Вы находитесь на странице: 1из 8

I .

INTRODUCTION :
De nos jours, l’industrie pharmaceutique nationale se voit heurtée à de nombreux défis :
promouvoir l’activité de la recherche et de développement, développer de nouveaux produits et
améliorer la qualité de ces derniers, gérer son capital humain en fonction de sa stratégie, améliorer
le service rendu au client. Pour relever ces défis l’entreprise doit adapter sa stratégie en fonction de
son environnement économique et politique et prendre des décisions en fonction des données du
marché visé. Ainsi, le Groupe SAIDAL doit profiter de ce nouveau contexte pour renforcer sa
position de Leader National des médicaments génériques et conquérir de nouveaux marchés. Ceci
ne peut se faire qu’à travers une politique de marketing qui passe de l’ancienne conception «
l’important est de produire » vers une nouvelle conception « l’important est de vendre » à travers :
- L’identification des besoins médicaux du marché,
- La connaissance des perspectives du marché,
- Rester compétitif face à la concurrence.
II. LE GROUPE SAIDAL (UN LEADER NATIONAL DES MEDICAMENTS GENERIQUES) :

1-Historique du groupe SAIDAL :


Actuellement, SAIDAL est une Société par actions, au capital de 2,5 milliards de dinars algériens.
80 % du capital du Groupe SAIDAL sont détenus par l’État et les 20 % restants ont été cédés en
1999 à des investisseurs institutionnels et à des personnes physiques
1969 : Création de la pharmacie centrale algérienne (PCA) par ordonnance présidentielle et ayant
pour mission d'assurer le monopole de l'Etat sur l'importation, la fabrication et la commercialisation
de produits pharmaceutiques à usage humain.
1971-75 : Réalisation de l'unité de production d'el Harrach et rachat en deux étapes (1971 puis
1975) les unités de Biotic et Pharmal par la (PCA)
1982 : Création de SAIDAL suite à la restructuration de la Pharmacie Centrale Algérienne (PCA) et
a bénéficié, dans ce cadre, du transfert des usines d’El Harrach, de Dar El Beida et de Gué de
Constantine
1988 : Intégration officielle du complexe antibiotique de Médéa, qui appartenait alors à la SNIC
(Société National des Industries Chimiques).
1989 : SAIDAL devint une EPE (entreprise publique économique) dotée d'autonomie de gestion
suit à la mise en oeuvre des reformes économiques.
1997 : Restructuration de l’entreprise SAIDAL et la transformation en groupe industriel le 2 février
1998 auquel sont rattachées trois filiales (Pharmal, Biotique et Antibiotical).
2014 : SAIDAL adopte une nouvelle organisation par la fusion,par voie d’absorption, desfiliales
ANTIBIOTICAL, PHARMAL et BIOTIC détenues à 100 %

2-Organisation du groupe SAIDAL :


Le Groupe SAIDAL a procédé en janvier 2014 à la fusion, par voie d’absorption, des filiales
ANTIBIOTICAL, PHARMAL et BIOTIC. Cette décision approuvée par ses organes sociaux a
donné lieu à une nouvelle organisation comportant

2-1-LA DIRECTION GÉNÉRALE DU GROUPE :


Structure décisionnelle regroupant les Directions Centrales
- Direction de l’Audit Interne - Direction de la Gestion des Programmes - Direction de la Stratégie
et de l’Organisation - Direction du Marketing et des Ventes - Direction du Centre de Recherche et
Développement - Direction du Centre de la Bioéquivalence - Direction des Achats - Direction de
l’Assurance Qualité - Direction des Affaires Pharmaceutiques - Direction des Systèmes
d’Information - Direction des Finances et de la Comptabilité - Direction du Patrimoine et des
Moyens Généraux - Direction de la Communication - Direction des Opérations - Direction du
Développement Industriel - Direction du Personnel - Direction de la Formation - Direction
Juridique
2-2- LES SITES DE PRODUCTION :

2-2-1-Site de production de Dar El Beida :


L’unité de Dar El Beida existe depuis 1958, elle appartenait au laboratoire Français LABAZ avant
sa nationalisation en 1970, elle a été rattachée à 51%, et en 1976 à 100% par l'ex PCA ce qui a
donné lieu aux transformations

2-2-2- Site de production de Médéa :


Spécialisé dans la production d’antibiotiques pénicilliniques et non pénicilliniques. Le complexe
antibiotique de Médéa, qui dispose de: - un bâtiment de production de matières premières en vrac
par fermentation.
- un bâtiment de production des matières premières vrac par synthèse chimique à partir des produits
- deux bâtiments de production de Spécialités Pharmaceutiques, l’un consacré aux Produits
pénicilliniques et l'autre aux non pénicilliniques.
- une unité de production d'articles de conditionnement (imprimerie).
- des services généraux nécessaires au fonctionnement de ces installations.
Le Complexe Antibiotiques, dont la production a démarré en 1988, produit les formes galéniques
suivantes : injectables, gélules, pommades, sirops et comprimés. Le site est caractérisé par une
capacité de production importante dans la fabrication de matières premières en vrac et des
spécialités pharmaceutiques et des laboratoires d'analyse permettant le contrôle complet de la
qualité. à qualité.

2-2-3-Site de production de Constantine :


Cette usine située dans la zone industrielle de Constantine a été auparavant transférée à Pharmal
suite à la dissolution de L’ENCOPHRAM en date du 31 Décembre 1997 et est spécialisée dans la
fabrication des formes liquides.

2-2-4- Site de production du Gué de Constantine :


Ile se compose de deux parties distinctes :
La première partie pour la fabrication des formes galéniques, suppositoires, ampoules buvables et
comprimés. Une autre partie dotée d’une technologie très récente est spécialisée dans la production
des solutés massifs, poches et flacons.
Avec une capacité de production de plus de 18 millions d’unités de vente, Cette usine est dotée d’un
laboratoire de contrôle de la qualité chargé de l’analyse physico-chimique, microbiologique et
toxicologie et de la gestion technique et documentaire.
2-2-5-Site de production d’El-Harrach :
L’usine El-Harrach dispose de quatre ateliers, un atelier sirops, un atelier solutions, un atelier
comprimés et dragées et un atelier pommades avec une capacité de production de 20 millions
d’unités de vente.

2-2-6- Site de production de Cherchell :


L’usine de Cherchell se compose d’un atelier de production avec une capacité de production de plus
de 200.700 unités de ventes. Unique producteur algérien du concentré d’hémodialyse, il est doté
d’un laboratoire contrôle de la qualité chargée du contrôle physico-technique, microbiologique et
pharmaco-toxicologique.

2-2-7- Site de production de Batna :


Spécialisé dans la production des suppositoires avec une capacité de production de 3 millions
d’unités de vente par an.
2-2-8- Site de production d’Annaba :
Cette usine est spécialisée dans la fabrication des formes sèches (comprimés et gélules), elle a été
transférée auparavant à la filiale Pharmal suite à la dissolution de L’ENCOPHRAM en date du 31
Décembre 1997.

2-2-9-Site de production de Constantine- unité d’Insuline :


Spécialisé dans la production d’insuline humaine à trois types d’action : rapide (Rapid), lente
(Basal) et intermédiaire

2-3- LES CENTRES DE DISTRIBUTIONS :


Ces centres assurent la distribution des produits SAIDLA à travers tout le territoire national, ils sont
au nombre de 03 :

2-3-1-Centre de Distribution Centre (UCC) :


Créé en 1996, il fut le premier Centre de Distribution du Groupe. Il visait la commercialisation et la
distribution de tous les produits du Groupe à partir d’un même point de vente. Les résultats
encourageants obtenus ont permis de créer deux autres centres de distribution à Batna et à Oran.
2-3-2-Centre de Distribution Est (UCE) :
Créé en 1999 à Batna, ce centre assure la commercialisation des produits SAIDAL dans la région
de l’Est.
2-3-3- Centre de Distribution Ouest (UCO) : Créé en 2000 afin d’assurer une meilleure
distribution des produits dans la région de l’Ouest.
LES EAUX À USAGE PHARMACEUTIQUE :

Les méthodes de traitement de l’eau :

1.ADOUCISSEMENT:
• Traitement physico-chimique dont l’objectif est de limiter l’entartrage des canalisations et des
équipements de distribution de l’eau (dépôt de CaCO3, MgCO3)
• Constitue le plus souvent un prétraitement dans la filière des traitements nécessaires à l’obtention
d’eau purifiée, d’eau déminéralisée, d’eau pour dilution des solutions concentrées de dialyse rénale.
• Les ions de Na+ remplacent les ions Ca+2 et Mg+2.
• La conductivité n’est donc pas ou peu modifiée par rapport à la conductivité de l’eau initiale .

2. DÉMINÉRALISATION PAR PERMUTATION:


• Passage de l’eau à purifiée par des résines échangeuses de cation puis des échangeurs d’anion : les
ions de l’eau traitée sont échangés avec des ions H+ et OH-. Ceux-ci vont se recombiner pour
former de nouvelles molécules d'eau.
• Tous les cations et anions de l'eau seront donc échangés, et le résultat net est une “disparition”
quasi-totale des contaminants ionisés.
• Les déminéralisateurs peuvent être:
en lits séparés quand les résines échangeuses d’anions et de cations sont individualisées,
en lits mélangés quand les deux résines sont contenues dans un dispositif unique. La bipermutation
sur lit mélangé donne une eau parfaitement déminéralisée (5.106 Ω/cm/cm2 ≈ 0,01 mg/ml de sels
ionisés)

3. OSMOSE INVERSE:
• Traitement physico-chimique et antimicrobien. Il est le plus souvent mis en oeuvre après un
adoucissement et une ou plusieurs filtration(s) et peut constituer le dernier traitement d’une filière
de traitement d’eau purifiée, d’eau pour dilution des solutions concentrées d’hémodialyse.
•RO est réalisée par passage de l’eau à traiter sur une membrane semi-perméable qui assure la
rétention de la majorité des composés présents dans l’eau (particules, colloïdes, ions , contaminants
organiques y compris endotoxines bactériennes et micro-organismes).
•Il vise à extraire les substances inorganiques et organiques de l’eau..
Osmose : transfert de l’eau de la solution la moins concentrée vers la solution la plus concentrée.
En appliquant une pression forte sur le compartiment contenant la solution la plus concentrés =>
inversion du phénomène.(osmose inverse)=> passage de l’eau du milieu concentré vers le milieu
dilué.
Membranes utilisées:
• Mb en acétate de cellulose disposées en spirale dans des modules cylindrique.
• Fibre creuse en nylon: Chaque module contient +++ millions de fibres
1- Entrée d’eau 6- Matériau de protection 11- Collecteur deperméat
2- Sortie de concentrat 7- Joint d’étanchéité entre module et enveloppe
3- Sortie de perméat 8- Perforations collectant le perméat
4- Sens d’écoulement de l’eau brute 9 -Espaceur
5- Sens d’écoulement du perméat 10- Membrane

4.LA DISTILLATION:
• L’eau distillée est produite par chauffage, évaporation, puis condensation sur une paroi froide, de
la fraction volatile de l’eau introduite dans l’appareil.

5.ULTRAFILTRATION:
•Technique de filtration sous pression permettant de séparer les molécules en fonction de leur taille
à l’aie de membranes de perméabilité très sélective.
• N’éliminent pas les sels minéraux
• Eliminent les pyrogènes, les particules non dissoutes, les virus
• Nécessite une préfiltration pour éviter le colmatage rapide.

L’AUTOMATE À USAGE PHARMACEUTIQUE :

I. Introduction :
Les automates sont maintenant partout même dans les pharmacies. Quand dans le passé toutes les
opérations de stockage et distribution de médicaments étaient effectuées manuellement par un
pharmacien, aujourd'hui avec les robots et les automates, les pharmacies sont de plus en plus
automatisées, Tu le sais peut être pas mais il est fort probable que la pharmacie de ton quartier soit
équipée d'un de ces automates intelligents.

II. Définition :
Un automate de pharmacie est une machine robotisée qui aide le pharmacien dans ses tâches
quotidiennes. Il est composé d'une partie mécanisée(tapis roulant, capteur, actionneur, bras
manipulateur etc..) qui permet d'effectuer les opérations de stockage, de rangement, de déplacement
et de distribution de médicaments et d'une autre partie qui s'occupe du système d'information.
L'ensemble des médicaments en stockage au niveau de la machine est tracé (toutes les informations
sur le médicament, date de péremption, fabrication etc... sont stockées dans une base de données).
Comme pour les usines de production, le stockage de produit a un coût, le fait d'automatiser le
stockage des médicaments au sein des officines permet de gagner beaucoup d'espace et par
conséquent de l'argent.

les automates peuvent-ils remplacer les pharmaciens !


En réfléchissant de plus près on peut être tenté de répondre par l'affirmatif. En effet quand on prend
le cas des distributeurs automatiques de boissons ou des distributeurs automatiques de billets, ils ont
bel et bien remplacés un être humain.

les automates peuvent-ils y arriver ?


En théorie, les automates peuvent bien remplacer les pharmaciens et effectuer de manière
autonomes le stockage et la distribution des médicaments mais la pratique est autre. En effet les
pharmaciens font de la prescription de médicament sur ordonnance. Un robot peut sans doute faire
la même chose, mais supposons que le patient ait un problème avec le médicament qu'on lui a
prescris, pourriez-vous poursuivre un robot en justice. Un robot ne peut pas être responsable d'un
point de vue juridique du moins pas encore.
Cependant, les automates peuvent être d'une grande utilité pour les pharmaciens. L'automatisation
des pharmacies permet de gagner en productivité. En effet un robot travaille de manière vite, fiable
et ne se fatigue jamais ou du moins seulement quand il tombe en panne. Il peut aider le pharmacien
dans ses tâches quotidiennes. On parle souvent de l'ère de la cobotique ou robotique collaborative
où les homme et les robots se "donneront la main" afin d'augmenter la productivité et la fiabilité au
travail

pourquoi opter pour un automate ?


-/ Les automates sont dédiés au Contrôle et ont fait leurs preuves depuis longtemps.
-/ Electronique très robuste contre le « bruit ».
-/ L’alimentation filtrée et sécurisée.
-/ Entrées/sorties sécurisée (S7-200 de Siemens possède 7 étape de filtration sur ses entrées
-/ Facilement expansible et versatile en terme d’entrées/sorties
-/ Respectent tous les standards de l’industrie

Conclusion :

L’automatisation de la préparation des commandes pour les produits pharmaceutiques


(médicaments et dispositifs médicaux) dans les établissements de santé se déploie peu à peu depuis
quelques années. Les automates sont destinés à réduire certaines tâches manuelles et à augmenter
les débits de production. La sécurisation du circuit du médicament est un objectif à atteindre pour
toute pharmacie à usage intérieur, dans le contexte du contrat de bon usage. L’un des maillons de la
sécurisation est la fiabilité du stockage et de la distribution globale, ou après re-globalisation des
quantités des prescriptions nominatives, vers les unités de soins.
L’ELECTRICITE À USAGE PHARMACEUTIQUE :
Saidal en possède deux ligne d'alimentation qui viennent de sonelgaz pour alimenter tout l’usine
un seul line qui travail et deuxième line de secours qui entré dans une chaine de traitement,
transformateur de courant pour pondre le valeur et transformateur de tension aussi pour pondre la
valeur de tension, aussi un sectionner pour le protection et des disjoncteurs et finalement un
coupleur pour alimenter les deux transformateurs, l’usine possédé deux principale transformateurs
qui donner tension de 6 kV et elle trivalent en parallèle , Certains appareils nécessitent 6kv comme
les compresseur grand tension et courant mais autre machine nécessitent 320 v, donc elles d’ autre
transformateur qui donner 320v

Figure (1). Transformateur de courant

Figure (2). Postes de haute tension dans le poste électrique