Вы находитесь на странице: 1из 32

1

COURS DE CROISSANCE
ET DEVELOPPEMENT
PSYCHO MOTEUR
Prof. Dr TSHIBASSU
Dr MUPUALA

I. OBJECTIFS DU COURS

 Evaluer de manière normative la croissance physique, de la


conception à l’adolescence;

 Connaitre les domaines du développement psychomoteur et les


théories de ce développement;

 Suivre les séquences du développement psychomoteur, de la


naissance à l’adolescence;
2

 Reconnaitre les grandes pathologies de la croissance et les


prendre en charge ou les orienter;

 Détecter les anomalies du développement psychomoteur et


orienter les enfants.

II. CONTENU DU COURS

 Aperçu panoramique de la croissance physique et ses facteurs


déterminants; domaines et théories du développement
psychomoteur;

 Croissance embryonnaire et fœtale;


 Le nouveau-né;
 Croissance et développement de l’enfant de 0 à 3 ans;
 Croissance et développement de l’enfant d’âge préscolaire;
 Croissance et développement de l’enfant d’âge scolaire;
3

 Croissance et développement pendant l’adolescence;


 Evaluation de la croissance;
 Evaluation du développement psychomoteur;
 Anomalies de la croissance;
 Notions des anomalies du développement psychomoteur.

CHAP 1: Aperçu panoramique

 Croissance physique
Concerne la croissance des dimensions de l’organisme et sa
maturation:

 Croissance des os longs et des vertèbres entrainant la croissance


de la taille;

 Croissance des os plats dont ceux de la tête et donnant la


4

croissance du PC;

 Croissance des organes et de la masse musculaire;


 Croissance pondérale= conjonction de ces trois composantes.

1. La croissance staturale

 Se fait au niveau du cartilage de conjugaison;


 Les facteurs qui l’influencent le font via ce cartilage.
2. Les facteurs qui régissent la croissance staturale: facteurs de
croissance et de maturation.
Ces facteurs sont: génétiques et raciaux, nutritionnels,
endocriniens (GH et somatomédine C, hormones thyroïdiennes,
insuline, hormones sexuelles, glucocorticoïdes), psychoaffectifs.

3. Dynamique de la croissance
Comprend des phénomènes quantitatifs et des phénomènes
maturatifs. Les phénomènes quantitatifs: des courbes de croissance.
Les phénomènes maturatifs: stades de maturation.

2. Développement psychomoteur
Etudie le parallélisme des progrès entre le développement
neuromusculaire et le développement psychologique
Dépend de:
5

- L’hérédité;
- La maturation du cerveau;
- L’environnement.
L’environnement doit satisfaire les besoins physiques et les
besoins psychologiques pour la croissance et le développement
optimal.

 Les besoins physiques: nourriture, bonne santé, fonctions


sensorielles, toit, chaleur et vêtements, activités, repos.

 Les besoins psychologiques: affection, soins, sécurité, identité,


respect de soi, indépendance, jeux, opportunités d’apprendre par
expérience, modèles, points de repère.

En résumé
Les processus concernés par la croissance et le
développement psychomoteur comprennent:

 La formation des tissus ; l’élargissement de la tête, du tronc


et des membres; l’augmentation progressive de la vigueur et
l’habilité à contrôler les grands et petits muscles;

 Le développement des relations sociales, de la pensée et du


langage;

 L’émergence de la personnalité.
6

2.1. Domaines du développement psychomoteur


Quatre domaines interviennent dans cette composante du
développement:
- La motricité (motricité grossière)
- L’adaptation (motricité fine)
- Le langage
- Les relations sociales.

2.2. Théories du développement psychomoteur


Se basent sur le fait du passage pour l’enfant par des stades
successifs dans divers domaines du développement psychomoteur.

CHAP. II: CROISSANCE ET DEVELOPPEMENT FOETAL


7

II. 1. Introduction

 Passage d’une cellule unique à un bébé;


 Utérus: a un rôle protecteur et perméable aux influences
psychologiques, sociales et de l’environnement.

II. 2. Développement somatique

 Période embryonnaire
De l’implantation de l’œuf fécondé à la fin de la 8ème semaine.

 Embryon= masse sphérique de cellules avec une cavité centrale;


A la 2ème semaine: l’embryon avec ectoderme et endoderme;
circulation utéro-placentaire;

A la 3ème semaine: présence du mésoderme; gastrulation et


neurulation;

 De la 4ème à la 8ème semaine:


 Ebauche du cœur;

 Pliage de l’embryon avec extrémités craniale et caudale;


bourgeons des membres;

 Précurseurs des muscles squelettiques et des vertèbres;


8

structures de la tête et du cou; placoides du cristallin;

 A la fin de la 8ème semaine: présence des rudiments de


tous les systèmes majeurs d’organes.

b) Période fœtale: 9ème à la 38ème semaine

 Augmentation du nombre et de la taille des cellules et


remodelage de plusieurs systèmes d’organes à la 9ème semaine;

 Retour de l’intestin dans la cavité abdominale à la 10ème


semaine;

 Sexe et organes génitaux externes distinguables et début du


développement des poumons à la 12ème semaine;

 Formation des alvéoles primitives et début de production du


surfactant de la 20ème à la 24ème semaine;

 A la fin de la 25ème semaine: poids du fœtus= 900g et


taille= 25 cm;

 Fin du 3ème trimestre: poids x 3 et taille x 2;

 A la fin de la 28ème semaine: poids= 1300g, l’embryon a la


tête en bas, les yeux ouverts.

c) Développement neurologique
Débute avec la gastrulation à la 3ème semaine par la plaque
neurale ; Le tube neural donnera le SNC, la crête neural donnera le
9

SNP.

 La différenciation des cellules ectodermales: neurones,


astrocytes, oligodendrocytes, cellules épendymaires;

 Le mésoderme donnera les cellules microgliales;

3. Evolution

 Multiplication précoce des neurones et vers la fin de la


20ème semaine; le nombre de neurones est de 100 milliards à la
naissance;

 Synaptogenèse continue pendant plusieurs années;

 La multiplication des cellules gliales jusqu’à 2 ans;

 La myelinisation se fait de la 30ème semaine à 2 ans.

d) Développement immunitaire

 Maturation rapide du thymus dès la 11 ème


semaine, suivie de la
maturation d’autres organes lymphoides; développement de
l’immunité cellulaire et humorale achevé à la 25ème semaine;

 Le NN est immunologiquement immature à cause de:


 Carence en défense de la muqueuse par absence des IgA s
10

jusqu’à la 3ème semaine;

 Absence de sensibilisation antérieure;


 Déficience des moyens de défense non spécifiques.

e) Obstacles du développement du fœtus:


Illustrés par la mortalité et la morbidité élevées pendant la
période néonatale; 30% d’avortements spontanés surtout pendant le
1er trimestre sont le résultat des anomalies chromosomiales et autres;
Les malformations congénitales majeures à la base de chirurgie: 2% de
naissances vivantes.

CHAP III: LE NOUVEAU-NE


La période néonatale est hautement vulnérable pour un NN à
cause des ajustements physiologiques indispensables à une vie extra-
utérine:

 Réorganisation de la circulation sanguine;


11

 Établissement d’une respiration autonome;


 Autonomie des fonctions gastro-intestinales;
 Homéostasie chimique grâce aux fonctions rénales…
 La morbidité et la mortalité élevées sont témoin de la fragilité de
la vie pendant cette période.
Beaucoup de problèmes du nouveau-né sont liés à une
mauvaise adaptation :

 Asphyxie perpartale
 Naissances prématurées
 Anomalies congénitales menaçant la vie
 Accouchement prolongé….
L’examen clinique permet de prendre en charge les problèmes du NN.

Anamnèse en néonatologie

 Identifier les maladies déstabilisantes nécessitant une action


préventive ou un traitement;

 Anticiper les conditions pouvant être d’importance tardive, ex:


12

conjonctivite gonococcique;

 Screening des maladies métaboliques;

 Découvrir des facteurs étiologiques possibles;


 Établir l’histoire périnatale.
L’examen physique:

 Données anthropométriques: Pds: 3250g, T: 50cm, PC: 35cm


 Examen général: comprend un examen précoce et un examen
tardif
Buts: détecter les signes d’alarme; découvrir les malformations;
apprécier l’état général.

Apparence générale:

 Activités physique: motilité spontanée;


 Posture;
 Œdème généralisé: prématurité, hypoprotéinémie par
érythroblastose fœtale sévère, hydrops…, muccopolysaccharidose
1…

 Œdème localisé: malformation congénitales lymphatiques,


13

syndrome de TURNER;

 Peau: cyanose, taches mongoloïdes, poils dans la région lombo-


sacrée par Spina bifida occulta, sinus ou tumeur;

 Crane: PC, craniotabès de l’occiput: ostéogenèse imparfaite;


 Face: yeux: glaucome, leucocorie;
 Bouche, nez, oreilles…
 Membres: faire la manœuvre d’Ortolani, palpation simultanée du
poul fémoral et radial.

 Organes génitaux: hypospadias; hypertrophie du clitoris.

CHAP IV: LA PREMIERE ANNEE


La première année est caractérisée par l’acquisition de la
croissance physique, de la maturation, de la compétence et de la
réorganisation physiologique se faisant de manière rapide avec des
accélérations discontinues.

Age 0-2 mois

 Le défi pour les parents et le bébé:


14

 L’établissement effectif de l’alimentation;


 L’établissement du cycle sommeil-éveil.
 La réussite permet les relations sociales entre le bébé et les
parents.

 Ces relations sont:


 La base du développement émotionnel;
 La base du développement de l’intelligence.

Développement physique
Perte de 10% du poids la 1ère semaine;
Récupération ensuite du PN, la 2ème semaine et puis 30g/j le premier
mois;
Les membres sont hypertoniques, avec des mouvements involontaires;
Les mouvements de la tête et des yeux sont volontaires: mouvements
orientés vers la voix de la mère.

Développement cognitif
Les stimuli visuels, tactiles, olfactifs et auditifs contribuent
15

au développement cognitif: les nourrissons font plus attention au


changement des stimuli. Ils reconnaissent l’expression faciale
(sourire).

Développement émotionnel
La présence constance d’un adulte de confiance et
répondant aux besoins urgents du bébé crée un attachement
sécurisant.
L’attachement sécurisant sera la source du développement
de la confiance de base selon Erikson.
Les pleurs sont la réponse à des stimuli pas toujours clairs.
La faim génère la tension et l’allaitement est un moment agréable de
la dissipation de la tension: d’où importance de la réussite du cycle
faim-alimentation- sommeil.

Age 2- 6 mois
Période caractérisée par l’émergence du sourire volontaire,
l’augmentation du contact visuel, la progression importante du
développement moteur et social.

Développement physique
La croissance staturale, pondérale et du PC de la naissance à l’age de
6ans est reprise dans le tableau ci-joint.
Evolution des paramètres anthropométriques
Evolution des paramètres anthropométriques
Pds à la naissance: 3250g;
Age 3-12 mois: Poids=âge en mois +9
16

Age 1-6 ans :Poids=(âge en annéesx2 )+8


Age 7-12 ans :Poids=(âge en annéesx7)-5

Evolution des paramètres anthropométriques


Taille
A la naissance: 50 cm
Age de 2 à 12 ans=(âge en années x6)+77
Ou : à 4ans , T=100-102cm
Puis T=(âge en années x 5) + 84cm
Ex 10ans=(10 x 5) + 84 =134(cm)
PC
A la naissance: 35 cm
Pc avant 12 mois = T/2 + 10cm(± 1.5 à2cm) .
La croissance ralentit entre l’age de 3 et 4 mois;
Le poids double aux environs de 4 mois;
Disparition de l’asymétrie du tonus du cou, permettant l’examen des
objets dans la ligne médiane et leur manipulation dès l’age de 4 mois;
L’augmentation du contrôle de la flexion du tronc et contrôle de la tête;
La tenue assise sans appui se fait à 6mois; la préhension palmaire se
fait aussi à 6 mois.

Développement cognitif
Nourrisson de 4 mois:

 Intéressé par un monde plus vaste;


17

 Distrait pendant les repas;


 Exploration de son propre corps: mains, oreilles, pommettes,
parties génitales;

 Signification du 1ier stade dans la compréhension de la relation


de cause à effet et émergence du sens de soi;

 Rôle important de la manipulation des objets dans le


développement cognitif et psychologique.

Développement émotionnel

 Le nourrisson connait les premières émotions d’intérêt, de joie,


de colère, de peur, de dégout, de surprise;

 Partage d’expression d’affection avec un adulte de confiance.

Age de 6- 12 mois
Cet âge est caractérisé par une mobilité accrue et l’exploration du
monde inanimé, des avancées dans la compréhension cognitive;
Période caractérisée par la tension concernant l’attachement et la
séparation.

Développement physique
La croissance physique diminue fortement;
La station assise sans soutien et la capacité de pivoter donnent la
18

capacité d’explorer plusieurs objets.


Développement cognitif
L’exploration des objets s’accélère; le nourrisson imite les parents et
enfants plus âgés.

Développement émotionnel
Les enfants deviennent comme intoxiqués au début de la marche, par
leur habilité nouvelle et le pouvoir de contrôler la distance antre eux et
les parents comme base dans l’exploration du monde.

Développement linguistique
La communication des idées et des souhaits est encore non verbale.
La marche à 4 pattes se fait, la station debout s’observe vers 8 mois et
les premiers pas avant 1 an;
L’éruption dentaire se situe à cette période;
La préhension pouce- index se fait à 10,5 mois.

Développement cognitif
Tout nouvel objet finit dans la bouche
Chaque action est une idée non verbale selon Piaget;
La constance des objets est bien établie vers 9 mois.

Communication
A 7 mois, la communication est non verbale;
A 9 mois, les nourrissons apprennent que l’émotion peut être partagée;
La communication est syllabique: ba- da- ma;
Le premier mot: un son usé constamment pour se référer à un objet ou
19

une personne spécifique.


La constance des objets: les objets continuent à exister même quand
ils ne sont plus vus.

Développement émotionnel
L’avènement de la constance des objets correspond à des changements
quantitatifs du développement social et communicatif;
Peur à l’approche de l’inconnu; la séparation avec les parents devient
difficile et en même temps il y a une nouvelle demande d’autonomie
illustrée par le refus d’être nourri à la cuillère.

La dentition normale
Deux dentitions reconnues: dentition de lait
dentition définitive

La radiographie des mâchoires permet l’étude de la maturation des


germes dentaires et
le contrôle dans le cas de retard de leur existence
effective.

Dentition de lait
( total: 20 dents )
Dentition de lait(suite)
Ces chiffres correspondent à des valeurs
moyennes. Certains enfants peuvent être
En avance ou en retard.Il faut s’en inquiéter
20

Lorsque l’écart avec la moyenne est supérieur à 15% et s’il augmente


avec l’âge.
Dentition définitive
L’émergence de la pensée symbolique vers 18 mois cause une
réorganisation du comportement avec des implications dans beaucoup
de domaines du développement.

Age de 18- 24 mois


Développement physique
Le ralentissement de la croissance continue;
Fort développement moteur avec amélioration de l’équilibre et de
l’agilité, la capacité de grimper sur une chaise et l’émergence de la
course.

Développement cognitif
La permanence des objets bien établie;
La relation de cause à effet;
La flexibilité dans la solution des problèmes.

Développement linguistique
Est le plus important: nommer les objets signifie l’avènement de la
pensée symbolique;
Le vocabulaire de 10- 15 mots va passer à 100 mots à 2 ans;
L’enfant construit des phrases simples;
L’émergence du langage verbale marque la fin de la période sensori-
motrice.
Importance grandissante des mots pour la contrôle du comportement
21

et de l’intelligence;
Il existe des troubles de comportement chez les enfants qui ont un
trouble de langage.

Développement émotionnel
Cet âge est une période de rapprochement;
Utilisation d’un objet de transfert comme symbole du parent absent;
Internalisation des standards de comportements et d’évaluation.

CHAP VI: AGE PRESCOLAIRE


La question centrale est celle de l’attachement et de la séparation,
remodelée par l’émergence du langage et posée dans le contexte d’une
sphère sociale qui s’élargit.

Développement physique
La fin de la deuxième année est caractérisée par le ralentissement de
la croissance physique et de celle du cerveau.
Il y a ralentissement net de la vitesse décroissance qui devient
uniforme (gain pondéral de 2 kg/an et gain statural de 7cm/an. D’où
enfant avec un aspect longiligne;
La motricité grossière se caractérise par une démarche mature et une
course stable avant la fin de la 3 ème année; Le statut droitier ou
gaucher se détermine à la fin de la 3ème année;
Le contrôle de la défécation et de la miction s’acquiert chez la fille
avant le garçon.

Développement du langage, de la cognition et des jeux


22

 Rapidité du développement du langage entre 2 et 5 ans: le


vocabulaire passe de 50-100 mots à 2000 mots; passage des
phrases télégraphiques à des phrases contenant tous les
composés grammaticaux;

 Le langage compréhensif s’acquiert avant le langage expressif;


 L’acquisition du langage est fonction de la contribution de
l’environnement.
Les déterminants clés sont:

 La quantité et la variété du parler destiné à l’enfant;


 La fréquence des questions à l’enfant et l’encouragement à la
verbalisation.
Le langage est le baromètre critique du développement cognitif et
émotionnel;
Le retard mental peut apparaitre avant tout sous forme de retard de
langage vers 2 ans et demi.
Retard de langage chez les enfants abusés et négligés;
Les jeux deviennent plus sophistiqués.

Développement émotionnel
Recherche de l’indépendance;
La socialisation se signale par la recherche du comportement
adaptatif;
23

Les sentiments envers les parents sont compliqués: amour intense,


jalousie et ressentiments, peur d’être rejeté à cause des accès de colère
(phase œdipienne).
La curiosité envers les organes génitaux des adultes: normal;
Implications:

 Difficulté de la compréhension d’enfants d’age préscolaire pour


certains parents d’où perte de la patience et de la confiance en
soi;

 Place de la punition corporelle.

PERIODE PUBERTAIRE
Il y a une nouvelle poussée de croissance rapide de 10-12ans chez la
fille et de 12-14 chez le garçon. L’âge du début de la période pubertaire
est variable. Le repère de son déclenchement: os sésamoïde du pouce.
La croissance est rapide pendant 2-3ans puis il y a un ralentissement
progressif avec cessation à 18ans (F) et 20ans (G) lorsque les soudures
diaphyso-épiphysaires sont ter- minées.
Gain statural moyen entre 10 et 13 mois=15 cm chez les garçons et
12cm chez les filles, Le gain pondéral précède la croissance staturale
d’où 1 obésité modérée constatée à cet âge.
Chez le garçon,le gain pondéral moyen est de 10kg de 10 à 13ans, de
22kg de 13 à 20 ans. Chez la fille,il est de 12kg de 10 à 13ans, de
12.5kg de 13 à 20 ans. La proportion du corps se modifie nettement: le
segment inférieur augmente plus rapidement que le Segment
supérieur.
24

Après 14 à 15ans la morphologie se modifie


En fonction du sexe.
Chez le garçon, le diamètre bi-acromial augmente plus que le
diamètre bi-crête. le PT s’élargit et les masses musculaires se
développent.
Chez la fille, le bassin s’élargit et la graisse sous-cutanée se développe
sur les hanches et les fesses .En même temps →il y a éruption des
secondes molaires vers 12 à 13 ans et des 3 èmes molaires entre 17 et
30ans, La méthode la plus efficace pour évaluer la croissance d’un
enfant est l’examen de sa courbe de croissance:

 Courbe de poids;
 Courbe de la taille;
 Courbe du périmètre crânien.
Chaque courbe est obtenue en reliant les points successifs des
mensurations successives, représentés sur la feuille des courbes de
percentiles de la population de référence.
Les critères que la courbe doit respecter sont les suivantes:

 La courbe doit être située entre les limites normales à savoir


entre la courbe de P3 et P97;

 La courbe ne doit pas stagner;


 La courbe ne doit pas chuter;
25

 Elle doit respecter son couloir, mais en montant peut traverser 1


couloir mais pas 2.

 Il est essentiel de colliger des mesures exactes et fiables pour


surveiller la croissance et poser un jugement clinique rigoureux
quant à la pertinence du profil de croissance d’un enfant.

 Les mesures exactes se composent de trois éléments :

- Une technique de mesure normalisée,


- Du matériel de qualité précis calibré régulièrement,
- Des mesureurs formés qui utilisent une technique uniforme et
précise
Mesure du poids
Matériel utilisé
Différents types de balances:
-«Salter»(précision 100 g / détérioration rapide)
-Pèse-bébé (mécanique ++ / précision 10 g / solidité et fiabilité/ assez
cher)
-Pèse-personnes (électroniques ++ / précision 100 g / détérioration
plus ou moins rapide selon la qualité/ éventuellement double pesée /
+ ou -impédancemétrie)

Mesures de la taille
La mesure de la taille des nourrissons

 Il faut utiliser une toise calibrée comportant un appui tête fixe et


un appui-pied mobile perpendiculaire à la surface de la table.
26

 Il faut deux personnes formées pour obtenir une mesure fiable.


 Il faut mesurer le nourrisson sans chaussures, vêtu de sous-
vêtements légers ou de sa simple couche.

 Il faut coucher le nourrisson sur le dos au centre et à plat sur la


surface de la toise. Ses yeux doivent regarder vers le haut. Ses
deux jambes doivent être entièrement étendues et ses orteils
doivent pointer vers le haut, tandis que ses pieds reposent à plat
sur l’appui-pied.

 Il faut mesurer la taille au 0,1 cm près.


Il faut mesurer la taille en position verticale des enfants de plus de 24
mois qui peuvent se tenir debout sans aide.

 Le stadiomètre pour mesurer la taille doit être doté : d’une toise


verticale fixée au mur et munie d’une règle métrique, d’un appui-
tête horizontal mobile qui peut être mis en contact avec le
sommet de la tête.

 L’enfant ou l’adolescent s’appuie contre le stadiomètre sans ses


chaussures, les talons joints, les jambes droites, les bras ballants
et les épaules détendues.

 Il faut s’assurer que l’enfant regarde droit devant.


 Il faut descendre l’appui-tête perpendiculaire pour qu’il touche le
27

sommet de la tête.

 Les yeux du mesureur doivent être parallèles à l’appui tête.


 Il faut mesurer au 0,1 cm près.

Mesures du PC
La mesure de la circonférence crânienne

 Placer le ruban juste au-dessus des sourcils et des oreilles et sur


la partie la plus bombée à l’arrière de la tête.

 Utiliser un ruban flexible et non étirable.


 Mesurer au 0,1 cm près.
 Il se mesure au bras gauche à mi-distance de l’olécrane (la pointe
du coude) et de l’acromion (la pointe de l’omoplate) le bras doit
pendre décontracté.

 On utilise un mètre ruban spécial, que l’on place autour du bras.


La lecture s’effectue dans la fenêtre du mètre, en serrant le mètre
modérément. La mesure est enregistrée avec une précision de
0,1cm.

 Enfants< 11 cm (sévère) ;
28

 11-12.4 cm (modérée) ;
 12.5-13.4 (légère)

 > = 13.5 (normal)

Mesure du pli cutané

 La mesure des plis cutanés évalue l’épaisseur de la graisse sous-


cutanée.

 Le pli cutané tricipital prédit le pourcentage de masse grasse,


tandis que les plis sous-scapulaires et supra iliaque prédisent la
masse grasse totale.
Les indices anthropométriques
La combinaison de deux mesures constitue ce qu’on appelle un indice
anthropométrique qui permet de décrire l’état nutritionnel.
L’état nutritionnel d’un enfant dont on connaît le poids, la taille et l’âge
peut être quantifié au moyen des quatre indices suivants:

 L’indice poids pour l’âge (P/A);

 L’indice poids pour la taille (P/T);

 L’indice taille pour l’âge (T/A);


29

 L’indice périmètre brachial pour l’âge (PB/A).

Les indices anthropométriques

Enfants de moins de 5 ans


- Poids-pour-taille > Malnutrition aiguë(maigreur)-Wasting
- Taille-pour-age > Malnutrition chronique(retard de croissance)-
Stunting
- Poids-pour-age > Insuffisance pondérale- Underweight

Enfants et adultes
- Périmètre brachial > Malnutrition aiguë

Evaluation de la puberté
L’évaluation de la puberté se fait par la classification de THANNER
Voir la fiche ad hoc
Evaluation du développement psychomoteur
Quatre dimensions interviennent dans cette
Composante du développement:
1° la motricité(motricité grossière)
2° l’adaptation(motricité fine)
3° le langage
4° les relations sociales.
30

Ces 4 dimensions se regroupent en 2 plans:


plan neuro-musculaire(acquisition du tonus de certains groupes
musculaires).Il implique la La 1ère et la 2ème dimensions

Evaluation du développement psychomoteur (suite)


Plan psychologique: apparition par étape des manifestations
intellectuelles et affectives(les 2 dernières dimensions).
Le développement psychomoteur est lié à la maturation du cerveau et
aux conditions matérielles et affectives.
L’évaluation du développement psychomoteur est chiffrée par le QD ou
quotient de développement: QD= Age évalué du développement
Age réel
Le tout multiplié par 100
Développement psychomoteur
Pour évaluer le QD, on recourt aux tests de Développement
(Echelles).Les test de développement psychomoteur sont des méthodes
d’investigation standardisées et étalonnées se rapportant à des
données statistiques.
Il existe 3 groupes de tests de développement:1° les tests verbaux dont
celui de BI-NET et SIMON (entre 4 et 10ans),de TERMAN (ente
5et15ans).
Développement psychomoteur
2°tests non verbaux ou tests de performance: ex le test de madame
BOREL-MAISONNY pour les tout-petits, le test des cubes de KOHS,le
31

test du bonhomme.
3°Les tests mixtes: ex celui de WELSCHERBELLEVUE ou WISC et
celui de GESELL adapté en France par BRUNET et LEZINE(explorant
les 4 dimension du développement), Echelle de BAYLEY.
Développement psychomoteur du 1er âge(protocole ou échelle de
BRUNET et LEZINE)

TESTS DE DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR APPLIQUES


AUX CLINIQUES UNIVERSITAIRES DE KINSHASA
TEST DE DEVELOPEMENT PSYCHO-MOTEUR
(BRUNET ET LEZINE) adapté du Prof TADY
MATERIEL UTILISE
1. JEUX DE 6 CUBES
2. TASSE+ 1 CUILLER EN PLASTIC

 POUPEE (2)

 HOCHET (2)

 PASTILLE (2)

 PETITE BALLE (2)

 ANNEAU ROUGE (2)

 BOITE DE SARDINE (pilchard)


32

Bayley Scales of Infant Development


Second Edition (VOIR VIDEO)

 Mental Scale and Motor Scale are for assessment of the current
level of cognitive, language, personal-social, fine and gross motor
development

 Behavior Rating Scale assesses the child’s behavior during


testing

 Used for children from 1 month to 36-42 months

Оценить