Вы находитесь на странице: 1из 3

Thème 1 - La Terre dans l'Univers, la vie, l'évolution du vivant

1-A Génétique et évolution


Chapitre 1 Brassage génétique et diversification des génomes
1) Reproduction sexuée et stabilité de l'espèce
✔ Au cours du cycle de reproduction sexuée,
d’une génération à la suivante, le caryotype
de l'espèce est maintenu stable grâce à deux
mécanismes complémentaires, la méiose et
la fécondation :
• La méiose qui permet le passage de la
phase diploïde (2n chromosomes) à la
phase haploïde (n chromosomes). Elle
assure la production des cellules
reproductrices les gamètes.

• La fécondation qui rétablit l'état


diploïde. Elle correspond à l'union d'un
gamète mâle haploïde avec un gamètes
femelle haploïde qui conduit à la
formation d'une cellule œuf ou zygote
diploïde.

2) Les étapes de la méiose


✔ La méiose est une succession de deux divisions
cellulaires précédée comme toute division d'une
réplication de la quantité d'ADN. Elle permet de
passer d'une cellule diploïde à quatre cellules
haploïdes.
✔ La première division de la méiose est
réductionnelle, elle réalise le passage d'une
cellule à 2n chromosomes à 2 chromatides à
deux cellules à n chromosomes à 2 chromatides.
✔ La seconde division de la méiose est
équationnelle, elle réalise le passage de 2
cellules à n chromosomes à 2 chromatides à
quatre cellules à n chromosomes à 1 chromatide.
3) Des remaniements intrachromosomiques au cours de la méiose
✔ Lors de la prophase de première division de méiose, des échanges de fragments de chromatides
(crossing-over) se produisent entre les chromosomes homologues d'une même paire.
✔ Ce mécanisme de remaniement intrachromosomique conduit à la formation de chromosomes recombinés
porteurs de nouvelles combinaisons d’allèles.

4) Le brassage génétique lors de la méiose


✔ Lors de l'anaphase de première division de méiose, les chromosomes homologues d'une même paire se
séparent indépendamment des chromosomes des autres paires.
✔ Ce mécanisme de brassage interchromosomique de l'anaphase I associé au brassage
intrachromosomique de la prophase I conduit à une diversité potentiellement infinie de gamètes.

5) Le brassage génétique lors de la fécondation


✔ Au cours de la fécondation, l'union d'un gamète mâle à n chromosomes avec un gamète femelle à n
chromosomes forme un zygote à 2n chromosomes.
✔ La rencontre au hasard de gamètes génétiquement différents lors de la fécondation conduit à une
diversité génétique potentiellement immense des zygotes. Ainsi chaque zygote contient une combinaison
unique et nouvelle d'allèles. Seule une fraction de ces zygotes est viable et se développe.
6) Les anomalies lors de la méiose
✔ Des anomalies peuvent survenir dans le déroulement de la méiose et aboutir à la formation de gamètes
ayant un nombre anormal de chromosomes.
✔ Un mouvement anormal de chromosomes produit une cellule présentant un nombre inhabituel de
chromosomes. Ainsi, une disjonction anormale, des chromosomes ou des chromatides lors de l'anaphase
de première ou de seconde division de méiose produit des gamètes ayant un chromosome en plus ou en
moins qui engendreront des zygotes trisomiques ou monosomiques souvent non viables.

✔ Lors de la prophase I de méiose, un crossing-over inégal entre chromosomes homologues aboutit parfois
à une duplication d'un gène. Ce mécanisme peut-être source de diversification du vivant car il est à
l'origine de la formation des familles multigéniques comme celle des gènes des opsines (voir classe de
1°S).