie de la CGE (Conférence des grandes écoles).


L’intégration de l’école à une association profes-
sionnelle est également un bon signe. On peut
1re Année propédeutique citer l’UNAID (Union nationale des architectes
aux écoles d’arts du
ministère de la Culture d’intérieur, designers), le RECA (Réseau des
écoles françaises de cinéma d’animation), le
Années >

réseau France design éducation ou le CFAI


Année facultative de préparation (Conseil français des architectes d’intérieur).
à l’entrée dans les écoles d’art
Ce dernier évalue, à leur demande, les établis-
sements proposant un cursus d’architecture.
BAC L’école Camondo, l’ENSAAMA (École natio-
(ou classe de terminale pour certaines filières)
nale supérieure des arts appliqués et des métiers
CEAP (certificat d’études d’arts plastiques), CESAP (certificat d’études supérieures d’arts
plastiques), DNAP (diplôme national d’arts plastiques),DNAT (diplôme national d’arts et tech- d’art) Olivier-de-Serres et l’ESAT (École supé-
niques), DNSAP (diplôme national supérieur d’arts plastiques), DNSEP (diplôme national supé- rieure des arts et techniques), à Paris, font ainsi
rieur d’expression plastique), DNMADE (diplôme national des métiers d’art et du design), DSAA
(diplôme supérieur d’arts appliqués), ENSAD (École nationale supérieure des arts décoratifs). partie des écoles reconnues.   Martin Rhodes

 février 2019 
École Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
FORMATIONS AUX MÉTIERS
du CINÉMA / TV
du SON et
du FILM D’ANIMATION

CINÉMA / TV

JOURNÉES
PORTES
OUVERTES
SON 2019
RENNES
19 JANVIER

NICE
2 FÉVRIER

PARIS
9 FÉVRIER

BRUXELLES
ANIMATION 23 FÉVRIER
Diplômes visés par l’État à BAC +3 et BAC +5
Titres certifiés RNCP Niveau II
ADMISSION BAC + CONCOURS 3 ans d’études + 4e année optionnelle à New York
Enseignement supérieur technique privé www.esra.edu
Paris - Nice - Rennes - Bruxelles
2018
2019
L’APPLI SALONS DE L’ETUDIANT

PLUS DE 100 SALONS


DANS UNE SEULE APPLI !
Le calendrier de tous les salons de l’Etudiant dans 50 villes,
pour vous aider à choisir votre orientation et votre métier.
Tous les exposants et les programmes des conférences.
Gagnez du temps et préparez votre visite grâce au parcours personnalisé.
Téléchargez votre invitation gratuite.

Gratuit sur

LES SALONS DE

ON A L’IDÉE DU SIÈCLE ! PAR OÙ COMMENCER ?


On pitche
notre projet On se fait
On teste accompagner
notre idée

On se lance !

des projets ? Passez à l’action avec


Vous aussi, vous avez des envies, des idées ou
e aux jeunes le goût de se lancer !
Kangae.fr, le premier site qui donn
n Études artistiques

Animation, jeu vidéo


De l’Amérique au Japon, les diplômés des écoles françaises d’animation
et de jeu vidéo ont toujours le vent en poupe. Leur profil généraliste et leur culture artistique
sont appréciés des recruteurs.

56

La Poudrière, et Éric Summer, affiche 14 millions d’entrées.

E
n 20 18, deux courts-métrages de fin
à Valence (26), forme
d’études, réalisés par des étudiants de la De son côté, le SNJV (Syndicat national du jeu
des réalisateurs de
MOPA (École du film d’animation et de films d’animation. vidéo) précise qu’au niveau mondial le marché
l’image de synthèse), à Arles (13), ont été sélec- du jeu vidéo devrait avoisiner 80 milliards d’eu-
tionnés pour les Oscars dans la catégorie des ros fin 2021. En France, 88 % des entreprises
films d’animation en 3D. Preuve de l’excellence interrogées sont confiantes dans l’avenir du sec-
de la filière française de l’animation aux côtés des teur. Les CDI restent largement majoritaires.
États-Unis et du Japon.
D’autant que le secteur de l’animation en France Gobelins, une école de haut niveau
se porte bien. Le CNC (Centre national du La France s’est dotée depuis longtemps d’écoles
cinéma et de l’image animée) recense 29 films de haut niveau. La doyenne, l’école Gobelins,
d’animation exportés en 2017. Le Petit Prince, du créée par la CCI (chambre de commerce et
© La Poudrière

réalisateur Mark Osborne, cumule 18,2 millions d’industrie) de Paris, a ouvert sa filière cinéma
d’entrées dans le monde, ce qui en fait, selon le d’animation en 1975 pour répondre à la demande
CNC, « le plus grand succès jamais recensé pour des studios de création français. Kristof Serrand,
un film d’animation », et Ballerina, d’Éric Warin aujourd’hui directeur de l’animation chez 

 février 2019 
L’ÉCOLE DES MÉTIERS
CRÉATIFS & NUMÉRIQUES

Since 1997

NOS SECTIONS

// Audiovisuel
// Métiers du son
// Graphic design
// Animation 2D-3D
// Animation jeux vidéo
// WEB & développement
n Études artistiques

 Dreamworks, en Californie (États-Unis), et pas et n’est pas toujours simple. « Il est possible
diplômé de Gobelins, se souvient : « Pendant de faire des stages outre-Atlantique, mais peu
longtemps, c’était la seule école. À la fin des de Français peuvent s’y installer par la suite, car
années 1980, après avoir commencé ma carrière obtenir des visas de séjour est difficile », avertit
à la Gaumont, j’ai embauché la moitié de ma pro- Kristof Serrand (Dreamworks). Les jeunes diplô-
motion chez Amblimation, le studio de Steven més débutent plus souvent à Londres. « Si un
Spielberg à Londres ! » jeune a son nom au générique d’une
L’école Gobelins propose une formation de « Si les expériences grosse production britannique, il
concepteur et réalisateur en quatre ans, acces- pourra plus facilement avoir un visa
internationales
sible après le bac pour les moins de 25 ans. Pour pour les États-Unis », nuance-t-il.
sont un passage
Caroline Souris, cofondatrice de la société de Mais si les expériences internatio-
production TeamTO, la valeur ajoutée de cette
obligé, revenir nales sont un passage obligé – parler
école réside dans sa spécialisation en cinéma
en France peut être couramment l’anglais est indispen-
d’animation, alors que « les autres écoles sont une bonne option » sable –, revenir en France peut être
plus généralistes ». ensuite une bonne option. Pour
rencontrer les créateurs des films Moi, moche et
La belle notoriété de Rubika méchant et Les Minions, nul besoin de traverser
Autre école à la forte renommée, Rubika pro- l’Atlantique : le studio Illumination Mac Guff
pose trois filières, en animation (Supinfocom), est installé à Paris. Le renforcement, début 2016,
jeu vidéo (Supinfogame) et design (ISD). Elle du crédit d’impôt audiovisuel a entraîné la
se taille une belle réputation grâce, notamment, relocalisation en France de plusieurs studios
aux prix gagnés par ses étudiants lors de fes- d’animation. w Martin Rhodes
tivals internationaux et à ses liens étroits avec
les entreprises du secteur. L’établissement de
58
Valenciennes (59) propose un cursus en cinq ans,
accessible après le baccalauréat, et dispose de « J’ai choisi le jeu vidéo car c’est
deux campus à l’étranger, au Canada et en Inde. le média le plus adapté pour faire
Un choix pertinent, salué par les professionnels à passer des messages »
l’heure où de nombreux jeunes animateurs com-
mencent leur carrière hors de l’Hexagone. À pile ou face. « Après mon bac S en 2011, je voulais
continuer dans les sciences, mais le dessin m’attirait
beaucoup. J’ai donc tiré à pile ou face entre un IUT
Des écoles appréciées des recruteurs
et une MANAA [mise à niveau en arts appliqués rem-
D’autres établissements sont prisés des recru-
teurs, comme l’EMCA (École des métiers du
Caroline placée par le DNMADE] ! Et c’est la MANAA qui l’a
emporté. Après cette année, je suis entrée à l’école
cinéma d’animation), créée par la CCI d’An- Martinand Émile-Cohl sur dossier, en prépa intégrée, avant
goulême (16) au sein du pôle Magelis de la ville, d’entamer le cursus en trois ans dédié au dessin
25 ans, en et à l’illustration. L’objectif est d’avoir une maîtrise
et appréciée pour la créativité de ses diplômés. cinquième année à
parfaite du dessin pour pouvoir l’appliquer partout :
On peut également citer : l’ESMA, à Montpellier l’école Émile-Cohl,
dessin animé, jeu, 3D, illustration… »
(34), spécialisée dans la 3D et les effets spéciaux ; à Lyon (69),
Allier sciences et game. « En quatrième année, il
option jeu vidéo
MoPA à Arles, appelée anciennement Supin- faut choisir une option. J’ai pris jeu vidéo parce que
focom Arles ; La Poudrière, à Valence (26), école c’est le média le plus polyvalent pour faire passer
de réalisateurs de films d’animation aux petites un message. Sans être une passionnée, je baigne dans l’univers des
jeux vidéo depuis mon plus jeune âge en jouant beaucoup à Golden
promotions ; ArtFx, à Montpellier ; ou encore
Sun, Donkey Kong, Mario. Pour mon projet de quatrième année, j’ai mis
l’école Émile-Cohl à Lyon (69), qui propose au point un jeu destiné à faire apprécier les sciences et les maths. Je
aux étudiants trois spécialisations en quatrième compte le développer après mes études. À l’heure actuelle, je suis en
© Photo fournie par le témoin

année : édition multimédia, court-métrage d’ani- stage au CNRS [Centre national de la recherche scientifique] en tant
mation et jeu vidéo. que game artist et game designer pour un projet de jeu de vulgarisation
scientifique. »
Mes conseils. « Il faut savoir se remettre en question et varier les styles
La polyvalence des Français graphiques. Pour élargir notre culture générale et ne pas nous conten-
Les Français ont la réputation de « savoir tout ter de références piochées dans les jeux vidéo, les professeurs nous
faire ». Une polyvalence très appréciée ! Toute- recommandent de nous inspirer d’autres formes d’art, comme la pein-
fois, partir travailler à l’étranger ne s’improvise ture ou la sculpture. » w Jean Chabod

 février 2019 
GOOD
VIBES
DANS
L’APPLI !
150 RADIOS
DE HITS
GRATUITES
ET ILLIMITÉES

TÉLÉCHARGEZ
L’APPLI NRJ
DeBonneville-Orlandini
 Progressez en langue AVEC

Spécial espagnol
Conjugaison, grammaire, vocabulaire, expressions… Testez votre maîtrise
de la langue d’Almodovar avec ces exercices. À vos stylos !

Grammaire Leviez- Expressions


saus
Le gérondif vo ? Manger !
Vous préférez grignoter, dévorer, dîner ?
Retrouvez les bonnes traductions de ces
• Il se construit avec le radical du verbe Épeler verbes qu’on utilise en espagnol pour manger.
+ les terminaisons suivantes.
son e-mail
– AR : -ando ; et une adresse 1. ZAMPAR
A. grignoter. B. engloutir. C. déguster.
– ER : -iendo ; Internet 2. PICAR
– IR : -iendo. Il n’est pas A. dévorer. B. grignoter. C. mordre.
toujours évident 3. MERENDAR
Exemple : d’indiquer une A. petit-déjeuner. B. déjeuner. C. prendre le goûter.
Escuchando la radio, se enteró de la adresse e-mail
muerte de Paco de Lucía. En écoutant la radio, 4. ALMORZAR
ou un site Internet A. déjeuner. B. dîner. C. petit-déjeuner.
elle a appris la mort de Paco de Luc’a.
oralement. 5. ATIBORRAR
• Attention aux gérondifs irréguliers : Alors voici A. se gaver. B. se régaler. C. déguster.
– Ir : yendo ; quelques astuces
pour bien épeler :
Solutions : 1 B ; 2.B ; 3.C ; 4.A ; 5.A.
– Leer : leyendo ;
60 @ : arroba ;
– Morir : muriendo ; _ : guion bajo ;
– Caer : cayendo. / barra ; Les diminutifs des prénoms
fr : efe erre ;
Quelques prénoms ont des diminutifs très
www : tres
utilisés en Espagne. Les connaissez-vous ?
Exercice uves dobles.
1. Pepe a. Enrique
• Formez les gérondifs à partir des infinitifs suivants. 2. Paco b. Jesús
3. Chema c. José
RÉGULIERS IRRÉGULIERS 4. Lola d. Eduardo
1. Andar ’................................ 1. Leer ’............................. 5. Maite e. Dolores
2. Beber ’................................ 2. Oír ’ ............................... 6. Lalo f. José María
3. Escribir ’ ............................. 3. Seguir ’.......................... 7. Quique g. María Teresa
8. Chus/Chuso h. Francisco
4. Comer ’ .............................. 4. Preferir’ .........................
5. Tomar ’ ............................... 5. Pedir ’ ........................... Solutions : 1. c ; 2. h ; 3. f ; 4. e ; 5. g ; 6. d ; 7. a ; 8. b.

6. Subir ’................................. 6. Morir ’ ...........................


3. siguiendo ; 4. prefiriendo ; 5. pidiendo ; 6. muriendo.
4. comiendo ; 5. tomando ; 6. subiendo. Irréguliers : 1. leyendo ; 2. oyendo ; Mots composés
Solutions : Réguliers : 1. andando ; 2. bebiendo ; 3. escribiendo ;
Reliez les mots des deux colonnes pour
créer des mots composés. Vous vous aiderez
de la liste de leur équivalent français.
Compte-goutte – fourche-langue – lave-vaisselle –
football – épouvantail – ouvre-boîte.
Vocable, la revue de presse
internationale en VO pour 1. Cuenta A. Platos
progresser en anglais, en 2. Traba B. Pié
allemand ou en espagnol ! 3. Lava C. Gotas
Tous les quinze jours,
4. Balon D. Pájaros
plus de 1 000 mots traduits
pour enrichir naturellement 5. Espanta E. Lenguas
votre vocabulaire tout en 6. Abre F. Latas
restant au cœur de l’actualité.
 Retrouvez plus de jeux vaisselle : 3.A ; football : 4.B ; épouvantail : 5.D ; ouvre-boîte : 6.F.
et de tests sur www.vocable.fr. Solutions : compte-goutte : 1.C ; fourche-langue : 2.E ; lave-

 février 2019 
MINISTERIO
DE CIENCIA, INNOVACIÓN
Y UNIVERSIDADES

Éducation, notre art


 Cours de langues
E D’EMPLO
OD

Boostez
I
M

votre niveau Facile Intermédiaire Avancé

Les outils pour vous perfectionner en langues étrangères sont de plus en plus nombreux.
Voici notre sélection afin que vous fassiez des progrès rapidement.
par Assia Hamdi

Duolingo
Progressez de façon
ludique
Avec ses applications Android et iOS
et son site, Duolingo vous propose
des cours de langues organisés
en leçons : pour maîtriser
une leçon, vous devez répondre
à 20 questions, qui peuvent être des QCM
(questionnaires à choix multiples),
des illustrations à identifier, ou encore
62
des phrases à traduire. Au fil des bonnes
réponses, une jauge se remplit. Mais
attention : chaque mauvaise réponse fait
diminuer votre jauge. Plus vous faites
d’exercices, plus vous progressez et plus
vous accumulez des points. Duolingo
est gratuit mais met à disposition des
contenus payants. Une version de l’appli
hors connexion et sans publicité, Duolingo
Plus, est accessible pour 10,49 € par mois
et 6,75 € par mois sur douze mois.
 https://fr.duolingo.com.

BBC Learning
English
Améliorez votre anglais
avec un faux jeu télé
Chaque jour, la plate-forme BBC Learning
English met en ligne des contenus gratuits :
leçons, exercices, podcasts et vidéos.
La plupart sont liés à l’actualité : Business
English, Everyday English, Grammar, Learn Loecsen
© Illustration : Aurore Carric pour l’Etudiant

with the News, Pronunciation, Vocabulary…


The Grammar Gameshow est une leçon de
Devenez polyglotte
grammaire sous forme de faux jeu télé. Après Loecsen est un petit site gratuit et très complet qui va vous permettre
avoir regardé les candidats du jeu répondre de vous initier au vocabulaire de base dans une quarantaine de langues.
à une série de questions sur un thème de Une fois sur la plate-forme, cliquez sur l’onglet « Débuter » et choisissez un thème
grammaire, vous devez à votre tour répondre dans le menu déroulant. Une liste de mots en lien avec ce thème apparaît.
à un quiz similaire pour vérifier que vous En cliquant sur chaque mot, le site indique sa traduction et la prononciation
avez bien saisi la règle du present simple et dans la langue, ainsi qu’un petit dessin explicatif. Dans la rubrique « Devenez
du present continuous. Sur BBC Learning polyglotte », une carte du monde vous est proposée… Si vous voulez progresser
English, les contenus changent tous les jours plus vite ou utiliser vos contenus lors d’un voyage, Loecsen propose des versions
et peuvent être téléchargés. MP3 et PDF téléchargeables.
 www.bbc.co.uk/learningenglish.  www.loecsen.com.

 février 2019 
Forvo Subtly Tandem
Perfectionnez Révisez avec Échangez avec
votre prononciation vos séries préférées des locuteurs natifs
Forvo est devenu une référence Si vous aimez regarder des séries télé Discuter avec des locuteurs natifs
pour la prononciation linguistique : sur Netflix, Subtly peut vous traduire de la langue que vous apprenez,
aujourd’hui, 3 millions de mots y sont les dialogues. Ouvrez le navigateur Web c’est l’idée de Tandem, une
prononcés en 325 langues. Tapez un mot Google Chrome, recherchez Subtly application utilisée par 3 millions
dans le moteur de recherche : et ajoutez l’extension à votre navigateur. de personnes dans le monde. Créez
apparaissent alors toutes les Lancez alors l’application Netflix et un profil, mentionnez votre langue
prononciations de ce mot ajoutées par l’épisode de votre série préférée. Dès que maternelle, le pays dans lequel vous
les utilisateurs. Chacun peut évaluer la les sous-titres apparaissent, en glissant vivez, les langues que vous parlez et
qualité d’une prononciation en votant. Plus la souris sur un mot, vous voyez celle(s) que vous voulez apprendre.
la prononciation aura de votes positifs, sa traduction dans votre langue. Vous ne Les autres utilisateurs font de même.
plus elle sera placée haut dans la liste connaissez pas un mot ? Cliquez dessus, L’algorithme de l’application met alors
des résultats. Une fois inscrit, vous pouvez il s’ajoute à votre dictionnaire personnel. en avant sur votre menu personnel
à votre tour voter, suggérer ou ajouter Subtly existe sur Netflix mais les tous les utilisateurs qui parlent
une prononciation. En cliquant sur l’onglet développeurs vont transposer le service la langue que vous apprenez et
« Guides », vous pouvez consulter des sur d’autres plates-formes, comme veulent apprendre votre langue
guides de conversation dans la langue qui Amazon Prime et YouTube. L’application maternelle. Leur profil apparaît dans
vous intéresse, dans des thèmes variés : propose des traductions vers le russe, l’onglet « Communauté » avec les avis
l’assistance médicale, les transports, le chinois, le français, l’allemand, l’hindi, des utilisateurs. En cliquant sur un profil,
la météo… Un bon outil pour préparer l’italien, le japonais, l’espagnol, le turc, vous pouvez commencer à échanger
un voyage. Forvo existe sur Android et iOS. le portugais et l’arabe. Subtly est gratuit via message privé écrit ou vidéo.
 https://forvo.com. pendant un mois, puis coûte 4 € par mois. Vos conversations apparaissent
 https://subtly.media. dans l’onglet « Chat ». Enfin, pour aller
plus loin, l’onglet « Professeurs »
vous soumet une liste d’utilisateurs qui
proposent via l’application des cours
de langue payants. L’application
est accessible aux mineurs,
63
mais majeurs et mineurs ne peuvent
communiquer entre eux.
 www.tandem.net/fr.

LingQ
Apprenez au sein
d’une communauté
mondiale
LingQ est à la fois une plate-forme
et une application Android et iOS.
Grâce à elle, vous apprendrez à parler
une langue via la pratique et
la répétition. Rendez-vous sur l’outil
« Lecteur ». Cliquez sur la bibliothèque
d’allemand et sur un texte de la liste
adapté à votre niveau. Le texte
apparaît et certains mots sont alors
soulignés en bleu. Passez la souris
sur un mot et plusieurs traductions
50Languages sont proposées : si vous cliquez sur le
mot qui vous intéresse, celui-ci passe
Enrichissez votre vocabulaire avec des tests et jeux en jaune. De cette façon, vous pouvez
sauvegarder tous les mots que vous
Sur cette plate-forme Web et smartphone, vous pouvez acquérir le vocabulaire de voulez mémoriser dans une langue.
base d’une cinquantaine de langues et booster votre prononciation. Que vous soyez Pour aller plus loin, vous pouvez
débutant ou confirmé, vous avez accès à 100 leçons dans chaque langue, ce qui donne échanger par le biais de l’application
plus de 3 000 combinaisons possibles. Vous pouvez ainsi assimiler des phrases courtes avec des participants du monde entier.
et les mettre en application dans des situations réelles. Puzzles, cartes de mémorisation… LingQ existe en version d’essai
chaque utilisateur peut aussi s’entraîner grâce aux tests et aux jeux. L’outil va plus loin gratuite, laquelle correspond à 5 cours
avec des contenus audio enregistrés par des hommes et des femmes natifs. Petit plus de et à 20 mots sauvegardés,
l’application : vous pouvez enregistrer votre prononciation et la comparer avec celle de et en version payante, de 10 à 39 $
l’application. 50Languages est gratuit sur le Web comme via les applis Android et Iphone. par mois (entre 8,80 € et 34,50 €).
 www.50languages.com.  www.lingq.com/fr.

 février 2019 
 Étudier en Occitanie

L’autre Sud
Avec Toulouse et Montpellier, la région Occitanie constitue un pôle universitaire attractif.
Le climat ensoleillé, la vie culturelle de haut niveau et le dynamisme économique sont de précieux
atouts pour attirer et donner envie de rester à quelque 240 000 étudiants.
par Pauline Bluteau

Trouvez la formation
qui vous convient
En fonction de la filière que vous choisirez,
plusieurs possibilités s’ouvrent à vous
dans la région.
Dans une école
Dans le commerce :
EGC Rodez, EGC Tarbes, IDRAC à Toulouse
et Montpellier, Montpellier Business School,
Toulouse Business School…

Dans l’ingénierie :
AgroParisTech Montpellier, EI Purpan,
ENAC à Toulouse, ENIT Tarbes, ENSAT
à Castanet-Tolosan, ENSEEIHT à Toulouse,
EPF Montpellier, ICAM Toulouse, INSA Toulouse,
64
IPSA Toulouse, ISAE-Supaéro à Toulouse,
IMT Mines d’Albi et d’Alès…

Dans l’art :
ESBAMA à Montpellier, ESBAN à Nîmes,
ESMA à Montpellier, ISDAT à Toulouse…

Julia, Liste non exhaustive : retrouvez


21 ans, étudiante l’ensemble des formations de votre académie
dans les annuaires de letudiant.fr.
à l’ISCPA,
à Toulouse (31). À l’université
Université de Montpellier :
47 000 étudiants.

« Je ne veux pas quitter le soleil toulousain » Université Montpellier 3-Paul-Valéry


21 000 étudiants.
Une ville où il fait bon vivre quand on est étudiant. Après deux années de droit, trop Université de Nîmes : 4 350 étudiants.
théoriques à son goût, Julia a décidé d’intégrer l’école de journalisme de Toulouse.
Université de Perpignan : 9 500 étudiants.
« J’avais besoin de concret. C’est grâce à des salons étudiants organisés à Tou-
louse que j’ai entendu parler de l’ISCPA et, après quelques recherches sur Internet, Université Toulouse 1-Capitole :
21 000 étudiants.
je n’ai pas hésité. » Originaire du Gers, la jeune fille ne voulait pas quitter le sud de
la France. « Je savais que je pourrais rentrer voir ma famille le week-end. C’était Université Toulouse-Jean-Jaurès :
30 000 étudiants.
l’idéal ! Il fait trop beau ici, le soleil, c’est important pour le moral ! »
Tout à proximité et à petit prix. Cinémas, musées, transports, logements, bars… Université Toulouse 3-Paul-Sabatier :
© Mathieu Cugnot/Divergence pour l’Etudiant

D’après Julia, la ville est très abordable pour les étudiants. « Il y a beaucoup de 31 700 étudiants.

réseaux pour les colocations, on peut trouver très facilement un logement spacieux Institut national polytechnique
qui rentre dans notre budget, en plein centre-ville. » Même si elle prend le bus pour de Toulouse : 7 000 étudiants.
se rendre à son école, Julia apprécie d’avoir tout à proximité de chez elle. « J’ai Institut national universitaire
quatre bibliothèques à moins de cinq minutes à pied ! C’est assez extraordinaire. » Champollion : 3 800 étudiants.
Des stages sur place et ailleurs. Sur les 25 élèves de sa promotion, seuls cinq ont Institut catholique de Toulouse :
trouvé un stage à Toulouse. « Dans mon domaine, c’est difficile de rester ici, explique 3 700 étudiants.
l’étudiante. Je fais partie de ceux qui ont réussi à décrocher un stage dans la région Institut protestant de théologie
mais je pense que je devrai quand même partir travailler à Paris un jour ou l’autre. » w de Montpellier : 145 étudiants.

 février 2019 
Y VIVRE
SE LOGER
La région compte un grand
nombre de cités universitaires,
concentrées à Montpellier
et à Toulouse, ainsi qu’à Albi,
Alès, Castres, Figeac, Millau,
Nîmes, Perpignan et Tarbes.
Certaines sont accessibles
aux personnes handicapées.
Compter de 400 à 450 € par mois
pour un studio dans les grandes
villes, 300 € dans les plus petites.

SE DÉPLACER
À Montpellier, le contrat Mobilité
jeune donne accès au réseau TaM,
aux parcs à vélos, aux parkings, etc.,
pour 196 € par an. L’offre s’adapte
aux besoins, avec des prix réduits
sur les vélostations et l’autopartage.

SORTIR
65
Chaque saison apporte
Thibaud, son lot de week-ends au ski,
26 ans, étudiant en randonnée ou à la plage.
à l’ESMA,
Si Montpellier et Toulouse
à Montpellier (34).
concentrent la majorité des soirées
étudiantes, les férias et les festivals
(notamment celui des arènes
« Nous avons notre propre micro-quartier, de Nîmes) offrent aussi de bons
une sorte de campus improvisé » moments. Le patrimoine culturel
local permet de voyager dans
Ne pas confondre passion et métier. Ancien étudiant clermontois, Thibaud est arrivé à le temps : des Romains (Nîmes)
Montpellier il y a quatre ans au moment de la rentrée. Il intégrait l’ESMA (École supérieure au Moyen Âge (Carcassonne).
des métiers artistiques). Le jeune homme ne savait pas vraiment alors à quoi s’attendre. Albi et sa cité épiscopale, Figeac
Depuis, il s’est spécialisé dans l’animation 3D. « C’est magique et en même temps très obs-
et la maison natale de Champollion
cur pour moi  », raconte Thibaud. Avant son arrivée à Montpellier, il avait entamé des études
raviront les amateurs d’architecture.
d’architecture. Pour lui, c’est un véritable atout pour résister au rythme très soutenu de
La proximité avec le golfe du Lion et
l’école. « J’ai gagné en rigueur et en maturité. Je peux même réutiliser mes connaissances
l’Espagne plaira à ceux qui aiment
pour réaliser des courts-métrages en classe. »
lézarder sur la plage !
La colocation, idéale pour s’intégrer. Si l’école lui a tout de suite plu, Thibaud a dû s’adap-
ter à sa nouvelle ville. « Ce n’est jamais facile d’arriver dans un endroit qu’on ne connaît BÉNÉFICIER DES AIDES
pas », admet-il. Pour se loger, le jeune homme a bénéficié du réseau de résidences universi- La Clé (caution locative étudiant)
© Cyril Entzmann/Divergence pour l’Etudiant

taires de son école. « Cela m’a permis de connaître d’autres étudiants et, maintenant, je suis aide les jeunes qui n’ont pas
en colocation. » de garant pour leur logement.
Une ville à taille humaine. Avec les étudiants des écoles alentour, qui vivent dans la même
Il existe également une aide de 100 €
résidence universitaire que Thibaud, il a créé un campus improvisé. Au point que les sorties
pour souscrire une complémentaire
dans le centre-ville de Montpellier sont devenues rares. « Comme notre école est excentrée
santé, sous certaines conditions.
et que nos logements sont proches de notre lieu d'études, nous allons en ville seulement
La Région distribue également
pour les restos et le cinéma, détaille Thibaud. Nous avons notre propre micro-quartier avec
des bourses de mobilité.
tout ce qu’il faut pour vivre : la poste, le médecin, les supérettes… » Pas besoin non plus
d’utiliser les transports en commun : « On fait tout à pied et ça, c’est un vrai luxe. » w  www.laregion.fr.

 février 2019 
 Portfolio Au restaurant La Mère Brazier

grandLe

restaurant
66

Installé rue Royale à Lyon, le restaurant


La Mère Brazier, fondé en 1921, est
une institution, l’un des hauts lieux
de la gastronomie française et lyonnaise.
Il y a dix ans, le chef cuisinier Mathieu Viannay
le reprend et obtient deux étoiles au Michelin.
Autour de lui, une brigade, dont la moyenne
d’âge est de 25 ans, se met en ordre
de marche tous les matins pour accueillir
des clients exigeants. La ruche constituée
d’une poignée de cuisiniers, pâtissiers,
sommeliers, serveurs et maîtres d’hôtel
s’active. Un ballet minuté, précis, parfait.

Dossier réalisé par Maria Poblete


Reportage photo : Olivier Guerrin pour l’Etudiant

 février 2019 
67

 février 2019 
 Portfolio Au
Xxxxxxx
restaurant La Mère Brazier

68

1
2

1 Dès 8 heures du matin, dans la cuisine, une chorégraphie bien


rodée se met en place. Chacun sait ce qu’il a à faire : le poisson
et la viande ont des chefs de partie attitrés, tout comme les
légumes et les sauces, ainsi que les entrées froides et chaudes
appelées dans le jargon culinaire le « garde-manger ». À midi,
c’est le coup de feu. La brigade s’anime et répond à des injonctions
et une hiérarchie précises. « Oui, chef ! Oui chef ! » entend-on ici
et là. Chacun s’exécute en réponse à son supérieur. Le sous-chef
Olivier Reverdy, 39 ans, parachève le décor d’une assiette. Arrivé
en 2011 pour seconder Mathieu Viannay, il a toujours été passionné
par la gastronomie. « C’est un métier qui s’apprend sur le terrain avec
de bons maîtres d’apprentissage et qui nécessite d’être curieux. »

2 Le chef, Mathieu Viannay, échange un dernier détail avec Mickaël


Mas, chef de rang, qui portera les plats en salle. « Pour devenir
chef de cuisine, les principales qualités sont le travail, le travail
et le travail !, sourit-il. Il faut aussi avoir de l’ambition et pousser les
équipes à la perfection. Chacun est un maillon de la chaîne, c’est
comme un engrenage, si une dent saute, c’est la catastrophe ! »

3 Les célèbres pâtés en croûte comptent parmi les mets tradition-


nels de ce grand restaurant qui fut, autrefois, un simple bouchon
lyonnais. Quentin Cardi, 28 ans, sous-chef cuisinier junior, prépare
les entrées. Au lycée en STI (sciences et technologies industrielles)
électronique, puis en BTS (brevet de technicien supérieur) d’infor-
matique, il a commencé à travailler dans un restaurant comme…
plongeur et serveur en extra. Il a gravi les échelons et a passé en
candidat libre les CAP (certificats d’aptitude professionnelle) de cui-
sinier et de pâtissier, laissant de côté l’informatique. Il est désormais
responsable du garde-manger.

 février 2019 
3

« Le bon geste,


la bonne
cuisson, le bon
assaisonnement :
tout doit
tendre vers
la perfection. »
Quentin Cardi, sous-chef junior.

69

 février 2019 
 Portfolio Au restaurant La Mère Brazier

« En pâtisserie,
je retrouve
la beauté
de la musique,
la minutie,
la rigueur. »
Florentine Heitz,
chef de partie en pâtisserie.
70

4 « Crémeux chocolat Guanaja, glace fève de Tonka, tamarin, eau de chocolat citronnée, grué
caramélisé », « Royal Gala au jus d’hibiscus, crème mascarpone à la vanille de Tahiti, glace noix de
pécan caramélisées, croustillant de cassis » : les noms des desserts sont de véritables poèmes !
Pour Théo Délorme, 19 ans, commis en pâtisserie, et Florentine Heitz, 27 ans, chef de partie
en pâtisserie, la pâtisserie est de l’art. « Je suis violoncelliste. En pâtisserie, je retrouve la beauté
de la musique, la minutie, la rigueur. Je respecte une recette comme je respecte une partition, avec
une interprétation possible, une touche personnelle », raconte Florentine, titulaire d’un bac L, d’un
bac technologique, d’un BTS (brevet de technicien supérieur) restauration-hôtellerie et de la mention
complémentaire « pâtisserie dessert à l’assiette ».

 février 2019 
71

 février 2019 
 Portfolio Au restaurant La Mère Brazier
5

72

« Je suis heureuse d’aller au travail


même si le rythme demande
des sacrifices. »
Charlotte Guyot, sommelière.

 février 2019 
73

5 Après un bac S et une année sabbatique à Rome, Charlotte Guyot, 24 ans, est aujourd’hui
sommelière. Pour en arriver là, elle a suivi un parcours d’excellence : CAP (certificat d’apti-
tude professionnelle) à l’École Ferrandi, CAP services restaurant et la mention complémentaire
« sommelier »… obtenue avec les félicitations. « J’ai une grande capacité de travail et j’adore
apprendre, dit-elle. Ce métier m’épanouit. Il est stimulant ! Chaque année est différente, les
vins changent parce qu’une parcelle de vigne ne sera pas la même. Je suis heureuse d’aller au
travail même si le rythme demande des sacrifices. »

6 Mathieu Poirier, 28 ans, est assistant maître d’hôtel. Muni de ses gants et l’œil toujours vif
et alerte, il vérifie au centimètre près la position des couverts, l’éclat d’un verre en cristal,
la moindre poussière, le plus petit pli sur la nappe, qui viendraient ternir l’impression de
perfection. Après un BEP (brevet d’études professionnelles) dans une école privée, puis un bac
et un BTS hôtellerie option « art culinaire et art de la table », il a lui aussi intégré l’École Ferrandi.

 février 2019 
 Portfolio Au restaurant La Mère Brazier

74

 février 2019 
75

7 La mise en place commence dès potron-minet. Une équipe prépare le service. Le


restaurant compte 60 couverts, plusieurs salles, dont un salon privé. La clientèle est
variée même si les personnalités sont nombreuses. Nous n’en dirons pas plus. La
discrétion est à la hauteur de l’ambiance feutrée. Sous la direction du maître d’hôtel,
les chefs de rang sont responsables des tables : ils vérifient que rien ne manque
avant le service et, pendant celui-ci, que tout se déroule au mieux pour les clients.
À 31 ans, Mickaël Mas, qui n’avait pas de diplômes, a grimpé les échelons grâce à ses
expériences dans des restaurants étoilés. « J’ai travaillé comme commis de salle, puis
je suis passé demi-chef, enfin chef de rang. Les maîtres d’hôtel m’ont tout appris. Ils
nous ont transmis le métier pour que nous devenions autonomes. Il ne faut pas hésiter
à leur poser des questions, quitte à déranger. Avant tout, nous devons être avenants ! »

 février 2019 
 Portfolio Au restaurant La Mère Brazier

8 Dans les grands restaurants, la première impression

compte ! Le chef de rang Antoine de Muynck ouvre la


porte, Mathieu Poirier, assistant maître d’hôtel, accueille
les clients et Cathy Villemin s’occupe des vestiaires. Sourire,
perfection et élégance.

En salle
Le maître d’hôtel surveille tout le service en
salle. Discret, attentif, il accueille les clients, les
conduit à leur table et s’assure qu’ils ne manquent
de rien. Sous sa direction, l’assistant maître
d’hôtel prend la commande et vérifie que tout
se passe au mieux. Les chefs de rang et les
serveurs servent et desservent, parfois à deux
ou trois simultanément. Ils doivent savoir à quelle
table servir tels plats, et connaître tous les produits
8
du restaurant, les différentes cuissons. Les quali-
tés requises sont l’amabilité, une tenue parfaite, la
L es métiers de la restauration-hôtellerie sont accessibles
après des formations allant du CAP au master, en alternance
ou sous statut scolaire. Les opportunités de gravir les échelons
précision, le soin et de très bonnes manières.
Dans les grands restaurants, le chef sommelier est
sont nombreuses et le secteur embauche. épaulé d’un ou plusieurs sommeliers, qui sont ses
commis. Spécialiste des vins, alcools, liqueurs
et champagnes, il conseille la clientèle sur les
76 En cuisine accords mets-vins, mais il gère aussi la cave.
L’organisation est essentielle, tout comme la hié- Il peut se déplacer dans les vignobles ou rece-
rarchie. Dans les grands restaurants, le personnel voir des représentants. Outre de diplômes, il doit
travaille en « brigade ». Le chef de cuisine dirige disposer d’un odorat et d’un palais développés,
la brigade, composée de plusieurs commis et d’une bonne mémoire et d’un réel sens relationnel.
137 000 de chefs de partie. Il orchestre la préparation des
mets et élabore les menus et les cartes. « J’asso- Les formations : du CAP à bac + 5
C’est le nombre
cie mon second et, en fonction des produits et de Si dans un grand restaurant les diplômes
d’emplois
la saison, nous inventons, adaptons, créons, tout comptent, ils ne suffisent pas. Les chefs attendent
supplémentaires en maintenant une constance dans la qualité des de leur personnel des qualités personnelles, une
prévus dans plats, pour que tout soit parfait ! dit le chef, Mathieu grande capacité d’adaptation et de travail, de la
le secteur de Viannay. Le sous-chef, dénommé aussi « second », disponibilité, de l’ambition, le goût d’apprendre
l’hôtellerie et de Olivier Reverdy s’occupe également des com- sans cesse. Plusieurs CAP (certificats d’apti-
la restauration, mandes et des relations avec les fournisseurs. Leur tude professionnelle) existent, en alternance ou
soit une hausse formation technique est solide. Dans les restau- sous statut scolaire : cuisine, restauration, pâtis-
annuelle rants gastronomiques, le chef est doté de connais- serie, services hôteliers.
sances sur la cuisine traditionnelle de haut niveau, Des bacs sont accessibles par voie profession-
moyenne
qu’il a souvent acquises en exerçant plusieurs nelle et technologique. Ils mènent à des BTS,
de 1,3 %.
années dans des établissements gastronomiques des licences professionnelles et des masters.
Source : Pôle emploi.
étoilés. Les sous-chefs organisent les tâches et La mention complémentaire « cuisinier en desserts
contrôlent la qualité des plats. Les chefs de par- de restaurant » est appréciée dans les établisse-
tie veillent au grain, chacun dans leur domaine : ments gastronomiques. Elle se prépare en un an en
viandes, poissons, sauces. Les commis de cui- lycée professionnel, en CFA (centre de formation
sine réceptionnent les provisions, épluchent les d’apprentis) ou dans une école privée.
légumes, lavent les salades, préparent les entrées. De nombreuses écoles privées spécialisées
Sous les ordres du chef pâtissier, plusieurs pâtis- existent en restauration et hôtellerie. Même si
siers, commis ou stagiaires, confectionnent elles ne sont pas reconnues par l’État, leurs certifi-
gâteaux, entremets, glaces, mignardises. cats sont appréciés. w

 février 2019 
L’ÉCOLE FRANÇAISE DE GASTRONOMIE
& DE MANAGEMENT HÔTELIER
L’APPLI SALONS DE L’ETUDIANT

PLUS DE 100 SALONS


DANS UNE SEULE APPLI !
Le calendrier de tous les salons
de l’Etudiant dans 50 villes,
pour vous aider à choisir

Crédits photos : X. Renauld


votre orientation et votre métier.
Tous les exposants
et les programmes des conférences.
Gagnez du temps et préparez
votre visite grâce CHOISISSEZ L’EXCELLENCE
POUR VOS ÉTUDES
au parcours personnalisé.
28 Formations du CAP au Bac +6
Téléchargez votre invitation gratuite.

Gratuit sur
Bachelors en partenariat avec

- Management Hôtelier et Restauration


- Arts Culinaires et Entrepreneuriat
option cuisine ou option pâtisserie

Master of Science en partenariat avec


Hotel Management

Diplôme Universitaire en partenariat avec


de Cuisine Innovante

LES SALONS DE
Portes Ouvertes : 1er et 2 février 2019
Toutes nos dates et lieux sur notre site

www.ferrandi-paris.fr
01 49 54 28 00
5
3

6 2
4

INALE S, 2013-2014
TERM l des Pontonniers, à St
rasbourg (67).
du lycée internationa

78 Cinq ans plus tard,


que sont-ils devenus ?
1 Amélie Arnould, 22 ans,
en cinquième année, à 2 Fanny Nass, 22 ans,
en quatrième année
l’INSA Toulouse (31) de médecine, à Strasbourg.
 
Ce qu’elle voulait faire ? De la biologie. « Pas d’idée de métier, Ce qu’elle voulait faire ? Depuis le collège, je veux aller en
mais au lycée, j’aimais les sciences du vivant, et notamment la géné- médecine. « J’ai toujours aimé les sciences et j’avais envie de choi-
tique. Je savais aussi que je ne voulais pas aller en prépa. J’ai cherché sir un métier utile. Après le bac, j’ai intégré la PACES [première année
d’autres solutions et j’ai trouvé l’INSA [Institut national des sciences commune aux études de santé] de l’université de Strasbourg. C’était
appliquées]. Lyon et Toulouse sont les seuls campus qui proposaient dur ! J’ai dû apprendre à gérer mon stress, mais je suis passée en deu-
une spécialité en bio, c’est pourquoi je l’ai mis en premier vœu. » xième année du premier coup ! »
Ce qu’elle fait aujourd’hui ? Un double diplôme. « J’ai été Ce qu’elle fait aujourd’hui ? Des études de santé. « Après le
acceptée et, depuis la rentrée 2014, mon cursus se passe bien ! J’ai premier cycle et avant le début de l’externat, j’ai décidé de faire une
choisi une spécialité génie biologique et j’ai opté pour un double année de césure pour travailler et partir à l’étranger. J’ai voyagé dans
diplôme, en étudiant aussi dans une école de commerce, à Tou- le sud de l’Espagne et en Tunisie où j’ai fait un service civique dans une
© Photos fournies par les témoins

louse Business School. Je finirai ma formation à l’été 2020, après un maison de jeunes. J’avais beaucoup travaillé pendant ces trois années
stage de fin d’études, avec deux diplômes en poche ! Au sein de la postbac, j’avais besoin de voyager, de faire de nouvelles rencontres, de
Junior-entreprise de l’INSA, j’ai découvert que j’aimais le développe- prendre confiance en moi. Depuis la rentrée, je suis à nouveau sur les
ment commercial. J’aimerais donc travailler dans une petite structure, bancs de la fac, en quatrième année. J’alterne deux mois de stage et
dynamique, où l’accès aux dirigeants et à la stratégie est facile. » deux mois de cours. Je m’oriente plutôt vers la médecine générale. »
Et si c’était à refaire ? « Je m’investirais plus tôt dans les associa- Et si c’était à refaire ? « Je referais le même parcours en essayant
tions et dans la Junior-entreprise ! » de gérer encore mieux mon stress en PACES ! »

 février 2019 
Photo de classe 

3 Guillaume
Placide-Breitenbucher, 5 Robert Pu, 23 ans,
en année de césure,
22 ans, en deuxième à Kedge Business School,
année à l’ENS Lyon (69). à Marseille (13).
 
Ce qu’il voulait faire ? Je n’ai jamais eu d’idées solides. « Au Ce qu’il voulait faire ? Être au cœur de l’Europe. « Au lycée
collège, je pensais au métier de pharmacien, mais j’ai vite enterré la international, nous avons eu beaucoup de cours sur l’Union euro-
médecine ! Au lycée, j’étais intéressé par les institutions européennes, péenne, et cela a changé ma vision de la politique et de la géopolitique.
ce qui est encore potentiellement d’actualité ! À la fin de ma terminale, Je me voyais alors bien travailler dans les institutions européennes.
j’hésitais alors entre deux voies d’orientation : un cursus en chimie ou Après le bac, j’ai continué dans le même établissement en classe pré-
une classe prépa littéraire. J’ai finalement retenu cette dernière. » paratoire économique et commerciale, option scientifique (ECS). »
Ce qu’il fait aujourd’hui ? En deuxième année à l’ENS. « J’ai fait Ce qu’il fait aujourd’hui ? Une école de commerce. « En 2016,
trois ans de prépa B/L au lycée Fustel-de-Coulanges à Strasbourg car j’ai passé les concours pour intégrer une école de commerce et j’ai
je voulais intégrer l’ENS Lyon. J’ai réussi à rejoindre l’établissement à la rejoint Kedge Business School, à Marseille. Je me suis spécialisé dans
rentrée 2017. L’an dernier, et selon l’organisation de la formation, j’ai dû l’audit et l’expertise. Actuellement, je suis en année de césure, en stage
valider une licence de sociologie, et, cette année, je suis en deuxième chez Deloitte France, puis je terminerai mon année par un séjour à
année, qui correspond à une première année de master. L’ENS forme l’étranger, certainement en Amérique du Sud. Je serai diplômé à l’été
aux métiers de l’enseignement et de la recherche et nous donne la pos- 2020. Pour l’instant, je me suis orienté vers l’audit et la finance d’entre-
sibilité de réaliser des stages. Dans quelques semaines, j’intègre ainsi prise et cela me plaît. Je n’ai pas abandonné l’idée de rejoindre un jour
l’INSERM, à Paris, institut sur lequel je mène mon mémoire. » les organismes européens où on recrute régulièrement des auditeurs ! »
Et si c’était à refaire ? « Je suis satisfait, mais je me demande par- Et si c’était à refaire ? « Je suis satisfait de mon parcours, mais j’es-
79
fois ce qui se serait passé si j’avais opté pour la chimie ! » saierais peut-être de le compléter d’un double diplôme en droit. »

4 Romane Diana,
22 ans, en première année 6 Carla Witt, 23 ans,
travaille à Londres.
de master, à Strasbourg.
 Ce qu’elle voulait faire ? Tout, sauf
Ce qu’elle voulait faire ? Des langues ou de la littérature. « J’ai des classiques ! « J’ai toujours aimé les choses qui sortent de l’ordi-
toujours beaucoup aimé lire, étudier de la littérature et en discuter… naire ! Ma première idée était la cryptozoologie ! On m’a aussi souvent
En commençant l’anglais puis l’espagnol, j’ai très vite compris que les répété que ce serait bien que je m’oriente vers la traduction. Je suis
langues me fascinaient, que ce soit au niveau de leur apprentissage ou Allemande, donc bilingue. Cela ne m’emballait pas particulièrement. J’ai
de l’ouverture à d’autres cultures qu’elles permettaient. D’autant que ensuite pensé à détective ! En fait, j’avais peu d’idées concrètes. »
mon père est italien, et que j’ai donc la chance d’être bilingue. » Ce qu’elle fait aujourd’hui ? Travaille. « Contre l’avis de mes
Ce qu’elle fait aujourd’hui ? Du droit. « Par peur de ne pas trouver professeurs, je suis partie comme jeune fille au pair à Londres. J’ai pris
de débouchés dans les langues, j’ai privilégié le droit après le bac car il le temps de réfléchir, d’améliorer mon anglais… Je m’y suis sentie telle-
allie raisonnement scientifique et expression littéraire. J’ai été acceptée ment à l’aise que j’y suis restée. J’ai travaillé pour économiser, puis j’ai
dans une CPGE [classe préparatoire aux grandes écoles] la prépa ENS intégré la Birbeck, University of London à la rentrée 2016 : deux années
Cachan, intégrée à la fac de droit de Strasbourg, au lycée René-Cassin. de criminologie, intéressantes, mais peu utiles ! J’ai donc décidé de faire
Nous y suivions l’intégralité des cours dispensés à l’université, avec une pause et je prends une troisième année sabbatique. Aujourd’hui, je
© Photos fournies par les témoins

en plus des cours de droit, d’économie et d’anglais. À la fin du cycle, travaille et j’envisage de quitter Londres pour reprendre des études de
je ne souhaitais plus intégrer l’ENS. J’ai continué en licence de droit, psychologie au Pays-Bas ou en Allemagne. »
que j’ai obtenue l’an passé, après avoir redoublé ma troisième année. Et si c’était à refaire ? « J’ai beaucoup appris de mon parcours. Un
Aujourd’hui, je suis en M1 de droit européen. J’envisage de me réorien- seul regret : avoir choisi cette université. En Angleterre, étudier à la fac
ter à la rentrée prochaine pour rejoindre un master de traduction. » coûte très cher ! Et la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. »
Et si c’était à refaire ? « Je m’informerais plus tôt sur les masters
de traduction proposés à Strasbourg pour ne pas perdre une année. » Propos recueillis par Émilie Weynants

 février 2019 
 Je rêve d’être…

Réalisatrice
Clothilde, 20 ans, étudiant à l’ESRA, rêve d’exercer le métier de réalisatrice. Pauline,
réalisatrice d’émission de télévision, nous raconte, quant à elle, les réalités de la profession.

Le métier… vu par un étudiant


Clothilde, 20 ans, étudiante à l’ESRA, en section réalisation.

« J’ai 20 ans et je suis actuellement en troisième sont si passionnants que je réalise qu’il n’est plus
et dernière année d’études à l’ESRA [École question pour moi de faire autre chose ! »
supérieure de réalisation audiovisuelle], à Paris.
Je dois dire que je suis chanceuse, car je n’ai « Il ne faut pas hésiter à enchaîner
pas eu à me poser dix mille questions sur mon les stages et faire de l’assistanat »
orientation. C’est clair, je veux être réalisatrice « Au départ, je n’avais envisagé le cinéma que
de cinéma. Quand j’étais petite, ma mère me comme un hobby. Je voulais être avocate, pour
montrait, à mes frères et sœurs et à moi, énor- une question de sécurité financière. Il me fallait
mément de films : des films cultes, des films un travail qui rapporte. Et là, je comprends que
historiques, des films comiques, des adaptations le cinéma est la plus belle manière de s’expri-
de grands classiques de la littérature… On les mer. C’est beaucoup plus qu’un divertissement,
80
louait à la médiathèque et on les regardait en c’est un art populaire qui permet de toucher
famille. À cette époque-là, je voulais faire plein profondément quelqu’un avec des émotions.
de métiers, comme tous les enfants. Je n’avais Par chance, mes parents m’ont tout de suite
par conséquent pas d’idée très précise de mon soutenue. Ce qui n’est pas courant, c’est d’avoir
orientation. des parents qui te disent : « Tu es sûre de vouloir
J’ai choisi un cursus normal dans un lycée privé être avocate ? Tu ne préfères pas travailler dans
à Strasbourg, avec option cinéma, par le cinéma ? » Ils me paient mes études et me
curiosité et aussi parce que j’avais « Je me suis soutiennent avec enthousiasme depuis le début.
un excellent souvenir de ma classe J’ai donc intégré l’ESRA en octobre 2016, après
donnée à fond
de quatrième et d’une première avoir passé un concours en avril, juste avant le
approche filmique : notre prof d’an-
pour autoproduire bac. Le diplôme est reconnu par l’État, il équi-
glais nous avait demandé de tourner mon futur vaut à une licence.
un petit film d’horreur, avec des dia- long-métrage ! » En section réalisation, c’est à nous d’aller voir
logues en anglais, et cela avait été la les gens et de rechercher les contacts. Bien sûr,
grosse rigolade. Cela m’a vraiment donné envie l’école a un super carnet d’adresses, mais il ne
de renouveler l’expérience. faut pas hésiter à enchaîner les stages, faire de
En seconde, en 2014, Faruk Günaltay, le direc- l’assistanat, etc. J’ai travaillé, par exemple, quinze
teur d’un cinéma d’art et d’essai L’Odyssée jours au festival de Cannes, et comme stagiaire
à Strasbourg – dont je suis originaire –, nous sur plusieurs longs-métrages. À côté, je peau-
enseigne le cinéma. Cet homme est génial, pas- fine mes projets perso, j’écris des scénarios, j’ai
sionné, un vrai amoureux de la discipline, et il a déjà réalisé deux courts-métrages, et je me suis
emmené tous ses élèves au festival de Cannes. donnée à fond pour auto-produire mon futur
En première, l’option est renforcée et j’ai huit long-métrage ! Je sais pertinemment que ce
heures de cours par semaine. Là, nous avons un n’est pas un métier facile. Nos professeurs nous
professeur de cinéma, Vincent Grossmann, qui racontent leur expérience, leurs galères sur les
fait tout pour révolutionner l’option. Il nous tournages, et nous enseignent comment trouver
booste et organise des activités en parallèle avec des compromis quand nos projets ne sont pas fai-
des salles de cinéma à taille humaine. Ses cours sables avec nos moyens. Je me sens prête ! »

 février 2019 
Le métier… au quotidien s’intègre le mieux, on me confie même les clés du
Vu par Pauline Sampic, 43 ans, bureau des élèves ! Là-dessus, j’enchaîne sur trois
réalisatrice d’émissions de télévision. ans de spécialisation en réalisation vidéo. Dès que
je réalise mon premier plateau, à l’école, je com-
« Je suis née dans le XVIe arrondissement de prends que je ferai cela toute ma vie : j’aime la
Paris, dans une famille très… “XVIe” ! Disons en télé pour l’instantanéité, la spontanéité, l’adréna-
résumé que je n’étais pas programmée pour ce line de l’instant. J’aime le cinéma naturellement,
métier… L’histoire commence en 1993. Je suis mais c’est un art qui me paraît trop complexe,
alors élève de terminale A2 [l’actuel bac L], au avec beaucoup de paramètres différents. J’aime
lycée Janson-de-Sailly, rue de la Pompe à Paris. voir le résultat concret rapidement. Dès ma
Dès que j’ai un moment libre, je vais assister à deuxième année d’études, je me mets à travailler,
des tournages ou à des directs d’émissions dans la sur “Bouillon de Culture” de Bernard Pivot. »
boîte de production de Christophe Dechavanne,
quelques rues plus loin. Je me glisse dans le public « Dans ce métier, il faut avoir
et j’observe tout. Les caméras, la lumière, le son, la fibre du travail en équipe »
le show et le travail d’équipe me fascinent, mais je « En fait, j’ai toujours travaillé, en multipliant les
n’ai aucun contact dans ce milieu. Il y a de grandes boulots. Après l’école, j’ai décroché un poste à
chances que j’atterrisse à Dauphine ou à Assas, en Fun TV, la version filmée de Fun radio, du groupe
droit ou en langues, mais je n’en ai pas envie. M6. Avec des potes, on a créé le “Morning live”,
Un jour, en discutant avec la conseillère d’orien- entre autres. On était une bande de jeunes qui
tation, j’apprends qu’il existe des écoles de réa-
« Dès que je réalise développait ses propres émis-
lisation. Elle me tend une brochure, je la prends sions de contenus générationnels.
et je me rends avec ma mère aux journées portes
mon premier C’était incroyable, libre, drôle !
ouvertes de l’ESRA en mars, quelques mois avant plateau, à l’école, Depuis vingt ans, je travaille tout
81
le bac. Je suis excitée comme une puce, je sais que je comprends le temps, je réalise toutes sortes
c’est là que je dois et que je veux être. Mais, peut- que je ferai cela d’émissions. Être une femme
être par timidité, je pars buller en fac, en LEA dans ce milieu n’est pas courant :
(anglais-italien) à la Sorbonne. Cela dure six mois
toute ma vie » on n’est, je crois, que quatre ou
pendant lesquels je perds mon temps, puis je passe cinq parmi les réalisateurs. C’est un métier de
le concours d’entrée de l’école, que j’intègre en responsabilités et de management, où l’on préfère
septembre 1994. On part tous ensemble en classe confier la gestion aux hommes. On n’est en tout
d’intégration sur l’île de Ré, et je suis celle qui cas jamais là par hasard : il faut avoir la fibre du
travail d’équipe. On a de nombreux employeurs,
on apprend en permanence et on ne s’ennuie
Devenir réalisateur jamais, parce qu’on ne refait jamais la même
au cinéma ou à la télévision chose. Dans ce métier, on croise une diversité des
Le BTS (brevet de technicien supérieur) métiers de l’audiovisuel est gens uniques ! Je ne suis pas mariée, je n’ai pas
un bon début après un bac S. Il permet de poursuivre en école de cinéma. d’enfants, mais je suis extrêmement heureuse et
Il existe aussi des licences préparant aux métiers du cinéma épanouie. Je gagne très bien ma vie et je viens
dans plusieurs universités, dont Paris 1, Paris 3, Paris 7, Paris 8, de monter ma propre boîte de production après
Paris 10 et Marne-la-Vallée (77). L’université Toulouse-Jean-Jaurès a,
avoir été longtemps intermittente du spectacle.
de son côté, créé une école publique, aujourd’hui reconnue : l’École
supérieure de l’audiovisuel. Au total, en France, une vingtaine de Mes conseils à ceux ou celles qui voudraient se
licences dispensent un enseignement dans le domaine du cinéma. lancer ? Avoir toujours l’œil ouvert sur les nou-
Deux écoles publiques sont très réputées dans le milieu du cinéma : velles technologies, se servir parfois de vieilles
la Fémis (École nationale supérieure des métiers de l’image et du son), recettes pour que tout le monde s’y retrouve,
à Paris, et l’ENS (École nationale supérieure) Louis-Lumière, à Saint-Denis sans brusquer ou révolutionner le PAF [paysage
(93). Accessibles sur concours après un bac + 2, elles sont très sélectives. audiovisuel français] pour se renouveler, et ne
Beaucoup d’écoles privées offrent aussi une formation de qualité, pas vouloir aller plus vite que la musique. Ne
comme l’ESRA (École supérieure de réalisation audiovisuelle), à Nice
pas oublier que les codes sont longs à évoluer :
(06), Paris et Rennes (35) ; le CLCF (Conservatoire libre du cinéma français),
à Paris ; 3IS à Bordeaux (33) et Élancourt (78) ; EICAR (École internationale lumière, ton, graphisme, habillage… Et surtout
de création audiovisuelle et de réalisation), à Saint-Denis ; INA sup, être sûr de soi, patient et à l’écoute ! » w
à Bry-sur-Marne (94) ; Le Fresnoy, à Tourcoing (59)… w Propos recueillis par Nathalie Helal

 février 2019 
 Une Française au… Canada

Sophie à
Montréal
Arrivée en août dernier à Montréal, Sophie, étudiante à l’ENS et à l’université Lyon 2,
a découvert avec bonheur l’enseignement à la mode anglo-saxonne et a plongé dans la vie
culturelle trépidante de la métropole québécoise.
par Jean-Marc Engelhard

longues balades à travers les


rues et les parcs de la ville, il est
moins propice à la quête d’un
logement.
« Ici, la plupart des baux se
terminent le 1 er juillet. C’est
le moment où les offres de
logement, et en particulier
de colocation, sont les plus
nombreuses. Au départ, je
voulais trouver une colocation
avec l’un de mes amis qui suit
le même master que moi à
82
Lyon 2. Finalement, nous avons
dû chercher chacun de notre
côté », explique Sophie. C’est
dans le quartier résidentiel du
Plateau, apprécié des expatriés
français pour son ambiance
« village », qu’elle a trouvé son

C
est à la fin de l’été 2018 les rues… tout le monde est bonheur, grâce à une annonce
’ que Sophie Renaudin,
originaire de Paris,
dehors. Il y a des braderies, des
pique-niques, des concerts de
Sophie Renaudin,
en deuxième année
à l’ENS de Lyon et en
parue sur Facebook. « Une
colocation que je partage avec
master 1 de musicologie
a posé ses valises pour un an rue, et les gens ont l’air heu- à l’université de Lyon 2, deux étudiantes : l’une fran-
réalise une année çaise et l’autre franco-belge,
à Montréal. Selon elle, il n’y a reux », raconte cette étudiante
d’échange à Montréal.
pas de meilleure période pour de 20 ans, inscrite en deuxième pour un loyer de 690  $, soit
découvrir cette ville. « Durant année à l’ENS (École normale environ 450 € », précise-t-elle.
les beaux jours, ici, les habi- supérieure) de Lyon et en mas-
tants profitent au maximum ter 1 de musicologie à l’univer- Cours basés
du soleil et de la chaleur. Dans sité Lyon 2. Si le mois d’août sur l’interactivité
les parcs, aux terrasses et dans s’avère tout indiqué pour de De son quartier pavillonnaire
tout en brique rouge, il faut
environ quarante-cinq minutes
Avant de partir… à Sophie pour rejoindre la
© Valérian Mazataud pour l’Etudiant.

Une fois admis dans une université, les étudiants étrangers doivent obtenir faculté de musique, intégrée
un CAQ ou Certificat d’acceptation du Québec pour études. La demande peut à l’imposant campus de l’uni-
s’effectuer en ligne et coûte 112 $ (soit 74,24 €). Ils doivent aussi détenir un permis d’études versité de Montréal, où elle
(il est délivré automatiquement aux étudiants français à leur arrivée).
est inscrite en première année
Grâce à un protocole signé entre la France et le Québec, ils bénéficient de la prise en
charge de leurs frais de santé sur place. Le formulaire SE 401-Q-106, attestant l’affiliation à de maîtrise de musicologie.
la Sécurité sociale, complété par l’établissement français, permet d’obtenir une « Carte Soleil », Depuis début septembre,
équivalent à la Carte Vitale, auprès de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ). elle y suit onze heures de

 février 2019 
cours par semaine. Avec un
enthousiasme certain  ! En
outre l’établissement compte
Budget
de nombreux pianos, qui lui
permettent d’assouvir sa
passion pour cet instrument MONNAIE
qu’elle pratique depuis déjà Le dollar canadien.
1 dollar = 0,66 €.
plus de dix ans. « Ici, les cours
se déroulent sous forme de ALLER-RETOUR
séminaires de trois heures. Pour un vol Paris-Montréal,
Nous sommes entre 10 et comptez entre 400 € et
1 000 €, en fonction des
15 élèves, installés autour d’une
dates choisies et du degré
table ronde avec l’enseignant.
d’anticipation de la réservation.
Les cours sont ponctués par
des exposés d’étudiants et SE LOGER
Les résidences de l’université
d’intervenants extérieurs. Il y
de Montréal proposent
a beaucoup d’interactivité. Les
des studios dont le loyer
échanges sont d’autant plus mensuel s’élève à 393 $
riches que nous devons, au (260 €). Mais les places sont
préalable, lire des textes en lien chères… En ville, notamment
avec le sujet du jour. En termes pour des colocations, l’offre
d’apprentissage, c’est très inté- est importante. Dans ce cas,
ressant car il faut être beaucoup pour un appartement bien
situé et tout équipé, il
plus concentré, plus réactif, que
faut compter entre 500 et 83
durant un cours magistral  »,
700 $ (330 à 460 € environ).
explique Sophie. Elle a aussi amis rencontrés sur place, elle
Au sein de la faculté
pu choisir un cours de média- de musique de Montréal,
prend des cours particuliers de SE DÉPLACER
des pianos sont mis Montréal dispose d’un vaste
tion musicale, principalement piano et assiste chaque semaine
à la disposition des réseau de bus et de métro.
axé sur la pratique. Elle a déjà à un cours de composition musi-
étudiants. Cela permet
Le tarif de l’abonnement
eu l’occasion d’exercer cette à Sophie de pratiquer son
cale jazz. Elle profite aussi de
instrument de prédilection. mensuel pour les étudiants
discipline pendant un stage au la vie culturelle, qu’elle trouve est de 51 $ (33,80 €).
sein de l’Orchestre philhar- particulièrement riche. « Il y a
SITES WEB UTILES
monique de Radio France, au beaucoup de concerts, de lieux Le site « Étudier au Québec »
printemps dernier. « Avec cinq p ro p o s a n t d e s offre des informations,
autres étudiants, je travaille à la « Ici, les cours spectacles mêlant depuis l’inscription jusqu’à
réalisation de contenus écrits et se déroulent sous danse, musique la recherche de logement
oraux destinés à faciliter l’accès forme de séminaires et théâtre. Je vais et le budget à prévoir.
à un spectacle musical inspiré aussi beaucoup au  www.etudierauquebec.fr.
de trois heures »
du Chat Botté. Régulièrement, théâtre, j’ai d’ail- Getyourplace est un site dédié
nous animons des ateliers leurs un abonnement dans une à la colocation entre étudiants
avec des familles et des jeunes salle. De manière générale, il y permettant de réserver une
enfants », détaille l’étudiante. a un vrai souffle de modernité, chambre à l’avance et de signer
son contrat de location en ligne.
beaucoup de créations contem-
 www.getyourplace.com.
Profiter au maximum poraines », remarque-t-elle. Des
Kijiji, l’équivalent canadien
des événements culturels activités qu’elle peut s’offrir
du Bon Coin, est un autre
Si elle avoue travailler beau- sans trop compter car en tant
site incontournable de la
coup, Sophie ne se prive pas Tout ce qu’il qu’élève de l’ENS, elle perçoit recherche de logement.
pour autant de loisirs. Outre faut savoir une rémunération de 1 280 €  www.kijiji.ca.
ses sorties avec son camarade avant de partir net mensuels, même durant sa
Sur Facebook, plusieurs
de promotion, une amie du étudier au période d’échange au Canada. groupes, comme « We
Canada sur
collège désormais étudiante à Un privilège que doivent lui Moove Montreal » proposent
l’université McGill, et d’autres envier beaucoup d’étudiants. w des offres de colocations.

 février 2019 
 Comment je suis devenue

Équithérapeute
Cavalière depuis l’enfance, Pauline Amisse, 29 ans, a découvert l’équithérapie il y a cinq ans.
Cette pratique utilise la médiation du cheval pour soigner. Après une première expérience comme
assistante de service social, elle décide de se reconvertir dans ce métier en auto-entreprise.
Rencontre avec une jeune femme passionnée.
par Florian Dacheux

C
’est dans les Yvelines, près de Mantes­ « Je suis entrée en tant qu’assistante de service
la­Jolie, que Pauline Amisse a grandi. Dès social dans l’Éducation nationale. J’étais contrac­
l’âge de 7 ans, elle découvre les joies de tuelle. En faisant des recherches sur Internet, j’ai
l’équitation, galopant dans un cadre verdoyant trouvé une équithérapeute, que j’ai contactée.
niché entre la Normandie et Paris. Des leçons Elle m’a laissée assister à une séance avec des
hebdomadaires au centre équestre de Magnanville personnes prises en charge pour une addiction. »
aux balades dans le bois départemental des C’est le déclic pour Pauline. Alors qu’elle vient
Terriers, elle développe une vraie passion pour d’acquérir son premier cheval, Petit Farceur, elle
le cheval. « J’aime ce que me renvoie un cheval, comprend que le métier d’équithérapeute lui
la complicité avec l’animal, confie­t­elle. J’ai permettrait d’allier sa passion à sa formation ini-
toujours manqué de confiance en moi. Réussir à tiale. Elle suit alors près de 600 heures de forma­
guider un cheval m’a permis de me valoriser, de tion étalées sur deux ans au sein de la Société
84
m’endurcir, mais aussi de m’évader et de laisser un française d’équithérapie, basée à Souligné­Flacé,
peu de côté les soucis liés à l’adolescence. C’est en à proximité du Mans. De la psychologie à la
grandissant que je me suis rendu compte de ce que psychomotricité en passant par la sophrologie,
peut apporter un cheval. Encore plus aujourd’hui, l’orthophonie ou encore l’éthologie équine,
puisque c’est mon partenaire de travail. » le programme est très vaste. « Pour intégrer cet
organisme de formation, il faut soumettre un
« Le cheval est le miroir dossier et passer un entretien. Un diplôme dans
de nos émotions » le médical ou dans le social et une bonne connais­
Après avoir obtenu le baccalauréat SMS [l’ac- sance du cheval sont exigés », précise Pauline.
tuel ST2S] en 2008 et fait une année de prépa,
elle s’inscrit à l’IRTS (institut régional du travail « L’animal collabore par sa présence
social) de Canteleu (76), où elle décroche le et sa sensibilité au soin psychique »
diplôme d’État d’assistante de service social en Cette connaissance du cheval et de son instinct,
2012. Puis une rencontre va tout changer. elle l’utilise aujourd’hui dans son métier de tous
les jours. Contrainte de cumuler deux activités
au lancement de son auto-entreprise en 2015,
Devenir équithérapeute elle est désormais équithérapeute indépendante
Trois organismes privés proposent actuellement des formations à temps complet depuis septembre dernier. À la
en France. Celles-ci sont ouvertes à des professionnels médico-sociaux
tête de Horse Harmonie, elle intervient dans dif­
tels qu’éducateurs spécialisés, infirmiers, psychologues, orthophonistes,
férents lieux et pour différents publics. « J’ai un
assistants sociaux, médecins…
Implanté à Paris et en Île-de-France, l’IFEq (Institut de formation certain nombre de patients qui ont des troubles
en équithérapie) propose une formation longue de 420 heures autistiques, des personnes à mobilité réduite, des
d’enseignement réparties sur douze à dix-huit mois. personnes en réinsertion sociale, des adolescents
La SFE (Société française d’équithérapie) dispense une formation en foyer, des personnes en deuil… J’interviens
professionnelle de 600 heures étalées sur une à deux années
pour les apaiser et faire en sorte qu’ils se sentent
à Souligné-Flacé, à proximité du Mans.
La Fentac (Fédération nationale de thérapies avec le cheval) organise mieux. » C’est là que le cheval entre en scène. Tel
un cursus en 12 modules, de 600 heures sur trois ans, en partenariat un médiateur thérapeutique, il collabore par sa
avec l’université parisienne Pierre-et-Marie-Curie. présence et sa sensibilité au soin psychique. 

 février 2019 
1997
Découverte
de l’équitation
à l’âge 2013
de 7 ans. Rencontre d’une
équithérapeute.

2008
Obtient le bac
SMS (l’actuel ST2S)
au lycée Senghor
de Magnanville (78).
85

Pauline 29 ans

2015
© Simon Lambert/Haytham Pictures pour l’Etudiant

Obtient le diplôme
2012 d’équithérapeute
Décroche un diplôme et lance son
d’assistante auto-entreprise.
de service social.
Acquisition de
son premier cheval,
Petit Farceur.

 février 2019 
 Comment je suis devenue équithérapeute

Pauline intervient aussi au centre équestre Les


Cavaliers du Donjon de Maurepas, en collabora-
tion avec la Maison des parents de Trappes (78).
Des exercices avec des poneys sont ainsi effec-
tués afin de faire ressortir les difficultés entre les
parents et leurs enfants. « Cette pratique permet
de réintroduire le dialogue et le positionnement
de chacun par des exercices en binôme. Chacun
leur tour, ils sont au sol. Nous travaillons autour
de la confiance et de la communication, ce qui
établit un parallèle entre la séance et la maison. »

« Les écoles doivent se mettre d’accord


sur la définition de l’équithérapie »
Alors que sa profession n’est pas reconnue par
l’État [légale mais non réglementée], au contraire
du Horse Coaching pratiqué aux États-Unis ou
au Canada, Pauline ne compte pas s’arrêter en
 « Ce qui différencie le cheval des autres animaux, En équithérapie, le patient si bon chemin. « Je pense que cette pratique est
c’est qu’il est porteur. Le patient doit mobiliser travaille tantôt sur le dos encore trop confidentielle, mais il faut que les
du cheval, tantôt au sol.
la motricité, l’équilibre, le tonus. » Les exercices Séance après séance, écoles se mettent d’accord sur la définition de
s’effectuent soit sur le dos du cheval, soit au sol. l’animal facilite le soin l’équithérapie », juge-t-elle. Question de temps
par sa sensibilité et
Séance après séance, l’animal facilite la relation et sans doute pour ce soin jugé encore alternatif
son comportement.
les échanges. « C’est un animal grégaire, poursuit pour le moment. En attendant, elle développe
86
Pauline. À partir du moment où il a peur, il fuit. actuellement des interventions avec des poneys
Il va poser très rapidement des limites, lesquelles, dans un hôpital pour enfants ainsi que dans une
venant de la part d’un animal, seront davantage maison d’accueil spécialisée pour adultes. Elle
acceptées par un adolescent, par exemple. Il est souhaite aussi mettre en place, à court terme, des
facilitateur dans la thérapie et permet de prendre stages destinés aux jeunes en décrochage scolaire.
conscience de certaines choses. Il est le miroir « Mon but sera de les remobiliser. Dès qu’ils sont
de nos émotions. Par son comportement, il nous en contact avec un cheval, le masque tombe. Ils
renvoie l’état dans lequel nous sommes. Il scanne, ne peuvent plus faire semblant. Sans le savoir,
capte et communique par langage corporel. » ils sont en fait en recherche de limites et c’est le
cheval qui va très rapidement les remettre dans
« Une personne qui doit s’affirmer le droit chemin. » Un défi permanent pour cette
prendra un cheval qui a du caractère » jeune femme qui soulage, mois après mois, des
Se déplaçant dans l’Ouest parisien, Pauline ins- souffrances enfouies.
talle petit à petit son activité. Elle travaille en Sensible aux problématiques psychosociales, elle
grande partie pour le pôle équestre du Lys de est guidée par son métier initial. « La relation
Genainville, situé au cœur du parc naturel régio- d’aide, le relationnel, l’écoute, l’adaptabilité, la
nal du Vexin. Chaque programme est individua- patience, l’analyse et la créativité sont des quali-
lisé et commence par une période de trois mois, le tés professionnelles indispensables pour exercer
© Simon Lambert/Haytham Pictures pour l’Etudiant

temps de mettre en place la thérapie. Le suivi est cette activité. La formation d’équithérapeute
régulier, à raison d’une heure par semaine. « Tout m’a appris bien des choses mais il est indéniable
dépend de la problématique. Les objectifs sont que mon métier d’origine et les connaissances
posés avec le patient pour voir ce qui est faisable acquises pour l’exercer m’ont beaucoup aidée
ou non. Je choisis alors des exercices adaptés, la et font aussi de moi la professionnelle que je suis
taille et le caractère du cheval. Une personne devenue. » Telle est la philosophie de Pauline, qui,
qui doit apprendre à s’affirmer prendra un che- aux côtés de ses chevaux guérisseurs, ne prétend
val qui a du caractère. Pour une autre, en quête guère remplacer les soins classiques. Elle est sim-
de confiance ou de valorisation, un cheval cool plement là pour guider l’autre vers une communi-
et obéissant sera plus approprié. » En parallèle, cation non verbale faisant appel à tous les sens. w

 février 2019 
Je me vois bien
devenir médecin…
mais l’architecture
me tente aussi…
 Nos partenaires

Exposition Cinéma

Michael Dépasser les préjugés


En 1962, alors que
règne la ségrégation,

Jackson Tony Lip, un videur


italo-américain du

au Grand
Bronx, est engagé
pour conduire et
protéger le Dr Don

Palais Shirley, un pianiste


noir de renommée
mondiale, lors d’une

M
ichael Jackson tournée de concerts.
est l’une des Durant leur périple
personnalités de Manhattan
culturelles les jusqu’au Sud
plus influentes profond, ils s’appuient sur le Green Book pour
du XXe siècle, et son héritage dénicher les établissements accueillant les
se poursuit au XXIe siècle. S’il a personnes de couleur, où l’on ne refusera pas
toujours été considéré comme une de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité.
référence dans l’univers de la Dans un pays où le mouvement des droits civiques
musique, des clips vidéo, de la commence à se faire entendre,les deux hommes
danse et de la mode, son impact vont être confrontés au pire de l’âme humaine,
sur l’art contemporain n’a jamais été dont ils se guérissent grâce à leur générosité
abordé et n’a pas fait l’objet d’une et leur humour. Ensemble, ils vont devoir dépasser
exposition internationale comme leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient
celle-ci. Depuis qu’Andy Warhol comme des différences insurmontables, pour
a utilisé son image en 1982, une large palette d’artistes contemporains, de différentes découvrir leur humanité commune. Cette histoire
générations et travaillant dans différents pays, ont fait de même. Pour la toute première vraie, qui s’annonçait comme un voyage de
fois, l’exposition « Michael Jackson : On the Wall » réunit les œuvres de plus de deux mois entrepris par obligation, va donner
88 40 de ces artistes, des œuvres issues de collections publiques et privées du monde naissance à l’amitié de toute une vie… 
entier, et inclut également de nouvelles œuvres créées spécialement pour l’occasion.   Green Book – Sur les routes du sud,
 Jusqu’au 14 février 2019 au Grand Palais. de Peter Farrelly, avec Viggo Mortensen et
Infos : www.grandpalais.fr/fr/evenement/michael-jackson. Mahershala Ali… Au cinéma le 23 janvier 2019.

Musée Site Internet


Magiques licornes Kangae.fr cultive
Mystérieuse, ambivalente, la licorne l’esprit d’entreprendre
a suscité, dans l’histoire, bien des
Quinze partenaires*
fantasmes. Autour des années 1500,
reconnus dans leurs
puis dans la période contemporaine,
domaines d’intervention
elle est l’objet d’un véritable
se sont associés
engouement. L’exposition témoigne
pour créer Kangae.fr,
de la façon dont les artistes se sont
le premier site dédié
emparés de cet animal légendaire,
à l’entrepreneuriat
à travers des ouvrages enluminés ou
pour les 15 à 25 ans.
gravés, des sculptures, des tapisseries,
Cette plate-forme gratuite
mais aussi des photographies et
met à disposition des
vidéos. Les six tapisseries de La
contenus ciblés sous
Dame à la licorne, œuvre iconique du
forme de dossiers,
musée, constituent le cœur de cette
d’articles, d’actualités, de quiz, de vidéos contenant
présentation. Tissées vers 1500,
des témoignages de professionnels et de jeunes…
elles manifestent l’importance de la
Grâce à la géolocalisation, les internautes peuvent
licorne à l’époque médiévale. En 1882,
bénéficier d’informations sur des événements,
quand le musée les acquiert, elles
des modules de formation et connaître les
deviennent une inépuisable source
structures d’accompagnement au plus près de
d’inspiration. Les artistes se l’approprient,
chez eux. Kangae.fr propose de sensibiliser à la
comme l’attestent des œuvres de
culture de l’innovation et à l’entrepreneuriat, ainsi
Gustave Moreau ou de Le Corbusier.
qu’à la création de projets. Et ce, du collège à
Jean Cocteau en fait l’argument
l’enseignement supérieur, sans oublier les jeunes
d’un ballet, dont des costumes sont présentés dans l’exposition. Dans les œuvres plus
sortis du système éducatif, peu ou pas qualifiés. 
contemporaines, la référence à la licorne se fait plus humoristique – projet d’affiche de
* Onisep, Agence France Entrepreneur, l’Etudiant, Association
Tomi Ungerer – ou mélancolique, dans la vidéo de Maïder Fortuné. L’exposition se clôt sur nationale des groupements de créateurs, Crea IUT, Demain TV,
un dernier hommage à La Dame à la licorne avec cinq tapisseries de Claude Rutault.  Moovjee, Paris & Co, Cerfrance, Union des couveuses, Pépite
France-FNEGE, AVISE, Crédit Mutuel, CIC, Banque populaire.
 Jusqu’au 25 février 2019, au Musée de Cluny, musée national du Moyen Âge.
Infos : www.musee-moyenage.fr/activites/programmation/magiques-licornes.html  Toutes les informations sur kangae.fr.

 février 2019 
AVEC LE Le livre qui a changé leur vie 

L’immersion dans cet


univers atypique est totale

« Après plusieurs expérimentations par l’homme mêlant magie
et mécanique, une bonne partie de la planète a été ravagée par
des machines hors de contrôle et par les djinns, des esprits
meurtriers aux origines troubles. C’est dans la cité de Midgard,
dernier rempart de l’humanité que les hommes ont trouvé refuge.
Cependant, Midgard fait également office de terrain de jeu pour Hob.
L’homme, ou plutôt la créature qui tient la ville sous sa bannière et qui
a des ascendances avec les djinns, garde son autorité sur les hommes
et dirige les arènes où est pratiqué le “tri-gladius”. C’est dans le but d’être
initié à cette discipline meurtrière que notre héros, Lief, arrive dans la
capitale pour se faire un nom dans l’Arena 13. Avec pour objectif final
de vaincre Hob et libérer l’humanité de son joug. Arena 13 allie à la
Arena 13, (3 tomes), fois le combat, le fantastique et les gladiateurs dans un univers post-
de Joseph Delaney, J’étais derrière toi,
apocalyptique, où le sport constitue à la fois le loisir principal mais aussi
éd. Le Livre de de Nicolas Fargues,
la plus grande crainte de l’humanité. Au-delà des aspects fantastiques éd. Folio Gallimard,
poche jeunesse, qui constituent d’excellentes trouvailles, Joseph Delaney nous prouve une
416 pages, 7,90 €. 240 pages, 7,25 €.
nouvelle fois qu’il est totalement maître de son récit. Sa plume est fluide et
incisive. Elle nous effraie, nous émeut et nous fait vibrer. L’immersion dans
cet univers atypique, où se retrouvent arènes surpeuplés, souterrains
malfamés, campagnes arides et sinistres bâtisses, est totale. Il sera difficile
de résister à l’appel de l’Arena 13, une fois que vous y serez plongé. »
« Ce roman m’a permis 89
Joseph Delaney est un auteur anglais de science-fiction
et d’heroic fantasy. d’exprimer une
nouvelle féminité »
 Par Samy, 25 ans, volontaire en service civique
au Labo des histoires, à Bordeaux (33). « Le roman de Nicolas Fargues
ne peut pas laisser son lecteur
indifférent. Roman d’amour et
« Ce livre m’a offert un autre regard de rupture, c’est surtout l’histoire
sur les États-Unis » d’un homme, trentenaire, en proie
aux questionnements et en recherche
« Ifemelu, narratrice et personnage principal, raconte avec une d’un bonheur pétillant. Ce roman évoque
grande spontanéité son arrivée à Philadelphie afin d’y poursuivre deux personnes qui se sont aimées et
ses études. Cette Nigériane découvre alors l’impact que peut avoir qui doivent se quitter car l’amour est
sa couleur de peau dans ce pays, notamment sa place dans la parti. Ce roman m’a secoué et m’a
communauté afro-américaine et son rapport avec les Américains. fait exprimer une nouvelle féminité.
Son humour est détonnant ! Le roman est construit en flash-back à Depuis cette lecture, j’ai dévoré presque
un moment où, après plus de dix années passées aux États-Unis, Ifemelu tous les livres de Nicolas Fargues. »
Americanah, décide de rentrer dans son pays, laissant son activité journalistique et
de Chimamanda son blog devenu célèbre, où elle a écrit toutes ses sources d’étonnement En 2011, l’auteur a reçu le prix
Ngozi Adichie, du quotidien. Un roman à dévorer et une jeune auteure à suivre. » France Culture-Télérama
éd. Folio Gallimard, pour son roman Tu verras.
704 pages, 8,90 €. En 2017, l’auteure a été élue à l’Académie américaine des arts et des
sciences, l’un des plus grands honneurs intellectuels aux États-Unis.  Par Anne, 24 ans,
en master 2 humanités
 Par Soaz, 18 ans, en première année de lettres modernes, et management, à l’université
à l’université de Rennes 2 (35). de Paris-Nanterre (92).

Participez à des ateliers d’écriture !


Le Labo des histoires est une association d’écriture créative ouverte à tous les jeunes, âgés de moins de 25 ans.

 Le Labo des histoires propose toutes les semaines  Le Labo des histoires dispose d’antennes à Paris,
de nombreux ateliers gratuits et intervient en milieu en Île-de-France Ouest et Est, dans les Hauts-de-France,
scolaire, hospitalier et auprès de nombreux partenaires. dans le Grand-Est, en Sud-Atlantique, dans les Alpes,
Les inscriptions sont obligatoires pour y participer. à la Martinique, à La Réunion et dans d’autres territoires,
grâce au soutien du dispositif « La France s’engage ».

 février 2019 
 Rendez-vous

Les best ofde lÕEtudiant


LETUDIANT.FR TRENDY LES SALONS

Parcoursup 2019 :
prochain rendez-vous
le 22 janvier

90

Passez nous voir aux salons !


Avec les inscriptions dans le supérieur en ligne de mire,
le bac à préparer, une visite aux salons s’impose. Partout
Élèves de terminale et étudiants en réorientation, en France, les salons de l’Etudiant (à Lille, Cergy-Pontoise,
prenez date ! Le 22 janvier, c’est le début Dijon, Chambéry, Angoulême ou Paris) vous apporteront
de l’élaboration de votre dossier et de la saisie des conseils avisés et vous permettront d’envisager votre
de vos vœux sur la plate-forme d’admission poursuite d’études, bien informé.
postbac Parcoursup. LÕEtudiant fait le point pour
vous sur les dates clés de l’année prochaine.  Les dates des prochains salons de votre région,
les programmes et les invitations sont à télécharger
 À suivre sur sur letudiant.fr, rubrique « Salons ».

Huit questions à vous poser


avant de commencer votre stage

Pour votre premier jour


de stage en entreprise, il est
important que vous veniez
bien préparé(e). Et voici donc
les questions à vous poser avant
pour démarrer du bon pied.
 À lire sur letudiant.fr/trendy.

 février 2019 
Investissez
sur votre
avenir du BAC au MBA
Réunions d’information :
Samedi 16 Mars 2019 à 10h

En partenariat
avec des universités

Concours : accréditées par :

Samedi 22 février 2019


Samedi 16 mars 2019 Titre certifié
par l’ état niveau I

Boston Philadelphia nYC Albany Lawrenceville West Long Branch Fredericksburg Philadelphia

Contact : Pascaline COMAS – 04 72 85 71 94 – pascaline.comas@cefam.fr www.cefam.fr


.
concours@ieseg.fr