Вы находитесь на странице: 1из 4

LES VERINS PNEUMATIQUES

Les vérins pneumatiques appartiennent à la famille des actionneurs.


Alimenté en énergie de puissance (air comprimé) par son pré-actionneur (distributeur), le
vérin transforme l’énergie pneumatique en énergie mécanique (force et déplacement)
nécessaire à la réalisation de l’action de l’effecteur.

Ils sont très utilisés, en automatisme, pour réaliser les actions suivantes.

1 – LES TYPES DE VERINS


Ils se composent d’un ensemble « piston + tige » se déplaçant à l’intérieur d’un tube.
On distingue deux types de vérins : les vérins à simple et à double effet.

Les vérins à simple effet

L’air comprimé n’agit que sur une seule face


du piston. Le retour se fait soit par un ressort,
soit par la charge.

Ce type de vérin, comportant un seul orifice, est particulièrement adapté pour le levage ou
le bridage de pièces.
Les vérins à simple effet peuvent être à tige rentrée ou sortie au repos.

Les vérins à double effet

L’air comprimé agit alternativement sur les


deux faces du piston.

Ce type de vérin, comportant deux orifices, peut donc travailler en poussant et en tirant. Il
est utilisé chaque fois que l’on veut obtenir un mouvement de va-et-vient dans les deux
sens.
L’effort en poussant (sortie de tige) est légèrement plus grand que l’effort en rentrant
(rentrée de tige) car la pression n’agit pas sur la partie de surface occupée par la tige.
1/4
2 – LE VERIN DOUBLE EFFET

Constitution

Quelque soit le vérin, et son constructeur, il sera constitué des mêmes éléments :
 Un piston, solidaire d’une tige, qui se déplace à l’intérieur du tube ou cylindre.
 Deux flasques, une à l’avant « le nez » et une à l’arrière « le fond », sur lesquelles
sont placés les orifices d’alimentation en air comprimé.
 Un ensemble de joints qui réalisent l’étanchéité nécessaire au bon fonctionnement
du vérin.
On appelle chambre avant et chambre arrière les deux volumes étanches, de part et
d’autre du piston.

Principe de fonctionnement

L’air comprimé pénètre dans la chambre d’admission et pousse le piston, qui se déplace à
l’intérieur du tube (ou cylindre). Le piston transmet le mouvement et la force à la tige.
L’air présent dans l’autre chambre, celle d’échappement, est chassé et évacué du corps
du vérin.

Sortie de tige : Mouvement « +»


+ Lorsla de
Lors de la sortie
sortie de tige,
de tige, c’estc’est
la
la chambre arrière qui est
chambre arrière qui est en pression en
(rouge)pression (rouge) etavant
et la chambre la chambre
est à
Pression ou Admission avant est
l’échappement à l’échappement
(bleu).
Echappement (bleu).

Rentrée de tige : Mouvement « -»


- Lors de
Lorsladesortie de tige,
de tige,
la rentrée c’estla
c’est
le contraire. La chambre
chambre arrière qui est en pression avant
(rouge)estetenla pression
chambre(rouge) et laà
avant est
Echappement l’échappement
chambre (bleu). arrière est à
l’échappement (bleu).
Pression ou Admission
2/4
L’amortissement des vérins double effet
Le déplacement de la tige d’un vérin est un mouvement rapide qui peut être brutal.
Dans le cas des vérins de fort diamètre, l’arrivée en fin de course du piston peut
provoquer des chocs mécaniques qui risquent d’endommager le matériel et provoquer le
desserrage de la visserie. C’est pourquoi la majorité des vérins comporte un
amortissement pneumatique intégré.

Principe de fonctionnement :
 Pendant la course, l’air s’échappe normalement par le nez ou le fond du vérin
(orifice A).
 Arrivée en fin de course, le tampon amortisseur pénètre dans le nez ou le fond du
piston et obture l’échappement. L’air ne peut s’échapper que par une faible
canalisation (orifice B). La réduction du débit provoque une surpression, s’opposant
au déplacement, et créant l’amortissement.

Sur la plupart des vérins, cet amortissement est réglable à l’aide d’une vis pointeau qui
agit sur le débit de l’air en obstruant la canalisation d’échappement.

3 – LE VERIN SIMPLE EFFET :

Principe de fonctionnement

L’admission de l’air comprimé dans la chambre


arrière « C » provoque le déplacement du piston
(vers la droite sur la figure) et la sortie de tige.
En l’absence de pression dans la chambre arrière, le
ressort ramène le piston à la position initiale.

3/4
4 – CARACTERISTIQUES :
Les caractéristiques nécessaires pour pouvoir différencier et commander un vérin sont :
 Le type de vérin : simple ou double effet.
 Le diamètre du piston : il est mesuré en mm et correspond au diamètre intérieur du
tube ou cylindre.
 La longueur de la course du piston.
 La présence d’un amortissement.
 La présence d’une détection possible du piston par des détecteurs magnétiques.
 La qualité des constituants : matériaux constituant le tube, la tige et les tirants (acier
étiré, acier chromé, inox, époxy …).
 La pression maximale d’utilisation, en bars.
 Les dimensions : norme CNOMO ou ISO.

5 – REPRESENTATION GRAPHIQUE
Dans un schéma pneumatique, tous les vérins sont repérés : A (ou C dans l’ancienne
norme)

- Les vérins simple effet.

Vérin simple effet Vérin simple effet


(Tige rentrée au repos) (Tige sortie au repos)

- Les vérins double effet.

Vérin double effet Vérin double effet Vérin double effet


(Non amorti) (Avec amortissement (Avec amortissement
avant et arrière) réglable avant et
arrière)
4/4