Вы находитесь на странице: 1из 4

LA BONNE

NOUVELLE
Un ami, c’est…
I3

But : Réfléchir sur le sens de l’amitié et comment Jésus peut devenir notre ami.

A) EXPLICATION DE LA FICHE-PARTICIPANT
Le thème de l’amitié est particulièrement parlant pour les adolescents. Car c’est l’âge où l’on se démarque des parents, où l’on quitte le
cadre sécurisant de la famille, où le jeune se cherche des repères dans le groupe de ceux qui vivent la même expérience. Jusqu’à douze
ans, l’enfant s’ouvrait progressivement au monde. L’adolescence est par contre une période de repli sur soi et de quête d’identité : l’amitié
entre adolescents du même âge sera donc forte, voire exclusive. C’est aussi une période où l’on apprend aussi le don de soi. Ce thème
qui fait donc aussi le lien entre la vie et la mort de Jésus (les fiches I et J) : Jésus est celui avec qui on peut être "en connexion" et qui
va rétablir notre "connexion à Dieu" en se donnant pour nous…

1) L’amitié en quelques mots…


Sur cette terre, nous sommes bien souvent semblables au petit prince de St-Exupéry qui cherchait des amis ! Mais le petit prince n’avait
pas vraiment le temps… Le renard lui apprend que l’amitié prend du temps parce qu’elle demande que chacun apprivoise l’autre, c’est-
à-dire crée des liens, liens qui feront que l’un et l’autre seront uniques au monde l’un pour l’autre.

L’amitié une relation unique

=>"Mais si tu m’apprivoises, nous aurons besoin l’un de l’autre. Tu seras pour moi unique au monde.
Je serai pour toi unique au monde…" (Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry)

=>"Qu’un ami véritable est une douce chose ! Il cherche vos besoins au fond de votre cœur ; Il vous épargne la pudeur de les lui
découvrir vous-même." (Jean de la Fontaine)1

=> "Dans les fêtes, il y a beau avoir plein de monde, on cherche l’ami" (Brigitte, dans L’amitié, c’est sacré)2

=>"Les copains, c’est une meute, l’ami, c’est un" (Yann, dans L’amitié sacré)3

• Autres citations :
=>"Le signe d’une amitié véritable entre deux personnes est dans le fait que le silence ne leur pèse plus." (Dave Tyson Gentry)

=>L’ami d’abord c’est celui qui ne juge point… Au-dessus de nos divisions je l’ai trouvé et suis son ami. Et je puis me taire auprès de
lui, `c’est-à-dire n’en rien craindre pour mes jardins intérieurs et mes montagnes et mes ravins et mes déserts, car il n’y promènera
point ses chaussures. (Antoine de Saint-Exupéry, Citadelle)

=>"Pour trouver un ami, il faut fermer un œil. Pour le garder, les deux." (Norman Douglas)

L’amitié une nécessité dans l’épreuve

=>"Un ami montre son affection en toutes circonstances. Un frère est là pour partager les difficultés." (Prov 17 : 17)

=>"Nul remède n’a plus de valeur, nul n’est aussi efficace, nul n’est mieux en mesure de guérir nos divers maux ici-bas qu’un ami auprès
duquel nous trouvons le réconfort dans les mauvais jours et avec lequel nous partageons nos joies dans les moments de bonheur."
(Aelred de Rievaulx)4

=>"L’ami véritable est l’ami des heures difficiles. Au besoin on connaît l’ami."

• Autres citations :
=>"Sur le chemin de l’amitié, ne laissez pas croître l’herbe." (A. P. Dutramblay)

=>"Avoir un ami est une richesse rare et pourtant indispensable pour le bonheur et la joie,si l’amour se reçoit et se donne, l’amitié se
cultive et édifie ceux qui sont liés par elle. Avec le temps, elle devient complicité et trésor inaltérable."

=>"… L’amitié prend du temps, et nous n’en avons pas à lui consacrer." (Agnès Repplier)

=>"Un ami, c’est quelqu’un qui peut tout laisser en plan quand vous avez besoin de son aide. Il partage aussi bien vos joies que vos

1. Jean de la FONTAINE, « Les deux amis », Fable XI, Livre VIII, Les Fables de La Fontaine illustrées, (Paris, Les grands classiques français et étrangers, 1946), p. 275.
2. Odile OMBLARD, L’amitié c’est sacré, coll. Oxygène, (Paris, La Martinière Jeunesse, 1995), p. 55.
3. Ibid., p. 54.
4. Marion STROUD, Le don de l’amitié, (Bâle, Brunnen Verlag, et Paris, Brepols, 1998).

1
peines, vous incite à réaliser vos rêves et vous offre ses conseils. Si vous ne les suivez pas, il ne vous en veut pas pour autant et res-
pecte votre décision… "

L’amitié une relation de confiance

=>"Seuls vos vrais amis vous feront savoir que vous avez le visage sale." (proverbe sicilien)

=>"Pour établir une amitié profonde, il faut s’ouvrir à l’autre. Il ne s’agit pas de se mettre à nu dès la première rencontre.
Mais, au fil du temps les fenêtres que l’on entrouvre sur soi-même contribuent largement à faire grandir l’amitié." (Dianne Hales)

• Autres citations :
=>"L’amitié est l’une des plus douces joies de la vie, beaucoup deviennent amers parce que dans l’épreuve, ils n’ont pas trouvé un
ami." (Charles Spurgeon)

=>"Un ami qui vous blesse vous prouve par là sa fidélité." (Proverbe 27 : 6)

2) Vivre l’amitié
Des "amis" célèbres
L’amitié dans la Bible
* David et Jonathan : 1 Samuel 18-23 (voir aussi 2 Samuel 1 : 26)
* Ruth et Noémi : tout au début du livre, Ruth dit à sa belle-mère : "N’insiste pas pour que je t’abandonne et que je retourne chez moi.
Là où tu iras, j’irai ; là où tu t’installeras, je m’installerai. Ton peuple sera mon peuple ; ton Dieu sera mon Dieu…" (Ruth 1 : 16)
* Jésus et les trois disciples : Pierre, Jacques et Jean (Mt 26 : 37 ; Marc 14 : 33). Le disciple Jean, est souvent appelé dans l’évan-
gile de Jean "le disciple que Jésus aimait" (Jean 13 : 23).
"Face à la grande épreuve, Jésus, Dieu pleinement homme, a eu recours aux ressources de l’amitié"5. L’amitié a de l’importance
pour Jésus, dans la vie qu’il mène, loin de sa famille, sans attache, "Jésus a trouvé en Marthe, Marie et Lazare, Pierre, Jacques
et Jean, une famille d’amis"6.
* Paul et Priscille et Aquilas (Actes 18 : 2-3 ; 2 Timothée 4 :19)

Anagramme
Solution de l’anagramme sur la qualité nécessaire d’un ami :
• CONFIANCE
• FIDELITE
• FORCE
• FRANCHISE
Noter que la force physique n’est pas vraiment nécessaire à l’amitié mais c’est plutôt la force morale, le réconfort.

Les caractéristiques et les qualités d’une réelle amitié nous sont données dans la Bible :
• La confiance : Psaume 41 :10 ; Proverbe 17 : 17 ; 27 : 6
• L’amour et l’aide : Proverbe 17 :17, 18 : 24, Ecclésiaste 4 :10, Actes 24 : 23
• Le réconfort dans la tristesse : Job 2 :11, Jean 11 : 33-36
• La fidélité : 3 Jean 5, Jude 17 : 20

"Le modèle et la source de l’amitié véritable est l’amitié que Dieu scelle avec l’homme, avec un Abraham (Esaïe 41 : 8, Genèse 18), Moïse
(Exode 33 : 11), les prophètes (Amos 3 : 7)"7. L’amitié dans les livres de sagesse est en rapport direct avec la crainte de l’Eternel.

Reprenons avec J. Buchhold les caractéristiques de l’amitié :


• La réciprocité (Prov 27 : 17 ; 27 : 9). Nous pouvons penser au Petit Prince lorsque le renard dit que créer des liens, nouer une
amitié, c’est "apprivoiser"8.
• Une relation désintéressée
• La fidélité (Prov 18 : 24 ; 17 : 17 ; 7 : 10)
• La franchise (Prov 7 : 6 ; 27 : 5 ; 12 : 1)

"L’amitié est l’un des ‘lieux’ où l’on peut apprendre le ‘désir’ d’être corrigé"9.

5. Jacques BUCHHOLD, "L’amitié", Fac Réflexion n° 26, juin 1994, p. 18. Il est intéressant de consulter cet article dans son entier. Pour l’amitié de Jésus envers Marthe,
Marie et Lazare se référer à Jean 11.
6. Ibid. , p. 19.
7. Xavier Léon DUFOUR, sous dir., Vocabulaire de théologie biblique, (Paris, Cerf, 1962), p. 36-37.
8. Antoine de SAINT-EXUPERY, Le Petit Prince, (Paris, Gallimard, 1997), p. 68.

2
LA BONNE
NOUVELLE

I3
Un ami, c’est… suite
• Le tact
"Les Proverbes, en effet, invitent les amis à faire preuve de discrétion (la nécessité de ne pas investir la vie de son ami, Prov 25 : 17), de
mesure dans les paroles (le refus des piques, de se jouer de son ami, Prov 26 : 18-19) et de réserve (le respect du secret, 17 : 9)"10.

L’amitié est fragile, et demande que nous en prenions soin et que nous respections certaines limites !

Les symboles d’amitié


Un exemple : le signe de l’alliance de sel :
Le sel est un condiment d’une valeur inestimable : notre alimentation serait fade si nous n’y rajoutions pas de sel ! Le sel, c’est ce qui
donne de la saveur.
En Lévitique 2.13, le sel est indispensable dans tous les sacrifices, il signifie la permanence, l’incorruptibilité, d’où l’expression "une
alliance de sel" (Nombres 18 : 19 ; 2 Chroniques 13 : 5, traduits par une alliance inviolable).
Jésus dit aux croyants qu’ils sont le sel de la terre (Matthieu 5 : 13), ils doivent avoir du sel en eux-mêmes (Marc 9 : 51). La parole des
chrétiens doit toujours être assaisonnée de sel (Colossiens 4 : 6).
Partager, offrir le pain et le sel, en marque d’amitié, d’hospitalité en Orient aux temps bibliques.

Anatole France écrit "-Ainsi, dit-il, en usaient les anciens. Ils offraient le sel en signe d’hospitalité… Mon père lui présenta du sel gris dans
le sabot qui était accroché à la cheminée."
Le sel était souvent utilisé pour ratifier des accords et devint ainsi un symbole de fidélité.

L’auteur chrétien Ralph Shallis11 a été frappé par le passage de Lévitique (Lev 2 : 13) et a mené son enquête, voici ce qu’il écrit "J’ai
appris que chez certains nomades du désert il existe encore aujourd’hui une tradition qui leur parvient de la plus haute antiquité, sans
doute du temps d’Abraham. Celle-ci les amène à considérer le sel comme quelque chose de plus ou moins sacré. Le sel, en effet, est le
seul aliment de l’homme qui soit purement minéral et non organique (c’est à dire ni végétal ni animal) et de fait pratiquement impérissable,
incorruptible. Il est donc devenu, dans l’Antiquité, un symbole de l’incorruptibilité. Si tu partages ton pain avec un vrai nomade arabe cette
action est considérée comme une sorte d’alliance provisoire, tant que tu seras sous sa tente ou sous son toit. Si cependant tu partages
avec lui le même sel, cela est interprété comme le signe d’une amitié ou d’une alliance perpétuelle. Cet homme n’a plus jamais le droit de
te faire du mal. Il est tenu par cet acte symbolique tant que vous êtes tous les deux en vie. Lorsque Jésus dit : "Ayez du sel entre vous
et soyez en paix les uns avec les autres" (Marc 9 : 51), cela signifie "Qu’il y ait une alliance de sel (alliance inviolable) entre vous". Une
alliance de sel, une communion intime.

Différentes expressions d’amitié (les dessins)


Chacun exprime son amitié de façon différente. Dans son ouvrage Les langages de l’amour12, Gary Chapman considère qu’il existe fon-
damentalement 5 langages que nous utilisons pour exprimer notre amour : les paroles valorisantes, les moments de qualité, les services
rendus, les cadeaux, le toucher physique. Chacun d’entre nous a un langage privilégié pour exprimer son amour. N’en est-il pas de même
quand il s’agit d’exprimer notre amitié ? Différents signes manifestent l’amitié que nous avons pour quelqu’un, selon notre personnalité,
notre imagination…De nombreux passages du livre des Proverbes nous parlent du bonheur d’avoir un ami, mais nous décrivent égale-
ment comment être un ami (Prov 17 : 17 ; Prov 18 : 24 ; Prov 27 : 5, 9, 10, 17).
Voir aussi : Ecclésiaste 4 : 7-12. Ce passage nous parle des bienfaits pour une personne d’avoir un ami : "l’amitié donne le sentiment
d’exister pour autrui et de son utilité, le soutien mutuel, la chaleur des relations humaines, le sentiment de sécurité et de force".

"Si on doit l’amour fraternel à tous ses frères et sœurs en Jésus-Christ, un amour qui se met à leur service, l’amitié est une relation privi-
légiée que l’on se doit de réserver aux quelques-uns qu’on a choisis pour amis"14 .
La notion de choix est importante, et il est vrai que si l’on ne choisit pas sa famille, en revanche, on choisit ses amis.

3) Jésus t’appelle "son ami"


Or lorsque l’on parcourt la Bible, on s’aperçoit qu’il y a quelqu’un qui se tient près de nous et qui désire simplement être un ami… comme
le renard planté devant le petit prince !
Jésus se présente comme notre ami.
"En envoyant son Fils parmi nous, Dieu s’est montré "ami des hommes" (Tite 3 : 4) ; et Jésus l’a dépeint comme celui qui se laisse
déranger par l’ami importun (Lc 11 : 5-8). Surtout, Jésus a donné à cette amitié un visage de chair : il a aimé le jeune homme riche
(Mc 10 : 21), il a aimé tendrement Lazare... "15.

9. cf. J. BUCHHOLD, p. 23.


10. Ibid. , p. 23.
11. R. SHALLIS, L’Eglise cellule vivante, (Marne la Vallée, Farel) p. 165-167.
12. Gary CHAPMAN, Les langages de l’amour, (Marne la Vallée, Farel, 1997) 190 pp.
13. Cf. J. BUCHHOLD, p. 17.
14. Ibid. p. 20.
15. Cf. X. L. DUFOUR, sous dir. , Vocabulaire de théologie biblique, p. 36.

3
Jean 15 : 12-16
"Voici quel est mon commandement : aimez-vous les uns les autres comme moi-même je vous ai aimés. Il n’y a pas de plus grand amour
que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande. Je ne vous appelle plus serviteurs,
parce qu’un serviteur n’est pas mis au courant des affaires de son maître. Je vous appelle mes amis, parce que je vous ai fait part de
tout ce que j’ai appris de mon Père. Ce n’est pas vous qui m’avez choisi. Non, c’est moi qui vous ai choisis…"

Une amitié peu ordinaire


L’amitié que Jésus nous porte n’est pas ordinaire car elle nous amène à la fois à être proche de lui (intime) et à lui obéir (respect des
commandements). Cette amitié est spéciale, car au-delà d’une simple relation de confiance, elle nous unit avec le Seigneur – Dieu de
l’univers.

"Jésus est l’Ami suprême,


La source de mon bonheur ;
Jésus est Celui qui m’aime,
Mon refuge et mon Sauveur."

Cet ami nous est décrit dans les chants suivants :


ATLG : 150 "Quel ami fidèle et tendre nous avons en Jésus-Christ" / JEM 271 : "Avoir Dieu pour ami", etc.

B) DÉMARCHES PROPOSÉES
I. Analyser l’amitié
Imprimer chaque citation sur des feuilles séparées, les faire lire aux participants et les classer par thème.
Demander à chacun d’en choisir une et de dire pourquoi cette citation lui parle plus que les autres (il pourra raconter une circonstance
qui illustre la citation). Donner des exemples illustrant les citations.

Faire la liste des amis célèbres, décrire leur amitié.

Voir quelles sont les qualités principales de l’amitié.


Expliquer les différentes manières de vivre l’amitié selon les temps et les cultures.
Expliquer ce qu’est une alliance de sel.
Trouver différentes manières d’exprimer notre amitié.

Les cantiques présentent souvent Jésus comme notre ami. Lire le texte de la fiche.
Sur deux colonnes, dire en quoi son amitié est semblable aux amitiés humaines et en quoi elle est différente.

Laisser un temps de silence et la possibilité d’un temps de méditation et de prière.

II. Expressions d’amitié


Ecrire le mot "amitié" au centre d’une grande feuille de Canson affichée au mur.
Chacun pourra écrire des mots qui ont une relation avec l’amitié.
Voir si ces mots apparaissent dans les différentes citations sur l’amitié.
Faire l’anagramme.

Analyser les cantiques qui parlent de l’amitié de Jésus. Lire le texte "Une amitié peu ordinaire" sur la fiche.
A quels épisodes de la vie de Jésus font-ils référence ? Qui étaient les amis de Jésus ? Pourquoi était-il parti-
culièrement proche d’eux ?

Activité d’expression :
Faire une carte d’amitié, fabriquer un objet qui plairait à notre meilleur ami ou amie (bracelet d’amitié, …).