Вы находитесь на странице: 1из 36

MARS 2018

VOL. 14

ST O R A G E
MIGRER VERS LE
CLOUD ? OUI, MAIS
PAS SUR N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE

MIGRATION VERS LE
LE MAGAZINE DU STOCKAGE INFORMATIQUE PROFESSIONNEL CLOUD : LE DÉFI DU
STOCKAGE PRIMAIRE

STOCKAGE PRIMAIRE :
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?

PICARD MET À JOUR


SON INFRASTRUCTURE
FLASH

QUELLE PLACE POUR


LES DISQUES DURS
DANS UN MONDE
DE SSD ?

LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE

STOCKAGE PRIMAIRE : ASSURANCE CONTRE


LES SINISTRES

LES OFFRES DES GRANDS DU CLOUD INFOGRAPHIE


É D IT O

MIGRER VERS LE CLOUD ? OUI, MAIS PAS


SUR N’IMPORTE QUEL STOCKAGE !
HOME

MIGRER VERS LE CLOUD ?


OUI, MAIS PAS SUR
N’IMPORTE PAR CHRISTOPHE BARDY
QUEL STOCKAGE

MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
STOCKAGE PRIMAIRE DE NOMBREUSES ENTREPRISES S’INTERROGENT aujourd’hui sur alternatives pour les entreprises désireuses de migrer
la migration de leurs applications vers le cloud. La déci- leurs applications, sans avoir à passer par une phase de
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS sion est souvent motivée par la volonté de se débarrasser transformation lourde. Tous ont à leur catalogue un ser-
DU CLOUD de la gestion de ses propres datacenters ou de gagner vice de stockage en mode bloc fournissant des services
STOCKAGE PRIMAIRE :
en flexibilité en profitant de l’élasticité promise par les proches de celui de baies SAN dans le monde « on-prem-
QUELLE TRANSITION grands services hébergés. ise ». Et la plupart proposent des services de stockage en
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
mode fichiers offrant des caractéristiques similaires à
Lorsque l’on pense au stockage en cloud, les premiers qui celles des services NAS.
PICARD MET À JOUR SON viennent à l’esprit sont les services de stockage de masse à
INFRASTRUCTURE FLASH
bas coût : Amazon AWS S3, Google Cloud storage, Micro- Ces différentes offres ne sont néanmoins pas des équivalents
QUELLE PLACE POUR LES soft Azure Blob Storage, BackBlaze B2, OVH Object Stor- stricts des baies NAS ou SAN. Les entreprises qui veulent
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
age ou ScaleWay/Online C14. les utiliser comme stockage primaire pour leurs applications
devront donc étudier de près leurs caractéristiques. Nombre
LA TECHNOLOGIE DE Ces services peuvent répondre aux besoins d’applications de workloads sur site dépendent en effet des fonctions des
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE cloud modernes ou aux besoins de sauvegarde ou baies de stockage pour assurer leur protection et leur dis-
LES SINISTRES d’archivage en masse de données. Mais le problème est ponibilité. Leur bascule réussie dans le cloud dépendra sou-
que ils n’ont pas les caractéristiques de performance (et vent de l’aptitude du cloud choisi à répliquer les fonctions de
INFOGRAPHIE
parfois même de cohérence) que celles que l’on attend stockage dont l’application à besoin.
À PROPOS d’un système de stockage SAN ou NAS « on premise ».
Dans certains cas, il sera nécessaire de modifier à la
Tous les opérateurs cloud proposent donc des solutions marge l’architecture de l’application ou de compléter les

2   STORAGE  n   MARS 2018


É D IT O

fonctions de stockage cloud par des outils additionnels ou Vous y trouverez également une analyse des bénéfices
HOME
par des appliances de stockage tierces. du stockage Flash (et de son rôle dans l’évolution de la
MIGRER VERS LE CLOUD ? hiérarchie mémoire-stockage au sein des serveurs) ainsi
OUI, MAIS PAS SUR Dans d’autres, une simple migration de VM « à qu’un retour terrain de la transformation de l’architecture
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE l’identique » sera suffisante. Cette migration pourra éven- de stockage de Picard vers la flash.
tuellement être assistée par des outils automatisés.
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
Bonne Lecture. n 
STOCKAGE PRIMAIRE Ce numéro de Stockage propose un tour d’horizon des of-
fres de stockage primaire des grands du cloud, revient sur
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS les stratégies de migration envisageables, ainsi que sur les CHRISTOPHE BARDY est rédacteur en chef adjoint du LeMagIT en
DU CLOUD technologies qui peuvent vous aider dans cette migration. charge des infrastructures informatiques.
STOCKAGE PRIMAIRE :
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?

PICARD MET À JOUR SON


INFRASTRUCTURE FLASH

QUELLE PLACE POUR LES


DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?

LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES

INFOGRAPHIE

À PROPOS

3   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

HOME
MIGRATION VERS
LE CLOUD : LE DÉFI DU
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR
N’IMPORTE

STOCKAGE PRIMAIRE
QUEL STOCKAGE

MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
STOCKAGE PRIMAIRE
Lorsque les entreprises envisagent
STOCKAGE PRIMAIRE : de migrer tout ou partie de leurs
LES OFFRES DES GRANDS
DU CLOUD applications vers le cloud, la migration
STOCKAGE PRIMAIRE :
du stockage primaire - SAN ou NAS – DE PLUS EN PLUS D’ENTREPRISES SONT TENTÉES de migrer une
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
est une question sensible. partie, voire la totalité, de leurs applications vers le cloud
LE CLOUD ? Car le stockage est un des éléments public. Plusieurs grands comptes français ont ainsi an-
noncé récemment leur intention de fermer progressive-
PICARD MET À JOUR SON
clés de la résilience des applications ment leurs datacenters pour déplacer leurs applications
INFRASTRUCTURE FLASH dans les datacenters. existantes vers le cloud.
QUELLE PLACE POUR LES
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
Ce choix, légitime, pose toutefois d’importantes ques-
tions en matière d’infrastructure. Ce n’est pas parce que
LA TECHNOLOGIE DE l’on migre dans le cloud que toutes les préoccupations
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE d’architecture en matière de stockage, de réseau ou de
LES SINISTRES serveurs disparaissent.
INFOGRAPHIE
De fait, nombre d’applications historiques (ou « leg-
À PROPOS acy ») dictent les principes d’architectures que doivent
Par Christophe Bardy respecter les entreprises. La plupart de ces applications
n’ont pas été conçues pour le cloud et dépendent des

4   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

infrastructures sous-jacentes pour assurer leur disponibil- son concurrent, que seule une phase de modernisation
HOME
ité. Ce sont les mécanismes de clustering de serveurs, permet d’en tirer tous les bénéfices. « Les appels d’offres
MIGRER VERS LE CLOUD ? de réplication et de clustering de stockage qui garantis- et RFP des grands comptes cherchent des technologies
OUI, MAIS PAS SUR sent la protection des applications contre d’éventuelles qu’ils connaissent. Pour les rassurer, nous leur expliquons
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE défaillances. comment on peut reproduire des choses proches de leurs
architectures existantes. Dans les phases de migration ini-
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
LA TENTATION LOGIQUE DU « LIFT AND SHIFT » tiale, nous avons des cas où les entreprises font du “lift
STOCKAGE PRIMAIRE Ce n’est pas parce que l’on transfère ces applications vers and shift” pur. Dans d’autres scénarios, des entreprises
le cloud que ces besoins évoluent, notamment si la pre- modernisent leurs applications en amont pour mieux
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS mière étape de migration est une étape de « lift and shift » migrer. »
DU CLOUD (littéralement « soulever et déplacer »).
STOCKAGE PRIMAIRE :
Évangéliste technique cloud chez OVH, Rémy Vande-
QUELLE TRANSITION Or cette approche de migration vers le cloud est poel indique que pour les clients VMware, un « lift and
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
fréquente, comme l’explique Stephan Hadinger, le di- shift » vers l’offre de cloud privative VMware de la so-
recteur technique d’Amazon AWS France, qui conseille les ciété permet de basculer dans le cloud d’OVH très rapide-
PICARD MET À JOUR SON entreprises en matière de prescription d’architectures sur ment, grâce aux multiples outils de migration du marché.
INFRASTRUCTURE FLASH
le cloud Amazon Web Services. « L’adaptation ou le remodelage de la plateforme pourra
QUELLE PLACE POUR LES tout à fait être entrepris par la suite ».
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
« Dans le cadre d’une migration vers le cloud, la première
étape pour nombre d’entreprises est d’effectuer du lift Selon lui, cette seconde phase est chronophage et gour-
LA TECHNOLOGIE DE and shift » confirme-t-il. Il précise qu’Amazon AWS pré- mande en ressources humaines, mais elle permet
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE conise ensuite d’entamer une phase d’optimisation, afin d’optimiser ses coûts à court terme. Il souligne aussi que
LES SINISTRES d’adapter et d’optimiser les applications existantes pour le pour les entreprises intéressées par l’offre de cloud public
cloud et de tirer parti des services natifs d’AWS. d’OVH, les services de stockage en mode bloc sont native-
INFOGRAPHIE
ment répliqués sur trois datacenters afin de se protéger
À PROPOS Chez Google Cloud, Bastien Legras, en charge des équipes d’éventuelles défaillances. Les services en mode fichiers
d’avant-vente, indique que le « lift and shift » permet de sont quant à eux clusterisés sur un site unique.
migrer rapidement vers le cloud. Mais il précise, comme

5   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

LE DÉFI PARTICULIER DE LA MIGRATION ■■ La sécurité des données, tant en termes de chiffrement


HOME
DU STOCKAGE PRIMAIRE que de contrôle d’accès, est souvent assurée par les baies
MIGRER VERS LE CLOUD ? Dans le cadre d’une bascule vers le cloud, la migration du de stockage et les entreprises s’attendent à retrouver un
OUI, MAIS PAS SUR stockage primaire (SAN ou NAS) est un défi significatif niveau de fonctionnalité similaire dans le cloud.
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE pour plusieurs raisons :
De l’avis général chez les acteurs du cloud, vouloir retrou-
MIGRATION VERS LE
■■ Lesdonnées constituent de plus en plus un facteur ver dans le cloud tous les attributs du stockage local est
CLOUD : LE DÉFI DU
STOCKAGE PRIMAIRE d’inertie important du fait de leurs « volumes » et de une erreur, simplement parce les fondamentaux tech-
leurs criticités. Et les baies de stockage sur site sont niques et les attributs du stockage cloud distribué, ne sont
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS souvent dépourvues (et l’on comprend pourquoi) de pas ceux des baies de stockage on premise.
DU CLOUD mécanismes de migration transparente de données
STOCKAGE PRIMAIRE :
vers le cloud. Le stockage en mode blocs dans le cloud est ainsi souvent
QUELLE TRANSITION répliqué nativement à l’échelle d’une région et peut donc
DU ON-PREMISE VERS
■■ Les infrastructures SAN et NAS on-premise délivrent survivre à une panne de datacenter, sans que le client n’ait
LE CLOUD ?
un certain nombre de services que les entreprises à s’en préoccuper. Les snapshots peuvent en général être
PICARD MET À JOUR SON s’attendent - parfois à raison, parfois à tort - à retrou- répliqués sur une région tierce, pour se protéger contre
INFRASTRUCTURE FLASH
ver dans le cloud. Nombre d’applications s’appuient la défaillance d’une région entière. Tous les fournisseurs
QUELLE PLACE POUR LES ainsi sur les mécanismes sophistiqués de snapshots, de cloud ne fournissent en revanche pas un stockage en
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
réplication ou de métrocluster des baies de stockage mode fichiers sophistiqué, la plupart ayant choisi de priv-
pour assurer la protection et la disponibilité de leurs ilégier le stockage objet.
LA TECHNOLOGIE DE données. Ces fonctionnalités n’existent souvent pas à
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE l’identique sur le cloud. De ce point de vue, Microsoft Azure se différencie, avec un
LES SINISTRES service NFS sophistiqué délivré en partenariat avec NetApp.
■■ Nombre d’applications s’attendent à un niveau de service
INFOGRAPHIE
(en matière de performance ou de latence) que les baies Pour en savoir plus sur les caractéristiques et attributs des
À PROPOS de stockage locales garantissent par des mécanismes principaux services de stockage des grands fournisseurs
avancés de gestion de la QoS. Ces mécanismes n’ont pas de cloud, nous vous invitons à lire les autres articles de ce
forcément d’équivalents stricts dans le cloud numéro 14 de Storage.

6   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

A noter que bien que contacté à l’avance pour ce dossier infinie, donc on ne fait plus nécessairement du capacity
HOME
(comme ses concurrents), Microsoft n’a pas répondu à management ».
MIGRER VERS LE CLOUD ? nos questions en dépit de multiples relances.
OUI, MAIS PAS SUR Selon lui, cette différence change la vie des équipes
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE DES MÉTIERS QUI SE TRANSFORMENT IT et leur relation avec le reste de l’entreprise. Alors
Comme nous l’ont expliqué nos interlocuteurs, fournis- qu’auparavant l’IT n’avait souvent d’autre choix que de
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
seurs ou utilisateurs, il est possible dans la plupart des cas répondre par la négative à une demande, faute de capacité
STOCKAGE PRIMAIRE de trouver des équivalents acceptables aux services on- disponible, elle peut aujourd’hui répondre positivement
premises dans le cloud public. et rapidement aux demandes d’infrastructure.
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS Ce changement provoque une évolution des métiers. Il
DU CLOUD Et dans le pire des cas, il est toujours possible de s’appuyer faut toujours des effectifs pour gérer le stockage, mais le
STOCKAGE PRIMAIRE :
sur des solutions de cloud hybride comme l’offre « VMware focus se déplace sur l’architecture et sur la gestion des
QUELLE TRANSITION on AWS » de VMware, « Nutanix Xi » ou des offres de cloud coûts. Nombre d’équipes IT s’enrichissent ainsi de com-
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
privatives comme celles d’OVH pour régler les problèmes les pétences « FinOps » dont la mission est de concevoir
plus délicats sans toucher à l’infrastructure existante. des architectures optimales afin de minimiser le coût de
PICARD MET À JOUR SON l’infrastructure déployée dans le cloud. n
INFRASTRUCTURE FLASH
Stephan Hadinger souligne aussi que les services cloud
QUELLE PLACE POUR LES ont des attributs que le stockage local n’a pas. « Dans
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
le cloud, il n’y a plus besoin de se préoccuper de gérer CHRISTOPHE BARDY
l’approvisionnement du stockage. Sur AWS, la capacité est
LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES

INFOGRAPHIE

À PROPOS

7   STORAGE  n   MARS 2018


D O S S IE R S PÉ CIAL

HOME
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR
N’IMPORTE

GRANDS DU CLOUD
QUEL STOCKAGE

MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
STOCKAGE PRIMAIRE

STOCKAGE PRIMAIRE : LeMagIT vous propose un tour d’horizon


LES OFFRES DES GRANDS
DU CLOUD des offres de stockage en mode blocs
STOCKAGE PRIMAIRE :
et en mode fichiers des principaux
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
fournisseurs de cloud public présents
LE CLOUD ? en France
LA PLUPART DES APPLICATIONS DES ENTREPRISES s’appuient
PICARD MET À JOUR SON encore sur des infrastructures traditionnelles, faisant us-
INFRASTRUCTURE FLASH
age de stockage en mode bloc ou en mode fichiers pour le
QUELLE PLACE POUR LES stockage de leurs données. La plupart ne peuvent en effet
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
pas se satisfaire de la latence élevée des services de stock-
age objet.
LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE Tous les grands fournisseurs de cloud proposent
LES SINISTRES aujourd’hui à leur catalogue plusieurs offres de stock-
age persistantes en mode bloc qui répondent aux besoins
INFOGRAPHIE
de stockage primaire de la plupart des applications du
À PROPOS marché. Et plusieurs proposent également des services
Par Christophe Bardy élastiques de partage de fichiers, même si l’offre en la
matière reste inégale.

8   STORAGE  n   MARS 2018


D O S S IE R S PÉ CIAL

AMAZON, PRÉCURSEUR AVEC SON OFFRE Par exemple tant qu’un volume est utilisé pour stocker
HOME
ELASTIC BLOC SERVICE des données fréquemment accédées et demandant de
MIGRER VERS LE CLOUD ? L’offre de stockage en mode blocs qui fait aujourd’hui ré- la performance, il est possible de le laisser sur une
OUI, MAIS PAS SUR férence du fait du poids de son fournisseur est l’offre Elas- couche de SSD, puis, lorsque les données deviennent
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE tic Block Storage d’Amazon AWS. EBS reste aussi sans froides, de migrer le volume vers une classe de ser-
doute l’une des plus sophistiquées du marché. vice à base de disques durs. Il est aussi possible de faire
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
évoluer dynamiquement la taille d’un volume en fonc-
STOCKAGE PRIMAIRE Elle se décline actuellement en quatre grands niveaux de tion des besoins.
service, dont deux motorisés par des SSD (General Pur-
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS pose SSD - ou gp2 - et Provisioned IOPS SSD - io1) et Notons qu’avec EBS chaque classe de service garantit un
DU CLOUD deux à base de disques durs (Throughput Optimized HDD niveau d’IOPS mais qu’il est possible d’accumuler des
STOCKAGE PRIMAIRE :
- st1 - et Cold HDD - sc1). crédits en cas de non-utilisation de ce niveau afin de dis-
QUELLE TRANSITION poser de marge pour des pics d’accès (ou « burst »).
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
Selon les types d’instances - une « machine virtuelle » en
langage AWS - et d’OS, il est possible d’attacher entre 17 En matière de résilience, un volume EBS est automa-
PICARD MET À JOUR SON et 40 volumes EBS à une même instance pour une perfor- tiquement répliqué au sein de la zone de disponibilité
INFRASTRUCTURE FLASH
mance maximale de 80 000 IOPS (la performance est en dans laquelle il est créé afin de prévenir toute perte de
QUELLE PLACE POUR LES partie limitée par la bande passante et par le nombre de données liée à une panne matérielle.
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
vCPU disponibles).
Il est également possible de réaliser des snapshots de
LA TECHNOLOGIE DE Comme l’indique Stephan Hadinger d’Amazon AWS chaque volume EBS et de répliquer puis de restaurer ces
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE France, cette richesse d’offre permet de répondre aussi snapshots sur d’autres zones de disponibilité à des fins,
LES SINISTRES bien aux besoins d’applications demandant de la perfor- par exemple, de reprise après sinistre.
mance séquentielle qu’à ceux de logiciels plus sensibles à
INFOGRAPHIE
la latence et à la performance en entrées/sorties. Point fort EBS supporte le chiffrement de données à la volée. La ges-
À PROPOS supplémentaire d’EBS, il est possible via les API d’Amazon tion des clés peut être confiée à l’un des serveurs KMIP
AWS de faire évoluer le mode de stockage d’un volume. du marché comme ceux de Thales ou Gemalto.

9   STORAGE  n   MARS 2018


D O S S IE R S PÉ CIAL

Sur les instances les plus récentes, les C5 et M5, le chif- volume individuel peut atteindre 64 To et qu’il est possi-
HOME
frement se fait via un processeur dédié produit par la di- ble d’en attacher jusqu’à 16 par VM.
MIGRER VERS LE CLOUD ? vision Anapurna Labs d’AWS. Sur les instances C5 et M5,
OUI, MAIS PAS SUR les volumes à base de SSD ont exposés comme des vol- Google travaille même à l’extension de cette capacité. Le
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE umes NVMe. fournisseur propose actuellement en bêta le support de
jusqu’à 128 volumes sur certaines VM, soit potentielle-
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
LES OFFRES BLOCS DE MICROSOFT, GOOGLE, ment 8 Po de capacité flash par VM.
STOCKAGE PRIMAIRE ORACLE
Chez Google Cloud et Microsoft Azure, les équivalents En matière de stockage en mode blocs, Oracle a fait le
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS d’EBS ont pour nom Persistent Disks et Stockage Disque choix de privilégier la performance avec une offre pure-
DU CLOUD et se déclinent en deux classes de services, l’une à base de ment à base de SSD. Assemblés à partir de disques flash
STOCKAGE PRIMAIRE :
SSD et l’autre à base de disques durs. NVMe, les « Block Volumes » d’Oracle Cloud sont mon-
QUELLE TRANSITION tables via le protocole iSCSI. Ils garantissent des perfor-
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
Comme chez AWS, la performance des volumes s’accroît mances de 60 IOPS/Go, soit le niveau de performance le
avec leur capacité. plus élevé du marché.
PICARD MET À JOUR SON
INFRASTRUCTURE FLASH
Chez Google, les données sont répliquées à l’échelle de la Chaque volume peut, en outre, être snapshoté et cloné,
QUELLE PLACE POUR LES zone de disponibilité, tandis que chez Microsoft chaque une fonction unique au cloud de la société.
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
donnée est écrite sur trois supports différents dans le
même datacenter. Comme chez la plupart des concurrents, les données d’un
LA TECHNOLOGIE DE volume sont répliquées au sein d’un même domaine de
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE Comme chez AWS encore, il est possible de réaliser des disponibilité (l’équivalent chez Oracle d’une zone de dis-
LES SINISTRES snapshots des volumes, puis de répliquer ces snapshots ponibilité AWS).
dans d’autres zones de disponibilités ou datacenters (cf.
INFOGRAPHIE
tableau récapitulatif). Mais Oracle se différencie encore par une fonction de
À PROPOS backup automatisée ou manuelle permettant la restau-
L’offre de Google s’illustre tant du point de vue des perfor- ration des données au sein de la même région en cas
mances que de celui des capacités, puisque la taille d’un d’incident ou de mauvaise manipulation.

10   STORAGE  n   MARS 2018


D O S S IE R S PÉ CIAL

OVH : UNE OFFRE EN MODE BLOCS QUI DEMANDE hyperconvergée VSAN de VMware.
HOME
ENCORE À PROGRESSER
MIGRER VERS LE CLOUD ? Chez OVH, les choses sont un peu plus compliquées pour L’offre devrait sans doute faire ses débuts lorsqu’OVH
OUI, MAIS PAS SUR l’instant. Sur le papier, le fournisseur français propose aura achevé l’industrialisation du déploiement de l’offre
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE deux offres différentes de volumes persistants en mode VMware Cloud Foundation sur son infrastructure. Pour
bloc pour ses instances de cloud public OpenStack. mémoire, VMware Cloud Foundation est la pile tech-
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
nologique qui motorise le cloud VMware on AWS que
STOCKAGE PRIMAIRE La première, baptisée Additional Disks, est présentée VMware a déployé dans le cloud d’Amazon AWS.
comme une offre de stockage OpenStack, ce qui tech-
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS niquement ne veut pas dire grand-chose. Elle permet de DES OFFRES DE PARTAGE DE FICHIERS ENCORE
DU CLOUD connecter jusqu’à 26 volumes de 10 Go à 10 To à une in- PERFECTIBLES
STOCKAGE PRIMAIRE :
stance cloud. La performance par volume va de 250 à En parallèle de leurs offres de stockage en mode blocs,
QUELLE TRANSITION 3000 IOPS selon le niveau de service choisi. plusieurs grands fournisseurs proposent aussi un stock-
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
age partagé en mode fichier. Le pionnier en la matière
La seconde offre, Cloud Disk Array, s’appuie sur la tech- est encore Amazon AWS avec son offre EFS (Elastic File
PICARD MET À JOUR SON nologie de stockage distribuée Ceph. Selon OVH, elle System) accessible en parallèle par plusieurs milliers
INFRASTRUCTURE FLASH
permet de créer des volumes de 2 To à 24 To, mais le d’instances en mode NFS 4.1.
QUELLE PLACE POUR LES fournisseur ne précise pas leur performance.
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
De son côté, Microsoft dispose déjà d’une offre de part-
Des snapshots sont disponibles dans les deux cas, mais age de fichiers SMB v3, baptisée Azure Files. Elle permet
LA TECHNOLOGIE DE pas d’option de clonage. d’offrir des services de fichiers en utilisant le protocole de
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE partage de Microsoft. Plus récemment, l’éditeur a dévoilé
LES SINISTRES Aucune information n’est fournie par l’opérateur sur un une offre NAS d’entreprise dans son cloud Azure en
éventuel support du chiffrement pour ces deux services. partenariat avec NetApp.
INFOGRAPHIE
En matière de services en mode bloc, l’offre d’OVH
À PROPOS devrait prochainement s’enrichir d’un troisième service. Ce dernier opère pour Microsoft le service Azure Entre-
Spécifiquement conçu pour son offre de cloud privatif prise NFS qui s’appuie sur la version cluster de sa tech-
sous vSphere, il s’appuiera sur la technologie de stockage nologie de stockage OnTap. Les deux services sont conçus

11   STORAGE  n   MARS 2018


D O S S IE R S PÉ CIAL

pour répondre à des scénarios simples de partage de fich- le fournisseur de cloud français, le service NAS-HA sup-
HOME
iers, mais aussi pour servir de socle à des applications né- porte NFS et SMB et les snapshots. Petit bémol, la capac-
MIGRER VERS LE CLOUD ? cessitant le support de SMB v3 ou de NFS dans le cadre ité est limitée à 13, 2 To par volume.
OUI, MAIS PAS SUR d’une migration de type « lift and shift ».
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE Terminons en signalant que Google n’offre pas à ce jour
Chez Oracle et OVH, les services de fichiers s’appuient re- de solution de stockage NAS dans le cloud. Un vide que
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
spectivement sur ZFS et OpenZFS. les clients de Google Cloud peuvent toutefois combler en
STOCKAGE PRIMAIRE déployant une solution NAS tierce sur l’infrastructure du
Dans le cas de la firme dirigée par Larry Ellison, le service fabricant. n
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS Cloud Infrastructure File Storage supporte le protocole
DU CLOUD NFS v3 ainsi que les snapshots et le chiffrement. Chez
STOCKAGE PRIMAIRE : CHRISTOPHE BARDY
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?

PICARD MET À JOUR SON


INFRASTRUCTURE FLASH

QUELLE PLACE POUR LES


DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?

LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES

INFOGRAPHIE

À PROPOS

12   STORAGE  n   MARS 2018


D O S S IE R S PÉ CIAL

Microsoft
Cloud Amazon AWS Amazon AWS Google Cloud Google Cloud Microsoft Azure Oracle Cloud OVH OVH
Azure

HOME
Elastic Block Elastic Block Stockage
Persistent Disk Persistent Stockage disque Additionnal Cloud Disk
Service Store Store disque Block Volumes
- SSD Disk - HDD Standard Disks Array
(EBS) - SSD (EBS) - HDD Premium
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR Type de support SSD HDD SSD NVMe HDD SSD HDD SSD NVMe nc nc
N’IMPORTE 2 à 24 To par
QUEL STOCKAGE Capacité max 16 To par volume 16 To par volume 64 To 64 To 4 To par volume 4 To par volume 16 To par volume 10 Go à 10 To
volume

Nombre de 16 (4 pour les 16 (4 pour les


17 à 40 selon les 17 à 40 selon les
MIGRATION VERS LE instances avec instances avec
volumes max. types d’instances types d’instances 64 64 32 26 26
CLOUD : LE DÉFI DU moins de 3,75 Go moins de 3,75 Go
par VM et d’OS et d’OS
STOCKAGE PRIMAIRE de RAM). de RAM)

Raw Block Device


VHD montés VHD montés en
STOCKAGE PRIMAIRE : Protocole oiu NVMe (sur Raw block Raw block
Raw block Device Raw block Device Raw block Device en tant que tant que disques iSCSI
d’attachement instance C5 Device Device
LES OFFRES DES GRANDS disques SCSI SCSI
et M5)
DU CLOUD
0,75 IOPS/Go
30 IOPS/Go en lecture et 1,5
STOCKAGE PRIMAIRE : 50 IOPS max/Go en lecture et IOPS/Go en
QUELLE TRANSITION 12 à 40 Mo/s par
(avec un plafond 30 IOPS/Go en écriture. 60 IOPS/Go (avec 250 IOPS
DU ON-PREMISE VERS To et 250 Mo/s
de 32 000 IOPS écriture. Plafond Maximum de 7500 IOPS et 500 IOPS et 60 un plafond de (Classic) à
Performances max par volume. nc
LE CLOUD ? par volume et de de 40 000 IOPS 3000 IOPS en 250 Mo/s max. Mo/s max. 25 000 IOPS par 3000 IOPS
500 IOPS max par
80 000 IOPS par instance lecture et de volume) (High Speed)
volume
par instance) (fonction du nom- 15000 IOPS
PICARD MET À JOUR SON bre de vCPU) en écriture par
INFRASTRUCTURE FLASH instance

Snapshots oui oui oui oui Snapshot VSS Snapshot VSS oui oui oui
QUELLE PLACE POUR LES
Clones non non non non non non oui nc nc
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ? Chiffrement oui oui oui oui oui oui oui nc nc
données
Données données
LA TECHNOLOGIE DE Données répliqués répliquées
répliqués au sein répliquées 3 fois
BANDE LTO-8 EST UNE au sein de la zone Données répli- Données répli- 3 fois sur
de la zone de 3 copies locales Données répliqués sur trois nœuds
de disponibilité. quées à l’échelle quées à l’échelle 3 copies locales de trois nœuds
ASSURANCE CONTRE Redondance disponibilité. Pas de chaque dans le domaine dans 3 racks
Pas de réplication de la zone de de la zone de chaque données dans 3 racks
LES SINISTRES de réplication données de disponibilité différents du
régionale ou inter disponibilité disponibilité différents
régionale ou inter même
région du même
région Datacenter
INFOGRAPHIE Datacenter

Option de backup
À PROPOS Oui, en option automatisé ou
Protection des Oui, en option via
non non non non via Azure manuel. nc nc
données Azure Backup
Backup Restauration dans
la même région

13   STORAGE  n   MARS 2018


CO N S E IL

HOME
STOCKAGE
PRIMAIRE :
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR
N’IMPORTE

QUELLE
QUEL STOCKAGE

MIGRATION VERS LE

TRANSITION DU
CLOUD : LE DÉFI DU
STOCKAGE PRIMAIRE

ON-PREMISE
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS
DU CLOUD

VERS LE CLOUD ?
STOCKAGE PRIMAIRE :
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?

PICARD MET À JOUR SON LA PLUPART DES APPLICATIONS dans les entreprises s’appuient
INFRASTRUCTURE FLASH
Plusieurs approches sont possibles aujourd’hui sur des baies de stockage SAN et NAS pour
QUELLE PLACE POUR LES pour réussir la migration d’une entreposer leurs données. Ces applications s’appuient sur
application existante vers le
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
des architectures traditionnelles et n’ont pas les attributs
de résilience des applications modernes comme les appli-
LA TECHNOLOGIE DE
cloud. Mais toutes requièrent de cations cloud natives.
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
s’interroger sur la meilleure façon de
LES SINISTRES
transférer et de stocker ses données Lorsqu’elles doivent migrer dans le cloud, il faut donc
INFOGRAPHIE une fois la migration achevée. prendre soin de répliquer les caractéristiques des infra-
structures dont elles dépendent (dans le cas d’une ap-
À PROPOS proche de type « lift and shift ») ou trouver dans le
Par Christophe Bardy cloud des services alternatifs afin de reproduire leur
fonctionnement.

14   STORAGE  n   MARS 2018


CO N S E IL

Une autre question importante se pose : celle de des déploiements de type cloud hybride pilotés depuis
HOME
l’organisation, plus ou moins transparente, de la migra- une console hybride. Il est même possible - à condition
MIGRER VERS LE CLOUD ? tion des données. d’avoir une connexion suffisamment performante - de mi-
OUI, MAIS PAS SUR grer des applications « en live », c’est-à-dire sans arrêt de
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE CLOUD HYBRIDE HOMOGÈNE : production, entre l’infrastructure on premise et le cloud.
LA SOLUTION DE FACILITÉ Avec Nutanix Xi et Azure Stack, Nutanix et Microsoft ont
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
La solution la plus simple pour la migration d’une appli- l’ambition d’offrir le même type de simplicité.
STOCKAGE PRIMAIRE cation on-premise dans le cloud est de la transporter sur
une cible dont la technologie est identique à celle de la C’est aussi le cas d’Oracle qui permet des migrations
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS plate-forme source. Pour les entreprises qui opèrent une transparentes de son offre Cloud@customer vers son
DU CLOUD infrastructure virtualisée avec VMware, il est par exem- cloud. Ou du français OutScale pour les clients qui dé-
STOCKAGE PRIMAIRE :
ple possible d’opter pour un service de cloud motorisé ploient son offre à la fois en mode privé on-premise en en
QUELLE TRANSITION par VMware Cloud Foundation, comme celui proposé par mode public.
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
IBM ou celui que commercialise VMware sur la plate-
forme Amazon AWS. Le bénéfice d’une telle approche est qu’elle permet de mi-
PICARD MET À JOUR SON grer ses applications rapidement dans un cloud public
INFRASTRUCTURE FLASH
Celui d’IBM a l’avantage d’être déjà disponible assez ou privé sans changer fondamentalement la façon dont
QUELLE PLACE POUR LES largement à l’international, alors que VMware on AWS on opère ses applications, ni reformer ses personnels.
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
n’est disponible qu’aux États-Unis (mais le service devrait L’entreprise n’a plus à gérer l’infrastructure des applica-
élargir sa couverture ce printemps). OVH devrait aussi tions migrées dans le cloud et peut convertir tout ou par-
LA TECHNOLOGIE DE faire évoluer prochainement son offre de cloud priva- tie de sa dépense en mode OPEX.
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE tif VMware vers VMware Cloud Foundation. Cette offre
LES SINISTRES s’appuie sur le stockage hyperconvergé VSAN et présente Seul vrai bémol, en choisissant cette approche, on ne bé-
donc la plupart des attributs d’un stockage traditionnel en néficie pas vraiment de tous les bénéfices d’un vrai cloud
INFOGRAPHIE
matière de services avancés, tout en ayant des attributs de notamment en matière de flexibilité et d’élasticité.
À PROPOS scalabilité proches de ceux d’un service cloud.
L’APPROCHE « LIFT AND SHIFT »
L’avantage d’une approche homogène est qu’elle permet L’autre façon de migrer une application vers le cloud est

15   STORAGE  n   MARS 2018


CO N S E IL

d’adopter une approche de type « lift and shift ». L’objectif La migration vers Google Cloud peut elle-aussi s’effectuer
HOME
est alors de recréer dans le cloud une infrastructure de façon manuelle ou de façon automatisée, via les ser-
MIGRER VERS LE CLOUD ? présentant des caractéristiques similaires à celles des vices de CloudEndure, un partenaire israélien de Google
OUI, MAIS PAS SUR applications sur site, puis de migrer les données appli- Cloud qui a développé une solution de migration au fil de
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE cation par application afin de les ré-instancier progres- l’eau des environnements on premise vers l’infrastructure
sivement sur une infrastructure différente de celle de cloud du géant américain.
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
l’infrastructure d’origine.
STOCKAGE PRIMAIRE Comme AWS, Google Cloud préconise tout d’abord de
Pour les applications virtualisées avec VMware, de multi- veiller à bien paramétrer la configuration réseau avant de
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS ples solutions existent pour migrer vers les clouds les plus migrer les VM et leurs disques associés. Pour la migra-
DU CLOUD courants. Il est possible de réaliser les migrations manu- tion de services NAS, il n’est pas possible (tout comme
STOCKAGE PRIMAIRE :
ellement, mais Amazon propose un plug-in pour vCen- chez AWS) d’organiser la copie et la synchronisation des
QUELLE TRANSITION ter qui permet d’orchestrer la migration de VM et de leur données en s’appuyant sur des connexions en mode NFS -
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
stockage associé vers Amazon AWS. Google Cloud n’offrant pas un service NAS.

PICARD MET À JOUR SON Ce plug-in permet de recréer à la cible des volumes Mais comme l’explique Bastien Legras, en charge des
INFRASTRUCTURE FLASH
EBS en lieu et place des disques virtuels des machines équipes d’avant-vente du fournisseur en France, il est pos-
QUELLE PLACE POUR LES d’origine. La migration doit toutefois être planifiée avec sible de combiner l’offre de stockage objet Google Cloud
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
précision (notamment pour ce qui est de la gestion du Storage avec les services virtualisés d’Avere (plate-forme
réseau et des plans d’adressages) et elle requiert un cer- vFXT) pour offrir des services de stockage NAS perfor-
LA TECHNOLOGIE DE tain temps. Elle nécessite aussi un arrêt planifié de mants et de les combiner avec les mêmes outils on-prem-
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE l’application. ises pour migrer des services NAS de façon transparente
LES SINISTRES vers son cloud.
Pour minimiser les temps de migration, il est possible de
INFOGRAPHIE
créer les instances cibles avec des volumes EBS SSD per- La technologie d’Avere peut être déployée de la même
À PROPOS formants, avant progressivement de basculer ces volumes façon sur la plupart des clouds du marché dans un but
vers des classes de services plus appropriées. similaire.

16   STORAGE  n   MARS 2018


CO N S E IL

Chez Microsoft, plusieurs scénarios de migration sont La généralisation des approches Software Defined Stor-
HOME
possibles, mais le plus simple est bien sûr celui de la mi- age, permet également aux entreprises utilisatrices de
MIGRER VERS LE CLOUD ? gration d’un environnement Hyper-V vers Azure. ces technologies de les étendre au cloud. Des systèmes de
OUI, MAIS PAS SUR fichiers distribués comme Dell EMC Scale IO ou Elasti-
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE Mais Microsoft propose également le service Azure Mi- file, pour n’en citer que deux, peuvent être déployés en
grate pour aider à planifier et à orchestrer la migration mode hybride et servir de socle de stockage à une infra-
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
d’environnements virtualisés avec VMware vers son cloud structure distribuée entre des datacenters privés et des in-
STOCKAGE PRIMAIRE public. L’outil permet d’inventorier les ressources à mi- frastructures de cloud public.
grer, d’analyser les dépendances puis de faire correspon-
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS dre de façon optimale les ressources de stockage d’Azure AU-DELÀ DU « LIFT AND SHIFT »
DU CLOUD aux ressources de stockage on-premises. Un autre outil Dans certains cas, il peut être intéressant dès la phase de
STOCKAGE PRIMAIRE :
- Site Recovery - permet ensuite d’automatiser une large migration d’aller au-delà du simple « Lift and Shift ».
QUELLE TRANSITION partie du processus de migration.
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
Pour les bases de données, par exemple, il peut être in-
Une dernière alternative dans le cas d’approche de type téressant de passer d’un modèle de base de données tra-
PICARD MET À JOUR SON « lift and shift » est de ne pas se contenter de migrer ditionnel, ou il faut provisionner le stockage, les VM et
INFRASTRUCTURE FLASH
les applications, mais de faire un « lift and shift » de les instances de bases de données (avec l’impact que cela
QUELLE PLACE POUR LES l’infrastructure de stockage. peut avoir en matière de licences logicielles) à un modèle
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
de type Database as a Service.
C’est une approche que permet par exemple NetApp en
LA TECHNOLOGIE DE proposant une version appliance logicielle de ses baies Ce modèle est par exemple encouragé par Oracle pour son
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE de stockage que l’on peut déployer au-dessus des ser- SGBD. Il l’est aussi chez AWS et chez Microsoft. De son
LES SINISTRES vices en mode bloc de la plupart des services cloud. Avec côté, Google propose son service CloudSQL pour la bascule
l’appliance Ontap Cloud, il est ainsi possible d’avoir d’environnement de bases de données open source comme
INFOGRAPHIE
l’équivalent d’une vraie baie NetApp avec tous ses services MySQL ou PostGreSQL. Il met aussi en avant ses services
À PROPOS (snapshots, réplication synchrone et asynchrone, haute maison Google Spanner (base de données SQL massivement
disponibilité) mais dans le cloud. distribuée) et Google BigTable (base NoSQL distribuée)
comme des alternatives aux bases équivalentes sur site.

17   STORAGE  n   MARS 2018


CO N S E IL

L’avantage d’une telle approche est que l’entreprise n’a leurs données vers le cloud. On peut par exemple citer
HOME
plus à gérer l’infrastructure de stockage sous-jacente à la les fournisseurs d’outils de réplication et de reprise après
MIGRER VERS LE CLOUD ? base et qu’elle est assurée que la performance évoluera en sinistre comme Double Take, Zerto ou Cloud Endure, ou
OUI, MAIS PAS SUR fonction de ses besoins (dans les limites, bien sûr, des ca- des acteurs de la sauvegarde et de la gestion de données
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE pacités du service managé de base de données). comme Veeam ou Rubrik.

MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
La migration vers des services managés de type cloud Autant de solutions qui peuvent grandement simplifier la
STOCKAGE PRIMAIRE peut aussi être intéressante pour les entreprises opérant migration progressive des données et, au final, la bascule
des clusters Hadoop. La plupart des fournisseurs de cloud des applications vers le cloud. n
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS public offrent en effet un service Hadoop/Spark managé.
DU CLOUD

STOCKAGE PRIMAIRE :
Enfin il existe aujourd’hui un large écosystème d’outils
QUELLE TRANSITION qui permet de faciliter la migration des applications et de
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ? CHRISTOPHE BARDY

PICARD MET À JOUR SON


INFRASTRUCTURE FLASH

QUELLE PLACE POUR LES


DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?

LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES

INFOGRAPHIE

À PROPOS

18   STORAGE  n   MARS 2018


CA S U T IL IS A T E U R

HOME
PICARD MET
À JOUR SON
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR
N’IMPORTE

INFRASTRUCTURE
QUEL STOCKAGE

MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU

FLASH
STOCKAGE PRIMAIRE

STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS
DU CLOUD

STOCKAGE PRIMAIRE : Un peu plus de trois ans après avoir


acquis ses premières baies 100 %
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
PICARD EST LE LEADER FRANÇAIS de la vente de produits
Flash Pure Storage, le n°1 de la
LE CLOUD ?
surgelés. La firme, dont le siège social est à Fontaineb-
PICARD MET À JOUR SON
INFRASTRUCTURE FLASH
vente de produits surgelés a mis à leau (le berceau de la société), opère plus de 920 magas-
jour son infrastructure de stockage ins dans l’hexagone et emploie plus de 4500 salariés. Elle
détient également des magasins dans plusieurs pays de
avec des contrôleurs plus récents
QUELLE PLACE POUR LES
DISQUES DURS DANS UN
l’Union Européenne (Italie, Belgique, Suède) et réalise un
grâce au programme Evergreen
MONDE DE SSD ?
chiffre d’affaires de plus de 1,4 Md€.
LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
Storage du constructeur. Une
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES
migration qui s’est opérée de façon Chaque magasin est relié à l’informatique centrale par un
réseau WAN et ses terminaux point de vente remontent
transparente, sans impact sur la l’intégralité des informations d’achat des clients du jour.
production.
INFOGRAPHIE
Ces données sont centralisées dans le datawarehouse de
À PROPOS la société et analysées via les outils de BI de SAP afin de
Par Christophe Bardy fournir des informations précieuses sur les préférences et
la consommation des clients.

19   STORAGE  n   MARS 2018


CA S U T IL IS A T E U R

Ces données permettent aussi d’apporter une aide à la l’intégrateur Antemeta qui avait alors fait découvrir les
HOME
décision précieuse aux dirigeants de chaque magasin baies Pure Storage à la société.
MIGRER VERS LE CLOUD ? en matière de réapprovisionnements et de commandes.
OUI, MAIS PAS SUR Les informations sont notamment utilisées pour pré- Interrogé pour la première fois par LeMagIT en septembre
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE dire les ventes à venir et ainsi optimiser la logistique 2016, Ismael Simoes nous confiait avoir fait un test avec
d’approvisionnement de chaque point de vente. La BI est des baies prêtées par Antemeta à l’été 2013, dans le cadre
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
aussi mise en œuvre pour supporter les campagnes com- du programme Try and Buy de Pure Storage : « La perfor-
STOCKAGE PRIMAIRE merciales et analyser leur impact. mance a été immédiatement au rendez-vous et nous avons
aussi été agréablement surpris par les niveaux de compression
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS Afin de faire face à ses besoins croissants en matière de BI qui ont atteint 4 : 1 sur notre environnement Oracle ».
DU CLOUD et pour répondre aux attentes des décideurs métiers, Picard
STOCKAGE PRIMAIRE :
a investi il y a près de quatre ans dans une architecture de Séduit, Picard, qui cherchait à l’origine une solution pour
QUELLE TRANSITION stockage 100 % Flash, motorisée par Pure Storage. Cette son périmètre de business intelligence, décide rapide-
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
infrastructure a été récemment mise à jour dans le cadre ment d’élargir le périmètre à son ERP (SAP sur une base
du programme Evergreen Storage du constructeur, qui per- Oracle) et à ses serveurs virtualisés. Seule exception ma-
PICARD MET À JOUR SON met à ses clients sous contrat de maintenance de bénéficier jeure : l’environnement SAP HANA, qui reste sur une so-
INFRASTRUCTURE FLASH
d’une remplacement gratuit de leurs contrôleurs par des lution spécifique.
QUELLE PLACE POUR LES modèles plus récent au bout de trois ans.
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
Deux baies Flash Array 420 sont finalement déployées sur
UN DÉPLOIEMENT INITIAL DE BAIES FLASH ARRAY un SAN Fibre Channel avec un mécanisme de réplication
LA TECHNOLOGIE DE EN 2013 des volumes entre les deux baies. « Du fait de leur perfor-
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE À l’origine, lors du déploiement de ses premières baies mance et de leurs capacités en matière de déduplication, les
LES SINISTRES Pure Storage, Ismael Simoes, le responsable infrastruc- baies de Pure Storage sont devenues nos nouvelles baies de ré-
ture et sécurité de Picard cherchait une solution pour férence », explique Ismael Simoes. Selon le responsable, la
INFOGRAPHIE
améliorer l’efficacité de sa solution de BI existante. À performance des applications a bondi de 30 à 80 %, selon
À PROPOS l’époque, cette dernière s’appuyait sur une base Ora- le type d’application concernée.
cle hébergée sur des baies de stockage disque HPE 3Par
et se heurtait à des problèmes de performances. C’est Interrogé en 2016 par LeMagIT, Ismael Simoes ne

20   STORAGE  n   MARS 2018


CA S U T IL IS A T E U R

tarissait pas d’éloge sur les solutions de Pure Storage. avons mis à jour la seconde. Notre intégrateur, Antemeta, a
HOME
« Nous avons vu la différence dès l’installation qui s’est ef- tout simplement remplacé les contrôleurs les uns après les au-
MIGRER VERS LE CLOUD ? fectuée en quelques heures. L’implémentation de la solution tres et cela s’est déroulé de façon transparente, sans arrêt de
OUI, MAIS PAS SUR a été transparente. Nous avons tout simplement installé nos la production. Les deux baies de stockage Flash Array 420 de
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE baies et migré nos volumes et VM ». Selon le responsable Picard ont ainsi évolué vers des contrôleurs de classe Flash
infrastructure de Picard, « la facilité d’administration des Array m//20. ». 
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
baies Pure Storage est déconcertante et met en péril le mé-
STOCKAGE PRIMAIRE tier d’administrateur SAN ». Les baies Flash Array ont aussi Comme l’explique le responsable informatique de Picard,
permis à la société de réduire l’espace occupé par ses les deux baies délivraient encore les performances atten-
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS baies de stockage par un facteur de 4 à 5. dues, mais le renouvellement a permis à la société de se
DU CLOUD redonner de la marge. Selon lui, la formule Evergreen
STOCKAGE PRIMAIRE :
UN PREMIER RENOUVELLEMENT Storage est “gagnant-gagnant”. Elle permet à Picard de ga-
QUELLE TRANSITION DE CONTRÔLEURS DANS LE CADRE rantir la pérennité de ses investissements, tout en permet-
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
DU PROGRAMME EVERGREEN STORAGE tant à Pure Storage de s’assurer la fidélité de ses clients.
À la fin de l’année 2017, LeMagIT a repris contact avec
PICARD MET À JOUR SON Picard pour faire le point sur son infrastructure et discu- Ismael Simoes souligne que le périmètre applicatif n’a que
INFRASTRUCTURE FLASH
ter avec Ismael Simoes de ses baies Flash. Picard a en ef- peu évolué en trois ans. La messagerie électronique bas-
QUELLE PLACE POUR LES fet été l’un des premiers clients français à renouveler ses culée sur Office 365 est toutefois sortie du périmètre des
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
contrôleurs dans le cadre du programme Evergreen Stor- baies Pure Storage. « L’évolution vers le cloud est tirée
age de Pure Storage et nous étions curieux d’avoir le re- vers les métiers », explique le responsable informatique
LA TECHNOLOGIE DE tour d’expérience de la société. et elle s’inscrit plus généralement dans une réflexion sur
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE l’hybridation des productions de Picard. Mais cette hyb-
LES SINISTRES « Nous avons migré nos deux baies en début d’année 2017 », ridation est pilotée par les équipes IT qui ont une con-
confirme Ismael Simoes. « L’opération s’est effectuée à naissance intime des besoins métiers de la société.
INFOGRAPHIE
chaud ce qui est plutôt bluffant. Nous avons commencé par
À PROPOS la moins stressée de nos baies et quinze jours plus tard nous
CHRISTOPHE BARDY

21   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

IL DEVIENT DE PLUS EN PLUS DIFFICILE d’aimer les disques

QUELLE PLACE
durs. Imaginés il y a près de soixante ans, ces périphéri-
HOME
ques sont lents et accèdent maladroitement aux données.

POUR LES DISQUES


MIGRER VERS LE CLOUD ? Mais ils stockent des volumes d’informations de plus en
OUI, MAIS PAS SUR plus conséquents à un prix difficile à battre.
N’IMPORTE

DURS DANS UN
QUEL STOCKAGE
Depuis le milieu des années 2000, les partisans des SSD
MIGRATION VERS LE

MONDE DE SSD ?
CLOUD : LE DÉFI DU
annoncent que ces périphériques vont prochainement
STOCKAGE PRIMAIRE remplacer les disques. Pourtant, nous sommes en 2017,
et la guerre entre disques durs et disques SSD continue à
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS faire rage dans les datacenters.
DU CLOUD

STOCKAGE PRIMAIRE :
QUELLE TRANSITION
Les disques durs sont loin de Si l’on analyse les capacités stockées, les disques durs
jouent toujours un rôle plus important que les SSD dans
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
disparaitre, même si l’intérêt pour les PC et les serveurs. Et les livraisons de disques durs ne
les SSD va croissant dans les sont guère inférieures aux niveaux de 2005.
datacenters.
PICARD MET À JOUR SON
INFRASTRUCTURE FLASH
Alors pourquoi les SSD flash SSD n’ont-ils pas conquis le marché ?
QUELLE PLACE POUR LES
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
Pour faire bref, c’est parce que le remplacement des
disques durs n’est pas la meilleure façon d’utiliser la tech-
LA TECHNOLOGIE DE nologie SSD. La figure 1 montre un continuum entre mé-
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE moire et stockage, chaque catégorie s’insérant dans une
LES SINISTRES hiérarchie ordonnée. Les disques durs et les SSD jouent
un rôle important dans cette hiérarchie, mais ils ne sont
INFOGRAPHIE
pas les seuls.
À PROPOS

Par Jim HANDY Parcourons ce continuum et faisons une analyse détaillée


pour comprendre pourquoi.

22   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

FIGURE 1

HOME La hiérachie mémoire-stockage


Chaque ellipse représente une technologie de memoire ou de stockage ordonnée par prix et performance.
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR 107
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE

MIGRATION VERS LE 106


CLOUD : LE DÉFI DU L1
STOCKAGE PRIMAIRE

STOCKAGE PRIMAIRE : 105 L2


Bande passante (Mégaoctet par seconde)

LES OFFRES DES GRANDS


DU CLOUD

L3
STOCKAGE PRIMAIRE : 104
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
DRAM
103
PICARD MET À JOUR SON
INFRASTRUCTURE FLASH
NAND
QUELLE PLACE POUR LES 102
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ? HDD

LA TECHNOLOGIE DE 101
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE Bande
LES SINISTRES

100
INFOGRAPHIE
$10-1 $100 $101 $102 $103 $104 $105 $106
À PROPOS
Coût (dollars par gigaoctet)

SOURCE: OBJECTIVE ANALYSIS, 2017

23   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

La hiérarchie de stockage est illustrée dans la figure 1. Sur niveaux par la logique de gestion du cache du proces-
HOME
ce graphique, l’axe horizontal correspond au prix au giga- seur. L’interface de stockage DRAM — disque dur ou SSD-
MIGRER VERS LE CLOUD ? octet tandis que l’axe vertical correspond à la bande pas- NAND — est gérée à la demande par le système de gestion
OUI, MAIS PAS SUR sante de la technologie. Les axes sont étiquetés par ordre de la mémoire virtuelle du système d’exploitation.
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE de grandeur -- 103 (1000), 104 (10 000), etc. -- pour aider
à rendre plus visibles les valeurs les plus grandes et les Les SSD sont un élément relativement nouveau dans
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
plus petites. cette hiérarchie, de telle sorte que ce sont les logiciels
STOCKAGE PRIMAIRE de mise en cache, plutôt que le système d’exploitation
En bas à gauche, figure le stockage sur bande, le péri- qui gèrent l’interface SSD-HDD. La plupart des systèmes
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS phérique de stockage le plus lent et le moins cher encore n’automatisent pas la hiérarchisation des données entre la
DU CLOUD en usage courant. En haut à droite, figure la mémoire bande et le disque dur.
STOCKAGE PRIMAIRE :
cache de niveau 1 du processeur, la mémoire la plus
QUELLE TRANSITION rapide et la plus chère d’un système. Entre les deux, de Pour optimiser le rapport prix/performance d’un sys-
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
gauche à droite, on trouve les disques durs, les SSD à base tème, les responsables informatiques doivent idéalement
de flash NAND, la mémoire dynamique (DRAM) ; puis les trouver le meilleur équilibre entre la quantité de chaque
PICARD MET À JOUR SON différents autres niveaux de cache. mémoire ou élément de stockage qu’ils utilisent. S’ils
INFRASTRUCTURE FLASH
ajoutent trop des éléments les plus performants, le prix
QUELLE PLACE POUR LES Tout s’emboîte parfaitement chaque orbite étant plus du système est plus élevé que nécessaire. Et s’ils en uti-
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
rapide que celle qui se trouve en dessous, plus lente que lisent trop peu, la performance en souffre.
celle du dessus, moins chère que l’orbite de droite et plus
LA TECHNOLOGIE DE chère que l’orbite de gauche. UTILISER DES SSD POUR RÉDUIRE LES BESOINS EN
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE MÉMOIRE VIVE
LES SINISTRES Au sein d’un système, la hiérarchie de stockage en mé- Parce que la différence de vitesse entre la DRAM et
moire utilise des algorithmes pour déplacer automatique- le disque dur est importante — l’écart de latence est
INFOGRAPHIE
ment les données chaudes dans les éléments plus rapides d’environ un pour un million — les administrateurs ont
À PROPOS et plus coûteux de cette hiérarchie et les données froi- longtemps joué avec la quantité de mémoire vive du sys-
des dans des éléments plus lents et moins chers. Ceci tème afin de compenser les faibles performances des
est effectué à l’interface cache-DRAM et aux différents disques durs. Depuis l’introduction des SSD bon marché,

24   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

cette approche a perdu de son attrait. Ces mêmes admin- rapide qu’un SSD, et qu’un SSD est approximativement
HOME
istrateurs système ont compris qu’utiliser un SSD est bien 1000 fois plus rapide qu’un disque dur. Admettons aussi
MIGRER VERS LE CLOUD ? plus avantageux que d’augmenter la DRAM. En d’autres que 100 € vous permettront d’acheter 10 fois plus de giga-
OUI, MAIS PAS SUR termes, ils utilisent des SSD, non pas pour remplacer les octets de capacité Flash NAND que de mémoire vive.
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE disques durs, mais pour réduire l’utilisation de DRAM.
Les logiciels accèdent à la hiérarchie mémoire-stock-
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
Un peu de maths suffisent à comprendre cette approche. age selon un schéma similaire à celui d’une courbe
STOCKAGE PRIMAIRE Admettons que la DRAM est environ 1000 fois plus en cloche  : certaines données sont accédées de façon
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS
DU CLOUD

STOCKAGE PRIMAIRE :
Disque dur vs. SSD : le modèle Flash Cloud
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
Certaines entreprises ont adopté un modèle mixant us- En revanche, en optant pour une approche hybride
age local de la flash pour les données requérant de la mêlant SSD et disques durs en local et stockage cloud,
PICARD MET À JOUR SON performance et recours à des ressources distantes dans les entreprises devraient pouvoir obtenir les mêmes
INFRASTRUCTURE FLASH
le Cloud pour le stockage de données « froides ». performances qu’un système Flash + Cloud mais à
QUELLE PLACE POUR LES moindre coût.
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
En quoi cela change-t-il le modèle économique du
stockage ? Comment cela modifie-t-il le modèle de Notons que le stockage Cloud repose en grande partie
LA TECHNOLOGIE DE tarification ? sur des disques durs, de sorte que les disques durs n’ont
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE pas été éliminés de la hiérarchie du stockage en mé-
LES SINISTRES Comme la latence d’accès aux Cloud est considérable- moire. Ils ont simplement été déplacés d’une installa-
ment plus élevée que celle d’un disque dur local, l’usage tion à l’autre, avec des temps de latence plus longs, une
INFOGRAPHIE
du cloud directement en complément de SSD locaux ne gestion différente et peut-être un coût plus élevé.
À PROPOS semble pas être la façon la mieux adaptée de tirer parti
de la hiérarchie mémoire-stockage de la figure 1.

25   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

intensive sur une courte période de temps, d’autres La performance est affectée par la façon dont les données
HOME
beaucoup moins fréquemment. La figure 2 en est une sont accédées par les applications. De façon générale,
MIGRER VERS LE CLOUD ? illustration. certaines applications accèdent à un grand nombre de
OUI, MAIS PAS SUR données sur une période donnée, tandis que d’autres ac-
N’IMPORTE FIGURE 2
QUEL STOCKAGE cèdent de façon intensive à un plus petit jeu de données.
Accès à la hiérarchie FIGURE 3
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU mémoire-stockage
STOCKAGE PRIMAIRE
Certaines applications accèdent à quelques addresses
L’effet DRAM
fréquemment, tandis que d'autres accèdent à Une configuration mémoire de base couvre les besoins
STOCKAGE PRIMAIRE :
un spectre plus large de données d’une partie des accès pour la ligne noire, et d’une part
LES OFFRES DES GRANDS
DU CLOUD minime des accès de la ligne verte.

STOCKAGE PRIMAIRE :
QUELLE TRANSITION n DISTRIBUTION ÉTROITE n DISTRIBUTION ÉTROITE
DU ON-PREMISE VERS DES ACCÈS DES ACCÈS
LE CLOUD ? n DISTRIBUTION LARGE n DISTRIBUTION LARGE
DES ACCÈS DES ACCÈS

Part des accès


PICARD MET À JOUR SON n DRAM
INFRASTRUCTURE FLASH
Part des accès

QUELLE PLACE POUR LES


DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?

LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES Plage d'adresses

SOURCE: OBJECTIVE ANALYSIS, 2017


INFOGRAPHIE

À PROPOS Dans la figure 3, une application du second type fait un


Plage d'adresses usage bien plus efficace de la RAM disponible pour op-
SOURCE: OBJECTIVE ANALYSIS, 2017 timiser ses performances. Tandis qu’une application

26   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

travaillant sur un large jeu de données ne peut mettre en Si le système utilisé n’a pas de SSD, cela veut dire que
HOME
cache qu’une fraction de ses données. les accès qui ne se font pas en mémoire se font sur des
MIGRER VERS LE CLOUD ? disques durs, donc avec une pénalité de l’ordre d’un mil-
OUI, MAIS PAS SUR Dans la figure 4, avec le double de DRAM, une applica- lion de fois en matière de latence.
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE tion travaillant de façon intensive sur un petit jeu de don-
nées profite à plein de la mémoire additionnelle, tandis Plutôt que de doubler la capacité de mémoire vive,
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
qu’une application travaillant sur un large jeu de données nous avons tenté d’examiner le comportement des
STOCKAGE PRIMAIRE ne voit que des gains marginaux. mêmes applications si, au lieu d’acheter de la mémoire
STOCKAGE PRIMAIRE : FIGURE 4 FIGURE 5
LES OFFRES DES GRANDS
DU CLOUD DRAM doublée Ajout d’un SSD
en multipliant par deux la quantité de mémoire viv, on En revenant à la quantité de DRAM initiale mais en ajoutant
STOCKAGE PRIMAIRE :
couvre la plupart des accés de la ligne noire, mais un SSD, on accélère quasiment tous les accès, même si la
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS toujours une faible partie des accès de la ligne verte. latence reste plus élevée qu’avec la DRAM.
LE CLOUD ?
n DISTRIBUTION ÉTROITE
PICARD MET À JOUR SON n DISTRIBUTION ÉTROITE DES ACCÈS
DES ACCÈS
INFRASTRUCTURE FLASH n DISTRIBUTION LARGE
n DISTRIBUTION LARGE DES ACCÈS
DES ACCÈS
QUELLE PLACE POUR LES
Part des accès

Part des accès


n DRAM
DISQUES DURS DANS UN n DRAM
n SSD
MONDE DE SSD ?

LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES

INFOGRAPHIE

À PROPOS
Plage d'adresses Plage d'adresses

SOURCE: OBJECTIVE ANALYSIS, 2017 SOURCE: OBJECTIVE ANALYSIS, 2017

27   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

additionnelle, on investit le même montant dans un étage DRAM. Si nous décidons de ne pas mettre la DRAM ad-
HOME
intermédiaire de stockage SSD. ditionnelle, mais plutôt d’ajouter un SSD qui coûte le
MIGRER VERS LE CLOUD ? même montant que la DRAM additionnelle, alors seule-
OUI, MAIS PAS SUR Dans la figure 5, le pavé mémoire en jaune est complété ment environ 1 % des accès doivent aller au disque dur —
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE par un second pavé gris nettement plus large, car il est représenté par la zone sous la courbe noire de la Figure 5
possible d’acheter 10 fois plus de gigaoctets de capacité de qui se trouve en dehors des deux boîtes.
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
stockage SSD que de DRAM pour un montant donné. En
STOCKAGE PRIMAIRE revanche, ce pavé est décalé vers le bas dans le schéma, Le tableau 1 compare les informations de latence des dif-
car la latence d’accès à la flash est supérieure à celle de la férentes technologies en prenant pour base 1 la latence de
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS mémoire vive. la mémoire vive.
DU CLOUD

STOCKAGE PRIMAIRE :
L’intérêt de cette configuration est qu’elle couvre la quasi- TABLEAU 1
QUELLE TRANSITION totalité des accès des applications et ce, quel que soit
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
leur profil. La pénalité de latence d’un million de fois des Le Facteur Latence
disques durs ne touche plus qu’une très faible proportion Un simple calcul mathématique illustre les différences
PICARD MET À JOUR SON entre une configuration riche en RAM et des SSD.
des accès. C’est pour cela qu’à prix équivalent il est inté-
INFRASTRUCTURE FLASH
ressant de déployer de la capacité flash en lieu et place
QUELLE PLACE POUR LES d’une quantité de mémoire additionnelle bien inférieur. DRAM AVEC DES
DISQUES DURS DANS UN ELEMENT LATENCE DOUBLÉE SSD
MONDE DE SSD ?
Mettons quelques chiffres autour de ça. DRAM 100 90% 55%
LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE SSD 103 0% 44%
ASSURANCE CONTRE Avec la configuration minimale de DRAM, environ 55 %
LES SINISTRES des accès des applications utilisant un petit jeu de don- HDD 106 10% 1%

nées sont satisfaits. C’est la surface sous la courbe noire Latence


INFOGRAPHIE ­— ~105 ~104
de la figure 3 dans la boîte DRAM. Lorsque vous doublez moyenne

À PROPOS la quantité de mémoire vive, 90 % des accès de la même


application sont couverts, comme le montre la surface
sous la courbe noire de la figure 4 dans les deux boîtes

28   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

Dans le scénario imaginé, le doublement de la RAM sat- disques durs et SSD mais se préoccupent plutôt de la re-
HOME
isfait 90 % de tous les accès, et 10 % des accès souffrent cherche du meilleur équilibre entre usage des SSD et de
MIGRER VERS LE CLOUD ? d’un accroissement de la latence d’un facteur d’un million la DRAM.
OUI, MAIS PAS SUR de fois. Cette pénalité de latence a un impact énorme, car
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE au final la latence moyenne d’accès à l’ensemble des don- L’analyse ci-dessus ne considère que le rapport entre la
nées sur le système est d’environ un dixième de celle du performance et le coût en capital. Mais les SSD ont aussi
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
disque dur, soit 100 000 fois supérieures à celle de la mé- des atouts en matière de coût total de possession (TCO).
STOCKAGE PRIMAIRE moire vive.
Ces périphériques permettent en effet de réduire la con-
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS En utilisant des SSD au lieu d’ajouter de la mémoire vive sommation électrique et le coût de refroidissement des
DU CLOUD supplémentaire, la DRAM satisfait 55 % des accès, et les serveurs et, dans certains cas, les coûts de maintenance.
STOCKAGE PRIMAIRE :
SSD 44 %. Seuls 1 % des accès subissent la pénalité des Cela fait pencher la balance en faveur des SSD dans les
QUELLE TRANSITION disques durs. La latence moyenne d’accès aux données est installations où Capex et Opex sont gérés par la même
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
réduite d’un facteur de dix et s’établit à 10 000 fois celle organisation.
de la mémoire vive.
PICARD MET À JOUR SON RÔLE D’INTEL OPTANE DANS LES DISQUES DURS
INFRASTRUCTURE FLASH
Il peut être difficile de déterminer le profil I/O d’une ap- VS SSD
QUELLE PLACE POUR LES plication, mais cela vaut la peine de tester de multiples Intel a récemment lancé de nouveaux supports de stock-
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
scénarios avec des quantités variables de stockage DRAM age à base de mémoire Optane sous forme de cartes
et SSD pour voir quelle est la solution qui offre le meil- et disques SSD PCIe NVMe. Il s’apprête également à
LA TECHNOLOGIE DE leur rapport prix/performance. dévoiler des barrettes au format DIMM. Offrant une la-
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE tence inférieure à celle de la mémoire Flash, la mémoire
LES SINISTRES De façon générale, les SSD sont les plus efficaces non Optane s’insère entre la mémoire vive dynamique et la
pas en remplacement des disques durs mais comme un NAND dans la hiérarchie illustrée sur la figure 1.
INFOGRAPHIE
moyen de tirer le plus de performance d’un système que
À PROPOS ne pourrait le faire une plus grande quantité de mémoire. De ce fait, Intel incite les administrateurs système à re-
Un nombre croissant d’administrateurs système l’ont penser leur hiérarchie de stockage en faveur d’une ré-
compris. Ils ne se concentrent plus sur la bataille entre duction des besoins en DRAM, car la couche d’Optane

29   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

permet de combler une large partie de l’écart entre mé- FIGURE 6


HOME
moire NAND flash et mémoire DRAM, et ce à un prix
très inférieur à celui de la mémoire vive.
Évolution comparée des prix
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR des SSD flash et des
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE LES SSD FINIRONT-ILS PAR ÊTRE MOINS CHERS QUE disques durs
LES DISQUES DURS  ? Les prix des SSD flash SSD et des disques durs
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
Depuis plus d’une décennie, les partisans des SSD affir- évoluent de façons quasi parallèles.
STOCKAGE PRIMAIRE ment que les prix des disques durs et des disques SSD con-
$1,000.00
vergent rapidement et que l’écart de prix entre les deux va
STOCKAGE PRIMAIRE : n FLASH
LES OFFRES DES GRANDS disparaître, ce qui à terme éliminera l’intérêt des disques n HDD
DU CLOUD durs par rapport aux disques SSD. En réalité, bien qu’il y ait
$100.00
STOCKAGE PRIMAIRE :
des projections en ce sens, on en est encore loin.
QUELLE TRANSITION

Prix (dollars par gigaoctet)


DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
La figure 6 montre l’historique des prix des disques durs
et des supports flash NAND. $10.00

PICARD MET À JOUR SON


INFRASTRUCTURE FLASH
Un examen attentif de ce graphique indique que les lignes
QUELLE PLACE POUR LES devraient converger progressivement, à horizon 15 à 20 $1.00
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
ans. Mais les courbes restent encore largement parallèles
et pour de bonnes raisons.
LA TECHNOLOGIE DE $0.10
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE Les prix des SSD sont déterminés par la loi de Moore,
LES SINISTRES mais aussi par l’aptitude des fournisseurs à continuer la
course à la densité en empilant un nombre croissant de $0.01
INFOGRAPHIE
couches de NAND dans leurs modules flash. Ces prix di- 20042016
À PROPOS minuent d’environ 30 % par an à capacité égale.
SOURCE: OBJECTIVE ANALYSIS, 2017
La capacité de stockage d’un disque dur augmente

30   STORAGE  n   MARS 2018


ANALYSE

d’environ 30 % par an, selon la feuille de route tech- IL RESTE DE LA PLACE POUR LES DISQUES DURS
HOME
nologique de l’ASTC. Et les disques durs les plus vendus Au vu des caractéristiques respectives des SSD et des
MIGRER VERS LE CLOUD ? du marché, ceux qui offrent la capacité la plus élevée au disques durs, il est vraisemblable que les datacenters vont
OUI, MAIS PAS SUR prix le plus faible -- environ 50 € -- voient leur capacité continuer à utiliser des disques durs pour le stockage afin
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE progresser au même rythme, ce qui fait que le rapport ca- de maintenir le meilleur ratio prix/performances tout en
pacité/prix évolue peu ou prou au même rythme que celui équilibrant, à tous les niveaux, la hiérarchie stockage-mé-
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
des SSD. moire des différents systèmes.
STOCKAGE PRIMAIRE
La conclusion est que les SSD ne sont pas près d’être en con- Il y a donc de la place pour les disques durs dans un monde
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS currence directe en matière de prix avec les disques durs. de SSD, aujourd’hui, comme dans les années à venir. n
DU CLOUD

STOCKAGE PRIMAIRE :
QUELLE TRANSITION JIM HANDY est analyste en charge du domaine des semi-
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
conducteurs et des SSD au cabinet Objective Analysis. Il est
également titulaire de plusieurs brevets dans le domaine de la
PICARD MET À JOUR SON gestion de mémoire cache et l’auteur d’un ouvrage de référence
INFRASTRUCTURE FLASH sur le sujet : The Cache Memory Book.​
QUELLE PLACE POUR LES
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?

LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES

INFOGRAPHIE

À PROPOS

31   STORAGE  n   MARS 2018


T R IBU N E

HOME
LA TECHNOLOGIE DE
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR
N’IMPORTE
BANDE LTO-8 EST
QUEL STOCKAGE
UNE ASSURANCE
CONTRE LES
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
STOCKAGE PRIMAIRE

STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS
DU CLOUD
SINISTRES
STOCKAGE PRIMAIRE :
Les désastres météorologiques
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
de cet été aux États-Unis sont un CEUX QUI SE SONT CONTENTÉS de l’absurdité selon laquelle la
mise en œuvre d’une architecture à haute disponibilité est
LE CLOUD ?
rappel salutaire de la nécessité d’une un substitut à la planification à l’ancienne d’un scénario
PICARD MET À JOUR SON
INFRASTRUCTURE FLASH
stratégie raisonnable en matière de de reprise après sinistre, sont aujourd’hui dans la panade.
continuité des opérations. Il en va de même pour les entreprises qui ont utilisé des
QUELLE PLACE POUR LES services de reprise d’activité après sinistre “en nuage” qui
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
étaient en fait gérés par des hébergeurs situés à quelques
kilomètres de leurs bureaux et qui, de ce fait, ont été vic-
LA TECHNOLOGIE DE time du même sinistre.
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES La bonne nouvelle est que la technologie pour faire des
copies fiables de données et les amener à un stockage
INFOGRAPHIE
hors site éloigné d’une manière abordable existe. Je parle
À PROPOS bien sûr de la bande, et plus spécifiquement des bandes
Par Jon TOIGO au standard Linear Tape-Open. Elle est compatible avec
pratiquement toutes les bibliothèques, quel que soit le

32   STORAGE  n   MARS 2018


T R IBU N E

fabricant, et elle ne cesse de progresser en termes de per- aujourd’hui se retrouver à gérer près d’un exaoctet. Selon
HOME
formance, de durabilité, de longévité et de capacité. IDC, le volume de données nouvelles créées chaque an-
MIGRER VERS LE CLOUD ? née devrait atteindre 163 Zettaoctets d’ici 2025.
OUI, MAIS PAS SUR Certains fournisseurs poussent déjà la génération LTO-
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE 8, bien que LTO-7 n’ait pas encore fini sa vie, et que le Le LTO-8, avec sa capacité de 32 To, semble donc être ex-
LTO-8 n’est pas encore commercialisé en grand volume. actement le remède que le médecin a prescrit aux en-
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
Certains disent que le LTO-8 s’adresse à un marché de treprises les plus susceptibles d’utiliser la technologie
STOCKAGE PRIMAIRE niche, celui des très grandes entreprises et des industriels des bandes magnétiques : les industriels du cloud, les
du cloud. Selon ce raisonnement, LTO-7 serait peut-être grandes entreprises faisant un usage intensif de la donnée
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS la dernière itération destinée aux entreprises de petite à comme les géants de la pharmacie et de la santé, les en-
DU CLOUD moyenne taille, étant donné son prix d’environ 100 $ la treprises de surveillance, les laboratoires de recherche ou
STOCKAGE PRIMAIRE :
cartouche de 6 To (15 To compressée). l’industrie pétrolière ont toutes des plans pour utiliser la
QUELLE TRANSITION bande dans leurs architectures de stockage secondaire.
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ?
LTO-8 N’EST PAS UN MARCHÉ DE NICHE
La capacité accrue du lecteur de bande LTO-8, avec une ca- LE RÔLE SPÉCIAL DE LA BANDE
PICARD MET À JOUR SON pacité de 12,8 To native et de 32 To en mode compressé, et Je sais que vous avez probablement entendu dire que la
INFRASTRUCTURE FLASH
son débit de données de 472 Mbps de capacité native et de bande ne répond pas aux besoins des archives actives. J’ai
QUELLE PLACE POUR LES 1 180 Mbps en mode compressé, ne peuvent que séduire. écrit une rubrique sur ce sujet récemment pour ce mag-
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?
Quant à l’argument disant que LTO-8 vise un marché de azine Storage, et la réponse est : « peut-être, peut-être
“niche”, permettez-moi de ne pas être d’accord. pas ». Mais la vérité demeure que la majorité des données
LA TECHNOLOGIE DE que nous générons aujourd’hui n’a pas pour objectif de
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE Tout d’abord, plus aucune entreprise ne mesure le stock- finir dans un processus d’analyses « Big Data ».
LES SINISTRES age des données en téraoctets. Même les PME gèrent des
dizaines voire des centaines de téraoctets de stockage Les industriels du cloud, par exemple, veulent vendre
INFOGRAPHIE
primaire et certaines ont même passé la barre du péta- « un grand dépôt de stockage dans le ciel » pour héberger
À PROPOS octet. De grandes entreprises qui se plaignaient aupara- toutes les données rarement accédées et jamais modifiées,
vant que leur stockage était hors de contrôle alors qu’elles que les consommateurs créent avec les caméras de leurs
géraient des dizaines de pétaoctets de données peuvent téléphones ou pour accueillir les archives des entreprises.

33   STORAGE  n   MARS 2018


T R IBU N E

La bande est la technologie idéale pour pratiquement tous pourrait apporter la prochaine fois qu’un ouragan ou une
HOME
ces services du fait de son faible coût de stockage. autre calamité frappera.
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR Elle est aussi un moyen efficace d’acheminer de grandes L’atout majeur du LTO-8 est lié à ce qu’il peut faire pour
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE quantités de données entre les entreprises et le cloud réduire les coûts du stockage de zettaoctets de données.
lorsque la bande passante est insuffisante ou que le cli- Un dépôt massif de bandes multizettaoctets coûtera
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
ent n’est pas desservi par un réseau en fibres optiques. La ainsi probablement moins cher que les seuls coûts én-
STOCKAGE PRIMAIRE bande est un mécanisme idéal pour le transport de don- ergétiques pour un dépôt de même capacité basé sur du
nées sans WAN ou réseau métropolitain. disque ou flash. La commercialisation du LTO-8 est un
STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS nouveau tournant en termes de capacité et de coût de
DU CLOUD Le LTO-8 semble arriver à un moment fortuit. Nous stockage des données. n
STOCKAGE PRIMAIRE :
avons besoin de son abondance et de la sécurisation qu’il
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS
LE CLOUD ? JON TOIGO Jon Toigo est CEO et directeur général de Toigo
Partners International. Il est également président du conseil
PICARD MET À JOUR SON d’administration du Data Management Institute et l’auteur
INFRASTRUCTURE FLASH d’une quinzaine de livres.
QUELLE PLACE POUR LES
DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?

LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES

INFOGRAPHIE

À PROPOS

34   STORAGE  n   MARS 2018


IN F O G R A PH IE

HOME
LE PRIX, FACTEUR CLEF DANS L’AVÈNEMENT DU CLOUD
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR
N’IMPORTE
QUEL STOCKAGE Quel pourcentage de votre capacité est Les facteurs les plus importants pour
actuellement stockée dans le cloud choisir un fournisseur de stockage cloud
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU
STOCKAGE PRIMAIRE 0%
plus de 50 %

7 % 74% Coût


STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS
DU CLOUD 23 % 33% Chiffrement

STOCKAGE PRIMAIRE :
QUELLE TRANSITION 30 % 20% Protocoles supportés
DU ON-PREMISE VERS 41 à 50 % 5 % 1 à 10
LE CLOUD ?
16% Latence et bande passante
7 %
PICARD MET À JOUR SON
INFRASTRUCTURE FLASH 12% Nombre et emplacement des sites de secours
31 à 40 %
12 %
16 %
QUELLE PLACE POUR LES
DISQUES DURS DANS UN 12% Politique de rétention de données
MONDE DE SSD ? 21 à 30 %
11 à 20 %

LA TECHNOLOGIE DE 12% Support des VM pour la reprise en cloud


BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES 10% Types d’accès supportés

INFOGRAPHIE
375 To 4% Fonctions de snapshot

À PROPOS Capacité moyenne de stockage


3% Transfert initial de données
cloud achetée par les clients

35   STORAGE  n   MARS 2018


Le MagIt Media Group

HOME
SEARCHSTORAGE.FR
MIGRER VERS LE CLOUD ?
OUI, MAIS PAS SUR
N’IMPORTE RÉDACTEUR EN CHEF Cyrille Chausson
QUEL STOCKAGE
RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT Christophe Bardy
MIGRATION VERS LE
CLOUD : LE DÉFI DU COORDINATEUR EDITORIAL Philippe Ducellier
STOCKAGE PRIMAIRE

ÉDITEURS Bill Crowley et Byrony Seifert


STOCKAGE PRIMAIRE :
LES OFFRES DES GRANDS
DU CLOUD
ABONNEMENT
STOCKAGE PRIMAIRE : www.SearchStorage.fr
QUELLE TRANSITION
DU ON-PREMISE VERS TechTarget - LeMagIT, 22 rue Léon Jouhaux, 75010 Paris​
LE CLOUD ?

PICARD MET À JOUR SON


INFRASTRUCTURE FLASH

QUELLE PLACE POUR LES


DISQUES DURS DANS UN
MONDE DE SSD ?

LA TECHNOLOGIE DE
BANDE LTO-8 EST UNE
ASSURANCE CONTRE
LES SINISTRES

©2018 TechTarget Inc. Aucun des contenus de cette publication ne peut être transmis ou reproduit quelle que soit sa forme sans l’autorisation écrite de l’éditeur. Les réimpressions
INFOGRAPHIE des publications de TechTarget sont disponibles via les services de The YGS Group.

À PROPOS TechTarget édite des publications pour les professionnels de l’IT et propose plus de 100 sites qui fournissent un accès rapide à un stock important d’informations, de conseils,
d’analyses concernant les technologies, les produits et les processus essentiels pour vous aider dans vos fonctions. Nos événements et nos séminaires virtuels vous donnent accès
à l’expertise et aux recommandations d’experts sur les problèmes et défis que vous rencontrez quotidiennement. Notre communauté en ligne “IT Knowledge Exchange” (Echange
de connaissances IT) vous permet de partager vos questions et d’ échanger des informations avec vos pairs et des experts du secteur.​

36   STORAGE  n   MARS 2018