Вы находитесь на странице: 1из 2

Variabilité des cannabinoïdes dans les plantes

La concentration des cannabinoïdes dans les plantes de cannabis est


fonction de facteurs génétiques et environnementaux : lumière,
température, humidité, oxygène, conditions de conservation des
échantillons. Ils sont concentrés dans les sommités fleuries (teneur
moyenne en THC de 10-12%), les feuilles (1-2%), les tiges et branches en
contenant moins (0,1-0,3%).

 Selon le sexe

Les pieds femelles des variétés à résine sont considérés comme plus
actifs : ils produisent effectivement plus de résine mais d’une
concentration en THC identique. Les pieds mâles fleurissent plus
précocement que les pieds femelles et présentent un pic dans la
synthèse de THC plus précoce

 Selon l’âge et les conditions de culture

Le chanvre jeune ou cultivé dans les zones fraîches est surtout riche en
acide cannabidiolique et en cannabidiol (environ 80 % des cannabinoïdes
totaux) alors qu’il est pauvre en THC (moins de 0,2%). Lorsqu’il fait
chaud, la plante prolonge les réactions biochimiques de biosynthèse
impliquant la série des cannabinoïdes : la proportion d’acide
cannabidiolique et de cannabidiol est moindre, alors que celle de THC
s’élève. Les variétés à cycle court sont donc préférées des producteurs

 Selon le type de chanvre

Il existe une classification reposant sur une distinction du cannabis en


deux groupes, selon la composition quantitative de la résine. Ainsi les
variétés à fibre ne contiennent pas plus de 0,2% de THC.

La concentration de la résine varie pour les cannabinoïdes selon l’origine


géographique de la plante. Une analyse chimique minutieuse peut
apporter des renseignements sur l’origine de la drogue
(6) RICHARD D., SENON J.L. (2010) Que sais-je? Le Cannabis. Ed. Presses universitaires de
France, Paris, 128 pp
La marijuana

La marijuana est caractérisée par une faible teneur en THC, de l’ordre de


2 à 6 %. Il s’agit de la forme la plus commune des dérivés du cannabis.
Elle est composée des extrémités florales des plants femelles (14).
GARRETT E.R. (1979) Pharmacokinetics and disposition of delta-9-tetrahydrocannabinol
and its metabolites. Adv. Biosci. 22: 105-21.

Celles-ci sont souvent mêlées de feuilles, éventuellement de tiges


agglomérées sous pression. Le tout est séché à l’abri de la lumière et de
l’humidité et réduit en fines lamelles. La texture ressemble à celle d’un
thé grossièrement haché. Son odeur est forte et caractéristique.

D’autres dénominations existent pour la marijuana : herbe, kif (maroc),


ganja (jamaique), beuh, marie jeanne, yobi.

La résine

La résine de cannabis présente une plus forte teneur en THC de 5 à 40


%.Il est obtenu par battage de la plante de cannabis, qui va ensuite subir
une compression pour former un bloc compact. La résine de cannabis se
trouve généralement sous forme de plaquette, de couleur jaune, verte
ou brune.

D’autres dénominations existent pour le haschich : shit, teushi, teush,


tenteu, chichon, hash, bédo.
l'huile

L’huile d’haschich contient une très forte teneur en THC (> 50%). C’est
un liquide visqueux, brun-vert à noirâtre, d’odeur vireuse, nauséabonde.
Elle est obtenue par extraction à l'aide de solvants. Les feuilles sont
mélangées au solvant pendant quelques minutes puis retirées par
filtration. Le solvant est ensuite évaporé pour laisser apparaître l'huile.