Вы находитесь на странице: 1из 12

ISCAM 2014

Licence 2ème Année


Commerce International

UTILISATION DES TROIS (3) MODES DE PAIEMENT A L’INTERNATIONAL A


MADAGASCAR

(Extrait du Mémoire d’un étudiant en M2 à l’ISCAM)

Répartition du volume des transactions par rapport aux modes de paiement à


l’international : cas des banques à Madagascar

2.1. Résultats d’enquêtes au-près de la BOA Madagascar

Lors des 5 dernières années, l’ensemble du réseau local de la banque traite annuellement en
moyenne 9000 dossiers en termes de transactions internationales. La figure suivante illustre
la moyenne de la répartition de la nature des opérations internationales du réseau local de la
banque.

Volume des opérations (%)

Exportation
Importation

Figure 1: Répartition des transactions internationales de BOA Madagascar

Source : Résultats d’enquêtes

Ces graphes montrent que 30% des opérations internationales traitées par la BOA Madagascar
représentent l’exportation et 70% l’importation. D’une manière générale, à partir des 3 modes
de paiement à l’international, et toujours en termes de volume de dossiers traités, la figure qui
suit illustre la répartition des moyens de paiement sur l’ensemble des transactions
internationales traité par le réseau local de la BOA Madagascar.

Volume associé Volume associé


au mode de au mode de
paiement (%); paiement (%);
CREDOC; 3; 3% REMDOC; 15;
15%

Volume
associé au
mode de
paiement
(%); Remise
Libre; 82;
82%

Figure 2: Répartition globale des modes de paiement à l'international de BOA


Madagascar

Source : Résultats d’enquêtes

Sur l’ensemble des dossiers relatif à un paiement international de la BOA Madagascar, 3%


sont destinés au CREDOC, 15% au REMDOC et 82% à la Remise Libre. Sur le plan
organisationnel, toutes les agences de la BOA Madagascar sont interconnectées en temps
réels. En termes de procédure, tous les dossiers de transactions internationales doivent avoir
l’aval du siège de la banque. Toutefois, pour une transaction internationale d’un montant
supérieur à trois milliards d’Ariary (3.000.000.000 Ar) la maison mère intervient. De par la
logique économique, la BOA Madagascar reconnaît que le CREDOC est l’instrument le plus
fiable grâce aux modes de garantie. Le contexte politique et économique que Madagascar a
subit ces dernières années a affectée de manière négative les opérations internationales du
marché bancaire. En effet, d’après les propos de monsieur Joseph MICHEL, Directeur de la
Direction Déléguée aux Opérations Internationales, le volume des opérations de transaction a
nettement diminué à partir de 2009 : « actuellement, le volume des opérations de transaction a
diminué d’environ 6% par rapport à 5 ans auparavant ».

2.2. Résultats d’enquêtes au - près de la BMOI


Le nombre moyen de dossiers annuellement traité par la BMOI, lors de ces 5 dernières
années, a voulu été gardé confidentiel par la banque. Cependant, la répartition de la nature des
opérations internationales du réseau local de la banque se présente par la figure qui suit :

Volume des opérations (%)

Exportation
Importation

Figure 3: Répartition des transactions internationales de la BMOI

Source : Résultats d’enquêtes

Ces graphes montrent que 43% des opérations internationales traitées par la BMOI
représentent l’exportation et 57% l’importation. D’une manière générale, à partir des 3 modes
de paiement à l’international, et toujours en termes de volume de dossiers traités, la figure qui
suit illustre la répartition des moyens de paiement sur l’ensemble des transactions
internationales traité par le réseau local de la BMOI.

Volume Volume associé


Volume associé au modeaude
associé mode de
au mode paiement (%);
de paiement (%) REMDOC;
paiement 19,50%; 20%
(%);
CREDOC;
2,10%;…

Volume associé
au mode de
paiement (%);
Remise Libre;
78,40%; 78%

Figure 4: Répartition globale des modes de paiement à l’international de la BMOI

Source : Résultats d’enquêtes


Sur l’ensemble des dossiers relatif à un paiement international de la BMOI, environ 2% sont
destinés au CREDOC, 20% au REMDOC et 78% à la Remise Libre. Sur le plan
organisationnel, toutes les opérations techniques en transaction internationale sont centralisées
au siège de la BMOI, mais chaque agence dispose de commerciaux formés pour accompagner
leurs clients dans les procédures de paiement à l’international. Pour des dossiers considérer
comme étant des dossiers à très grands risques, l’aval de la maison mère (BPCE) est requis.
La BMOI explique également que le CREDOC est fortement utilisé pour couvrir des risques
majeurs comme le risque pays. Mais ce mode de paiement a la particularité de procédures
longues et complexes. Aussi, le contexte politique et économique que Madagascar a subit ces
dernières années a affectée de manière négative les opérations internationales de la BMOI.
Les responsables de la direction des opérations internationales déplorent une baisse de 2 à 3%
du volume des transactions internationales par rapport au contexte économique de l’année
2009. Selon leurs propos également, « exportateurs comme importateurs ont du mal à
respecter leurs engagements sur la fluctuation de la monnaie ».

2.3. Résultats d’enquête au près de la BFV

A l’instar de la BMOI, la BFV n’a pas voulu se prononcer sur le nombre exact de dossiers
annuellement traité, en matière de transaction internationale lors de ces 5 dernières années. La
répartition de la nature des opérations internationales du réseau local de la banque est
présentée par la figure qui suit :

Volume des opérations (%)

Exportation
Importation

Figure 5: Répartition des transactions internationales de la BFV

Source : Résultats d’enquêtes


Ces graphes montrent que 32% des opérations internationales traitées par la BFV représentent
l’exportation et 68% l’importation. Pour les 3 modes de paiement à l’international considérés,
la figure ci-dessous relate les proportions enregistrées au niveau de local de la BFV.

Volume associé Volume associé


au mode de Volume associé au modeau de
mode de
paiement (%); paiement (%);
CREDOC; 3,5; paiement (%) REMDOC; 12,5;
3% 13%

Volume associé
au mode de
paiement (%);
Remise Libre;
84; 84%

Figure 6: Répartition globale des modes de paiement à l'international de la BFV

Source : Résultats d’enquêtes

Sur l’ensemble des dossiers relatifs à un paiement international de la BFV, environ 3% sont
destinés au CREDOC, 13% au REMDOC et 84% à la Remise Libre. L’autonomie de gestion
et de prise de décision, au niveau de chaque agence, pour réaliser ces 3 types de paiements
doit toujours être confrontées par l’aval du siège et éventuellement par la maison mère : telles
en sont les procédures relevées à la direction des opérations internationales de la BFV. Point
de vue fiabilité de ces modes de paiement, la BFV opte pour le CREDOC de par les garanties
que ce dernier propose contre le risque de non paiement. Sur le contexte politique et
économique que Madagascar a subit ces dernières années, les chiffres de la BFV constatent
une diminution de l’ordre de 5% par an, le volume des opérations internationales au sein de la
banque (par rapport à la période d’avant crise politique de 2009).

2.4. Résultats d’enquêtes au près de la BNI

La BNI a voulu également préserver la confidentialité du nombre de dossiers relatifs aux


transactions internationales. Seules, certaines statistiques ont été accessibles : la répartition de
la nature des opérations internationales du réseau local de la banque est présentée par la figure
ci-dessous :
Volume des opérations (%)

Exportation
Importation

Figure 7: Répartition des transactions internationales de la BNI

Source : Résultats d’enquêtes

Ces graphes montrent que 35% des opérations internationales traitées par la BNI représentent
l’exportation et 65% l’importation. Pour les 3 modes de paiement à l’international considérés,
la figure qui suit relate les proportions enregistrées au niveau de local de la BNI.

Volume Volume
Volume associé au mode de associé au
associé au
mode de mode de
paiement paiement (%) paiement
(%); CREDOC; (%);
2,75; 3% REMDOC;…
Volume
associé au
mode de
paiement
(%); Remise
Libre;…

Figure 8: Répartition globale des modes de paiement à l'international de la BNI

Source : Résultats d’enquêtes

Sur l’ensemble des dossiers relatifs à un paiement international de la BNI, environ 3% sont
destinés au CREDOC, 16% au REMDOC et 81% à la Remise Libre. En termes de procédures,
tous les dossiers d’import-export passent par le siège et dans certains cas par la maison mère
(Crédit Agricole). Constatation soulevée durant l’entretien avec un des responsables de la
direction des opérations internationales : le secteur bancaire a été fortement touché par la crise
politique à Madagascar notamment les opérations internationales, pendant la période de crise.
Une baisse des activités d’environ 5% pendant la crise a été soulevée par rapport aux données
recensées avant la crise.
2.5. Tendance générale

La moyenne des données d’enquêtes collectées, au niveau des banques à Madagascar montre
les statistiques illustrées par les schémas suivants :

Volume des opérations (%)

Exportation
Importation

Figure 9: Tendance générale de la répartition des transactions internationales des


banques à Madagascar

Source : Compilation des résultats d’enquêtes

La tendance générale de la répartition des transactions des banques à Madagascar montre que
35% des opérations internationales traitées par les banques se trouvant à Madagascar
représentent l’exportation et 65% l’importation. La tendance générale sur les modes de
paiement à l’international est la suivante :

Volume associé Volume associé


Volume associé au mode
au mode de de de
au mode
paiement (%); paiement (%);
paiement (%) REMDOC; 16;
CREDOC; 2,75;
3% 16%

Volume associé
au mode de
paiement (%);
Remise Libre;
81,25; 81%
Figure 10 : Tendance générale de l’emploi des modes de paiement à l’international par
les banques à Madagascar

Source : Compilation des résultats d’enquêtes

En moyenne, pour chaque banque à Madagascar, 3% des dossiers relatifs à un paiement


international sont destinés au CREDOC, 16% à la REMDOC et 81% à la Remise Libre. En
termes de procédures, toutes ces banques doivent avoir de leurs sièges respectifs, l’aval pour
la gestion des dossiers utilisant des modes paiement à l’international. Parfois même, il s’avère
indispensable d’obtenir l’aval de la maison mère. A l’unanimité, les banques reconnaissent
que le CREDOC représente le moyen de paiement grâce aux engagements bancaires ; même
si beaucoup de paramètres doivent être tenus en compte. La crise politique que Madagascar
fait face actuellement révèle que les activités bancaires, notamment au niveau des opérations
internationales ont diminués d’environ 4,5% par rapport à la situation d’avant crise.

Souplesse et flexibilité d’un mode de paiement à l’international : « les statistiques clés


enregistrées par les banques se trouvant à Madagascar »

2.6. Répartition du CA de la BOA sur les opérations internationales

La figure ci-dessous montre les pourcentages associés au CA des 3 modes de paiement


considérés, par rapport au CA total réalisé par la BOA, sur les dossiers de paiement d’ordre
international. Pour la collecte des données, les montants exacts n’ont pas été accessibles de
par la confidentialité du secteur bancaire. Cependant, la répartition en termes de pourcentages
des recettes sont représenté comme suit :

CA associé par
CREDOC REMDOC Remise Libre
rapport à ces 3
modes de
paiement à
l'international
CA associé par (%); Remise
rapport à ces 3 Libre; 65
modes de
paiement à
l'international
CA associé par (%); REMDOC;
rapport à ces 3 25
modes de
paiement à
l'international
(%); CREDOC;
10

Figure 11: Répartition du CA de la BOA sur les dossiers de paiement international

Source : Résultats d’enquêtes


Ces données montrent que, le CA de la BOA sur les modes de paiement à l’international est
réparti en 65% de Remise Libre, 25% de REMDOC et 10% de CREDOC. Lors de l’entretien
à la BOA, avec la Direction Déléguée aux Opérations Internationales un fait a été mis en
avant par l’interlocuteur : « Généralement, pour le cas de Madagascar, dans le cadre d’une
exportation, les opérateurs économiques malgaches ne sont pas en position de force. Ce sont
les opérateurs (leurs collaborateurs) étrangers qui dictent les règles de jeux. Par contre, pour
l’importation, les malgaches ont tendances à ne travailler qu’avec uniquement les mêmes
fournisseurs. Ils se basent seulement avec les relations de confiance accumulées au-cours du
temps de la collaboration. » Le CREDOC a été également reconnu comme moyen de
paiement au niveau local, même si dans la pratique rares sont les entreprises qui l’utilisent :
uniquement les entreprises franches.

2.7. Répartition du CA de la BMOI sur les opérations internationales

La répartition en termes de pourcentages du CA des 3 modes de paiement considérés, par


rapport au CA total réalisé par la BMOI est représentée par la figure qui suit.

CA associé par
rapport à ces 3
modes de
paiement à
l'international
CA associé par (%); Remise
rapport à ces 3 Libre; 69,5
modes de
paiement à
l'international
CA associé par (%); REMDOC;
rapport à ces 3 23,7
modes de
paiement à
l'international
(%); CREDOC;
CREDOC REMDOC Remise Libre
6,8

Figure 12 : Répartition du CA de la BMOI sur les dossiers de paiement international

Source : Résultats d’enquêtes

Ces données montrent que, le CA de la BMOI sur les modes de paiement à l’international est
réparti en 69,5% de Remise Libre, 23,7% de REMDOC et 6,8% de CREDOC. Les entretiens
ont révélés que, lorsque l’opérateur économique se trouve dans une position de fournisseur, il
a en tendance à opter pour le CREDOC et la REMDOC. Par contre, lorsqu’il se trouve dans
une position d’importateur, il a tendance à vouloir opter pour la Remise libre. Le CREDOC
est théoriquement un moyen de paiement qui peut être utilisé au niveau local, mais pour la
BMOI, ce cas n’a jamais été traité.

2.8. Répartition du CA de la BFV sur les opérations internationales

La répartition en termes de pourcentages du CA des 3 modes de paiement considérés, par


rapport au CA total réalisé par la BFV est représentée par la figure qui suit.

CA associé par
rapport à ces 3
modes de
paiement à
l'international
CA associé par (%); Remise
rapport à ces 3 Libre; 60,5
modes de
paiement à
l'international
CA associé par (%); REMDOC;
rapport à ces 3 23,5
modes de
paiement à
l'international
(%); CREDOC; CREDOC REMDOC Remise Libre
16

Figure 13 : Répartition du CA de la BMOI sur les dossiers de paiement international

Source : Résultats d’enquêtes

Ces données montrent que, le CA de la BFV sur les modes de paiement à l’international est
réparti en 60,5% de Remise Libre, 23,5% de REMDOC et 16% de CREDOC. La BFV
reconnait que le choix d’un mode de paiement à l’international est en grande partie lié à la
nature de la transaction. L’utilisation du CREDOC au niveau local est théoriquement faisable,
mais cependant, la BFV juge inutile de l’employer dans ce contexte.

2.9. Répartition du CA de la BNI sur les opérations internationales

La répartition en termes de pourcentages du CA des 3 modes de paiement considérés, par


rapport au CA total réalisé par la BNI est représentée par la figure qui suit.
CA associé par
rapport à ces 3
modes de
paiement à
l'international
CA associé par (%); Remise
rapport à ces 3 Libre; 62,2
modes de
paiement à
l'international
(%); REMDOC;
CA associé par 30,8
rapport à ces 3
modes de
paiement à
l'international
CREDOC
(%); CREDOC; 7 REMDOC Remise Libre

Figure 14 : Répartition du CA de la BNI sur les dossiers de paiement international

Source : Résultats d’enquêtes

Ces données montrent que, le CA de la BNI sur les modes de paiement à l’international est
réparti en 62,2% de Remise Libre, 30,8% de REMDOC et 7% de CREDOC. Pour la
BNI : « les opérateurs économiques optent généralement pour CREDOC lorsque le risque
pays est très élevé même si, les chiffres n’interprète pas cette situation. Le CREDOC est jugé
comme étant inutile de l’utiliser localement, étant donné que d’autres moyens de garantie,
moins coûteux, sont disponibles. La Remise Libre est cependant utilisée lorsqu’il y a un
niveau de confiance élevé.»

2.10. Tendance générale

La tendance générale de la répartition, en termes de pourcentages du CA des 3 modes de


paiement, par les banques se trouvant à Madagascar est représentée par la figure qui suit.
CA associé par
rapport à ces 3
modes de
paiement à
l'international
CA associé par (%); Remise
rapport à ces 3 Libre; 64,3
modes de
paiement à
l'international
CA associé par (%); REMDOC;
rapport à ces 3 25,75
modes de
paiement à
l'international
(%); CREDOC; CREDOC REMDOC Remise Libre
9,95

Figure 15 : Tendance générale de la répartition du CA des banques se trouvant à


Madagascar sur les opérations internationales

Source : Compilation des résultats d’enquêtes

Ces données montrent que, le CA des Banques se trouvant à Madagascar sur les modes de
paiement à l’international tourne aux alentours de 64,3% de Remise Libre, 25,75% de
REMDOC et 9,95% de CREDOC. A travers, les entretiens réalisés qui ont aboutis à la
collecte de toutes les données chiffrées de ce document, il est intéressant de constater que le
choix d’un mode de paiement est très discutable : les chiffres ont tendances à s’opposer à la
théorie. En somme, le CREDOC annoncé théoriquement, comme étant également un mode de
paiement au niveau local n’est en pratique que très peu utilisé voir même pas du tout.

Оценить