Вы находитесь на странице: 1из 3

ETUDE D'ARCHITECTURE DE RESEAUX LOCAUX

INTERCONNECTES : PORTO NOVO - COTONOU

INTRODUCTION

L'objectif de l'étude est de proposer une solution d'interconnexion de deux


réseaux locaux distants de 35km. L'un situé à porto novo et l'autre à
Cotonou.
Les équipes des deux sites travaillent autour des applications de base de
données de type SQL

I) ANALYSE DE L'EXIXTANCE

Cette phase consiste à traduire qualitativement les données du réseau


sous forme de flux prévisionnels. Il s'agit de caractériser les flux de chaque
application (type, périodicité …) et d'identifier les acteurs qui émettent et
ceux qui reçoivent. Ensuite il faut évaluer le volume des flux afin d'estimer la
taille de la bande passante nécessaire à la mise en œuvre du réseau.

1- Nature des flux

D'après les informations reçues, ce sont des flux de données de productions.

2- Volumétrie des flux

La volumétrie globale pour un site est généralement issue d'une volumétrie


unitaire estimée pour un utilisateur et calculée par la formule:

Vj = Vu * U où Vj : le volume journalier à calculer pour un site.


Vu : le volume journalier estimé pour un utilisateur.
U : le nombre d'utilisateur pour un site donné.

D'après les informations reçues, le volume des flux est de 2 Mo (à détailler).

3 - Périodicité
D'après les informations reçues, ce serait une fois par jour mais il reste à
préciser la plage horaire.

II ) DIMENSIONNEMENT DES LIENS

Pour dimensionner une liaison ,il convient tout d'abord d'estimer les
besoins en terme de débit instantané.
Le mode de calcul de la bande passante requise pour une application dépend
du type de flux qu'elle génère .Elle est basée sur la volumétrie estimée lors
de l'analyse de l'existant.

Bp = Vj * Th * Ov * (8 * 1,024) * 1/(Tu * 3600) où (8 * 1,024) permet la


conversion de Kilo-Octet en kilo-bits
Si on prend les valeurs standards pour les paramètres, la formule devient :

Bp = Vj * 0.30 * 1,2 * (8 * 1,024) * 1/ (0,8 * 3600)

Ainsi pour un volume journalier de 2 Mo, la bande passante requise est 2


Kpbs.

1 - Choix des équipements d'extrémités

Deux types d'équipements sont traditionnellement employés pour


interconnecter plusieurs réseaux locaux : il s'agit des ponts et des routeurs.
Chacun d'eux ayant ses avantages et ses inconvénients.
Avec les ponts : Tous les paquets du segment sont traités .Soit pour être
filtrer, soit pour être relayer vers l'autre segment. L'interconnexion
ponctuelle de segments isolés est possible.Idem pour les réseaux de même
type (homogène : Ethernet - Ethernet).
Le coût de l'investissement est faible.
L'administration du réseau est difficile.

Avec les routeurs : On peut définir des priorités en fonction du type de flux.
On peut interconnecter des réseaux hétérogènes.
L'administration du réseau est facile.
Le coût de l'investissement est important.

Dans le contexte de notre étude, les ponts constituent une solution


économique et suffisante.
Par contre si on veut prévoir une éventuelle extension du réseau, autant
basée la technologie sur des routeurs.
2 - Autres matériels

Les modems interviennent aussi dans l'architecture de réseaux


interconnectés car les routeurs ou ponts disposent d'une sortie synchrone se
raccordant directement sur un modem (FH, RNIS, VSAT…)

III) CHOIX DU RESEAU DE TRANSPORT

Le choix du réseau de transport est souvent le résultat d'une étude de coût.


L'approche peut être réalisée de plusieurs façons : la question peut d'abord
se poser en termes stratégiques : Faut-il partir sur une solution privée ou
faut-il confier la réalisation et l'exploitation de réseau à un opérateur.

Dans le premier cas, la société met en œuvre le réseau avec ses propres
ressources et utilise les supports de transmissions d'un opérateur comme
Bénin Télécom Infrastructure BTI.
Cette solution dite "Privée" présente les caractéristiques suivantes :
- Investissement important (routeurs / ponts et frais d'accès aux liaisons
hertziennes).
- Coût de fonctionnement faible (maintenance des routeurs/ponts et
abonnement aux liaisons hertziennes).
- Engagement des moyens de la part de la société.
Dans le deuxième cas, il s'agit de comparer différents offres de services.
Cette solution dite "Opérateur" présente les caractéristiques suivantes :
- Peu d'investissement mais coût de fonctionnement important.
- Fourniture d'un service d'exploitation et de maintenance.

Dans les deux cas, l'existant doit bien sûr être pris en compte

IV) CONCLUSION

A l'issue de l'étude précédente, la solution proposée pour interconnecter les


deux réseaux locaux situés à porto novo et à Cotonou a pour architecture :

PONT PONT

Ou Ou
Ethernet
Modem FH Modem FH
Ethernet ROUTEUR ROUTEUR

Réseau de transport chez


l'opérateur ou privée.
(Liaison Hertzienne)

PORTO-NOVO COTONOU

Il reste à faire le choix entre une solution "Privée" ou une solution


"Opérateur".
La première est basée sur les ponts ou routeurs achetés et sur la location
d'un support de transmission (FH) tandis que la deuxième repose sur une
offre de service de l'opérateur Bénin Télécom Infrastructure BTI. par
exemple.
La deuxième solution me semble convenable car elle permet d'éviter de
s'engager financièrement dans un investissement qui pourrait être remis en
cause pour des raisons diverses et variées. Cependant, il vous appartient de
vous renseigner pour savoir le coût des ponts ou routeurs à Cotonou ainsi
que l'abonnement pour un accès hertzien que vous allez comparer aux offres
des opérateurs avant de trancher.