Вы находитесь на странице: 1из 6

[ HEMORRAGIE DIGESTIVE ]

I. INTRODUCTION

II. CAT EN SITUATION D’URGENCE

III. HÉMORRAGIE DIGESTIVE HAUTE


1. Définition
2. Etiologie
3. Diagnostic

IV. HÉMORRAGIE DIGESTIVE BASSES


1. Définition
2. Etiologie
3. Diagnostic

1
I. INTRODUCTION
- HD se présente principalement sous aspects :
 Hématémèse : vomissement contenant du sang rouge ou noir, non aéré mêlé
à des débris alimentaire
 Méléna : extériorisation de sang par l’anus avec un aspect de selle noire,
malodorantes, d’aspect comparable au goudron frais.
 Rectorragies : émission de sang rouge par l’anus.
 Hématochesie : Emission par l’anus de sang rouge avec caillots : en faveur d’un
saignement du tractus digestif haut abondant+++.

- Diagnostics différentiels à éliminer sont :


 Hémoptysie
 Epistaxis déglutie
 Vomissement de vin rouge
 Coloration noire des selles par traitement martial ou à base de charbon

- Hémorragie digestive peut distinguer :


 Hémorragie digestive haute
 Hémorragie digestive basses

II. CAT EN SITUATION D’URGENCE


A. Recherche systématique des signes de gravité et de choc :
- Signes généraux: pâleur, sueurs, lipothymies
- Signes cliniques de choc : hTA , tachycardie, pouls filant, oligurie, marbrures
- Patient âgé, maladie associée.

B. Geste d’urgence à faire :


- Hospitalisation
- 2 voies veineuses périphériques de bon calibre
- Examens complémentaires:
 NFS+plaq., groupage, Rhésus
 Bilan d’hémostase, bilan hépatique, bilan rénal, ionogramme
- Oxygénothérapie avec surveillance de SaO 2
- À jeun
- Sonde naso-gastrique?, Erythromycine (250mg) PIV en 30min
- Correction d’un choc
- Correction des troubles de l’hémostase
- Suspicion d’UGD hémorragique :
 IPP à forte dose: Omeprazole: bolus de 80mg (IVD), puis 8mg/h (IVSE)

2
- Suspicion de cirrhose:
 Somatostatine: Sandostatine : bolus 50µg (IVD), puis 25µg/h (IVSE)
 IPP à forte dose
- Surveillance des principaux paramètres vitaux: pouls, PA, diurèse, SaO 2

 Chez un malade stabilisé→ FOGD!!!

III. HÉMORRAGIE DIGESTIVE HAUTE


A. Définition
- Toute hémorragie digestive dont la lésion responsable se trouve en amont de
l’angle de Treitz.
- Mode de révélation peut être :
 Hématémèse
 Méléna
 Rectorragie en cas hémorragie abondante

B. Etiologie :
En rapport avec http - Rupture de VO ou VCT
- Gastropathie d’HTP hémorragique
- Ectasies vasculaire entrales.

Sans rapport avec HTP -


Ulcère gastroduodénal ou gastrite
-
Syndrome de Mallory-Weiss
-
Tumeur malignes gastrique
-
Œsophagite peptique.
-
Angiodysplasie gastrique
-
Fistule aorto-digestives
- Ulcère gastroduodénal ou gastrite : 40- 70%
- Rupture de varice œsophagienne : 5- 25 %
- Œsophagite : 10 %
- Syndrome de Mallory-Weiss : 10 %
- Autre pas de diagnostic : 20 %
 3 causes de l’hématémèse massive particulièrement graves :
- UGD de la face postérieure du bulbe érodant l’artère gastroduodénale.
- Rupture de varice œsophagienne ou varice cardio- tubérositaire
- Fistule aorto- œsophagienne

3
C. Diagnostic :

Clinique 1. Interrogatoire : ATCD médico-chirurgicaux :


- ATCD hémorragie digestive
- ATCD de cirrhose
- Facteurs de risque de cirrhose : alcool, exposition au
virus de l’hépatite B ou C.
- Prise de médicament gastro-toxique: AINS, aspirine
- Facteur de risque vasculaire : tabac, HTA, diabète,
obésité.

2. Signes fonctionnelle.
- Doleur épigastrique
- Extériorisation de sang d’origine digestive par la bouche
au cours d’un effort de vomissement.

3. Examen physique
- Constantes hémodynamiques+++ : pouls, TA, To
- Recherche de signe d’hypertension portale et
d’insuffisance hépatocellulaire.
- Recherche d’une masse abdo (anévrisme aortique).
- Recherche d’une défend abdominale, qui contre-
indiquer à la fibroscopie en première intention.

Paraclinque  FOGD :
- Urgence diagnostic
- Elle doit être réalisée chez un patient stabilisé, sinon,
intubation oro- trachéale.
- Après obtention de vacuité gastrique :
 soit par lavage gastrique
 soit par injection d’érythromycine 250mg 30 mm
avant la fibroscopie.

4
IV. HÉMORRAGIE DIGESTIVE BASSES
A. Définition
- Toute hémorragie digestive dont la lésion responsable se trouve en avale de
l’angle de Treitz.
- Mode de révélation : Méléna ou rectorragie

B. Etiologie
Origine haute Responsable d’hémorragie digestive basses 10%

Origine anal - Hémorroïde


- Fissure anale
- Ulcération thermométriques
- Cancer de l’anus

Origine colo- rectale - Diverticules


- Angiodysplasies coliques +++
- Colite : infectieux, radique, médicamenteuse.
- Ulcère du rectum
- MICI en poussée

Origine grêlique - Tumeur du grêle


- Angiodyplasies
- Diverticule de Meckel
- Occlusion du grêle
- MICI en poussée

C. Diagnostic
Clinique 1. Interrogatoire : ATCD
- Prise de médicaments (anticoagulants, Aspirine, AINS).
- Prise de température rectale
- Aspect (rectorragie ou méléna)
- En cas rectorragie : rythme (pendant, après les selles ou
en dehors des selles)
- Altération de l’EG
- Modification récente du transit
- Douleur abdominal.

5
2. Examen clinique :
- Identique à celui d’une hémorragie haute
(hémodynamique, signes HTP)
- Examen de la marge anale
- TR

Paraclinique 1. FOGD :
- Recherche une cause haute, surtout en cas de
rectorragie massive.
2. Coloscopie :
- Si les rectorragie sont de sang très frais.
- Après préparation colique
- Elle explore l’ensemble du côlon et iléon terminal
3. Rectoscopie :
- Réalisable sans préparation colique
- Peut trouver des hémorroïdes, un tumeur rectale ou
sigmoïdienne.
4. TDM artériel :
- Permet le localiser al partie du tube digestif
responsable du saignement dans le grêle ou le colon.
- Permet d’effectuer une embolisation artérielle.

Оценить