You are on page 1of 7

MINISTERE DE REPUBLIQUE DU

L’ENSEIGNEMENT CONGO
SUPERIEUR Unité * Travail *
Progrès
CABINET

2078/169 - 81-52-65
Mail :
mesup_cg@yahoo.fr

ALLOCUTION DE MONSIEUR LE MINISTRE DE


L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
A L’OCCASION DE LA RENTREE ACADEMIQUE 2009-2010 A
L’ECOLE SUPERIEURE
DE GESTION ET D’ADMINISTRATION DES ENTREPRISES
(ESGAE)

Monsieur le Directeur Général,


Monsieur le Président de l’Association des Parents
d’Elèves et Etudiants du Congo, Président de la
Fédération Africaine des Parents d’Elèves,
Monsieur l’Administrateur Maire de l’Arrondissement IV
Moungali,
Distingués invités en vos qualités et grades,
Chers Collègues enseignants,
Chers membres du personnel administratif et de
soutien,
Chers Etudiants,

1
C’est pour moi un honneur mais aussi un réel plaisir de
patronner, ce jour, la cérémonie officielle de la rentrée
académique 2009-2010 à l’Ecole Supérieure de Gestion
et d’Administration des Entreprises. Créée en 1993,
cette école n’a cessé de faire des progrès et fait
aujourd’hui la fierté de notre pays aux plans national et
international.

Cette école travaille régulièrement avec le Ministère de


l’Enseignement Supérieur en participant à nos réunions
de concertation avec le secteur privé sur
l’enseignement supérieur. C’est le seul établissement
qui nous ait demandé en 2006, l’autorisation d’entrer
dans le système LMD avec l’ouverture du cycle de
Master. Il a alors fait l’objet d’un audit pédagogique
serré dont les recommandations l’ont conduit à divers
travaux dont nous apprécions aujourd’hui la beauté des
bâtiments qui font la fierté de notre ville.

C’est logiquement qu’au plan national, il plu à son


Excellence, Monsieur le Président de la République
Denis SASSOU NGUESSO de la décorer par décret n°
2008-6329 du 19 août 2008 au grade de chevalier dans
l’ordre du mérite universitaire. Cela a été une première
dans notre pays. Au plan international, votre école a été

1
sélectionnée parmi les mille meilleures écoles et
universités du monde par l’organisation EDUNIVERSAL.

Je me permets, à cette occasion, de présenter mes


sincères félicitations à tout le personnel et à la direction
de l’école qui, par cette reconnaissance, donnent le ton
de ce que devrait être la contribution du secteur privé
au développement de l’enseignement supérieur.

C’est donc dire que je suis heureux que le hasard du


calendrier ait fait que ma première visite en ma qualité
de Ministre de l’Enseignement Supérieur soit tombée
sur cet établissement pour y apprécier le sérieux du
travail accompli par son Directeur Général, le docteur
Roger Armand MAKANY.

Je saisi cette opportunité, pour lancer un appel à


l’ensemble du secteur privé de l’enseignement
supérieur afin qu’il soit à la hauteur des enjeux du
Chemin d’Avenir dans le cadre de la responsabilité
partagée prônée par le Chef de l’Etat.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs,


Distingués invités,

1
Le Chemin d’Avenir, dans sa composante de
l’enseignement supérieur, repose sur deux (02) piliers
essentiels : les établissements publics encore tous
regroupés au sein de l’Université Marien NGOUABI et
les établissements privés concentrés à Brazzaville et
Pointe-Noire. D’entrée de jeu, je voudrai vous dire dans
ce contexte que je ne suis pas le Ministre de l’Université
Marien NGOUABI mais le Ministre de l’Enseignement
Supérieur comprenant les établissements tant publics
que privés, universitaires et non universitaires.

Mesdames et messieurs,
Distingués invités,

Le Chemin d’Avenir a une formidable exigence, celle


de faire de nous de véritables acteurs du
développement, maîtres de leur destin. L’avenir, c’est
ce qui est à faire, c’est ce qui est à construire. Voilà
pourquoi, en ce qui concerne le secteur privé de
l’enseignement supérieur, j’aurai l’occasion, dans les
prochains jours, d’inviter tous les acteurs à une
rencontre au cours de laquelle je donnerai ma vision
d’un secteur privé responsable, débarrassé de toutes
les anti valeurs intolérables et des pratiques

1
inacceptables que nous observons aujourd’hui et qui
devraient être bannies de tout établissement
d’enseignement supérieur du public comme du privé.

C’est alors que je baliserai la voie que nous suivrons


ensemble tout au long de l’année académique 2009-
2010 pour qu’enfin à la rentrée prochaine, tous les
établissements privés de l’enseignement supérieur se
soient conformés à la norme déterminée par le décret
présidentiel n°2008-127 du 23 juin 2008 portant
création, attributions, organisation et fonctionnement
des commissions d’agrément des établissements privés
d’enseignement supérieur. Ce qui n’est pas le cas
aujourd’hui. Ce matin encore, à 06 heures 50 sur les
antennes de Radio Congo dans sa page publicitaire, un
institut d’enseignement supérieur appelait les jeunes
congolais à s’y inscrire parce que, semble t-il, il est
agrée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et
que ses diplômes seraient homologués. Il faut que
cessent l’anarchie et le désordre encore hélas
observés dans notre système d’enseignement
supérieur.

Chers amis,

1
Distingués invités, mesdames, mesdemoiselles et
messieurs,
L’exigence de la qualité de l’enseignement supérieur
est telle que l’éducation ne doit pas être impunément
assimilée à une vulgaire marchandise alors qu’il s’agit
plutôt d’une chose sérieuse, d’un bien si précieux que
ne devraient être autorisées à exercer que des
honnêtes gens et des personnes moralement intègres,
pour le grand bonheur de nos jeunes, de nos
concitoyens et de notre société. Il faut que soit gravé à
jamais dans nos consciences qu’un diplôme ne doit
jamais se vendre sur le marché, qu’un diplôme ne
doit pas non plus s’acheter mais qu’un diplôme
se mérite au bout d’un travail acharné et sans
relâche ; qu’un diplôme doit être le fruit d’un
effort personnel persévérant qui ennoblit le
candidat.

Etudiantes et étudiants,
Mes chers jeunes,

L’avenir du Congo repose sur vous car la modernisation


du Congo tant voulue par le Président de la République,
c’est pour vous. Prenez donc conscience que vous êtes

1
notre pétrole de demain. Alors, commencez à travers
une très bonne formation à vous attacher aux valeurs
républicaines de l’amour du travail bien fait et de la
discipline avec à la clé le respect sans réserve des
parents et du bien public.

Monsieur le Directeur Général de l’ESGAE,


Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, membres
du personnel administratif et de soutien,
Chers enseignants et chers étudiants,

C’est sur ces mots qui nous invitent à la responsabilité


que je termine mon propos en vous souhaitant une
bonne année académique 2009-2010
Vive la communauté universitaire !
Je vous remercie.