Вы находитесь на странице: 1из 5

Abdelaziz BELAGUID TP. P.S.A.

TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIOLOGIE: PRESSION SANGUINE ARTERIELLE


Abdelaziz BELAGUID MD, PhD
Laboratoire de Physiologie, Université Mohammed V-Rabat,
Faculté de Médecine et de Pharmacie, Rabat

DEFINITIONS

- La Pression Sanguine Artérielle (P.S.A.) est la pression du sang qui règne dans les
artères sous l'influence de l'énergie contractile cardiaque.

- Dans le système artériel, la P.S.A n’est pas constante mais subit des variations périodiques
au cours du cycle cardiaque. Elle se traduit par trois types de pressions qui sont :
• La Pression Systolique ou maximale (Ps) : elle correspond à la phase de l'éjection
ventriculaire, c'est-à-dire à la partie de la systole ventriculaire pendant laquelle les
sigmoïdes aortiques sont ouverts. Ps varie normalement chez un adulte entre 9,5 et
13,9 cm Hg,
• La Pression Diastolique ou minimale (Pd) : elle correspond à la partie de la
révolution cardiaque où les sigmoïdes aortiques sont fermés. Ps varie normalement
chez un adulte entre 6,5 et 8,9 cm Hg.
Théoriquement Pd = (Ps/2) + 1
• La Pression Moyenne (Pm) : elle correspond à la pression motrice, c'est-à-dire la
pression efficace ou de perfusion qui permet au sang de vaincre les résistances
artériolaires. Pm varie normalement chez un adulte entre 7 et 11,5 cm Hg. Elle peut
être déterminée de façon exacte par calcul intégral.
Théoriquement Pm = 2/3Pd + 1/3Ps
Pression (mm Hg)

120 Ps T
Pm = 1/T P(t)dt
100 0
Pm
80

60 Pd

40

20

0
0,2 1,6
Systole Diastole Temps (s)

Période T

Figure 1 : Courbe de pression sanguine artérielle instantanée.

- On définit aussi la pression pulsée PP ou pression différentielle qui représente la différence


entre Ps et Pd : PP = Ps – Pd. Sa valeur normale doit osciller entre 3 et 5 cm Hg chez
l’adulte. L’augmentation de la PP est un facteur prédicteur du risque cardiovasculaire.

DETERMINANTS DE LA P.S.A

- Les déterminants de la P.S.A sont :


• Le débit cardiaque, Q’c, qui est fonction de la fréquence cardiaque (Fc) et du
volume d'éjection systolique (VES) : Q’c = Fc . VES,
• Les résistances périphériques R qui sont proportionnelles à la viscosité sanguine
µ, à la longueur l de l'artère considérée et inversement proportionnelle au rayon r
à la puissance 4 de cette artère (loi de Poiseuille) : R = 8µ.l/(π.r4),
• Le volume du sang contenu dans le système artériel.
- Ces déterminants peuvent être résumés ensemble par la relation : P.S.A. = Q’c . R

1
Abdelaziz BELAGUID TP. P.S.A.

METHODES DE MESURE DE LA PRESSION SANGUINE ARTERIELLE

Méthode sanglante ou directe

- Elle s'effectue à partir d'une ponction de l'artère humérale, fémorale ou radiale et


placement d’un cathéter relié à un capteur de pression dans la lumière de l’artère. On
mesure dans ce cas une pression dite dynamique.
- C'est la seule méthode qui permet un enregistrement continu de la pression en fonction
du temps (sphygmogramme).
- Cette méthode précise, mais invasive, ne peut être employée qu'en réanimation ou au
cours de la chirurgie à cœur ouvert.

Méthodes cliniques ou indirectes

Principe

- Il consiste à exercer une compression circulaire d'un segment de membre à l’aide d’un
brassard et à explorer en aval de celui-ci les contre pressions obtenues après
décompression du brassard.
- Cette exploration se fait par des méthodes :
• Palpatoire qui consiste à explorer les pulsations d’une artère, le plus souvent
radiale, en aval de la compression circulaire d'un segment de membre,
• Auscultatoire qui consiste à explorer les bruits, le plus souvent humérale, en
aval de la compression circulaire d'un segment de membre,
• Oscillométrique qui consiste à explorer l’amplitude des oscillations en aval de la
compression circulaire d'un segment de membre.
7 9 14
Contre pression CP
(cm Hg)
Systole

Calibre de l'artère
Diastole com prim é pa la CP

EC = 0 ED > EC ED<EC ED = 0
ED = EC

M. Palpatoire

? Perception des pulsations

M. Auscultatoire

Disparition du bruit Apparition du bruit

M. Oscillométrique

CP = Pd C P = Pm CP = Ps
Indice
ED: Energie de décompression Oscillométrique
EC: Energie de compression
Pd :Pression diastolique
Ps : Pression systolique

Figure 2 : principe de mesure de la P.S.A par les méthodes indirectes

2
Abdelaziz BELAGUID TP. P.S.A.

Méthode Palpatoire

Matériel

- On utilise un appareil de Vaquez qui est composé d'un brassard muni d'un manchon
pneumatique dans lequel on peut réaliser une contre-pression à l’aide d’une poire de
gonflage munie d'une vis d'échappement. Les valeurs de contre pression sont repérées
sur un manomètre fixé sur le brassard.

Technique

- On fixe le brassard au niveau du bras de telle façon qu'il entoure l'artère humérale. On
repère le pouls radial du même bras avec 2 ou 3 doigts.
- On réalise une compression de l'artère humérale en gonflant progressivement le
brassard à une pression supérieure à la Ps soit 20 cm Hg. Le pouls radial disparaît quand
la pression de compression dans le brassard dépasse Ps.
- On décomprime lentement le brassard, et conjointement, on palpe le pouls radial.
L'apparition du pouls radial correspond à la Ps. Cette Ps est sous estimée, car l'onde
pulsatile doit avoir une certaine énergie supérieure à celle provoquée par la contre-
pression pour détecter le pouls.
- Pendant la décompression, la sensation fournie par les pulsations artérielles est variable;
ce sont en premier lieu des battements d'intensité progressivement croissante, bientôt
suivis de pulsations à caractère vibrant. Cette vibrance croissante, passe par un
maximum, décroît et disparaît. La disparition de la vibrance indique la Pd. Il est très difficile
d’apprécier Pd, car la disparition de la vibrance pulsatile dépend du seuil de la sensibilité
tactile de l'examinateur.

Méthode Auscultatoire

Matériel

Appareil de Vaquez et un stéthoscope.

Technique

- On réalise une compression comme celle qui est décrite dans la méthode palpatoire
grâce au brassard de l’appareil de Vaquez.
- A l'aide d'un stéthoscope, on ausculte l'artère humérale immédiatement en aval du
brassard au fur et à mesure de la décompression :
• L'apparition du premier bruit franc, correspond à la pression systolique,
• L'apparition de claquements secs, cinglants d'intensité progressivement
croissante dont le maximum correspond à une contre-pression égale à la
pression moyenne,
• La disparition des bruits correspond à la pression diastolique.

- Cette méthode Donne des valeurs meilleures que la méthode palpatoire mais avec
quelques degrés d'erreurs liés au seuil auditif de l'examinateur. En effet, la perception de
Ps se fait avec un peu de retard (valeur mesurée un peu faible) et la perception de Pd se
fait avec un peu d'avance (valeur mesurée un peu élevée).

Méthode Oscillométrique

- Elle est basée sur la comparaison des amplitudes de la pulsation artérielle au niveau
même de la zone comprimée pour des degrés variables de contre- pression. De la valeur
de ces pulsations artérielles, on déduit les chiffres des Ps, Pm et Pd.

3
Abdelaziz BELAGUID TP. P.S.A.

- On utilise l'appareil de Pachon pour la mesure de ces pressions.


- Elle donne des valeurs exactes des trois pressions Pd, Ps, Pm. La détermination de
l'indice oscillométrique (IO), c'est-à-dire la valeur de la plus grande oscillation, fournie des
renseignements sur les valeurs de l'impulsion cardiaque et sur le calibre vasculaire. En
pathologie, cet indice est diminué dans les athéroscléroses oblitérantes des membres.

Remarque :
Actuellement, il existe des appareils de mesure électronique de la P.S.A. qui affichent de
manière digitale les valeurs de Ps et Pd en utilisant la méthode oscillométrique. Ces
appareils fonctionnent selon le même principe de compression détente mais la pression est
mesurée par un microcapteur électronique puis traitée par un microprocesseur avec une
carte de conversion analogique digitale incorporée dans l’appareil. La pression mesurée est
la pression moyenne (Pm) qui est obtenue quand la valeur de la contre pression exercée par
le brassard correspond au maximum des amplitudes des oscillations Am ou IO. Les valeurs
de Ps et Pd sont estimées respectivement lorsque le rapport des amplitudes des oscillations
systolique As et maximum Am (As/Am) est de 0,55 et le rapport des amplitudes des
oscillations diastolique Ad et maximum Am (Ad/Am) est de 0,85.

VALEURS NORMALES ET VARIATIONS PHYSIOLOGIQUES DE LA P.S.A.

Chez l’adulte au repos les valeurs normales de la pression systolique et de la pression


diastolique doivent varier respectivement entre 9,5 et 13,9 cm Hg et entre 6,5 et 8,9 cm
Hg. La pression moyenne doit varier normalement chez un adulte entre 7 et 11,5 cm Hg.

Variations Physiologiques

• Avec l’âge : Chez le nourrisson, Ps est d’environ 8 cm Hg et Pd est d’environ


5,5 cm Hg. Chez l'enfant, Ps est d’environ 10 cm Hg et Pd est d’environ 6 cm Hg,
• Avec le sexe : P.S.A. est un peu basse chez la femme,
• Avec l'activité physique, l'émotion, le froid, et l'activité intellectuelle : P.S.A.
augmente,
• Avec le sommeil, la fatigue, le surmenage : P.S.A. diminue légèrement.

En Pathologie

• On parle d'hypertension artérielle (HTA) lorsque la Ps dépasse 14 cm Hg et la


Pd dépasse 90 cm Hg chez l’adulte.
• L’hypertension artérielle peut être secondaire à des maladies rénales,
endocriniennes, métaboliques et cardiovasculaires,
• Au cours de l'insuffisance aortique, il y a augmentation de la Ps et diminution
de la Pd, ce qui se traduit par une augmentation de la pression différentielle (Ps-Pd),
• P.S.A. diminue lors des états de choc quels soient hypovolémique,
anaphylactique ou septique et dans les insuffisances surrénales aiguë et lente.

Catégorie Pression systolique Pression diastolique


(mm Hg) (mm Hg)
Pression normale (optimale – 95 - 139 65 - 89
normale - haute)
HTA grade 1 (légère) 140 - 159 90 - 99
HTA grade 2 (modérée) 160 - 179 100 - 109
HTA grade 3 (sévère) 180 - 209 110 - 119
HTA grade 4 (très sévère) > 209 > 119

Tableau 1 : Définitions et classification de niveau de pression sanguin artérielle (> 18 ans)

4
Abdelaziz BELAGUID TP. P.S.A.

TRAVAUX PRATIQUES DE LA PRESSION SANGUINE ARTERIELLE

Nom, Prénom :
Groupe :
Année d’étude :

1) Mesurer de manière indirecte la pression sanguine artérielle chez un sujet du groupe


en utilisant:
a) la méthode palpatoire pour déterminer Ps,
b) la méthode auscultatoire pour déterminer Ps et Pd.

2) Représenter dans le tableau ci-dessous les résultats obtenus par les deux méthodes :

Méthodes Pression Pression Pression


systolique diastolique différentielle
(cm Hg) (cm Hg) (cm Hg)
Palpatoire

Auscultatoire

3) Comparer et discuter les résultats obtenus par les deux méthodes.

………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………

4) La pression sanguine artérielle du sujet est-elle normale ? Justifier votre réponse :

………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………