Вы находитесь на странице: 1из 3

OD DEVANT UNE HEPATOMEGALIE

INTRODUCTION
Une hépatomégalie est définie comme une augmentation de volume du foie.
Il peut s’agir d’une augmentation de volume diffuse, ou d’une augmentation portant
sur un lobe, ou sur un secteur du foie.
L’hépatomégalie peut être considérée comme homogène ou inhomogène selon l’aspect
macroscopique (palpation, examen de la coupe, ou examens d’imagerie).
La discussion de nodules hépatique se confond avec la discussion d’une hépatomégalie
hétérogène.
Le foie est considéré comme augmenté de volume lorsque sa projection sur la ligne médio-
claviculaire est supérieure à 12 cm. La projection est la distance entre la limite
supérieure de la matité hépatique et le bord inférieur du foie repéré par la palpation.
À côté de la taille, les caractéristiques du foie consistance, caractère régulier ou non,
caractère indolore ou douloureux) sont essentielles.
Dans toutes les hépatomégalies et dans la plupart des cas de masse abdominale,
l’échographie est l’examen morphologique de 1re intention.

RAPPEL
Anatomie

• Le viscère le plus volumineux (1,5 kg)


• Deux lobes
• Situé sous les côtes mais dans la cavité abdominale et péritonéale.
• Voies biliaires :
– Le cholédoque s’abouche dans le duodénum avec le canal de Wirsung
(pancréas)
– La vésicule est un réservoir de bile qui se remplit entre les repas et se vide
pendant le repas

Physiologie :
• Multiples fonctions
– Synthèse de la bile : permet l’émulsion des lipides et donc leur absorption
(détergent)
– Nutritionnelle :
• Importance dans le métabolisme des lipides
• Importance dans le métabolisme des glucides : synthèse et utilisation du
glycogène
• Absorption des vitamines liposolubles (A,D,E,K)
– Synthèse de la plupart des protéines sanguines
• Albumine, facteurs de coagulation
– Détoxification, transformation de certains médicaments : adapter la posologie
en cas de problème hépatique
Pathogénie :

DIAGNOSTIC
Positif :
Les circonstances de découverte peuvent être les suivantes :
– la perception par le patient lui-même d’une masse de l’hypochondre droit, de
l’épigastre ou des deux ;
– la palpation par le médecin, que les circonstances de l’examen soient liées ou non à
la maladie causant l’hépatomégalie ;
– un examen d’imagerie abdominale, que les circonstances de l’examen soient liées ou
non à la maladie causant l’hépatomégalie.

Différentiel :

– Foie vertical
– une tumeur du rein ;
– une tumeur de l’angle colique droit ou du côlon transverse ;
– une tumeur de l’estomac ;
– une tumeur du pancréas (ex : pseudokyste).

Etiologique :

1. Interrogatoire
● Âge.
● Antécédents personnels et familiaux.
● Intoxication alcoolique chronique.
● Prise médicamenteuse.
● Facteurs de risque pour une contamination VIH, VHB, VHC.
● Origine ethnique.
Situation géographique
Signes associés : AEG, fièvre, frisson, douleur HCD,

2. Examen physique
 Prise des constantes: poids / PA-FC / T. / FR-SpO2
 Caractériser l’hépatomégalie +++
 bord inférieur: tranchant (cirrhose) ou mousse (stéatose / IC)
 face antérieure: régulière ou irrégulière (cirrhose / cancer)
 consistance: molle (stéatose / IC) ou ferme (cirrhose) ou dure (cancer)
 sensibilité
 Pour orientation étiologique
 Signes en faveur d’une néoplasie
 Ex. des aires ganglionnaires: Gg de Troisier ++
 TR pour carcinose péritonéale / Nodules hépatiques
 Signes en faveur d’une surcharge
 Cholestase: ictère / purit / urines et selles
 Stéatose: obésité androïde / syndrome métabolique
 ICC droite: RHJ / turgescence jugulaire / OMI/ auscultaion cardiaque
 Signes en faveur d’une cirhrose
 IHC: angiomes stellaires / érythrose palmaire / ongles blancs, etc.
 HTP: circulation veineuse collatérale / splénomégalie
.
● Touchers pelviens (tumeur rectale ou génitale).

3 Examen complementaire  :
 Examens systematiques
 Bilan biologique
 BHC: TA / GGT-PAL / bilirubine totale et libre/conjugée
 Standard: NFS-P / TP-TCA / EAL / glycémie / albumine
 Echographie abdominale (PMZ)
 Est systématique devant toute hépatomégalie / la confirme
 Recherche: signes d’HTP / nodules / voies biliaires / stéatose.
 Examens selon le contexte
 Si aspect de cirrhose = sérologies hépatites + PBH
 Si aspect de CHC = α-FP + PBH + TDM TAP
 Si hémochromatose = ferritinémie + Coeff Sauration Transferrine..
4- Les étiologies  :
 Hépatomégalie tumorale
 Tumeurs malignes primitives (CHC)
 Tumeurs malignes secondaires (métastases)
 Tumeurs bénignes (angiomes / HNF / adénomes / kystes)
 Infiltration tumorale: hémopathies (lymhome / LA)
 Hépatomégalie de surcharge
 Insuffisance cardiaque droite
 Stéatose hépatique: alcoolique / NASH
 Cholestase: lithiase biliaire / hépatite
 Hépatomégalie cirrhotique
 Cirrhose alcoolique (cf item 228 )
 Hépatite virale chronique (cf item 83)
Hémochromatose / Wilson (cf item 242)

CONLUSION
● Une hépatomégalie est définie par un foie dont la taille est supérieure à 14 cm avec
un débord sur la ligne médiane supérieur à 4 cm.
● Les causes les plus fréquentes sont :
– Les cirrhoses
– Les hépatites chroniques
– Les cancers
● L’examen clinique doit être minutieux à la recherche de signes associés permettant
d’orienter le diagnostic :
– Hépatomégalie + fièvre :
* Abcès
* Cancer
* Hépatite alcoolique aiguë
– Hépatomégalie + signes d’HTP ou d’insuffisance hépatocellulaire :
* Cirrhose
– Hépatomégalie douloureuse :
* Abcès
* Foie cardiaque
* Cause biliaire
● L’examen morphologique de première intention est l’échographie abdominale.