Вы находитесь на странице: 1из 104

Министерство образования Московской области

Государственное образовательное учреждение


высшего образования Московской области
Государственный гуманитарно-технологический университет

Савельева Е.Б.

РИФМОВКИ, СЧИТАЛКИ, СКОРОГОВОРКИ


И
ПОСЛОВИЦЫ
В ОБУЧЕНИИ ФРАНЦУЗСКОМУ ЯЗЫКУ

Учебное пособие

Редакционно-издательский отдел ГГТУ


2018
УДК 811.133.1. (075.8)
ББК 81ю 2фр-923
С 12
Печатается по решению редакционно-издательского совета
Государственного гуманитарно-технологического университета

Рецензенты:
Рыжова Л.П. – доктор филологических наук, профессор кафедры романской
филологии ИИЯ МГПУ
Букина В.А. – кандидат филологических наук, доцент кафедры английской
филологии и переводоведения ГОУ ВО МО «ГГТУ»

Е.Б. Савельева

С 12 Рифмовки, считалки, скороговорки и пословицы в обучении


французскому языку: учебное пособие. – Орехово-Зуево: ГГТУ, 2018. –
102 с.

Учебное пособие предназначено для студентов, изучающих французский язык


по программе бакалавриата в качестве первого и второго иностранного языка, а
также всем, проявляющим интерес к французскому языку и его
произносительной основе.

УДК 811.133.1. (075.8)


ББК 81ю 2фр-923
С 18
© Савельева Е.Б., 2018.
© ГОУ ВО МО «ГГТУ», 2018
© Оформление.
Редакционно-издательский
отдел ГОУ ВО МО «ГГТУ», 2018

2
ПРЕДИСЛОВИЕ

С чего начинают изучение языка? Конечно, с фонетического строя. Никак


не обойтись без правильного и чёткого произношения, тем более для такого
красивого и мелодичного французского языка! Сложный процесс отработки и
преодоления артикуляционных трудностей вполне можно сделать
занимательным, интересным, а порой и просто весёлым! Хотите в этом
убедиться и доказать себе, что даже самые сложные звуки, сочетания, рифмы и
фразы вам подвластны, тогда смело беритесь за дело!
Тем более что этапов освоения французских скороговорок, считалок,
рифмовок и пословиц – три. Вы будете идти по пути совершенствования
произношения постепенно: от более простого случая, к достаточно сложному.
Вы убедитесь, что регулярная работа принесёт желаемый результат! Не
ленитесь, устройте небольшое состязание, «У кого получается лучше», ведь
ваши товарищи по классу или студенческой группе тоже хотят грамотно
произносить и отличаться безукоризненной артикуляцией. Если что-то не
заладится на первых порах, не отчаивайтесь! Ваши старшие друзья (учителя,
преподаватели) вам обязательно помогут. И не забывайте, что наш родной язык
также верно послужит вашим целям, доказано – это очень хороший тренинг!
Произнося, произнося и произнося, вы наверняка сможете сочинить свои
скороговорки и фразы, сложные для произношения, и тогда о вашем творчестве
(возможно коллективном) узнают все те, кто любят французский язык и
совершенствуется в нём!

3
UNITE 1
COMPTINES, VIRELANGUES ET FORMULETTES FRANÇAISES

• Un bouc en caoutchouc.

• Gisèle songe à la chimie.

• Serge pêche et chasse.

• Tout doux, bout de cou de pou boue.

• Essayons de payer avec les billets. (à répéter quelques fois)

• Le juge rend justice.

• Sous le riz roussi, la souris sourit.

• Nini lit la critique et rit de plaisir.

• Je vais chez ce cher Serge.

• Geoffroy n’a jamais ni froid, ni effroi.

• C’est la mienne, dit Lucienne à Julienne. (à répéter quelques fois)

• Tout est faux au tableau. (à répéter quelques fois)

• La poupée de Dorotée aime jouer et chanter.

• Nous achèterons des chapeaux ronds.

• Six sacs de siure. (à répéter quelques fois)

• La chemise du chimiste sèche.

• Guillaume a garé son car près de la gare.

• Le guide visite mille villes tranquilles.

4
• L’ours roux court vite. (à répéter quelques fois)

• Mathieu a les cheveux et les yeux bleus!

• Madame Payet est très gentile, elle aime parler avec les jeunes filles.

• Sachons que Zachée est un sage.

5
• Qui sonne, dit Yvonne. – Il n’y a personne, répond sa bonne.

• Irma dansera à l’opéra. (à répéter quelques fois)

• La vache se fâche la bâсhe se tache.

• Le chat chante la chanson charmante.

• Lise reprise les chemises grises d’Alice. (à répéter quelques fois)

• À satisfaire celui qui le sait!

• Les célèbres frites de la Friterie Marty!

• Elles sont cool, les traboules.

• Il reste presque treize fraises fraîches.

• Beau blé blond dans bol blanc.

• Cinq sacs de son. (à répéter quelques fois)

• La télé où vous voulez, quand vous voulez!

• Je dis que tu l’as dit à Didi ce que j’ai dit jeudi.

• Charlotte marche chez le chef de la chocolaterie.

• C’est la mer, c’est le ciel, la plage et le soleil,


c’est la mer, c’est le ciel qui chantent à mes oreilles.

6
• J’ai bu deux bleus beaux globules.

• Je crois que je vois la croix de bois de Blois.

• Gros rot de rat gris, gras rot de rit gros.

• Sèche linge, lèche singe. (à répéter quelques fois)

• Poisson sans boisson, c’est poison! (à répéter quelques fois)

7
• Là, tu vois, c’est tout droit! (à répéter quelques fois)

• Quand les papas papous pouponnent,


les mamans papous bougonnent.

• Au volant, la vue c’est la vie. (à répéter quelques fois)

• Ton tatou tatoué a tué ton toutou.

• Poussez le verrou, Raoul! (à répéter quelques fois)

• Écrivez la dictée «Les idées d’André»!

• Madame Roche achète l’écharpe chic avec des ruches.

8
• Vous êtes deux amoureux. (à répéter quelques fois)

• Ton tonton mou tond ton mouton.

• La grande brasserie de Paris vous offre quatre repas gratuits!

• La nouille molle mouille la moule.

• «Il pleut sur mon cœur» – dit le rédacteur. (à répéter quelques fois)

• Rémi et René ont passé l’été sur la Méditerranée cette année.

• Je suis Jésus, suis-je juste?

9
• À la foire
Alleez voir
Allez fouir
Allez jouir!

• Le loup glouton engloutit le toutou.

• À droite, à gauche, tout droit, tu vois?


À droite, à gauche, tout droit, c’est là!

• Ce descriptif crispe. (à répéter quelques fois)

10
• Les nez des poupées de Pépé sont cassés.

• As-tu été à Tahiti? (à répéter quelques fois)

• Presse le pas ! Elle est là-bas. (à répéter quelques fois)

• La nuit l’ennuie et lui nuit.

• Youri et Mireille tavaillent au soleil. (à répéter quelques fois)

• Charlène achète échalote, Charlotte châle,


Charlotte achète laine, Charlène lotte.

• Natacha n’attacha pas son chat Pacha qui s’échappa.

• Cela fâcha Sacha qui chassa Natacha.

• Le bébé de Pépé a le nez épaté.

• Léon, prens ton accordéon et joue une chanson pour ton oncle Simon.

• Ma sœur a fait un nœud à ton cœur.

• Sept seaux de sel. (à répéter quelques fois)

• Trois fruits frais – de l’énergie de la journée.

• Dédé a le nez et le pieds cassés.

11
• Jeudi, je joue avec Jackie et la jolie Josie.

• Y avait des gros crocodiles


Et des orangs-outans,
Des affreux reptiles
Et des jolis moutons blancs,
Des chats, des rats, des éléphants…

• J’ai mal aux deux yeux, et j’ai mal au dos,


Comme c’est douloureux, les petits bobos!

• Turlututu, chapeau pointu. (à répéter quelques fois)

• Tonton Raymond a un bon don de confondre toutes les leçons.

• Élu par cette crapule. (à répéter quelques fois)

• Mon ami a un beau gros bras, gras et blanc.

12
• J’ai un joli jardin plein de jasmin.

• Pruneau cuit, pruneau cru.

• Suis-je bien chez ce cher Serge?

• Savez vous à quoi ça sert? (à répéter quelques fois)

• Un plat du jout, steak-frites,


Fromage, yaourt ou bien fruits.

• L’os à moelle est dans la poêle et la voile est dans la toile.

• La lune éclaire la nature: la mer, les dunes, la verdure.

• Mille filles jouent aux balles dans la ville.

• Le vagabond était allongé sur le gazon à l’ombre du balcon.

• Quelle merveille! Mireille a des abeilles à Marseille.

• Le postiche de l’archiduchesse est pleine de glaise.

• La couronne du roi Louis


A disparu cette nuit!

• Les animaux de Bozo sont rigolos! (à répéter quelques fois)

• Gras, gros, gris,


Bonjour, petite souris!

• Sache qu’on chasse chez Serge.

• Chez moi, c’est la chine.


Chez toi, c’est Chinon.
Chez elle, les Seychelles.
Chez lui, le Gabon.

• Trois vers verts dans un verre vert.

13
• Tonton Alphonse lance son ballon, grand et rond comme un melon.

• Je veux et j’exige d’exquises excuses.

• Lire ou bien écouter, regarder ou surfer,


Qu’est-ce que vous préférez pour bien vous informer?

• Arrête ta frime et ferme ta firme.

• Pendant la récréation Suzon mange un bonbon et chantonne à Léon


une chanson d’Avignon.

• Il dit qu’il est grand


Il porte des gants blancs!

• La barque braque dans la barbaque.

• La jeune soeur du censeur meurt d’une tumeur.

• Sachez cacher votre angoisse. (à répéter quelques fois)

• Empoignons ces oignons et soignons ces rognons.

• Trois très gros, gras, grands rats gris grattent.

• Où sont mes billets pour payer,


des vêtements à esseyer!

14
• Simone donne une bonne pomme à Yvonne.

• Didon dîna, dit-on, de deux dodus dindons.

• Le thon et le saumon sont deux poisons sans poison.

• Rique, raquem roque,


Bonjour, le petit coq!

• Ta tante a teint tantôt le thé d’hier.

• Des billes, des balles, des boules, des quilles. (à répéter quelques fois)

• Le scout scrute son casse-croûte.

• La mule de juje butte contre le mur.

• Alors dis-moi, d’après toi, dans le futur, qu’est-ce que tu feras?

15
• Angèle et Gilles en gilet gèlent.

• Le célèbre cinéma cesse les séances.

• Sur le palier de l’escalier l’électricien italien cherche


les moyens financiers.

• À neuf heures Monsieur Maboeuf déjeune seul. (à répéter quelques fois)

• Don Dodu a dix dents de dedans dont deux dûes.

• La maman du manant manie nos manies maniaques sans manière.

16
• Le parfum du rhum guérit mon rhume.

• Un ingénieur Alain Delon et son bon oncle Jules Cresson


sont tous les deux anciens maçons.

• La vache fait la vaisselle en volant.

• Qu’a bu l’âne au lac ?


L’âne au lac a bu l’eau.

• Onze oncles, onze ongles, on jongle. L’ongle de l’oncle, l’angle de l’ongle.

• Ta Kathie t’a quitté. (à répéter quelques fois)

• Son sage chat, son sage chien, son sage singe.

• Antoine aperçoit un oiseau noir à l’ouest.

• Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes?

• Asticot mastiqué. Abricot astiqué. (à répéter quelques fois)

• L’énorme ogre morne orne la morne vallée.

• Que lit Lili sous lilas-là? Lili lit l’Illiade.

• Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur votre tête?

• Petit poisson, dis-moi ton prénom!


– Non, non, non, dit le petit poisson.

• Le scout mange son casse-croutte cru.

• Arlette est alerte! (à répéter quelques fois)

• Quand cocotte cadette caquette, coq coquet quête.

• En route je tourne. (à répéter quelques fois)

17
• Pourquoi sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes.

• Ma foi
Chaque mois
François est chez moi,
Quelle joie!
Ce roi me croit
Chaque fois!

• La pie pond sans piper devant le paon pompeux qui papote.

• Si je mouille mes coudes. Mes coudes se mouillent-ils?


Oui, mes coudes se mouillent.

• L’assassin sur son sein suçait son sang sans cesse.

• Pourquoi voulez-vous vous asseoir? (à répéter quelques fois)

• L’œuvre du Monsieur Lebeurre sur les maladies


de cœur est un vrai chef-d’œuvre.

• Papa boit dans les pins. Papa peint dans les bois.
Dans les bois, papa boit et peint.

• Le mur murant Paris rend Paris murmurant.

• Aucun de nous ne veut pas aller à Melun, mais chacun veut voir Verdun.

• Femme fiable. Flamme faible. (à répéter quelques fois)

• L’hurluberlu ahuri à la lune hurle.

• L’abeille coule dans le miel. (à répéter quelques fois)

• Mon bonnet à deux pompons: un pompon rouge et un pompon jaune.

• Le glas glace, le gars gras. (à répéter quelques fois)

18
• Pauvre petit pêcheur prend patience pour pouvoir prendre
plusieurs petits poissons.

• Je crois que tu crois que Louis croit que le pois croît sur le toit.

• Mon premier est bon, mon second est bon, mon tout est ... bonbon!

• Маdame Miroir doit acheter de la soie noire pour sa robe noire pour
sa robe du soir.

• ... Que tout à coup: zip! wizz!


boïng! ba da boum!

• Mon petit Coco se cache dans un cache-pot.

• Les chats font la chasse aux rats mais les rats ne font pas chasse aux chats.

• Lulu lit la lettre lue à Lili et Lola alla à Lille où Lala lie le lilas.

• Barbara traversa l’avenue de l’Opéra et rattrapa

19
sa camarade Arlette à la place Lafayette.

• En marchant je me suis assise pour voir qu’à midi, il fut minuit.

• Sans un bruit sous la pluie en pleine nuit Louis s’est enfuit.

• Esop reste ici et se repose. (à répéter quelques fois)

• C’est bien le mien, Damien, ou c’est le tien, ce chien?

• Déchu, l’ange déçu chut. (à répéter quelques fois)

• Napoléon cédant Sedan céda ses dents.

• À l’anniversaire, Annie sert verres d’anis verts et ça sert!

• Piano panier. (à répéter quelques fois)

• Le titi vient en titubant.

• Un timide imagine mille rimes sublimes.

• Déchu, l’ange déçu chut.

• Mille mulets mâles liment mille lames.

• Les échasses chassent les chats.

• Ce vigneron a regagné ses belles vignes en Champagne.

• On dit que cet acteur demeure prés du Sacré-Cœur.

• Si ton tonton tond mon mouton, ton tonton tondu sera.

• La mousse rousse pousse. La douce rousse tousse.

• Othon, ton thé t’a-t-il ôté ta toux?

• Sachez laisser sécher ces sachets!

20
• Du foie d’oie gras et du foie gras d’oie.

• Sachez chasser, ça sert. (à répéter quelques fois)

• Kiki la cocotte coquette quitte Coco le coq coquet.

• Othon, va-t-en, car ta tante t’attend.

• La lune éclaire la nature: la mer, les dunes, la verdure.

• Ces seize chaises-ci sont sèches?

• Jules est juriste, son bureau se situe rue de Cluny.

• Dans ce monde les modes se démodent très vite.

• Il a tant plu qu’on ne sait plus pendant quel mois il a le plus plu.

• Gaston, écarte ton carton car ton carton me gêne.

• Sept chaudes chaussettes sont sèches.

• Jamais on n’a vu
Jamais on ne verra
La famille Tortue
Courir après les rats, ...

• J’exige exciser! (à répéter quelques fois).

• L’aurore est d’or au Nord.

• C’est un cas ce gars-là. (à répéter quelques fois).

• Le gardien vient chez Lucien mais ne dit rien.

• Affine trois petites pipes fines, trois fines petites pipes affinées.

• Ton temps têtu te tatoue.

• Les crocs du crocodile croquent Odile.


21
• Hache trente fraîches et franches tranches.

• Le marin australien ne répond rien au Norvégien.

• En haut du mat, le pirate cria: Echec et mat!!!

• Natacha n’attacha pas son chat Pacha.

• Trotte, rattrape, frite, frotte, et frappe!

• Cette chose sèche. (à répéter quelques fois)

• Sur une branche une étrange orange compte et range ses tranches oranges.

• Le toutou de Loulou a peur des loups.

22
• Pruneau cuit, pruneau cru. (à répéter quelques fois)

• Constance a de la chance de passer ses vacances en France.

• Alerte, Arlette allaite Ailette!

• Ce débile de Billy deale [dil] des billes.

• Ce musicien péruvien est un ancien mathématicien.

• Le temps est comme l’argent, n’en perdez pas et vous en aurez assez.

• Chez soi, chacun sait chauffer.

• La trappe frotte fort. Tard frappe la porte.

• Bruno bêсhe, Benoît bine. Bruno bine, Benoît bêche.

• Nous dessinons un ourson aux yeux marrons.

• Un receptacle spectaculaire. (à répéter quelques fois)

• Achète cette chose-ci qui est si chaude!

23
• Le semoule molle se moule. Les milles moules se mouillent.

• Dans la paille, la poule pille la pile d’opales.

• Je me souviens bien de ce jardin non loin du boulevard Saint-Germain.

• Le mince prince pince et se rince.

• La vie est dur, sans confiture. (à répéter quelques fois)

• J’avais lu et j’avais Lisa qui javellisait le javelot.

• Chipe une chips et chique! (à répéter quelques fois)

• Coccinelle, demoiselle, вête à bon Dieu.


Coccinelle demoiselle, vole jusqu’aux cieux!

• Crac! Les crocs du croco croquent.

• La poule ça pond, le chapon ça pond pas.

24
• Julien revient d’Amiens demain matin.

• La poubelle belle, pleine de beaux poulpes bleus.

• C’est si cher chez Serge que ça se sait chez tout le monde!

• Le maximalisme extrême expire. (à répéter quelques fois)

• Adieu madras, adieu foulards! (à répéter quelques fois)

• Jules a apparu, disparu et réapparu.

• La glasse blesse. La basse glaise. (à répéter quelques fois)

• Nue, Manon nie mais ni Ninon ni nous ne l’avons nommée.

• Ces chaussettes sous la chaise sont sans chaussures.

• Grosse pipe, petite boîte, petite pipe grosse boîte.

• Quand Jérémie a mis un réchaud chez moi, chérie, j’ai ri!

• Le pas beau poulpe blanc pèle le pull bleu.

• Didon dîna, dit-on, du dos dodu d’un dodu dindon.

25
• Luc a une perruque sur la nuque. (à répéter quelques fois)

• Cinq cent vingt-cinq et vingt-cinq font cinq cent cinquante.

• Brique et flatte la bique, latte et frite la blatte.

• Enfile le fil et file en ville filer la fille effilée.

• Des gens j’en juge mais j’ai jugé Georges et Jean âgés.

• Pile-poil, la pule épile les boules de poils de Paul.

26
Dictons et proverbes français

• À nouvelles affaires, nouveaux conseills.


• Abeilles sans reine, ruche perdue.
• On ne saurait faire rien de rien.
• Ce qui est différé n’est pas perdu.
• Ce qui est fait est fait.
• De bon commencement bonne fin.
• Or est qui or vaut.
• Voir est facule, prévoir est difficile.
• La femme fait, la femme défait.
• Il faut s’y tenir ou périr.
• Il y a péril en la demeure.
• Qui fait la faute, la boit.

27
• Qui va à la chasse perd sa place.
• Qui a âge doit être sage.
• Qui peut le plus, peut le moins.
• Il faut que la jeunesse se passe.
• Jeunesse oiseuse, vieillesse disetteuse.
• Petite balette reste toujours jeunette.
• Et l’on clame: «Le caméléon a calmé Léon!»
• À table bien servi beaucoup d’amis.
• Entre deux amis n’a que deux paroles.
• Une pomme gâtée en gâte cent.
28
• Vieille amitié ne craint pas la rouille.
• Prudence est la mère de sûreté.
• À chaque jour suffit sa peine.
• À l’impossible nul n’est tenu.
• Bois tordu ne se redresse pas.
• Chacun cherche son semblable.
• Comparaison n’est pas raison.
• De la discussion jaillit la lumière.
• Il faut que jeunesse se passe.
• Il ne faut pas jouer avec le feu.
• Il n’y a que la vérité qui blesse.
• Jamais deux sans trois.
• La fête passée, adieu le saint.
• L’amour est de tous les âges.
• Le mieux est l’ennemi du bien.
• Le papier souffre tout.
• Les apparences sont trompeuses.
• Les deux font la paire.
• Loin des yeux, loin du coeur.
• Mariage prompt, regrets longs.
• On ne donne rien pour rien.
• On ne prête qu’aux riches.
• Querelles d’amants, renouvellement d’amours.
• Qui ne dit mot, consent.
• Tout passe, tout casse, tout lasse.
• Il faut appeler un chat, un chat.
• Bon droit a besoin d’aile.

29
• Qui s’excuse, s’accuse.
• Ce qui vient du coeur va au cœur.
• Excès de justice, excès d’injustice.

• Il y a gens et gens.
• La fin couronne l’oeuvre.
• La garde meurt et ne se rend pas.
• Les paroles s’envolent, les écrits restent.
• Le temps perdu ne revient pas.
• Qui refuse, muse.
• Pour vivre heureux, vivons cachés.
• Qui n’a rien, ne craint rien.
• Qui trompe-t-on ici?
• Clé d’or passe partout.

30
• Il n’est si bel acquis que le don.
• Rien de nouveau sous le soleil.
• Tout songe en mensonge.
• Un service en vaut un autre.
• Assez jeûne qui pauvrement vit.
• Arrogance et vanité font escorte à la beauté.
• À qui se lève matin, Dieu aide et prête la main.

31
Virelangues russes

• Ткач ткет ткани на платки Тане.

• Добры бобры идут в боры.

• У осы не усы, не усищи, а усики.

• Щетина у чушки, чешуя у щучки.

• Звездный змей звенел зубами: «з-з-з…»

• Водовоз вез воду из-под водопровода.

• Топоры остры до поры, до поры остры топоры.

• Купи кипу пик! (à répéter quelques fois)

• Враль клал в ларь, а вралья брала из ларя.

• Не красна изба углами, а красна пирогами.

• Ехал, Сава мимо сала, сосчитала, сколько стало?

• Карл у Клары украл McLaren, а


Клара у Карла украла Corvette.

• Мышонку шепчет мышь:


– Ты все шуршишь, не спишь!
Мышонок отвечает мыши:
– Шуршать я буду тише.

32
UNITÉ 2

COMPTINES, VIRELANGUES ET FORMULETTES FRANÇAISES

• Posez vos gros pots d’eau au chaud!

• Pendant huits nuits, j’ai ouï huit iguances huer.

• Un ver de terre vert qui va vers un verre vert.

• Voilà trois mois qu’il boit moins que toi.

• La jolie rose jaune de Josette jaunit dans le jardin.

• Si mon tonton tond ton tonton, ton tonton est tondu.

• Huit huissiers huileux hument huit huîtres huilées.

• Tous les jours Loulou joue avec la poule dans


une cour d’un faubourg de Tours.

• Seize jacinthes sèchent dans seize sachets sales.

• Les vers verts levèrent le verre vert vers le ver vert.

• Le pragmatisme de l’astigmate agace.

• L’Arabe Ali est mort au lit. Moralité: Maure Ali, t’es mort alité.

• Un chasseur sachant chasser chassait un jour


dans son champs sans chien de chasse.

• La mère d’Eve n’aime pas les guerres,


Elle aime les affaires et les vers,
Eve aide sa mère à faire des vers,
Mais les affaires, elle n’aime ça guère.

• Trace trois traits d’un trait très étroit.

33
• La nuit réduit le bruit de la pluie sur les tuiles.

• Les Autrichiens sont des autres chiens!

• La grosse rose jaune de gauche est autre chose que la vôtre!

• Quatre quenelles se querellent dans une casserole.

34
• Am stram gram
Pique et pique et colégram
Bourre et bourre et ratatam
Am stram gram
Pique dame.

• Crois ta tactique, écris ta critique et coupe ton tic-toc.

• Notre pharmacien photocopie des téléphones


des pharmacies de Philadelphie.

• L’énorme orme hors norme orne lemorne manoir.

• Oh oui! Dis-lui: «Les huit huîtres crues hument l’huile cuite».

• Ce ver vert sévère sait verser ses verres verts.

• Un généreux déjeuner régénérerait des généraux dégénérés.

• Moult doux bouts de mou valent mieux que moult coups debout.

• Natacha n’attacha pas son chat Pacha qui s’échappa,


cela fâcha Sacha qui chassa Natacha.

• Cette taxe fixe excessive est fixée exprès à AIX par le fisc.

• T’embrasser t’embrasse mais tu ne t’embrasses pas d’embrasser!

• Ursule étudie une multitude d’inutilités.

• Le bon roi Dagobert, tête en l’air, prend son gilet vert et le met à l’envers.

• Venez lécher ça chez moi et laissez ce châle là!

• Trois grands rats gris entrèrent dans trois grands trous noirs.

• Tonton, c’est le pompon! Ton ponton pend. T’entends? Tendons-le!

35
• Si la vâсhe arrache et mâche sache que ça gâсhe la mâche.

• Donnez-lui à minuit huit fruits cuits, et si ces huit fruits cuits lui nuissent,
donnez-lui à midi huit fruits crus.

• Aller Lorette, allouons le lot de lote à l’alouette que le loup la lape!

• Voici six chasseurs se séchant, sachant chasser sans chien.

• Ce soir Zazie causait sans cesse avec sa cousine en cousant.

• L’effroi du roi noir qui croit en toi s’accroît le soir sous la croix de bois.

• Chaque slip choc est chic, chaque slip chic choque.

• Le chat de Sacha chante sa chanson sans son.

• Un dragueur drastique braque en dragster.

• Crois-moi, toi! J’ai trois croix de bois et trois doigts froids!

• Choisis 600 chouchous et si ces 600 chouchous sont chouettes,


choisis-en 600 autres.

• Quand la chance sourit, la chauve-souris se rit du chasseur chauve.

• Brousse, brousse, j’aime la brousse. (2 fois)

• Et la grande savane.
Y a des tigres (Grrrr)
Y a des lions (Roaar)
Y a des léopards.

• Donne-lui à minuit huit fruits cuits et si ces huit fruits cuits lui nuisent,
donne-lui huit fruits crus.

• Ses bras brassent des rats rances sans s’embarrasser de la crasse.

• Le poivre fait fièvre au pauvre Pierre et

36
la poire fait peur à la pauvre pieuvre.

• La raie ronde rôde au ras de l’eau dans la rade de l’île de Ré.

• Si six cents scies sciaient six cents syprès,


six cent six scies scieront six cent six cyprès.

• Le fisc fixe exprès chaque taxe


excessive exclusivement au luxe et à l’exquis.

• Six cents soldats suisses sensés suçaient


six cent six saucisses suisses,
dont six cents saucées et six sans sauce sure.

• Au dindon le don des dents venant


du daim est un don sans dédain au-dedans.

• Au top type «tut», la taupe tape mais au top «tut», le type tape taupe.

• De Lima au Mali, Emile, l’ami du lama,


lime les lames et Emile, l’amie d’Emile, lit et lie le lilas au lit.

• La cavale au Valaque avala l’eau du lac,


L’eau du lac lava la cavale au Valaque.

• Le jet du javelot de jonc de l’agile jeunot jugé par un jury de jumeaux.

• L’essence de la science donne l’aisance des sens.

• Trente-trois tortues et toi très tordu trottant sur un troittoir étroit.

• Les chaussettes de l’archiduchesse sont sèches et archi-sèches.

• Bond laid blême dans blanc bled.

• Dans l’expectative de respect,


j’accepte vos excuses mais j’excepte l’explication.

• Un éléphant blanc, très élégant,


Très grand, très important,

37
A eu un accident, malheureusement!

• Quatre coquets coqs croquaient quatre croquantes coquilles.

• Cent souriceaux sots sans seaux sourient à cent souris.

• La chouette et la mouette
Vont voir une alouette
Qui concourt avec une oie
Qui a la plus belle voix.

• Si six cents scies scient six cents cigares,


six cent six scies scieront six cent six cigares.

• Mille millions de merveilleux musiciens murmurent


des mélodies multiples et mirifiques.

• Ta craie trace des traces de craie et dégraisse des traces de crasse.

• Choisissons ces saucisses aux choux et sachons saisir ces anchois séchés.

• La Péloponnésienne plaît à Paul.


Elle épile pull et sans pull, le pâle Paul pèle au pôle.

• Roméo a un ballon, un tambour, un vélo et un bâton,


mais Léon n’a pas de ballon,
pas de tambour, pas de vélo, pas de bâton.

• Quatre plats plats dans quatre plats creux et


quatre plats creux dans quatre plats plats.

• Félix son porc tua, sel n’y mit, ver s’y mit, porc gâta.

• Dans ce magasin, Mémé mange le magazine!


Le macaque mange des marrons mous.
Madelaine mange une mangue mûre.

• Ban-moin un ti bo, deux ti bo, trois ti bo, doudou (3 fois),


Ban-moin tout ça ou lé pou soulagé coeu moin.

38
• Un pêcheur pêchait sous un pêcher,
le pêcher empêchait le pêcheur de pêcher.

• Panse ta pénitence et bénis ta pitance. (à répéter quelques fois)

• Pile ou face? Pile j’efface mes piles de pulls,


face tu épiles tes boules de poils.

• En avril, ne te découvre pas d’un fil, en mai, fais ce qu’il te plaît.

• Gris, gris, gris, il est gris


Le gros chat, gros, gros, gros
Le gris chat, gras, gras, gras
Il est gras, le gros chat.

• Une hérissonne, un hérisson font du bruit dans les buissons.


Les voyez-vous, filles et garçons, – Cette hérissonne et ce hérisson?

• Quille! Quille! Quille! bredouille la citrouille que la grenouille chatouille.

• À califourchon sur son canasson un bachi-bouzouk achète


un vieux bouc à six mamelouks assis dans un souk.

• Graciles et gras quatre gros grands gredins grognons


grignotent quatre gros grains grands.

• Qui joint le foin


Au loin, au coin?
Fais moins de soins,
Le soir est noir.

• Cinq capucins portaient sur leur sein le seing du saint-père.

• Les moustiques piquent, piquent les gens qui piquent-niquent


et bivouaquent sans panique dans les sacs en plastique.

• Ciel ! Si ceci se sait, ces soins sont sans succès.

• Agathe a des tics, Monique n’a pas de tact.


Agathe a du tact, Monique n’a pas de tic.

39
• J’ai peur quand ma soeur fait du beurre sur mon ordinateur à neuf heures.

• À Carthage c’est l’usage que le sage mâche un potage aux pistaches.

• Lise et José, lisons ensemble et sans hésiter les usages


des honnêtes indigènes de Zanzibar.

• Sans bruit sur le miroir des lacs profonds et calmes


le cygne chasse l’onde et glisse.

• Tu tues ton tonton à t’entêter à tâtons, à tant téter ta tata.

• Un matin en prenant un bain j’ai mangé mon pain dans mon bain,
j’ai pris un pain, j’ai pris un bain, j’ai pris un bain pain.

• Éloise, l’exquise Marquise dyslexique esquisse une valse triste, glisse et brise
un vase d’Onyx où d’exhalantes fleurs de Lys agonisent.

• Il faut qu’un sage garde-chasse sache chaser tous


les chats qui chassent dans sa chasse.

• Un chausseur sachant chausser doit savoir chausser


ses chaussures sans chausse-pied.

• Trois bonnes grosses grasses grand-mères aux beaux


gros bras blancs croquent trois gros ronds radis roses.

• Un faux fauve fautif faucha la fofolle Fanchon sans fanfare.

• Luka est jokey et Ludo est judoka.


Quand Luka fait du judo, Ludo fait du jus de jockey.

• Le geai gélatineux geignait dans le jasmine.

• Les trois creux croissent. Les deux croix croisent.

• Kiki la cocotte convoitait un caraco kaki à col de caracul.

• Gal, amant de la Reine, alla, tour magnanime,

40
• Galamment, de l’arène à la Tour Magne, à Nîmes.

• Une boîte de Tetramétidiliumparaforbitrolézène, s’il vous plaît!

• Trop ou trop peu qu’importe que la troupe soit trop


peureuse si elle est trop heureuse.

• Traître ! Ton traité intraitable traite Tristan trop tristement.

• Le réfrigérateur réfrigérant génère le frais, réfrigère et régénère l’eau.

• Le respectable spectre du spectacle inspecte l’estrade esquintée.

• Six chaises sèches, douze douches douces. (à répéter quelques fois)

41
• Une sauterelle sautant haut sur le seau saturé de sable sableux.

• La pipe au papa du Pape Pie pue.

• Mur gâté, trou s’y fit, rat s’y mit. (à répéter quelques fois)

• Au Caire Claire glaire. (à répéter quelques fois)

• Sachez soigner ces six chatons si soyeux.

• Je redorerai sûrement ces trente-trois grandes cuillères en or.

• L’intrus obtus obture l’obus. L’intrus obture l’obus obtus.

• Un dragon gradé dégrade un gradé dragon.

• Le mastoc moustique excité mastique Max,


le mystique mexicain masqué.

• Dodu don de dix dents de dedans dont deux dues.

• Le groupe de gros grizzlis grimpe sur un roc de granit gris.

• Les crocus croissent, le corbeau croasse, le crapaud coassse.

• Pour l’entretien de votre bonne dicton, faites-moi l’amitié d’articuler volontiers


ce galimatias quotidien.

• Avec tonton, tondons ton thon et,


tondant ton thon, tondons donc ta tonne de taons!

• Les cordonniers coopèrent à l’accord de coordination.

• À Carthage c’est l’usage que le sage mâche un potage aux pistaches.

• Un crissant et cruel crincrin crisseras-tu et crincrineras-tu sans trêve?

• Le pragmatisme de l’astigmate agace. (à répéter quelques fois)

• Le cri cri de la crique crit son cri cru et critique


42
car il craint que l’escroc ne le craque ou le croque.

• La nubienne nubile, la nubienne délile.

• L’oiseau beau et gros, gros et beau, vole au dessus de l’eau, moins loin néan-
moins qu’un pingouin malouin.

• Boire un soir la poire noire et croire devoir reboire pour croire pouvoir
s’asseoir.
• Deux yeux bleus pleurent sur les œufs des bœufs peureux.

• Tonton Toto, ton thé t’a t-il ôté ta toux?

• Chaste Charlotte charme Charles.

• Elle chaloupe, lâсhe son châle et un «salut!» lui échappe.

• As-tu vu le tutu de tulle de Lili d’Honolulu?

• Quand tu t’exprimes, tu estimes escamoter ces exactitudes.

• L’huile de ces huit huiliers huilent l’ouïe de l’huissier.

• Je suis un original qui ne se désoriginalisera jamais.

• Je suis ce que je suis et si je suis ce que je suis, qu’est-ce que je suis?

• Dans la rue le rat rit, dans le riz le rat se rue, dans la rue le rat se noie.

• À Nîmes, ni mamie ni Minie ne miment.


Mamie manie minime mie, Minie anime.

• Je suis extraordinairement exaspéré, vous cherchez à vous excuser,


malgré vos explications exposées, vous êtes sans excuses.

• T’as tant attendu? Mais, t’as tondu tôt?


Ta tonte est tôt! T’a tant tondu...

• Totor t’as tort, tu t’uses et tu te tues, pourquoi t’entêtes-tu?


En t’entêtant, t’entends Totor, tu te tues et t’as tort.

43
• Anastase esquisse l’exquise extase. (à répéter quelques fois)

– Combien ces six saucissons-ci?


– C’est six sous, ces six saucissons-ci.

• Agathe rit et gatte Eric, Monique tique et tacle Agathe.

• Faut qu’on chlore les flocons du folklore et qu’on


fore le folklore du faucon.

• Ce sont ses vieilles chaussettes qui sèchent,


disaient une duchesse de vielle souche.

• Un deux trois du charbon de bois.


Quatre cinq six, six cent six saucisses.
Sept huit neuf, un barbecue neuf.
Dix onze douze, au milieu d’la pelouse.
Comptez jusqu’à treize, s’il reste des braises.

• Le beau barbu Barnabé perdit son bras par un débris d’obus.

• Salut! Au chalet, c’est chez moi.


Chez toi, dans le chalut, ça pue.

• Celle-ci scelle la stèle sale, celle-là sale la sole sotte.

• Si tu te tues, tu te tues. (à répéter quelques fois)

• Si la vache arrache et mâche, sache que ça gâche la mâche.

• Zaza zézaie, Zizi zozote. (à répéter quelques fois)

44
Dictons et proverbes français

• Parle peu, fais ta besonge; sage est qui ainsi besonge.

• Les abeilles ont leur reine et les cigognes leur conducteur.

• Une chose faite ne doit rien à une chose à faire.

• C’est à moi à faire et à vous à vous taire.

• Fais ce que tu peux, si tu ne peux pas faire ce que tu veux.

• Celui qui ne fait rien ne fait pas d’erreurs.

• Il est plus facile de dire que de faire.

• Ne charge pas autrui de ce que tu peux faire.

• Bien dire fait rire, bien faire fait taire.

• Ls plus grands diseurs ne sont pas les plus grands faiseurs.

• Il n’y a pas de mauvais pilote quand le vent est bon.

• Je vous passe la casse, passez – moi le séné.

• Qui remet au lendemain trouve malheur en chemain.

• À jeune homme vieux cheval, à jeune cheval viel homme.

• Pauvreté et maladie en vieillesse c’est un magasin de tristesse.

• Tant que tu seras heureux, tu compteras beaucoup d’amis.

• Dis-moi qui tu hantes, je te dirai qui tu es.

• C’est le pot de terre contre le pot de fer.

• Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point.

• À force de forger on devient forgeron.

45
• À laver la tête d’un âne on perd sa lessive.

• Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.

• À belles paroles ne font pas bouillir la marmite.

• Chacun prend son plaisir où il le trouve.

• Ciel pommelé et femme fardée ne sont pas de longue durée.

• Il est plus facile de dire que de faire.

• Il ne faut pas mélanger les torchons avec les serviettes.

• Il n’est si bon cheval qui ne devient rosse.

• Il y a un temps de parler et un temps de se taire.

• Le poule ne doit pas chanter devant le coq.

• La voix du peuple est la voix de Dieu.

• Le diable n’est pas si noir qu, on le fait.

• Le plus riche en mourant n’emporte qu’un linceul.

• Les amis de nos amis sont nos amis.

• Les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés.

• Les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

• Les proverbes sont la sagesse des nations.

• Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

• Mieux vaut un sage ennemi qu’un sot ami.

• Nourris un corbeau, il te crèvera l’oeil.

46
• On ne saurait faire d’une buse un épervier.

• On n’est jamais vieux pour apprendre.

• Où il n’y a rien, le roi perd son droit.

• Pierre qui roule n’amasse pas mousse.

• Qui a peur des feuilles ne va pas au bois.

• Plus il y a de cuisinières, moins la soupe est bonne.

• Quand l’arbre est tombé, chacun court aux branches.

• Qui n’entend qu’une cloche n’entend qu’un son.

• Si la vérité n’est pas libre, la liberté n’est pas vraie.

• Ce qui vient par la flûte s’en va pa le tambour.

• Paris ne fait pas fait en un jour.

• Mieux vaut être seul qu’en mauvaise compagnie.

• Bien venu comme un chien dans un jeu de quilles.

• C’est le jour le plus perdu où l’on n’a pas ri.

• Ce n’est pas sa faute si les grenouilles n’ont pas de queue.

• De l’audace encore de l’audace, toujours de l’audace.

• Des dents, pas de pain; du pain, plus de dents.

• Obliger un ingrat, c’est acheter la haine.

• On ne pèche point quand on pèche par conseil.

• Ce n’et pas honte de choir mais de trop gésir.

47
• Lavez chien, peignez chien, toutefois n’est chien que chien.

• La roche tarpéienne est proche du capitole.

• L’enfer est pavé de bonnes intentions.

• Ne comptez pas les oeufs dans le derrière d’une poule.

• Quand tu es né rond, tu ne meurs pas pointu.

• Il arrive beaucoup de choses entre la bouche et le verre.

• Tel brille au second rang qui s’éclipse au premier.

48
Virelangues russes

• От топота копыт пыль по полю летит.

• Коси коса, пока роса, роса долой – и мы домой.

• Перепёлка перепелят прятала от ребят.

• В семеро саней по семеро в сани уселись сами.

• Мамаша Ромаше дала сыворотки из-под простокваши.

• Бык тупогуб, тупогубенький бычок, у быка бела губа была тупа.

• Меж камышами слышно шуршанье,


шелест и шепот, шорох вершин.

• Везет Сенька Саньку с Сонькой на санках;


Санки скок – Сеньку с ног, Саньку в бок, Соньку в лоб!

• Стоит поп на копне, колпак на попе,


копна под попом, а поп под колпаком.

• Как без Прокопа кипит укроп, так при Прокопе кипит укроп.
Пришел Прокоп – кипит укроп, ушел Прокоп – кипит укроп!

• Свинья тупорыла, белорыла, полдвора рылом изрыла.

• Во двор вела вола, за рога вела вола, в хлев вела вола.


А вол в огород меня завел.

• Секу, секу три, люди скажут: «Три», я скажу: «Три».

• Четыре чёрненьких, чумазеньких чертёнка чертили чёрными чернилами


чертёж.

49
UNITE 3

COMPTINES, VIRELANGUES ET FORMULETTES FRANÇAISES

• Le fisc fixe exprès chaque taxe fixe excessive exclusivement au luxe et à


l’exquis.

• Fruits frais, fruits frits, fruits cuits, fruits crus.

• Ces six skis-ci sont si sciés qu’on ne sait s’ils sont six.

• Les mémés mettent des pépettes mais les pépés pètent ou bien les mémés pè-
tent mais les pépés mettent des pépettes?

• J’escompte la valeur extrinsèque de l’escarcelle.

• Réfrigérateur! Quand te réfrigéreras-tu?


Quand me réfrigérerai-je?
Je me réfrigérerai quand tu te réfrigéreras.

• J’examine cet axiome de Xénophon sur les exigences, les excès et l’expiation.

• Ta Cathy t’a quitté.


C’est ta Cathy qui t’a quitté.
T’as qu’à tout quitter.

• Cinq capuchins ceints d’une ceinture, sains de corps et d’esprit portaient sur
leur sein, le seing de saint Pierre.

• Si сeux-là usent ceci et que ceux-ci sucent cela, cela s’use aussi.

• Les vers verts levèrent le verre vert vers le vervent.

• Si sans « six » serait cent, six cent six sans «six» serait six cents.

• Six minuscules similaires sinistres minimisent le salaire minimum et simulent


des milliards. Dans l’abri côtier, un abricot de l’abricotier cote moins qu’un
abricotier non côtier à l’abri.

50
• Mardi matin, ma mèremange malicieusement mes mirtiles mûres, mes
meilleures mandarines, même mes mignonnes madeileins moelleuses.

• Six lilloises îliennes en Sicile ne sont pas six siciliennes et six siciliennes à
Lilles ne sont pas six îliennes.

• Un chasseur sans échasses a plus de chance de chasser un chamois qu’un chas-


seur sur ses échasses de chasser un chameau.

• Il neigera, il neigera, puis un jour le printemps viendra et sur les branches il


neigera des fleurs de pomme et du lilas.

• Le mince prince graisse ses gants, peint ce pin, perce ses pièces, rince sa main,
pince ce pain, perd ses pièces, grince des dents et mince!

• À poil, la poule à poils fait sa plume. Déplumée,


la poule à plumes est à poil.
Au plume, la poule à poils se pèle.
À piol, la poule à plumes se plume.

• Pour qu’on sage chasseur chasse bien,


il faut que son chien de chasse sache chasser.

• Ce duel annuel est l’entente mutuelle.


C’est la suite spirituelle de leur lutte continuelle.

• Quand la cathédrale se décasthédralisera-t-elle?


Et quand elle se décathédralisera, comment la recathédralisera-t-on?

• Rat vit rôti, rôti tenta rat,


rat mit patte à rôti,
rôti blûla pattes à rat,
rat secoua pattes et quitta rôti.

• Claire et Louis. Louis est clerc et Claire a l’ouïe claire.


Claire s’éclaire et ouïe l’éclair. L’éclair éclaire Louis. Et oui...
Claire et lui sont clairs car Claire et l’éclair éclairent.
Mais seul Louis est clerc!

51
• J’ai cru casser assez de crustacés crus et qu’il y avait assez
de crustacés crus cassés et tassés dans la tasse écrue.

• Un pécheur péchait à l’ombre d’un pêcher,


le pêcher empêchait le pécheur de pécher,
le pécheur coupa le pêcher,
le pêcher n’empêcha plus le pécheur de pécher.

• La santé, ce n’est pas la maladie mais «santé» n’est pas sans «T».
La maladie, ce n’est pas la santé mais «maladie» est sans «T».

• Cocorico! Coco cocu, coq rit.


Coq au rit cuit, coco cocu rit.
Coco cuit au curry, haricots coco, bon appétit!

• Trois ou cinq officiers gascons passant certains soirs


à Soissons marchandèrent des saucissons:
– Combien ces cinq saucissons?
– A vingt sous c’est cent sous.
C’est cent sous ces saucissons.

• Sage chasseur âgé aux yeux chassieux,


sachez chasser sans chien chose aisée,
ce chat chauve caché sous ces six chiches souches de sauge sèche.

• Les chiens sont choux en Chine.


Chouchous des chinois: les Pékinois
s’en fichent, surtout en Mandchourie
où les chows-chows mandchous rient.

• Ma tante Tetine aime téter les tetons de ta tante Thérèse.

• La fuite de la truite par la ruelle industrielle parle bien,


avec passion des problèmes de protection et souligne
que la nature n’est ni claire, ni saine, ni pure.

• Ces Basques se passent ce casque et ce masque jusqu’à ce


que ce masque et ce casque se cassent.

52
• Celui qui y a cru s’y fiait. Celui qui a crue s’y fier ne s’y fier ne s’y fie plus et
celui qui a crucifié ne s’y est jamais fié.

• Six chérubins siciliens, juchés sur six sièges, chuchotèrent ceci.

• Sans elle, le rire cisèle cent ailes sans sel.


Sans sire, elle scelle cent selles sans cire.

• Cristallins, les cris des cricris crissent, croissent et crispent.

• Un chèque kitch c’est chic, un tchèque trotskiste ça choque.

• Dans la gendarmerie, quand un gendarme rit,


tous les gendarmes rient dans la gendarmerie.

• Chiche chiche pois chiche


Chuchote le chat
Je vais chiper la quiche
Le chou chinois
La chicorée et les chipolatas du chimpanzé...

• Je bois aux trois oies du bois du roi qui voit


loi et droit chaque fois qu’il parloit.

• Sans seau,
ces six sont si sots que sans eau,
ces six sont secs.

• Pie niche haut, caille niche bas, ver n’a pas d’os,
taupe en a, coq a pattes et os.

• Trois gros rats gris gans trois gros trous ronds


rongent trois gros croûtons ronds.

• Nous partîmes six pour Sceaux,


nous arrivâmes à Sceaux six,
nous demandâmes qu’on nous serve là six saucisses
sans choux et sans sauce.

53
• Tas de riz, tas de rats,
Tas de ris tentant,
Tas de rats tentés,
Tas de riz tentant tenta tas de rats tentés,
Tas de rats tentés râta tas de riz tentant.

• Seize jacinthes jaunes sèchent dans seize sachets sales.

• Quand coq québécois quête becquée de coke et cocotte québécoise bécote coq
québécois, coq québécois est bec coi.

• Aglaë glisse gracieusement sur la glace glauque du Groënland.

• Le vif vert filait vite sur un fil de fer vert.


Le vert fil de fer vit filer le vilain vert de terre.

• Trois tortues à triste tête trottaient sur trois toits très étroits.

• Ninon ne nous l’avait pas donné ni ne nous l’avait nommé.

• Tas tout un tas de tics et tu t’éteins;


tu t’attaques à ton teint en t’entêtant
Totor, t’as tort, tu te tues et t’as tort.

• La vache mâche sans relâche dans le champ où


le chien niche tout en léchant son chiot naissant.

• Les ajoncs jonchant la Judée joissent au soleil


généreux sous la junte de Jason.

• Le chasseur Sacha sachant chasser les échasses sans changer


son chien cherche son siège chez ce cher Serge!

• Sous chaque sac sale se cherchent chez


Charles six chouettes moites par la sève suintante d’un sapin nain.

• – Sous un arbre, vos laitues naissent-elles?


– Oui, mes laitues naissent! Et vos laitues naissent?

54
– Si vos laitues naissent, vos navets naissent.

• Le magique moujik mugit gémissant sans génie s’ingéniant à gêner la muse. Amusé,
le moujik a misé et la muse au muse a osé.

• Ce ver vert sévère sait verser ses verres verts.

• Tic et tac ont chacun leur tactique.


Tic pique Tac quand Tac attaque Tic et Tac
pique Tic quand Tic attaque Tac.

• Ces cerises sont si sûres qu’on ne sait pas si c’en sont.


Ces cyprès sont si loin qu’on ne sait si c’en sont!

• Les cuisses cuivres grasses du chevreau que scrute le cuistot.

• T’as tant tondu que tu t’étonnes de ta tonne de tonte pourtant tant attendue.

• Six cent six Suisses ont mangé six cent six saucisses,
dont six en sauce et six cents sans sauce.

• Etant sorti sans parapluie, il m’eût plus plu qu’il plût plus tôt.

• L’asticot mastique, le moustique m’asticote,


l’aspic pique, le tique massicote. Et le porc-épic?

– 5 sacs de ses 6 sacs de sciure 7 seaux


de sel savez à quoi ça sert?
– À satisfaire celui qui le sait.

• Des zazous farfelus qui cherchèrent leurs chaussures


chassèrent sans souci des serpents qui sifflaient.

• Un deux trois du charbon de bois.


Quatre cinq six, six cent six saucisses.
Sept huit neuf, un barbecue neuf.

55
Dix onze douze, au milieu
de la pelouse. Comptez jusqu’à treize,
s’il reste des braises.

• Un clapotis clapotant crépitant caquetant


capitule et calanche à la vue d’un képi.

• Que c’est crevant de voir crever une crevette sur la cravate


d’un homme crevé dans une crevasse.

• C’est l’évadé du Nevada qui dévalait dans la vallée,


dans la vallée du Nevada qu’il dévalait pour s’évader
sur un vilain vélo volé.

• Dedans Paris, dedans Rouen, il y a des comtes et des comtesses,


il y a des ducs et des barons, qui regrettent la mort de Biron.

• Oh! Maman j’ai mal au Coeur


Vite! Un verre de liqueur
C’est ma sœur qui m’a fait peur
Dans la rue des Trois couleurs!

• La sole a salé son lit mais la mère a lavé le lit que la sole
a salé et la sole rissole dans la casserole.

• Un pâtissier qui pâtissait chez un tapissier qui tapissait,


dit un jour au tapissier qui tapissait:
vaut-il mieux pâtisser chez un tapissier
qui tapisse ou tapisser chez un pâtissier qui pâtisse?

• Vendredi j’ai vu vingt verres vides sur la plage de Viviane et vingt beaux bé-
rets bordeaux sur la plage de Bertrand.
Samedi, si ça me dit, j’en verrais vingt nouveaux!

• Le général Joffrin nous dit:


«À Toul, j’ai perdu mon dentier.
En général j’offre un outil
à tous les pères du monde entier».

• «Tatie, ton thé t’a-t-il ôté ta toux», disait la tortue au tatou.

56
«Mais pas du tout, dit le tatou,
je tousse tant que l’on m’entend de Tahiti au Tombouctou».

• Buvons un coup, ma serpette est perdue,


mais le manche, mais le manche…
Buvons un coup, ma serpette est perdue,
mais le manche est revenu!

• Babylas baladin emballe bonnement des balles tandis


que Babette ballerine étoile du corps de ballet se balance mollement
sur le bout d’une barre de bois.

• La firme affirme haut et fort raffiner,


faire fermer phare,
perforer terre et faire forer fer.

• Si l’Américain se désaméricaniserait comment


le réaméricaniserions-nous, l’Amércain ?
On le réaméricaniserait comme
on l’a désaméricanisé, l’Américain.

• L’attendant en tutu, ta tata tentée, tendant tétons, entandit ton tonton qui tondait
tes moutons tandis que tu te tuais à tenter de monter ta tente.

• «Mais c’est bien sûr! Ce sont six cents six petits Suisses sots,
c’est aussi simple que ça! Ce n’est pas sorcier!»,
soupire madame S. en fronçant les sourcils.
Le soleil disparaît bientôt et madame S.,
soulagée, va s’allonger sur son sommier, sans souci.

• Dis-moi gros gras grand grain d’orge,


quand te dégrossiras-tu gras grand grain d’orge?
Je me dégros gras grand grain d’orge,
quand tous les gros gras grain d’orge
se seront dégros gras grand grain d’orges.

• Quand un cordier cordant veut corder une corde,


pour sa corde corder trois cordons il accorde.
Mais si l’un des cordons de la corde décorde,
le cordon décordant fait décorder la corde.

57
• J’ai un point dans mon pourpoint qui me pique et qui me pointe,
si je savais celui qui a mis ce point dans mon pourpoint qui me pique et
qui nie pointe, je lui mettrais un point dans son pourpoint
qui le pique et qui le pointe.

• J’ai froid car des fois, un effroi me fait frais.


Si j’ai frais, j’ai froid et si j’ai froid, j’effraie.
Et comme quand j’effraie,
j’effrois et que l’effroi me fait frais, j’ai froid.

• Un ange qui songeait à changer son visage pour donner le change,


se vit si changé, que loin de louanger ce changement,
il jugea que tous les autres anges jugeraient
que jamais ange ainsi changé ne rechangerait
jamais, et jamais plus ange ne songea à se changer.

• Geoffroy! dit Jeffrey. J’ai froid!


Oui, Jeffrey, mon aussi j’ai froid. Et toi Geoffroy?
J’ai frais. Et toi Sars?
Ça rafraîchit, Joffrey.
Geoffroy!
Oui, Joffrey?
Sara fraîchit, rentrons au chaud.

• Oreille de chat, coprin chevelu, langue de bœuf, lépiote à crête,


mycène à pied laineux, pleurote, vess-de-loup, amanite,
tue-mouche, russule, malanolengue vulgaire,
chanterelle: drôle d’omelette au champipi au champignon!

• Un ronchon ronchonne,
Un ronfleur ronfle
Un rongeur ronge,
Un roi règne,
Une orange roule.
Ça, c’est la réalité.
Mais si le ronchon ronge,
Le ronfleur ronchonne,
Le rongeur règne,
Et l’orange ronfle,

58
Ça, c’est une histoire.

• Sous les cent sapins, six cents six sots sans le sou sucent six cents six sucettes
au cassis et six cents six saucisses salées.

• Surprise, madame S. Sursaute, glisse sur le sol moussu,


puis s’assied sur les fesses, stupéfaite. Quel suspense!

• Très grand doreur, quand redoreras-tu sûrement et d’un goût rare mes trent
trois ou trente quatre cuillères d’or trop argentées ?
Je redorerai sûrement quatre grandes cuillères d’or trop argentées,
quand j’aurai redoré sûrement et d’un goût rare tes trente trois ou trente quatre
autres grandes cuillères d’or trop argentées.

• C’est combien ces six saucissons – ci?


C’est six sous ces saucissons – ci.
Six sous ceux – ci, six sous ceux – là.

• Je crois que je vois trois fois trois foies d’oie,


Tu crois que tu vois trois fois trois foies d’oie,
Il croit qu’il voit trois fois trois foies d’oie,
Nous croyons que nous voyons trios fois trios foies d’oie,
Vous croyez que vous voyez trois fois trois foies d’oie,
Ils croient qu’il voient trois fois trois foies d’oie.

• Le dalaï lama a la dalle à Lima et casse la dalle à Dallas.


Du Lima au Mali et du Mali au Lima il lit mal, le dalaï lama.
La lame de la lime limant l’aimant
qui le lie à la lie de l’ami de Lima qui l’aima
qui l’eut dit: c’est Dali en lama l’ami du dalaï lama de l’Himalaya.

• Il a tant plu
Qu’on ne sait plus
Pendant quel mois il a le plus
Mais le plus sûr, c’est qu’au surplus
S’il avait moins plu
Ça m’eût plus plu.

• Un jour Kiki la cocotte demande à Coco le concasseur de cacao de lui


offrir un caraco kaki avec un col de caracul.

59
• Coco le concasseur de cacao voulut bien offrir à Kiki la cocotte le
caraco kaki mais sans col de caracul.
Or vint un coquin qui conquit le cœur de Kiki la cocotte.
Il offrir à Kiki la cocotte le caraco kaki
avec le col de caracul!
Conclusion: Coco le concasseur de cacao fut cocu.

• Madame S. est une Suissesse.


Au sous-sol de sa maison, elle chausse ses souliers secs,
saisit son sac et sort sur le seuil, seule dans le silence du soir.
Quand soudain, elle aperçoit une scène sensationnelle: «Sapristi!»

• Un zèbre à Zanzibar zigzaguait dans un bar.


Zèbre, dit la serveuse qui s’appelait Suzon,
veux-tu de l’eau gazeuse, de la gaze ou du son?

• Non,je veux du gazon, dit le zèbre à Suzon.

• Zèro pour le gazon, lui répondit Suzette,


ce n’est pas la saison, mais veux-tu la gazette?

• Non, je veux du gazon,


encore du gazon,
toujours du gazon!
dit le zèbre à Suzon.

• C’est l’histoire d’un gars qui s’appelle Paul,


qui meurt de froid en pleine région polaire,
dans un amas de vêtements divers et décolorés,
recherchant vainement une pierre précieuse avec un outilinapproprié,
alors que sa fiancée tarde à lui téléphoner depuis sa voiture allemande.
Moralité:
Paul se pèle au pôle dans une pile de pulls et de polos pâles.
Pas plus d’appel de la poule â la pelle à Paul.

• Se terrer c’est se taire, taire c’est faire taire,


s’enterrer c’est se faire terre et se faire terre c’est se taire.
...le tatou tâte sa tatin
on joue tati à la télé
tatum au juke – box,

60
tatou!
t’as tout l’air d’un tatou, t’as tout:
tétous, tutti, tout! t’as ton teint
t’es tatoué, mais, tatou, que t’es laid!

• Il était une fois, dans la ville de Foix,


Une marchande de foie qui vendait du foie dans la ville de Foix.
Après une crise de foie, elle se dit:
– Ma foi, c’est bien la première et la dernière fois
que je vends du foie dans la ville de Foix.

61
Dictons et proverbes français

• Quand la jument est sortie, il n’est plus temps de fermer l’étable.

• Rendez à Cézar ce qui appartient à Cézar,


et à Dieu ce qui appartient à Dieu.

• C’est un fouillis où une poule ne retrouverait pas ses possins.

• Si tu veut qu’on épargne, épargne aussi les autres.

• Fais ce que tu peux, si tu ne peux faire ce que tu veux.

• Couteau qui ne fais pas le tour du tronc n’emporte pas le chou.

• Les vaches qui remuent tant la queue,


ce ne sont pas celles qui ont le plus de lait.

• Quand on a avalé le boeuf, il ne faut pas s’arrêter à la queue.

• Celui qui n’est pas beau à 20 ans,


ni fort à 30 ans, ni riche à 40 ans, ni sage à 50 ans,
ne sera jamais ni beau, ni fort, ni riche, ni sage.

• Il va plus au marché de peaux d’agneaux que de vieilles brebis.

• Celui qui veut être jeune quand il est vieux,


doit être vieux quand il est jeune.

• On connaît les bonnes sorces dans la sécheresse


et les bons amis dans la tristesse.

• Les gens sags consevent leurs amis, les fous perdent les leurs.

• Autant vaut être mordu d’un chien que d’une chienne.

• Bonne renommée vaut mieux que centure dorée.

• Ce que le sobre tient au coeur est sur la langue du buveur.

62
• Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger.

• Il faut tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler.

• Il ne faut pas dire: Fontaine, je ne boirai pas de ton eau.

• Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.

• La façon de donner vaut mieux que ce qu’on donne.

• La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a.

• L’amour fait passer le temps, et le temps fait passer l’amour.

• Le moineau dans la main vaut mieux que la grue qui vole.

• Les maladies viennent à cheval et s’en retournent à pied.

• Ne faites pas à autrui ce que vous ne voudriez pas qu’il vous fît.

• Oignez vilain, il vous poindra, poignez vilain, il vous poindra.

• On prend plus de mouches avec du miel qu’avec du vinaigre.

• Quand le loup est pris, tous les chiens lui tardent les fesses.

• Si la Montagne ne vient pas à Mahomet,


Mahomet doit aller à la montagne.

• Celui qui n’a pas le désir de vaincre à tout prix est à moitié battu d’avance.

• L’ignorance est moins éloignée de la vérité que le préjudice.

• Nous serions tous parfaits, si nous n’étions ni hommes ni femmes.

• Plaisir d’amour ne dure qu’un moment, chagrin d’amour dure toute la vie.

• Rien n’est plus difficile que de reconnaître un bon


mélon et une femme de bien.
63
• Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse.

• Trop tôt vient à la porte, qui triste nouvelle y apporte.

• Il n’est pire aveugle que celui ne veut pas voir.

• Pour l’amour du chevalier baise la dame de l’écuyer.

64
• L’abeille est petite mais son miel est la plus douce des douceurs.

• Le singe est toujours singe, et fût – il déguisé en prince.

• N’est pas riche celui qui a du bien, mais celui qui sait se contenter.

• Qui n’épargne pas un sou n’en aura jamais deux.

• Où il y a un écu, il y a un diable, où il n’y en a pas, il y en a deux.

• Nul serviteur ne peut servir deux maîtres ...


vous ne pouvez servir Dieu et l’argent.

• Qui n’a point d’argent en bourse ait au moins miel en bouche.

• Il ne fait pas bon servir un maître qui serre les vielles aiguillettes.

• Le chien du jardinier, même s’il néglige sa pâtée,


gronde quand un autre s’approche de l’assiette.

• Ce n’est pas le tout que des choux, il faut du lard pour les cuire.

• Hardiment heurte à la porte qui bonne nouvelle y apporte.

• Il vaut mieux laisser son enfant morveux que de lui arracher le nez.

• Si vous donnez de l’avoine à un âne, il vous paira d’un coup de pied.

• Il n’y aurait pas eu de bonheur, si le malheur n’avait pas aidé.

• Dieu donne la gale, mais il donne aussi des ongles pour se gratter.

• Bienheureux est qui se contente de ce que Dieu lui mande pour rente.

• La fortune est de verre; au moment où elle brille le plus, elle se brise.

• Les malheureux se consolent en voyant plus malheureux qu’eux.

• On marche toujours de travers sur un plancher qui ne nous appartient pas.

65
• Il y a asez à faire de regarder ce qui cuit dans sa marmite,
sans aller regarder ce qui cuit dans celle du voisin.

• En pays d’exil même le printemps manque de charme.

• Ce ne sont pas les puces des chiens qui font miauler les chats.

• On ne saurait plaire à tout le monde, à moins d’être un louis d’or.

• Une tartine de sirop chez nous est parfois meilleure qu’un banquet ailleurs.

• Si tu vas à la foire sans argent, lève le nez et retourne-t-en.

66
• La fortune change comme la lune: aujourd’hui seraine, demain brune.

• Les roses de demain seront vertes de rage,


Les chansons de demain feront un bruit d’acier,
Les vieillards de demain auront la peur aux yeux,
Les enfants de demain riront encore un peu.

67
Virelangues russes

• Варвара варила, варила, да не выварила.

• Шли сорок мышей, несли сорок грошей;


Две мыши поплоше несли по два гроша.

• Шел Саша по шоссе и сосал сушку.

• Зачем ты к нам пришел: за пересмешкой или за выпересмешкой?

• Сшит колпак, да не по-колпаковски.


Надо было бы его переколпаковать, да перевыколпаковать.

• Полпогреба репы, полколпака гороху;


Полчетверти четверика гороху без червоточинки.

• Протокол про протокол протоколом запротоколировали.

• Два дровосека, два дровокола,


два дроворуба говорили про Ларю,
про Ларьку, про Ларину жену.

• Корабли лавировали, лавировали, да не вылавировали.

• Карл у Клары украл кораллы, а


Клара у Карла украла кларнет.

• На дворе трава, на траве дрова;


не руби дрова на траве двора.

• Секу, секу сечку, высеку дощечку,


честь-перечесть все шестнадцать есть!

• Всех скороговорок не перескороговоришь, не перевыскороговоришь!

68
Références bibliographiques

• Bírová J. Approche par compétences (linguistique, interculturelle, pragma-


tique) définies dans le Cadre européen commun de référence et les exercices et
activités sur les composantes de la littérature francophone, Орехово-Зуево,
МГОГИ, 2010.
• Charliac L., Motron A-C. Phonétique progressive du Français avec 600 exer-
cices. Paris: CLE International, 2001.
• Comptines à chanter, volume 8, Milan Presse, S.A.
• Gallon F. Extra! 3, méthode de français, HACHETTE, Paris, 112 p.
• Gaulet L. de 160 nouvelles phrases pour s’amuser à bien articuler, Editions gé-
nérales First, 2004
• Himber C., Rastello Ch., Gallon F. Le Kiosque 2, méthode de français, HA-
CHETTE, Paris, 128 p.
• Himber C., Rastello Ch., Gallon F., Le Mag’ 2, méthode de français, cahier
d’exercices, HACHETTE, Paris, 64 p.
• L’Amitié, avril 2005, février 2008.
• Michelčiková L. Les techniques non traditionnelles dans l’enseignement de la
prononciation française. Revue scientifique internationale Didactique du FLE
dans les pays slaves, Edition SAUF octobre 2008, volume 1, numéro 1, Nitra,
Slovaquie 2008, ISSN1337-9283, pp. 41-54.
• Брюзгина Н.К. Французско-русский словарь пословиц и поговорок. – М.:
ООО «Медиа-Пресс», 2007.
• Избранова О.Н. Recueil des exercices pour apprendre à prononcer et lire :
учеб.-методическое пособие по обучению чтению на французском языке.
– Астрахань: Изд-во Астраханского института повышения квалификации
и переподготовки, 2006. – 80 с.
• Литкенс К.Я. Французский с удовольствием. Практическая фонетика.
Гласные. – М.: Чистые пруды, 2005.
• Литкенс К.Я. Французский с удовольствием. Практическая фонетика.
Согласные. – М.: Чистые пруды, 2006.
• Лукина А.Е. Французские скороговорки. – СПб.: КОРОНА принт, 2006.

69
EXERCICES DE DICTON TORDUS ... ET TORDANS

Le ridicule ne nuit ni ne tue.

Agathe attaque Tac, Tac attaque Agathe.

Faible et fiable, fiable et faible. (3X)

Piano panier, panier piano. (4 X)

Fruit cuit, fruit cru. (3X)

Madame Madami m'a dit Mamadi. (4X)

Brosse la bâche, baisse la broche.

Suis-je chez ce cher Serge ?

Je veux et j’exige, j’exige et je veux.

Ta tante a teint tantôt le thé d'hier.

Que lit Lili sous ces lilas-là ? Lili lit l'Iliade.

Panse ta pénitence et bénis ta pitance.

Anastase esquisse l'exquise extase.

Belle prune, pelle brune. Belle pelle, brune prune. L’hurluberlu ahuri à la hure
hurle.

L’intrus obtus obture l'obus. L'intrus obture l'obus obtus.

Hisse ici six irsins hirsutes hispides.

J’ai bu de bleus beaux globules.

Foie gras d'oie frais. Foie gras froid d'oie frais.

Fruit, fuite et frite firent frite fuite et fruit.

Ninon ne nous 1'avait pas donné ni ne nous l'avait nommé.

Dindon dîna dit-on du dos d'un dodu dindon.

L’énorme orme morne orne la morne vallée.

Je crois que je vois la croix de bois de Blois.

Son sage chat, son sage chien, son sage singe.

70
Sèche linge, lèche singe. (2X)

Je veux et j'exige d'exquises excuses.

Onze oncles, onze ongles, on jongle.

Je veux et j’exige seize chemises fines et six fichus fins.

Je sèche ces cheveux chez ce cher Serge.

Des singes agiles et sages, des singes sages et agiles.

Le dragon gradé dégrade le gradé dragon.

Ciel, si ceci se sait, ces soins sont sans succès.

La libellule hulule et pullule.

Ce bel enfant est grand, aimant, il s’appelle Jean-Clément.

Bruno bêche Benoît bine; Bruno bine Benoît bêche.

Trois petites truites cuites, trois petites truites crues.

L’essence de la science donne l'aisance des sens.

Seize jacinthes jaunes sèchent dans seize sachets sales.

Si j’arrête ces six charrettes, ces six charrettes s'arrêtent.

Je redorerai sûrement ces trente-trois grandes cuillères en or.

Trois tortues à triste tête trottaient sur trois toits très étroits.

Madame veut-elle un fruit cru, un fruit frit ou un fruit cuit ?

L’huile de ces huit huiliers huilent l'ouie de l’huissier.

J’excuse cet exquis exploit, tu excuses cet exploit exquis.

Le beau barbu Barnabé perdit son bras par un débris d'obus.

Gisèle gèle des aisselles sous l'échelle chez elle à Courchevel.

Un banc blanc plein de pain blanc et un plein blanc banc de blanc pain.

Un crissant et cruel crin-crin crisseras-tu et crincrineras-tu sans trêve ?

Chat vit rat, rat tenta chat, chat mit patte à rat, rat brûla patte à chat.

71
Le mastoc moustique excité mastique Max, le mystique mexicain masqué.

Un clapotis clapotant crépitant caquetant capitule et calanche à la vue d’un ké-


pi.

Poupons et poupées par papis et pépés mimiques et moumaques pour mamies


et mémés.

Choisis 600 chouchous et si ces 600 chouchous sont chouettes, choisis-en 600
autres.

Sous chaque sac sale se cherchent chez Charles six chouettes moites par la sève
suintante d’un sapin nain.

Les ajoncs jonchant la Judée jouissent au soleil généreux sous la junte de Ja-
son.

Sachons que la chanson de Samson sèche dans le songe chaud de Dalila sé-
chant ses cheveux.

J’examine cet axiome de Xénophon sur les exigences, les excès et l’expiation.

Des zazous farfelus qui cherchèrent leurs chaussures chassèrent sans souci des
serpents qui sifflaient.

Sur six souches couchées séchaient seize chemises et soixante chaussettes


toutes sans dessus dessous. Les cuisses cuivres grasses du chevreau que scrute
le cuistot exalte son astigmatisme.

Le fisc fixe exprès chaque taxe fixe excessive exclusive au luxe et à l'exquis.

Il faut qu'un sage garde chasse sache chasser tous les chats qui chassent dans sa
chasse.

Trois très gros rats dans trois très gros trous rongèrent trois très gros grains
d’orge.

Chez ce cher Serge, si doux dans sa chaumière sans chaux, s’agite chaque
souche de susceptibilité.

Le chat de Natacha s'échappa et ça fâcha Sacha ; Sacha chassa son chat, son
chat chassa Sacha.

Si ces six (cent) scies-çi scient six (cent) cigares, ces six cent six scies-çi scie-
ront six cent six cigares.

72
Je cherche ces chiots chez Sancho. Je cherche ces chats chez Sacha. Je cherche
ces seize cent seize chaises chez Sanchez.

L’oiseau beau et gros, gros et beau, vole au dessus de l’eau, moins loin néan-
moins qu’un pingouin malouin.

Donnez-lui à minuit huit fruits cuits, et si ces huit fruits cuits lui nuisent, don-
nez-lui à midi huit fruits crus.

Papa peint dans les bois, papa boit dans les pins, papa peint et boit dans les
pins, papa boit et peint dans les bois.

Boire un soir la poire noire et croire devoir reboire pour croire pouvoir
s'asseoir.

Toi, daim têtu, tu t'es totalement trompé, tant dans tes totems que dans tes atti-
tudes tatillonnes devant tes deux doux totems.

Le magique moujik mugit gémissant sans génie s'ingéniant à gêner la muse.


Amusé, le moujik a misé et la muse au musée a osé.

Tas tout un tas de tics et tu t’éteins; tu t’attaques à ton teint en t’entêtant Totor,
t’as tort, tu te tues et t'as tort.

Je suis extraordinairement exaspéré, vous cherchez à vous excuser, malgré vos


explications exposées, vous êtes sans excuses.

Babylas baladin emballe bonnement des balles tandis que Babette ballerine
étoile du corps de ballet se balance mollement sur le bout d'une barre de bois.

Tas de riz, tas de rats. Tas de riz tentant, tas de rats tentés. Tas riz tentant tenta
tas de rats tentés, tas de rats tentés tâta tas de riz tentant.

Petit pot de beurre, quand te dé-petit-pot-de-beurreriserastu ? Je me dé-petit-


pot-de-beurreriserai quand tous les petits pots de beurre se dé-petit-pot-de-
beurreriseront.

Gros gras grand grain d'orge, quand te dé-gros-gras-grandgrain-d’orgeriseras-


tu ? Je me dé-gros-gras-grand-graind'orgeriserai quant tous les gros gras grands
grains d’orge se dé-gros-gras-grand-grain-d’orgeriseront..

Bonjour madame Sans Souci, combien sont ces six cent six saucissons-ci ? Ces
six cent six saucissons-ci sont six sous. Six sous, ces six cent six saucissons-ci!
Si ces six cent six saucissons-ci sont six sous, ces six cent six saucissons-ci
sont trop chers.

73
Le dalaï lama a la dalle à Lima et casse la dalle à Dallas. Du Lima au Mali et
du Mali au Lima il lit mal, le dalaï lama. La lame de la lime limant l’aimant qui
le lie à la lie de l'ami de Lima qui l'aima qui l’eut dit : c’est dali en lama l'ami
du dalaï lama de l’Himalaya.

Un ange qui songeait à changer son visage se vit si changé que loin de louan-
ger ce changement, il jugea que tous les autres anges jugeraient que jamais
ange aussi changé ne le rechangerait jamais et plus jamais plus ange ne songea
à se changer.

Je crois que je vois trois fois trois foies d’oie, Tu crois que tu vois trois fois
trois foies d’oie, Il croit qu’il voit trois fois trois foies d’oie, Nous croyons que
nous voyons trois fois trois foies d’oie, Vous croyez que vous voyez trois fois
trois foies d’oie, Ils croient qu'ils voient trois fois trois foies d’oie.

74
ПРИЛОЖЕНИЕ

ПРАВИЛА Aa [a] Jj [Ʒi] Ss [ɛs] ЧТЕНИЯ


Bb [be] Kk [ka] Tt [te] ФРАНЦУЗСКОГО
ЯЗЫКА Cc [se] Ll [ɛl] Uu [y]
Dd [de] Mm [ɛm] Vv [ve]
Буквы французского Ee [ǝ] Nn [ɛn] Ww [dublə ve] алфавита с
транскрипцией
Ff [ɛf] Oo [o] Xx [iks]
Gg [ʒe] Pp [pe] Yy [igʀɛk]
Hh [aʃ] Qq [ky] Zz [zɛd]
Ii [i] Rr [ɛr]

Помимо букв алфавита в письме используют буквы со значками (надстрочными


и подстрочными).

75
ç (читается как [s], находясь в ï [i], не входит ни в какие
любой позиции) une leçon буквосочетания naïf œ [œ] une sœur

é [e] une école î [i] naître û, ù [y] sûr

и некоторые другие.
è, ê [ɛ] être, un frère ô [o] un rôti

Labiales Dentales Palatales Vélaires

Orales Occlusive p b t d k g

Fricative f v s z ʃ ʒ

Liquides l ʀ

Semi- ɥ w j
consonne

76
s

Nasales m n ɲ¹ ŋ²

¹ Dans la prononciation actuelle, le phonème /ɲ/ se distingue de moins en moins de


[nj].
² Le phonème /ŋ/ est apparu relativement récemment, avec l'emprunt de mots d'ori-
gine anglaise. Il est parfois prononcé /ɲ/.

Voyelles

Antérieures Centrale Postérieures

Haute i y u

Moyenne supérieure e ø o

Moyenne ə¹

Moyenne inférieure ɛ ɛ:² ɛ̃ œ œ̃ ¹ ɔ ɔ̃

Basse a ɑ ɑ̃

¹ Dans la prononciation actuelle de certaines variétés régionales du français, /ə/ tend à


se rapprocher de /ø/, et /œ̃/ tend à se rapprocher de /ɛ/̃ .

² La distinction entre /ɛ/ et /ɛ:/, comme dans les mots mettre et maître est en voie de
disparition en France, mais est maintenue au Canada. En France la distinction ne
porte que sur la longueur, tandis qu'au Canada une légère différence de qualité existe
également.

Prononciation des graphèmes [modifier]

Consonnes [modifier]

77
b c ch ç d f g gn gu h j k l

/b/ /k/, /s/ /ʃ/ /s/ /d/ /f/ /g/, /ʒ/ /ɲ/ /g/, /gw/ ¹ /ʒ/ /k/ /l/

m n ng p q qu r, rr s t v w x z

/m/ /n/ /ŋ/ /p/ /k/ /k/, /kw/ /ʁ/ /s/, /z/ /t/ /v/ /w/, /v/ /ks/, /gz/ /z/

¹ Le h ne se prononce pas en français standard, hormis dans les interjections telles que
ha!

Voyelles

a ai ain an au â e é è eau ei ein en eu

/a/, /ɛ/, /ɛ:/, /e/, /ɛ/, /ɛ/, /ɑ̃/, /ø/,


/ɛ/̃ /ɑ̃/ /o/ /ɑ/ /e/ /o/ /ɛ/ /ɛ/̃
/ɑ/ /e/ /ə/ /ɛ:/ /ɛ/̃ /œ/

i î ï in o ô œ, œu oi on ou u un y

/i/, /o/, /y/,


/i/ /i/ /ɛ/̃ /o/ /œ/ /wa/ /ɔ̃/ /u/ /œ̃/ /j/, /i/
/j/ /ɔ/ /ɥ/

Notes

• ay =/ɛji/ devant une consonne, /aj/ ailleurs ;


• ai, traditionnellemnt /e/ en fin de mot comme dans « quai, j’ai, je donnai, je
parlerai, etc. », prononcé /ɛ/ dans certains dialectes
• c = /s/ devant une voyelle frontale, /k/ ailleurs ;
• g = /ʒ/ devant une voyelle frontale, /g/ ailleurs ;
• i = /j/ devant une voyelle, /i/ ailleurs ;
• ie = /i/ à la fin d’un mot, /jɛ/̃ devant un n, /je/ ailleurs ;
• il = /j/ desous une voyelle, /il/ ailleurs ;
• ill = /j/ desous une voyelle, /ij/ ailleurs ;
• œ = /e/ dans les mots grecs d'origine ;

78
• s = généralement /z/ entre deux voyelles et /s/ ailleurs ou quand doublé ;
• ti suivi d'une autre voyelle et non en début de mot se prononce parfois /sj/ ;
• u = /ɥ/ devant une voyelle, /y/ ailleurs ;
• x = /ks/, /gs/ ou /gz/, habituellement /gz/ ;
• k et w n'apparaissent que dans les mots étrangers ;
• y, lorsqu'il est utilisé comme voyelle, apparaît principalement dans les mots
étrangers, mais aussi dans les noms de lieu ;
• les d, s, t et x finaux ne se prononcent pas en général, sauf en cas de liaison
(auquel cas d et t se prononcent /t/ et s et x se prononcent /z/).

• ay =/ɛji/ devant une consonne, /aj/ ailleurs ;

• ai, traditionnellemnt /e/ en fin de mot comme dans « quai, j’ai, je donnai, je
parlerai, etc. », prononcé /ɛ/ dans certains dialectes

• c = /s/ devant une voyelle frontale, /k/ ailleurs ;

• g = /ʒ/ devant une voyelle frontale, /g/ ailleurs ;

• i = /j/ devant une voyelle, /i/ ailleurs ;

• ie = /i/ à la fin d’un mot, /jɛ/ devant un n, /je/ ailleurs ;

• il = /j/ desous une voyelle, /il/ ailleurs ;

• ill = /j/ desous une voyelle, /ij/ ailleurs ;

• œ = /e/ dans les mots grecs d'origine ;

• s = généralement /z/ entre deux voyelles et /s/ ailleurs ou quand doublé ;

• ti suivi d'une autre voyelle et non en début de mot se prononce parfois /sj/ ;

• u = /ɥ/ devant une voyelle, /y/ ailleurs ;

• x = /ks/, /gs/ ou /gz/, habituellement /gz/ ;

• k et w n'apparaissent que dans les mots étrangers ;

• y, lorsqu'il est utilisé comme voyelle, apparaît principalement dans les mots
étrangers, mais aussi dans les noms de lieu ;

79
80
Правила чтения
Гласные буквы и буквосочетания во французском языке

Гласные французского языка произносятся согласно четким правилам


произношения, однако существует масса исключений, связанных, как с
аналогией, так и с влиянием соседних звуков.

Буква/Буквосочетание Произношение звука Пример


“oi” полугласный [ wа ] trois [trwа]
“ui” [ʮi] huit [ʮit]
“ou”* [u] cour [ku:r]
beaucoup [boku], auto
“eau”, “au” [o] [oto]
“eu”, “œu”, а также
буква e (в открытом neuf [nœf], pneu [pnø],
безударном слоге) [œ] / [ø] / [ǝ] regarder [rǝgarde]
“è” и “ê” [ɛ] crème [krɛm], tête [tɛt]
“é” [e] télé [tele]
“ai” и “ei” [ɛ] mais [mɛ], beige [bɛ:Ʒ]
“y”* в позиции между
гласными буквами royal (roi – ial = [rwa—
образует 2 “i” jal])
enfant [ɑ̃fɑ̃], ensemble
“an, am, en, em” носовой [ɑ̃] [ɑ̃sɑ̃bl]
“on, оm” носовой [ɔ̃] bon [bɔ]̃ , nom [nɔ]̃
jardin [Ʒardɛ]̃ , important [ɛp̃
“in, im, ein, aim, ain, yn, ortɑ̃], symphonie [sɛf ̃
ym” носовой [ɛ]̃ oni], copain [kopɛ]̃
brun [brœ̃], parfum
“un, um” носовой [œ̃] [parfœ̃]
“oin” [ wɛ̃ ] coin [kwɛ]̃
“ien” [ jɛ̃ ] bien [bjɛ]̃
“i” перед гласной и в
сочетании с “il” после [j] miel [mjɛl], ail [aj].

81
гласной на конце слова
[j] – после гласной
“ill”* [ij ] – после согласной famille [famij]

*Если за буквосочетанием “ou” следует произносимая гласная буква,


тогда звук читается как [w]. Например, в слове jouer [Ʒwe].
*Находясь между согласными, буква “y”читается как [i]. Например, в
слове stylo [stilo].
*В потоке речи беглый звук [ǝ] может едва слышатся или вовсе выпадать
из произношения. Но есть и случаи, когда звук, наоборот, может появиться там,
где не произносится в изолированном слове. Примеры: acheter [aʃte], les cheveux
[leʃvø].
*Исключениями являются слова tranquille, ville, mille, Lille, а также их
производные.

82
Правильное произношение согласных букв и буквосочетаний

Буква/Бук
восочетан
ие Произношение звука Пример
national
[ s ] перед “i” + [nasjona
гласный l]
[t] если перед “t” стоит question
“t”* «s» [kɛstjɔ]̃
rose
между гласными [ z ] [ro:z]
[ s ] – в остальных veste
“s” случаях [vɛst]
classe
“ss” Всегда [ s ] [klas]

83
exotique
[ɛgzotik]

[gz] в начале слова taxi


между гласными [taksi]
[ ks ] в остальных Six, dix
случаях; [sis, dis]
[s] в количественных
числительных; Sixième,
[z] в порядковых dixième
“x” числительных [sizjɛm]
[ s ] перед гласными “i, cirque
e, y” [sirk]
[ k ] – в остальных cage
“c”* случаях [ka:Ʒ]
garçon
“ç” всегда [ s ] [garsɔ̃]
[ Ʒ ] перед гласными “i, cage
e, y” [ka:Ʒ]
[ g ] – в остальных galop
“g” случаях [galo].
как 1 звук [ g ] перед guerre
“gu” гласными [gɛ:r]
[ ɲ ] (звучит как ligne
“gn” русский [ нь ]) [liɲ]
[ ʃ ] (звучит как
“ch” русское [ ш ]) chat [ʃa]
photo
“ph” [f] [foto]
“qu” 1 звук [ k ] qui [ki]
не читается после “e” в
“r”* конце слова parler
никогда не читается,
но делится на h немое homme
“h”* и h придыхательное [om]
Mаrthe
“th“ [t] [mart]

84
*Слова исключения: amitié [amitje], pitié [pitje].
*Буква не произносится в конце слова после носовых гласных. Например:
banc [bɑ̃]. А также в таких словах, как (porc [po:r], tabac [taba], estomac [ɛstoma]).
*Исключениями являются некоторые существительные и
прилагательные: hiver [ivɛ:r], fer [fɛ:r], cher [ʃɛ:r], ver [vɛ:r], mer [mɛ:r], hier [jɛ:r].

85
*Во французском языке буква “h” выполняет определенную роль в
произношении:
1. когда h, стоит в середине слова между гласными, их читают
раздельно, например: Sahara[sa–a-‘ra], cahier [ka – je], trahir [tra-‘i:r];
2. с немым h, стоящим в начале слова, делается связывание, и
происходит выпадение гласного, например: l‘hectare [lεk-‘ta:r], ilshabitent [il–za-
‘bit];
3. перед придыхательным h связывание не делается и гласный звук не
выпадает, например: la harpe [la-‘arp], le hamac[lə-a-‘mak], les hamacs [le–a-
‘mak], les harpes [le-‘arp].
В словарях слова с придыхательным h обозначаются звездочкой,
например: *haut.

86
87
88
89
90
91
Сцепление, связывания и другие особенности французской фонетики

92
Звонкие согласные всегда нужно произносить четко, не оглушая их на
конце слова. Безударные гласные также следует произносить четко, не
редуцируя их.
Перед такими согласными звуками, как [r], [z], [Ʒ], [v], [vr] стоящие под
ударением гласные становятся долгими или приобретают долготу, которая в
транскрипции обозначается двоеточием. Пример: base [ba:z].
Французским словам свойственно терять в речевом потоке свое ударение,
поскольку они объединяются в группы, имеющие общее смысловое значение и
общее ударение, которое падает на последнюю гласную. Таким образом,
образуются ритмические группы.

93
При чтении ритмической группы обязательно соблюдать два важных
правила: сцепление (фр. enchainement) и связывание (фр. liaison). Без знания
этих двух явлений научиться слышать, различать и понимать слова в потоке
французской речи будет крайне сложно.
Сцеплением называют явление, когда произносимая согласная,
находящаяся в конце одного слова образует один слог с гласной, стоящей в
начале следующего слова. Примеры: elle aime, j’habite, la salle est claire.
Связывание – это когда конечная непроизносимая согласная
произносится, связываясь с гласной, находящейся в начале следующего слова.
Примеры: c’est elle или à neuf heures.

94
95
96
97
LISTE DES RÉFÉRENCES
Арутюнова Ж.М. Путешествие в страну поэзии. М.: ООО «фирма Диана», 1997.
– 165 с.
Береговская Э.М. Одной фразой: Французские стихи, афоризмы, пословицы,
загадки, карикатуры. – Тула: Автограф, 1997. – 192 с.
Брюзгина Н.К. Французско-русский словарь пословиц и поговорок. – М. : ООО
«Медиа-Пресс», 2007. – 384 с.
Лукина А.Е. Французские скороговорки. СПб.: КОРОНА принт, 2006.
Спирин Ю. Работа с текстом на уроке французского языка / Ю. Спирин. – М.:
Чистые пруды, 2005. – 32 с.
Чернова Г.М. Урок французского языка: секреты успеха: книга для учителя /
Г.М. Чернова. – М.: Просвещение, 2007. – 110 с.
Blondeau N., Allouache F., Né M-F. Littérature prigressive du français avec 600
exercices. Paris :CLE International, 2004.
Charliac L., Motron A-C. Phonétique progressive du Français avec 600 exercices. Pa-
ris : CLE International, 2001.
Petites promenades littéraires. – СПб.: Европейский дом, 1998. – 397 p.

Des ressources sonores en français

http://swac-collections.org/overview.php?lang=fra

http://www.colby.edu/lrc/projects/phonetique.php

Des liens où trouver du matériel à télécharger

http://www.ateliers-alea.com/images/Image/File/jeux%20telechargeables/FR-JG131-
phonetique-voyelles-francaises.pdf

Les fiches phonétique du site "apprendre et enseigner la langue française"

http://lps13.free.fr/contenu/Xter/regine/accueil.htm

http://apprendre.over-blog.fr/categorie-10258870.html

Des virelangues

98
http://www.articuler.com/exercices/prononciation-11.html

http://lewebpedagogique.com/jeulangue/files/2011/01/MJVirelangues.pdf

file://localhost/C:/Documents%20and%20Settings/Лена/Мои%20документы/Нант/
ВСЕ%20модули%20НАНТА/Модлуль%20Софи,%20произношение/PRONONCI
ATION%20-%20Ma%20tante%20Tetine%20aime%20téter%20les%20tétons....mht

file://localhost/C:/Documents%20and%20Settings/Лена/Мои%20документы/Нант/
ВСЕ%20модули%20НАНТА/Модлуль%20Софи,%20произношение/La%20page
%20de%20Régine.mht

Quelques documents pédagogiques complémentaires sur ce


site :http://ecoledesjuliettes.free.fr/CPLecturesons.html

− Le site http://flenet.unileon.es/phonactivites.html#chansons propose une liste


de liens pour travailler la phonétique par la chanson
La chanson française et francophone – Dossier Flenet
http://www3.unileon.es/dp/dfm/flenet/doclitterature.htm#chansonfrançaise
Chansons françaises et francophones en cours de FLE
http://www.southwestern.edu/~prevots/songs/
UdeNap. Section chanson française. Université de Napierville
http://www.chanson.udenap.org/
Chansons Activités - Prononciation
http://www3.unileon.es/dp/dfm/flenet/phon/jeux/index#chansons
Carnet Phonétique FLE – Chansons sur les phonèmes
http://www3.unileon.es/dp/dfm/flenet/courstourdumonde/carnetph.htm#PhonChanso
ns

99
Bibliographie sélective complémentaire

MANUELS

CALBRIS Geneviève, MONTREDON Jacques (1975) : Approche rythmique intona-


tive et expressive du français langue étrangère. Paris, Clé.

CALBRIS Geneviève, MONTREDON Jacques (1980) : Oh là là !, Paris, Clé.

CALBRIS Geneviève, MONTREDON Jacques (1986) : Des gestes et des mots pour
le dire. Paris, Clé, 1986.

CALLAMAND Monique (1972) : L'intonation expressive, exercices systématiques


de perfectionnement. Paris. Hachette.

LEON Monique (1969) : Exercices systématiques de prononciation française. Fasci-


cule II : rythme et intonation. Paris, Hachette/Larousse.

LEON Pierre (1978) : Prononciation du français standard. Paris, Didier.

PAGNIEZ-DELBART T. (1991) : À l’écoute des sons. Paris, Clé international.

PIMSLEUR Paul (1978) : Le Pont Sonore. Paris, Hachette.

METHODE VERBO-TONALE

CUREAU Jean, VULETIC Branko (1976): Enseignement de la prononciation. Le


système verbo-tonal. (S.G.A.V.) Paris: Didier.

DUFEU Bernard (1976): Ausspracheschulung im Französischunterricht- Die


Anwendung verbo-tonaler Prinzipien. In Praxis des neusprachlichen Unterrichts, 2,
pp. 144- 154.

GUBERINA Petar (1970): Phonetic rythms in the verbo-tonal system. R. P. A. N° 16,


pp. 3-13.

RENARD, Raymond (1971, 1979) : Introduction à la méthode verbo-tonale de cor-


rection phonétique, Paris: Didier.

RENARD Raymond, édit. (2002) : Apprentissage d’une langue étrangère seconde. 2.


La phonétique verbo-tonale. Bruxelles De Boeck Université.

RENARD Raymond, VULETIC Branko (1976) : Enseignement de la prononciation,


Paris, Didier.

100
REPRÉSENTATION DE L’INTONATION

DELATTRE Pierre (1966): Les dix intonations de base du français. French Review
XL/1 octobre, pp. 1-14.

DELATTRE Pierre (1967) : La nuance de sens par l’opposition. French Review


XLI/3 Décembre, pp. 326-339.

DELATTRE Pierre (1969): L’intonation par les oppositions. Le français dans le


monde, N°64, avril-mai, pp. 6-13

MARTIN Philippe (1976): Théorie et enseignement de l’intonation, l’exemple du


français. R.P.A. N° 38, pp. 119-130.

OUVRAGES ET ARTICLES

ARGOD-DUTARD Françoise (1996): Éléments de phonétique appliquée. Paris, Ar-


mand Colin.

CALBRIS Geneviève (1969): La prononciation et la correction phonétique. In Le


français dans le monde. 65 pp. 28-37.

CALLAMAND Monique (1981): Méthodologie de l’enseignement de la prononcia-


tion. Paris, Cle International.

DELATTRE Pierre (1965): Comparing the phonetic features of English, French,


German and Spanish. Heidelberg, Groos.

DELATTRE Pierre (1966): Studies in French and comparative Phonetics. London,


Paris, Mouton and C.

DUFEU Bernard (1977): Die phonologisierte Ausspracheschulung. In H. Kelz


(Hrsg.): Phonetische Grundlagen der Ausspracheschulung. Hamburg, Helmut Buske
Verlag, pp. 147-162.

DUFEU Bernard (1986, 1987): Rythme et Expression. In Le français dans le monde.


Nov. déc. 1986, N° 205, pp. 62-70 et Correctif N 208, avril 1987, pp. 12-13.

DUFEU Bernard (1990): Rhythmus, Melodie und Bewegung. In Eggers D. (Hrsg.):


Intonation im Fremdsprachenunterricht für Erwachsene. Mainz, Universität Mainz,
Bd.26, pp. 53-68.

DUFEU Bernard (2002): Mouvement et poésie en psychodramaturgie. In New Stand-


points, N 11, Janvier, pp.3-5 et 50.

101
DUFEU Bernard (2008): L’importance de la prononciation dans l’apprentissage
d’une langue étrangère. In:
http://www.francparler.org/dossiers/phonetique_dufeu.htm

GUIMBRETIÈRE Élisabeth (2002): Phonétique et enseignement de l'oral. Paris, Di-


dier/Hatier, 1994.

GUIMBRETIÈRE Élisabeth (edit.)( 2000): Apprendre, Enseigner, Acquérir : La pro-


sodie au cœur du débat. Rouen : Université de Rouen.

KANEMAN-POUGATCH Massia, PEDOYA-GUIMBRETIERE Elisabeth (1989) :


Plaisir des sons. Paris, Hatier.

LACHERET-DUJOUR Anne, BEAUGENDRE Frédéric (1999): La prosodie du


français. Paris, CNRS éditions.

LANDERCY A. et RENARD R. (1977): Éléments de phonétique. Paris-Mons, Di-


dier-CIPA.

LÉON Monique /LÉON Pierre (1997) : La prononciation du français. Paris, Éditions


Nathan.

LÉON Pierre, MARTIN Philippe (1969): Prolégomènes à l'étude des structures into-
natives. Paris, Didier.

LÉON/FAURE/ RIGAULT (1970): Prosodic feature analysis. Paris, Didier.

LÉON Pierre (1971): Essais de phonostylistique. Paris, Didier.

LÉON Pierre (1992): Phonétisme et prononciation du français. Paris, Édition Nathan.

102
ОГЛАВЛЕНИЕ

Предисловие ................................................................................................................. 3

Unité 1. Comptines, virelangues et formulettes françaises ......................................... 4

Dictons et proverbes français .............................................................................. 27

Virelangues russes ............................................................................................... 32

Unité 2. Comptines, virelangues et formulettes françaises ......................................... 33

Dictons et proverbes français .............................................................................. 45

Virelangues russes ............................................................................................... 49

Unité 3. Comptines, virelangues et formulettes françaises ......................................... 50

Dictons et proverbes français .............................................................................. 62

Virelangues russes ............................................................................................... 68

Références bibliographiques ....................................................................................... 69

Exercices de dicton tordus … et tordants…………………………………………….70

Приложения ........................................................................................... ………75-102

103
Елена Борисовна Савельева

РИФМОВКИ, СЧИТАЛКИ, СКОРОГОВОРКИ


И
ПОСЛОВИЦЫ
В ОБУЧЕНИИ ФРАНЦУЗСКОМУ ЯЗЫКУ

Подписано в печать 03.09.2018.


Формат 210х297/80. Усл. печ. л. 3,02
Тираж 20 экз.

Редакционно-издательский отдел
ГОУ ВО МО «ГГТУ»
142611, Московская область,
г. Орехово-Зуево, ул. Зелёная, д. 22.

116

104