Вы находитесь на странице: 1из 4

Directives prophétiques en matière de lutte contre les

maladies bactériennes
• Date de publication:05/08/2014
• Catégories:Conseils et Mesures
Hygiéniques
• Fréquence:

10409 2959

Allah a envoyé Son Messager


Mohammed ( ) en tant que
miséricorde pour toute l’humanité. « C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la
bonne direction et la religion de la vérité, afin qu'elle triomphe sur toute autre
religion, quelque répulsion qu'en aient les associateurs ». (Coran 9/30)). Parmi les
acquis gagnés par les musulmans lors de leur adhésion à leur religion, acquis qui
ont fait réussir leurs affaires aussi bien religieuses que mondaines il y a la santé et
la protection des corps qui fait l'objet de la médecine.

Les conseils du Prophète ( ) comportent des principes et des règles générales


pour la préservation d'une bonne santé et la prévention des maladies. On rapporte
dans ce sens un certain nombre d'orientations du Prophète ( ) qui, dans cette
science, constituent une approche unique en termes de prévention, de nutrition
sportive, de traitement, etc.
Parmi les orientations prophétiques en matière de préservation de la santé il y a ce
qu'on a rapporté en matière de lutte contre les germes et la prévention des
maladies qui, en fait, fait partie des causes des maladies. On peut donc en citer :

1- l'ordre de se curer les dents :

En se curant les dents on nettoie la bouche des restes de la nourriture et des effets
du processus de la respiration. En se curant les dents on se débarrasse de plusieurs
types de bactéries nocives et on donne la chance à la prolifération de bactéries
bénéfiques. Cela permet aussi de maintenir, au niveau de la bouche, une acidité
modérée. Celle-ci contribue à l'intégrité des dents, de la langue, des amygdales, des
glandes salivaires et des gencives.

2 - Le rinçage de la bouche :
Il permet de se débarrasser des effets acides consécutifs aux restes des aliments, à
la fusion du dioxyde de carbone, à une partie des gaz provenant de l'appareil
gastro-intestinal, ce qui fait diminuer le niveau de l'acidité nécessaire à la
croissance des bactéries des maladies telles que les microbes et certains
champignons.

3 - Le rinçage des narines par aspiration profonde et rejet de l’eau :

Le Prophète ( ) a recommandé d'exagérer l’aspiration de l’eau par les narines,


sauf dans le cas de jeûne. En effet, suivre la bonne méthode en matière d'aspiration
et de rejet de l'eau par les narines lors des ablutions a de nombreux avantages
médicaux car il permet d'assurer la prévention contre plusieurs maladies et
épidémies respiratoires. D’ailleurs, il a été observé lors de la propagation de
l'épidémie destructrice "Sars", qu'aucun chinois musulman n’a été infecté par cette
maladie si dangereuse. Certaines études en ont attribué la raison au fait que les
musulmans lavent les mains, la bouche et le nez quinze fois par jour en moyenne,
et que cela est suffisant pour empêcher la transmission de la contamination par la
main, ainsi que la non-prolifération du virus au niveau de la cavité nasale orale.

4 - Les ablutions :

La peau est la première ligne de défense contre les microbes qui tentent d'envahir
le corps. Ainsi, les ablutions permettent de protéger la surface du corps contre
l'invasion des microbes et des maladies. En effet, le musulman, à travers les
ablutions, se met à laver le visage, les mains et les pieds, tout en faisant passer sa
main mouillée sur sa tête et ses oreilles, en plus du rinçage de la bouche et du nez.

5 -Le nettoyage des sorties des déchets et de l'urine :

cela permet de préserver le corps contre un grand nombre de germes tels les
bactéries, les champignons, les vers qui trouvent dans les déchets un lieu fertile
pour la reproduction et pour la provocation de maladies en particulier au niveau
de l'urine et du sperme.

6 - Le lavage de la totalité du corps humain :

Il donne l'occasion de nettoyer la surface du corps, surtout après une impureté


majeure (qui a lieu suite à des rapports sexuels, aux menstrues, aux lochies, etc.)
où il y a accumulation de certaines substances et sécrétions qui forment un terrain
fertile pour la reproduction d'un grand nombre de germes.
7- Directives prophétiques en matière d'alimentation et de boisson :

Il est rapporté que le Prophète ( ) a déconseillé la consommation de la


nourriture quand elle est très chaude. En effet, il a été démontré que cela nuit au
cœur et provoque une inflammation au niveau de l'œsophage qui peut se
développer en cancer. Aussi il a été rapporté qu'il est défendu de souffler dans la
nourriture ou la boisson chaude pour les refroidir. D’ailleurs, des études ont révélé
que le soufflage dans la nourriture conduit à la transmission d'un type de bactéries
de la bouche du souffleur à la nourriture qui provoquent des maladies intestinales
comme la tuberculose.
Il est rapporté aussi l'interdiction de boire à partir de la bouche de l'outre, c’est-à-
dire de boire directement du grand conteneur qui contient de l'eau. Une telle
interdiction permet de protéger l'eau de la pollution par les germes qui pourraient
se trouver dans la bouche du buveur. Il y a aussi l'interdiction de la respiration en
buvant dans le pot. Une telle interdiction permet de se protéger des germes neutres
qui peuvent vivre dans la bouche sans causer de dommages, mais qui, en se
déplaçant vers d'autres endroits, peuvent être tout à fait nuisibles.
Il y a également une directive prophétique qui interdit de boire de l'encoche de la
cuve, c’est-à-dire de sa partie cassée au niveau du bord car elle est difficile à laver
correctement. Il est donc fort probable qu'il y ait présence de nombreux germes
qui y sont stockés, ce qui risque d'entrainer la maladie.

8- Directives en matière d'éternuements :

Les récentes vagues de grippe ont révélé le besoin urgent de respecter l'éthique de
l'éternuement contenue dans les directives du Prophète ( ) qui a ordonné à celui
qui éternue de baisser son visage et sa voix en éternuant et de ne pas éternuer dans
le vide mais plutôt d'utiliser quelque chose pour empêcher la propagation des
goulettes lors de cette opération. Il pourrait s'agir d'un turban, d’un mouchoir ou
d'un vêtement à manche. Ce qui assure la non volatilité de la pulvérisation qui est
le principal responsable de la propagation de la grippe. En effet, l'éternuement fait
hors des mains constitue une prévention contre la propagation du virus par le
toucher de la main lors des poignées de main ou de la manipulation des outils.

9- La préservation des sunnas de la fitra :

Il est rapporté que le Prophète ( ) a donné l'ordre de couper une partie de la


moustache dont l'appellation en arabe Chârib qui veut dire buveur, car en buvant,
sa pointe trempe dans la boisson comme si elle buvait elle aussi. L'ordre d'en
couper une partie empêche la transmission de ce qu'elle porte de bactérie à la
boisson.
Il y a aussi l'ordre prophétique de se couper les ongles qui, quand ils sont négligés
deviennent une place appropriée pour la reproduction des bactéries et des œufs
de certains vers. Ce qui fait que leur coupure permet non seulement de se protéger
contre les bactéries mais aussi de se débarrasser des substances sécrétines
nocives. Ainsi, le Prophète ( ) a ordonné à ceux qui traient les animaux telles les
vaches par exemple de bien nettoyer le récipient utilisé ainsi que les mamelles pour
ne pas faire mal aux vaches pendant la traite, ce qui constitue une prévention
contre les plaies qui peuvent occasionner des germes tout comme il permet de
protéger le lait contre la pollution bactérienne.
L'interdiction d'uriner dans les eaux stagnantes constitue, dans le monde
d'aujourd'hui, une protection contre beaucoup de maladies endémiques dont les
plus célèbres sont l'hématurie (bilharziose), la rectorragie, la dysenterie et les
autres maladies diarrhéiques. Aussi les conclusions des recherches scientifiques
modernes ont montré, entre autre, le danger des rapports sexuels pendant la
période de menstruation qui, d'après ces recherches, sont responsables de la
transmission de germes qui causent des maladies graves. Il en va de même des
rapports sexuels dans l'anus (la sodomie) car ils entrainent des complications
parmi lesquelles il y a les maladies endémiques dont celles de l’effondrement
célèbre de l'immunité appelé le sida et autres pandémies comparable à la peste et
qui, n'étaient pas connues par nos prédécesseurs.

Le présent article visait à attirer l'attention sur la conduite du Prophète ( ) en


matière de préservation de la santé.