Вы находитесь на странице: 1из 3

Décembre 2019

LES DIFFERENTS TYPES DE GANTS DE TRAVAIL


Les mains, dont l’usage est inhérent à tout travail, sont souvent mises à rude épreuve et subissent de nombreuses
agressions : coupures, brûlures (à la chaleur, aux produits chimiques), piqûres, déchirures, décharges électriques, chocs,
écrasements, allergies etc... La main est le premier outil de l’homme, indispensable mais fragile, soumise à une multitude
de risques au travail.

L’absence de protection ou la négligence dans le choix d’un équipement adapté entraîne dans bien des cas des dommages
pouvant être graves voire irréversibles (27% des causes des accidents du travail soit le taux le plus élevé par rapport au
reste des parties du corps). Pour se protéger et diminuer sensiblement les risques, il est impératif d’utiliser des gants
adaptés à des risques pouvant être très variés et répondant à des normes de référence.

LES PRINCIPAUX RISQUES


• Mécaniques : abrasions, coupures par tranchage, déchirures, perforations, piqûres ;
• Electriques : décharges électrostatiques, avec conducteur sous tension, conductivité ;
• Chimiques et microbiologiques : pénétration de produits chimiques liquides ou poussières, perméation de produits
chimiques ;
• Thermiques : froid, chaleur, feu, projections de métaux en fusion ;
• Biologiques : allergies, irritations, développement de germes pathogènes ;
• Liés aux rayonnements : radioactivité, radiation ionisante ;
• Liés à la forte répétitivité des gestes ;
• Liés aux mouvements prolongés d’extension du poignet ou de préhension de la main ;
• Liés à l’exposition aux vibrations mécaniques.

SITUATIONS A RISQUES
• Manipulation de produits toxiques, caustiques, irritants ou infectieux (maçonnerie, peinture, laboratoires,
nettoyage, établissements hospitaliers …) ;
• Travaux de soudage ou découpage des métaux ;
• Travaux forestiers et espaces verts (jardinage, horticulture …) ;
• Collecte d’ordures ménagères, traitement des déchets ;
• Manipulations d’objets ou matériaux tranchants, coupants, piquants, brûlants, rugueux ;
• Travaux exposant à la chaleur ou au froid (fours, chambres frigorifiques…) ;
• Travaux électriques ;
• Poste de travail soumis aux vibrations de machines ou d’outils ;
• Poste de travail avec hyperextension du poignet, ou préhension serrée, ou compression par appui sur le talon de la
main (claviers …).

LES DIFFERENTS TYPES DE GANTS DE PROTECTION


Le port de gants permet :
• De protéger de toutes les agressions mécaniques ou chimiques ;
• De limiter le contact avec des agents allergisants ou infectieux et leur portage.

Les exigences générales des gants de protection sont définies par la norme EN 420. Ensuite, à chaque risque correspond
une norme dont les principales sont (liste non exhaustive) :
• EN 388 : risques mécaniques ;
• EN 374 : risques chimiques et microbiologiques ;
• EN 407 : risques thermiques ;
• EN 511 : risques contre le froid.
Page 1 / 3
Décembre 2019
Il n’existe pas de gant universel. Le choix des gants est spécifique de chaque type de tâche et sur les étiquettes des gants,
des pictogrammes et des indications de risque renseignent l’utilisateur sur les caractéristiques techniques des gants en
fonction de leur utilisation.
Ainsi, chaque gant devra être adapté au travail à effectuer. Avant toute manipulation, il convient de vérifier la
compatibilité entre les substances utilisées et les matériaux constitutifs des gants.

LES DIFFERENTS TYPES D’UTILISATION


• Les gants de propreté ;
• Les gants de dextérité ;
• Les gants de manutention ;
• Les gants de protection thermique ;
• Les gants antidérapants ;
• Les gants anti-coupures ;
• Les gants chimiques ;
• Les gants de ménage ;
• Les gants alimentaires ;
• Les gants à usage court (ou jetables).

LES DIFFERENTS MATERIAUX DE FABRICATION


• Les gants en cuir ;
• Les gants en coton : le coton est retardateur de flammes ;
• Les gants en métal : Les gants en cotte de mailles métalliques soudées servent de protection contre les risques de
coupures graves susceptibles de survenir dans les cuisines (désossement à l’aide de couteaux) ;
• Les gants en latex : surtout utilisé lors de manipulations de produits basiques ou non-agressifs ;
• Les gants en néoprène : utilisés lors de la manipulation d’hydrocarbures et de solvants ;
• Les gants en vinyle : Bonne résistance chimique surtout contre les acides ;
• Les gants en nitrile : confort et sensations similaires au latex, tout en éliminant les risques allergiques (peintures,
vernis …).

LES DIFFERENTS TYPES DE PROTECTION


Il existe différents types de gants suivant le type de protection et d’usage désirés.
Gants de protection contre les risques minimes :
• Agressions mécaniques dont les effets sont superficiels (gants de jardinage, etc.) ;
• Action des produits d’entretien peu nocifs dont les effets sont facilement réversibles (gants de protection contre
les solutions détergentes diluées, etc.) ;
• Manipulation de pièces chaudes n’exposant pas à une température supérieure à 50° C, ni à des chocs dangereux ;
• Conditions atmosphériques qui ne sont ni exceptionnelles ni extrêmes ;
• Petits chocs et vibrations n’affectant pas les parties vitales du corps et qui ne peuvent pas provoquer des lésions
irréversibles ;
• Rayonnement solaire.
Gants de protection contre les risques mécaniques :

Il existe un classement de performance des gants de protection aux caractéristiques mécaniques suivantes :
• 1 : résistance à la perforation (4 niveaux) ;
• 2 : résistance à l’abrasion (4 niveaux) ;
• 3 : résistance à la coupure par tranchage (5 niveaux) ;
• 4 : résistance à la déchirure (4 niveaux).
Les niveaux de performance sont classés dans un ordre croissant
Page 2 / 3
Décembre 2019

Page 3 / 3