Вы находитесь на странице: 1из 15

Célébration nuptiale d’Hélène et Amos ASSIENE

en la Cathédrale Saint Sébastien de Bafia


Samedi 25 juillet 2020 à 10h00
Eucharistie célébrée par l’Abbé Michel EKEDI,
Diocèse de Kribi

Animation 1 : Toi qui aimes ceux qui s'aiment,


Car tu es l'amour, Dans nos vies comme un
poème fais chanter l'amour.

1-Porter à deux bonheur et misère, Tournés vers le


même horizon, Les yeux éclairés d'une même
lumière, Chanter une même chanson.
2-Fais nous briser barrière et murailles, avec la
violence d'aimer, Chasser la haine sans arme ni
bataille, Armés seulement d'amitiés.3-Seigneur
bénis ceux qui devant leur, Frères, se donnent l'un
à l'autre leur foi, Pour que leur amour tout comme
une prière, les rapproches de Toi.
Animation 2 : Ewondo
Animation 3 : R. L´Amour jamais ne passera,
l´Amour demeurera, l´Amour, l´amour seul, la
charité jamais ne passera, car Dieu est Amour.

1/ Quand j´aurais le don de la science, Et


connaîtrais tous les mystères, Parlerais-je les
langues des anges, Sans amour, je ne suis rien. 2/ Si
je donnais mes biens en aumône, Si je livrais mon
corps aux flammes. Si ma foi déplaçait les
montagnes, Sans amour, je ne suis rien.3/ La charité
est toujours longanime, Ne tient pas compte du mal.
La charité se donne sans cesse, Ne cherche pas son
avantage.4/Un jour, les langues vont se taire, Les
prophéties disparaîtront, Devant Dieu le Seigneur
notre maître, Seul l´Amour restera.
Procession : Instrumental
Entrée : Mazu a nda dzoe
Mot d’accueil du curé : Abbé Alain Christian
MBECKE

Kyrié : Kyrie Saint Boniface

Kyrie eleison, Christe eleison, Kyrie eleison

Gloria : Ewondo – Duma layean ai wa

Oraison
Seigneur notre Dieu, tu as sanctifié le mariage par
un mystère si grand et si beau que tu en as fait le
sacrement de l’alliance du Christ et de l’Eglise,
accorde à Hélène et Amos, qui vont recevoir ce
sacre- ment dans la foi, de réaliser par toute leur vie
ce qu’il exprime. Par Jésus Christ, ton Fils notre
Seigneur, qui règne avec toi et le Saint Esprit,
maintenant et pour les siècles des siècles. Amen.
1ère lecture : Lecture du livre de la Genèse

Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, comme


notre ressemblance, et qu'ils dominent sur les
poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les
bestiaux, toutes les bêtes sauvages et toutes les
bestioles qui rampent sur la terre.
Dieu créa l'homme à son image, à l'image de Dieu
il le créa, homme et femme il les créa.
Yahvé Dieu dit : Il n'est pas bon que l'homme soit
seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit
assortie.
Yahvé Dieu modela encore du sol toutes les bêtes
sauvages et tous les oiseaux du ciel, et il les amena
à l'homme pour voir comment celui-ci les
appellerait : chacun devait porter le nom que
l'homme lui aurait donné.
L'homme donna des noms à tous les bestiaux, aux
oiseaux du ciel et à toutes les bêtes sauvages, mais,
pour un homme, il ne trouva pas l'aide qui lui fût
assortie.
Alors Yahvé Dieu fit tomber une torpeur sur
l'homme, qui s'endormit. Il prit une de ses côtes et
referma la chair à sa place.
Puis, de la côte qu'il avait tirée de l'homme, Yahvé
Dieu façonna une femme et l'amena à l'homme.
Alors celui-ci s'écria : Pour le coup, c'est l'os de mes
os et la chair de ma chair ! Celle-ci sera appelée
femme, car elle fut tirée de l'homme, celle-ci !
C'est pourquoi l'homme quitte son père et sa mère
et s'attache à sa femme, et ils deviennent une seule
chair. Parole du Seigneur.
Méditation : Ton Dieu sera mon Dieu, ta vie sera
ma vie. Partout où tu iras, j’irai avec toi.

1-Heureux qui craint le Seigneur et qui marche sur


sa route. Du labeur de tes mains tu mangeras.
Heureux es – tu, à toi le bonheur. 2-Ton épouse sera
dans ta maison comme une vigne féconde. Tes
enfants alentour de la table comme des plants
d’oliviers. 3-Voilà comment sera béni celui qui
craint le Seigneur. Tu verras les fils de tes fils tous
les jours de ta vie.

2ème lecture : Lecture de la lettre de Saint Paul


Apôtre aux Ephésiens

En tout temps et à tout propos, rendez grâces à Dieu


le Père, au nom de notre Seigneur Jésus Christ.
Soyez soumis les uns aux autres dans la crainte du
Christ.
Que les femmes le soient à leurs maris comme au
Seigneur :
en effet, le mari est chef de sa femme, comme le
Christ est chef de l'Église, lui le sauveur du Corps ;
or l'Église se soumet au Christ ; les femmes doivent
donc, et de la même manière, se soumettre en tout
à leur maris.
Maris, aimez vos femmes comme le Christ a aimé
l'Église : il s'est livré pour elle,
afin de la sanctifier en la purifiant par le bain d'eau
qu'une parole accompagne ;
car il voulait se la présenter à lui-même toute
resplendissante, sans tache ni ride ni rien de tel,
mais sainte et immaculée.
De la même façon les maris doivent aimer leurs
femmes comme leurs propres corps. Aimer sa
femme c'et s'aimer soi-même.
Car nul n'a jamais haï sa propre chair ; on la nourrit
au contraire et on en prend bien soin. C'est
justement ce que le Christ fait pour l'Église :
ne sommes-nous pas les membres de son Corps ?
Voici donc que l'homme quittera son père et sa
mère pour s'attacher à sa femme, et les deux ne
feront qu'une seule chair :
ce mystère est de grande portée ; je veux dire qu'il
s'applique au Christ et à l'Église.
Bref, en ce qui vous concerne, que chacun aime sa
femme comme soi-même, et que la femme révère
son mari. Parole du Seigneur.
Acclamation : Louez Dieu tous les peuples (bis)
Chantez sa grande gloire, Oui, notre Dieu nous
aime, son amour est fidèle. Alléluia… !
1- Chantez le Seigneur par des hymnes, Car il a
fait des merveilles, Chantez le Seigneur, terre
entière ! 2- Il a révélé sa justice, Il a montré sa
victoire, Aux peuples de toute la terre !

Evangile de Jésus Christ selon Saint Jean

Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le


vigneron.
Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas
de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte
du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte
davantage.
Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole
que je vous ai dite.
Demeurez-en moi, comme moi en vous. De même
que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-
même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même
vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui
demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte
beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne
pouvez rien faire.
Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme
le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les
sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et
ils brûlent.
Si vous demeurez en moi, et que mes paroles
demeurent en vous, demandez tout ce que vous
voulez, et cela se réalisera pour vous.
Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous
portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour
moi des disciples. Comme le Père m’a aimé, moi
aussi je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour.
Si vous gardez mes commandements, vous
demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai
gardé les commandements de mon Père, et je
demeure dans son amour.
Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous, et
que votre joie soit parfaite.
Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns
les autres comme je vous ai aimés.
Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa
vie pour ceux qu’on aime.
Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous
commande.
Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur
ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle
mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père,
je vous l’ai fait connaître.
Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui
vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que
vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure.
Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon
nom, il vous le donnera.
Voici ce que je vous commande : c’est de vous
aimer les uns les autres.
Acclamons la Parole du Seigneur.

Homélie
DIALOGUE INITIAL

Hélène et Amos, vous avez écouté la parole de


Dieu qui révèle la grandeur de l’amour humain et
du mariage. Vous allez vous engager l’un envers
l’autre dans le mariage. Est-ce librement et sans
contrainte ?
Les futurs époux : Oui.
Le prêtre : En vous engageant dans la voie du
mariage vous vous promettez amour mutuel et
respect. Est-ce pour toute votre vie ?
Les futurs époux : Oui, pour toute notre vie.
Le prêtre : Etes-vous prêts à accueillir les enfants
que Dieu vous donne et à les éduquer selon
l’Evangile du Christ et dans la foi de l’Eglise ?
Les futurs époux : Oui.
Le prêtre : Etes-vous disposés à assumer ensemble
votre mission de chrétiens dans le monde et dans
l’Eglise ?
Les futurs époux : Oui.

INVITATION A L’ECHANGE
Puisque vous êtes décidés à vous engager dans les
liens du mariage, en présence de Dieu et de son
Eglise, donnez-vous la main et échangez vos
consentements.

ECHANGE DES CONSENTEMENTS


L’échange des consentements est le cœur du
sacrement et les mariés sont les ministres de ce
sacrement, c’est pour cela que ce sont les époux qui
s’échangent leurs consentements.
Le futur époux : Moi Amos je te reçois Hélène
comme épouse et je te promets de te rester fidèle,
dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé
et dans la maladie, pour t’aimer tous les jours de ma
vie.
La future épouse : Moi, Hélène je te reçois Amos
comme époux et je te promets de te rester fidèle,
dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé
et dans la maladie, pour t’aimer tous les jours de ma
vie.

BENEDICTION ET REMISE DES ALLIANCES

Seigneur, bénis les alliances que nous bénissons en


ton nom. Donne à Hélène et Amos de se garder l’un
à l’autre une entière fidélité : qu’ils demeurent dans
la paix en faisant ta volonté, qu’ils vivent toujours
dans l’amour mutuel. Amen.

Hélène, reçois cette alliance, signe de mon amour


et ma fidélité.
Amos, reçois cette alliance, signe de mon amour et
ma fidélité.
BENEDICTION NUPTIALE

Père saint, tu as créé l’homme et la femme pour


qu’ils forment ensemble ton image dans l’unité de
la chair et du cœur, et accomplissent ainsi leur
mission dans le monde. Afin de révéler le dessein
de ta grâce, tu as voulu que l’amour de l’homme et
de la femme soit déjà un signe de l’Alliance que tu
as conclue avec ton peuple, et tu veux que dans le
sacrement de mariage l’union des époux exprime
le mystère des noces du Christ et de l’Eglise. Nous
te prions de bénir Hélène et Amos de les prendre
sous ta protection, et de mettre en eux la puissance
de ton Esprit Saint. Fais que, tout au long de leur vie
commune sanctifiée par ce sacrement, ils
échangent entre eux les dons de ton amour, et qu’en
étant l’un pour l’autre un signe de ta présence, ils
deviennent un seul cœur et un seul esprit. Accorde-
leur de pouvoir assurer par leur travail la vie de leur
foyer (et d’élever leurs enfants selon l’Evangile
pour qu’ils fassent partie de ta famille
éternellement). Accorde à Hélène la plénitude de
ta bénédiction : qu’elle réponde à sa vocation
d’épouse (et de mère), qu’elle soit par sa pureté de
cœur et sa tendresse la joie de sa maison. Accorde
aussi ta bénédiction à Amos : qu’il se dévoue à
toutes ses tâches d’époux fidèle (et de père
attentif). (Et puisqu’ils vont maintenant partager le
repas de ton eucharistie,) Père saint, donne-leur à
tous deux la joie d’être un jour tes convives au festin
de ton Royaume. Par Jésus, le Christ, notre
Seigneur. Amen.

Bénédiction nuptiale : Qu'il est formidable


d'aimer Qu'il est formidable
Qu'il est formidable d'aimer Qu'il est
formidable de tout donner pour aimer.
1/Quand on n'a que ses mains, à tendre ou à donner,
quand on n'a que ses yeux, pour rire ou pour
pleurer, quand on n'a que sa voix, pour crier et
chanter, quand on n'a que sa vie et qu'on veut la
donner. 2/Quand on n'a que sa peine, à dire ou à
cacher, quand on n'a que ses joies, à taire ou
partager, quand on n'a que ses rêves, à faire
voyager, quand on n'a que sa vie et qu'on veut la
donner.
PRIERE DES EPOUX
Prière universelle : Exaudinos, exaudinos,
exaudinos Domine (bis).
Offertoire 1 : NDE NA BEYANGA
Ref: Ndena Beyanga datse n'odema (x2)
Gogo ndomo go mbulugie na nyanga ya asanga,
Ndena beyanga datse n'odema ;
1. Medugu mime mama mbana fadegena, mba bola
na nyanga ya dada ya mbossogoli, go bilebie behe,
ndena beyanga datse n'odema;

2. Gogo anga budugu ba mbuluguie ya dada asanga


bamè, bobolamo, babeniginye tsa ngueda na mo
nyanga gou mbouliguie yehe, ndena beyanga datse
n'odema;

3. Gogoanga nguihimenemu asanga bame, tsa


mbudidé undimoni bamè, mba mu budide toono mo
mouate, mo baneguana tsanga kehignié angaga
beyanga datse n'odema

4. Gogo anaga ngue damo fadeguena ne nyaga


yame, odema yame, nyodo yame monouanga
begada ba simidi, anga nguedamo bola na nyanga
y'asanga mba mo maneguana guo beloguo bame,
akolo atumbie, apuné, apuné megude, nale
beguibegui, angaga beyanga datse n'odema;
Offertoire 2 : Ewondo - Mayebe Zamba
Sanctus : Messe de Saint Boniface
Sanctus, Sanctus, Sanctus ! Deus Sabaoth (bis)
Pleni sunt caeli et terra Gloria tua, in excelsis deo !
Hosanna in excelsis (bis). Bénédictus qui venit in
nomine Domini.Hosanna in excelsis deo ! Hosanna
in excelsis. (Bis)
Anamnèse : Ayene ai duma

Agnus Dei : Missa pro Europa

1 et 2 - Agnus dei
Qui tollis peccata mundi
Miserere nobis, miserere nobis, miserere nobis. (Bis)
3 - Agnus dei
Qui tollis peccata mundi
Dona nobis pacem, dona nobis pacem, dona nobis
pacem (bis)

Communion1 : De toi, Seigneur, nous attendons la


vie
Que ma bouche chante ta louange
Tu es pour nous un rempart un appui
Que ma bouche chante ta louange
La joie du coeur vient de toi, ô Seigneur
Que ma bouche chante ta louange
Notre confiance est en ton nom très saint
Que ma bouche chante ta louange (sois loué)

Sois loué, Seigneur, pour ta grandeur


Sois loué pour tous tes bienfaits
Gloire à toi, Seigneur, tu es vainqueur
Ton amour inonde nos cœurs
Que ma bouche chante ta louange

Tu viens sauver tes enfants égarés


Que ma bouche chante ta louange
Qui dans leur cœur espèrent en ton amour
Que ma bouche chante ta louange
Dans leur angoisse, ils ont crié vers toi
Que ma bouche chante ta louange
Seigneur, tu entends le son de leur voix
Que ma bouche chante ta louange (sois loué)…

Communion2 : Mene Bidi bi nyin köm

Consécration à Marie :

Nous te saluons, ô toi Notre Dame, Marie,


Vierge Sainte que drape le soleil ! Couronnée
d'étoiles, la lune est sous tes pas, en toi nous est
donnée l'aurore du Salut !

1. Marie, Eve nouvelle et joie de ton SEIGNEUR, tu


as donné naissance à JESUS le SAUVEUR. Par toi
nous sont ouvertes les portes du jardin. Guide-nous
en chemin, Etoile du Matin ! 2. Tu es restée fidèle,
Mère au pied de la croix. Soutiens notre espérance
et garde notre foi. Du côté de ton FILS, tu as puisé
pour nous l'eau et le sang versés qui sauvent du
péché. 3. Quelle fut la joie d'Eve lorsque tu es
montée, plus haut que tous les anges, plus haut que
les nuées, et quelle est notre joie, douce Vierge
Marie de contempler en toi la Promesse de Vie !

Signature du registre :

1/ Par les cieux devant toi, splendeur et majesté, Par


l'infiniment grand, l'infiniment petit, Et par le
firmament, ton manteau étoilé, Et par frère soleil, je
veux crier.
R/Mon Dieu, tu es grand, tu es beau, Dieu vivant,
Dieu très-haut, Tu es le Dieu d'amour. Mon Dieu, tu
es grand, tu es beau, Dieu vivant, Dieu très-haut,
Dieu présent en toute création.
2/Par tous les océans et par toutes les mers, Par tous
les continents et par l'eau des rivières, Par le feu qui
te dit comme un buisson ardent, Et par l'aile du vent,
je veux crier.

BENEDICTION FINALE

Que Dieu le Père tout-puissant vous donne sa joie et


vous bénisse (dans vos enfants). Amen. Que le Fils
unique de Dieu veille sur vous et vous assiste dans
le bonheur et dans l’épreuve. Amen. Que l’Esprit de
Dieu ne cesse de répandre son amour dans vos
cœurs. Amen.
Et vous tous qui êtes ici réunis autour de ces
nouveaux époux, que Dieu tout-puissant vous
bénisse, le Père, le Fils et le Saint Esprit. Amen.

Sortie : Ewondo – Alleluia nnem wam a Tara Nti


watag ai wa.

Оценить