Вы находитесь на странице: 1из 16

MANUEL DES NORMES DE MESURE ET

DE COMPTAGE DU PETROLE BRUT


PROCEDURE ANALYTIQUE DE CONTROLE DES
MOUVEMENTS DES PETROLES BRUTS :
Cette procédure concerne l'opérateur sur deux
aspects.
- Quantité de pétrole brut
- Qualité du pétrole brut

I. - QUANTITE DU PETROLE BRUT


La détermination de la quantité de pétrole brut en
mouvement est conditionnée par les paramètres
suivants :
- Bacs barêmés
- Jaugeage des bacs avant et après transfert
(norme API2545 ; ASTM 1085)
- Prise de température du brut
- Prise d'échantillon par la détermination de la
masse volumique.
Ces deux dernières mesures sont indispensables
pour la conversion du volume apparent en volume à
15 °C et ensuite en poids.
Elles seront reprises et détaillées dans la partie
qualité du brut.

II. - QUALITE DU PETROLE BRUT


La détermination de la qualité est conditionnée par
les opérations suivantes :

-3-
- Echantillonna - Méthodes analytiques
ge - Equipements
d) le fond du bac (ou la plaque de
O référence) assez
n doit légèrement et pour qu'il ne soit pas
prendre incliné par rapport à sa position
soin à verticale.
ce que
le lest e) Les diverses lectures doivent être
touche
notées
I. - JAUGEAGE : (Normes API 2545 ; 1085). au moment même où elles sont faites. On d
ASTM deux (02) lectures identiques qui seront con
A. – Généralités : comme la hauteur de l'huile dans le bac.

Le jaugeage est une opération qui f) S'il est difficile d'obtenir une
consiste à déterminer la hauteur d'huile marque nette de l'huile sur le ruban on
contenue dans un bac de stockage afin d'en pourra l'enduire d'une pâte appropriée ; la
déterminer le volume apparent par le craie est proscrite pour cet usage car
truchement des tables de barémage. l'huile a tendance à monter le long d'un
. ruban enduit de ce produit.
B. - Méthode de jaugeage par le plein :
g) Aucune correction de la
1) - Principe de la mesure : mesure de niveau ne doit être faite en
La mesure consiste à déterminer la fonction de la température du bac.
hauteur entre le fond du bac (ou plaque de h) La même méthode et le
référence) et la surface du brut. même appareillage doivent être employés
Le Jaugeur déroulera son ruban pour la mesure avant mouvement et celle
jusqu’au toucher du fond et, notera la faite après mouvement. Elles doivent être
lecture de la hauteur faite à la marque pratiquées par le même orifice de jauge.
laissée par le brut sur le ruban au mm près.
3) - Cas des bacs A toits flottants :

.
2) - Précautions à prendre :
Le certificat de barêmage d'un bac à
a) On ne doit pas prendre de toit flottant doit comporter une table de
mesure tant qu'il y a de la mousse sur la correction concernant l'incidence du poids
surface de l'huile ou que celui n'est pas du toit sur le niveau du brut dans le bac en
au repos. fonction de la densité réelle du brut à sa
surface
mouvement de l'huile dans le bac.
b) Les mesures doivent être faites c) La précision de la lecture doit être au
aussitôt que possible avant et après le millimètre près.
Le tableau de barêmage d'un bac à toit
flottant peut être utilisé pour la
-4- détermination du niveau du liquide, d'une
part entre le fond du bac et le niveau où le
brut affleure le point le plus bas du toit,
lorsque celui-ci repose normalement sur
ses supports et d'autre

-5-
part, entre le niveau à partir duquel le toit flotte librement 2) - Détermination des quantités réceptionnées ; les
et la cote de remplissage maximum du bac éléments suivants sont nécessaires pour déterminer la
La zone comprise entre le niveau où le brut affleure quantité de brut réceptionné.
le point la plus bas du toit et où le toit flotte librement est
appelée zone critique ou zone de déjauge - Hauteur et température en début remplissage
Il est indispensable, en conséquence que les me - Hauteur température, densité en fin de
sures de hauteur soient faites, soit quand le toit flotte remplissage.
librement soit lorsqu'il repose complètement sur ses
supports et que le niveau de l'huile est au-dessous du D. - Détermination des quantités expédiées :
point le plus bas du toit, la meilleure précision est
obtenue lorsque les mesures de hauteur avant et après Les éléments suivants sont nécessaires pour
le mouvement sont faites alors que le toit flotte librement. déterminer la quantité de brut expédié.
Pour être certain que le toit flotte librement on vérifiera - Hauteur température densité début vidange
que chaque support est libre dans sa gaine. - Hauteur température en fin vidange.
Si l'immersion du toit flottant est modifiée par un agent Seuls les bacs en mouvement seront jaugés à
extérieur, présence d'eau par exemple, on doit faire 24h00 chaque Jour ; la dernière jauge de chaque bac
disparaitre la cause de la variation avant l'opération de sera considérée pour les bacs au repos.
jauge ou en faire l'évaluation si cela est possible.
E. - Purge d'eau :
C. - Périodicité des mesures
1) - Le bac doit être mis en purge jusqu'à élimina
1) - La détermination de la hauteur de l'huile dans tion complète de l'eau libre avant la jauge de début
le bac en vue du calcul du volume de l'huile contenu sera vidange et de début remplissage.
faite aux temps suivants :
2) - Il est Impératif qu'un essai de purge soit fait sur
- Avant remplissage du bac tous les bacs en fin de remplissage.
- Après remplissage du bac La différence entre le jauge F.R et la Jauge D.V sera
- Avant vidange du bac considérée comme étant le niveau d'eau purgée.
- Après vidange du bac
3) - Mesure d'eau libre :
Tous les jours à 24 h 00 pour déterminer les stocks
Toute Jauge de bac doit s'accompagner d'une mesure
de l'eau libre qui s'effectue de la façon suivante :

-6- -7-
- Enduire le ruban et te lest de pâte MENSURAC Ces procédures d'échantillonnage doivent être
de lecture d'eau. harmonisées, normalisées et mises en œuvre par des
- Dérouler le ruban à l'intérieur du réservoir techniciens de laboratoire.
jusqu'à ce que la pointe du lest touche le fond L'échantillonnage doit se faire tel que décrit par la
du bac. norme AFNOR NF M07 - 001
- Maintenir le lest dans cette position au moins
10 secondes avant de le retirer. Echantillonnage sur bacs de stockage
- Après extraction, lire et enregistrer la me sure
- Harmoniser les matériels de prélèvement (même
d'eau libre. type de bouteille) et adopter la contenance des
bidons utilisés pour le mélange des prélèvements
F. Equipement : unitaires aux quantités totales à prélever.

1) - Jauge à ruban Echantillonner au point central des bacs (négliger les


éventuelles possibilités de prélèvement sur les
Une Jauge à ruban se compose d'une poignée, d'un contours des bacs).
tambour d enroulement et d'un lest fixé à son extrémité.
- Placer le personnel chargé des travaux
Les rubans doivent être précis à plus ou moins 3.2 d'échantillonnage sous la dépendance directe des
mm par 30 mètres de longueur, lorsqu'ils sont tendus laboratoires responsables des analyses à effectuer
avec une tension équivalente à celle produite par le sur les échantillons prélevés.
poids du ruban plus le lest, les rubans détériorés ne - L'échantillon à analyser doit être du type « par mélange »
seront pas réparables, ni réutilisés, ils doivent être d'un réservoir unique. Il est constitué à part égale d'un
réformés.
mélange des échantillons du haut (milieu du tiers supérieur)
Le lest doit être suffisamment lourd pour maintenir le du milieu (milieu du tiers milieu) et du bas (milieu du tiers
ruban tendu et vertical pendant la mesure, il est bas).
confectionné avec un métal anti étincelant qui est en
général le bronze. Le nombre de niveaux à échantillonner dépend des
dimensions du bac et de la hauteur du liquide (voir
norme ci-dessus p. 4 fig. 1 tableau I).
Il. - ECHANTILLONNAGE :
En général si la hauteur du pétrole est égale ou
Les problèmes de procédure d'échantillonnage ont supérieure à 4,5 m le prélèvement a lieu sur (03) trois
une importance fondamentale pour la validité de tous niveaux ; si la hauteur du pétrole est entre 3 et 4,5 m on
les contrôles analytiques ultérieurs. procède à un prélèvement sur deux niveaux (supérieur et
dans l'axe de la tuyauterie d'évacuation) ; si

-8 - -9-
la hauteur du pétrole est inférieure à 3 m, on prélève un
seul échantillon au milieu d'un axe vertical du pétrole - Etre raccordable à un dispositif de collecte
dans le bac. d'échantillon en cascade comprenant deux bouteilles
à tubes plongeants (la première bouteille devant
L'échantillon ainsi constitué par mélange est ensuite servir à la mesure de TVR).
acheminé au laboratoire pour analyse.
Il conviendrait de procéder à des échantillonnages
Enfin les prélèvements sur bac de stockage, ponctuels et réguliers (au moins une fois par jour) des
techniquement contestables et difficilement contrôlables bruts arrivant ou partant d'un site pétrolier (uniquement
dans leur exécution devaient être limités à la mesure de la sur les bruts partant dans le cas des unités de
masse volumique des bruts. Les échantillonnages en ligne production) et utiliser les échantillons prélevés pour en
techniquement plus maitrisables que les précédents contrôler la qualité notamment :
gagneraient à être systématisés sur tous les sites - la TVR (à ne Jamais effectuer sur un échantillon
pétroliers. dit de « mélange »)
- La salinité
Echantillonnage en ligne :
- La teneur en eau et sédiments
Ils peuvent être ponctuels ou en continu - La masse volumique
Echantillonnage ponctuel : En ce qui concerne l'échantillonnage en continu il
devrait pouvoir être effectué sur tout bac mis en
Les conduites devant donner lieu à ce type de expédition.
prélèvement, doivent être dotées de prises d'échantillons
répondant aux critères suivants :
Mesure des températures (Normes : API 2543 ;
- Etre d'accès facile. ASTM D 1086)
- Etre positionnée sur une partie droite de pipe La connaissance de la température moyenne est
suffisamment en amont des pompes principales nécessaire à la détermination du volume à la température
d'expédition (cas de brut sortant d'un site pétrolier). de référence 15°C.
- Disposer d'un piquage latéral pénétrant ou d'un Ces températures sont prises au moment du
piquage vertical nécessairement pénétrant placé sur
la génératrice supérieure de La conduite. Jaugeage.

- Etre munie d'une canalisation de prélèvement de Le thermomètre doit être du type « Cup Case » ou «
courte longueur et faible diamètre (0,5 à 1 pouce), Flushing Case » ayant une gamme appropriée couvrant
équipée de deux vannes et d'un manomètre. les températures à mesurer (norme ci-dessus tables I et
Il fig. 1 et 2).

- 10 - - 11 -
Procédure de prise de température : 3) - Hauteur du liquide : moins de 3 m
Descendre le thermomètre du type agréé à la pro • Une mesure point milieu : au milieu vertical du
fondeur voulue (voir plus loin) ; l'y maintenir pendant au pétrole.
moins cinq minutes, tout en le remontant et en le La température moyenne (cas 1 et 2) est déterminée en
descendant légèrement plusieurs fois à ce niveau, pour additionnant les températures lues et en divisant le total par
faciliter l'ajustement de la température par un contact le nombre de mesures effectuées.
intime avec le produit.
NOTA : Les thermomètres utilisés devront être vé
Retirer ensuite rapidement, mais soigneusement le rifiés régulièrement (au moins une fois par
thermomètre, lire et noter la température à 0,1°C près, an) avec des thermomètres étalons. Le
dès que le thermomètre est sorti et avant que le produit contrôle doit se faire sur trois (03)
ne soit vidé du godet. températures.
Points de mesure : Ill. - METHODES ANALYTIQUES
1) - Hauteur du liquide : 4,5 m ou plus
L'échantillon moyen prélevé sur bac devra être destiné
• Une mesure point haut : à 90 cm de la surface uniquement à la mesure de la masse volumique afin de
• Une mesure point milieu : au milieu vertical du procéder à la conversion du volume apparent en volume à
liquide 15°C et en poids.
• Une mesure point bas : à 90 cm au-dessus du Méthode de calcul de quantités :
fond de bac mais jamais plus bas que 30 cm
au-dessus du niveau le plus bas du pétrole a) - Volume apparent X coefficient de correction
brut. = volume à 15°C.

2) - Hauteur du liquide : entre 3 m et 4,5 m b) - Volume à 15°C X densité à 15°C = poids


• Une mesure point haut : à 90 cm de la surface - Calcul du volume apparent :
Utilisation du barème des jauges des bacs
• Une mesure point bas : à 90 cm au-dessus du - Calcul de la densité à 15°C
fond du bac mais Jamais plus bas que 30 cm
au-dessus du niveau le plus bas du pétrole Utilisation de la table 53 (ASTM D 1250, API 2540)
brut.
- Calcul de coefficient de correction :
Utilisation de la table 54 (ASTM D 1250, API 2540)

- 12 - - 13 -
L’échantillon prélevé en ligne (Ponctuel ou en continu) devra être PRESSION DE VAPEUR « REID » DES
destiné à la détermination des paramètres suivants :
PRODUITS PETROLIERS
- TVR
- BSW (eau et sédiments) Référence de la méthode :
- Salinité - France NF M 07 - 007
- Densité (si l'échantillon est pris sur une collecte de - U.S.A. ASTM D 323
plusieurs bacs).
- G.B. IP 69
On donne ci-après un résumé de ces méthodes d'analyses.
Précautions de la manipulation :
Chaque résumé, qui en aucune façon ne saurait remplacer
la norme elle-même (donnée en annexe), constitue en réalité un - Echantillonnage d'après la norme NF M07 - 001
ensemble de recommandations pour attirer l'attention de - Utiliser des récipients fermant hermétiquement
l'utilisateur sur les points les plus Importants dans l'application
de la norme considérée. - Conserver les prélèvements au froid (0 à 4°C) afin d'éviter
la perte des légers.
- Pour déterminer la pression de vapeur, ne conser ver que
70 à 80 % du volume du produit dans le récipient, afin de
saturer d'air le produit, par agita tion énergique, en
maintenant ce produit à une température de 0 à 4°C
- L'opération de remplissage de la chambre à car burant doit
se faire très rapidement en évitant les bulles (tapoter
légèrement la chambre).
- Vérifier l'absence de fuite au niveau du robinet et dans les
jonctions :
• chambre à air/chambre à carburant
• chambre à air/tuyau (en ouvrant le robinet pointeau),
• tuyau/manomètre à mercure.
- Fermer le robinet pointeau avant de retourner l'en semble
chambre à air/chambre à carburant afin de passer le produit
de l'une dans l'autre.

- 14 - - 15 -
DETERMINATION DE L'EAU ET DES SEDIMENTS Note : Préparation du toluène saturé d'eau :
DANS LES PETROLES BRUTS ET
LES HUILES COMBUSTIBLES Dans un erlenmeyer chimiquement *propre de 1 litre,
faire un mélange eau/toluène (100/900 ml).
(METHODE PAR CENTRIFUGATION)
Agiter énergiquement et laisser décanter environ une
heure (faire attention au moment de prélever le toluène
Référence de la méthode : saturé à ne pas entrainer d'eau.
- France NF M 07 - 020 Le temps de contact de la verrerie dans le mélange sulfo-
- U.S.A. ASTM D 1796 chromique doit être environ de trois minutes.
Ce traitement terminé, on procèdera à sept rinça-
- U.S.A. API 2548 ges abondants (deux rinçages à l'eau ordinaire et cinq à
l'eau distillée).
- G.B. IP 75
- Internationale ISO 3724
Précautions de manipulation :
- L'échantillonnage a une importance capitale (voir NF
M 07 - 001).
- Conserver l'échantillon dans son récipient au froid
afin d'éviter l'évaporation des parties légères.
- Employer des récipients qui ferment hermétique
ment
- Immédiatement avant l'introduction dans les tubes à
centrifugation, prévoir une agitation énergique afin
d'homogénéiser l'échantillon.
- Placer les tubes dans les porte-tubes et équilibrer au
moyen d'une balance à double plateau du type
Roberval (pour cette opération de l'eau sera ajoutée
dans Ies porte-tubes).
- Après centrifugation, faire la lecture du dépôt, dans ___________________
la mesure du possible par transparence,
* Nettoyage dans un bain de sulfochromique, composé de 125 g
d'anhydride chromique dissous dans environ 3 litres d'acide
sulfurique.

- 16 - - 17 -
DOSAGE DES CHLORURES
DANS LES PETROLES BRUTS

Cette méthode décrit le dosage des chlorures dans les


pétroles bruts par potentiométrie (argentométrie).

Principe :
Les chlorures, exprimés en mg/I de NaCI, sont dosés
directement dans une prise d'essai en présence de
solvant
Réactifs :
- Solution alcoolique de Nitrate d'Argent 0,01 N :
• 10 ml d’Ag N03 titrisol 1N dans 1L d’Alcool
isopropylique
- Solvant de titrage :

• 600 ml d'Alcool isopropylique


• 400 ml de Benzène
• 10 ml HNO3 à 30 % : un volume de HN03 + 2
volumes d'eau.

Mode opératoire :
Introduire dans un bêcher une prise d'essai de 10 ml
à l'aide d'une pipette. Ajouter lentement 100 ml de
solvant de titrage. Placer en agitation magnétique.
Le dosage s'effectue à l'aide d'un potentiomètre. Le
volume d’AgN03 versé est Indiqué par le point d'inflexion
de la courbe.
Essai à blanc : le dosage se fait sur 100 ml de sol-
vant.

- 19 -
Calcul : - Utiliser de préférence des aréomètres étalonnés dans
NaCl mg/I = 58,5 X 0,01 (V – V1 ) X 10 2 des produits pétroliers pour éviter la correction due à
la tension superficielle.
V = Volume versé Ag N03 pour la prise d'échantillon - La lecture de l'aréomètre ne s'effectuant pas de la
V1 = Volume versé AgN03 pour le solvant même manière dans les liquides transparents ou
opaques, se conformer strictement à la méthode et
58,5 = Poids moléculaire NaCI ne pas omettre la correction à apporter dans le
second cas (cf § 6a de la méthode).

MASSE VOLUMIQUE DES PETROLE BRUTS EQUIPEMENT DE LABORATOIRE


METHODE DE L'AREOMETRE Tous les laboratoires des centres de production, et de
collectes doivent être en mesure d'effectuer les analyses
Référence de la méthode : décrites ci-dessus et donc doivent être équipés en
conséquence. Ces équipements doivent être conformes
- France NF T 60 - 101 aux normes recommandées et harmonisées
- U.S.A. ASTM D 1298 Il est important que ces analyses soient effectuées
- G.B. IP 160 de la même manière dans tous les centres de production
et de collecte.
Précautions de manipulation : Nous donnons ci-après à titre indicatif et non restrictif
- L'échantillonnage doit être pratiqué d'après la norme un listing de ces principaux équipements.
NF M 07 - 001
Matériel de laboratoire pour dosage de chlorures :
- S'assurer de l'étanchéité du récipient d'échantil-
lonnage - Potentiomètre avec traceur de courbes
- Refroidir l'échantillon au voisinage de la tempéra - Burette automatique
ture choisie pour la détermination (voir tableau N° 1 - Electrodes spécifiques de titrage argentométrique
de la méthode).
pour détection des chlorures.
- Homogénéiser.
- Réactifs purs.
- Utiliser une éprouvette de 500 me afin de disposer
d'une quantité suffisante d'échantillon pour déter-
miner correctement la masse volumique.

- 20 - - 21 -
MATERIEL DE LABORATOIRE POUR ESSAIS PETROLIERS NORMALISES
(EAU & SEDIMENTS - NF M07 - 020)

GAMME UNITE NOMBRE


DESIGNATION GRADUATIO
DE DE (CONSEILL
N
MESUR MESU E)
Centrifugeus X 1
e X 1
Toupie 0 - 100 ml X 10
Tubes TA-81°C
Bain thermostaté
(capacité 15 X 1
litres) Balance X 4
Roberval X 4
Godets
Réactifs Pureté Quantité

Toluène Pour analyse 1 litre X 10

LABORATOIRES INTERESSES
Laboratoires des centres de production et de collecte.

MATERIEL DE LABORATOIRE POUR ESSAIS PETROLIERS NORMALISES


(MASSE VOLUMIQUE - NF T 60 - 101)

SERIE
GAMME DE UNITE DE NOMBRE
DESIGNATI PETROLIER
MESURE MESURE GRADUATION (CONSEILLE)
ON E

Aréomètre 700 – 760 g/dm3 1 g/dm3 M 50 X3


750 – 810 // // M 50 X5
800 – 860 // // M 50 X5
850 – 910 // // M 50 X3
Ou
0,700 – Kg/dm3 5. 104Kg/dm3 M 50 X3
0,750 // // M 50 X5
0,750 – // // M 50 X5
0,800 // // M 50 X3
Eprouvette 0,800 – - - X5
Thermomètr 0,850 °C 0,2°C Aspin X3
e 0,850 –
0,900
500 ml
-15 +45

LABORATOIRES INTERESSES
Laboratoires des centres de production, et de collecte.
- 22 -
MATERIEL DE LABORATOIRE POUR ESSAIS PETROLIERS NORMALISES
(PRESSION DE VAPEUR REID - NF M07 - 007)

UNITE
GAMME DE NOMBRE
DE SERIE
DESIGNATION MESURE GRADUATION (CONSEILLE)
MESURE
Bombe Reid X2
Mano. mercure (1) X2
Thermostat X1
Thermomètre à
contact - 20 +50 °C 0,5 X2
Thermomètre +34 +42 °C 0,1 ASTM 18C X2
Thermomètre X2
Raccord avec
robinet pointeau X2
Broyeur à glace X1
Tuyau de 2 mm diam
raccordement int. 5m
Erlenmeyer 250 ml 6 mm diam X5
ext.
Mercure (1)

1. Uniquement pour système à manomètre mercure. Il est possible d'utiliser un


· manomètre bourdon fixé sur la bombe.
LABORATOIRES INTERESSES
Laboratoires des centres de production, et de collecte.

- 23 -

Оценить