Вы находитесь на странице: 1из 12

Guide

Projet de Fin d’Etude


(PFE)

A.U. 2018/2019
SOMMAIRE
I. Introduction et contexte général du PFE
II. Présentation du PFE
III. Objectifs du guide PFE
IV. Organisation du PFE
IV.1 Page de garde
IV.2 Sommaire
IV.3 Remerciements et dédicaces
IV.4 Corps du document
IV.4.1 Introduction
IV.4.2 Chapitres
IV.4.3 Discussion
IV.4.4 Conclusion
IV.5 Bibliographie
IV.6 Annexes
IV.7 Résumés
V. Normes et conseils pour la rédaction du PFE
V. 1 Traitement de texte
V. 2 Pagination et numérotations
V. 3 Figures et tableaux
V. 4 Conseils relatifs à la rédaction du PFE
VI. Evaluation du PFE
VI.1 Dépôt d mémoire
VI.2 Evaluation du mémoire
VI.3 Soutenance
VI.3.1 Programmation de la soutenance
VI.3.2 Déroulement de la soutenance
VI.3.3 Evaluation de la soutenance
VI.3.4 Conseils relatifs à la soutenance
Guide du Projet de Fin d’Etude (PFE)

I. Introduction et contexte général du PFE


Le PFE correspond à un travail propre de l’étudiant (ou des étudiants en cas de
travail en groupe) qui demande l’application et la synthèse de connaissances
acquises au cours des semestres antérieurs.
L’étudiant, seul ou en groupe, est responsable de son entière réalisation et
présentation.
Le rôle de l’enseignant chercheur encadrant se limite à orienter, conseiller et
s’assurer du bon cheminement du travail.
Le sujet du PFE est proposé par un enseignant chercheur de la faculté (ou un
tuteur de stage en coencadrement avec un enseignant chercheur de la faculté) qui
assume (qui assument) l’encadrement de l’étudiant (des étudiants). Cependant,
l’étudiant, qu’il soit seul ou en groupe, peut aussi proposer un sujet mais dans ce
cas il doit avoir l’aval du coordonateur du module PFE et trouver l’enseignant
chercheur qui accepte son encadrement.
Après cette étape, l’étudiant doit préparer un document écrit, le présenter et le
défendre devant un jury composé d’au moins trois personnes. Lors de cette
défense, l’étudiant peut être aussi évalué sur ses connaissances générales.
Vu le travail demandé à l’étudiant et en vue de contribuer à sa formation, ce
guide de PFE a été conçu afin de mieux l’informer et mettre à sa disposition un
certain nombre de conseils qui l’aideraient à entrevoir l’ensemble des étapes du
cheminement allant du choix du sujet à la soutenance. Ces données seraient
certainement en mesure de contribuer à sa formation et à la réussite de son PFE.
Avant d’exposer les différents points de ce guide, il est à souligner que ce guide
n’a ni la prétention de se substituer à l’enseignant chercheur encadrant, à qui il
appartient de suggérer la démarche la plus adaptée à sa discipline, au sujet
proposé et à son (ses) étudiant(s), ni l’objectif de standardiser les mémoires ou
de contraindre les enseignants chercheurs et les étudiants dans le développement
de leurs pensées, dans leurs façons de faire ou dans l’originalité de présentation
de leurs idées.

II. Présentation du PFE


Le PFE est l'aboutissement du cursus universitaire de chaque étudiant en licence.
C’est un travail qui doit revêtir un caractère scientifique, en ce sens qu’il doit
reposer sur des fondements théoriques et une méthodologie rigoureuse. Lors de
sa réalisation, l’étudiant doit montrer des aptitudes à se servir de ses acquis
théoriques et pratiques dans le cadre d’une recherche personnelle portant sur un
sujet qui lui aurait été proposé par un enseignant chercheur de la faculté ou qu’il
aurait choisi.
Au cours de ce travail, l’étudiant sera amené à réaliser un effort de lecture et
d’investigation et à développer des compétences d'analyse, d'organisation et de
présentation. Le PFE doit donc lui permettre l’acquisition d’un sens critique et
d’un esprit de synthèse.

III. Objectifs du guide PFE

Le PFE et sa rédaction constituent pour chaque étudiant une occasion à exploiter


pour développer son habileté à produire un rapport écrit qu’il présentera
oralement lors de la soutenance. Cet exercice de communication écrite et orale
constitue un aspect important des objectifs de votre PFE, de votre formation et
aussi de votre évaluation.
Lorsque le PFE est réalisé sous forme de stage, il offre à l’étudiant la possibilité
de confronter son savoir scientifique avec les réalités de l’environnement
socioéconomique et d’être sensibilisé au travail en groupe au sein des
entreprises ou d’institutions. Ce travail aboutit à la rédaction d’un manuscrit qui
sera présenté oralement devant un jury constitué de deux enseignants
(l’enseignant encadrant et un enseignant examinateur).
Par son mémoire, l'étudiant fera ainsi la preuve de sa capacité à rédiger un texte
scientifique en respectant les principales règles et contraintes. Nécessairement, il
y développera, à l'aide de séquences logiques et rigoureuses, une démarche
argumentative qui mettra en évidence les principaux aspects de son sujet.
Ce guide a été conçu pour décrire à l’étudiant les critères à suivre dans son PFE
et certaines normes relatives à sa présentation écrite et orale, dont les qualités
seront prises en considération dans son évaluation. Il présente l’itinéraire du
travail relatif au mémoire en allant du choix du sujet jusqu’à la soutenance.

IV. Organisation du PFE

En général la rédaction et la publication de documents scientifiques obéit à des


normes généralement reconnues par le milieu académique. Le PFE doit donc
être pour l’étudiant une occasion de se familiariser avec ces normes auxquelles il
doit se conformer.
Pour le PFE, la structure générale du document doit être réalisée selon les
normes suivantes:

IV.1 Page de garde


C’est la page qui permet d’identifier facilement votre document. Elle doit porter
les noms de l’étudiant, de son (ses) enseignant(s) encadrant(s) et des membres
du jury.
Dans cette page, il faut aussi mentionner que le mémoire est présenté dans le
cadre des Modules PFE de la Filière accréditée à la Faculté. La présentation de
la page de garde doit être conforme au modèle mentionné à la fin de ce guide.
IV.2 Sommaire
Cette partie, appelée aussi tables des matières, doit contenir, de façon très
succincte, les différents paragraphes du mémoire pour donner un aperçu global
de l'ensemble du travail au lecteur. Ce dernier cherche d’abord l'intérêt du
document au niveau du sommaire avant de décider d'investir son temps pour le
lire au complet.
Le sommaire constitue aussi le plan de votre travail dont l’élaboration est
toujours considérée comme étape indispensable en ce sens qu’il facilite la
rédaction du document. Il permet aussi de s’assurer que les principaux points à
développer dans le PFE ne soient pas oubliés et que l’enchaînement des idées
suit une logique claire et structurée.

IV.3 Remerciements et dédicaces


Cette partie traduit la reconnaissance de l’étudiant envers son (ses) enseignant(s)
encadrant(s) pour avoir investi son (leur) temps pour contribuer à sa formation.
Par politesse, on doit remercier aussi toute personne ayant porté aide ou
assistance à la réalisation du travail.

IV.4 Corps du document


Le document doit être rédigé dans un français correct et comprendre dans l’ordre
les parties suivantes :

IV.4.1 Introduction
L’introduction est une partie essentielle du document. Elle représente le premier
contact avec le lecteur du document. Elle doit être rédigée de manière succincte
et attractive pour le lecteur et permettre la définition des grandes questions
posées par le sujet du PFE et auxquelles l’étudiant cherche à répondre.
Cette partie doit aussi délimiter le champ de l'étude et expliquer brièvement les
contraintes pratiques rencontrées. De cette façon, elle doit permettre de guider
progressivement le lecteurvers le fond du sujet en lui permettant de bien cadrer
le sujet et faire un tour d'horizon de l'ensemble des parties autour desquelles est
articulé le document.
A titre indicatif, l’introduction peut comporter : un préambule qui permet de
placer le sujet du PFE dans son contexte général, la (les) définitions de mots-clés
du sujet et la problématique traitée par le sujet du PFE.
A sa fin, l’introduction doit décrire brièvement le contenu des chapitres afin que
le lecteur puisse facilement se familiariser avec l’ensemble du document.

IV.4.2 Chapitres
C’est la partie la plus importante qui constitue le corps du mémoire. Elle
contient souvent un certains nombre de chapitres, mais le nombre de chapitres
peut varier selon l'importance du sujet traité dans le PFE.
La rédaction de cette partie doit permettre de mieux structurer les informations
que porte le document et doit constituer une occasion pour l’étudiant pour
montrer ses capacités rédactionnelles pour communiquer avec le lecteur et lui
permettre d’explorer et prospecter le document tout en percevant
continuellement sa démarche organisée et son effort déployé dans les diverses
phases du PFE.

IV.4.3 Discussion
En cas de travail (expérimental ou de terrain aboutissant à des résultats), cette
partie de synthèse doit permettre, après l’exposé du chapitre relatif aux résultats
obtenus, l’interprétation globale des résultats, l’évaluation de l'intérêt et de
l'impact du sujet traité en plus l’expression des opinions de l’étudiant sur les
méthodes utilisées et sur les résultats obtenus. Cette partie est aussi une occasion
pour l’étudiant pour comparer, donner son avis et critiquer de façon constructive
son travail et formuler ainsi des recommandations précises pour la suite du
travail.

IV.4.4 Conclusion
La conclusion est aussi importante que l’introduction. Elle doit être brève et très
synthétique pour donner la dernière impression au lecteur. C’est en fait l'image
finale qui influencera "fortement" le jury dans son évaluation.
En aucun cas, elle ne doit laisser le lecteur sur une impression de travail
incomplet ou être confondue avec le résumé du mémoire.

IV.5 Bibliographie
Dans cette partie du document, l’étudiant doit faire état de toutes les références
qu’il a consultées, exploitées et citées dans son travail.
La liste bibliographique permet au lecteur de savoir l’origine du travail de
l’étudiant et s'orienter efficacement s'il veut des détails supplémentaires sur le
sujet traité.
Tous les travaux cités dans le corps du mémoire doivent comporter une
référence dans la bibliographie et, réciproquement, tous les ouvrages cités en
bibliographie doivent être mentionnés dans le corps du mémoire.
La citation des références doit se faire en mentionnant entre parenthèse le nom
de l’auteur, l’année de publication de l’ouvrage ou de l’article.

Exemple
Pendant la germination de graines oléagineuses, il y a une forte corrélation entre
le taux de mobilisation des lipides et l'expression des enzymes du cycle du
glyoxylate (Baker et al, 1997; Huang et al, 1983).
Les références doivent être classées selon l’ordre alphabétique des auteurs et
selon les normes suivantes : • pour les monographies (livres), il faut mentionner,
dans l’ordre le nom du (ou des) auteur(s), la date d’édition, le titre de l’ouvrage,
le nom de l’éditeur et le lieu de l’édition. Toutes ces informations doivent être
séparées par des virgules.

Exemple
- Rodier J. (1984). L’analyse de l’eau, eaux naturelles, eaux résiduaires, eaux de
mer : Physico-chimie, Bactériologie, Biologie. 7ème Edit, Dunod, France.
• pour les articles, il faut mentionner, dans l’ordre: le nom du (ou des)
auteur(s),la date de parution de l’article, le titre de l’article, l’intitulé de la revue
(en italique ou, à défaut, en caractères normaux soulignés), le cas échéant, le
numéro du volume, les numéros des pages du début et de la fin de l’article,
séparés par un tiret. Toutes ces informations sont séparées par des virgules.

Exemple
- Lowry O.H., Roseborough N.J., Farrand A.L. & Randall R.J. (1951). Protein
measurement with the folin phenol reagent. J. Biol. Chem., Vol. 193, pp. 265-
275.
• Pour les références électroniques, on doit citer le site Internet utilisé en
donnant son adresse, l’auteur du site ainsi que le titre ou le sujet de la page.

Exemple
- http://www.entraineur.ch/entrainement/co/base.htm
(Notions physiologiques de base en rapport avec le football)
• Lorsque la liste bibliographique comprend plusieurs ouvrages d’un même
auteur publiés la même année, on fera suivre l’indication de l’année de
publication par une lettre minuscule identifiant l’article concerné.

Exemple
- Kornberg, H.L. et Beevers, H. (1957a). The glyoxylate cycle as a stage in the
conversion of fat to carbohydrates in castor beans. Biochim. Biophys. Acta. 26:
531-537.
- Kornberg H.L. and Krebs H.A. (1957b). Nature (London) 179: 988-991.

IV.6 Annexes

Afin de rendre facile la lecture du mémoire, l’étudiant doit s’efforcer de ne pas


trop l’encombrer. En effet, il ne faut pas multiplier les pages et épaissir
inutilement le document. Toutefois, si l'ensemble du travail s'appuie fortement
sur un (quelques) document(s), il est possible de le (les) insérer en en annexe.

IV.7 Résumés

Le mémoire de PFE doit intégrer deux résumés, l’un français et l’autre en arabe.
Ces résumés permettent au lecteur de décider si le contenu du document
l’intéresse. Il est conseillé de les rédiger en tout dernier lieu et les faire figurer
dans la page de couverture du verso avec les mots clés écrits en interligne
simple, police de caractère "Times New Roman", Style "Normal", Taille "12").
A la suite de chaque résumé, il fait intégrer une liste des différents mots-clés du
sujet.

V. Normes et conseils pour la rédaction du PFE


La rédaction du PFE constitue un élément extrêmement important dans son
évaluation. En effet, cette étape consiste à organiser l'information au sein du
PFE et à la transmettre au lecteur afin de lui facilite la communication des idées.
Elle obéit à un certains nombre de normes que l’étudiant doit prendre en
considération.

V.1 Traitement de texte


L’ensemble du document doit être dactylographié en interligne "1,5", police de
caractère "Times New Roman", Style "Normal", Taille "12", sur papier de
format "A4" tout en respectant les marges normales (Haut: 2,5 cm, Bas: 2,5 cm,
Droite: 2,5 cm et Gauche: 2,5 cm).
Pour les titres des chapitres, il faut utiliser un caractère gras, de même police
mais de taille "16" et les placer en haut et au centre de la page. Pour les titres des
paragraphes, il faut utiliser un caractère gras, de même police mais de taille
"14".Chaque chapitre comporte généralement des paragraphes et sous-
paragraphes. La numérotation de ces parties doit être faite comme suit : on
utilise le numéro du chapitre, un point, le numéro du paragraphe, un point et le
numéro du sous-paragraphe (Exemple : I.1.2 correspond au titre du second sous-
paragraphe du premier paragraphe du chapitre I).

V.2 Pagination et numérotations


Les étudiants sont appelés à respecter les recommandations suivantes :
• L’ensemble du document ne doit pas dépasser vingt cinq (25) pages, y compris
sommaire, bibliographie, tableaux, graphiques et annexes.
• La numérotation du corps du mémoire, écrite en caractère arabe, doit
commencer à partir de la page "Introduction". Les numéros pages doivent être
insérés à droite en bas de la page et à l'intérieur des marges réglementaires.
• Les pages préliminaires sont numérotées en chiffres romains exprimés en
lettres minuscules (I, II, III, IV, V, VI...) insérés à droite en bas de la page et à
l'intérieur des marges réglementaires.

V.3 Figures et tableaux


• Les figures (Dessins, graphiques et photographies) et les tableau doivent être
placées le plus proche possible du texte correspondant et numérotées en chiffre
arabe (ex. Figure 1- Tableau 1) selon l’ordre de leur apparition dans le texte.
• Chaque figure/tableau doit porter un titre descriptif et une légende
suffisamment clairs pour qu’ils puissent être compréhensibles sans avoir recours
au texte. La signification de tous les symboles utilisés doit y être mentionnée.

V.4 Conseils relatifs à la rédaction du PFE


Le PFE doit faire l’objet d’un travail intellectuel personnel et honnête de
l’étudiant. Celui-ci doit réaliser un travail dans le respect total de l’éthique
scientifique et du droit des auteurs dont l’étudiant aurait utilisé certaines
références.
Il est conseillé de :
• veiller sur la citation de toutes les références bibliographiques que l’étudiant
aurait utilisé pour préparer son PFE ;
• éviter toute forme de plagiat (reprise du texte ou formulations d’un auteur en
modifiant certains mots ou segments de phrase ou "copier/coller") qui sera
sévèrement sanctionnée ;
• accorder un soin particulier à la syntaxe et l’orthographe qui peuvent nuire à la
bonne compréhension du sujet étudié et affecter ainsi l’appréciation finale du
lecteur ;
• veiller à la concordance des temps au sein du document et mettre des
transitions entre ses différentes parties qui doivent s’enchaîner de manière
logique ;
• veiller à ce que le mémoire soit le plus impersonnel possible et éviter ainsi
d’utiliser le "je", le "nous" et le " on" ;
• relire et faire relire le document par une personne tierce avant de le remettre.

VI. Evaluation du PFE


Le PFE fait l’objet d’une évaluation réalisée par un jury composé de trois (03)
membres : un (01) président et deux (02) examinateurs (l’encadrant et un autre
membre).

VI.1 Dépôt du mémoire


Chaque étudiant doit déposer un (01) exemplaire de son PFE à chaque membre
de son jury. La date limite de dépôt des mémoires sera communiquée aux
étudiants 10 jours avant la date de dépôt (en cas de difficulté de remise
personnelle des mémoires, l’étudiant est appelé à les remettre à l’administration
qui se chargera de les mettre dans les casiers des enseignants composant le jury).

VI.2 Evaluation du mémoire


L’évaluation du mémoire de PFE tient compte de l’effort et du style de rédaction
de chaque étudiant, en plus du degré de suivi et de respect des conseils et
recommandations mentionnés dans ce guide.
Il est conseillé une nouvelle fois à chaque étudiant de bien présenter son sujet et
de définir tous ses termes techniques relatifs afin de faciliter la tâche des
examinateurs, dont certains peuvent ne pas être forcément des spécialistes du
sujet traité.
Il faut aussi veiller à soigner son style de français, sur les plans d’orthographe et
grammatical, et la présentation du mémoire.

VI.3 Soutenances
VI.3.1 Programmation des soutenances
Les soutenances auront lieu juste après les épreuves écrites des examens du
semestre 6.
La date, l'horaire et le lieu de chaque soutenance seront communiqués aux
étudiants par voie d'affichage.
La convocation des membres des commissions d’examen se fera par voie
d’affichage et par voie électronique.

VI.3.2 Déroulement des soutenances


Une soutenance se déroule généralement en deux temps:
• une brève présentation orale par l’étudiant qui ne doit en aucun cas dépasser 15
minutes ;
• une discussion avec les membres du jury (10 minutes par membre).

La totalité de la soutenance ne doit pas dépasser au total et au maximum 45


minutes.

VI.3.3 Evaluation de la soutenance


A la fin de la soutenance, chaque membre du jury attribue trois notes au
candidat : une note du document écrit (Note/5), une note de la présentation orale
(Note/2,5) et une note de défense du PFE relative aux réponses aux questions
qui ont été posées par les membres du jury (Note/2,5)
La note finale de mémoire du PFE est calculée (Note/20) comme somme des
trois moyennes des notes attribuées par les trois membres du jury.
L’ensemble de ces notes est reporté dans une fiche de soutenance
obligatoirement signée par les membres du jury et transmis par le président du
jury au coordonnateur du module PFE qui se chargera de communiquer la note
du module au jury de la filière.

VI.3.4 Conseils relatifs à la soutenance


La soutenance du PFE est aussi importante que sa rédaction. Elle doit elle aussi
prendre en considération un certain nombre de normes à respecter et auxquelles
le jury accorde une grande importance. En effet, lors la soutenance, les taches du
jury consistent à évaluer l’étudiant, son travail et ses compétences en matière de
rigueur, qualité et planification du travail, dynamisme, esprit d’initiative,
qualités de communication, connaissances scientifique et défense du sujet de
PFE.
Pour assurer une bonne soutenance, il est vivement conseillé à chaque étudiant
de :
• préparer sa présentation orale à l’avance. A ce sujet, il est vivement
recommandé de rédiger à l’avance la présentation et bien la mémoriser sans être
obligé de l’apprendre par cœur. Il est possible d’utiliser des fiches et de les
consulter en cas d’oubli ou d’hésitation, mais il ne faut en aucun cas que
l’exposé devienne une lecture intégrale de ce qui a été écrit ;
• supporter cette présentation en utilisant le logiciel PowerPoint. La présentation
orale sera faite en utilisant PC et vidéoprojecteur (Data-show) ;
• s’entraîner à faire sa présentation orale pour se préparer au jour "J" et prévoir à
l’avance une liste de questions qui peuvent pertinemment être posées par le jury
;
• respecter le temps lors de la présentation orale et ne pas dépasser 8 à 9
diapositives bien présentées, claires et non surchargées de texte. L’exposé ne
doit en aucun cas dépasser 15 minutes. (Il est recommandé de passer en
moyenne 1 à 2 minutes par diapositive pour permettre à l’audience de lire et
comprendre le contenu de chaque diapositive);
• éviter d’exposer intégralement des pages du document PFE ou son résumé ;
• commencer sa présentation orale par se présenter (1 diapositive de présentation
du PFE et de l’étudiant) puis exposer le plan de l’exposé (1 diapositive), suivi
d’une brève introduction de son travail (1 diapositive) et de l’exposé du sujet et
de son intérêt (avec la méthodologie, les principaux résultats obtenus et la
discussion en cas de travail expérimental ou de terrain aboutissant à des
résultats) (5 à 6 diapositives) et enfin une conclusion (1 diapositive);

• mettre en valeur son travail et ses connaissances acquises durant la réalisation


de son PFE en apportant des informations postérieures à la remise du mémoire
qui seraient un plus apprécié par le jury ;
• éviter de parler trop vite et veiller à bien ajuster son débit de parole pour
permettre à l’audience de bien suivre ;
• faire attention à son langage et éviter les expressions familières, ainsi que les
apocopes que chaque étudiant utilise couramment (ex. : Bio. pour Biologie, Flor.
pour Floristique, Enzymo. pour Enzymologie, etc) ;
• maintenir son regard vers les membres de jury lors de la présentation orale ;
• demander un temps de réflexion, respirer et ne reprendre la parole qu’une fois
détendu lorsqu’un blocage ou un stress extrême est survenu;
• savoir écouter le jury lors de la discussion afin de bien comprendre les
questions posées et de prendre le temps de la réflexion. En cas
d’incompréhension, l’étudiant peut demander poliment la reformulation de la
question pour être sûr de bien répondre ;
• éviter de tenter de répondre à côté de la question lorsque celle-ci est
embarrassante. Il faut rester honnête et ne pas faire surtout semblant de
connaître une information sans la connaitre car il vaut mieux reconnaitre
simplement ne pas savoir la réponse ;
• avoir en tête que la tâche des membres du jury n’est pas de coincer l’étudiant
ni de le déstabiliser, mais plutôt d’estimer son niveau de connaissance pour
évaluer son PFE ;
• veiller à avoir une tenue vestimentaire et un comportement respectueux.

Bon Courage