Вы находитесь на странице: 1из 6

Objectifs Comprendre ce qu’est un port

(ce que vous allez


apprendre) Savoir la différence entre UDP et TCP

Pré-Requis Connaître le modèle TCP/IP,


(ce que vous devez déjà
savoir et/ou savoir-faire) L’adressage IP

Supports et
matériels Le document
(ce que vous utilisez pour
travailler)

Consignes de
travail Lire le document
(ce que vous avez à faire)

Ressources
(ce qui peut vous aider dans Ressources internet
votre travail)

Evaluation
(comment / quand va-t-on
évaluer vos acquis)

Guide de travail
UDP et TCP

Sommaire
1 Ports....................................................................................................................................1
2 UDP.....................................................................................................................................1
3 TCP.....................................................................................................................................2
4 Outils...................................................................................................................................2
4.1 Options netstat..............................................................................................................3
5 Activités..............................................................................................................................4
5.1 Questions :....................................................................................................................4
5.2 Exercice........................................................................................................................4
5.3 Réponses :....................................................................................................................5
5.4 Exercice........................................................................................................................5
1 Ports
De nombreux programmes TCP/IP peuvent être exécutés simultanément depuis un
équipement sur un réseau (vous pouvez par exemple ouvrir plusieurs navigateurs
simultanément ou bien naviguer sur des pages HTML tout en téléchargeant un fichier par
FTP). Chacun de ces programmes travaille avec un protocole, toutefois l'ordinateur doit
pouvoir distinguer les différentes sources de données.

Ainsi, pour faciliter ce processus, chacune de ces applications se voit attribuer une adresse
unique sur la machine, codée sur 16 bits : un port (la combinaison adresse IP + type de port +
port est alors unique, elle est appelée socket).

L'adresse IP sert donc à identifier de façon unique un ordinateur sur le réseau tandis que le
numéro de port indique l'application à laquelle les données sont destinées. De cette manière,
lorsque l'ordinateur reçoit des informations destinées à un port, les données sont envoyées
vers l'application correspondante. S'il s'agit d'une requête à destination de l'application,
l'application est appelée application serveur. S'il s'agit d'une réponse, on parle alors
d'application cliente.

Exemple quand votre navigateur demande une page web (http) la communication peut être
représentée par des sockets sous la forme suivante :

Destinataire : IP_serveur_web, TCP, 80 Expéditeur : ip_ordinateur, TCP, 14567

Grâce à cela, le serveur web renverra le contenu de page en direction du socket expéditeur. Il
devient alors possible de réaliser plusieurs connexions au même site dans différents onglets
(par exemple des recherches sur le site www.google.fr) sans que les connexions ne se
« mélangent ».

2 UDP
Le User Datagram Protocol (UDP, en français protocole de datagramme utilisateur) est un
des principaux protocoles de télécommunication utilisés par Internet. Il fait partie de la
couche transport de la pile de protocole TCP/IP : dans l'adaptation approximative de cette
dernière au modèle OSI, il appartiendrait à la couche 4, comme TCP. Il est détaillé dans la
RFC 768.
Le rôle de ce protocole est de permettre la transmission de données de manière très simple
entre deux entités, chacune étant définie par une adresse IP et un numéro de port. Il
fonctionne en mode non-connecté : il n'existe pas de procédure de connexion préalable à
l'envoi des données, et il n'y a pas de garantie de bonne livraison d'un datagramme à sa
destination, l'ordre d'arrivée des datagrammes peut différer de l'ordre d'envoi. Il est également
possible que des datagrammes soient dupliqués. Les fonctions assurant la retransmission et le
ré-ordonnancement doivent être assurées par les protocoles de la couche supérieure si elles
sont souhaitées.
L'intégrité des données est assurée par une somme de contrôle, l'utilisation de celle-ci est
cependant facultative en IPv4 mais obligatoire avec IPv6. Si un hôte n'a pas calculé la somme
de contrôle d'un paquet émis, la valeur de celle-ci est fixée à zéro. La somme de contrôle
inclut un pseudo en-tête qui inclut les adresses IP source et destination.

Document ressource 1
Le protocole UDP est donc utilisé pour des messages de petites tailles qui ne nécessitent
qu’un paquet de données ou pour des flux qui ne doivent pas être retardés par des traitements
de connexion. Par exemple UDP est utilisé comme support par les protocoles de couche
application tels que DNS (requêtes), NTP (Network Time Protocol et ces dérivés), SNMP
(Simple Network Management Protocol).

1 TCP
Transmission Control Protocol (littéralement, « protocole de contrôle de transmissions »)
abrégé TCP, est un protocole de transport fiable, en mode connecté, documenté dans la RFC
793 de l' IETF.
Dans le modèle TCP/IP, TCP est situé au niveau de la couche de transport (entre la couche de
réseau et la couche application). Les applications transmettent des flux de données sur une
connexion réseau, et TCP découpe le flux d'octets en segments, dont la taille dépend de la
MTU du réseau sous-jacent (couche liaison de données).
TCP a été développé en 1973, puis adopté pour Arpanet en 1976 par le DARPA.

TCP (tout comme UDP) utilise la notion de numéro de port pour identifier les applications. À
chaque extrémité (client / serveur) de la connexion TCP est associé un numéro de port sur 16
bits (de 1 à 65535) assigné à l'application émettrice ou réceptrice. Ces ports sont classés en
trois catégories :
 Les ports bien connus sont assignés par l'IANA (Internet Assigned Numbers
Authority) dans la plage 1-1024, et sont souvent utilisés par des processus système ou
ayant des droits privilégiés. Les applications bien connues qui fonctionnent en tant que
serveur et sont en attente de connexions utilisent généralement ces types de ports.
Exemples : FTP (21), Telnet (23), SMTP (25), HTTP (80).
 Les ports enregistrés sont généralement utilisés par des applications utilisateur comme
ports sources éphémères pour se connecter à un serveur, mais ils peuvent aussi
identifier des services non enregistrés par l'IANA.
 Les ports dynamiques/privés peuvent aussi être utilisés par des applications utilisateur,
mais plus rarement. Ils n'ont pas de sens en dehors d'une connexion TCP particulière.

Une session TCP fonctionne en trois phases :


 l'établissement de la connexion ;
 les transferts de données ;
 la fin de la connexion.
L'établissement de la connexion se fait par une poignée de main en trois temps (handshaking).
La rupture de connexion, elle, utilise une poignée de main en quatre temps. Pendant la phase
d'établissement de la connexion, des paramètres comme le numéro de séquence sont initialisés
afin d'assurer la transmission fiable (sans perte et dans l'ordre) des données.

2 Outils
La commande netstat, pour « network statistics », est une commande en ligne affichant des
informations sur les connexions réseau, les tables de routage et un certain nombre de
statistiques. La commande est disponible sous Unix (et dérivés dont Linux) et sous Windows
NT compatibles.

Document ressource 2
2.1 Options netstat

Les paramètres utilisés avec cette commande doivent être préfixés avec un « moins » plutôt
qu'un slash (/).

-a : Affiche toutes les connexions TCP actives et les ports TCP et UDP sur lesquels
l'ordinateur écoute.

-b : Affiche le nom du programme impliqué dans la création de chaque connexion et ports
ouverts (Windows uniquement).

-p : Affiche le nom du programme impliqué dans la création de chaque connexion et le PID
associé (Linux uniquement).

-e : Affiche les statistiques ethernet comme le nombre d'octets et de paquets envoyés et reçus.
Ce paramètre peux être combiné avec -s.

-n : Affiche les connexions TCP actives, cependant les adresses et les ports sont affichés au
format numérique, sans tentative de résolution de nom.

-o : Affiche les connexions TCP actives et inclus l'identifiant du processus (PID) pour chaque
connexion. Vous pouvez retrouver la correspondance entre les PID et les application dans le
gestionnaire des tâches de Windows. Ce paramètre peut être combiné avec -a, -n et -p. Ce
paramètre est disponible sous Windows XP, et Windows 2003 Server mais pas sous Windows
2000.

-i : Affiche les interfaces réseaux et leur statistiques (non disponibles sous Windows).

-r : Affiche le contenu de la table de routage (équivalent à route print sous Windows).

-s : Affiche les statistiques par protocole. Par défaut, les statistiques sont affichées pour IP,
IPv6, ICMP, ICMPv6, TCP, TCPv6, UDP et UDPv6. L'option -p peut être utilisée pour
spécifier un sous-jeu de la valeur par défaut.

/? : Affiche l'aide (seulement sous Windows).

Exemple :

Document ressource 3
3 Activités

3.1 Questions :

 Que permettent les ports sur un équipement ?

 Que signifie UDP ?

 Que signifie TCP ?

 Quelle est la différence entre TCP et UDP ?

 Combien y a-t-il de port TCP ? UDP ? au total ?

 La plage de ports « bien connus » va de 1 à 1024. Retrouver la plage des ports


enregistrés et celle des ports dynamiques/privés.

 Quelle est l’utilité de la commande netstat ?

 Regarder les options autres qui existent pour netstat ?

3.2 Exercice

A l’aide de la commande netstat,

 Déterminez sur votre poste informatique toutes les connexions en attente, en cours.
 Notez la liste des ports utilisés.
 Une fois que vous aurez la liste de ports bien connus ouvert sur votre poste retrouvez
les protocoles associés

Correction commentée 4

Оценить