Вы находитесь на странице: 1из 11

Atelier des systèmes industriels 1

ANALYSE FONCTIONNELLE D’UN SYSTEME TECHNIQUE


La modélisation d’un système technique « Rappels »

Objectifs :

• Identifier la Fonction Globale d’un système technique.


• Identifier les fonctions de service qui contribuent à la satisfaction de la FG.

I. Rappel :
1. Définition : Un Système Technique est un ensemble de composants ou constituants liés et organisés en
fonction d’un but à atteindre.
Selon le point de vue concepteur, un système technique est défini par un modèle fonctionnel.
2. Caractéristique : Modéliser un système technique revient à lui donner une représentation
graphique qui met en évidence quatre ensembles d’éléments distinct les uns des autres mais
cependant il existe une relation entre eux :
• Fonction globale : la fonction globale d’un système technique définit la transformation de la matière
d’œuvre d’un état initial donné à un état final souhaité. Elle est exprimée par un verbe d’action à
l’infinitif.
• Le(s) processeur(s) :(ST + Support) qui supporte la fonction globale.
• L a matière d’œuvre:
- MOE : C’est l’énergie, l’information, ou la matière sur laquelle agit le système.
- MOS : C’est la matière d’œuvre d’entrée plus la valeur ajoutée.
(V.A c’est la modification apportée à la matière d’œuvre après intervention du ST)
• Les données de contrôle : Elles représentent les contraintes qui permettent d’enclencher ou de
modifier le fonctionnement du système. On a :
- W (Energies): W.e, Wp, Wm.
- C (Configuration): Programme.
- R (Réglage): Température, vitesse, etc. ….
- E (Exploitation) : données d’exploitation ou des consignes de fonctionnement.
• Les sorties secondaires : Elles sont : - Des informations (messages, compte rendus)
- Des nuisances : (Déchets, bruit, chaleur…)
3. Construction du modèle :

Fonction Globale M.O.S


Sorties Secondaires

Le(s) processeur(s)
Atelier des systèmes industriels 2

II- Activités de travaux pratiques : Compléter l’actigramme de niveau A-0

a-

Système de désenfumage mécanique

b-

Moule injection plastique

c-

Tour parallele
Atelier des systèmes industriels 3

L’analyse descendante (SADT)

Objectif :

A partir d’un système technique et / ou de son dossier technique :


✓ Modéliser un système technique.
✓ Analyser le fonctionnement d’un système technique et/ou un sous-système par la méthode
SADT.

I – Analyse descendante :
1. Denomination:

SADT : Structured Analysis and Design Technic ou IDEF0 (en anglais Integration Definition
for Function modeling).

2- Définition :
La modélisation d’un système dresse l’inventaire de ses relations externes mais ne permet pas
une description approfondie capable de donner une idée claire sur l’agencement des sous-
systèmes.
Cette analyse, décrite par un modèle graphique, procède donc par approche descendante d’une
manière que l’on va du plus général, au plus détaillé en s’intéressant aux activités du système ce
qui permet de simplifier la compréhension de système pouvant être très complexe.

Pour cela il faut décomposer la fonction Globale du système en modules fonctionnel (Boite).

Ces modules pouvant être eux-mêmes décomposés progressivement par niveau apportant

des Informations supplémentaires et permettant d’identifier les moyens et les activités

utilisés pour réaliser la fonction globale.


On obtient une analyse descendante, hiérarchique, modulaire, structurée.

3- Représentation graphique de la méthode SADT :


Cela consiste à détailler le système en le divisant en sous-systèmes. On décompose ainsi le
système, en niveau inférieur (0, 1,2,…). Le niveau 0 contient les boites 1, 2, 3… qui sont elles
mêmes décomposé en boites 31,32, 33… pour la boite 3 et i1, i2, i3… pour la boite i et ainsi de
suite en descendant les niveaux. Pour organiser la décomposition il existe une règle : une boite
peut être décomposée et dans ce cas en minimum 3 autres boites et au maximum 6.
De plus chaque flèche entrant ou sortant de la boite-mère doit se retrouver dans le diagramme
enfant et doit être en relation avec au moins un enfant.
Atelier des systèmes industriels 4

Le diagramme ainsi obtenu ressemble au suivant :

A-0 : Boite mère Fonction


globale A-0

A0 : Diagramme enfant
de 1er niveau
Plus Général

Plus détaillé

On ne dépasse que très rarement l'analyse de deux niveaux successifs, souvent A-0 puis A0.

Exercice d’application 1 : Système technique : Sèche-cheveux

Air Air
M R
ambiant Ventilé

Buse
Moteur Résistor
Alimentation
Commandes
Ventilateur (Hélice)
Atelier des systèmes industriels 5

Ce système permet le séchage des cheveux mouillés par un courant d’air plus au moins chaud.

◼ Modélisation du système :

R
Réglage

W.E E : Ordre de fonctionnement

Cheveux mouillé Cheveux sec

Sécher les cheveux


Bruit
Chaleur

Sèche cheveux

◼ Travail demandé :

On demande de compléter le niveau A0 en employant les termes suivants :


Moteur – ordre de commande – chaleur – transformer l’énergie – guider l’air – réglage – résistor – ventiler
l’air – bruit – Air ambiant (cheveux mouillé) – chauffer l’air – W.électrique - Air ventilé - Air ventilé
chauffé et guidé (cheveux sec) – W mécanique – sèche cheveux – Air ventilé chauffé.
Atelier des systèmes industriels 6

Exercice d’application 2 : Système technique : LAVEUSE

Arrivée bac Retourner le bac + Départ bac


sale lavage propre

Jets d’eau
bouillante
Automate
programmable

Principe de lavage d’un


bac
Ce système est utilisé pour laver les bacs, il est constitué d’une enceinte parallélépipédique qui protège
l’environnement des projections d’eau et de vapeur, des portes manœuvrées par des vérins pour fermer et ouvrir
l’enceinte, et d’un système de jets d’eau qui projette l’eau bouillante, pour laver les bacs. La commande de ce
système est assurée par un automate programmable.

Le système fonctionne selon le cycle suivant :

1- Amener le bac sale (Unité de transfert)


2- Retourner le bac (Manipulateur)
3- Laver le bac (Jet d’eau bouillante)
4- Retourner à nouveau le bac (Manipulateur)
5- Evacuer le bac vers la zone de déchargement (Unité de transfert)

◼ Travail demandé :

Compléter l’actigramme de niveau A-0 et de niveau A0 du système


Atelier des systèmes industriels 7
On demande de compléter le niveau A0 en employant les termes suivants :

Ordre – Bac propre à l’endroit – Energie électrique – Déplacer le bac – Laver le bac – Information de situation
du manipulateur – Gérer le système – Eau sale chaude – Bac sale à l’envers translaté – Laveuse - Energie
pneumatique – Information de situation de l’effecteur – Consignes opérateur – Bac sale déplacé - Manipuler
le bac – Eau propre bouillante - Programme – Information de situation du transfert d’amenée - Système jets
d’eau –Automate programmable – Bac propre manipulé - Bac sale sur le transfert d’amené

Page-7-
Atelier des systèmes industriels 8

Exercice d’application 3 : Système technique : Unité automatique de perçage

C2 14
Clavie
L2 r
Pièce à 0 M Ecra
percer 2 n

Moteur L2 m
(Mt2) 1 1
2

P Automat
KM
2 e
Rampe
d’arrivée

Plateau tournant
Mors de serrage (MS)
L11
L10

Rampe
d’évacuation
1
Moteur 2 C
(Mt1) 1
KM
1 M 1
1 4
Pièce percée et
évacuée

A- PRESENTATION DU SYSTEME :
Ce système permet de percer de pièces métalliques il se compose de :
- Rampe d’arrivée de pièces à percer (l’alimentation en pièce est assurée par la descente de celle-ci sous
l’effet de la gravité à partir de la rampe d’arrivée vers le plateau rotatif).
- Unité de serrage (Vérin C1 + mors de serrage).
- Unité de perçage (Moteur Mt1 + Vérin C2).
- Rampe d’évacuation des pièces percées.
- Plateau tournant (Moteur Mt2 qui permet la rotation de 90° du plateau supportant les pièces à usiner)
Tous les vérins sont alimentés par des distributeurs 5/2 à pilotage pneumatique.

Page-8-
Atelier des systèmes industriels 9
NB : on suppose que le moteur (Mt2) de l’unité de perçage est toujours en rotation
B- FONCTIONNEMENT :
L’appui sur le bouton (m) de mise en marche et la présence de la pièce sur la rampe d’arrivé (capteur
P)
provoque le démarrage du système :
- Blocage de la pièce sous le poste de perçage assuré par le vérin C1.
- Descente de la tête de perçage par le vérin C2 pendant 7 secondes.
- Remontée de la tête de perçage permettant un débourrage (évacuation des déchets)
- Nouvelle descente de la tête jusqu'à la profondeur détectée par le capteur L11
- Remontée de la tête de perçage
- Ejection de la pièce vers la rampe d’évacuation assurée par le moteur (Mt1) pendant le dernier
quart de tour du plateau tournant.

C- TRAVAIL DEMANDE : Compléter l’actigramme de niveau A-0 et de niveau A0 du système.

Page-9-
Atelier des systèmes industriels
10

Exercice d’application 4 : Système technique : Un Poste automatique d'agrafage des caisses


en carton

C3 m Automate
L30
Magasin d’agrafes M3 Programmable

L31

S3 L20 C2 Caisse de carton remplie

L21 M2

Tête d’agrafage
Mors (Mm2) KM

L11
L10

C1 M1 S2 S1

Tapis roulant (T)


Mors (Mm1) Courroie (CR)
Moteur (Mt)

I- Description du fonctionnement :
L’appui sur le bouton de mise en marche (m) provoque le départ du cycle de la
façon suivante :

-Déplacement de la caisse jusqu'à l’unité d’agrafage (Tête d’agrafage) par l’intermédiaire


du tapis (T).
-La fermeture de la caisse par l’intermédiaire des deux mors mobiles (Mm1+Mm2)
actionnés par C1 et C2.
-Descente de la tête d’agrafage grâce au vérin C3 pour l’agrafage de la caisse.
-Le recul des deux mors mobiles pour libérer la caisse.
-L’évacuation de la caisse agrafée par le tapis (T).

II- Travail demandé : Compléter l’actigramme de niveau A-0 et de niveau A0 du système.

Page-10-
Atelier des systèmes industriels
11

Page-11-