Вы находитесь на странице: 1из 44

ORGANISATION ET CONTROLE

DU MOUVEMENT
I- INTRODUCTION
n 2012: Dans quelle mesure et comment
l’enseignant d’Education Physique et Sportive
peut-il s’appuyer sur les connaissances
scientifiques relatives au contrôle moteur, pour
favoriser l’acquisition des compétences
attendues? Développez votre argumentation et
illustrez-la par des exemptes pris dans des
activités physiques sportives et artistiques
relevant de deux compétences propres.
II- DES MOUVEMENTS D’ORIGINE ET
DE NATURE DIFFERENTE

A. Les Mouvements réflexes

1. Définition
2. Caractéristiques
3. Conclusion
B. Les mouvements automatiques

1. Les activités rythmiques


Bioulac et al. (2004), adapté de
Dimitrijevic (1998)
Cortex cérébral
Noyaux gris centraux

Striatum

Pallidum

: SNréticulée (SNr) et SNcompacte (SNc)


B. Les mouvements automatiques

1. Les activités rythmiques


2. Les activités intentionnelles et répétées

C. Les mouvements intentionnels


1. Définitions
2. Classification
n mouvements en temps de réaction (signal visuel,
auditif ...) vs les mouvements auto-initiés (générés
par une consigne interne)
n mouvements mono-articulaires (flexion/extension
du coude) vs mouvements pluri articulaires
n Les mouvements discrets (un seul élément) vs
séquentiels, cycliques, sériels, rythmique
n Les mouvements balistiques ou rapides vs les
mouvements lents dits de poursuite (ou en rampe).
n Les mouvements isométriques vs isotoniques.
n à Les mouvements isométriques: Ils sont
réalisés à l'encontre d'une surface rigide ou d'un
autre segment corporel.
n à Les mouvements isotoniques ont pour
finalité d'assurer le déplacement des segments
corporels ou du corps dans son ensemble.
Pattern tri phasique
Gottlieb et al (1989)
Commande impulsionnelle en
amplitude
Pattern tri phasique Commande impulsionnelle en
durée
Pattern tri phasique
n mouvements en boucle ouverte vs en boucle
fermée.

signal système de commande système commandé


d’entrée (SNC) (muscles)

sortie
variable commandée.
n mouvements en boucle ouverte vs en boucle
fermée.

En boucle ouverte ou feedforward


En boucle fermée ou feedback
III- ORGANISATION DU MOUVEMENT

nA. théorie périphériste :


Sherrington (1906), Magnus (1908)
III- ORGANISATION DU MOUVEMENT

n A. théorie périphériste :
n B. Théorie centraliste : Ferrier (1876)

Graham et Brown (1914)


Lashley (1917)
n C. le problème de la complexité de la commande
et du contrôle du mouvement: Bernstein (1967)
n le Nb de ddl du corps humain à contrôler est
redondants à le nombre de ddl articulaire à
contrôler simultanément pour la réalisation
d'une tâche motrice donnée est considérable du
fait de la multitude des articulations et des
muscles qui composent le corps humain;
système pluri-articulé).
n chaque muscle est innervé par un grand nombre
de fibres motrices (pool de motoneurones).

n le Nb de coordonnées spatiales nécessaires pour


situer / localiser un objet / le corps dans
l'espace est très large. à Complexité de la
commande (référentiel)
n Les voies sensori-motrices sont le siège d'un flux
informationnel important car le SN est impliqué
en permanence dans des opérations de recueil et
de traitement d'un grand nombre de stimulations
d'origine multi sensorielle.
III- ORGANISATION DU MOUVEMENT

n A. théorie périphériste :
n B. Théorie centraliste :
n C. le problème de la complexité de la commande
et du contrôle du mouvement
n D- Théorie hiérarchisée de l'organisation du
mouvement
Organisation hiérarchique du mouvement volontaire
(Allen et Tzukahara., 1974)
Processus cognitifs
-Définition du but de l’action
Planification du mouvement - définition de la trajectoire virtuelle du mouvement
- prise de décision d’agir
-- choix des programmes moteurs

Processus sensori-moteurs
programmes moteurs (répertoire)
Programmation du mouvement
-paramètres moteurs (amplitude, durée, vitesse…)
- sélection des infos sensorielles
- pré-réglage du gain des réflexes
- contrôle de l’équilibre

Exécution du mouvement
Noyaux gris centraux

Striatum

Pallidum

: SNréticulée (SNr) et SNcompacte (SNc)


Gpm
Système limbique
Cervelet