Вы находитесь на странице: 1из 6

Les 7 êlop.t

L

.

.

.

.

.

.

.

d€ l'hl'rv"niion .n

siluqiion de crise sulcidoiFer

Ctéer un lieû d. confionce et sl.rsciter I'engogement.

PÉsence chaleureuse, outhentigue e1 confionte;

Âttitude Positive ehvers la personnei

Regpect et non jugehenr (éviler de frire lo horrl€); '

Intérâi pour 16 Prsohh€:

Écoure ernPolhrquei

^ccue'ldc

Évoluotion

sou Ç(t a*tt-

lo souffrtncei Slt

constdnTe du hûinti€n du lien de confionce tvec b p€rsonne.

cD1,

0'"1

rç^i.

2. évaloer la sévérité des sllîptômes

. Évotuor,on du RUD. (rcir

et lo dongerosité.

,( OA

robleou 2.3.3)

I

3. Comprqdre lo situotion de crise ociuell€.

Vérilication de lo perception des événehenfs vécus;

Clorificotaon des événerrl€h+s el de lelr dé ouleheht

(éléhenjs précipitonb /déclench€urs), le { ici.

fdentificotion des solutions déjà ulilisézr noTolnhenl le r€colrs oox services du rése.au forhL

-4.

Fqvoriser l'expression des étîotions. -

Observôlion des.éoctions verbol6 et mn vel.bol€s; Mis en nots d€s éhotions (par l'iolervendni ei por h p€Eonæ);

5. Briser l'isoleln€nt.

Idenlificdiion des p"rsonn€s significoiives dons le rés€du nattrel de h pe.sorule et poorcni lui offrir du

soulien;

fdentificqiion des o.gûnislnes el des Personnes ressources du réseoo fornrel poovûnt offrir du soutin;

Irîplicoiion des p€rsonhes idenTif i€rs.

6. Formuler lo crise ei le plon d'oction,

NbrmdlisoTion étnolioÉ, pensées et compo.Teh€nis;

Traneniesion des infofttqlions qui pcrlneltmnt ul|e reprise de coni.6le de so vie;

Porlog de so compréh€nsion de la crise à lo p€r'sonnq -

Tronsmi$ion de l'espoic

Jdentificalion dlJ problèrn€ sur l€4uel h p€.sonne velt ( tgir,;

Utiligdrion d€s cohpéten c.a de lo peNsoâtP.:

fdentificolion der solutions déjà uiilisées et des ollré goi poqrmi€nt êtlt ehtreËises;

Précision d.5 objeclifs el hoyeôs à courT terhe en vue de .êoudre le problèm ; Mférencc du besoih à un ce.nlrc de cdse/urgencelûéÀeci^li^te1er$1t spécÂligl-:

Étobliisenenl d'un€ entente de non suicide (dons cerldins coJ. sr nécessoire).

7, Elfectuer le suivi oprà lo crise.

.

.

.

Vérificolion du dér'oulehent du plon dhclion;

Réévoluolion d0 pldh dhclion;

Collaborotion dvec bs portanaires.

rSégrin,lto,iq*,8.u-t, etoin,Lùlûc,ûE,In1tutîo,.,

stlbtkù d. ei* .ta @ûtaL \tututiq.,

Tobleou des foctcur dc risgrE, d? l'uryqc. ct dc h dotgerrosité (RUD)'

Fact urs d. risgu€

D Individuels/personnels

.

Les ontécéderts sqicidqires

/

r'

Lo pel3onr€

o déià loit des t?nioliv€s.

Antécéd€nTs de suicide dan3 h fohille.

.

.

.

L.

.

Sonté mertqle

/

Diognosiic de trouble n€ntol (lroubles offeciifs, lroubles de lo personnolité, Fychose)

'/

ou dépehdohc€ à lolcool ou oux drogues.

Diffic'rltés dons le développem€nt

r'

^b{5

Lo p€rsonæ r connu des difficuliê p€rsonnellar er socioles ûu cows de lbnfonce eT de l'ddolscencc.

Êstine de soi

/

Estirna de soi foiblc ou

fofi€''|€ll.l ébftnlée.

Tempéronenf et style qognitif

r'

r'

r'

r'

P?ésence de co poûeltlentJ qfèrsifs.

Inpulsiviié.

Rigidiré de la pe'|É,&. Difficultê à résoud€ un problème ei lrouver des golotiohs,

Sohté physi$e

/

Problànes dc sonté phyiique qui offecTeht lo quolité de vae.

> Fonilidux

.

.

.

.

.

.

Aûécédents de violehce ou obus subis (physigue ou sxuel)

r'

r'

La personhe

ô vécu d€ lo viol€nce de h

portdc.lû?.tduo porcnt.

La prronne o subiun dble sexuelde lo porl d'un tn€lnbrs d€ h fornilb itnrnédiaieolJêlægie.

Pertes €t ôondons

r'

précoces

La pL,or.te ové.u des obondoN préco.es donf le deuil etl non résolu.

N€ligence das por€nis

Toxicondrie ei qlcoolisme des pqrenfs

/

La peesame o vécu atec un ou des porrnts oyont un Îrûuble de roxicohdnae ou d olcoolBmc.

Antécédeûs suicidoires ddns ld fonille

r'

L'entoorogÊ o déjù foil des tentdlives ou colnplélé un suicide.

Sonié merlola des pqrerts

r'

AfiécéÀenls de lrclbb m€ntol don3 lo fdnille.

>

.

.

.

Évâelîents de vie

L'élément déclencheur

r'

Lélénenl ré.e l qui orràle Ia peBonne en érôt de crise.

Silqotion économigue

r'

Pol]l/rclé écommig:]g.

Isolehart sociol

2 ': Laî€ur, Christiù, Sésuin, Moniquc L'intcnolion en siturtion de crise suicidairc, Monûéal : CCDMD,2m7

- a

La étaou socidl ast iraxisiûnt ou pôuytr.

.

.

sépomtion ou Perie récerte

r'

Lo pqf€nî

o ué,cu dcs pcd.s réccntes qui lhffeci.nt alcore.

Difficultés dons le déNeloppqr,"Âl

r'

Difficultés 3cohaæs ou

r'

Pla(,,E

FbfcJsionrEllcs.

l dtrûtl I'?l|'fatÊ./&b.ûiû.

.

.

.

Contogion sqite à un Suicide

./

L4

!Éfsfnl. al of lactéa por un suicidc r{cenT.

Difficuh& ov?c lq loi

r'

Lo tar'3orxr" o colnlnit dat inf.octbrÉ ou dcs délit qui cîtrtîiant dcs diffi.rdtér ôv.c h bi.

Pcrtcs, échcrs oq évâdrrnts hulnilionts

r'

La l',.9o(v2 ô véat ulle p.rt , un achcê o|l un événcnEnt qu?lh considèrs porTiculièrcnrcnT hqrniliont et

qui h boul€v.rsc profondéhênt.

L'w3cncc

> Qi.r!ùrd

r'

L. poisoge à l'oclc cat irn riæd. (,l8 ou 72 hart3)

Dorypr

> L? scérorio

,/

L.3ûûio e-tl lld.tr{^ (ônn nt, où, qui)

>

Létqlilé dq npycn

r'

r'

Lc r.V.n c'tritugé

prl"st,rle un doryæ & ItJd'lilé éldéA

Le hoy.n csl diaponible.

Trbl.ûu d.s niwoux d'urgcacc sricidoir.es

Urltrtc. folblc

> Lo p€rsonre o surfout besoin dc parler à guelqu'un;

> Êlle pense ou suicide nois n'o pos

réflechi ù çel moment elle pourrdt le foire;

> Ell. d des prlj.ts pour les prochoins jours:

> Elle est souffronte mqis pos ononîdlenent troublée;

ts €lle chcrche et enfr.voie d?s solirlions À ses problèncs;

> Elle dccepie de lôide.

Utlcncc hoyarnc

(,{j

> Elle loisse lransparoître un éguilib.e énDtif frogile;

> Elle cnvisoge cloir"merlt le $icide nais cll q reporté l'exé4ltiort

> tle rroit pas d'drires hoyers $re le slricide pour orrêt€r de souffrir;

> A beioin dhide et cxprine dircct€nent ou indirectemenl son désdrrci;

> Elle peqi nier ovoir besoin dhide.

Urgwt êlcvlr.

> Lo personh€ esf décid,ée et préxoil posser à l'acfa dans les 48 heures:

> Elle cst coupea de scs érîotions, rctionolise so d€cision oq. oll contidire, esl très élrptivc, ogitée o{ tr.ooblée;

> 5e sent complètcnat inmôbilisée por lq déprestion;

> Loisse tronspornîlrê ou manifcsle sa csssc so souffronce o!, o{ controirc, cherche

con-tionn.Jrt À lo réprinerj

> Esf p"r$qdé

d'qwir É"lletn€nt loqt foit "1 loqt essayé;

D Elle perf ne pos vouloir dhide.

l-S<ru'''5n,^ L

y.!,^,r"tn k

1 Séguin,l'laniqe. Lc suicide : conmehl prévcait, caaen, inlævchia t ontÉlll | Édiliorls

Logi+r€s, 1991, 126 pog€s.