Вы находитесь на странице: 1из 46

Les points clés d’une analyse

environnementale
• L’analyse environnementale (état des lieux) est le point de départ d’une

démarche ISO 14001.

• Réaliser une analyse environnementale répondant aux exigences de la Norme

ISO 14001, c’est identifier tous les aspects et impacts environnementaux de

l’entreprise et déterminer ceux qui sont significatifs.

• L’analyse environnementale doit permettre de donner des bases solides à la

mise en place d’un Système de Management de l’Environnement, mais sa

réalisation n’est pas aisée et les pièges sont nombreux (trop de détail dans le

recensement des aspects/impacts ou au contraire analyse non exhaustive,

méthodologie de hiérarchisation ne faisant pas ressortir les impacts réellement

prioritaires)
Définitions
"un aspect environnemental significatif a ou
peut avoir un impact environnemental
significatif »
Préparer l’analyse environnementale
• - Découper le site en secteurs
• Ce découpage peut tenir compte du process, des activités, des
situations géographiques.
• - Pour chaque secteur retenu :
• Nommer un responsable de l’analyse sur ce secteur :
• Il sera garant de la réalisation de l’analyse sur son secteur, participera à
sa réalisation et par la suite pourra assurer sa mise à jour
• Un coordinateur est en charge de la cohérence entre les différents
secteurs (niveau de détail homogène)
• Etablir un diagramme de flux pour cartographier les différentes étapes
processus au sein du secteur , il permettra de s’approcher de
l’exhaustivité.
• Il est possible d’indiquer sur le diagramme les entrées et les sorties «
environnement » relatives à chaque étape (les consommations et les
pollutions générées par chaque étape.

• Etablir un support d’enregistrement des résultats de l’analyse


environnementale

• Préférer un tableau (type format Excel) qui permettra ensuite les tris et
les filtres

• Inscrire les aspects (activités générant l’impact) et les impacts


(consommation de ressource ou pollution) dans 2 colonnes distinctes

• Etablir des colonnes pour chaque critère de hiérarchisation

• Permettre la distinction entre le fonctionnement normal et le


fonctionnement anormal
• Il est également recommandé d’avoir des colonnes permettant de
noter :

• Le secteur de l’entreprise

• Le domaine environnemental concerné

• Des remarques liées à la réalisation de la cotation

• Des remarques sur les aspects/ impacts (quantité, précisions,


explications ...)

• Les liens permettant de démontrer la prise en compte des Aspects


Environnementaux Significatifs (AES) dans le Système de
management Environnemental (Politique, Objectifs et cibles, Action n°
... du Programme de Management Environnemental ...)
Identifier les aspects/ impacts
environnementaux
• - Pour chaque secteur retenu, réaliser l’identification des aspects/ impacts
en faisant participer :
• Le responsable Analyse Environnementale du secteur
• La maintenance
• Un ou des représentant(s) du secteur (opérateurs, chef de service)
• 2 possibilités pour caractériser les entrants (= impacts consommations ) /
sortants (= impacts pollutions) :
• Utiliser un diagramme de flux et effectuer des observations sur le terrain
Travailler par « domaine environnemental » (consommation d’eau,
production de déchets, pollution de l’air ....) et effectuer des observations
sur le terrain
• - Lorsque c’est réalisable, quantifier les données (exemple : 2 m3 d’eau
consommée par jour) - Ne pas coter les aspects/ impacts avant la fin de
leur identification
Hiérarchiser les aspects/impacts environnementaux
• Définir les critères de hiérarchisation à utiliser

• Fréquence et Gravité sont incontournables

• Maîtrise est fortement recommandée

• Le critère réglementation peut-être intégré dans l’Analyse


Environnementale pour faciliter l’identification des non-conformités
(NC) réglementaires.

Mais attention au piège de n’avoir au final que des AES liés à des NC
réglementaires. Il existe par ailleurs d’autres moyens de « traiter les NC
réglementaires »

• Le nombre de critères doit être suffisant pour permettre « une


hiérarchisation » suffisamment éclatée
• - Définir les échelles associées aux critères de hiérarchisation retenus

• Tenir compte de l’activité

• Préférer des échelles avec des nombres entier d’échelon (exemple : 1,


2, 3 ou 4) Cela oblige à « pencher » d’un côté ou de l’autre, évite « de
taper au milieu » et engendre des discussions au cours de la cotation.

• Calibrer ses échelles en tenant compte des « extrêmes de l’analyse


environnementale »

• En définissant les seuils des échelles de cotation après l’identification


des aspects/ impacts, on peut adapter ceux-ci à la réalité de
l’entreprise.
• Exemple : si les postes de production de déchets varient entre 1kg/
jour et 1 tonne/ jour, ne pas prendre comme échelle : 1 : + d’1 tonne/
jour, 2 : + de 2 tonnes/ jour et 3 : + de 3 tonnes/ jour

• Afin de faciliter l'attribution d'une note pour certains critères, des grilles
de cotation peuvent être définies pour certains domaines de
l’environnement (consommation d’eau, production de déchets).
• Définir un seuil de significativité

Ce seuil au delà duquel un aspect est jugé comme significatif n’est pas figé et

évolue avec le temps. Il est souhaitable qu’il soit acté en Revue de Direction.

Plusieurs possibilités peuvent être retenues pour définir un seuil de significativité.

• Au delà d’une valeur limite pour la cotation globale Par exemple la

multiplication de 4 critères : Gravité*Fréquence*Maîtrise *Sensibilité, permet

d’obtenir une valeur.

• Valeur >100 : l’aspect est significatif Valeur <100 : l’aspect est non significatif.

• Attention à ne pas placer la « barre trop bas », il vaut mieux en effet avoir à gérer

un « nombre restreint d’Aspects Environnementaux Significatifs »


• Lorsqu’un critère de notation dépasse une certaine valeur Par
exemple, on établit que « tout aspect qui ne satisfait pas aux
contraintes réglementaires est considéré comme significatif »

• A partir de la combinaison de deux critères La détermination du


caractère significatif d’un aspect est basée sur une matrice de décision
Exemple

Procédure d’identification
des aspects
environnementaux et de
détermination des impacts
significatifs maîtrisables
Identification des activités

environnementaux significatifs et maîtrisables Identification des domaines


environnement

Identification des Aspects par


Etapes d’identification des impacts

domaine

Aspects significatifs
oui
Déterminer les impacts liés à
chaque aspect significatif

Evaluation de l’impact

Impact significatif
oui
Fixer les objectifs

Déterminer les Moyens prévisionnels


de maîtrise
Identification des activités
Permet d’identifier toutes les activités et les produits
associés inhérents aux prestations de l’entreprise.
Les activités et les produits identifiés concernent :
Les activités et produits de l’ensemble de cycle de
production (avant, en cours et après) ;
Les activités indirectes (exécutées par la sous
traitance ou engendrées indirectement par les
activités et les produits) ;
Les activités support aux activités de réalisation.
Identification des activités

Cette analyse se fait dans un premier temps

à l’aide d’outils comme :

le flux de matières ;

le bilan de masse ;

le cycle de vie du produit.


Identification des aspects
environnementaux
L’identification des aspects environnementaux est
établie par rapport aux domaines environnements ;

Les aspects sont identifiés par rapport à deux


situations :

- Des situations normales de réalisation de l’activité ;

-Des situations anormales survenues lors de


l’exécution de l’activité.
Exemple

Activités Domaine Type d’activité Aspects (en


(avant, après, en Situation
cours, indirecte) Normale/Anor
male

Air En cours Rejet de gaz


Transport de d’échappement
(normal)
Marchandise
nocive Sol et sous En cours Déversement des
sol produits
liquide (anormale:
accident de
circulation)
Exemple
Activités Domaine Type d’activité Aspects (en
(avant, après, en Situation
cours, indirecte) Normale/Anor
male

Air En cours Rejet de gaz


Transport de d’échappement
(normal)
Marchandise
nocive Eau de mer En cours Eau de
déballastage
liquide (équilibre des
ballastes)
Huiles de vidange

Déversement des
Produits
hydrocarbures
(anormale:
accident de
circulation)
Identification des impacts
Impact des activité sur l’environnement dépend des effets et de l’exposition ;

Les effets peuvent être directs (coloration, odeur, effet toxique, …) ou indirects
(diminution de la teneur en Oxygène dans un fleuve, déséquilibres
interespèces..)

L’exposition est appréciée en termes de niveau et de durée.

Effet de l’exposition

Les effets d’une pollution sont mesurés en fonctions de la gravité de l’impact


engendré sur l’environnement et les écosystèmes.

Niveau de l’exposition

Le niveau d’exposition est mesuré en fonction de la concentration d’un produit


dans le milieu considéré, ou la dose rejetée en corrélation avec le temps
pendant lequel l’environnement est exposé à cette concentration.
Evaluation de l’impact
Effet minime Effet grave Effet très grave
Impact nocif/toxique sur Impact nocif/toxique Impact très nocif/toxique
l’environnement ne provoquant provoquant un provoquant un effet
ni déséquilibre ni irréversibilité déséquilibre de irréversible sur
sur l’environnement et de l’environnement et de l’environnement et de
l’écosystème (biodégradable) l’écosystème. l’écosystème.

Peu Exposé Exposé Très exposé

Exposition rare/ponctuelle à des Exposition chronique Exposition


concentrations (quantités) /discontinue à des permanente/chronique à
acceptables. concentrations des
(quantités) concentrations
dangereuses ou des (quantités)
exposition très dangereuses.
rares/ponctuelles
à des doses très
dangereuses
ESTIMATEUR SIMPLE DE
NIVEAU DE L’IMPACT
Minime 1 Assez grave 2 Très grave 3
Peu Exposé Impact trivial Impact
1 1 tolérable Impact modéré
2 3

Impact modéré
Exposé Impact 4 Impact
2 tolérable substantiel
2 6

Impact modéré
Très Exposé 3 Impact Impact
3 substantiel intolérable
6 9
Exemple des impacts
environnementaux
Aspect Impa Historique Législation et Niveau Maîtrise
ct / réglementation d’impact prévisionnelle
Maitrise en vigueur
actuelle

Rejet de gaz Effet Un parc de Décret N°xxx Modéré Réduire:


d’échappement de 25 véhicules relatif aux (effet =1 X Installation
serre dégageant normes de exposition= de catalyseur
en moyenne rejets des 3 sur les
100 tonnes véhicules de niveau échappements
de CO2/an. circulation global = 3)
/
Aucune
maitrise
actuelle.
Procédure d’identification des aspects
environnementaux et de détermination
des impacts significatifs maîtrisables

Objet :
Cette procédure décrit les modalités de recueil des aspects
environnementaux significatifs afin de déterminer les
impacts environnementaux significatifs et maîtrisables.
• 3.4 Description :
• 3.4.1 Identification des activités
Cette étape à pour objet d’identifier l’ensemble des
activités de X susceptibles d’interagir avec un danger.
Quoi Ces activités peuvent être de routines, ponctuelles ou
sous-traitées.

- Lors de la revue initiale,


- A chaque veille ou mise à jour de l’analyse,
Quand - A chaque changement de process,
- A chaque accident et incident.

Réalise Participe Vérifie Approuve


- RMQSE - DU - RMQSE - DG
Qui SITE -PILOTES CENTRAL /
- CHSE PROCESSUS DGA
A partir de la cartographie des processus, et des cartes d’identité
des processus, nous procédons au découpage de l’entreprise
en activités. Nous entendons par activité :
- les activités, produits et services susceptibles d’interaction
d’une manière direct : la production et activités support
- les activités, produits et services susceptible d’interaction
d’une manière indirecte : sous traitance, entreprises
externes…

Comment
Ainsi chaque activité est subdivisée en sous activités faisant
l’objet :
- d’une brève description
- d’une identification du domaine environnemental associé
(air, eau, sol et sous sol, bruit, ressources naturelles,
déchets…).
• 3.4.4 Détermination des impacts
environnementaux liés à chaque
aspect environnemental
Quoi Cette étape à pour objet de définir les impacts
environnementaux liés à chaque aspect environnemental.

- Lors de la revue initiale (Après identification des aspects env),


- A chaque veille ou mise à jour de l’analyse
Quand - A chaque changement de process
- A chaque accident et incident

Réalise Participe Vérifie Approuve


- RMQSE - DU - RMQSE - DG
Qui SITE -PILOTES CENTRAL /
- CHSE PROCESSUS DGA
Cette étape consiste à déterminer (documentation et terrain) les
différents impacts que peut induire un aspect environnemental.
Exemple : Effet de serre, pollution des nappes phréatiques etc.…

Notons qu’un aspect environnemental peut faire l’objet d’un ou


de plusieurs impacts environnementaux.
Ainsi chaque activité est subdivisée en sous activités faisant
l’objet :
- d’une brève description
Comment - d’une identification du domaine environnemental associé
(air, eau, sol et sous sol, bruit, ressources naturelles,
déchets…).
Un exemple pour distinguer l’aspect de l’impact :
L’activité Aspect Impact
environnementa environnemental
l
Production de Poussières et gaz Pollution de l’air
vapeur à l’aide de combustion
d’une
chaudière
• 3.4.5 Détermination et hiérarchisation des
impacts environnementaux
Cette étape à pour objet de déterminer et de
Quoi hiérarchiser les impacts environnementaux
(significatifs, peu significatifs et non significatifs) en
situation normale et en situation accidentelle.

- Lors de la revue initiale (Après identification des


dangers),
Quand
- A chaque veille ou mise à jour de l’analyse
- A chaque changement de process
- A chaque accident et incident
Réalise Participe Vérifie Approuve
- RMQSE - DU - RMQSE - DG
Qui SITE -PILOTES CENTRAL /
- CHSE PROCESSUS DGA
Chaque impact est évalué selon les critères suivants. Nous ferons la
distinction entre les critères d’évaluation en

Situation normale de Et Situation accidentelle :


réalisation :
- la gravité la gravité
- l’exposition la probabilité
(fréquence et d’occurrence
intensité) l’historique
le niveau de maîtrise le niveau de maîtrise
actuelle. actuelle.
Formule de calcule de l’Indice
Comment Formule de calcule de l’Indice environnemental:
environnemental :
IE = ((Gravité X
IE = ((gravité X probabilité
exposition) X maîtrise d’occurrence) +
actuelle) historique) X maîtrise
actuelle

Le calcul de cet indice nous permet d’identifier le niveau


d’importance d’un impact environnemental.
L’IE peut être classé selon la grille suivante :
Décisions de maîtrise
Importance IE

L’aspect environnemental est prioritaire,


il faut affecter les ressources pour
Significatif >5 l’élimination ou la réduction de
l’impact.
La maîtrise de cet aspect pourrait
5
générer des effets positifs sur
Peu significatif 4 l’environnement, il convient donc de
surveiller l’impact et le réduire par le
3
biais d’actions rentables.
L’aspect environnemental n’est pas
2 prioritaire, il n’est pas nécessaire
Non significatif d’entamer des actions qui pourraient
1
avoir un coût.
NB :
- L’identification des aspects environnementaux
significatifs et maîtrisables est revue au
minimum une fois par an. Cependant, en cas
de modification du procédé ou lors de la mise
en place d’un nouveau projet, l’identification est
systématiquement revue.
- Voir ci-dessous la méthode de détermination de
chaque critère d’évaluation.
• Chaque critère d’évaluation est ainsi déterminé
en respectant ce qui suit :
• Gravité :
Indices 1 2 3
Critères
Air substance inerte dans Rejet de substance substance toxique (>
les normes modifiant l’air (limite normes)
±10% de la norme)

Eau : Présence de substance modifiant la température, de substances


Rejet (effluent) non dangereuse le pH, suspension, dangereuses : métaux
(inerte /neutre) DBO, DCO, Salinité… lourds, produit
toxique…
Eau usée dans la limite Eau usée limite ±10% de
des normes la norme ou très supérieur à la
norme

Sol et Sous Sol Substance Substance NON Substance nocive


biodégradable BIODEGRADABLE (radiative, métaux
lourd, huiles…)

Sonore Dérangeante (<70dB) Bruyante (70db – 100 db) Insupportable (> 100dB)

Déchets Déchet inerte Déchet banal (assimilés Déchets spéciaux


aux déchets (dangereux, nocif,
ménagers, Déchets radioactif,…)
agricoles…)

Epuisement RN Consommation par unité Consommation par unité Surconsommation


(consommation de production de production anormale :
eau, énergie, normale élevé
papier)
Nuisance olfactive Odeurs non nuisibles, odeurs dérangeantes Odeurs insupportables
• Exposition :
1 = Peu exposé 2 = Exposé 3 = Très exposé

Matrice de calcul de I- Débit faible: II- Débit moyen : III- Débit élevé :
l’exposition
Quantité des émissions Quantité des quantité des
faibles (inférieure aux émissions moyenne émissions
normes si elles (limites des normes supérieure aux
existent) si elles existent) normes si elles
existent
A-Fréquente :
pollution/production/c
onsommation
permanente ou 2 3 3
continue
(quotidienne)
B-Occasionnel :
pollution/production/c
onsommation
discontinue
(quelques fois par
1 2 3
mois)

C-Rare :
pollution/production/c
onsommation rare
(quelques fois par an)
1 1 2
Historique :
Indice 0 1

Historique prouvant la
Historique Absence d’antécédents
survenue ou la
enregistrés sur la
récurrence
survenue d’accidents
d’accidents/incidents
dans le passé
• Probabilité d’occurrence :

1 2 3
Indices
Critères
Probabilité Improbable : >1 Probable : >1 Très probable :
événement/ 10 événement/ 1 >1 événement/
ans ans 1 Mois
• Maîtrise actuelle :
Indices 1 0.5 0.25
Critères
Maîtrise Aucune action Des actions L’entreprise
actuelle n’est mise en partielles sont maîtrise
place pour mises en totalement son
maîtriser l’aspect place. aspect
environnemental environnemental
.
3.4.6. fixation des objectifs/ cibles
et moyens de maîtrise des aspects
3.4.6. fixation des objectifs/ cibles et moyens de
maîtrise des aspects

Quoi Cette étape à pour objet de fixer les objectifs et de déterminer les
cibles et les moyens de maîtrise nécessaires.

- Lors de la revue initiale (Après évaluation des impacts),


- A chaque veille ou mise à jour de l’analyse,
Quand - A chaque changement de process,
- A chaque accident et incident.

Réalise Participe Vérifie Approuve


- RMQSE SITE - DU - RMQSE - DG
Qui - CHSE -PILOTES CENTRAL /
PROCESSUS DGA

Cette étape consiste à déterminer un niveau cible à atteindre de


façon à diminuer l’impact. Ce niveau est déterminé en tenant
Comment
compte de la faisabilité des actions à entreprendre et des moyens
humains et financiers à engager.
3.4.6. Mise en place du programme de management
environnemental : PME

Cette étape à pour objet de définir les différent moyens : humains,


Quoi financier et matériels à mettre en place pour atteindre l’objectif fixé et ce
avec des délais et des responsabilités bien définis.

- Lors de la revue initiale (Après identification des objectifs à atteindre),


Quand - A chaque veille ou mise à jour de l’analyse,
- A chaque changement de process,
- A chaque accident et incident.

Réalise Participe Vérifie Approuve

Qui - RMQSE SITE - DU - RMQSE - DG


- CHSE -PILOTES CENTRAL / DGA
PROCESSUS
Cette étape consiste à dresser des plans d’action afin d’identifier et
d’enregistrer toutes les actions amenant à atteindre les objectifs fixés. Ce
Commen plan d’action doit comprendre les éléments suivants :
t - Actions à entreprendre, - Budget de l’action, - Responsable de l’action,
- Délai prévisionnel d’exécution, - Vérification de l’efficacité de l’action.

Оценить