Вы находитесь на странице: 1из 48

gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Page

DEDICACE……………………………………………………………………… 4

REMERCIMENTS……………………………………………………………… 5

AVANT PROPOS…………………………………………………………….… 6

SOMMAIRE
INTRODUCTION……………………………………………………………… 7

LA STRUCTURE D’ACCEUIL……………………. 8

I- LA DIRECTION GENERALE DU TRESOR ET DE LA


COMPTABILITE PUBLIQUE (D.G.T.C.P.)…………………….. 8

I.1 HISTORIQUE………………………………………………………… 8

I.2 SITUATION GEOGRAPHIQUE……………………………………. 8

I.3 ORGANISATION……………………………………………………. 9

I.4 MISSIONS……………………………………………………………. 10

II- AGENCE COMPTABLE DES CREANCES CONTENTIEUSES…………. 10

II.1 PRESENTATION…………………………………………………… 10

II.2 OBJECTIFS ………………………………………………………… 11

II.3 ORGANISATION…………………………………………………. 11

II.4 MISSIONS………………………………………………………… 11

PREMIERE PARTIE : ETUDE PREALABLE DU PROJET…………… 14


I- PRESENTATION DU PROJET……………………………………. 15

I.1 DEFINITION………………………………………………………. 15

I.2 OBJECTIF DU PROJET………………………………………………….15

I.3 RESULTATS ATTENDUS……………………………………………….15

II- PRESENTATION DE LA METHODE UTILISEE………………………………16

DEUXIEME PARTIE : ETUDE DETAILLEE DU PROJET………………......17


Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

1
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

I- NIVEAU CONCEPTUEL………………………………………………………….18

I.1 CONSTRUCTION DU MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES(MCD)

I-1.1 DICTIONNAIRE DE DONNEES………………………………19

I-1.2 REGLE DE GESTION………………………………………….20

I-1.3 STRUCTURE D’ACCES THEORIQUE OU GRAPHE


DES DEPENDANCES FONCTIONNELLES……………….21

I-1.4 MODELE CONCEPTUEL DES DONNES……………………22

I.2 MODELE CONCEPTUEL DE TRAITEMENT (MCT)…………………23

I-2.1 DEFINITION……………………………………………………23

I-2.2 CONCEPTS DE BASE………………………………………….23

I-2.3 DESCRIPTION DES ACTEURS ET LEURS ROLES…………24

I-2.4 DIAGRAMME DES FLUX……………………………………..25

I-2.5 GRAPHE D’ORDONNANCEMENT DES FLUX……………..26

I-2.6 SCHEMA D’ENCHAINEMENT DES OPERATIONS(MCT)..27

II- NIVEAU ORGANISATIONNEL ET LOGIQUE………………………………28

II.1 MODELE ORGANISATIONNEL DE TRAITEMENT(MOT) ………28

II-1.1 Définitions du modèle organisationnel de traitement…………..28

II-1.2 Tableau de procédure fonctionnel………………………………28

II-1.3 Représentation du modèle organisationnel de traitement………28

II.2 MODELE LOGIQUE DE DONNEES (MLD)…………………………..30

II-2.1 Définition du MLD……………………………………………..30

II-2.2 Concepts de base du MLD……………………………………30

II-2.3 Règle de passage du MCD au MLD………………………….30

III- NIVEAU PHYSIQUE (CONSTRUCTION DU MODELE PHYSIQUE DE


DONNEES (MPD))………………………………………………………………..32

TROISIEME PARTIE : REALISATION DU PROJET………………38


Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

2
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

I- LA MISE EN ŒUVRE………………………………………………………….39

I.1 OUTILS DE REALISATION DE L’APPLICATION…………………39

I-1.1 Système de Gestion de Base de Données (SGBD)……………39

I-1.2 Choix du système de gestion de base de données (SGBD)…..40

I-1.3 Environnement de Développement……………………………40

I.2 PRESENTATIOND E VISUAL STUDIO 12…………………………41

I-2.1 PRESENTATION……………………………………………42

I-2.2 Sécurité……………………………………………………….42

I-2.3 Le droit d’accès………………………………………………42

I-2.4 Sauvegarde des données…………………………………….43

II- PRESENTATION DE QUELQUE FENETRE DE L’APPLICATION…….44

II.1 Présentation de la fenêtre ACCUEIL………………………………..44

II.2 Présentation de la fenêtre UTILISATEUR…………………………45

II.3 Présentation de la fenêtre MATERIEL INFORMATIQUE………..46

II.4 Présentation de la fenêtre LOGICIEL………………………………47

CONCLUSION…………………………………………………………………48

ABREVIATIONS ET SIGLES…………………………………………………49

DEDICACE

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

3
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

A DIEU le père tout puissant pour sa grâce infinie dans notre vie
car c’est grâce à son amour divin que nous somme en vie et c’est par
sa grâce que nous avons atteint ce niveau Que son Nom soit béni pour
son amour.

REMERCIMENTS
Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

4
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Nous ne pourrions commencer la rédaction de ce présent rapport sans toutefois


exprimer notre profonde gratitude à tous ceux qui ont contribués au bon déroulement
de ce projet.

Nous tenons à remercier particulièrement :

 Monsieur KONE ADAMA, Directeur Général du Trésor et de la


Comptabilité Publique, nous vous remercions.
 Monsieur TRAORE ZOUMANA, Agent Comptable des Créances
Contentieuses qui nous a accueilli dans ses locaux et a créé de bonnes
conditions de travail.
 Monsieur ASSALE MEA, chef du service informatique à l’ACCC, pour
sa disponibilité et son attention.
 Monsieur CHONOU LEOPOLD, informaticien à l’ACCC, pour sa
disponibilité.
 Madame TANOH VIVIANE (Notre maitre de stage), Informaticienne à
l’ACCC, pour ses encouragements et sa disponibilité.
 Madame DIBY ELENE, Informaticienne à l’ACCC, pour ces conseils.
 Monsieur KOUAKOU SATURNIN, chargés des ressources humaines
pour sa disponibilité.
 Monsieur DEKAO DANIEL, Comptable à la SO.NA.RE.CI pour ses
encouragements.
 Monsieur BAMBA BEN ISMAEL, du service recouvrement amiable
pour sa disponibilité et sa générosité.
 Mon Binôme ASSALE Junior.

Et toute ma Famille pour leur soutient.

AVANT PROPOS
Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

5
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Dans le but d’inciter et de motiver la jeunesse à l’emploi, l’Etat


ivoirien a instauré depuis quelques années la politique de
l’enseignement supérieur professionnel dans les grandes écoles
privées et publiques.
Après l’obtention du baccalauréat BAC, nous accédons dans
ces grandes écoles pour suivre une formation théorique de deux (02)
ans sanctionnée par un examen écrit.
Le CIFC est une école qui forme après le BAC toutes les séries
confondues dans la filière tertiaire, Industrielle.
Pour compléter cette formation théorique, nous devons
effectuer un stage pratique en entreprise qui se sanctionne par la
soutenance d'un rapport de stage devant un jury. C'est dans cette
optique que s'inscrit ce présent rapport suite à laquelle est délivré le
Brevet de Technicien Supérieur (BTS) option : Informatique
Développeur d’Application (IDA).
C’est dans cette option que nous avons eu l’opportunité
d’effectuer un stage pratique à l’Agence Comptable des Créances
Contentieuses (A.C.C.C). 

Ce présent rapport est donc l’aboutissement de notre stage


pratique.

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

6
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

L’Informatique est devenue, aujourd’hui, un enjeu stratégique pour les


entreprises. Il a profondément bouleversé les habitudes de communication et
renforcé la capacité opérationnelle des Administrations publiques et privées. Toute
entreprise qui se veut compétitive, ne peut se passer des services informatiques.

C’est dans ce même ordre d’idée que l’ AGENCE COMPTABLE DES


CREANCES CONTENTIEUSE (ACCC) ne veut rester en marge de cette évolution.
Ainsi, le choix de notre thème «AUTOMATISATION DE LA GESTION DU PARC
INFORMATIQUE» répond à cet impératif.

Comment réaliser cette application? Et quels sont les outils dont dispose
cette structure pour réaliser ce projet ?

Dans le souci d’apporter un éclairage à cette préoccupation, nous avons


structuré notre analyse en quatre parties. La première partie s’intéressera à l’étude
du projet. La seconde partie passera en revue la conception du projet. La troisième
partie s’appesantira sur la réalisation et conduite du projet. La quatrième partie,
quant à elle, se préoccupera de la finalisation du projet (étude technique et
financière)

Ce projet nous permet de faire face aux réalités de l’analyse puis de la


programmation. Il est matérialisé par le présent rapport qui sera présenté à un jury
composé de professeurs.

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

7
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

I. LA D.G.T.C.P

I .1 HISTORIQUE
La D.G.T.C.P (Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique) de
Côte d’Ivoire communément appelée Trésor Public, a été créée depuis le 1er
Janvier 1963 pour succéder au Trésor Public Français afin de répondre aux
exigences de recouvrement des recettes publiques et de paiement des dépenses de
l’Etat Ivoirien.

Depuis lors, elle a connu de nombreux changements tant dans son


organisation que dans son fonctionnement. Les attributs successifs qui lui sont
conférées à travers la pluralité des textes qui le réorganisent dont le dernier en date
est le décret N°2007-468 du 15 mai 2007 en font une administration dynamique au
service du développement.

Le Directeur Général est assisté de deux (02) Directeurs Généraux Adjoints


dont l’un chargé des missions du domaine de la comptabilité publique et l’autre du
domaine du Trésor.

I .2 SITUATION  GEOGRAPHIQUE
La D.G.T.C.P est située dans la commune du Plateau à Abidjan à l’immeuble
SOGEFIHA, en face de l’établissement ESAM. Elle est aussi représentée dans
toutes les localités du territoire national et à l’étranger par ses services centraux,
déconcentrés et extérieurs. Son adresse est la suivante :
Boite postale : BP V 98 Abidjan
Téléphone :(+225) 20 25 38 00/ 20 22 38 64
Fax: (+225) 20 21 15 30 / 20 21 35 87
Site Web: www.tresor.gov.ci

I .3 ORGANISATION
Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

8
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

La Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique est actuellement


dirigée par Monsieur KONE ADAMA en tant que Directeur Général suppléé par
Monsieur ASSAHORE KONANAN JACQUES et de Monsieur FOFANA LASSINA,
tous deux Directeur Généraux Adjoints. La vue d’ensemble de l’organisation au sein
de la DGTCP se traduit par l’organigramme suivant 

ORGANIGRAMME DE LA DGTCP

I .4 MISSIONS

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

9
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

 Le recouvrement des recettes ;

 L’exécution des dépenses publiques ;

 La gestion Financière et Comptable des communes et des


établissements Publics nationaux

 La Gestion de la trésorerie de l’état et la surveillance des marchés


financiers et d’assurances

 La gestion de la dette publique ;

 Le recouvrement des créances contentieuses ;

 La gestion des Postes Comptables à l’étranger ;

 La centralisation des Dépôts des établissements Publics Nationaux

II. AGENCE COMPTABLE DES CREANCES


CONTENTIEUSES

II .1 PRESENTATION
Créée par décret N° 97-582 du 08 Octobre 1997, l’A.C.C.C est située à
Abidjan plateau rue 20, boulevard cadre en face de l’école ESAM, au premier étage
de l’immeuble SO.GE.FI.HA. C’est un poste comptable supérieur principal de l’Etat,
sous l’autorité du Directeur Général du Trésor et de la Comptabilité Publique. A partir
de 2001, l’A.C.C.C s’est vue confier de nouvelles missions par le Ministère de
l’économie et des Finances. Il s’agit désormais pour elle d’assurer la gestion des
opérations résiduelles de liquidation que sont la SO.NA.RE.CI (Septembre 2001), la
CAISTAB (Novembre 2002), la SO.GE.FI.HA (Novembre 2003) et les Fonds
Sociaux (Août 2004).

II .2 MISSIONS
Les missions de l’A.C.C.C sont de plusieurs ordres à savoir :

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

10
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

 Recouvrement et suivi des créances contentieuses de l’Etat, les débets


comptables et les détournements des deniers publics ordonnancés par
l’agent judiciaire du trésor ;

 Recouvrement et suivi des produits des amandes, des pénalités et des


confiscations dus pour les infractions à la règlementation bancaire, au
code des assurances et au contrôle de changes ;

 Recouvrement et suivi amende forfaitaires, les amendes et les


condamnations prononcées par les juridictions répressives ;

 Recouvrement et suivi des produits de liquidation et des privatisations ;

 Recouvrement et suivies des produits des participations financières de


l’Etat ;

 Recouvrement et suivi des produits financiers des placements de l’Etat ;

 Recouvrement et suivi des remboursements des prêts et des avances


consentis par l’Etat aux particuliers et ne relevant pas de la dette
publique ;

 Recouvrement et suivi des commissions ou contraintes extérieures


reçues.

II .3 OBJECTIFS
 Améliorer en continu l’efficacité de nos processus ;

 Respecter nos engagements de services vis-à-vis de nos clients et de


nos autorités ;

 Assurer la traçabilité, la rentabilité et la conformité des opérations


comptables et non comptables

II .4 ORGANISATION

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

11
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Elle est composée de seize (16) services dirigés par des chefs de services :

L’ACCC est composée de seize (16) services dirigés par des chefs de services :

1. Service Secrétariat ;

2. Service Courier ;

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

12
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

3. Service Recouvrement des Créances Transférées ou Cédées à l’Etat ;

4. Service Recouvrement des Créances Issues des opérations de l’Etat ;

5. Service Contentieux ;

6. Service Compte de Gestion ;

7. Service Informatique ;

8. Service Comptabilité ;

9. Service Statistique ;

10. Service Dénouement et Apurement ;

11. Service patrimoine ;

12. Service Ecoute Client et Communication ;

13. Service Ressources Humaines et Matériels ;

14. Service Qualité et Contrôle Interne ;

15. Service Archives ;

16. Service Caisse.

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

13
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

PREMIERE PARTIE:

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

14
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

I. PRESENTATION DU PROJET
I .1 DEFINITION

La gestion de parc informatique, c’est le suivi en temps réel du patrimoine


informatique, matériel et logiciel de l’entreprise. Elle offre une vision globale de l’état,
du suivi et des coûts des appareils utilisés dans l’entreprise. Il s’agit non seulement
de recenser les différents types de machines présentes dans l’entreprise, leur
nombre, leur localisation et les logiciels qui y sont installés mais de connaitre aussi
l’année d’acquisition de ces matériels et logiciels, le nom des fournisseurs etc.

L’ACCC possède un nombre conséquent d’outils informatiques de toutes


sortes, qu’il faut connaitre, et dont il faut suivre et maitriser les évolutions.

D’où le besoin d’un tel projet qui a pour but : inventorier le parc informatique
de l’ACCC avec ses machines (Ordinateurs, Imprimantes, Scanners, Onduleurs,
Composants) mais aussi les logiciels installés, les utilisateurs (personnes ou
services, lieux), les fournisseurs ainsi que les interventions et le stock.

I .2 OBJECTIF DU PROJET

L’objectif poursuivi par le projet est la réalisation d’une base de données ainsi qu’une
interface graphique associée, qui rend transparent pour l’utilisateur la gestion de la
base.

I .3 RESULTATS ATTENDUS

Le système d’information à mettre en place doit être capable de :


 Faciliter la gestion du matériel à plusieurs ;
 Pouvoir identifier le matériel ou le logiciel, et ses caractéristiques, en
définissant un identifiant du produit, du fabriquant, du modèle, du n° de série,
du type de matériel ou de logiciel, de ses caractéristiques propres et de
l’emplacement, ainsi que de pouvoir répertorier le tout dans la base de
données ;
 Pouvoir ajouter plusieurs éléments ayant les mêmes caractéristiques en ne
saisissant que leurs propriétés qu’une seule fois.

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

15
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

II. PRESENTATION DE LA METHODE D’ANALYSE


UTILISEE

II .1 DEFINITION

MERISE (Méthode d’étude et de réalisation Informatique des sous ensembles) est


une méthode d’analyse informatique née vers 1978 en France.
Elle est très répandue de nos jours et est beaucoup utilisée dans la conduite et la
conception de projets informatiques.

II .2 PRINCIPES GENERAUX

MERISE est une méthode qui a une double vocation.


C’est d’abord une méthode de conception de système d’information (SI) à savoir :
- Une approche globale du SI menée parallèlement sur les données et sur les
traitements.
- Une description du SI par niveaux :
 Le niveau conceptuel ;
 Le niveau logique ou organisationnel ;
 Le niveau physique ou opérationnel.

- Une description du SI utilisant un formalisme de représentation précis, simple


et rigoureux pour la description des données.
- Une représentation visuelle des modèles conceptuels.

Ensuite, MERISE propose une démarche de développement de ce SI à travers :

- Un découpage du processus de développement en quatre étapes :


 Etude préalable
 Etude détaillée
 Réalisation
 Mise en œuvre

- Une description de la structure de travail à mettre en place pour mener à bien


le développement du SI.

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

16
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

DEUXIEME PARTIE :

TABLEAU DE SYNTHESE D’UNE ETUDE CONCEPTUELLE DE MERISE


Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

17
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

NIVEAU
DONNES TRAITEMENTS
D’ABSTRACTION
Modèle Modèle
Conceptuel Conceptuel des
CONCEPTUEL
des Données Traitements
(MCD) (MCT)
Modèle
Modèle
Organisationnel
ORGANISATIONNE Logique des
des
L ou LOGIQUE Données(MLD
Traitements(MOT
)
)
Modèle Modèle
Physique des Opérationnel des
OPERATIONNEL
Données(MPD Traitements
) (MoPT)

I-NIVEAU CONCEPTUEL
I .1 CONSTRUCTION DU MODELE CONCEPTUEL DE DONNEES(MCD)
Le Modèle Conceptuel des Données (MCD) est la représentation formelle des données
nécessaires au fonctionnement d’une entreprise. Le MCD permet une étude plus
approfondie des données au sein d’une entreprise grâce à l’étude de l’existant. Faire un
MCD, c’est structurer et classer les informations, sans répétition en deux(02) types
d’ensembles : les Entités et les Associations.

Il s’agit donc pour nous à ce niveau de construire une architecture qui est une modélisation
du système d’information en vue de son informatisation.

Les concepts de base utilisés lors de l’élaboration du MCD sont les suivants:

 Propriété : une propriété est une information élémentaire, c’est-à-dire non déductive
d’autre information, qui représente un intérêt pour le domaine étudié.
 Entité : une entité est une propriété qui à une existence propre et qui est conforme
au choix de gestion du domaine étudié. Une entité est aussi la représentation d’un
objet (matériel ou immatériel) du système d’information.
 Association ou Relation : une association représente une possibilité de lien entre
deux (02) ou plusieurs entités.
 Cardinalité : une cardinalité est le nombre de fois qu’une occurrence d’une entité au
minimum ou au maximum à une association. En d’autres termes, une cardinalité
caractérise le lien qui existe entre une entité et une relation à laquelle elle est reliée.

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

18
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

 Identifiant : un identifiant est une propriété particulière d’une entité telle qu’il
n’existe pas deux(02) occurrences de cette entité pour lesquelles cette propriété
pourrait prendre la même valeur.

FORMALISME DU MCD

NOM_ENTITE 1 NOM_ENTITE 2

Identifiant1(0,n Identifiant2
Nom Relation 1, n
Propriété1 Propriété2.1
Propriété1.2 Propriété3 Propriété2.2
Propriété4

Propriété identifiant relation cardinalitéEntité

I .1.1 ELABORATION DU DICTIONNAIRE DE DONNEES

Le dictionnaire de données est un tableau dont les lignes représentent les différentes
propriétés des données de notre système .Suite à l’analyse des documents recensés lors des
interviews réalisés au sein de l’ACCC, nous avons pu constituer le dictionnaire des données
qui suit :

NATURE
: E, CO,
CODE SIGNIFICATION TYPE : A, AN, N LONGUER CA OBSERVATIO
MatUT Matricule de l'utilisateur AN 7 E identifiant
NomUT Nom de l'utilisateur AN 7 E  
PrenmUT Prénom de l'utilisateur AN 15 E  
Poste Numéro du poste N 4 E  
Numéro du Bureau de
N°Bureau l'utilisateur N 2 E  
Service Service de l'utilisateur AN 15 E  
CodeFourns Code de fournisseur N 2 E identifiant
NmFourns Nom du fournisseur AN 20 E  
CP Code postal N 4 E  
VilleFourns Ville du fournisseur AN 15 E  
TelFourns téléphone du fournisseur N 11 E  
Adresse électronique du
E-mailFours fournisseur AN 20 E  
N°MatInfo Numéro Matériel informatique N 3 E identifiant
N°série Numéro de série du Matériel AN 10 E  
MémoireR Mémoire Ram AN 4 E  

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

19
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

S.E Système d'exploitation AN 4 E  


DateMESordi Date de mise en service AN 10 E jj/MM/AAA
Prix prix du Matériel AN 7 E  
AdrsIP Adresse IP AN 15 E  
DateLivr Date de livraison du matériel AN 10 E jj/MM/AAA
Processeur Processeur AN 10 E  
N°TypeMatériel Numéro du type de matériel N 2 E identifiant
NomTypeMatériel Nom du Type de matériel AN 10 E  
Désignation type de matériel AN 11 E  
N°Maintenancier Numéro de maintenancier N 1 E identifiant
NomMtnc Nom du maintenancier AN 10 E  
prénomsMtnc Prénoms du maintenancier AN 10 E  
TelMtnc Téléphone du maintenancier AN 11 E  
Adresse électronique du
E-mailMtnc maintenancier AN 20 E  
N°BonDeSortie Numéro du bon de sortie AN 5 E identifiant
Destinataire nom du destinataire AN 10 E  
Motif Motif de sortie AN 25 E  
N°Panne Numéro de la panne N 3 E identifiant
Description Description de la panne AN 25 E  
N°Retour Numéro de retour N 2 E identifiant
Détail info sur machine retournée AN 15 E  
N°logiciel Numéro de logiciel installé N 2 E identifiant
NomLog Nom du logiciel AN 10 E  
TypeLog Type de logiciel AN 15 E  
DateIntal Date d'installation AN 10 E jj/MM/AAA

Légende:

AN: Alphanumérique N: Numérique A: Alphabétique


E: Elémentaire Co: Concaténé CA: Calculé

I .1.2 REGLE DE GESTION

RG1 : Le matériel informatique est composé de plusieurs types de matériel.


RG2 : Les matériels sont attribués à un ou plusieurs utilisateurs.
RG3 : La structure peut avoir un ou plusieurs fournisseurs.
RG4 : Le fournisseur livre un ou plusieurs matériels selon commandes.
RG5 : Le maintenancier gère une ou plusieurs pannes.
RG6 : une panne est gérée par un et un seul maintenancier.
RG7 : Le matériel peut subir plusieurs pannes.

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

20
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

RG8 : Le matériel sort pour un remplacement ou pour une réparation.


RG9 : peut être installé sur un ordinateur au moins un logiciel.

I .1.3 STRUCTURE D’ACCES THEORIQUE OU GRAPHE DES DEPENDANCES


FONCTIONNELLES

Cette représentation a pour objet de mettre en évidence les dépendances


fonctionnelles entre les propriétés et les contraintes d’intégrités fonctionnelles entre les
éventuelles entités.

N°Type Matériel

VilleFourns
CodeFourns NomTypeMatériel
Désignation
TelFourns CP
NmFourns E-mailFours
N°Logiciel
DateIntal TypeLog
NomLog

N°BonDeSortie N°MatInfo AdrsIP


Processeur
Destinataire Motif
N°série
MémoireR S.E
MatUT
DateLivr Prix Poste
DateMESordi NomUT
N°Bureau PrenmUT
Service

DatePanne
DateRetour DateSortie DuréeUtilisation
HeureSortie

N°Panne
N°Retour
Description
N°Maintenancier
Détail

PrénomsMtnc E-mailMtnc

NomMtnc
TelMtnc

I .1.4 MODELE CONCEPTUEL DES DONNES

Le modèle conceptuel des données (MCD) a pour but d'écrire de façon formelle les données
qui seront utilisées par le système d'information. Il s'agit donc d'une représentation des

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

21
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

données, facilement compréhensible, permettant de décrire le système d'information à


l'aide d'entités.

FOURNISSEUR LOGICIEL
1
CodeFourns 1,1 TypeMatériel
1, n N°logiciel
NmFourns 1, n N°TypeMatériel
NomLog
CP NomTypeMatériel
VilleFourns Désignation TypeLog
TelFourns
1, n
E-mailFours

INSTALLER
Date-Instal
LIVRER RENFERMER

1,1
1,1 1, n
MatérielInfor
N°MatInfo 1, n
UTILISATEUR
N°série MatUT
SORTIE
MémoireR NomUT
N°BonDeSortie 1, n UTILISER
S.E PrenmUT
Destinataire DateMESordi
Durée-Utilisa
Poste
Motif Prix N°Bureau
1, n 1, n AdrsIP
1, n Service
DateLivr
Processeur

SUCITER
SUBIR
Date-Retour
Date-Panne
Date-sortie 1, n
Heure-Sortie MAINTENANCIER
1, n
N°Maintenancier
RETOUR PANNE NomMtnc
1, n GERER
N°Retour N°Panne PrénomsMtnc
Détail Description 1,1 TelMtnc
E-mailMtnc

I. 2 MODELE CONCEPTUEL DE TRAITEMENT (MCT) DE


L’EXISTANT

I .2.1 DEFINITION

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

22
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Le Modèle Conceptuel des Traitements (MCT) permet de traiter la dynamique du système


d'information, c'est-à-dire les opérations qui sont réalisées en fonction d'événements.
Ce modèle permet donc de représenter de façon schématique l'activité d'un système
d'information sans faire référence à des choix organisationnels ou des moyens d'exécution,
c'est-à-dire qu'il permet de définir simplement ce qui doit être fait, mais il ne dit pas quand,
comment ni où...

I 2.2 CONCEPTS

 Processus

Un processus est un sous-ensemble de l'activité de l'entreprise, cela signifie que l'activité de


l'entreprise est constituée d'un ensemble de processus. Un processus est lui-même composé
de traitements regroupés en ensemble appelés opérations.

 Opération

Une opération est un ensemble d'actions exécutées par le système suite à un événement, ou
à une conjonction d'événements. 
Cet ensemble d'actions est interruptible, c'est-à-dire que les événements ne sont pas pris en
compte (ils ne sont pas forcément ignorés pour autant) tant que l'opération n'a pas été
accomplie.
 Evénement / Résultat
Un événement est une sollicitation du système d’information qui doit réagir par l’exécution
d’une ou plusieurs opérations. On distinguera à ce niveau deux types d’événements :

 Evénement externe : C’est un événement qui se produit à l’extérieur du processus.


 Evénement interne : C’est un événement qui se produit à l’intérieur du processus. Il
constitue la sortie de l’exécution d’une opération appelée résultat.
 Synchronisation

C’est le mode qui permet d’ordonné des événements dans le déclenchement d’une
opération. Ce mode se présent sous la forme d’une condition booléenne d’événement.

 Condition d’émission de résultat

Le résultat d’une opération peut être conditionné par plusieurs éléments.

 Formalisme complet du MCT

Evénement 1 Evénement 2

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

23
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Opération
-action 1
-action 2

Règle Règle
d’émission 1 d’émission 2

Evénement résultat Evénement résultat


1 2

I .2.3 DESCRIPTION DES ACTEURS ET LEURS ROLES

 Processus d’acquisition du matériel

Acteurs Types Rôles

Maintenancier Constate les besoins en


Externe matériels informatiques
Fournisseur Fourni le matériel demandé par
Externe l’entreprise
Service Ressources Reçoit les demandes de
Humaines Et Matériels Interne nouveaux matériels et contacte
le fournisseur pour livraison
Service Informatique Analyse toutes les demandes
Interne de nouveaux matériels
informatiques et donne une
réponse.

I .2.4 DIAGRAMME DES FLUX

1
2

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

24
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

MAINTENANCIER SERVICE
INFORMATIQUE
7

3
SERVICE
FOURNISSEUR RESSOURCES
HUMAINES ET
MATRIELS

4
5

LEGENDES

1
Demande matériels informatiques

2
Analyse ou traitement de la requête
3
Demande envoyée

4
Etude de la demande
5
Bon de commande édité
6
Envoie du bon de commande
7
Matériel Informatique livré

I .2.5 GRAPHE D’ORDONNANCEMENT DES FLUX

Demande d’achat
de matériel

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

25
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Demande
Demande
rejetée
acceptée

Demande
envoyée

Bon de
Bon de commande
commande non
édité
édité

Matériel livré

I .2.6 SCHEMA D’ENCHAINEMENT DES OPERATIONS(MCT)

Demande d’achat
de matériel

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


OP1 Analyse ou traitement
2013-2014
de la requête

26
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Demande Demande
rejetée acceptée

Demande
envoyée

OP2 Etude de la demande

OK OK

Accord de Bon de Bon de


fournisseur commande commande non
édité édité

ET
OP3 Envoie du bon
de commande

Toujours

Matériel livré
II- NIVEAU ORGANISATIONNEL ET LOGIQUE

II .1 MODELE ORGANISATIONNEL DE TRAITEMENT(MOT)

II .1.1 DEFINITIONS DU MODELE ORGANISATIONNEL DE TRAITEMENT

Le modèle organisationnel des traitements s'attache à décrire les


propriétés des traitements non traitées par le modèle conceptuel des
données, c'est-à-dire :
 le temps

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

27
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

 les ressources
 le lieu
Le modèle organisationnel des traitements consiste donc à représenter
le modèle conceptuel des traitements dans un tableau dont les colonnes
sont la durée, le lieu, les responsables et ressources nécessaires à une
action.

II .1.2 TABLEAU DE PROCEDURE FONCTIONNEL

La première étape du modèle organisationnel des traitements consiste à


découper les opérations en procédures fonctionnelles, une succession
de traitements déclenchée par un événement.
Il s'agit donc d'associer dans un tableau :
 les procédures fonctionnelles
 le lieu du poste de travail
 le responsable du poste de travail
 les ressources du poste de travail

II .1.3 REPRESENTATION DU MODELE ORGANISATIONNEL DE


TRAITEMENT

PERIODE Enchainement des TYPE Poste de travail


procédures fonctionnelles
Demande d’achat de matériel
Après constat Chef du Service
du M
maintenancier
Informatique

PF1 Analyse ou traitement


de la requête
Demande Demande
rejetée acceptée

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

28
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Demande
envoyée

Dès réception
M Service Ressources
de la Humaines Et Matériels
demande
PF2 Etude de la demande
demande
OK OK
Bon de Bon de
commande édité commande non
édité

Accord de
fournisseur

ET
Après
PF3 Envoie du bon de
accord du commande Service Ressources
fournisseur M
Toujours Humaines Et Matériels

Matériel livré

M : Manuel

II .2 MODELE LOGIQUE DE DONNEES (MLD)


II .2.1 DEFINITION ET CONCEPTS DE BASE DU MODELE
DEFINITION
Le modèle logique de données est la modélisation logique des
données qui tient compte du niveau organisationnel de données. Le
modèle logique choisi par cette étude est le modèle relationnel, la
base de données de notre système sera un SGBD relationnel.
II .2.2 CONCEPTS DE BASE DU MLD

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

29
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

-L’attribut : c’est le plus petit élément d’information manipulable par


le concepteur, il décrit par un nom et est équivalent de la propriété
dans le MCD.

-La relation ou table : c’est un ensemble d’attribut associés.

-La clé primaire : attribut dont la valeur permet de distinguer de


façon unique chaque occurrence de la relation. La clé primaire est
équivalent de l’identifiant dans le MCD.

-La clé étrangère : c’est l’attribut qui n’est pas clé primaire de la
relation mais qui l’est dans une autre table. Elle met en évidence les
liens qui unissent les différentes relations décrivant le système
d’information.

II .2.3 REGLE DE PASSAGE DU MCD AU MLD

Regle1  : Un objet conceptuel se transforme en relation, chaque


propriété se transforme en attribut. L’identifiant de l’objet devient la
clé primaire de la table.

Règle 2 : relation de type un à plusieurs


Une relation binaire ou réflexive ayant les cardinalités (1,1)-(1, n) ou
(1,1)-(0, n) se traduit par une redondance de l’identifiant de l’objet à
cardinalité (1, n) ou (0, n) dans la relation issue de l’objet à cardinalité
(1,1).L’identifiant de l’objet à cardinalité (1,1) devient la clé primaire
de la relation. La propriété dupliquée devient clé étrangère dans la
relation.

Règle 3 : Une relation n-aire du modèle conceptuel porteuse ou non


de données se transforme en une relation du schéma relationnel

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

30
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

ayant comme clé primaire composite les attributs participants à cette


relation conceptuelle.

Règle 4 : La relation réflexive, si elle ne répond pas la définition de la


règle 2, se traduit par une relation porteuse de deux attributs,
duplication de l’identifiant de l’objet et toute deux renommée. Cet
ensemble d’attribut constitue la clé primaire composite de cette
relation.
Elaboration du modèle logique de données

FOURNISSEUR (CodeFourns, NmFourns, CP, VilleFourns, TelFourns, E-


mailFours)
TYPEMATERIEL (N°TypeMatériel, NomTypeMatériel, Désignation)
LOGICIEL (N°logiciel, NomLog, TypeLog, DateIntal)
SORTIE (N°BonDeSortie, Destinataire, Motif)
INSTALLER (N°logiciel,N°MatInfo, Date-Instal)
MATERIELINFOR (N°MatInfo, N°série MémoireR, S.E, DateMESordi,
Prix, AdrsIP, DateLivr, Processeur, CodeFourns #, N°TypeMatériel #)
UTILISER (N°MatInfo,MatUT, Durée-utilisation)
UTILISATEUR (MatUT, NomUT, PrenmUT, Poste, N°Bureau, Service)
SUCITER (N°BonDeSortie,N°Retour, Date-Retour)
RETOUR (N°Retour, Détail)
SUBIR (N°MatInfo,N°Panne,N°BonDeSortie, Date-Panne, Date-sortie,
Heure-Sortie)
PANNE (N°Panne, Description, N°Maintenancier #)
MAINTENANCIER (N°Maintenancier, NomMtnc, PrénomsMtnc,
TelMtnc, E-mailMtnc)

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

31
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

III - NIVEAU PHYSIQUE (construction du Modèle


Physique de Données)

Le modèle physique des données (MPD) se préoccupe de l’organisation interne


des données, c'est-à-dire la structure des données sur les supports
magnétique, les méthodes d’accès à ces données, et l’optimisation de ces
accès pour les objectifs de performance. Le MPD permet aussi de déterminer la
volumétrie pour les capacités mémoire requises.

Nom Table: UTILISATEUR Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé : MatUT
Support : Disque dur Longueur : 50 C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 500
Volume : 25 000 C
Code Désignation Type Taille Observation

MatUT Matricule de l'utilisateur AN 7 Clé primaire


NomUT Nom de l'utilisateur AN 7
PrenmUT Prénom de l'utilisateur AN 15
Poste Numéro du poste N 4
N°Bureau Numéro du Bureau de l'utilisateur N 2
Service Service de l'utilisateur AN 15

Nom Table: FOURNISSEUR Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé : CodeFourns
Support : Disque dur Longueur : 72C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 5
Volume : 360C

Observation
Code Désignation Type Taille
CodeFourns Code de fournisseur N 2 Clé primaire
NmFourns
Rapport de Stage BTSNom
IDA du fournisseur AN 20 NAYO Kouassi
CP Code postal 2013-2014 N 4
VilleFourns Ville du fournisseur AN 15
TelFourns Téléphone du fournisseur N 11
E-mailFours 32 Adresse électronique du fournisseur AN 20
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Nom Table: MATERIELINFOR Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé : N°MatInfo
Support : Disque dur Longueur : 63C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 500
Volume : 31500C
Code Désignation Type Taille Observation

N°MatInfo Numéro Matériel informatique N 3 Clé primaire


N°série Numéro de série du Matériel AN 10
MémoireR Mémoire Ram AN 4
S.E Système d'exploitation AN 4
DateMESordi Date de mise en service AN 10
Prix Prix du Matériel AN 7
AdrsIP Adresse IP AN 15
DateLivr Date de livraison du matériel AN 10
Processeur Processeur AN 10
#CodeFourns Code de fournisseur N 2 Clé étrangère
#N°TypeMatériel Numéro du type de matériel N 2 Clé étrangère

Nom Table: MAINTENANCIER Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé : N°Maintenancier
Support : Disque dur Longueur : 53 C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 1
Volume : 53C
N 2 Clé primaire
Type
AN Taille
10
N°Maintenancier Numéro de maintenancier AN 10
NomMtnc Nom du maintenancier AN 11
PrénomsMtnc Prénoms du maintenancier AN 20
TelMtnc Téléphone du maintenancier
E-mailMtnc Adresse
Rapport de Stage électronique du maintenancier
BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

33
Code Désignation Observation
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Nom Table: SORTIE Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé : N°BonDeSortie
Support : Disque dur Longueur : 40 C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 100
Volume : 4000C
Code Désignation Type Taille Observation
N°BonDeSortie Numéro du bon de sortie AN 5 Clé primaire
Destinataire Nom du destinataire AN 10
Motif Motif de sortie AN 25

Nom Table: TYPEMATERIEL Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé : N°TypeMatériel
Support : Disque dur Longueur : 23C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 10
Volume : 230C
Code Désignation Type Taille Observation
Nom Table: PANNE Accès : Direct
N°TypeMatériel Numéro du type de matériel N 2 Clé primaire
Organisation :
NomTypeMatérielSéquentielle
Nom duindexée
Type de matériel Clé
AN : N°Panne10
Support : Disque
Désignation dur Type de matériel Longueur :
AN 28
11C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 10
Volume : 280C
Code Désignation Type Taille Observation
N°Panne Numéro de la panne N 3 Clé primaire
Description Description de la panne AN 25
# N°Maintenancier Numéro du maintenancier N 2 Clé étrangère

Nom Table: RETOUR Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé : N°Retour
Support : Disque dur Longueur : 20 C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 100
Volume : 2000C
Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

34
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Code Désignation Type Taille Observation


N°Retour Numéro de retour N 5 Clé primaire
Détail Info sur machine retournée AN 15

Nom Table: LOGICIEL Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé : N°Logiciel
Support : Disque dur Longueur : 37C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 6
Volume : 222C
Code Désignation Type Taille Observation
N°logiciel Numéro de logiciel installé N 2 Clé primaire
NomLog Nom du logiciel AN 10
TypeLog Type de logiciel AN 15
DateIntal Date d'installation AN 10

Nom Table: INSTALLER Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé d’accès : N°logiciel,N°MatInfo
Support : Disque dur Longueur : 15C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 500
Volume : 3500C
Code Désignation Type Taille Observation
N°logiciel Numéro du logiciel N 2 Clé primaire
N°MatInfo Numéro du matériel informatique N 3 Clé primaire
Date-Instal Date d’installation du logiciel Date 10

Nom Table: UTILISER Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé d’accès : N°MatInfo,MatUT
Support : Disque dur Longueur : 16C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 500
Volume : 8000C
CodeRapport de Stage BTS IDA
Désignation Type Taille Observation
NAYO Kouassi
2013-2014

35
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

N°MatInfo Numéro du matériel AN 3 Clé primaire


MatUT Matricule de l’utilisateur AN 7 Clé primaire
Durée-utilisation Durée d’utilisation AN 6

Nom Table: SUCITER Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé d’accès : N°BonDeSortie, N°Retour
Support : Disque dur Longueur : 20C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 200
Volume : 4000C
Code Désignation Type Taille Observation
N°BonDeSortie Numéro du bon de sortie AN 10 Clé primaire
N°Retour Numéro du retour N 10 Clé primaire
Date-Retour Date du retour Date 10

Nom Table: SUBIR Accès : Direct


Organisation : Séquentielle indexée Clé d’accès : N°MatInfo,N°Panne,N°BonDeSortie
Support : Disque dur Longueur : 41C
Nature : Permanent Nbre d’occurrence : 500
Volume : 20500C
Code Désignation Type Taille Observation
N°MatInfo Numéro du matériel N 3 Clé primaire
N°Panne Numéro de la panne N 3 Clé primaire
N°BonDeSortie Numéro du bon de sortie AN 5 Clé primaire
Date-Panne Date de début de panne Date 10
Date-sortie Date de sortie Date 10
Rapport de Stage BTS IDA
Heure-Sortie Heure de sortie AN 10 NAYO Kouassi
2013-2014

36
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

TROISIEME PARTIE :
Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

37
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

I-LA MISE EN OEUVRE

I .I OUTILSDE REALISATION DE L’APPLICATION

I .1.1 SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES (SGBD)

Il existe une multitude de SGBD sur le marché de type hiérarchique,


relationnel, objet etc. Certains parmi ceux-ci ont émergé et sont assez
utilisés de nos jours comme SQL Server, Oracle, etc. Ces derniers ont la
particularité d’être des SGBD relationnels (SGBDR).

Nous les présenterons puis nous procéderons au choix d’un d’entre eux
en fonction de certains critères pour la suite de notre projet.

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

38
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Microsoft SQL Server : est un système de gestion de base de données


développé par Microsoft. Il possède entre autre les qualités suivantes :

- La convenance aux petites et moyennes bases de données ;


- L’intégration parfaite avec les autres produits Microsoft ;
- Une administration facilitée ;
- Capacité de sauvegarde et de restauration des données ;
- L’optimisation de l’exécution des requêtes;
- La politique efficace de confidentialité des données ;
Oracle : est un système de gestion de base de données éditée par la
société du même nom (Oracle Corporation), leader mondial des bases
de données. Il permet d’assurer :

 La définition et la manipulation des données ;


 La cohérence des données ;
 La confidentialité des données ;
 L’intégrité des données ;
 La sauvegarde et la restauration des données ;
 La gestion des accès concurrents ;
Outre la base de données, la solution Oracle est un véritable
environnement de travail constitué de nombreux logiciels permettant
notamment une administration graphique d’Oracle, de s’interfacer
avec des produits divers et d’assistants de création de bases de
données et de configuration de celles-ci. On peut classer les outils
d’Oracle selon diverses catégories :

 Les outils d’administration ;


 Les outils de développement ;
 Les outils de communication ;
 Les outils de génie logiciel ;
 Les outils d’aide à la décision ;
Hyper File SQL : est une base de données intégrée aux
environnements WINDEV, WINDEV Mobile et WEBDEV. En plus d’être
un produit de PC SOFT, il présente d’autres avantages notamment :

 La création de plusieurs bases de données sur un serveur;


 La gestion efficace de gros volumes de données ;
 La rapidité, la robustesse et la facilité d’utilisation ;
Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

39
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

 Le fonctionnement sous différentes plateformes (Linux, Windows),


 La gratuité,
 Hyper file SQL est à la fois très puissant, très rapide et très fiable ;
 Fonctionne sur les réseaux de toute taille et de tout type, et gère
automatiquement ; plusieurs centaines d’accès simultanés ;
 Hyper File SQL existe en version locale, réseau, Client/serveur
(Windows et Linux) et Mobile ;

I .1.2 CHOIX DU SYSTEME DE GESTION DE BASE DE DONNEES


(SGBD)

Après une analyse des performances présentées par ces SGBD, nous
avons opté pour SQL Server. Notre choix est objectif puisque ce SGBD
évolutif, offre une très bonne sécurité des données.SQL Server est
intégré à l’environnement Visual studio qui sera notre environnement de
développement.

I .1.3 ENVIRONNEMENT DE DEVELOPPEMENT

Il existe plusieurs logiciels de développement qui permettre de créer des


logiciels ce sont :
Microsoft Visual studio.Net  est une suite de logiciels de développement
conçu par Microsoft. C’est un ensemble complet d’outils de
développement permettant de générer des applications Web ASP.NET,
des Services Web XML, des applications bureautiques et des
applications mobiles. Visual Basic, Visual C++, Visual C et Visual J
utilisent tous le même environnement de développement intégré (IDE,
Integrated Developpment Environnent), qui leur permet de partager des
outils et facilite la création de solutions faisant appel à plusieurs
langages. Par ailleurs, ces langages permettent de mieux tirer parti des
fonctionnalités du Framework.NET.L’environnement de développement
choisi est Visual studio 12. Ce choix se justifie par la capacité qu’offre
cet environnement de développer des applications robustes assez
rapidement, vu les contraintes de temps.

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

40
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

I .2 PRESENTATION de VISUAL STUDIO 12

I 2.1 PRESENTATION
Visual Studio est un AGL (Atelier de Génie Logiciel), permettant de développer
simplement tout type d’applications Windows dans les domaines de la gestion,
de l’industrie, du Médical etc

L’environnement de développement intégré de VISUAL STUDIO se compose


de différents éditeurs :

 Un éditeur d’IHM avec correcteur d’interface en temps réel ;


 Un éditeur de requêtes pour les sélections dans les fichiers ;
 Un éditeur d’installation ;
 Un éditeur de dossier technique reprenant intégralement toutes les
informations techniques du projet ;
 Un éditeur de projet permettant de visualiser et d’agir sur le graphe du
projet ;
Des centres de contrôle permettant la gestion du cycle de vie des
applications ainsi que leur administration. Les différents éditeurs sont
utilisables, depuis la définition d’une analyse jusqu’à l’installation, en
Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

41
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

passant par toutes les phases du développement (Création des fenêtres,


des états, des traitements…), sans oublier les sauvegardes.

I .2.2 SECURITE
Nous avons intégré des mesures de sécurités à notre application en vue de
garantir sa fiabilité. Ces mesures reposent d’une part sur le droit d’accès, d’autre
part sur la sauvegarde des données.

I .2.3 LE DROIT D’ACCES


Il s’agit d’une mesure de sécurité caractérisée par la paire compte d’accès-code
confidentiel. En effet, le compte d’accès permet d’identifier un utilisateur de
l’application. Il est aussi désigné par les termes Login ou Identifiant. Il est
associé à un profil type et octroyé de façon individuelle à chaque utilisateur.
Chaque profil est un ensemble de privilèges permettant de décrire les différents
types d’accès aux ressources (Ex. les ressources de la table « ARTICLE »)
proposées par une application.

L’administrateur de l’application délivre donc des profils types à chaque


utilisateur en fonction des attributions dont ils ont besoin pour
l’accomplissement de leurs tâches, de leurs occupations etc.

Par ailleurs, un privilège est un droit accordé à l’utilisateur en vue de définir les
actions que peut effectuer celui-ci. Dans le cadre de notre étude, ces privilèges
sont des droits pour :

 La mise à jour (Ajout, Modification) ;


 La consultation ;
 L’élimination (Suppression) ;
 L’accès à des mesures et formulaires ;
Le compte d’accès permet donc de faire évoluer chaque catégorie d’utilisateur
de l’application dans un environnement approprié à leurs responsabilités.

En outre, le code confidentiel ou encore mot de passe est un moyen


d’authentification qu’une connexion à notre application est effectuée par un
utilisateur dûment autorisé. Dans notre domaine d’étude, le code confidentiel
sera :
Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

42
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

- Constitué d’une combinaison de lettres alphanumériques et de caractères


spéciaux ;
- Renouvelé périodiquement ;
- Réinitialisé après une assistance ou une maintenance ;

I .2.4 SAUVEGARDE DES DONNEES


C’est une phase qui permet de conserver en toute sécurité des données, ce qui
peut être assimilé à une opération d’archivage.
En effet, la sauvegarde consiste à enregistrer toutes les données qu’elles soient
récentes, anciennes ou modifiées sur des supports tels que des disques durs, des
CD-ROM etc. L’avantage de cette étape est qu’elle assure la restauration du
système d’information en cas d’incident, ce qui garantit la pérennité du
fonctionnement du système.

II PRESENTATION DE QUELQUE FENETRE DE L’APPLICATION

II .1 Présentation de la fenêtre ACCUEIL

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

43
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Cet écran permet d’accéder à toutes les fenêtres de notre application.

II .2 présentation de la fenêtre utilisateur

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

44
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Cet écran permet de saisir et d’enregistrer le Matricule, le Nom, le Prénom, le


Poste, le Service et le bureau de chaque Utilisateur.

II .3 Présentation de la fenêtre MATERIEL INFORMATIQUE

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

45
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Cet écran permet d’enregistrer un matériel avec toutes ses caractéristiques ou


d’en supprimer un.

II .4 Présentation de la fenêtre LOGICIEL

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

46
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

Cet écran permet d’enregistrer ou de modifier la liste de logiciels installés.

CONCLUSION
Au terme de notre stage, nous avons acquis une grande aisance quant à
l’utilisation de l’outil informatique et appris à concevoir sous assistance un
logiciel.

Ce stage qui a un caractère pratique nous a amené à concrétiser nos


connaissances face à un problème, il nous a permit de nous intégrer dans le
milieu de travail et d’être confronté aux réalités de la vie active. Elle nous a
donné la capacité de pouvoir résoudre des problèmes informatiques, et aussi les
compétences pour l’assistance informatique.

Ce fut pour nous l’occasion de nous adapter à l’environnement du travail en


entreprise et de mieux apprécier les défis de rendements et d’un travail bien
fait ;ce qui évidement nous attend après l’obtention de notre diplôme.

Cependant nous remarquons que ce rapport pourrait être amélioré car toute
œuvre humaine n’étant par parfaite. Par conséquent nous restons ouverts à toute
remarque et suggestion.
Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi
2013-2014

47
gestion du parc informatique : Cas de l’ACCC 2015

A BREVIATIONS ET SIGLES

DGTCP : Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique

SONARECI : Société Nationale de Recouvrement de Côte de d’Ivoire

BCEAO : Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest

CGRAE : Caisse Générale de Retraite des Agents de l’Etat

SOGEFIHA : Société de Gestion Financière de l’Habitat

ACCC : Agence Comptable des Créances Contentieuses

CNPS : Caisse Nationale de Prévoyance Sociale

ACCD : Agence Comptable Centrale de Dépôt

CFA : Communauté Financière Africaine

DGT : Direction Générale du Trésor

CAISTAB : Caisse de Stabilisation

CCI : Crédit Côte d’Ivoire

Rapport de Stage BTS IDA NAYO Kouassi


2013-2014

48