Вы находитесь на странице: 1из 315

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DES FINANCES

Direction Générale Direction de l’Administration


du Domaine National des Moyens

RECUEIL DE TEXTES

INSTRUCTIONS - CIRCULAIRES - NOTES


RELATIVES AU DOMAINE ET A LA
CONSERVATION FONCIERE

TABLE DES MATIERES

Textes année 1991/1992 Page 02


Textes année 1993 Page 61
Textes année 1994 Page 105
Textes année 1995 Page 141
Textes année 1996 Page 175
Textes année 1997 Page 221
Textes année 1998 Page 268
Textes année 2001 Page 293

1
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DES FINANCES

Direction Générale Direction de l’Administration


du Domaine National des Moyens

RECUEIL
DE TEXTES

INSTRUCTIONS - CIRCULAIRES - NOTES


RELATIVES AU DOMAINE ET A LA
CONSERVATION FONCIERE

Année 1991 / 1992

2
SOMMAIRE 1991/1992

INSTRUCTIONS NOTES ET Page


CIRCULAIRES OBJET

DOMAINE IMMOBILIER

N°275E/DGDN/DODF Nouvelles dispositions législatives intervenues en matière 6


du 23/01/92 domaniale.
N°798E/DGDN/DODF Gestion du domaine public de l’État.
du 28/05/91 8
N°1924E/DGDN/DODF Utilisation des infrastructures de régulation relevant du domaine
du 28/05/91 national et liées à l’exercice de la fonction de gros - Décret exécutif
10
n°91-37 du 13/02/91 relatif aux conditions d’intervention en matière
de commerce extérieur
N°3503E/DGDN/DODF Cession des biens domaniaux au profit des entreprises publiques 11
du 10/09/91 économiques.
N°3829E/DGDN/DODF Loi de finances complémentaire pour 1991 (Art. 30) - Rémunération 11
du 28/09/91 domaniale relative aux actes administratifs délivrés aux EAC et EAI.
N°4404E/DGDN/DODF Vente des biens immobiliers et fonds de commerce appartenant à 12
du 02/11/91 des ressortissants étrangers.
N°620/MDB/91 Restitution des terres nationalisées
du 02/12/91 - Etablissement des actes d’échange pour la consécration des 12
compensations en nature.
N°772/MDB/91 Loi de finances pour 1992 (Art. 162)
16
du 28/12/91 - Logements réalisés sur concours définitifs
- Incessibilité.
N°5656E/DGDN Article 159 de la loi de finances pour 1992
du 28/12/91 - Logements neufs vendus par les organismes publics promoteurs 16
- Etablissement des actes.
N°5657E/DGDN Article 161 de la loi de finances pour 1992 - Cession des terrains
du 28/12/91 domaniaux susceptibles de servir d’assiette aux investissements. 16
N°5688 du 28/12/91 Loi de finances pour 1992 (article 160)
- Redevances d’exploitation du domaine public par les organismes 17
publics.
N°5690 du 28/12/91 Décrets n°91-454 et 91-455 du 23/11/91 pris en application de la loi
17
domaniale, publiés au J.O n°60 du 24/11/91
N°5955E/DGDN du 28/12/91 Art. 158 de la loi de finances pour 1992 - Locaux à usage 19
d’habitation appartenant aux entreprises.
N°117E/DGDN/DOPF Loi de finances pour 1992 (Art 140 à 154) 19
du 08/01/92 - Procédure de poursuites - Mesures d’exécution forcée.
N°1222E/DGDN/DODF Loi de finances pour 1992 (Art. 64)
du 02/03/92 - Droits d’enregistrement. 23
N°1445E/DGDN/DODF Cession de gré à gré aux établissements et organismes publics,
du 17/03/92 d’immeubles domaniaux 23
- Etablissement des actes de vente.
N°157/SM du 14/04/92 Régularisation au plan juridique des biens immobiliers détenus par
les établissements et organismes publics du secteur agricole. 23

N°2284E/DGDN/DODF Assainissement du secteur agricole national


24
du 11/05/92 - Evaluation - Etablissement des actes administratifs.
GESTION MOBILIERE

N°4163E/DGDN/DODF Aliénation de véhicules automobiles réformés - Délivrance de


25
du 16/10/91 certificats de vente.
N°691E/DGDN/DODF Ventes mobilières - Nouvelles procédures d’insertion publicitaire et 25
règlement des frais y afférents.
N°207SM du 03/03/92 Loi de finances pour 1992 (Art.156 et 157) 26
- Redevance relative à la cueillette du corail.
N°1907E/DGDN/DODF du Ventes mobilières - Armes de chasse. 26
21/04/92

3
27
N°3366E/DGDN/DODF Ventes mobilières - Paiement des frais d’insertion .
du 01/07/92
N°3410E/DGDN/DODF Ventes mobilières - Evaluation des biens meubles. 27
du 08/07/92
N°4569E/DGDN/DODF Inventaire des biens mobiliers - Montant de la valeur d’achat des
du 26/09/92 objets non consommables par le premier usage et non 29
inventoriables.
N°889E/MDB/DGDN Instruction relative à l’inventaire des biens mobiliers des
du 01/12/92 administrations et institutions publiques de l’État. 30

EXPERTISES
N°147E/DGDN/DODF/EXP Cession des biens de l’Etat - Revente des fonds de commerce.
du 16/01/91 32
N°265E/DGDN/DODF/EXP Modalités de détermination des prix de cession des terrains
33
du 23/01/91 domaniaux.
N°810E/DGDN/DODF/EXP Cession des biens immobiliers du secteur public. 35
du 27/02/91
N°2810E/DGDN/DODF/EXP Détermination de la valeur vénale des biens ruraux.
du 23/07/91 35
N°3003E/DGDN/DODF/EXP Cession des biens immobiliers du secteur public avantages
38
du 01/10/91 financiers accordés aux enfants de chouhada.
N°3123E/DGDN/DODF/EXP Valeur locative des biens domaniaux - Décrets N°89-98 du 39
du 17/08/91 20/06/89
N°2360E/DGDN/DODF/EXP Logement neufs vendus par les organismes publics promoteurs -
du 18/05/92 Etablissement des actes. 39
CADASTRE ET CONSERVATION FONCIERE
N°995E/DGDN/DODF/CF Publicité foncière -Hypothèques et privilèges inscrits en garantie
du 13/03/91 des créances productives d’intérêts au profit de personnes 39
physiques - Conditions de leur radiation.
N°997E/DGDN/DODF/CAD Redevances sur les travaux topographiques
40
du 13/03/91
N°4123E/DGDN/DODF/CF Etablissement des certificats de possession.
40
du 14/10/91
N°5616E/DGDN/DODF/CF Loi de finances pour 1992 (Art .66 à 69) 41
du 28/12/91 - Taxe de publicité foncière
N°5653E/DGDN/DODF/CF Loi de finances pour 1992 (Art.163)
du 28/12/91 - Exonération des actes administratifs établis en exécution des 43
dispositions de l’article 76 de la loi N°90-25 du 18/11/90 portant
orientation foncière, des droits et taxes.
N°255E/DGDN/DODF/CF Relèvement des montants des droits perçus pour délivrance de
du 21/01/92 renseignements. 43
N°1801E/DGDN/DOPF Droits perçus à l’occasion des prestations fournies par les
du 13/04/92 Conservations Foncières. 43
ORGANISATION ET VERIFICATION DES SERVICES

N°1595ME/DGDN/DOPF Codification des ordonnateurs.


43
du 04/05/91
N°2462E/DGDN/DOPF/ORG Accident Matériel de la circulation. 44
du 03/07/91
N°2757E/DGDN/DOPF/ORG Commission d’emploi. 45
du 20/07/91
N°2923E/DGDN/DOPF/SDPF Commission paritaire. 45
du 31/07/91
N°3653E/DGDN/DOPF/ORG Instruction des affaires - Saisine de L’inspection Régionale.
46
du 17/09/91
N°3804E/DGDN/DOPF/ORG Archives domaniales et foncières - Modalités de gestion, de
du 25/09/91 conservation et de consultation des documents d’archives produits
46
ou reçus par l’Administration des domaines et de la conservation
foncière.

4
N°4261E/DGDN/DOPF/ORG Comptabilité publique - Décrets d’application de la loi n°90-21 du 50
du 21/10/91 15/08/90
N°4293E/DGDN/DOPF Réorganisation des services extérieurs
51
du 27/10/91 - Attributions
N°5267E/DGDN/DOPF/ORG Saisine de l’Administration Centrale. 52
du 08/12/91
N°5391E/DGDN/DOPF Mise en place des structures des services extérieurs 52
du 16/12/91 - Propositions aux postes supérieurs.
N°5403E/DGDN/DOPF Relation Administration centrale - Services extérieurs.
du 17/12/91 52
N°231E/DGDN/DOPF/ORG Indemnités kilométriques - Frais de mission.
du 21/01/91 53
N°1053E/DGDN/DOPF/ORG Accident de la circulation - Emission d’états exécutoires.
54
du 22/02/92
N°1798E/DGDN/DOPF/ORG Indemnités à attribuer aux travailleurs de l’Administration des 55
du 13/04/92 Domaines et de la Conservation Foncière.
N°1840E/DGDN/DOPF/ORG Mise en oeuvre du décret exécutif n°92-116 du 14/03/92 fixant la
du 18/04/92 liste, les conditions d’accès et la classification des postes 56
supérieurs des services extérieurs des domaines et de la
conservation foncière.
N°2291E/DGDN/DOPF/SDPF Mise en oeuvre du décret exécutif n°92-150 du 14/04/90 portant
du 12/05/92 intégration des agents contractuels et vacataires exerçant la durée 56
légale de travail.
N°2599E/DGDN/DOPF/ORG Ventes mobilières -Rôles du commissaire aux ventes et du Chef
56
du 31/05/92 d’Inspection des Domaines.
N°3124E/DGDN/DOPF/IS Acquits à régulariser des receveurs des régies financières 57
du 21/06/92 - Apurement.
N°3176E/DGDN/DOPF//ORG Régime indémnitaire - Frais de tournée. 58
du 23/06/92
N°3512E/DGDN/DOPF/ORG Indemnités à attribuer aux travailleurs de l’Administration des
du 15/07/92 Domaines et de la Conservation Foncière. 58
N°4758E/DGDN/DOPF/SDPF Commission de recours de wilaya.
58
du 07/10/92
N°5565E/DGDN/DOPF/ORG Crédits de fonctionnement - Répartition utilisation. 59
du 18/11/92
N°6118E/DGDN/DOPF/IS Vérification des services.
du 14/12/92 59

5
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE modifications à la législation domaniale, relativement au
MINISTERE DE L'ECONOMIE régime juridique des biens versés par l'Etat à titre d'apports en
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL nature, dans le capital des entreprises en question. En effet,
DIRECTION DES OPERATIONS
d'après l'article 17 de cette loi, la libération des apports faits en
DOMANIALES ET FONCIERES ALGER, LE 23 JANVIER 1991
N° 00.275 E/DGDN/DODF nature, par l'Etat notamment, emporte transfert de propriété au
profit de l'entreprise concernée. Les biens transférés
CIRCULAIRE deviennent des biens sociaux de l'entreprise et peuvent faire
l'objet d'aliénation et de saisie selon les règles commerciales.
Objet : Nouvelles dispositions législatives intervenues
S'agissant cependant des fonds de participation, la règle de
en matière domaniale.
(inaliénabilité du capital social édictée par les articles 93 et 94 de
la loi n° 84-16 du 30 juin 1984 relative au Domaine National, a été
La loi n° 90-30 du 1er décembre 1990 portant loi domaniale,
maintenue pour répondre au principe posé par la loi n° 88-03 du
publiée Journal Officiel de la République Démocratique et
12 janvier 1988 : les fonds de participation restent tenus d'assurer
Populaire n° 52 02 du décembre 1990, opère la mise en harmonie
l'existence en permanence dans leur actif social de biens d'une
de la législation domaniale avec les réformes politiques et
valeur au moins égale à celle du capital social initial.
économiques et plus particulièrement les nouvelles dispositions
constitutionnelles. D'autre part, les articles 44 et suivants de la loi 88-01 du 12
janvier 1988, susvisée, soumettent les établissements publics à
La présente circulaire a pour objet, d'une part, de souligner
caractère industriel et commercial et les centres de recherche et de
les principaux changements pris en charge ayant affecté le
développement aux règles applicables à l’Administration dans leurs
contenu et la notion de propriété publique et de domanialité, et,
relations avec l'Etat. Il en résulte, par conséquent, que pour leurs
d'autre part, d'exposer l'économie générale de la loi n° 90-30
autres relations avec les tiers, ils demeurent soumis aux règles de
du 1er décembre 1990 precitée.
droit commun. A cet égard, les biens transférés en pleine propriété
à titre de dotation à ces organismes et ceux acquis sur leurs fonds
I - PRINCIPAUX CHANGEMENTS AYANT AFFECTE LE
propres relèvent de leur patrimoine et répondent de leurs
CONTENU ET LA NOTION DE PROPRIETE PUBLIQUE ET DE
DOMANIALITE : engagements sociaux. Les autres biens détenus à titre d'affectation
pour les besoins de service public, demeurent des biens domaniaux
Notre pays s'est engagé ces dernières années dans un soumis à la législation domaniale.
processus de réformes politiques et économiques qui n'ont De même, en application des dispositions de la loi n° 87-19 du
pas manqué d'avoir une incidence importante sur les règles 8 décembre 1987 déterminant le mode d'exploitation des terres
régissant la propriété publique et le domaine national. agricoles du Domaine National et fixant les droits et obligations
C'est ainsi que la Constitution du 23 février 1989 apporte, des producteurs, le dessus du sol est cédé en toute propriété aux
notamment en ses articles 17 et 18, des modifications profondes attributaires. Il y a ainsi juxtaposition de deux droits de propriété,
en la matière notamment à la législation domaniale résultant de celui de la terre qui reste propriété de l'Etat, et celui du dessus du
la loi n° 84-16 du 30 juin 1984. sol (plantations - constructions infrastructures), qui devient
propriété des personnes privées (producteurs agricoles).
En effet :
- D'une part, la propriété publique, telle que définie à l'article 17 Les dispositions relatives à la propriété publique et au domaine
de la Constitution, comprend les biens et activités jugés national, de la nouvelle Constitution, se situent dans le
habituellement stratégiques et vitaux pour la collectivité prolongement des textes relatifs aux réformes économiques et
nationale, à savoir essentiellement, en ce qui concerne les confirment, en le précisant, le principe de séparation de l'activité de
biens, les richesses naturelles du sol et du sous-sol qui sont l'Etat puissance publique, de son activité purement patrimoniale en
expressément citées dans cette disposition constitutionnelle. tant que propriétaire de biens.
Le caractère de propriété publique de ces biens les rend Les modifications apportées ainsi à la législation domaniale
insusceptibles d'appropriation privée, ce qui équivaut à les par la Constitution et par les textes relatifs aux réformes
soumettre aux règles de protection spéciale d'inaliénabilité, économiques; en ont rendu nécessaire l’actualisation.
d'insaisissabilité et d'imprescriptibilité, qui sont des attributs de
la domanialité publique. Ce qui a donné lieu à l’élaboration et à la promulgation de
Il y a lieu de souligner que l'une des conséquences de cet la loi n° 90-30 du 14 décembre .1990 portant loi domaniale qui
article 17 de la Constitution est la réduction du champs de la prend en compte les changements importants qui ont affecté
propriété publique. la masse et la structure de la propriété publique et du Domaine
- D'autre part, l'article 18 de la Constitution fait revivre la National, la principale innovation étant que, désormais,
distinction ”domaine public” - ”domaine privé”, qui avait disparu conformément aux nouvelles règles constitutionnelles, les
du droit positif algérien, et consacre le droit de propriété des divers biens de l'État et des collectivités territoriales sont
collectivités publiques (Etat - Wilaya - Commune) sur les biens classés, selon leur affectation ou leur fonction, dans le
relevant de leur patrimoine. domaine public ou privé (le domaine économique, le domaine
militaire et le domaine externe disparaissent en tant que
La distinction domaine public - domaine privé ainsi catégories domaniales spécifiques).
réintroduite, conduit naturellement à une dissociation de la
Désormais, les deux catégories de biens du Domaine
propriété des collectivités publiques en ”propriété publique” et
National se caractérisent succinctement comme suit :
”propriété privée”. Désormais, les collectivités publiques (Etat -
Wilaya - Commune) exercent un droit de propriété de nature Le Domaine Public comprend tous les biens meubles et
publique sur leur domaine public, tandis que sur leur domaine immeubles qui sont affectés à l'usage du public soit directement
privé il leur est reconnu une propriété de même nature que (voies publiques, rivages de la mer, cours d'eau ...) soit par
celle des particuliers. l'intermédiaire d'un service public (voies ferrées, aérodromes,
ports ...) ainsi que les biens spécialement aménagés pour
Par ailleurs, dans le cadre des réformes économiques, la
l'exécution d'un service public (édifices publics - écoles -
loi n° 88-01 du 12 janvier 1988 portant loi d'orientation sur les
lycées palais de justice ...) ou ceux dont la destination ou le
entreprises publiques économiques, avait déjà apporté des
caractère interdit toute approbation par des particuliers

6
(ouvrages de défense nationale - les richesses naturelles du 2 - 1 : Principes Généraux :
sol et du sous-sol visées à l'article 17 de la nouvelle Le chapitre préliminaire retrace les principes généraux de la
Constitution). théorie domaniale et donne la définition du Domaine National.
Le principe d'inaliénabilité ne s'oppose pas à une Ainsi, le Domaine National s'entend de l'ensemble des
exploitation industrielle et commerciale de dépendances du biens et droits mobiliers et immobiliers détenus, sous forme de
domaine public qui peuvent être le siège d'activité privées. propriété publique ou privée, par l'Etat et ces collectivités
territoriales (article 2).
En effet, il n'y a pas incompatibilité entre la domanialité
publique et le caractère privé des règles qui président à la Les dispositions des articles 3 à 11 visent à déterminer les critères
gestion des services industriels et commerciaux. de classement des biens du domaine national dans le domaine public
La soumission des services industriels et commerciaux aux ou le domaine privé, leur régime juridique général et les mesures de
sauvegarde et de protection de ce domaine.
règles et méthodes du droit privé vise essentiellement les
régies de gestion de ces services et non pas la nature juridique 2 - 2 : Consistance du Domaine National :
des biens qu'ils exploitent. Les dispositions des articles 12 à 20,.donnent la définition et
Par conséquent, les richesses énoncées à l'art. 17 dé la la composition du domaine public et du domaine privé de l'Etat, de
la Wilaya et de la Commune. Celles des articles 21 à 25 instituent
Constitution, bien que classées dans le domaine public parce que
de propriété publique, peuvent très bien faire l'objet d'une l'obligation pour les afféctataires et détenteurs de biens
exploitation industrielle et commerciale selon les modalités fixées domaniaux de tenir un inventaire dont les modalités seront fixées
par voie réglementaire, d'une part, et, d'autre part, consacrent les
par les lois particulières (code des eaux, lois sur les hydrocarbures,
les activités minières, régime général des forêts...). attributions des institutions et organes de contrôle relativement à
l'utilisation normale des biens domaniaux.
Le Domaine Privé, quant à lui, regroupe tous les autres
biens domaniaux non classés dans le domaine public. 2 - 3 : Formation du Domaine National :
Remplissant une fonction d'ordre patrimonial et financier, ces a) - Domaine Public :
biens obéissent, en principe, à un régime de droit privé. Les dispositions de l'article 26 indiquent les divers modes de
Cependant le fait que les biens composant le domaine formation du Domaine National (achat, échange, donation,
privé soient la propriété d'une personne publique, exclut expropriation, préemption etc...) et celles des articles 27 à 37
organisent les procédures d'entrée et de sortie des biens du domaine
l'application intégrale des règles du droit commun.
public (classement, déclassement), ainsi que celles relatives à la
II - ECONOMIE GENERALE DE LA LOI N° 90-30 DU 1er délimitation et l'identification de ces dépendances domaniales.
DECEMBRE 1990 PORTANT LOI DOMANIALE :
La loi n° 90-30 du 1er décembre 1990; portant loi b) - Domaine Privé :
domaniale, reprend d'une manière générale, les dispositions Les dispositions des articles 36 à 58 indiquent les modes
de la loi du 30 juin 1984, tout en supprimant, en modifiant ou de formation du domaine privé et prévoient des règles
en énonçant, conformément aux considérations développées spéciales, dérogatoires au droit privé, applicables aux dons et
ci-dessus, certains articles nouveaux dans le cadre d'une legs faits à l'Etat, aux collectivités territoriales et
adaptation qui peut être résumée comme suit : établissements publics en dépendant.
● remplacement de l’expression ”Domaine Particulier” par Elles consacrent le principe d'attribution à l'Etat souverain des
celle de ”Domaine Privé” ; biens vacants,et sans maître, des successions en déshérence,
● suppression des articles traitant du ”Domaine des épaves et trésor et des produits et revenus des valeurs
Economique” (composition et formation) et intégration des mobilières atteints par la prescription.
dispositions y afférentes
* pour partie dans le domaine public, à savoir les richesses 2 - 4 : Gestion du domaine public :
naturelles du sol et du sous-sol en raison, d'une part, de a - Dispositions relatives au domaine public traditionnel :
leur caractère de propriété publique déclaré par l’article 17 Les dispositions des articles 59 à 71 consacrent les règles
de la Constitution - ce qui a pour effet de les soustraire au générales applicables à l'utilisation, l'exploitation et la
champ de l’appropriation privée - et, d'autre part, de leur protection du domaine public.
utilité à l'intérêt général de la collectivité nationale;
* et pour le reste dans le domaine privé, notamment les L'administration et la gestion du domaine public est
terres agricoles et à vocation agricoles du secteur assurée par les services techniques des départements
public, ainsi que les titres, droits et valeurs mobilières ministériels concernés, les Walis et Présidents d'Assemblées
représentant la contre partie des apports et dotations Populaires Communales.
faits par l'Etat ou les collectivités locales à des Le domaine public fait l'objet d'une utilisation par les particuliers ou
entreprises publiques; par le service auquel est spécialement affecté le bien.
- abrogation de la loi n° 84-19 du 6 novembre 1984 portant
L'usage direct par les particuliers est exercé par le public
approbation de l'ordonnance n° 84-02 du 8 septembre 1984
portant définition, formation et gestion du domaine militaire, les collectivement de manière anonyme, par exemple la circulation
sur la voie publique.
biens visés par ce texte étant intégrés dans le domaine privé de
l'Etat pour partie (moyens de soutien) et dans le domaine public L'utilisation du domaine public affecté aux services publics est
de l'Etat pour l'autre partie (moyens de défense); exercée en vertu d'acte d'affectation ou de concession par les
● intégration dans le domaine privé de l'Etat des biens classés administrations publiques et concessionnaires ou organismes
dans le "domaine externe" par la loi n° 84-16 du 30 juin 1984. gestionnaires de services publics.
La loi portant loi domaniale, en plus du chapitre Le domaine publie affecté à l'usage des particuliers peut
préliminaire relatif aux principes généraux, s'articule autour de également faire l'objet d'occupations privatives.
trois grandes parties consacrées respectivement à la L'utilisation privative est soumise à autorisation administrative
consistance et à la formation du Domaine National, à sa
préalable et à paiement de redevances. Elle est exercée en vertu
gestion, et à des dispositions, particulières et spéciales
soit d'un acte unilatéral, soit d'une convention.
relatives notamment au contrôle.

7
La protection du domaine public contre les risques de ● ventes d'immeubles du domaine privé.
démembrement juridique et contre les risques de dégradations
2 - 6 : Dispositions diverses :
et d'empiétements est assurée par le principe de l’inaliénabilité
d'une part, et des sanctions pénales d'autre part. Les dispositions des articles 117 à 138 sont destinées à :
● soumettre les biens meubles et immeubles affectés au
Les articles 72 et 73 traitent des changements d'affectation
Ministère de la Défense Nationale à des règles de gestion
des dépendances domaniales opérées par la collectivité
et d'administration spécifiques ;
administrative gestionnaire par voie de déclassement ou de
● fixer les compétences des autorités administratives
transfert de gestion.
habilitées à accomplir les actes de gestion ou de
b - Dispositions relatives aux ressources et richesses disposition portant sur les biens relevant du domaine
naturelles classées dans le domaine public : national et ester en justice tant en demandeur qu'en
Les dispositions des articles 74 à 79 indiquent que le défenseur ;
régime juridique, les modes d'exploitation ainsi que les règles ● affirmer l'exercice, par l'Administration, des voies
de gestion des ressources et richesses naturelles relèvent des d'exécution particulières tendant à assurer le recouvrement
lois particulières applicables à chacune d'elles (loi sur les des redevances, produits et revenus du domaine de l'Etat ;
activités minières - loi sur les hydrocarbures - code des eaux - ● conférer au Trésor Public des privilèges et hypothèques
loi fixant le régime général des forêts...). sur les biens des redevables ;
● consacrer le droit de contrôle de l'utilisation des biens
Conformément aux dispositions de l’art. 76, l'exploitation
des richesses et ressources du sol et du sous-sol donne lieu relevant du Domaine National.
obligatoirement au versement, au profit de l'Etat, de Dès l'intervention des textes d'application (décret fixant les
redevances tréfoncières. conditions et modalités d'administration et de gestion des biens
2 - 5 : Gestion du domaine privé : du domaine privé et du domaine public de l'Etat. - décret relatif à
l'inventaire des biens du Domaine National) dont l'élaboration est
a) - Dispositions communes : en voie de finalisation, une instruction technique explicitera de
Les dispositions des articles 80 à 88 consacrent les règles façon exhaustive l'ensemble des règles et procédures régissant
générales applicables à la gestion et l'utilisation des biens la matière domaniale.
dépendant du domaine privé.
LE DIRECTEUR GENERAL
Les biens relevant de ce domaine sont gérés par les DU DOMAINE NATIONAL
services afféctataires ou à défaut d'affectation par
l'administration des domaines. Le domaine des collectivités Signé : A. BRAHITI
territoriales (Wilaya - Commune) quant à lui, est géré -------------------------------------------------------------------------------------------
directement par elles. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ECONOMIE
L'affectation est l’acte en vertu duquel un immeuble du DIRECTION GENERALE
domaine privé de l'Etat est mis à la disposition d'un service DU DOMAINE NATIONAL ALGER, LE 27 FÉVRIER 1991
public pour son fonctionnement. Elle ne peut donc bénéficier N° 00.798 ME/DGDN
qu'aux services de l'Etat et aux établissements publics à
caractère administratif auxquels l'Etat est tenu de fournir les NOTE - CIRCULAIRE A :
immeubles nécessaires à leur fonctionnement. MESSIEURS LES WALIS
EN COMMUNICATION A :
L'affectation est, en principe, réalisée à titre gratuit, cependant, MESSIEURS LES MINISTRES - CABINET
elle est à titre onéreux lorsque le service affectataire est doté de
l'autonomie financière ou d'un budget annexe. Objet : Gestion du domaine public de L'Etat.
Les immeubles du domaine privé peuvent, également être Il a été donné de constater que les principes généraux
mis à la disposition des établissements publics à caractère régissant la gestion du domaine public de l'Etat, sont souvent
industriel et commercial et des centres de recherches et de perdus de vue, sinon tout simplement méconnus, engendrant
développement à raison de leur mission de service public ou ainsi des situations anormales et des abus multiples,
d'intérêt général, soit à titre de dotation et ce en pleine préjudiciables au Trésor public qui se trouve privé de
propriété, soit à titre d'affectation pour un droit d'usage (cf. art. ressources qu'il est légalement en droit d'escompter.
106). La dotation étant réalisée gratuitement, elle ne peut
Dans le souci de remédier à ces anomalies et insuffisances, il a
concerner que les moyens nécessaires au fonctionnement
paru opportun de rappeler brièvement les dispositions légales et
normal des établissements dont il s'agit.
réglementaires applicables en la matière.
b) - Aliénations, locations et acquisitions :
La loi n° 90-30 du 1er Décembre 1990 (J.O. du 2 Décembre
Les dispositions des articles 89 à 116 prévoient les régles
1990, n° 52) portant loi domaniale, a défini la composition, les
applicables aux :
principes régissant la formation ainsi que les règles et
● acquisitions et prises à bail d'immeubles par les services et
modalités de gestion et de protection du domaine public.
établissements publics à caractère administratif ;
● échanges de biens immeubles du domaine privé de l'Etat I - COMPOSITION DU DOMAINE PUBLIC :
ou des collectivités territoriales contre des immeubles de D'après l'article 12 de la loi susvisée, ”le domaine public
propriété privée ; comprend, d'une part, les droits et les biens meubles et
● partages d'immeubles que l'Etat possède dans l'indivision immeubles qui servent à l'usage de tous et qui sont à la
avec des particuliers ; disposition du public usager, soit directement, soit par
● cessions et locations des biens meubles du domaine privé ; l'intermédiaire d'un service public pourvu qu'en ce cas, ils
● biens domaniaux remis aux établissements nationaux à soient par nature ou par des aménagements spéciaux,
caractère administratif, aux centres de recherche et de adaptés exclusivement ou essentiellement au but particulier de
développement et aux fonds de participation ; ce service et d'autre part, les biens considérés comme
● recouvrement forcé, des redevances et produits des biens propriété publique au sens de l'article 17 de la Constitution.
domaniaux ;

8
Le domaine public ne peut faire l'objet d'appropriation ● les produits industriels (redevances pour occupations
privée ou de droits patrimoniaux”. temporaires ou afférentes aux concessions particulières et
aux concessions de service public ou de travaux publics).
Il se divise en deux grandes catégories.
● le domaine public naturel : rivages de la mer - sol et sous 1) - Extractions sur le domaine public :
- sol de la mer territoriale - cours d'eau - espace aérien Le décret n° 86-226 du 2 septembre 1986 a fixé la
territorial - richesses et ressources naturelles du sol et du procédure de délivrance des autorisations d'extraction de
sous-sol (eaux-hydrocarbures - richesses minérales matériaux provenant de dépendances du domaine public
énergétiques, métalliques et autres minerais ou produits hydraulique (sable-terre-graviers-limonpierres et galets du lit
extraits des mines et carrières - forêts etc...) ; des cours d'eau): L'autorisation est accordée par arrêté du Wali
● le domaine public artificiel : voies ferrées - ports - et toute extraction donne lieu au paiement préalable d'une
aéroports et aérodromes - routes et autoroutes - ouvrages redevance.
d'art - monuments - parc aménagés -jardins publics -
L'arrêté interministériel du 20 juillet 1988 a fixé les conditions et
infrastructures culturelles et sportives, etc... modalités de délivrance et d'exercice des autorisations d'extraction et
Le domaine public naturel est formé par voie de délimitation, d'enlèvement de produits sur le domaine public maritime,
c'est-à-dire la constatation par l'autorité administrative hydraulique et terrestre. L'autorisation est délivrée par arrêté du Wali,
compétente, des limites de ses dépendances. Le domaine public précisant les conditions techniques et financières auxquelles elle est
artificiel est formé par voie de classement qui est l'acte de la assortie.
même autorité, qui confère aux biens concernés le caractère de Lorsque l'intérêt de l'Etat le commande, il peut être recouru
domanialité publique. à la procédure d'adjudication, auquel cas il est fait application
II - ATTRIBUTIONS DES SERVICES TECHNIQUES : des règles régissant les ventes mobilières.
L'article 59 de la loi stipule que ”les autorités L'arrêté interministériel n° 100/8/SPA/ME du 14 novembre
administratives chargées de la gestion du domaine public, ont 1989, a fixé le tarif des prix des matériaux extraits ou enlevés du
pouvoir, chacune dans les limites de ses attributions, de domaine public maritime et hydraulique.
prendre tout acte d'administration du domaine public en vue
d'en assurer la protection et la garde”. Elles peuvent, à ce titre, 2) - Occupations temporaires :
autoriser les occupations temporaires et le stationnement sur L'article 60 de la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990 stipule
les dépendances dont elles ont la charge, moyennant le : ”Nul ne peut sans autorisation délivrée par l'autorité
paiement de redevances par les bénéficiaires. compétente et dans les formes prescrites par la
De même, l'exploitation des ressources et richesses réglementation, occuper une portion du domaine public ou
naturelles du sol et du sous -sol, qui est soumise à des lois l'utiliser au-delà des limites excédant le droit d'usage qui
particulières, donne lieu obligatoirement au versement, au appartient à tous. La même autorisation est exigée de tout
profit de l'Etat, de redevances tréfoncières. service et de toute personne morale quelle que soit sa qualité
publique ou privée, de toute entreprise et de toute
Chaque ministère a compétence sur les biens constituant exploitation”.
le domaine public de l'Etat relevant de son secteur d'activité,
pour fixer les règles générales de gestion et de sauvegarde et Les occupations temporaires sont :
celles portant spécifications techniques générales ou ● la permission de voirie, régie par le décret n° 83-699 du
particulières quant à l'utilisation, l'exploitation et la mise en 26 novembre 1983 et les arrêtés interministériels des 10
valeur des dépendances dont il a la charge. novembre 1984 et 8 mars 1988 qui fixent les modalités de sa
délivrance, est une autorisation d'occupation privative du
Le Wali, agissant en qualité de représentant de l'Etat et de domaine public affecté à l'usage de tous, avec emprise au sol
chacun des ministres concernés (Equipement - Mines - Transports - impliquant des travaux modifiant l'assiette du domaine
Agriculture Affaires culturelles), à compétence exclusive pour mettre occupé.
en œuvre les mesures légales et réglementaires de gestion et de La loi n° 86-15 du 29 décembre 1986 portant loi de
protection des biens et dépendances du domaine public terrestre, finances pour 1987 (Art. 94), a fixé forfaitairement les
maritime, hydraulique, ferroviaire, portuaire, aéroportuaire, etc. Il redevances exigibles pour les permissions de voirie qui
autorise les occupations temporaires et les extractions de produits sont autorisées par arrêté du Wali.
de toutes sortes, sur la base de dossiers préalablement instruits par ● le permis de stationnement qui est également une
les services techniques gestionnaires. autorisation d'occupation privative d'une portion du
III - ATTRIBUTIONS DE L'ADMINISTRATION DES DOMAINES : domaine public affecté à l'usage de tous, mais sans
Bien que disposant d'un droit permanent de contrôle sur emprise au sol, est accordé par arrêté du Wali lorsqu'il
les conditions dans lesquelles sont entretenus et utilisés les s'agit notamment de voies nationales situées en dehors
immeubles domaniaux, l'Administration des Domaines n'a des agglomérations.
directement sous sa main aucune dépendance du domaine ● les occupations à caractère contractuel, consenties
public et elle reste étrangère d'une manière générale, aux dans le but d'exploiter un service public ou d'assurer une
mesures propres à en assurer la conservation. mission d'intérêt général, sont soumises aux clauses et
Mais son rôle essentiel consiste à fixer les conditions conditions contenues dans la convention-type annexée au
financières des occupations temporaires du domaine public, décret n° 89-195 du 17 octobre 1985. Elles sont consenties
procéder à l'amodiation ou à la vente de ses produits, encaisser pour une période déterminée, renouvelables :
les revenus qu'il procure et en poursuivre le recouvrement. ● soit gratuitement, en vertu de l'article 139 de la loi n°
87-20 du 23 décembre 1987 portant loi de finances pour
IV - EXPLOITATION DU DOMAINE PUBLIC-REGLEMENTATION :
1988 (ouvrages, canalisations et lignes de transport ou de
L'inaliénabilité du domaine public ne s'oppose pas a ce que
distribution d'électricité, de gaz, d'hydrocarbures, d'eau ou
l'Etat recueille les produits de ce domaine et encaisse les
de télécommunication) ;
revenus qu'il est susceptible de procurer.
● soit à titre onéreux, moyennant le paiement d'une
On distingue deux catégories de produits :
redevance annuelle, déterminée conformément à (article
● les produits naturels (extractions de toutes sortes et
138 de la loi precitée, à savoir :
vente de plantations et récoltes) ;

9
● un élément fixe, correspondant à la valeur locative de la ● une redevance dûe exclusivement à l'état, quel que
dépendance domaniale dont l’occupation est autorisée et soit le propriétaire du sol, calculée sur le tonnage extrait
qui constitue la contrepartie du droit d'occuper à titre avec application des prix unitaires fixés en dernier lieu par
privatif cette dépendance. Le minimum annuel de zône et pour chaque substance minérale, par l'arrêté
perception de cet élément fixe est égal, selon le cas, à l'une interministériel du 8 novembre 1988 (J.O. du 23 novembre
des valeurs forfaitaires fixées par l’article 94 de la loi n° 86- 1988).
15 du 29 décembre 1986 portant loi de finances pour 1987.
Lorsque l'exploitation porte sur des substances de la
● un élément variable, qui est fonction du bénéfice tiré de
catégorie telles qu'elles sont énumérées dans le décret n° 88-
l'utilisation de la dépendance du domaine public concédée, 194 du 4 octobre 1988 (Mines) elle est autorisée par arrêté du
dans la mesure ou elle est génératrice de profits. Ministre Chargé des Mines; celle portant sur des substances
Les organismes publics afféctataires ou concessionnaires de la catégorie II (Carrières) est autorisée par arrêté du Wali.
chargés de la gestion de dépendances du domaine de l'Etat et
Les différents textes législatifs et réglementaires ci-dessus
qui sont légalement habilités à autoriser des occupations rappelés, établissent clairement la responsabilité et le rôle des
temporaires et à percevoir les redevances y afférentes, sont services techniques dans la conservation, la sauvegarde et la
tenus de reverser au Domaine, 10% du produit. C'est le cas
gestion des dépendances du domaine public relevant de leurs
des organismes gestionnaires des ports, des aéroports, des secteurs respectifs et confèrent des compétences étendues aux
gares ferroviaires, etc ....
Walis pour autoriser les occupations temporaires et les
II faut rappeler que le droit d'exploiter les plages (domaine extractions de produits, sur la base de dossiers constitués et
public maritime), obéit aux dispositions contenues dans le cahier instruits préalablement par lesdits services en collaboration avec
des charges approuvé par l'arrêté Interministériel du 15 décembre celui des Domaines.
1986 (J.O. du 25 mars 1986), relatif à la concession par l'Etat aux
Il importe par conséquent, afin de préserver les intérêts du
communes ou aux entreprises publiques chargées des activités de Trésor Public, que ces services et autorités exercent
tourisme. pleinement, chacun en ce qui le concerne, les attributions qui
Le concessionnaire qui bénéficie du droit de percevoir les leur sont confiées.
redevances auxquelles donnent lieu les occupations
temporaires accordées aux tiers, est tenu de verser au P/ LE MINISTRE DE L'ECONOMIE
Domaine, comme prix de la concession, 20% des recettes ET PAR DELEGATION
brutes encaissées à ce titre par lui. LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL

Le concessionnaire doit verser en un terme, le 1er juin de Signé : A. BRAHITI


chaque année, la somme de 500 DA représentant le minimum
de la redevance annuelle et le complément, le 15 décembre -----------------------------------------------------------------------------
suivant. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ECONOMIE
Les concessions sont accordées par arrêté du Wali. DIRECTION GENERALE
DU DOMAINE NATIONAL,
Enfin, les organismes chargés de l'exploitation des
DIRECTION DES OPERATIONS
ressources hydrauliques, sont également soumis au paiement
DOMANIALES ET FONCIERES Alger, Le 28 Mai 1991
de redevances dont le taux est fixé par l'article 112 de la loi n° N° 01.924 E/DGDN/DODF
89-26 du 31 décembre 1989 portant loi de finances pour 1990,
A MESSIEURS : LES DIRECTEURS
comme suit :
DES DOMAINES DE WILAYA
● eaux minérales : 5% du prix de vente sur chaque
bouteille expédiée des ateliers d'emballage; EN COMMUNICATION A :
● eaux thermales : 10% des recettes brutes provenant de MESSIEURS LES WALIS (TOUTES WILAYAS)
(exploitation des structures de bains.
● eaux de consommation humaine ou industrielle : 2%
Objet : Utilisation des infrastructures de régulation relevant du
des recettes: encaissées au titre des abonnements. Domaine National et liées à l'exercice de la fonction de
gros
3) - Exploitation des mines et carrières : - Décret exécutif n° 91-37 du 13 février 1991 relatif aux
L'article 77 de la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990 stipule conditions d'intervention en matière de commerce
que ”l'exploitation des richesses et ressources du sol et du extérieur.
sous-sol, donne lieu obligatoirement au versement, au profit de
l'Etat, de redevances tréfoncières”. L'Article 7 du décret exécutif n° 91-37 du 13 février 1991
En application de ce principe qui était déjà posé dans la loi cité en objet stipule que l'utilisation d'infrastructures de
n° 84-16 du 30 juin 1984 abrogée, relative au domaine régulation (stockage et transport) relevant du Domaine
national, l'article 140 de la loi n° 87-20 du 23 décembre 1987 National et liées à l'exercice de la fonction de gros peut être
portant loi de finances pour 1988, a précisé les modalités de concédée, selon la réglementation en vigueur, à tout grossiste
détermination de la redevance dûe par les titulaires d'une au sens du présent décret”.
autorisation d'exploitation portant sur les gîtes de substances ”Les modalités et conditions de cette utilisation sont
minérales de la catégorie I et lI. précisées par décision de l'Administration Domaniale”.
Cette redevance comprend deux éléments : La présente circulaire a pour objet de préciser les modalités de
● une indemnité annuelle d'occupation correspondant à la mise en oeuvre, au plan domanial, de la disposition susvisée.
valeur locative des terrains compris dans le périmètre
délimitant l'exploitation. Cette indemnité locative est dûe au Il est utile de rappeler qu'au sens du décret n° 91-37 du 13
propriétaire du sol, sa fixation relevant de la compétence du février 1991, est grossiste en commerce toute personne
Service des Domaines lorsque ledit propriétaire est une physique ou morale inscrite au registre de commerce dont
collectivité publique (Etat -Wilaya - Commune ou autre l'activité consiste à titre principal à importer, exporter, stocker,
organisme public); transporter et vendre en son propre nom des marchandises
destinées à des tiers.

10
Il est précisé, en outre, que les produits de large moment opportun, des services compétents (Domaine -
consommation feront l'objet de suivi de la régulation des stocks Wilaya - Commune et organismes publics gestionnaires selon
et de surveillance de la distribution. le cas).
Il résulte des dispositions des alinéas ci-dessus que les Les responsables concernés voudront bien veiller à la mise
grossistes seront, dans le cadre du suivi de la régulation des en oeuvre des mesures qui précèdent et me saisir
stocks et de la surveillance de la distribution, tenus de stocker
éventuellement de doute difficulté rencontrée en la matière.
leur marchandises dans des infrastructures spécialement
aménagées à cet effet.
LE DIRECTEUR GENERAL
II va sans dire que les infrastructures (terrains aménagés - DU DOMAINE NATIONAL
hangars Immeubles bâtis), susceptibles d'être utilisées par les Signé : A.BRAHITI
--------------------------------------------------------------------------------------
grossistes, peuvent relever soit du Domaine National soit du
patrimoine de particuliers. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ECONOMIE
En ce qui concerne les infrastructures appropriées faisant DIRECTION GENERALE
partie du Domaine National, autrement dit relevant des DUDOMAINE NATIONAL Alger, Le 10 Septembre 1991
domaines public et privé de l'Etat, de la Wilaya ou de la N° 03503E/DGDN/DODF
Commune, dont il convient d'effectuer rapidement un
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL A
recensement, leur concession ou amodiation sera consentie MONSIEUR LE DIRECTEUR DES DOMAINES
suivant les procédures suivies en la matière rappelées ci-après DE LA WILAYA D'ORAN
EN COMMUNICATION A :
1 - Domaine public :
MESSIEURS: LES INSPECTEURS REGIONAUX
Conformément à la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990, portant
MESSIEURS: LES DIRECTEURS DES DOMAINES
loi domaniale, les dépendances du domaine public peuvent faire (TOUTES WILAYA)
l'objet d'exploitation industrielle et commerciale, y compris par des
personnes privées, sous forme de concession. Objet : Cession des bien domaniaux au profit des Entreprises
publiques Economiques.
L'utilisation privative est soumise à autorisation
administrative et à paiement d'une redevance calculée Référence : Votre correspondance n° 1253 du 2 Juin 1991.
conformément aux lois et règlements en vigueur. Elle est Par lettre visée en référence, vous avez bien voulu poser la
accordée, selon le cas, par arrêté du Wali, agissant en qualité question de savoir si les biens immobiliers dévolus à l'Etat en
de représentant de l'Etat en matière domaniale, du Président vertu de (ordonnance n° 66-102, du 6 mai 1966 et pris en
de l'Assemblée Populaire Communale pour les biens du location auprès des OPGI par les entreprises publiques
domaine public de la Commune, ou par décision de économiques, sont susceptibles d'être cédés, au profit de
l'organisme public gestionnaire du domaine public (Ports, celle-ci, par l'Administration des Domaines.
Aéroports...).
En réponse, j'ai l'honneur de vous faire connaître que la
Il s'ensuit que l'occupation des infrastructures de régulation question posée comporte une réponse positive.
situées sur le domaine public (Etat, Wilaya, Commune), par les
grossistes, sera accordée sur la base d'un contrat de Cependant, il convient de préciser, à cet égard, que seuls
concession, conforme à la convention type approuvée par le les biens effectivement utilisés par les entreprises concernées
peuvent faire l’objet de cession, en valeur vénale, les surplus
Décret exécutif n° 89-195 du 17 octobre 1989 fixant la
convention type relative à l'utilisation privative du domaine de terrains devant être conservés dans le patrimoine de l'Etat.
public à caractère contractuel conclut par la collectivité Je vous prie d'agir en conséquence et de me faire part, le
publique propriétaire ou l'organisme gestionnaire du domaine cas échéant, des difficultés rencontrées.
public.
LE DIRECTEUR DES OPERATIONS
L'autorisation d'occupation d'une portion du domaine public
DOMANIALES ET FONCIERES
devra être sollicitée, par les grossistes, auprès de la Direction des Signé : M. BEGHDADI
Domaines de Wilaya lorsqu'elle est exercée sur le domaine public -----------------------------------------------------------------------------
de l'État, des services techniques concernés de l'APC pour le REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
domaine public communal, ou de l'organisme public gestionnaire MINISTERE DE L'ECONOMIE
pour le domaine concédé. DIRECTION GENERALE
DU DOMAINE NATIONAL Alger, Le 28 Septembre 1991
2 - Domaine privé : N° 03829 E/DGDN/DODF
Le domaine privé comprend tous les biens meubles et NOTE
immeubles détenus en propriété par les collectivités publiques. A
MESSIEURS : LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA.
La législation de droit privé leur est applicable toutes les fois EN COMMUNICATION A :
qu'il n'y a pas été dérogé par des dispositions particulières. MESSIEURS : LES INSPECTEURS RÉGIONAUX DES DOMAINES
ET DE LA CONSERVATION FONCIÈRE
Les immeubles peuvent être donnés en location, par
MESSIEURS : LES WALIS
l'autorité compétente; Services des Domaines, Wali, Président
de l'Assemblée Populaire Communale selon qu'il s'agit d'un Objet : - Loi de finances complémentaire pour 1991
immeuble appartenant à l'État, à la Wilaya ou à la Commune. - Art. 30; rémunération domaniale relative aux actes
administratifs délivrés aux EAC et EAI.
Il s'ensuit que les immeubles destinés au stockage des
marchandises soumises à régulation des stocks et à la J'ai l’honneur d'appeler votre attention sur les dispositions
surveillance de la distribution seront mis à la disposition des de l'article 30 de la loi n° 91-12 du 7 Septembre 1991 portant
grossistes sur la base d'un contrat de location moyennant le loi de finances complémentaire pour 1991 (publiée au J.O. n°
paiement d'une indemnité d'occupation correspondant à la 42 du 11 septembre 1991), aux termes desquelles les actes
valeur locative réelle du bien loué. administratifs, établis au titre de l'article 12 de la loi n° 87-19
Les grossistes devront, à cet effet, prendre attache, le du 8 décembre 1987 (relative à la réorganisation des terres

11
agricoles du Domaine National), sont assujettis, par le calcul réception de la demande d'évaluation émanant du Wali et au
de la rémunération domaniale, à un taux fixe de 500 DA pour plus tard dans les 5 jours, se rapprochera de son collègue des
les EAI et 1500 DA pour les EAC. Domaines en vue de la désignation du ou des agents devant
Par conséquent, désormais, la rémunération domaniale, faire partie de la brigade mixte (Impôts-Domaines) chargée de
instituée par l’article 33 de la loi de finances pour 1972 modifié par déterminer la valeur du bien et dont la constitution doit avoir
lieu dans la semaine suivante.
(article 144 de la loi de finances pour 1988, à laquelle sont soumis
tous les actes administratifs, portant sur des opérations immobilières, Cette brigade doit procéder, selon les errements habituels,
dressés par l’Administration des Domaines, n'est plus déterminée, à l’opération demandée et soumettre son rapport à
en ce qui concerne les EAC et EAI, par. référence à la valeur du l’approbation des directeurs concernés, dans les 20 jours qui
patrimoine transféré et des droits réels immobiliers octroyés. suivent sa constitution.
Il s'agit là d'une mesure d'assouplissement et d'allégement Une fois que le rapport d'estimation est revêtu de
de la charge financière supportée par les attributaires, qui l'approbation des responsables susvisés, il devra ensuite être
s'ajoute aux autres dispositions déjà prises pour lever tous les transmis au Wali, par le Directeur des Impôts, au plus tard
handicaps qui freinent le rythme de délivrance des actes dans les 15 jours qui suivent son établissement.
administratifs aux intéressés.
Un intérêt particulier est accordé au respect des délais
Cette mesure législative n'a évidemment pas d'effet ainsi fixés et toute difficulté rencontrée, dans la réalisation de
rétroactif. Elle s'applique, toutefois, aux dossiers en instance à cette opération, devra être signalée aux Administrations
la date de publication de la loi de finances complémentaire Centrales respectives.
pour 1991 (11 septembre 1991), et qui n'avaient pas encore LE DIRECTEUR DES
donné lieu à encaissement de la rémunération domaniale. OPERATIONS FISCALES
Vous voudrez bien, dès réception de la présente note, en Signé : A.A.TIFAOUI
assurer une très large diffusion aux personnels concernés -------------------------------------------------------------------------------------------
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
chargés de son application ainsi que, en relation avec le Délégué MINISTERE DE L'ECONOMIE MINISTERE DE L'AGRICULTURE
aux Réformes Agricoles, auprès des EAC et EAI intéressées.
LE DIRECTEUR GENERAL INSTRUCTION N° 620/MDB/91 DU 2 DECEMBRE 1991
DU DOMAINE NATIONAL
Signé : A. BRAHITI Objet : Restitution des terres nationalisées - Établissement
----------------------------------------------------------------------------- des actes d'échange pour la consécration des compensations
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
en nature.
MINISTERE DE L'ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DIRECTION GENERAL La loi n° 90-25 du 18 novembre 1990 portant orientation
DU DOMAINE NATIONAL DES IMPÔTS foncière, permet aux propriétaires initiaux, personnes physiques
N° 04.404 E/DGDN/DODF de nationalité algérienne, dont les terres nationalisées au titre de
N° E/DGI/ Alger, Le 02 Novembre 1991
la révolution agraire, ont conservé leur caractère agricole, d'être
NOTE A rétablis dans leur droit de propriété aux conditions énoncées par
MESSIEURS les dispositions de l’article 76 dudit texte.
- Les Directeurs des Impôts de Wilaya L'alinéa 5 de l'article 76 susvisé prévoit que, si la restitution
- Les Directeurs des Domaines de Wilaya
doit se traduire par un prélèvement de superficie remettant en
EN COMMUNICATION A :
MESSIEURS : cause la viabilité de l'exploitation agricole en place, il sera
-Les Walis procédé dans ce cas, à une compensation juste et équitable en
- Les Directeurs Régionaux des Impôts terres ou en moyens financiers.
- Les Inspecteurs Régionaux des Domaines
Les compensations en terres ainsi opérées doivent être
et de la Conservation Foncière
consacrées, au plan juridique, par un acte d'échange.
Objet : Vente des biens immobiliers et fonds de commerce La présente instruction a pour objet de préciser les
appartenant à des ressortissants étrangers. modalités d'établissement de ce document.
Référence : Instruction interministérielle n° 172/MDB du 1er 1 / Dossier à constituer :
septembre 1991. Le dossier à constituer et à déposer, à la diligence du
L'instruction visée en référence a mis un terme à l'acquisition Délégué aux réformes agricoles, auprès de la Direction des
systématique par l'État des biens immobiliers et fonds de Domaines de Wilaya, doit comprendre pour chaque affaire :
commerce mis en vente par les ressortissants étrangers. ● une copie de l’arrêté du Wali rétablissant le propriétaire

Ces derniers peuvent, désormais, céder leur bien à la initial dans son droit de propriété ;
● une copie du titre de propriété original ainsi que, le cas
personne de leur choix par acte dressé par une étude notariale
échéant, une frédha lorsqu'il s'agit d'ayants droit ;
après l'obtention par celle-ci de l'autorisation de transaction que le
● une décision du Délégué aux réformes agricoles
Wali est tenu, sous réserve de l'exercice du droit de préemption,
établissant la nécessité de recourir à une compensation en
de lui délivrer dans un délai maximal de quatre mois.
terres et comportant notamment l'identification, la
L'instruction susvisée précise que le Wali devra avant consistance et la valeur des parcelles échangées, avec en
d'établir l'autorisation de transaction faire déterminer par une annexe un plan de délimitation des biens fonciers en cause
évaluation conjointe des services fiscaux et domaniaux, la et un rapport d'évaluation domaniale.
valeur des biens objet de la transaction.
Il importe de souligner que la valeur des biens donnés et
Il y a lieu de souligner que le montant de l'évaluation, qui doit celle des biens reçus en contre-échange doivent être, en
correspondre à la valeur vénale du bien, représentera la somme principe, égales et qu'en tout état de cause conformément aux
pouvant faire l’objet d'une demande, de transfert en devises. dispositions de l'alinéa 6 de l'article 76 de la loi n° 90-25 du 18
A cet égard, pour permettre la délivrance de cette novembre 1990 susvisée, aucune soulte n'est susceptible
autorisation dans les délais fixés, le Directeur des Impôts dès d'être mise à la charge de l'Etat.

12
2 / Acte d'échange : Wilaya de rétablissant M.
En vue de faciliter la rédaction de ce document, un modèle
d'acte d'échange a été élaboré dont, ci-joint, un exemplaire. dans ses droits de propriété sur les terres, ci-dessous
L'acte d'échange doit satisfaire aux conditions de forme et de désignées, qui avaient fait l'objet
fonds exigées par la législation et la réglementation en vigueur de nationalisation au titre de la révolution agraire ;
(code civil-textes relatifs à la publicité foncière), notamment celles
concernant la désignation rigoureuse des parties et des - Vu la nécessité de recourir à une compensation en nature, la
restitution--au propriétaire initial de ses terres remettent en
immeubles ainsi que l'origine de propriété.
cause la viabilité de l'exploitation agricole en place ;
Les indications dont il s'agit sont, en principe, contenues - Vu le plan de délimitation et le rapport d'évaluation domaniale
dans le dossier constitué, susvisé. des terres en cause.
Cet acte doit être établi en une minute et deux (2)
expéditions dont une est remise au co-échangiste de l'Etat Décide :
après avoir été revêtue des formalités d'Enregistrement et de
Publicité Foncière. Article 1er : Au titre de la compensation en nature prévue
par l'article 78 alinéa 5 de la loi n° 90-25 du 18 novembre 1990
Les sommiers de consistance des biens immobiliers susvisée;
domaniaux sont annotés en conséquence.
3 / Cas particuliers des terres non titrées : - M
Il convient de rappeler qu'aux termes des dispositions des (et consorts, le cas échéant)
articles 77 et 78 de l’ordonnance n° 71-73 du 8 novembre 1971 né le
portant révolution agraire, lorsque pour une terre privée, à
concernée par les mesures de nationalisation, le droit de demeurant :
propriété n'était pas établi ou constaté par titre, l'APC élargie
devait procéder à une enquête en vue de déterminer, pour reçoit en toute propriété 1(es) lots) de terre agricole
chaque cas, le propriétaire véritable de la terre concernée. S'il relevant du Domaine de l'Etat dont la désignation suit :
résultait de cette enquête que la terre déclarée est une terre
melk non titrée son appartenance était admise au bénéfice de * n° (s) lot(s) et superficie(s)
la personne qui en détenait la possession utile et qualifiée * situés à : (lieu dit et commune)
pendant une durée d'au moins 17 ans à la date de la * provenant de l'ex DAS (dénomination).
publication de l'ordonnance precitée au J.O ou par voie de
transmission héréditaire. Tels que figurant dans le plan de délimitation ci-annexé et
dont la valeur
Dans cette situation, du fait de l'inexistence d'un titre du a été arrêtée à
propriété, le dossier à constituer devra donc comprendre, aux suivant le rapport d'évaluation domaniale n° du
lieu et place, un certificat délivré par l'APC établissant, sur la
base des éléments d'enquête contenus en ses archives, Article 2 : Cette compensation est octroyée au susnommé
l'appartenance de la terre melk non titrée en cause à la en échange des terres qui n'ont pu lui être restituées et dont la
personne concernée, avec à l'appui une copie de l'arrêté de désignation suit :
nationalisation, ce qui permettra, pour la rédaction de l'acte,
d'en faire référence dans la rubrique ”origine de propriété”. * n° (s) lots) et superficie(s)
Messieurs les Walis, les Délégués aux réformes agricoles * situés à (lieu dit et commune)
et les Directeurs des Domaines de Wilaya, devront, chacun en * servant d'assiette à l’EAC (ou EAI) n°
ce qui le concerne, prendre toutes les dispositions utiles pour
assurer l'application dans les meilleures conditions les Tels que figurant dans le plan de délimitation ci-annexé et
dispositions de la présente instruction. dont la valeur
a été arrêtée à
LE MINISTRE DE L’ECONOMIE LE MINISTRE DE
suivant le rapport d'évaluation domaniale n° du
LE MINISTRE DELEGUE AU BUDGET L’AGRICULTURE
M. MEDELCI M.ELYES MESLI
Article 3 : La présente décision est destinée à être jointe
----------------------------------------------------------------------------- au dossier à constituer pour l'établissement par le service des
Décision n° du Domaines, d'un acte d'échange.

Le Délégué aux réformes Agricoles de la wilaya de :

- Vu la loi n° 87-19 du 8 décembre 1987 déterminant le mode Fait à le


d'exploitation des terres agricoles du Domaine National et
fixant les droits et obligations des producteurs ;
- Vu la loi n° 90-25 du 18 novembre 1990 portant orientation
foncière et notamment son Article 76 ;
- Vu la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990 portant loi domaniale
;
- Vu le décret exécutif n° 90-196 du 23 juin 1990 portant
création d'un poste de Délégué de Wilaya aux réformes
Agricoles et définissant ses missions et son statut, complété
par le décret exécutif n° 90-396 du 1er décembre 1990 ;
- Vu l'arrêté n° du du Wali de la

13
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
DIRECTION DES DOMAINES DE LA WILAYA DE
Dossier n°

Acte Administratif

n° du répertoire de 19

ACTE D'ECHANGE

Entre :

Le Wali de , agissant au nom et comme représentant de l'Etat, assisté du Directeur des Domaines de la wilaya
de d'une part, et Monsieur d'autre
part,
- Vu l'ordonnance n° 75-58 du 26 septembre 1975, portant code civil, et notamment son article 413 ;
- Vu la loi n° 90-25 du 18 novembre 1990, portant orientation foncière, et notamment son article 76 ;
- Vu la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990, portant loi domaniale et notamment ses articles 92 à 96 ;
- Vu l'arrêté n° du rétablissant le susnommé dans ses droit de propriété sur les terres qui avaient été
nationalisées au titre de la révolution agraire ;
- Vu la décision n° du du Délégué aux réformes agricoles établissant la nécessité de recourir à
une compensation en terres et les plans de délimitation et rapport d'évaluation y annexés.
Il a été arrêté et convenu ce qui suit :
ECHANGE
Par les présentes l'Etat cède, à titre d'échange, en pleine propriété, usufruit et jouissance, conformément aux dispositions de
l'article 76 alinéa 5 de la loi n° 90-25 du 16 novembre 1990 susvisée et de l'article 92 alinéa 2 de la loi n° 90-30 du 1er décembre
1990 susvisée à M.
qui accepte :
- Désignation de l'immeuble ;
En contre échange, M susnommé, cède à l'Etat en toute propriété, usufruit et jouissance, en s'obligeant à
toutes les garanties ordinaires de fait et de droit, ce qui est accepté par le Wali de la Wilaya de es-qualité
- Désignation de l'immeuble :
ORIGINE DE PROPRIETE
I - Immeuble cédé par l'Etat :
Cet immeuble consigné sous l'article du sommier de consistance n° du bureau des Domaines de
II - Immeuble cédé par M. :
Estimation soulte (I)
Les immeubles à échanger ont été estimés, à savoir :
l'immeuble cédé par l'Etat à M.
à DA
l'immeuble cédé par M.
à l'État à DA
soit une différence de DA
à la charge de
qui le reconnaît expressément.
Cette soulte à été versée à la caisse du receveur des domaines de suivant quittance du
n° volume
Le retard dans le paiement de la soulte produira intérêts au taux légal à partir du jour où le présent acte sera devenu définitif.
En cas de retard dans les paiements, les intérêts dûs à chaque échéance produiront eux mêmes intérêts à partir du jour de cette
échéance jusqu'à celui du paiement pourvu qu'il s'agisse d'intérêts dûs au moins pour une année entière.
Dans le calcul des intérêts, tous les mois seront comptés pour trente jours et dans les fractions de mois chaque jour sera compté
pour un trois cent soixantième de l'année.
la somme de a été encaissée le
Propriété - Jouissance
Les co-échangistes auront la propriété et la jouissance entière et définitive des immeubles réciproquement cédés en échange

14
à compter de la date de publication du présent acte à la conservation foncière.
Charges et conditions
Le présent échange est consenti et accepté sous les charges et conditions, de fait et de droit et notamment sous les
conditions suivantes :
1 - Les immeubles échangés sont cédés de part et d'autre francs et libres de toutes charges, dettes et hypothèques, ils sont
cédés dans l’état où ils se trouvent sans garantie de consistance et de valeurs.
2 - Chacun des contractants jouira des servitudes actives et souffrira des servitudes passives, occulte ou apparentes, sauf
à faire valoir les unes et à se défendre des autres, à ses risques, périls et fortunes, sans aucun recours contre (autre partie et
sans que la présente clause puisse attribuer, soit aux co-échangistes, soit aux tiers, d'autres et plus amples droits que ceux
résultant des titres ou de la loi.
3 - L'Etat se réserve la propriété de tous objets d'art et d'archéologie. En cas de découverte de cette nature, le co-échangiste
avec l'État devra, sous peine de dommages-intérêts, en informer le Directeur des Domaines de la Wilaya de
4 - La propriété des sources et cours d'eau existant sur les terrains en question ainsi que les routes et chemins publics et
toutes les autres dépendances du Domaine public représentés ou non sur le plan annexé au présent contrat, sont formellement
exclus de la cession.
5 - Le présent contrat deviendra définitif par le seul fait de la signature des parties ou par l'approbation donnée par l'autorité
compétente.
Le co-échangiste avec l'État, supportera, à partir du même jour, tous droits, taxes et impôts prévus en la matière par la
législation en vigueur.
Formalités
Toutes les formalités auxquelles le présent échange devra être soumis, seront poursuivies à la diligence de l'Administration des
Domaines. Si ces formalités faisaient découvrir l'existence de droits réels des privilèges ou d'hypothèques légales, judiciaires ou
conventionnelles du chef du coéchangiste ou des précédents propriétaires, le présent co-échangiste sera tenu d'en rapporter la main
levée ou radiation à ses frais dans le délai de trois mois à compter de la mise en demeure qui lui sera signifiée par lettre administrative.
Dans le cas où ces justifications ne seraient pas fournies dans ledit délai, il pourrait être procédé à la diligence de l'administration et aux
frais du co-échangiste à la purge des hypothèques inscrites.
L'Etat se réserve en outre le droit de faire procéder à la purge des hypothèques légales pouvant grever l'immeuble
présentement échangé.
Election de domicile
Pour l'exécution des présentes et de leurs suites, les parties déclarant faire élection de domicile, savoir
- M. le Wali, en l'hôtel de la Wilaya de
- M.
Dont acte fait et passé à
l'an mille neuf cent quatre vingt le
Lecture faite du présent acte, nous soussignés wali de
l'avons signé avec le Directeur des Domaines de la Wilaya de
LE WALI DE LA WILAYA LE DIRECTEUR DES DOMAINES
DE DE LA WILAYA DE

LE CO-ECHANGISTE

1) Si l'échange est fait sans soulte, supprimé ce chapitre et le remplacer par la mention : ”les parties déclarant que les lots échangés sont d'égale valeur
savoir (DA) et que l'échange est fait et consenti sans soulte”.

15
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE EN COMMUNICATION A :
MINISTERE DE L'ECONOMIE MESSIEURS
LE MINISTRE DELEGUE AU BUDGET Alger, Le 28 Décembre 1991 - LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE
N° 772/MDB/91 LA CONSERVATION FONCIERE;
- MESDAMES ET MESSIEURS LE
MEMBRES DU GOUVERNEMENT Objet : Article 159 de la loi de Finances pour 1992
- MESSIEURS LES WALIS - Logements neufs vendus par les organismes
publics promoteurs
Objet : Loi de Finances pour 1992, article 162 - Logement - établissement des actes.
réalisés sur concours définitifs de l'Etat - Incessibilité.
L'article 159 de la loi n° 91-25 du 18 decembre 1991 portant loi
En vue de répondre à l'impératif de mobilité et de disponibilité de finances pour 1992 (J.O. n° 65) a abrogé l'art. 152 de la loi n°
des personnels d'encadrement et/ou technique exerçant dans les 84-21 du 24 decembre 1984 portant loi de finances pour 1985
structures publiques, d'une part, et, d'autre part, de permettre à ces habilitant l'Administration des Domaines à établir les actes
structures de disposer d'un parc immobilier répondant aux besoins translatifs de propriété des logements neufs vendus par les
de leur fonctionnement, des logements sont réalises sur concours organismes publics promoteurs d'immeubles collectifs et
définitifs de l'Etat, généralement en accompagnement des projets d'ensembles d'habitations individuelles.
d'infrastructures administratives.
A cet égard, il est à souligner que la mesure prévue en
Cependant, le problème du logement de fonction qui présente 1985, à titre exceptionnel et transitoire, n'était plus compatible
un intérêt national par son impact sur le fonctionnement des avec les nouvelles dispositions législatives intervenues dans le
institutions de l'Etat se caractérise, actuellement, par une certaine cadre, d'une part, de la loi n° 88-01 du 12 janvier 1988 portant
confusion dans l'interprétation des dispositions législatives et loi d'orientation sur les entreprises publiques économiques et,
réglementaires régissant la matière, notamment, la loi n° 81-01 du d'autre part, de la loi n° 88-27 du 12 juillet 1988 portant
7 février 1981 et des textes subséquents, dont la mise en oeuvre organisation du notariat.
s'est traduite par la vente, quasi systématique, des logements en
cause au profit des attributaires qui en deviennent propriétaires. En effet, aux termes des dispositions des lois n°s 88-01 du
12 janvier 1988 et 88-27 du 12 juillet 1988 suscitées, les
Cette situation n'a pas manqué de poser de sérieux problèmes transactions immobilières portant sur la catégorie des biens en
à l'Administration concernée lorsque le bénéficiaire de la cession cause doivent être constatées par actes notariés.
ne fait plus partie de ses effectifs ou est muté et qu'il doit, par
conséquent, être procédé à son remplacement. C'est ainsi qu'à compter de la date d'effet de la loi de finances
pour 1992, les services des domaines ne sont plus habilités à établir
Aussi, et afin de lever toute ambiguïté concernant cette les actes translatifs de propriété portant sur les biens de cette nature.
question, l'article 162 de la loi n° 91-25 du 18 decembre 1991
portant loi de finances pour 1992 a rendu incessible les logements Toutefois et compte tenu des intérêts bien compris des citoyens
réalisés après le 31 decembre 1991 sur concours définitif du concernés, les dossiers d'acquisition en instance, à la date precitée,
Trésor Public pour les besoins de fonctionnement des Services et auprès des services des Domaines peuvent être formalisés selon
Organismes publics de l'Etat et des Collectivités territoriales. l'ancienne procédure à moins que l'organisme propriétaire exprime
expressément, son désir d'en confier la formalisation à une étude
A cet égard, il y a lieu de préciser qu'aux termes de la mesure de notariale, auquel cas les dossiers lui seront restitués.
loi de finances susvisée, cette disposition ne concerne que les
logements réceptionnés après le 31 decembre 1991. Vous voudrez bien faire assurer une large diffusion de la
présente note et de veiller à son application.
Quant aux logements domaniaux réalisés antérieurement à la
date precitée, affectés à des services publics, ils ne peuvent, LE DIRECTEUR GENERAL
DU DOMAINE NATIONAL
éventuellement, faire l'objet de cession que dans le cas où ils ne
SIGNÉ: A. BRAHITI
présentent plus d'utilité au service affectaire et après désaffectation
------------------------------------------------------------------------------
dûment prononcée dans le strict respect de la réglementation REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
domaniale applicable en la matière (article 07 du décret exécutif n° MINISTERE DE L'ECONOMIE
91-454 du 23 novembre 1991 fixant les conditions et modalités DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
d'administration et de gestion des biens du domaine privé et du N° 05.657 E/DGDN Alger Le 28 Décembre 1991
domaine public de l'Etat).
MESSIEURS
Je vous prie de bien vouloir faire assurer une large diffusion - LES WALIS (TOUTES WILAYAS),
de la présente note et de prescrire, aux services et organismes - LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE
publics relevant de votre autorité, toutes mesures utiles pour WILAYAS (TOUTES WILAYAS)
- LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION
l'exécution des prescriptions qu'elle contient. FONCIERE (TOUTES WILAYAS)
LE MINISTRE DELEGUE AU BUDGET EN COMMUNICATION A :
M. MEDELCI MESSIEURS
- LES INSPECTEURS REGIONAUX DES
------------------------------------------------------------------------------ DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ECONOMIE Objet : Article 161 de la loi de finances pour 1992
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL - Cession des terrains domaniaux susceptibles de
N° 05.656 E/DGDN ALGER, LE 28 DÉCEMBRE 1991 servir d'assiette aux investissements.

MESSIEURS Dans le cadre des actions de relance de l'activité économique et de


- LES WALIS (TOUTES WILAYAS) soutien aux investissements, et en complément aux incitations à
- LES DIRECTEURS DES DOMAINES caractère fiscal et financier, l'article 161 de la loi n° 91-25 du 18
DE WILAYAS (TOUTES WILAYAS) decembre 1991 portant loi de finances pour 1992 prévoit la possibilité
- LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION de céder, aux investisseurs résidents ou non résidents, de gré à gré, à
FONCIERE (TOUTES WILAYAS)
titre dérogatoire à la procédure d'enchères publiques, des terrains nus

16
disponibles, relevant du domaine prive de l'Etat et reconnus de votre autorité, toutes mesures utiles pour l'exécution des
nécessaires, dans le respect des plans directeurs d'aménagement et prescriptions qu'elle contient.
d'urbanisme, à la réalisation des projets poursuivis.
LE DIRECTEUR GENERAL
Cet article prévoit, en outre, qu'un abattement sur la valeur DU DOMAINE NATIONAL
vénale des terrains susceptibles d'être cédés est consenti aux Signé: A. BRAHITI
cessionnaires lorsque les projets d'investissements portent sur des
-----------------------------------------------------------------------------
activités reconnues prioritaires par les plans nationaux annuels
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
et/ou des activités d'exportation.
MINISTERE DE L'ECONOMIE
Dans le souci de tenir compte de l'intérêt à accorder des DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
N° 05.690 ME/DGDN. Alger, Le 29 Décembre 1991
avantages plus conséquents pour les investissements localisés
dans les régions déshéritées, le taux de cet abattement est fixé à MESSIEURS
80 % dans les zones à promouvoir et à 25% dans les autres zones. - LES WALIS
- LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA
Ces operations doivent s'effectuer sur la base d'un cahier - LES INSPECTEURS REGIONAUX DES
des charges qui fixe, notamment, les conditions de réalisation DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
de la cession et les modalités de résiliation en cas EN COMMUNICATION A :
d'inexécution des obligations du cessionnaire. MESDAMES ET MESSIEURS - LES MINISTRES - CABINET

Les dispositions utiles sont prises pour activer l'intervention du Objet : décret n° 91-454 et 91-455 du 23 novembre 1991,
dit cahier des charges type et du décret d'application prévus. pris en application de la loi domaniale, publiés au
J.O. n° 60 du 24 novembre 1991.
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE national
Signé: A. BRAHITI La mise en oeuvre des dispositions de la loi n° 90-30 du
1er décembre 1990, portant loi domaniale, qui opère la mise
-----------------------------------------------------------------------------
en harmonie de l'ancienne législation domaniale avec les
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ECONOMIE réformes économiques et la Constitution du 23 février 1989,
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL nécessite l'intervention de textes d'application.
N° 05.688 Alger, Le 29 Décembre 1991
Les décrets exécutifs n° 91-454 du 23 Novembre 1991
CIRCULAIRE viennent d'êtres publiés à cet effet, au Journal Officiel n° 60 du
A MESSIEURS : 24 novembre 1991.
- LES WALIS
- LES DIRECTEURS DES DOMAINES Le premier, pris en application notamment des dispositions
- LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE des articles 33, 56, 84, 92, 100, 101, et 104 de la loi precitée,
LA CONSERVATION FONCIERE. fixe les conditions et modalités d'administration et de
gestion des biens du domaine privé et du domaine public
Objet : Loi de Finances pour 1992. Article 160
de l'Etat à l'exclusion des ressources et richesses naturelles du
- Redevances d'exploitation du domaine public par
les organismes publics. sol et du sous-sol dont le régime juridique, le mode
d'exploitation et les régies de gestion relèvent des législations et
réglementations particulières qui leur sont applicables.
L'article 138 de la loi de finances pour 1988, dispose que les
occupations temporaires, à titre privatif, du domaine public Le second, relatif à l'inventaire des biens du domaine
donnent lieu au paiement d'une redevance annuelle. national, est pris en application des articles 8, 21 et 22 de la
Cette redevance est perçue au profit du budget de la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990.
collectivité publique dont relève le domaine public concerne La présente note a pour objet de présenter l'économie
l’Etat - Wilaya - Commune), ou à celui des organismes publics générale de ces deux textes.
gestionnaires lorsque l'occupation porte sur les dépendances
du domaine public de l'Etat qui leur sont affectés ou concédés. I - décret exécutif n° 91-454 du 23 novembre 1991 fixant
les conditions et modalités d'administration et de gestion
A cet égard, les entreprises publiques gestionnaires des des biens du domaine prive et du domaine public de l'Etat :
dépendances du domaine public portuaire et aéroportuaire se
substituent à l'Etat pour gérer et encaisser les redevances Ce texte reprend, pour l'essentiel, en les adaptant aux
d'occupation au profit de leur budget et reversent au budget de changements intervenus dans le contenu et la notion de propriété
l'etat (compte n° 201-006, produits et revenus du domaine) 10% publique et de domanialite, introduits par la constitution de 1989 et
du produit de cette redevance. consacrés par la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990 susvisée, les
dispositions du décret n° 87-131 du 26 mai 1987 qui avait été pris
Cependant, la loi de finances pour 1992 a, en son article 160 en application de l'ancienne législation domaniale (loi n° 84-16 du
susvisé, relevé, en ce qui concerne le domaine public portuaire 30 juin 1984).
et aéroportuaire, le taux de 10% à 25% en raison, d'une part,
des taxes parafiscales que les entreprises publiques Il comprend trois titres portant respectivement sur le domaine
gestionnaires sont autorisées à percevoir et, d'autre part, du privé de l'etat, le domaine public de l'Etat et des dispositions
coût de plus en plus élevé des investissements lourds, réalises diverses qui complètent les deux premiers titres.
sur ces dépendances domaniales, supporté par le Trésor public. 1 - Titre premier : ”du domaine privé de l'Etat” :
II y a lieu de préciser que le calcul et le recouvrement des Le titre premier, qui comporte trois chapitres, fixe les règles
sommes dûes à l'Etat, par les organismes concernés, continuent applicables à la gestion et l'utilisation des biens dépendant du
à s'effectuer suivant les modalités fixées par la circulaire domaine prive de l'Etat.
interministérielle n° 3138 F/DADF du 18 juillet 1988. Le chapitre 1er traite des biens immobiliers :
Je vous prie de bien vouloir faire assurer une large diffusion La section 1ère prévoit la procédure d'affectation et
de la présente circulaire et de prescrire aux services relevant désaffectation.

17
L'affectation est l'acte en vertu duquel un immeuble du 2 - Titre deuxième ”du domaine public de l'Etat” :
domaine privé de l'Etat est mis à la disposition d'un service
public pour son fonctionnement. Le chapitre 1er organise les procédures d'incorporation, de
classement, de déclassement et de transfert de gestion des
Elle est prononcée par le Ministre chargé des Finances dépendances du domaine public.
lorsqu'il s'agit d'institutions nationales, de départements
ministériels, d'établissement publics à compétence nationale Le chapitre 2 indique les procédures relatives à la délimitation
et à l'identification des dépendances du domaine public de
et de Collectivités territoriales, ou par le Wali pour les services
déconcentrés de l'Etat et les établissements publics relevant l'Etat (domaine public naturel, domaine public artificiel).
de l'Etat mais à compétence locale. Le chapitre 3 est consacré à la gestion du domaine public de
Les biens du domaine privé sont gérés par les services l'Etat.
afféctataires qui assument la responsabilité technique de l’utilisation Il convient de souligner, à cet égard, qu'aucune partie du
de leurs immeubles, ou, à défaut d'affectation, par le service des domaine public de l'Etat n'est placée directement sous la main
Domaines responsable juridique du patrimoine immobilier de l’Etat. du service des Domaines. Celui-ci se borne à concourir aux
opérations de délimitation mais il dispose d'un droit
Lorsque l’immeuble domanial affecté devient inutile au
fonctionnement du service affectataire, il doit être désaffecté et permanent, de contrôle sur les conditions d'utilisation et
remis à l'administration des domaines. d'entretien des immeubles. Son rôle essentiel consiste à fixer
les conditions financières des occupations et concessions et à
La section 2ème : Comporte des dispositions relatives assurer le recouvrement des redevances.
aux.aliénations, aux termes desquelles, sauf l'effet des lois
Le service des domaines est chargé de passer les
spéciales qui en disposent autrement, la cession de biens
immobiliers du domaine privé de l'Etat, désaffectés, et dans la conventions de gestion portant sur des dépendances du domaine
mesure où ils ne sont pas susceptibles de servir au public.
La section 1ère consacre les règles relatives à la compétence
fonctionnement de services publics, a lieu, en règle générale,
par la voie des enchères publiques. des autorités administratives en matière d'administration, de
gestion, d'exploitation et de protection du domaine public de
Toutefois des exceptions à cette règle sont prévues pour la l'Etat.
cession de gré à gré d'immeubles domaniaux, mais à un prix Ainsi, les services techniques des départements ministériels et
qui ne saurait être inférieur à leur valeur vénale, au profit : de Walis sont habilités à effectuer tous les actes
● de wilayas, communes, EPIC, EPE et associations ; d'administration, de gestion et de protection sur les
● de particuliers dans certains cas précis (d'indivision avec dépendances du domaine public.
l’Etat d'enclave - de recasement de propriétaires Les sections 2, 3 et 4 fixent les règles applicables à l'utilisation
expropriés...) ; du domaine public l’utilisation collective, utilisation privative et
● d'organismes internationaux dont l'Algérie est membre et utilisation par les services publics et les concessionnaires de
des missions diplomatiques et consulaires. services publics).
La section 5 traite des procédures relatives à l’extraction de
De même des cessions amiables sont envisagées, à des
produits et matériaux sur le domaine public et à la délivrance
promoteurs immobiliers publics ou privés, sur la base de cahiers des autorisations.
des charges, après avis favorable du Ministère chargé de la
Construction, lorsqu'il s'agit de biens domaniaux destinés à être 3 - Titre troisième «des dispositions diverses» :
utilisés pour la réalisation d'opérations d'urbanisme ou de
Ces dispositions sont essentiellement destinées à :
construction.
● permettre au Ministre chargé des finances de donner, par arrêté,
Pour faciliter la réalisation de logements sociaux délégation au service des Domaines pour recevoir les actes
notamment dans les zones à promouvoir, il est prévu intéressant le domaine privé immobilier de l'Etat, conférer à ces
d'appliquer un abattement aux prix de cession des terrains actes l’authenticité et en assurer la conservation ;
d'assiette, les évaluations domaniales devant s'aligner ● rappeler l'obligation d'inventaire des biens domaniaux ;
désormais sur le marché foncier. ● consacrer le droit de contrôle de l’utilisation des biens
domaniaux par l'administration des Domaines ;
Les sections 3 et 4 fixent respectivement les modalités et
● fixer les compétences respectives des autorités
formes dans lesquelles doivent être réalisées les acquisitions
administratives habilitées à ester en justice, tant en
et prises à bail des immeubles, par l’Etat et les établissement
demandeur qu'en défendeur, en matière domaniale.
publics à caractère administratif ainsi que les locations
d'immeubles domaniaux. II - décret exécutif n° 91-455 du 23 novembre 1991
Les sections 5 et 6 sont consacrées aux échanges de biens relatif à l'inventaire des biens du domaine national :
immeubles du domaine privé de l'Etat contre des immeubles
de propriété privée et aux partages d'immeubles que l'Etat Pour permettre d'appréhender avec précision le patrimoine
mobilier et immobilier du domaine national, qui n'a cessé de prendre
possède dans l'indivision avec des particuliers.
Le chapitre 2 concerne les biens mobiliers : de l’ampleur sur le double plan quantitatif et qualitatif, la loi domaniale
fait à nouveau, obligation à toutes les structures de l'Etat et des
Les sections 1, 2 et 3 traitent de la location, de la réforme et
des aliénations des biens mobiliers dépendant du domaine Collectivités territoriales de tenir un inventaire constamment à jour
privé de l'Etat. des biens immeubles et meubles qu'elles détiennent dans le but d'en
assurer une gestion rationnelle et efficace les garantissant contre
Les sections 4 et 5 sont consacrées à l'immatriculation
domaniale des véhicules automobiles des services et toute dilapidation.
établissements publics et aux épaves.
Le chapitre 3 regroupe les dispositions communes : A cet effet, le décret exécutif n° 91-455 du 23 novembre
La section 1ère fixe la procédure d'acceptation des libéralités 1991 détermine :
faites à l'Etat et aux établissements publics nationaux.
La section 2ème est consacrée aux modalités d'appréhension * les formes, conditions et modalités d'incorporation et de
et de gestion des successions en déshérence. prise en charge des inventaires des biens immobiliers

18
propriété de l'Etat et ceux propriété des Collectivités - Locaux à usage d'habitation appartenant aux entreprises
territoriales dans l'inventaire général ; publiques économiques.
* la forme, la consistance et les modalités de tenue et de
L'article 158 de la loi n° 91-25 du 18 décembre 1991
recollement périodique des registres d'inventaire des biens
mobiliers. portant loi de finances pour 1992 prévoit que ”les locaux à
usage d'habitation appartenant aux entreprises publiques
Il se présente en sept chapitres, dont le chapitre premier economiques, à l'exception de ceux pour lesquels des dossiers
traite de la définition de l’inventaire général, de sa composition d'acquisition ont été déposés par les occupants au 1er juillet
et des organes chargés de sa réalisation. 1992 sont exclus du champ d'application de la loi n° 81-01 du
7 février 1981 modifiée et complétée portant cession de biens
immobiliers du secteur public”.
Le chapitre 2 concerne l'inventaire descriptif et estimatif
A cet égard, il est à souligner que les dispositions de la loi
des biens immobiliers des institutions, services et
n° 81-01 susvisée n'étaient plus compatibles avec celles
établissements publics à caractère administratif qui doivent
contenues dans la loi n° 88-01 du 12 janvier 1988 portant loi
établir une fiche d'identification pour les immeubles qui leur
d'orientation sur les entreprises publiques economiques.
sont affectés ou qu'ils détiennent à quelques titre que ce
soit : En effet, depuis la promulgation de cette dernière loi, les
entreprises publiques economiques disposent d'un patrimoine
Les entreprises et organismes gérés en la forme
propre distinct de celui de l'Etat et sont titulaires du droit de
commerciale ne sont concernés que pour les immeubles du
propriété sur l'ensemble des biens figurant à leur actif social et
domaine national dont ils sont afféctataires ou
les actes de disposition et de réalisation portant sur ces biens
concessionnaires pour un droit d'usage.
ne peuvent être régis que par les statuts de ces sociétés.
Le chapitre 3, relatif à l'inventaire des biens mobiliers
C'est la raison pour laquelle le législateur a décidé de
introduit des règles d'uniformité quant au modèle, à la
soustraire cette catégorie de biens du champ d'application de
tenue et au recollement du registre d'inventaire.
la loi n° 81-01 precitée.
Le chapitre 4 prévoit le recensement systématique des
Toutefois, par souci équité, l'article 158 de la loi de finances
biens relevant du domaine public de l'Etat et des
susvisée prévoit que cette mesure n'entre en application qu'à
Collectivités territoriales, qui ne sont pas pris en compte
compter du 1er juillet 1992, date à laquelle les commissions
dans les inventaires prévus aux chapitres précédents.
intercommunales ne doivent plus accepter les dossiers
Le chapitre 5 traite de l'inventaire des biens meubles et d'acquisition émanant d'occupants de logements appartenant aux
immeubles propriété de l’Etat, situés à l'étranger et utilisés entreprises publiques économiques.
soit par les représentations diplomatiques ou consulaires
En ce qui concerne les logements pour lesquels des dossiers
soit par les services publics et parapublics, qui sont tenus
d'acquisition auraient été déposes avant le 1er juillet 1992, leur
d'établir une fiche d'identification pour les immeubles et un
cession, dans l'hypothèse où elle recevrait l'avis favorable de la
inventaire pour les biens meubles.
commission ad-hoc, et sous réserve que le postulant à l'acquisition
Le chapitre 6 prévoit, quant à lui, la prise en compte des a obtenu le désistement de l'entreprise propriétaire, demeure régie
inventaires particuliers par un tableau général des biens par la loi n° 81-01 du 7 février 1981 modifiée et complétée et les
immeubles du domaine national dont la mise en oeuvre est textes pris pour son application.
confiée à l'Administration Centrale des Domaines.
Vous voudrez bien faire assurer une large diffusion de la
Enfin, les dispositions diverses sont contenues dans le chapitre présente note et de veiller à son application.
sept. Elles concernent l'inventaire des richesses et ressources
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
naturelles du sol et du sous-sol et des biens meubles et Signé : A.BRAHITI
immeubles du Ministère de la Défense nationale, dont les --------------------------------------------------------------------
procédures sont renvoyées à des textes spécifiques. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ECONOMIE
Sur la base des dispositions législatives et réglementaires
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
intervenues en la matière, une instruction technique, en cours
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
d'élaboration, explicitera de façon exhaustive l'ensemble des N° 00.117 E/DGDN/DODF Alger, Le 8 Janvier 1992
règles de procédures régissant le Domaine.
CIRCULAIRE
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
Signé : A.BRAHITI MESSIEURS
- LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES WILAYAS)
-------------------------------------------------------------------- - LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE ET DE LA CONSERVATION FONCIERE.
MINISTERE DE L'ECONOMIE
Objet : - Loi de finances pour 1992 - Articles 140 à 154
DIRECTION GÉNÉRALE DU DOMAINE NATIONAL
- procédure de poursuites - Mesures d'exécution forcée.
N° 05.955 E/DDGN Alger, Le 28 Décembre 1991
MESSIEURS L'article 122 de la loi n° 90-30 du 1er décembre 1990 portant
- LES WALIS (TOUTES WILAYAS) loi domaniale prévoit que les actions en recouvrement des produits
- LES DIRECTEURS DES DOMAINES et revenus du Domaine de l'Etat sont exercées comme en matière
- LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE d'impôts directs dans les formes et modalités prévues par les lois
(TOUTES WILAYAS) de finances. Jusqu'à présent les poursuites en matière de
EN COMMUNICATION A : recouvrement sont opérées par- les agents habilités du Services
MESSIEURS de la Perception, agissant à la requête du comptable du Domaine.
- LES INSPECTEURS REGIONAUX DES
Cette procédure impose de nombreuses sujétions aux
DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
agents de poursuites du Service de la Perception, occupés par
Objet : - Article 158 de la loi de Finances pour 1992 les charges de leurs fonctions.

19
C'est pourquoi, il a paru nécessaire, dans le cadre des formes du droit commun, s'il y a lieu, la prescription courant
dispositions des articles 140 à 154 de la loi de finances pour contre l'administration se trouve dans tous les cas interrompue
1992, de conférer aux agents de l'Administration des à la date de la première présentation de la lettre recommandée
Domaines, la compétence d'exercer, eux mêmes, les ou du titre exécutoire, soit à la dernière adresse du redevable
poursuites pour le recouvrement des produits et revenus du connue de l'Administration, soit au redevable lui même ou à
Domaine de l'Etat. son fondé de pouvoir.
La présente circulaire a pour objet de tracer les nouvelles Cette interruption a pour effet de substituer à la prescription
règles à suivre pour l'exercice des poursuites qui doivent être spéciale, la prescription de droit commun.
appliquées pour le recouvrement des droits; redevances,
produits et, en général, toutes sommes quelconques dont la Il est rappelé, à cet égard, que la prescription est un moyen
perception incombe normalement à l'Administration des de Défense d'ordre public qui libère le redevable à la suite de
l'inaction prolongée de l'Administration.
Domaines.
1 - LE TITRE DE PERCEPTION - LA MISE EN DEMEURE : Les conditions en sont fixées par la loi (Art. 311 C. Civ).

1) - délivrance d'un titre de perception : En règle -générale, le comptable ne peut poursuivre le


L'article 141 prévoit que les créances domaniales feront, à recouvrement forcé des redevances que dans un délai dont le point de
défaut de paiement, l'objet d'un titre de perception, individuel ou départ est la notification de l’avis de mise en recouvrement.
collectif, établi par le comptable des domaines. Ce délai de prescription peut être interrompu ou suspendu :
Ce titre de perception correspond, en définitif, au document * Interrompu :
qui sert de titre pour le recouvrement des redevances et ● par une reconnaissance de la dette par le redevable,
produits domaniaux. Il est déclaré exécutoire par le Directeur lettre, versement d'acompte, demande de délai de
des Domaines. paiement ;
● par les actes de poursuites engagés par le comptable.
2) - Notification du titre de perception :
a) - Forme : Dans ce cas, un nouveau délai court à compter de l’acte
La notification peut, désormais, conformément à l’article 141, avoir interruptif.
lieu par lettre recommandée avec demande à l'Administration des ● Pendant la durée d'une réclamation contentieuse
Postes et Télécommunications, d'un avis de réception. assortie d'une demande de sursis de paiement, ou
pendant la durée d'une instance judiciaire.
A cet égard, la lettre recommandée doit être considérée comme
le mode normal de notification. Ce n'est que si cette dernière ne peut Dans ce cas, la période de suspension n'est pas comptée
être réalisée par voie postale ou en cas de difficultés particulières dans le délai de la prescription.
qu'il y aura lieu, exceptionnellement, de recourir au Ministère d'un
Un certain laps de temps pouvant s'écouler entre la date de
huissier ou de tout autre agent habilité.
la remise à l'Administration des Postes de la lettre
La lettre recommandée n'est soumise à aucune condition recommandée et la date à laquelle la prescription se trouvera
de forme particulière mais doit, cependant, contenir interrompue, le comptable ne devra pas manquer de procéder
sommation d'avoir à payer sans délai les sommes réclamées, à la notification quinze jours au moins avant la date d'expiration
celles-ci étant immédiatement exigibles. du délai de prescription.
Le titre exécutoire demeure déposé au bureau, la notification La notification du titre exécutoire fixe le point de départ du
comporte seulement l'envoi au redevable, soit d'une copie du titre - s'il délai imparti au redevable pour former opposition au titre de
s'agit d'un titre de perception individuel - soit d'un extrait du titre - si le titre perception et celui à partir duquel le titre de perception peut
est collectif. Dans tous les cas, la copie ou l'extrait doit reproduire la être ramené à exécution.
mention du visa du Directeur des Domaines sur l'original.
c) Opposition au titre de perception - Sursis à paiement :
La lettre recommandée est adressée, en principe, au
domicile, à la résidence ou au siège du redevable soit en Le redevable qui conteste le bien-fondé de la réclamation ou
Algérie soit à l'étranger. la quotité des sommes réclamées peut former opposition dès
réception de la notification du titre de perception.
Des difficultés étant susceptibles d'être soulevées par le
destinataire sur le contenu de la lettre recommandée, il L'opposition est faite par voie de requête au Directeur des
importe que l'Administration puisse établir, en tout état de Domaines de Wilaya dont dépend le comptable qui poursuit le
cause, ce qui se trouvait à l'intérieur du pli recommandé, afin recouvrement.
de démontrer la régularité de la notification.
L'opposition n'interrompe pas l'exécution du recouvrement
A cet effet, le pli ne sera pas mis sous enveloppe et le du titre de perception.
comptable des domaines utilisera l'imprimé mis en service et
En effet, à défaut de paiement par le redevable, les poursuites
qui fait apparaître, d'une manière inséparable, la marque de la
peuvent être exercées, jusqu'à la saisie inclusivement.
poste sur le contenu même de la lettre.
Toutefois, l'article 149 réserve au redevable la possibilité de
Lorsque la lettre recommandée ne peut être remise au redevable
surseoir au paiement de la somme contestée, à condition de
ou à son fondé de pouvoir, par suite de la disparition ou de l’absence
constituer des garanties propres à assurer le recouvrement de
dudit redevable de son domicile, de sa résidence ou de son siège, la
cette somme,. La demande de sursis doit être faite dans la
notification est renouvelée dans les formes du droit commun. Il en est
réclamation et le redevable doit fixer le montant de la réduction
de même dans le cas où le débiteur ou son fonde de pouvoir refuse
à laquelle il prétend, ou en préciser les bases.
la lettre recommandée par laquelle le titre de perception lui a été
notifié. Il appartient à l'Administration d'apprécier si les garanties
offertes sont propres à assurer le recouvrement de la somme
b) - Effets de la notification :
contestée. La décision de l'Administration à cet égard est
Sauf à renouveler ultérieurement la notification dans les

20
susceptible de recours devant les juridictions. pour l'Administration) fait à la personne ou au domicile du
débiteur.
Les Directeurs des Domaines sont compétents pour
statuer sur les demandes de sursis et c'est à eux que revient Les actes de poursuites sont soumis, au point de vue de la
le soin d'apprécier si les garanties offertes sont de nature à forme, aux règles du droit commun. Ils doivent donc satisfaire
sauvegarder la créance du Trésor. aux conditions générales de validité des exploits telles qu'elle
sont fixées par le code de procédure civile.
Le texte ne fournissant aucune précision ni sur la nature
des garanties, ni sur leur valeur, la plus grande latitude leur est L'article 152 prévoit, par ailleurs, que si, dans le cas de saisie
laissée. de meubles et autres effets mobiliers pour le paiement des
redevances, il est formé une demande en revendication d'objets
La décision du Directeur, motivée en cas de rejet, est notifiée par
saisis, cette demande appuyée de toutes justifications utiles, doit
lettre recommandée, avec accusé de réception, adressé au
être soumise, avant d'être portée devant la juridiction compétence,
redevable par le comptable chargé du recouvrement.
au Directeur des Domaines de la Wilaya dans laquelle a été
Si la décision rendue ne lui donne pas satisfaction, le pratiquée la saisie.
redevable peut porter l'affaire devant la juridiction compétente
Il s'ensuit notamment que les Directeurs des Domaines
tel qu'il est prévu à l'article 150. Il dispose pour cela de huit (8)
sont compétents pour recevoir et statuer sur les demandes en
jours à partir de la réception de la lettre recommandée qui lui
revendication d'objets saisis.
a été adressée par le comptable.
Dès que le mémoire préalable lui a été remis, le Directeur
II est précisé qu'un redevable qui a fait opposition doit, à
délivre un récépissé de dépôt au revendiquant. Ce récépissé qui
peine d'irrecevabilité de l'action, consigner auprès du
est daté et signé, rappelle la date et le lieu de la saisie, ainsi que le
comptable, à un compte d'attente, une somme égale au quart
nom du redevable au préjudice de qui a été pratiquée la saisie et
des redevances contestées.
la désignation des objets revendiques. Il y a lieu d'y mentionner le
La procédure doit être dirigée contre le comptable chargé nombre de pièces produites à l'appui du mémoire préalable et la
du recouvrement. nature de ces documents.
Pendant la durée de la procédure, le comptable ne peut exercer sur Le Directeur prescrit immédiatement à l'huissier ou l'Agent
les biens du redevable que les mesures conservatoires. poursuivant de surseoir à la vente des objets revendiqués
jusqu'à ce qu'une décision soit intervenue sur la demande en
II - LES MESURES D'EXÉCUTION FORCÉE - POURSUITES :
revendication, et il l'invite, en même temps à lui fournir tous
Les poursuites directes ne peuvent être engagées qu'à renseignements utiles sur les circonstances de l'affaire si les
l'expiration d'un délai de 20 jours après notification au indications fournies par le revendiquant ne sont pas suffisantes
redevable d'une mise en demeure (Art. 142 - 143). pour permettre de statuer en toute connaissance de cause.

La mise en demeure tient lieu de commandement prescrit par Le Directeur examine la requête en la forme et au fond.
le code de procédure civile - art. 144.- lorsque les poursuites ont Celle-ci doit être formée soit par la personne qui se prétend
lieu par voie de saisie mobilière. Elle interrompe alors la propriétaire des objets saisis, soit, s'il s'agit d'un incapable ou
prescription de l'action en recouvrement. d'une société, par son représentant légal, justifiant de sa
qualité, soit, enfin, par un mandataire régulier.
Elle annonce que les poursuites pourront intervenir dans un
délai de 20 jours à compter du lendemain de sa notification. Au Le Directeur procède à l'examen de la requête, il accueille la
terme de ce délai, le comptable choisit, parmi l'éventail des revendication dans le cas où les droits du requérant lui paraissent
poursuites, celles qui lui semblent les plus appropriées. établis et la rejette dans le cas contraire.

Outre, les modes de poursuites de droit commun - saisie Le Directeur doit statuer dans le mois du dépôt du mémoire
conservatoire (art. 345 à 354 CPC) saisies arrêts (art. 355 à et sa décision est aussitôt notifiée, par lettre recommandée avec
368 CPC),saisie mobilières (art. 369 à 378 CPC) saisie accusé de réception, au revendiquant, à qui sont en même temps
immobilière (art. 379 à 399 CPC), le comptable dispose, en renvoyées les pièces justificatives produites à l'appui du
raison du caractère particulier de sa créance d'autres moyens mémoire. En cas de rejet total ou partiel de la revendication, il est
d'exécution : l'avis à tiers détenteur. pris copie ou extrait desdites pièces, en prévision du cas où le
revendiquant porterait ultérieurement l'affaire devant les
Ainsi, à défaut de paiement des somme mentionnées dans le juridictions et où il y aurait lieu à discuter devant les juges la
titre de perception ou de réclamation assortie d'une demande de validité des justifications précédemment produites par l'intéressé.
sursis de paiement avec constitution de garanties, les poursuites
peuvent être engagées 20 jours après l'une ou l'autre des La décision est également portée à la connaissance de
formalités visées ci-avant (art. 142 et 143). Les poursuites sont l'huissier ou de l'agent poursuivant qui donne mainlevée de la
opérées par les huissiers ou par tout agent de l'Administration saisie dans la mesure où la revendication est accueillie et
des Domaines assermenté et à la diligence du Directeur des poursuit, le cas échéant, la réalisation des objets dont la saisie
Domaines (art. 143 - Alinéa 3). est maintenue.

Il résulte que les poursuites ont lieu à la requête du Dans le cas où la décision du Directeur ne lui donne pas
Directeur des Domaines, soit par ministère d'huissier, soit le satisfaction, le revendiquant peut assigner le comptable des
ministre de tout autre agent habilité à les exercer à savoir les Domaines devant la juridiction compétente (art. 152).
agents de l'Administration des Domaines assermentés (article
143, Alinéa 3). Dans le cas où une juridiction accueillerait une demande
en revendication formée prématurément, il y aurait lieu d'en
Il y a donc lieu, en raison de la complexité des procédures, référer à la Direction générale du Domaine National en vue
de procéder par ministère d'huissier. d'un appel éventuel. Il en serait de même si des juges faisaient
droit à une demande de revendication en retenant à l'appui de
Dans la nouvelle procédure les poursuites débuteront
leur décision des motifs tirés de pièces justificatives qui
généralement, et, notamment, lorsqu'il s'agira de parvenir à la
n'auraient pas été produites à l'appui du mémoire préalable.
saisie-exécution, par un commandement (mise en demeure

21
Les Directeurs enregistrent sur un registre spécial, les toutes explications utiles. Il doit accueillir la réclamation de
demandes en revendication dont ils sont saisis. La date et le l'intéressé si elle lui paraît justifiée et la rejeter le cas contraire.
sens de la décision prise par eux ainsi que la date de la
En tout état de cause, le Directeur doit statuer dans le mois du
notification de cette décision sont ultérieurement mentionnés
sur ce registre. dépôt du mémoire et sa décision est aussitôt notifiée par lettre
recommandée, avec accusé de réception, à l'opposant, à qui sont
Les mémoires déposés par les revendiquants sont en même temps renvoyées les pièces justificatives produites à
conserves dans les archives avec, le cas échéant, les copies l’appui du mémoire. En cas de rejet total ou partiel de l'opposition,
ou les extraits de pièces justificatives qui y ont été annexées et il est pris extrait ou copie desdites pièces en prévision du cas où
les accuses de réception de la poste. l'opposant porterait ultérieurement l'affaire devant les juridictions
et où il y aurait lieu de discuter devant les juges la validité des
Il va sans dire que les poursuites ne seront continuées
justifications précédemment produites par l'intéressé.
qu'après qu'il a été statué définitivement sur la demande (art.
149). La décision est également portée à la connaissance du
comptable qui doit, dans le cas où l'opposition est accueillie se
A cet égard, les poursuites peuvent être interrompues en
désister des actes de poursuites irréguliers ou en limiter les
cas d'opposition aux actes de poursuites.
effets aux sommes restant dues et exigibles.
Oppositions aux actes de poursuites :
Les Directeurs enregistrent sur le registre spécial prévu ci-
Les contestations relatives au recouvrement prévues par
dessus (page 7) les oppositions dont ils sont saisis. La date et le
l’article 151 ne peuvent porter que : soit sur la régularité en la
sens de la décision prise ainsi que la date de la notification de cette
forme de l'acte soit sur l’inexistence de l’obligation de payer.
décision y sont mentionnés. Les mémoires déposés par les
L'opposition aux actes de poursuites peut donc être fondée revendiquants sont conservés dans les archives avec, le cas
1° - sur l’irrégularité de forme de l’acte ; échéant, les copies ou extraits des pièces justificatives qui y ont été
2° - sur la non exigibilité de la somme réclamée résultant : annexées et les accusés de réception de la poste.
● soit du paiement effectué ;
Dans le cas où la décision du Directeur ne lui donne pas
● soit de la prescription acquise ;
satisfaction, l'opposant peut porter l'affaire devant la juridiction
● soit de tout autre motif ne remettant pas en question
compétente.
l’assiette et le calcul même de la redevance.
III - LES MESURES D'EXÉCUTION FORCÉE PROPRES AU
En fait, les poursuites peuvent également être DROIT DOMANIAL :
interrompues en cas d'opposition au titre de perception
formée, avec constitution de garanties suffisantes pour assurer L'avis à tiers détendeur - A.T.D., prévu par l’article 145, est
le recouvrement de la créance du Trésor. une forme simplifiée de la saisie-arrêt.
La procédure de l' A.T.D, est applicable à tous les droits et
Les contestations relatives au recouvrement prévues par
redevances domaniaux dont le recouvrement est garanti par le
l'article 151 doivent faire l’objet d'une demande adressée au
privilège du Trésor.
Directeur des Domaines.
L'A.T.D, ne peut porter que sur des deniers. Il est utilisé
La décision de l’Administration peut être attaquée devant la pour faire opposition sur les comptes bancaires ou sur les
juridiction compétente. salaires. Dans ce dernier cas, les règles relatives à la fraction
La réclamation doit donc être portée, avant qu'elle ne soit saisissable des rémunérations du travail doivent être
soumise aux juridictions, devant le Directeur des Domaines qui observées; notamment celles fixées par l'article 1er de
l'ordonnance n°75-34 du 29 Avril 1975 relative à la saisie-arrêt
apprécie s'il y a lieu d'y faire droit et, dans le cas de
l'affirmative, évite l'introduction d'une procédure. et à la cession des rémunérations.
L'avis est adressé au tiers détenteur de sommes
Dès que le mémoire préalable lui a été remis le Directeur appartenant ou devant revenir aux redevables de redevances,
délivre un récépissé de dépôt à l'opposant, daté et signé rappelant droits et produits domaniaux par pli recommandé avec accusé
la nature de l’opposition, l’objet et la date de l’acte attaque. Il y a lieu de réception.
de mentionner le nombre de pièces produites à l’appui du mémoire La notification au redevable de l'A.T.D, par pli recommandé
préalable et la nature de ces documents. avec accusé de réception interrompe la prescription de l'action
Si les indications fournies par l’opposant ne sont pas de recouvrement.
suffisantes pour lui permettre de statuer en toute Le tiers saisi est tenu de payer la redevance privilégiée en
connaissance de cause, le Directeur prescrit immédiatement l'acquit du redevable à concurrence des fonds qu'il détient.
au comptable poursuivant de lui fournir tous renseignements Les effets de l'A.T.D, sont comparables à ceux d'un
utiles sur les circonstances de l'affaire. Il l’invite en même temps jugement de validité de saisie-arrêt passé en force de chose
à se borner à prendre, jusqu'à ce qu'il soit statué, les mesures jugée dès l'expiration du délai ouvert au redevable pour faire
conservatoires strictement indispensables pour sauvegarder les opposition à cet acte de poursuite.
intérêts du Trésor. Si le tiers s'abstient sans raison valable de déférer à l'avis
Le Directeur doit ensuite procéder à l'examen de l'opposition, qui lui a été adressé, il peut être poursuivi personnellement sur
tant au point de vue de la forme qu'en ce qui touche le fond. ses biens.
Il est précisé que tous les actes et pièces relatifs aux saisies
Les requêtes doivent être présentées soit par les
et ventes de meubles corporels ayant pour objet le recouvrement
opposants eux-mêmes ou, s'il s'agit d'incapables ou de
des droits, redevances et produits domaniaux sont exempts de la
sociétés, par leurs représentants légaux justifiant de leur
formalité de timbre et de l'enregistrement.
pouvoirs, soit par les mandataires réguliers.
Vous voudrez bien assurer une large diffusion de la présente
Le Directeur doit examiner avec soin tous les motifs de circulaire et veiller à l'exécution des prescriptions qu'elle contient.
droit et de fait invoqués par l'opposant, avec lequel il peut LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
d'ailleurs se mettre en rapport pour obtenir de lui ou lui fournir Signé : A.BRAHITI

22
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE des biens immobiliers relevant du Domaine Privé de l'etat qu'ils
MINISTERE DE L'ECONOMIE détiennent, il a été juge utile de vous autoriser à passer
DIRECTION GÉNÉRALE DU DOMAINE NATIONAL systématiquement dans la limite des besoins nécessaires au
DIRECTION DES- OPERATIONS
fonctionnement des établissements et organismes publics
DOMANIALES ET FONCIERES Alger, Le 02 Mars 1992
N° 01.222 E/DGDN/DODF susvisés, les actes administratifs de cession.

LE DIRECTEUR GENERAL Il va sans dire que l'acte de cession devra mentionner, dans
DU DOMAINE NATIONAL les visas, la référence de la présente circulaire.
A
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES
Je vous prie, en conséquence, d'instruire les affaires de
(TOUTES WILAYAS) l'espèce et d'en activer le règlement eu égard à l'objectif
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX d'assainissement et de régularisation poursuivi.
DES DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
Il sera adressé, au Service Central, trimestriellement, un état
Objet : Loi de Finances pour 1992 - Article 64 des actes de cession établis.
- Droits D'Enregistrement Copie à Messieurs les Walis
L'Article 64 de la loi n° 91-25 du 18 Decembre 1991 portant (Toutes Wilayas)
P / LE MINISTRE DELEGUE AU BUDGET
loi de finances pour 1992 a introduit, en matière de droits
ET PAR DELEGATION
d'enregistrement, une mesure réduisant de 2% les seuils de la
taxe spéciale à taux progressif, prévue par l'article 352 du code LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
de l'enregistrement et mise à la charge du vendeur ou du cédant A . BRAHITI.
et à laquelle sont soumises les mutations à titre onéreux ------------------------------------------------------------------------------
d'immeubles et de droits immobiliers, ainsi que des fonds de REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
commerce et de clientèle. MINISTERE DE L'AGRICULTURE MINISTRE DE L'ECONOMIE
N° 00.157 S M N° 00.232 / MOB / 92
C'est ainsi qu'à compter de la date d'entrée en vigueur de Alger, Le 14 Avril 1992
la loi de finances pour 1992, la taxe spéciale, fixée
CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE
précédemment à 6 - 8 et 10% a été ramenée respectivement
à 4 - 6 et 8% selon que le prix des dites mutations, augmenté Objet : Régularisation au plan juridique des biens
des charges, n'excède pas 100.000 DA, 200.000 DA ou est immobiliers détenus par les établissements et
supérieur à 250.000 DA. organismes publics du secteur agricole
J'ai l'honneur de vous demander de bien vouloir veiller à Pour l'accomplissement des missions qui leur sont dévolues
l'application des nouveaux taux, pour toutes les opérations de en vertu des textes de création, des établissements et organismes
l'espèce (acquisitions, échanges, etc ...) poursuivies, au nom de publics du secteur agricole détiennent des biens immobiliers
l'Etat, par les Services des Domaines. appartenant à l'Etat consistant, notamment, en terres agricoles.
La loi n° 87-19 du 8 Decembre 1987 déterminant le mode
LE DIRECTEUR DES OPERATIONS
DOMANIALES ET FONCIERES d'exploitation des terres agricoles du domaine national et fixant les
Signé :M . BAGHDADI droits et obligations des producteurs, excluant de son champ
----------------------------------------------------------------------------- d'application les terres publiques rattachées aux organismes et
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE établissements sus-cités, il s'avère nécessaire de procéder à la
MINISTERE DE L'ECONOMIE régularisation de ces assiettes foncières, conformément aux
DIRECTION GÉNÉRALE DU DOMAINE NATIONAL dispositions législatives et réglementaires domaniales.
DIRECTION DES OPERATIONS La présente circulaire a pour objet de préciser les
DOMANIALES ET FONCIERES Alger, Le 17 Mars 1992 modalités pratiques à mettre en oeuvre.
N° 01.445 E/DGDN/DODF
1 - Identification et assainissement des assiettes
CIRCULAIRE foncières concernées :
A
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA Il est demandé aux D.R.A , conjointement avec les D.S.A,
d'entreprendre, en relation avec chaque établissement ou
EN COMMUNICATION A : organisme concerné, l'identification des terres qui sont rattachées
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
à ces unités et de procéder, le cas échéant, aux operations
ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
d'assainissement nécessaires, afin de fixer la consistance définitive
Objet : Cession de gré à gré aux établissements et des assiettes foncières retenues.
organismes publics, d'immeubles domaniaux
Cet assainissement doit prendre en compte les implications
- établissement des actes de vente.
résultant des textes suivants :
Aux termes de l'article 11 du décret exécutif n° 91-454 du 23 ● La loi portant orientation foncière ;

février 1991 fixant les conditions et modalités d'administration et de ● La circulaire du Ministre Délègue aux Collectivités
gestion des biens du domaine privé et du domaine public de l'Etat, Locales du 17 février 1991 relative à l'application de la loi
les immeubles domaniaux peuvent être vendus de gré à gré, sur portant orientation foncière;
autorisation du Ministre Chargé des finances, à un prix qui ne ● La circulaire n°222 du 9 Octobre 1990 du Ministre de l'Agriculture

saurait être inférieur à leur valeur vénale, au profit des Wilayas relative au redéploiement du réseau des fermes pilotes;
Communes, établissements publics, entreprises publiques ● La circulaire n° 343/SM/ du 1er Décembre 1991 du
economiques et associations. Ministre de l'Agriculture relative au règlement du
contentieux foncier;
En ce qui concerne les établissements publics à caractère
● La circulaire interministérielle (agriculture - affaires religieuses)
industriel et commercial et les entreprises publiques, s'agissant
n° 11, du 14 Janvier 1992 relative à la régularisation des biens
dans la plus part des cas de régularisation de la situation juridique
wakf.

23
Ce travail préliminaire accompli, les D.R.A fourniront aux régularisation qui s'imposent, d'assurer à la présente circulaire
services locaux du Cadastre, les documents utiles permettant la plus large diffusion et de veiller à sa stricte application.
l'établissement des plans de délimitation et de bornage de ces
LE MINISTRE DELEGUE LE MINISTRE DE
assiettes foncières. AU BUDGET L’AGRICULTURE
Un jeu des plans et P.V établis sera adressé aux D.R.A et aux
D.S.A ainsi qu'à chaque établissement ou organisme concerné. Signé : M.MEDELCI Signé : M ELYES MESLI
-----------------------------------------------------------------------------
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
2 - Régularisation au plan juridique de la création
MINISTERE DE L'ECONOMIE
des fermes pilotes : DIRECTION GÉNÉRALE DU DOMAINE NATIONAL
N° 02.284 E/DGDN/DODF Alger, Le 11 Mai 1992
Le décret exécutif n° 89-52 du 18 Avril 1989 portant
réaménagement des statuts des fermes pilotes prévoit dans son NOTE A
article 3 que ces EP. I.C sont crées par arrêté du Ministre de MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES - TOUTES
l'Agriculture. WILAYAS
Il appartient, par conséquent, aux D.R.A de préparer, pour
COPIE A M.M :
chaque ferme pilote, un projet d'arrêté de création y relative et
- LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA
de le soumettre, avec un exposé des motifs, au Ministre de
CONSERVATION FONCIERE
l'Agriculture, par le canal du wali. - LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE

3 - Régularisation au plan domanial des assiettesfoncières: Objet : Assainissement du secteur agricole national
- Evaluation
S'agissant de biens immobiliers relevant du domaine privé de - établissement des actes administratifs.
l'Etat, la réglementation de leur situation juridique peut
conformément à la loi domaniale n° 90-30 du 1er Décembre 1990 Dans le cadre de l'opération assainissement du secteur
(art 86 et 106 ) et aux dispositions contenues dans le décret agricole national, et lors du séminaire tenu les 16 et 17 Mars 1992
d'application n° 91-454 du 23 Novembre 1991, être opérée dans au siège du Ministère de l'Agriculture, un nombre de problèmes a
les conditions ci-après : été soulevé par les Directeurs aux Réformes Agricoles,
notamment, en matière d'évaluation du patrimoine des
Les établissements publics à caractère administratif (EPA) exploitations agricoles et d'établissement des actes devant
concernés, compte tenu des missions de service public et d'intérêt conforter dans leurs droits les attributaires réguliers.
général poursuivies, peuvent bénéficier d'une affectation à titre
gratuit. A ce sujet, et afin d'activer le déroulement de cette opération,
il paraît utile d'apporter les précisions suivantes :
L'affectation à titre gratuit s'appliquera également pour les
fermes pilotes, conformément à l'article 14 du décret n° 89/52 du 18 1 - Discordance des superficies entre le plan et l'arrêté :
Avril 1989 portant réaménagement des statuts des fermes pilotes. Il y a lieu de préciser à cet égard, que l'arrêté d'attribution
En ce qui concerne les autres établissements à caractère n'a pas à être refait lorsque la différence de superficie est
industriel et commercial (SPIC) un droit d'usage sur les biens minime, c.a.d ne dépassant pas quelque centiares (différence
qu'ils détiennent leur sera . affecté moyennant paiement à habituellement admise).
l'Administration des Domaines, d'une redevance au titre du droit L'acte doit être établi sur la base de la superficie calculée
de jouissance prévue par l’article 80 de la loi n° 88-33 du 31-12- sur le plan (cf circulaire n° 121 du 8 Août 1991 du Ministère de
1988 portant loi de finances pour 1989. l’Agriculture).
Etant des entreprises publiques économiques, les offices 2 - Investissements réalisés sur des terres
peuvent bénéficier de locations de longue durée renouvelables, agricoles attribuées et ayant fait l'objet de restitution :
qui s'analysent en des concessions ou de cessions et ce,
conformément à la législation en vigueur. 2.1- Investissements appartenant aux attributaires
de la terre et / ou à l'Etat :
A cet égard, les responsables des établissements et
a) Investissements appartenant aux attributaires de la terre :
organismes publics concernés adresseront, sous le couvert
Les infrastructures réalisées sur les terres agricoles par les
des D.R.A, aux Directeurs des Domaines de Wilaya, pour
attributaires appartiennent à leurs auteurs (art 77 de la loi n° 90-
chaque unité un dossier comprenant :
25 du 18 Novembre 1990 portant orientation foncière )
● Une demande d'affectation de location ou de cession

dûment motivée; Ces derniers peuvent conformément aux dispositions des


● Une copie du ou des textes de création de l’organisme;
alinéas 2ème et 3ème de l'article 77 cité ci-dessus, s'en
● Une copie de la décision ou du titre d'occupation;
dessaisir à titre onéreux au profit des propriétaires initiaux et la
● Un plan de l’assiette foncière concernée.
transaction sera constatée par acte authentique et réalisée à
un prix fixe d'un commun accord entre les parties ou, à défaut,
Le service des Domaines procédera aux régularisations par la juridiction compétente.
nécessaires par l'établissement des projets d'arrêtés d'affectation
b) Investissements appartenant à l'Etat :
ou d'actes administratifs de location ou de cession, dans les
Pour les investissements réalises sur les terres agricoles et
conditions et suivant les procédures réglementaires.
appartenant à l'Etat, leur valeur doit venir en déduction de la
Il convient de préciser que la législation domaniale en vigueur créance que l'Etat détient sur l'attributaire.
accorde à l'Administration des Domaines un droit permanent de 2.2 - Investissements réalisés sur des terres agricoles
contrôle sur les conditions d'utilisation des immeubles du domaine par les Communes (Plan Communal de Développement):
privé de l’Etat.
Contrairement à la position adoptée, parfois, au niveau de
Messieurs les D.R.A, les D.S.A et les Directeurs des nos services, il y a lieu de procéder à l'évaluation des
Domaines de wilayas sont tenus de prendre toutes les investissements de cette nature, étant précisé que le produit de
dispositions utiles en vue d'activer la réalisation des opérations de leur cession doit être imputé soit, au budget de l'Etat s'ils ont été

24
finances sur concours définitif, soit, reversé au budget de la contraire aux dispositions de l'article 13 de l'arrêté du 22 Juin
Commune s'ils ont été financés par celle-ci. 1988 portant approbation du cahier des charges générales
relatif à la vente aux enchères publiques des biens mobiliers
3 - établissement des actes : aliénés par le Service des Domaines et commenté par la
3.1 - Cas des attributions détenteurs de contrats établis circulaire n° 00910 F/DADF/ du 27 février 1989.
dans le cadre des operations de Révolution Agraire: En effet, des certificats de vente ont été délivrés à des
II est rappelé que conformément aux dispositions de personnes qui n'ont aucun lien contractuel avec
l'article 46 de la loi n° 87-19 du 8 Décembre 1987, les dites l'Administration sur simples attestations de désistement qui
attributions sont assimilées à des EAI. leur ont été remises par des adjudicataires.
2°) La délivrance systématique de duplicatas à la demande
Par conséquent, dans ces situations, il n' y a plus lieu d'exiger des adjudicataires qui auraient égaré le certificat délivré à
un arrêté d'attribution; les dits contrats devant être pris en la suite de la première vente.
considération et visés dans les actes administratifs à établir.
Il a été constate que ces documents ont été établis, le plus
3.2 - Instruction des dossiers - établissement et souvent au vu d'attestations de déclaration de perte délivrées
publication des actes : par les services de police et présentées à l'Inspecteur des
Domaines concerné, plusieurs mois, voire même plusieurs
L'examen du bilan de cette opération laisse apparaître que
les résultats enregistrés sont nettement insuffisants comparés années après la réalisation des adjudications et ce, en
contradiction avec les prescriptions contenues dans la note n°
au nombre d'exploitations collectives ou individuelles (EAC -
EAI) constituées et / ou dont les plans ont été levés (13000 473 F/DADF du 26 Janvier 1986
dossiers complets selon les DRA et 9000 selon les statistiques Aussi et dans le but de mettre fin à cette pratique, les Chefs
tenus par nos services). d'Inspections sont tenus, désormais, d'annoter le bas de l'original
Aussi, et afin de remédier à cette situation, a-t-il été décidé du certificat délivré à l'adjudicataire, acquéreur de véhicule
automobile, par la mention suivante :
que des agents des domaines (2 ou 3) soient affectés, en
permanence, auprès des Directions aux Réformes Agricoles et «II ne sera pas délivré de duplicata du présent certificat»
intégrés dans une cellule commune chargée d'assurer le bon Comme cette mention n'a pas été imprimée sur le nouveau
déroulement et un meilleur suivi de cette opération. modèle de certificat de vente diffusé, il convient d'y remédier
Un rapport mensuel, établi en deux exemplaires retraçant par l'apposition d'un cachet humide confectionné à cet effet.
l'état d'avancement des travaux et co-signé par les Directeurs Cependant, et devant des cas de force majeure, il pourrait être
aux Réformes Agricoles et les Directeurs des Domaines des délivré au seul adjudicataire, une attestation indiquant :
Wilayas, sera adressé, l'un au Ministre de l'Agriculture, ● La date de l'adjudication;

Direction du Génie Rural, l'autre au Ministre Délègue au ● Les caractéristiques du véhicule concerné;

Budget, Direction Générale du Domaine National. ● Les références du certificat de vente égaré (n° , date)

Je vous prie de bien vouloir prendre toutes mesures utiles, 3°) Le suivi régulier des carnets et certificats de vente n'est
de concert avec les DRA, en vue de faire redynamiser cette pas assuré.
opération et de me tenir informé, le cas échéant des difficultés
rencontrées. A cet égard, il a été prescrit aux services locaux, la tenue d'un
registre d'inventaire, qui doit être ouvert dans chaque Inspection
LE DIRECTEUR DES OPERATIONS des Domaines, sur lequel sont enregistrés les mouvements des
DOMANIALES ET FONCIERES ”entrées et sorties” des certificats de vente de véhicules
M . BAGHDADI automobiles. Cette mesure permet de connaître, à tout moment
--------------------------------------------------------------------------------- le nombre des certificats de vente délivrés ainsi que celui des
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE certificats annulés.
MINISTERE DE L'ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL Messieurs les Directeurs des Domaines voudront bien
N° 04.163 E/DGDN/DODF Alger, Le 16 Octobre 1991 assurer une large diffusion de la présente note et veiller à sa
stricte application par les Chefs d'Inspection qui devront
NOTE A :
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES apporter un plus grand intérêt dans la gestion des carnets de
- TOUTES WILAYAS - certificats de vente mis à leur disposition.

EN COMMUNICATION A : LE DIRECTEUR DES OPERATIONS


MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES DOMANIALES ET FONCIERES
M. BAGHDADI
Objet : Aliénation de véhicules Automobiles Réformés -----------------------------------------------------------------------------
- délivrance de certificats de vente - REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ECONOMIE
Référence : Ma note n° 473 F/DADF/GM du 26 Janvier 1986 DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
J'ai l'honneur de vous faire connaître qu'il m'a été donné de DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
N° 00.691 E/DGDN/DODF Alger, Le 08 Février 1992
constater que les prescriptions de ma note n° 473 F/DADF du 26
Janvier 1985 relative à la délivrance des certificats de vente ( NOTE A :
nouveau modèle ) n'ont pas été respectées par certains Chefs MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES
d'Inspection des domaines ayant procèdé à la réalisation des - TOUTES WILAYAS -
ventes aux enchères publiques de véhicules automobiles EN COMMUNICATION A :
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX
organisées dans leur circonscription territoriale. DES DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE

C'est ainsi qu'il a été relevé les irrégularités ci-après : Objet : Ventes mobilières - Nouvelle procédure d'insertion
publicitaire et de règlement des frais y afférents.
1°) Des certificats de vente de véhicules ont été délivrés à
des personnes autres que les adjudicataires, ce qui est Les circulaires n°2098 F/DADF/ du 28 Avril 1988 et n° 421

25
F/DADF/ du 12 février 1990 ont confié au Service Central le La présente circulaire a pour objet de fixer les modalités
soin d'assurer d'une part; le dépôt auprès de l'Entreprise d'encaissement de la redevance dûe à raison de l'exploitation
ANEP des demandés d'insertion des avis d'adjudications des richesses corallifères.
mobilières et d'autre part, d'effectuer le règlement des frais y
afférents. 1 - Calcul de la redevance :
La redevance pour exploitation de corail comporte deux
Cependant, compte tenu de la mise en place de la nouvelle éléments, l'un fixe, l'autre variable.
réorganisation des services extérieurs, il a été décidé à compter Le premier élément est fixé par l'article 156 de la loi
du 1er Janvier 1992, d'allouer des crédits nécessaires aux precitée à un montant annuel de six cent quatre vingt mille
Directions des Domaines des Wilayas pour traiter directement dinars (680.000 DA).
avec les organes de presse régionaux. Le deuxième élément est calculé par application du taux
fixé par l’article 157 de la loi susvisée, à mille six cents dinars
La présente note a pour objet de définir désormais la
(1600 DA) par kilogramme de corail à sec.
procédure qui sera suivie en matière d'insertion des avis
A cet égard, le concessionnaire est tenu de souscrire, sous le
publicitaires et du règlement des frais y afférents ainsi que la
contrôle du concédant (Agence nationale pour le Développement
production du compte rendu d'exécution des ventes.
des Pêches), une déclaration sur imprimé fourni par ce dernier
I - Insertions Publicitaires : d'une part, et de payer la redevance exigible d'autre part.
Les avis d'insertion seront adressés par les Directeurs des
2 - Encaissement de la redevance :
Domaines directement aux organes de presse dans le délai
Le comptable de l'Agence nationale pour le Développement des
fixé d'un commun accord avec l'organe concerné afin de
Pêches doit poursuivre le recouvrement des redevances exigibles et
permettre leur parution à la date souhaitée.
verser, à la caisse de l'inspecteur des domaines territorialement
Une copie du texte de l'annonce devra être adressé au Service compétent, quatre vingts pour cent (80%) des sommes encaissées
Central en vue d'assurer le suivi des ventes mobilières devant être au titre des concessions des cueillettes de corail.
réalisées par les Inspections des domaines. La redevance fixe est payable annuellement et d'avance,
avant la remise, au bénéficiaire, d'une ampliation de la
II - règlement des frais de publicité : décision d'autorisation d'exploitation.
Le règlement des factures présentées par l'organe de presse Une ampliation de la dite décision est adressée au service
choisi devra être assuré par les directions des Domaines de Wilaya des Domaines pour servir de titre de recouvrement.
sur les crédits qui leur sont alloués pour l'exercice 1992. La quote part de la redevance revenant au budget de l'état doit,
III - Compte rendu d'exécution des ventes mobilières : sans tarder, être versée à la caisse de l'inspecteur des domaines.
Pour permettre au Service Central d'assurer le suivi constant La redevance variable est versée, dans la même caisse, les
de l'exécution des ventes mobilières réalisées par les Inspections mois de Janvier et Juillet de chaque année.
des Domaines, il sera adressé au Service Central une copie du A cette fin, le concédant devra établir et adresser, au service
compte rendu des ventes dans un délai ne dépassant pas les huit des domaines, un état, dûment visé par le Directeur général de
(08) jours à compter de la date de la réalisation de l'opération. l'Agence Nationale pour le Développement des Pêches, qui
mentionnera les noms et prénoms des concessionnaires, le
Vous voudrez bien agir, en conséquence, et veiller à poids des produits cueillis pendant la période considérée, le
l'exécution des prescriptions de la présente note. montant des redevances encaissées ainsi que celui des sommes
LE SOUS-DIRECTEUR DES OPERATIONS dûes au budget de l'Etat.
DOMANIALES ET DU CONTENTIEUX Il convient de souligner que l'exploitation de la richesse naturelle
M. T ALLOUM corallifère peut être autorisée après appel à la concurrence, à chaque
------------------------------------------------------------------------------------------ fois que le concédant estime que cette procédure est favorable à une
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE meilleure gestion et aménagement de cette ressource. L'adjudication
MINISTERE DE L'AGRICULTURE MINISTERE DE L'ECONOMIE se fera alors sur la base d'une mise à prix correspondant aux deux
N° 00.207 / S M Alger, Le 23 Mars 1992
éléments de la redevance susvisée.
CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE Il y a lieu de préciser que la redevance pour l'exploitation des
richesses corallifères s'applique aux concessions accordées à
Objet : Loi de Finances pour 1992 - Articles 156 et 157
compter de la date de signature de la présente circulaire.
Redevance relative à la cueillette du corail. Messieurs le Directeur Général du Domaine National et le
L'exploitation du corail, soumise au régime général des pêches, Directeur Général de l'Agence nationale pour le
a été confiée, dans un premier temps à des entreprises publiques du Développement des Pêches sont chargés chacun en ce qui le
secteur des pêches puis étendue au secteur privé. concerne de l'exécution de la présente circulaire.

S'agissant d'un produit du domaine public naturel de l'État son LE MINISTRE DELEGUE LE MINISTRE DE L’AGRICULTURE
exploitation doit donner lieu à la perception d'une redevance domaniale. AU BUDGET
MOURAD MEDELCI MOHAMED ELYES MESLI
C'est ainsi que l'article 156 de la loi de Finances pour 1992 a ---------------------------------------------------------------------------------------------
institué une redevance pour la cueillette du corail, comprenant deux REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
éléments, l'un fixe, l'autre, variable. MINISTERE DE L'ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
L'encaissement de celle-ci est, en vertu de l'article 157 de la loi DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
precitée, confié à l'Agence nationale pour le Développement des N° 01.907 E/DGDN/DODF Alger, Le 21 Avril 1992
Pêches qui est autorisée à conserver 20% des recettes, le LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
complément étant versé au budget de l'Etat (compte 201 - 006, A:
Produits et revenus du Domaine). MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES WILAYAS)
EN COMMUNICATION A :
Les conditions et modalités d'exploitation et de préservation des MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX
richesses naturelles corallifères seront fixées par voie DES DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
réglementaire. Toutefois des dispositions transitoires pourront être
prises en attendant l'intervention des textes régissant cette activité. Objet : Ventes mobilières - Armes de chasse.

26
Référence : Télex n°041 / DGDN du 16 février 1992. MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX
- Télex n°084 / DGDN du 12 Avril 1992. DES DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE

Il m'a été signalé que le télex n° 041/ DGDN du 16 février Objet : Ventes mobilières - Evaluation des biens meubles.
1992 prescrivant la suspension des ventes aux enchères
Référence : décret exécutif n° 91 - 454 du 23 Novembre 1991.
publiques des armes de chasse n'est pas parvenu à certaines
Directions des Domaines de Wilaya. P * J : Une l’01).
Il a donc été utile de vous communiquer ci-après le texte du Les réformes économiques engagées à tous les niveaux visant
document dont il s'agit : notamment à instaurer une économie de marché où la valeur des
biens doit s'apprécier par référence aux prix pratiqués librement.
”Honneur vous demander de prendre toutes dispositions
utiles pour geler ventes fusils de chasse et autres armes -Stop- A cet égard, les dispositions de l'article 59, Alinéa 4 du
ainsi que cartouches ou munitions qui seraient remis à vos décret exécutif n° 91 -454 du 23 Novembre 1991 fixant les
services dans le cadre des procédures domaniales -Stop et de les conditions et modalités d'administration et de gestion des
faire entreposer auprès des services de sécurité contre remise de biens du domaine privé et du domaine public de l'Etat ont
décharge - Stop - une liste comportant la description de chacune précisé que ”l'aliénation d'un objet ou matériel quelconque ne
de ces objets sa provenance et son lieu d'entreposage devra peut être réalisée à un prix inférieur à sa valeur vénale”.
m'être communiquée dans les meilleurs délais sous pli
Aussi, il s'avère nécessaire d'adapter à la situation actuelle les
confidentiel -Stop- prière accuser réception -Stop et Fin”
modalités de calcul du prix de cession des biens en cause qui
Messieurs les Directeurs des Domaines voudront bien devra désormais être obtenu sur la base de méthodes d'estimation
m'accuser réception de la présente note et me faire part, plus appropriées dont la bonne utilisation doit permettre l'obtention
éventuellement, des difficultés rencontrées. de la valeur vénale.
LE SOUS-DIRECTEUR DES OPERATIONS La note technique, ci-jointe en annexe, a pour objet, après un
DOMANIALES ET DU CONTENTIEUX rappel des régles qui président à la vente des biens meubles du
M. T ALLOUM domaine de l'Etat, de préciser les modalités d'évaluation devant
---------------------------------------------------------------------------------------
être appliquées pour la détermination de la valeur vénale de cette
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ECONOMIE catégorie de biens.
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL Vous voudrez bien veiller à la diffusion de cette note auprès des
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
agents concernés et me faire part, le cas échéant, de toutes
N° 03.366 E/DGDN/DODF Alger, Le 1 Juillet 1992
difficultés rencontrées dans son application ainsi que de toutes
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL propositions d'amélioration et d'enrichissement.
A
MONSIEUR LE DIRECTEUR DES DOMAINES LE DIRECTEUR GENERAL
DE LA WILAYA DE BLIDA DU DOMAINE NATIONAL
A . BRAHITI
Objet : Vente mobilières - Paiement des frais d'insertion. ------------------------------------------------------------------------------
NOTE
Référence : - Ma note n° 691/E/DGDN/DODF du 8 février 1992.
-Votre envoi n° 2033 du 17 Juin 1992 RELATIVE AUX MODALITES D'EVALUATION
DES BIENS MEUBLES
Par envoi visé en deuxième référence, vous avez bien
voulu me signaler que les crédits qui vous ont été alloués au I ) Rappel des principes régissant la cession des
chapitre 34-41 sont insuffisants pour couvrir les frais biens meubles du domaine de l'Etat :
d'insertion des ventes mobilières.
Les ventes de biens meubles domaniaux doivent, en principe,
Vous me proposez de ce fait; de vous autoriser de procéder au avoir lieu par la voie des enchères, avec publicité et concurrence,
paiement des frais en cause par prélèvement des sommes dues conformément aux dispositions législatives et réglementaires en
sur les excédents de la taxe de 16% perçue par vos services lors vigueur.
des ventes aux enchères publiques.
L'adjudication constitue donc la règle des ventes mobilières, la
En réponse, j'ai l'honneur de vous faire connaître que la cession de gré à gré n'étant prévue qu'à titre exceptionnel et
réglementation budgétaire en vigueur, interdit l'affectation directe des dérogatoire, pour des considérations de sécurité, de défense
recettes pour le règlement des dépenses déterminées. nationale ou d'opportunité appréciées par l'administration centrale.
En conséquence, il vous appartiendra de saisir la Sous-Direction En effet, l'intérêt du Trésor commande la vente du mobilier
des Opérations Budgétaires et des Moyens en vue de vous octroyer domanial par la voie des enchères publiques qui, par la publicité
les crédits supplémentaires au chapitre 34-14 ( Charges annexes ) et la concurrence qu'elles comportent, permettent d'assurer à
pour couvrir les dépenses relatives aux frais d'insertion. l'aliénation son maximum de rendement.
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL II est à préciser cependant qu'en application de l'art 67 du
A . BRAHITI décret 91 - 454 susvisé, les services des domaines peuvent, pour
------------------------------------------------------------------------------ certains objets et matériels et pour des motifs de sécurité
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
publique, de défense nationale ou d'opportunité, procéder à des
MINISTERE DE L'ECONOMIE
enchères restreintes où il n'est permis qu'à une certaine
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
N° 03.410 E/DGDN/DODF Alger, Le 08 Juillet 1992 catégorie d'enchérisseurs de participer.

LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL Par ailleurs, lorsque la cession de gré à gré est autorisée, elle doit
A intervenir à un prix qui ne saurait être inférieur à la valeur vénale du
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES WILAYAS) bien cédé (cf. art. 59 alinéa 3 du décret n° 91 - 454 précité).

EN COMMUNICATION A :

27
II ) Modalités d'évaluation : Compte tenu que la dernière machine (électrique)
présente une différence très importante par rapport à
Il s'agit de déterminer la valeur vénale d'un bien meuble.
l'objet de l'estimation, elle devra être écartée.
A cet égard, compte-tenu que le principe de base veut que la
Aussi, la valeur peut-t-elle être dégagée sur la base de la
cession des biens de l'espèce s'effectue par voie d'enchères
moyenne des prix afférents aux deux premières machines :
publiques, la méthode d'évaluation basée sur la comparaison et
qui consiste à arrêter la valeur vénale du bien, par référence aux 10.000 + 8.000 DA = 9.000 DA
prix résultants des enchères publiques et portant sur des biens 2
présentant les mêmes caractéristiques; paraît la plus indiquée. Cette méthode, si elle est correctement appliquée, est celle qui
permet d'aboutir aux résultats les plus probants pour la
Cependant, dans l'hypothèse où l'utilisation de cette méthode détermination de la valeur vénale d'un bien meuble. Dans le cas où
s'avère impossible, en raison de l’absence de données, il peut elle ne peut être valablement utilisée (défaut de termes de
être fait recours, par ordre de priorité, aux autres méthodes comparaison), on doit recourir à la détermination de la valeur du bien
d'évaluation également décrites ci-dessous. par la méthode dite par le coût de remplacement.
1 - Méthode d'évaluation par comparaison : 2 - Méthode d'évaluation dite par le coût de remplacement :
Cette méthode consiste à déterminer la valeur vénale d'un bien ”La valeur (ou le coût) de remplacement à neuf est la détermination
par référence aux prix pratiqués dans la vente de biens similaires. de la somme nécessaire à l'acquisition actuelle d'un bien de capital
Au cas particulier, la valeur vénale de l'objet ou du matériel économiquement identique à celui qu'on évalue”.
doit être arrêtée sur la base des prix obtenus récemment lors Cette méthode consiste à rechercher le prix à neuf actuel du
des enchères publiques et portant sur des biens présentant les bien à évaluer et à appliquer ensuite à la valeur retenue un
mêmes caractéristiques. abattement pour vétusté dont le taux doit être corrigé par coefficient
d'entretien.
Pour permettre une utilisation efficace de cette méthode, il
convient de procéder à la création d’un fichier mobilier, tenu d'une 2 - 1 Prix actuel :
manière rigoureuse et régulière, alimenté par les résultats de La connaissance du prix actuel d'un bien nécessite d'entreprendre
toutes les ventes mobilières effectuées par le service. des recherches auprès des constructeurs et fabricants (E.N.I.E,
SONELEC, Peugeot, Renault, Fiat, Volkswagen, etc ...) ainsi qu'auprès
Le fichier mobilier est composé de fiches classées suivant la des organismes, ayant procédé à l'importation -de biens identiques à
nature du bien et selon les principales caractéristiques devant celui, objet de l'estimation.
servir de base à l'évaluation domaniale qui se résument comme
suit : Aussi, compte-tenu qu'il sera parfois nécessaire de se référer à de
simples informations (renseignements recueillis auprès de
1 - 1 Caractéristiques générales : concessionnaires, de bureaux de transit etc ) il est bien évident que ces
● Le type :
éléments devront être utilises avec une plus grande prudence.
II s'agit du modèle ou du style de l'objet ou du matériel; ce
modèle qui évolue dans le temps peut connaître une plus Il importe de préciser, à cet égard, due lorsque les prix à
value en raison de sa qualité et sa rareté comme il peut être neuf sont communiques en monnaie étrangère, il y a lieu de
dépassé et subir ainsi une importante moins value. les actualiser en Dinar Algérien et de les majorer des frais,
droits et taxes douanières.
● La marque :
C’est le signe ou le sigle du fabricant. Dans l'hypothèse où le service ne peut obtenir le prix actuel du
A cet égard, lorsque la qualité offerte est excellente, le sigle bien à évaluer, il importe de prendre en considération celui d'un
du fabricant peut acquérir une bonne réputation qui incitera bien présentant les mêmes caractéristiques.
les clients à rechercher son produit.
2 - 2 Vétusté :
●Le constructeur : Le taux annuel d'abattement pour vétusté, est fonction de
Le nom du fabricant constitue une référence déterminante la durée de vie moyenne du bien considéré.
pour l'appréciation d'un bien mobilier (Singer, Peugeot).
De l'expérience pratique tirée en la matière, il peut être
1 - 2 Caractéristiques techniques : généralement retenu pour les objets mobiliers domaniaux
habituellement concernés par ce type d'évaluation (notamment
Les caractéristiques techniques qui influent sur la valeur des
les véhicules automobiles) une durée de vie moyenne de 8 ans
biens mobiliers sont, notamment pour les véhicules et autres engins, et un abattement théorique moyen de 11 % par an sur un
la puissance, la charge, le volume, le rendement, la consommation maximum de 8 ans, ce taux étant corrigé par un coefficient
en combustible ainsi que les différentes options offertes.
d'entretien.
Il est à préciser qu'en l'absence de terme de comparaison au 2 - 3 Coefficient d'entretien :
niveau de la Wilaya concernée, le service peut retenir un terme de
Le choix du coefficient d'entretien devant corriger la vétusté
comparaison existant dans une autre Wilaya. théorique en vue d'obtenir la vétusté réelle se fera sur la base de
Exemple : la valeur d'une machine à écrire électronique de l'état d'entretien du bien et des investissements susceptibles d'être
marque OLIVETTI, type 2024 en état de marche et inventoriée engagés pour sa remise en état.
depuis 1988 peut être obtenue comme suit : Ainsi, le choix du coefficient d'entretien à appliquer à la
- Les recherches effectuées dans le fichier mobilier laissent vétusté-théorique d'un bien mobilier se fera comme suit :
apparaître que trois l’03) machines à écrire ont été récemment ● état général d'entretien ”bon” : 0,9

vendues aux enchères pour les prix suivants : ● état général d'entretien ”moyen” :1

● une Olivetti 2024 en bon état inventoriée en 1989 à 10.000 DA; ● état général d'entretien ”mauvais” : 1,1

● une Olivetti 2024 en état de marche inventoriée en 1987 à


Lorsqu'il s'agit d'un matériel dont l'âge est nettement
8.000 DA;
inférieur à sa durée de vie moyenne et que sa réforme a été
● une Japy 2024 électrique en très bon état inventoriée en
rendue nécessaire par suite d'un accident impliquant de
1986 à 4.500 DA. grosses réparations, un abattement particulier devra être

28
appliqué au titre de ces réparations sur la base d'un devis valeur résiduelle d'un bien meuble ne doit en aucun cas être inférieur
présenté par le service affectataire. à 3 % de sa valeur d'acquisition actualisée.
II importe de souligner que, compte-tenu du fait q'un bien Exemple : soit une machine à coudre, acquise en 1983 pour un
mobilier conserve toujours une valeur marchande, sa valeur prix de 30.000 DA, fonctionnelle, dans un bon état d'entretien.
vénale ne doit en aucun cas être inférieur à 3% de sa valeur de
remplacement. En supposant que le coefficient d'actualisation est de 4 et que le
coefficient d'entretien choisi en fonction des données susvisées est
Exemple : de 0,6, sa valeur vénale sera calculée comme suit :
N° 1 - soit un véhicule ayant 10 ans d'âge dont l'état - La valeur actualisée de cette machine est de : 30.000 DA x 4 =
général d'entretien est moyen. 120.000 DA
- Vétusté théorique 11% x 8% = 88%
En supposant que sa valeur de remplacement à neuf est
- Vétusté corrigée (coef 0,9) 88% x 0,9% = 79,2%
600.000 DA, sa valeur vénale est déterminée comme suit:
d’où une valeur vénale de 120.000 x (1 - 79,2) =24.960 DA
● Vétusté théorique : 11 % x 8 = 88 % 100
● Vétusté corrigée (coef : 1) : 88 % x I = 88 %

● Valeur vénale : 600.000 DA x (1 - 88) = 72.000 DA Les méthodes d'évaluation ci-dessus décrites devront être
100 appliquées pour la détermination de la valeur vénale d'un bien
notamment dans le cas de vente de gré à gré lorsqu'elle est autorisée.
N° 2 - soit un véhicule ayant 8 ans d'âge dont l'état général Elles pourront également être utilisées pour la fixation de la
d'entretien est bon. mise à prix dans le cadre des enchères publiques.
Dans ce dernier cas, afin de susciter le plus grand nombre de
En supposant que sa valeur de remplacement est de candidats à l'acquisition et d'assurer ainsi la réussite de la vente
650.000 DA, sa valeur vénale est déterminée comme suit : aux enchères publiques, il convient pour la fixation de la mise à
● vétusté théorique : 11 % x 8 = 88 %
prix d'appliquer un abattement de 20% à la valeur vénale obtenue.
● vétusté corrigée (coef : 0,9) : 88 % x 0,9 = 79,2 %

● valeur vénale : 650.00 DA x (1 - 79,2) = 135.200 DA Ainsi, si l'on suppose que la valeur vénale d'un bien a été fixée
100 à 100.000 DA, sa `mise à prix serait donc de 100.000DA x 0,80 =
80.000 DA.
N° 3 - soit un véhicule ayant 12 ans d'âge dont l'état
général d'entretien est mauvais. Par ailleurs, les articles 59 al. 4 et 68 du décret exécutif n°
91 - 454 précité ont prévu que le prix de vente adjugé ne doit
En supposant que sa valeur de remplacement à neuf est de en aucun cas être inférieur à l'expertise faite par le service des
550.000 DA, sa valeur vénale est déterminée comme suit :
domaines, par les gens de l'art ou au prix minimum fixé
● vétusté théorique : 11 % x 8 = 88 % préalablement par le service livrancier.
● vétusté corrigée (coef: 1,1) : 88% x 1,1 = 96,8 %

● valeur vénale : 650.000 DA x (1 - 96,8) = 17.600 DA A cet égard, et dans la mesure où ni le service livrancier ni les gens
100 de l'art n'auraient fixé préalablement un seuil minimum, le prix de vente
minimum est constitué par la valeur vénale soit, si l'on reprend le cas
N° 4 - soit un véhicule ayant 4 ans d'âge dont l'état général
cité dans l'exemple précédent, 100.000 DA.
d'entretien est moyen mais accidenté nécessitant de grosses ------------------------------------------------------------------------------
réparations (de l'ordre de 100.000 DA). REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
En supposant que sa valeur de remplacement à neuf est MINISTERE DE L'ECONOMIE
DIRECTION DES OPERATIONS
de 500.00 DA, sa valeur vénale serait :
DOMANIALES ET FONCIERES Alger, Le 28 Septembre 1992
● vétusté théorique : 11 % x 4 = 44 %
N° 04.569 E/DGDN/DODF
● vétusté corrigée (coef : 1) : 44 % x 1 = 44 %
● valeur vénale : 550.000 DA x (1 - 44) - 100.000 DA = 236.00O DA LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
100 A
MONSIEUR LE DIRECTEUR DES DOMAINES DE LA
Dans l'hypothèse où cette méthode ne peut être utilisée en raison WILAYA D'OUM-EL-BOUAGHI
de l'absence du prix à neuf du bien, il devra être fait application de la
méthode ci-après dite ”par l'actualisation de la valeur d'acquisition”. EN COMMUNICATION A MESSIEURS
- LES WALIS
3 - Méthode d'évaluation dite ”par l'actualisation de - LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES WILAYAS)
la valeur d'acquisition” : - LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE
LA CONSERVATION FONCIERE
Cette méthode consiste à retenir le prix d'acquisition d'un
bien meuble et de l'actualiser au jour de l'évaluation en lui
Objet : Inventaire des biens mobiliers - Montant de la
appliquant un coefficient correspondant à l'évolution des prix.
valeur d'achat des objets non consommables par
Il est à signaler, à cet égard; que le principe de cette
le premier usage et non inventoriables.
méthode est celui retenu pour la réévaluation des
immobilisations corporelles amortissables figurant au bilan des Référence : Votre envoi n° 1688 du 14 Septembre 1992.
entreprises et organismes régis par le droit commercial prévu
par le décret exécutif n° 90 - 103 du 17 Mars 1990. Aux termes de votre envoi visé en référence, vous m’avez
demandé de vous indiquer le montant de la valeur d'achat des objets
Les coefficients d'actualisation à retenir sont fixés par le non consommables par le premier usage et non inventoriales.
décret exécutif n°90 -103 susvisé et font l'objet de révision
dans le cadre d'un projet de décret en cours de finalisation. Faisant suite, j'ai l'honneur de vous faire connaître qu'il y a lieu
de retenir le montant fixé par l’arrêté du 1er février 1992 publié au
La valeur d'acquisition ainsi actualisée devra subir un abattement Journal Officiel n° 41 du 31 Mai 1992 à trois cents dinars (300 DA)
pour vétusté corrigé par un coefficient d'entretien suivant les
modalités précisées aux paragraphes 2.2 et 2.3 ci-dessus. LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
A l'instar de ce qui a été retenu dans la méthode précédente, la M. BAGHDADI

29
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Sont réputés objets consommables par le premier usage
MINISTERE DE L'ECONOMIE ceux qui, pratiquement, ne peuvent servir qu'une seule fois
LE MINISTRE DELEGUE AU BUDGET comme notamment le papier, les carburants, les combustibles
N° 00.889 E/MDB/DODF/92 Alger, Le 1er Décembre 1992
et lubrifiants, les denrées, les produits de laboratoire, les
INSTRUCTION produits servant au nettoyage, les matériaux de construction,
les semences et engrais, les produits pharmaceutiques, les
Relative à l'inventaire des biens mobiliers
désinfectants etc...
des administrations et institutions publiques de l'Etat
Pour ces objets non inventoriales, il est indispensable
L'instruction du 23 Mai 1988, n°2461 F/SG/DADF, avait
d'instituer un inventaire spécial permettant un contrôle aisé des
précisé les modalités de la mise en œuvre des dispositions de
quantités consommées, par la tenue d'un compte d'emploi
la loi n° 84-16 du 30 Juin 1984 relative au domaine national et
pour certains objets de consommation, tels les carburants et
du décret n° 87-135 du 2 Juin 1987 relatif à l'inventaire du
les lubrifiants, les modalités de contrôle étant laissées à
domaine national, concernant l'institution et la tenu de
l'initiative du Chef de service.
l'inventaire des biens mobiliers détenus par les administrations
et institutions publiques de l'Etat.
La loi et le décret précités ayant été abrogés et remplacés Tous les autres objets qui ne répondent pas à la définition
respectivement par la loi n° 90-30 du 1er Décembre 1990 ci-dessus, doivent être pris en inventaire, à l'exception
toutefois, de ceux dont la valeur d'achat unitaire ne dépasse
portant loi domaniale et le décret n° 91-455, du 23 Novembre
1991 relatif à l'inventaire des biens du domaine national, il a pas trois cents (300) dinars.
paru opportun d'actualiser l'instruction susvisée en rappelant En raison des variations de prix constatées, il est précisé que
par la même occasion les principes régissant la matière tels la base à retenir pour déterminer si l'objet vaut ou non moins de
qu'ils découlent des articles 17 à 29 dudit décret. trois cents (300) dinars est le prix d'acquisition.
Il convient de souligner enfin que l'arrêté du 21 Juillet 1987 Tout objet qui a été acheté à plus de trois cents (300) dinars,
publié au Journal Officiel n° 53 du 26 Décembre 1987 et qui a doit être inventorié, quant à ceux, dont le prix était égal ou inférieur
fixé le modèle-type de registre d'inventaire d'objets mobiliers, à cette somme, il convient de ne les exclure que si leur valeur
demeure toujours en vigueur. actuelle demeure toujours au-dessous de ce seuil.
1) But de la tenue du registre d'inventaire : 3) Services chargés de la tenue du
La tenue du registre d'inventaire répond au souci de connaître registre d'inventaire :
à tout moment la consistance du patrimoine mobilier détenu par
chaque structure publique, l'utilisation qui en est faite ainsi que les L'article 17 du décret du 23 Novembre 1991 astreint à la
conditions dans lesquelles en sont assurées la gestion, la tenue du registre d'inventaire les institutions, services,
conservation et la maintenance. organismes et établissements publics de l'Etat et des
Collectivités locales non soumis à l'ordonnance n°75-35 du 29
Elle a pour but également, de permettre à toute structure Avril 1975 portant plan comptable national, c'est-à- dire dont la
de justifier, en ce qui concerne chacun des objets qu'elle a gestion obéit aux régles de la comptabilité publique.
acquis ou qu'elle a reçu :
● soit son existence effective ;
L'article 18 du même décret stipule que l'inventaire des
● soit sa destruction ou sa disparition ;
biens mobiliers est dressé sous la responsabilité personnelle
● soit sa réforme et sa remise au service des Domaines,
et directe des agents publics légalement habilités à assurer,
aux fins d'aliénation. dans le cadre de leurs fonctions respectives la direction des
moyens et la gestion des moyens généraux, selon les règles
Il est rappelé à cet égard que, en exécution des dispositions de administratives et celles de la comptabilité publique.
l'article 19 du décret précité du 23 Novembre 1991 il devrait être
procédé dans un délai d'un an à compter du 24 Novembre 1991, Cette définition englobe :
● les services gestionnaires de l'administration centrale ;
date de sa publication au Journal Officiel, à la refonte de tous les
● les ordonnateurs secondaires, remarque étant faite que
inventaires mobiliers des administrations et institutions concernées
pour les rendre conformes aux prescriptions réglementaires édictées dans les administrations ayant cette qualité, et dont
par l'arrêté susvisé. l'importance justifie la subdivision en plusieurs services
gestionnaires et un service comptable, chaque service
2) Définition des objets Inventoriables : gestionnaire sert un registre d'inventaire, selon les
Tous les biens mobiliers, y compris le cheptel vif, quelle instructions données par le chef de ladite administration;
qu'en soit la nature ou la provenance, détenus par les c'est le cas des différents services déconcentrés de l'Etat ;
institutions, services, organismes et établissements publics de ● les régies comptables de dépenses, le registre étant tenu

l'Etat et des Collectivités locales, non assujettis à l'ordonnance par le titulaire de la régie (agent comptable) sous sa
n° 75-35 du 29 Avril 1975 portant plan comptable national, responsabilité et conformément aux directives émanant du
doivent être inscrits au registre d'inventaire, à l'exception : chef de service- auprès duquel fonctionne la régie.
● des objets consommables par le premier usage au sens 4) Le registre d'inventaire :
de l'article 21 du décret du 23 Novembre 1991 ; Le registre d'inventaire dont le. modèle-type est fixé par
● des objets non consommables par le premier usage dont la l'arrêté susvisé du 21 Juillet 1987, doit avant toutes utilisation
valeur d'achat unitaire ne dépasse pas trois cents (300) dinars. être coté et paraphé par le chef de service, cette formalité
consistant à :
Il y a lieu de rappeler que l'article 31 du décret du 2 Juin
1987 avait limité à cent (100) dinars, la valeur unitaire des ● numéroter chaque feuillet, si ce n' est déjà fait à
l'impression, le feuillet étant constitué d'une double page
objets non consommables par le premier usage qui ne sont
pas susceptibles d'être inventoriés. ouverte ;
● porter sur la page de garde , la mention suivante datée et

Pour tenir compte de l'évolution des prix, ce chiffre a été porté signée le présent registre d'inventaire contenant ... feuillets
à trois cents (300) dinars par arrêté du 1 er Février 1992. a été coté et paraphé par (nom, prénom et grade du chef
de service) ;

30
● porter près du numéro du feuillet, le cachet du service et administratif notamment, sont récapitulés sur une fiche établie en
le paraphe du chef de service ; double exemplaire avec indication du numéro d'inscription de
● inscrire sur le dernier feuillet, la mention ”Nième et dernier chaque objet au registre, des références du local et du nom des
feuillet” qui sera également signée. agents utilisateurs. Un exemplaire de la fiche est apposé dans le
local tandis que l'autre est conservé par le service gestionnaire.
Un ”livre spécial d'inventaire” ou ”catalogue” de même
contexture est à prévoir, soit en annexe au registre d'inventaire, 5.3) Sortie d'inventaire :
soit sur un registre distinct, pour la prise en charge d'ouvrages ou Un objet doit être rayé de l'inventaire lorsqu'il est :
collections d'ouvrages acquis par les services et détenus, soit 1) détruit, perdu ou volé ;
dans les bibliothèques, soit par les personnels des services. 2) reconnu inutilisable ou excédentaire et, dans ce cas, il
doit être, soit proposé à la réforme, conformément à la
Ce ”livre spécial d'inventaire” ou ”catalogue” tenu sous la réglementation en vigueur, soit réaffecté, soit détruit
responsabilité personnelle de l'agent chargé de la
comme il sera précisé ci-après.
bibliothèque, constate la prise en charge et l'existence réelle
de l'ouvrage avec les indications et les références permettant 5.3.1) Objets détruits, perdus ou volés :
son identification et son contrôle. Le chef de service doit adresser immédiatement à son
supérieur hiérarchique un rapport précisant les conditions et
Il est évident que n'y seront inscrits que les livres proprement les circonstances dans lesquelles s'est produit la destruction,
dits, à l'exclusion des publications périodiques; même si leur
la perte ou le vol et lui soumettre un procès-verbal y afférent.
valeur unitaire excède trois cents (300) dinars. Référence à ce dernier document est portée dans la septième
5) Tenue du registre d'inventaire : (7ème) colonne du feuillet du registre d'inventaire.

5.1) Inscription des objets à l'inventaire : 5.3.2) Objets remis au service des domaines :
Chaque objet doit être inscrit sous un numéro distinct. Sa II convient de rappeler tout d'abord, qu'aux termes de la
description doit être aussi succincte que précise et comprendre législation applicable au domaine privé de l'Etat (article 100 et
notamment les numéros de fabrication portés par le fabricant ou le 114 de la loi n° 90-30 du 1er Décembre 1990 portant loi
constructeur. Bien entendu, il est inutile de produire cette domaniale et article 45 à 50 du décret n°91-454 du 23
description pour chaque numéro lorsqu'il s'agit d'objets identiques, Novembre 1991 fixant les modalités d'administration et de
sauf, toutefois, à distinguer ceux-ci par le numéro de fabrication s'ils gestion, des biens du domaine privé et du domaine public de
en comportent. l'Etat), les services ne peuvent, en aucun cas, effectuer des
actes de disposition portant sur des objets mobiliers qu'ils ont
Les objets mobiliers constitués par l'assemblage de pièces pris en charge et dont ils assurent la gestion.
considérées comme formant un tout, sont inscriptibles sous un
même numéro. C'est le cas notamment des véhicules Cette prohibition s'applique à tous les biens mobiliers quelle qu'en
automobiles comportant tous les accessoires dont ils sont soit la nature, acquis à l'Etat (meubles, effets, marchandises, matériels,
habituellement dotés à la sortie d'usines (pneumatiques, cric, matériaux et tous objets de nature mobilière) à l'exception des objets
trousse à outils, etc...). Ces accessoires, de même que les à caractère historique, artistique, archéologique ou scientifique
équipements spéciaux (postes radio notamment), doivent susceptibles d'être placés dans les musées pour y être classées dans
cependant être décrite dans la colonne ”désignation”. le domaine public.
Il est donc interdit aux services :
Les pièces de remplacement acquises séparément sont, par ● de vendre, de louer ou d'échanger avec ou sans
contre, prises à l'inventaire sous un numéro distinct, soulte, les objets en question ;
individuellement (pièces mécaniques de toutes sortes, ● de faire procéder à leur conversion ou transformation ;
pneumatiques, batteries, accessoires et équipements divers). ● d'utiliser, pour ses propres besoins, les produits exclus

Le même principe doit être retenu pour toutes les machines d'un immeuble affecté, sans en verser la valeur au
répondant à la définition donnée ci-avant. Domaine et, à fortiori, de les céder ;
● de céder gratuitement ou à titre onéreux, ou de prêter

Lorsque l'inventaire d'un service repose sur plusieurs des objets mobiliers à un autre service.
registres successifs, chaque registre doit être désigné par
numéro ou par une lettre, de sorte que le numéro d'inventaire Pour l'application de cette dernière disposition, il convient de
d'un objet comporte soit un chiffre fractionnaire (numéro considérer comme services distincts, entre lesquels la cession ou le
d'inscription - numéro du registre), soit un numéro suivi d'une prêt est prohibé, les services dont les dépenses de fonctionnement
lettre. et notamment celles correspondant à l'achat des objets en cause,
s'imputent sur des chapitres différents d'un même budget ou, à
5.2) Identification des objets : fortiori, sur des budgets différents.
Afin de faciliter le contrôle et, en particulier le recollement, le
numéro d'inventaire doit, en règle générale, être porté sur l'objet Toute cession ou location d'objets entre services distincts
correspondant par tous les moyens appropriés (inscription selon la définition qui vient d'être donnée, a lieu
indélébile, étiquette; poinçonnage, etc ...). nécessairement à titre onéreux et ne peut être réalisée que par
le service des domaines (loi n°90-30 du 1er Décembre 1990
Toutefois, pour les services de tables et à café, inventoriés articles 45 à 74).
en principe sous un numéro unique qu'il n'est pas possible de
reporter, il conviendrait de les décrire soigneusement en Exception toutefois est faite à cette règle en ce qui concerne :
précisant leurs consistance (nombre de pièces par catégorie ● les livres destinés à être remis à des bibliothèques scolaires,
d'objets ), les noms et pays du fabricant, la matière ayant servi répartis à titre de prix ;
● les objets divers destinés à être distribués directement par
à leur fabrication. Les objets argenterie de même que tous ceux
en métal précieux, doivent être marqués si possible, d'un l'intermédiaire d'œuvres au cours de manifestations diverses,
poinçon identifiant nettement leur appartenance. Il est à noter de bienfaisance notamment ;
● les objets dont la remise gratuite pourrait être prescrite à titre
que les matériels automobiles soumis à immatriculation, sont
identifiés par la transcription sur le registre, de leur matricule. de présents, dans le cadre protocolaire.
Dans chacun de ces trois cas, les objets doivent, néanmoins,
Les objets mobiliers placés dans des locaux, à usage

31
être inscrits à l'inventaire globalement, par catégories. Il est fait opération et de ceux qui y ont été ajoutés depuis.
mention de leur remise ou de leur emploi, dans la sixième Aucune distraction ne peut être admise si elle n' a pas été
colonne du registre. effectuée par suite de réforme ou de mesures d'ordre
Il y a lieu de considérer, en outre, les deux catégories de biens mentionnées sur l’inventaire (vol, perte ou destruction...).
prévus par l'arrêté du 2,3 Septembre 1987, dont la remise aux fins
d'aliénation, pourrait être refusée par l'Administration des Le recollement doit avoir lieu au moment de la confection de
Domaines. Il s'agit : l'inventaire, puis à chaque fin d'année et, également à chaque
● des biens totalement dépourvus de valeur marchande ou ne
mutation ou départ du responsable chargé du matériel et (ou) de
revêtant qu'une valeur insignifiante ; la tenue du registre d'inventaire.
● des biens susceptibles d'être cédés au public ou mis dans le
Le recollement est opéré enfin, à chaque passation de
commerce sans inconvénients. service des responsables de l'Administration des moyens.
La première catégorie est essentiellement constituée par Le recolement du mobilier fourni par l'Administration pour
les objets, notamment les matériels réduits à l'état d'épaves ou l'usage personnel de certains fonctionnaires et responsables,
de carcasses par suite d'usure excessive, de déprédations, de placés dans leur habitation, est confié au service des Domaines.
conservation prolongée, ou pour toute autre cause, et dont la
mise en vente par voie d'adjudication ou amiable est A cet effet, chaque administration concernée doit établir :
impossible ou ne présente aucun intérêt particulier. En effet, la 1) le relevé indicatif, par Wilaya, des fonctionnaires publics
mise en œuvre de toute la procédure préalable à la vente auxquels un mobilier a été fourni, qui est transmis au Ministère
(lotissement, gardiennage, publicité, insertion dans la chargé des Finances :
presse,...) pourrait s'avérer onéreuse par rapport au produit qui 2) L'inventaire descriptif, pour chacun de ces fonctionnaires, de tous
résulterait de la vente de ces biens. les objets mobiliers affectés pour son usage personnel. Cet inventaire
est dressé en deux expéditions dont l'une est déposée au service des
Il s'agit pour l'essentiel, et à titre d'exemple :
Domaines de la Wilaya où réside le fonctionnaire concerné.
● de matériels automobiles démunis de tous leurs organes et
pièces ne pouvant intéresser aucun amateur ; Dans l'intervalle d'un recolement à l'autre, ce denier est tenu
● d'organes ou pièces mécaniques de véhicules automobiles de faire consigner sur l'expédition laissée à sa disposition, d'une
détériorés et rendus inutilisables et irréparables ; part les accroissements survenus dans la quantité des objets
● de meubles et autres équipements de bureau très usagés ou
mobiliers et, d'autre part, les réformes et ventes qui ont eu lieu.
devenus obsolètes dont la mise en vente ne présenterait Le recolement qui consiste à s'assurer de l'existence réelle
aucun intérêt pour le trésor. des objets mobiliers portés sur les inventaires et à constater
La seconde catégorie se compose d'objets mobiliers, les manquants, a lieu en présence des fonctionnaires
marchandises, produits et toutes autres substances, dont la utilisateurs et du contrôleur des matériels.
vente en l'état est prohibée par la loi ou par des textes
7) Dispositions diverses :
réglementaires. On peut citer :
II est utile de rappeler que le numéro d'inscription au registre
● les substances servant à la fabrication d'explosifs dont la détention
d'inventaire doit figurer pour chaque objet sur la pièce de dépense
ou l'utilisation est soumise à une autorisation administrative ;
annexée aux ordonnances ou mandats de paiement, sous peine
● les stupéfiants et toutes autres substances de même nature dont
de rejet par le comptable assignataire, à la suite de la mention
la commercialisation est soumise à une autorisation administrative ;
attestant leur prise en charge (datée et signée ) ou dans le corps
● les armes et munitions de toutes sortes autres que celles utilisées
de la facture, en face de chaque objet inventorié.
pour la chasse, dont la détention est réglementée ;
● les archives publiques dont il- faut rappeler le caractère
La mention de prise en charge est rédigée comme suit :
d'insaisissabilité et d'imprescriptibilité que leur confère la loi ”le chef de Service soussigné, certifie que les objets portés
n°88-09 du 26 Janvier 1988, relative aux archives nationales ; sur le présent mémoire, ont bien été livrés et qu'ils ont été pris
● les appareils automatiques de jeu, le matériel ayant servi à
en charge au registre d'inventaire ... sous les numéros n°1 -
des contrefaçons monétaires, les uniformes réformés par les n°2 (ou bien) sous les numéros N à Nn indiqués ci-dessus”.
autorités militaires, les services de la police, de la Protection MM. les responsables concernés sont priés d'arrêter toutes
Civile et des Douanes ; les mesures nécessaires pour faire assurer l'application stricte
● les produits et denrées alimentaires avariées impropres à la des prescriptions de la présente Instruction par les agents
consommation. placés sous leur autorité.
Les services afféctataires ou détenteurs des biens des deux LE MINISTRE DELEGUE AU BUDGET
catégories définies ci-avant, sont tenus d'en assurer, à leurs frais, la A. BRAHITI.
destruction, la dénaturation ou la désinfection, sans l’intervention de
l'administration des Domaines. ------------------------------------------------------------------------------
La remise au Domaine d'objets mobiliers autre que ceux qui REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
entrent dans les exceptions susvisées, donne lieu à MINISTERE DE L'ECONOMIE
l’établissement d'un procès-verbal dont un exemplaire est DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
conservé par le service cédant. DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
N° 00.147 E/DGDN/DODF/EXP Alger, Le 16 Janvier 1991
Celui-ci peut, dans la septième colonne du registre
d'inventaire, et sur la ligne correspondant à chaque objet, LE DIRECTEUR GENERAL
porter la mention ”remise à l'Administration des Domaines DU DOMAINE NATIONAL
A
suivant procès-verbal du ...”.
MESSIEURS LES INSPECTEURS DIVISIONNAIRES
De même, il doit également, dans la même colonne et de la DES AFFAIRES DOMANIALES ET FONCIERES
même manière, en ce qui concerne les biens non susceptibles d'être - TOUTES WILAYAS -
remis au Domaine, porter la mention ”détruits, dénaturés (ou autre
Objet : Cession des biens de l'Etat - revente des fonds de
terme approprié) suivant procès-verbal du ... ”.
commerce
6) Recolement :
Le recolement a pour but de constater l'existence de tous les La question a été posée au service central de savoir si
projets qui se trouvent inscrits sur l'inventaire lors de la précédente l'interdiction de revendre, louer ou mettre en société les fonds de

32
commerce acquis de l'Etat durant trois ans à compter de leur par le plan directeur d’aménagement et d’urbanisme.
entrée en jouissance était toujours en vigueur.
1.2) Facteurs d’Appréciation :
A cet égard, j'ai l'honneur de vous faire connaître que Il existe trois groupes de facteurs d’appréciation de la
l'article 11 de la loi n° 86-06 du 4 Février 1986 ayant supprimé valeur des terrains à bâtir.
l'incessibilité, dont étaient frappés les biens immobiliers du 1.2.1) Facteurs Physiques :
secteur public cédés dans le cadre de la loi n° 81-01 du 7
Ce sont essentiellement les voies d’accès, le réseau électrique, les
Février 1981, la question posée comporte une réponse
négative. réseaux d’eau et éventuellement d’assainissement, adaptés à la
capacité des terrains et leur configuration.
Il s'en suit que les fonds, de commerce acquis de l'Etat
peuvent être cédés par leur propriétaire dés que leur prix Accès à la voie
d'acquisition a été intégralement libéré. Le terrain doit posséder une façade suffisamment large sur la
voie équipée ; l’absence d’accès rend le terrain inconstructible
Il convient, en conséquence, de remplacer dans l'acte notamment dans les secteurs urbanisés de la commune.
portant transfert de propriété de cette catégorie de biens la
Réseau électrique
clause prévoyant l'incessibilité de trois ans par une autre
subordonnant la cession au paiement intégral du fonds de Ce réseau doit être adapté à la capacité du terrain,
commerce et ainsi rédigé. l’existence d’une ligne haute tension est sans intêret puisqu’on
ne peut s’y raccorder.
”Il lui est interdit de revendre, louer ou de mettre en société
le fond de commerce avant de s'être acquitté intégralement du Réseau d’eau
Un terrain à bâtir doit être obligatoirement desservi par un
prix de cession”.
réseau d’eau potable de capacité suffisante.
Je vous prie d'agir en conséquence.
Réseau d’assainissement
LE DIRECTEUR DES OPERATIONS L’existence d’un égout d’eaux usées) n’est exigée que dans
DOMANIALES ET FONCIERES le cas où la réglementation sanitaire d’urbanisme dans le
M. BAGHDADI secteur considéré interdit les fosses sceptiques.
----------------------------------------------------------------------------- Relief de configuration
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Un relief accidenté, une déclivité prononcée et une
MINISTERE DE L’ECONOMIE configuration irrégulière peuvent constituer une moins value.
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES Superficie
N°00.265 E/DGDN/DODF/EXP Alger, Le 23 Janvier 1991 La superficie doit être suffisante pour que le terrain puisse
être utilisé pour la construction, une parcelle ne peut être
NOTE A :
constructible si elle a une superficie inférieure à celle fixée par
MM. LES INSPECTEURS DIVISIONNAIRES la réglementation d’urbanisme.
DES AFFAIRES DOMANIALES ET FONCIERES (TOUTES
WILAYAS) 1.2.2) Facteurs juridiques :
Ces facteurs peuvent avoir une grande incidence sur la valeur
EN COMMUNICATION A MESSIEURS :
d’un terrain à bâtir dés lors qu’ils déterminent les possibilités de son
- LES WALIS
- LES INSPECTEURS COORDONNATEURS utilisation (alignement, zone non andificandi, zone non altitus, nature
DES SERVICES EXTERIEURS DU MINISTERE DE L’ECONOMIE et volume des constructions autorisées...)
(TOUTES WILAYAS) 1.2.3) Facteurs économiques :
Objet : Modalités de détermination des prix de cession des Il s’agit de l’emplacement et de l’état du marché immobilier.
terrains domaniaux. Emplacement :
La loi n°90-25 du 18 Novembre 1990 portant orientation Il peut constituer une plus ou moins value importante selon
foncière a abrogé l’ordonnance n°74-26 du 20 Février 1974 relative que le terrain se trouve dans une zone résidentielle, centre ville
à la constitution des réserves foncières au profit des communes ou en périphérie.
ainsi que tous les textes pris pour son application. Marché immobilier :
Ainsi, les terrains domaniaux à l’exception de ceux devant La valeur vénale doit obligatoirement découler de l’étude et
servir d’assiette à la réalisation de programmes lancés avant le de l’analyse du marché immobilier local et nécessite, en
18 Novembre 1990 date de la promulgation de la loi n°90-25 conséquence, l’examen de toutes les transactions récentes
susvisée, doivent être cédés lorsque la législation et la portant sur des terrains présentant le maximum de similitudes.
réglementation en vigueur le permet, non plus sur la base des Cette valeur vénale ne peut être obtenue que par
prix obtenus par application des dispositions du décret n°86-02 l’utilisation des méthodes classiques d'évaluation des terrains
du 7 Janvier 1986 mais à leur valeur vénale. à bâtir dont les principales sont rappelées ci-après.
Il a été jugé utile, par conséquent, de rappeler les règles 2) Méthodes d'évaluation
fondamentales devant présider à la qualification et à
l’évaluation des terrains à bâtir et de préciser la date d’effet des 2.1) Méthodes par le prix moyen au m2
nouvelles mesures introduites par la loi en cause. Cette méthode consiste à rechercher et à relever les prix
au m2 pratiqués dans la localité en s’appuyant sur les
1) Définition et facteurs d’appréciation d’un terrain transactions récemment réalisées et portant sur des terrains
à bâtir : identiques présentant un maximum de facteurs d’appréciation
1.1) Définition : analogues à ceux du terrain à évaluer (V.R.A superficie,
Peuvent être qualifiés de terrains à bâtir, les terrains configuration et emplacement).
partiellement ou entièrement viabilités situés à l’intérieur des Une fois cette opération achevée, les valeurs retenues doivent faire
secteurs urbanisés ou à urbaniser de la commune tels que fixés

33
l’objet d’une analyse minutieuse, celles anormalement basses ou développée des bâtiments dont la construction est autorisée
anormalement élevées devant être écartées. par la réglementation d’urbanisme
Le prix moyen sera ensuite dégagé et appliqué à la Elle consiste :
2
superficie du terrain à évaluer pour obtenir sa valeur. ● à relever sur le fichier des transactions les prix au m des

terrains de même nature ainsi que les C.O.S y afférents


Exemple :
● à dégager, en même temps, le prix moyen au m ET un
2
La valeur d’un terrain de 1300 m2 situé au centre ville
C.O.S moyen
s’obtiendra comme suit :
● à calculer la valeur du terrain à expertiser en effectuant
● L’examen du fichier des transactions permet de relever que six
une règle, de trois en partant du prix moyen et C.O.S
(06) transactions, portant sur des terrains à bâtir situés dans le moyen dégagé.
centre ville ont été réalisées :
terrain 1 : 400 DA pour une superficie de 800 m2
Exemple : soit un terrain d’un C.O.S de 1,5 et d’une superficie
terrain 2 : 500 DA ‘’ de 1000 m2 de 3000 m2, son estimation s’effectue comme suit :
terrain 3 : 450 DA ‘’ de 700 m2
terrain 4 : 120 DA ‘’ de 5000 m2 ●relever sur le fichier des transactions les prix au m2 des terrains
terrain 5 : 60 DA ‘’ de 1000m2 de même nature ainsi que les C.O.S y afférents, soit :
terrain 6 : 2000 DA ‘’ de 200 m2 Terrain C.O.S Prix au m2 (DA)
●Les terrains 4, 5 et 6 ne pouvant, en raison des écarts qui existent, A 1 220
être retenus; il convient; par conséquent de les écarter : B 2 310
2
● Le prix moyen au m sera donc calculé sur la base des C 2 250
prix constatés pour les terrains 1, 2 et 3. D 3 450
p = 400+450+500 = 450 DA/m2 Nous obtenons pour un C.O.S moyen de : 1+2+2+3 = 2
3 4
La valeur du terrain à expertiser sera simplement obtenue un prix moyen au m2 de : 220+310+250+400 = 295
par l’application du prix moyen à la superficie. 4
450 x 1300 = 615.000 DA ● Rechercher pour le terrain à expertiser, son C.O.S,
2.2) Evaluation par zone : compte tenu de sa superficie, de sa configuration et de la
réglementation d’urbanisme en vigueur :
Cette méthode dont l’utilisation est conseillée pour les ● Enfin, calculer la valeur du terrain en cause en effectuant

terrains de configuration allongée ou irrégulière consiste : une simple règle de trois en partant du prix moyen au m2
● À découper artificiellement la superficie du terrain à évaluer en
constaté dans le secteur ce qui donne un prix au m2 de :
trois zones, dans le sens de la profondeur en bande de trente
p = 295 x 1,5 = 221,25 DA/m2
mètres, le surplus de terrains devant être considéré comme
2
terrain de fonds ou de jardin;
d’où une valeur de terrain : 221,25 x 3000 = 663,750 DA
● À déterminer le prix au m de la 1 zone par application
2 ère

de la méthode par comparaison au prix moyen au m2 ; 3) Caractéristiques actuelles du marché immobilier :


● À retenir pour la 2 zone un prix au m2 correspondant à
ème
Les résultats de l’étude du marché immobilier local effectuée
60% de celui de la 1 zone.
ère

3ème par les inspections divisionnaires des affaires domaniales et


● Pour la zone le prix au m2 sera égal à 60% de celui de
foncières a permis de constater que dans de nombreuses
la 2è m e zone.
Wilayas les données relevées correspondent aux prix pratiqués
● Le surplus de terrain sera évalué comme terrain de fonds
dans le cadre des réserves foncières et; à ce titre, elles ne
ou de jardin.
sauraient être considérées comme fiables.
Exemple : soit un terrain à expertiser d’une superficie de
1900 m2 (façade 20m, profondeur 95 m). Dans d’autres Wilayas, par contre, les fourchettes de prix
La valeur de ce terrain sera déterminée comme suit : recueillis auprès des services de l’enregistrement et des
● découpage du terrain en zone par bande de 30m dans le particuliers se rapprochent et peuvent valablement constituer
sens de la profondeur ce qui donnera : des termes de comparaison probants.
zone 1 : 30 x 20 = 600 m2
zone 2 : 30 x 20 = 600 m2 Toutefois, il convient de signaler que même si les prix
zone 3 : 30 x 20 = 600 m2 communiqués par les services de L’Enregistrement présentent
zone 4 : 5 x 20 = 100 m2 l’avantage de découler d’une source officielle et de documents
En supposant que le terrain en cause se situe dans une probants, à l’inverse de ceux fournis par les particuliers, ils ne
zone résidentielle où le prix au m2 (d’après le marché peuvent néanmoins, être pris en considération que s’ils reflètent
immobilier) est de 1000 DA/m2 nous aurons pour chaque zone, la situation réelle du marché ou s’ils ont subit au préalable un
un prix au m2 de : redressement par les services de l’Enregistrement.
zone 1 : 1000 DA Aussi, compte tenu de l’état actuel du marché immobilier; il est
zone 2 : 1000 DA x 60% = 600 DA nécessaire pour répondre rapidement aux besoins en terrains
zone 3 : 600 DA x 60 % = 360 DA domaniaux, que ne manqueront d’exprimer les organismes publics
surplus : 100 DA (d’après le marché immobilier local) fonciers dont la création est prévue par la loi d’orientation foncière, de
la valeur du terrain déterminer les prix de cession, à ce titre, selon les modalités ci-après:
(1000 x 600) + (600 x 600) + (360 x 600) + (100 x 100)
= 1.186.000 DA Au niveau de chaque wilaya, il doit être procédé au
classement des communes en trois catégories sur la base de
2.3) Evaluation par la surcharge foncière : la densité de la population à savoir :
1ère catégorie : communes à forte concentration urbaine
Cette méthode est fondée en grande partie sur le potentiel 2ère catégorie : communes à concentration urbaine moyenne
de constructibilité du sol, correspondant à la surface 3ère catégorie : communes à faible concentration urbaine

34
Ce classement permettra d’aligner les fourchettes de prix MM LES INSPECTEURS COORDONNATEURS
dégagées dans une commune donnée aux autres communes DES SERVICES EXTERIEURS DU MINISTERE DE L’ECONOMIE
de même importance et pour lesquelles il n’a pu être obtenu - TOUTES WILAYA -
des termes de comparaison fiables. Objet : Cession des biens immobiliers du secteur public.
Ce premier travail doit être complété par le découpage de J’ai l’honneur de porter à votre connaissance que l’article
chaque commune en quatre sous-zones (quartier résidentiel - 117 de la loi n°90-36 du 31 Décembre 1990, portant loi n°81-
Centre Ville - périphérie, grand isolement) et un prix au m2 doit 01 du 7 Février 1981.
être retenu pour chacune d’elles en prenant en considération
les différents facteurs de la valeur (relief, viabilisation, largeur En effet, tous les enfants de chouhada, même s’ils ne sont
de la façade...) pas handicapés du fait de la guerre de libération,
bénéficient, au même titre que les veuves et ascendants de
En ce qui concerne les wilayas dont l’étude du marché chouhada, d’un abattement de 40% sur le prix de cession des
immobilier n’a pas permis de retenir des élément de comparaison locaux à usage d’habitation.
fiables, une analyse plus approfondie doit être rapidement entreprise
en vue de dégager des valeurs objectives et réelles, en cas de Par contre, l’abattement de 40% prévu initialement au profit
difficultés il conviendrait d’en informer l’Administration Centrale. des membres de l’OCFLN ayant la qualité de détenu ou de
fidai et de leurs veuves, dont le revenu est égal ou inférieur à
4) Date d’effet des nouvelles dispositions : 2 fois et demi le S.N.M.G, a été supprimé.
L’article 88 de la loi n°90-25 susvisée subordonne
l’abrogation des dispositions de l’ordonnance n°74-26 du 20 Il s’ensuit que les membres de l’OCFLN ayant la qualité de
Février 1974 à l’achèvement des opérations de régularisation, détenu ou fidai et leurs veuves ne peuvent bénéficier que d’un
au plan juridique, des terrains inclus dans le périmètre abattement de 20% ou de 10%, selon leur revenu.
d’urbanisation et non intégrés définitivement dans les réserves Je vous prie d’agir en conséquence
foncières communales. LE DIRECTEUR DES OPERATIONS
DOMANIALES ET FONCIERES
Il s’agit de terrains de toute nature destinés à servir d’assiette à
Signé : M.BAGHDADI
la réalisation de tous les programmes d’habitat (ZHUN...) et
-----------------------------------------------------------------------------
d’équipement (zone industrielle, zone d’activités...) lancés avant le REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
18 Novembre 1990 et ayant fait l’objet, selon le cas, de délibération MINISTERE DE L'ECONOMIE
dûment approuvées, de permis de construire ou de lotir ou de DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
création. DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
N° 2810 E/DGDN/DODF/EXP Alger, Le 23 Juillet 1991
Ces parcelles doivent, en vertu de l’article 86 de la loi en cause,
faire l’objet d’une intégration définitive dans les réserves foncières LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
des communes concernées selon les modalités fixées par A
MM. LES DIRECTEURS DES DOMAINES - TOUTES WILAYAS
l’ordonnance n°74-26 du 20 Février 1974 et la détermination de leur
EN COMMUNICATION A :
prix d’acquisition et de cession doivent obéir aux dispositions du
MM. LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA
décret n°86-02 du 7 Janvier 1986. CONSERVATION FONCIERE
Il convient, en conséquence, d’entreprendre dans les meilleurs
délais un recensement de toutes les parcelles de terres domaniales Objet : Détermination de la valeur vénale des biens ruraux.
concernées et de procéder aux régularisations qui s’imposent. Référence : Ma note n° 1219 E/DGDN/DODF/EXP du
Il importe de souligner que les terrains domaniaux non bâtis, 21 Mars 1991.
autres que ceux visés ci-dessus, demeurent propriété de l’État et
sont désormais régis par les dispositions de la loi n°90-25 du 18 Les réformes économiques en cours induisent la mise en
Novembre 1990 susvisée. place d'un marché foncier et immobilier libre où la valeur des
Par ailleurs, il y a lieu de préciser que la régularisation des biens va devoir s'apprécier par référence au prix pratiqué lors
terrains domaniaux ayant servi d’assiette à la régularisation des des transactions et donc nécessairement être influencée par la
constructions illicites, demeure régie par les dispositions de la loi loi de l'offre et de la demande.
n°85-08 du 12 Novembre 1985 approuvant l’ordonnance n°85-01 du Ma transmission n° 265 du 23 Janvier 1991 a eu pour objet
13 Août 1985 et des textes pris pour son application. de préciser les modalités de détermination du prix de cession
des terrains domaniaux tandis que celle n° 1858 du 25 Mai
Je vous prie de bien vouloir veiller à l’exacte application de 1991 a plus particulièrement traité des modalités de fixation de
la présente instruction et informer le service central de toute la valeur vénale des immeubles bâtis.
difficulté rencontrée.
En complément, il a été jugé utile de rappeler, dans
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL l'instruction technique , jointe en annexe, tel que prévu par la
Signé : A. BRAHITI. note visée en référence, les facteurs d'appréciation de la
------------------------------------------------------------------------------ catégorie des biens ruraux (terres agricoles -plantation -
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE bâtiments d'exploitation ...) et d'expliciter les méthodes
MINISTERE DE L’ECONOMIE d'évaluation permettant d'obtenir leur valeur vénale.
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES Je vous prie de bien vouloir veiller à une large diffusion du
N°00.810E/DGDN/DODF/EXP Alger, Le 27 Février 1991 présent document auprès des agents concernés et d’informer, le
cas échéant, le service central de modifications ou
LE DIRECTEUR GENERAL
DU DOMAINE NATIONAL enrichissements susceptibles d’y être apportés.
A LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
MM LES INSPECTEURS DIVISIONNAIRES Signé : A. BRAHITI
DES AFFAIRES DOMANIALES ET FONCIERES - TOUTES
WILAYAS -

35
INSTRUCTION TECHNIQUE RELATIVE A LA s'assurer une bonne croissance.
DETERMINATION DE LA VALEUR DES BIENS RURAUX ● L'essence : certaines essences ont une valeur
La désignation ”immeubles ruraux” comprend en fait plusieurs supérieure à d'autres , toutefois il faut noter que lorsque le
catégories de biens immeubles et immeubles par destination de nature climat de la région n'est pas adéquat cette valeur peut être
diverses notamment, les terres de culture, les plantations, les bâtiments nulle.
● L'âge : c'est un élément déterminant de la valeur d'une
d'exploitation, le cheptel, le matériel ... etc.
plantation.
L'évaluation des biens ruraux obéit parfois à des règles et
principes particuliers nécessitant des connaissances 1 - 2 - FACTEURS ECONOMIQUES :
techniques approfondies de la part de l'évaluateur : il Ce sont essentiellement le développement économique de
appartient à ce dernier, en collaboration avec les services la région, la proximité des grandes agglomérations et des voies
techniques locaux de l'agriculture, de constituer une de communications.
documentation lui permettant de cerner les caractéristiques 1 - 2 - 1 Le développement économique de la région :
des biens de cette nature. D'une manière générale, le développement d'une région et
La présente instruction a pour objet de rappeler les son expansion démographique ont pour effet d'augmenter la
facteurs d'appréciation des biens ruraux ainsi que les valeur des terrains de culture.
différentes méthodes d'évaluation permettant d'aboutir à la 1 - 2 - 2 Situation :
détermination de leur valeur vénale. L'existence de voies d'accès et de dessertes a tendance à
1 - FACTEURS D'APPRECIATION DES TERRES AGRICOLES : augmenter la valeur des immeubles ruraux. De même la proximité
de grandes agglomérations ou villages disposant de centres
Les facteurs d'appréciation de la valeur des terres sont commerciaux pouvant faciliter l'écoulement des récoltes à moindre
classés en 3 catégories : frais (de transport - de conservation ...), influe positivement sur la
Facteurs physiques valeur des terres agricoles.
Facteurs économiques
Facteurs juridiques 1 - 3 - FACTEURS JURIDIQUES :
Il s'agit essentiellement des servitudes de droit privé ou de
1.1 FACTEURS PHYSIQUES : droit public pouvant grever la parcelle.
Ce sont essentiellement la nature et la qualité du sol et des ● Servitudes de droit privé : tel que le droit de passage
plantations, les conditions climatiques, les particularités reconnu au propriétaire d'un terrain enclavé sur les
physiques de la parcelle et son entretien. propriétés environnantes qui subissent , de ce fait, une
1.1.1 - Nature et qualité du sol : moins value plus ou moins importante selon la nature et la
La nature et la qualité du sol sont appréciées d'après la configuration du bien.
composition physique et chimique du sol, l'aspect et ● Servitudes de droit public : Ce sont généralement des

l’épaisseur de la couche arable, la perméabilité, la nature des servitudes prévues par le code de l'urbanisme ou autres textes
espèces végétales qui y croissent. spéciaux et dont l'influence sur la valeur est limitée.
Pour ces divers points, il y a lieu de prendre l'attache des Exemple : Servitudes pour passages de canalisations ou
services techniques du ministère de l'agriculture et de se conduites souterraines d'eau, de gaz, Câbles des P et T ou
référer au classement des terres par zone, selon leurs d'électricité....
potentialités agricoles, fixé par l'arrêté pris en application de
II - METHODES D'EVALUATION DES TERRES AGRICOLES :
l'article 80 de la loi de finances pour 1989, en attendant celui
prévu par l'art. 10 de la loi n° 90-25 du 18 Novembre 1990 II - 1 - PARCELLES ISOLEES :
portant loi d'orientation foncière.
II - 1 - 1 EVALUATION PAR COMPARAISON DIRECTE :
1.1.2 - Les conditions climatiques : Cette méthode est utilisée lorsqu'on se trouve dans une région
Elles ont une influence déterminante, il s'agit en particulier essentiellement agricole où le marché des immeubles ruraux est
des précipitations (fréquence et abondance). L'ensoleillement, très actif ce qui suppose l'existence d'un nombre important de
l'exposition aux vents dominants et les écarts de température. termes de comparaison et que les terrains se vendent
1.1.3 - Particularités physiques de la parcelle : essentiellement en fonction de leurs qualités agricoles.
● La configuration : il est admis que les parcelles
présentant une configuration régulière ont une valeur Elle consiste à :
supérieure à celles de forme irrégulière. 1°) dégager, du fichier des transactions locales la valeur
● Le relief : un terrain en pente prononcée subit une moins
dominante des immeubles comparables et présentant les
value. mêmes caractéristiques.
● Voies d'accès et de desserte : les parcelles en façade
2°) appliquer directement la valeur dégagée sur le bien à
sur une route nationale ont une valeur supérieure à celles expertiser.
qui sont desservies par de simples chemins de terres ou Exemple : La valeur d'une parcelle de terre agricole
celles qui sont enclavées. irriguée d'une configuration régulière, habituellement utilisée
1.1.4 - Entretien culturel du sol : pour la culture maraîchère et d'une contenance de 03 hectares
Ce sont essentiellement les travaux exécutés par peut être obtenue comme suit :
l'exploitant en vue d'apporter des améliorations à la qualité du 1°) Examen du fichier des transactions :
sol et son rendement tels que le défonçage, le labours, * L'examen du fichier des transactions révèle que quatre
l'engraissement, les installations de drainage et l'irrigation (04) parcelles ont été vendues dans la région :
(pivot, goûte à goûte...). ● une parcelle de 3 hectares vendue à 90.000 DA.

1.1.5 - Qualité des plantations : ● une parcelle de 0,5 hectare en irrigue, vendue à 26.000 DA.

La valeur d'une plantation est appréciée sur la base des ● une parcelle de 3,5 hectare supportant des arbres fruitiers

qualités physiques des plants existants, à savoir : de plusieurs essences vendue à 2.000.000 DA.
● Le nombre de sujets et leur distribution, suivant leur ● une parcelle de 2,5 hectare en culture maraîchère,

essence, les plants doivent être disposés de manière à irriguée et présentant les mêmes caractéristiques que

36
l'immeuble à estimer, vendue à 500.000 DA. - Parcelle no 4 = -------------------- = --------------- = 95.000 DA/ha.
* choix des termes de comparaison susceptibles d'être retenus : nbres hectares 4 ha
● Parcelle n° 1 : s'agissant d'une terre agricole irriguée, elle ne
Le prix moyen dans la localité serait de :
peut constituer, au cas particulier, un terme de comparaison, il
convient donc d'écarter cette valeur. 105.000 DA + 95.000 DA
● Parcelle n° 2 : en raison de sa superficie très inférieure
----------------------------------- = 100.000 DA
2
à celle qui nous intéresse, sa valeur ne peut être retenue.
● Parcelle n° 3 : s'agissant d'une plantation, elle ne peut c) Application du prix moyen :
en aucun cas être comparée à une parcelle de culture La valeur du terrain est obtenue comme suit :
maraîchère, sa valeur devra être écartée. v = Prix moyen X superficie
● Parcelle n° 4 : mis à part le fait qu'elle présente l'inconvénient = 100.000 DA X 2 ha= 200.000 DA
d'avoir une superficie inférieure de 0,5 hectare, cette parcelle peut
constituer un terme de comparaison. III - 1 - 3 EVALUATION PAR LA METHODE DE LA RENTABILITE:
Il convient de distinguer entre la rentabilité qui est donnée par
2°) Application des termes de comparaison retenus : le rendement résultant de l'exploitation d'une propriété agricole et
De ce qui précède, seule la valeur concernant la parcelle n° 4 le revenu qui est le produit de la location.
peut être retenue, d'où une valeur de la parcelle à estimer de :
La méthode par la ”rentabilité” de l'exploitation est, dans la
500.000 DA X 3 ha
v = --------------------------------------------- = 600.000 DA conjoncture actuelle où la terre est de plus en plus considérée
comme ”l'outil de travail” celle qui correspond le mieux à la
2,5 ha
démarche que ne manquera de suivre un exploitant désireux
II. 1.2 - EVALUATION AU PRIX MOYEN A L'HECTARE : d'acquérir une parcelle ou une exploitation.
Cette méthode est considérée comme celle donnant le L'acquéreur d'une exploitation agricole tiendra compte de
meilleur résultat, elle consiste à déterminer des prix moyens à la rentabilité potentielle c'est à dire des bénéfices qu'il est en
l'hectare des terres agricoles, après étude du marché local. droit d'attendre d'un investissement, d'un travail et d'une
gestion rationnelle.
A appliquer ensuite, les prix moyens dégagés, à la
superficie de la parcelle à estimer. La mise en œuvre de cette méthode nécessite :
● de rechercher le rendement brut moyen de propriétés
Exemple : La valeur d'une parcelle de terre de deux (02)
similaires c'est à dire leur produit brut ou chiffres d'affaires
hectares, irriguée et de configuration régulière peut être
et comparer le rendement brut moyen aux prix de vente
obtenue comme suit :
pratiques sur le marché local pour les biens de l'espèce.
En supposant que le service dispose de 04 informations ● d'établir sur le plus grand nombre possible de mutation le

concernant des transactions intervenues récemment dans la rapport :


localité, à savoir :
● Vente d'une parcelle de 1,5 hectare, en sec, pour un prix
produit
de 75.000 DA ; ------------------------------- = taux de rentabilité
● déclaration de succession concernant un terrain agricole
valeur réelle
de deux (02) hectares, présentant les mêmes à l'aide d'une documentation importante, il sera possible, à
caractéristiques que l'immeuble à évaluer, estimé à partir du chiffre d'affaires, en appliquant le coefficient de rentabilité
210.000 DA ; d'obtenir la valeur vénale d'une propriété.
● vente d'une plantation de pommier d'une superficie de un

(01) hectare, pour le prix de 150.000 DA ; Cela suppose une parfaite connaissance du marché local, la
● vente d'une parcelle de quatre (04) hectares, irriguée et de
tenue d'un fichier des transactions avec un classement minutieux
configuration régulière, pour un montant de 380.000 DA. des immeubles concernés selon leur nature, leur consistance
ainsi que leurs caractéristiques physiques et économiques.
Il y a lieu d'observer, à cet égard, que l'utilisation de cette
méthode suppose l'existence de termes de comparaison fiables et Exemple : La valeur d'une parcelle de 2 hectares en
non pas des valeurs de convenance ou entachées de dissimulation. céréaliculture, produisant un rendement annuel d'un montant
de 5.000 DA à l'hectare, peut être déterminée comme suit :
Il appartient donc aux agents évaluateurs d'effectuer toutes les
recherches utiles (enregistrement ; courtiers ; experts judiciaires ...) En supposant que dans la localité, l'étude du marché permet
en vue de rassembler le maximum d'informations pouvant servir à de constater que pour les cultures de l'espèce, le rapport entre la
l'évaluation. valeur d'une terre et sa rentabilité est de 0,1.

Il est également, à préciser que s'agissant d'une méthode c'est à dire que :
d'évaluation par comparaison, fondée sur le prix moyen, aucune rendement
majoration ou abattement devant tenir compte d'éventuels taux de rentabilité ------------------------------- = 0,1
avantages ou inconvénients présentés, ne sauraient être admis. valeur
a) Choix des termes de comparaison : donc, taux de rentabilité = 10 %
Les terrains n° 1 et 3 n’étant pas comparables (respectivement terrain La valeur de la parcelle serait de :
en sec et plantation ) au terrain à estimer, il convient de les écarter.
Seuls les prix concernant les parcelles nos 2 et 4 pourront 5 000 DA X 2 ha
être retenus. V = --------------------------------------- X 100 = 100.000 DA
10
b) Réduction des valeurs à l'hectare et calcul du prix moyen :
II - 1 - 4 - EVALUATION PAR LE REVENU :
prix 210.000 DA Cette méthode consiste à déterminer la valeur d'une terre
- Parcelle no 2 = -------------------- = --------------- = 105.000 DA/ha.
nbres hectares 2 ha agricole sur la base du revenu brut qu'elle procure à son
propriétaire; elle ne peut donc concerner que les terres agricoles
prix 380.000 DA faisant l'objet d'une exploitation sous contrat de bail.

37
Le revenu brut désigne, dans ce cas; le montant de toutes A cet égard, il convient de déterminer, sur plusieurs années, la
les redevances stipulées dans le montant de bail au profit du récolte annuelle moyenne et un prix de vente moyen des produits.
propriétaire, il est perçu soit en nature (produit des récoltes )
Afin de dégager un revenu net moyen, il est déduit du prix
soit en numéraire.
moyen les frais annuels, l'entretien de la plantation ainsi que
La valeur vénale de la parcelle s'obtient à l'aide d'un les frais de récolte.
coefficient de capitalisation du revenu, découlant de l'étude du La valeur de la plantation est obtenue par l'application, au
marché local, selon la formule ci-après : revenu net moyen, un taux de capitalisation découlant de
l'étude du marché local.
revenu brut
valeur vénale = ------------------------------------ revenu net moyen
taux de capitalisation valeur = --------------------------------------
taux de capitalisation
Exemple : La valeur vénale d'une parcelle de deux (02) 3ème phase : C'est la phase dite de décrépitude ou la
hectares, donnée à bail pour un loyer annuel de 5.000 DA/ha, production entre dans sa période de déclin.
est obtenue comme suit :
En supposant que dans la localité, le taux de capitalisation La valeur d'une plantation en décrépitude s'obtient en
admis pour les parcelles de cette nature est de 12 %, la valeur appliquant à la valeur de production, calculée selon la méthode ci-
est égale à : dessus, un abattement de plus en plus élevé au fur et à mesure
que l'on approche de la fin de la vie des arbres.
5.000 X 2ha
= ------------------------------------ X 100 = 83.333 DA La valeur d'une plantation totalement décrépie équivaut à la
12 valeur du bois récupérable, déduction faite des frais d'arrachage et à
laquelle s'ajoutera la valeur du terrain d'assiette.
arrondi à 84.000 DA
RECOMMANDATIONS :
II - 2 - EXPLOITATIONS AGRICOLES : Le marché des biens ruraux ayant été caractérisé durant
Un domaine rural comprend non seulement des terres une longue période par une stagnation presque totale des
mais également des constructions qui sont parfois mutations, il serait difficile de connaître actuellement l'évolution
indispensables à l'exploitation. des valeurs concernant les biens de cette nature.
L'incidence des bâtiments sur la valeur du domaine est A cet égard et pour pallier les difficultés que peuvent rencontrer
variable, elle dépend de leur superficie, de leur état d'entretien, les agents évaluateurs en matière de fixation des prix, il convient de
de leur disposition par rapport aux terres, de leur distribution et procéder le plus tôt possible et en collaboration avec les services
de leur équipement. techniques locaux de l'agriculture, à des recherches approfondies
La valeur d'une exploitation agricole est déterminée par auprès de toute personne concernée en vue de constituer, pour
l'utilisation des méthodes applicables aux parcelles isolées telles chaque wilaya, une documentation faisant ressortir notamment la
qu'elles ont été explicitées ci-avant, et la valeur des bâtiments connaissance et la nature de ses terres agricoles, les espèces
agricoles est soit incluse dans la valeur moyenne à l'hectare végétales habituellement plantées, les moyens d'irrigation existants,
(bâtiments compris ) soit évaluées à part selon les méthodes le niveau des promotions ..., d'une part et l'établissement d'un fichier
applicables aux immeubles bâtis en tenant compte des facteurs immobilier devront contenir toutes les transactions intervenues et
d'appréciation ci-dessus énumérés. comportant toutes les précisions utiles, d'autre part.
------------------------------------------------------------------------------
II - 3 - EVALUATION DES PLANTATIONS : REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
La valeur d'une plantation peut être déterminée, distinctement MINISTERE DE L'ECONOMIE
de celle du terrain lui servant d'assiette, par l'application de la DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
méthode dite par la valeur de remplacement. DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
N° 3003 E/DGDN/DODF/EXP Alger, Le 1er Octobre 1991
L'utilisation de cette méthode nécessite une parfaite connaissance
MM.. LES WALIS
des caractéristiques techniques de la plantation à évaluer, notamment
MM. LES DIRECTEURS DES DOMAINES - TOUTES WILAYAS
son âge, sa durée de vie et la durée de ses périodes d'avant production EN COMMUNICATION A :
de pleine production et de décrépitude. MM. LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA
CONSERVATION FONCIERE
En effet, on distingue trois (03) phases dans la vie d'une
plantation : Objet : Cession des biens immobiliers du secteur public
Avantages financiers accordés aux enfants de chouhada.
● 1ère phase : elle correspond à l'opération de premier
Référence : Art. 117 de la loi de finances pour 1991 et 32 de
établissement jusqu'à la phase de production, elle comprend
la loi de finances complémentaire pour 1991.
l'achat des arbres de pépinières, le transport et l'emballage
des sujets, la préparation des trous, les fumures et l'entretien L'Article 117 de la loi de finances pour 1991, a étendu à tous les
des plants. enfants de chouhada, le bénéfice de l'abattement de 40 % sur le prix de
La somme de tous les frais engagés lors de cette phase cession des locaux à usage d'habitation cessibles dans le cadre de
majorée du montant des intérêts annuels capitalisés, au taux l'opération citée en objet, alors que cet avantage n'était accordé qu'à
réellement pratiqué par les banques, constitue le capital ceux handicapés du fait de la guerre de libération.
investi auquel s'ajoutera la valeur du terrain.
La non rétroactivité de cette mesure législative a amené
● 2ème phase : également appelée ”phase de pleine l'Assemblée Populaire Nationale à amender la disposition
production” elle correspond à la durée (la plus longue) pendant précipitée dans le cadre de l'article 31 de la loi n° 91-12 du 7
laquelle la plantation offre des récoltes périodiquement. septembre 1991 portant loi de finances complémentaire pour 1991
(JORADP n° 42 du 11 septembre 1991) afin de permettre aux
A ce stade, la plantation constitue un capital producteur
enfants de chouhada ne s'étant pas encore acquittés de l'intégralité
dont la valeur est fonction du revenu (produit) obtenu.
du prix de cession d'en bénéficier.

38
Il s'ensuit que les enfants de chouhada ayant acquis leur REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
logement avant le 31 Décembre 1990 et n'ayant pas, à la date de MINISTERE DE L'ECONOMIE
publication de la loi de finances complémentaire susvisée, réglé la DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
totalité du prix de cession doivent bénéficier de l'abattement en
N° 02360 E/DGDN/DODF/EXP Alger, Le 18 Mai 1992
cause.
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
Toutefois, l'application de l'abattement de 40 % ne saurait se A:
traduire par un remboursement des sommes déjà versées par les MM. LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYAS
acquéreurs concernés, sinon il n' y aurait pas eu de raison d'écarter (TOUTES WILAYAS) -
ceux qui se sont acquittés de l'intégralité du prix de cession.
EN COMMUNICATION A :
Aussi pour le règlement des cas de l'espèce et selon que le MM. LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA
capital restant à payer est supérieur, égal ou inférieur au montant de CONSERVATION FONCIERE
l'abattement de 40% convient-il sur la base d'une nouvelle décision Objet : Logements neufs vendus par les organismes publics
de la commission intercommunale, de procéder comme suit : promoteurs- établissement des actes.
1) Capital restant à payer supérieur ou égal au Référence : Ma note n° 5656 E/DGDN du 28 Décembre 1991.
montant de l'abattement de 40 % :
Dans cette hypothèse, le montant de l'abattement de 40 % sur le Il a été porté à la connaissance du service central que certaines
prix de cession, sera défalqué du capital restant à payer et Directions de Wilaya ont informé les offices de promotion et de
l'échéancier de paiement devra être modifié en conséquence. gestion immobilière que les services des domaines n'étaient plus
habilités, en application de l'art. 159 de la loi de finances pour 1992,
2) Capital restant à payer inférieur au montant de à établir à compter du 1er Janvier 1992 les actes de cession des
l'abattement de 40 % : biens mis en exploitation après le 1er Janvier 1981.
Dans ce cas, le montant de l'abattement est nécessairement
limite au capital restant à payer et l'échéancier de paiement initial A cet égard, je crois devoir vous rappeler que l'art. 159
devra être corrigé en conséquence. susvisé dont les dispositions ont été commentées dans la note n°
5656 E/DGDN du 28 Décembre 1991 ne visent que les
Il y a lieu de souligner, à ce sujet, que seules les mensualités logements neufs vendus par les organismes publics promoteurs
arrivant à échéance à compter du 1 er Septembre 1991 sont prises d'immeubles collectifs et d'ensembles d'habitations individuelles.
en compte pour le calcul du capital restant à payer, ce dernier ne
doit pas comprendre les arriérés impayés. Il s'ensuit que vos services demeurent habilités à passer les
actes portant cession des biens mis en exploitation après le 1er
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL Janvier 1981 et cessibles dans le cadre de la loi n° 81- 01 du 7
Signé : A. BRAHITI
Février 1981 complétée et modifiée.
----------------------------------------------------------------------------------
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Je vous prie d'agir en conséquence.
MINISTERE DE L'ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL LE DIRECTEUR DES OPERATIONS
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES DOMANIALES ET FONCIERES
N° 3123 E/DGDN/DODF/EXP Alger, Le 17 Août 1991 Signé : M. BAGHDADI
------------------------------------------------------------------------------
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
A MINISTERE DE L'ECONOMIE
MONSIEUR LE DIRECTEUR DES DOMAINES DE LA WILAYA DE DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
MOSTAGANEM DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
EN COMMUNICATION : N° 00995 E/DGDN/DODF/CF Alger, Le 18 Mars 1991
MM. LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA
CONSERVATION FONCIERE LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
- TOUTES WILAYAS - MESSIEURS LES INSPECTEURS DIVISIONNAIRES
Objet : Valeur locative - décret n°89 - 98 du 20 Juin 1989. DES AFFAIRES DOMANIALES ET FONCIERES
(TOUTES WILAYAS) -
Référence : Votre lettre n° 2020 du 29 Juillet 1991.
Aux termes de votre lettre visée en référence vous m'avez Objet : publicité foncière - Hypothèques et privilèges inscrits
informé de l'existence au niveau de vos services de nombreux en garantie de créances productives d'intérêts, au profit de
personnes physiques.- Condition de leur radiation.
dossiers concernant l'évaluation, dans le cadre du décret n° 89- 98
du 20 Juin 1989, de la valeur locative de biens domaniaux. Référence : Article 65 alinéa 2 du nouveau code de l’impôt sur le
revenu global et de l’impôt sur le bénéfice des sociétés, - objet de
Vous m'avez, en conséquence, demandé de vous l'article 38 de la loi de finances pour 1991.
communiquer les prix de référence au mètre carré des locaux.
J'ai l'honneur de vous demander de bien vouloir appeler
En réponse, j'ai l'honneur de vous faire connaître que les
l'attention des conservateurs fonciers sur l'article 65 alinéa 2 susvisé,
montants des valeurs locatives de référence des locaux à
qui stipule que les inscriptions de tous (autres ) privilèges,
usage d'habitation et autres, prévus aux articles 5 et 6 du
hypothèques (ou nantissement ), prises pour la garantie des
décret 89- 98 susvisé, n'ont pas été publiés à ce jour.
créances productives d'intérêts ne peuvent être radiées que s'il est
Il s'ensuit que les dispositions de ce texte ne peuvent être justifié que l'impôt a été liquidé sur les intérêts.
appliquées et les valeurs locatives des biens immobiliers du
secteur public doivent continuer à être déterminées sur la base Les dispositions sus-mentionnées, prévues en matière de
du décret 83-256 du 9 Avril 1983. contrôle de l'impôt sur les intérêts produits sur les créances
hypothécaires et privilégiées détenues par les personnes
LE DIRECTEUR DES OPERATIONS physiques, rappelant donc l'obligation de s'assurer, au moment
DOMANIALES ET FONCIERES de la radiation que l'impôt a été effectivement liquidé.
Signé : M. BAGHDADI
En conséquence les actes de mainlevée, déposés aux fins

39
de radiation Des inscriptions telles que définies l'article 35 Convient-il de le rappeler, l'article 39 précité stipule que ”Dans
alinéa 2 précité doivent désormais, contenir sous peine de les régions où le cadastre n'a pas encore été établi, toute personne
refus, une mention par laquelle le notaire atteste que la qui, au sens de l'article 823 de l'ordonnance n°75-58 du 26
liquidation de l'impôt dû, lui a été effectivement justifié. Septembre 1975 susvisée exerce, sur les terres de propriété privée
non titrée, une possession continue, non interrompue, paisible,
Il convient de souligner toutefois que la mention dont il s'agit
publique et non équivoque, peut obtenir la délivrance d'un titre
n'est exigible que pour les radiations des inscriptions de l'espèce,
possessoire, dénommé ”certificat de possession” qui est soumis
prises par des personnes physiques (cf. article 1er du code de l'IRG
aux formalités d'enregistrement et de publicité foncière”.
et l'IBS).
La présente note a pour objet d'expliciter les raisons de
Vous voudrez bien notifier aux responsables concernés les
l'institution dudit certificat de possession ainsi que les effets
prescriptions ci -dessus et les inviter à agir en conséquence.
juridiques qu'il emporte, et de préciser le rôle qui incombe aux
LE DIRECTEUR DES OPERATIONS Services des Domaines et de la Conservation Foncière dans la
DOMANIALES ET FONCIERES procédure d'établissement et de publication de ce document.
Signé : M. BAGHDADI
------------------------------------------------------------------------------ I / Raisons de l'institution du certificat de possession
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE et procédure :
MINISTERE DE L'ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
La propriété melk dont la consistance est généralement
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES mal définie repose sur la simple possession.
N° 00997 E/DGDN/DODF/CAD Alger, Le 13 Mars 1991
En principe, lorsqu'une possession utile et qualifiée est exercée
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL pendant plus de 15 ans, le possesseur peut se faire établir un acte
légal de propriété, en agissant dans le cadre du décret n°83-352
MESSIEURS LES INSPECTEURS DIVISIONNAIRES
DES AFFAIRES DOMANIALES ET FONCIERES
du 21 Mai 1983 instituant une procédure de constatation de la
(TOUTES WILAYATES) - prescription acquisitive et d'établissement d'acte de notoriété
prouvant reconnaissance de propriété.
Objet : Redevances sur les travaux topographiques.
Cependant dans de très nombreux cas les possesseurs ne
Référence : Mon télégramme n° 129 du 28 Août 1990. sont pas en mesure de justifier de l’exercice d'une possession
Aux termes de mon télégramme susvisé, il vous a été demandé suffisante pour accéder à la propriété par prescription , et ce,
d'abriter les recettes des redevances sur les travaux topographiques en raison de transactions occultes dont la régularisation
dans un compte d'attente en prévision de leur transfert au budget de s’avère difficile, longue et coûteuse.
l'agence nationale du cadastre tel que prescrit par l'article 50 de la loi Or cette situation, incompatible avec les exigences du
de finances complémentaire pour 1990. développement de l'agriculture et de la construction auquel les
Etant donné que la dite agence est passée à l'autonomie, pouvoirs publics entendent donner une impulsion particulière,
constitue en outre un obstacle majeur notamment pour les
J'ai l'honneur de vous demander de bien vouloir procéder citoyens concernés dans l'accomplissement de certains actes
sans plus tarder au versement des recettes dont il s'agit au de gestion tendant à valoriser leurs biens.
compte dont l'intitulé est le suivant, régie de recette de la
Aussi, et en attendant l'assainissement foncier
division technique du cadastre. ccp 33 0004.
systématique effectué à la faveur des opérations cadastrales et
LE DIRECTEUR DES OPERATIONS d'immatriculation au livre foncier, l'institution légale du certificat
DOMANIALES ET FONCIERES de possession constitue-t-elle un moyen adéquat mais
Signé : M. BAGHDADI temporaire, pour la prise en charge des difficultés rencontrées
------------------------------------------------------------------------------ en l'espèce.
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ECONOMIE L'institution du certificat de possession a pour fondement le
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL fait que l'expérience démontre que la situation apparente, sur
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES le terrain, correspond presque toujours à une situation
N° 04.123 /E/DGDN/DODF/CF Alger, Le 14 Octobre 1991
légitime, qu'il s'agisse d'une possession prolongée exercée ”de
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL père en fils”, ou de courte durée résultant d'acquisition
A: effectuées en dehors du cadre légal prévu en la matière.
MESSIEURS LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION
FONCIERE Toutefois pour éviter, autant que possible, de délivrer
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES -(TOUTES WILAYAS) indûment un certificat de possession, la procédure mise en
EN COMMUNICATION A : place, en principe simple et rapide, qui peut être collective
MESSIEURS LES WALIS (engagée à l'initiative de l'autorité responsable de l'exécution d'un
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES programme de rénovation ou de remembrement) ou individuelle
ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
(requise par un possesseur), et conduite par le président de
Objet : Etablissement des certificats de possession. l'assemblée populaire communale territorialement compétent,
Référence : Décret exécutif n° 91-254 du 27 Juillet 1991 fixant prévoit, dans le souci de sauvegarder les intérêts de l'Etat et des
les modalités d'établissement et de délivrance du certificat de particuliers détenteurs éventuels de droits réels immobiliers :
possession institué par l’article 39 de la loi n°90-25 du 18 1 - une large publicité à l'effet de recueillir les éventuelles
Novembre 1990 portant orientation foncière. oppositions ou contestations ;
J'ai l'honneur d'attirer votre attention sur la publication au 2 - l'implication de deux témoins qui engagent leur
Journal Officiel n° 36 du 31 Juillet 1991 du décret exécutif n° 91-254 responsabilité personnelle ;
du 27 Juillet 1991 fixant les modalités d'établissement et de 3 - de lourdes sanctions pénales pour fausse déclaration ou
délivrance du certificat de possession institué par l'article 39 de la faux témoignages ;
loi n°90-25 du 18 Novembre 1990 portant orientation foncière. 4 - des effets juridiques limités de sorte que le titulaire ne peut
accomplir que les actes tendant à valoriser son bien (cf II).

40
En tout état de cause, le propriétaire légitime qui pourrait se 2) Inscription au registre de dépôt et taxe applicable :
manifester ultérieurement, garde la faculté de faire procéder par voie Il a été jugé utile, à l’effet d'éviter la multiplication des registres
judiciaire à l'annulation du certificat de possession indûment octroyé. de dépôts (registres de dépôts relatifs aux formalités ordinaires et
registres de dépôts relatifs aux premières formalités au livre
Il est à souligner que dans le cadre de la procédure ainsi
foncier), d’inscrire les certificats de possessions dans le registre
instituée, le directeur des Domaines de la Wilaya aura à s’assurer :
ordinaire (PR 17).
1) dans le délai maximum de deux mois, à compter de la En conséquence les certificats de possession publiés sont
date de sa saisine, sous peine d’engager sa responsabilité classés et conservés dans les volumes habituels contenant les
personnelle, que l'immeuble pour lequel un certificat de documents publiés.
possession est demandé, n’appartient pas à l'Etat.
2) autant que faire se peut, que ledit immeuble n’a pas fait En ce qui concerne la taxe applicable en la matière, les
l’objet d’un titre légal de propriété. responsables concernés sont informés qu’une mesure proposée,
dans le cadre de l’élaboration de la loi de finances pour 1992, tend
Il est à rappeler enfin que la procédure dont il s’agit n’est à soumettre les formalités dont il s’agit au droit fixe de 100 DA. En
applicable que dans les communes où le cadastre général tout état de cause, des précisions utiles à ce sujet, seront données
n’est pas encore réalisé. en temps opportun.
II - Effets juridiques : 3) Tenue du fichier immobilier :
Le certificat de possession est nominatif et incessible. Il est Le fichier immobilier constitué à l’occasion des publications des
délivré à titre individuel ou au profit d’un groupe d'indivisaires. Sa certificats de possession, naturellement tenu en la forme
délivrance n'a pas pour effet de modifier le statut réel de l'immeuble. personnelle conformément aux dispositions des articles 113 et 114
du décret n°76-63 du 25 Mars 1976 modifié et complété, relatif à
Il est périmé au bout d’un an à compter du décès du titulaire,
l’institution du livre foncier, doit être classé à part, de manière
sauf le cas où les héritiers demandent dans l’intervalle, la
distincte et par commune.
délivrance d’un nouveau certificat en leurs noms.
En effet, il semble plus commode pour les recherches et la
Cette délivrance emporte de plein droit subrogation du ou manutention des fiches de constituer un fichier à classement
des nouveaux bénéficiaires dans les droits et obligations du ou séparément.
des bénéficiaires de l’ancien certificat.
En outre, ce classement distinct est de nature à faciliter
Ainsi, le certificat de possession ne confère pas au titulaire tous l’établissement des statistiques périodiques à tenir.
les attributs du droit de propriété. La loi précise qu’à l'exception du
Vous voudrez bien, par conséquent, assurer le suivi de ces
transfert de son droit à titre onéreux, il agit en véritable propriétaire.
opérations et faire part des difficultés éventuellement
A cet égard, il convient de rappeler ci-après, quelles sont l'étendue et rencontrées en la matière.
les limites des droits résultant du certificat de possession : LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
1 - Le titulaire peut constituer une hypothèque au profit Signé : A. BRAHITI
d'organismes de crédits (institutions financières publiques à ------------------------------------------------------------------------------
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
l'exclusion de créanciers particuliers), en garantie de prêts à
MINISTERE DE L’ECONOMIE
moyens et longs termes pour, notamment le financement d'une
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
campagne agricole ou un projet de construction ; DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
2 - Il peut régulièrement demander un permis de construire ou de N° 5616 E/DGDN/DODF/CF Alger, Le 28 Décembre 1991
lotir.
NOTE A :
3 - Les co-indivisaires d’un certificat de possession collectif ne
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES CONSERVATIONS
peuvent faire cesser l’état d'indivision que pour le partage
FONCIERES DE WILAYA - TOUTES WILAYAS -
exclusivement et sous réserve de l’obtention, d’un permis de lotir MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA -
pour les terrains urbains, ou d’une autorisation de morcellement TOUTES WILAYAS -
pour les terres agricoles. Autrement dit la cessation de l’état EN COMMUNICATION A :
d’indivision n’est possible que si l’immeuble est partageable. MESSIEURS LES WALIS
En effet les transferts n'étant pas permis, la vente sur licitation MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
même à un co-indivisaire n’est pas autorisée. ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
4 - Le ou les titulaires du certificat de possession peuvent Objet : - Loi de finances pour 1992, articles 66 à 69.
invoquer la date de la possession mentionnée dans la - Taxe de publicité foncière.
déclaration sur l’honneur prévue à l’article 6 du décret 91.254 du
27 Juillet 1991, pour se prévaloir ultérieurement et à l’expiration Les articles 66 à 69 de la loi n°91- 25 du 18 Décembre 1991
du délai légal, de la prescription acquisitive. portant loi de finances pour 1992 (J.O. n° 65) ont introduit de
nouvelles mesures en matière de taxe de publicité foncière, et ont
III - Modalités de publication du certificat de possession :
ainsi modifié et complété les articles 353- 3 à 3535 et 353- 12 du
1) Examen sommaire : code de l’enregistrement.
Comme tout document soumis à publicité foncière, le certificat
de possession est déposé en double exemplaires auprès de la La présente note à pour objet d’expliciter les mesures
conservation foncière territorialement compétente. intervenues et de préciser les modalités de recouvrement des
taxes désormais exigibles.
L’examen par le conservateur foncier qui se fait avant
l’inscription au registre de dépôt, est en l’espèce aisé et rapide en 1 - Article 66 :
principe. En effet, il s’agit d’un document normalisé dont le Les dispositions de l’article 66 complètent l’article 353- 3
rédacteur se limite à servir les rubriques qu’il comporte. du code de l’enregistrement par les alinéa 4 , 5 et 6.
En la matière, il suffit donc de s’assurer que l’identité complète
1 - 1 - Alinéa 4 :
de la (ou des) personnel(s) soit mentionnée, qu’une désignation
La mesure prévue par cet alinéa soumet à la taxe de
précise de l’immeuble et le cas échéant les quotes parts indivises
publicité foncière, le certificat de possession institué par les
soient précisées.
dispositions de l’article 69 de la loi n° 90-25 du 18 novembre

41
1990 portant orientation foncière, et dont les modalités C’est ainsi que la dite taxe est payable, non plus d’avance, mais
d'établissement et de délivrance ont été fixées par le décret n° seulement lors de la remise du livret foncier du titulaire.
91-254 du 27 juillet 1991.
Selon le même principe et dans l’hypothèse d’une
La publication de ce document donne lieu à la perception immatriculation foncière provisoire, la taxe due est payable au
d’une taxe égale au droit fixe de 100 DA. moment de la délivrance du ”certificat d’immatriculation foncière
provisoire” institué par l’alinéa 6 de l’article 353-3 susvisé.
1 - 2 - Alinéa 5 :
En application de la disposition prévue dans cet alinéa, la Cependant, dès que cette immatriculation devient
première formalité au livre foncier, exécutée consécutivement définitive, conformément aux dispositions réglementaires
à la réalisation du cadastre général et qui jusque là ne donnait prévues en la matière la nouvelle formalité consacrant, cette
lieu à la perception d’aucun droit, est désormais soumise à la immatriculation définitive reste soumise au paiement de cette
taxe de publicité foncière, lorsque l’immatriculation opérée est taxe prévue par les dispositions de l’article 67 de la loi de
définitive. finances pour 1992 et qui est alors exigible au moment de la
En effet, compte tenu, notamment de l'intérêt que tirent les remise du livret foncier.
propriétaires des opérations cadastrales et d’immatriculation 3 - Article 68 :
de leurs biens au livre foncier, une participation des intéressés Les dispositions de l’article 68 de la loi de finances pour
à l’effort consenti, par l'Etat en la matière s’avère, 1992, procède d’une part, à une mise à jour de l’alinéa 4 de
actuellement, indispensable. l’article 353- 4 du code de l’enregistrement relatif à la dispense
Fonction à la fois de la nature de l’immeuble à immatriculer, de la taxe de publicité foncière des actes établis dans le cadre
de sa consistance et de sa superficie, cette taxe est calculée d’une opération d’expropriation pour cause d'utilité publique, et
selon le tableau ci-après : d’autre part, prévoient aux termes de l’alinéa 8 (nouveau)
l’exonération de la taxe de publicité foncière des actes de
a) lots bâtis compris dans un immeuble en copropriété : constitution des biens wakfs.
superficie taxe applicable
3 - 1 - Alinéa 4 :
inférieure à 100 m2 250 DA
étant donné l'intervention d’une nouvelle loi fixant les
100 m2 à 200 m2 500 DA règles d’expropriation pour cause d'utilité publique, en
supérieure à200 m2 750 DA l’occurrence la loi n° 91-11 -du 27 Avril 1991, il était nécessaire
de remplacer par les références de ce nouveau texte celles de
a) terrains nus ou construits : l’ordonnance n° 76- 48 du 25 mai 1976.
superficie nus comportant des constructions
inférieure à 1000 m2 250 DA 500 DA 3 - 2 Alinéa 8 :
1000 m2 à 3000 m2 500 DA 750 DA La loi n° 91 - 10 du 27 avril 1991 relative aux biens wakfs
avait posé le principe de l’exonération de tous droits et taxes
supérieure à 3000 m2 750 DA 1 000 DA
des biens wakfs, en considération du caractère de
bienfaisance et de charité qui leur est attaché.
a) terres agricoles :
superficie taxe applicable L’exonération des droits et taxes étant du ressort de la loi
de finances, il était nécessaire de prévoir la prise en charge de
inférieure à 5 hectares 250 DA cette mesure qui dispense de la taxe de publicité foncière, les
de 5 hectares à 10 hectares 500 DA actes de constitution de biens wakfs.
supérieure à 10 hectares 750 DA
Aussi, en vertu de l’article 353 - 4 alinéa 8 du code de
1 - 3 - Alinéa 6 : l’Enregistrement, la publication des actes de constitution de
Cet alinéa prévoit que lorsque la première formalité au livre biens wakfs sera-t-elle effectuée désormais en exonération de
foncier consiste en une immatriculation foncière provisoire, la taxe de publicité foncière.
celle ci donne lieu à la requête des intéressés ; à la délivrance
d’un ”certificat d’immatriculation foncière provisoire” soumis à 4 - Article 69 :
une taxe de 100 DA. Cette taxe fixe de 100 DA est dûe quelles L’article 69 de la loi de finances pour 1992 procède à une
que soient la nature et la consistance de l’immeuble reformulation, plus rigoureuse, des alinéas 1 et 2 de l’article 353 -
immatriculé. 5 du code de l’Enregistrement qui exonèrent de la taxe de publicité
foncière les formalités d’inscription et de radiation des hypothèques
Il précise en outre que le dit ”certificat d’immatriculation légales intéressant respectivement les banques et la CNEP, en ce
foncière provisoire emporte les mêmes effets juridiques que qui concerne les prêts que ces organismes publics octroient soit
ceux prévus en matière de certificat de possession par les ”au secteur agricole” soit aux ”particuliers et aux coopératives
dispositions des articles 42 à 45 de la loi n° 90- 25 du 18 immobilières”.
novembre 1990 portant orientation foncière”.
En effet, l’expression ”secteur agricole” s’est avérée imprécise et
● Agit en véritable et unique propriétaire tant, qu’il n’en aura a soulevé dans la pratique des difficultés d’interprétation alors que les
pas été décidé autrement par la juridiction compétente. formalités effectivement concernées par l’exonération se limitent aux
● Peut constituer, valablement, au profit d’organismes de inscriptions et radiations des hypothèques prises en garantie de prêts
crédit, une hypothèque de premier rang sur l’immeuble consentis par les institutions financières publiques aux exploitants
immatriculé, en garantie de prêts à moyen et long termes. agricoles pour le financement de leurs activités agricoles.
2 - Article 67 :
En ce qui concerne les hypothèques prises au profit de la CNEP ou
L’article 67 de la loi de finances pour 1992 modifiant et
d’autres organismes publics de crédit immobilier, l’expression ”prêts
complétant l’article 353-12 du code de l’enregistrement
consentis à des particuliers ou à des coopératives immobilières” était
introduit, en ce qui concerne la première formalité au livre
également imprécise. En l’espèce, l’exonération ne concerne que les
foncier, une exception au principe selon lequel la taxe de
formalités d’inscription et de radiation des hypothèques prises par lesdites
publicité foncière est payable d’avance, préalablement à
institutions financières ”pour la sûreté des prêts à la construction de
l'exécution d’une formalité de publicité foncière.

42
logements consentis aux particuliers, à titre individuel, ou organisés en REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
coopératives immobilières”. MINISTERE DE L’ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
Il a donc été procédé à une nouvelle rédaction des alinéas 1 et DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
2 précités pour éviter à l’avenir les difficultés d’interprétation. N° 00.255 E/DGDN/DODF/CF Alger, Le 21 Janvier 1992
En conséquence, pour que l’exonération prévue en la matière A:
puisse être appliquée correctement, les bordereaux d’inscription MESSIEURS LES DIRECTEURS
doivent désormais préciser que les prêts octroyés concernent soit DE LA CONSERVATION FONCIERE - TOUTES WILAYAS -
”les exploitants agricoles pour le financement d’une activité Objet : Relèvement des montants des droits perçus pour
agricole” soit les épargnants pour le financement de ”construction délivrance de renseignements.
de logement”.
P - J : Deux l’02).
Vous voudrez bien assurer, à la présente note, une large diffusion
auprès des personnels concernés, veiller à sa stricte application et me faire J’ai l’honneur de vous informer que par arrêté ministériel n° 040
part des difficultés éventuellement rencontrées. NIDB du 15 Janvier 1992, dont copie ci-jointe, les montants des
droits perçus, à l’occasion des prestations fournies par les
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL conservations foncières ont fait l’objet d’un rehaussement.
Signé : A. BRAHITI
------------------------------------------------------------------------------------------- Vous voudrez bien par conséquent inviter les responsables
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE concernés, placés sous votre autorité, à appliquer les nouveaux
MINISTERE DE L’ECONOMIE tarifs dès la publication dudit arrêté au Journal Officiel.
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES LE S/DIRECTEUR DE LA CONSERVATION
N° 05.653 E/DGDN/DODF Alger, Le 28 Décembre 1991 FONCIERE ET DU CADASTRE
Signé : A. BENCHEKKAR
CIRCULAIRE
A MESSIEURS : - LES WALIS ------------------------------------------------------------------------------
- LES DIRECTEURS DES DOMAINES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
- LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA MINISTERE DE L’ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
CONSERVATION FONCIERE.
DIRECTION DE L’ORGANISATION
Objet : -Loi de finances pour 1992, article 163 DES PERSONNELS ET DE LA FORMATION
- Exonération des actes administratifs établis en N° 01.801 E/DGDN/DOPF/ORG Alger ,Le13 Avril 1992
exécution des dispositions de l’article 76 de la loi n° 90- MESSIEURS LES DIRECTEURS DE WILAYA
25 du 18 novembre 1990 portant orientation foncière, DE LA CONSERVATION FONCIERE
des droits et taxes.
EN COMMUNICATION A :
L’article 163 de la loi n° 91- 25 du 18 Décembre 1991 portant MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
loi de finances pour 1992, a prévu l’exonération des droits ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
d’enregistrement , de la taxe de publicité foncière et de la Objet : Droits perçus à l’occasion des prestations fournies par
rémunération domaniale, des actes administratifs établis en les Conservations Foncières.
exécution des dispositions de l’article 76 de la loi n° 90- 25 du 18
novembre 1990 portant orientation foncière. J’ai l’honneur d’appeler votre attention sur la parution au journal
officiel n° 20 du 15 mars 1992 de l’arrêté du 15 janvier 1992 modifiant
Il est à signaler que ces actes sont établis par l’administration des l’arrêté du 25 mars 1987 fixant le montant et les modalités de versement
Domaines (actes d’échange ou d’acquisition) pour consacrer, au plan au profit du Trésor, des droits perçus à l’occasion des prestations
juridique, une compensation juste et équitable en terres agricoles, ou en fournies par les Conservations Foncières.
moyens financiers, consentie aux propriétaires initiaux qui n’ont pu
bénéficier, aux conditions énoncées par les dispositions de l’article 76 Je vous prie de bien vouloir si ce n’est déjà fait, assurer une large
de la loi n° 90- 25 du 18 novembre 1990 susvisée, de la restitution de diffusion de ces nouvelles dispositions et inviter les conservateurs fonciers
leurs anciennes terres nationalisées au titre de la révolution agraire. placés sous votre autorité à agir en conséquence.

S’agissant d’une opération ayant pour but de dédommager LE DIRECTEUR DE L’ORGANISATION DES
les propriétaires remplissant les conditions légales pour être PERSONNELS ET DE LA FORMATION
Signé : M’hamed BENDJABALLAH
rétablis dans leurs droits de propriété mais qui ne peuvent
--------------------------------------------------------------------------------------------
bénéficier de la restitution de leurs anciennes terres, en
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
conséquence, les actes administratifs établis dans ce cadre MINISTERE DE L’ECONOMIE
sont exonérés des droits, taxes et rémunération visée ci- DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
dessus et ce, pour ne pas engendrer une charge financière DIRECTION DE L’ORGANISATION
pour les intéressés. DES PERSONNELS ET DE LA FORMATION
N° 1595 E/DGDN/DODF Alger, Le 4 Mai 1991
Enfin, il y a lieu de souligner que les actes dont il s’agit,
seront établis et soumis aux formalités d’enregistrement et de NOTE
A:
publicité foncière en franchise des droits et taxes.
MESSIEURS LES INSPECTEURS DIVISIONNAIRES
Je vous prie de bien vouloir faire assurer une large diffusion DES AFFAIRES DOMANIALES ET FONCIERES - TOUTES
de la présente circulaire et de prescrire, aux services relevant WILAYAS -
de votre autorité, toutes mesures utiles pour l'exécution des EN COMMUNICATION A :
MESSIEURS LES INSPECTEURS COORDONNATEURS DES
prescriptions qu’elle contient. SERVICES EXTERIEURS DU MINISTERE DE L’ECONOMIE -
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL TOUTES WILAYAS -
Signé : A. BRAHITI
Objet : Codification des ordonnateurs.

Pour permettre l’individualisation des opérations imputables au

43
budget de l'état et aux comptes spéciaux du trésor, il est attribué à I / Saisine de l’administration centrale :
l’ensemble des ordonnateurs en la matière un code de gestionnaire. En cas d’accident de la circulation cause ou subi par un
véhicule affecté à vos services, il y a lieu de saisir l’administration
A cet effet, le numéro de code réservé à la Direction
centrale (sous- direction de l’organisation, des méthodes et des
Générale du Domaine National est le suivant: 110.5.00.0.
archives) au plus tard 15 jours après la survenance des faits, d’un
Les quatres premiers chiffres désignent l’ordonnateur rapport préliminaire comprenant notamment :
primaire ou principal. - La description précise des circonstances de l’accident ;
- La nature des dommages subis ou causés (corporels ou
Les deux chiffres suivants indiquent la wilaya telle qu’elle matériels) ;
est définie par le décret 84.79 du 3 Avril 1984 et identifient - l'évaluation des dommages matériels avec à l’appui, le
l’ordonnateur secondaire. cas échéant, les pièces justificatives ;
Le dernier chiffre détermine la nature de l'opération sur - Le croquis des lieux de l’accident ;
lequel porte la codification, concernant le budget de - La détermination de la responsabilité (responsabilité de
fonctionnement le chiffre retenu est 1. l’administration du tiers ou responsabilité partagée) ;
- l'appréciation sur la conduite du chauffeur avec le cas
Exemple : La codification de l’ordonnateur secondaire au échéant des propositions de sanction administrative.
niveau de la wilaya d’Alger.
(budget de fonctionnement) relevant du Ministère de l’Economie - Le rapport devra obligatoirement être ultérieurement complété par une
Direction Générale du Domaine National est la suivante : 110.5.16.1 copie des documents y afférents établis par d’autres structures
concernées (procès-verbal des services de l’ordre, rapport d’expertise,
Cette codification est applicable à partir du 1er Janvier 1991. certificats médicaux, citation à comparaître .. etc).
Je vous demande de bien vouloir veiller à l’application des II / Dommages corporels :
dispositions de la présente note. Lorsque l’accident engendre un dommage corporel,
LE SOUS DIRECTEUR DES OPERATIONS l’affaire, après examen par le service central, sera transmise à
BUDGÉTAIRES ET MOYENS l’agent judiciaire du Trésor chargé conformément aux
Signé : M. GHARBI dispositions de la loi n° 63-198 du 08/06/1963 instituant une
------------------------------------------------------------------------------ Agence Judiciaire du Trésor, du suivi de ces instances devant
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE les juridictions compétentes.
MINISTERE DE L’ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL III / Dommages matériels :
DIRECTION DE L’ORGANISATION La procédure de règlement est subordonnée en pareil cas à
DES PERSONNELS ET DE LA FORMATION l'établissement d’un procès verbal de constat par les services de
N° 02462 E/DGDN/DODF/ORG Alger, Le 3 Juillet 1991 l’ordre (police ou gendarmerie nationale) lequel détermine la
MONSIEUR LE DIRECTEUR DES DOMAINES responsabilité de chacune des parties dans l’accident; dans ce
DE LA WILAYA DE BISKRA cadre, trois situations peuvent se présenter et déboucher sur une
EN COMMUNICATION A : situation amiable ou judiciaire.
MESSIEURS LES INSPECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA -
TOUTES WILAYAS - A - procédure amiable :
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES a/ La responsabilité de l’accident incombe entièrement au
ET DE LA CONSERVATION FONCIERE tiers: dans ce cas le service doit émettre un état exécutoire à
concurrence du préjudice total subi à l’encontre du civilement
Objet : Accident matériel de la circulation du 19 novembre 1985. responsable et de son assureur.
Affaire : IDADF de la wilaya de Biskra C/ SAA. b/ La responsabilité du sinistre incombe entièrement au
Référence : Ma lettre n° 1426 du 8 mars 1988. chauffeur de l’administration : il incombe à vos services, après
Votre lettre n° 2925 du 3 juin 1991. approbation de l’Administration centrale, de procéder au
Par lettre visée en référence vous m’avez transmis pour avis et règlement des sommes dûes sur les crédits alloués à cet effet.
observations copie du mémoire élaboré par vos services en c/ La responsabilité est partagée : il convient de procéder au
réponse à la requête introduite par la SAA auprès du tribunal de règlement à concurrence des parts respectives de responsabilité
Biskra et tendant à faire déclarer l’administration des domaines propre à chaque partie (si par exemple la responsabilité de
civilement responsable dans l’accident cité en objet et à sa l’administration est au 3/4, celle de la partie adverse sera de 1/4;
condamnation à la réparation au préjudice matériel qui en résulte. selon ce partage l’Administration prendra en charge les 3/4 du
En réponse, j’ai l’honneur de vous faire connaître que votre montant des réparations subies par le véhicule de l’autre partie;
manière d’agir n’est pas conforme aux règles législatives et celle-ci à son tour, devra supporter au profit de son adversaire, en
réglementaires qui régissent l’instruction des affaires de l’espèce. l’occurrence l’Administration le 1/4 du coût des travaux réalisés sur
le véhicule de l'Etat, consécutivement à l’accident.
En effet, s’agissant d’une affaire judiciaire ayant pour objet de
faire déclarer l'Etat débiteur dans une cause étrangère à l’impôt et B / Procédure judiciaire :
au domaine, il appartient aux services de l’agent judiciaire du Trésor Elle intervient dans l’hypothèse où la procédure amiable
d’assurer la représentation de l'Etat devant la juridiction saisie. n’a pas abouti, en d’autres termes, en cas de contestation
portant sur la responsabilité ou l’évaluation des dommages et
Par ailleurs, cette affaire étant survenue avant l’intervention du
ce, en l’absence ou en dépit du procès-verbal de constatation.
décret n° 91- 65 du 2 mars 1991 portant organisation des services
extérieurs des domaines et de la conservation foncière, elle relève de La voie judiciaire est généralement poursuivie dans ce cas
la compétence de l’inspection de coordination des services extérieurs à la diligence du tiers . Le dossier sera alors introduit selon les
du Ministère de l’Economie de la wilaya de Biskra à laquelle incombe modalités précisées au point II ci-dessus.
le règlement des sommes dûes à titre de réparation comme cela vous
Je vous prie d’agir en conséquence.
a été prescrit par ma note n° 1426 du 2 mars 1988.
Ceci étant, il me parait utile de vous exposer la procédure qu’il LE DIRECTEUR DE L’ORGANISATION DES
convient désormais de suivre dans l’instruction des affaires se PERSONNELS ET DE LA FORMATION
rapportant aux accidents de la circulation. Signé : M.BENDJABALLAH

44
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE La prestation de serment est requise de la juridiction saisie par
MINISTERE DE L’ECONOMIE l’Inspecteur Régional des Domaines et de la Conservation
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL Foncière en ce qui concerne les inspecteurs régionaux adjoints, les
DIRECTION DE L’ORGANISATION
chefs de brigade d’inspection et les inspecteurs centraux et
DES PERSONNELS ET DE LA FORMATION
N° 02757 E/DGDN/DODF/ORG Alger, Le 20 Juillet 1991 principaux relevant de cette brigade et par les Directeurs des
domaines et ceux de la Conservation Foncière pour les
A MESSIEURS : inspecteurs principaux vérificateurs, les conservateurs fonciers, les
- LES DIRECTEURS ET SOUS- DIRECTEURS CENTRAUX chefs de brigade des évaluations, les agents évaluateurs, les
- LES INSPECTEURS REGIONAUX
commissaires aux ventes, les agents chargés des ventes et les
- LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA
- LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE DE agents chargés des inventaires.
WILAYA La demande de prestation de serment est accompagnée de
Objet : Commission d’emploi. la décision de nomination de chaque intéressé.

Le décret n° 90- 334 du 27 Octobre 1990 portant statut particulier des La prestation de serment suivant la formule consacrée par
travailleurs appartenant aux corps spécifiques à l’Administration chargée l’article 5 précité devra être constatée par un procès-verbal
des finances, prévoit en son article 5 que les travailleurs appelés à exercer dressé par le greffier du tribunal saisi.
les missions d’inspection, de contrôle et de constatation sont pourvus Il convient de préciser que la prestation de serment peut
d’une commission d’emploi qu’ils sont tenus de produire à l’occasion de être individuelle ou collective.
l’exercice de leur fonction.
3 - 2 - Etablissement de la commission :
La présente note a pour objet de préciser les conditions et l'établissement de la commission d’emploi relève de la
les modalités d'établissement, de délivrance et de retrait des stricte compétence de l’Administration Centrale.
commissions susvisées aux agents des domaines et de la
conservation foncière qui seront amenés à exercer dans le Les demandes de délivrance de ce document seront transmises à
cadre de leurs attributions les missions d’inspection, de la Direction de l’Organisation, des Personnels et de la Formation
contrôle, de vérification et de constatation dont il s’agit. accompagnées d’un dossier administratif comportant :
- copie de la décision de nomination ;
1 - DEFINITION DE LA COMMISSION D’EMPLOI : - copie de procès verbal de prestation de serment ;
La commission d’emploi est une pièce administrative établie - deux photos d’identité.
par une autorité publique à ses agents chargés des missions
d’inspection, de contrôle et de constatation et qui permet à son 4 - UTILISATION RETRAIT DE LA COMMISSION :
titulaire de requérir des autres autorités constituées, lorsque les Ainsi qu’il a été précisé ci-avant, la commission est produite
circonstances l’exigent, l’appui, l’aide et la protection par l’agent à l’occasion de l’exercice de sa mission, elle est
nécessaires à l’accomplissement de sa mission. Ce document retirée en cas de cessation provisoire d’activité et rendue lors
ne constitue pas une carte d’identité professionnelle; son titulaire de la prise de service.
ne peut par conséquent en avoir la possession et l’usage à titre Afin d’empêcher une utilisation abusive de ce document, les
permanent. commissions d’emploi seront déposées au niveau du chef-de
2 - TITULAIRES DE LA COMMISSION D’EMPLOI : service, elles sont remises aux agents au début de chaque
Tous les inspecteurs, contrôleurs et agents des domaines mission et retirées à sa clôture ou à l’occasion d’un congé de
et de la conservation foncière qui exercent effectivement et détente, exceptionnel ou de maladie.
régulièrement des missions d’inspection, de contrôle, de Le retrait définitif de la commission a lieu en cas de
vérification et de constatation seront pourvus de la commission cessation définitive de la fonction, le document est alors
d’emploi; il s’agit : transmis au Service Central aux fins de radiation.
● des inspecteurs régionaux adjoints ;

● des chefs de brigades d’inspections ; Je vous prie de bien vouloir assurer une large diffusion de
● des inspecteurs centraux et principaux relevant de la la présente instruction auprès des agents. concernés et veiller
brigade d’inspection ; au respect strict de ses prescriptions.
● des conservateurs fonciers ;
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
● des inspecteurs principaux chargés du contrôle et des
Signé : A. BRAHITI
vérifications ; ------------------------------------------------------------------------------
● des chefs de brigades des évaluations ;
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
● des commissaires des ventes domaniales ; MINISTERE DE L’ECONOMIE
● des agents évaluateurs ; DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
● des agents chargés des ventes mobilières ;
DIRECTION DE L’ORGANISATION
● des agents chargés des inventaires ;
DES PERSONNELS ET DE LA FORMATION
N° 02.923 E/DGDN/DOPF/SDPF Alger, Le 31 Juillet 1991
Sont exclus de la commission, les fonctionnaires des domaines
A:
qui, quelque soit le corps auquel ils appartiennent ou la fonction - MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
qu’ils occupent accomplissent un travail sédentaire mais qui ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
peuvent être appelés exceptionnellement à effectuer des missions - MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA
d’inspection et de contrôle. - MESSIEURS LES DIRECTEURS DE WILAYA DE LA
CONSERVATION FONCIERE (POUR INFORMATION)
3 - PROCEDURE DE DELIVRANCE DE LA
COMMISSION D’EMPLOI : Objet : Commissions paritaires.
Référence : Décret n° 84- 10 du 14.Janvier 1984 fixant la
3 - 1 - Prestation de serment : compétence, la composition, l’organisation et le
Les cadres et agents des domaines nommés aux postes fonctionnement des commissions paritaires.
de travail visés ci-dessus sont tenus de prêter serment devant
le tribunal de leur résidence administrative. Les décrets n° 89 - 224 du 5 décembre 1989 et n° 90 - 334
du 27 octobre 1990 portant statuts particuliers des travailleurs

45
appartenant respectivement aux corps spécifiques à ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
l’Administration chargée des finances ont institué de nouveaux
Objet : Instruction des affaires - saisine de l’inspection régionale.
grades et corps de fonctionnaires.
La mise en œuvre des dispositions du décret n° 91- 63 du 2
Dans le cadre de la mise en œuvre de ces statuts et en vue
Mars 1991 portant organisation des services extérieurs de la
d’assurer une meilleure gestion des carrières des fonctionnaires, il
Direction Générale du Domaine National a abouti à la mise en
est apparu nécessaire d’adapter d’une part l’organisation et la
place de nouvelles structures à savoir des directions de wilaya
composition des commissions paritaires à ces nouvelles dispositions
des domaines et de la conservation foncière dont l’impulsion,
statutaires et d’autres part à la réorganisation des services extérieurs
l’animation, la coordination et le contrôle, des activités sont
des domaines et de la conservation foncière.
assurées par des inspecteurs régionaux.
Dans cette perspective, il convient de procéder à la création de
Bien que la désignation et l’installation des inspecteurs
nouvelles commissions paritaires selon les modalités prévues par le
régionaux qui constituent dans ce nouveau dispositif l’échelon
décret n° 84 - 10 du 14 Janvier 1984 ci-dessus cité en référence et
avancé de l’administration centrale au niveau local aient été
l’instruction n° 20 du 26 Juin 1984 de la Direction Générale de la
achevées, il m’a été donné de constater que les directeurs de wilaya
Fonction Publique édictée à cet effet.
saisissent directement et constamment le service central d’affaires
Je vous signale que la procédure d’agrément préalable qui doivent normalement trouver leur règlement au niveau régional
précédemment requise pour la constitution des commissions ou local.
paritaires est, conformément à l’instruction n°2 du 7 Avril 1990 de
Cette manière d’agir va à l’encontre du but recherché à savoir
la Direction Générale de la Fonction Publique, supprimée et
le redéploiement des activités domaniales et foncières et crée, en
remplacée par un simple avis de création qui doit être adressé aux
outre au service central un surcroît de travail engendrant dans le
Inspections de la Fonction Publique de Wilaya, 15 Jours au moins
règlement des dossiers un retard préjudiciable à la crédibilité et la
avant la date prévue pour la mise en place de ces commissions.
renommée de l’administration domaniale.
L’avis de création dont il s’agit doit mentionner le ou les corps
C’est pourquoi je vous demande de bien vouloir prendre toutes les
des fonctionnaires pour lesquels la constitution de la commission
dispositions utiles pour que toutes les affaires relevant de votre
est envisagée, les effectifs concernés ainsi que le nombre des
compétence soient réglées à votre niveau, le cas échéant, et si
représentants à déterminer selon les proportions fixées par l’arrêté
nécessaire, en concertation avec les inspecteurs régionaux seules les
du 9 Avril 1984 de la Direction Générale de la Fonction Publique.
affaires soulevant des difficultés d’interprétation de la réglementation
Sauf objection des services de la fonction publique dans le seront soumises, avec les données utiles à leur instruction, à
délai de 15 jours ainsi imparti, il sera procédé à la création de ces l’administration centrale et devront faire l’objet d’un examen préalable
commissions par arrêté de Monsieur le Ministre de l’Economie. par l’inspecteur régional auquel il appartiendra soit de répondre
directement avec copie à la direction générale s’il dispose des
A cet effet, les services extérieurs des domaines et de la éléments nécessaires, soit de répercuter au service central les
conservation foncière sont chargés d'établir, à leur niveau, dossiers en cause accompagnés de propositions de règlement.
selon le modèle ci-joint à titre indicatif, le projet d’arrêté de
création dont il s’agit qu’ils doivent adresser à la Direction Je vous prie d’agir en conséquence.
Générale du Domaine National. LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
Il est précisé que l’effectif minimum susceptible de justifier la Signé : A. BRAHITI
création d’une commission paritaire est fixé à dix (10 ) agents. ------------------------------------------------------------------------------
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Lorsque les corps comportent un effectif important inférieur à MINISTERE DE L'ECONOMIE
ce nombre, il y a lieu de procéder, dans les limites compatibles DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
avec les impératifs de la gestion administrative, à leur DIRECTION DE L’ORGANISATION
DES PERSONNELS ET DE LA FORMATION
regroupement au sein d’une commission, tel que prévu par l’article
N° 03.804 E/DGDN/DOPF/ORG Alger, Le 25 Septembre 1991
2 du décret n° 84- 10 du 14 Janvier 1984 indique ci- dessus.
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
Aussi, il conviendrait de prendre les dispositions nécessaires A MESSIEURS :
- LES DIRECTEURS ET SOUS- DIRECTEURS CENTRAUX
pour la mise en place de ces commissions dans les meilleurs délais.
- LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA
Ci-joint à toutes fins utiles un modèle d’arrêté de création CONSERVATION FONCIERE
des commissions paritaires dont il s’agit. - LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA
- LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE DE
LE DIRECTEUR DE L’ORGANISATION DES WILAYA
PERSONNELS ET DE LA FORMATION
Signé : M’hamed BENDJABALLAH Objet : Archives Domaniales et Foncières- Modalités de gestion,
---------------------------------------------------------------------------------- de conservation et de consultation des documents d’archives
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE produits ou reçus par l’administration des domaines et de la
MINISTERE DE L'ECONOMIE conservation foncière.
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DE L’ORGANISATION Dans le cadre de la mise en œuvre des dispositions législatives
DES PERSONNELS ET DE LA FORMATION et réglementaires portant organisation et gestion des archives
N° 3653 E/DGDN/DOPF/ORG Alger, Le 17 Septembre 1991 nationales, diverses notes ont fixé la procédure d’identification, de
classement et d’archivage des documents d’archives relevant de
NOTE
l’Administration Centrale du Ministère de l’Economie.
A:
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES La présente instruction a pour objet d’exposer l’économie
LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE - TOUTES
générale de la législation en vigueur en la matière et de
WILAYAS -
EN COMMUNICATION A : préciser les modalités pratiques suivant lesquelles vos
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES services devront assurer la gestion, la conservation et la

46
préservation du patrimoine archivistique des domaines et de la documents d’archives, en dehors des procédures réglementaires
conservation foncière. établies, -constitue non seulement une faute lourde passible de
sanctions administratives du Sème degré mais également et
1 - ECONOMIE GENERALE DE LA LEGISLATION
REGISSANT LES ARCHIVES NATIONALES : surtout une infraction prévue et réprimée conformément aux
La loi n° 88-09 du 26 Janvier 1988 relative aux archives dispositions du code pénal.
nationales a fixé les critères qui définissent les archives nationales Il en est de même pour tout détournement, détérioration ou
et les règles qui régissent leur fonctionnement et leur organisation. falsification, d’archive, effectué par négligence ou sciemment par
1. Définition de Archives : les agents précités ou toute autre personne.
La loi n° 88-09 précitée a établi une distinction entre les II - MODALITES PRATIQUES DE GESTION DES
documents d’archives et les archives. ARCHIVES DOMANIALES ET FONCIERES :
Avant de décrire la procédure à suivre dans la gestion des
1. 1. Documents d’Archives :
documents d’archives domaniaux et fonciers, il paraît utile de
Les documents d’archives sont définis, par l’article 2 de la
préciser, au préalable, les structures de l’Administration du
loi precitée, comme étant des documents contenant une
Domaine National chargées de cette mission, ainsi que le
information quelque soit leur date, leur forme ou leur support
domaine de leur compétence qui se détermine selon qu’il s’agit
matériel, produits ou reçus par toute personne physique ou
d’archives vivantes ou d’archives intermédiaires.
morale et par tout service ou organisme public ou privé dans
l’exercice de leur activité. 1 - Structures chargées de la gestion des archives :
1. 2. Les Archives : 1.1. Archives vivantes :
Les archives sont constituées, selon l’article 3 du texte sus- La gestion et la conservation des archives vivantes
évoqué de l’ensemble des documents visés à l’article 2 et incombent à toutes les structures issues des décrets n° 90-190
identifiés par leur intérêt et leur valeur et sont soit conservés du 23 juin 1990 et n° 91-65 du 2 mars 1991 portant
par leur détenteur ou leur propriétaire, soit transmis à organisation de l’Administration Centrale du Domaine National
l’institution d’archives compétente. et de ses services extérieurs et des textes subséquents. Il
s’agit notamment en ce qui concerne :
2 - Classification :
Les archives nationales sont classées en archives publiques et * L’Administration Centrale
archives privées et en archives vivantes, intermédiaires ou historiques. ● des bureaux relevant des Sous-Directions Centrales ;

● des Secrétariats des Sous-Directions et Directions


2. 1 Les Archives Publiques :
Centrales ;
Les archives publiques sont constituées de l’ensemble des
● du Cabinet du Directeur Général ;
documents historiques et de documents produits ou reçus par
les organismes de l'Etat, les Collectivités locales, les *.Les Services extérieurs des Domaines et de la
entreprises et établissements publics. Elles sont inaliénables, Conservation Foncière
imprescriptibles et insaisissables. ● des Bureaux relevant des différents services ;

● des Secrétariats des Directions de Wilaya ;


2.2. Les archives vivantes :
● des Inspections des Domaines ;
Les archives vivantes où de premier âge sont constituées de
● des Conservations Foncières
l’ensemble des documents auxquels les services détenteurs ont
fréquemment recours pour les besoins de la gestion quotidienne ; il 1.2. Archives intermédiaires :
s’agit notamment de dossiers en cours d’instruction, de dossiers La gestion et la conservation des archives intermédiaires
non clôturés, des affaires en instance, de dossiers classés au relève en ce qui concerne :
niveau des agents. * l’Administration Centrale
● du bureau des archives relevant de la Sous-Direction
La durée de conservation dans les services de ces
de l’Organisation des Services, des Méthodes et des
archives, appelées également archives d’âge administratif,
Archives.
varie en principe de deux ans jusqu’à plus de dix (10) ans
* Les Services extérieurs des Domaines et de la
comme c’est le cas pour les dossiers du personnel.
Conservation Foncière
2.3. Les Archives intermédiaires : ● du bureau du traitement de l’information de la
Les archives intermédiaires appelées également ,de documentation et des archives relevant du Service des
deuxième âge, sont constituées de l’ensemble des documents Affaires générales et des Moyens (Direction des
dont la consultation est occasionnelle pour connaître l’origine Domaines de Wilaya) ;
de certaines affaires ou les précédents les plus récents. La ● du bureau de l’Organisation du traitement de
durée de leur conservation dans une structure appropriée l’information et des méthodes dépendant du Service de
varie en principe de quatre à cinq ans. l’Organisation de l’Analyse et du Contrôle (Direction de
la Conservation Foncière de Wilaya).
2.4. Les archives Historiques :
Les archives historiques ou de troisième âge sont constituées 2 - Modalités Pratiques de Gestion des Documents
de l’ensemble des documents qui n’ont plus d'intérêt pour d’Archives Domaniaux et Fonciers :
l’administration, l’institution ou l’organisme qui les produit ou les * Il appartient à chaque structure domaniale telle que
reçoit, mais qui présentent une valeur historique. Ces documents définie dans la présente instruction, de procéder à
sont versés au Centre National des Archives. l’inventaire et à l’identification des documents, registres et
dossiers qu’elle produit ou reçoit.
3 - Protection des Archives : Cette opération qui constitue la phase préliminaire et la
En vue d’assurer la protection du patrimoine archivistique plus importante dans la gestion archivistique doit aboutir à
national, le législateur consacre dans la loi susvisée la l'élaboration d’une nomenclature sectorielle des documents
responsabilité pénale des agents chargés de la collecte et de d’archives domaniaux et fonciers.
la conservation des archives.
Désormais, la communication par les agents susvisés de 2.1. Nomenclature sectorielle :
La nomenclature sectorielle est une liste des rubriques sous

47
lesquelles sont désignés et classés l’ensemble des documents, Il demeure entendu que les opérations de versement
registres et dossiers de toute nature utilisés pour le service restent subordonnées à la disponibilité de locaux susceptibles
courant ou conservés dans les bureaux, avec indication des d’accueillir les documents en cause.
délais de conservation de chacun d’eux.
A cet égard, il est demandé à Messieurs les Inspecteurs
En vue de l'élaboration de la nomenclature en cause, il est Régionaux de rechercher au niveau de chaque wilaya relevant de
demandé aux Sous-Directeurs Centraux pour ce qui concerne les leur compétence territoriale, des locaux à usage de magasin
documents produits par l’Administration Centrale et aux Inspecteurs d’archives. Des box, garages doivent être aménagés en
Régionaux quant à ceux produits par les Services Extérieurs des conséquence. Ces aménagements devront porter sur les normes
Domaines et de la Conservation Foncière de faire parvenir au plus de conservation relatives à la sécurité, l'étancheité, l'éclairage etc...
tard avant le 31 Décembre de l’année courante un projet de
nomenclature établi selon le modèle d’état ci-joint. 2.4. Classement, entretien et conservation des archives :
Le classement des dossiers, registres et autres documents
Il demeure entendu que la détermination de la durée de domaniaux étant étroitement lié aux attributions de chaque service,
conservation dans les bureaux, des registres, sommiers, dossiers et bureau et poste de travail, il appartient à chaque chef de service
autres documents, reste de la seule appréciation des services d’en adopter les méthodes qui lui paraîtraient les plus pratiques.
utilisateurs exception faite toutefois des délais de conservation
légalement prescrits. Toutefois, ce classement doit tenir compte des rubriques qui
seront retenues par la nomenclature sectorielle visée au 2.1 ci-avant.
2.2.1. Registre d’inventaire : En outre, il est nul besoin d’insister sur l’importance d’un classement
Dans chaque Sous-Direction Centrale, service, inspection et méthodique et pratique et son incidence sur l'état de conservation
conservation foncière, au niveau local, il sera tenu un registre des archives et notamment des archives vivantes. En effet, c’est
d’inventaire sur lequel seront inscrits au fur et à mesure de leur réception, durant cette première période de la formation des archives que les
tous les dossiers, registres, sommiers, tables et ceux actuellement en documents et dossiers sont fréquemment manipulés soit pour des
usage au sein de l’Administration Domaniale et Foncière. consultations soit pour des compléments d’information à inclure,
c’est durant cette période que les négligences sont les plus
Ce registre comportera les colonnes suivantes :
préjudiciables à la bonne conservation des dossiers.
1ère colonne : Elle est réservée au numéro d’ordre de
classement dans les bureaux, du document ou dossier. C’est dire tout l’intérêt qui doit être porté en cette phase préliminaire aux
2ème colonne : Elle désigne le document ou le dossier. conditions de classement et de tenue de dossiers.
3ème colonne : Elle indique la date à laquelle le document ou Cependant, tout classement, si méthodique et si pratique
le dossier a été commencé ou ouvert. soit-il, ne peut à lui seul suffire pour assurer une bonne
4ème colonne : Elle indique la date à laquelle le document ou conservation des archives ; des mesures d’entretien et de
le dossier est terminé ou clôturé. surveillance sont nécessaires. Des mesures d’entretien et de
5ème colonne : Elle indique la date et le numéro du procès- surveillance plus rigoureuses doivent être observées au
verbal de versement au bureau d’archives compétent. niveau des archives des conservations foncières et du bureau
des actes administratifs et de la propriété foncière (rue
2. 3. Versement des documents d’archives :
Berthelot Alger) objet de plusieurs manipulations quotidiennes
A l’expiration des délais de conservation, les dossiers,
et dont l'intérêt au plan historique n’est plus à démontrer.
registres et autres documents détenus par les services dans
leurs bureaux seront versés aux structures d’archives Parmi ces mesures, il appartient aux chefs de services en
domaniales visées aux 1.2 ci-avant après avoir été au cause, d’entreprendre d’ores et déjà des opérations régulières de
préalable mis dans des boites à archives étiquetées. dépoussiérage, des registres, dossiers et rayonnage, d’aération
des salles d’archives en évitant de déposer à même le sol ou dans
Chaque boite à archives comportera les indications
des endroits humides les reliures, registres et autres documents.
suivantes : le numéro d’ordre, le service versant, la désignation
sommaire des documents. 2.5. Consultation des archives :
Les documents, registres et dossiers versés aux structures
L’opération de versement sera obligatoirement constatée
domaniales chargées des archives peuvent être consultés à
par un procès verbal établi contradictoirement entre le service
tout moment par les services versants.
versant et la structure d’archives compétente à laquelle il
incombe d’ouvrir à cet effet un registre d’archives comportant
La consultation peut s’exercer au choix du service versant soit
six (06) colonnes.
sur place soit par envoi des documents ou dossiers. Dans le
● la première colonne indiquera le service versant ;
second cas, la demande de consultation doit comporter la
● la seconde colonne comportera les numéros des boites à archives ;
désignation des documents à consulter et préciser le ou les
● la troisième colonne désignera les documents versés par
numéros des boites à archives et la durée de la consultation. La
boites à archives ;
remise des documents et dossiers, objet de la consultation, est
● la quatrième colonne indiquera les références du procès
effectuée au service consultant contre décharge.
verbal de versement ;
● la cinquième colonne comportera le code d’identification 2.6. Contrôle de la gestion archivistique :
permettant le classement, la recherche et la consultation En plus du droit de visite conféré par la loi au centre national
des documents d’archives ; des archives dans le but de s’assurer des conditions de
● la sixième colonne est réservée aux annotations relatives à la conservation des archives des Ministères et de leurs services
conservation, le versement aux archives nationales ou déconcentrés, les Inspecteurs Principaux vérificateurs et la
régionales, à la destruction ou le cas échéant à la vente des structure centrale chargée des archives sont tenus de procéder au
archives. contrôle de la gestion archivistique des services extérieurs des
domaines et de la conservation foncière.
Les versements aux structures domaniales chargées des
archives, des documents, dossiers et autres registres dont les Ce contrôle s’effectuera soit dans le cadre des opérations de
délais de conservation dans les bureaux sont expirés s’effectueront vérification de gestion qui seront réalisées périodiquement par les
chaque année du 15 mars au 15 avril. brigades d’inspection soit au moyen de visites inopinées, des
cadres du services central sus-évoqué.

48
Les agents supérieurs chargés des opérations de contrôle archives des conservations foncières la liste des volumes
sont tenus de s’assurer de la bonne tenue des registres nécessitant des travaux de restauration.
susvisés, de l'état de classement et de conservation des
Il demeure entendu que le contrôle ne dispense pas les chefs
documents et dossiers.
de services sus-évoqués d’exercer une surveillance permanente
A cet égard, ils doivent mentionner dans leur rapport de sur les archives et les documents d’archives dont ils ont la garde.
gestion les résultats de leur constatation sur les conditions de
Je vous prie de bien vouloir assurer une large diffusion de
gestion d’entretien et de conservation des archives et des
cette instruction auprès de vos services, de me transmettre
documents d’archives en s’expliquant clairement, le cas
dans les délais impartis les renseignements requis et de veiller
échéant, sur les circonstances des dégradations et
scrupuleusement à l’application rigoureuse des prescriptions
négligences relevées et sur les responsabilités encourues, de
qu’elle renferme.
ce chef, par les agents chargés des archives.
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
Ils ne manqueront pas de dresser en ce qui concerne les Signé : A. BRAHITI

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’ECONOMIE
DIRECTION GENERALE
DU DOMAINE NATIONAL
..........................................
..........................................
PROCES VERBAL DE VERSEMENT des documents d’archives existant au (1)
...................................................................
pour lesquels le délai de conservation est expiré à la date du 31 Décembre 19..

N°d’ordre du N°de la Désignation des documents N° de la boîte


Observations
présent état Nomenclature d’archives à archives

Vu et certifié exact Certifié exact


........................................ ........................................
A............... le .................. A............... le ..................
Signature et cachet l’2) Signature et cachet l’3)

l’1) Désignation du service versant.


l’2) Cachet et signature du chef de service des archives compétent.
l’3) Cachet et signature du chef de service versant.

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DE L’ECONOMIE

DIRECTION GENERALE
DU DOMAINE NATIONAL

..........................................

Numéro Désignation des Durée de


d’ordre Dossiers - Registres - Documents conservation

49
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE d’assurance individuel, soit par l’adhésion à une association
MINISTERE DE L’ECONOMIE mutuelle de comptables publics dont la création est envisagée.
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES Cette dernière solution parait la plus indiquée en ce sens que
PERSONNELS ET DE LA FORMATION les mutualistes auront à payer une cotisation d’un montant
N° 04.261 /E/DGDN/DOPF Alger, Le 21 Octobre 1991 modique sans commune mesure avec la prime que l’organisme
NOTE A : assureur exigerait en cas de souscription d’une assurance
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES individuelle.
MESSIEURS LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION
3) Décret n° 91-313 du 7 Septembre 1991, fixant les
FONCIERE (TOUTES WILAYAS)
EN COMMUNICATION A : procédures, les modalités et le contenu de la comptabilité des
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ordonnateurs et des comptables publics.
ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
D’après l’article 31 de ce texte, ont qualité de comptables
Objet : comptabilité publique. décrets d’application de la Loi principaux de l'Etat, l’Agent Comptable Central du Trésor, le
90-21 du 15 Août 1990. Trésorier Central, le Trésorier Principal, les Trésoriers de Wilaya et
les Agents Comptables des Budgets annexes. Par contre les
Le journal officiel du 18 Septembre 1991, n° 43, a publié Receveurs des Impôts, des Domaines, des Douanes et les
quatre décrets pris pour l’application de la Loi 90-21 du 15 Conservateurs Fonciers, ont la qualité de comptables secondaires.
Août 1990 relative à la comptabilité publique.
Les comptables principaux sont chargés de l’ensemble des
La présente note a pour objet d’attirer l’attention des Receveurs opérations financières effectuées par les ordonnateurs
des Domaines et des Conservateurs Fonciers, sur les dispositions principaux (Ministres - Walis Présidents des APC...) ainsi que
de ces textes qui les intéressent directement. la centralisation des écritures des comptables secondaires. Ils
1) Décret n° 91-311 du 7 Septembre 1991 relatif à la communiquent périodiquement les résultats à l’Agent
nomination et à l’agrément des comptables publics. Comptable Central du Trésor.

D’après l’article 3 de ce texte, les comptables de l'Etat dont L’article 35 stipule que les écritures des comptables de l'Etat, sont
notamment les Receveurs des Domaines et les Conservateurs tenues selon la méthode de la partie double qui est actuellement testée
Fonciers, sont nommés par le Ministre chargé des Finances selon avant d’être définitivement instaurée dés 1992.
les conditions statutaires propres à chaque catégorie de comptables A cet égard, l’instruction n° 078 du 17 Août 1991 de la Direction
et il est mis fin à leurs fonctions dans les mêmes formes. Centrale du Trésor, qui a fait l’objet d’une large diffusion, a
Par conséquent, toute proposition de nomination aux fonctions de déterminé les modalités de la mise en œuvre du nouveau système
Receveur des Domaines ou de Conservateur Foncier, doit faire l’objet dont l’assimilation ne devrait pas poser de difficultés particulières.
d’une décision qui recueillera les visas réglementaires et être soumise En effet, il a été décidé de maintenir l’ensemble des comptes et
à l’Administration Centrale pour signature. lignes, des documents, registres et autres livres utilisés jusqu’ici
par les Receveurs des régies financières dans leur comptabilité
2) Décret n°91-312 du 7 Septembre 1991 fixant les auxiliaire. Seules quelques modifications mineures portant sur
conditions de mise en jeu de la responsabilité des l’intitulé ou la numérotation de certains comptes ont été introduites
comptables publics, les procédures d’apurement des débéts avec également la création de quatre nouveaux comptes.
et les modalités de souscription d’assurance couvrant la
responsabilité civile des comptables public. L’opération test ayant été mise en œuvre depuis le 1er
Octobre 1991, sous la direction des Trésoriers de Wilaya, il
La responsabilité pécuniaire du comptable public ne peut être importe aux Receveurs des Domaines et Conservateurs
mise en jeu que par le Ministre des Finances ou par la cour des Fonciers de se conformer strictement aux directives qui
comptes, sous forme d’un arrêté de débét qui peut résulter, soit pourraient leur être données, afin d’assimiler rapidement le
d’un déficit de caisse, d’une recette non recouvrée, d’une dépense nouveau système comptable.
payée à tort, soit de la disparition d’un bien.
4) Décret n° 91-314 du 7 Septembre 1991 relatif à la
Tout débét qui ne peut être couvert par les deniers du procédure de réquisition des comptables publics par les
comptable, est imputé à un compte d’avance pour permettre le ordonnateurs.
rétablissement immédiat de l’équilibre de la comptabilité (art.5).
Bien que ce décret ne concerne pas directement les
Le comptable public dont la responsabilité a été mise en Receveurs des Domaines et les Conservateurs Fonciers en leur
jeu, peut obtenir décharge partielle de cette responsabilité en qualité de comptables secondaires, il paraît toutefois utile de leur
adressant une demande à la cour des comptes et, en cas de expliquer en quoi consiste la procédure de réquisition des
rejet, il peut solliciter la remise gracieuse des sommes laissées comptables publics par les ordonnateurs.
à sa charge, auprès du Ministre chargé des Finances.
L’article 47 de la loi du 15 Août 1990 stipule que lorsque le
La remise est accordée après avis du comité de comptable public refuse de payer une dépense, l’ordonnateur peut
contentieux prévu par l’article 188 de la loi n°84-24 du 24 le requérir par écrit et sous sa responsabilité, l’ordre de réquisition
Décembre 1984 portant loi de finances pour 1985. devant comporter outre les motifs la justifiant, la mention (le
Le comptable public qui a couvert de ses deniers personnels le comptable est requis de payer).
montant d’un déficit, est en droit de poursuivre, à titre personnel, le Le comptable qui défère à un tel ordre, dégage par là-
recouvrement de la somme correspondante (art 13). même sa responsabilité personnelle et pécuniaire et doit
L’innovation introduite dans la loi n° 90-21 du 15 Août 1990 et rendre compte dans les quinze jours au Ministre chargé des
explicitée dans le décret susvisé (art 15-16 et 17), concerne Finances en lui communicant un dossier complet.
l’obligation faite à tout comptable public de souscrire, L’article 48 de la loi susvisée interdit au comptable de
préalablement à son entrée en fonction, une assurance déférer à un ordre de réquisition lorsque le refus de paiement
garantissant les risques inhérents à sa responsabilité pécuniaire. est justifié par les motifs suivants :
Cette assurance est concrétisée soit par un contrat ● Indisponibilité des crédits ou de trésorerie ;

50
● Absence de justification du service fait ; De même, en matière d’utilisation des crédits budgétaires,
● Caractère non libératoire du paiement ; lesquels feront l’objet à l’avenir, d’une répartition par les soins de
● Absence de visa de contrôle des dépenses engagées ou l’Administration Centrale, le Directeur de la Conservation Foncière
de la commission des marchés lorsqu’un tel visa est prévu aura toute l’attitude pour procéder aux engagements nécessaires
par la réglementation en vigueur. dans la limite des sommes disponibles, les formalités d’exécution
(établissement de bons de commande ou de contrats, visa pour le
Telles sont les observations qu’il a paru utile de relever de
contrôleur financier, mandatement), étant du ressort du Directeur
l’examen des décrets précités, pour les porter à la
des Domaines en sa qualité d’ordonnateur secondaire.
connaissance des comptables placés sous votre autorité.
L’Inspecteur Régional pour sa part, ne dispose pas d’une
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
Signé : A. BRAHITI structure propre au niveau local. Il relève avec ses collaborateurs,
--------------------- --------------------------------------------------------------- directement de l'administration centrale dont il est le représentant
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE local avec pour missions d’animer, d’impulser, de coordonner, de
MINISTERE DE L’ECONOMIE contrôler et d'évaluer les activités des services des Domaines et de
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL la Conservation Foncière.
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
PERSONNELS ET DE LA FORMATION Il assure avant tout un rôle d’assistance aux structures
N° 04.293 /E/DGDN/DOPF Alger, Le 27 Octobre 1991 locales dont les responsables conservent toutes leurs
NOTE A : prérogatives sur.le plan de la gestion domaniale des biens et
des moyens. A ce titre, il doit :
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ● 1) faire assurer l’application conforme de la législation et de la
ET DE LA CONSERVATION FONCIERE réglementation en vigueur et soumettre à l’Administration
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES
Centrale toutes propositions d’adaptation ou de modification
MESSIEURS LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION
FONCIERE (TOUTES WILAYAS) qui lui paraîtraient nécessaires ;
● 2) mettre à exécution les programmes de vérification ou

Objet : Réorganisation des services extérieurs de contrôle arrêtés de concert avec l’Administration
- Attributions. Centrale, pour s’informer sur les conditions dans lesquelles
fonctionnent les structures, pour relever les erreurs,
L’opération de réorganisation des services extérieurs des
Domaines et de la Conservation Foncière, entreprise en insuffisances, anomalies et irrégularités et pour prodiguer
application des dispositions du décret n°91-65 du 2 Mars 1991, a sur place aux gestionnaires les conseils, recommandations
donné lieu notamment, à des divergences d’interprétation sur le et instructions qu’il estime utiles ;
caractère des relations que doivent entretenir mutuellement ● 3) participer aux actions de formation, de
l’Inspecteur Régional, les Directeurs des Domaines et les perfectionnement et de recyclage des personnels, en
Directeurs de la Conservation Foncière de Wilaya. organisant et en animant à échelon régional, des
séminaires d’information ou des stages de courte durée,
Afin de prévenir tout malentendu pouvant perturber et entraver avec le souci permanent d’améliorer le niveau
le fonctionnement harmonieux des services, il a paru opportun de professionnel des agents qui seraient à même ainsi,
situer avec précision les compétences dévolues par le décret d’exécuter les tâches qui leur sont confiées dans les
susvisé, à chacun de ces responsables locaux, en matière de conditions les meilleures ;
gestion plus particulièrement. ● 4) procéder en collaboration avec les Directeurs de
Le Directeur des Domaines de Wilaya est chargé dans le cadre Wilaya, à l'évaluation des besoins en moyens humains,
matériels, techniques et financiers et en assurer une
de la loi domaniale du 1er Décembre 1990 et des textes
utilisation optimale, dans l'intérêt général ;
subséquents, de faire assurer par ses services , l'exécution des
● 5) analyser périodiquement les activités des services
multiples tâches domaniales traditionnelles telles qu’elles sont
extérieurs, en dresser la synthèse et élaborer toutes
énumérées à l’article 8 du décret précité ou des tâches se
rapportant à des opérations conjoncturelles d'intérêt général dispositions utiles, de telles sortes à améliorer sans cesse
le rendement et les performances des services.
résultant de textes particuliers.
Comme on peut le constater, l’Inspecteur Régional des
Le décret précité a en outre, confié à ce responsable la Domaines et de la Conservation Foncière ne possède pas
gestion : d’attributions de gestion.
● des crédits budgétaires affectés à ses propres services et
Cependant, en vertu des compétences.qui lui sont dévolues en
à ceux de la Direction de la Conservation Foncière ;
matière de vérification et de contrôle, il dispose d’un droit de regard sur
● des personnels placés sous son autorité directe et ceux
les conditions dans lesquelles les Directeurs de Wilaya accomplissent
relevant de la Direction de la Conservation Foncière.
leurs attributions de gestionnaires et, à ce titre, il doit leur signaler toute
L’accomplissement de cette mission nouvelle de gestionnaire irrégularité qu’il pourrait relever et proposer, le cas échéant à
des moyens financiers, humains et matériels, confiée au Directeur l’Administration Centrale, les mesures qui pourraient s’imposer.
des Domaines pour des raisons pratiques, ne doit en aucun cas,
Afin de mener à bon terme la réorganisation des services
être considérée comme l’instauration d’un lien de subordination. Il
extérieurs entreprise, chaque responsable à quelque niveau
s’agit tout simplement d’une assistance qui devra être apportée
où il se situe doit être parfaitement imprégné du rôle à jouer
dans le cadre d’une collaboration empreinte de sincérité et
pour apporter sa contribution efficace à la construction du
dénuée de toute arrière pensée.
nouvel édifice.
En effet, le Directeur de la Conservation Foncière conserve
toutes ses prérogatives pour prendre les mesures qu’il jugera LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
nécessaires en matière d’affectations de mutations, de discipline, Signé : A. BRAHITI
de congé, de notation, etc .... concernant les agents dépendants de
sa structure, seule la formalisation y relatives étant confiée au
Directeur des Domaines.

51
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE été jugé utile de préciser à votre attention les modalités de
MINISTERE DE L’ECONOMIE présentation des candidatures :
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES - 1°) Ne seront choisis et proposés que les agents
PERSONNELS ET DE LA FORMATION remplissant les conditions de grade, d’ancienneté et de
N° 05.267 /E/DGDN/DOPF/ORG Alger, Le 08 Octobre 1991 qualification requises pour l’accès aux différents postes
NOTE A : supérieurs telles que prévues par les dispositions
réglementaires applicables ;
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES - 2°) Il est rappelé que la demande doit être accompagnée
DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
d’une fiche de renseignements concernant le fonctionnaire
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA
MESSIEURS LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION proposé (situations personnelle, administrative, niveau de
FONCIERE DE WILAYA formation, fonctions occupées).
- 3°) La proposition doit être assortie des avis motivés du
Objet : Saisine de l’Administration Centrale. Directeur de Wilaya et de l’Inspecteur Régional
territorialement compétent.
Référence : Ma note n° 3653 du 17 Septembre 1991
Par ailleurs, il conviendrait d’adresser dès que possible, un
Le Service Central est constamment saisi en copie, pour
état nominatif par grade de l’ensemble des fonctionnaires de
information, de nombreuses correspondances échangées
votre service susceptibles de prétendre aux postes supérieurs
d’une part entre les Inspecteurs Régionaux et les Directeurs
dont il s’agit.
de Wilaya, d’autre part entre les Directeurs des Domaines et
ceux de la Conservation Foncière dans le cadre de l’instruction Cet état comportera les informations suivantes :
d’affaires courantes, relevant de leurs attributions ou des ● Nom et prénoms ;
relations avec les autres Administrations, services et ● Age et lieu de naissance ;

organismes publics. ● Titre et diplôme (éventuellement concours professionnel) ;

● Grade ;
Cette manière d’agir, outre l’inflation de papier qu’elle engendre
● Fonction actuelle ;
et qui soulève des difficultés de classement et d’archivage, va à
● Ancienneté dans l’administration et dans la fonction.
l’encontre, des prescriptions qui ont été déjà édictées par la note
n°3653 du 17 Septembre 1991 fixant les conditions et modalités de Ces éléments permettront d'apprécier en toute objectivité les
saisine de l’Administration Centrale par les services extérieurs des propositions soumises et de faire un choix judicieux des
Domaines et de la Conservation Foncière étant à cet égard précisé fonctionnaires appelés à occuper des postes de responsabilité.
que ce qui importe le plus le service Central ce sont les résultats
enregistrés par vos structures dans l’exercice de leurs activités que LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
Signé : A. BRAHITI
les moyens utilisés pour y parvenir dans le cadre de la législation
------------------------------------------------------------------------------
et la réglementation en vigueur.
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
En conséquence, je vous prie de bien vouloir éviter à l’avenir de MINISTERE DE L’ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
recourir à ces procédés bureaucratiques et de ne saisir
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
l’Administration Centrale que sur sa demande ou le cas échéant
PERSONNELS ET DE LA FORMATION
dans le strict respect des dispositions de ma note sus-visée. N° 05.403 /E/DGDN/DOPF Alger, Le 17 Décembre 1991
Il m’est permis d’attendre plus de dynamisme et d’efficacité NOTE A :
dans vos relations de travail.
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL ET DE LA CONSERVATION FONCIERES
Signé : A. BRAHITI MESSIEURS LES DIRECTEURS DE WILAYA
-------------------------------------------------------------------- - DES DOMAINES
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE - DE LA CONSERVATION FONCIERE
MINISTERE DE L’ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL Objet : Relation Administration Centrale - Services extérieurs.
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
Il a été constaté, à plusieurs reprises, que des responsables des
PERSONNELS ET DE LA FORMATION
N° 05.391 /E/DGDN/DOPF Alger, Le 16 Décembre 1991 services extérieurs des Domaines et de la Conservation Foncière, appelés
par téléphone, n'étaient pas présents sur leur lieu de travail, sans que leurs
NOTE A : collaborateurs puissent donner les motifs, se contentant, entre-autres, de
MESSIEURS LES DIRECTEURS DE WILAYA réponses vagues telles que ”réunions à la wilaya”.
- DES DOMAINES
- DE LA CONSERVATION FONCIERE A ce sujet, il parait utile de préciser à votre attention que lors de
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES votre absence il y a lieu de prendre les dispositions suivantes :
DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
(POUR INFORMATION) 1°) - désigner un remplaçant ayant au moins le rang de
Objet : - Mise en place des structures des services chef de bureau, en mesure de répondre valablement aux
extérieurs. problèmes exposés,
- Propositions aux postes supérieurs. 2°) - tenir informé votre représentant des motifs de votre
absence et du lieu où vous pouvez être appelé en cas
Dans le cadre de la mise en place des différentes d’urgence.
structures des services extérieurs des domaines et de la 3°) - pour les absences de plusieurs jours (congé de
Conservation Foncière des propositions de désignation aux détente, maladie, exceptionnel...), aviser l’Inspecteur
postes supérieurs sont soumises, par certaines directions, à Régional territorialement compétent,
l’Administration Centrale pour avis. 4° ) - procéder à la régularisation de l’absence par la justification
permettant l’établissement du titre de congé adéquat.
Pour permettre une bonne appréciation des postulants il a
Je saisis cette occasion pour vous rappeler que compte

52
tenu du degré de vos responsabilités et des missions ● décret n° 91-498 du 21 Décembre 1991 relatif à
d’importance nationale confiées à vos services, il est attendu l’indemnité kilométrique (page 2132) ;
de votre part une disponibilité permanente et un ● décret n° 91-499 du 21 Décembre 1991 fixant le montant et

assujettissement sans faille aux devoirs qu’implique la fonction les conditions d’attribution de l’indemnité compensatoire des
supérieure que vous exercez. frais engagés par les agents en déplacement à l’intérieur du
territoire national (page 2132) ;
Je suis convaincu de votre .adhésion à ces mesures
nécessaires à la bonne marche des services, et je vous ●décret n° 91-500 du 21 Décembre 1991 fixant le montant
précise qu’aucune défaillance ne peut être admise. et les conditions d’attribution des frais engagés par les
agents en mission commandée à l'intérieur du territoire
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
national (page 2134) ;
Signé : A. BRAHITI
------------------------------------------------------------------------- A cet égard, il importe de préciser que les modifications
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE introduites par les textes précités à la réglementation en
MINISTERE DE L’ECONOMIE vigueur en la matière résident essentiellement dans le
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
relèvement du montant des Indemnités et frais dont il s’agit.
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
PERSONNELS ET DE LA FORMATION Les nouveaux montants qui en résultent sont indiqués ci-
N° 00.231 /E/DGDN/DOPF/ORG Alger, Le 21 Janvier 1992 dessous.
NOTE A :
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA
EN COMMUNICATION A :
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX
DES DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE DE WILAYA
Objet : Indemnités kilométriques - Frais de missions.
J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur la publication au journal
officiel n° 67 du 23 Décembre 1991 des décrets suivants :

I - INDEMNITES KILOMETRIQUES :

Montant de l’indemnité Moyen de locomotion utilisé Agents bénéficiaires

2 DA le km Véhicule personnel
Tous les agents des
0,60 DA le km - Motocyclette
institutions et
- Vélomoteur ou administrations
bicyclette à moteur publiques quelle que
auxiliaire soit leur échelle
indiciaire
100 DA par mois bicyclette

II - FRAIS DE DEPLACEMENT (période supérieure à 1 mois et inférieure ou égale à 6mois) :


- Rayon d’action supérieur à 50 Km

NATURE DE L’INDEMNITE
Bénéficiaires Lieu déplacement
Frais de repas Hébergement Total journée

Agents classés 100 DA 180 DA 380 DA Région nord du pays


à l’échelle
indiciaire de 120 DA 240 DA 480 DA Région sud du pays
1à14

Agents dont 120 DA 240 DA 480 DA Région nord du pays


l’échelle
indiciaire
est supérieure 140 DA 300 DA 580 DA Région sud du pays
à14

53
III - FRAIS DE MISSION COMMANDEE (période inférieure ou égale à 30 jours) :
- Rayon de déplacement supérieur à 50 Km

INDEMNITES
Bénéficiaires Lieu déplacement
Frais de repas Hébergement Total journée

Agents classés 120 DA 240 DA 480 DA Région nord du pays


à l’échelle
indiciaire de 160 DA 280 DA 600 DA Région sud du pays
1à14

Agents dont 160 DA 280 DA 600 DA Région nord du pays


l’échelle
indiciaire
est supérieure 200 DA 320 DA 720 DA Région sud du pays
à14

Toutefois, la part de l’indemnité compensatrice, des frais de REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
restauration, attribuée au titre des frais de déplacement ou de MINISTERE DE L’ECONOMIE
frais de mission commandée est ramenée à 25 % de ce DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
montant :
PERSONNELS ET DE LA FORMATION
● lorsque la contrainte de l’agent en déplacement ou en N° 01.053 /E/DGDN/DOPF/ORG Alger, Le 22 Février 1992
mission commandée ne porte uniquement que sur NOTE A :
l’impossibilité pour celui-ci de rejoindre la résidence ou le
lieu de travail habituel entre onze (11) H et quatorze (14) H, MESSIEURS LES DIRECTEURS
dix huit (18) H et vingt (21) H ; DES DOMAINES DE LA WILAYA DE BATNA
EN COMMUNICATION A :
● si l’organisme employeur dispose d’une structure MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES
d’hébergement et de restauration sur les lieux où est WILAYAS)
effectué le déplacement ou la mission commandée.
Objet : Accident de la circulation du 10 Décembre 1991.
Le classement des wilayas et communes dans la région Affaire CHAIB Ayache et Direction des Domaines de la
nord ou sud du pays fera l’objet d’un décret. Wilaya de Batna C/ AISSAOUI Ahmed.
Par ailleurs, la liste des postes de travail imposant les Référence : Ma lettre n° 359//E/DGDN/DOPF/ORG du
déplacements fréquents et ouvrant droit par conséquent à 26 Janvier 1992.
l’attribution des Indemnités pour frais de déplacement, sera Votre télex n° 83 du 25 Janvier 1992.
fixée par arrêté du Ministre concerné.
P*J : (01).
Quant à celle des postes de travail donnant lieu au
bénéfice de l’indemnité kilométrique, elle sera fixée par voie Aux termes de votre télex visé en référence vous m’avez
d’arrêté conjoint du Ministre concerné et de l’autorité chargée demandé de vous indiquer le compte d’imputation des
sommes débloquées par la S.A.A à titre de réparation des
de la fonction publique.
Afin de permettre à l'administration Centrale de faire dommages matériels causés au véhicule de l’Administration à
la suite de l’accident cité en objet.
prendre ce dernier arrêté, je vous prie de bien vouloir me
communiquer sous huitaine la liste des postes de travail En réponse, j’ai l’honneur de vous faire connaître que les
susceptibles de bénéficier de l’indemnité kilométrique susvisée montants susceptibles d’être recouvrés à ce titre ne
et vous rappelle la nécessite de mettre en place au niveau de constituent pas des créances domaniales mais des produits
vos services une régie financière en mesure de faire face aux divers du budget général de l'Etat imputable au compte N°
avances en numéraires qui seront allouées aux agents en 201-007 ligne 07-10.
déplacement ou en mission commandée.
A cet égard, je crois devoir vous préciser que le
recouvrement des créances dont il s’agit relève de la seule
Vous ne manquerez pas en outre d’assurer une large compétence du Trésor sur la base d’un état exécutoire ou d’un
diffusion des textes dont il s’agit auprès des agents relevant de titre de perception émis par l’ordonnateur concerné.
votre autorité, chargés de ces questions et de veiller au
respect strict des prescriptions qu’ils renferment. En conséquence, je vous prie de trouver ci-joint un modèle
d’état exécutoire que vous voudrez bien émettre dans les
LE DIRECTEUR DE L’ORGANISATION DES conditions prévues par la législation et la réglementation en
PERSONNELS ET DE LA FORMATION vigueur et le transmettre au Trésorier de wilaya concerné avec
Signé : M’hamed BENDJABALLAH notification d’une copie de ce document au débiteur.
LE DIRECTEUR DE L’ORGANISATION DES
PERSONNELS ET DE LA FORMATION
Signé : M’hamed BENDJABALLAH

54
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’ECONOMIE
ADMINISTRATION DES DOMAINES DIRECTION DES DOMAINES
DE LA WILAYA DE ..................
ETAT EXECUTOIRE
ANNEE
DOSSIER N° : COMPTE D’IMPUTATION N° 201-007
LIGNE : 07-10
M.(1)
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
Débiteur (s) envers l'Etat de la somme de :
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
pour les motifs suivants :
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
....... tenu... d’en effectuer le versement sans délai à la caisse du Trésorier de wilaya (2)
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
Le présent état est arrêté à la somme de (3) :
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
..........................................................................................................................................................................................
a force exécutoire et son recouvrement dois être poursuivi par le comptable compétent comme en matière d’impôts directs.

(1) Nom, prénom et adresse précise.


(2) Désignation du comptable.
(3) Montant arrêté en lettres.

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Il s’agit :


MINISTERE DE L’ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL 1 - de l’indemnité de sujétion dont le taux est fixé à 30 % de
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES la rémunération principale du grade d’origine et à laquelle
PERSONNELS ET DE LA FORMATION ont droit l’ensemble des travailleurs de la Direction Générale
N° 01.798 /E/DGDN/DOPF/ORG Alger, Le 13 Avril 1992 du Domaine National. Cette indemnité est exclusive de
NOTE A : l’indemnité forfaitaire de service permanent et de l’indemnité
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA de nuisance (article 3 du décret).
EN COMMUNICATION A : 2 - de l’indemnité forfaitaire de tournée à laquelle peuvent
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX prétendre les Travailleurs chargés des missions ci-après
DES DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE désignées, calculée au taux de 15% du salaire de base du
LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE DE grade d’origine :
WILAYA
a - Agents de constatation chargés des estimations, des
Objet : Indemnités à attribuer aux travailleurs de l’Administration enquêtes, des ventes et des expertises ;
des Domaines et de la Conservation Foncière. b - Contrôleurs chargés des vérifications, des contrôles,
des estimations, des évaluations, des enquêtes, des
J’ai l’honneur d’attirer votre attention sur la publication au expertises et des ventes ;
journal officiel n° 20 du 15 Mars 1992 du décret exécutif n° c - Corps des Inspecteurs chargés des vérifications, des
92-110 du 14 Mars 1992 relatif aux Indemnités à attribuer aux inspections, des contrôles, des estimations, des évaluations,
travailleurs du Ministère de l’économie et prenant effet à des expertises, des enquêtes et des ventes.
compter du 1er Janvier 1992. Cette indemnité qui n’est pas cumulable avec les
A cet égard il convient de préciser que parmi les Indemnités et Indemnités compensatrices des frais de mission et de
primes de caisse et de valeurs prévues à l’article 2 dudit décret les déplacement, est calculée sur le salaire de base du
Agents concernés en fonction dans l’Administration Domaniale et grade d’origine au taux de :
Foncière peuvent prétendre à trois (3) d’entre elles. - 15% pour les catégories de travailleurs visées aux alinéas
”a et b” ci-dessus,

55
- 10% pour les corps d’inspecteurs. II est précisé également que la procédure de nomination aux
postes supérieurs spécifiques aux Inspections régionales des
Les effectifs concernés et les modalités d’attribution de cette
Domaines et de la Conservation Foncière est soumise aux mêmes
indemnité sont fixés par arrêté conjoint du Ministre de
modalités applicables aux fonctionnaires des services extérieurs.
l’Economie et de l'autorité chargée de la fonction publique en
voie d’intervention. LE DIRECTEUR DE L'ORGANISATION DES
PERSONNELS ET DE LA FORMATION
3 - de la prime de caisse au taux de 20% du salaire de base Signé : M’hamed BENDJABALLAH
du poste occupé à laquelle a droit le caissier de l’Inspection des -------------------------------------------------------------------------------------------
Domaines et celui de la Conservation Foncière (dès création REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
statutaire en cours des postes dont il s’agit). MINISTERE DE L’ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
Il est précisé à ce sujet que l’ensemble de ces indemnités DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
et prime de caisse ne sont pas, conformément aux dispositions PERSONNELS ET DE LA FORMATION
de l’article 8 du décret du 14 Mars 1992 précité et, à N° 02.291 /E/DGDN/DOPF/SDPF Alger, Le 12 Mai 1992
l’exception de l’indemnité de sujétion, soumises à retenues NOTE A :
pour le calcul de la sécurité sociale et de pension de retraite. MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
Vous voudrez bien en conséquence, prendre toutes MESSIEURS LES DIRECTEURS DE WILAYA :
dispositions utiles en vue d’une application des mesures citées ci- - DES DOMAINES
avant et notamment celles relatives à l’indemnité de sujétion qui ne - DE LA CONSERVATION FONCIERE
nécessite pas l'intervention d’un texte d’application.
Objet : Mise en œuvre du décret exécutif n° 92-150 du 14 Avril
Il est signalé en outre, que le décret exécutif concernant 1992 portant intégration des agents contractuels et vacataires
l’indemnité de responsabilité personnelle et pécuniaire à exerçant la durée légaledu travail.
allouer aux Conservateurs Fonciers et aux chefs d’Inspection
des Domaines est en cours de publication. Le décret exécutif n° 92-150 du 14 Avril 1992 portant intégration
des agents contractuels et vacataires exerçant la durée légale du
Vous ne manquerez pas enfin d’assurer une large diffusion travail vient de paraître au journal officiel n° 28 du 15 Avril 1992.
du texte dont il s’agit auprès des agents relevant de votre
autorité, chargés de ces questions et de veiller au respect strict Il y a lieu de procéder d’ores et déjà à la mise en œuvre de ce
des prescriptions qu’il renferme. texte réglementaire dont les dispositions prennent effet à compter
du 1er Janvier 1992 et sont applicables aux agents contractuels et
LE DIRECTEUR DE L’ORGANISATION DES vacataires en activité au 31 Décembre 1989.
PERSONNELS ET DE LA FORMATION
Signé : M’hamed BENDJABALLAH Je vous signale que ces mesures d’intégration concernent les
----------------------------------------------------------------------------- agents remplissant les conditions d’accès à la fonction publique et
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE les conditions de diplôme, de titres et d’aptitude prévues par les
MINISTERE DE L’ECONOMIE anciens statuts particuliers en vigueur au 31 Décembre 1989.
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES Ces agents sont intégrés dans le cadre des nouveaux
PERSONNELS ET DE LA FORMATION statuts particuliers dans le grade correspondant à leur niveau
N° 01.840 /E/DGDN/DOPF/SDPF. Alger, Le 18 Avril 1992 de qualification.
NOTE A : En outre, le décret exécutif n° 92-150 du 14 Avril 1992 susvisé,
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES
fixe également les conditions particulières d’intégration concernant
DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
les ouvriers professionnels de différentes catégories et les
MESSIEURS LES DIRECTEURS DE WILAYA :
- DES DOMAINES appariteurs.
- DE LA CONSERVATION FONCIERE
Quant aux agents recrutes postérieurement au 31
Objet : Mise en œuvre du décret exécutif n° 92-116 du Décembre 1989, des tests professionnels seront organisés à
14 Mars 1992 fixant la liste, les conditions d’accès leur intention en vue de la régularisation éventuelle de leur
et la classification des postes supérieurs des situation administrative, conformément à ma note
services extérieurs des domaines et de la n° 1805/E/DGDN/DOPF/SDPF du 4 Avril 1992.
conservation foncière. LE DIRECTEUR GENERAL
Le décret exécutif n° 92-116 du 14 Mars 1992 fixant la liste, les DU DOMAINE NATIONAL
Signé : A.BRAHITI
conditions d’accès et la classification des postes supérieurs des
services extérieurs des domaines et de la conservation foncière vient ------------------------------------------------------------------------------
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
de paraître au journal officiel n° 21 du 18 Mars 1992.
MINISTERE DE L’ECONOMIE
Il y a lieu de procéder à la mise en œuvre de ce texte DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
réglementaire dont les dispositions ne semblent pas, à priori,
PERSONNELS ET DE LA FORMATION
soulever des questions particulières tant les conditions d’accès N° 02.599 /E/DGDN/DOPF/ORG Alger, Le 31 Mai 1992
aux postes supérieurs sont clairement définies.
A:
De plus, je vous rappelle que la procédure de nomination à MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA
ce titre de même que les différentes formalités y relatives ont EN COMMUNICATION A :
été prescrites aux termes de mes lettres n°s 4657, 5391 et MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
1762 des 11 Novembre, 16 Décembre 1991 et 12 Avril 1992. ET DE LA CONSERVATION FONCIERE

Aussi, il convient de soumettre, d’ores et déjà, à la Direction Objet : Ventes mobilières - Rôles du commissaire aux
Générale du Domaine National les propositions de nomination ventes et du chef d’Inspection des Domaines.
des fonctionnaires concernés en veillant scrupuleusement au L’article 66 du décret exécutif n° 90-334 du 27 Octobre 1990
respect des instructions ainsi édictées.

56
portant statut particulier des travailleurs appartenant aux corps dossier de la vente constitué au niveau de l’Inspection des
spécifiques de l’Administration chargée des Finances a donné Domaines territorialement compétente.
compétence exclusive au commissaire aux ventes des Domaines
J’attire votre attention sur l'intérêt qui s’attache à ce que,
de procéder aux ventes aux enchères publiques des biens
dès réception de la présente instruction, un séminaire soit
meubles domaniaux réformés.
organisé au niveau de votre Direction, avec les fonctionnaires
Par ailleurs, les chefs d’Inspection sont également appelés à concernés (commissaire aux ventes, chefs d’Inspection,
concourir, dans le cadre des dispositions du décret n° 91-65 Caissier, etc...) pour procéder au commentaire détaillé des
du 2 Mars 1991 portant organisation des services extérieurs des dispositions y contenues.
Domaines et de la Conservation Foncière et de l’Arrêté d’application
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
du 4 Juin 1991, à la réalisation des opérations de l’espèce. Signé : A.BRAHITI
Afin d'éviter toutes divergences d’interprétation des ----------------------------------------------------------------------------------
dispositions intervenues et de lever toute difficulté pouvant résulter REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’ECONOMIE
de leur application, il paraît opportun de préciser les rôles
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
respectifs conférés à chacun de ces fonctionnaires qualifiés de DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
l’Administration des Domaines en matière de ventes mobilières. PERSONNELS ET DE LA FORMATION
1 - Compétence du commissaire aux ventes : N° 03.124 /E/DGDN/DOPF/IS Alger, Le 21 Juin 1992
Le commissaire aux ventes procède, sous l'autorité du NOTE A :
Directeur des Domaines de Wilaya de la situation des biens, à la MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES
préparation (lotissement, estimation, publicité,...) et à la réalisation MESSIEURS LES DIRECTEURS DE LA
de l'opération d’adjudication proprement dite, ainsi que, d’une CONSERVATION FONCIERE (TOUTES WILAYAS)
manière générale, à toutes les opérations de caractère technique EN COMMUNICATION A :
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX
qu’elle comporte. Dans la phase préparatoire de la vente, le
DES DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
commissaire aux ventes est assisté le cas échéant, notamment
dans l’estimation des objets et matériels remis, d’un ou de deux Objet : Acquits à régulariser des Receveurs des régies
agents évaluateurs relevant de l’Inspection des Domaines financières. - Apurement.
concernée. Il préside la séance d’adjudication avec l’assistance
L’article 86 de la loi n° 88-33 du 31 Décembre 1988 portant loi de
obligatoire du chef d’inspection territorialement compétent pour les
opérations comptables. finances pour 1989, a autorisé l’imputation au compte de résultats du
Trésor, des sommes consignées provisoirement au 31 Décembre 1988,
2 - Conpétence du Chef d’Inspection : au compte des ”acquits à régulariser” des Receveurs des régies
En sa qualité de comptable secondaire, le Chef d’Inspection financières, qui n’ont pas pu donner lieu à cette date, à régularisation par
est seul habilité à effectuer, sous sa propre responsabilité, les imputation aux budgets correspondants.
opérations comptables nécessitées par l’adjudication et, en
particulier, à se prononcer sur les garanties financières offertes et L’arrêté du 20 Avril 1989 (JO du 13 Septembre 1989) pris pour
l’application des dispositions ci-dessus, a tracé la procédure à suivre
sur la validité des chèques de garantie, qui doivent être strictement
exigés dans les conditions prévues par le cahier des charges des mais pour ce qui concerne seulement les Receveurs des Impôts,
ventes mobilières. anciennement Receveurs des Contributions Diverses.
Saisi par la Direction Générale du Domaine National, Mr le
Il s’en suit, notamment, que s’il décide qu’un tel chèque ne
peut être retenu, le commissaire aux ventes n’a d’autre Ministre Délègue au Trésor, vient de prendre l’arrêté n° 22 du 26
Mai 1992, en voie de publication, qui modifie et complète celui du
solution que d’en faire mention au procès-verbal et de refuser
la soumission ou l’offre établie. 20 Avril 1989 dans le but d’étendre ladite procédure à l’ensemble
des Receveurs des régies financières, y compris les chefs
Il procède immédiatement à l’encaissement des sommes d’Inspection des Domaines et les Conservateurs Fonciers.
qui lui sont versées pendant la séance. Il a seul qualité pour
délivrer, sous sa propre responsabilité, les bons d’enlèvement. En effet, les vérifications entreprises récemment d’une
manière systématique, ont permis de constater que bon nombre
3 - Le procès-verbal d’adjudication : d’Inspections des Domaines en particulier, ont enregistré dans
Le procès-verbal est préparé à l’avance, en trois exemplaires, leurs écritures, au compte 510006 ”Dépenses des régies
par l’agent désigné par le Directeur, en fonction des nécessités du financières à régulariser” (Acquits), des sommes plus ou moins
service (Agent de la Direction, Chef d’Inspection ou commissaire importantes qui n’ont pas pu être régularisées en temps
aux ventes). Pendant la séance il est complété par l’un des opportun, par voie d’ordonnancement sur le budget de l'Etat. On
collaborateurs du Chef d’Inspection, au fur et à mesure du peut citer entre autre :
déroulement de l'opération, le commissaire aux ventes et le Chef ● les avances sur traitement qui avaient été accordées dans

d’Inspection notant chacun de leur côté, les noms des le passé à des agents contractuels installés dans leurs
adjudicataires ainsi que les prix obtenus. fonctions avant l’aboutissement de la procédure de
recrutement ;
A la fin de l’adjudication, ces notes sont collationnées avec
● les frais d’entretien des locaux administratifs ou d’achat de
le procès-verbal qui est alors arrête définitivement et signe par
produits et fournitures diverses ;
le commissaire aux ventes et le Chef d’Inspection. La signature
● les frais d’entretien ou de réparation des véhicules
de ce dernier vaut prise en charge des sommes à recouvrer
automobiles ;
arrêtées en toutes lettres. Deux copies du procès-verbal sont
● les frais de ventes mobilières, notamment de publicité ;
remises au commissaire aux ventes qui garde l’une d’elles
● les taxes acquittées au guichet des PTT pour émission de mandats
dans ses archives et transmet éventuellement l’autre, dans les
de versements au compte courant postal du Receveur.
vingt quatre heures, au Directeur intéressé à titre de compte
En règle générale, il s’agit exclusivement de sommes
rendu, en s’expliquant sur les résultats obtenus ainsi que sur
acquittées par la caisse de l’Inspection des Domaines ou de
les incidents qui ont pu survenir.
la Conservation Foncière, après autorisation écrite du
Enfin, les soumissions non retenues sont conservées au Directeur de Wilaya et dont la régularisation n’est pas

57
intervenue comme il se doit pour quelque motif que ce soit mesures dont il s’agit en vous conformant notamment aux
par voie d’ordonnancement sur les crédits Budgétaires. dispositions de l’article 2 de l’arrêté interministériel du 10 Juin
1992 précité quant à l’établissement de la liste des effectifs
Par conséquent, sont exclues les avances de sommes
concernés par l’indemnité forfaitaire de tournée.
consenties à des fonctionnaires, d’ailleurs illégalement, à charge
pour eux de les rembourser directement. Il en est de même pour les LE DIRECTEUR DE L’ORGANISATION DES
chèques demeurés impayés qui auraient pu être classés au compte PERSONNELS ET DE LA FORMATION
des ”acquits à régulariser” et dont le recouvrement devra être Signé : M’hamed BENDJABALLAH
poursuivi par toutes les voies légales. ------------------------------------------------------------------------------
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
La procédure de régularisation tracée, prévoit l'établissement MINISTERE DE L’ECONOMIE
par le chef d’Inspection des Domaines ou par le Conservateur DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
Foncier concernés, d’un état énumérant les dépenses de DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
l’espèce effectuées avant le 31 Décembre 1988 et non PERSONNELS ET DE LA FORMATION
N° 03.512 /E/DGDN/DOPF/ORG Alger, Le 15 Juillet 1992
remboursées par voie d’ordonnancement.
NOTE A :
Les pièces justificatives (factures, bons, quittances, décharges,
etc ...) seront conservées au niveau de l’Inspection ou de la MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA
Conservation, pour être présentées lors des contrôles internes ou
EN COMMUNICATION A MESSIEURS :
externes qui pourraient être réalisés. LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
Une fois établi, l'Etat devra être verifié et visé par le
LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE DE
Directeur de Wilaya avant d’être versé dans la comptabilité de WILAYA
fin de mois à la Trésorerie de wilaya chargée d’abriter la
dépense dans un compte de paiement à imputer avant le Objet : Indemnités à attribuer aux travailleurs de l’Administration
transfert au compte de résultats. des Domaines et de la Conservation Foncière.
MM. les Directeurs voudront bien faire assurer d’urgence Référence : Mes notes n°1287, 1798 et 3176 des 8 Mars, 13
l’application des prescriptions de la présente note par les Avril et 23 Juin 1992.
comptables concernés et saisir, s’il y a lieu, l’Administration
Additionnellement à mes notes visées en référence, j’ai
Centrale des difficultés qui pourraient être rencontrées.
l’honneur de vous informer que le décret exécutif n° 92-251 du
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL 16 Juin 1992 complétant le décret exécutif n° 92-110 du 14
Signé : A.BRAHITI Mars 1992 relatif aux Indemnités à allouer aux travailleurs du
--------------------------------------------------------------------------------- Ministère chargé de l’Economie a été publié au Journal Officiel
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE n°46 du 17 Juin 1992.
MINISTERE DE L’ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL A cet égard, il convient de préciser que conformément .aux
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES dispositions du décret du 16 Juin 1992 précité il est alloué aux
PERSONNELS ET DE LA FORMATION Conservateurs Fonciers et aux Chefs d’Inspection des
N° 03.176 /E/DGDN/DOPF/ORG Alger, Le 23 Juin 1992 Domaines une indemnité de responsabilité personnelle au
NOTE A : taux de 40% calculée sur le salaire de base du poste occupé.
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA
EN COMMUNICATION A MESSIEURS : Vous voudrez bien, en conséquence prendre toutes dispositions
LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES utiles en vue d’une application des mesures citées ci-avant.
ET DE LA CONSERVATION FONCIERE LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE DE Signé : A.BRAHITI
WILAYA ------------------------------------------------------------------------------
Objet : Régime indémnitaire - Frais de tournée. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L’ECONOMIE
Référence : Mes notes n° 1287 et 1798 des 08 Mars 1992 DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
et 13 Avril 1992. DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
P*J : Un. PERSONNELS ET DE LA FORMATION
N° 04.758 /E/DGDN/DOPF Alger, Le 7 Octobre 1992
Aux termes de la circulaire du 13 Avril 1992 visée en
NOTE A :
référence, votre attention a été attirée sur la publication au
Journal Officiel n°20 du 15 Mars 1992 du décret exécutif n° 92- MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA
110 du 14 Mars 1992 relatif aux Indemnités à attribuer aux
Objet : commission de recours de wilaya.
travailleurs du Ministère de l’économie et prenant effet à
compter du 1er Janvier 1992. La Direction Générale de la Fonction Publique vient de
rappeler, aux termes de la circulaire N°468 du 12 Septembre
Il vous a été en outre précisé notamment les catégories
1992, que les commissions de recours demeurent maintenues
des fonctionnaires des Domaines pouvant prétendre au
sous l'autorité du wali, conformément aux dispositions du
bénéfice de l’indemnité forfaitaire de tournée ainsi que des
décret N° 84-10 du 14 Février 1984.
conditions dans lesquelles cette indemnité est servie.
Les raisons ayant présidé à la création des commissions
Additionnellement à ma circulaire sus-évoquée, j’ai
de recours auprès des Directions des Domaines de Wilaya
l’honneur de vous communiquer ci-joint l’arrêté interministériel
s’appuient essentiellement sur les dispositions de l’article 31
en date du 10 Juin 1992 fixant les effectifs concernés par
du décret N° 84-10 du 14 Février 1984, selon lesquelles les
l’indemnité forfaitaire de tournée ainsi que les conditions et les
commissions de recours de wilaya sont compétentes à l’égard
modalités de son attribution.
des agents exerçant leurs fonctions dans les structures de la
Vous voudrez bien, en conséquence, prendre toutes wilaya, appartenant aux échelles I à XII des établissements
dispositions utiles en vue d’une application rapide des publics locaux ainsi que des collectivités locales.

58
Dès lors, il était donc permis de considérer que les agents les Inspecteurs Régionaux de veiller à ce que la répartition et
relevant des services financiers, notamment de la filière l’utilisation des crédits sus-visés soient effectuées désormais
domaine et conservation foncière, n'étaient pas concernés par conformément aux prescriptions indiquées ci-dessous.
les commissions de recours de wilaya.
1) Répartition des crédits :
Une telle interprétation était renforcée également par le fait La répartition des crédits entre les services des Domaines et
que les services extérieurs de l'administration chargée des ceux de la Conservation Foncière doit être effectuée dès
finances, qui occupaient déjà une position particulière au niveau l'intervention de décret d'affectation et au plus tard, quinze jours
local, sont actuellement régis par de nouvelles règles après la notification à l’Inspection Régionale du journal Officiel
d’organisation et de fonctionnement qui leur confèrent de larges portant publication du décret sus-visé.
pouvoirs de gestion et de nominations de personnels.
Cette opération sera réalisée par les Directeurs de Wilaya à
C’est donc à ce titre que la création des commissions de l’initiative de l’Inspecteur Régional qui doit à cet égard veiller à ce
recours auprès des Directions des Domaines et wilaya a été que la répartition se fasse sur des critères objectifs et trancher les
décidée. cas litigieux qui pourraient éventuellement être soulevés.
En conséquence, il y a lieu de considérer, à la faveur des Elle concernera uniquement les chapitres Budgétaires
prescriptions de la circulaire citée ci-dessus, que les questions ayant trait au matériel et fonctionnement des services, travaux
concernant les travailleurs, quelle que soit la structure locale d’entretien et dépenses diverses.
dont ils relèvent sont du seul ressort des commissions de
recours existant au niveau du wali. 2) Utilisation des crédits :
En ce qui concerne l’utilisation des crédits, il y a lieu de
Vous voudrez bien donc veiller au respect des instructions préciser qu’hormis les dépenses relatives aux personnels, les
ainsi édictées par la Direction Générale de la Fonction sommes affectées aux services de la Conservation Foncière
Publique. ne seront utilisées que sur avis écrit du Directeur de la
Conservation Foncière.
LE DIRECTEUR DE L’ORGANISATION DES
PERSONNELS ET DE LA FORMATION Dans ce cadre, il est nécessaire de rappeler encore une fois la
Signé : M’hamed BENDJABALLAH rigueur et la rationalité qui doivent prévaloir dans la gestion des moyens
------------------------------------------------------------------------------ matériels et financiers disponibles. En d’autres termes, les crédits
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE alloués doivent servir uniquement à l’acquisition des fournitures et
MINISTERE DE L’ECONOMIE
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL matériels indispensables au fonctionnement de vos services. Les
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES dépenses ostentatoires ne sont pas en conséquence autorisées.
PERSONNELS ET DE LA FORMATION
J’attache un intérêt particulier aux diligences qui seront
N° 05.565 /E/DGDN/DOPF/ORG Alger, Le 18 Novembre 1992
prises dans l'exécution des prescriptions qui précèdent.
NOTE A MESSIEURS :
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
LES INSPECTEURS REGIONAUX DES Signé : M.BAGHDADI
DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE ------------------------------------------------------------------------------
LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE DE MINISTERE DE L’ECONOMIE
WILAYA (TOUTES WILAYAS) DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DE L’ORGANISATION DES
Objet : Crédits de fonctionnement - Répartition
PERSONNELS ET DE LA FORMATION
- Utilisation. N° 06.118 /E/DGDN/DOPF/IS Alger, Le 14 Décembre 1992
Il m’a été donné de constater que les prescriptions relatives NOTE A :
à la répartition et l’utilisation des crédits de fonctionnement MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES
alloués aux services des domaines et de la Conservation MESSIEURS LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION
Foncière ont été perdues de vue par certains Directeurs des FONCIERE (TOUTES WILAYAS)
Domaines de Wilaya. EN COMMUNICATION A :
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
En effet, d’après les éléments et indications fournis ou relevés, il ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
ressort que les crédits sus-évoqués n’ont seulement pas fait l’objet
Objet : vérification des services.
d’une répartition préalable entre les services des Domaines et ceux de
Référence : Circulaire du 27 Juillet 1991
la Conservation Foncière mais que leur gestion ne s’est pas effectuée
n°115/E/DGDN/DOPF/IS.
avec rigueur et rationalité puisque les sommes dégagées ont été
utilisées sans tenir compte ni des besoins exprimés par les services de La circulaire citée en référence portant notification du
la Conservation Foncière ni des nécessités d’installation et de "Guide pratique" pour la vérification des services, a chargé les
fonctionnement des structures. Inspecteurs Régionaux des Domaines et de la Conservation
Foncière de mettre en œuvre les programmes de vérification et
Par ailleurs, des dépenses de prestige (acquisition de
de contrôle des Inspections des Domaines et Conservations
refrigerateurs, salons, etc... ) ont été réalisées alors que dans
Foncières qui leur sont administrativement rattachées et de
les rapports d’activité transmis au Service Central, les
transmettre à l'Administration Centrale les rapports y afférents,
gestionnaires continuent toujours de justifier les difficultés de
au fur et à mesure du déroulement de ces opérations.
fonctionnement ou le défaut d’installation de leurs structures
par l’insuffisance des crédits et le manque de fournitures et L’examen des rapports communiqués a permis de relever
matériels de bureaux. de nombreuses lacunes et insuffisances dûes principalement
au non-respect des règles prescrites tant au plan de la
Enfin, la régularisation de la situation administrative et
technique comptable que sur celui de la gestion domaniale
comptable des personnels et particulièrement ceux de la
d’une manière générale.
Conservation Foncière accuse à ce jour un retard injustifié.
Ces errements ne seront plus tolérés et il appartient à MM.

59
I - COMPTABILITE : disposition des Directions des Domaines de Wilaya au chapitre
"charges annexes".
1) Numéraire en caisse :
Des sommes parfois élevées sont conservées en caisse, II - ATTRIBUTIONS DOMANIALES :
alors que les moyens de sécurité ne sont pas toujours existant
(coffre-forts, notamment). 1) Gestion des dépendances du Domaine public :
L’une des attributions principales du Service des Domaines
A cet égard, il est rappelé que des versements doivent être est de s’assurer à tout moment que les occupations exercées
opérés chaque fois que le montant du numéraire dépasse le sur les dépendances du domaine public de l'Etat, ont fait l’objet
maximum dont la conservation en caisse est autorisée par le d’une régularisation conformément à la réglementation en
Directeur de Wilaya en considération de l’importance des vigueur (recensement des occupations, recouvrement des
recettes enregistrées journellement. redevances...), les services techniques concernés devant être
sans cesse rappelés pour exercer leurs prérogatives de
2) Solde actif du CCP : gestionnaires.
Il a été relevé que d’une manière quasi-générale, le compte
courant postal accuse un solde créditeur important, sans aucune Les dispositions générales de cette réglementation sont
utilité alors qu’en principe, il ne doit abriter que les sommes rappelées dans la note-circulaire du 27 février 1991,
n°798/ME/DGDN.
nécessaires à la couverture des dépenses prévues en faisant
l’objet de dégagement au début du mois comptable, par 2) Mise en place des nouvelles structures :
l'établissement d’un chèque de virement au profit du Trésorier de L’article 15 du décret n°91-65 du 2 Mars 1991 a
rattachement, après reversement des sommes revenant aux considérablement étendu les attributions de l’Inspection des
tiers, notamment aux différents services et organismes dotés de Domaines dont la mission était limitée auparavant au seul
l’autonomie financière auquel le Domaine apporte son concours, recouvrement des produits et revenus domaniaux
principalement en matière de ventes mobilières. accessoirement, à la réalisation des ventes aux enchères
publiques d’objets mobiliers.
3) Chèques impayés :
De nombreuses Inspections des Domaines détiennent des Cet accroissement important d’attributions n’est pas
chèques impayés parfois depuis de nombreuses années sans accompagné du redéploiement des activités domaniales
que leurs responsables se soucient de mettre en œuvre les souhaité, puisque les Directions de Wilaya continuent
mesures légales en vigueur pour en assurer le recouvrement. d’exercer les tâches dévolues désormais aux Inspections.
C’est ainsi que les prescriptions de la circulaire du 14
Septembre 1985, n°5706 F/DADF/GM concernant les mesures Il importe, par conséquent, que toutes les dispositions
notamment préventives à prendre en la matière, paraissent soient prises pour l’application effective des dispositions du
avoir été perdues de vue. décret précité.

A cet égard, dès réception d’un chèque rejeté pour quelque Je vous prie, par conséquent, de vouloir bien inviter les
motif que ce soit (insuffisance ou absence de provision, agents chargés des opérations de vérification, à apporter toute
compte bloqué...), le comptable doit immédiatement le faire leur attention sur les points évoqués ci-dessus.
protester et entamer la procédure de recouvrement forcé LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
tracée par les articles 140 à 154 de la loi des finances pour Signé : M.BAGHDADI
1992 et commentée dans la circulaire n°117/E/DGDN/DOPF
du 8 Janvier 1992.
Il faut souligner que les chèques impayés enregistrés après
la diffusion du nouveau cahier des charges des ventes
mobilières (circulaire du 27 Février 1989 n°910/F/DADF/GM),
engagent la responsabilité totale de l’Inspecteur pour non
application de la clause subordonnant la délivrance aux
adjudicataires des objets acquis par eux à la constatation du
paiement effectif des sommes dûes (article 13).
4) Sommes en dépôt :
Il subsiste encore des sommes très importantes, consignées
parfois depuis des années, dans les comptes de Trésorerie
n°431-003 et 500-001 alors qu’une procédure spéciale
d’apurement avait été mise en place par la note, du 16 Avril-1986,
n°3197/DADF/GM dont l’application ne doit présenter en principe
aucune difficulté particulière.
5) Acquits à régulariser :
De même, les sommes consignées aux comptes de
Trésorerie n°510-006 et 510-007 devront également être
apurées, selon les prescriptions de la note du 21 Juin 1992,
n°3124/E/DGDN/DOPF/IS.

Celle-ci a tracé une procédure exceptionnelle en la matière


pour les sommes non régularisées avant le 31 Décembre 1988.
Pour les sommes consignées postérieurement à cette
date, il conviendrait de recourir à la procédure normale c’est-
à-dire par voie d’ordonnancement sur les crédits mis à la

60
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

MINISTERE DES FINANCES

Direction Générale Direction de l’Administration


du Domaine National des Moyens

RECUEIL
DE TEXTES

INSTRUCTIONS - CIRCULAIRES - NOTES


RELATIVES AU DOMAINE ET A LA
CONSERVATION FONCIERE

Année 1993

61
SOMMAIRE

INSTRUCTIONS NOTES ET
CIRCULAIRES OBJET Page

DOMAINE IMMOBILIER

N°1 du 2/1/1993 Instruction interministérielle relative à l’établissement de titre de


65
propriété au profit des citoyens attributaires de lots de terrain à bâtir

N°39E/DGDN/DODF Logements sociaux urbains neufs - Incessibilité


67
du 4/1/1993

N°359 E/MDB/DGDN Gestion du Domaine National


67
du 18/1/1993

N°1016 E/DGDN/DODF Loi de finances pour 1993 - Art. 109 - Redevance d’exploitation du
68
du 27/2/1993 Domaine Public portuaire et aéroportuaire.

N°1727E/DGDN/DODF Actes administratifs consacrant les droits immobiliers consentis,


68
du 17/1/1993 dans le cadre de la loi n°87-19 du 18.12.87, aux producteurs
agricoles.

N°2630E/DGDN/DODF Arrêté ministériel du 02/11/1992 habilitant les agents de


69
du 3/6/1993 l’Administration des Domaines à représenter le Ministre chargé des
Finances dans les actions en justice.

N°4193E/DGDN/DODF - Loi n°91-11 du 07/04/91 fixant les règles relatives à l’expropriation


du 7/9/1993 pour cause d’utilité publique (rectificatif);
-Décret exécutif n°93-186 du 27/07/1993 déterminant les modalités
69
d’application de la loi n°91-11 du 27/04/1991 fixant les règles
relatives à l’expropriation pour cause d’utilité publique.

N°4573E/DGDN/DODF Assainissement du patrimoine des entreprises et établissements


69
du 2/10/1993 publics.
Circulaire N°1 du 09 septembre 1993 relative à l’assénissement 70
N° 1 du 09/09/93 du patrimoine des entreprises et établissement publics
Cession de gré à gré de terrains domaniaux - Avantages
N°4908E/DGDN/DODF 72
financiers
du 20/10/1993
Instruction relative à la gestion, à la protection et à la préservation
N°790/SPM/93 du Domaine Public de la voirie (autoroutes - routes nationales - 73
du 25/12/1993 routes à grande circulation et voies express).

GESTION MOBILIERE

N°1989E/DGDN/DODF/ Ventes mobilières - Conditions de réalisation - Contrôle 75


IS du 5/5/93

N°3474E/DGDN Assainissement du parc automobile détenu par le F.L.N 75


du 28/7/93

du 10/8/93 Instruction Interministérielle relative à l’immatriculation civile des


véhicules automobiles et engins de travaux publics des parcs des 76
Administrations de l’Etat et établissements publics à caractère
administratif.

N°5523E/DGDN/DODF Immatriculation civile des véhicules automobiles et engins des 78


du 17/11/93 travaux publics - Registres d’immatriculation.

62
EXPERTISE ET EVALUATIONS

N°268E/DGDN/DODF/ - Cession de logements réalisés dans le cadre de l’habitat rural


EXP du 16/1/93 intégré;
- Cession des logements neufs vendus par les organismes publics
promoteurs;
- Cession du patrimoine immobilier mis en exploitation après le 80
01/01/81
- Cession des logements préfabriqués réalisés dans les zones sinistrées;
- STATISTIQUES

N°269E/DGDN/DODF/ Assainissement du secteur agricole 81


EXP DU 16/1/93 - STATISTIQUES

N°805E/DGDN/DODF Expropriation pour cause d’utilité publique pour l’implantation des 82


du 16/2/93 grands projets publics du secteur de l’Equipement.

N° 57 du 26/01/93 Circulaire -Expropriation pour cause d'utilité publique des grands 82


projets du secteur de l'équipement.
N°1843E/DGDN/DODF/ Cession des terrains relevant du domaine Privé de l’Etat pour servir
EXP du 25/4/93 d’assiette aux projets d’investissement 84

N°5454E/DGDN/DODF/ Etablissement des titres de propriété au profit des citoyens attributaires


EXP du 14/11/93 de lots de terrains à bâtir dont la superficie dépasse 400m2 84

N° 004/SPM/M.HAB/93 Régularisation des titres de propriété au profit de citoyens


attributaires de lots de terrain à bâtir 85

N°5558E/DGDN/DODF/ Détermination de la valeur vénale des fonds de commerce 85


EXP du 17/11/93
CADASTRE ET CONSERVATION FONCIERE

N°828E/DGDN/DODF/ Taxe de publicité foncière- Loi de finances pour 1993 - Articles 37, 89
CFdu 20/2/93 38, et 39

N°4154E/DGDN/DODF/ Publicité foncière - Nouvelles mesures contenues dans le décret


CF exécutif n°93- 123 du 19/05/93 modifiant et complétant le décret 90
du 4/9/93 n°76- 63 du 25/03/76, modifié et complété, relatif à l’institution du
livre foncier

ORGANISATION ET VERIFICATION DES SERVICES

N°871E/DGDN/DOPF/IS Loi de finances pour 1993 91


du 21/2/93 - Articles 165 et 167

N°1077E/DGDN/DOPF/ Fonctionnement des services extérieurs des Domaines et de la


ORG DU 3/3/93 Conservation Foncière 92
- Redéploiement des personnels entre les Inspections et les
Conservations Foncières

N°1081E/DGDN/DOPF/ Ordonnances et mandats de paiement 92


ORG du 3/3/93 - Ordre de recette et procédure d’admission en non valeur

N°1349E/DGDN/DOPF/ Ouverture de comptes courants postaux aux comptables publics et 92


ORG DU 20/3/93 aux régisseurs
- Procédure à suivre

N°1479E/DGDN/DOPF/ Perte de cachets administratifs 93


ORG DU 31/3/93

N°1593E/DGDN/ Apurement des comptes de trésorerie N°43- 003 et 500- 001


du 7/4/93 93

63
95
N°1626/DGDN DU 10/4/93 Mesures de sécurité de la caisse

N°2461E/DGDN/DOPF/ Comptabilité 95
IS du 29/5/93 - Passation de service entre comptables

N°3505E/DGDN/DOPF/ Respect de la voie hiérarchique 99


SDPF du 28/7/93

N°3569E/DGDN/DOPF/ Indemnité de responsabilité personnelle 99


SDPF du 4/8/93

N°3767E/DGDN/DOPF/ Gestion des effectifs budgétaires 99


SDPF du 11/8/93

N°4793E/DGDN/DOPF/ Prévention et surveillance dans les administrations publiques 101


ORG du 16/10/93

N°5085E/DGDN/ Recrutement de personnels vacataires 101


du 30/10/93

N°5209E/DGDN/DOPF/ Prévention et surveillance dans les Administrations 101


ORG du 2/11/93

N°5541E/DGDN/DOPF/ Désignation des chefs d’inspection et conservateurs fonciers en 102


SDPF du 17/11/93 qualité d’intérimaires

N° 843/MDB/93 Note - Mise en œuvre du décret exécutif n°93-206 du 22 septembre


du 18 /10/ 1993 1993 relatif à la prévention et la surveillance dans les institutions, 102
administrations et organismes publics ainsi que dans les
entreprises publiques économiques.

N°5604E/DGDN/DOPF/ Recouvrement des produits et revenus domaniaux 103


IS du 20/11/93 - Paiement par chèque

64
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Pour les lotissements qui comportent certains lots de
MINISTERE DE L'INTERIEUR ET DES COLLECTIVITES LOCALES terrain supérieurs à 400m2, cette situation ne doit pas faire
MINISTERE DE L'ECONOMIE obstacle à une régularisation immédiate des citoyens
MINISTERE DE L'HABITAT ALGER LE 01 JANVIER 1993
attributaires de lots de superficie inférieure ou égale à 400 m2.
INSTRUCTION INTERMINISTERIELLE N°001 II. RAPPEL DES CONDITIONS DEVANT ETRE REMPLIES PAR
RELATIVE A L'ETABLISSEMENT DE TITRES DE PROPRIETE LES ACTES ADMINISTRATIFS DE CESSION POUR LEUR
AU PROFIT DES CITOYENS ATTRIBUTAIRES DE LOTS DE CONFERER LES EFFETS JURIDIQUES
TERRAIN A BATIR
Il importe, au préalable, de rappeler ci-après les règles et
A MESSIEURS LES WALIS conditions légales d'établissement et de publication des actes de
EN COMMUNICATION A MESSIEURS propriété immobilière, d'une part, en s'attachant en particulier,
- LES DIRECTEURS DES DOMAINES DE WILAYA aux actes administratifs communaux portant cession de lots de
- LES DIRECTEURS DE L'URBANISME ET DE LA CONSTRUCTION terrain à bâtir faisant partie des réserves foncières communales
DE WILAYA
et, d'autre part, en tenant compte essentiellement des difficultés
- LES PRESIDENTS DES ASSEMBLEES POPULAIRES
qui ont été identifiées en la matière.
COMMUNALES.
L'acte administratif communal de cession d'un terrain à
Les administrations centrales des ministères de bâtir, qui est un document revêtant le caractère d'acte
l'Economie, de l'Intérieur et des Collectivités locales, et de authentique de propriété au regard de la législation en vigueur
l'Habitat, sont quotidiennement saisies par des citoyens doit, à l'instar de tout acte légal de vente d'un immeuble
attributaires de lots de terrains à bâtir dans le cadre de
- Faire mention
l'ordonnance n°74.26 du 20 Février 1974, portant constitution
de réserves foncières au profit des communes. a/- De l'origine du droit de propriété du chef de la commune
Les doléances font état de blocage, à différents niveaux de vendresse. b/D'une désignation précise du terrain cédé,
l'administration, pour l'obtention des titres de propriété - être soumis aux formalités légales subséquentes
nécessaires à la délivrance de permis de construire et ou à d'enregistrement et de publicité foncière.
l'obtention de prêts pour la construction. 1/- MENTION RELATIVE A L'ORIGINE DU DROIT DE PROPRIETE:
Il s'agit, pour la majorité des cas, d'attributaires, détenteurs Pour satisfaire à cette condition, il faut et il suffit de
d'actes administratifs communaux n'ayant pas été soumis aux mentionner dans l'acte administratif de cession, les références de
formalités de publicité foncière, de compromis de vente publication, à la conservation foncière, de l'acte ayant au
délivrés par les communes, ou mêmes de simples quittances préalable opéré le transfert de propriété au profit de la commune.
attestant du paiement du prix de cession. A ce sujet, il convient de noter, que le droit de propriété de la
Cette situation qui demeure incomprise par les citoyens commune peut avoir été consacré selon les deux modes suivants
non concernés par les rouages internes de l'administration en 1.1.- Par acquisition auprès des services des Domaines ou
matière notamment de procédure d'établissement des titres de de propriétaires privés dans le cadre de la constitution des
propriétés, altère les relations administration-administrés, réserves foncières communales; dans cette hypothèse la
engendre un grave mécontentement des intéressés et place mention des références de publication de l'acte d'acquisition
l'administration d'une manière générale dans une position au profit de la commune est obligatoire.
critique. 1.2.- Par le fait que le terrain cédé au citoyen fait partie du
Les insuffisances de l’administration ne doivent en aucun cas Domaine Communal traditionnel; dans ce cas, le droit de propriété
léser les citoyens quant à leur droit à l'obtention d'un titre régulier de la commune peut éventuellement n'avoir pas fait l'objet d'une
de propriété leur permettant d'accomplir librement et dans le publication à la conservation foncière, la publicité foncière des actes
respect de la loi, tous les actes de gestion et de disposition que n'ayant été rendue obligatoire qu'à partir du ler Mars 1961 ; aussi et
confère le droit de propriété; obtenir un permis de construire, dans cette situation seulement, suffit-il d'indiquer dans la mention
consentir une hypothèque en garantie d'un prêt opérer une relative à l'origine du droit de propriété qu'il s'agit d'un terrain
transaction. relevant du domaine privé communal depuis une date antérieure au
ler mars 1961.
Par ailleurs, la relance effective de l'Habitat, qui constitue l'une
2/- MENTION RELATIVE A LA DESIGNATION DU TERRAIN
des grandes priorités du plan de travail du Gouvernement, implique
CEDE
l'assainissement urgent de toutes les situations de nature à
contrarier la concrétisation de cet objectif. Une désignation rigoureuse doit comporter la superficie du
terrain cédé ainsi que sa localisation. Si pour la superficie,
C'est dans cette perspective que s'inscrit la présente
aucune difficulté, en principe, ne devrait surgir, la localisation
instruction, dont l'objet est d'assainir et de régulariser les
exacte a pu dans la pratique, constituer une difficulté pour le
situations juridiques des opérations effectuées dans le cadre
rédacteur de l'acte. A cet égard, il y a lieu de noter que la
sus-évoqué.
situation exacte peut être indiquée, selon le cas
I- CHAMP D'APPLICATION 2.1.- Soit par les limites, telles qu'elles sont mentionnées
dans l'acte de propriété du chef de la commune, lorsque le
L'établissement des titres de propriété, dans le cadre de la
présente instruction, concerne les citoyens attributaires de lots terrain cédé n'est pas issu d'un morcellement.
de terrain à bâtir dont la superficie n'excède pas 400 m2 et qui 2.2.- Soit par référence au plan de lotissement quant il
n'ont pas bénéficié de plus d'un lot de terrain, à travers le s'agit d'un lot de terrain résultant d'un lotissement, le permis de
territoire national, que ce soit en leur nom ou celui de leur lotir doit alors avoir été publié à la conservation foncière,
conjoint. préalablement ou le cas échéant simultanément, à l'acte
administratif de cession au profit du citoyen, lequel acte doit
En ce qui concerne les attributaires de lots de terrain à bâtir contenir les références de publication dudit permis de lotir.
de plus de 400 m2, ils feront l'objet d'un examen à un niveau
plus approprié, et pour lesquels des directives de traitement Il emporte son plein et entier effet juridique dès
seront communiquées ultérieurement. l'accomplissement des deux formalités légales précitées.

65
Il convient, à cet égard, de rappeler que dans le but de faciliter février 1990 a subordonné ces opérations au paiement effectif
l’établissement des actes administratifs communaux de cession du prix et à l'apurement des arriérés restant dûs.
de lots de terrains à bâtir dans le cadre des réserves foncières Cependant, à l'effet de régler les problèmes rencontrés par
communales, un modèle d'acte normalisé à été élaboré et joint en les citoyens, a-t-il été jugé utile de permettre le transfert, au
annexe de l'arrêté interministériel du 9 Octobre 1978 portant profit des communes, des terrains domaniaux attribués aux
approbation des cahiers des charges relatifs à la cession par les citoyens, sans exiger le paiement préalable du prix et au vu
communes, des terrains à bâtir faisant partie de leurs réserves d'un engagement par la commune de régler les créances dues
foncières, publié au Journal Officiel n°42 du 17 Octobre 1978. Ce à l'administration des Domaines.
modèle d'acte pourra être utilisé malgré l'abrogation des textes de
base régissant la constitution des réserves foncières au profit des Sur la base de ces engagements, les Walis arrêteront,
communes. après concertation avec les services des domaines et les
communes concernées, un échéancier des dépenses à
III - MESURES A METTRE EN ŒUVRE POUR DOTER LES inscrire dans les budgets communaux et destinés à
CITOYENS CONCERNES DE TITRES REGULIERS DE PROPRIETE l'assainissement total des créances détenues par
Il est impératif de mettre en oeuvre au niveau des Dâiras l'administration des domaines.
une cellule de coordination et de suivi des opérations Par ailleurs, et pour satisfaire aux conditions énoncées plus
d'assainissement, dont l'organisation, le fonctionnement et la haut à la section 1 de la présente instruction (champ
mission sont précisés ci-après, chargée d'apporter aux d'application) il y a lieu de subordonner la formalisation de ces
communes concernées toute l'aide nécessaire pour actes de cession à la signature, par les bénéficiaires, d'un
l'établissement des actes administratifs, au profit des citoyens avenant mentionnant que la cession n'est consentie qu'aux
ayant régulièrement bénéficié de l'attribution d'un terrain à bâtir citoyens ne possédant aucun autre lot de terrain sur le territoire
d'une superficie n'excédant pas 400 m2 et qui se sont national, et que la présente cession est nulle et de nul effet s'il
acquittés du prix du terrain. s'avère que le bénéficiaire de ladite cession ne remplit pas
Les situations concernées et identifiées sur le terrain cette condition.
peuvent être classées en deux catégories Un modèle d'avenant est joint à la présente instruction.
- La commune est juridiquement propriétaire des terrains cédés; 3/-ORGANISATION, FONCTIONNEMENT ET MISSION DE LA
- La commune n'est pas encore propriétaire des terrains cédés. CELLULE DE COORDINATION ET DE SUIVI
1 /- LA COMMUNE EST JURIDIQUEMENT PROPRIETAIRE Une cellule de travail ad-hoc est instituée par décision du wali
Dans cette hypothèse, le règlement des situations en territorialement compétent au niveau de chaque Daïra à l'effet
cause par la formalisation des actes, telle que rappelée ci- d'assurer la coordination et le suivi des opérations de régularisation
dessus, ne devra poser aucun problème. et d'assainissement prévu par la présente instruction
interministérielle. La cellule doit être installée dans un délai
Dans la mesure où il y a lieu à établissement d'un permis maximum d'une semaine après l'intervention de la décision ci-
de lotir, le service de l'urbanisme s'attachera à apporter sa
dessus évoquée.
contribution technique et nécessaire, et à hâter l'octroi du
permis de lotir à titre de régularisation. 3. I.- ORGANISATION DE LA CELLULE

Pour le cas particulier des citoyens dont les actes se trouvent Elle comprend :
être bloqués au niveau des communes, pour cause de non - le représentant de la wilaya, président ;
paiement par les intéressés de la totalité des frais de viabilisation, - le représentant de l'administration des domaines de la
dont les coûts sont périodiquement réajustés, il y a lieu de libérer wilaya. membre ;
ces actes et d'accomplir les formalités d'enregistrement et de - le représentant des services de l'urbanisme de la wilaya,
publicité foncière y afférents, s'agissant d'un droit acquis non membre ;
suspensif, lié à la propriété du terrain non viabilisé. - le représentant de la commune concernée, membre.
3.2.- FONCTIONNEMENT ET MISSION DE LA CELLULE
La délivrance de ces actes sera opérée contre le dépôt
d'un engagement écrit, signé par l'acquéreur par lequel ce La cellule doit siéger de manière permanente jusqu'au
dernier s'oblige à régler les frais sus-évoqués dans les trois règlement définitif des situations dont la prise en charge est
mois suivant la délivrance de l'acte de propriété. prévue au titre de la présente instruction interministérielle.
Après ce délai, les communes auront la charge d'engager Elle doit procéder au recensement de tous les cas
les procédures prévues par la réglementation en vigueur, pour régularisables au sens de la présente instruction, prendre en
le recouvrement des frais de viabilisation restant dûs. liaison avec chaque commune concernée les dispositions, de
2/- LES COMMUNES NE SONT PAS PROPRIETAIRES DES nature à lever, tout obstacle à la formalisation régulière des
TERRAINS QU'ELLES ONT ATTRIBUES ET CEDES AUX CITOYENS actes de propriété, et rendre compte périodiquement au wali,
de l'état d'avancement des opérations de régularisation et
Des terrains attribués et cédés par les APC aux citoyens d'assainissement.
n'ont pas été transférés aux communes et appartiennent
toujours, au plan juridique à l'Etat. La cellule dresse une liste des cas régularisables sur la
base des dossiers en instance, des réclamations déjà
Pour cette raison les actes délivrés aux attributaires, par les formulées et des demandes qui parviennent à la suite des avis
collectivités locales, ne peuvent recevoir les formalités
à faire paraître dans la presse invitant les citoyens concernés
d'enregistrement et la publication. à se rapprocher des services des communes chargées de la
Il importe, par conséquent, que la commune concernée soit formalisation et de la délivrance des actes de propriété. La
rendue préalablement propriétaire des terrains en cause afin cellule doit notamment:
qu'elle puisse à son tour doter les acquéreurs d'un acte de - Veiller à ce que les actes administratifs portant transfert
cession établi en bonne et due forme. des terrains domaniaux au profit des communes, soient
établis avec la diligence requise ;
Devant l'ampleur prise par les créances dues par les
- Prêter main forte aux communes et les assister dans le
collectivités locales à l'Etat au titre des terrains domaniaux qui
traitement technique des dossiers de lotissements ;
leur ont été transférés, l'instruction n°538 E/DADF/DO du 17
- S'assurer de l'accomplissement des formalités

66
d'enregistrement et de publicité foncière pour les actes de J'ai l'honneur de vous informer que l'article 76 du décret
rétrocession des lots de terrains à bâtir et de la remise de législatif n°92-04 du 11 Octobre 1992 portant loi de finances
ces documents aux citoyens concernés. complémentaire pour 1992 a rendu incessible tous les
Toutes les questions et interrogations liées à la mise en logements sociaux urbains neufs et les locaux en dépendant
oeuvre de cette opération doivent parvenir directement au du secteur locatif, réalisés par les Offices de Promotion et de
département ministériel concerné. Gestion Immobilière et réceptionnés et/ou mis en exploitation
à compter du 11 Octobre 1992.
Lorsque la solution au problème relève d'une concertation
interministérielle, les départements ministériels compétents sont A cet égard, il est à préciser que mêmes les biens réceptionnés
concomitamment saisis par la wilaya pour sa prise en charge. avant le 11 Octobre 1992 mais non encore, à cette date, mis en
exploitation sont concernés par les dispositions de l'article 76 de la
Les contentieux nés de la période des conseils communaux
loi de finances complémentaire pour 1992 précitée.
provisoires institués par la loi n° 89.17 du 11 décembre 1989 portant
report des élections pour le renouvellement des APC et ceux Aussi, les services des Domaines et ceux de la
générés au cours de l'exercice du mandat actuel, devront être Conservation foncière sont-ils respectivement appelés à
évalués par les cellules sus-visées et faire l'objet de rapports refuser l'établissement et la publication des actes de cession
circonstanciés en vue de l'intervention de prescriptions particulières. relatifs à cette catégorie de biens.
Je vous prie d'agir en conséquence et de veiller à la stricte
LE MINISTRE DE L'INTERIEUR ET DES COLLECTIVITES LOCALES
application des dispositions de l'art. 76 de la loi de finances
LE MINISTRE DE L'ECONOMIE
LE MINISTRE DE L’HABITAT
complémentaire sus-visée.
LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE NATIONAL
--------------------------------------------------------------------------------------
SIGNE: BAGHDADI
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
------------------------------------------------------------------------------
WILAYA DE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
DAIRA DE MINISTERE DE L'ECONOMIE
COMMUNE DE DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
N° 00359 E/MDB/DGDN ALGER, LE 18 JANVIER 1993
AVENANT A ACTE ADMINISTRATIF DE CESSION D'UN LOT A
DE TERRAIN MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES WILAYAS)
MESSIEURS LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIÈRE
- Vu l'instruction interministérielle n°I du - 02 Janvier 1993, (TOUTES WILAYAS)
relative à l'établissement des titres de propriété au profit des MESSIEURS LES INSPECTEURS RÉGIONAUX DES DOMAINES ET
citoyens attributaires de lots de terrains à bâtir ; LA CONSERVATION FONCIÈRE À : BÉJAÏA, BÉCHAR, BLIDA,
ALGER, ANNABA, CONSTANTINE, OUARGLA, ORAN, RELIZANE.
- Vu l'acte administratif de cession de lot de terrain n° ....
établi en date du....... au profit de M .... né le .... à... fils de ...
OBJET : Gestion du Domaine national
et de .....
L’Administration des Domaines est chargée, en tant
Nous, président de l'APC de ........ et M ...... titulaire de l'acte
qu'instrument privilégié de l'Etat, d'assurer une gestion correcte
sus-visé, signons le présent avenant dont la teneur suit :
du patrimoine foncier de la Collectivité nationale et de veiller à son
Article unique : L'attributaire du lot de terrain, ci-dessus utilisation rationnelle ainsi qu'à sa protection et sa sauvegarde.
désigné, atteste ne pas posséder en son nom ou celui de son Elle est amenée, en effet dans le cadre de l'exercice de ses
conjoint sur tout le territoire national, aucun autre lot de terrain
attributions, à intervenir, directement, dans la réalisation de
que celui mentionné à l'acte de cession sus-visé et acquis au projets s'inscrivant dans le développement économique et social
titre de la cession des terrains faisant partie du domaine privé et à participer, ainsi, à des opérations touchant les biens publics.
de l'État de la wilaya ou de la Commune.
Son rôle consiste, notamment, à mettre les biens
En cas de fausse déclaration, l'acte de cession, visé au
immobiliers de l'Etat, bâtis et non bâtis, à la disposition soit des
présent article est nul et de nul effet. services publics pour la satisfaction de leurs besoins de
Fait à ..........................., le ....................... fonctionnement, soit des personnes physiques ou morales,
privées ou publiques, par voie de cessions ou de locations et
LE PRÉSIDENT DE L'APC DE ..... L'ATTRIBUTAIRE
ce, conformément à la législation en vigueur.
CI-DESSUS DÉSIGNE
------------------------------------------------------------------------------------------ A cet égard et pour mener à bien ses multiples missions, la
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE loi domaniale n°90-30, du ler décembre 1990 a conféré à
MINISTERE DE L'ECONOMIE
l'Administration des Domaines le pouvoir d'exercer, aussi bien
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
sur l'utilisation des biens privés ou publics de l'Etat affectés ou
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
ALGER, LE 4 JANVIER 1993 non affectés que sur les conditions de leur utilisation, un
N° 00039 E/DGDN/DODF contrôle permanent lui permettant de mettre un terme, à tout
A instant, en usant de tous les moyens de droits, à tout acte
MM. LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES WILAYAS) contrevenant à la réglementation domaniale.
MM. LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE Compte tenu de la conjoncture économique actuelle et aux
(TOUTES WILAYAS) recommandations du Gouvernement, les services des Domaines
EN COMMUNICATION A sont interpellés, plus que jamais, à davantage de rigueur dans
MM. LES INSPECTEURS RÉGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA l'exercice de leurs attributions et, essentiellement, dans la
CONSERVATION FONCIERES conduite des opérations qu'ils sont appelés à poursuivre.
Ils sont tenus de mobiliser tous les moyens, publics
OBJET : Logements sociaux urbains neufs - Incessibilité.
affectés ou non affectés, et d'engager une action particulière
REFER : Décret législatif n°92-04 du 11 Octobre 1992 portant
pour en accélérer les recensements et la consignation dans
loi de finances complémentaire pour 1992 (J.O.n°73 du 11 les sommiers ad-hoc.
Octobre 1992).

67
En ce qui concerne les biens affectés, il est rappelé que les Dans ce contexte, les services des domaines doivent
services bénéficiaires ont l'obligation d'en faire une utilisation accomplir avec sérénité et abnégation les missions qui leur
répondant à leurs stricts besoins de fonctionnement et d'en sont assignées dans le strict respect de la réglementation,
assurer une gestion rationnelle et rigoureuse, étant entendu toute intervention ou pression d'où qu'elle émane et de
que tout acte incompatible avec le statut de la dépendance quelque nature que ce soit devant être portée à la
domaniale concernée, doit être relevé et sanctionné comme connaissance de l'Autorité centrale.
étant contraire à la législation et la réglementation en vigueur. Vous voudrez bien veiller personnellement au respect des
Il est évident que cette règle doit être systématiquement prescriptions ci-dessus et en assurer une large diffusion.
mise en œuvre qu'il s'agisse de locaux à usage administratif LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL.
ou de locaux d'accompagnement tels que les logements de SIGNE: M. BAGHDADI
fonction. ------------------------------------------------------------------------------
En ce qui concerne les opérations de cession de terrains REPUBLIQUE ALGERIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
MINISTERE DE L'ÉCONOMIE
domaniaux, autorisées par l'article 161 de la loi n°91-25 du 18
DIRECTION GÉNÉRALE DU DOMAINE NATIONAL
décembre 1991 portant loi de finances pour 1992 et consenties
N° 01016 E/DGDN/DODF ALGER, LE 27 FÉVRIER 1993
pour la réalisation des projets d'investissements poursuivis par
des résidents ou des non-résidents, il est impérieux de veiller LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE NATIONAL
scrupuleusement à l'application stricte des dispositions, d'une A MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES
part de l'arrêté interministériel du 19 février 1992 qui en fixe les WILAYAS)
conditions et modalités et, d'autre part, du cahier des charges y EN COMMUNICATION À
afférent. MESSIEURS LES INSPECTEURS RÉGIONAUX DES
DOMAINES ET LA CONSERVATION FONCIÈRE
C'est ainsi que la superficie des terrains à céder doit être
limitée strictement aux normes requises pour l'implantation OBJET : Loi de Finances pour 1993 - Article 109 - Redevance
des projets considérés et qu'une attention particulière devra d'exploitation du domaine public portuaire et aéroportuaire.
être apportée dans la détermination du prix de cession,
notamment dans le choix du taux d'abattement prévu en J'ai l'honneur d'appeler votre attention sur les dispositions
l'espèce par la loi de finances susvisée. de l'article 109 du décret législatif n°93-01 du 19 janvier 1993
Dans le même ordre d'idée, il incombe en premier lieu à portant loi de finances pour 1993 modifiant et complétant
l'Administration des Domaines de s'assurer, en collaboration l'article 160 de la loi de finances pour 1992 (publié au J.O. n°04
avec les autres services concernés, que les acquéreurs se sont du 20 janvier 1993) portant rehaussement à 33% du taux de
parfaitement conformés aux clauses et conditions générales du 25% du produit des redevances pour occupation du domaine
cahier des charges, notamment celles ayant trait : public portuaire et aéroportuaire.

- aux délais fixés pour le démarrage et l'exécution des Il est utile de rappeler, à cet égard, que cette redevance
travaux ; annuelle instituée par l'article 138 de la loi de finances pour
- l'interdiction de revente, de sous-location ou de 1988, est perçue au profit du budget de la collectivité publique
morcellement des terrains cédés ; dont relève le domaine public concerné (État - Wilaya -
- à l'obligation de maintien de l'affectation initialement prévue, Commune) ou à celui des organismes publics gestionnaires
après l'achèvement des travaux. lorsque l'occupation porte sur les dépendances du domaine
L'inobservation de l'une de ces clauses et conditions, devra public de l'État qui leur sont affectés ou concédés.
entraîner immédiatement la mise en œuvre de la procédure de Il convient en outre, de signaler que le calcul et le recouvrement
résolution. des sommes dues à l'État par les organismes concernés,
A cet égard, il y a lieu de privilégier, autant ce faire que peut, continuent à s'effectuer suivant les modalités fixées par la circulaire
de consentir aux promoteurs et investisseurs publics ou privés interministérielle n°3138 F/DADF du 10 juillet 1989.
des locations, pour les durées en rapport avec l'objet et Je vous prie de bien vouloir assurer une large diffusion à la
l'importance de l'investissement et de s'assurer, par tout moyens, présente note et veiller à l'exécution des prescriptions qu'elle contient.
que les projets sont effectivement exécutés et n'ont pas servi de LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
simples alibis pour l'accumulation de biens fonciers. SIGNE: M. BAGHDADI
----------------------------------------------------------------------------------
Les prescriptions ci-dessus sont valables également pour les RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
cessions d'immeubles domaniaux bâtis et non bâtis destinés à
être utilisés pour la réalisation d'opérations d'urbanisme ou de MINISTERE DE L'ÉCONOMIE
construction, consenties au profit d'opérateurs publics ou privés DIRECTION GÉNÉRALE DU DOMAINE NATIONAL
et de coopératives immobilières, en vertu de l'article 12 du DIRECTIONS DES OPÉRATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
décret n°91-454 du 23 novembre 1991. N° 1727 E/DGDN/DODF ALGER, LE 17 AVRIL 1993

Pour ce qui est de la cession des biens immobiliers du secteur LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE NATIONAL
public, prévue par la loi n°81-01 du 7 février 1981 modifiée et A MM. LES DIRECTEURS DES DOMAINES
complétée, la commission nationale chargée du suivi est appelée, MM. LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE
en application des actions inscrites au programme du (TOUTES WILAYAS)
Gouvernement, à établir prochainement un bilan critique de cette EN COMMUNICATION A MM. LES INSPECTEURS RÉGIONAUX
opération en faisant ressortir notamment les dispositions qui ont DES DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
permis l'accaparement de biens publics et le transfert abusif de
OBJET : Actes administratifs consacrant les droits immobiliers
rentes foncières.
consentis, dans le cadre de la loi n°87-19 du 8 Décembre
A ce titre, il vous est demandé de veiller personnellement à 1987, aux producteurs agricoles,
la conservation des dossiers détenus au niveau des services
Lors de l'examen des états statistiques relatifs à la
des Domaines et de faire part au service central de toutes les
irrégularités constatées. réorganisation des domaines agricoles socialistes, il a été
constaté que de nombreuses Directions des Domaines

68
continuent à soumettre, à la signature des walis, les actes Il est signalé, à cet égard, que le délais imparti, par l'article
administratifs consacrant les droits immobiliers consentis aux 26 de la loi n°91-I I du 27 avril 1991, à la partie diligente pour
producteurs agricoles en application de la loi n°87-19 du 8 saisir le juge compétent, est fixé à un (01) mois au lieu de 15
décembre 1987. jours. ,
Vous voudrez, en conséquence, porter les textes susvisés,
A cet égard, l'article 120 de la loi n°90-30 du ler Décembre
à la connaissance du personnel relevant de votre autorité.
1990 stipule que les actes susvisés doivent être authentifiés et
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
conservés, au nom de l'État, par le Ministre chargé des Finances. SIGNE: M. BAGHDADI
Il y a lieu de rappeler que le Ministre concerné a, par arrêté du ---------------------------------------------------------------------------------
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
20 janvier 1992, donné pouvoirs aux Directeurs des Domaines de
MINISTERE DE L'ECONOMIE
wilaya pour établir tous les actes intéressant le domaine privé de DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
l'État, leur conférer l'authenticité et en assurer la conservation. DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
N° 04573 E/DGDN/DODF ALGER, LE 2 OCTOBRE 1993
Aussi, en application des dispositions législatives et
réglementaires suscitées et compte tenu des délais impartis à
A MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (Toutes wilayas)
la réalisation de cette opération, il convient, à l'avenir, de En communication à
procéder à l'établissement des actes dont il s'agit et de les - MESSIEURS LES WALIS
soumettre directement aux formalités requises après les avoir - MM. LES INSPECTEURS RÉGIONAUX DES DOMAINES ET
dûment revêtus de votre signature. DE LA CONSERVATION FONCIERE
Je vous prie d'agir en conséquence.
OBJET : Assainissement du patrimoine des entreprises et
LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE NATIONAL établissements publics.
SIGNE : M. BAGHDADI P- J/ : Une (01).
------------------------------------------------------------------------------ La circulaire n° 1 du 9 Septembre 1993 relative à
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE l'assainissement du patrimoine des entreprises et
MINISTERE DE L'ECONOMIE établissements publics, et dont une copie est ci-jointe, fixe les
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL modalités de régularisation de la situation juridique des biens
DIRECTIONS DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
N° 02630 E/DGDN/DODF ALGER, LE 5 JUIN 1993 détenus en jouissance par les entreprises publiques et les
établissements publics à caractère industriel et commercial.
NOTE A MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES A cet effet, il est demandé aux entreprises publiques et aux
(Toutes wilayas) établissements publics à caractère industriel et commercial
EN COMMUNICATION À
concernés de procéder au recensement des biens meubles et
MESSIEURS LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES
immeubles qu'ils détiennent en jouissance effectivement, et
ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
présentant un lien étroit avec leur objet ou leur activité et
OBJET : Arrêté ministériel n°803 du 02 Novembre 1992 habilitant nécessaires à leurs fonctionnement et ne figurant pas dans leurs
les agents de l'Administration des domaines à représenter le documents comptables.
Ministre chargé des finances dans les actions en justice. Dans ce cadre, un jeu de documents dont les modèles sont
J'ai l'honneur d'attirer votre attention sur la parution au Journal annexés à ladite circulaire, et dûment servis, seront adressés
Officiel n°21 du 04 Avril 1993 de l'arrêté cité en objet, habilitant les à la Direction des Domaines de la wilaya du lieu de situation
agents de l'administration des domaines à représenter le ministre des biens dont il s'agit, en vue de :
chargé des finances dans les actions en justice. - déterminer la situation juridique de chaque bien.
Messieurs les directeurs, voudrons bien veiller à - procéder à la délimitation des biens immeubles.
l'application stricte des dispositions de l'arrêté suscité, et de - procéder à l'évaluation en valeur vénale des biens meubles
celles de la note n° 155 du 17 Janvier 1990 relative au suivi et immeubles.
des instances domaniales devant les juridictions. - fixer la superficie des terrains liés à l'activité et strictement
nécessaires au fonctionnement des entreprises et
LE DIRECTEUR DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
M. T. ALLOUM établissements publics, les superficies excédentaires
--------------------------------------------------------------------------------------------- devant être replacées dans le domaine privé de l'État.
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE - d'établir les actes administratifs consacrant le transfert de
MINISTERE DE L'ECONOMIE propriété au profit de l'État des immeubles, relevant du
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL domaine de la wilaya. de la commune ou appartenant à des
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES personnes morales de droit public.
N° 04193 E/DGDN/DODF ALGER. LE 7 SEPTEMBRE 1993 - de poursuivre l'acquisition par l'État des biens dépendant des
patrimoines des collectivités locales ou des personnes
A MM. LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES WILAYAS)
MM. LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE morales de droit public et en établir les actes administratifs
(TOUTES WILAYAS) consacrant le transfert,
MM. LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA - et de délivrer des titres de propriété aux entreprises publiques
CONSERVATION FONCIERE en cas d'acquisition d'immeubles sur leurs fonds propres.
OBJET : Loi n° 91-11 du 27 avril 1991 fixant les règles relatives Il convient de préciser que les biens dont il s'agit feront l'objet,
à l'expropriation pour cause d'utilité publique (rectificatif) selon le cas, soit, d'un apport en nature aux entreprises publiques
- Décret exécutif n°93-187 du 27 juillet 1993 déterminant les économiques contre émission d'actions, soit, d'une dotation ou
modalités d'application de la loin°91-11 du 27 juillet 1991 fixant d'une affectation au profit des établissements publics à caractère
les règles relatives à l'expropriation pour cause d'utilité publique. industriel et commercial suivant les procédures prévues par l'article
106 de la loi n° 90-30 du ler décembre 1990 portant loi domaniale.
J'ai l'honneur d'attirer votre attention sur la publication aux
Journaux Officiels n° 50 et 51 des 28 juillet et 1er Août 1993 Les modalités de mise en œuvre des procédures de
des textes cités en objet. dotation ou d'affectation visées ci-avant, ainsi que des

69
conditions de l'émission d'actions prévues au point "d" de la 4 - Traitement des biens
circulaire, seront précisées, en tant que de besoin, par circulaires.
Les biens immeubles ou meubles font l'objet
Vous voudrez bien, en ce qui vous concerne, veiller à - d'un apport contre émission d'actions quand il s'agit d'une EPE ;
l'application des prescriptions de la circulaire susvisée et me - d'une dotation ou d'une affectation suivant les procédures
tenir informé, le cas échéant, des difficultés rencontrées. prévues par l'article 106 de la loi 90.30 du ler Décembre
1990 quand il sont attribués à un EPIC.
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
SIGNE : M. BAGHDADI La dotation emporte automatiquement transfert de propriété à
------------------------------------------------------------------------------ titre gratuit au profit de l'EPIC par augmentation de ses fonds social.
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE L'affectation pour les besoins de service public maintient le
caractère domanial du bien.
CIRCULAIRE N°1 DU 09 SEPTEMBRE 1993 RELATIVE A
L'ASSAINISSEMENT DU PATRIMOINE DES 5 - Mode opératoire
ENTREPRISES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS
Il incombe aux entreprises publiques et aux EPIC de
L'Etat a doté les entreprises publiques économiques et les procéder au recensement exhaustif des immobilisations qu'ils
établissements publics d'un capital social en rapport avec leurs utilisent et d'en dresser l'inventaire.
investissements. Des efforts de recapitalisation sont toujours L'entreprise publique ou l'EPIC renseignera à cet effet, la
consentis en direction des entreprises publiques économiques. "fiche d'identification d'immeuble" et le tableau des biens
En application de l'article 108 de la loi de finances pour meubles annexés à la présente circulaire.
1993, les entreprises publiques locales deviennent propriété de Cette fiche doit être adressée sous le timbre du premier
l'Etat. responsable de l'entreprise publique ou de l'EPIC au Directeur
A l'effet de parachever la remise en ordre du secteur public des Domaines de la Wilaya d'implantation du bien identifié.
économique, l'Etat organise l'assainissement, sur le plan Sous la responsabilité du wali. le Directeur des Domaines
patrimonial, des moyens nécessaires au fonctionnement de la wilaya procède aux actions suivantes
transparent de ce secteur.
a) délimitation exacte des terrains et identification des
A cet effet, la présente circulaire a pour objet de fixer les immeubles strictement nécessaires au fonctionnement et à
modalités de régularisation de la situation juridique des biens l'activité de l'entreprise publique ou de l'EPIC ;
détenus jusque là en jouissance par les entreprises publiques
b) évaluation des biens immeubles détenus en jouissance
et les EPIC.
par l'entreprise publique ou l'EPIC
1 - Nature du problème
c) accomplissement le cas échéant des formalités et
Les dispositions de la présente circulaire ne concernent actions permettant l'étatisation des biens appartenant à
que les biens meubles et les biens immeubles que l'entreprise d'autres personnes morales que l'Etat.
publique ou l'EPIC utilise dans le cadre de son fonctionnement
d) délivrance du titre de propriété selon le cas à l'entreprise
et qui ne sont pas intégrés à son patrimoine, c'est-à-dire
comptabilisés dans son bilan. publique, celle-ci pouvant payer au comptant ou émettre des
actions au profit du Trésor Public, ou à l'EPIC en cas de dotation;
II ne s'agit, à l'exclusion de tout autre, que des biens
e) établissement de l'acte d'affectation pour les besoins de
effectivement détenus en jouissance, présentant un lien étroit
service public le cas échéant.
avec l'objet ou l'activité de l'entreprise publique ou l'EPIC et
nécessaires à son fonctionnement. Dans le cadre de la mise en oeuvre du point "a" ci-dessus,
il est créé une commission de wilaya composée de messieurs ;
La détention en jouissance d'un bien immeuble doit être de - Le wali (président)
notoriété publique. - Le Directeur des Domaines.
2 - Champ d'application - Le Directeur de l'Agriculture.
- Le Directeur de l'Urbanisme.
Les dispositions de la présente circulaire bénéficient à - Le Directeur de la planification et de l'Aménagement du Territoire.
l'ensemble des entreprises publiques ainsi qu'à tout EPIC - Le Directeur du secteur concerné.
appartenant à l'Etat. - Le Directeur Général de l'entreprise.
Elles s'étendent à tous les biens immeubles par nature ou Les modalités de mise en œuvre du point "d" ci-dessus,
par destination ainsi qu'à tous les biens meubles équipements seront précisées, en tant que de besoin, par une circulaire
de production, équipements sociaux etc... ) qui ne constituent conjointe prise par les services du Trésor et des domaines.
pas des biens consommables à l'exclusion des biens relevant
LE MINISTRE DE L'ECONOMIE
du domaine public de l'Etat ou d'une collectivité locale.
SIGNE: MOURAD BENACHENHOU
3 - Situation juridique des biens ------------------------------------------------------------------------------
NOTE METHODOLOGIQUE SUR LES MODALITES
Les biens visés par la présente circulaire relèvent du D'ETABLISSEMENT DE LA FICHE D'IDENTIFICATION
domaine privé de l'Etat. d'une collectivité locale, ou
appartiennent à d'autres personnes morales de droit public. - Entreprises publiques
Sauf le cas où ils relèvent de son domaine propre, les biens 1 - OBJECTIF DE L'OPERATION
appartenant aux collectivités locales et à d'autres personnes morales Cette opération qui doit être menée en relation avec les
de droit public font l'objet d'une procédure de transfert à l'Etat. services des domaines de wilaya vise un double objectif
Le directeur des Domaines de la wilaya accomplit les - Procéder à un inventaire exhaustif des biens immobiliers
démarches nécessaires à cet effet. Il est également chargé de détenus par l'entreprise publique. (Etablissement d'une fiche
la rédaction des actes consacrant, selon le cas, le transfert ou d'identification par immeuble).
l'acquisition ainsi que de l'aboutissement des formalités - sur la base de ce travail. entreprendre les actions d'assainissement
subséquentes. et de régularisation nécessaires selon les prescriptions édictées.

70
2 - DESCRIPTION DE LA FICHE D'IDENTIFICATION - Celle indiquée dans l'acte d'acquisition;
La fiche d'identification doit être renseignée autant de fois - Celle qui résulte du coût de réalisation;
que de biens immeubles (terrain, terrain bâti et bâtiment) - Celle indiquée dans les documents comptables;
détenus physiquement par l'entreprise. - Celle approuvée ou résultant de l'évaluation
2-1- Présentation de l'entreprise domaniale (cf. rapport n° ........... du ........)
Indiquer, en toutes lettres, la dénomination, l'objet social, La valeur locative annuelle de l'immeuble, à indiquer
l'acte de création initial, la dénomination de l'entreprise ainsi lorsqu'il s'agit d'un immeuble pris à bail.
que le numéro du registre de commerce. Préciser l'état d'entretien de l'immeuble (bon état, assez
2-2- Situation des immeubles détenus par l'entreprise bon état, vétuste).
Il s'agit d'identifier l'immeuble occupé ou possédé de par sa 2-7- Observations
dénomination et sa localisation géographique.
Préciser tout renseignement jugé utile à la régularisation des
Dénomination : C'est la dénomination exacte de droits de propriété ou de jouissance exercée sur l'immeuble.
l'immeuble (immeuble maurétania).
Servir la fiche d'identification pour les immeubles
Rue (où lieu dit) : c'est le libellé de la rue ou du lieu dit.
comptabilisés mais non détenus par l'entreprise.
Numéro : Indiquer le numéro de voirie de l'immeuble ou
des différents bâtiments composant l'immeuble. Indiquer la date exacte (jour, mois et année) de
Commune : C'est la dénomination de la commune du lieu l'établissement de la fiche d'identification, ainsi que les noms,
de situation de l'immeuble prénoms et qualité du signataire.
Wilaya : mêmes modalités que celles concernant la Commune. ------------------------------------------------------------------------------
Zone : Indiquer si l'immeuble est situé à l'intérieur du REGULARISATION DE LA SITUATION JURIDIQUE DES
périmètre d'urbanisation de la commune ou à l'extérieur du IMMEUBLES DETENUS PAR LES ENTREPRISES PUBLIQUES
périmètre d'urbanisation de la commune.
FICHE D'IDENTIFICATION D'IMMEUBLE
2-3- Description de l'immeuble
II s'agit de décrire l'immeuble de par sa nature et son I - Présentation de l'entreprise publique locale
utilisation.
Dénomination :
Nature : Il s'agit
Objet social :
Immeuble administratif ; Acte de création initial :
Immeuble d'habitation ; Tutelle :
Immeuble à usage social ou culturel ;
2 - Situation de l'immeuble
Immeuble à usage industriel ou commercial ;
Immeuble à usage de formation ou d'enseignement ; Dénomination :
Terrain nu. Rue lieu dit :
N° rue : N° Bâtiments
Utilisation : C'est l'utilisation effective de l'immeuble qu'il
Commune :
convient d'indiquer bureaux, atelier, magasin, air de stockage,
Wilaya :
logement, dispensaire, foyer, colonie de vacances, terrain à
Zone :
bâtir destiné à la construction ou un autre usage.
2-4- Origine et nature des droits 3 - Description de l'immeuble

Il s'agit de justifier les droits de l'entreprise sur l'immeuble Nature : Utilisation.


concerné, d'après les documents en sa possession. 4- Origine des droits
Les différentes origines des droits qu'il convient d'indiquer Origine :
sont déterminées comme suit : Construction :
- acquisition, échange, bail ou convention, occupation sans titre; Nature de l'acte :
Référence de l'acte, date :
- construction : préciser si l'origine des droits concerne tout
N° acte ou texte :
l'immeuble (terrain et construction) ou uniquement le terrain nu
Volume ou N° J.O. :
lorsque la construction a été réalisée par l'entreprise.
5 - Consistance
Nature du document : indiquer l'acte ou la décision
consacrant les droits de propriété ou de jouissance : acte Répartition des bâtiments par catégorie :
authentique, sous-seing privé ou décision.
N° bâtiment nombre de niveaux Sup. bâties au sol Sup. Dév
Référence de l'acte ou de la décision : indiquer la date de
l'acte ou de la décision, son numéro, le volume lorsqu'il s'agit
BT M2 M2
d'un acte publié à la conservation foncière ou le numéro du
BT M2 M2
journal officiel lorsqu'il s'agit d'une décision publiée.
BT M2 M2
2-5 - Consistance : Indiquer le numéro de l'immeuble, le BT M2 M2
nombre de niveau y compris les sous-sols, l'entre-sol et le rez-de-
Total superficies bâtie M2 M2
chaussée, la superficie développée de chaque niveaux d'un
bâtiment et la somme de tous les niveaux constituant le bâtiment. Superficie du terrain d'assiette
La superficie du terrain d'assiette , c'est la superficie totale 6 - Evaluation
de l'assiette foncière qui est égale à la surface bâtie au sol plus
la surface non bâtie y compris les aires aménagées. Les V.V. : DA V. L. :
superficies doivent être indiquées en m2 arrondi. Age : Entretien :
2-6 - Évaluation : Indiquer la valeur de l'immeuble qui 7 - Observations
peut être Fiche établie le par M

71
ANNEXE 2
Tableau de consistance des biens meubles détenus en jouissance
par l'EPE .........................................................................................
à la date du......................................................................................

Valeur ou estimation du bien


Désignation du bien Lieu de Valeur
N° Désignation acquisition, mise à situation valeur du bien Estimation
facture ou tout Coût de par référence définiti Obs
d’Ordre du bien disposition, du
autre document production à des biens ve
affectation) bien
comptable comparables

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE ou de promoteurs immobiliers.

MINISTERE DE L'ECONOMIE A cet égard, dans le but d'encourager les activités


DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL économiques et la réalisation de logements, des abattements
DIRECTIONS DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES et réductions, sur la valeur vénale des terrains cédés, sont
N° 04908 E/DGDN/DODF ALGER, LE 20 OCTOBRE 1993 consentis, par l'Etat, au profit des acquéreurs lorsque
l'opération poursuivie répond aux critères et conditions établis.
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
A MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (Toutes Dans la perspective de dresser un bilan de tous les
wilayas) avantages octroyés par l'Etat et plus particulièrement de
En communication à quantifier l'aide consentie sur le prix des terrains domaniaux,
MM. LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA du titre des opérations susvisées, je vous prie de bien vouloir
CONSERVATION FONCIERE
faire parvenir, au Service central, un état trimestriel, selon les
modèles ci-joints, faisant ressortir la situation de l'ensemble
OBJET : Cession de gré à gré de terrains domaniaux -
des cessions opérées, depuis l'installation des comités
Avantages financiers.
techniques ad-hoc et retraçant l'impact financier sur les
REFER : Arrêtés interministériels du 19 février 1992
recettes domaniales.
Arrêté interministériel du 22 juin 1993.
Une attention très particulière devra être réservée à
En application des dispositions législatives et réglementaires
l'élaboration et à la transmission, dans les délais, des documents
en vigueur, l'administration des domaines a été chargée, dans le
dont il s'agit.
cadre des travaux des comités techniques de wilaya institués par
les arrêtés interministériels du 19 Février 1992 susréférenciés, de
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
fixer le prix et d'établir l'acte constatant le transfert de propriété des SIGNE: M. BAGHDADI
terrains domaniaux cédés, de gré à gré, au profit d'investisseurs

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
wilaya de :
BILAN DES TRAVAUX DU COMITE TECHNIQUE DE WILAYA ELARGI
- PROGRAMME D’INVESTISSEMENT -

Désignation Réf. de la décision Réf. de l’acte Désignation du Prix de Montant de l’abattement


de l’investissement de cession de cession programme poursuivi cession accordé

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
wilaya de :
BILAN DES TRAVAUX DU COMITE TECHNIQUE DE WILAYA ELARGI
OPERATIONS D’URBANISME OU DE CONSTRUCTION

Désignation Réf. de la décision Réf. de l’acte de Désignation du Montant de la


Prix de cession
de l’acquéreur de cession (n° et date) cession (n° et date) programme poursuivi réduction accordée

72
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE La présente instruction traitera :

MINISTERE DE L'EQUIPEMENT MINISTERE DE L'HABITAT - de la situation actuelle du domaine public de la voirie et


N° 790/SOM/93 DU 25/12/93 des abus constatés.
MINISTERE DE L'ECONOMIE - du rappel de la réglementation et des directives relatives
LE MINISTRE DELEGUE AU BUDGET à son application,
INSTRUCTION RELATIVE À LA GESTION, À LA PROTECTION ET À
- de la prise en charge de l'assainissement des situations
créées par les abus constatés (accès non conformes,
LA PRÉSERVATION DU D OMAINE PUBLIC DE LA VOIRIE
constructions et occupations illicites le long des voies de
( AUTOROUTES, ROUTES N ATIONALES, circulation ou sur leurs dépendances...).
R OUTES À GRANDE CIRCULATION ET VOIES EXPRESSES). - des instructions nécessaires pour assurer une administration
et une gestion normale et continue du Domaine public de la
- Construction et aménagement de toute nature le long des voirie (délimitation et incorporation au domaine national,
autoroutes, routes nationales, routes à grande circulation, voies constructions riveraines, occupations temporaires, accès
expresses. directs... etc.).
- Réglementation des accès sur les autoroutes, routes
nationales, routes à grande circulation et voies expresses. 1 - SITUATION ACTUELLE DU DOMAINE PUBLIC DE LA VOIRIE
- Constructions et aménagements en bordure sur ou sur le ( AUTOROUTES, ROUTES NATIONALES ROUTES À GRANDE
domaine public de la voirie (autoroutes, routes nationales, CIRCULATION ET VOIES EXPRESSES).
routes à grande circulation et voies expresses).
- Implantation des aires de repos et des unités de On constate de nombreux abus de la part des riverains des
distribution de carburant le long des autoroutes, des routes routes, des autoroutes, des voies expresses et des routes à
nationales, des routes à grande circulation et des voies grande circulation.
expresses. Ces abus sont imputables en général aux usagers et aux
TEXTES DE RÉFÉRENCES riverains quel qu'en soit le statut (citoyens propriétaires,
locataires, concessionnaires ou occupant sans titre,
1. Loi n°87-09 du 10/2/1987 relative à l'organisation, la sécurité entreprises, organismes...). Ils consistent généralement en
et la police de la circulation routière.
2. Loi 90-25 du 18 novembre 1990 portant orientation foncière - l'ouverture d'accès directs non conformes et/ou illicites,
et les textes pris pour son application. - l'ouverture d'accès provisoires pour des besoins de chantiers.
3. Loi 90-29 du ler décembre 1990 relative à l'aménagement et - l'implantation le long des autoroutes, des routes nationales,
l'urbanisme et les textes pris pour son application. des routes à grande circulation et des voies expresses ou sur
4. Loi 90-30 du ler décembre 1990 portant loi domaniale. leurs dépendances de constructions ou d'aménagement sans
5. Décret 68-06 du 11 janvier 1968 fixant les conditions respecter les prescriptions spécifiques imposées par la
d'implantation des constructions le long de certaines voies réglementation relative au domaine public routier à savoir
routières. l'alignement, le reculement et les zones non aedificandi.- le
6. Décret 83-699 du 26 novembre 1983 relatif à la permission dépôt de matériaux sur l'emprise des voies de circulation et de
de voirie. leurs dépendances.
7. Décret 85-36 du 23 février 1985 portant réglementation - le dépôt de matériaux sur l'emprise des voies de
relative aux autoroutes. circulation et de leurs dépendances.
8. Décret 88-06 du 19 janvier 1988 fixant les règles de la - l'ouverture sans autorisation de tranchées pour
circulation routière. raccordement aux réseaux (eau, électricité, gaz,
9. Décret exécutif n°91-175 du 28 mai 1991 définissant les règles téléphone, assainissement). La plupart du temps la remise
générales d'aménagement, d'urbanisme et de construction. en état de la chaussée n'est pas assurée.
10. Décret exécutif 91-454 du 23 novembre 1991 fixant les En outre, il a été constaté bien souvent que les auteurs de ces
conditions et modalités d'administration et de gestion des abus se font établir des autorisations infondées et contraires aux
biens du domaine privé et du domaine public de l'Etat. normes et règles de gestion du Domaine public par différents
11. Décret exécutif n°92-302 bis du 4 juillet 1992 portant services (APC, Wilaya, Direction des travaux publics,...).
création de l'Agence Nationale des Autoroutes "ANA".
A l'évidence, l'apparition et la multiplication de ces abus,
PRÉAMBULE ont pour origine :

Les voies de communication, constituant le domaine public de - le laisser-aller et la négligence des administrations
la voirie (autoroutes, routes nationales, routes à grande circulation, gestionnaires du Domaine public de la voirie (collectivités
voies expresses et toutes leurs dépendances) connaissent locales, directions des travaux publics...).
actuellement de nombreux usages abusifs de la part des riverains - les insuffisances de gestion du domaine public routier à savoir
et des usagers. l'absence de sa délimitation et de son incorporation au Domaine
national,
Les gestionnaires du domaine public de la voirie (walis, - !a méconnaissance ou le non-respect des textes et de la
présidents d'APC, directeurs des travaux publics et réglementation en vigueur.
subdivisionnaires des travaux publics) sont habilités et tenus par - une coordination insuffisante entre les différentes
les dispositifs institutionnels et réglementaires de prendre les administrations locales (Travaux publics, urbanisme,
actes et les mesures nécessaires à son administration, sa collectivités locales, services des domaines...).
gestion, sa protection, sa préservation et sa sauvegarde.
Aussi et devant la multiplication des abus constatés sur le
La réglementation en vigueur permet à ces gestionnaires domaine public routier, la prolifération de constructions de tout
d'engager les mesures administratives requises et, le cas genre : (habitations, unités industrielles...) et l'implantation
échéant les poursuites judiciaires pour contraindre les auteurs anarchique de projets en bordure des autoroutes, des routes
des abus constatés à assumer les dépenses de réparations et nationales des routes à grande circulation et des voies
de remise en état, sans préjudice des sanctions pénales. expresses, il apparaît nécessaire de rappeler quelques
dispositions réglementaires, techniques et de sécurité liées à

73
la sécurité des usagers et à la préservation du Domaine public l'alignement fixé par le plan.
de la voirie. 2. diffuser les mêmes informations aux différentes
administrations concernées (Urbanisme, collectivités
Le respect absolu de ces dispositions, la constatation et la
poursuite des auteurs des abus doivent être engagés et locales, domaines, cadastre,...) pour en assurer la mise en
maintenus pour, d'une part, préserver le domaine public routier et, oeuvre.
3. engager les procédures prévues par la législation en
d'autre part, réparer et rétablir toutes les agressions commises sur
ce domaine. vigueur en vue d'incorporer au domaine public national de
la voirie les terrains et immeubles frappés d'alignement.
2 - L A RÉGLEMENTATION DU DOMAINE PUBLIC DE LA VOIRIE
4 - L A GESTION DU DOMAINE PUBLIC ROUTIER
Le domaine public de la voirie est délimité selon les règles
générales d'alignement en milieu urbain et selon les normes 4.1. - La gestion du domaine public routier et autoroutier
techniques et réglementaires en rase-campagne. relève de la compétence et des attributions du ministre chargé des
routes (Le Ministre de l'Equipement). A ce titre, toute construction
Il est constitué par les routes nationales, les routes à
grande circulation, les voies expresses et les autoroutes ainsi ou tout aménagement, toute occupation de toute nature même
que par les parties accessoires servant à leur constitution temporaire sur les domaines publics de la voirie est formellement
interdite. Les constructions, aménagements ou occupation
(talus de déblai ou de remblai, fossés, murs de soutennement,
ouvrages d'art, dépendances, terrains compris à l'intérieur des temporaire en bordure de ces voies de circulation doivent être
soumis à l'examen des services de l'Equipement et faire l'objet de
emprises des échangeurs et des carrefours...) et par leurs
abords immédiats. la délivrance préalable d'une autorisation expresse de
construction ou d'aménagement assortie de toutes les servitudes
Les textes en vigueur imposées par les réglementations techniques, de sécurité et de
- confèrent un caractère inaliénable et incessible aux voies signalisation routières.
de circulation publique et leurs dépendances,
- impliquent pour les services compétents (travaux publics et Ces autorisations ne seront délivrées que si la construction,
domaines) une mission de conservation et de préservation du l'aménagement ou l'occupation, même temporaire projetés ne sont
pas de nature à empiéter sur le domaine public de la voirie, ou à
domaine de la voirie qui est placé sous leur gestion directe.
- imposent des servitudes aux propriétaires riverains tant pour compromettre son fonctionnement ou son extension éventuelle.
l'utilisation que pour la construction sur les terres situées en Ces autorisations préalables à l'instruction et à la délivrance
bordure des routes nationales, des routes à grande circulation, du permis de construire ou à l'autorisation d'occupation
des autoroutes et des voies expresses ou incluses à l'intérieur temporaire seront instruites et examinées par le Directeur des
des limites du domaine public de la voirie. Travaux publics territorialement compétent conformément aux
dispositions prévues par le décret n°83-699 du 26/1 1/83 relatif
3 - DÉLIMITATION DU D OMAINE PUBLIC ROUTIER
à la permission de voirie, par l'arrêté interministériel du 10/11/84
Cette action doit être engagée dans les plus brefs délais et en fixant les conditions et modalités d'octroi de la permission de
associant toutes les administrations concernées, parallèlement voirie, et par le décret n°91-176 du 28/5/91 fixant les modalités
aux opérations de recensement des constructions, des d'instruction du permis de construire.
aménagements et des points d'accès non conformes et/ou illicites Ces autorisations préalables sont délivrées par :
et de leur remise aux normes ou de leur suppression. - le Directeur des Travaux publics de la wilaya concernée pour
La délimitation du Domaine public de la voirie sera les constructions, aménagements et occupations projetés en
déterminée : bordure des routes nationales, et des chemins de wilaya.
- le Directeur général de l'Agence nationale des Autoroutes
a) à l'intérieur des agglomérations urbaines, par le plan général
pour les constructions, aménagements et occupations
d'alignement ou par les instruments d'aménagement et d'urbanisme. projetées en bordure des autoroutes.
Lorsque les instruments d'aménagement et d'urbanisme ne
Les recours contre les décisions prises par le Directeur des
sont pas mis en vigueur, il appartient au directeur des travaux Travaux publics ou le Directeur général de l'Agence Nationale
publics de faire procéder, conformément aux textes en vigueur,
des Autoroutes, seront introduits et traités auprès de
et en relation avec les services de l'urbanisme territorialement l'administration centrale du ministère chargé des Travaux publics.
compétents à l'élaboration du plan général d'alignement dans
les meilleurs délais. 4.2 - L'examen des demandes d'implantation ou de
construction de station-service ou d'aménagement au service
Ce plan général d'alignement, qui sera approuvé et publié
des usagers de la route sur les domaines publics routiers et
selon les procédures en vigueur, fixera les limites des voies de autoroutiers, ou en bordure de ceux-ci portera sur
communication et par conséquent définira les servitudes
imposées aux propriétés riveraines. - une évaluation des besoins des usagers de la route,
b) en rase campagne ou en montagne, suivant les - le choix du lieu d'implantation : notamment ses impacts
dispositions et les normes techniques en vigueur. sur l'environnement et la sécurité routière,
Une fois la délimitation établie, le directeur des travaux publics - le respect des réglementations techniques d'urbanisme et
territorialement compétent, engagera en relation avec les autres de voirie (servitudes de recul mesurées à partir de l'axe de
directeurs concernés (domaines, cadastre, urbanisme,...) et les la route ou de l'autoroute),
services de wilaya, l'incorporation des voies de communication au
domaine national. - le respect des normes d'aménagement des accès aux
constructions projetées (stations services) décrites dans le
Dès l'entrée en vigueur de ces documents de référence, la document B.40 du ministère des Travaux Public; relatif aux
direction des travaux publics, se chargera de : projets routiers et autoroutiers,
1. notifier à chaque riverain toutes les servitudes d'accès, - la prise en compte de la signalisation routière et des
de reculement et de non aedificandi grevant les terrains et
équipements de la route pour assurer la sécurité de la
parties d'immeubles compris entre les limites de la voie et

74
circulation routière (panneaux, glissières, marquages au sol...) RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

5 - Assainissement de la situation des accès directs et des MINISTERE DE L'ÉCONOMIE


constructions existant, le long des routes et des autoroutes ou DIRECTION GÉNÉRALE DU DOMAINE NATIONAL
à l'intérieur de leurs dépendances. N° 1989 E/DGDN/DODF/IS ALGER, LE 5 MAI 1993
Pour assainir dans les meilleurs délais la gestion et la
MESSIEURS LES INSPECTEURS RÉGIONAUX DES
préservation des domaines publics routiers et autoroutiers DOMAINES ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
constitués au prix d'importants investissements de l'Etat, il est MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES WILAYAS)
nécessaire de prendre toutes les dispositions utiles pour
OBJET : Ventes mobilières - Conditions de réalisation. -Contrôle.
1. recenser tous les abus occasionnés au Domaine public de
la voirie par toutes les constructions implantées à proximité ou L'article 15 du décret exécutif n°91-65 du 2 mars 1991 portant
sur les domaines publics routiers et autoroutiers, et constitués organisation des services extérieurs des domaines et de la
d'accès illicites, d'occupations non conformes, de conservation foncière, a considérablement étendu les attributions
constructions illicites ou autorisées. et mettre en oeuvre un de l'inspection des domaines et lui a confié, entre autres, la
plan d'action pour évaluer et assainir la situation selon un préparation et la réalisation des ventes mobilières qui relevaient
échéancier précis. Ce recensement et ce plan d'action devront précédemment de l'ex-inspection divisionnaire des affaires
être achevés avant le 30 juin 1994. Le directeur des Travaux domaniales et foncières de wilaya.
Publics concerné devra mettre en oeuvre immédiatement le
Compte tenu de cet accroissement important de tâches, la
plan d'action arrêté et rendre parallèlement le Ministère de
circulaire du 27 juillet 1991, n°015/E/DGDN/DOPF/IS, portant
l'Equipement destinataire de ce plan d'action et de ce
notification du "Guide pratique pour la vérification des services",
recensement. Un rapport d'étape mesurant l'état
avait prescrit, outre un renforcement des effectifs de l'Inspection
d'avancement du plan d'action sera transmis à la fin de
des domaines,. un suivi permanent de ses activités plus
chaque trimestre au ministère de l'Equipement.
particulièrement durant la période de mise en place de sa
2. notifier aux propriétaires des installations destinées aux nouvelle organisation.
usagers de la route (station service, aire de repos, etc... ) Or, il a été constaté que bon nombre d'inspections des
les travaux à réaliser et les équipements à installer pour domaines, malgré un effectif insuffisant et inexpérimenté,
les mettre en conformité aux normes requises par les assument sans concours ni contrôle de la direction de wilaya,
impératifs de sécurité routière et la réglementation en l'ensemble des tâches que leur a conférées l'arrêté du 4 juin
général. Ces notifications seront assorties des délais 1991. II en est résulté, notamment en matière de ventes
nécessaires à la mise en conformité. mobilières, des irrégularités commises parfois délibérément,
3. saisir les services de l'urbanisme pour exiger le respect souvent par méconnaissance de la réglementation et des
des servitudes de recul des constructions par rapport aux procédures en vigueur; ces irrégularités de plus en plus
axes des routes et autoroutes (usagers de la route). nombreuses, sont préjudiciables non seulement au Trésor, mais
également aux chefs d'inspection eux-mêmes qui encourent des
4. recenser les accès directs et non conformes existant sur les sanctions parfois très graves.
autoroutes, les routes expresses et les voies à grande
circulation et élaborer un plan d'action pour les supprimer en Il conviendrait par conséquent, de faire assurer à l'avenir, un
veillant à dégager en même temps des accès de substitution contrôle rigoureux sur le déroulement des opérations de ventes
conformes aux normes de sécurité routière au profit des mobilières revêtant une certaine importance, en y faisant participer
riverains concernés. un employé supérieur soit de l'inspection régionale, soit de la
direction de wilaya.
5. engager les actions pour obtenir réparation des dégâts
causés par les auteurs des abus et pour faire procéder au LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE NATIONAL
recouvrement des dépenses et frais de remise en état et SIGNE: M. BAGHDADI
engager les recours judiciaires en cas de nécessité. ------------------------------------------------------------------------------
REPUBLIQUE ALGERIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Dans le but de mener rapidement et à terme toutes les
actions nécessaires et indispensables à la sauvegarde du MINISTERE DE L'ÉCONOMIE
Domaine public de la voirie, pour lequel l'Etat a consacré des DIRECTION GÉNÉRALE DU DOMAINE NATIONAL
moyens financiers considérables, Messieurs les walis, les N° 03474 E/DGDN ALGER, LE 28 JUILLET 1993
chefs de dâira, les présidents d'APC et de DEC, les directeurs
des travaux publics et les subdivisionnaires des travaux NOTE
publics, en relation avec les directeurs des domaines et les A MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES WILAYAS)
EN COMMUNICATION
directeurs de l'urbanisme sont responsables, chacun par ce
A MESSIEURS LES INSPECTEURS RÉGIONAUX DES DOMAINES
qui le concerne, de l'exécution des directives contenues dans
ET DE LA CONSERVATION FONCIERE
cette instruction. Un rapport-bilan de l'exécution de cette
instruction, sera établi par chaque directeur de travaux publics OBJET : Assainissement du parc automobile détenu par le FLN.
de wilaya et transmis au ministère de l'Equipement au plus tard
le 30 juin 1994. J'ai l'honneur de vous faire connaître que M. le Ministre de
l'Intérieur et des Collectivités locales, Président de la
LE MINISTRE DE L'EQUIPEMENT Signé : M. SIFI Commission Nationale chargée de la récupération et de la
LE MINISTRE DE L'HABITAT' Signé: M. MAGHLAOUI réaffectation des biens publics détenus par les associations à
LE MINISTRE DELEGUE AU BUDGET Signé: A. BRAHITI caractère politique, a communiqué aux walis la liste des
véhicules que chaque Mouhafadha du FLN est autorisée à
conserver par voie de cession de gré à gré à titre onéreux, en
les invitant à procéder à la récupération des véhicules
excédentaires.

75
Ceux-ci seront ventilés en deux catégories l'immatriculation des "Séries Normales" en vue de les
1/ Les véhicules en bon état de marche ou susceptibles banaliser et leur permettre de circuler dans les meilleures
conditions de sécurité.
d'être réparés, qui feront l'objet de réaffectation sur
proposition de la commission locale ; La délimitation du périmètre de circulation doit être fixée
2/ Les véhicules immobilisés et irréparables qui seront remis par l'autorité administrative qui devra le préciser sur l'ordre de
au Domaine aux fins de vente aux enchères publiques. mission délivré à l'utilisateur du véhicule administratif ou de
l’engin de travaux publics.
Il conviendrait, par conséquent, en ce qui vous concerne,
d'entamer immédiatement après la remise qui sera faite à votre II - FORME D'INSTRUCTION DES DOSSIERS
service, la procédure d'adjudication dans les conditions D'IMMATRICULATION CIVILE D'UN VEHICULE ADMINISTRATIF
habituelles. Les pièces détachées pour automobiles qui OU D'UN ENGIN DE TRAVAUX PUBLICS
pourraient être incluses dans la remise, devront également Les dossiers d'immatriculation civile des véhicules
être vendues simultanément avec les véhicules. administratifs et engins de travaux publics seront préalablement
Il est précisé enfin, que l'opération de cession de gré à gré instruits par le service des domaines territorialement compétent
au FLN des véhicules qu'il est autorisé à conserver, sera avant leur dépôt auprès du service "automobiles" de la wilaya
réalisée au niveau central. concernée.
Les dossiers d'immatriculation sont déposés à la Direction
Je vous prie de vouloir bien faire assurer l'application stricte des domaines de la wilaya où est situé le siège du service ou
des prescriptions qui précèdent. de l'établissement. Ceux des institutions de l'Etat et des
administrations centrales sont, comme à l'accoutumé, déposés
LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE NATIONAL à la Direction Générale du Domaine National.
SIGNE: M. BAGHDADI
----------------------------------------------------------------------------- Les services des Domaines de wilaya devront tenir au
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE niveau des bureaux de la "gestion mobilière" des registres sur
lesquels seront consignés les véhicules administratifs et les
MINISTERE DE L'ECONOMIE engins de travaux publics faisant l'objet de l'immatriculation.
MINISTERE DES TRANSPORTS
MINISTERE DE L'INTERIEUR ET DES COLLECTIVITES LOCALES Il est recommandé, à cet effet, d'ouvrir un registre pour
chaque catégorie de véhicules à immatriculer
INSTRUCTION - Véhicules de tourisme,
- Motocyclettes ou vélomoteurs,
Relative à l'immatriculation civile des véhicules automobiles et - Jeeps camionnettes et véhicules utilitaires de charge utile
engins de travaux publics des parcs des administrations de l'Etat inférieure ou égale à 1.500 kgs.
et établissements publics à caractère administratif. - Véhicules utilitaires de charge utile supérieure à 1.500 kgs.
- Engins de travaux publics et engins spéciaux.
Les arrêtés du 15 juin 1993 du ministère des transports ont
soumis à l'immatriculation civile tous les véhicules et les Le numéro d'immatriculation civile est attribué par le service
engins de travaux publics constituant les parcs automobiles "automobiles" de la wilaya concernée qui devra prévoir la création
des administrations et institutions de l'Etat, organismes et d'un bureau spécialisé pour recevoir les dossiers d'immatriculation
établissements publics à caractère administratif. des véhicules administratifs et des engins de travaux publics
transmis ou déposés par le service des domaines.
Antérieurement à cette nouvelle réglementation, les
véhicules automobiles et les engins de travaux publics de III - FORME DES RECEPISSES DE DECLARATION:
l'ensemble des parcs des administrations de l'Etat et Le service spécialisé d'immatriculation de la wilaya établira
établissements publics à caractère administratif étaient soumis des récépissés de déclaration (cartes grises) identiques aux
à une immatriculation spéciale complète "domaniale" dont la récépissés ordinaires délivrés aux véhicules et engins de
procédure d'établissement des récépissés spéciaux de travaux publics civils.
déclaration était confiée au Service Central de la direction
générale du Domaine national (ministère de l'Economie). Cependant pour permettre d'identifier l'appartenance du
véhicule immatriculé, une bande "vert et rouge" doit être
La présente instruction a pour objet de préciser les obligatoirement apposée sur le récépissé de déclaration civile.
modalités d'application des dispositions des arrêtés susvisés.
Pour sa validation, le récépissé spécial délivré par la wilaya
I - PORTEE DE LA MESURE après immatriculation d'un véhicule administratif ou d'un engin de
Les arrêtés du 15 juin 1993 ont pour objet de soumettre au travaux publics, doit être complété par le cachet et la signature du
même régime d'immatriculation dans les "séries normales", chef de service des domaines qui a instruit au préalable le dossier.
l'ensemble des véhicules et des engins de travaux publics IV - PROCEDURE DE L'IMMATRICULATION
composant les parcs automobiles des administrations, institutions
de l'Etat et établissements publics à caractère administratif. La demande d'immatriculation des véhicules administratifs et
des engins de travaux publics visés par la nouvelle réglementation
Cette mesure vise à doter de l'immatriculation civile les sera adressée au service des domaines territorialement compétent.
véhicules administratifs et engins de travaux publics en vue de
garantir au maximum leur sécurité du fait qu'ils font fréquemment Cette demande devra être accompagnée pour chaque
l'objet d'actes de vandalisme, de destructions et d'incendies véhicule d'une fiche descriptive établie en trois (3) exemplaires
volontaires enregistrés à travers le territoire national. dont le modèle est joint en annexe de la présente instruction.
En effet, en raison de l'immatriculation spéciale reflétée par la A) DEPOT DES DEMANDES
couleur des plaques rouges, ces véhicules sont facilement
repérables. Les demandes d'immatriculation peuvent engendrer deux
situations, selon qu'il s'agisse de véhicules ou engins de
Aussi, il est devenu nécessaire de soumettre les véhicules travaux publics existant dans les parcs automobiles actuels, ou
administratifs et les engins de travaux publics à de véhicules et engins qui seront immatriculés par la suite

76
1°) VÉHICULES EXISTANT DANS LES PARCS AUTOMOBILES e) Pour un véhicule cédé par un autre service et ayant déjà
ACTUELS fait l'objet d'une immatriculation
- Une fiche descriptive (modèle en annexe) ;
En exécution des dispositions des arrêtés du 25 janvier 1993 - Un procès-verbal de cession établi en deux exemplaires,
les services affectataires des véhicules administratifs et engins de par le service des domaines compétent.
travaux publics doivent le plus tôt possible et dans un délai ne
dépassant pas six (6) mois qui suivent la date de la diffusion de la f) Pour un véhicule ayant subi des transformations
présente instruction, faire parvenir au Service central des - Une déclaration établie, en double exemplaires, sur
domaines, la liste des véhicules par catégorie composant leurs formules spéciales ;
parcs automobiles en précisant pour chaque véhicule la marque, - Un procès-verbal de réception, à titre isolé, du véhicule
le type, le n° minéralogique ainsi que le lieu de son affectation. transformé, si les modifications apportées ont modifié les
caractéristiques du matériel originaire et entraînant une
La demande d'immatriculation nouvelle doit être jointe à la nouvelle réception ;
liste des véhicules et engins existant en précisant la date et le - Un certificat du carrossier ayant effectué la transformation
numéro des décisions fixant la dotation des parcs automobiles ainsi que le poids du véhicule à vide et le poids maximum
des services affectataires. en charge ou le nombre total de places suivant le cas.
2°) VÉHICULES QUI SERONT IMMATRICULÉS PAR LA SUITE 3) ENGINS DE TRAVAUX PUBLICS ET ENGINS SPÉCIAUX
La demande d'immatriculation des véhicules à L'immatriculation est attribuée aux engins de travaux
immatriculer, sera adressée, selon le cas, à la direction des publics et engins spéciaux automoteurs dont la liste est fixée
domaines de wilaya, territorialement compétente ou à la par l'arrêté interministériel du 30 juin 1988.
direction générale du domaine national. La demande d'immatriculation doit comprendre :
Cette demande devra être accompagnée des pièces suivantes : - Une fiche descriptive conforme au modèle joint en annexe
a) Pour les véhicules neufs conformes à un type accompagnée des pièces visées aux paragraphes a) et d)
réceptionné par le service des mines ci-dessus, selon qu'il s'agisse d'un engin neuf ou
- Une fiche descriptive conforme au modèle joint en annexe. d'occasion.
- Une déclaration de mise en circulation établie en double B) IMMATRICULATION
exemplaires, sur formules spéciales,
- Deux exemplaires de la note descriptive, celui barré d'une Après avoir vérifié que les véhicules administratifs et les
diagonale rouge étant remis au service avant l'opération engins de travaux publics dont l'immatriculation civile est
d'immatriculation, demandée, sont conformes aux dotations des parcs des
- Une copie du procès verbal de réception de type établi administrations et services publics dont ils relèvent, le service
par le service des mines. des domaines territorialement compétent, procédera à la
constitution des dossiers d'immatriculation qui seront adressés
b) Pour un véhicule neuf dont seul le châssis est conforme ou déposés au niveau du service "automobiles" de la wilaya
au type réceptionné concernée.
- Les pièces visées au paragraphe ci-avant sont exigées,
C) DELIVRANCE DES RECEPISSES
- Un certificat du carrossier indiquant le type de la carrosserie,
le poids du véhicule carrossé à vide et le nombre de places y Dès qu'il aura été procédé à l'immatriculation des véhicules
compris celle du conducteur, ou le poids total maximum en administratifs et des engins de travaux publics, le service
charge si le véhicule est destiné au transport des "automobile" de la wilaya concernée fera parvenir au service
marchandises, des domaines qui a instruit les dossiers les récépissés de
- Si le châssis a subi des modifications au cours de déclaration établis qui seront contre-signés par le chef de
l'habillage, un procès-verbal de réception à titre isolé établi service des domaines qui se chargera de les remettre aux
par le service des mines sera en outre exigé. administrations et services publics en échange des anciens
récépissés domaniaux et contre décharge.
c) Pour un véhicule non conforme à un type réceptionné
par le service des mines Le numéro d'immatriculation sera consigné sur le registre
- Une fiche descriptive (modèle en annexe), ouvert pour la catégorie à laquelle appartient le véhicule.
- Une déclaration de mise en circulation établie, en double D) ANNULATION DES ANCIENS RECEPISSES
exemplaires pour formules spéciales,
- Deux notices descriptives, Les anciens récépissés délivrés par le service central de
- Un procès-verbal de réception à titre isolé, l'administration des domaines seront annulés et échangés contre
- Un certificat pour servir à l'immatriculation délivré par de nouveaux récépissés établis par les services de wilaya.
l'administration des douanes s'il s'agit d'un véhicule d'origine - les anciens récépissés domaniaux doivent être revêtus de
étrangère. la mention "récépissé annulé".
- s'il s'agit de récépissés anciens ordinaires (civils), les
d) Pour un véhicule d'occasion services des domaines concernés les adresseront à la
- Une fiche descriptive (conforme au modèle en annexe). wilaya intéressée pour annulation.
- Une déclaration de transfert, établie en double
exemplaires sur formules spéciales. Cette opération se déroulera sur une période ne dépassant
- Le précédent récépissé de déclaration. pas six (06) mois, un calendrier sera fixé en accord avec le
- Un certificat du vendeur titulaire du précédent récépissé service central des domaines.
indiquant le service acquéreur et attestant notamment, que V - PERIMETRE DE CIRCULATION
le véhicule est resté conforme à son dernier procès verbal de
réception et au certificat de conformité. Le périmètre de circulation du véhicule administratif ou de
l'engin de travaux publics doté de la nouvelle immatriculation civile
- "Un certificat pour servir à l'immatriculation" délivré par
l'administration des douanes s'il s'agit d'un véhicule peut être délimité à l'initiative de l'autorité administrative qui est
importé d'origine étrangère". ' - habilitée à délivrer l'ordre de mission à l'utilisateur du véhicule ou
de l'engin.

77
Il y a lieu de signaler que tout véhicule administratif ou Nombre de places assises :
engin de travaux publics n'est autorisé à circuler que muni d'un Poids total en charge :
ordre de mission délivré par le service concerné pour être Charge utile :
présenté à toute réquisition aux autorités chargées du contrôle Année de première mise en circulation :
de la circulation routière. Référence de la décision de dotation (3) :
VI- ROLE DU SERVICE DES DOMAINES
Alger, le ....................................................

Pour chaque catégorie de véhicules, le service des domaines (Signature).


chargé d'instruire le dossier d'immatriculation devra au préalable
inscrire un numéro d'ordre chronologique sur le registre ouvert à cet
effet au fur et à mesure de la réception des demandes (1) Rayer la mention inutile.
d'immatriculation. (2) Dénomination : Ministère - Service Extérieur -Institution -
Etablissement.
La note de transmission devant accompagner le dossier
(3) n° .......................... date.
d'immatriculation au service automobile de la wilaya conformément Dotation théorique ................... - Dotation réelle.
aux indications ci-dessus, devra préciser le numéro d'ordre porté
sur le registre relatif au véhicule à immatriculer, la date et la ------------------------------------------------------------------------------
signature du chef du service des domaines concerné. REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE
Il est recommandé de conserver un dossier ad-hoc au
MINISTERE DE L'ÉCONOMIE
niveau du service domanial, l'original étant transmis ou déposé
DIRECTION GÉNÉRALE DU DOMAINE NATIONAL
auprès du service "automobiles" de la wilaya. N° 05523 E/DGDN/DODF ALGER, LE 17 NOVEMBRE 1993
A la fin de chaque mois le service des domaines établira un état A MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (Toutes
faisant ressortir les caractéristiques de chaque véhicule et de chaque wilayas)
engin de travaux publics immatriculés par les services de la wilaya En communication à
ainsi que les numéros d'immatriculation qui leur ont été attribués. MM. LES INSPECTEURS RÉGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA
CONSERVATION FONCIERE
Cet état sera adressé au Service central au plus tard le 10
du mois suivant accompagné d'une copie des fiches OBJET : Immatriculation civile des véhicules automobiles et
d'immatriculation destinée au service des statistiques. engins de travaux publics Registres d'immatriculation.
VII- DISPOSITIONS DIVERSES
P.J. : Cinq (05) modèles de fiches.
Lorsque les véhicules et les engins de travaux publics
réformés devront être remis au domaine pour être vendus, les L'Instruction du 10 Août 1993 relative à l'immatriculation
responsables concernés (administration centrale, service civile des véhicules automobiles et engins de travaux publics
déconcentré, établissement public à caractère administratif), des parcs des administrations de l'État et des établissements
adresseront à la direction générale du domaine national, les publics à caractère administratif prévoit la tenue, au niveau des
récépissés de déclaration des véhicules mis à la réforme. bureaux de la gestion mobilière, de registres sur lesquels
seront consignés les véhicules administratifs et les engins de
Les récépissés de déclaration des véhicules à aliéner par
travaux publics faisant l'objet d'immatriculation civile.
le service des domaines seront revêtus d'une mention datée et
signée au moyen d'un cachet ainsi conçu; "récépissé à annuler II y a donc lieu de prévoir un registre pour chaque catégorie
- véhicule à aliéner par les domaines" - "engin de travaux de véhicules à immatriculer
publics à aliéner par les domaines". - véhicules de tourisme,
Ces récépissés seront transmis aux wilayas compétentes - motocyclettes,
aux fins d'annulation. - véhicules utilitaires de charge utile inférieure ou égale à
1.500 kgs.
Messieurs les chefs de service concernés voudront bien, veiller
- véhicules utilitaires de charge utile supérieure à 1.500 kgs.
à la stricte application des dispositions de la présente instruction.
- engins de travaux publics et engins spéciaux.
Alger, le 10 Août 1993 A cet effet, j'ai l'honneur de vous adresser, ci-joints, les
modèles d'états d'immatriculation destinés à être enliassés
P/ Le Ministre de l'Economie A. BRAHITI
pour constituer les registres d'immatriculation.
P/ Le Ministre des Transports BRACHMI
P/ Le Ministre de l'Intérieur et des collectivités locales. Vous voudrez bien veiller à la réalisation de cette opération
BENHADJOUDJA et me tenir informé des difficultés rencontrées.
-----------------------------------------------------------------------------
FICHE DESCRIPTIVE LE DIRECTEUR DES OPÉRATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
M. ALLOUM
D'un véhicule automobile ou d'un engin de travaux publics
------------------------------------------------------------------------------
qui doit faire (objet d'une immatriculation civile - (1).

Service affectataire (2) :


Mode d'acquisition :
Numéro d'immatriculation actuel :
Marque :
Genre :
Type :
N° Dans la série du type :
Carrosserie :
Energie :
Puissance :

78
ETAT D'IMMATRICULATION DES VEHICULES DE TOURISME

CARACTERISTIQUES DU VEHICULE

DATE SERVICE AFFECTATAIRE NUMERO
ORDRE OBSERVATIONS
D’IMMATRICULATION
N° DANS LA SERIE DU
MARQUE
TYPE

ETAT D'IMMATRICULATION DES VEHICULES UTILITAIRES DE CHARGE


UTILE SUPERIEURE A 1.500 KGS

CARACTERISTIQUES DU VEHICULE

DATE SERVICE AFFECTATAIRE NUMERO
ORDRE OBSERVATIONS
D’IMMATRICULATION
MARQUE N° DANS LA SERIE
DU TYPE

ETAT D'IMMATRICULATION DES VEHICULES UTILITAIRES DE CHARGE


UTILE INFERIEURE OU EGALE A 1.500 KGS

CARACTERISTIQUES DU VEHICULE

DATE SERVICE AFFECTATAIRE NUMERO
ORDRE OBSERVATIONS
N° DANS LA SERIE D’IMMATRICULATION
MARQUE
DU TYPE

ETAT D'IMMATRICULATION DES ENGINS DE TRAVAUX PUBLICS ET ENGINS SPECIAUX

CARACTERISTIQUES DU
N° SERVICE VEHICULE
DATE NUMERO
ORDRE AFFECTATAIRE OBSERVATIONS
N° DANS LA SERIE D’IMMATRICULATION
MARQUE DU TYPE

ETAT D'IMMATRICULATION DE MOTOCYCLETTES OU VELOMOTEURS

CARACTERISTIQUES DU VEHICULE
N° SERVICE
DATE NUMERO
ORDRE AFFECTATAIRE OBSERVATIONS
D’IMMATRICULATION
MARQUE N° DANS LA SERIE DU TYPE

79
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE J'ai l'honneur de vous faire connaître qu'il a été constaté les
états statistiques relatifs aux opérations citées en objet,
MINISTERE DE L'ÉCONOMIE continuent à parvenir au Service central avec un retard
DIRECTION GÉNÉRALE DU DOMAINE NATIONAL
important et à des périodes différentes, rendant ainsi leur
DIRECTION DES OPÉRATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
N° 00268 E/DGDN/DODF/EXP. ALGER, LE 16 JANVIER 1993 exploitation difficile.
Aussi et afin de mettre un terme à cette situation, je vous
LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE NATIONAL prie de bien vouloir adresser, à l'avenir, les états susvisés
A trimestriellement, selon les modèles ci-joints, avec toute la
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES
diligence requise en la matière et en accordant une attention
WILAYAS)
particulière à la précision des données qu'ils comportent.
EN COMMUNICATION A
MM. LES INSPECTEURS RÉGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA Je vous signale, enfin, que les états en cause doivent être
CONSERVATION FONCIERE accompagnés d'une note faisant ressortir les difficultés
rencontrées dans le déroulement de ces opérations.
OBJET :
- Cession de logements réalisés dans le cadre de l'habitat rural intégré.
LE DIRECTEUR GÉNÉRAL DU DOMAINE NATIONAL.
- Cession des logements neufs vendus par les organismes SIGNE: M. BAGHDADI
publics promoteurs.
- Cession du patrimoine immobilier mis en exploitation après le
ler janvier 1981.
- Cession des logements préfabriqués réalisés dans les zones
sinistrées. - STATISTIQUES.
P.J. : Quatre (04).
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
MINISTERE DE L'ECONOMIE GESTION DES BIENS IMMOBILIERS DU SECTEUR
DIRECTION DES DOMAINES DE LA WILAYA PUBLICS MIS EN EXPLOITATION APRES LE
1 er JANVIER 1987.

EVALUATION ETAT TRIMESTRIEL ARRETE AU

IMMEUBLES INDIVIDUELS IMMEUBLES COLLECTIFS OBSERVATIONS

Nombre d'immeubles Valeur Instances Nombre d'immeubles Valeur Instances


évalués évalués

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
ETABLISSEMENT DES ACTES

IMMEUBLES INDIVIDUELS IMMEUBLES COLLECTIFS OBSERVATIONS

Nombre d'actes Instances Nombre d'actes Instances


établis établis

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

D.S.
MINISTERE DE L'ECONOMIE ETABLISSEMENT DES ACTES RELATIFS AUX
LOGEMENTS NEUFS VENDUS PAR LES
DIRECTION DES DOMAINES DE ORGANISMES PROMOTEURS
LA WILAYA

ETAT TRIMESTRIEL ARRETE AU

NOMBRE DE DOSSIERS REÇUS NOMBRE D'ACTES ETABLIS NOMBRE D'ACTES EN OBSERVATIONS


INSTANCE D'ETABLISSEMENT

80
D.S.

MINISTERE DE L'ECONOMIE CESSION DES LOGEMENTS REALISES DANS


LE CADRE DE L'HABITAT RURAL INTEGRE (V.S.A)

DIRECTION DES DOMAINES DE LA WILAYA


ETAT TRIMESTRIEL ARRETE AU

Dénomination du V.S.A. Nombre de logements Valeur NOMBRE D'ACTES OBSERVATIONS

à évaluer évalués établis en instance

D.S.

MINISTERE DE L'ECONOMIE
DIRECTION DES DOMAINES DE LA WILAYA
CESSION DES LOGEMENTS PREFABRIQUES REALISES DANS LES ZONES SINISTREES

ETAT TRIMESTRIEL ARRETE AU

SERVICE GESTIONNAIRE Nombre de logements Valeur NOMBRE D'ACTES OBSERVATIONS

à évaluer évalués établis en instance

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE J'ai l'honneur de vous faire connaître qu'il a été constaté que les
états statistiques relatifs à l'assainissement du secteur agricole
MINISTERE DE L'ECONOMIE continuent à parvenir au service central avec un retard important et
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
à des périodes différentes, rendant ainsi leur exploitation difficile.
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES
N° 00269 E/DGDN/DODF/EXP. ALGER, LE 16 JANVIER 1993 Aussi, et afin de mettre un terme à cette situation, je vous
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL prie de bien vouloir adresser, à l'avenir, les états sus-visés
A trimestriellement, selon le modèle ci-joint, avec toute la
MESSIEURS LES DIRECTEURS DES DOMAINES (TOUTES WILAYAS) diligence requise en la matière en accordant une attention
EN COMMUNICATION A particulière à la précision des données qu'ils comportent.
MM. LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA
CONSERVATION FONCIERE Je vous signale, enfin, que les états en cause doivent être
accompagnés d'une note faisant ressortir les difficultés
OBJET : - Assainissement du secteur agricole. rencontrées dans le déroulement de cette opération.
- STATISTIQUES - LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL
P.J.: Une (01). SIGNE: M. BAGHDADI

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
MINISTERE DE L'ECONOMIE
MINISTERE DELEGUE AU BUDGET
DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL
DIRECTION DES DOMAINES DE
LA WILAYA DE ..............................
ASSAINISSEMENT DU SECTEUR AGRICOLE NATIONAL

Situation des Travaux depuis le début de


l'opération au ...........................................

Montant initial Nombre de recours Montant révisé E.A.C. E.A.I OBSERVATIONS


du patrimoine cédé du patrimoine

introduits acceptés rejetés Dossiers Actes Instances Dossiers Actes Instance


reçus établis reçus établis

81
REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE - la délivrance des visas du cadastre pour les parcellaires.

MINISTERE DE L'ECONOMIE Pour remédier à ces insuffisances, il y a lieu de traiter d'une


DIRECTION GENERALE DU DOMAINE NATIONAL manière distincte les opérations d'expropriation régulièrement
DIRECTION DES OPERATIONS DOMANIALES ET FONCIERES engagées sous l'empire de l'ancienne législation et celles
N° 00805 E/DGDN/DODF. ALGER, LE 16 FEVRIER 1993 relatives aux acquisitions nouvelles nécessitées par
A l'implantation des grands projets publics du secteur de
MESSIEURS
l'Équipement dans le cadre d'une coordination soutenue entre
- LES DIRECTEURS DES DOMAINES (Toutes wilayas)
- LES DIRECTEURS DE LA CONSERVATION FONCIERE (Toutes wilayas)
les différents intervenants.
- LES INSPECTEURS REGIONAUX DES DOMAINES ET DE LA I - LES OPÉRATIONS D'EXPROPRIATION RÉGULIÈREMENT
CONSERVATION FONCIERE ENGAGÉES SOUS L'EMPIRE DE L'ANCIENNE LÉGISLATION.
EN COMMUNICATION A - MONSIEUR LE DIRECTEUR DE
L'AGENCE NATIONALE DU CADASTRE. 1. L'étude d'établissement des plans parcellaires,

2. La consignation du montant des indemnités,


OBJET : Expropriation pour cause d"utilité publique pour
l'implantation des grands projets publics du secteur de 3. Le cadastre.
l'Equipement. La loi n° 91-11 du 27 avril 1991 est d'application immédiate.
P.J.: Une (01). Elle n'organise aucune période de transition. Ceci engendre la
J'ai l'honneur de vous. adresser, ci-joint, copie de la double conséquence suivante sur les opérations
circulaire interministérielle n°57/SPM/CIR/1VIE/93 du 26 d'expropriation régulièrement engagées sous l'empire de
janvier 1993 relative à l'expropriation pour cause d'utilité l'ancienne législation
publique pour l'implantation des grands projets publics du - les actes pris dans le cadre et en conformité avec
secteur de l'Equipement. l'ordonnance n°76-48 du 25 mai 1976 produisent leurs
Je vous prie, à cet égard, de bien vouloir prendre toutes les pleins effets juridiques,
mesures utiles en vue d'assurer la mise en oeuvre des - tous actes subséquents et postérieurs à la date de
prescriptions de la présente circulaire et une large diffusion au promulgation de la loi n°91-11 doivent sous peine de
personnel placé sous votre autorité. nullité être conformes à cette dernière.
LE DIRECTEUR GENERAL DU DOMAINE NATIONAL NATIONAL
SIGNE: M. BAGHDADI Aussi, tous les projets ayant fait objet d'une déclaration
------------------------------------------------------------------------------ d'utilité publique en cours de validité doivent faire l'objet de
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE mesure d'instruction permettant la prise de possession des
MINISTERE DE L'ÉQUIPEMENT terrains en conformité avec les exigences de la nouvelle
MINISTERE DE L'ÉCONOMIE législation.
N° 57/SPM/CIR/ME/93
MINISTERE DE L'INTÉRIEUR ET DES COLLECTIVITÉS LOCALES Le projet qui est déclaré d'utilité publique doit être identique
à celui qui avait été mis à l'enquête.
CIRCULAIRE INTERMINISTÉRIELLE N° 57 DU 26.01.1993
Effectivemen