Вы находитесь на странице: 1из 3

Le Brésil

 Géographie
 Histoire (pré contemporaine)
 Les atouts
 Les défis actuels
 Relations internationales

8,5 millions de Km carré soit 15 foi la France avec 207 millions d’habitants

1/3 du pays est inconnu avec 4 millions d’habitants car inaccessible avant les années 1960.
Peuple de base très nomade se sédentarise dans cette zone. En réalité ce n’est pas une zone
qui est la plus défôresté. Cette zone est aussi peu fertile et il y a des rotations fréquentes des
cultures. La plus vulnérable est la zone nommée « cerrado ». Elle représente 21% du
territoire du pays. Elle est en revanche très exploitée dû à son climat plus facile. Elle n’a pas
été vraiment développé avant les années 1960 car il est difficile d’accès. 37% du territoire
est pour les céréales et 41% de l’élevage.

La Rio de la plata est la zone où un peut tout pousse, qui donne un accès simple à la mer.

L’agriculture commerciale très productive se situe essentiellement sur les côtes. Il y a le front
pionnier qui est une espèce de ligne que les Brésiliens se sentent obligés de repoussés.
Collier de perle Brésilien. De grande montagnes totu au long.
Le développement brésilien est très contraint par sa géographie (fleuves, etc). En 1494, une
ligne est tracée pour partager entre les espagnols et les portugais. Martin Waldseemuller et
Mathias Ringmann en l’honneur de Amerigo Vespucci nomme ce qu’on appelle aujourd’hui
Amerigo en l’honneur du marin éponyme.

Le Portugal domine cette partie Est mais n’en font pas grands choses
En 1540 les espagnols changent de stratégie en confiant la colonisation du pays à des
mercenaires :
- Expéditions très longues
- Développement de point de peuplements
- Développement de l’esclavage vers le brésil
- Très fort sentiment d’indépendance
- Très libres dans la gestion de ces territoires
- Très large impunité
- Forte défiance vis-à-vis de l’État centrale.
Ils développent donc une très grande méfiance.

Il n’y a personne pour contrôler ce qu’ils font localement avec le pays.


4 grands cycles économiques
1. La canne à sucre et l’élevage
2. L’élevage et les mines d’or
3. Le café, le coton et le caoutchouc, matières avec lesquelles les espagnols locaux
s’enrichissent et ne voient pas la présence de la couronne espagnole.
4. Le cacao
Rien de cela n’aura été possible sans un mouvement fort d’esclavage avec 4 millions
d’esclaves vers le brésil. Ce mouvement sera crucial pour apporter de la mains d’œuvre pour
le développement du brésil.

En 1807 à 1814 ont lieu les campagnes espagnoles de Bonaparte. Le roi du Portugal décide
de fuir pour le brésil en 1807. Il y instaure tout une administration (tribunaux, etc.)
Grâce à cela le brésil se développe. La chute de Bonaparte pose des questions. En 1821, il se
rend compte qu’il risque de perdre la couronne, il retourne au Portugal et confie la terre à
son fils qui proclame l’indépendance en 1826.
A l’époque il y avait beaucoup de conflits avec les pays voisins où se sont étendu les
portugais. Ces tensions à l’opposé d’autres pays dans le monde se sont aplanies. Dans les
guerres il y en a ½ qui sont des révoltes d’esclaves.

1964 à 85 un coup d’État et une dictature militaire est mis en place. En 1964 les militaires
brésiliens décident de prendre le pouvoir. En 85 ce n’est pas une révolution qui a remis la
démocratie.
De 64 à 70 ce sont des années dures. 69 est votée une loi d’amnistie qui a permis de sortir
de prison des prisonniers politiques.

Brésil est un pays avec une grande diversité.


72 % dans le partièr. Economidiplutût modéré. Le brésil voit son nombre de personne en
classe. Moyenne se développe. Le gonflement de cette classe moyenne ets dû à cette
« bourse famille ». Le brésil connait une consommation étonnante
Le pétrole brésilien est très offshore (90%).
Le pétrole est de qualité moyenne. Pétrol de mauvaise qualité est très lourd et très soufré.

C’est un pays qui exporte beaucoup de barils de pétrole. Mais ils n’ont pas les capacités de
raffinerai suffisent.

C’est l’un des pays qui tirent son épingle du jeu pour la transition énergétique. On peut
installer de grand barrage dû aux courants très forts. 63% en hydroélectricité. Le brésil a
aussi un programme nucléaire avec la centrale d’Angra.
L’une des autres grandes forces est le développement de carburant alternatif. Le défaut du
biocarburant est le fait qu’il faut planter (épuisement de sols, occupation d’agriculture).
Le brésil est le deuxième fournisseur des chinois de soja après les États-Unis.
Finalement Amazonie très peu exploitée, finalement ce qui est le plus victime de
déforestation est la zone centrale du brésil. Le Centre du Brésil par contre brûle intensément
dans une optique d’agriculture intensive.

Toute proportion gardée, le brésil a fait la même erreur que le Venezuela dans l’exploitation
des matières premières. Le chômage bat un record en ce moment.
Les dettes brésiliennes sont considérées comme de la dette spéculative ou très risquées

La population est très inégalement distribuée. On a un pays extrêmement inégalitaire. L’IDH


est très inégale aussi. On voit apparaître au brésil des familles qui vivent dans la rue. On
considère que 12% de la population brésilienne qui vivent dans les favela. Favela qui peuvent
se retrouver en plein centre des villes. L’état considère que ce sont des zones où ils n’ont
aucune obligation de sécurité. Vu que l’État n’a aucun contrôle, il y a des trafics de tout.

Beaucoup de crimes ne font l’objet d’aucunes investigations. Le brésil a le record du monde


d’homicides. Il y a des inégalités de traitement. 30,5 homicides pour 100 000 habitants.

Brésil 1er marché de véhicule blindé

Ségrégation sociale. Bulle de riches.

Jair Bolsonaro a un réflexe ouvertement populiste. Il a des tendances à dire ce que les gens
veulent entendre. Il a promis de remettre l’économie brésilienne sur pieds. La privatisation
de Petrobras. Il a dit qu’il allait mettre fin à la corruption. Le schéma de base de la société de
Petrobras
Echec de michel Temer et ça a provoqué l’arrivé au pouvoir de Bolsonaro. C’était un député
de second rang. Bolsorano a été élu par dépit.

Il y a une séparation dans la population brézilienne. Il y a un manque d’espoir

Bonne relation commerciale avec la chine, l’inde et l’afrique du sud. Ils des économies
différentes de même que l’appétit diplomatique. Le Brésil veut une place au conseil de
sécurité de l’ONU. Ils veulent prendre la tête de la représentation de l’amérique du sud.
L’argentine voudrait bien mais a conscience qu’il n’en a pas les moyens

La place du brésil aujourd’hui

On a un pays qui a une influence bien réelle en Amérique du Sud, au sein du monde des
BRICS et avec l’administration américaine. Mais il n’a aucun moyen de concurrencer des pays
comme des pays d’Europe. Dans des enjeux globaux il a difficilement la possiblité de pouvoir
acquérir une place.

Оценить