Вы находитесь на странице: 1из 10

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/272829266

Approche systémique appliquée aux réseaux d'alimentation en eau potable : cas du


groupement urbain de Tlemcen -Algérie
Conference Paper · March 2010

CITATIONS READS

0 912

3 authors, including:

Abdelbaki Cherifa Mohammed Amine Allal


Abou Bakr Belkaid University of Tlemcen Abou Bakr Belkaid University of Tlemcen
29 PUBLICATIONS 37 CITATIONS 27 PUBLICATIONS 50 CITATIONS

SEE PROFILE SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

ground movement View project

GEXPLOITE, la base de données du métier assainissement urbain View project


All content following this page was uploaded by Abdelbaki Cherifa on 27 February 2015.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


Colloque Eau, Déchets et Développement Durable, 28 – 31 mars 2010, Alexandrie, Egypte

Approche systémique appliquée aux réseaux d’alimentation en eau


potable : cas du groupement urbain de Tlemcen - Algérie
ABDELBAKI C.(*), KARA SLIMANE F.(*) ALLAL M.A (**)
(*)
(**)

Département d’Hydraulique – Département de Génie Civil


Faculté des sciences de l’ingénieur – Université Abou Bakr Belkaid
Tlemcen - Algérie
Tel. : 213 43 28 56 89 / 213 43 28 56 86
FAX : 213 43 28 60 00 / 213 43 28 56 85
E-mail : abdelbakicherifa@yahoo.fr / abdelbakicherifa@gmail.com

Résumé
L’alimentation en eau potable dans le groupement urbain de Tlemcen est caractérisée par une
production insuffisante qui ne peut pas couvrir les besoins actuels, principalement dû à la diminution
des précipitations au cours des dernières années.
L’alimentation des quartiers se fait une à deux fois par semaine pour quelques heures.
A cela s’ajoute un taux énorme de pertes d’eau qui dépasse 50%. Ces pertes sont la conséquence
d’un état avancé de dégradation des conduites, d’une mauvaise qualité d’exécution des travaux, et
d’un manque d’entretien et de renouvellement des canalisations.
Le système de l’alimentation en eau potable dans son ensemble est mal structuré suite à des
extensions réalisées sans conception de base.
L’objectif de notre travail est de mettre le point sur les problèmes liés à l’AEP dans le groupement
urbain de Tlemcen et de décortiquer le système pour contribuer à améliorer la situation de
l’alimentation en eau potable.
Une analyse de l’existant permet de visualiser l’architecture globale du système et son organisation,
cela va permettre de localiser les différents niveaux d’interventions pour une meilleure exploitation du
système d’AEP.
Mots-clés : Analyse systémique – Alimentation en eau potable – Mesures techniques de performance

1. Introduction
L’alimentation en eau potable dans le groupement urbain de Tlemcen est caractérisée par une
production insuffisante qui ne peut pas couvrir les besoins actuels, principalement dû à la diminution
des précipitations au cours des dernières années.
L’alimentation des quartiers se fait une à deux fois par semaine pour quelques heures.
A cela s’ajoute un taux énorme de pertes d’eau qui dépasse 50%. Ces pertes sont la conséquence
d’un état avancé de dégradation des conduites, d’une mauvaise qualité d’exécution des travaux, et
d’un manque d’entretien et de renouvellement des canalisations.
Le système de l’alimentation en eau potable dans son ensemble est mal structuré suite à des
extensions réalisées sans conception de base.
L’objectif de notre travail est de mettre le point sur les problèmes liés à l’AEP dans le groupement
urbain de Tlemcen et de décortiquer le système pour contribuer à améliorer la situation de
l’alimentation en eau potable.
Une analyse de l’existant permet de visualiser l’architecture globale du système et son organisation,
cela va permettre de localiser les différents niveaux d’interventions pour une meilleure exploitation du
système d’AEP.

23
Colloque Eau, Déchets et Développement Durable, 28 – 31 mars 2010, Alexandrie, Egypte

2. Présentation de la zone d’étude


Le groupement des communes de Tlemcen, Chetouane et Mansourah se situe à l’Ouest Algérien, il
occupe environ 11220 hectares constituant le bassin intérieur de Tlemcen. Ce bassin est limite au sud
par la falaise de Lalla Setti, au nord par la haute colline de Ain El Houtz, à l’Est par Oum El Allou et à
l’Ouest par les monticules de Beni Mester.

Figure 01 : Situation de la zone d’étude

3. Situation actuelle de l’AEP dans le Groupement Urbain de Tlemcen (GUT)


L’approvisionnement en eau potable du Groupement Urbain de Tlemcen est assuré à partir de 20
forages, 08 sources et deux barrages (Barrage du Meffrouche et Béni Bahdel). Les capacités de
stockage sont énormes (37 réservoirs et brises charges).
Le réseau du GUT est un réseau mixte (maillé + ramifié) présentant dans la distribution différents
1

étages de pressions ; il comporte plus de 430km de long (350km distribution plus de 50km d’adduction
le reste est constitué de conduites jouant le rôle d’adduction et de distribution en même temps).
Le diamètre des conduites varie de 20/27mm en Acier galvanisé à 600mm en Acier Enrobé pour la
distribution et de 50/60mm en Acier galvanisé à 1100mm en béton précontraint pour l’adduction (une
galerie de 2000mm de diamètre sert à transporter les eaux du barrage du Meffrouche à la station de
traitement).
Le nombre d’accessoires est de 830 vannes (vannes de sectionnement) 10 vidanges et 05 ventouses.
4. Cycle de vie du système d’Alimentation en eau potable
Le cycle de vie du système d’alimentation en eau potable est présenté en six phases :

1 Groupement Urbain de Tlemcen comprenant les daïras de Tlemcen, Mansourah et Chetouane.


24
Colloque Eau, Déchets et Développement Durable, 28 – 31 mars 2010, Alexandrie, Egypte

• Phase d’étude préalable : elle contient les activités préalables d’analyse des besoins initiaux. Dans
cette phase le problème est identifié et étudier selon des critères bien définis.
• Phase de définition : cette phase de conception vise à définir d’une manière détaillée l’architecture
du système, ses spécifications…
• Phase de réalisation : cette phase a pour but de mettre en place le système d’alimentation en eau
potable.
• Phase d’installation et de production : elle a pour but, la vérification de la conformité et le
lancement le système en production.
• Phase d’exploitation et de maintenance : cette dernière permet de maintenir un système en
fonctionnement en rectifiant les anomalies et en prenant en compte les demandes d'évolution des
abonnés.
• Phase de retrait : Le rôle essentiel de cette phase est la protection de l'environnement.

5. Identification des besoins


Comme dans la plupart des centres urbains en Algérie, la situation actuelle est marquée par une
gestion difficile des ressources en eau et de la distribution. Cette gestion tient au fait que les efforts
énormes entrepris en matière de mobilisation des ressources surtout par la réalisation des nouveaux
barrages, n’ont pas suffit pour satisfaire aux besoins d’une population croissante à un rythme toujours
plus élevé.
Le changement dramatique des conditions pluviométriques a contribué à aggraver la situation.
Une analyse de la situation fait ainsi ressortir les problèmes suivants :
• Un fonctionnement discontinu de la distribution avec une desserte limitée à quelques heures par
semaine en fonction de la disponibilité des ressources.
• Des problèmes d’hygiène et de santé résultant de ce mode de fonctionnement et du stockage au
niveau des ménages, ainsi que les interconnections du réseau d’assainissement avec les
conduites vétustes.
• Des pertes énormes qui dans la plupart des réseaux dépassent 50% de la production.
• Des installations en mauvais état par manque d’entretien et de maintenance
• Des installations trop vétustes qui nécessitent un renouvellement
• Des canalisations dans un état avancé de dégradation par corrosion
• Une dégradation des installations par manque d’eau et l’introduction d’air (vidange fréquente des
conduites ….)
• Extensions dictées par l’urgence et non basées sur une conception étudiée.
• Qualité de construction souvent mauvaise due à un contrôle de travaux insuffisant….
En se basant sur l’analyse des problèmes et pour le bon fonctionnement du réseau d’alimentation en
eau potable du groupement urbain de Tlemcen, les besoins identifiés sont donnés dans ce qui suit : •
Un fonctionnement continu de l’alimentation,
• Taux de pertes réduit,
• Taux de faux branchement réduit,
• Budget pour maintenance assuré,
• Quantité d’eau suffisante,
• Qualité d’eau acceptable,
• Durée de vie convenable

6. Analyse de faisabilité
Pour le Groupement Urbain de Tlemcen, deux variantes sont proposées pour améliorer la situation de
l’Alimentation en eau potable, à savoir :
• Rénovation du réseau dans sa totalité,
• Réhabilitation du réseau

25
Colloque Eau, Déchets et Développement Durable, 28 – 31 mars 2010, Alexandrie, Egypte

Nous avons choisi la deuxième variante, car une partie du réseau est en bon état, elle peut remplir les
fonctions de l’alimentation en eau potable pour plusieurs quartiers.

7. Analyse Fonctionnelle du système


L’analyse fonctionnelle permet de traduire les exigences du système en critères pour la conception
détaillée, avec l’identification des exigences spécifiques des ressources, elle se schématise dans la
figure 02 indiquant les interactions entre les fonctions terminale de l’arborescence.
La décomposition du système d’AEP est illustrée dans la figure 03 par une représentation de
l’architecture physique comprenant la décomposition des fonctions, les flux et les objets qu’elles
traitent, les comportements dynamiques.

Figure 02: Analyse fonctionnelle du système étudié

Figure 03 : Architecture physique du système d’AEP

8. Mesures Techniques de performances


A partir de ou des réservoirs, l’eau est distribuée dans un réseau de canalisations sur lesquelles les
branchements seront piqués en vue de l’alimentation des abonnés.

26
Colloque Eau, Déchets et Développement Durable, 28 – 31 mars 2010, Alexandrie, Egypte

Les canalisations devront en conséquence présenter un diamètre suffisant, de façon à assurer le débit
maximal avec une pression au sol compatible avec la hauteur des immeubles.
a- Débit
Les conduites devront pouvoir transiter les plus forts débits instantanés en tenant compte du débit de
pointe.
b- Diamètre
Se référer aux diamètres donnés dans les albums. Ne pas descendre au dessous de 0,060, voire
0,080 m.
Dans les tronçons sur lesquels est prévue l’installation de bouches d’incendie, le diamètre minimal
sera de 0,100m ou mieux encore 0,150m c- Pression
Le réseau doit être calculé pour satisfaire à certaines conditions de pressions.
En vue de la bonne tenue des canalisations, il y a lieu d’éviter en ville des pressions supérieures à 40
m qui risquent d’apporter des désordres (fuites) et certains bruits désagréables dans les installations
intérieures d’abonnés.
Selon la hauteur des immeubles, on prévoit les pressions maximales suivantes :
• 12 à 15 m pour un étage
• 16 à 19 m pour 02 étages
• 20 à 23 m pour 03 étages
• 24 à 27 m pour 04 étages
• 29 à 32 m pour 05 étages
• 32 à 36 m pour 06 étages
• 37 à 40 m pour 07 étages
d- Matériaux (rugosité)
Le choix des tuyaux utilisés est fonction de la pression et de la nature du terrain, des coûts de
fourniture et de mise en œuvre, mais aussi de la facilité à réaliser les raccordements, les prises de
branchements, les réparations en cas de fuite.
e- Fiabilité
La fiabilité est la caractéristique d’un système d’alimentation en eau potable de fonctionner sans
défaillance d’un composant, c'est-à-dire sans pertes dans des conditions de fonctionnement
déterminée sur une période définie f- Sécurité
La sécurité est la garantie de non occurrence d’accident dans l’utilisation du système d’alimentation en
eau potable quelles que soient les circonstances.
Elle présente la caractéristique de fonctionnement sans coupures d’eau dans le système
d’Alimentation en Eau Potable étudié.
g- Maintenabilité
La maintenance et l’entretien jouent un rôle important dans le fonctionnement du système
d’alimentation en eau potable
Les conditions d’accès pour la réparation ou le remplacement des canalisations ou d’accessoires
doivent être bien étudiées afin de permettre un accès facile lors des travaux d’intervention.
Les éléments cités sont reportés dans la maison de qualité (matrice des mesures techniques de
performances) pour pouvoir évaluer l’importance de chaque élément dans le système de l’alimentation
en eau potable du groupement urbain de Tlemcen

27
Colloque Eau, Déchets et Développement Durable, 28 – 31 mars 2010, Alexandrie, Egypte

Figure 04 : Maison de Qualité du système d’alimentation en eau potable

9. Analyse fonctionnelle des processus


Un réseau d’A.E.P a pour principale mission d’assurer les fonctions suivantes :
• Production : se fait, à partir de captages d’eau souterraine ou d’eau de rivière en fonction des
possibilités de la ressource et des besoins.
• Stockage : se fait dans les réservoirs situés à une côte permettant une desserte gravitaire d’une
partie de la ville (ou de la totalité). Le rôle de ces ouvrages est à la fois de stocker un volume
permettant de poursuivre la distribution en cas d’interruption de la production et de permettre de
moduler le pompage pour profiter des tarifs électriques les plus intéressants (rôle tampon). Ils
constituent un moyen pour limiter les risques de défaillance [Valiron, 1994].
• Distribution : se fait à partir des réservoirs par des réseaux généralement maillés équipés de
diverses vannes de sectionnement, pour accroître la sécurité et permettre d’éviter des interruptions
du service en cas de réparation.
L’eau est amenée chez l’utilisateur par des branchements particuliers.
Ces trois fonctions sont modélisées dans ce qui suit par des activités ou processus transformateurs de
flux, eux même décomposées en sous activités et des contrôles de mesures représentant des flux
contribuant à l’activité transformatrice.

Figure 05 : Modélisation fonctionnelle pour la production

28
Colloque Eau, Déchets et Développement Durable, 28 – 31 mars 2010, Alexandrie, Egypte

Figure 06 : Modélisation fonctionnelle pour le stockage

Figure 07 : Modélisation fonctionnelle pour la distribution

10. Analyse fonctionnelle des sous systèmes


Le résultat de la conception initiale (conceptual design) du système d’alimentation en eau potable se
concrétise dans la décomposition descendante (Top Down) donnée dans la figure 03, la définition de
chaque sous système est donnée dans ce qui suit :
a- Captage
Le captage concerne soit les eaux souterraines (sources, nappes aquifères) soit les eaux superficielle
(rivières, lacs ou même mer).
b- Traitement des eaux
Le traitement est presque toujours nécessaire pour obtenir une eau hygiénique, donc propre à
n’importe quel mode de consommation.
c- Adduction
C’est le transport de l’eau depuis le lieu de prélèvement jusqu’au voisinage de la zone de distribution.
d- Accumulation
L’accumulation consiste à remplir des réservoirs pour assurer d’une part une plus grande régularité du
débit capté, traité et amené, et d’autre part une sûreté d’alimentation lors d’une indisponibilité
momentanée des ouvrages précédents.
e- Distribution
La distribution consiste à fournir à chaque instant aux utilisateurs les débits dont ils ont besoin ; elle
nécessite un réseau de canalisations dimensionnées pour le débit maximal susceptible de passer en
chaque point.
Chaque sous système peut être décomposé en sous systèmes et composants

11. Conclusion
L'approche systémique n'est pas, pour autant, une nouvelle méthode révolutionnaire venant remplacer
les approches traditionnelles, mais une démarche complète les intégrants et les structurants

29
Colloque Eau, Déchets et Développement Durable, 28 – 31 mars 2010, Alexandrie, Egypte

s'appuyant sur les retours d'expérience. Ainsi, attend-on de sa bonne mise en œuvre, notamment du
fait de son approche coopérative et multidisciplinaire globale :
• une amélioration de l’adéquation aux besoins et de la qualité
• une meilleure anticipation des problèmes et des risques concernant tant le projet que le système et
son environnement tout au long du cycle de vie,
• une meilleure maîtrise des coûts, et notamment une anticipation très en amont du coût global de
cycle de vie.
La démarche proposée pour le réseau du Groupement Urbain de Tlemcen est très efficace pour
satisfaire aux nouveaux besoins, tout en exploitant l’infrastructure existante. Elle est bénéfique dans le
cadre de cette étude car elle nous a permis de décortiquer de système et de comprendre son
fonctionnement, ceci va permettre d’analyser tous les processus liés à ce dernier. Cette approche
d’intégration du système d’alimentation en eau potable du groupement urbain de Tlemcen à caractère
globalisant permet une vision pertinente par rapport à l’objectif du concepteur et de l’exploitant en
modélisant le comportement global du système dans son environnement.
Références
Benjamin S. Blanchard, Wolter J. Fabrycky, 1998, Systems Engineering and Analysis, Third Edition, W. J.
Fabrycky and J. H. Mize, editors
BONIN J., 1986, Hydraulique Urbaine Appliquée aux agglomérations de petite et moyenne importance, Edition
Eyrolles, 228 p.
Choux B., 1990, Modélisation des réseaux d’eau potable, compatibilité avec la cartographie informatisée, L’eau –
L’industrie – Les nuisances N°141, pp. 48 – 50.
Guichard J./ GLMR, Gestion des réseaux, Le moniteur, 26 juin 1992, pp. 92
VALIRON F., 1994, Mémento du gestionnaire de l’alimentation en eau potable et de l’assainissement, Tome 1, 2,
3, Edition Lavoisier, 1262 p.

View publication stats

30