Вы находитесь на странице: 1из 4

Exercice bac 2014

Correction de l’exercice bac 2014 :


1- a- (1 point) Doc 2 a Doc 2b
Cellules de Leydig nombreuses (ou développées) Peu nombreuses (ou atrophiées)
Cellules de Sertoli Développées Atrophiées
Cellules germinales Toutes les catégories sont présentes Seules les spermatogonies sont présentes
Spermatozoïdes présents Absents
b-Chez le garçon pubère normal, on remarque que la sécrétion de la testostérone est pulsatile et de concentration
entre 300 et 600 ng/ml ; par contre chez les garçons X et Y, la sécrétion de la testostérone est très faible.(0.5
point)
c-Chez les garçons X et Y, les cellules de Leydig peu nombreuses et atrophiées secrètent un taux très faible de
testostérone (0.5 point)
d- cause 1 : anomalie au niveau des testicules : testostérone
Cause 2 : anomalie au niveau de l’hypophyse : LH et FSH
cause3 : anomalie au niveau de l’hypothalamus : GnRH
2- Exploitation :
- Les résultats de dosages LH et de FSH chez les trois garçons montrent des taux faibles de gonadostimulines chez X
et Y par rapport à ceux observés chez le garçon normal
-Les injections de HCG corrigent les troubles de la sécrétion de la testostérone chez les deux garçons X et Y mais
n’ont aucun effet sur la paroi du tube séminifère.
-Les injections d’un mélange de HCG et de FSH aux garçons X et Y corrigent les troubles de sécrétions de
testostérone et assurent le rétablissement de l’aspect testiculaire normal. (0.75 point)
a- Explication :
→La LH stimule les cellules de Leydig qui se développent et secrètent la testostérone.
→La FSH stimule les cellules de Sertoli qui se développent et secrètent l’ABP indispensable à la réception de la
testostérone par les cellules par les cellules germinales, ce qui active la spermatogenèse. (0.5 point)
b- les causes 2 (hypophyse) et 3 (hypothalamus) sont à retenir. (0.25 point)
3) a-chez le garçon pubère normal, on remarque que la sécrétion de la GnRH est normale : elle est pulsatile (un pulse
par heure) et de concentration entre 8 et 30 pg/ml.
Chez le garçon X, on remarque une hypersécrétion de GnRH: fréquence des pulses plus importante : d’environ 3
pulses/ heure et amplitude plus amplitude plus importante de 10 à 50 pg/ml. Le document 3 b montre un taux faible
de testostérone chez le garçon X. (0.5 point)
Explication : L’hypersécrétion de Gn-RH est due à une levée de l’inhibition exercée par la testostérone sur
l’hypothalamus. (0.25 point)
b-cause : les troubles de sécrétion de testostérone chez le garçon X sont dus à un problème hypophysaire (0.25
point)
c-Chez le garçon Y, la sécrétion de Gn-RH est très faible et constante. (0.25 point)
La cause des troubles de sécrétion de testostérone chez le garçon Y est due à un dysfonctionnement de
l’hypothalamus. (0.25 point)
d- A la suite des injections répétées de Gn-RH, il y se produit une correction de la sécrétion des gonadostimulines
(0.25 point)
→L’hypothalamus agit par la Gn-RH sur l’hypophyse et stimule la sécrétion de LH et de FSH. (0.25 point)
4) (1.25 point)