Вы находитесь на странице: 1из 3

Université de Nariño

École de Science Humaines


Département de Linguistique et Langues
John Steven Egas
Français IX
Résumé du livre
le juin 29, 19

L’Approche communicative : Théorie et pratique par Evelyne Bernard


L’approche communicative est devenue aujourd’hui un instrument bien essentiel pour
l’enseignement d’une langue étranger, ne seulement pas pour des professeurs mais aussi pour
des élèves. Cette approche donne aux professeurs d’une langue tous les outils n’nécessaire afin
de réussir dans le processus d’enseignement actuel. Également, elle donne aux étudiants un
système méthodologique et pratique pour apprendre une langue. Tenant en compte les
exigences dans un cours de langue, les fondements et principaux de cette approche vont
permettre aux étudiant et aux professeurs d’apprendre une langue beaucoup plus fonctionnelle
qu’artificielle.

Pour ce qui précède, le suivant résumé deviendra un texte instructif et argumentaire basé
aux fondements en ce qui concerne la deuxième et la troisième partie du livre d’Evelyne
Bérnard, ses pensées, et ses conclusions sur l’approche communicatif comme de principal sujet
d’étude.

Evelyne Bérnard commence sa deuxième partie du livre en donnant une explication, si


clé, sur l’analyse des ensembles didactiques de son étude. Ces ensembles sont profondément
supportés par des outils sélectionnés qui permettent la mise en œuvre des ressources
didactiques de l’approche citée. Les outils abordés sont adressés aux différents types de
publiques, mais les adultes conforment le publique plus spécifique. De cette manière, ils sont
tenus en compte trois matériels universalistes liés à un échantillon, un ensemble sur l’aptitude
particulière et finalement un ensemble pour un publique déterminé.

Par ailleurs, l’échantillon permet de formuler l’élaboration de matérielle didactique qui


vont faciliter les processus futurs d’enseignement d’une langue. Afin de traiter la
problématique pour l’élaboration de matériel, cinq méthodes sont remarquées : une méthode
universaliste, un matériel complémentaire, un matériel conçu et deux questionnaires : un
descriptif et un autre évaluatif lesquels sont catégorisés et exposés dans une grillé qui tient en
compte différents aspects pour l’élaboration de matériel comme le type de matériel, le public, la
structure, le contenu, la méthodologie, la pédagogie, les besoins, les objectifs, etc. Après cela,
la présentation des ensembles tourne importante où ils sont, aussi, exprimés les pas à suivre
pour mettre en place les matériels sélectionnés et donner une typologie qui développe un
domaine d'utilisation de la langue (aptitudes - apprentissage de la langue à caractère spécialisé)
ou des techniques de travail particulières (créativité-simulation).

En outre, il est exposé une partie bien signifiante concernée à la conception générale du
développement de la compétence communicative comme un objectif de l’enseignement modifié
par des modalités variables. En fait, pour les méthodes universalistes, il est attiré à donner une
compétence minimale afin de survivre avec la langue ; pour EFM, d'améliorer ses capacités à
l'oral ; pour LFRA, de lui assurer une compétence déjà limitée dans un domaine d'activités
langagières précis.

En autre, il est souligné aussi que la compétence communicative a deux composants


correspondants aux ensembles avec des objectifs et des contenus variables. En premier lieu, la
composante linguistique qui représente une partie importante dans l'organisation des différents
matériaux, excepté pour EFM. Et l’autre, la composante sociolinguistique qui cadre l'aspect
communicatif de ces méthodes (LRFA, EFM, AR, SF, et CST) est plus floue que la précédente,
et définie de façon différente dans les 5 ensembles didactiques.

Suivi de cette explication, il est présenté l’influence du Niveau-Seuil. Cette influence


permet d’identifier les différentes notions des LFRA, EFM-AR, ST, et SF. Elle donne la chance
de spécifier ou de déterminer un rôle important en ce qui concerne le public, les domaines, les
relations professionnelles, les notions spécifiques et la grammaire qui adresse les objectifs des
contenus de communication dans les actes de paroles.

Ensuite, dans cette deuxième partie est exprimé l’importance des points grammaticaux
qui sont examinés en trois catégories concertants l'acquisition automatisé non-explicites des
points structurels pour la production correcte de nuancés orales. Il est aussi remarqué le rôle qui
joue la méthodologie appliquée aux activités déroulés à l'intérieur des cours, la conception de
l’apprentissage comme une idée de participation active nécessaire aux apprenants, les aptitudes
qui expriment les besoins aux élèves à surmonter le processus d’apprentissage d’une langue
étrangère, et finalement, les perspectives qui permettent de constater la conception sur plusieurs
des types de méthodologie: traditionnelle, audiovisuelle et communicative conçues pour un
public précis.
Suivant avec la troisième partie du livre et finalement l’autre partie de ce résumé, il est
exposé une expérience de classe de FLE où ils sont mis en place les principes fondamentaux de
l’approche communicative dans une situation donné afin d’expliquer comme il peut se
dérouler.

Les chercheurs se basent sur un ensemble de cours dont les principes ont été fondés
d’un groupe d'enseignants du CLAB depuis 1978, aussi en prenant comme base les travaux de
Wilkins et le Niveau-Seuil. Ces principes pédagogiques sont variables et modifiables selon la
situation qu’ils se trouvent. Par exemple, public d’adultes ; petit groupe ; enseignement de type
intensif ; enseignement en milieu endogène ; enseignants formés à l'élaboration de matériel
didactique.

Alors, pour commencer, les principes jouent le rôle de moyen linguistique qui va
permettre au élève de survivre dans un contexte où la langue objectif est parlée ; réaliser un
travail à partir d’un matériel authentique à l’intérieur du cours ; repenser la relation entre
expression et compréhension ; utiliser une méthodologie pratique et diverse ; travailler d’une
façon collaborative et permettre aux participant prend leur apprentissage dans leur mains, en
autres mots, devenir un apprenant actif de la classe.

De cette manière, les principes de l’approche dans la classe appuient la façon qui permet
définir les objectifs du cours en se que se doit développer : définir aussi les contenus dérouler
en classe, planner les activités pour améliorer le processus d’internalisation des connaissances,
mesurer l’apprentissage des élèves dans un période de temps en appliquant des évaluations,
développer de la communication à l’intérieur et dehors du cours, et définir le rôle de
l’enseignant comme le facilitateur qui adresse aux étudiant á atteindre des compétences
d’apprentissage en se qui concerne la méthodologie, la compréhension, l’expression, la
systématisation, la conceptualisation, la grammaire, les contenus et les outils de travails.

En conclusion, E. Bérnard fait un grand travail en exposant les différents ensembles qui
sont dérouler à la classe et qui se basent aux principes de l’approche communicative comme
d’un innovant perspective d’enseignement de la langue étrangère. Donc, cette approche donne
une nouvelle alternative pour améliorer le processus d’enseignement qui perpétrera aux
enseignants et aux élèves appliquer des stratégies outils afin d’atteindre des excellentes
compétences communicatives au niveau de langue.

Оценить