Вы находитесь на странице: 1из 8

Le système nerveux

Objectifs :
-préciser l’organisation du système nerveux
-indiquer les éléments constitutifs du système nerveux
-décrire la structure de la cellule nerveuse
I- Organisation du système nerveux

Le système nerveux comprend :


Un système nerveux central et un système nerveux périphérique
A1-Le système nerveux central :
Il est constitué par :
-L’encéphale, logé dans le crâne, il comporte trois parties :
*le cerveau (composé de deux hémisphères cérébraux)
*le cervelet
*le bulbe rachidien
-La moelle épinière, logée dans le canal rachidien de la colonne vertébrale
A2  : Le système nerveux périphérique
Le système nerveux central est relié au reste du corps par un système périphérique qui est composé
par :
A- Le système sensori-moteur
Constitué par des nerfs en relation avec les organes de sens et les muscles squelettiques :
*les nerfs crâniens au nombre de 12 paires qui innervent les organes de la tête et du cou (a
l’exception de la 10eme paire le nerf vague = nerf (X))
*Les nerfs rachidiens au nombre de 31 paires qui émergent de la moelle épinière et innervent la peau
et les muscles de la nuque, du tronc et des membres.
Ce système intervient dans la vie de relation
b- Le système neurovégétatif
Appelé aussi viscéral ou autonome, composé par un réseau de ganglions et de nerfs qui innervent
les organes internes (viscères, vaisseaux sanguins et glandes) il se subdivise en 2 sous ensembles :
*Le système orthosympathique ou sympathique :
Il contrôle les réponses de l’organisme surtout dans des situations de d’urgence et de stress qui
mobilisent (les réponses) l’énergie nécessaire (gaspillage d’énergie)
*Le système parasympathique
Qui au contraire, il favorise la régénération et la mise en réserve, il favorise l’anabolisme du
métabolisme
Remarque
Chaque organe reçoit une double innervation orthosympathique et parasympathique dont les
actions sont opposées, donc le système neurovégétatif assure le bon fonctionnement de ces organes
suivant les besoins dictés par l’environnement
II-Le tissu nerveux
1. Observations au niveau d’un centre nerveux : la moelle épinière :

La moelle épinière est différenciée dorso-ventralement par un sillon dorsal (1) étroit et un sillon ventral
large(2). Elle est composée de trois zones principales :
– La substance grise (3): elle est composée des corps cellulaires (observation de noyaux).
– La substance blanche (4): elle est située autour de la substance grise.
– Les ganglions rachidiens (5): ils sont placés sur les racines dorsales qui émanent de la partie dorsale
de la moelle épinière. Racine dorsale(6) et racine ventrale (7) se rejoignent pour former le nerf
rachidien.(8).

1.1. La substance grise

-----------------Substance grise –- substance


blanche

La substance grise est composée des:


- Corps cellulaires des neurones étoilés de grande taille, les péricaryons, pourvus de
prolongements de deux sortes :
●des dendrites généralement courtes qui se ramifient et s’amincissent a leur extrémités,
donnant au péricaryon son aspect étoilé.
●un axone nu de calibre invariable, non ramifié qui émerge du péricaryons par une partie
évasée, le cône axonique constituant la fibre nerveuse centrale.
- des petits noyaux appartenant aux cellules gliales

1.2. La substance blanche

Elle est composée de fibres nerveuses centrales : chaque fibre est constituée d’un axone entouré
d’une gaine de myéline substance de couleur blanche
1-3 le nerf

Schéma d’une coupe longitudinale d’une


fibre
nerveuse observée au microscope optique
au niveau d’un nerf
La coupe transversale d'un nerf montre que les fibres sont réunies en faisceaux entourés de gaines
conjonctives ce sont des fibres nerveuses périphériques. Chaque fibre est composée d’une zone
axiale (axone ou dendrite) entourée d'une gaine de myéline. De plus la myéline est bordée par une
gaine de Schwann. La gaine de Schwann est constituée de cellules cylindriques. ,les cellules de
Schwann .Chaque cellule est composée d’un cytoplasme et un noyau périphérique.
La myéline est interrompue de place en place par des étranglements ou nœuds de Ranvier
Remarque :
La gaine de Schwann est caractéristique des fibres nerveuses périphériques alors que la
myéline peut exister dans ce cas on parle de fibres myélinisées. Si la myéline est absente
dans ce cas on parle de fibres amyéliniques.
C'est la destruction de la myéline qui est en cause dans la sclérose en plaques.

1.4 .Le tissu nerveux au niveau d’un effecteur exemple le muscle strié
Au niveau d’un muscle l’axone se ramifie en une
arborisation terminale dont les extrémités se
terminent par des boutons synaptiques

Existe –t-il des relations entre toutes ces structures du tissu nerveux : corps cellulaires, fibres
nerveuses centrales (SG+SB), fibres nerveuses périphériques (nerf) et l’arborisation terminale ?
2-La cellule nerveuse ou neurone
2-1 observations et expériences.
Expériences Résultats Interprétation
- La dégénérescence wallérienne : (Waller : la dégénérescence des Sans noyau, le
1851) fibres dans le bout cytoplasme est
La section d’un nerf rachidien d’un animal périphérique incapable de
entraine du nerf : l’axone et la vivre.
gaine de myéline se La
fragmentent, se dégénérescence
décomposent puis De l’axone dans
disparaissent. le bout
La gaine de Schwann, périphérique du
pourvue de noyau, reste nerf prouve qu’il
intacte. constitue le
Après un certain temps le prolongement
bout central régénère : cytoplasmique
l’axone s’allonge et s’enfile d’un corps
dans la gaine cellulaire situé du
de Schwann qui coté de la moelle
reconstitue la gaine de
myéline.
Expérience de mérotomie : le fragment anucléé
Ce phénomène est observé chez des animaux (sans noyau) dégénère,
unicellulaires, comme l’amibe. On lui sectionne alors que le fragment
une partie du cytoplasme. nucléé (qui contient le
noyau) régénère la partie
dégénérée.

Observation clinique (médicale) :


La poliomyélite est une maladie virale qui se traduit par la paralysie musculaire au niveau des
membres inferieurs. Chez les sujets atteints, on constate la destruction des corps cellulaires de la
corne antérieure de la moelle épinière; cette destruction entraine la dégénérescence des fibres
nerveuses qui prolongeaient ces corps cellulaires et qui innervaient les muscles paralysés.

Observation d’une culture de cellules nerveuses embryonnaires.


La culture de tissu nerveux embryonnaire permet de suivre
la différenciation de cellules nerveuses embryonnaires.
Chaque cellule émet au cours de sa différenciation de
nombreux prolongements dont certains se ramifient : ce
sont les dendrites; l’un des prolongements s’allonge
progressivement en axone qui ne se ramifie qu’à son
extrémité.
Conclusion : toutes ces structures sont en continuités anatomiques et constituent une unité
structurale du tissu nerveux, c’est la cellule nerveuse ou neurone

2-2 -Notion de neurone


Le neurone est l’unité de base du tissu nerveux, il est forme d’un corps cellulaire contenant le
noyau, et est situe dans la substance grise ou dans les ganglions nerveux. Le corps cellulaire
présente des prolongements ramifiés, les dendrites et un prolongement long, l’axone qui peut se
prolonger dans la substance blanche et dans un nerf. Il se termine par des ramifications qui forment
l’arborisation terminale. Dans la substance blanche l’axone est entoure d’une gaine de myéline (de
nature lipidique). Dans le nerf, l’axone est entouré d’une gaine de myéline et d’une gaine de
Schwann ou cellule de Schwann.

2-3-Les différents types de neurones


Bien que la structure d’ensemble reste la même, il existe plusieurs types de neurones qui traduisent
la grande diversité des formations dendritiques

3-Les neurones sont isolés les uns des autres


L e tissu nerveux est constitué de deux types de cellules, les neurones (100 milliards) et les cellules
gliales ou cellules de la névroglie qui sont dix fois plus nombreux que les neurones et constituent un
tissu particulier au service des neurones .Ce tissu a en effet plusieurs rôles :
-Un rôle de soutien :
on l’a comparé a de la colle ou ‘’glu’’ nerveuse (névroglie),associant les différents neurones
-Un rôle d’isolant électrique :
Les cellules de la névroglie isolent les corps cellulaires les uns d’autres dans la substance grise. Les
fibres nerveuses centrales et périphériques sont également séparées de leurs voisines par des
cellules gliales qui, en s’enroulant sur elles-mêmes autour de l’axone, donnent naissance a la couche
isolante de myéline
4- les neurones sont pourtant connectés entre eux
Les neurones sont relies entre eux au niveau des synapses. La synapse est un simple contact entre
une terminaison nerveuse de l’axone et un autre neurone, on parle de synapse neuro-neuronique
-axone- dendrite : synapse axo-dendritique(2)
-axone- corps cellulaire : synapse axo-somatique(1)
-axone-axone : synapse axo-axonique(3)
La jonction entre un neurone moteur et un muscle est une synapse neuromusculaire ou plaque
motrice.
Chaque neurone peut établir des milliers de synapses avec d’autres neurones. Il en résulte des
réseaux neuroniques très complexes.
Une synapse comprend :
- une membrane présynaptique
- un espace ou fente synaptique
- une membrane post synaptique.