Вы находитесь на странице: 1из 4

PROGRAMME FONDS MONDIAL – NOUVEAU MODELE DE

FINANCEMENT

Cellule AWA de MATAM

Trimestre : T 3

Année : 2019

MODELE DE RAPPORT TRIMESTRIEL

1. Le Sénégal a très tôt pris une option claire de riposte contre la pandémie du SIDA ;

Depuis l’apparition des premiers cas deVIH en 1986, l’Etat a démarré la lutte

contre ce fléau. Plusieurs programmes ont été déroulés en ce sens et la

multisectorialité a été instaurée comme stratégie d’intervention avec une place

prépondérante de la société civile. Ainsi l’alliance nationale des communautés de

santé (ANCS) est désignée comme sous récipiendaire du Fonds mondial qui

constitue le principal bailleur de la lutte contre le sida. Des organisations de la

société civile lui soumettent des requêtes de financement et c’est dans ce cadre que

l’Association AWA déroule depuis plusieurs années des programmes de lutte contre

le sida notamment dans la prise en charge des professionnelles de sexe. Ainsi dans le

cadre du nouveau modèle de financement qui est une approche d’intervention ciblée

sur les populations clés, l’Association AWA met en œuvre la deuxième phase

constituée d’un paquet d’activités centré sur l’IEC, le dépistage ou la prise en charge.

Le dispositif de mise en œuvre de l’association AWA est constitué des cellules mises
en place dans sa zone d’intervention. Dans cette optique, la cellule AWA de Matam

a déroulé un paquet d’activités au cours du premier trimestre de l’année 2019.

2. Le paquet d’activités mis à la disposition et déroulé par la cellule AWA de Matam

est constitué par :

 Deux séances communautaires sur la sensibilisation et la prévention des IST et du

VIH/SIDA suivie de dépistage chez les PS

 Une stratégie avancée de consultation et de sensibilisation des PS

 Trois groupes de parole

 Une activité de sensibilisation ciblant les jeunes PS et intégrant des aspects de

santé sexuelle et reproductive suivi de dépistage

Les résultats ci-après ont enregistrés :

 35 PS ont été touchées par les séances communautaires de sensibilisation et de

prévention des IST et du VIH/SIDA suivies de dépistage chez les PS dont deux

cas positifs

 10 jeunes dont six garçons ont été touchés par l’activité de sensibilisation

ciblant les jeunes PS et intégrant des aspects de santé sexuelle et reproductive

suivi de dépistage

 20 PS ont été touchées par la stratégie avancée de consultation et de

sensibilisation des PS et leurs clients


 30 PS ont été touchées par les groupes de paroles

Les points forts sont notés au niveau de la mobilisation des PS et de l’engagement de

l’encadrement médical.

Les principales difficultés concernent surtout la faible adéquation des locaux de

dépistage. La période de ramadan et le retour tardif des PS de la fête de Korité n’a pas

facilité le déroulement des activités.

La faiblesse des montants alloués au carburant ne permet de cibler des endroits éloignés

pendant que d’autres districts sanitaires sollicitent l’appui de la cellule AWA de Matam.

Il s’y ajoute l’absence de prise en charge du superviseur des activités

 Leçons apprises

Les trois autres districts sanitaires de la région sollicitent l’appui de la cellule

 Recommandations

Renforcer le paquet d’activités et le montant alloué au carburant pour mieux

toucher certaines zones assez éloignées

Prévoir un appui institutionnel pour renforcer l’intervention de la chargée de suivi


Fait à Matam, le 27 août 2019