Вы находитесь на странице: 1из 3

PRODUIT SCALAIRE

• Travail d’une force en physique

I. Produit scalaire dans le plan


1) Définition
r uuur r uuur
Soit ur et vr deux vecteurs non colinéaires (donc non nuls) tels que u = OA et v = OB . On appelle H
le projeté orthogonal de B sur (OA).
 → →
r r uuur uuuur OA×OH si OA et OH sont de même sens
Alors u ⋅ v = OA ⋅ OH = 

-OA×OH si OA →
et OH sont de sens contraires
B

H H
O A O A
r r r r
u ⋅ v = OA × OH u ⋅ v = −OA × OH
Remarques
r
• Lorsque l’un des vecteurs est nul, par exemple v , on a OB = 0 et le produit scalaire est nul.
• Le produit scalaire de deux vecteurs est un nombre réel, qui peut être positif, négatif ou nul.

Carré scalaire d’un vecteur


r r
C’est par définition le produit scalaire d’un vecteur u par lui-même. Il se note u 2
r r r r r r
D’après la définition, u 2 = u × u = u 2 , où u désigne la norme, ou la longueur du vecteur u .
uuur 2 uuur uuur
En particulier, AB = AB ⋅ AB = AB × AB = AB 2 .
2) Vecteurs orthogonaux
r r
Dire que deux vecteurs u et v sont orthogonaux signifie :
soit que l’un des deux est le vecteur nul
r uuur r uuur
soit que (OA) est perpendiculaire à (OB) avec u = OA et v = OB .
Lien avec le produit scalaire
r r r r
Deux vecteurs u et v sont orthogonaux si et seulement si u ⋅ v = 0
Démonstration
r r
Supposons d’abord que u et v soient orthogonaux. Si l’un au moins d’entre
eux est nul, leur produit scalaire est nul.
r uuur r uuur
Sinon, en posant u = OA et v = OB , on sait que (OA) est perpendiculaire à
(OB). Le projeté orthogonal H de B sur (OA) est donc le point O lui-même.
On a donc :
r r
u ⋅ v = OA × OH = 0
r r
Réciproquement supposons que u ⋅ v = 0 .
r uuur
Si l’un des vecteur est le vecteur nul, ils sont bien orthogonaux. Si les deux sont non nuls, on pose u = OA
r uuur
et v = OB . Alors
r r
u ⋅ v = OA × OH = 0
Mais OA ≠ 0 impose que OH = 0, donc que H = O.
r r
Comme (HB) est perpendiculaire par construction à (OA), on a bien (OA) ⊥ (OB) et les vecteurs u et v
sont bien orthogonaux.

3) Configurations fondamentales

II. Autres expressions et propriétés du produit scalaire


1) Produit scalaire et cosinus
rr r r r r
Pour tous vecteurs non nuls ur et vr , u.v = u v cos ( u , v )
Démonstration
r r
La relation est évidente lorsque les vecteurs sont colinéaires, soit qu’ils aient même sens avec cos ( u , v ) = 1 ,
r r
soit qu’ils aient des sens contraires avec cos ( u , v ) = −1 .
r r r uuur r uuur
Si les vecteurs u et v ne sont pas colinéaires, on pose comme d’habitude u = OA et v = OB . L’angle AOB
est noté θ. Examinons les deux cas.
Lorsque θ est aigu, on a : B
uuur uuur
OA ⋅ OB = OA × OH = OA × OB cos θ

H
O A

2
Lorsque θ est obtus, on a :
B uuur uuur
OA ⋅ OB = OA × OH
= −OA × OB cos ( π − θ )
= OA × OB cos θ

H
O A

Pour conclure, il suffit de remarquer que cos θ = cos AOB = cos ( OA, OB ) = cos ( u , v ) .
uuur uuur r r

2) Quelques propriétés du produit scalaire


r r rr rr
Quels que soient les vecteurs u et v , on a u .v = v .u .
r r r r
Cela résulte immédiatement du fait que cos ( u , v ) = cos ( v , u ) .
• Résultats algébriques
Soit ur , vr et wr des vecteurs et a un nombre réel.
Alors :
r r r rr r r
u. ( v + w) = u.v + u .w
r r rr
u. (α v ) = α (u.v )
On peut en déduire particulièrement des règles de calculs « usuelles », en particulier les produits scalaires
remarquables suivants :
r r r rr r
( u + v ) = u 2 + 2u .v + v 2
2

r r 2 r rr r
( u − v ) = u 2 − 2u.v + v 2
r r r r r r
( u + v )( u − v ) = u 2 − v 2

2) Expression du produit scalaire en repère orthonormal


rx  r x'
Soient deux vecteurs u   et v   dans un repère orthonormal ( O; i , j ) .
r r
 y  y '
r r 1
Alors u ⋅ v = xx '+ yy ' = 2[|| ur + vr ||2 - || ur ||2 - || vr ||2].

Démonstration
( )( )
r r r r r r r r r r r r
u ⋅ v = xi + yj x ' i + y ' j = xxi 2 + xy ' i ⋅ j + yx ' j ⋅ i + yy ' j 2 = xx '+ yy ' .

Autre démonstration
Dans le cas où on ne dispose pas de propriétés usuelles du produit scalaire…
On admet qu’étant donnée la définition le produit scalaire de deux vecteurs ne dépend pas du repère orthonormé que l’on
chosit.
r r r r
Si u =0 ou v = 0 , la formule est vérifiée.
r r r uuur r uuur
Supposons donc u et v non nuls. Posons u = OA et v = OB .
r uuur π
( ) ( )
r r r r
On utilise le repère orthonormal O; i , j tel que i et OA sont colinéaires et de même sens et i , j = .
2
r
Le point A a pour coordonnée x = OA = u et y = 0 .

( ) ( ) ( )
r r r r r r r r
Le point B a pour coordonnées x ' = OB cos i , v = v cos i , v et y ' = v sin i , v .

( )
r r r r r r r r r r
D’autre part, i , v = ( u , v ) donc u ⋅ v = u v cos ( u , v ) .
r r r r r r r r r r r
D’autre part, xx '+ yy ' = u × v cos ( u , v ) + 0 × v sin ( u , v ) = u v cos ( u , v ) , ce qui prouve bien
l’égalité.