Вы находитесь на странице: 1из 3

SVT Terminale S, enseignement obligatoire, Thème 5 : La procréation

Chapitre: La régulation de la fonction reproductrice chez la femme


La fonction de reproduction chez la femme nécessite le fonctionnement SYNCHRONE des ovaires (produisant l’ovule)
et des voies génitales féminines) qui permettent la rencontre des gamètes et le développement de l’œuf.
En absence de fécondation, un nouveau gamète doit être fabriqué …ce qui induit un fonctionnement cyclique des
ovaires et de l’utérus.

I°- Double fonction des ovaires (gonades féminines)


A La production des gamètes féminins par les ovaires (= fonction exocrine) = cycle
Le gamète féminin (ovule = ovocyte entouré de cellules folliculaires) est formé dans le follicule.
La fonction exocrine des ovaires est limitée dans le temps : de la puberté jusqu’à la ménopause (au alentours de 50 ans)
Elle est cyclique = sur une période de 28 jours environ.
Cette fonction correspond à la production d’un ovule par cycle de 28 jours.
Le gamète est fécondé en dehors des ovaires : il faut donc qu’il soit expulsé des ovaires (ovulation) avant la fécondation.
Le cycle ovarien correspond à :

Phase folliculaire (de 0 à 14 jours) Phase lutéale (de 14 à 28 jours)


Au départ, plusieurs follicules cavitaires dans chaque ovaire Le follicule rompu devient un corps jaune recevant 90% du débit
poursuivent leur développement. Les cellules folliculaires se sanguin de l’ovaire.
multiplient, les cavités confluent en une seule. Le corps jaune se développe jusqu’au 21ième jour où il atteint son
Vers le 6e jour un seul follicule dominant poursuit rapidement sa maximum de développement
croissance, les autres dégénèrent. EN ABSENCE de Fécondation, il commence à régresser à partir
Le follicule dominant arrive à maturité au 12e jour du cycle. du 21ième jour et disparaît au 28ième.
FIN DE LA PHASE = ovulation FIN DE LA PHASE = dégénérescence du corps jaune
L’ovulation sépare la phase folliculaire de la phase lutéale, elle à plusieurs follicules vont reprendre leur croissance. Un nouveau
lieu le 14e jour du cycle. cycle va commencer.

En principe, l’ovulation s’effectue en alternance tantôt c’est l’ovaire droit qui ovule, tantôt l’ovaire gauche...
Après son émission, l’ovocyte entouré de quelques cellules folliculaires est « aspiré » par les trompes. Sa durée de vie est limitée à
24 heures s’il n’est pas fécondé. En cas de rapport sexuel fécondant, l’union des gamètes  et  permet à l’ovocyte d’achever sa
méiose et de devenir un œuf.

B) La production d’hormones féminines (= fonction endocrine cyclique)


Les ovaires fabriquent :
 les oestrogènes au cours de la phase folliculaire grâce aux follicules avec un maximum au 12 ième jour
 la progestérone et les oestrogènes au cours de la phase lutéale grâce au corps jaune avec un maximum au
21ième jour
Les cellules cibles des hormones sont multiples : cellules de stockages d’eau ou de graisses, glandes mammaires,
système pileux, appareil génital et EN PARTICULIER LES VOIES GENITALES FEMININES = UTERUS ET COL
UTERIN
ce sont les hormones ovariennes qui contrôlent le cycle utérin et qui sont responsable du synchronisme des deux cycles
ovariens et utérins.
La libération des hormones dans l’ovaire est donc cyclique et mise en place par les follicules (de 0 à 14 jours) puis par le
corps jaune (de 14 à 28 jours). Elle s’arrête le 28 ième jour du cycle.

Le cycle hormonal ovarien correspond à :


Phase folliculaire (de 0 à 14 jours) Phase lutéale (de 14 à 28 jours)
Au départ, plusieurs follicules cavitaires fabriquent les Le follicule rompu devient un corps jaune qui libère des
oestrogènes : sa libération augmente. oestrogènes et de la progestérone. le taux de ces hormones
Le follicule dominant qui arrive à maturité au 12e jour du cycle augmente
libère un pic d’oestrogènes Le corps jaune atteint son maximum de développement au 21ième
jour ce qui provoque un pic de progestérone et d’oestrogènes.
EN ABSENCE de Fécondation, il commence à régresser à partir
du 21ième jour et disparaît au 28ième. : les taux d’hormones
ovariennes diminuent puis s’annulent
FIN DE LA PHASE = ovulation FIN DE LA PHASE = dégénérescence du corps jaune
L’ovulation qui a lieu le 14e jour du cycle induit une diminution Disparition totale des hormones dans le sang..
de la libération des oestrogènes car le follicule se rompt
II°- Le cycle utérin commandé par les hormones ovariennes.
A Le cycle de l’endomètre = paroi utérine où se développera l’œuf
L’endomètre accueille l’embryon au 21ième jour du cycle où a eu lieu la fécondation : en effet la fécondation a lieu le
14ième jour dans la trompe à proximité des ovaires, et l’œuf met 7 jours environ pour arriver jusqu’à l’utérus.(donc 14 +7
= 21ième jour=arrivée dans l’utérus)
Les menstruations correspondent au délabrement de la muqueuse utérine, elles manifestent l’activité cyclique de l’utérus. Le premier
jour des règles marque conventionnellement le premier jour des cycles sexuels (ovarien et utérin).
Le cycle de l’endomètre est synchrone à celui des ovaires comme suit :

UN CYCLE OVARIEN
0 PHASE FOLLICULAIRE 14 PHASE LUTÉALE 21 28
UN CYCLE DE L’ENDOMETRE

MENSTRUATIONS REGENERATION PROLIFÉRATION, SÉCRÉTION


Élimination de débris L’endomètre se des glandes en tubes Les glandes sinueuses libèrent du glyco-
cellulaires et de sang reconstitue et et des vaisseaux gène. (ép. 5 mm).
(rupture des vaisseaux) s’épaissit (3 mm) prolifèrent =
Après les règles, l’endo- épaississement de Stade dentelle utérine au 21ième jour = utérus
mètre est réduit à une fine l’endomètre prêt à accueillir l’embryon.
couche résiduelle de 0,5
mm d’épaisseur.

ABSENCE d’oestrogènes Reprise de la Le taux d’œstrogène Les taux des œstrogène ET de la


et de progestérone dans le sécrétion des élevé contrôle progestérone contrôlent cette phase : le corps
sang provoque les oestrogènes par les l’épaississement de jaune au maximum de son développement
menstruations = règles. follicules permet la l’endomètre est responsable du stade « dentelle utérine ».
reconstitution de
l’endomètre

B Le cycle du col utérin = passage obligatoire des spermatozoïdes


les spermatozoïdes sont éjectés au fond du vagin et doivent traverser le col utérin pour remonter les voies génitales
féminines jusqu’aux trompes.
Or le col utérin sécrète un mucus cervical (ou glaire cervicale) formé de filaments dont les caractéristiques suivent un cycle contrôlé
par les hormones ovariennes comme suit :
UN CYCLE OVARIEN
0 PHASE FOLLICULAIRE 14 PHASE LUTÉALE 21 28
UN CYCLE DE L’ENDOMETRE

MENSTRUATIONS REGENERATION PROLIFÉRATION, SÉCRÉTION

UN CYCLE DU MUCUS CERVICAL


0 au 13e jour 13e au 17e jour 17e au 21e jour
IMPERMEABLE AUX SPERMATOZOÎDES PERMEABLE AUX IMPERMEABLE AUX
SPERMATOZOÎDES SPERMATOZOÎDES
Mailles serrées = épais et collantes Mailles lâches et fluide Mailles serrées = épais et collantes
Densité forte (glissantes) Densité forte
Les spermatozoïdes sont emprisonnés dans le Les spermatozoïdes Les spermatozoïdes sont emprisonnés
mucus : ils peuvent survivre 24 à 48 heures. traversent facilement car dans le mucus : ils peuvent survivre 24 à
la dimension des mailles 48 heures
est supérieure au
diamètre de la tête d’un
spermatozoïde.
Sous contrôle de la sécrétion faible des Sous contrôle du pic Les taux des œstrogène ET de la
oestrogènes par les follicules d’œstrogène progestérone contrôlent cette phase 

Le myomètre est également une cible aux hormones ovariennes : les œstrogènes favorisent les contractions, alors que la
progestérone inhibe les contractions. La progestérone, hormone de la maternité, stimule aussi le métabolisme de l’organisme féminin
qui devra fonctionner pour deux (mère + fœtus). Cela explique l’augmentation de la T° corporelle (0,3 à 0,5°) en phase lutéale.
III°- La commande de l’activité des ovaires. (cf schémas dans l’ article 849)
A) Une commande centrale : axe hypothalamo hypophysaire
L’hypothalamus est formé de neurone qui fabrique et libère une substance dans le sang irriguant l’hypophyse : il s’agit
de la neuro hormone GnRH (Gonadotropin Releasing Hormone)
Cette hormone stimule l’hypophyse

L’hypophyse stimulée libère deux hormones qui stimulent la gonade (un ovaire)
 La LH (Hormone Lutéinisante) qui déclenche la rupture du follicule au cours de l’ovulation et qui stimule le corps
jaune (cellules lutéales), qui répond par une sécrétion accrue de progestérone et d’oestrogènes

 La FSH (Hormone Folliculo Stimulante) a pour cibles les follicules qui répondent par une augmentation de la
production d’oestrogènes.

LH et FSH agissent ensemble pour activer l’ovaire, c’est la raison pour laquelle on les nomme aussi GONADOSTIMULINES (« qui
stimulent les gonades »).

B) Un contrôle en retour des ovaires


Les hormones féminines libérée par les ovaires freinent ou stimulent l’activité de l’axe hypothalamo hypophysaire en
fonction de leur dose dans le sang : les hormones ovariennes agissent par rétrocontrôle négatif ou rétrocontrôle positif
sur la commande centrale selon les étapes du cycle.
un taux faible d’œstrogène provoque un rétrocontrôle négatif
un PIC d’oestrogènes provoque rétrocontrôle positif
la présence de progestérone induit toujours un rétrocontrôle négatif

IV Le système de régulation des cycles sexuels féminins.


Chez la femme, il s’agit de réguler des cycles : le système de régulation ne fonctionnera pas de la même façon selon les
phases et les événements : la commande de 4 événements des cycles sexuels féminins sera expliqué =
1. fin d’un cycle et reprise d’un nouveau cycle = début de phase folliculaire
2. développement d’un seul follicule dominant = phase folliculaire
3. préparation de l’ovulation = phase ovulatoire
4. mise en place de la dentelle utérine = milieu de la phase lutéale

A fin d’un cycle et reprise d’un nouveau cycle.


Le corps jaune a disparu dans les ovaires ce qui provoque les menstruations de l’utérus et la disparition du rétrocontrôle
négatif sur l’axe hypothalamo hypophysaire. Le taux de GnRH libéré par l’hypothalamus augmente et stimule
l’hypophyse. Celle-ci libère un taux plus important de FSH et de LH qui permet de stimuler les follicules ovariens qui
reprennent leur maturation. Un nouveau cycle commence.

B développement d’un seul follicule : follicule dominant.


Les follicules en voies de maturation libèrent des oestrogènes ce qui provoque la régénération de l’endomètre.
Cette faible dose d’œstrogène provoque aussi un rétrocontrôle négatif sur l’hypothalamus qui libère moins de GnRH.
L’hypophyse moins stimulée fabrique un taux plus faible de FSH et de LH.
La quantité de LH et de FSH reçue par l’ovaire permet la poursuite de la maturation d’un seul follicule dit dominant.

C préparation de l’ovulation et ovulation.


Le follicule dominant est mûr et libère un PIC d’oestrogènes ce qui provoque le maximum d’épaississement de
l’endomètre.
Ce pic d’œstrogène provoque aussi un rétrocontrôle positif sur l’hypothalamus qui libère un pic de GnRH.
L’hypophyse stimulée au maximum fabrique un PIC de FSH et de LH.
Le pic de LH et de FSH déclenche l’ovulation 36 heures plus tard. Il y a alors rupture du follicule et libération de l’ovule
dans les trompes. les restes du follicules se transforment en corps jaune dans les ovaires.

D mise en place de la dentelle utérine au 21ième jour.


Le corps jaune atteint le maximum de son développement et libère un pic d’oestrogènes et de progestérone.
Ce pic d’hormones féminines est responsable du stade dentelle utérine de l’utérus.
La progestérone induit un rétrocontrôle négatif sur l’hypothalamus qui libère moins de GnRH. L’hypophyse moins
stimulée fabrique un taux plus faible de FSH et de LH.
La quantité de LH et de FSH reçue par l’ovaire ne facilite pas le maintien du corps jaune qui commence à régresser.

Оценить