Вы находитесь на странице: 1из 24

REPUBLIQUE DE CÔTE D’IVOIRE

Union – Discipline - Travail

RAPPORT ANNUEL 2017 DES ACTIVITES


DE L’ASSOCIATION DES SAGES-FEMMES IVOIRIENNES
(ASFI)

(ASFI)

Rédigé par : Diallo Awa Epse YAO


Présidente Nationale de l’ASFI

Validé par : Dr YEDESS Yie Jeanne


DDS Abobo Est

13 BP 2740 Abidjan 13 tel: 24 00 02 08/ 43 16 51 30/03 02 05 14/05 63 15 06


Récépissé N° 092/ INT/AT/AG DU 14 02 2001 Autorisation N°154/MSP/DEPS/S-DESPC
Compte contribuable:0186377A Siège social: Abobo Kennedy
1
Email: asagefemmes@yahoo.frSite Web: www.asfici.net
SOMMAIRE

TITRE PAGES

INTRODUCTION 3
I-OBJECTIFS 4
o Liste des Membres du Bureau National 4
o Représentativité de l’Association 7
II- INFORMATIONS DES CONTACTS ACTUELS 7
III- REPRESENTATIVITE DE L’ASSOCIATION 7
IV-BILAN DES ACTIVITES 8
o Première Activités : Journée internationale de la Sage-femme 7
o Deuxième activité : participation aux rencontres
10
internationales
o Troisième activité : consultations foraines 14
o Quatrième activité : formation 19
V- PERSPECTIVES 22
CONCLUSION 23
TABLE DES MATIERES 24
ANNEXES (GALERIEPHOTO) 25

2
INTRODUCTION
L`Association des Sages-femmes Ivoiriennes(ASFI), tribune scientifique de la
corporation a engagé ses membres à délivrer des soins de qualité et une
meilleure qualité de la pratique sage-femme afin de contribuer à la réduction de
la mortalité.

A ce jour, l’ASFI compte 51 sections sur le territoire National.

Les Activités menées sont en direction de ses objectifs et tirées du plan triennal.

Elle est :

Membre de la Confédération Internationale des sages-femmes (ICM)


Membre de la société de gynécologie et d`obstétrique de Cote d`ivoire
(SOGO-CI)
Membre fondateur de la Fédération des Associations des Sages-femmes
d`Afrique Francophone (FASFAF)
Depuis 2014, elle a été inscrite sur la liste des ONG et Association
subventionnées par le Ministère.

3
I- OBJECTIFS :
Les objectifs visés par l`ASFI sont :

Assurer la formation continue de ses membres par l`organisation


d`enseignement Post Universitaires (E.P.U), de séminaires et
d`ateliers en vue d`améliorer la qualité des soins et des prestations ;
Soutenir le plan de développement sanitaire national par des
Activités de soins en direction de la communauté et de la
population en vue de réduire la morbidité et la mortalité
maternelle, néonatale et infantile ;
Assurer les prestations cliniques en matière de santé de la
reproduction et de planification familiale ;
Participer à des recherches pluridisciplinaires visant l`amélioration
des soins en matière de la santé de la reproduction.
Participer, organiser des congrès, des séminaires et des Rencontres
Nationaux et Internationaux

NOMS ET
No STRUCTURE FONCTION CONTACT/email
PRENOMS

Ecole de
DIALLO Awa Epse 77328156/03020514
1 Spécialité PRESIDENTE
YAO awasoindesf@yahoo.fr
INFAS
05 63 15 06/03 16 90
N’DRAMAN Kottia SECRETAIRE 57
2 DGS
Charlotte Générale kottiacharlotte@yahoo.
fr
03 44 29 64/07 87 86
1èreSecretaire
3 SEA née Zoua Lydie H.G Yopougon 39
Adjointe
lseazoua@yahoo.com
05 17 44 60/01 15 17
District ème
KOUAKOU Berthe 2 Secretaire 82
4 Sanitaire
Epse KONAN Adjointe ahouberthekouakou@y
Cocody
ahoo.fr
TANOH Amah PMI TRESORIERE 08 13 48 11/01 15 68
5
Catherine ATTECOUBE Générale 51 tanabomo@yahoo.fr

4
CSU
GOUE GBAGBA TRESORIERE
6 07583035/04050857
SopoudeHonorine BINGERVILL Adjointe
E
05 75 35 91/03 39 10
GODE Aya
7 DSIM 34
Antoinette
SECRETAIRE godeantou@yahoo.fr
EHOUSSOU Epse HOPITAL S chargée des
07457473/41705751
8 COULIBALY POLICE Relations
ehouss03@yahoo.fr
Suzanne NATIONALE Extérieures
COULIBALY 08 00 12 42
9 HG YOP
Honorine kissacoul@hotmail.fr
05 72 75 29 /41401570
FÊ NANSEGnenessia
10 INFAS djenejeanne@gmail.co
Jeanne SECRETAIRES
m
chargée de
08274748/41988865
11 EHUI Fernande ERGPAH Communicatio
fernehui@gmail.com
n
EHUI Akonan Chantal 02454783/05651101
12 AIBEF
Lucie Epse KOKO kokochantal@yahoo.fr
07525909/01732462
13 BOA Akanda Edith PNSME SECRETAIRES akanda_edith@yahoo.f
chargée des r
MOBIO née TANOH CSU GENIE Projets 47735480/41642279
14
Innocente 2000 tlatif@hotmail.fr
Enseignante à 77 89 79 15
15 BOKA Cecile
l’INFAS bokacecile@gmail.com
07989278/02548752
16 KOFFI Isabelle DCPNSME SECRETAIRES koffibellak@gmail.co
chargée de la m
FORMATION 07193479
17 GAHOU Irene DPPEIS
irenegahou@yahoo.fr
07872281/42949346
18 Sali KONE HG Yopougon
sali.kone@yahoo.fr
58415637
19 KONE Yolande DPPEIS yolandeoueyeyakone@
yahoo.fr
SECRETAIRE
FSUCOM Toit 08282578/01128827
20 MAGNE chargée des
Rouge mmkrou@yahoo.fr
Affaires
ATTOUMBRE Epse 05714622/09530179
Sociales
21 KONAN RETRAITE Attoubre.konanaffoue
AffoueKanFrancoise @gmail.com
22 BOUHAN Epse ECOLE 07850373

5
KESSIE G. Natacha SPECIALITE bouhannatacha@yahoo
Rose Lima INFAS .fr
MATERNITE 08839338/40682709
DIABATE Fatoumata
23 WILLIAMSVI fatoudiabatesanogo@y
Epse SANOGO
LLE ahoo.fr
07 42 52 76/65 12 71
TANOTCHI Marie CSUCOM SECRETAIRES 41
24 chargée de
Laure Anoumabo tanotchimarie@gmail.c
l’ORGANISAT om
CSU ION
TANOH Koi
ABIDJAN 02185210Tati2402@ya
25 Margueritte Tatiana
SANTE hoo.fr

26 DON Charlotte 220 LOGT 07 52 89 36


SENOU Epse 08018200/40321935
CHU
27 KOUAME Marie senoumariechantal@ya
BOUAKE
Chantal hoo.fr
SECRETAIRES
02 05 75 79 /08 43 84
H.G chargée des
28 GNEME Agathe 86aghategneme@gmail
TASSALE SECTIONS
.com
YAO AssamoiIrene
CSUCOM 07927199 /40660025
29 Flore
ABOBOTE irenéeflore@yahoo.fr
07411993
30 AKA Florentine INFAS
fifiak2@yahoo.fr
BAHI Henriette
31 RETRAITE 48080158
N’GUESSAN Affoue CONSEILERES 08761444/05382762
32 UNFPA
Christine anguessan@unfpa.org
07 66 12
MATERNITE
33 BLE Viviane 84/01465688vivivaho
220 LOGTS
@yahoo.fr

II- INFORMATIONS DES CONTACTS ACTUELS

 L’adresse géographique : Abobo Kennedy Clouetchanon loin de la


pharmacie Kennedy
 Courrier postal : 13 BP 2740 Abidjan 13
 Téléphone fixe : 24 00 02 08, mobile : 43 16 51 30

6
 Contacts : Présidente Nationale 77328156 Secrétaire 03169057
Trésorière 08134841
 Courrier électronique : asagefemmes@yahoo.fr Site web :
www.asfici.net

III- REPRESENTATIVITE DE L’ASSOCIATION

L’Association des Sages - femmes Ivoiriennes est représentée sur toute


l’étendue du territoire Ivoirien.
Au total 51sections à savoir :
 Région d’Abidjan1 Grands Ponts : - - Yopougon/Songon, - CHU
Yopougon-Dabou - Grand -lahou
 Région Abidjan 2 :Abobo-Adjamé-Cocody /Bingerville–
Treichville –Koumassi –Abobodoumé -Attécoubé
 Région du Gbèkè : Bouaké /Béoumi /Sakassou
 Région du Hambol : Katiola -Niakaramadougou -Dabakala
 Region de GboklèNawa san-Pedro : San Pedro
 Région de l’Agnéby- Tiassa -Mé : Agboville – Tiassalé, Adzopé,
Sikensi, Alépé- Akoupé
 Région du Haut Sassandra : Daloa – Issia - Vavoua
 Région du Sud Comoé : Aboisso – Adiaké –Bonoua
 Région N’Zi-iffou : Daoukro –Bongouanou- Dimbokro
 Région du Poro/Tchologo/Bagoué:Korhogo/Ferkessédougou/
 Région du Bélier : Yamoussoukro- Toumodi- Tiebissou
 Région du Gôh : Gagnoa - Oumé
 Région de l’Indénié -Djuablin : Abengourou- Agnibilékro
 Région du loh-djiboua : Divo – Lakota
 Région de la Marahoué : Bouaflé – Sinfra–Zuenoula
 Région du Tonkpi : Man- Danané- Zouan-hounien
 Région du Cavally-Guémon : Guiglo
 Région béré : Séguéla

IV- BILAN DES ACTIVITES

1- JOURNEE INT ERNATIONALE DE LA SAGE-FEMME

7
1-1- Contexte-Justification

La Confédération Internationale des Sages-femmes, lors de son congrès au


Japon en 1990 a institué la journée internationale de la Sage-femme. Cette
journée est dédiée aux Sages-femmes dans le monde entier. Cette journée a pour
objet de (i) faire connaître la profession de sage-femme, (ii) sensibiliser les
sages-femmes à une prise de conscience plus élevée dans l’exercice de leur
profession et (iii) les récompenser pour leurs durs labeurs en faveur de la
réduction de la mortalité maternelle, néonatale et infantile.

En 2017, les manifestations ont eu lieu dans la ville d’Abidjan avec comme
thème mondial : « Sages-femmes, mères et familles: partenaires pour la
vie! »

En prélude à cette journée, sous la tutelle du Ministère de la Santé et de


l’Hygiène Publique à travers la Direction des soins Infirmiers Maternels
(DSIM), l’Association des Sages-femmes Ivoiriennes (ASFI) a organisé :

 des journées de sensibilisation et de consultation gratuites dans la


communauté des communes suivantes : KOUMASSI (quartier Divo),
ADJAME (HG), COCODY (quartier Colombie), ABOBO (HG Abobo
-sud), YOPOUGON (HG) sur les soins sages-femmes (PF, CPN,
dépistage des lésions précancéreuses du col de l’utérus, dépistage VIH,
vaccination…..) à Abidjan ;
 des journées scientifiques à l’école de la Police avec pour sous- thème :
« Rôle de la Sage-femme dans les stratégies innovantes de réduction
de la morbidité, mortalité maternelle, néonatale et infantile »
 et la cérémonie officielle à l’Hôpital généraldans la commune de
Yopougon.

1-2- Résultats Obtenus

 Consultations Foraines

 Nombre de personnes sensibilisées : 6098


 Personnes reçues : 2868
 CPN : 345
 PF : 815 dont 500 nouveaux cas
 Dépistage des lésions précancéreuses du col de l’utérus(IVA) :
1074 dont 37 cas suspects adressés au CHU de Cocody, Treichville,
Yopougon pour des soins avancés

8
 PTME : 15 dépistées dont 1 cas positif pris en charge
 Tests de grossesses effectués chez les femmes désireuses d’une
méthode contraceptive 126 avec 8 cas positifs
 Cas d’IST : 101 pris en charge
 Désir de maternité : 36
 Condoms distribués : 1624
 Nombre de prestataires coachés : 33 SF et Infirmière

 Journées Scientifiques
Elles se sont déroulées à la salle des fêtes de l’école de Police les 4 et 5 mai

Les thèmes abordés :

 « Rôle de la sage-femme dans les stratégies innovantes dans la réduction


de la morbidité, mortalité maternelle néonatale et infantile ». Dr
KOUAKOU KOUAME Alphonse de la DSIM

 « Importance du Fer dans la diversification alimentaire » Dr Yeo


laboratoire NESTLE

 « Nécessité du suivie psychologique des grossesses » Mme AHOUA


Flore sage-femme spécialiste en psychiatrie.

 Restitution de la formation sur le renforcement des capacités des sages-


femmes en technique de communication par Mme ANON Jeannette
sage-femme au CHU Treichville

 Présentation du Plan Stratégique Quinquennale de l’ASFI 2016-2020 p

 « Consultations prénatales (CPN) recentrées» Professeur Touré ECRA


Anadu CHU Yopougon

 « Examens biologiques auxquels la femme doit être soumise »Professeur


Coulibaly FOUZEGUE à l’Institut Pasteur.

 « Restitution de l’atelier sur la planification familiale du post-partum et


du post-abortum qui a eu lieu en Ouganda par et sur les nouvelles
directives de la PF financée par l’OMS ».Mlle KOFFI Isabelle sage-
femme spécialiste au PNSME

9
 « Intérêt de l’Hygiène des mains dans la prévention des infections en
milieu de soins » Dr CISSE MARIETOU à la DGS.

 La Célébration Officielle
La célébration officielle a eu lieu le samedi 6 mai au sein de l’Hôpital Général
de Yopougon,
La cérémonie officielle a connu la participation d’invités de marque ainsi que la
présence de près de 500 personnes composées en majorité de sages-femmes.

 Dr DIANGO, Directrice des Soins Infirmiers et Maternels représentant


Madame la ministre de la santé et de l’Hygiène publique ;
 Dr OUATTARA, représentant madame la Ministre de la Femme, de la
Protection de l’Enfant et de la Solidarité
 DR LIAGUI, représentant la Représentante-pays UNFPA
 Dr SEBENE, représentant la Représentante-pays AGIR/PF
 Messieurs les représentants du Directeur Général de la police et du Préfet
de Police
 Dr THES, Directrice de l’Hôpital Général de Yopougon
-Ensuite des allocutions.
-Après les allocutions, l’ASFI a procédé à des DONS :
 aux doyennes sages-femmes
 aux accouchées de l’hôpital Général de Yopougon
 aux enfants de la Pouponnière de Yopougon

2- PARTICIPATION AUX RENCONTRES INTERNATIONALES

Trois (03) missions Internationales se sont déroulées :

- Mission à Toronto au CANADA


- MISSION A OUAGA à OUAGA au Burkina Faso en juillet
avec l’OOAS
- Mission à LAGOS au Nigéria

10
2-1- Mission à Toronto au CANADA

La Confédération Internationale des Sages-femmes (ICM) est une organisation


non-gouvernementale qui regroupe 130 Associations membres avec plus
400,000 Sages-femmes dans 113 pays dans le monde.

Sa vision est d’envisager un monde où chaque femme enceinte et son nouveau-


né auraient accès à des soins prodigués par une sage-femme.

Sa mission est de renforcer les associations membres et faire progresser la


profession de sage-femme dans le monde entier en mettant en avant les sages-
femmes autonomes en tant que prestataires de soins idéals pour s’occuper des
femmes enceintes et pour encourager un accouchement normal afin d’améliorer
la santé reproductive des femmes, des nouveau-nés et de leurs familles.

A ce titre l’ASFI : Association Des Sages-femmes Ivoiriennes n’est pas restée


en marge en marge ce congrès. Elle a été représentée par deux membres pour
partager cette expérience afin de développer leurs capacités des leaderships dans
la réduction de la mortalité maternelle et infantile.

2-2- MISSION A OUAGADOUGOU AU BURKINA FASO


Du 24 au 28 juillet 2017 s’est tenu dans la salle de conférence de l’Hôtel
Palm Beach à Ouagadougou, l’atelier de formation sur le code de déontologie
harmonisé et textes réglementaires à l’endroit des ordres et organes de
régulation des professions infirmiers et des sages-femmes. Atelier organisé
par l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS).

L’objectif général de cet atelier était de renforcer 1es capacités des organes
dirigeants des ordres et associations professionnelles d’infirmiers et sages-
femmes en matière règlementation (codes de déontologie, textes juridiques
encadrant l’exercice et la formation des professions sage- femme et
infirmière).

Recommandations issues de cet atelier

 Aux Gouvernements des pays membres de la CEDEAO, du Tchad et de la


Mauritanie

 Faciliter les ordres des sages-femmes et/ou infirmiers dans les pays
où il n’en existe pas encore

11
 Créer la Direction des Soins Infirmiers et Obstétricaux dans tous les
pays de la CEDEAO y compris le Tchad et la Mauritanie
 Nommer des cadres infirmiers et sages-femmes comme directeur
des structures des Soins Infirmiers et Obstétricaux des différents
pays de l'espace CEDEAO du Tchad et de la Mauritanie ;
 Permettre aux ordres des deux professions de participer aux
réunions de cabinet du ministre et d'être aussi des organes
consultatifs

 A l’OOAS

 Organiser l'atelier de validation des dits textes ;


 Organiser des journées scientifiques des infirmiers et sages-femmes
de l’espace CEDEAO, du Tchad et de la Mauritanie ;
 Faire un plaidoyer auprès des pays qui n’ont pas encore des ordres
pour faciliter leur création ;

 FASFAF
 Faire un plaidoyer auprès des pays qui n’ont pas encore des ordres
pour faciliter leur création ;
 Renforcer les ordres et associations existants ;
 Créer la fédération des ordres au niveau de l’espace CEDEAO, du
Tchad et de la Mauritanie

 Aux institutions et écoles de formation

 Réviser les plans de cours d’éthique et de déontologie dispensés


dans nos institutions de formation de sage-femme (et d’infirmier)
en prenant en compte, les contenus de l’actuel code de déontologie
harmonisé, ainsi que l’étalement de l’enseignement de la

12
déontologie aux 5ème et 6ème semestres année d’études en sciences
infirmières et obstétricales.

2-3- VOYAGE D’ETUDE ET D’ECHANGE D’EXPERIENCE A


LAGOS AU NIGERIA

Du 27 Novembre au 01er Décembre 2017, les participants au nombre de 13


venus du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali,de la Mauritanie et du
Niger, ont pu effectuer ce voyage d’étude à Lagos au Nigeria. Le Tchad n’ayant
pas pu faire le déplacement.
Il fait suite à l’atelier de formation des responsables des Ordres et Associations
professionnelles d’infirmiers et sages-femmes sur le code de déontologie et les
textes réglementaires relatifs à l’exercice de leur profession.
Il se veut être une occasion d’approfondissement et d’échange d’expérience en
matière de régulation de la pratique professionnelle auprès des pairs du Collège
Ouest Africain des Soins Infirmiers (WACN) sis à Lagos et de l’Ordre des
infirmiers/ères du Nigéria.
L’objectif général de ce voyage d’études était de renforcer les capacités des
responsables des Ordres et Associations professionnelles d’infirmiers et sages-
femmes sur le fonctionnement des organes professionnels de régulation à travers
des échanges et discussions sur les meilleures pratiques.

Et plus spécifiquement:

- d’échanger sur le processus de mise en place d'un Ordre professionnel fort


d’infirmiers et sages-femmes;
- d’échanger et partager avec les pairs du West AfricanCollege of Nurse de
Lagos au Nigéria, sur les expériences en matière de réglementation des
professions infirmière et sage-femme, des conditions d’exercice de la
profession, des mécanismes de financement et d’autonomie de l’ordre ;
- de s’informer sur les procédures de contrôle des compétences des
professionnels ;
- d’échanger sur les procédures de gestion du Conseil disciplinaire, saisine et
sanctions;
- de formuler des orientations pour la mise en place d’Ordres professionnels
forts dans les pays.

13
3- CONSULTATIONS FORAINES
En Côte d’Ivoire, les indicateurs de santé de la mère, du nouveau-né et de
l’enfant, demeurent encore à des niveaux élevés en dépit des efforts consentis
dans ce domaine avec l’appui des partenaires au développement, le secteur privé
et la société civile. En effet, selon l’Enquête Démographique et de Santé (EDS
III) 2012, le Ratio de mortalité maternelle s’élève à 614 décès pour 100 000
naissances vivantes (NV) et celui du nouveau-né est de 38 pour 1000 avec un
Indice Synthétique de Fécondité (ISF) estimé à 5,0 enfants par femme. Le taux
de fécondité des adolescents (15-19 ans) est de 129 naissances pour 1000
adolescentes ; traduisant ainsi une fécondité précoce élevée avec un
tauxd’avortement qui varie de 1% chez les 12-14 ans, 8% chez les 15-19 ans
pour atteindre 18% chez les 20-24 ans avec plusieurs cas d’IST/VIH/SIDA. A
cela s’ajoute la prévalence élevée du cancer du col de l’utérus dont la découverte
est tardive et le taux de décès reste très élevé.

Le défi de baisser le taux de mortalité implique la participation de tous les


acteurs du système de santé, notamment des sages-femmes.

En outre, les activités de soins ayant un impact très fort sur ces cibles exécutées
par les sages-femmes, sont très souvent ignorées par la population.

C’est dans ce contexte que l’ASFI sous la supervision de la Direction des Soins
Infirmiers et Maternels(DSIM) et le Programme Nationale de Santé de la Mère
et de l’Enfant(PNSME) avec l’appui technique et financier de l’UNFPA,
AGIR/PFa organisé, plusieurs activités.

3-1- Journées Spéciales de Planification Familiale


Dans le cadre de la célébration de la Journée Internationale de la Femme et de la
mise en œuvre d’actions de Communication pour le Changement Social et de
Comportement pour accroître l’utilisation des services de planification
familiale , des journées spéciales PF ont été organisées par l’ASFI avec la
coordination des districts sanitaires concernés et l’appui financier et matériel de
Agir/PF dans 5 sites à savoir CSU-DM COM Yopougon Andokoi, CSU-DM
Public de Yopougon Santé, FSU Public Attécoubé, Hôpital Général de
Treichville, CSU-DM COM AboboClouetcha du 8 au 10 Mars 2017.

L’objectif est de Contribuer à la réduction de la mortalité maternelle par


l’amélioration de la disponibilité et de la qualité de l’information et des services

14
de PF à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale de la Femme
2017.

Plus spécifiquement :
- Mobiliser autour de la Planification Familiale au moins 1000 femmes,
hommes, jeunes et couples dans la communauté du CSU Yopougon Santépar
des réunions communautaires, des passages sur les médias, la sensibilisation
par les ASC, le porte-à-porte et les projections de films ;
- Proposer les méthodes contraceptives de leurs choix aux femmes en âge de
procréer ;
Proposer le dépistage du VIH à tous les clients.

NB : les sages-femmes sont allées elles-mêmes faire du porte-à-porte pour


sensibiliser dans les ménages, dans les ateliers de couture, coiffure, les garages.

Résultats (voir totaux de toutes les consultations gratuites)

3-2- Organisation des causeries éducatives autour de sketchs


Le changement pour l’adoption de la planification familiale (PF) dans les
couples, passe par une bonne communication sociale autour des méthodes
contraceptives, de leurs avantages et inconvénients et de leurs effets secondaires.
L’Association des Sages-Femmes Ivoiriennes (ASFI) en partenariat avec
IROLINE COMMUNICATION et avec l’Appui financier de l’USAID à
travers Agir/PF ont initié une campagne de communication pour le changement
social de comportement (CCSC) à l’endroit des populations de juillet en Août
2017. Dix(10) causeries éducatives avec des couples (10/séances) autours de
sketchs sur la PF ont été réalisées dans les communes d’Abidjan

L’objectif est de contribuer à l’accroissement de l’utilisation de méthodes


modernes de Planification Familiale (PF) et à l’implication des couples dans
les prises de décision des méthodes de PF en Côte d’Ivoire,

A travers des activités de causeries éducatives initiées pour des couples


(hommes-femmes), l’ASFI a élaboré des stratégies de communication qui
prennent en compte des supports, des matériaux, des canaux ainsi que des
approches innovantes pour expliquer aux différents couples présents pendant les
séances la nécessité de pratiquer le PF.

15
Les résultats obtenus ont été :
- Elaboration du guide d’animation des causeries éducatives
- Organisation d’une session de renforcement de capacités des animatrices
de causerie
- Organisation des causeries éducatives
- Organisation de 6 émissions radio CI sur la PF

Les causeries éducatives ont été organisées dans les communes selon le
programme suivant:

Communes Sites Dates Heures

Koumassi FSU COM ZOE BRUNO 31 Juillet 2017 14 H


Adjamé FSU COM de Williamsville 02 Aout 2017 11H
Anyama Hôpital Général d’Anyama 03 Aout 2017 09H
Attécoubé PMI 05 Aout 2017 09H
Bingerville Hôpital général de Bingerville 08 Aout 2017 10H
Treichville FSC COM d’Arras 3 09 Aout 2017 09H
Abobo FSC COM d’Aboboté 09 Aout 2017 14H
Cocody FSU COM de Blockhauss 10 Aout 2017 09H
Yopougon FSU COM de Port-bouët 2 10 Aout 2017 14H
Port-Bouët FSU COM de Gonzagueville 11 Aout 2017 14H

3-3- Journées Promotionnelles sur les Soins Sages-Femmes


Ces journées de sensibilisation à travers des projections de films se sont
déroulées avec l’appui financier de l’UNFPA à MAN (les 16 et 17 novembre) ;
BOUAKE (1er et 2 décembre) ; ABOISSO le 16 Décembre 2017
L’objectif est d’améliorer la disponibilité et la qualité des services de
SR/PF/VIH des régions sanitaire du Tonkpi par le renforcement de la
promotion du métier sage-femme.

Ce sont des séances de sensibilisation avec la communauté dans une salle, après
projection de films, les sages-femmes s’attèlent à répondre aux préoccupations
des participants.

Résultats (voir totaux de toutes les consultations gratuites)

16
3-4- consultations foraines

En prélude à l’installation des sections, l’ASFI a organisé sous la supervision de


la DSIM et du PNSME avec l’appui financier de l’UNFPA des consultations
foraines gratuites en PlanificationFamiliale, consultations Prénatales et post
natales, Prévention du VIH,dépistage des lésions Précancéreuses du Col de
L’utérus et des seins :
 GUIGLO, du 04 au 08 JUILLET 2017
 TANDA, du 25 au 28 JUILLET 2017

SENSI DESIR
DISTRIC CP CPo
SITES BILIS PF IVA VIH IST MATE
T N N
E RNITE
PMI 32 (1 156 (1
GUIGLO 333 132 1 0 71 22
HG Positif) positif)
32 (1 156 (1
TOTAL GUIGLO 333 132 1 0 71 22
positif) positif)
34 (0 81 (3
CSU ASSUEFRI 184 76 1 5 13 78
positif) positifs)

54 (0 52 (1
CSU KOUNFAO 176 73 1 21
ABOBO positif) positif) 13 0
EST
88(0 133 (4
360 149 14 5 14 99
TOTAL TANDA positif) positifs)
TOTAL GUIGLO-TANDA
120 (1 289 (5
693 281 15 5 85 121
positif) positifs)

17
 DANANE, ZOUAN-HOUNIEN du 22 au 25 NOVEMBRE 2017
SENS DESIR
DISTRIC CP CPo
SITES IBILI PF IVA VIH IST MATE
T N N
SE RNITE

HG 541 137 120 231 21 19 90 14

DISPENSAIRE
DANANE 313 100 60 220 0 01 00 00
URBAIN

CSU MAHAPLEU 650 222 150 382 10 14 65 00

TOTAL DANANE 1504 459 330 779 31 43 155 14

HG 333 74 272 322 12 02 31 05

ZOUAN- NON
CSU QUARTIER
HOUNIE 268 71 97 REALISE 15 05 39 06
YACOUBA
N R

CSU ZEALE 286 87 108 140 07 02 52 01

TOTAL ZOUAN-HOUNIEN 887 232 337 246 34 09 122 12

TOTAL DANANE ZOUAN- 667(13


2391 691 1241 65 43 277 26
HOUNIEN cas)

IL faut signaler qu’au siège de l’Association, des activités de soins préventifs et


curatifs sont réalisés.

RESULTATS DE TOUTES LES ACTIVITES DE SENSIBILISATION ET


DE CONSULTATION GRATUITES

 7802 personnes sensibilisées au cours du porte à porte dont 886 hommes


 6916 femmes reçues en Counseling:

18
 12018 personnes sensibilisées au cours des activités sensibilisation et
consultations foraines
 5389 femmes mises sous contraception

 1880 femmes dépistées selon la méthode IVA dont 37 cas positifs

 1453 personnes dépistées au VIH dont 14 positifs

 39 prestataires

4- FORMATION

4-1- PROJET de la confédération internationale des sages-


femmes (ICM): Renforcer la formation des sages-femmes
dans des pays africains francophones
Depuis septembre 2011, l'ICM a mené une série d'analyses des lacunes dans 56
pays au niveau du développement de la Formation, de la Réglementation et des
Associations (ERA) dans le cadre de ses efforts pour renforcer la pratique des
sages-femmes dans le monde. Le domaine identifié comme présentant le plus
grand nombre de lacunes dans tous les pays participants est la formation des
sages-femmes. En 2014 et 2015, l'ICM a commencé une série d'analyses des
lacunes dans les pays africains francophones. Les résultats ont montré que le
pilier de l'éducation était le plus faible. C’est sur la base de ces constatations que
l'ICM avec l’appui de la Fondation Sanofi Espoir a entrepris ce projet pour
renforcer la formation des sages-femmes dans les pays africains francophones.
La mise en œuvre du projet en 2016 et 2017 mettra d'abord l'accent sur les cinq
premiers pays pilotes, en commençant par 3 pays pilotes et 2 pays optionnels
selon l’avancée du projet, puis il sera déployé dans les autres pays
progressivement selon les 1ers enseignements.

Objectifs du projet

1. Renforcer, dans un premier temps, les programmes de formation des sages-


femmes dans pays africains francophones
2. Améliorer et harmoniser la formation des sages-femmes dans cette région en
s'appuyant sur les normes globales, les compétences et les outils de l'ICM
3. Entreprendre l'élaboration d'un système d'accréditation et d'approbation pour
les programmes de formation des sages-femmes.

19
4-1-1- L’Education Basée sur les Compétences (EBC) – Atelier de
Formation des Formateurs
EN 2017, deux séries de formations de trente (30) formateurs sur
l’Enseignement Basé sur le Genre en juillet à BOUAKE (21 au 25 août) et en
octobre à ABOISSO
L’objectif généralest decréer une masse critique des sages-femmes enseignantes
en EBC
Plus spécifiquement
1. Améliorer l'utilisation appropriée des différentes méthodes d’enseignement
basées sur les compétences, les activités d’apprentissage et des stratégies
d’évaluation sur la base des compétences essentielles de l’ICM ainsi que sur les
standards d’éducation.
2. Avoir la compétence de faciliter l’apprentissage des autres enseignants dans le
domaine d’EBC.
3. Effectuer une analyse de la situation actuelle afin de mettre en œuvre des
stratégies EBC dans des structures différentes.
4. Elaborer un plan d’action afin d’organiser un atelier EBC dans votre pays et
vos institutions.
Les formateurs étaient Emmanuelle Hebert du Canada, Liliane Magera de
l’ICM et Rachel IBINGA de l’association des sages-femmes du Gabon. Elles
sont toutes des sages-femmes formatices.

4-1-2- révision du curricula de formation desà Yamoussoukro

L’objectif du développement durable numéro 3, exige une accélération de


l’élimination de la mortalité et morbidité maternelle et néonatale par la mise en
œuvre de stratégies efficaces et pérennes. L’une des stratégies est la qualité des
soins prodigués par les sages-femmes.

C’est dans ce cadre que la Confédération Internationale des sages-femmes


(ICM) en collaboration avec le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique à
travers la Direction des Soins Infirmiers et Maternels(DSIM), mets en œuvre un

20
projet qui vise à renforcer la formation des sages-femmes à travers le
renforcement des établissements d'enseignement, les terrains de stage, les
formateurs sages-femmes et programmes en Côte d’Ivoire. L’une des activités
est la révision du curricula de formation des sages-femmes en Côte d’Ivoire.
A cet effet, s’est tenu à l’Hôtel villa des Hôtes II à Yamoussoukrodu 27
novembre au 1er décembre 2017, un atelier de révision du curriculum de
formation des étudiantes sages-femmes de l’INFAS. Cet atelier a permis
d’élaborer le projet de référentiel des activités professionnelles de la Sage-
femme en Côte d’Ivoire,le référentiel de compétences ,l’identification des
capacités cognitives, techniques et comportementales par compétence,
l’identification et la planification des unités d’enseignement selon la capacité et
le semestre d’étude.
L’Objectif généralest deréviser le curriculum de formation des sages-femmes en
Côte d'Ivoireaux normes internationales.

Les Objectifs spécifiques :

1. Elaborer/convenir du référentiel des activités professionnelles de la sage-


femme en Côte d'Ivoire,
2. Convertir ce référentiel en Référentiel de Compétences en se basant
également sur les Compétences Essentielles de la Sage-femme de ICM
3. Décliner chaque compétence en capacités requises en se basant sur les
Compétences Essentielles de la Sage-femme de ICM, et les répartir sur la
durée du programme d'études de sage-femme (annualisation),
4. Réviser les unités d’enseignement requises par compétence et capacités en
considérant la réforme LMD

4-2- Convention ASFI-NESTLE CI


Dans le cadre de la mobilisation des ressources, l’ASFI a signé une
convention avec Nestlé Côte d’Ivoire.
Cette convention a permis de former cent vingt- cinq sages-femmes sur la
réanimation du nouveau-né en salle d’accouchement et avoir du matériel
(PINGOUINS, ..)

4-3- Projet Fondation SanofiAtelier De Renforcement Des


Compétences Des Sages-Femmes En Technique De
Communication

21
La Fondation Sanofi a lancé dans le cadre des « AWARDS 2016 of Midwises
for Life Awards », un appel à projets pour récompenser des initiatives de sages-
femmes et lutter contre la mortalité maternelle et néonatale dans les pays en
développement à la suite de laquelle a été retenue l’Association des Sages-
Femmes Ivoiriennes.
Le projet mis en œuvre par l’ASFI en collaboration avec la Direction des Soins
Infirmiers et Maternels (DSIM) du Ministère de la Santé et de l’Hygiène
Publique, vise plus précisément à mettre en relief la nécessité, pour les sages-
femmes de Côte d’Ivoire, d’entretenir une communication parfaite avec les
parturientes avant et après l’accouchement aux fins de garantir leur sécurité
avant et après les accouchements et la bonne santé des nouveaux nés au sein de
nos centres hospitaliers.

Un (01) atelier de formation a été organisé du 31 Janvier au 02 Février 2017 à


l’AIBEF Abidjan-Treichville sur le thème :Renforcement des Compétences
des Sages-femmes en Technique de Communication. Cinquante sages-
femmes ont bénéficié de cette formation.

Des restitutions ont été faites et au total 250 sages-femmes ont été formées

V- PERSPECTIVES

 Passer à échelle dans tous les districts la sensibilisation porte à porte par
les sages-femmes afin d’augmenter le taux d’utilisation des services SR
 Augmenter le nombre de consultations foraines et de coaching des
prestataires
 Uniformiser les prix des Produits PF
 Continuer la formation des prestataires et mettre à disposition le matériel
adéquat
 Plaidoyer en faveur d’une spécialité en santé publique

22
CONCLUSION

 L’ASFI, bien qu’ayant des difficultés pour le financement de ses activités


a réalisé 87% de ses activités prévues de son plan d’action 2017.
 Cette année, l’ASFI a pu bénéficier d’un appui du ministère de la santé et
de L’Hygiène Publiqueà travers des (PNSME, DSIM, cellule ONG)
UNFPA, USAID à travers AGIR/PF, JHPIEGO, ICAP, AIMAS, AIBEF,
des Laboratoires Pharmaceutiques (NESTLET).
 En 2018, L’ASFI envisage avec la mobilisation des ressources être plus
dans la communauté par l’organisationd’Activités foraines et de journées
portes ouvertes afin de redonner une image nouvelle de la Sage-femme.

23
Table des matières
SOMMAIRE ............................................................................................................................................. 2
INTRODUCTION ................................................................................................................................... 3
I- OBJECTIFS : .................................................................................................................................. 4
II- INFORMATIONS DES CONTACTS ACTUELS ..................................................................... 6
III- REPRESENTATIVITE DE L’ASSOCIATION ......................................................................... 7
IV- BILAN DES ACTIVITES........................................................................................................... 7
1- JOURNEE INT ERNATIONALE DE LA SAGE-FEMME .............................................................. 7
1-1- Contexte-Justification ................................................................................................................. 8
1-2- Résultats Obtenus ........................................................................................................................ 8
2- PARTICIPATION AUX RENCONTRES INTERNATIONALES .............................................. 10
2-2- MISSION A OUAGADOUGOU AU BURKINA FASO ......................................................... 11
 Aux Gouvernements des pays membres de la CEDEAO, du Tchad et de la Mauritanie ...... 11
 A l’OOAS .............................................................................................................................. 12
 FASFAF ................................................................................................................................ 12
 Aux institutions et écoles de formation ................................................................................. 12
2-3- VOYAGE D’ETUDE ET D’ECHANGE D’EXPERIENCE A LAGOS AU NIGERIA ............................... 13
3- CONSULTATIONS FORAINES ................................................................................................. 14
3-1- Journées Spéciales de Planification Familiale ........................................................................... 14
3-2- Organisation des causeries éducatives autour de sketchs .......................................................... 15
3-3- Journées Promotionnelles sur les Soins Sages-Femmes............................................................ 16
3-4- consultations foraines .............................................................................................................. 17
4- FORMATION ............................................................................................................................... 19
4-1- PROJET de la confédération internationale des sages-femmes (ICM): Renforcer la formation
des sages-femmes dans des pays africains francophones ...................................................................... 19
4-1-1- L’Education Basée sur les Compétences (EBC) – Atelier de Formation des Formateurs ......... 20
4-1-2- révision du curricula de formation des à Yamoussoukro ..................................................... 20
4-2- Convention ASFI-NESTLE CI ...................................................................................................... 21
4-3- Projet Fondation Sanofi Atelier De Renforcement Des Compétences Des Sages-Femmes En
Technique De Communication .............................................................................................................. 21
V- PERSPECTIVES ................................................................................................................... 22
CONCLUSION ..................................................................................................................................... 23

24

Оценить