Вы находитесь на странице: 1из 9

Chapitre 1 : LES TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE

Transformateur élévateur de sortie de centrale électrique, triphasé 760 MVA 345 kV


Chapitre 1 : LES TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE

1.1. Introduction

Ce premier chapitre introduit tout d’abord le contexte dans lequel s’inscrivent les transformateurs de
puissance. Puis plusieurs des principaux éléments les constituants seront présentés. Certains d’entre
eux étant très techniques, et de plus très critiques, comme les régleurs en charge. Ensuite seront
exposées les grandes étapes du cycle de vie des transformateurs, et leur fiabilité en exploitation.
Suivront alors les différentes contraintes que ces appareils peuvent subir, et doivent tenir. Enfin, les
enjeux du diagnostic de défaut seront alors présentés.

1.2. Définition :

« Transformateur de puissance : Appareil statique à deux enroulements ou plus qui,


par induction électromagnétique, transforme un système de tension et courant
alternatif en un autre système de tension et de courant de valeurs généralement
différentes à la même fréquence dans le but de transmettre de la puissance électrique »
norme (IEC 60076-1, 2000)

« Les transformateurs […] sont réversibles et permettent, soit l’élévation, soit


l’abaissement de la tension ; […] d’où la possibilité de choisir […] la meilleure tension
pour la production, le transport, la distribution, l’utilisation de l’énergie électrique, et
de passer facilement de l’une à l’autre. » (BOYER, NORBERT, & PHILIPPE, 1981)

Un transformateur électrique permet donc de faire transiter la puissance électrique en


courant alternatif (AC) depuis la centrale de production d’électricité jusqu’à son
utilisateur final avec un minimum de pertes, à différents niveaux de tensions. Le
transformateur est l’élément du réseau qui permet le passage d’une tension alternative
donnée à une autre : c’est un convertisseur AC/AC à fréquence fixe, celle du réseau.
Chapitre 1 : LES TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE

1.2. Paramètres caractérisant un transformateur :

Un transformateur est défini, d’une part, par ses caractéristiques électriques et, d’autre part, par des
caractéristiques liées à sa technologie et à ses conditions d’utilisation.

1.2.1. Caractéristiques électriques :

Puissance assignée Pn : valeur conventionnelle de la puissance apparente en kVA destinée à servir de
base à la construction du transformateur. Les essais et garanties du constructeur se référent à cette
valeur.

Fréquence : Ce guide concerne les réseaux 50 et 60 Hz.

En Algérie , la fréquence du réseau est de 50 Hz.

Tension(s) assignée(s) primaire(s) et secondaire(s) :

pour une double tension primaire, préciser la puissance en kVA correspondant à chaque niveau.

la(es) tension(s) secondaire(s) sont celles à vide en circuit ouvert.

Niveau d’isolement assigné : il est défini par l’ensemble des deux valeurs suivantes :

tension de tenue d’essai à fréquence industrielle,

tension de tenue à l’onde de choc normalisée, qui simule l’effet de la foudre.

Pour les tensions considérées dans ce chapitre, les surtensions de manœuvres sont généralement moins
importantes que celles dues à la foudre, de sorte qu’il n’y pas d’essai séparé pour les surtensions de
manœuvres.

Prises de réglage manœuvrables hors tension : elles agissent sur la plus haute tension et permettent
d’adapter dans des fourchettes ± 2,5% et ± 5% le transformateur à la valeur réelle de la tension
d’alimentation. Le transformateur doit être mis hors tension préalablement à la commutation de ces
prises.

Couplages des enroulements (cf. Fig. B23) : il sont indiqués par des symboles pour les couplages en
étoile, triangle et zig-zag, et toute combinaison de ces couplages (en particulier pour les
transformateurs spéciaux comme les transformateurs héxaphasés ou dodécaphasés) et par un code
alpha numérique préconisé par la CEI. Ce code se lit de gauche à droite, la première lettre se référant à
l’enroulement de tension la plus élevée, la seconde lettre à celui de tension immédiatement inférieure,
etc.
Chapitre 1 : LES TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE

Les lettres majuscules se réfèrent à l’enroulement de tension la plus élevée.

D = couplage triangle en MT

Y = couplage étoile en MT

Z = couplage zigzag en MT

N = neutre MT sorti accessible

Les lettres minuscules se réfèrent en général aux enroulements secondaire et le cas échéant tertiaire.

un nombre de 0 à 11, désigné par indice horaire (avec "0" en lieu et place de "12") est accolé aux
lettres pour indiquer le déphasage entre la tension primaire et la tension secondaire.

DB422047a FR.svg DB422047b FR.svg DB422047c FR.svg

Montage en étoile (symboleStar symbol.svg) Montage en triangle (symbole Δ ) Montage en


zig-zag (symbole Z); Le montage zig-zag n’est utilisé que du côté secondaire des transformateurs de
distribution.

Pour un transformateur de distribution, Dyn11 est un type classique de couplage des enroulements
primaires et secondaires : ce couplage Dyn11 signifie que :

le primaire est monté en triangle,le secondaire, avec un point neutre disponible sur borne, est monté en
étoile,le déphasage entre les tensions primaires et secondaires est égal à : + 30° électrique. Le nombre
"11" signifie que la tension de la phase "1" du secondaire est à "11 heures" tandis que la tension de la
phase "1" du primaire est à "12 heures", comme indiqué sur la Figure B32 - Mise en parallèle de
transformateurs. Toutes les combinaisons d’enroulements triangle, étoile et zig-zag produisent un
déphasage qui est de 30° électrique ou multiple de 30° électrique ou nul. La norme CEI 60076-4 décrit
en détail "l’indice horaire".

1.2.2.Caractéristiques liées à la technologie et aux conditions d’utilisation :

Cette liste n’est pas exhaustive :

 choix du diélectrique,
 installation intérieure ou extérieure,
Chapitre 1 : LES TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE

 altitude (≤ 1000 m est le cas standard),


 température :
 ambiante maximum : 40°C.
 ambiante moyenne journalière : 30°C.
 ambiante moyenne annuelle : 20°C.

Ces températures sont des valeurs standard selon la norme CEI 60076.

6.1 Transformateurs remplis d’huile


6.2 Transformateurs de type sec
6.3 Transformateur isolé au gaz (GIT, Gas-insulated transformer)

1.3. Types de transformateurs classiques :

Il existe deux types de transformateurs :

 les transformateurs de type secs enrobés.


 les transformateurs de type immergés.
 Transformateur isolé au gaz (GIT, Gas-insulated transformer).

 les transformateurs de type secs enrobés :

L’isolation des enroulements est réalisée par des isolants solides à base de résine. Le
refroidissement est donc réalisé par l’air ambiant sans liquide intermédiaire. Il est recommandé
de choisir le transformateur sec avec les caractéristiques suivantes, conformément à la norme
CEI 60076-11 :

classe E2 de comportement vis à vis de l’environnement (condensation fréquente, pollution


élevée) : enrobage procurant un excellent comportement en atmosphère industrielle et une
insensibilité aux agents extérieurs (poussière, humidité...) tout en garantissant une parfaite
protection de l’environnement et des personnes par la suppression des risques de pollution froide
ou chaude,

classe C2 climatique (fonctionnement transport et stockage jusqu’à -25°C),


Chapitre 1 : LES TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE

classe F1 de comportement au feu (F2 correspond à un accord spécial entre constructeur et


utilisateur), c’est à dire :

autoextinction rapide : enrobage possédant une excellente résistance au feu et une


autoextinguibilité immédiate, ce qui permet de qualifier ces transformateurs d’ininflammables,

matériaux et produits de combustion non toxiques : enrobage exempt de composés halogénés


(chlore, brome, etc.) et de composés générateurs de produits corrosifs ou toxiques, ce qui
garantit une sécurité élevée contre les risques de pollution chaude en cas de pyrolyse,

fumées non opaques : du fait des composants utilisés.

 les transformateurs de type immergés :

Le liquide utilisé comme diélectrique dans les transformateurs immergés est l’huile
minérale. Toutefois des alternatives plus écologiques apparaissent, et l’on trouve des
transformateurs immergés dans :

 soit de l’huile minérale, tirée du pétrole


 soit de l’huile végétale, extraite des plantes.

 Transformateur isolé au gaz (GIT, Gas-insulated transformer):

Contiennent un transformateur de courant et un transformateur inductif de tension. Leur avantage


sont :
 Sécurité totale en cas d’arc interne : la surpression est diminuée grâce au dispositif de
libération de pression (disque de rupture) situé sur la partie supérieure.
 Conception pensée pour minimiser le volume, la pression ainsi que les fuites de gaz, et réduire
ainsi son impact environnemental.
 Surveillance en ligne de l’état de l’isolation au moyen de l’alarme du manomètre.
 Réservoir et isolants conçus, fabriqués et testés conformément aux normes internationales de
récipients sous pression.
 Conçu pour travailler avec une tension nominale avec pression de gaz interne atmosphérique.
Chapitre 1 : LES TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE

1.3. Principes et construction :

Pour assurer sa fonction, un transformateur est constitué d’enroulements primaire et secondaire


couplés par un circuit magnétique qui canalise le flux créé par les enroulements (Figure 4). Ces
parties actives sont placées dans une cuve qui en assure le support mécanique et la protection. La
tenue aux contraintes diélectriques (basses et hautes fréquences) doit être assurée, ainsi que
l’évacuation des pertes.

Schéma électrique équivalent :

Avec :

V1 et V2 tensions primaire et secondaire


I1 et I2 courants primaire et secondaire
Chapitre 1 : LES TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE

I0 courant à vide
E1 et E2 tensions à vide idéales primaire et
secondaire
N1 et N2 nombre de spires des
enroulements primaire et
secondaire
R1 et R2 résistance des enroulements
primaire et secondaire
XL1 et XL2 inductance de fuites des
enroulements primaire et
secondaire
Rc pertes fer
Xm réactance magnétisante

1.3. Le rôle des transformateurs de puissance :


Chapitre 1 : LES TRANSFORMATEURS DE PUISSANCE

Principe de fonctionnement et définitions :

Définitions :

La norme NF EN 60071-1 definit le transformateur de puissance comme :


≪ un appareil statique a deux enroulements ou plus qui, par induction
electromagnetique, transforme un système de tension et courant alternatif en un
autre systeme de tension et de courant de valeurs généralement differentes a la
meme frequence dans le but de transmettre de la puissance électrique.≫

Principe de fonctionnement :

Le phenomene d'induction

Le principe de fonctionnement du transformateur se base sur le phénomène d'induction

électromagnétique, qui enonce que : ≪ tout circuit électrique subissant une variations de flux est

le siège d'une force électromotrice induite ≫. Cette loi également appelée ≪ loi de Faraday ≫ se

traduit par la relation :

−dφ
e= Ou ϕ=∬S1⃗B. d ⃗n S (1)
dt

Avec :

e : la force électromotrice (FEM) en V ;

φ : le flux magnétique en Weber (Wb) ;

S : la surface traversée par les lignes de champ en m2 ;

B : le vecteur champ magnétique en Tesla (T).

Оценить