Вы находитесь на странице: 1из 15

RAIDEURS ARTICULAIRE

PLACE DE LA MEDECINE PHYSIQUE ET DE


READAPTATION

DR BOUZEMAM
DR FERRAD
La raideur :
Diminution de la mobilité considérée comme normale d’une articulation

La raideur:
• varie selon l’âge, les activités

• Retentissement professionnel

• courbe de progression (bilan articulaire)


• Raideur fonctionnelle
Evolution temporelle

• Brève, raideur matinale dans des pathologies mécaniques, plus longue


dans les rhumatismes inflammatoires

• Installée sur plusieurs semaines ou mois après une intervention


chirurgicale (courbe)

• Fixée, définitive, dans des atteintes dégénératives évoluées ou dans des


séquelles de traumatismes graves.
Mal tolérée

• Varus équin rend l’appui monopodal instable, responsable d’entorses et


de douleurs.

• Flexum du genou perturbe la station debout

Prévention/traitement

• Le traitement des raideurs fixées est tellement long et lourd qu’il


faut prévenir chaque fois que cela est possible .
Circonstances de survenue des raideurs

• pathologie de l’immobilité, généralisée ou localisée

• altération des tissus


Pathologie de l’immobilité généralisée ou localisée

• Chirurgie, réanimation, médecine,

• causes neurologiques périphériques ou centrales

• impératif thérapeutique d’immobilisation

• douleur
Altération des tissus
• lésions mécaniques, traumatiques, chirurgicales (prothèses,
ligamentoplasties) ,lésions dégénératives

• lésions ischémiques (artériopathies stade 3 et 4, syndromes de loge),

• troubles trophiques d’origine neurologique ou autre


Causes des raideurs
Osseuses

Articulaires

Péri articulaires

Neuro-musculaires
Osseuses
• directes, fractures articulaires avec cals vicieux

• indirectes, ossifications post-fracturaires limitant le jeu normal d’un


muscle comme le quadriceps.

Articulaires
• lésions cartilagineuses, arthrose évoluée ou en poussée,

• modifications de la cavité articulaire et de la synoviale (PR)

• épanchements articulaires (hémophilie), fibrose intra-articulaire

• lésions capsulaires et ligamentaires


Péri-articulaires
• muscles (myosites)

• tendons

• tissus cutané (sclérodermie, brûlures) et sous-cutané.

Neuro-musculaires
déficit moteur

douleur

augmentation du tonus « spasticité »


Bilan en MPR des sujets porteurs des raideurs
articulaires

• Lésions : clinique, imagerie…

• Déficiences (mobilité, douleur, déficit moteur)

Le bilan articulaire est une étape importante de l’examen clinique de


l’appareil locomoteur.
Il doit être fait avant , au cours et à la fin du traitement car seuls les bilans
articulaires chiffrés permettent de juger de l’efficacité ou de l’inefficacité d’un
traitement.
Pour cela il doit être simple,reproductible,comparatif et daté
Programme thérapeutique en MPR des sujets
porteurs de raideurs articulaires
Prévention
• Education installation correcte au lit ou au fauteuil roulant

• Kinésithérapie mob. passives ou actives aidées, posture, appareillage.

• Trt médicamenteux douleur (trauma, chirurgie orthopédique)

• Choix de méthodes et des indications chirurgicales : début plus précoce


de la rééducation.

Phase évolutive : Traitement (méthodes)


• Kinésithérapie – Passives – Actives

• Médicament

• Chirurgical
• Méthodes passives • Méthodes actives
• Kinésithérapie • Balnéothérapie

• Arthromoteurs • Postures manuelles + contractions


musculaires
• Appareillage
• Mobilisations actives
• Postures manuelles

• Postures instrumentales
• Traitements • Chirurgie
médicamenteux fonctionnelle
• Trt des causes : spasticité, PR • Prothèses

• AINS, Antalgiques • Arthrolyse sous arthroscopie,


suivie d’une reprise rapide de la
• AND rééducation

• Autres chondro-protecteurs, • Mobilisations sous anesthésie


visco-supplémentation générale
Séquelles : réadaptation
• Appareillage

• Chirurgie : arthrodèse d’une raideur douloureuse


Conclusion : Rôle de la MPR

•Prévention

•Phase évolutive

•Séquelles

Оценить