Вы находитесь на странице: 1из 32

MIND CONTROL

La Psycho-Technologie pour les ésprits

UN PROGRAMME MILITAIRE DEVENU INCONTROLABLE

Le projet MKULTRA être exposés publiquement en 1970, par le biais de poursuites déposées

par des survivants et de leurs familles. La CIA et le gouvernement canadien a réglé à l'amiable

afin de ne pas être tenus de reconnaître officiellement à tout acte répréhensible.

PROJET MONARK MIND KONTROL

Le projet MK-Ultra ou Monark Mind Kontrol est un programme spécial de contrôle de l'esprit développé
par la CIA

Les techniques de contrôle de l'esprit remonte au moins à l'Égypte ancienne. Des méthodes ritualistes
sont employées pour provoquer un traumatisme par la torture, l'hypnotisme, et l'utilisation de drogues,
afin d'engager la rupture de l'esprit et le changer ou d'élaborer de multiples facettes et en multi couches
de la personalité. Les plans pour créer une société de travailleurs d'esprits sous contrôle a été mis en
place depuis longtemps. La technologie actuelle est née des expériences des nazis dans les camps de
concentration sur un nombre illimité d'enfants et d'adultes qui étaient disponibles pour
l'expérimentation. Nous avons entendu parler de l'inhumain des expériences médicales effectuées sur
les prisonniers du camp de concentration, mais aucun mot n'a jamais été mentionné par les médias sur
les expériences sur l' HYPNOSE et le contrôle de l'esprit.
Le nom MONARCH n'est pas nécessairement défini dans le cadre de la noblesse royale, mais se réfère
plutôt à la domination. Quand une personne subit un traumatisme induit par un électrochoc, un
sentiment de la lumière dans la tête est mise en évidence, comme si l'on est flottant ou flottant comme
un PAPILLON. Il ya également une représentation symbolique se rapportant à la transformation ou à la
métamorphose de cettei nsectes : de la chenille à un cocon (dormance, inactivité), d'un papillon
(nouvelle création), qui sera de retour à son point d'origine. Tel est le modèle migratoire qui fait que
cette espèce est unique. Un occultisme symbolisme sur le vrai sens du Psyché à la fois pour l' " ÂME " et
le " PAPILLON " et la conviction que les âmes humaines deviennent des papillons au cours de la
recherche d'une nouvelle réincarnation.

Dans certaines mystiques anciennes, telles que chez les gnostiques, le papillon est un symbole de la
chair et de la corruption. C'est " L'ange de la mort ". Une marionnette est attachée à des chaînes et est
contrôlé par le maître, la programmation MONARCH est également dénommé le " SYNDROME DES
MARIONNETTES ". Un autre terme utilisé est " IMPERIAL CLIMATISE ", alors que certains thérapeutes en
santé mentale appelent cela " Conditioned stimulus réponse Sequences ". Le Projet MONARCH pourrait
être mieux décrit comme une forme de dissociation structuré par une intégration occulte, afin de
compartimenter l'esprit en de multiples personnalités, dans un cadre systématique. Au cours de ce
processus, un rituel satanique, (cabalistique), est effectué dans le but de fixer un démon ou un groupe
de démons, correspondant à la modifier le sujet.

Le mystère des religions de l'Égypte ancienne, la Grèce, l'Inde et de Babylone a aidé à jeter les bases de
l'occultisme et de la " connaissance cachée " L'un des premiers écrits en référence à l'occultisme, est le
livre égyptien des morts, une compilation de rituels qui décrivent explicitement les méthodes de la
torture et l'intimidation (pour créer un traumatisme), l'utilisation de potions (la drogue) et la coulée de
sorts (hypnose), ce qui aboutirait finalement à l'asservissement total de l'initié. Celles-ci ont été les
principaux ingrédients pour une partie de l'occultisme, connu comme le satanisme, à travers les âges. Au
cours du13ème siècle, l'église catholique romaine a augmenté et consolidé sa domination dans toute
l'Europe avec la tristement célèbre Inquisition. Le Satanisme survécu à cette période de persécution
sous le voile de divers groupes ésotériques.

En 1776, Adam Weishaupt sur ordre des Rothschild centralise la base du pouvoir du Mystère dans les
religions. Ce groupe qui est communément appelé les ILLUMINATI, qui signifie "Enlightened Ones." Ce
fut une puissante fusion des occultismes de sang, l'élite des sociétés secrètes et des francs-maçons
influents, avec le désir de construire le cadre un " NOUVEL ORDRE MONDIAL ". Le but est de créer le
bonheur universel pour l'espèce humaine en sélectionant les populations. Cependant, leur intention
était d'augmenter progressivement le contrôle sur les masses, devenant ainsi maîtres de la planète.
Voir : Les Illuminati

LES ORIGINES

Au19ème siècle, la Grande-Bretagne et l'Allemagne sont la principale zone géographique de contrôle


des Illuminati. Les premiers travaux de recherche en sciences du comportement a été créé en Angleterre
en 1882, alors que les premiers travaux médicaux et psychiatriques techniques sur le contrôle de l'esprit
ont été mis au point à l'Institut KAISER WILHEM en Allemagne. Le TAVISTOCK INSTITUTE OF HUMAN
RELATIONS a été créée à Londres en 1921 pour étudier le " point de rupture " de l'homme. Kurt Lewin,
un psychologue allemand, est devenu le directeur de l'Institut Tavistock en 1932, dans le même temps,
l'Allemagne nazie augmente ses activités de recherche en neuropsychologie, la parapsychologie...

Un programme d'échange des idées scientifiques a eu lieu entre l'Angleterre et l'Allemagne, notamment
dans le domaine de l'eugénisme : le mouvement consacré à "améliorer" l'espèce humaine par le
contrôle des facteurs héréditaires dans l'accouplement. L'énigmatique union entre les deux pays était
lié, en partie grâce à l'Ordre de la GOLDEN GAWN, société secrète composée de hauts fonctionnaires du
parti nazi et de l'aristocratie britannique. Haut dirigeant nazi SS Heinrich Himmler (illustration), était en
charge d'un projet scientifique appelé " LEBERSBORN ", impliquant la reproduction sélective et
l'adoption d'enfants, particulièrement un grand nombre de jumeaux. Le but du programme était de
créer une super-race (Aryens) qui aurait une allégeance à la cause du TROISIEME REICH (New World
Order).

Une grande partie de la première expérimentation concernant le génie génétique et de modification du


comportement a été réalisée par le Dr Josef Mengele à Auschwitz, où il a froidement analysé les effets
du trauma-collage, la coloration des yeux et le " jumelage " sur ses victimes. A côté de la insidieuse
expérimentation chirurgicale effectuée au camp de concentration, certains enfants ont été soumis à des
quantités massives d'électrochocs. Beaucoup d'entre eux n'ont pas survécu à la brutalité.

Parallèlement, "le lavage de cerveau" a été menée sur les détenus à Dachau, qui ont été placés sous
hypnose avec la drogue hallucinogène mescaline. Pendant la guerre, des recherches sont dirigée par le
Dr George Estabrooks de Colgate University. Sa participation au sein de l'Armée de terre, CID, le FBI et
d'autres organismes demeure dans le secret. Toutefois, Estabrooks a occasionnellement parlé de son
travail impliquant la création d'hypno-courriers et programmes hypnotiques sur les personnalités.

Environ 5 000 autres nazis de haut rang ont été secrètement transféré vers les États-Unis et en
Amérique du Sud, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale dans une opération d'exfiltration
désignée sous le code de " PROJET TROMBONE ". Les nazis ont poursuivi leurs travaux sur le contrôle de
l'esprit de contrôle et des fusées dans les bases militaires souterraines secrètes. La seule chose que nous
savons à propos des fusées a été le travail avec d'anciens nazis comme Warner Von Braun.

Après la Deuxième Guerre mondiale, le département américain de la Défense a donc secrètement


importé un grand nombre de cerveaux allemands nazi et des fascistes italiens, des scientifiques et des
espions aux États-Unis via l'Amérique du Sud et le Vatican dans le cadre du PROJET TROMBONE. L'un des
plus éminents membre de ce projet était le général allemand Reinhard Gehlen le chef du renseignement
contre la Russie dans l'allemagne nazi. À son arrivée à Washington DC en 1945, Gehlen a rencontré
longuement avec le Président Truman, le général William Bill Donovan, directeur de l'Office of Strategic
Services (OSS) et Allen Dulles, qui allait plus tard devenir le fidèle directeur de la CIA.

L'objectif de leurs séances de remue-méninges a été de réorganiser le fonctionnement nominal des


renseignements américains, la transformant en une très efficace organisation clandestine.
L'aboutissement de leurs efforts a produit le Central Intelligence Group en 1946, le nom de la Central
Intelligence Agency (CIA) en 1947. Reinhard Gehlen a aussi profonde influence en aidant à créer le
Conseil de sécurité nationale, dont la loi sur la sécurité nationale de 1947 a été dressée. Ce projet de loi
a été mis en œuvre pour protéger les activités du gouvernement, y compris le contrôle de l'esprit et des
programmes clandestins

La première phase de développement du projet MK ULTRA a augmenté le contrôle de l'esprit des


anciennes techniques occultes qui exige à la victime d'être exposés à des massifs traumatismes
psychologiques et physiques, en général dès l'enfance, afin de provoquer la psyché, de la briser en mille
morceaux afin de modifier les personnalités qui peuvent ensuite être programmé séparément pour
exécuter une fonction (ou un emploi) que le programmeur souhaite "installer". Chaque création va
modifier la personnalité distincte de la personnalité. Les personnalités peuvent être ramenés à la
surface par des programmeurs ou des gestionnaires en utilisant des codes spéciaux, généralement
stockées dans un ordinateur. La victime peut également être influencé par des sons, des mots, des
actions, comme des clefs "déclencheurs".

Les assassins, les tortionnaires, ont été tenus discrètement à l'abri des regards, des États-Unis, dans des
installations militaires souterraines, la maison de milliers d'enfants américains arrachés à la rue (environ
un million par an), et mis dans des cages empilées dans le cadre de la "formation". Ces enfants seraient
utilisés pour affiner et perfectionner les technologies du Dr. Mengele. Certains enfants deviendraient
des esclaves qui pourraient être utilisés pour des milliers d'emplois différents, allant de quelques
assassinats à l'esclavage sexuel. Une partie importante de ces enfants, ont été intentionnellement
abattus devant (et par) les autres enfants, afin de neutraliser les stagiaires sélectionnés dans le respect
total et la soumission.

Il est difficile de savoir qui est l'inventeur de ce projet satanique, en raison de la quantité importante de
désinformation. Une personne connue sous le code couleur du nom de " MISTER GREEN " serait à la
base du projet. Un médecin juif nommé le Dr Gruenbaum, proche du Dr Josef Mengele dont la marque
de commerce de sang froid et le calcul de la brutalité n'a pas seulement marqué les esprits des rescapés
d'Auschwitz. Le Dr Gruenbaum aurait donc collaboré avec les nazis pendant la Seconde Guerre
mondiale. Sa recherche sans précédent, au détriment de milliers de vies, a été sans aucun doute un
bonus aux intérêts des États-Unis.

Le DOCTEUR GREEN " (Dr Greenbaum) fut envoyé pendant son enfance au camp d'extermination
d'Auschwitz. Il tomba sous la tutelle de le Dr Josef Mengel qui s'en servit comme petit domestique. Le
zèle du jeune garçon amusait Mengele qui finit par le prendre comme assistant et ne le tua pas. Par
miracle, le gamin s'en sortit vivant. Après la guerre, il fit des études de médecines puis devint psychiatre.
Sa collaboration avec le Dr Josef Mengele lui fournit une bonne base dans le cadre de ses expériences
sur le traumatisme et le mind control sur les enfants. On raconte qu'il n'aurait pas cessé ses relations
avec Mengele après la guerre et que la CIA servit d'intermédiaire entre lui, le Dr Gruenbaum et le Dr
Josef Mengele, réfugié en Amérique du sud. Mengele n'est surement pas à la base de Monarch, 'il n'a
sans doute jamais mis les pieds aux Etats-Unis qu'il méprisait. Par contre, il les soutenait dans le cadre
de leur lutte contre le communisme. Il est plus que probable que le Dr Gruenbaum se soit servi de
l'image de Josef Mengele, de la terreur qu'inspirait Josef Mengele pour terroriser ses "patients". Il est
presque certain que le Dr Green se soit fait passé pour Mengele ou le Dr Black dans le cadre de certaines
opérations ete expériences.
Le Dr. D. Ewen Cameron, également connu comme le Dr White, a été l'ancien chef de la marine
canadienne, américaine et mondiale de la " psychiatrie Associations ". En raison de la vaste expérience
de Cameron et de ses pouvoirs, Allen Dulles de la CIA a canalisé des millions de dollars dans des
organisations comme la Société pour l'étude de l'écologie humaine, dont Cameron était le président.
Des éxpérimentations ont été menées à plusieurs endroits à Montréal, pour la plupart à l'Université
McGill, St Mary's Hospital et l'Institut Allan Memorial. Outre les méthodes classiques de la tyrannie
psychiatriques, tels que les injections de drogue, des électrochocs et des lobotomies, le Dr Cameron
conçu la technique de la " conduite psychique ", où les patients qui ne se doutaient de rien ont été
maintenus dans un coma induit par médicaments pendant plusieurs semaines ave un régime
d'électrochocs, alors que les casques électroniques étaient attaché à la tête et des messages répétitifs
auditif ont été transmis à des vitesses variables.

Beaucoup de ceux qui ont été exploitées furent exécuté. Sans surprise, le Dr Cameron a été
commodément exclus de la plupart des revues psychiatriques, quand le projet MKULTRA être exposés
publiquement en 1970, par le biais de poursuites déposées par des survivants et de leurs familles. La CIA
(et le gouvernement canadien) a réglé l'affaire à l'amiable afin de ne pas être tenus de reconnaître
officiellement tout acte répréhensible.

Un ancien lieutenant-colonel l'Armée et de la DIA du Psychological Warfare Division, Michael Aquino, est
la dernière d'une série d'allégations, parrainé par le gouvernement des sadiques. Aquino, un génie
excentrique, a fondé LE TEMPLE DE SET, une filiale de l'église de Satan du sorcier Anton LaVey. Son
obsession des rituels païens nazis et ses manipulations son hypnotiques sur les personnes ont fait de lui
un candidat idéal pour le poste de " MASTER PROGRAMMER ".

Aquino a été accusé pour pédophilie. À la grande consternation des jeunes victimes, des parents, toutes
les accusations ont été rejetées. Aquino développa la formation de bandes sur la façon de créer un
MONARCH d'esclaves et a travaillé comme agent de liaison entre gouvernement, du renseignement
militaire, de diverses organisations criminelles et de groupes occultes dans la distribution d'esclaves, ce
projet avait le nom de code " MALCOM ".
Heinrich Mueller est un autre programmeur qui a pour nom de code " Dr. Blue " ou encore " Gog ". Leo
Wheeler était certainement le " Dr. Noir ", le neveu du défunt général Ear G. Wheeler, qui était le
commandant en chefs de l'état-major pendant la guerre du Vietnam. D'autres allégations sur des
manipulateurs du projet MONARCH, passés et présents, sont: Dr. Sydney Gottlieb, le lieutenant-colonel
John Alexander, Richard Anderson Dabney (USN), le Dr James Monroe, Dr. John Lilly, le lieutenant-
Comdr. Thomas Narut, le Dr William Jennings Bryan, le Dr Bernard L. Diamond, M. Martin T. Orne, le Dr
Louis J. West, le Dr Robert J. Lifton, M. Harris et le colonel Isbel Wilson Green Afin de maintenir
MKULTRA secret le CLA segmente dans des sous-domaines spécialisés de recherche et de
développement dans les universités, les prisons, les hôpitaux et laboratoires privés. Bien sûr, ils ont été
généreusement récompensés avec des subventions gouvernementales et divers fonds.

Des institutions sont donc impliquées dans l'expérimentation MONARCH : Cornell, Duke, Princeton,
UCLA, Université de Rochester, MIT, Georgetown University Hospital, Maimonides Medical Center, St.
Elizabeth's Hospital (Washington DC), Bell Laboratories, Stanford Research Institute, l'amitié
Laboratories Westinghouse, General Electric, ARCO et de l'humanité Research Unlimited, Le " produit
final " a été créé sur des bases et installations militaires, où un maximum de sécurité est nécessaire.
Désigné sous le nom de (re) programmation des centres ou à proximité des centres de traumatologie de
la mort, le plus fortement identifiés sont: China Lake Naval Weapons Center, le Presidio, Ft. Dietrick, Ft.
Campbell, Ft. Lewis, Ft. Hood, Redstone Arsenal, Offutt AFB, Patrick AFB, McClellan AFB, MacGill AFB,
Kirkland AFB, Nellis AFB, Homestead AFB, Grissom AFB, Maxwell AFB et Tinker AFB. D'autres endroits
reconnus comme des sites de programmation sont Langley Research Center, Los Alamos National
Laboratories, Tavistock Institute et dans les zones comme : Shasta, CA, Lampe, MO et de Las Vegas, NV.

LES EVOLUTIONS DU PROJET MK ULTRA

Déprogrammation par le trauma

Avec la CIA et le Conseil national de sécurité bien établi, la première d'une série de programmes de
lavage de cerveau a été initiée par la Marine, à l'automne de 1947. Le projet CHATTER sur la " vérité des
drogues " a été développé en réponse à la menace soviétique. La recherche a porté sur l'identification et
la mise à l'essai des médicaments destinés à des interrogatoires et le recrutement d'agents. Le projet a
été officiellement mis fin en 1953.
La CIA a décidé d'intensifier leurs efforts dans le domaine de la modification du comportement, avec
l'avènement du Projet BLUEBIRD, approuvé par le réalisateur Allen Dulles en 1950. Ses objectifs étaient
de découvrir un moyen de conditionnement personnel et d'empêcher l'extraction de l'information,
d'étudier la possibilité de contrôle d'une personne par l'application de techniques d'interrogatoire
spéciales, étudier la mise en valeur dela mémoire et de mettre en place des moyens pour la défense du
personnel de l'agence.

En août 1951, le projet BLUE BIRD a été rebaptisé projet ARTICHAUT, offensive qui a évalué les
utilisations de techniques d'interrogatoire, dont l'hypnose et les drogues. Le programme a cessé en
1956. Trois ans avant l'arrêt du projet ARTICHAUT, le projet MKULTRA a été crée le 13 avril 1953 dans le
sens proposé par Richard Helms, directeur adjoint de la centrale de renseignement (DDCI), avec la
logique de la création d'un " mécanisme de financement de l'extrême sensibilité ". Il est évident que le
projet est encore actif de nos jours.

Les médecins allemands ont été un atout inestimable pour le développement du projet MKULTRA. La
corrélation entre les camps de concentration et les expériences et les nombreux sous-projets de MK
ULTRA sont clairement évidents. Les différentes voies utilisées pour contrôler le comportement humain
sous MKULTRA sont les radiations, l'électrochoc, la psychologie, la psychiatrie, la sociologie,
l'anthropologie, la graphologie, le harcèlement et des substances paramilitaires comme le " LSD ", plus
largement distribués comme " matériel ". Une procédure spéciale, désigné MK DELTA, a été établi pour
régir l'utilisation de MK ULTRA à l'étranger. Les matériaux MKULTRA du niveau DELTA ont été utilisés
pour le harcèlement, discréditer ou désactiver des objectifs.

Sur les 149 sous-projets dentifié dans le cadre MK ULTRA, le projet MONARCH, officiellement commencé
par l'armée américaine au début des années 1960 (bien que non officiellement mis en œuvre beaucoup
plus tot) semble être le plus important et est encore classé TOP SECRET et "sécurité nationale". Le
programme MONTAUK et son fonctionnement SPELLBINDER, a été mis en place pour créer des "
sleeper" assassins " (Manchurian candidats) qui pourrait être activé dès la réception d'un mot-clé ou une
phrase dans une transe hypnotique. Le programme SOUVENT, est une étude qui a tenté d'exploiter la
puissance de forces occultes et peut-être plusieurs programmes de couverture pour masquer la réalité
de l'insidieux projet MONARCH.

L'ancien Nazi transfuge de la CIA, le Dr Ewen Cameron, alla jusqu'à rendre raide dingue de pauvres civils
innocents, dans l'institut de santé mental de Mont Royal, près de la ville de Montréal. Les malheureux se
voyaient réveillés de grand matin par des injections intraveineuses de Thorazine, de Phénergan, de
Séconal et autres barbituriques hypnotiques hyperpuissants. Puis les patients étaient menés de gré ou
de force trois fois par jour à des séances d'électrochocs de plus de 150 volts. Ce traitement baptisé par
un curieux euphémisme « cure de sommeil » durait de 15 à 65 jours. Ensuite, le ou la patiente se voyait
alors traiter pendant une période aussi longue à la Methédrine (amphétamine) et au LSD injectés
également en doses massives. Et peu importaient alors les atroces souffrances de ces pauvres sujets qui
se voyaient plongés des semaines durant dans d'odieuses transes hallucinatoires et psychotiques
induites artificiellement. Enfin, les « malades » étaient conduits dans des « chambres à dormir », sorte
de caisson d'isolation sensoriel dans lesquels ils étaient enfermés et où on leur diffusait 24 sur 24 un
même message préenregistré pendant deux semaines. De quoi vraiment y laisser sa santé mentale !
Cameron, en torturant sans vergogne ses sujets, contre leur gré, voulait arriver en fait à déprogrammer
ces derniers, effacer leur mémoire affective et créer un « blank state », sorte de mémoire vide pour
procéder ensuite à une reprogrammation ...

La technique se serait affinée, codifiée, standardisée et répandue à travers le monde dans toutes les
sphères du pouvoir. Elle aurait servi de base à une autre opération que certains témoins, victimes
présumées de ces agissements horribles appellent l'opération MK MONARK. Les victimes sexuelles de
l'opération Monarch racontent à peu près tous le même genre d'histoire : ils ont été utilisés dès la plus
tendre enfance dans des réseaux prostitutionnels très hard et vendus aux fantasmes les plus dingues de
notables, d'hommes politiques, de nobles, de militaires, de magistrats, de vedettes du show business qui
forment entre eux des sortes de réseaux, de sociétés secrètes soumis à d'étranges rituels à mi-chemin
entre le satanisme, l'ésotérisme New Age et la reprogrammation béhavouriste.

Le Projet ARTICHAUT de la CIA, mis en oeuvre au cours des années 1950 et 1960, a soumis de nombreux
prisonniers étrangers et d͛agents doubles présumés à des traitements barbares, dont des électrochocs,
des lobotomies et des chocs d͛insuline provoqués par des drogues. D͛innombrables citoyens états-
uniens disparurent des rues de New York et San Francisco pour être victimes d͛expériences secrètes
uniquement parce qu͛ils faisaient partie de groupes minoritaires ; pauvres, paumés, criminels ou perçus
comme tels, prostitués. Nombre d͛entre eux subirent des séquelles physiques et mentales permanentes
en conséquence de ces expériences. On administra du LSD à près de 6 500 soldats états-uniens, à leur
insu, dans les années 1950 et 1960. Beaucoup parmi eux ont dû vivre en permanence avec ces
souffrances, d͛autres se sont suicidés. En 1953, un ressortissant étranger fut emprisonné et torturé huit
mois durant, au Panama, par la CIA simplement parce qu͛il était soupçonné de collaborer avec des
responsables du renseignement français. Par la suite, il est bien probable que la CIA ait assassiné ce
même homme après qu͛il eût anonymement révélé à un journaliste qu͛il connaissait l͛identité du
commanditaire de l͛assassinat du président John F. Kennedy.

En France il y aura l'affaire de PONT-SAINT-ESPRIT dans le cadre de ces projets secrets. En 2010 « A
Terrible Mistake : The murder of Frank Olson and the CIA͛s secret Cold War Experiments » est une
enquête sur les expériences de drogues conduites par la CIA durant la Guerre froide, et plus
particulièrement sur la mort du docteur Frank Olson, un chimiste affecté à Fort Detrick, chargé d͛étudier
les applications militaires des drogues.

Voir : L'affaire de Pont-Saint-Esprit

A l'heure actuelle, la contamination de l'eau et des aliments avec des molécules agissant sur l'humeur et
sur l'esprit est aussi possible. Diffuser dans l'eau ou les aliments des micro-robots (ou "nano-machines")
invisibles à l'oeil nu. Une fois dans le corps, des centaines de micro-robots porteurs d'une micro-puce
électronique pourraient aller se greffer sur les neurones pour en prendre le contrôle. Des nano-robots
invisibles à l'oeil nu ont déjà été produits, et l'interfaçage neurone-microprocesseur a déjà été
expérimenté avec succès en laboratoire. La technologie des micro-processeurs ultra-miniaturisés est
également maitrisée depuis quelques années.

Les armes sont invisibles et la preuve est difficile à apporter, par conséquent " les victimes " n͛arrivent
que rarement à se faire entendre. Les moyens utilisés: Emission d'ondes psychotroniques (ondes basse
fréquence ou très haute fréquence, capables d'influencer le fonctionnement du cerveau en interférant
avec les ondes utilisées par les processus cérébraux). En cours d'expérimentation: le projet HAARP
développé par l'armée américaine à Gakona en Alaska, et les expériences menées sur la base américaine
de Pine Gap en Australie.

Voir: Projet HAARP

Chaque jour, le matériel est construit et installé dans les pays a pour but un contrôle sur l'ensemble de
la population. Partout dans ces pays des tours de transmission micro-ondes sont en cours de
construction. Les antennes de MIND CONTROL sont installées en même temps et sur la même base que
celles pour téléphone, ainsi impossible de voir la difference. Les deux technologie sont certaiment liées !
L'énergie est très peu utilisé par une véritable utilisation des téléphones cellulaires. Pourtant, ces
antennes sont sur des niveaux de fréquences qui dépassent les exigences des téléphones cellulaires. Les
technologies de contrôle de l'esprit ont été mis en place depuis longtemps.

Ce n'est pas un hasard que la bande de fréquence choisie pour l'utilisation du téléphone cellulaire soit
celle de Wilhelm Reich, qui a découvert dans les années 1940 comment pour manipuler un esprit sans
que la victime ne s'en apperçoive. Reich a travaillé sur ce projet secret de la CIA pendant plus de 5 ans, à
partir de 1947-1952, jusqu'à ce que la CIA utilise le contrôle de l'esprit sur le peuple américain. Wilhelm
Reich était indigné de l'utilisation de sa découverte et a juré de ne jamais collaborer avec la CIA à
nouveau. Reich a été secrètement assassinés dans une prison fédérale en 1957, quelques semaines
avant sa libérération, après avoir été en prison pendant 2 ans pour un outrage au tribunal. Deux
semaines avant son audience de libération conditionnelle. Officiellement Reich est mort d'une crise
cardiaque, mais son dernier livre, écrit en prison, ne revint jamais à sa famille.

PROGRAMMES SPECIAUX

LE PROGRAMME DE MASSE CONTROLE

C'est le programme général de base installé dans le show-business et à Hollywood. Les mots
DECLENCHEURS sont injectés par hyptnose et messages subliminaux dans les programmes de
divertissements, la musique, et surtout les dessins animés et autres productions pour enfants (jeux
vidéo, Pokemons, cartes Magik, etc.).

Voir : Hollywood

PROGRAMMES INDIVIDUELS ET MILITAIRES

Dans le projet militaire MONTAUK (base militaire de Montauk - Long Island), les esprits sont contrôlés
pour mener à bien des missions et des assasinats. Son fonctionnement SPELLBINDER, a été mis en place
pour créer des " sleeper" assassins " comme Ted Bundy, David Berkowitz, Oswald, Timothy McVeigh, les
tireurs de Columbine, Chapman, Sirhan Sirhan, ont été programmés pour effectuer ces assassinats. Des
dizaines de milliers de jeunes adolescents ont été enlevés et forcés dans le programme de contrôle de et
formation. Il y aurait au moins 250.000 esprits contrôlés, les " Montauk Boys ". Beaucoup de ces garçons
ont été programmés pour entrer en action à une date ultérieure lorsqu'ils seront correctement "
déclenché " pour se livrer à une sorte de comportement destructeur ou perturbateur. D'autres garçons
ont été infiltrés dans le tissu de la vie américaine en tant que journalistes, des personnalités de la
télévision et de la radio, des hommes d'affaires, avocats, médecins, juges, procureurs, la police,
militaires, etc.
LE PROGRAMME ET LE SCRIPT

Une façon d'examiner cette alambiquée victimisation des corps et l'âme est de le regarder cela comme
un complexe programme d'ordinateur: Un fichier est créé par un traumatisme, la répétition et le
renforcement. Pour activer un dossier, un code d'accès ou un mot de passe (ou signal de commande) est
exigé. La victime est appelé un " ESCLAVE " par le programmeur gestionnaire, qui est alors perçu comme
le " MAÏTRE " ou le " DIEU ".

Environ 75% sont des femmes, car elles possèdent une plus grande tolérance de la douleur et ont
tendance à dissocier, plus facilement que hommes. Les sujets sont essentiellement utilisés pour couvrir
les opérations.

L'implication dans la prostitution et la pornographie, dans l'industrie du spectacle est remarquable. Une
quantité excessive de victimes possèdent de nombreux programmes de sauvegarde, de miroirs et
d'ombres. Une division de la lumière du côté bon et du côté sombre (mauvais) modifié sont imbriquées
dans l'esprit afin de le faire pivoter sur un axe.

L'une des principales structures internes dans le système a la forme d'une double hélice, constitué de
sept niveaux. Chaque système dispose d'un programmateur interne qui supervise le " GARDIEN "
(démon). Le gardien accorde ou refuse l'entrée dans les différentes salles.

Quelques images de l'intérieur principalement perçu par les victimes et les survivants sont des arbres, le
cabalistique ARBRE DE VIE (Tree of Life) de la KABBALE, ou des anciens mythes des civilisations
(sumériens, Indiens ...) attenant à la racine des systèmes, de l'infini de boucles, d'anciens symboles et
des lettres, des toiles d'araignées, de miroirs ou de bris de verre, des masques, des châteaux, des
labyrinthes, desdémons, des monstres étrangers, des coquillages, des papillons, des serpents, des
rubans, des arcs, des fleurs, des verres, les heures, les horloges, les robots, la chaîne de commandement
du diagrammes et ou des schémas de circuits informatiques.

SANS ROYAL ET JUMELAGE


La majorité des victimes viennent de plusieurs générations de familles sataniques de sang (bloodline),
les BLOODLINER et sont apparemment programmé pour remplir leur destin. Certains sont adoptés par
des familles de même origine. D'autres sont utilisé dans un cauchemar neurologiques considérées
comme " plus durable " ou encore " non-bloodliners ", généralement en provenance des orphelinats,
des foyers de placement familial, dans les familles à caractère incestueux avec une longue histoire de la
pédophilie. Il semble également y avoir un modèle de famille avec les membres affiliés ou les services
militaires de renseignement. Beaucoup de victimes proviennent de familles qui utilisent le catholicisme
bien que des membres d'autres groupes religieux sont également impliqués. Les victimes vont ainsi
répondre plus facilement à un ordre rigide et religieux (dogmatique, juridique) parce que la structure
hiérarchique de base de programmation est parallèle. La volonté a été usurpée par le biais de subjectif
et de commandement axés sur le conditionnement.

L'Identification des caractéristiques physiques sur les victimes comprennent souvent des produits
électriques, de multiples cicatrices et / ou la résultante de leurs grains de beauté sur la peau. D'autres
ont eu différentes parties de leurs corps mutilés par des couteaux, des marques de fers, ou des aiguilles.
Les tatouages de PAPILLONS (Butterfly) occultes sont aussi communs. En règle générale, les
BLOODLINER sont moins susceptibles d'avoir les marques, car leur peau est "demeurer pure et sans
tache."

Le but ultime de la sophistication de la manipulation de ces personnes est irréaliste, en fonction de


notre interprétation de la compréhension de la physique et des royaumes spirituels. Les modifications
les plus profondes et les plus sombres chez les BLOODLINER sont censés être en sommeil jusqu'à ce que
l' " ANTI-CHRIST " soit révélé, souvent à l'âge de 40 ans. Ces victimes du " New World Order " disent
contenir informations et doivent engager un important afflux de personnes (clones ou "âme proches")
dans un effet de " call-back " stimulant ainsi les programmes de contrôle social dans le nouveau
millénaire. Le " jumelage Non-biologiques " est encore une autre caractéristique étrange observé dans le
projet MONARK. Par exemple, deux jeunes enfants non apparentés serait lancé dans une cérémonie
magique " soul-collage ", un rituel ou ils peuvent être " indissociablement lié pour l'éternité ". Ils ont
alors deux moitiés de la programmation et des informations, afin de les rendre interdépendants les uns
sur les autres. Les phénomènes paranormaux tel que la projection astrale, la télépathie, ESP, etc.
semblent plus marquées entre ceux qui ont subi ce processus.

HYPNOSE ET CONDTIONNEMENT DE LA CONSCIENCE


La dissociation est utilisée comme un moyen de défense pour protéger une personne de la douleur et de
l'immense traumatisme. Il s'agit d'une capacité naturelle du cerveau. L' HYPNOSE ou la TRANCE
HYPNOTIQUE est une forme de dissociation. Il existe un certain nombre de types de dissociation:
amnésie, états somnambulistique, paralysie localisée, anesthésies, et des hallucinations. L'hypnose peut
reproduire tous les états de dissociation. L'esprit lui-même est naturellement hypnotisé dans diverses
conditions. Nous sommes sous hypnose légère ou moyenne dans beaucoup de situations de la vie. Par
exemple en conduisant un véhicule, vous pouvez diriger la conduite mais également parler aux
passagers et être en état hypnotique. Vous êtes sujet à la fois dans la transe hypnotique (conduite) et
éveillé (parler). La répétition d'actions similaires aide à entrer dans la TRANCE, comme le travail à la
chaine en usine.

Il existe 5 niveaux de l'inconscient. Pour accéder aux niveaux supérieurs suivant il faut une aide
extérieure. Les gens peuvent évidemment accéder à deux niveaux naturellement sur un spectre qui va
de la conscience à l'inconscient. Il est souvent difficile de déterminer exactement dans quel état d'esprit
le cerveau se trouve, car il n'y a pas de réponse unique.

Une transe est modéré, quand on imagine. Une transe profonde est l'endroit où le sujet se sent
physiquement comme dans la réalité, comme dans un rêve très fort. La transe profonde est un niveau
très créatif. L'hypnose semble affecter plusieurs régions du cerveau et le cerveau est modifié dans l'état
hypnotique. Les centres du mésencéphale sont inhibés.

L'hypnose peut être utilisé sur la partie intellectuelle de l'esprit, le cadre social et spirituel de l'esprit, et
la partie primitive de reproduction de l'esprit. Les qualifiés de l'hypnotiseur décide sur quel domaine il
souhaite travailler. Les chrétiens et les Illuminati qui sont qualifiés dans la compréhension de ce
phénomène croient qu'il ya un côté diabolique de l'hypnose. Dans le " World Book Encyclopedia" l'
hypnose est répertorié en tant que MAGIE ne relevant pas de la médecine. Certains chrétiens classe
l'hypnose comme une forme de divination et d'enchantement. Il peut certainement être une forme de
contrôle. En occultiste W.B. Crow's indique dans son livre "Witchcraft, Magic & occultisme", que
l'hypnotisme est une science occulte.

Ces souvenirs sont souvent dissociés de l'état de conscience. En d'autres termes, lorsque l' esprit a été
dans un état de choc et/ou de stress, l'esprit peut revenir à ces souvenirs. Toutefois, jusqu'à ce que
l'esprit retourne à l'état de ce choc, il ne capte pas les informations qu'il a intégré. Les programmeurs
MONARCH sont bien conscients de la façon dont l'esprit fonctionne, et comment l'information et de la
mémoire peut être pris au piège dans l'esprit. Il existe différents états neurophysiologiques. Il y aurait,
12 niveaux de l'esprit subconscient. Plus l'état de l'esprit subconscient est haut plus il a la capacité de
créer des obstacles d'amnésie. L'hypnose est un outil précieux pour aller de l'esprit à différents états
neurophysiologiques et d'obtenir de l'esprit à différents niveaux dusubconscient. L'hypnose peut aussi
jouer un rôle dans le travail autour de l'amnésie, car les deux sont des types de dissociation.
l'Hyperventilation aide une personne à entrer dans une transe hypnotique. La torture, la
dépersonnalisation, la peur et l'anxiété aiguë àstimuler l'organisme pour hyperventiler. Donc, la peur, la
torture et la dépersonnalisation sont des aides pour le MAITRE hypnotiseur.

Toutes choses dans la vie devient alors un repère pour renforcer la programmation. Les objets communs
dans la vie d'une personne peuvent faire partie d'une programmation sous hypnose : La musique, les
sonneries, les couleurs, la vue d'un livre ou d'une Bible, les images de Dieu, foulards en soie, bijoux,
lumières, des sons, des programmes de télévision, et d'innombrables autres choses. La limite à cela est
simplement lla créativité du programmeur. Le pouvoir de l'hypnose est souvent sous-estimée parce que
le pouvoir de l'esprit est sous-estimée. Voilà sur quoi se base le programme MONARK pour les
populations.

Lee Harvey Oswald, Sirhan-Sirhan, Charlie Manson, John Hinckley Jr., Mark Chapman, David Koresh, Tim
McVeigh, John Salvi, Madonna, Tom Cruise, John Travolta, etc. et quelques notables sont les noms de
l'infamie, fortement soupçonnés d'être des pions qui ont été engendrés par le programme.

La stimulation électrique régulière et douce dans de nombreuses régions du cerveau, y compris la partie
inférieure de la formation réticulée peut changer l'état de conscience d'une personne. Une bande
électrique joint à une boîte est parfois placée sur la victime pour produire un état hypnotique. Il existe
plusieurs façons pour changer l'état de conscience d'une personne, mais la plus populaire du
programme MONARCH consiste à utiliser une combinaison de médicaments et de l'hypnose. Les
médicaments sont utilisés pour faciliter l'hypnose. Les médicaments modernes et les drogues font
presque tout le travail pour l'hypnotiseur. Ils placent la personne en une altération pour les rendre prêts
à entendre n'importe quel ordre. Souvent, les victimes se souviennent d'orange ou de jus de raisin ou
encore d'une crème glacée avant leurs transformations. Parfois, l'hypnose doit être effectué par les
programmeurs sur des sujets réticents. Ils ont 3 grandes façons de contourner cela. Ils peuvent induire
l'hypnose en déguisant ce que l'hypnotiseur fait, ils peuvent attendre jusqu'à ce que la personne soit
endormie et lui parler en dormant, ou ils peuvent administrer des médicaments. En outre, de nos jours
le réseau et les équipements de haute technologie vont aider le programmeur. Par exemple, certaines
ondes stimulent l'orgasme sexuel dans la partie du cerveau. En déplaçant le corps dans cet état, l'esprit
s'ouvre plus facilement.
Dans les programmes des niveaux supérieurs du MIND CONTROL, un disque d'ordinateur est mis dans la
machine à éléctro-choc, et exécute un programme qui envoie des chocs électriques à six noeuds.
Plusieurs types de stimuli vont pénétrer le cerveau par l'intermédiaire de ces différentes méthodes de
détection et d'apprentissage jusqu'à un état primitif de la conscience, où les programmeurs peuvent
placer les commandes comme faire quelque chose à une certaine date. Voilà pourquoi il y a des enfants
tueurs dans les écoles, ils ont reçu un CODE quelque part de manière Inattendu et soudaine. Car bien
évidement, le programme a des BUGS et il est alors possible de voir la MATRICE (se souvenir ou de
comprendre la programation) et alors le programmeur ne peut plus rien faire que de re-programmer le
sujet, s'il en a l'occasion.

Les dommages peuvent aussi provoquer un coma. Les deux thalamus se trouvent juste au-dessus du
tronc cérébral. Le thalamus droit et gauche du cerveau sont le mécanisme de l'attention sélective. C'est-
à-dire, ils décident de ce qu'il est important pour le cerveau sur quoi concentrer son attention. Le
thalamus droit est relié à l'attention visuelle des formes le gauche à notre attention à des choses
descriptible avec des mots. Dix à quinze répétitions lors d'une seconde d'intervalle sont suffisantes pour
causer le cerveau à perdre tout intérêt à quelque chose. A ce point, le neurone dans la formation
réticulée quittent l'attention à quoi que ce soit. Mais la vigilance du cerveau peut être réactivé par une
impulsion forte et soudaine comme un bruit ou un flash de lumière. C'est pourquoi, 3 coups de feu, ou 3
éclairs de lumière sont utilisés comme déclencheurs d'accès standard pour le programme MONARCH. Le
numéro 3 est également le meilleur numéro pour faire le travail. Ainsi les chansons les répetions de
paroles ou des refrains sont donc très souvent utilisées par TROIS.

LES NIVEAUX DE PROGRAMMATION

Selon le niveau de programmation, il y plusieurs techniques de conditionnement. Le programme de base


GENERAL est assez doux par rapport aux autres programmes comme les conditionnements militaires.

Les programmes des niveaux supérieurs ont plusieurs étapes. La première étape commence avec la
création de dissociation dans le sujet, qui se produisent généralement à partir du moment de la
naissance à six ans. Ceci est principalement atteint grâce à l'utilisation des électrochocs (ECT) et effectué
à temps, même lorsque l'enfant est dans l'utérus de la mère. En raison du grave traumatisme induit par
le biais du traitement, les abus sexuels et d'autres méthodes, l'esprit se sépare en alternance de la
personnalité hors du noyau. Anciennement dénommé " le trouble de personnalité multiple", il est
actuellement reconnu comme " Désordre identitaire dissociatif " et est à la base de la programmation
MONARCH. Un nouveau conditionnement de l'esprit de la victime est renforcé par l'hypnotisme,
contrainte, plaisir, douleur, de renversements, de nourriture, d'eau, le sommeil et la privation
sensorielle, ainsi que divers médicaments qui modifient certaines fonctions cérébrales.

La prochaine étape est d'intégrer et de comprimer des commandes ou des messages. Ce résultat est
obtenu grâce à l'utilisation de la technologie des casques, en liaison avec des générateurs pilotés par
ordinateur qui émettent des ondes sonores inaudibles ou harmoniques qui ont une incidence sur l'ARN
portant sur les voies des neurones à l'inconscient et au subconscient. Des dispositifs optiques " Virtual
Reality "sont parfois utilisés simultanément avec la projection des générateurs d'harmoniques pulsatif,
comme des lumières colorées, et des visuels subliminals sur écran. Les électrochocs à haute tension sont
ensuite utilisés pour la dissolution de la mémoire.

ALPHA

Considéré comme " général ", la programmation régulière de base sur le contrôle de la personnalité,
caractérisée par le maintien de la mémoire très marquée, avec une augmentation substantielle des
forces physique et de l'acuité visuelle. Alpha programmation est réalisée par la subdivision de la
personnalité des victimes par voie de stimulation des neurones et la division du cerveau (gauche-droite).

BETA

Désigné sous le nom de programme " sexuel ". Cette programmation élimine tous appris des convictions
morales et stimule l'instinct sexuel primitif, sans inhibitions.

DELTA

Programme connu sous le nom de " tueur , à l'origine développé pour la formation spéciale des agents
ou des soldats d'élite (c'est-à-dire Delta Force, First Earth Battalion, Mossad, etc.) dans les opérations
clandestines. Production d'adrénaline optimale et contrôle de l'agression. Les sujets sont dépourvues de
peur dans l'exercice de leur mission. L'auto-destruction ou le suicide sont en couches dans les
instructions à ce niveau.

THETA
Considéré comme le programme "psychique" de la programmation. les Bloodliners (ceux qui viennent
de plusieurs générations de familles sataniques) ont une plus grande propension à avoir des capacités
télépathiques que les autres (non-bloodliners). Les diverses formes de systèmes de contrôle
électronique de l'esprit ont été élaborés et mis en place, à savoir, la bio-médical des dispositifs de
télémétrie (implants cérébraux), à énergie dirigée par lasers à micro-ondes et / ou de
l'électromagnétisme. Uutilisés en conjonction avec des ordinateurs très sophistiqués et des systèmes de
repérage par satellite.

OMEGA

Internal computer. Une " auto-destruction " de la programmation, aussi connu sous le nom de " Green
Code ". Comportements avec des tendances suicidaires et / ou d'auto-mutilation. Ce programme est
activé lorsque la victime commence une thérapie ou un interrogatoire ou trop de mémoire est
récupérée.

GAMMA

Programme de démonologie. Une autre forme de système de protection par le biais de la " tromperie ",
ce qui suscite la désinformation et les erreurs d'aiguillage. Ce niveau est liée à la démonologie et tend à
se régénérer à une date ultérieure si désactivé de façon inappropriée.

Et d'autres programmes et sous programmes :

CHI (programme de retour au culte), EPSILON (Programme sur les animaux modifiés), HYPNOTIC
INDUCTIONS, JANUS-ALEX CALL BACKS (Programme de fin des temps), TINKERBELLE (never grow
up/alien), TWINNING (teams), SOLEMETRIC MILITARY, SONGS (reminders), ZETA (snuff films), SAMPLE
ALTER SYSTEM CODES, CATHOLIC, (programme pour les catholiques), MENSA (programme pour les QI
élevés), HAND SIGNALS, SITE CODES (utilisé pour les esclaves modèles et manequins).

CODES ET PROGRAMMATION

Le projet MONARK est directement lié aux autres projets " H.A.A.R.P " et " BLUE BEAM ". Les
programmeurs ont créé le "pouvoir des mots" et ils ont joint la mémoire et de la programmation. Si un
programmeur observe de près l'utilisation de mots de la victime, vous allez pouvoir commencer à
repérer les mots de l'agresseur, par exemple, "lapin blanc". Un chiffre (cipher) est quand les symboles
sont utilisés pour représenter des lettres. Une lettre peut être utilisée pour briser les fréquences
ciphers. De même, il existe des fréquences à code. Les Illuminati ont programmé des milliers et des
milliers d'esclaves. Il y a de nombreux codes avec des favoris. De l'expérience de Fritz Springmeier, les
codes favoris sont des mots qui ont été utilisé pour programmer les esclaves, il y a aussi les CODES pour
la préparation aux ordres comme par exemple " GET ON YOUR TOES. STAY ON YOUR TOES.͟ ce qui veut
dire : " attention esclave pour une commande ". Ci-dessous des codes classiques utilisés dans le
programme général.

CHARLOTTE, CHECKMATE, CHRISTMAS, CLARA, CLOVERLEAF, COURIER, CRAYON, CRYSTAL, DAISY, DAVY,
DELLA, DELTA, DEMON, DIANA, DINAH, DIRTY, DIME, DOT, DOVE, DRAGON, DUCK, DUMBO, EAGLE,
EASY, ECHO, ELAINE, ELEPHANT, ELLEN, EMERALD, EMPIRE, ESTER, EUREKA, EVERGREEN, FAITH,
FALCON, FARMER, FELIX, FIREFLY, FIVE BROTHERS, FIVE SISTERS, FLASHLIGHT, FLOSSY, FLYING + [other
word], FOX, FREEZE, FRIENDSHIP, FULL HOUSE, GALAHAD, GAMMA, GARGOYLE, GEMINI, GEORGE,
GIPSY, GOLEM, GOLDEN + [other word], GOOSE, GRACE, GRANNY, GREEN DIAMOND, GULL, GWEN,
HADES, HALF-MOON, HAMMER, HARRIET, HAWK, HAZEL, HELENE, HELIOS, HEN, HERMES, HIGH BALL,
HIGH CARD, HOLE-IN-THE-WALL, HOPE, HOPI, HOUNDDOG, HOURGLASS, HUSThER, HYDRA, ICEBERG,
IDA, IMP, INCUBUS, INSECT, IRIS, IROQUOIS, ITEM, JACKASS, JAGUAR, JANET, JANICE, JASON, JASPER,
JAVELIN, JENNY, JEZEBEL, JIG, JULIET, JOAN, JOSHUA, JUDY, JUPITER, KANGAROO, KANSAS, KATY, KING,
KILO, KITTY, KOMET, LACE, LADY + [other word], LAMP, LAURA, LEAP FROG, LEOPARD, LIGHTNING, LILY,
LION, LITTLE + [other word], LOVE, LUCKY + [other word], MAE WEST, MAGIC, MAJESTIC, MAMIE,
MANDREL, MARIE, MARK, MARTHA, MAX, MEADOWS, MERCURY, MIGHTY MOUSE, MILLION DOLLAR,
MINNIE MOUSE, MONA LISA, MONTE CARLO, MOTHER, MUMMY, NANCY, NAOMI, NAVAJO, NIMROD,
NOAH, NORA, NUTCRACKER, OBOE, OCTOPUS, OLD FAITHFUL, OLIVE, OPAL, OPHELIA, ORION, OSCAR,
OWL, OZMA, PACKAGE, PAMELA, PANDORA, PANTHER, PAPERCLIP, PAPA, PAT, PATSY, PEGASUS,
PENTHOUSE, PHANTOM, PHOENIX, PINECONE, PISTOL PETE, PLATO, PLUTO, POLLY, PYTHON, QUAIL,
QUEBEC, QUEEN, QUEEN BEE, QUEENIE, QUEST, QUICK SILVER, RACHEL, RAINBOW, RAM, RANGER,
RASCAL, RAT, RAVEN, REBECCA, RED DIAMOND, RED HILL, RENO, REX, RHUBARB, RITA, ROBOT, ROMEO,
ROOSTER, ROSIE, ROVER, RUBY, RUTH, SABRE, SAINT, SAINT + [another word], SALLY, SAN ANTONIO,
SAPPHIRE, SARAH, SATURN, SCAMPER, SCOUT, SEA GULL, SEAL, SERGEANT, SERGEANT-DELTA,
SHADOW, SHARK, SHENANDOAH, SHO, SICKLE, SIGMA, SILVER, SNOW + (other word), ZEBRA, ZENITH,
ZERO, ZYPPER, ZOMBIE, ZULU, ZUNI.

METHODES ET COMPOSITIONS DU PROGRAMME DE BASE


UN PROGRAMME HYPNOTIQUE POUR LES MOUTONS

Pour le programme de base le subliminal est utilisé à grande échelle sur les populations. C'est le
programme installé dans le show-business et à hollywood. Les mots DECLENCHEURS sont injectés par
hyptnose et messages subliminaux dans les programmes de divertissements, la musique, et surtout les
dessins animés et autres productions pour enfants (jeux vidéo, Pokemons, cartes Magik, etc.). Dans le
programme de base la cible est les enfants, plus facile à manipuler.

La programmation est mise à jour périodiquement et renforcées par le biais de visuels, d'auditifs et de
supports écrits. Certains des premiers thèmes de la programmation comme dans les productions
holywoodiennes " LE MAGICIEN D'OZ " et " ALICE AU PAYS DES MERVEILLES ", sont à la fois fortement
saturée d'occultisme symbolique. Beaucoup de films récents et de dessins animés de Disney sont utilisés
dans une double manière: désensibilisant la majorité de la population, en utilisant le subliminal et la
programmation neuro-linguistique, la construction spécifique déclenche délibérément des clés pour la
programmation de base sur les enfants et des ados. La dernière version d'ALICE de Tim Burton sera
moins occulte, n'utilisant que la clef de la conscience d'ALICE et le fameux combat du bien contre le mal
(CHAOS / COSMOS ou encore tout simplement le NOIR contre le BLANC).
La musique joue un rôle dans la programmation, à travers des combinaisons de variables les tons, les
rythmes et les paroles et le subliminal inversé à la gloire des démons (Satan) fixés dans le programme,
des créatures fantastiques, l'appel du Sex, la pédophilie et la prise de drogues. Nous retrouvons les
CODES pour les enfants et les codes pour les adolescents du programmes MK ULTRA / MONARCH dans
pratiquement toutes les productions importantes du cinéma, de la musique et dans les jeux :
PAPILLONS, CANDY, CLEFS, ARC EN CIEL, ALICE, OZ, ROSE, LILY, UMBRELLA, MAGIK, etc. Ces CODES du
SCRIPT sont partout autour de nous, dans notre monde réel.

Voir : Hollywood

SECTES & PSY

Attention aux psychiatres et aux psychothérapeutes, ce sont des charlatans et des assassins de l'âme!

Selon Stéphane Laurens, maître de conférences, « L'influence interindividuelle ou l'influence sociale


fascine et effraye. (...) les terribles faits divers qui lui sont attribués (Suicides collectifs, crimes rituels͙)
ainsi que de troublantes études scientifiques (Travaux sur l'hypnose, études expérimentales sur le
conformisme ou soumission à l'autorité͙) nous affirment l'existence d'une force quasiment irrésistible
et qui pourrait nous pousser à faire ou à penser des choses que nous ne voudrions pas, une force qui
pourrait même nous conduire à notre perte.Il y a, avec l'influence, l'idée d'une intrusion, d'un véritable
viol de la conscience, de la volonté͙ qui semble pouvoir passer sous le contrôle ou la volonté d'un autre.
Ce n'est plus moi qui veut ou qui agit, c'est la volonté d'un autre qui est entrée en moi et c'est un autre
qui agit à travers moi (sentiment de possession) ».

Denis Duclos, sociologue, exprime la tension qui existe autour de la notion de manipulation mentale
quand elle est perçue comme localisée uniquement dans les sectes. Pour beaucoup, la notion semble
applicable à toutes sortes d'activités légales, comme la publicité par exemple, voire plus simplement
encore dans les relations de la vie quotidienne. Mais notre monde n'est-il pas inventé comme une secte
géante? C'est le cas, et les sectes utilisent la même "programmation" non pas pour déprogrammer un
sujet mais bien pour le reprogrammer!

TECHNIQUES DE MANIPULATION

Pavlov

Pavlov en explorant expérimentalement au début du XXe siècle des voies simples de conditionnement
animal par la récompense ou la punition ouvre des perspectives de compréhension de certains réflexes
comportementaux pouvant être déclenchés par des stimuli (il faisait tinter une cloche lorsque qu'il
présentait à un chien de la nourriture). En répétant l'expérience le tintement de cloche déclenchait la
salivation, même sans présentation de nourriture. Ce comportement ʹ qu'il n'avait pas avant ʹ est le
résultat de ce conditionnement). Pavlov a démontré qu'on peut utiliser de nombreux stimuli et
programmer de nombreuses réactions organiques réflexes. Ici, la répétition du stimulus est un facteur
essentiel.

Méthode PDH

PDH signifie Douleur-Drogue-Hypnose (Pain, Drug and Hypnosis), et évoque une méthode qui aurait été
utilisée en Corée du Nord sur les soldats prisonniers de guerre, par des psychiatres et les services
secrets.

Projet MKULTRA

Le Projet MKULTRA (ou MK-ULTRA) fut le nom de code d'un projet de la CIA des années 1950 à 1970
visant à manipuler mentalement certaines personnes par l'injection de substances psychotropes. Face à
l'échec de la méthode MKULTRA, tous les enregistrements ont été détruits en 1973, par ordre du
directeur d'alors de la CIA, Richard Helms.

La méthode MICE

Le "MICE" (acronyme signifiant souris (pluriel) en anglais) : Money, Ideology, Compromise et Ego
recense les leviers psychologiques que les services secrets, notamment pendant la Guerre froide
auraient utilisés pour obtenir des informations ou la collaboration d'agents ennemis, "acheter" ses
services, le convaincre, le compromettre (ou le rendre sexuellement dépendant) ou en le flattant, selon
des protocoles inspirés d'études et d'expérimentations de psychologie.
Messages subliminaux

Dès les années 1950, le développement du cinéma et de la télévision aurait été l'occasion de tester une
méthode de manipulation mentale fondée sur l'insertion d'une image subliminale, c'est-à-dire si
brièvement présente que l'on ne peut la percevoir consciemment. La théorie étant fondée sur le fait que
l'inconscient en garderait néanmoins une trace, poussant à agir par la suite d'une manière
prédéterminée (comme pour l'achat d'un produit spécifique, par exemple). L'image doit être simple et
non équivoque (symbole, couleur, logo). La théorie, établie par James Vicary et Vance Packard, remet en
cause la publicité.

Voir : Messages subliminaux

Manipulation par l'angoisse et la violence

Le principe de base ʹ étudié dans les années 1930 ʹ soutient qu'un individu en état de peur
manifesterait des réactions de fuite et d'évitement les plus primaires et donc les plus prévisibles. Les
fonctions complexes du cerveau, n'offrant pas de solution immédiate, seraient désactivées, rendant
l'individu manipulable dans une situation d'extrême angoisse. Le sujet terrorisé ʹ comme l'animal
poursuivi par le chasseur ʹ ne pourrait éviter les pièges qu'on lui tend. La terreur fut effectivement
utilisée depuis l͛Antiquité pour assurer le pouvoir des despotes, par la « méthode par l'exemple »
appuyée par les dénonciations, interrogatoires, enlèvements, disparitions et exécutions aléatoires, etc.
mais l'Histoire montre que la méthode n'a jamais été longtemps efficace, se retournant généralement
après quelques années ou décennies contre les manipulateurs.

Duggestion psychothérapeutique

Une autre forme de manipulation mentale est à l͛œuvre dans certaines psychothérapies, notamment
par les faux souvenirs induits. Ces thérapies sont, dans la littérature, appelées TMR, thérapies de la
mémoire refoulée ou retrouvée. Les objectifs sont de retrouver à l'âge adulte des souvenirs d'abus
sexuels « refoulés » (au sens freudien) survenus dans l'enfance. Dans certains cas, la façon dont la
thérapie est conduite pourrait générer de faux souvenirs qui semblerait pourtant très réels à la
personne concernée. Dans un article publié le 13 décembre 2008 dans les Dossiers de l'Observatoire
Zététique, intitulé "Faux souvenirs et manipulation mentale", l͛auteur Brigitte Axelrad analyse comment
la manipulation mentale conduit des patient(e)s en psychothérapie, qui avaient gardé de leur enfance le
sentiment qu͛ils ou elles avaient été heureux, à « retrouver » sous l͛influence de leur thérapeute des
souvenirs d͛abus sexuel jusque là ignorés. L͛article se réfère notamment aux expériences de Stanley
Milgram (Soumission à l'autorité) et à l'ouvrage de Robert Cialdini (Influence et Manipulation).
Méthode chimique

L'utilisation à hautes doses d'antidépresseurs et de sédatifs ou de certaines drogues aurait selon


certains pour effet de limiter les capacités cognitives et discriminantes du sujet, suffisamment pour le
conditionner. Une littérature romanesque ou de science fiction évoque la possibilité de conditionner
l'individu ainsi drogué, sans qu'il garde la trace des informations ou du conditionnement opéré. Divers
régimes totalitaires ont néanmoins utilisé des produits chimiques pour mettre leurs victimes en état de
peur et de souffrance ou dans le cadre de la torture.

MIND CONTROL DES ONDES SOLAIRE

La NASA, les projets HAARP et DARPA (programme de recherche du Pentagon sur le contrôle de la
masse) sont le bras armé du seigneur pour le CHAOS. HAARP et HIPAS seraient les projet de
réchauffement de la ionosphère et du contrôle des esprits par les ondes.

La ionosphère nous protège des radiations cosmiques du soleil et des perturbations


éléctromagnétiques. En contrôlant ces phénomènes il est possible de contrôler la météo sur terre. Les
scientifiques ont donc découvert l'influence de la ionosphère et les effets sur l'homme et sur son
cerveau. Maintenant ils construisent des antennes partout, et ce n'est pas un hasard que la bande de
fréquence choisie pour l'utilisation du téléphone cellulaire soit celle de Wilhelm Reich, qui a découvert
dans les années 1940 comment pour manipuler un esprit sans que la victime ne s'en apperçoive. Reich a
travaillé sur ce projet secret de la CIA pendant plus de 5 ans, à partir de 1947-1952, jusqu'à ce que la CIA
utilise le contrôle de l'esprit sur le peuple américain.

Voir : Projet HAARP

Cette technologie est hors de portée de la compréhension, car elle est invisible et presque
imperceptible. Les ondes électromagnétiques scalires sont des armes pour controler éléctroniquement
la terre dans son ensemble. Les ondes scalires EM sont des ondes gravitationnels longitudinales dont les
vibrations se font dans un aller retour, par opposition aux classiques ondes éléctromagnétiques
transversales dont les vibrations se font de haut et en bas perpendiculairement à la direction de l'onde.

Les ondes scalires longitudinales sont décrites à 20 par les équations de Maxwell en 1864. Après la mort
de Maxwell, le physicien Oliver Heaviside réalise une simplification à 4 en 1882 dans l'édition du livre de
Maxwell. Mais la simplification des équations de Maxwell ne sont qu'une approximation de la solution
exacte et cela à cause de l'omission des ondes scalires longitudinales. Dans les années 1890, NICOLA
TESLA découvra les ondes scalires EM et le fait savoir, mais le livre de Maxwell ne sera jamais corrigé
pour autant. Nicola Tesla sera oublié et ses expériences cachées au monde. Les scientifiques continuent
de nos jour à ignorer les découvertes de Nicola Tesla et ceux qui dévoilent la vérité sont sont éliminés,
comme ce fut le cas pour J.F. KENNEDY qui voulait dévoilier la vérité sur l'emprise des Illuminati sur
notre monde ...

NOUVEL RELIGION ET UFOLOGIE

La création d'une nouvelle religion était dans le programme Monark

La drogue est largement propagée pour l'expérience du divin et changer en profondeur la société en
favorisant l'éclosion du NOUVEL ÂGE. Dans un ouvrage aujourd'hui introuvable, la journaliste Catherine
Dreyfus donna une bonne illustration de ce que fut réellement ses organisations tel que " l'Institut
Esalen ": « Le programme s'étoffe, il y en a pour tous les goûts. Séminaires de libération de la créativité
en art, ateliers de danse, de gymnastique chinoise ou Taï-Chi-Chuan, d'initiation aux tarots, à la
parapsychologie, groupes de réflexion religieuse, groupes de recherches mystiques, de massage,
d'expression corporelle, groupes de rencontre, de Gestalt, de bio-énergie, ».

En 1969, une étude du Bureau des narcotiques américain révéla que, bien souvent, les étudiants étaient
initiés au LSD par leurs professeurs. Leary, par exemple, enseignait la psychologie à Harvard et se vantait
de distribuer des milliers de « doses » à ses élèves. Commentant le rapport du Bureau des narcotiques,
le journaliste américain John Marks allait dévoiler une incroyable réalité : « Un seul détail, vital pourtant
et dont ils ne pouvaient soupçonner l͛existence, leur échappa : c͛est qu͛il fallait que quelqu͛un ait initié
les professeurs et qu͛au sommet du triangle de distribution du LSD se trouvaient les spécialistes de MK
ULTRA.

De la parapsychologie à l'hypnose en passant par les électrochocs, il y avait de nombreux échecs. Les
médiums se révélaient incapables de mettre en application le don de clairvoyance dont ils étaient
censés jouir. Quant aux hypnotiseurs et aux psychiatres, ils étaient bien en peine de changer la
personnalité des sujets qu'on leur soumettait avec l'espoir de pouvoir faire un jour d'un ennemi un
fidèle collaborateur. Parmi ces échecs, il y eut celui du LSD. On se demande comment des laboratoires
SANDOZ le LSD put arriver en Amérique et jouer le rôle que l'on sait dans l'évolution du Flower Power et
l'apparition du nouvel âge. Dès qu'elle eut connaissance de l'existence du LSD, la CIA entreprit de
l'acheter aux laboratoires SANDOZ pour le tester à grande échelle. Comme elle avait auparavant testé
les champignons hallucinogènes. Au début, les fonctionnaires de l'agence américaine espéraient que la
nouvelle drogue permettrait tant de faire parler les agents ennemis capturés que de créer de super-
combattants, insensibles à la douleur.

Les applications et les expériences restent secrètent. On ne sait pas aujourd'hui comment la CIA utilise le
programme qu'elle a fabriqua, ni les sujets de ces nouvelles expériences. Le fait que des contestataires
firent le jeu de la CIA en assurant la promotion du LSD auprès des jeunes ne manque pas d'ironie. Et le
nouvel âge, qui doit tant à la frange mystique du mouvement hippie, doit aussi par conséquent
beaucoup à la drogue. Le nouvel âge s'était incarné. Il lui fallait à présent des représentants plus
présentables que ne pouvaient l'être les Hippies et autres « papes » du psychédélisme qui lui avaient
donné vie. Depuis les années 1980 les sectes font le travail.

Et puis il y a le phénomène OVNI. Soucoupes volantes, enlèvements, épaves de vaisseaux accidentés,


bases secrètes souterraines dans l͛état du Nouveau Mexique, tout cela fut créé par les gouvernements.
Après la guerre froide les agences américaines ont réellement conduit à long terme des campagnes de
désinformation qui font la promotion des ovnis. Les ovnis sont la couverture idéale pour dissimuler
l͛aviation expérimentale des regards russes à l͛affût ainsi que des regards de leurs propres citoyens. Les
ufologues sont les pestiférés de la sécurité de l͛USAF, n͛ayant de cesse de déterrer ses projets secrets ou
de s͛introduire dans leurs systèmes. Ils doivent donc être dirigés vers des pistes extraterrestres, pour
empêcher toute découverte au sujet d͛expériences hautement classifiée sur l͛armement ou l͛aviation,
ou un autre secret plus important et moins clownesque, comme de vrais OVNI!

La plupart des faux documents et histoires bidons ͚fuitées͛ semblent venir du bureau des enquêtes
spéciales de l͛USAF (AFOSI). Une formidable manipulation! De nos jours il semble qu͛Adamski était
innocent et avait été dupé, Orthon et les vaisseaux n͛étaient pas sortis de son imagination stupide ou
corruptible mais étaient plutôt de vraies personnes avec des véhicules fournis par la CIA. Faux vaisseaux,
faux aliens, faux documents et même une fausse base aliène souterraine, cela semble bien trop élaboré
et même couteux. Mais l͛Amérique avait l͛argent nécessaire, disposant de millions de dollars pour les
opérations de la CIA. Le Pentagone avait déjà eu son lot de fausses histoires puisqu͛il avait sponsorisé un
film de recrutement dans les années 70 affirmant la réalité des ovnis. Le film montrait une séquence
d͛atterrissage de soucoupe volante sur une base de l͛USAF, et un couple d͛aliens sortant de l͛engin.

Voir : Oecumenisme
TEMOIGNAGES ET RECITS

Le premier cas documenté d'un agent secret MKULTRA / MONARCH est celle de la voluptueuse modèle
1940, Candy Jones. Le livre, Le Contrôle de Candy Jones, (Playboy Press) représente ses 12 années
d'intrigues et de suspense en tant qu' espion de la CIA. Jones, dont le nom de naissance est Jessica
Wilcox, avait apparemment le bon profil physiologique pour être l'un des premièrs cobayes humains du
projet.

Paul Bonaci un courageux survivant qui a connu pendant près de deux décennies de dégradation dans le
cadre du projet MONARCH, a divulgué des éléments de preuve de crimes et de corruption à grande
échelle au niveau de l'État. Il a témoigné à propos des abus sexuels sur des hommes dans le Nebraska,
par le commandant Bill Plemmons et l'ancien lieutenant-colonel Michael Aquino. Après avoir
tourmenter les jeunes garçons, ils ont été utilisés (avec les filles) dans la pornographie et la prostitution.
Bonnaci fut transporté de la base aérienne par des avions cargos de McClelland AFB, en Californie avec
d'autres malheureux adolescents. Il a été conduit à l'élite en retraite au " BOHEMIAN GROVE ".

Cathy O'Brien , un " modèle présidentiel " (une prostituée) et sa fille de 8 ans étaient sujettes à un
programme de contrôle de l'esprit impliquant l'armée américaine, la CIA, la NASA et d'autres agences du
gouvernement américain. Elles ont été secourues, rééduquées et prises en charge en Alaska en 1988 par
Mark Phillips. Cathy O'Brien, raconte dans son autobiographie (The True Life Story of a CIA Slave)
l'inceste et l'éventuelle introduction du projet MONARCH en elle perverti par son père. Avec le co-
auteur Mark PhiIlips (son sauveteur et deprogrammeur), Cathy dévoile une incroyable gamme de crime :
prostitution (traite des blanches) porteuse de drogue " drogue mule " et activités de messagerie. Elle
dévoile aussi les liens de l'industrie de la musique avec les activités illégales de la CIA.

K. Sullivan qui révèle que " plusieurs personnes entraînèrent, conditionnèrent puis brisèrent ma volonté
et ma psyché, et me programmèrent à différents états altérés ". Les états altérés sont des personnalités
différentes qui sont créées indépendamment les unes des autres dans le même corps. Ces
personnalités, ces " alter ", peuvent être réactivées à volonté pour faire effectuer des tâches spécifiques
à la personne programmée. Les déclencheurs de ces alter peuvent être des tonalités téléphoniques, des
comptines, des dialogues de film ou des signes de la main. Lorsque le déclencheur est perçu par la
personne programmée, cette dernière se met à exécuter le plan qu'on lui aura préalablement inséré
dans l'esprit à l'aide de drogues ou d'hypnose. D'une seconde à l'autre, un citoyen inoffensif
préalablement programmé va inconsciemment changer de personnalité grâce à un déclencheur, et
pourra devenir un assassin en puissance. K. Sullivan pouvait être soit au service sexuel d'hommes et de
femmes, garde du corps, assassin ou encore utilisée pour libérer des otages selon le déclencheur
employé. Le comportement des parents et arrière parent de K. Sullivan nous ramène directement aux
événements censés se passer dans la forêt du Bohémian Club : " Mon père fut celui qui m'en fit subir le
plus. Il le fit par la terreur. Il le fit par la torture. (͙) Son père était un Druide gallois qui avait été vendu
enfant à un capitaine qui l'amena aux Etats-Unis. C'est du moins la mentalité de ma famille, l'esclavage
des enfants est admis. J'ai entendu cela des membres les plus vieux de la famille. Ils ne l'ont jamais nié.
Mais mon grand-père était également un druide clandestin. Je suis sûre qu'il avait amené cette religion
avec lui du Pays de Galles. Une des choses qu'il faisait était d'aller dans le cimetière voisin déterrer des
cadavres, les ramener dans la cave, et s'amuser avec. Il faisait aussi parfois des rituels de nuit dans la
forêt durant lesquels il sacrifiait des bébés ". K. Sullivan parle de son milieu d'origine comme d'un
mélange réunissant une soumission à l'élite de génération en génération et un comportement relié au
satanisme.

Brice Taylor était un "mannequin présidentiel" dont la programmation consistait à avoir des relations
sexuelles avec les présidents, comme elle le révèle dans son livre Starshine : One Woman's Valiant
Escape from Mind Control (Comment une femme a courageusement échappé au contrôle de l'esprit).
Elle fréquentait alors les hommes qui soutenaient le Nouvel Ordre Mondial, une politique qu'elle
explique de la façon suivante : " C'est la tentative de mettre en place un gouvernement mondial
permettant aux familles de l'élite d'obtenir ce qu'elles veulent. Leur croyance était que la planète était
surpeuplée et que quelque chose devait être fait : une guerre psychologique et biologique. Ils
considéraient le contrôle de l'esprit comme un outil, leur atout maître, une chose vraiment différente
qui pourrait agir comme une arme invisible ". Ceux qui dirigent toutes ces manigances sont en fait un "
groupe d'hommes qui se tient au-dessus de Kissinger et des Rockefeller. Ils ont été configurés
génétiquement de façon à ͙ posséder différentes capacités à diriger. C'est aux, en fait, qui prennent les
décisions".

Ted L. Gunderson prit sa retraite du F.B.I. en 1979 alors qu'il dirigeait le bureau de Los Angeles dans
lequel 800 personnes étaient sous ses ordres. Il fut ensuite détective privé et consultant en sécurité.
En1993 il déclare : " Au cours des années j'ai rassemblé des données. Jusqu'il y a environ deux ans, j'ai
continué à dire qu'il y avait un réseau clandestin à l'oeuvre dans ce pays, impliquant la drogue, la
pédophilie, la prostitution, la corruption, etc. Depuis l'approfondissement de mes recherches, je suis
convaincu que c'est beaucoup plus sérieux. Plus qu'un réseau clandestin de relations, il s'agit d'une
réelle conspiration - et vous savez bien comment les médias vous traitent lorsque vous utilisez ce terme.
Mais je vais vous le prouver. Dans les faits, cette conspiration concerne la pornographie, la drogue, la
pédophilie et les enlèvements organisés d'enfants ". Son site est rempli de documents et témoignages
d'autres victime de MK-Ultra et elle dédie sa vie en dépit des dangers qu'elle court à diffuser la vérité et
les atrocités dont nos leaders et "héros", (Bob Hope par exemple, quelle déception), enfin des gens en
qui on avait une grande confiance, en sont les maniganceurs et les auteurs.
DEPROGRAMMATION ET REVELATIONS

Le Dr. Corydon Hammond, un psychologue de l'Université de l'Utah, a fait une étonnante conférence
intitulée " L'hypnose dans le MPD : Ritual Abuse " à la quatrième Conférence régionale annuelle de l'Est
sur l'abus et de la personnalité multiple le 25 Juin 1992 à Alexandria, en Virginie. Il a essentiellement
confirmé les soupçons à foule attentive de professionnels de la santé mentale, dans lequel un certain
pourcentage de leurs clients avaient subi le contrôle de l'esprit dans une activité de programmation de
manière systématique. Hammond fait allusion à la connexion nazis, des militaires et la CIA sur le
contrôle de l'esprit, et a mentionné expressément le projet MONARK comme une forme de dispositif de
conditionnement.

Peu après son discours novateur, il a reçu des menaces de mort. Ne voulant pas compromettre la
sécurité de sa famille, M. Hammond a cessé la diffusion d'informations. Mark Phillips, un ancien sous-
traitant en électronique pour le Ministère de la Défense, a été privé de quelques-uns des meilleurs
secrets sur le contrôle mental et les activités perpétrées par le gouvernement américain mais il a révélé
le fonctionnement interne du projet en 1991. D'après la légende, il a aidé Cathy O'Brien à échapper à ses
ravisseurs et a été en mesure de la déprogrammer. Depuis, il y a un grand nombre de témoignages et de
cas, comme thérapeute Valerie Wolf a présenté deux de ses patients, deux femmes courageuses. Wolf
et ses deux patients ont déclaré avoir récupéré le souvenir de ce programme de la CIA, sans les
techniques de régression ou de l'hypnose. Wolf consacre actuellement beaucoup de son temps aux
survivants.

Un ancien procureur du travail pour Atlantic Richfield Co., David E. Rosenbaum, a effectué neuf années
d'enquête (1983-1992) concernant des allégations de torture physique et de conditionnement coercitif
sur de nombreux salariés d'une usine à ARCO Monaca, PA. Ses clients, Jerry L. Dotey et Ann White, ont
été victimes de l'exposition à un rayonnement mais comme M. Rosenbaum a sondé plus profondément,
une " boîte de Pandore " a été dévoilé. Ils présentent tous les deux des caractéristiques indiquant qu'ils
sont des jumeaux et auraient été soumis à la torture sous hypnose. Chaque victime a été formé pour
entrer dans un état hypnotique, avec l'apparition de stimuli spécifiques. Le Dr Bernard Diamond, Dr.
Martin Orne et le Dr Josef Mengele ont visité régulièrement l'usine ARCO, en tant que vétéran du projet
MONARK selon le procureur David E. Rosenbaum.

D'autres thérapeutes de renom impliqués dans la déprogrammation sont Cynthia Byrtus, Pamela lundi,
Steve Ogilvie, Bennett Braun, Jerry Mungadze et Colin Ross. Certains conseillers chrétiens ont été en
mesure d'éliminer les pièces de la programmation avec un succès limité.
Lorsque l'on a demandé publiquement à l'ancien directeur de la CIA, William Colby des explications sur
le projet MONARK, Il a répondu avec colère et de façon ambiguë : "Nous nous sommes arrêtés entre la
fin des années 1960 et au début des années 1970." Cependant nous retrouvons encore les codes du
programme de base dans les productions récentes...

De nombreuses victimes du Projet MONARCH ont désespérément besoin d'aide.

MK ULTRA ET DROGUES

San Francisco, 1955. Des prostituées, payées 100 dollars la nuit, lèvent des hommes dans les bars et les
ramènent dans deux bordels financés par la CIA. Les clients se font servir à leur insu des boissons au
puissant hallucinogène LSD, expérimenté à l'époque dans les milieux psychiatriques. Derrière des glaces
sans tain, des agents des services secrets observent, photographient, se rincent l'oeil... L'opération
Midnight Climax était menée par George Hunter White, un vieux routier du Bureau des narcotiques
embauché la nuit par la CIA, tandis que le jour, il chassait les dealers dans les rues de la ville. Elle
s'inscrivait dans le cadre du programme MK-ULTRA,

Quand il évoque l'intérêt de la CIA pour son invention, le chimiste Albert Hofmann parle de «revers
imprévus», en regard des objectifs thérapeutiques visés par Sandoz. La CIA et l'armée voulaient savoir si
le LSD pouvait servir d'«arme inhibitrice non mortelle contre des ennemis», raconte-t-il dans un long
entretien publié cette année. Les premières expériences de la CIA laissèrent penser que l'on avait trouvé
le Saint-Graal de l'espionnage. Un employé, à qui l'on avait ordonné de ne pas livrer un secret militaire
en donna tous les détails sous l'effet de l'hallucinogène. Mieux, il ne se souvint pas en avoir parlé !
Enthousiaste, la CIA lança alors, en 1953, son plus ambitieux programme concernant les drogues et la
manipulation des cerveaux, le MK-Ultra, qui se prolongea durant une décennie.

Le chercheur Hofmann s'en souvient: «Au cours de ces années, Sandoz produisit pour la CIA de grandes
quantités de LSD. Il nous fut même demandé d'informer l'organisme américain à propos d'éventuels
autres acquis significatifs qui nous auraient été commandés.» Il ajoute que la CIA avait diversifié ses
recherches en impliquant l'armée et en finançant des institutions médicales, qui confièrent à des
psychiatres l'étude de la substance. De nombreux tests furent faits sur des soldats et des civils nord-
américains, sur des Cambodgiens et des Vietnamiens. D'autres expériences furent entreprises en Grand-
Bretagne et en Norvège.

Aujourd'hui, la société Novartis, qui a absorbé Sandoz, se refuse à tout commentaire sur le sujet,
prétextant que la substance n'a jamais été developpée jusqu'au stade du produit de vente.
«Actuellement, Novartis ne produit pas de LSD», selon son porte-parole Bruno Hofer. Lorsque le LSD
descendit dans la rue, devenant le catalyseur et le symbole de la contre-culture de la «beat generation»,
il fit peur au gouvernement qui l'interdit. Sandoz cessa de le produire mais l'hallucinogène se mit à
proliférer sur le marché noir. Selon divers acteurs de l'époque, comme l'écrivain William Burroughs ou le
professeur de psychologie Timothy Leary, cités dans «LSD et CIA»1, la vague d'acide des années soixante
fut au moins en partie le fruit d'une manipulation de la CIA, qui fermait les yeux sur certains trafics en
échange de renseignements, et comptait sur les drogues pour endormir la révolte.

Pour un assassina, la CIA indique qu'en général, il est nécessaire d'assommer ou de droguer le sujet
avant de le pousser. C'est ce qui est vraisemblablement arrivé au Dr Frank Olson, durant la nuit du 28
novembre 1953. Ce scientifique, qui travaillait pour la division des opérations spéciales de l'armée
américaine, où il développait des armes biologiques comme l'anthrax, est tombé du 13e étage de l'hôtel
Statler Hilton à New York, alors qu'il était accompagné d'un agent de la CIA. L'enquête conclut
rapidement à l'accident ou au suicide. Lorsqu'en 1975, le «Washington Post» révéla qu'un employé civil
de l'armée avait été l'objet d'un test de LSD à son insu dans le cadre du programme ARTICHAUT et que
cela s'était mal terminé, la famille Olson sut qu'il s'agissait de Frank.

Pour étouffer une nouvelle fois l'affaire, Donald Rumsfeld et Dick Cheney, déjà à la Maison-Blanche à
l'époque, arrangèrent un entretien de conciliation avec le président Gerald Ford. La famille reçut une
compensation financière. Selon la version officielle, Frank serait mort d'une dépression suicidaire neuf
jours après l'expérience au LSD, alors qu'il était en traitement médical. Mais son fils Eric n'était pas
satisfait. Il fit son enquête et découvrit que son père avait été embrigadé dans la CIA, qu'il avait été le
témoin d'interrogatoires brutaux en Allemagne l'année de son décès, et qu'il cherchait sérieusement à
quitter les services secrets. Il aurait été tué parce qu'il en savait trop. En 1994, Eric obtint l'exhumation
de son père. Le médecin légiste détermina que la victime avait été brutalisée avant sa chute. Une
enquête fut rouverte en 1996...

Ces détails, et bien d'autres, sont minutieusement racontés dans le documentaire «La CIA et le LSD -
Nom de code Artichaut» d'Edmont Koch et Michael Wech.
© 2002\2010 - SecreteBase - Tous droits réservés

Оценить