Вы находитесь на странице: 1из 4

Epiphysiolyse fémorale supérieur

Introduction

C’est un glissement aigue ou progressif de la tète fémorale par rapport au col fémoral à travers le
cartillage de croissance (dystrophie du cartilage de croissance ).

Pathologie fréquente chez le garçon en période pré pubertaire ,d’étiologie inconnue .le traitement est
chirurgicale .

Le risque est la survenue d’une nécrose fémorale .

Etiopathogénie

2hyposthéses :

-facteur mécanique :surcharge ;action musculaire ,verticalisation du cartilage de croissance .

-facteur hormonal :morphotype adiposo génital .

Anatomopathologie

La lésion :dystrophie du cartilage de croissance

Le déplacement se fait dans :-le plan frontal :valgus 2% ,varus 98%

-le plan sagittal :en arrière (intérêt du radio de profil pour montrer le


glissement post )

L’évolution peut être aigue ou chronique .

Epidémiologie

Incidence est de 0,2 à 10/100000 .


sexe :garçon

Age :garçon 13ans et fille 11ans

Bilatéralité :20-50% cas successive .

Excès pondérale :70%

Clinique

1-forme progressif (chronique) (note :on ne fixe pas ,on réduit)

Le glissement se fait de petit à petit

80-90% des cas 

-la douleur(maitre symptômes) :est variable ,mécanique, inguinale et parfois au genou.


-la boiterie :discrète s’accentue à la fatigue .elle est de type douloureuse .

NB :obèse ,adolescent +boiterie douloureuse =une épiphysiolyse jusqu’au preuve de contraire .

Examen clinique :

-Limitation de rotation interne, limitation de l’abduction .avec rotation externe et adduction normale .

-Signe de Dremman : flexion de la hanche s’accompagne d’une rotation externe et raccoursissement du MI .


-amyotrophie du quadriceps (par limitation de l’utilisation du membre ).

2-forme aigue

Déplacement brutal non traumatique ,elle se présente dans un tableau de fracture du col de fémur :

Douleur aigue +impotence fonctionnelle total+membre raccourci en rotation externe et en abduction .

3-forme aigue sur un fond chronique

Forme chronique au début puis forme aigue (trt faut réduire le glissement aigue seulement).

Radiologie

Radio standard :Bassin face +profil :

Stade de début : croissance de conjugaison large ,feuilleté –bord supérieur rectiligne ou convexe .

Ligne de klein :tg au bord supérieur du col ne coupe pas .

1-réaction périostée sur le bord inférieur du col (dédoublement cortical)

2-bascule post de l’épiphyse .

1+2 dans les formes chroniques.

Stade d’état

Le déplacement est évident :

-dans les formes aigue :pas de lien osseux

-dans les formes chroniques :un pont osseux .

Echographie :prend place :

-épiphyse instable :impotence +épanchement articulaire (hémarthrose) .mauvais pronostique risque accrue


de nécrose céphalique .

-épiphyse stable :pas d’épanchement articulaire et la marche est possible .

Diagnostique différentiel

-décollement épiphysaire post traumatique

-décollement infectieux :arthrite ,ou ostéoarthrite .

-autres décollement :hypothyroïdie avec traitement par hormones de croissance ,insuffisance rénale,


radiothérapie

-chondrodysplasie . .

Evolution et complication

L’évolution spontanée

-fusion de cartilage de croissance ,stabilisation entre 1et 3 ans .

-parfois séquelles :limitation de la mobilité articulaire ,arthrose .

Complication
1-coxite laminaire :(le diagnostique est radiologique :pincement de l’interligne articulaire due à une
destruction du cartilage :ankylose de la hanche .) :nécrose idiopathique du cartilage articulaire favorisé par :

-race noir

-immobilisation

-pénétration du matériel d’ostéo-synthèse :réaction immunologique .

2-nécrose céphalique

Epiphysiolyse aigue surtout iatrogène (par excès de réduction avec étirement vasculaire par les broches
ou la vis).

Le diagnostique est précoce d’où l’intérêt de la scintigraphie .

-conséquence :déformation ,aplatissement de la téte nécessite une arthroplastie totale de la hanche .

3-bilatéralisation

Traitement

Buts :corriger le déplacement ,stabiliser l’épiphyse et éviter les complications .

Moyens  :

-embrochage

-vissage du col

-epiphysiodèse intra articulaire

-reposition chirurgicale

-ostéotomie du col ou sous trochantérienne .

Indication

-épiphysiolyse aigue sur forme chronique

Réduction orthopédique sans manœuvre de force (car risque de nécrose)

Fixation de l’épiphyse par vis ou broche

-épiphysiolyse aigue :réduction +vissage .

-épiphysiolyse chronique :pas de place à la réduction

Fixation de l’épiphyse sans réduction du déplacement pour les formes modérées

Dans les formes graves ostéotomie de réorientation du col du fémur ou dans la région sous
trochantérienne .

A retenir  :

Dl de hanche +genou ,puberté ,et surcharge pondérale .

-ne pas parler de tendinite des adducteurs sans rx de face et de profil de la hanche

-examiner la hanche ,et tester la rotation interne .