Вы находитесь на странице: 1из 3

De

6{cuÉ

;.1;,1,t- '

O'après SfA /fOrV PEEL, inspiré dune syrthèse effectuée par Thérèse Robitaille au
buràau de ressources en dévdàppement pedagogique et en clnsultaûon personndle de la
c.E.c.M.
l r"rnrorru, CYCLE
Cette feuille ne sert qu'à
Le cycle du changem€lt, v.1.3
TEmblay, J., Bergeron, J., Landry, M., Coumoycr, L.-c., & Brolhu, S. (200j)
illustrer Ie modèle à I'aide jel.kcnblay@$ss.soùv.qc.q

d'exemples. Pour coter


Ne .cconnàît pas son problènc.
I'usager, utiliser la feuille qui Nedésire pas chânger ses habirùdes de consommarion.
comprend trois cadrans. Esl pessimktequùt à sa possibii;té ou sa câpaciré de changer

A prévu diverses slratégies pour fâirc facc à unc évenruclte .echute. Manque de consciencc du problème de consommation et de ses

A €onfiance en sa capâcné à fa;rc face à des occasions por€nrie es de


consommaiion, Argumente, s'oppose ou dénigrc mon point de vue.

A effec1ùé les changemeDri qu'it voùtai! fâire. ÉviG aclivement ce qu'il fâut f.irc pour chan8er

Demeure vigilânt quanl âux siruârions potentielles de r€chur€. BIâme les aut.es pour son problème.
Esl passif en tmil€menr, noncngagé-
Travâille à consolider les chargemenc qu it â déjà e{Iecrùes.
Minimis€ son problèmc.
Est motivé à maintenir ses acquis.
Est hostile à mon égârd

Prê
contemplâtion
Recomait son problème de consommation.

Désire chângc! ses habirudesde consoDmaiion. , Reconnaîl de plusen plus son problèm€ Inâis d€meu.e ambival€nr.

Penre
.P'xconcrels
^ a. des, moyens ,,6>hae.,'.
dech.nRer ses_
hL /e) Désire de plus en plus chanserses habirudes de
habitudcs de consommâlior Contcmplation Pense à der moyens concrets de chânger.
Pose des gestes de changement de ses hab;rudês d€
Ne pose pai des gestes de chansemenl
Esl affecliyemenl elgâgé &ns Iaçrion.
(ha-D"^ 1,,\ k-/
^
T€nte de comprcndrc son problème

--
Efiecrue de plus enplu! les changemenrs du ilvoutait fàirc. Semble être dans une contemplalion permanentq

Au besoiq l'usâger reajuslc son plan d'acrion.


Réfléchit à des solutions â son problème.
A confiancc en sa capacité de changcmcnr.
<"; Prêt à soupeser l€s pour €t lcs cont.es du chanSemenl.
Fair leschoix nécessâircs à tu,e"ri*i.' F"in@
changem€nls souhaités. &^a*& a. t'Cd..
Recobnait son problème.
Esr pr€t à pcrdre les anciens gàins âlsociés aux '
comPonemenls à changer. Désirê chanser s€s habitudes de consommaiion.
Pense â des moyens concrels dcchanger.
Est sur lepointde poserdes gencs de chÂngement
ganifie colnme ilva r.ire pourchanser.
Es( maintenânt prêt à développer ùn plân d'action âdap(é à tui.
LE CYCLE DE L'ASSUETUDE

L'assuétude doit être comprise comme un continuum

Il importe de comprendrc que le niveau de dépendance peut varier d'une pelsonne à l'aute et
d'une situation à une autre. En effet, une personne peut se sentfu mlnérable à un moment pÉcis
de sa vie (suite au décès d'un proche, à une séparation, u échec...) et ne pas vilte de
dépendance à d'autes moments. L'assuétude est un cerÇle vicieux, qui rccomlnence sans aûêt et
n'a pâs de fin sans intervention.

L'assuétude détourne la personne de tous ses autres centres d'intérêt

Graduellement, oe qui était important est mis de côté au détriment de la consommation qui
devient le centre de la vie au point de réduire et d'éliminer toutes les auûes activités susceptibles
de fournt de la satisfaction.

L'assuétude n'est pas une expérience agréable

La consommation n'entraîne plus de plaisir au contraire, elle est utilisée pour atténuer la peine,
I'angoisse ou poul tenter de s€ libérer de la peur et de la culpabilité.