Вы находитесь на странице: 1из 42

Prof.

BRAAOUZ Elhassane
Pour tout scientifique, les qualités indispensables
pour l’élaboration d’un rapport de thèse ou d’un
article scientifique sont :
 La rigueur dans la mise en forme
 Une rédaction cohérente et concise
 Une certaine maîtrise de la langue (français)
 Les phrases doivent être courtes (sujet, verbe et
adjectifs)
 Sans fautes d’orthographe ou de grammaire

 Eviter copier-coller (rédiger avec vos


phrases)
 Un esprit critique vis à vis de ses résultats
Comment se préparer à la
rédaction de la thèse ?
 Regrouper les références bibliographiques
concernant votre sujet ;
 Récolter les données (terrain, laboratoire, enquête
etc.) ;
 Lire et relire la documentation en relation vec vos
données ;
 Rédiger les informations significatives en relation
avec votre sujet ;
 Discuter vos données et leur interprétation avec
votre encadrant et avec les enseignants qui
travaillent sur la même thématique ;
 Faire la synthèse et commencer à rédiger votre
rapport
Généralités sur la forme
La longueur du rapport de thèse sera de l’ordre de 100 à
250 pages (recto). Si nécessaire utilisez des annexes.
Clarté de l’information = Ecriture simple et précise.
 Phrases courtes et simples,
 Discours indirect : « Les résultats obtenus confirment…»
plutôt que «J’ai obtenu les résultats qui confirment…»
 Définir un style pour le texte: police standard de type
Times ou Times New Roman) 12 pts, interligne simple
 De préférence n’utiliser qu’une seule police pour le texte,
jouer sur la taille et le caractère gras ou italique.
 Les illustrations ou figures (diagrammes, cartes, coupes)
lisibles et représentatives.
 Le rapport doit être homogène dans sa présentation
Structure du rapport

Après la couverture,
 Résumé (environ une page) et 5 à 7 mots-clés
 Remerciements
 Sommaire
 Introduction
 Matériel, documents et méthodes utilisés
 Résultats acquis ou synthèse des données
bibliographiques
 Analyse et discussion
 Conclusion
 Bibliographie
 Annexes
1. La couverture
Sur celle-ci doivent figurer :

 Noms et logos de l’Université, Faculté et


Département
 Année universitaire
 Titre de la thèse
 Nom de l’étudiant
 Nom et titre de l’encadrant
 Noms et titre des membres du jury
2. Les remerciements (recommandés)

Au chef du département


À l’encadrant
Aux membres du jury
Aux personnes ayant contribué au travail

Ces remerciements représentent une zone de « liberté»


dans le rapport, mais attention…

Pas d’exagération dans les formules de politesse


Pas trop de familiarités

3. Le sommaire paginé
Il reprend la structure des chapitres et paragraphes en
indiquant les pages correspondantes
4. L’introduction
Précise le cadre général du travail (thème scientifique,
objectifs larges du sujet) à un non-spécialiste
Resituer travail dans le contexte: état de l’art avec
références bibliographiques
Exposer la problématique du travail: à quelles questions
souhaite-t-on répondre par rapport à ce qui a déjà été
étudié ?

On peut y rappeler le plan du rapport pour assurer la liaison


exemple :« Après une première partie consacrée à la description des
méthodes employées au cours de ce travail, les résultats obtenus à partir
des mesures de XXX et YYY seront décrits. Une troisième partie sera
consacrée à la discussion globale de ces résultats et les perspectives
découlant de ce travail seront abordées»
5. Méthodes (Matériels et méthode, principe et protocole)
Quelles expériences ont été envisagées (en quelques
phrases).
Spécifier les protocoles d’expériences utilisés, la stratégie de
synthèse (schéma réactionnel)
Travaux de terrain, Enquêtes, visite de carrière, mines ou
usine ou simplement synthèse travaux antérieurs
Définir le principe des techniques de caractérisations
utilisées, la méthode générale de préparation des
échantillons
6. Les résultats
Description des résultats bruts sans interprétation
Le texte commente succinctement les points importants
contenus dans les tableaux et figures

Les tableaux et figures


Toujours préférable à un long descriptif. Le lecteur voit
rapidement l’ensemble des résultats et les paramètres
déterminants
La taille des caractères de la légende des figures et
tableaux doit être plus petite que celle du corps du texte.
Vous pouvez aussi choisir de mettre en italique le texte de la
légende.
Exemples de légendes des illustrations :
Figure 1. (a) Schéma géologique de l'Anti-Atlas marocain présentant les
boutonnières précambriennes (d’après Choubert, 1963) et (b) localisation du
secteur étudié dans la boutonnière de Zenaga.

Figure 2. Spectres des terres rares normalisés à la chondrite de Evensen


et al., (1978) des granitoïdes néoprotérozoïques de la boutonnière de
Kerdous.

Tableau 1. Analyses chimiques des échantillons représentatifs des


roches plutoniques et volcaniques de l’ophiolite précambrienne de la
boutonnière de Bou-azzer.
Eviter dans les illustrations :
•Les documents illustratifs sans relation avec le texte.
•Les figures sans légende.
•La simple répétition dans la légende de ce qu'on voit sans en préciser la
fonction.
•Le traitement de la légende comme un document autonome.
•Le développement d'arguments dans la légende.
L’insertion de la légende à l’intérieur des figures ou des tableaux.
7. Analyse et discussion des résultats

L’ensemble des données doit être corrélé pour répondre


aux questions du travail.
Le raisonnement scientifique est essentiel à ce niveau:
il s’agit de démontrer votre capacité à recouper les
informations et en faire la synthèse de manière à répondre
aux objectifs du travail de recherche et à le resituer dans le
contexte scientifique de la thématique de la thèse.

Si cela est nécessaire, une structuration différente peut être


faite: chaque résultat peut être suivi immédiatement de
l’analyse si une discussion globale ne s’y prête pas
8.Conclusion

Reprend succinctement les questions posées et les


réponses apportées au cours du du travail de recherche.

Ouvre sur les expériences complémentaires à effectuer


et les perspectives du travail
Comment rédiger les références bibliographiques ?
Références bibliographiques: indispensables pour permettre
au lecteur de se documenter sur les travaux antérieurs se
rapportant au travail.
 Leur classement se fait généralement selon l’ordre
d’apparition chronologique (système employé dans la
plupart des articles scientifiques)
Exemple de format de présentation de la liste des références bibliographiques :
QUI ? (NOM de ou des auteur(s) en majuscules et première lettre en majuscule du
ou des Prénom suivi d’un point) .
QUAND ? (Année de publication entre parenthèses suivi d’un point).
QUOI ? (Titre du document, mention de l’édition).
OÙ ? (Revue, Lieu d’édition Université, Ville, etc…suivi d’une virgule, Nom de
l’éditeur suivi d’une virgule, date d’édition suivi d’un point.tout en italique).
COMBIEN ? (pour les thèses et livres on écrit le nombre de pages suivi de " p. " et
pour les articles, on écrit p.numéro première page-numéro dernière page).
Références bibliographiques
ABIA E. H. (1991). Cartographie, Pétrographie et Métallogénie du protérozoïque
du district Pb, Zn, Cu et Ba de Mellab. (Massif de l'Ougnat, Anti-Atlas, Maroc). Thèse
de 3ème cycle, Univ. Cadi Ayyad Marrakech. 184p.
AL ANSARI A. & SAGON J. P. (1997). Le gisement d'or de Tiouit (Jbel Saghro,
Anti-Atlas, Maroc), un système mésothermal polyphasé à sulfures-or et hématite-or
dans une granodiorite potassique d'âge protérozoïque supérieur. Chronique de la
Recherche Minière, 527, p.3-25.
AZIZI SAMIR M. R., FERRANDINI J. & TANE J.L. (1992). Tectonique et
volcanisme tardi-panafricain (580-560 Ma) dans l'Anti-Atlas Central (Maroc) :
Interprétation géodynamique à l'échelle du NW de l'Afrique. Journal African of Earth
Sciences. 3, p.549- 563.
BAROUDI Z., BERAAOUZ E. H., RAHIMI A., SAQUAQUE A. & CHOUHAIDI M.
Y. (1999). Minéralisations polymétalliques argentifères d'Imiter (Jbel Saghro, Anti-
Atlas, Maroc) : minéralogie, évolution des fluides minéralogiques et mécanismes de
dépôts. Chronique de la Recheche Minière, 537, p.91-111.
CHABANE A., EL BOUKHARI A., ROCCI G. & TANE J. L. (1991). Découverte
d'un magmatisme d'affinité boninitique d'arc associé à l'ophiolite panafricaine de
Khzama (massif du Siroua, Anti-Atlas marocain). Comptes Rendusde l’ Académie
des Sciences Paris, 313, p.1301- 1304.
Annexes
Rassemblent les éléments qui ne sont pas indispensables à
la compréhension du rapport (cartes, tableaux
complémentaires, photos etc. …)
Différentes recommandations
pour la présentation orale
• Déroulement de la soutenance
• Mise en forme des diapositives
• Contenu des diapositives
• Présentation orale
• Attitude et gestuelles

18
Déroulement de la soutenance
• Durée totale: 30 à 45 minutes présentation orale de
l’étudiant + 2, 3 ? Heures de discussion

Il faut être sur de la disponibilité des membres du jury


Le jour d la soutenance

19
Mise en forme des diapositives
• Taille de la police: minimum 18 (projection avec vidéo
projecteur),
• Police: Les diapositives (de la présentation de
l’introduction à la conclusion) doivent conserver la même
police
• Numérotation des diapositives: toutes sont numérotées à
l’exception de la page de garde. Le plan a pour numéro 2
• Couleurs: Il faut veiller à :
Avoir un bon contraste entre la couleur du fond et
celle de la police
Ne pas dépasser plus que 3 couleurs par diapo;
Éviter des couleurs telles que le jaune qui est illisible
20
Contenu des diapositives
• La présentation n’est pas un copier/coller du
rapport, mais, une synthèse de ce qui a été rédigé

• Il est fortement déconseillé d’écrire des paragraphes


entiers. Chaque idée doit être rédigée en 1 phrase

• Il est recommandé de recourir aux puces et aux


schémas; un schéma peut résumer clairement tout
un paragraphe

21
Présentation orale
• Début de la présentation: L’étudiant peut introduire son
exposé de la façon suivante: « honorable assistance,
Messieurs les membres du jury, j’ai l’honneur de vous présenter
mon travail de recherche réalisé au sein de …(Nom du
laboratoire)…et encadré par… (Mr/Mme Nom de l’encadreur) » et
intitulé……….

• Il est primordial d’assurer un bon enchaînement entre les


diapositives

• Il faut exposer à haute voix et articuler bien clairement


sans précipitation 22
Attitude et gestuelles
• Il est important de s’adresser au jury et de ne pas lire
à partir des diapositives, celles-ci représentent un
support qui aide l’étudiant dans son exposé

• Il faut garder son sang froid face aux remarques du


jury et ne pas monter de désagrément

• Il faut garder une posture bien droite, ne pas croiser


les bras ou mettre les mains dans les poches

23
Publications Scientifiques
La structure d’un papier
scientifique
Titre
Abstract
Introduction
Hypothèses à tester
Description du site d’étude
Méthodes
Résultats
Interprétation
Sommaire et Conclusions
Remerciements
Références Citées
Liste des Figures et Tableaux
Figures
Tableaux
Annexes (si nécessaire): supplementary materials)
Le TITRE
Il doit être:
• Captivant, attractif et/ou frappant
• Représentatif du contenu de l’article
• Court
Résumé (Abstract)
• les 1ères phrases posent la problématique

• Après il faut situer la région, le site ou le domaine d’étude;

• Après il faut présenter l’essentiel des résultats acquis , leurs


interprétations et montrer si l'hypothèse posée est vraie ou
fausse. La présente partie inclut les faits pertinents, les chiffres
etc..

• les dernières phrases indiquent ce qui était remarquable ou


important au sujet de l'étude par rapport aux travaux antérieurs;

Juste après le résumé :


- on donne 5 à 7 mots clés
L‘introduction
 environ 1-5 pages (double espace, dactylographié).

 elle a besoin d'une phrase "vive" de fil pour attirer l'attention du


lecteur.

 C'est une section CRITIQUE du papier.

 inclut le fond de littérature concernant le PROBLÈME,

 Citation des principaux travaux antérieurs et montrer pourquoi


ces travaux ont été insuffisants, mal interprétés ou erronés
pour résoudre la problématique posée;

 Vers la fin indiquer pourquoi le site (ou expérience etc...) a été


choisi pour l'étude.

 finir avec des hypothèses spécifiques à examiner.


Description du site d’étude ou
du protocole expérimental

• Environ 3-7 pages


• Comprend la littérature pertinente (travaux
antérieurs) concernant la problématique
posée;
• Présente les cartes, protocole expérimentale
• Fournit un fond additionnel au problème;
Méthodes
• environ 3-5 pages
• Peut être scindées en sections ou non avec :
- Observations de Terrain,
- Expériences, analyses chimiques, modèles,
statistiques Approches etc…
Présenter le données sous forme de tableaux
selon les normes de la revue
Résultats
Environ 4-5 pages.
Présenter "QUOI" et "OÙ" de l'histoire, pas
"pourquoi" ou "comment."
Expliquer des erreurs dans les analyses,
modèles et méthodes.
N'interpréter pas les données.
Inclure les diagrammes, statistiques et
graphiques.
Interprétation

• environ 4-7 pages longtemps;


• présente "POURQUOI" et "COMMENT" de
l'histoire;
• expose les figures additionnelles et comparatives;
• montre comment les données confortent les
hypothèses;
• inclue comment le travail est conforme (ou est en
désaccord) aux travaux antérieurs;
Conclusion

• environ 1-2 pages.


• Présente pourquoi l’étude est importante;
• Montre pourquoi les résultats sont utiles (leurs
applictions)
• doit inclure un peu d'exagération de
l'importance du travail.
• Présente les perspectives ou les travaux en
cours.
Remerciements
Deux à trois phrases présentant:

• Ceux qui ont aidé;


• Sources de financement;
• Reviewers (examinateurs) si ils ont donné
leurs noms;
LISTE des FIGURES et des
TABLEAUX
Les figures

• Elles doivent être :


- en relation avec le contenu de l’article
- de bonne qualité;
- Lisible même réduite à 50%;
- La toponymie citée dans le texte doit
figurée sur carte ou figure;
- les légendes doivent expliquer la figure;
- Les couleurs seront utilisées quand c’est
vraiment nécessaires.
Références
• Chaque journal ou revue a son modèle
d’écriture des références.
• ATTENTION aux détails, tels que les
ponctuations, minuscule/majuscule etc..
Aucun oubli n’est toléré.
• Chaque référence citée dans le texte doit être
figurée dans la liste des références
bibliographiques et vice-versa.
Style d’écriture

• Se référer au modèle et normes de la


revue où vous souhaitez publier.
• Pour vous guider dans la rédaction,
prendre comme exemple de style, un
article publié dans cette revue et proche
de votre problématique.
Marché--Journal
Taux d’acceptation
Meetings ,
Science ou Editions locales Symposiums ou
Nature ou nationales proceding

0 Revues & Journals Revues 100%


Avec impacts factors open Access
La durée de publication après la
soumission
Revision and Re-review
Examiner par le Journal Edition ou Publication

Acceptation
0
2 ans
Prendre le temps de discuter vos
résultats, d’écouter l’avis des autres et
de se concerter avec votre encadrant :
On n’est jamais fort tout seul.
Bonne chance !!!!

42