Вы находитесь на странице: 1из 4

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/267510009

La Visualisation Mentale dans L'apprentissage des Sciences: Contribution de


la Psychologie du Sport

Conference Paper · September 2010


DOI: 10.13140/2.1.2808.3204

CITATIONS READS

0 270

2 authors, including:

Jorge Fonseca e Trindade


Polytechnic Institute of Guarda
59 PUBLICATIONS   396 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

"Stories with science" - contribution of historical-scientific contexts in the teaching of science in the first years of schooling View project

Virtual Water View project

All content following this page was uploaded by Jorge Fonseca e Trindade on 29 October 2014.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


La Visualisation Mentale dans L’apprentissage des Sciences: Contribution de la
Psychologie du Sport

Jorge Fonseca e Trindade* et Teresa de Jesus Fonseca**


* Instituto Politécnico da Guarda - Guarda et Centro de Física Computacional -
Coimbra, Portugal (jtrindade@ipg.pt)
** Instituto Politécnico da Guarda - Guarda et Centro de Investigação em Desporto,
Saúde e Desenvolvimento Humano – Vila Real, Portugal (tfonseca@ipg.pt)

RESUME

L’apprentissage des sciences oblige habituellement à l’utilisation de représentations


mentales pour visualiser des concepts abstraits. Cependant, la faible capacité de
visualisation mentale de certains élèves peut devenir un obstacle à la compréhension de
certains concepts. La littérature suggère que l’entraînement sportif régulier peut être
considéré une activité qui facilite une agilité spécifique, qui proportionne le
développement de la capacité de visualisation mentale.

Dans cette étude, les auteurs ont soumis quinze élèves de sciences, avec peu de capacité
de visualisation mentale à un plan d’entraînement de visualisation mentale inspiré dans
l’entraînement sportif. Les résultats obtenus permettent de conclure que
comparativement au groupe contrôle, il existe des progrès statiquement significatif dans
la capacité de visualisation des élèves soumis au plan d’entraînement.

Introduction

L’entraînement sportif et l’apprentissage des sciences sont deux branches bien distinctes
qui cependant ont un dénominateur commun : la visualisation mentale.

Dans l’entraînement sportif, ces dernières années, apparaissent diverses études et


propositions de divers outils, matériels, dans l’intuition d’améliorer la performance des
sportifs. L’application de la psychologie cognitive dans l’entraînement sportif suscite un
grand intérêt, particulièrement au niveau de la représentation mentale des images, due à
la naturelle affinité entre le traitement d’information et les habilités cognitives. En effet,
diverses études, dans plusieurs spécialités sportives portent sur les effets de la
visualisation mentale, notamment sur la pratique combinée, sur l’identification et la
description de types d’imagétiques, sur les bénéfices de l’apprentissage d’habilités
motrices et sur la relation de la visualisation mentale et la performance des habilités
visualisées. Ces études ont connu un grand développement, particulièrement associés à
la performance sportive. Dans ce contexte, T. Fonseca (2008) à étudier la capacité de
visualisation mentale des athlètes d'handball, essayant de promouvoir un apport dans
l'analyse de la relation de la capacité de visualisation mentale avec la réalisation d'une
action dynamique.

L'histoire des sciences montre que l'accès à la construction de concepts scientifiques


implique que soient surmontés des «obstacles épistémologiques» liés aux présupposés
et aux conceptions naîves associés aux pratiques quotidiennes. L'apprentissage des
sciences est tout d`abord l'acquisition d`une posture scientifique, c'est-à-dire le
développement d'attitudes telles que la curiosité, l`étonnement, l`esprit critique,
l'argumentation et l'imagerie. Un aspect primordial dans la construction de
connaissances scientifiques par les élèves est celui de l'importance du questionnement
suscité par l'observation et conduisant à l'expérimentation (lorsqu'elle est possible). Ce
n`est que durant les différentes situations d'action et de prise d`information sur le réel
étudié (observations et expériences successives lorsqu'elles sont possibles) ainsi qu'à
l'occasion de l'analyse critique et de la comparaison de ces situations (et des résultats
auxquels elles conduisent) que se construit vraiment le savoir.

En Sciences, plus particulièrement au niveau de la physique et des mathématiques,


l’apprentissage des concepts oblige à des schémas du raisonnement. Entre l’observation
ou la description des faits et son interprétation il y a un obstacle qui peut être surmonté
uniquement si apprise au niveau de l’abstrait pour travailler des identités non
observables ni manipulables. Des études récentes (Trindade et. al. 2002) mettent en
relation la visualisation et le développement du raisonnement mathématiques ainsi que
la compréhension des concepts de physique et chimie.

Améliorer la capacité de visualisation mentale est un procès analogue au développement


et l’usage du langage. L’expérience moule une capacité inhérente dans l’habilité afin de
contrôler des tâches de plus en plus difficiles. Une ambiance verbalement riche
contribuera à améliorer la capacité linguistique, une ambiance visuellement riche
contribuera à développer l’acquisition de capacités spatiaux-visuelles.

Dans cette étude nous prétendons mettre en valeur les interactions et les bénéfices
spécifiques de deux domaines: l’enseignement/apprentissage des sciences et de la
psychologie au niveau de l’entraînement sportif. Dû à la nécessité des élèves de sciences
d’avoir une capacité de visualisation mentaleirremplaçable à la compréhension de
concepts abstraits en se soutenant de l’entraînement sportif de techniques de
visualisation mentale dans l’intention d’améliorer la performance des athlètes, il sera
possible d’utiliser ces plus-values apparues en milieu sportif pour améliorer les
aptitudes spatiales des élèves en procès d’enseignement/apprentissage des sciences?

Materiel et Methode

Notre étude englobe 30 élèves de la première année du cursus d’ingénieurs de l’Instituto


Politécnico de Guarda, Portugal. Cet échantillon a été sélectionné ayant pour base le
Questionnaire de l’Évaluation de la Capacité de Visualisation Mentale (QCVM) de
Bump (1989), traduit et validé en portugais par Alves. Avec l’utilisation de ces
questionnaires nous avons sélectionné les élèves ayant moins de capacités au niveau de
la visualisation mentale et pour garantir son homogénéité, la sériation a tenu compte du
fait que les élèves ne pratiquent aucun sport régulièrement. Chaque groupe avait le
même nombre de filles et de garçons e il n’y eu aucune différences significatives du
point de vu statistique entre les faits verbaux et mathématiques. L’échantillon global fut
divisé en sous-groupes : deux groupes de 15 éléments chacun. Un des groupes fut
soumis à un plan d’entraînement de visualisation mentale deux fois par semaines.
L’autre servit de groupe contrôle. On procéda aux comparaisons entre les pré-tests et
post-tests sur la capacité de visualisation mentale pour évaluer les effets de
l’intervention du plan d’entraînement avec les élèves. Ce plan se composait de 24
séances avec une duration moyenne de 30 minutes, divisée en deux phases:
léntrainement des compétences de base e mise en pratique de l'entrainement e incluant
des tâches d’orientation au niveau de la perception et capacité individuelle de tourner,
orienter et réaligner une image mentale, visualisation spatiale pour mesurer la capacité
de formuler, contrôler et manipuler une image dans la pensée. L’étude s´est développé
pendant 6 mois, avec des évaluations périodiques de la capacité de visualisation mentale
de tout l’échantillon tous les deux mois.

Resultats et Discussion

Nous avons constaté des différences significatives au niveau statistique (ttest) entre le
groupe expérimental et celui de contrôle relativement à la capacité de visualisation
mentale. Durant la période de l’étude chacun des groupes fut soumis aux mêmes
routines de travail et d’étude en ce qui concerne la présence en cours de mathématiques
et physique. Nous sommes actuellement dans une seconde phase de cette étude afin de
vérifier l’application, en contexte scolaire, de la capacité de visualisation mentale
acquise avec un plan d’entraînement.

References

Trindade, J., Fiolhais, C. Almeida. L. (2002) Science learning in virtual environments: a


descriptive study. British Journal of Educational Technology, 33 (4) 471-488.

Fonseca, T. (2008). Visualização Mental, Concentração e Desempenho Desportivo.


Tese de Doutoramento, Faculdade de Desporto da Universidade do Porto

Bump. L. (1989). Sport psychology study guide. Champaign, IL: Human Kinetics
Publishers Publishers.

View publication stats

Оценить